mternati Par Philipe Dayan Date : JUIL/SEPT 15 Page de l'article : p Journaliste : Philippe Dayan

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "mternati Par Philipe Dayan Date : JUIL/SEPT 15 Page de l'article : p.110-113 Journaliste : Philippe Dayan"

Transcription

1

2

3 Page 1/4 mternati Vérification des sources des rtwetespreïïïïetetsoutien des petits producteurs et vigilance accrue dans le choix de ses sous-traitants. Résistance à la pression commerciale et à la corruption actionnées pour conquérir un marché ou lors des opérations de dédouanement des produits dans les pays d'exportation... Bref, veiller à consolider les maillons à risques afin que les Supply Chains se déploient désormais de manière à la fois durable, éthique, tracée, agile, mutualisée, partagée, en particulier à l'international où la prise en compte de tous ces paramètres constitue aujourd'hui un enjeu crucial pour toutes les organisations travaillant au grand export. Alors qu'a été votée il y a quelques mois par nos députés une loi sur «le devoir de vigilance» des entreprises à l'international, reste à savoir combien d'entre elles sont en ordre de marche à ce niveau I m. nh, n Par Philipe Dayan

4 Page 2/4 F en déplaise aux èsprits chagrins (et/ou conservateurs) pour lesquels la terminologie de Supply Cham Internationale donne l'impression d'un concept creux! Dorénavant, avec la loi examinée et votée le 30 mars dernier à lassemblée Nationale, ce qui jusqu'alors pouvait apparaître comme un fumeux glissement sémantique se révèle une révolution profonde avec laquelle nombre de nos entreprises doivent composer. Certes, cette législation, dont on attend maintenant le décret d'application, concerne les entreprises de plus de 5000 collaborateurs en France et de plus de à l'international, ll n'empêche! Celle-ci s'appliquera également de facto aux entreprises travaillant avec des sous-traitants comptant des effectifs très majoritairement bien en-dessous de ce seuil de 5000 employés. «^elément déclenchant à la mise en place de ce dispositif réglementaire a été l'effondrement du Kana Plaza survenu le 24 avril 2013 à Savar, le faubourg ouest de Dacca, la capitale du Bengladesh (NDLR : une tragédie qui a coûté la vie à au moins ouvriers travaillant pour plusieurs ateliers de confection situés dans cet immeuble). En ont découlé à l'échelle européenne, un certain nombre de travaux menés au niveau des États membres via les Points de Contact itionaux, en l'occurrence des groupes de travail en charge de réflénanière dont les intégration logistique dans le sens impact en profondeur des prises dans leurs couch organisationnelles, formationnelles et humaines, \ sans doute secouer nombre d'anciennes et mauvaises habitudes. À commencer l'ai celles de certaines grandes organisations à la production en partie délocalisée sur des terripas franchement très regardants m très tatillons fsur le chapitre de l'éthique. «Depuis quinze ans que je travaille sur le sujet, force est de noter une réelle progression en la matière. Le problème est qu'aujourd'hui seules sont mises en lumière les entreprises qui n'agissent pas bien. Résultat, l'opinion publique a ^f>ritp d'entreprises se comportent dè manière ^reprchensible alors que, bien Braire, en entreprises sont responsabl hors de leurs frontières dorigine» explique Ai Le Rolland, PDG d'acte International, société experte en approvisionnement et distribution internationale. Et de poursuivre : «II en est ressorti le constat que, s'il n'y avait pas, à un moment donné, itrainte légale posée sur les entreprises, il s'avérerait :u vraisemblable à ce que les entreprises s'engagent 'olontairement de manière générale et mas- D'où la décision d'élaborer un projet de i qui s'appellerait «devoir de vigilance nnable» définissant les cas pour iiiels lentreprise verrait sa resmsabilité engagée». Une avancée sur ce train d'une Supply Cham Internationale Responsable d'autant plus intéressante qu'y est signifiée par la même occasion aux entreprises l'obligation d'avoir un code de onduite interne les engageant juridiquement et dont le nonrespect entraînerait pour elles une condamna-.on financière :/ou pénale, v i d e m m e n t, [line telle approche Supply Chain dépassant la simple existent de plus en plus très engagées sur la qualité de leur Supply Chain Internationale. Mais comme elles n'en font pas état, du coup, personne ne le sait» déplore Anne Le Roi land. Et celle-ci d'appuyer son propos en se référant aux demandes de prestations d'accompagnement sur un process de Supply Chain Internationale Responsable qui lui sont faites par les entreprises, dont le nombre ne cesse de croître en dépit d'un contexte économique plus que morose dominé par une impitoyable guerre des prix et une absence de visibilité sur les carnets dè commandes au-delà de quelques mois, voire de quelques semaines! «Cela prouve bien en tous cas que le sujet n'est absolument pas considérée comme secondaire par rapport à ceux ayant trait aux prix et à la compétitivité» insiste la fondatrice d'acte International. ~ Attention à ne pas verser dans «l'angélisme» ~ S'il n'est pas question de voir dans ce mouvement de Supply Chain que l'on pourrait qualifier d'étendue par rapport à une chaîne d'exécution logistique traditionnelle une quelconque forme d'angélisme, s'y profile toutefois une autre manière d'aborder le monde des affaires. Une vision qu'a faite sienne Anne Le Rolland consistant à affirmer qu'à partir du moment où une entreprise commence à travailler avec un pays tout aussi sous-développé pusse-t-il être, à partir du moment où lui est ainsi amené une activité économique, lui est dans le même temps donné une chance de se développer. Et ce que ce business repose sur une

5 Page 3/4 démarche ou pas d'équité dans la mesure où le pays dont il s'agit pourra néanmoins profiter comme bon lui semble de l'argent obtenu. «II suffit de se référer à la Chine que beaucoup fustigent. Quand on y voit levolution des niveaux de salaire, de la mentalité des ouvriers et des conditions de travail et lorsque l'on note aussi que maintenant certains clients chinois demandent des audits sociaux dans des usines françaises avant de conclure un contrat, on ne peut que se dire combien la roue a tourné. Or, si elle a pu le faire cest qu'à un moment donné, les entreprises sont allées passer des commandes dans des usines dont les conditions pouvaient apparaître à l'époque loin d'être idéales, mais ayant cependant apporté du développement. Il est important de le - il ne faut pas perdre de vue que ce business venu de letranger permet à ces mêmes pays souffrant globalement d'un déficit de ressources energétiques et d'infrastructures industrielles de pouvoir connaître un développement économique. Quitte, comme cela a été le cas pour la Thailande très sollicitée il y a encore vingt ans pour y fabriquer à bas coûts des produits de masse de voir ce type de marché désormais lui échapper en raison de levolution à la hausse des salaires de sa main-d'œuvre. «II ne faut pas s'illusionner dans la mesure où les grandes entreprises cherchent en permanence des prix dachat les plus attractifs possible en allant vers de nouveaux territoires pour y produire et acheter moins cher. Ce genre de réflexe est à mon avis irrémédiable jusqu'à la fin souligner en arguant que, si on ne paie pas un ouvrier chinois sur la base d'un salaire minimum tel qu'il se pratique dans notre pays, cela n'a pas empêché les entreprises locales à évoluer et les salaires des ouvriers d'augmenter de 20% par an» analyse Anne Le Rolland. Un tel argumentaire peut apparaître comme scabreux pour qui la situation vécue par les ouvriers dans une pléthore d'usines chinoises s'apparente bien davantage à un esclavage des temps modernes qu'à une parcelle de Paradis. Sauf que dans l'esprit de notre experte, si les bonnes consciences occidentales se focalisent toujours et systématiquement sur une absence de réelle législation des conditions de travail dans des pays comme la Chine, l'inde ou les Philippines - ce qui est indéniable des temps. En même temps, il faut bien avoir conscience que par un effet de balancier, lorsqu'un pays se développe, un autre voit sa croissance baisser par ricochet. On le constate non seulement avec les pays dits émergents, mais aussi sur la zone Europe qui souffre actuellement énormément» ponctue Anne Le Rolland. ~ La problématique de la corruption ~ Demeure dans ce processus d'enjeux et de moyens de prévention des risques éthiques, sociaux et environnementaux, cette épineuse problématique de la corruption. Qu'elle soit volontaire ou non, celle-ci peut fermer les portes d'un marché à une entreprise pour de nombreuses années. «II s'agit vraiment d'un sujet-clé

6 Page 4/4 aujourd'hui de Id Supply Chain pour les entreprises qui travaillent avec le reste du monde En revanche il y a une vision qui n'est pas tout a fait juste consistant a affirmer que la corruption ne se pose que dans les pays en voie de developpement Or si elle y existe bel et bien en raison d une faible gouvernance et d un niveau de rémunération des fonctionnaires les incitant a trouver d autres sources de revenus pour reussir a vivre décemment on la détecte aussi et parfois de maniere tres puissante en Furope et aux Etats Unis» note la dirigeante dacte International II suffit de se référer au dernier chiffre communique a propos de la corruption sévissant dans notre vieille Europe s'élevant a quelques 120 milliards d euros par an ' En tout etat de cause, un nombre croîs sant d'entreprises mettent en place des programmes de preven lion contre la corruption Lesquels assurent une formation des distributeurs et des commerciaux œuvrant pour les entreprises concernées sur les pays «problématiques» afin de pouvoir les amener ainsi a mieux gerer le sujet de corruption en agissant de la maniere la plus ethique possible Certes la route s avère encore longue a accomplir Ces plans de prévention apparaissent toutefois comme une pierre importante a poser dans un «jardin» que les entreprises savent mine en leur donnant la mesure des risques financiers lourds quelles encourent en cas d acceptation d'une pratique de corruption Pour un accompagnant a lexport comme Acte International de tels programmes ne peuvent cependant trouver un veritable déploiement qu a la première condition de rencontrer un echo sur leur bien fonde auprès des dirigeants «En particulier, lorsquils ont donne comme objectif prioritaire a leurs equipes de faire produire et acheter moins cher Nous in sistons énormément auprès d'eux sur la question de I existence d'un risque en cas de corruption attestée et de ses consequences en termes de réputation sur le plan tant financier qu auprès du marche» piecise Anne Le Rolland Une sensibilisation que notre experte effectue sous la forme d'interventions d une duree oscillant entre trente et quarante cinq minutes au maximum en Comite de Direction, en Comite de Pilotage ou dans le cadre des assemblées d actionnaires ou elle explique ce quil faut entendre par Supply Chain Responsable ou se situent les risques et ce qu il en coûte pour le cas ou lentreprise franchirait la ligne jaune «Encore convient-il apres a définir une politique ethique interne et ce que Ion y met exactement a la fois pour les equipes les four msseurs les sous traitants et plus globalement, les tierces pêr sonnes» Autrement dit, la mise en place d un code de conduite permettant alors a l'entreprise delaborer sa strategie de Supply Cham Internationale Autant d'éléments qui se retrouveront aussi bien dans les conditions generales de vente et dachat que dans la communication corporate, dans les contrats signes avec les fournisseurs et les transitaires ou bien encore dans les messages adresses par lentreprise a son actionnariat En bref, faire savoir a lensemble de I écosystème de lentreprise les valeurs sur lesquelles celle-ci sengage et ce quelle attend en retour de la sphere de ses partenaires Ainsi que le défend Anne Le Rolland, «dans toute Supply Cham performante, il y a d abord une chaine humaine qui partage des valeurs Mais il faut demeurer réaliste dans le sens ou, de bout en bout d un tel process, ce sont d abord des femmes et des hommes En conséquence tout systeme ne pourra fonc tionner que s'il existe une réelle volonte de ces derniers Faute de quoi, il y aura toujours un maillon faible qui mettra en echec son déploiement» Et de conclure «Lorsque j'avais commence a me pencher sur cette thématique de la Supply Cham Interna tionale Responsable, beaucoup me considéraient avec ironie Aujourdhui, le sujet est devenu, si je puis dire commun parce que l'on voit de plus en plus de criteres ayant trait au durable et a l'éthique dans les appels doffre II y a également un nombre exponentiel de salaries au sein des entreprises qui poussent leurs dnigeants a emprunter une telle voie parce qu ils y a oient fermement et y aspirent pour signer leur avenir societa!» f Ligne de mire An w Le fondatrice et PDG d'acte Interqafaapf"* * Son parcwfr Dans le genre dirigeante r ayant pas «la langue dans sa poche» et n hésitant pas a appeler < un chat un chat «sitôt quelle aborde la thématique de la Supply Cham Internationale Responsable la dame se pose un peu la Titulaire d une maitrise en Economie et Commerce International suivie de 1982 a 1986 a I Institut des Relations Internationales a Paris, elle démarre sa trajectoire professionnelle a Grenoble en qualite de responsable Import d abord pour le groupe Ziegler puis a partir de 1991 pour Dubois International Une activite salariée qu elle décide d interrompre en 1994 afin de se lancer dans I aventure entrepreneuriat Conquerante mais néanmoins prudente elle suit au préalable une formation de six mois dans le cadre du centre des entrepreneurs de I EM LYON avant de mettre en orbite en 1995 Modsys SAS une societe de services opérationnels et d expertise en logistique international dans I univers de la mode et des cosmetiques Une activite qui ne I empêche pas de vouloir peaufiner son champ de connaissances en suivant en 2001 le programme superieur pour dirigeant dispense a IINSEAO Tout en tenant la barre de Modsys elle fonde en 2003 Wethica Sprl une societe de services de formation et d audit dans le domaine de la responsabilite sociale des entreprises dans tous les secteurs d activite, I alimentaire excepte Suite a la fusion de ces deux societes, elle lance en mars 2008 Acte International Se Experte en approvisionnement et distribution internationale la societe ACTE Internationale pilote les Supply diams de ses clients internationaux en consolidant les maillons a risques tels que le sourcmg la conformite douanière et fiscale dans tous les pays la responsabilite sociale ethique, et environnementale internationale le respect des regles du commerce international et la lutte anti-corruption

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact presse : Régine EYRAUD Tel direct : 04 76 67 71 82 Mail : r.eyraud@acte-international.com

DOSSIER DE PRESSE. Contact presse : Régine EYRAUD Tel direct : 04 76 67 71 82 Mail : r.eyraud@acte-international.com DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Régine EYRAUD Tel direct : 04 76 67 71 82 Mail : r.eyraud@acte-international.com Dernière date de mise à jour: 26/03/08 1/9 La conférence de presse du 28/03/08 précède

Plus en détail

Conseil - Formation Management du changement

Conseil - Formation Management du changement KEY PARTNERS 55 avenue Marceau, 75116 Paris Tel 09 77 19 51 14 / Fax 01 53 01 35 68 email : infos@key-partners.biz www.key-partners.biz Conseil - Formation Management du changement Key Partners est un

Plus en détail

www.sac-consulting.com.tn

www.sac-consulting.com.tn www.sac-consulting.com.tn SOMMAIRE I. Présentation II. Les services 1. Mise à niveau 2. Recrutement 3. Formation 4. Certification ISO 5. Assistance technique 6. Création des logiciels 7. Audit social III.

Plus en détail

Territoire. Territoire. Parc d activités économiques. Quartier populaire

Territoire. Territoire. Parc d activités économiques. Quartier populaire rural Centre-ville Quartier populaire Parc d activités économiques Problématique Problématique enclavé Banlieue pavillonnaire Problematique Problematique Insertion Petite enfance Problématique Problématique

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

PME / PMI Gagnez en compétitivité

PME / PMI Gagnez en compétitivité PME / PMI Gagnez en compétitivité STRATÉGIE DE L ENTREPRISE > STRATÉGIE PME Cible : Dirigeants d entreprises de production ou de services à l industrie, prioritairement celles de plus de 20 salariés. Objectif

Plus en détail

LUXEMBOURG, LE 9 NOVEMBRE 2015 AVIS RELATIF AU PROJET DE LOI PORTANT CRÉATION DES SOCIÉTÉS D IMPACT SOCIÉTAL (SIS) ET AU PROJET DE RÈGLEMENT

LUXEMBOURG, LE 9 NOVEMBRE 2015 AVIS RELATIF AU PROJET DE LOI PORTANT CRÉATION DES SOCIÉTÉS D IMPACT SOCIÉTAL (SIS) ET AU PROJET DE RÈGLEMENT LUXEMBOURG, LE 9 NOVEMBRE 2015 AVIS RELATIF AU PROJET DE LOI PORTANT CRÉATION DES SOCIÉTÉS D IMPACT SOCIÉTAL (SIS) ET AU PROJET DE RÈGLEMENT GRAND-DUCAL RELATIF À LA COMPOSITION ET AU FONCTIONNEMENT DE

Plus en détail

Pourquoi créer une SASU avec?

Pourquoi créer une SASU avec? Pourquoi créer une SASU avec? SAS - SASU Pourquoi? La société par actions simplifiée (SAS) est une forme juridique de plus en plus retenue par les entreprises. La grande souplesse prévue par le législateur

Plus en détail

Etude de cas. Porter l optimisation au plus haut niveau

Etude de cas. Porter l optimisation au plus haut niveau Etude de cas Porter l optimisation au plus haut niveau Après la mise en oeuvre du Quintiq Company Planner, Vlisco a réduit ses délais de production de 50%. L étape suivante, le déploiement du Scheduler,

Plus en détail

SURVEILLANCE. SÛRETé AéROPORTUAIRE

SURVEILLANCE. SÛRETé AéROPORTUAIRE SURVEILLANCE SÛRETé AéROPORTUAIRE Ingénierie sûreté TechnologieS télésurveillance sécurité mobile formations services 1 er groupe français indépendant de sécurité privée Une grande entreprise familiale

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale CJD international Présentation Générale Niveau texte 3 Niveau texte 4 Le CJD International est un réseau qui regroupe plus de 5000 jeunes dirigeants d entreprise sur 12 pays. Le CJD International a pour

Plus en détail

Pourquoi les Français créent-ils des entreprises en période de crise?

Pourquoi les Français créent-ils des entreprises en période de crise? Pourquoi les Français créent-ils des entreprises en période de crise? Une étude réalisée par OpinionWay àl occasion du 6 ème Salon des Entrepreneurs Lyon Rhône-Alpes (17 & 18 juin 2009 - Palais des Congrès

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises Conseil régional Juin 2013 MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Le développement à l'international

Plus en détail

La nouvelle prime de partage des profits : Mode d emploi

La nouvelle prime de partage des profits : Mode d emploi La nouvelle prime de partage des profits : Mode d emploi La Loi n 2011-894 du 28 juillet 2011 de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2011 institue une prime de partage des profits, ou

Plus en détail

La démarche d approvisionnement responsable de Gaz Métro

La démarche d approvisionnement responsable de Gaz Métro La démarche d approvisionnement responsable de Gaz Métro Décembre 2014 Par les services Développement durable et Approvisionnement biens et services Plan de la présentation 1- Mise en contexte 2- Le développement

Plus en détail

Les évolutions des marchés de l énergie en France

Les évolutions des marchés de l énergie en France Les évolutions des marchés de l énergie en France MTAIR en bref Entreprise de services énergétiques Fondée en 1991 4 M de CA (2013) 32 collaborateurs Entreprise indépendante Siège social Domont (95) 2

Plus en détail

Article L. 432-1 du Code du travail

Article L. 432-1 du Code du travail Dans les entreprises de 50 salariés et plus, le chef d entreprise est tenu d organiser la mise en place d un comité d entreprise (CE) composé de représentants élus et syndicaux. Ce comité assume des attributions

Plus en détail

L avenir du commerce est en ligne

L avenir du commerce est en ligne chapitre 1 L avenir du commerce est en ligne A llons-nous perdre l habitude «d aller» faire nos courses? Succomberons-nous plus facilement à l achat d impulsion au hasard de notre navigation sur le Web

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE OBJECTIFS La présente politique constitue une politique de gestion contractuelle instaurant des mesures conformes à celles exigées en vertu de l article 938.1.2 du Code

Plus en détail

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011 Club de l automation EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique 31 mars 2011 Agenda Présentation synthétique du groupe EDF et l efficacité énergétique Le dispositif CEE Zoom sur Netseenergy 2 -

Plus en détail

Hélène CHEUTIN. Master 2 ISMAG 2005-2006

Hélène CHEUTIN. Master 2 ISMAG 2005-2006 Hélène CHEUTIN Master 2 ISMAG 2005-2006 SRM ((Supplliierr Rellattiionshiip Managementt)) INTRODUCTII ION Les entreprises cherchent sans cesse à améliorer leurs performances et notamment à réaliser des

Plus en détail

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 ISO 14001: 2015 Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 4115, Rue Sherbrooke Est, Suite 310, Westmount QC H3Z 1K9 T 514.481.3401 / F 514.481.4679

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

WINGLANCE SOURCING NOUS VOUS APPORTERONS EXACTEMENT CE QUE VOUS RECHERCHEZ

WINGLANCE SOURCING NOUS VOUS APPORTERONS EXACTEMENT CE QUE VOUS RECHERCHEZ WINGLANCE SOURCING NOUS VOUS APPORTERONS EXACTEMENT CE QUE VOUS RECHERCHEZ Service sourcing - Venez vous servir directement à la source en toute sécurité et à coûts minimum - SOMMAIRE 1. Introduction 1.1.

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives.

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives. Du 24 janvier 2011 Mesdames et Messieurs, Vous avez pu le constater au cours des présentations : sur l exercice 2009/2010, nos résultats ont été solides, nous avons poursuivi la transformation de notre

Plus en détail

HAROPA PORTS DU HAVRE-ROUEN-PARIS,

HAROPA PORTS DU HAVRE-ROUEN-PARIS, Jeudi 9 avril 2015, Strasbourg-Ostwald Thomas Assemat, SDV HAROPA PORTS DU HAVRE-ROUEN-PARIS, SOLUTION LOGISTIQUE POUR LA RÉGION ALSACE UN ACTEUR MAJEUR DU SECTEUR TRANSPORT & LOGISTIQUE Fret International

Plus en détail

LES ENTREPRISES DE L AGGLOMERATION LYONNAISE ONT LEUR CELLULE DE RENSEIGNEMENTS ECONOMIQUES. dossier de presse MARDI 29 MARS 2011

LES ENTREPRISES DE L AGGLOMERATION LYONNAISE ONT LEUR CELLULE DE RENSEIGNEMENTS ECONOMIQUES. dossier de presse MARDI 29 MARS 2011 LES ENTREPRISES DE dossier de presse MARDI 29 MARS 2011 Contact presse CCI de Lyon Aurélie Husson 04 72 40 58 39 husson@lyon.cci.fr SOMMAIRE LES ENTREPRISES DE Intelligence économique : le constat Un levier

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014 COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES Paris, le 09/05/2014 1 1 Global Compact o Lancé en 2000, le Pacte Mondial des Nations Unies est un

Plus en détail

Notre réseau et notre expertise au service des entreprises régionales

Notre réseau et notre expertise au service des entreprises régionales Notre réseau et notre expertise au service des entreprises régionales Business in Champagne-Ardenne Booster votre activité grâce aux acteurs régionaux Promouvoir vos initiatives et augmenter votre visibilité

Plus en détail

Dissertation. Introduction. I - Les relations de sous-traitance traditionnelles

Dissertation. Introduction. I - Les relations de sous-traitance traditionnelles Dissertation Introduction Les différents liens que les entreprises peuvent établir entre elles sont indispensables pour leur expansion et leur compétitivité. L organisation de tels liens est capitale et

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE

RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE DECEMBRE 2014 Etabli en application des dispositions de l article R. 823-21 du Code de commerce 1 Préambule Le présent rapport établi par la Société Thierry MOREL & Associés

Plus en détail

Healthcare * sdv.com. Logistique. Imagination. *Santé

Healthcare * sdv.com. Logistique. Imagination. *Santé Healthcare * sdv.com Logistique. Imagination. *Santé SDV, un service de proximité et une performance assurée La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un service de proximité

Plus en détail

Une enquête exclusive Les PME adaptent les recettes des grands

Une enquête exclusive Les PME adaptent les recettes des grands Une enquête exclusive Les PME adaptent les recettes des grands Une base de 113 répondants Exclusivement des entreprises abonnées Une sélection rigoureuse Conforme à la définition européenne des PME Moins

Plus en détail

E2E WORKSHOP sur la REPONSE A L APPEL D OFFRES PRIVE avec Agathe TURLOTTE, Acheteuse Conseil chez AXA France, le 23 juin 2011.

E2E WORKSHOP sur la REPONSE A L APPEL D OFFRES PRIVE avec Agathe TURLOTTE, Acheteuse Conseil chez AXA France, le 23 juin 2011. E2E WORKSHOP sur la REPONSE A L APPEL D OFFRES PRIVE avec Agathe TURLOTTE, Acheteuse Conseil chez AXA France, le 23 juin 2011. Qu est ce qu un appel d offres pour un acheteur? Il ne faut pas oublier que

Plus en détail

La protection des associés en droit congolais et en droit OHADA

La protection des associés en droit congolais et en droit OHADA Le statut des associés des sociétés commerciales La protection des associés des sociétés commerciales constitue une avancée du droit OHADA sur le droit congolais La République démocratique du Congo (RDC)

Plus en détail

renforcer votre jeune entreprise

renforcer votre jeune entreprise Parrainés Profitez de l expérience de chefs d entreprises aguerris pour renforcer votre jeune entreprise Pierre Grimaldi PARRAINÉ - Apéro Fiesta www.lyon-ville-entrepreneuriat.org par Lyon Ville de l Entrepreneuriat

Plus en détail

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE 800 EXPERTS-COMPTABLES COMMUNICANTS

Plus en détail

Trading Forum "New Forces Driving The Commodity Market 31 mars 2009

Trading Forum New Forces Driving The Commodity Market 31 mars 2009 Page 1 sur 8 Trading Forum "New Forces Driving The Commodity Market 31 mars 2009 Mesdames, Messieurs, Nous avions coutume d'entendre dire "qu'en dehors du milieu des affaires, peu de gens savent que Genève

Plus en détail

PROXIMITÉ, PERFORMANCE, INNOVATION, une nouvelle voie pour votre patrimoine

PROXIMITÉ, PERFORMANCE, INNOVATION, une nouvelle voie pour votre patrimoine PROXIMITÉ, PERFORMANCE, INNOVATION, une nouvelle voie pour votre patrimoine En chiffres + Un seuil de souscription de 1500 euros seulement ou de 150 euros si vous optez pour les Versements Libres Programmés

Plus en détail

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit EXPERTISE COMPTABLE (1/3) Les cabinets de grande taille sont affectés par des évolutions similaires à celles qui touchent les cabinets de petite taille. Cette page reprend la description donnée pour les

Plus en détail

7 L ENTREPRISE NUMERIQUE. Prologue

7 L ENTREPRISE NUMERIQUE. Prologue 7 L ENTREPRISE NUMERIQUE Prologue Le CIGREF est un réseau de grandes entreprises qui fête en 2010 son quarantième anniversaire. La genèse de sa création démarre en 1967, lorsque Emile Roche, alors Président

Plus en détail

CHARTE DU COLLEGE SERVICES ET INGENIERIE

CHARTE DU COLLEGE SERVICES ET INGENIERIE CHARTE DU COLLEGE SERVICES ET INGENIERIE I LES ENGAGEMENTS COLLECTIFS DES MEMBRES DE L ASSOCIATION Article 1 Les structures concernées Chaque collège a défini les critères liés aux structures concernées

Plus en détail

Santé des soignants - Qualité des soins - Performance économique

Santé des soignants - Qualité des soins - Performance économique Santé des soignants - Qualité des soins - Performance économique Entreprise labellisée Formation Encadrer et manager en milieu de santé 1 Le contexte hospitalier Contraintes Santé et sécurité des salariés

Plus en détail

Deuxième Cycle d Evaluation. Addendum au Rapport de Conformité sur la Hongrie

Deuxième Cycle d Evaluation. Addendum au Rapport de Conformité sur la Hongrie DIRECTION GENERALE DES DROITS DE L HOMME ET DES AFFAIRES JURIDIQUES DIRECTION DES MONITORINGS Strasbourg, 11 juin 2010 Public Greco RC-II (2008) 4F Addendum Deuxième Cycle d Evaluation Addendum au Rapport

Plus en détail

INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID

INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID Eskimon 29 octobre 2015 Table des matières 1 Introduction 5 3 1 Introduction Figure 1.1 Solid Salut Solid! Il parait que tu exerces dans un domaine finalement peu connu,

Plus en détail

3 Les premiers résultats des plans d'actions

3 Les premiers résultats des plans d'actions 3 Les premiers résultats des plans d'actions Les résultats que nous avons obtenus en ce qui concerne les plans d'action, résultent de l'analyse de 48 entreprises seulement. Revenons sur notre échantillon.

Plus en détail

Salon Progiciel Annecy ERP & manufacturing

Salon Progiciel Annecy ERP & manufacturing et Salon Progiciel Annecy ERP & manufacturing P. Reboud - 06.71.18.19.82 / D. Michallet 06 84 95 80 07 September 30 th, 2010 et Insert "IFS Offer, P. Reboud, 19/01/2010" 2 2010 Capgemini. All rights reserved

Plus en détail

ETUDES STATISTIQUES Avril 2005

ETUDES STATISTIQUES Avril 2005 ETUDES STATISTIQUES Avril 2005 Table des matières I. LA CARRIERE D UN TRAVAILLEUR SALARIE a. L âge au début de la carrière b. Le type de carrière (temps complet/temps partiel c. Le taux d activité sur

Plus en détail

Sofiane Messalta Maitre Assistant (Université Sétif 1) Farid Alleg Consultant ( Pro-Think Consulting)

Sofiane Messalta Maitre Assistant (Université Sétif 1) Farid Alleg Consultant ( Pro-Think Consulting) الشراكة المؤسسة الا نتاجیة وقطاع التوزیع الواسع( بین التجزي ة) تجارة Partenariat Producteur Grande Distribution Sofiane Messalta Maitre Assistant (Université Sétif 1) Farid Alleg Consultant ( Pro-Think

Plus en détail

ALLOCUTION DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DES TRAVAUX DU RENDEZ- VOUS DE CASABLANCA DE L

ALLOCUTION DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DES TRAVAUX DU RENDEZ- VOUS DE CASABLANCA DE L ALLOCUTION DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DES TRAVAUX DU RENDEZ- VOUS DE CASABLANCA DE L ASSURANCE CASABLANCA, Mercredi 15 avril 2015 Messieurs les Présidents,

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

CODE DE CONDUITE CONFORMITÉ AUX EXIGENCES JURIDIQUES

CODE DE CONDUITE CONFORMITÉ AUX EXIGENCES JURIDIQUES CODE DE CONDUITE LE PRÉSENT CODE DE CONDUITE EST FONDÉ SUR LES VALEURS DE GMI- DISTRIBUTION. IL A POUR OBJET DE GARANTIR QUE L ENSEMBLE DES EMPLOYÉS, DES GESTIONNAIRES ET DES DIRIGEANTS DE GMI-DISTRIBUTION

Plus en détail

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines?

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Chapitre 1 La gestion des ressources humaines (GRH) peut être définie comme la gestion des hommes au travail dans des organisations (Martory et Crozet,

Plus en détail

RELATIONS AVEC LES PARTENAIRES COMMERCIAUX

RELATIONS AVEC LES PARTENAIRES COMMERCIAUX RELATIONS AVEC LES PARTENAIRES COMMERCIAUX Politique Groupe Keolis - Mai 2015 - Document à usage interne et externe RE Rappels des principes fondamentaux posés par le GUIDE ETHIQUE DE CONDUITE DES AFFAIRES

Plus en détail

Témoignage utilisateur. Groupe HG Automobiles

Témoignage utilisateur. Groupe HG Automobiles Témoignage utilisateur Groupe HG Automobiles www.hgauto.fr Equipé du DMS Sage icar, V12Web, pilote Module financement Kevin Ginisty Directeur Groupe Novembre 2012 En bref Le Groupe HG Automobiles distribue

Plus en détail

Lexmark Pilote la Transformation IT avec les Solutions CA Service Assurance

Lexmark Pilote la Transformation IT avec les Solutions CA Service Assurance CUSTOMER SUCCESS STORY Août 2013 Lexmark Pilote la Transformation IT avec les Solutions CA Service Assurance PROFIL CLIENT Secteur: Société de services informatiques Société: Lexmark Effectifs: 12,000

Plus en détail

Quels axes de progrès pour l interconnexion des acteurs du transport?

Quels axes de progrès pour l interconnexion des acteurs du transport? Quels axes de progrès pour l interconnexion des acteurs du transport? Supply Chain Event 18 Novembre 2015 Stéphane CREN Responsable Offre & Innovation Nicolas RECAPET Manager activité Supply Chain GS1

Plus en détail

Les Français et l Auto-Entreprise. pour

Les Français et l Auto-Entreprise. pour Les Français et l Auto-Entreprise pour 1Méthodologie, questionnaire Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1071 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Plus en détail

Aptitude Inaptitude Maintien dans l'emploi

Aptitude Inaptitude Maintien dans l'emploi Aptitude Inaptitude Maintien dans l'emploi Par le Docteur Nicolas SANDRET D.R.T.E.EP. 66, rue de Mouzaia - 75931 PARIS Tél : Ol 44 84 25 17 - Fax : O1 42 41 22 77 Le législateur, par la loi sur la non-discrimination,

Plus en détail

Formation hygiène / sécurité des aliments

Formation hygiène / sécurité des aliments hygiène / sécurité des aliments Comment optimiser ses pratiques Sommaire : Les enjeux Les exigences Public Pratiques Conduite du projet de formation Supports pédagogiques Évaluations Nouvelle stratégie

Plus en détail

Introduction les éléments de la réflexion page 2 l entreprise système page 3. I - L entreprise, son fonctionnement page 4

Introduction les éléments de la réflexion page 2 l entreprise système page 3. I - L entreprise, son fonctionnement page 4 CAFE ALEES - ETHIQUE ET POUVOIR Pouvoir équitable des parties prenantes Jean-Claude MONIER Le 26/04/2012 Introduction les éléments de la réflexion page 2 l entreprise système page 3 I - L entreprise, son

Plus en détail

Les expatriés français et l immobilier. Photo Syda Productions. Enquête 2016. http://www.myexpat.fr/

Les expatriés français et l immobilier. Photo Syda Productions. Enquête 2016. http://www.myexpat.fr/ Photo Syda Productions Les expatriés français et l immobilier Enquête 2016 http://www.myexpat.fr/ My expat p.3 Résumé de l étude Qui sont les Français de l étranger? Les expatriés français dans le monde.

Plus en détail

LABOUR NEWS - TRAVAIL

LABOUR NEWS - TRAVAIL LABOUR NEWS - TRAVAIL Qu est-ce qu un faux indépendant : quelle est la limite entre le statut de salarié et le statut d indépendant? Une personne physique peut très bien se trouver, d un point de vue administratif,

Plus en détail

Comptabilité par internet isobec

Comptabilité par internet isobec Comptabilité par internet isobec Sobec a investi dans la réalisation d un logiciel de saisie et de mise à disposition de données comptables. Grâce aux codes qui vous sont fournis, vous avez accès à votre

Plus en détail

II L APPROCHE PEDAGOGIQUE EN 2nde PRO LOGISTIQUE ET TRANSPORT. 1 Mon téléphone portable

II L APPROCHE PEDAGOGIQUE EN 2nde PRO LOGISTIQUE ET TRANSPORT. 1 Mon téléphone portable I PRESENTATION DES THEORIES 1 La chaîne logistique traditionnelle 2 Supply chain 3 Supply chain in reverse logistics La gestion globale de la chaîne logistique dans la logistique inversée (verte) II L

Plus en détail

«Quelle solution paie pour votre organisation?»

«Quelle solution paie pour votre organisation?» «Quelle solution paie pour votre organisation?» Internalisée, externalisée, assistée Choisir sa solution paie en fonction de son organisation ou Adapter son organisation à sa solution paie? Quels sont

Plus en détail

Gestion de projet - réduction et suivi des risques

Gestion de projet - réduction et suivi des risques Gestion de projet - réduction et suivi des s GÉRARD CASANOVA - DENIS ABÉCASSIS Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Pas de Modification : http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/ Table

Plus en détail

Achats Responsables. Suivi de la performance RSE* des fournisseurs du Groupe Rocher. Pour plus d informations: support.ecovadis.

Achats Responsables. Suivi de la performance RSE* des fournisseurs du Groupe Rocher. Pour plus d informations: support.ecovadis. Achats Responsables Suivi de la performance RSE* des fournisseurs du Groupe Rocher Pour plus d informations: support.ecovadis.com *Responsabilité Sociétale des Entreprises 1 EcoVadis 2015 Groupe Rocher

Plus en détail

Altergaz, fournisseur de gaz naturel

Altergaz, fournisseur de gaz naturel Altergaz, fournisseur de gaz naturel Notre vision : devenir le premier fournisseur alternatif de gaz naturel en France Altergaz souhaite offrir à ses clients professionnels, entreprises, collectivités

Plus en détail

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40%

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40% COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 18 FEVRIER 2013 Résultats 2012. L UFF enregistre un résultat net consolidé de 15,2 M et une collecte nette de 49 M Une activité stable, grâce à une bonne adaptation de l

Plus en détail

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000 Le Groupe AFNOR et ses métiers www.afnor.org Comprendre la norme ISO 6000 Lignes directrices relatives à la Identifier, valoriser, évaluer, soutenir le déploiement & la diffusion de «solutions de référence»

Plus en détail

Japon. Secteurs à haut potentiel Recommandations. Attaché économique et commercial Yuko MIYAKE

Japon. Secteurs à haut potentiel Recommandations. Attaché économique et commercial Yuko MIYAKE Mise à jour : Novembre 2015 Japon Secteurs à haut potentiel Recommandations Attaché économique et commercial Yuko MIYAKE Contacts: tokyo@brussels-japan.or.jp tokyo@brusselsinvestexport.com 00 81 3 3556

Plus en détail

L ecoute, Le service, l echange,

L ecoute, Le service, l echange, L ecoute, Le service, l accompagnement, L assistance, l echange, la formation, le partenariat Acquérir nos solutions, ce n est pas seulement obtenir un outil informatique, c est également accéder à de

Plus en détail

Promouvoir sa politique développement durable avec SimulEtik. 7 juillet 2009 Direction de la Stratégie et du développement durable GDF SUEZ

Promouvoir sa politique développement durable avec SimulEtik. 7 juillet 2009 Direction de la Stratégie et du développement durable GDF SUEZ Promouvoir sa politique développement durable avec SimulEtik 7 juillet 2009 Direction de la Stratégie et du développement durable GDF SUEZ Promouvoir sa politique développement durable avec SimulEtik Le

Plus en détail

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Rapport sommaire Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Buenos Aires, Argentine 1-3 décembre 2000 Au cours des dix dernières années, le Canada a joué un rôle

Plus en détail

Sommaire. Loi modifiée du 16 avril 1979 fixant le statut général des fonctionnaires de l'état (Extrait: 19bis)... 3

Sommaire. Loi modifiée du 16 avril 1979 fixant le statut général des fonctionnaires de l'état (Extrait: 19bis)... 3 FONCTIONNAIRES DE L ÉTAT - STATUT GÉNÉRAL - Télétravail 1 TÉLÉTRAVAIL Sommaire Loi modifiée du 16 avril 1979 fixant le statut général des fonctionnaires de l'état (Extrait: 19bis).... 3 Règlement grand-ducal

Plus en détail

Intégration de la flotte privée et du transport sous traité

Intégration de la flotte privée et du transport sous traité Intégration de la flotte privée et du transport sous traité Des coûts réduits et un service de meilleure qualité grâce à l'intégration dynamique et multimode de la flotte privée et du transport sous traité

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

Plus responsables, plus performants

Plus responsables, plus performants ISR Plus responsables, plus performants x4 progression des encours ISR en 4 ans (Source Novethic à fin 2011) L ISR, pourquoi? Une finance qui s engage Changer les règles du jeu Mettre les entreprises face

Plus en détail

OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX

OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX Nos experts analysent les coûts sociaux de votre entreprise tout en préservant votre organisation, et ce, sans aucune incidence sur les droits

Plus en détail

Groupe Alain Guiboud

Groupe Alain Guiboud Groupe Alain Guiboud A chacun ses objectifs, A chacun son opportunité. Frédéric M, Leader depuis 25 ans en vente directe dans le secteur des Produits de Beauté Naturels, du bien-être, des Parfums et des

Plus en détail

Tableau récapitulatif des informations de la Base de Données Economiques et Sociales

Tableau récapitulatif des informations de la Base de Données Economiques et Sociales Tableau récapitulatif des informations de la Base de Données Economiques et Sociales Cette base contient des informations, réparties en 8 thèmes, relatives aux principaux aspects de la vie économique et

Plus en détail

CAST Société anonyme au capital de 4 913 333.60 euros Siège social : 3 rue Marcel Allégot 92190 MEUDON 379 668 809 RCS NANTERRE

CAST Société anonyme au capital de 4 913 333.60 euros Siège social : 3 rue Marcel Allégot 92190 MEUDON 379 668 809 RCS NANTERRE CAST Société anonyme au capital de 4 913 333.60 euros Siège social : 3 rue Marcel Allégot 92190 MEUDON 379 668 809 RCS NANTERRE RAPPORT A L ASSEMBLEE GENERALE DES ACTIONNAIRES DU 25 JUIN 2014 SUR LES CONDITIONS

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Le paradoxe du rapport entre épargne et investissement des entreprises au Canada.

Le paradoxe du rapport entre épargne et investissement des entreprises au Canada. Éric Pineault Sociologue, département de sociologie, UQÀM, Directeur de recherche à la Chaire de recherche du Canada en Mondialisation, Citoyenneté et Démocratie. (2011) Une baisse d impôt pour des milliards

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE

FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION PROFESSIONNELLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 4 L'ACTIVITÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE

Plus en détail

Hexasolutions des solutions métier pour : Papetier sur le thème de «la revalorisation des stocks dormants»

Hexasolutions des solutions métier pour : Papetier sur le thème de «la revalorisation des stocks dormants» Solutions métiers Hexasolutions a un réseau de contacts qui lui est propre. Quand nous avons du mal à écouler des surplus de stocks d un papier spécifique, Hexasolutions intervient et nous le rachète,

Plus en détail

FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille.

FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille. FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille. Avec un objectif : mettre la culture à la portée de

Plus en détail

LE COACHING DE PERFORMANCE + DE QUALITE DE VIE, + DE RESULTATS

LE COACHING DE PERFORMANCE + DE QUALITE DE VIE, + DE RESULTATS LA DEMARCHE COHESION LE COACHING DE PERFORMANCE + DE QUALITE DE VIE, + DE RESULTATS Vous êtes, chef d entreprise, directeur, cadre, manager, ou simplement : > En recherche de principes et d'outils pratiques

Plus en détail

L auto-entrepreneur. Ce statut présente de nombreux avantages sociaux, déclaratifs et fiscaux.

L auto-entrepreneur. Ce statut présente de nombreux avantages sociaux, déclaratifs et fiscaux. L auto-entrepreneur Depuis 1er janvier 2009, le régime de l'auto-entrepreneur permet à tous les Français qui le souhaitent de créer leur propre entreprise simplement et rapidement. Ce nouveau régime, créé

Plus en détail

Fédération du BTP des Alpes Maritimes Nice la Plaine 1 CS 63304-06206 NICE CEDEX 3 04.92.29.85. 04.92.29.85.86 LA GARANTIE DE PAIEMENT

Fédération du BTP des Alpes Maritimes Nice la Plaine 1 CS 63304-06206 NICE CEDEX 3 04.92.29.85. 04.92.29.85.86 LA GARANTIE DE PAIEMENT Fédération du BTP des Alpes Maritimes Nice la Plaine 1 CS 63304-06206 NICE CEDEX 3 04.92.29.85. 04.92.29.85.86 LA GARANTIE DE PAIEMENT PRESENTATION La loi du 10 juin 1994 a ajouté un article 1799-1 au

Plus en détail

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions.

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions. Page 1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE À l occasion du Salon de l Entreprise Aquitaine, Inside Révélateur De Talents fête ses 10 ans d innovations dans les domaines de la formation et du coaching pour les entreprises.

Plus en détail

LA FORCE DE VENTE INTERNATIONALE D UNE MULTINATIONALE INTRODUCTION

LA FORCE DE VENTE INTERNATIONALE D UNE MULTINATIONALE INTRODUCTION LA FORCE DE VENTE INTERNATIONALE D UNE MULTINATIONALE INTRODUCTION Une société multinationale est une société qui produit des effets économiques dans plusieurs pays. C'est-à-dire que, soit les actionnaires

Plus en détail