2 PGCD, PPCM, petit théorème de Fermat

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2 PGCD, PPCM, petit théorème de Fermat"

Transcription

1 Université de Paris-Sud, année 2012/2013 Filière Math/Info-L2 Maths 209 Feuille d exercices de soutien 1 Congruences et arithmétique sur Z Exercice 1. a) Soit n un nombre entier. Combien de valeurs peut prendre n 3 modulo 8? b) Soit n un nombre entier. Combien de valeurs peut prendre n 2 modulo 4? c) Montrer qu il n existe aucun couple d entiers (x, y) tels que x 2 +y 2 = Exercice 2. a) Soit n un nombre entier. Quels sont les restes possibles de la division euclidienne de n 2 par 13? et de n 3 par 7? b) Démontrer que l équation x 2 8xy +3y 2 = 2013 n admet pas de solutions entières. c) Déterminer toutes les solutions entières de l équation 7x y 3 = 1. Exercice 3. a) Soit n un nombre entier. Montrer que si n n est pas divisible par 3, alors n 2 1 [3]. b) En déduire qu il n existe pas de couple d entiers (x, y) Z Z tel que x 2 3y 2 = Exercice 4. a) Montrer que si 8 divise n 7 alors n ne peut pas être la somme de trois carrés d entiers. b) Montrer que si a 3 + b 3 + c 3 est un multiple de 7, l un au moins des entiers a, b et c est un multiple de 7. 2 PGCD, PPCM, petit théorème de Fermat Exercice 5. Soient a et b deux entiers. a) Montrer que ab(a 2 + b 2 )(a 2 b 2 ) est divisible par 30. b) Montrer que ab(a 60 b 60 ) est divisible par Exercice 6. Calculer modulo 5, 7, 11 et 13. Exercice 7. Soient a et b deux éléments de Z que l on suppose premiers entre eux. Calculer le pgcd de ab et a + b. Exercice 8. Soient a et b deux entiers. a) Supposons que a et b soient premiers entre eux. Calculer leur ppcm. b) On ne suppose plus maintenant que a et b sont premiers entre eux. Calculer le produit PGCD(a,b)PPCM(a,b). 1

2 Exercice 9. Le but de cet exercice est de résoudre l équation x 2 + y 2 = z 2 où x, y et z sont des entiers relatifs. 1. Montrer que si a, b et c sont des entiers relatifs tels que pgcd(a, b) = 1 et c 2 = ab, alors a et b sont des carrés. 2. On considère maintenant l équation où x, y et z sont des entiers relatifs. x 2 + y 2 = z 2 (1) (a) Si (x, y, z) est un triplet solution, montrer qu il s écrit (dx, dy, dz ) où d est élément de Z et x, y et z sont premiers entre eux. (b) Supposons que le triplet (x, y, z) soit formé d entiers premiers entre eux et soit solution de l équation 1. Montrer que x et y sont de parité différente et que z est impair (Indication : on pourra trouver les carrés dans Z/4Z). On suppose désormais (x, y, z) un triplet solution formé d entiers premiers entre eux et x pair. (c) Montrer que le pgcd de z y et z + y est égal à 2. (d) Montrer qu il existe deux entiers a et b premiers entre eux tels que y = b a et z = a + b. (e) Montrer que a et b sont les carrées de deux entiers premiers entre eux. (Indication : écrire (z y)(z + y) en fonction de x et utiliser la question 1) ). (f) Décrire tous les triplets (x, y, z) premiers entre eux et solutions de l équation 1. Conclure (Cette équation est un des cas triviaux de l équation de Fermat). 3 Bézout Exercice 10. a et b sont-ils premiers entre eux pour (a, b)=(241,120), (2221,15), (721,13) et (346,12)? Exercice 11. Calculer les pgcd suivants d abord par factorisation, puis en utilisant l algorithme d Euclide : pgcd(94, 267), pgcd(106, 317), pgcd(82, 519), pgcd(9348, 1640), pgcd(1050, 735), pgcd(306, 198). Exercice 12. Pour chaque couple (a, b) ci-dessous, démontrer que a et b sont premiers entre eux et construire une relation de Bézout de la forme au+bv = 1 : (a, b) = (25, 38), (19, 54), (18, 29), (51, 148), (94, 205), (293, 107). Exercice 13. Résoudre dans Z 2 les équations : a) 95x + 71y = 46. b) 20x 53y = 3. c) 23x 13y = 5. d) 10x 3y = 2. e) 91x 112y = 14 2

3 f) 91x 112y = 10 Exercice 14. Pour chaque paire d entiers (a, b) donnée ci-dessous, calculer le pgcd de a et b par chacune des deux méthodes suivantes : 1. en utilisant l algorithme d Euclide (auquel cas on déterminera de plus un jeu de coefficients pour l identité de Bezout) ; 2. en utilisant la décomposition en facteurs premiers de a et de b. i) a = , b = ; ii) a = 1 970, b = ; iii) a = 3 534, b = ; iv) a = 5 052, b = Systèmes de congruences, lemme chinois Exercice Résoudre le système de congruences suivant et en donner la plus petite solution positive : { x 3 (mod 7) x 4 (mod 9) 2. Si x et y sont deux solutions de ce système, a-t-on x y divisible par 63? par 49? Exercice Résoudre les systèmes de congruences ci-dessous et en donner la plus petite solution positive : { x 2 (mod 11) x 5 (mod 15) { x 12 (mod 13) x 1 (mod 14) Exercice 17. Résoudre les systèmes de congruences ci-dessous en utilisant l une des deux méthodes suivantes : a) en regroupant les équations par paires (pour chaque système) ; b) en exploitant la linéarité du problème (une fois pour toutes). x 3 (mod 11) x 103 (mod 13) x 3 (mod 15) x 25 (mod 11) x 35 (mod 13) x 31 (mod 15) Dans chaque cas, déterminer la plus petite solution positive. Exercice 18. Résoudre l équation y 2 = 1 dans Z/119Z. Indication : on remarquera que 119 =

4 5 Groupes et sous-groupes Exercice 19. On considère le groupe S 3 des permutations de l ensemble {1, 2, 3}. (On rappelle que c est un groupe pour la loi.) a) Montrer que S 3 contient exactement trois sous-groupes de cardinal 2 que l on notera T 1, T 2 et T 3. b) Montrer que S 3 contient un et un seul sous-groupe de cardinal 3 que l on notera C. c) Que peut-on dire des C T i, i {1, 2, 3}? Exercice 20. On munit l ensemble G := Q 2 \{(0, 0)} de la loi définie par (x, y) (x, y ) := (xx yy, xy + x y). a) Montrer que (G, ) est un groupe. Est-il commutatif? b) Est-ce que H := Z 2 G est un sous-groupe de G? Justifier. c) Pour tout élément (x, y) G, on note (x, y) 1 G l inverse de l élément (x, y) pour la loi. Montrer que {(x, y) H (x, y) 1 H} est un sous-groupe de G. Exercice 21. Soit (G, +) un groupe commutatif. On définit H comme l ensemble des éléments de G de la forme 2x := x + x avec x G. Montrer que H est un sous-groupe de G. Exercice 22. a) Montrer que si (G, ) est un groupe fini, alors l ensemble de ses sousgroupes est un ensemble fini. b) Soit maintenant (G, ) un groupe. Supposons que l ensemble E des sousgroupes de G est un ensemble fini. i) Montrer que tout élément de G est d ordre fini. ii) En déduire que G s écrit comme une réunion finie d ensembles finis. c) En déduire une condition nécessaire et suffisante pour qu un groupe admette un nombre fini de sous-groupes. Exercice 23. a) Soient (G, ) un groupe et H, K deux sous-groupes de G. Montrer que H K est encore un sous-groupe de G. b) Soit (G, ) un groupe. Montrer que si H et K sont deux sous-groupes de G tels que H K et K H, alors H K n est pas un sous-groupe de G. Exercice 24. Soit G un groupe dont on note la loi multiplicativement et e l élément neutre. On suppose que pour tout élément x de G, on a : x 2 = e. a) Montrer que pour tout x appartenant à G, on a x 1 = x. (On rappelle que x 1 désigne le symétrique de x.) b) Montrer que si x et y sont deux éléments de G, alors le symétrique (xy) 1 de xy est égal à yx. c) En déduire que G est commutatif. 4

5 6 Groupes cycliques, Z/nZ Exercice 25. Montrer qu un groupe fini de cardinal un nombre premier est nécessairement cyclique et que tout élément différent de l élément neutre en est un générateur. Exercice 26. On considère le groupe additif G = Z/18Z. On pose H := {x G 6x = 0}. a) Montrer que H est un sous-groupe de G. b) Déterminer le cardinal de H, que l on notera d dans la suite. c) Montrer que si K est un sous-groupe de G de cardinal d, alors K = H. d) Combien H contient-il d éléments d ordre 6? Exercice 27. Soient G un groupe cyclique d ordre n et d un diviseur de n. a) Montrer que l ensemble des éléments x de G tels que x d = e contient exactement d éléments. b) Montrer que x G est de la forme y d (avec y G) si et seulement si x n d = e. Exercice 28. a) Montrer que dans le groupe (Z/nZ, +), l ordre d une classe ā est égal à n n a. b) Montrer que deux classes ā et b engendrent le même sous-groupe de Z/nZ si et seulement si n a = n b. c) En déduire que si p est un nombre premier, les seuls sous-groupes de Z/pZ sont { 0} et Z/pZ. Exercice 29. Soit G un groupe d ordre 4. a) Montrer que si G contient un élément d ordre 4, alors il est cyclique et isomorphe à Z/4Z. b) Montrer que si G ne contient aucun élément d ordre 4, alors il est abélien et isomorphe à Z/2Z Z/2Z. Exercice 30. Soient G et H deux groupes cycliques d ordres respectifs m et n. Montrer que le groupe produit G H est cyclique si et seulement si m et n sont premiers entre eux. Dans ce cas, exhiber un générateur possible. 7 Morphismes de groupes Exercice 31. Parmi les assertions suivantes, déterminer lesquelles sont vraies (en justifiant chaque réponse). a) L application x x 2 est un homomorphisme de groupes de Z/4Z vers Z/4Z. b) Si G est un groupe et si f, g : G G sont deux homomorphismes de groupes, alors ker g ker(f g). 5

6 c) Si G est un groupe et si f : G G est un homomorphisme de groupes injectif, alors f est aussi surjectif. Exercice 32. a) Soient G, H deux groupes et f : G H un homomorphisme de groupes. Montrer que si x G est un élément de G d ordre fini n, alors f(x) est un élément de H d ordre fini divisant n. b) Déterminer tous les homomorphismes de groupes G H lorsque : i) G = Z/7Z et H = Z/13Z ; ii) G = Z/3Z et H = Z/12Z ; iii) G = H = Z/6Z. Exercice 33. Le théorème de Cauchy dans le cas abélien L objectif de cet exercice est de prouver le résultat suivant : Soient G un groupe abélien d ordre fini n et p un diviseur premier de n. Alors G contient un élément d ordre p. Pour cela, on note g 1,..., g n les éléments de G et a 1,..., a n leurs ordres respectifs. On définit aussi l application suivante : Z/a 1 Z... Z/a n Z G (k 1 mod a 1,..., k n mod a n ) g k gkn n a) Vérifier que cette application est bien définie et que c est un homomorphisme de groupes surjectif. En déduire que n divise le produit a 1... a n. b) Montrer qu il existe un élément x de G dont l ordre est divisible par p, puis que le sous-groupe engendré par x contient un élément d ordre p. 8 (Z/nZ), fonction φ Exercice 34. On considère la fonction d Euler φ (on rappelle que φ(n) désigne le nombre d éléments inversibles de Z/nZ). a) Rappeler pourquoi φ(nm) = φ(n)φ(m) lorsque n et m sont deux entiers premiers entre eux. b) Calculer φ(462), φ(105), φ(60), φ(25), φ(27). c) Calculer le reste de la division euclidienne de par 462 ; de par 60. Exercice 35. a) Déterminer les générateurs du groupe additif Z/8Z. En déduire le cardinal du groupe multiplicatif (Z/8Z). b) Montrer que pour tout élément a de (Z/8Z), on a a 2 = 1. c) En déduire que (Z/8Z) n est pas cyclique. 6

Rappel d arithmétique : Anneaux modulo N

Rappel d arithmétique : Anneaux modulo N Rappel d arithmétique : Anneaux modulo N A. Dragut Univ. Aix-Marseille Cours de cryptographie Chapitre II Definition. Deux entiers a et b sont dits congrus modulo N, où N 2 est un entier si leur différence

Plus en détail

Test 2. Exercice 4. Le groupe (Z/p α Z) est cyclique pour p premier impair. Théorie des nombres Feuille n o 1 : Primalité, Corps finis

Test 2. Exercice 4. Le groupe (Z/p α Z) est cyclique pour p premier impair. Théorie des nombres Feuille n o 1 : Primalité, Corps finis M1 2015 2016 Théorie des nombres Feuille n o 1 : Primalité, Corps finis Primalité et (Z/nZ) Tests de compréhension Test 1. a. Rappeler pourquoi si K est un corps, tout polynome de degré n a coefficients

Plus en détail

RSA - bases mathématiques

RSA - bases mathématiques RSA - bases mathématiques Jang Schiltz Centre Universitaire de Luxembourg Séminaire de Mathématiques 162A, avenue de la Faïencerie L-1511 Luxembourg Luxembourg E-mail:schiltzj@cu.lu 1 Divisibilité Définition

Plus en détail

Exo7. Devoir à la maison et sujet de partiel. Énoncés : V. Gritsenko Corrections : J.-F. Barraud. Exercice 1 Soit d non rationel.

Exo7. Devoir à la maison et sujet de partiel. Énoncés : V. Gritsenko Corrections : J.-F. Barraud. Exercice 1 Soit d non rationel. Énoncés : V. Gritsenko Corrections : J.-F. Barraud Exo7 Devoir à la maison et sujet de partiel Exercice 1 Soit d non rationel. Dans l anneau on definit la conjugaison" z : Z[ d] = {n + m d n,m Z} si z

Plus en détail

Feuille 5 : Arithmétique

Feuille 5 : Arithmétique Université Claude Bernard Lyon Semestre d automne 206-207 UE Fondamentaux des Mathématiques I Feuille 5 : Arithmétique Exercice Montrer que pour tout n 2 N :. n(n + )(n + 2)(n + 3) est divisible par 24,

Plus en détail

Arithmétique modulaire pour la cryptographie

Arithmétique modulaire pour la cryptographie Université de Limoges, XLIM-DMI, 123, Av. Albert Thomas 87060 Limoges Cedex France 05.55.45.73.10 pierre-louis.cayrel@xlim.fr Licence professionnelle Administrateur de Réseaux et de Bases de Données IUT

Plus en détail

Cours d Algèbre I Bachelor Semestre 3 Prof. E. Bayer Fluckiger 10 Octobre 2011

Cours d Algèbre I Bachelor Semestre 3 Prof. E. Bayer Fluckiger 10 Octobre 2011 Cours d Algèbre I Bachelor Semestre 3 Prof. E. Bayer Fluckiger 10 Octobre 2011 Corrigé 3 Étant donnés deux entiers k Z et n 2, on désigne par k mod n la classe de congruence de k modulo n. Exercice 1 (Sous-groupes

Plus en détail

Congruences et théorème chinois

Congruences et théorème chinois Chapitre 3 Congruences et théorème chinois Dans ce chapitre, nous présentons les théorèmes d Euler, de Fermat et des restes chinois. Ces théorèmes trouvent de nombreuses applications, notamment en cryptographie.

Plus en détail

1 Exercices à savoir faire

1 Exercices à savoir faire Licence 1 Mathématiques 2008 2009 Algébre et Arithmétique 1 Feuille n 4 : Nombres premiers 1 Exercices à savoir faire Exercice 1 Effectuer sans calculatrice la division euclidienne de 66227 par 13. Exercice

Plus en détail

Théorie et codage de l information. - Chapitre 5 -

Théorie et codage de l information. - Chapitre 5 - Théorie et codage de l information Éléments d algèbre discrète - Chapitre 5 - Algèbre discrète Mise en oeuvre pour le codage de canal D après le second théorème de Shannon, le codage de canal permet de

Plus en détail

Cryptographie (RSA) et primalité

Cryptographie (RSA) et primalité Cryptographie (RS) et primalité January 26, 2011 (Chapitre pour le cours : groupes et arithmétique, MI4, L2 option info) 1 Cryptographie 1.1 Principes généraux La cryptographie est l art (ou la science)

Plus en détail

Bibliothèque d exercices L1 Feuille n 6. Arithmétique dans Z

Bibliothèque d exercices L1 Feuille n 6. Arithmétique dans Z Bibliothèque d exercices Énoncés L1 Feuille n 6 Arithmétique dans Z 1 Divisibilité, division euclidienne Exercice 1 Combien 15! admet-il de diviseurs? Exercice 2 Trouver le reste de la division par 13

Plus en détail

Congruences et théorème chinois des restes

Congruences et théorème chinois des restes Congruences et théorème chinois des restes Michel Van Caneghem Février 2003 Les congruences Développé au début du 19ème siècle par Carl Friedrich Gauss. On dit que a b (mod n) si a b est divisible par

Plus en détail

PGCD - PPCM. Exemple 2 On a vu dans le chapitre précédent pgcd(2, 3) = 1 et pgcd(10, 25) = 5.

PGCD - PPCM. Exemple 2 On a vu dans le chapitre précédent pgcd(2, 3) = 1 et pgcd(10, 25) = 5. PGCD - PPCM 1 Plus grand diviseur commun de deux entiers 1.1 Définition - Exemples Définition 1 Soient a et b deux éléments de Z. az+bz est un sous-groupe de Z donc il existe δ N tel que az + bz = δz.

Plus en détail

Outils de base pour la classification des groupes de petit cardinal

Outils de base pour la classification des groupes de petit cardinal Chapitre II Outils de base pour la classification des groupes de petit cardinal Le titre est-il clair? Que signifie petit? Pas très grand, ok, mais pour quel ordre? Le but de ce cours est de fournir et

Plus en détail

Correction de l examen d Algèbre de base, SYM0400, du 11 Mai 2005

Correction de l examen d Algèbre de base, SYM0400, du 11 Mai 2005 Correction de l examen d Algèbre de base, SYM0400, du 11 Mai 2005 Table des matières 1 Exercice 1 2 1.1 Solution de la question 1, i)................... 2 1.2 Solution de la question 1, ii)...................

Plus en détail

CHAPITRE 1 : L ensemble Z=nZ

CHAPITRE 1 : L ensemble Z=nZ CHAPITRE 1 : L ensemble Z=nZ Dans tout ce chapitre, n désigne un entier supérieur ou égal à 2. I Dé nitions. Dé nition I.1 Soit a et b deux entiers relatifs. On dit que a est congru à b modulo n si a de

Plus en détail

Chapitre 2. Groupes. Introduction : lois de composition. 2.1 Structure de groupe

Chapitre 2. Groupes. Introduction : lois de composition. 2.1 Structure de groupe Chapitre 2 Groupes Introduction : lois de composition Une loi de composition interne sur un ensemble G est une application G G G. L image du couple (x, y) est notée avec un symbole : suivant le contexte

Plus en détail

PGCD - PPCM. 1 Plus grand diviseur commun de deux entiers. 1.1 Dé nition - Exemples

PGCD - PPCM. 1 Plus grand diviseur commun de deux entiers. 1.1 Dé nition - Exemples 1 PGCD - PPCM 1 Plus grand diviseur commun de deux entiers 1.1 Dé nition - Exemples Dé nition 1 Soient a et b deux élément de Z. az + bz est un sous-groupe de Z donc il existe 2 N tel que az + bz = Z.

Plus en détail

EXERCICE 1 Ce nombre s écrit avec 8 chiffres en base 2 et 6 chiffres en base 3. Quel est-il? Ah, j oubliais, c est un nombre premier.

EXERCICE 1 Ce nombre s écrit avec 8 chiffres en base 2 et 6 chiffres en base 3. Quel est-il? Ah, j oubliais, c est un nombre premier. Licence STS mention mathématiques Année 2005/2006 UFR DE MATHÉMATIQUES A2. NOMBRES ENTIERS ET RATIONNELS, CONGRUENCES. PERMUTATIONS Feuille de travaux dirigés n o 4 : Nombres premiers 1. Généralités Ce

Plus en détail

Groupes finis et arithmétique basique. Si p, q sont deux entiers relatifs, on note p q le pgcd de p et q et p q le ppcm de p et q.

Groupes finis et arithmétique basique. Si p, q sont deux entiers relatifs, on note p q le pgcd de p et q et p q le ppcm de p et q. Groupes finis et arithmétique basique Énoncé Si p, q sont deux entiers relatifs, on note p q le pgcd de p et q et p q le ppcm de p et q. I Les nombres de Fermat On appelle nombre de Fermat tout entier

Plus en détail

Exercices d arithmétique

Exercices d arithmétique DOMAINE : Arithmétique AUTEUR : Vincent JUGÉ NIVEAU : Débutants STAGE : Montpellier 2013 CONTENU : Exercices Exercices d arithmétique - Énoncé des exercices - Exercice 1 (Algorithme d Euclide) Soit a et

Plus en détail

LEÇON N 14 : Congruences dans Z. Anneau Z/nZ Congruences dans Z (n N, n 2)

LEÇON N 14 : Congruences dans Z. Anneau Z/nZ Congruences dans Z (n N, n 2) LEÇON N 14 : Congruences dans Z. Anneau Z/nZ. Pré-requis : Relation d équivalence ; Définitions d un groupe, d un anneau, d un corps ; Division euclidienne dans Z, notation d un cardinal ( ) ; Nombres

Plus en détail

Mercredi 15 novembre 2000. Question de cours. Donner la définition de P Q à l aide des connecteurs logiques, et. Donner la table de vérité de P Q.

Mercredi 15 novembre 2000. Question de cours. Donner la définition de P Q à l aide des connecteurs logiques, et. Donner la table de vérité de P Q. Mercredi 15 novembre 2000 Question de cours. Donner la définition de P Q à l aide des connecteurs logiques, et. Donner la table de vérité de P Q. Exercice 1. Pour tout n 1, on note S n la somme des carrés

Plus en détail

Arithmétique. n(n + 1) 2. k = k=0. q k = 1 qn+1 1 q. n(n + 1)(2n + 1) 6. k 2 =

Arithmétique. n(n + 1) 2. k = k=0. q k = 1 qn+1 1 q. n(n + 1)(2n + 1) 6. k 2 = Université de Provence Mathématiques générales 1 Récurrence Arithmétique Exercice 1. Prouver l identité suivante: n k = k=0 n(n + 1) valable pour tout entier naturel n. Exercice. Prouver l identité suivante:

Plus en détail

pgcd, ppcm dans Z, théorème de Bézout. Applications

pgcd, ppcm dans Z, théorème de Bézout. Applications 7 pgcd, ppcm dans Z, théorème de Bézout. Applications Le théorème de division euclidienne et les sous-groupes de (Z, +) sont supposés connus. Pour tout entier relatif n, on note : nz = {n q q Z} l ensemble

Plus en détail

Exo7. Arithmétique dans Z. 1 Divisibilité, division euclidienne

Exo7. Arithmétique dans Z. 1 Divisibilité, division euclidienne Exo7 Arithmétique dans Z 1 Divisibilité, division euclidienne Exercice 1 Sachant que l on a 96842 = 256 375+842, déterminer, sans faire la division, le reste de la division du nombre 96842 par chacun des

Plus en détail

Cours d Algèbre I Bachelor Semestre 3 Prof. E. Bayer Fluckiger 8 octobre 2012

Cours d Algèbre I Bachelor Semestre 3 Prof. E. Bayer Fluckiger 8 octobre 2012 Cours d Algèbre I Bachelor Semestre 3 Prof. E. Bayer Fluckiger 8 octobre 2012 Série 3 Exercice 1. (1) Sachant que le 8 octobre 2012 est un lundi, déterminer à quel jour de la semaine correspond la date

Plus en détail

ARITHMETIQUE. I/ Divisibilité dans Z :

ARITHMETIQUE. I/ Divisibilité dans Z : ARITHMETIQUE I/ Divisibilité dans Z : Définition : Soit a et b deux entiers relatifs. On dit que a est un multiple de b s il existe un entier relatif k tel que a=k.b Si de plus b 0, alors on dit aussi

Plus en détail

Arithmétique modulaire Applications

Arithmétique modulaire Applications Université Kasdi Merbah Ouargla Département d Informatique et des Technologies de l Information 1éme année Master RCS Module Sec1 Serie TD 1 Novembre 2015 Arithmétique modulaire Applications Exercice 1

Plus en détail

Congruences dans Z; anneaux Z/nZ.

Congruences dans Z; anneaux Z/nZ. DOCUMENT 5 Congruences dans Z; anneaux Z/nZ. L anneau Z est infini et il existe donc des entiers dont l écriture en base 10 possède un nombre arbitrairement grand de chiffres. Cela suffit pour que des

Plus en détail

Fiche n 1: Groupe, sous-groupe, ordre

Fiche n 1: Groupe, sous-groupe, ordre Université Lille 1 Algèbre 2010/11 M51.MIMP Fiche n 1: Groupe, sous-groupe, ordre Exercice 1 On considère sur R la loi de composition définie par x y = x + y xy. Cette loi est-elle associative, commutative?

Plus en détail

H4. THÉORIE DES NOMBRES. Nombres premiers A. CHAMBERT-LOIR, F. IVORRA

H4. THÉORIE DES NOMBRES. Nombres premiers A. CHAMBERT-LOIR, F. IVORRA Master STS mention mathématiques Année 2007/2008 H4. THÉORIE DES NOMBRES. Nombres premiers A. CHAMBERT-LOIR, F. IVORRA A. RAPPELS : FACTORISATION, THÉORÈME D EUCLIDE EXERCICE 1 1 Démontrer qu il existe

Plus en détail

Arithmétique. 1 Divisibilité dans Z

Arithmétique. 1 Divisibilité dans Z 1 Divisibilité dans Z 1.1 Généralités Définition 1 : Soit m et n deux entiers relatifs. On dit que n divise m (ou que n est un diviseur de m ou encore que m est un multiple de n) lorsqu il existe un entier

Plus en détail

Exercices fondamentaux

Exercices fondamentaux Université de Nantes Département de Mathématiques DEUG MIAS - Module M2 Algèbre Année 2002/2003 Liste d exercices n 1 Exercices fondamentaux Espaces vectoriels, sous-espaces vectoriels 1. Montrer que l

Plus en détail

Capes externe 2003, deuxième épreuve page 1. Notations, rappels et présentation du problème

Capes externe 2003, deuxième épreuve page 1. Notations, rappels et présentation du problème Capes externe 2003, deuxième épreuve page 1 Notations, rappels et présentation du problème L ensemble des entiers naturels sera noté N, celui des entiers relatifs Z. On notera (Z/nZ) l ensemble des éléments

Plus en détail

Propriétés de Z/nZ. DOMAINE : Arithmétique. NIVEAU : Avancé STAGE : Montpellier 2013 CONTENU : Cours et exercices

Propriétés de Z/nZ. DOMAINE : Arithmétique. NIVEAU : Avancé STAGE : Montpellier 2013 CONTENU : Cours et exercices DOMAINE : Arithmétique AUTEUR : Louis NEBOUT NIVEAU : Avancé STAGE : Montpellier 2013 CONTENU : Cours et exercices Propriétés de Z/nZ Le but de cette séance est de vous introduire au point du vue moderne

Plus en détail

ARITHMETIQUE. Exercice 4 :

ARITHMETIQUE. Exercice 4 : ARITHMETIQUE Exercice 1 : Étant donnés cinq nombres entiers consécutifs, on trouve toujours parmi eux (vrai ou faux et pourquoi) : 1. au moins deux multiples de 2. 2. au plus trois nombres pairs. 3. au

Plus en détail

Module M33 : Arithmétique et Compléments d Algèbre

Module M33 : Arithmétique et Compléments d Algèbre L2 Maths-Info Université Evry Val d Essonne Module M33 : Arithmétique et Compléments d Algèbre 2016-2017 TD d Arithmétique 1 Divisibilité Exercice 1. Faire la liste de tous les diviseurs positifs de 12.

Plus en détail

Problème. A 1. a) On effectue la division euclidienne de 41 par tous ,1 ; donc le plus grand premier à utiliser est 19.

Problème. A 1. a) On effectue la division euclidienne de 41 par tous ,1 ; donc le plus grand premier à utiliser est 19. CHAPITRE 3 Les nombres premiers SÉQUENCE 1 Les nombres premiers (page 76) RÉSOLUTION DE PROBLÈMES Problème 1 A 1. Conjecture possible : le produit des nombres associés aux extrémités est égal à l ordonnée

Plus en détail

L ANNEAU Z ET SES QUOTIENTS

L ANNEAU Z ET SES QUOTIENTS L ANNEAU Z ET SES QUOTIENTS RÉSUMÉ ET QUESTIONS 1. IDÉAUX Un anneau est un ensemble A muni de deux lois de composition internes + et telles que (A, +) est un groupe commutatif d élément neutre noté 0 et

Plus en détail

Olympiades Françaises de Mathématiques Corrigé de l envoi Numéro 1 Arithmétique OFM. Olympiade. Française.

Olympiades Françaises de Mathématiques Corrigé de l envoi Numéro 1 Arithmétique OFM. Olympiade. Française. s s de 2016-2017 Olympiade Corrigé de l envoi Numéro 1 Arithmétique 1 Exercices du groupe B Exercice 1. On définit une suite ainsi : Trouver le plus grand entier k tel que 3 k u 2017. { u0 = 15, u 1 =

Plus en détail

Exercices d arithmétique

Exercices d arithmétique Université Paris 13 M1 : de l arithmétique à la théorie des nombres Exercices d arithmétique Exercice 1. Existe-t-il des couples (a,b) N 2 tels que : ab(a+b) n est pas divisible par 7 et (a+b) 7 a 7 b

Plus en détail

Leçon 14 : Congruences dans Z. Anneaux Z/nZ.

Leçon 14 : Congruences dans Z. Anneaux Z/nZ. Leçon 14 : Congruences dans Z. Anneaux Z/nZ. Pré-requis : L anneau des entiers relatifs Z et ses propriétés. Notions générales sur l arithmétique des entiers : Divisibilité, diviseur, multiple, division

Plus en détail

La division euclidienne est la division avec reste des entiers naturels. On rappelle ce qui la caractérise.

La division euclidienne est la division avec reste des entiers naturels. On rappelle ce qui la caractérise. Chapitre 1 Arithmétique Ce texte est une liste d exercices avec un résumé succinct des principaux résultats et définitions du cours. Il ne remplace donc pas le cours! Pour le contenu du chapitre Arithmétique,

Plus en détail

Congruences et équations diophantiennes

Congruences et équations diophantiennes Congruences et équations diophantiennes Rencontres Putnam 2004 Université de Sherbrooke Charles Paquette 1. Théorie 1.1. Divisibilité et congruences. Dans des concours mathématiques le moindrement sérieux,

Plus en détail

Licence MIMP Semestre 1. Math 11A : Fondements de l algèbre. Exercices

Licence MIMP Semestre 1. Math 11A : Fondements de l algèbre. Exercices Licence MIMP Semestre 1 Math 11A : Fondements de l algèbre Exercices Septembre 2013 2 Table des matières Chapitre I. Vocabulaire de théorie des ensembles 3 1 Logique.................................. 3

Plus en détail

LEÇON N 12 : Multiples, diviseurs, division euclidienne.

LEÇON N 12 : Multiples, diviseurs, division euclidienne. LEÇON N 12 :. Pré-requis : Z est bien ordonné et archimédien ; Toute partie non vide et minorée (respectivement majorée) de Z possède un plus petit (repectivement grand) élément ; Notions de groupes, sous-groupes

Plus en détail

Concepts de base en arithmétique : solutions des exercices.

Concepts de base en arithmétique : solutions des exercices. Concepts de base en arithmétique : solutions des exercices. Thomas Budzinski 1 Préliminaires Pas d'exercices. 2 Divisibilité Solution 2.1. Il existe u et v tels que b = au et d = cv donc bd = (ac)(uv)

Plus en détail

Exo7. Morphisme, sous-groupe distingué, quotient. Enoncés : Michel Emsalem, Corrections : Pierre Dèbes

Exo7. Morphisme, sous-groupe distingué, quotient. Enoncés : Michel Emsalem, Corrections : Pierre Dèbes Enoncés : Michel Emsalem, Corrections : Pierre Dèbes Exo7 Morphisme, sous-groupe distingué, quotient Exercice 1 Soit G un groupe tel que l application x x 1 soit un morphisme. Montrer que G est commutatif.

Plus en détail

Définition Soient a et b deux entiers non tous nuls. Le plus grand diviseur commun à a et b est le PGCD de a et b. On le note PGCD (a ; b) ou a b.

Définition Soient a et b deux entiers non tous nuls. Le plus grand diviseur commun à a et b est le PGCD de a et b. On le note PGCD (a ; b) ou a b. PGCD de deux entiers naturels Diviseurs communs à deux entiers naturels Soient a et b deux entiers naturels non tous les deux nuls. L ensemble des diviseurs communs à a et b est une partie de Z non vide

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Exo7 Arithmétique Exercices de Jean-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-france.fr * très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable

Plus en détail

COURS ARITHMÉTIQUE Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako

COURS ARITHMÉTIQUE Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako COURS ARITHMÉTIQUE Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako Ensemble N des entiers naturels I Propriétés de N: - Propriétés de l addition dans N: L opération est une loi de composition interne

Plus en détail

Congruences. DOMAINE : Arithmétique. NIVEAU : Débutants STAGE : Montpellier 2014 CONTENU : Cours et exercices

Congruences. DOMAINE : Arithmétique. NIVEAU : Débutants STAGE : Montpellier 2014 CONTENU : Cours et exercices DOMAINE : Arithmétique AUTEUR : Nicolas SÉGARRA NIVEAU : Débutants STAGE : Montpellier 014 CONTENU : Cours et exercices Congruences Commençons par trois exercices permettant de rappeler ce qui a été vu

Plus en détail

Division euclidienne dans Z

Division euclidienne dans Z 23 Division euclidienne dans Z 23.1 L anneau Z des entiers relatifs On désigne par Z l ensemble des entiers relatifs, soit : Z {, n,, 2, 1, 0, 1, 2,, n, }. On note Z l ensemble Z privé de 0. On rappelle

Plus en détail

Olympiades Françaises de Mathématiques Envoi Numéro 3 Corrigé

Olympiades Françaises de Mathématiques Envoi Numéro 3 Corrigé Olympiades Françaises de Mathématiques 2012-2013 Envoi Numéro 3 Corrigé 1 Exercices Juniors Exercice 1. On appelle diviseur propre d un entier n un diviseur positif de n qui est différent de 1 et de n.

Plus en détail

Premier cours : division euclidienne sur Z et K[X]

Premier cours : division euclidienne sur Z et K[X] Premier cours : division euclidienne sur Z et K[X] Avant de donner la définition formelle d anneau, notion qui sera l objet principal de ce cours, on révise deux exemples importants : l ensemble Z des

Plus en détail

Cours d Algèbre II Bachelor Semestre 4 Prof. E. Bayer Fluckiger 09 mai Corrigé 21

Cours d Algèbre II Bachelor Semestre 4 Prof. E. Bayer Fluckiger 09 mai Corrigé 21 Cours d Algèbre II Bachelor Semestre 4 Prof. E. Bayer Fluckiger 09 mai 2012 Corrigé 21 Exercice 1. Soit A un anneau intègre de cardinal fini. Montrer que A est un corps. Soient a A \ {0} et f : A A l homomorphisme

Plus en détail

FICHE DE RÉVISION DU BAC

FICHE DE RÉVISION DU BAC Introduction Pré-requis : Ensemble de nombres Plan du cours 1. Divisibilité dans Z 2. Congruence 3. Plus grand commun diviseur 1. Divisibilité dans Z Dans tout ce qui suit, on se place dans l ensemble

Plus en détail

Variations autour du théorème de Wilson

Variations autour du théorème de Wilson Algèbre Année 2007-2008 ENS Cachan Vincent Beck Variations autour du théorème de Wilson Le théorème de Wilson a été découvert à la fin du dixième siècle par le mathématicien arabe Ibn al-haytham qu on

Plus en détail

i) Soit ord(a) = k, ord(b) = n et ab = ba. Alors ord(ab) = kn si et seulement si k est premier avec n.. Structure des groupes cycliques.

i) Soit ord(a) = k, ord(b) = n et ab = ba. Alors ord(ab) = kn si et seulement si k est premier avec n.. Structure des groupes cycliques. Groupes 1 Une loi de composition sur un ensemble E est une application de E E dans E La loi est associative si (ab)c = a(bc) quel que soient a, b, c E La loi est commutative si ab = ba quel que soient

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Exo7 Arithmétique Exercices de Jean-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-france.fr * très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable

Plus en détail

( ) 2 = n( n 3 + 2n) +1. ( ) 2 et ( n 3 + 2n) sont premiers entre eux.

( ) 2 = n( n 3 + 2n) +1. ( ) 2 et ( n 3 + 2n) sont premiers entre eux. Exercices : PGCD et nombres entiers premiers entre eux Exercice 1 Si on divise 4294 et 3521 par un même entier positif, on obtient respectivement 10 et 11 comme reste. Quel est cet entier? Exercice 2 Les

Plus en détail

CHAPITRE 3 : CONGRUENCES ET ARITHMÉTIQUE MODULAIRE

CHAPITRE 3 : CONGRUENCES ET ARITHMÉTIQUE MODULAIRE CHAPITRE 3 : CONGRUENCES ET ARITHMÉTIQUE MODULAIRE 1. Congruences Définition 1.1. Soit m, a, b entiers. On dit que a est congru à b modulo m si m divise a b. (On dit aussi que a et b sont congrus modulo

Plus en détail

EXERCICES SUR L ORDRE EN ARITHMÉTIQUE

EXERCICES SUR L ORDRE EN ARITHMÉTIQUE EXERCICES SUR L ORDRE EN ARITHMÉTIQUE Igor Kortchemski N.B. Certains exercices utilisent le théorème Lifting the exponent (LTE). - Rappels de cours - On considère a Z et n 1 des entiers premiers entre

Plus en détail

b) 67 = et 2 < 13 : dans la division euclidienne de 67 par 13, le quotient est 5 et le reste est 2.

b) 67 = et 2 < 13 : dans la division euclidienne de 67 par 13, le quotient est 5 et le reste est 2. Exercice p 58, n 1 : Déterminer le quotient entier et le reste de chaque division euclidienne : a) 15 par 7 ; b) 67 par 13 ; c) 124 par 61 ; d) 275 par 25 ; e) 88 par 17 ; f) 146 par 15. a) 15 = 7 2 +

Plus en détail

INF1130 SESSION H13 : SOLUTIONS du DEVOIR 2

INF1130 SESSION H13 : SOLUTIONS du DEVOIR 2 INF1130 SESSION H13 : SOLUTIONS du DEVOIR Question 1 sur l induction (30 points) a) Utilisez le principe d induction pour montrer que pour tout entier n 0 (n + 1) 1 est divisible par 8. Cas de base : si

Plus en détail

CAPES session 2015 Épreuve 2. Problème n o 1

CAPES session 2015 Épreuve 2. Problème n o 1 CAPES session 2015 Épreuve 2 Problème n o 1 A. P. M. E. P. Problème n o 1 Notations On note N l ensemble des entiers naturels, N l ensemble des entiers naturels non nuls et Z l ensemble des entiers relatifs.

Plus en détail

La division euclidienne

La division euclidienne DOCUMENT 2 La division euclidienne La division euclidienne joue un role central en arithmétique. Comme c est l un des tous premiers résultats que l on démontre, il est important de savoir exactement ce

Plus en détail

EXERCICES D ARITHMÉTIQUE

EXERCICES D ARITHMÉTIQUE 101. 1. n désigne un entier naturel. a. Vérifier que, pour n = 15, le reste de la division euclidienne de (n + 2) 3 par n 2 est égal à 12n + 8. b. Déterminer tous les entiers n pour lesquels cette propriété

Plus en détail

Résolution de l équation x 3 y 3 2z 3 dans 3

Résolution de l équation x 3 y 3 2z 3 dans 3 Résolution de l équation x 3 y 3 z 3 dans 3 Lemme Si u et v sont deux entiers relatifs premiers entre eux, de parités différentes, et tels que u 3v soit le cube d un entier relatif, alors il existe deux

Plus en détail

Exercices à savoir faire chez soi

Exercices à savoir faire chez soi L2 Mathématiques 2013 2014 Algèbre et Arithmétique 3 Feuille n 3 : anneaux, anneaux de polynômes Exercices à savoir faire chez soi Exercice 1 Soit K un corps, et P K[X]. Les assertions suivantes sont elles

Plus en détail

Corps finis. Exemples : Z/pZ. On note F p le corps Z/pZ. k[x]/p où k est un corps commutatif et P est un polynôme irréductible.

Corps finis. Exemples : Z/pZ. On note F p le corps Z/pZ. k[x]/p où k est un corps commutatif et P est un polynôme irréductible. Corps finis 1 Un peu d algèbre Si A est un anneau commutatif principal, (a) un idéal de A, et a est un élément premier de A alors l anneau quotient A/(a) est un corps. Exemples : Z/pZ. On note F p le corps

Plus en détail

ARITHMETIQUE L.KAYRIDINE JANOURA. MR : AMMAR BOUAJILA GSM : éme MATHS SERIE N 13

ARITHMETIQUE L.KAYRIDINE JANOURA. MR : AMMAR BOUAJILA GSM : éme MATHS SERIE N 13 L.KAYRIDINE JANOURA ARITHMETIQUE MR : AMMAR BOUAJILA GSM :92 741 567 4 éme MATHS SERIE N 13 EXERCICE 1 On se propose de montrer qu il existe une infinité de nombres premiers de la forme 4k +3. On raisonne

Plus en détail

Deux éléments quelconques de Z sont comparables (l ordre est total). C est-à-dire que pour n, m dans Z on a soit n m soit m n.

Deux éléments quelconques de Z sont comparables (l ordre est total). C est-à-dire que pour n, m dans Z on a soit n m soit m n. 6 Arithmétique dans Z 6.1 L anneau Z des entiers relatifs On désigne par Z l ensemble des entiers relatifs, soit : Z = {, n,, 2, 1, 0, 1, 2,, n, }. On note Z l ensemble Z privé de 0. On rappelle que l

Plus en détail

Feuille d exercices 1

Feuille d exercices 1 Complexité Exercice 1 Démontrer que a) n 2 /2 O(n) b) 5n+3 = O(n) c) 30n+5 = O(n 2 ) d) 4n 3 +5n 2 +10 = O(n 3 ). Exercice 2 Donnez la complexité (en fonction de n) de l algorithme suivant. Vous donnerez

Plus en détail

Cours : Théorème de Bézout. Théorème de Gauss. Ainsi, au moins l un des deux nombres a ou b est non nul, par exemple a.

Cours : Théorème de Bézout. Théorème de Gauss. Ainsi, au moins l un des deux nombres a ou b est non nul, par exemple a. A la fin de ce chapitre vous devez être capable de : connaître l identité et le théorème de Bézout. savoir calculer les coefficients de Bézout par «descente» ou par remontée de l algorithme d Euclide.

Plus en détail

PGCD et PPCM Thms de BEZOUT, GAUSS et FERMAT

PGCD et PPCM Thms de BEZOUT, GAUSS et FERMAT PGCD et PPCM Thms de BEZOUT, GAUSS et FERMAT I PGCD Définition 1 Soient a et b deux entiers non nuls. Le plus grand commun diviseur de a est b, noté (a, b) ou a b, est l entier positif d qui satisfait

Plus en détail

Chapitre I - Arithmétique

Chapitre I - Arithmétique Université Pierre et Marie Curie Cours de cryptographie MM067-2012/13 Alain Kraus Chapitre I - Arithmétique Table des matières 1. Plus grand commun diviseur 1 2. L algorithme d Euclide 4 3. Nombres premiers

Plus en détail

Initiation au Raisonnement Mathématique 2

Initiation au Raisonnement Mathématique 2 Université de Marne-La-Vallée L1-2009-2010 Initiation au Raisonnement Mathématique 2 I - PLAN DU COURS Chapitre 1 - Groupes I. Définitions et exemples, groupe des permutations, Z/nZ II. Sous-groupes :

Plus en détail

Feuille d exercices 3

Feuille d exercices 3 UNIVERSITÉ PIERRE ET MARIE CURIE Année 2007/2008 MIME 22 LM 125 Groupe 22.4 Feuille d exercices 3 Exercice 1 Effectuer le produit des polynômes suivants : 1. P = X 3 X + 1 et Q = X 2 3X + 2. 2. P = X 4

Plus en détail

Rappels maths pour crypto

Rappels maths pour crypto Rappels maths pour crypto David A. Madore 28 novembre 2013 Git : 037edf8 Thu Nov 21 16:35:30 2013 +0100 1 Entiers 1.1 L anneau des entiers On appelle Z = {..., 3, 2, 1, 0, 1, 2, 3,...} l ensemble des entiers

Plus en détail

Algorithmique. Rappels mathématiques.

Algorithmique. Rappels mathématiques. Algorithmique.. Anca Nitulescu anca.nitulescu@ens.fr Ecole Normale Supérieure, Paris Cours 2 1/49 Anca Nitulescu anca.nitulescu@ens.fr Introduction à la cryptographie Définition Complexité des algorithmes

Plus en détail

Exercices corrigés d arithmétique et groupes.

Exercices corrigés d arithmétique et groupes. Université Lyon 1 M1 EADM Automne 010 S.P. Exercices corrigés d arithmétique et groupes. Les 3 premiers exercices portent sur es nombres de Carmichae (voir aussi Partie IV de Ecrit de 003). Exercice 1.

Plus en détail

Propriétés des anneaux. Anneaux. Anneau quotient. Sous-anneau et idéal. Théorème des

Propriétés des anneaux. Anneaux. Anneau quotient. Sous-anneau et idéal. Théorème des Anneaux Anneau : un anneau A est un groupe abélien, noté additivement, sur lequel est défini une deuxième loi interne, notée multiplicativement, telle que :. est associative et possède un élément neutre

Plus en détail

Synthèse de cours PanaMaths Divisibilité et congruences

Synthèse de cours PanaMaths Divisibilité et congruences Synthèse de cours PanaMaths Divisibilité et congruences Rappelons que, sans plus de précision, «nombre entier» désigne un élément de. Division euclidienne Diviseurs Soit a et b deux nombres entiers. On

Plus en détail

Ex 1 : Montrer que pour tout entier naturel n, 9 divise 10 n 1. En déduire que pour tout entier naturel n, 9 ne divise pas 10 n + 1.

Ex 1 : Montrer que pour tout entier naturel n, 9 divise 10 n 1. En déduire que pour tout entier naturel n, 9 ne divise pas 10 n + 1. Fiches méthodes arithmétique Comment traiter un problème de divisibilité? Méthode : Pour les problèmes de divisibilité dans N ou dans Z, on se ramène à la définition de la divisibilité : b divise a signifie

Plus en détail

Nouvelle-Calédonie Décembre 2007 Série S Exercice 1. a. Quel est le reste de la division euclidienne de

Nouvelle-Calédonie Décembre 2007 Série S Exercice 1. a. Quel est le reste de la division euclidienne de Nouvelle-Calédonie Décembre 7 Série S Exercice 1 a Quel est le reste de la division euclidienne de 6 par 11? Justifier b Quel est le reste de la division euclidienne de 6 par? Justifier c En déduire que

Plus en détail

Qu est-ce qu un groupe? Corps finis. Une propriété des groupes finis. Exemples de groupes. Éric Wegrzynowski. 06 mars 2008

Qu est-ce qu un groupe? Corps finis. Une propriété des groupes finis. Exemples de groupes. Éric Wegrzynowski. 06 mars 2008 Corps Arithmétique dans les corps finis Corps Arithmétique dans les corps finis Rappels sur les groupes Éric Wegrzynowski 06 mars 2008 Qu est-ce qu un groupe? Définition Un groupe est la donnée d un ensemble

Plus en détail

PGCD et PPCM de deux entiers :

PGCD et PPCM de deux entiers : PGCD et PPCM de deux entiers : Table des matières I Plus grand commun diviseur de deux entiers :................................ 1 II Détermination du PGCD par l algorithme d Euclide............................

Plus en détail

est l ensemble des entiers naturels..., 100,..., 50,..., 2, 1,0,1,2,3,...,50,...,100,... est l ensemble des entiers relatifs.

est l ensemble des entiers naturels..., 100,..., 50,..., 2, 1,0,1,2,3,...,50,...,100,... est l ensemble des entiers relatifs. Série d'exercices *** 1 ère Année Lycée Secondaire Ali Zouaoui ACTIVITE NUMERIQUE I " Hajeb Laayoun " 0,1,,3,...,50,...,100,... est l ensemble des entiers naturels..., 100,..., 50,...,, 1,0,1,,3,...,50,...,100,...

Plus en détail

deg(p + Q) max(deg(p), deg(q)) (égalité si deg(p) deg(q)) deg(pq) = deg(p) + deg(q).

deg(p + Q) max(deg(p), deg(q)) (égalité si deg(p) deg(q)) deg(pq) = deg(p) + deg(q). Chapitre 1 Polynômes Pour le contenu du chapitre Polynômes, on peut se reporter au chapitre 10 du Cours de mathématiques Algèbre 1 re année de F. Liret et D. Martinais (éditions Dunod), ou au chapître

Plus en détail

Principales structures : groupe, anneau, corps, algèbre.

Principales structures : groupe, anneau, corps, algèbre. Principales structures : groupe, anneau, corps, algèbre. I) Lois de composition : Déf : Soit E un ensemble. Une loi de composition interne sur E est une application de E E dans E. Déf : Soit K et E deux

Plus en détail

Fiche n 2: Morphisme, sous-groupe distingué, quotient

Fiche n 2: Morphisme, sous-groupe distingué, quotient Université Lille 1 Algèbre 2010/11 M51.MIMP Fiche n 2: Morphisme, sous-groupe distingué, quotient Exercice 1 Soient G, G deux groupes et f un homomorphisme de G dans G. Montrer que si A G, alors f( A )

Plus en détail

Algèbre et géométrie. Algèbre et géométrie. Algèbre et géométrie. CAPES et Agrégation. CAPES et Agrégation

Algèbre et géométrie. Algèbre et géométrie. Algèbre et géométrie. CAPES et Agrégation. CAPES et Agrégation CV_AlgebreGeometrie:EP 31/07/14 16:58 Page 1 CAPES et Agrégation L ouvrage présente tout le nouveau programme d algèbre et de géométrie au CAPES externe et à l Agrégation interne de mathématiques avec

Plus en détail

2 Idéal et anneau quotient A/I

2 Idéal et anneau quotient A/I 2. Idéal et anneau quotient 1 Heuristique 2 Idéal et anneau quotient A/I 3 Propriété universelle du quotient (A/I, ) 4 Factorisation des morphismes d anneau 5 A/I est-il intègre? 6 A/I est-il un corps?

Plus en détail

Groupes, Anneaux, Corps

Groupes, Anneaux, Corps Groupes, Anneaux, Corps 1 Questions de cours 1. Soit f : G H un morphisme de groupe, et soit e le neutre de G. Montrer f est injectif si et seulement si ker f = {e}. 2. Soient a et b deux éléments d un

Plus en détail

DIE FILES DÜRFEN NUR FÜR DEN EIGENEN GEBRAUCH BENUTZT WERDEN. DAS COPYRIGHT LIEGT BEIM JEWEILIGEN AUTOR.

DIE FILES DÜRFEN NUR FÜR DEN EIGENEN GEBRAUCH BENUTZT WERDEN. DAS COPYRIGHT LIEGT BEIM JEWEILIGEN AUTOR. Weitere Files findest du auf www.semestra.ch/files DIE FILES DÜRFEN NUR FÜR DEN EIGENEN GEBRAUCH BENUTZT WERDEN. DAS COPYRIGHT LIEGT BEIM JEWEILIGEN AUTOR. Introduction à la théorie des nombres 1 Notion

Plus en détail

Spécialité Terminale S IE4 Bézout - Fermat S

Spécialité Terminale S IE4 Bézout - Fermat S Spécialité Terminale S IE4 Bézout - Fermat S1 2011-2012 1) Soit p V, p premier. 2) a) Montrer que pour tout n W, n 13 n est divisible par 546. 1) On considère l équation (E) dans W² : 8x + 5y = 1 a) Donner

Plus en détail

«Dans l'arithmétique de l'amour, un plus un égal l'infini,

«Dans l'arithmétique de l'amour, un plus un égal l'infini, 1 Niveau : Terminale S Spé Maths Titre Cours : Etude de et (Partie II) PGCD-PPCM Année : 2014-2015 (Etienne BEZOUT 1730-1883) «Dans l'arithmétique de l'amour, un plus un égal l'infini, et deux moins un

Plus en détail