Contribution de la CPCA au diagnostic territorial

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Contribution de la CPCA au diagnostic territorial"

Transcription

1 Contribution de la CPCA au diagnostic territorial NB : Ce travail a été réalisé en interne par les équipes techniques de la CPCA Introduction La CPCA Picardie rassemble depuis 2001 les quinze grandes coordinations associatives sectorielles de la région et anime depuis 2008 des Groupes Associatifs de Pays. Elle est également porteuse du réseau DIVA (information de proximité sur la vie associative) et assure la coordination régionale du DLA (Dispositif Local d Accompagnement). Reconnue légitime à porter la parole du monde associatif par les principaux partenaires publics (Etat, Conseil régional ), elle s est donc appuyée sur ces différentes sources d information auxquelles il faut rajouter un partenariat avec l URSSAF permettant la production de chiffres sur l emploi associatif- pour produire ce diagnostic synthétique réalisé selon la méthode AFOM. Notre objectif, au travers de ce travail, est de renforcer l inscription des associations dans les programmes européens à venir en montrant que les associations sont facteurs de développement économique et actrices incontournables de l emploi en Picardie l emploi restant stable dans ce secteur malgré la crise. Inscrites pleinement dans la sphère économique, les associations contribuent également à l identification des besoins sociaux mais aussi à l intégration économique des populations défavorisées en proposant un ensemble de services et d activités dans une logique non marchande. Elles s inscrivent ainsi pleinement dans les objectifs de l Union Européenne : assurer, par une action commune, le progrès économique et social et le renforcement de la cohésion sociale. Le diagnostic montrera qu elles sont, elles aussi, fortement impactées par les mutations économiques et sociétales mais prêtes à réagir pour faire face et anticiper. C est pourquoi la reconnaissance des associations comme acteur de la citoyenneté, du développement économique et du lien social par l Europe nous semble répondre à un double enjeu, particulièrement prégnant dans notre région : Contribuer à soutenir l émergence de projets socialement innovants sur le territoire, inscrits dans une logique de développement durable ; Maintenir un tissu social et économique fragilisé par la crise.

2 Sommaire Introduction...1 Sommaire...2 Diagnostic territorial synthétique du secteur associatif...3 Inscription du secteur dans la sphère économique et financement...3 Emploi et formation...5 Structuration et organisation du secteur...6 Utilité sociale et dimension citoyenne...7 Conclusion- les enjeux pour le monde associatif...8 Glossaire...9 2

3 Diagnostic territorial synthétique du secteur associatif Inscription du secteur dans la sphère économique /financement Forces 1. Par nature, activité économique non délocalisable, répondant à des besoins sociaux et contribuant au développement des territoires, aux côtés des entreprises classiques et des pouvoirs publics. 2. Hybridation et articulation des ressources (financements publics Europe, Etat, collectivités - ; financements privés ; bénévolat) : approche non marchande de l économie un effet levier important des financements publics (un euro de financement public génère trois euros de budget associatif) 3. Montée en qualification rapide des acteurs associatifs dans l appréhension de leur dimension économique (réponse aux appels d offre, structuration de leur offre ), facultés d adaptation du secteur. Faiblesses 1. Dépendance aux fonds publics, une partie des financements repose sur des financements publics en baisse : pour la première fois en 2010, l intervention des collectivités locales ne suffit plus à compenser la baisse des financements de l Etat. Cette fragilité économique des associations engendre une difficulté à résister aux injonctions des pouvoirs publics (moins de place pour l initiative associative et citoyenne) 2. Mise en concurrence par les procédures de marchés publics (appels d offre) fragilise les associations et nuit aux dynamiques de coopération. 3. Tardive prise de conscience d un sentiment d appartenance du secteur associatif à l ESS. 4. Difficulté à repenser les modèles économiques des associations dans un contexte de fortes mutations : environnement de plus en plus concurrentiel complexification administrative et «inflation législative» 3

4 Inscription du secteur dans la sphère économique /financement Opportunités 1. Inscription dans le champ plus large de l Economie Sociale et Solidaire aujourd hui mise en avant dans les politiques publiques avec la reconnaissance d un pluralisme économique par l Etat, le CRP et l Europe. 2. Dans une région qui peine à reconvertir son économie, le monde associatif et plus largement l ESS peuvent être une opportunité pour le développement des territoires et la réponse aux besoins de la population. 3. Le monde associatif contribue fortement à l identification des nouveaux besoins sociaux, et propose des réponses qui prennent en compte les publics les plus fragiles. 4. Par la production de biens et de services que les bénéficiaires paient non pas au prix du marché (unique pour tous) mais selon la capacité contributive de chacun, les associations contribuent à l intégration économique des populations défavorisées. 5. Inscription des associations dans les programmes européens et dotation des lignes en conséquence. 6. Programme «Emplois d avenir» de l Etat destiné à «déprécariser le monde associatif» (citation Benoit Hamon ministre ESS) Menaces 1. Généralisation de procédures d appel d offre : Méconnaissance de la part des pouvoirs publics des spécificités du monde associatif Faible utilisation de la clause sociale et du SIEG par les pouvoirs publics. 2. Fléchage des financements sur des projets innovants et non plus sur le fonctionnement de l association et sa consolidation 3. Non prise en compte du secteur associatif comme acteur économique à part entière par certains partenaires publics et notamment par les services gestionnaires de fonds européens (accessibilité difficile à certains financements réservés, de fait, aux «entreprises classiques») 4. Demande accrue (et légitime) des partenaires publics d une professionnalisation du secteur, qui met en tension la gestion démocratique des activités par des dirigeants bénévoles (lourdeur administrative des dossiers, multiples conventions, suivi de l activité différent selon les financeurs, ) 4

5 Emploi et Formation Forces 1. Un secteur qui continue à maintenir de l emploi : Le secteur représente 10% de l emploi privé, en augmentation de 2000 à 2011 en Picardie ( emplois), malgré la crise Un maintien des effectifs salariés (42 050, +0,2% de 2010 à 2011) malgré une très légère diminution des établissements employeurs (plus de employeurs de 2010 à 2011) Augmentation de la masse salariale totale (+2,5% de 2010 à 2011) 2. Diversité des ressources humaines consacrées à la mise en œuvre des activités, (salariées, volontaires, bénévoles), de plus, le modèle associatif encourage la participation des bénéficiaires à la gestion et la production des services. 3. Un travail d identification régionale des formations proposées aux bénévoles qui permet une meilleure visibilité et une meilleure accessibilité de l offre Opportunités 1. Démarches de GPEC dans les secteurs IAE et Environnement, à reproduire dans les autres secteurs et à penser de façon transversale 2. Maintien de la politique «Emploi solidaire» du Conseil régional, positionné comme une aide au projet associatif avec une possibilité de financement pluriannuel d emploi en CDI. 3. Maintien et co-financement du DLA (Dispositif Local d Accompagnement) par les collectivités et le FSE qui permet une meilleure couverture des besoins des associations employeurs. Faiblesses 1. Affaiblissement de l emploi au dernier trimestre 2010 difficulté à penser les stratégies de pérennisation dans le contexte actuel 2. Qualité de l emploi associatif en jeu : Crainte de dégradation de la qualité de l emploi dans le contexte actuel Emploi très morcelé avec beaucoup de temps partiels, majoritairement féminin. Manque d attractivité du secteur avec des difficultés de recrutement, notamment sur les postes de cadre Problématique de la formation continue des salariés (les fonds de formation sont insuffisamment sollicités par les associations, peu de plans de formations sont formalisés) 3. Les Formations de bénévoles : Le FDVA, outil principal de la formation des bénévoles, doit être repensé pour tenir compte des évolutions des besoins De nouveaux besoins de formation et de qualification émergent. Les réponses dites «traditionnelles» ne sont plus suffisantes. Menaces 1. Politiques publiques de l emploi pensées sans concertation avec les représentants du secteur, parfois en décalage avec la réalité et les besoins des associations : Contrats très courts ne permettant pas d envisager la pérennisation ; Difficultés à embaucher et conserver du personnel qualifié ; Logique de «stop and go» déstructurante pour les structures associatives Effet d aubaine des dispositifs qui conduisent des associations à devenir employeur sans y être préparées. 2. Problématique de la valorisation de l engagement bénévole 5

6 Forces 1. Des réseaux associatifs présents, fédérés via une CPCA régionale forte et reconnue par les pouvoirs publics 2. Des démarches de réseaux innovantes et spécifiques à la Picardie : Faiblesses 1. Des réseaux nombreux mais parfois fragiles et très hétérogènes (en matière de ressources, d organisation et de fonctionnement) 2. Difficulté des têtes de réseaux à formaliser et à faire vivre leurs fonctions de coordination et d animation. Structuration et organisation du secteur a. Maillage du territoire par les réseaux GAP et DIVA b. Bonne articulation des acteurs de l accompagnement ( DLA, CRIB, mesure 4.2.3, Picardie Active ) avec un appui des partenaires publics 3. Co-construction de la politique et de la stratégie associatives via une démarche de concertation (mobilisation des associations, des réseaux et des partenaires publics) Opportunités 1. Taille modeste de la région favorisant l interconnaissance des acteurs 2. Un regard attentif des pouvoirs publics régionaux de manière globale malgré un environnement économique et social très défavorable : Une aide aux réseaux associatifs constitués (CPO) ; Une écoute de la parole associative organisée et un travail collaboratif des parties prenantes Approches cohérentes entre l Etat et le Conseil régional sur nombre de dispositifs. 3. Renforcement de la mutualisation de fonctions supports et de moyens techniques via les têtes de réseau Menaces 1. Non prise en compte et non couverture de certaines fonctions et besoins (accompagnement généraliste, accompagnement à la fonction employeur pour les primo employeurs en amont de la création de poste, ) 2. La structuration du secteur et la dynamique collective sont fragilisées par la mise en concurrence liée aux logiques de marché (développement des appels à projet et des marchés publics) 3. Difficultés à financer des fonctions supports (veille, coordination, animation, R&D ) en interne des associations et des réseaux 4. Impacts de la réforme des services de l Etat (RGPP) et de la réforme des collectivités territoriales importants sur le secteur associatif 5. Réduction des moyens humains et techniques dans les services déconcentrés et collectivités (moins de temps pour des actions de conseil, d accompagnement et de présence en instances participatives ) 6

7 Utilité sociale et dimension citoyenne Forces 1. Plus de associations actives en Picardie, actrices de lien social, directement en lien avec son territoire % de la population fait confiance au secteur associatif comme acteur du territoire (CPCA) 3. La vitalité de la démocratie dépend de la richesse associative et de ses spécificités (gouvernance démocratique, intelligence collective, projet associatif, initiative citoyenne, ) 4. Un engagement associatif pluriel, multi-générationnel (entre 230 et bénévoles). Opportunités 1. Recherche et développement autour de nouveaux indicateurs d évaluation et de valorisation de l utilité sociale (ex : tableau de bord des pratiques solidaires de l Institut Godin) 2. Reconnaissance du secteur par la mise en place d un Ministère spécifique, dédié à l ESS 3. Revalorisation ministérielle de la Vie Associative Faiblesses 1. Difficulté à valoriser la dimension «utilité sociale» au-delà de la dimension purement économique et à construire des indicateurs pertinents 2. Problématique de gouvernance au sein des associations: parité renouvellement des instances de décision intergénérationnel au sein des instances de décision Menaces 1. Les politiques publiques privilégient une approche économique du secteur associatif et minorent sa dimension utilité sociale. 2. Passage d une politique de moyens à une culture de résultats qui alourdit la gestion administrative et ne prend pas en compte les impacts sociétaux. 3. Mise sous tension du projet associatif avec un risque de perte de l utilité sociale du fait d une «course aux financements» 4. Crainte de l asséchement des lignes de financement «Vie associative» au profit de l ESS (prise en compte des projets associatifs sur une dimension exclusivement économique) 7

8 Conclusion- les enjeux pour le monde associatif A l issue de cette démarche de diagnostic, voici les principaux enjeux que nous avons identifiés et sur lesquels les financements européens nous sembleraient avoir un effet levier particulièrement intéressant. 1. Faire du monde associatif une branche active de l ESS tout en ayant conscience de ses spécificités 2. Avoir des lignes de financement dédiées aux associations, avec des procédures allégées et facilitées 3. Encourager, par la formation, une utilisation adaptée du Code des Marchés Publics (procédures adaptées, clauses sociales, l application de l article 30) 4. Encourager les bonnes pratiques d un point de vue financier (gouvernance paritaire et multi-générationnelle, emploi paritaire) 5. Valoriser financièrement le fonctionnement de l association et/ou son activité de tête de réseau 6. Accompagner le secteur associatif dans sa réorganisation face aux mutations économiques (mutualisation de moyens, développement des fonctions d expertise) 7. Aider les associations à repenser leur modèle économique, en lien avec leur objet social 8. Faire reconnaitre et accompagner une fonction «Recherche et Développement» au sein des associations (l Europe et la France visant à consacrer 3% de leur PIB à cette fonction) 9. Développer les démarches de GPEC à l ensemble du secteur associatif 10. Repenser la professionnalisation des acteurs, en liant la formation des bénévoles, des salariés et l accompagnement des structures Pour faire suite à ce premier travail, la CPCA Picardie souhaite produire une contribution officielle en prenant appui notamment sur l expertise des membres la Commission Europe de la CPCA et dans une démarche de concertation plus large des acteurs. Elle s attachera, pour cette contribution, à analyser plus spécifiquement, dans une vision prospective, les différents programmes européens en région. L objectif étant de contribuer, dans un contexte de territorialisation des politiques européennes, à déterminer des priorités permettant une déclinaison opérationnelle des programmes, efficiente et cohérente au regard des besoins des associations. 8

9 Glossaire FDVA Fonds pour le Développement de la Vie Associative CPCA Conférence permanente des coordinations associatives ESS - Economie Sociale et Solidaire CRIB - Centre de Ressource et d Information des Bénévoles DIVA - Le réseau D Information sur la Vie Associative DLA - Dispositif Local d Accompagnement ESS - Economie Sociale et Solidaire GAP - les Groupes Associatifs de Pays - Des réseaux associatifs locaux sur chaque Pays de Picardie Mesure Financement de micro-projets associatifs pour l emploi Fond Social Européen Picardie Active - Financeur solidaire pour l emploi PMAE - Petites et moyennes associations employeurs SIEG - Services d intérêt économique gé 9

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination»

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» 79 Axe prioritaire 3 Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» Priorité

Plus en détail

Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand

Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand Objectif spécifique 3.9.1.2 Mobiliser des employeurs et des entreprises dans les parcours d insertion La

Plus en détail

Périmètre : les associations au cœur de l ESS

Périmètre : les associations au cœur de l ESS La version définitive du projet de loi sur l Économie sociale et solidaire a été adoptée lundi 21 juillet 2014 par le Parlement. Fruit de près de deux ans de réflexion et de travaux auxquels Le Mouvement

Plus en détail

[Diagnostic] Les musiques actuelles, une filière dynamique et structurée en Pays de la Loire

[Diagnostic] Les musiques actuelles, une filière dynamique et structurée en Pays de la Loire DÉCLARATION COMMUNE D INTENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DES MUSIQUES ACTUELLES EN PAYS DE LA LOIRE ÉTAT - DRAC des Pays de la Loire, Région des Pays de la Loire, Centre National de la Chanson des Variétés

Plus en détail

Identifier les compétences et élaborer le plan de formation Guide pratique. Employeurs. + métiers de l événement. + études + conseil

Identifier les compétences et élaborer le plan de formation Guide pratique. Employeurs. + métiers de l événement. + études + conseil Identifier les compétences et élaborer le plan de formation Guide pratique Employeurs ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement ingénierie + numérique + études + conseil + métiers

Plus en détail

Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales

Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales Les missions de la CAPEB (régionale et départementale) Le positionnement de la fonction emploi-rh Le référentiel

Plus en détail

créer de l emploi dans les territoires

créer de l emploi dans les territoires 3 créer de l emploi dans les territoires 3 Créer de l emploi dans les territoires L Économie sociale et solidaire trouve sa force dans les territoires : quartiers urbains, zones rurales, bassins industriels

Plus en détail

RAPPORT N 2012-3 3. 1. 19. au CONSEIL GÉNÉRAL. Séance du 25/06/2012

RAPPORT N 2012-3 3. 1. 19. au CONSEIL GÉNÉRAL. Séance du 25/06/2012 Direction de l'action sociale Service insertion RAPPORT N 2012-3 3. 1. 19 au CONSEIL GÉNÉRAL Séance du 25/06/2012 Plan stratégique départemental d'insertion 2012-2014. Vingt ans après l instauration du

Plus en détail

FRANCE DIRECCTE Unité Territoriale du Val d Oise

FRANCE DIRECCTE Unité Territoriale du Val d Oise FRANCE DIRECCTE Unité Territoriale du Val d Oise «Toutes les générations en entreprise, avec l Europe les Acteurs du Val d Oise s engagent» www.toutes-les-generations-en-entreprise.com Audition Plateforme

Plus en détail

Le travail, entre prescription et réalisation

Le travail, entre prescription et réalisation Journées professionnelles de formation de l Association Nationale des Directeurs de Mission Locale «Direction des Missions Locales : Nouveaux enjeux, nouveaux métiers» 25 et 26 Juin 2015, Rennes Le travail,

Plus en détail

Accompagner l Economie Sociale et Solidaire (SRDEII) Montpellier, le 15 Juin 2016

Accompagner l Economie Sociale et Solidaire (SRDEII) Montpellier, le 15 Juin 2016 Accompagner l Economie Sociale et Solidaire (SRDEII) Montpellier, le 15 Juin 2016 Déroulé de l atelier Introduction par l élu référent de l atelier 10 min Principaux constats et enjeux 10 min Les priorités

Plus en détail

Enquête annuelle de suivi du programme Adultes-relais SYNTHÈSE NATIONALE

Enquête annuelle de suivi du programme Adultes-relais SYNTHÈSE NATIONALE Enquête annuelle de suivi du programme Adultes-relais SYNTHÈSE NATIONALE Octobre 2015 Sommaire 1. Le programme Adultes-Relais...3 Présentation du programme adultes-relais pour l année 2014... 4 Les domaines

Plus en détail

Déroulé de l intervention

Déroulé de l intervention 15 novembre 2014 Déroulé de l intervention La vie associative en Côtes d Armor Le contexte général de déroulement de la vie associative Les problématiques de structuration et de développement de la vie

Plus en détail

Cartographie des instances collectives de Solidarité Internationale

Cartographie des instances collectives de Solidarité Internationale Aout 2014 Cartographie des instances collectives de Solidarité Internationale Étude pour l Agence Française de Développement - Synthèse - J.-E. Beuret et A. Cadoret Démarche de l étude Objectifs : Rendre

Plus en détail

CONTRIBUTION CPCA PICARDIE

CONTRIBUTION CPCA PICARDIE CONTRIBUTION CPCA PICARDIE Refonte du dispositif des Emplois Solidaires Dans le cadre des échanges entre la CPCA et le Conseil régional de Picardie, «l abrogation pour refonte» du dispositif des emplois

Plus en détail

Pour un partenariat renforcé entre acteurs publics et associations : pourquoi et comment décliner la charte des engagements réciproques?

Pour un partenariat renforcé entre acteurs publics et associations : pourquoi et comment décliner la charte des engagements réciproques? Pour un partenariat renforcé entre acteurs publics et associations : pourquoi et comment décliner la charte des engagements réciproques? En partenariat avec le En France, 1,3 million d associations jouent

Plus en détail

Contribution de la Région wallonne et de la Communauté française de Belgique au débat sur la future stratégie «UE 2020»

Contribution de la Région wallonne et de la Communauté française de Belgique au débat sur la future stratégie «UE 2020» Contribution de la Région wallonne et de la Communauté française de Belgique au débat sur la future stratégie «UE 2020» Introduction L Europe est au carrefour de ses propres ambitions. Le choix des voies

Plus en détail

«Le patrimoine culturel au 21 e s. pour mieux vivre ensemble. Vers une stratégie commune pour l Europe» DECLARATION DE NAMUR

«Le patrimoine culturel au 21 e s. pour mieux vivre ensemble. Vers une stratégie commune pour l Europe» DECLARATION DE NAMUR PRÉSIDENCE BELGE DU COMITÉ DES MINISTRES DU CONSEIL DE L EUROPE 6 ÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES DU PATRIMOINE CULTUREL (23-24 AVRIL 2015) «Le patrimoine culturel au 21 e s. pour mieux vivre ensemble. Vers

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Sous-direction des mutations économiques et sécurisation

Plus en détail

APPEL A PROJETS DLA TERRITORIAL DE GUYANE

APPEL A PROJETS DLA TERRITORIAL DE GUYANE Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Caisse des Dépôts CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS DLA TERRITORIAL DE GUYANE 2017-2020 Mise en place d un Dispositif

Plus en détail

Plan d'actions État / Région dans le cadre de la Stratégie Régionale de l'innovation

Plan d'actions État / Région dans le cadre de la Stratégie Régionale de l'innovation Plan d'actions État / Région dans le cadre de la Stratégie Régionale de l'innovation >> 22 février 2010 Stratégie régionale de l innovation Poitou-Charentes - 2010 Oser l innovation En Poitou-Charentes

Plus en détail

Pour un avenir solidaire. 2012, La Ligue fait sa campagne Pour en savoir plus : www.laligue.org

Pour un avenir solidaire. 2012, La Ligue fait sa campagne Pour en savoir plus : www.laligue.org Benoît Debuisser investir dans l éducation et refonder l École Pour un avenir solidaire 2012, La Ligue fait sa campagne Pour en savoir plus : www.laligue.org PourqUoi refonder l École Benoît Debuisser

Plus en détail

Paris, le 20 décembre 2009

Paris, le 20 décembre 2009 Paris, le 20 décembre 2009 REPONSE A LA CONSULTATION SUR LE LIVRE BLANC DU COMITE DES REGIONS SUR LA GOUVERNANCE A MULTINIVEAUX Think tank européen dédié à la promotion des idées communautaires et de la

Plus en détail

charte marocaine DU TOURISME RESPONSABLE avec bande.indd 2 22/01/2016 14:31:10

charte marocaine DU TOURISME RESPONSABLE avec bande.indd 2 22/01/2016 14:31:10 charte marocaine DU TOURISME RESPONSABLE avec bande.indd 2 22/01/2016 14:31:10 www.tourisme.gov.ma 2D DAMA avec bande.indd 1 22/01/2016 14:31:09 Le tourisme est un important vecteur de développement économique,

Plus en détail

MISSIONS TETE DE RESEAU COORDINATION ASSOCIATIVE REGIONALE URFR PACA

MISSIONS TETE DE RESEAU COORDINATION ASSOCIATIVE REGIONALE URFR PACA URFR PACA Union Régionale Provence-Alpes-Côte d'azur des Foyers Ruraux et Associations d'animation et de développement du milieu rural BP 20017 - Place André Leblanc - 13350 CHARLEVAL Tél : 04 42 28 40

Plus en détail

Etat des lieux de la vie associative Synthèse

Etat des lieux de la vie associative Synthèse Etat des lieux de la vie associative 2014-2015 Synthèse ENGAGEMENT BENEVOLE Chiffres clés- Etude nationale 2 français sur 3 ont un lien avec le secteur associatif Un sentiment fort que la cohésion sociale

Plus en détail

Etat des lieux de la vie associative. Synthèse

Etat des lieux de la vie associative. Synthèse Etat des lieux de la vie associative Synthèse Panorama Vie associative 2015/2016 En préambule 40 personnes issues ont contribué à construire cet état des lieux (issues de différentes structures) Données

Plus en détail

Elections régionales 2015

Elections régionales 2015 Elections régionales 2015 Que serait notre région sans ses associations? Octobre 2015 ELECTIONS RÉGIONALES 2015 Environ 100 000 associations en activité 12 000 associations employeuses - soit 85 % des

Plus en détail

Plan Métropolitain de Développement de l Economie Sociale et Solidaire (PMDESS)

Plan Métropolitain de Développement de l Economie Sociale et Solidaire (PMDESS) PÔLE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI Plan Métropolitain de Développement de l Economie Sociale et Solidaire (PMDESS) 2015 2020 Marc GODEFROY, Conseiller métropolitain délégué à l Economie Sociale et

Plus en détail

ACCORD DU 12 JANVIER 2015

ACCORD DU 12 JANVIER 2015 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3245 Convention collective nationale IDCC : 1501. RESTAURATION RAPIDE ACCORD

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 19 AVRIL 2013 DELIBERATION N CR-13/06.158 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de développement qualitatif de

Plus en détail

Charte des engagements réciproques entre la Ville de Rennes et les Associations...

Charte des engagements réciproques entre la Ville de Rennes et les Associations... Charte des engagements réciproques entre la Ville de Rennes et les Associations... Version adoptée par l Assemblée plénière du 16 Décembre 2005 Préambule Le 1er Juillet 2001, la Charte d engagements réciproques

Plus en détail

Master Classes RSE 2013 / Institut RSE Management /p 2 Inscrivez-vous en ligne!

Master Classes RSE 2013 / Institut RSE Management /p 2 Inscrivez-vous en ligne! Master RSE Avec les master-classes Institut RSE Management, vous pouvez être assuré de faire partie de la communauté des professionnels du reporting RSE qui font avancer la performance de leur entreprise.

Plus en détail

Les projets transversaux sectoriels : à la rencontre du troisième type

Les projets transversaux sectoriels : à la rencontre du troisième type Division évaluation et capitalisation Série Notes de synthèse n 11 mai 2013 expost ExPost Les projets transversaux sectoriels : à la rencontre du troisième type Les notes de synthèse ExPost présentent,

Plus en détail

BIENVENUE. Acteurs de changement

BIENVENUE. Acteurs de changement BIENVENUE Acteurs de changement Création de la Maison de l Emploi du Blaisois Labellisation du projet : 26 septembre 2006 Création de l association loi 1901: à l initiative de la Communauté d Agglomération

Plus en détail

APPEL A PROJETS DLA REGIONAL

APPEL A PROJETS DLA REGIONAL APPEL A PROJETS DLA REGIONAL Mise en place d un DLA Régional sur la région de Normandie pour l accompagnement des structures employeuses relevant de l Economie sociale et solidaire dans le cadre du Dispositif

Plus en détail

ACTEURS DU DÉPARTEMENT DE LA HAUTE SAVOIE

ACTEURS DU DÉPARTEMENT DE LA HAUTE SAVOIE ACTEURS DU DÉPARTEMENT DE LA HAUTE SAVOIE Thonon les Bains Saint Julien en Genevois Bonneville ANNECY Chamonix Mont Blanc 91 Adresse : 31 avenue de Loverchy- 74000 ANNECY Mail contact dispositif Senior

Plus en détail

LUNDI 11 AVRIL. La jeunesse est au cœur des préoccupations du Président de la République et du Gouvernement.

LUNDI 11 AVRIL. La jeunesse est au cœur des préoccupations du Président de la République et du Gouvernement. SYNTHESE DES MESURES JEUNESSE LUNDI 11 AVRIL La jeunesse est au cœur des préoccupations du Président de la République et du Gouvernement. Rappel de quelques mesures significatives prises sur ce sujet depuis

Plus en détail

Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) Campagne de subventions Date limite de dépôt des dossiers : 15 mars 2019

Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) Campagne de subventions Date limite de dépôt des dossiers : 15 mars 2019 PRÉFET DE LA RÉUNION Direction de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) Appel à projet FDVA2 «Fonctionnement et Innovation» Campagne

Plus en détail

Le bénévolat aujourd hui

Le bénévolat aujourd hui Le bénévolat aujourd hui Enjeux individuels et collectifs Juin 2015 Cécile BAZIN Marie DUROS - Jacques MALET Recherches & Solidarités Un réseau associatif d experts et d universitaires : Sans but lucratif,

Plus en détail

APPEL A PROJETS DLA DEPARTEMENTAL : LA REUNION

APPEL A PROJETS DLA DEPARTEMENTAL : LA REUNION Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Direction Régionale Caisse des Dépôts Région Réunion APPEL A PROJETS DLA DEPARTEMENTAL : 2017-2019 LA REUNION Mise

Plus en détail

APPEL A PROJETS DLA REGIONAL LA REUNION

APPEL A PROJETS DLA REGIONAL LA REUNION Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Direction Régional de la Caisse des Dépôts et consignations Région Réunion APPEL A PROJETS DLA REGIONAL 2017-2019

Plus en détail

Appel à Candidature. Entrepreneur social

Appel à Candidature. Entrepreneur social Appel à Candidature Entrepreneur social «Etude de faisabilité et création d un espace de co-working sur la commune de Tournefeuille» 1) Eléments de contexte Depuis 2006, La Maison de l emploi et de la

Plus en détail

Programme opérationnel national Emploi et Inclusion en métropole

Programme opérationnel national Emploi et Inclusion en métropole Programme opérationnel national Emploi et Inclusion en métropole 2014-2020 Politique de cohésion 2014-2020 La politique de cohésion est le principal outil pour atteindre les objectifs de la stratégie UE2020

Plus en détail

LE NOUVEL ACCORD GROUPE COORACE AGEFOS PME. Février 2016 RÉGION CENTRE VAL DE LOIRE

LE NOUVEL ACCORD GROUPE COORACE AGEFOS PME. Février 2016 RÉGION CENTRE VAL DE LOIRE LE NOUVEL ACCORD GROUPE COORACE AGEFOS PME Février 2016 RÉGION CENTRE VAL DE LOIRE 2 UN NOUVEL ACCORD GROUPE Objectifs Impacts de la réforme de 2014 LES MODALITES DE FONCTIONNEMENT OPERATIONNEL DU COMPTE

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET PRÉFET DE LA RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR DIRECCTE PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR POLE ENTREPRISES, EMPLOI ET ECONOMIE SERVICE DES ENTREPRISES DEPARTEMENT REDRESSEMENT ECONOMIQUE Marseille, le 19 avril

Plus en détail

Partenaire des acteurs. de l orientation, de la formation et de l emploi en Nord - Pas-de-Calais

Partenaire des acteurs. de l orientation, de la formation et de l emploi en Nord - Pas-de-Calais Partenaire des acteurs de l orientation, de la formation et de l emploi en Nord - Pas-de-Calais aide à la décision accompagnement accès à l information Partenaire des acteurs de l orientation, de la formation

Plus en détail

Repérage d expériences / bonnes pratiques transférables. Identification de problématiques clés. Une phase d enquête par questionnaire

Repérage d expériences / bonnes pratiques transférables. Identification de problématiques clés. Une phase d enquête par questionnaire Une phase d enquête par questionnaire Identification de problématiques clés Repérage d expériences / bonnes pratiques transférables Présentation et mise en débat 25% de l effectif salarié des associations

Plus en détail

ACCOMPAGNER LE SECTEUR ASSOCIATIF SPORTIF LE PLAN SECTORIEL D ACCOMPAGNEMENT

ACCOMPAGNER LE SECTEUR ASSOCIATIF SPORTIF LE PLAN SECTORIEL D ACCOMPAGNEMENT Repères méthodologiques ACCOMPAGNER LE SECTEUR ASSOCIATIF SPORTIF LE PLAN SECTORIEL D ACCOMPAGNEMENT POURQUOI? CONTEXTE ET PROBLEMATIQUE Depuis ces vingt dernières années, la forte évolution des pratiques

Plus en détail

Présentation des Orientations du PON FSE

Présentation des Orientations du PON FSE Présentation des Orientations 2016-2018 du PON FSE Les orientations 2016-2018 reposent sur plusieurs principes : la concentration des crédits une cohérence plus grande avec les autres dispositifs financés

Plus en détail

1ères Rencontres richesses humaines associa1ves

1ères Rencontres richesses humaines associa1ves 1ères Rencontres richesses humaines associa1ves Organisation des fonctions Paris, 2 et 3 décembre 2014 En partenariat avec : Programme GPEC Contexte d élaboration des outils Enjeux : besoin de professionnalisation

Plus en détail

Reperes & bons réflexes. Acheteurs publics, développez vos achats socialement responsables

Reperes & bons réflexes. Acheteurs publics, développez vos achats socialement responsables Reperes & bons réflexes Acheteurs publics, développez vos achats socialement responsables Achats publics socialement responsables : de quoi parle-t-on? Les achats socialement responsables se manifestent

Plus en détail

Fiche presse. Conférence régionale «Économie sociale et solidaire» ; Signature de la convention d agrément. Le 10 juin 2015

Fiche presse. Conférence régionale «Économie sociale et solidaire» ; Signature de la convention d agrément. Le 10 juin 2015 Le 10 juin 2015 Fiche presse Conférence régionale «Économie sociale et solidaire» ; Signature de la convention d agrément Qu est-ce que l économie sociale et solidaire? Source : www.economie.gouv.fr/cedef/economie-sociale-et-solidaire

Plus en détail

PROJETS APPEL À. «Lien social et autonomie des personnes vulnérables»

PROJETS APPEL À. «Lien social et autonomie des personnes vulnérables» APPEL À PROJETS 2016 «Lien social et autonomie des personnes vulnérables» Lancement : 19 février 2016 Clôture des candidatures : 1 er avril 2016 Communication des résultats : 27 mai 2016 LA FONDATION POUR

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de gestion des ressources humaines COTE : DP 2005-01 APPROUVÉE PAR : Le Conseil d administration EN VIGUEUR LE : 22 juin 2005 RESPONSABLE DE L APPLICATION

Plus en détail

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations et de l Orientation Professionnelle (CPRDFOP)

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations et de l Orientation Professionnelle (CPRDFOP) Contrat de Plan Régional de Développement des Formations et de l Orientation Professionnelle (CPRDFOP) CONTRIBUTION A L ELABORATION DU CONTRAT Identité du contributeur : Autre Précisez : MEDEF Centre-Val

Plus en détail

ATELIER : GES L OFFRE DE SERVICES COORACE

ATELIER : GES L OFFRE DE SERVICES COORACE ATELIER : GES L OFFRE DE SERVICES COORACE Session 1 (11h-11h45) - Parcours COOPERER MUTUALISER s équiper Eric BEASSE, Responsable du service développement économique Clémentine HODEAU, Déléguée Régionale

Plus en détail

La Coopération entre acteurs et la co-construction de projets de territoire

La Coopération entre acteurs et la co-construction de projets de territoire La Coopération entre acteurs et la co-construction de projets de territoire FEDELIMA - Journée PLACE organisée par le département de la Gironde - 6 1 Fédération des Lieux de Musiques Actuelles Présentation

Plus en détail

PROGRAMME DÉPARTEMENTAL D'INSERTION ET DE L'INCLUSION SOCIALE

PROGRAMME DÉPARTEMENTAL D'INSERTION ET DE L'INCLUSION SOCIALE ////////////////////////////////////////////////////////// PDI 2017 > 2019 PROGRAMME DÉPARTEMENTAL D'INSERTION ET DE L'INCLUSION SOCIALE EDITO /////////////////////////////////////////// Dans un contexte

Plus en détail

Cycle professionnel «Développeurs territoriaux» 3ème promotion. Octobre 2017 septembre 2018

Cycle professionnel «Développeurs territoriaux» 3ème promotion. Octobre 2017 septembre 2018 Cycle professionnel «Développeurs territoriaux» 3ème promotion Octobre 2017 septembre 2018 Les partis pris méthodologiques Privilégier la participation active pour une co-production Sont privilégiées les

Plus en détail

Projet de plan d accord interprofessionnel Formation Décembre 2018

Projet de plan d accord interprofessionnel Formation Décembre 2018 Projet de plan d accord interprofessionnel Formation Décembre 2018 Eléments de préambule Contexte de transformation des modes de production, d organisation du travail, des compétences requises avec notamment

Plus en détail

LA CHARTE LUXEMBOURG 2010 ANNEXES TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES UN PROJET DE TERRITOIRE UN PROJET DE TERRITOIRE

LA CHARTE LUXEMBOURG 2010 ANNEXES TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES UN PROJET DE TERRITOIRE UN PROJET DE TERRITOIRE TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES UN PROJET DE TERRITOIRE UN PROJET DE TERRITOIRE LA CHARTE LUXEMBOURG 2010 1. le projet de territoire... 3 2. le territoire.. 4 3. la charte 5 nature et fonction...

Plus en détail

PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE

PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE ORIENTATIONS DE BASE Le travail reste aujourd hui le meilleur, voire le seul moyen de reconnaissance sociale. Il offre dans un certain nombre de cas des possibilités d action

Plus en détail

Boris BAILLEUL responsable développement durable formateur consultant 4 avril 2013

Boris BAILLEUL responsable développement durable formateur consultant 4 avril 2013 Penser autrement la gouvernance et la participation pour mieux réaliser vos projets de territoire cadre de référence Se servir d une méthode pour renforcer l action locale De la participation De la participation

Plus en détail

Objectif Spécifique n 3.D.1 : LIMITER LA PERTE DE L EMPLOI INDUSTRIEL ET STABILISER L EMPLOI ARTISANAL EN REGION CENTRE

Objectif Spécifique n 3.D.1 : LIMITER LA PERTE DE L EMPLOI INDUSTRIEL ET STABILISER L EMPLOI ARTISANAL EN REGION CENTRE Objectif Spécifique n 3.D.1 : LIMITER LA PERTE DE L EMPLOI INDUSTRIEL ET STABILISER L EMPLOI ARTISANAL EN REGION CENTRE ACTION 9 DEMARCHES D ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES Dernière approbation 16/11/2017

Plus en détail

Articulation politique régionale RSE. et PRIDES

Articulation politique régionale RSE. et PRIDES Articulation politique régionale RSE et PRIDES Direction de l Economie Régionale, de l Innovation et de l Enseignement Supérieur (DERIES) Mission PRIDES 3 juin 2015 La Région, convaincue que la RSE constitue

Plus en détail

2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc... 5. 3. La gouvernance du contrat local de santé du Médoc... 8

2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc... 5. 3. La gouvernance du contrat local de santé du Médoc... 8 1 Sommaire 1. Le contrat local de santé : mieux coordonner les politiques de santé pour réduire les inégalités d accès aux soins... 3 2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc...

Plus en détail

Appel à projets FSE 2016 Soutien aux dispositifs d accompagnement à la création/reprise d entreprises en Alsace

Appel à projets FSE 2016 Soutien aux dispositifs d accompagnement à la création/reprise d entreprises en Alsace Appel à projets FSE 2016 Soutien aux dispositifs d accompagnement à la création/reprise d entreprises en Alsace Axe 1 : Activité indépendante, entreprenariat et création d entreprise Objectif spécifique

Plus en détail

Cahier des charges Accompagnement DLA collectif suivi de gestion 06/02/2015

Cahier des charges Accompagnement DLA collectif suivi de gestion 06/02/2015 Cahier des charges Accompagnement DLA collectif suivi de gestion 06/02/2015 Introduction Dans le cadre de son soutien aux activités de l économie sociale et solidaire, MCAE Isère Active porte le Dispositif

Plus en détail

Objectif Spécifique n 3.D.1 : LIMITER LA PERTE DE L EMPLOI INDUSTRIEL ET STABILISER L EMPLOI ARTISANAL EN REGION CENTRE

Objectif Spécifique n 3.D.1 : LIMITER LA PERTE DE L EMPLOI INDUSTRIEL ET STABILISER L EMPLOI ARTISANAL EN REGION CENTRE Quoi? Objectif Spécifique n 3.D.1 : LIMITER LA PERTE DE L EMPLOI INDUSTRIEL ET STABILISER L EMPLOI ARTISANAL EN REGION CENTRE ACTION 9 DEMARCHES D ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES Dernière approbation 14/03/2019

Plus en détail

La politique d animation de la vie sociale, un axe constant de la politique familiale et sociale portée par la branche famille

La politique d animation de la vie sociale, un axe constant de la politique familiale et sociale portée par la branche famille DOSSIER DE PRESSE La politique d animation de la vie sociale, un axe constant de la politique familiale et sociale portée par la branche famille La circulaire Cnaf relative à l animation de la vie sociale

Plus en détail

Cahier des Charges de Prestations dans le cadre du Plan Défi Biotech Santé Axe 2 : Ressources humaines et management des PME

Cahier des Charges de Prestations dans le cadre du Plan Défi Biotech Santé Axe 2 : Ressources humaines et management des PME Cahier des Charges de Prestations dans le cadre du Plan Défi Biotech Santé Axe 2 : Ressources humaines et management des PME Fiche Action 5 : Management des ressources humaines (RH) 1 SOMMAIRE I. PLAN

Plus en détail

Les REZOLUTIONS NUMERIQUES : Le numérique au Service du projet associatif

Les REZOLUTIONS NUMERIQUES : Le numérique au Service du projet associatif Sur la volonté des coordinations régionales constituées et regroupées au sein du Mouvement associatif Rhône-Alpes et des coordinations régionales constituées et regroupées au sein de la CPCA Auvergne (dissoute

Plus en détail

Présentation du RSA et de la mise en œuvre du Pacte Territorial pour l Insertion. COTEF Montluçon Le 11 Décembre 2009

Présentation du RSA et de la mise en œuvre du Pacte Territorial pour l Insertion. COTEF Montluçon Le 11 Décembre 2009 Présentation du RSA et de la mise en œuvre du Pacte Territorial pour l Insertion COTEF Montluçon Le 11 Décembre 2009 1 Sommaire A Le RSA 1. L allocation RSA 2. RSA mode d emploi B Le Pacte Territorial

Plus en détail

Rapport biennal de la Commission Nationale d Évaluation des Politiques de l État Outre-mer Dossier de presse du 14 octobre 2014

Rapport biennal de la Commission Nationale d Évaluation des Politiques de l État Outre-mer Dossier de presse du 14 octobre 2014 Rapport biennal de la Commission Nationale d Évaluation des Politiques de l État Outre-mer Dossier de presse du 14 octobre 2014 Contact presse : mompresse@outre-mer.gouv.fr LA CNÉPÉOM Instituée par l article

Plus en détail

Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale»

Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale» 1 Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale» Actuellement, plus de 100 Conseils locaux de santé mentale (Clsm) sont opérationnels dont plus de la moitié ont une

Plus en détail

Fiche de décryptage. La formation professionnelle comme levier de motivation et de développement professionnel du collaborateur. De quoi parlons-nous?

Fiche de décryptage. La formation professionnelle comme levier de motivation et de développement professionnel du collaborateur. De quoi parlons-nous? La formation professionnelle comme levier de motivation et de développement professionnel du collaborateur De quoi parlons-nous? Il s agit de faire le point sur l une des principales missions de la fonction

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SPONSORING BAILLEURS DE FONDS PRIVES

DOSSIER DE DEMANDE DE SPONSORING BAILLEURS DE FONDS PRIVES DOSSIER DE DEMANDE DE SPONSORING BAILLEURS DE FONDS PRIVES 1. Structure-Contexte : Ce projet est proposé par le Contrat de Développement Local du Faucigny, en Haute-Savoie. Le CLD est un organe consultatif,

Plus en détail

vérifiables et quantifiés si possible

vérifiables et quantifiés si possible ANNEXE 1 CADRE LOGIQUE Objectifs globaux Objectif spécifique Logique d'intervention OG 1/ Contribuer à l amélioration du système éducatif dans les cinq pays retenus, afin de participer à la réalisation

Plus en détail

Les prochaines formations de l École de la médiation. Gérer un projet de médiation (2j) 15 et 16 septembre 2016

Les prochaines formations de l École de la médiation. Gérer un projet de médiation (2j) 15 et 16 septembre 2016 Les prochaines formations de l École de la médiation Gérer un projet de médiation (2j) 15 et 16 septembre 2016 Réaliser des médiations pour tous les publics (2j) 26 et 27 septembre 2016 Modèles d apprentissage

Plus en détail

La promotion de la citoyenneté

La promotion de la citoyenneté La promotion de la citoyenneté des migrants La participation à un projet européen comme levier pour la lisibilité de l intervention départementale transversale sur les migrations. porteur : Département

Plus en détail

Une Politique pour les Ressources Humaines

Une Politique pour les Ressources Humaines Une Politique pour les Ressources Humaines Dans le programme des listes «Une université plurielle pour construire le futur», le projet politique concernant les personnels cible quatre objectifs principaux

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉSEAU FRANCILIEN DU RÉEMPLOI

PRÉSENTATION DU RÉSEAU FRANCILIEN DU RÉEMPLOI PRÉSENTATION DU RÉSEAU FRANCILIEN DU RÉEMPLOI Le REFER est un réseau né en janvier 2014 qui fédère les acteurs du réemploi dans le secteur de l économie sociale et solidaire. Il est constitué de 38 Ressourceries

Plus en détail

Le DLA: un appui aux projets des collectivités dans leurs relations aux associations

Le DLA: un appui aux projets des collectivités dans leurs relations aux associations I Le contexte Les structures de l utilité sociale sont des acteurs du développement des territoires. Elles contribuent à maintenir des services de proximité et participent ainsi des dynamiques territoriales,

Plus en détail

APPEL A PROJETS DLA DEPARTEMENTAL

APPEL A PROJETS DLA DEPARTEMENTAL DIRECCTE des Pays de la Loire Caisse des Dépôts Région des Pays de la Loire APPEL A PROJETS DLA DEPARTEMENTAL 2017-2019 Mise en place d un DLA Départemental sur le département du Maine-et-Loire pour l

Plus en détail

Le Pôle Territorial de Coopération Economique (PTCE) du Centre Isère. Réunion de Lancement du Pôle à la Mairie de Tullins le 13 mai 2014

Le Pôle Territorial de Coopération Economique (PTCE) du Centre Isère. Réunion de Lancement du Pôle à la Mairie de Tullins le 13 mai 2014 Le Pôle Territorial de Coopération Economique (PTCE) du Centre Isère Réunion de Lancement du Pôle à la Mairie de Tullins le 13 mai 2014 Sommaire Présentation du PTCE du Centre Isère L appel à projets PTCE

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire. Les principaux enseignements du CEP Contrat d étude prospective

L Economie Sociale et Solidaire. Les principaux enseignements du CEP Contrat d étude prospective L Economie Sociale et Solidaire Les principaux enseignements du CEP Contrat d étude prospective Plan de l Intervention l du 19 avril 2012 Introduction : Quelques rappels sur l ESS La CRESS en NPC Regard

Plus en détail

L évolution de la profession des Experts Comptables. Vers une évolution maîtrisée

L évolution de la profession des Experts Comptables. Vers une évolution maîtrisée L évolution de la profession des Experts Comptables Vers une évolution maîtrisée Synthèse issue des entretiens qualitatifs menés en face à face auprès d Experts Comptables Contexte La profession des Experts

Plus en détail

Transmettre l expérience des seniors grâce au tutorat

Transmettre l expérience des seniors grâce au tutorat Transmettre l expérience des seniors grâce au tutorat Cette fiche s attachera surtout à décrire une modalité particulière de transmission des compétences : le tutorat. Ou comment un salarié expérimenté

Plus en détail

Un contrat sectoriel pour l ESS en Rhône-Alpes 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009

Un contrat sectoriel pour l ESS en Rhône-Alpes 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009 1 RESUME DIAGNOSTIC : La Région Rhône Alpes a élaboré un Schéma Régional de Développement économique dans lequel il était

Plus en détail

ORIENTATION ENJEU ACTIVITÉS

ORIENTATION ENJEU ACTIVITÉS MISSION Par la concertation et la mobilisation des acteurs du secteur, le Comité sectoriel de main-d œuvre des pêches maritimes (CSMOPM) a pour mission d analyser, développer et diffuser un ensemble d

Plus en détail

Bilan de l ACTIVITÉ du DLA

Bilan de l ACTIVITÉ du DLA Bilan de l ACTIVITÉ du DLA en 2013 Qu est-ce que le DLA?... 3 L ACTIVITE DU DISPOSITIF DLA... 4 1. Introduction... 4 2. Les structures porteuses des DLA départementaux... 4 3. Les structures porteuses

Plus en détail

Les Centres Nationaux d Appui et de Ressources - CNAR

Les Centres Nationaux d Appui et de Ressources - CNAR Avec le soutien de : Union européenne Fonds social européen Les Centres Nationaux d Appui et de Ressources - CNAR Pourquoi les CNAR? Le réseau des DLA n atteindra sa pleine efficacité que si les acteurs

Plus en détail

AU SERVICE DE VOTRE ENTREPRISE POUR L EMPLOI ET LA FORMATION

AU SERVICE DE VOTRE ENTREPRISE POUR L EMPLOI ET LA FORMATION AU SERVICE DE VOTRE ENTREPRISE POUR L EMPLOI ET LA FORMATION Un conseil de proximité centré sur vos besoins en compétences Nos conseillers sont à votre service pour concevoir des solutions adaptées à vos

Plus en détail

ORIENTATIONS STRATÉGIQUES

ORIENTATIONS STRATÉGIQUES ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 2019-2020 ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 2019-2020 SOUTENIR l individu acteur de son parcours professionnel ÊTRE ACTEUR des politiques d emploi et d insertion ENCOURAGER l investissement

Plus en détail

Note de synthèse diagnostic. Etude de faisabilité petite enfance - Betton. Retour sur les principaux constats

Note de synthèse diagnostic. Etude de faisabilité petite enfance - Betton. Retour sur les principaux constats Note de synthèse diagnostic Etude de faisabilité petite enfance - Betton Retour sur les principaux constats La phase de diagnostic a mis en évidence un certain nombre de constats et de besoins, parmi lesquels

Plus en détail

Les Centres Nationaux d Appui et de Ressources sectoriels - CNAR

Les Centres Nationaux d Appui et de Ressources sectoriels - CNAR Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Fonds Social Européen Avec le soutien technique de : Les Centres Nationaux d Appui et de Ressources sectoriels - CNAR Pourquoi les CNAR? Le réseau

Plus en détail

La réforme de la formation professionnelle en France

La réforme de la formation professionnelle en France La réforme de la formation professionnelle en France Impacts et enjeux de la réforme pour les organismes de formation Christophe PORTEFIN Directeur d ACCENTONIC (France) CIEP Sèvres 1 er -2 février 2016

Plus en détail

CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE. Ville de CHARENTON

CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE. Ville de CHARENTON CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE Ville de CHARENTON 1 SOMMAIRE I PREAMBULE... 3.4 II Les engagements de la ville de Charenton... 5 Respecter la vie démocratique... 5 Garantir aux associations une écoute et

Plus en détail

Sciences de Gestion Spécialité : RESSOURCES HUMAINES ET COMMUNICATION

Sciences de Gestion Spécialité : RESSOURCES HUMAINES ET COMMUNICATION Sciences de Gestion Spécialité : RESSOURCES HUMAINES ET COMMUNICATION Classe de terminale de la série Sciences et Technologie du Management et de la Gestion PRESENTATION GENERALE 1. La spécialité «Ressources

Plus en détail