OCT et MYOPIE. Jacques Chofflet Hôpital Saint Roch, Nice Prof. Gastaud Cabinet d Ophtalmologie d Antibes

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OCT et MYOPIE. Jacques Chofflet Hôpital Saint Roch, Nice Prof. Gastaud Cabinet d Ophtalmologie d Antibes"

Transcription

1 OCT et MYOPIE Jacques Chofflet Hôpital Saint Roch, Nice Prof. Gastaud Cabinet d Ophtalmologie d Antibes

2 OCT & Myopie «OCT has had the largest clinical impact in ophthalmology.» Fujimoto, «OCT has made it possible to explore changes in ocular layers as axial myopia progresses» Review article, J Ophthal Vis Res, 2010.

3 JOURNAL OF OPHTHALMIC AND VISION RESEARCH 2010; Vol. 5, No. 2 Optical Coherence Tomographic Findings in Highly Myopic Eyes Hooshang Faghihi et al Farabi Eye Hospital, Tehran University of Medical Sciences, Tehran, Iran Peripapillary IntraChoroidal Cavitation (ICC) Paravascular Retinal Cysts Vascular Microfolds Paravascular Lamellar Holes Tractionnal Internal Limiting Membrane Detachment Myopic Foveoschisis Dome Shaped Macula Posterior Retinal Detachment, Macular Hole, Choroidal Neovascularisation

4 OCT &.Myopie ères images de rétine In Vitro-In Vivo 1994 OCT of the Anterior Eye 1995 Imaging of Macular Disease (OMC, TM DSR, DSEP) 1995 A new tool for glaucoma diagnosis 1996 Optic Disc Pits 1996 AMD & Choroidal Neovascularisation 1997 Juvenile Macular Retinoschisis 1998 Choroidal Tumors Surgery of ERM 1998 (JFO) 300 patients suivis aux XV-XX avec TM, OMC, NVC, OMD, CRSC, MER. 1999, AJO, Takano; «Foveal Retinoschisis & RD in severely myopic eyes with posterior staphyloma»

5 Ce n était pas facile à faire A cross-sectional image of the macular area shows a retinal detachment without macular hole. Refraction was 27 diopters in the left eye. Best-corrected visual acuity was 20/80. Takayuki Baba, AJO, 2003.

6 Ce n était pas facile à faire Postoperative OCT scan shows complete closure of the macular hole. The foveal architecture seems to be normal. Scan length, 5.65 mm Ikuno, AJO, 2003

7 Ce n est pas facile à faire Les mirror artifacts surviennent (uniquement avec les OCT Fourier-Domain ) typiquement sur les grandes longueurs axiales

8 Mirror artifacts La détection F-D n est pas capable de distinguer entre le retard (delay) positif et négatif, et produit 2 images symétriques autour de la ligne zéro (zero delay). sensitivity En plus la sensibilité décroit avec l éloignement du point 0 Clinical assessment of mirror artifacts in S-D OCT J.Ho, IOVS, 2010.

9 Mirror artifacts Partie Visible À l écran + 0

10 Conséquences; erreurs de la segmentation automatique (directement corrélées avec la longueur axile). Ajuster l acquisition en fonction de l œil, on peut recentrer au fur et à mesure du maping ou diminuer la longueur du balayage (30, 20, 15 )

11 Recentrage

12 diminution

13 30 Mirror artifacts 20 15

14 Ce n est pas facile à faire Ajuster au mieux les différents paramètres d acquisistion en fonction de l œil. Chercher la fovéa, le point de fixation paraît souvent un peu décalé, voire décaler le maping pour éviter les artéfacts. Le maping peut apporter de renseignements utiles quand il est bien fait et c est souvent une bonne base de suivi (follow-up) pour pouvoir déléguer ensuite.

15 2. OCT & Myopie «systématique?» Mme W. 72a, très forte myope, GAO, op. de cat en 1993, présente un NVSR OD en 2002

16 2. OCT & Myopie «systématique?» L OD est tt par PTD, avec une cicatrice fibrotique maculaire+++ AV OD CLD, AV OG 0,4 P3-P4 Suivie pendant 10 ans pour son GAO, l AVOG ne change pas «tout va bien» enfin on fait un OCT en 2011!

17 2. OCT & Myopie «systématique?» En 2013, l AV est toujours de 0,4 P3 et la patiente est asf

18

19 2. OCT systématique & Myopie Etude prospective de 116 yeux (72 patients) avec une myopie >8D. Résultats: 22,5% anomalies maculaires (MER, Foveoschisis, Tractions vasculaires, TM) En cas de staphylome postérieur présent (35%), les anomalies maculaires étaient présentes dans 53,65% des cas! Prevalence of macular anatomic abnormalities in high myopia. Henaine-Berra A et al. Ophthalmic Surg Lasers Imaging Retina. 2013

20 2. OCT systématique & Myopie Prevalence of asymptomatic macular holes in highly myopic eyes. Coppé AM, Ripandelli G, Parisi V, Varano M, Stirpe M. Ophthalmology Dec;112(12): Etude rétrospective sur 383 pat. (Myopie> 14D), AV>0,2, M- et S-, examinés par OCT et suivis sur au moins 6 mois. Résultats 6,25% ont un TM asf 20,8% vont développer des SF au cours des 6 mois

21 3. «Ce n est pas suffisant» Mr R. Jean-Claude, 73 ans, -22D OD, AVOD 0,3 P3, depuis 2008

22 2009 Follow-up 2011

23 Follow-up 2012 Follow-up 2013

24

25 3. «Ce n est pas suffisant» Opéré de cat en 2004; 0,4 P , «BAV de loin? Mais lit++» 0,3 P3f 2009, «lent à la lecture» 0,3f P3ff 2010, «utlise une loupe» 2011, «loupe obligatoire, mais est très actif» 0,2 P6f 2012, «se débrouille pour lire et écrire» 0,2ff P8ff

26 3. «Ce n est pas suffisant» Angiographic and Optical Coherence Tomography Characteristics of Recent Myopic Choroidal Neovascularization. American Journal of Ophthalmology. Leveziel et al. Volume 155, Issue 5 Etude retrospective: 90 yeux (73pat) myopie > 6D présentant NVC Conclusions: Exudative features of myopic CNV are more obvious on FA than on SD OCT.

27 Take-home messages 1. Méfiez vous des OCT du myope; Ce n est pas facile à faire (faites le vous même, ajustez l acquisition en fonction de l œil 2. Méfiez vous des myopes qui vont bien; Faites des OCT très régulièrement, systématiquement même. 3. Méfiez vous des OCT qui vont bien; Ecoutez les myopes attentivement, faites une angiographie «le plus difficile chez le myope c est de poser la bonne indication opératoire»

EL AMEEN Ala a Service du Professeur E. SOUIED Ophtalmologie Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil

EL AMEEN Ala a Service du Professeur E. SOUIED Ophtalmologie Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil Service du Professeur E. SOUIED Ophtalmologie Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil INTRODUCTION DMLA: principale cause sévère et irréversible de perte de vision dans les pays développés (> 65ans)

Plus en détail

Revue de la littérature du 29/10/14

Revue de la littérature du 29/10/14 Revue de la littérature du 29/10/14 AJO / BJO septembre 2014 Par Service du Professeur E. Souied Ophtalmologie Centre Hospitalier Intercommunal de Creteil Méthodes Objectif : Etude multimodale de la choroïde

Plus en détail

CAS CLINIQUE STAFF DU 29 JANVIER 2014

CAS CLINIQUE STAFF DU 29 JANVIER 2014 CAS CLINIQUE STAFF DU 29 JANVIER 2014 Interne Kaouter Nagoudi Service d ophtalmologie du Professeur Eric Souied Centre hospitalier intercommunal de Créteil Histoire de la maladie Madame E.K. Agée de 32

Plus en détail

Le glaucome du myope. O. Ouhadj. C.H.U. Béni-Messous Alger

Le glaucome du myope. O. Ouhadj. C.H.U. Béni-Messous Alger Le glaucome du myope O. Ouhadj C.H.U. Béni-Messous Alger Introduction Rapports complexes entre myopie et glaucome Myopie faible et moyenne : pas de pb Myopie forte : 6 8 dioptries LA 26 mm Myopie forte

Plus en détail

OEIL et VISION. Le Système Visuel Confort Performance Agrément. Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière.

OEIL et VISION. Le Système Visuel Confort Performance Agrément. Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière. OEIL et VISION Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière." René Char Le Système Visuel Confort Performance Agrément Le système visuel Muscle ciliaire Cornée Rétine Nerf optique

Plus en détail

Avertissement. Anisométropie et aniséïconie. L anisométropie. L anisométropie. L anisométropie. L anisométropie

Avertissement. Anisométropie et aniséïconie. L anisométropie. L anisométropie. L anisométropie. L anisométropie www.strabisme.net Avertissement On distingue classiquement deux types d anisométropie Anisométropie et aniséïconie Alain Péchereau es anisométropies axiles es anisométropies de puissance Du fait de la

Plus en détail

Comparaison des résultats visuels et réfractifs des traitements myopiques Zyoptix Asphérique versus Zyoptix Tissue Saving : une étude rétrospective

Comparaison des résultats visuels et réfractifs des traitements myopiques Zyoptix Asphérique versus Zyoptix Tissue Saving : une étude rétrospective Comparaison des résultats visuels et réfractifs des traitements myopiques Zyoptix Asphérique versus Zyoptix Tissue Saving : une étude rétrospective Pilly B. 1, MD, Farpour B. 1,2, MD, Von Gunten S. 2,

Plus en détail

Quand une diplopie s installe en post-opératoire. Christine Costet Nice

Quand une diplopie s installe en post-opératoire. Christine Costet Nice Quand une diplopie s installe en post-opératoire Christine Costet Nice Quand une diplopie s installe en post-opératoire En pratique Les cas évidents post op immédiats Mécaniques? Tous les cas plus «sournois»

Plus en détail

PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» DOCUMENT PRÉPARÉ PAR LYNE DESRANLEAU

PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» DOCUMENT PRÉPARÉ PAR LYNE DESRANLEAU Commission scolaire des Hautes-Rivières Les services de l enseignement Éducation des adultes et Formation professionnelle PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» QUESTIONNAIRE (Ne

Plus en détail

Nom : Groupe : Date :

Nom : Groupe : Date : OPTIQUE Note aux enseignants ou aux TTP : voir à la fin de ce laboratoire. LABO 12 Les images formées dans les lentilles minces TYPE DE LABO : Observation BOITE A OUTILS : Une méthode pour trouver d une

Plus en détail

Retina - September 2014 - Volume 34 - Issue 9 - Par Ianis Marcireau Service d ophtalmologie Professeur E.Souied Université Paris Est

Retina - September 2014 - Volume 34 - Issue 9 - Par Ianis Marcireau Service d ophtalmologie Professeur E.Souied Université Paris Est Retina - September 2014 - Volume 34 - Issue 9 - Par Ianis Marcireau Service d ophtalmologie Professeur E.Souied Introduction 2 complications dans l OVCR : OM Ischémique : HIV, GNV Pour définir le risque

Plus en détail

Myopie forte Quel apport de l angio-oct? L OCT-A. Soler V Centre de la rétine, Hôpital Pierre Paul Riquet CHU Toulouse, France

Myopie forte Quel apport de l angio-oct? L OCT-A. Soler V Centre de la rétine, Hôpital Pierre Paul Riquet CHU Toulouse, France Myopie forte Quel apport de l angio-oct? L OCT-A Soler V Centre de la rétine, Hôpital Pierre Paul Riquet CHU Toulouse, France JOM, Montpellier Novembre 2016 Conflits d intérêts Allergan Bayer Densmore

Plus en détail

ERGOVISION LES TESTS AUTOMATIQUES

ERGOVISION LES TESTS AUTOMATIQUES ERGOVISION LES TESTS AUTOMATIQUES 1 Les tests automatiques Acuité en vision de loin Recherche d une hypermétropie test de la bonnette Test Rouge / Vert Dépistage de l astigmatisme Etude des phories (tendance

Plus en détail

09 LES LENTILLES ET L ŒIL

09 LES LENTILLES ET L ŒIL CH I- 09 LES LENTILLES ET L ŒIL PRESENTATION DES LENTILLES 11- Qu est ce qu une lentille?. Une lentille est formée d une matière transparente (verre ou plastique) délimitée par deux surfaces lisses dont

Plus en détail

AJO/ BJO/ Retina Oct 2014 Par Wilfried Minvielle

AJO/ BJO/ Retina Oct 2014 Par Wilfried Minvielle AJO/ BJO/ Retina Oct 2014 Par Service du Professeur E. Souied Ophtalmologie Centre Hospitalier Intercommunal de Creteil Objectif Déterminer l inocuité du laser diode micropulse transfovéolaire dans l'œdème

Plus en détail

Fiche pratique n 12. Evaluation de la formation. Finalité. Mode opératoire. De quoi s agit-il? Quelle évaluation pour quels besoins?

Fiche pratique n 12. Evaluation de la formation. Finalité. Mode opératoire. De quoi s agit-il? Quelle évaluation pour quels besoins? Finalité De quoi s agit-il? Evaluer la formation est nécessaire pour toute entreprise qui souhaite connaître le «retour sur investissement» des actions de formation qu elle a initiées. Il convient de distinguer

Plus en détail

* * * * Croquis n 1. * * * Croquis n 2

* * * * Croquis n 1. * * * Croquis n 2 La relativité du mouvement des astres 1. Votre mission En 1610, Galilée, depuis la ville de Padova en Italie, a observé le ciel étoilé avec sa lunette astronomique. Il a mené ce travail au mois de Janvier

Plus en détail

Les offres Virgin Mobile au 18 Avril 2012

Les offres Virgin Mobile au 18 Avril 2012 Cliquez pour modifier le style du titre Les offres Virgin Mobile au 18 Avril 2012 Que se passe t il Cliquez chez Virgin pour modifier Mobile? style du titre Lancement des offres Extaz le 20 janvier 2012

Plus en détail

CORRECTION BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2007 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SÉRIE L

CORRECTION BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2007 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SÉRIE L CORRECTION BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2007 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SÉRIE L 1 REPRÉSENTATION VISUELLE DU MONDE (20 POINTS) LES INCROYABLES AVANCÉES DE L OPHTALMOLOGIE. Il y a cinquante ans, personne

Plus en détail

DECOLLEMENT DE RETINE DU MYOPE FORT PARTICULARITES CLINIQUES ET THERAPEUTIQUES L. CHACHOUA

DECOLLEMENT DE RETINE DU MYOPE FORT PARTICULARITES CLINIQUES ET THERAPEUTIQUES L. CHACHOUA DECOLLEMENT DE RETINE DU MYOPE FORT PARTICULARITES CLINIQUES ET THERAPEUTIQUES L. CHACHOUA INTRODUCTION: MF : modifications anat et physiol profondes du GO à l origine de DR rhegmatogènes caractérisés

Plus en détail

À quoi ressemble le glaucome? La fin du tunnel

À quoi ressemble le glaucome? La fin du tunnel À quoi ressemble le glaucome? La fin du tunnel David Crabb duction 2014 10e Journée dogie Intéractive, Tous duction même partielle est in Optometry and Visual Science School of Health Sciences JOI Toulouse

Plus en détail

Utilisation de l outil Upgrade Advisor pour SQL Server 2008 R2

Utilisation de l outil Upgrade Advisor pour SQL Server 2008 R2 Utilisation de l outil Upgrade Advisor pour SQL Server 2008 R2 Dans le cadre de la préparation à la mise à jour de SQL Server depuis 2005 (ou 2008) vers 2008 R2, il est préférable de faire valider le contenu

Plus en détail

Le Service Civique vu par les jeunes inscrits sur le site

Le Service Civique vu par les jeunes inscrits sur le site Le Service Civique vu par les jeunes inscrits sur le site Paris, le 19 avril 2011 L Agence du Service Civique a confié à TNS Sofres la réalisation d une enquête qualitative et quantitative auprès de jeunes

Plus en détail

RETROUVER LA PAIRE DE LUNETTES DE MR TRUC

RETROUVER LA PAIRE DE LUNETTES DE MR TRUC RETROUVER LA PAIRE DE LUNETTES DE MR TRUC Niveau Références B.O. Partie 4 ème C. La lumière : couleurs, images, vitesse LENTILLES, FOYERS ET IMAGES Pré requis Connaissances : Il existe deux types de lentilles,

Plus en détail

Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19)

Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19) THÈME 1 : REPRÉSENTATION VISUELLE Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19) Savoir-faire : Reconnaître la nature convergente ou divergente d une lentille. Représenter symboliquement une lentille

Plus en détail

Mission Conseiller les pouvoirs publics, au travers de ses analyses et études scientifiques,

Mission Conseiller les pouvoirs publics, au travers de ses analyses et études scientifiques, KCE: c est quoi? Un organisme fédéral d'intérêt public autonome («semi» gouvernemental ) Sous la tutelle du Ministre de la Santé publique et des Affaires sociales Créé en 2002 et actif depuis mi 2003 Une

Plus en détail

Chapitre 2 : La propagation du message nerveux

Chapitre 2 : La propagation du message nerveux Partie 4 : système nerveux Chapitre 2 : La propagation du message nerveux L arc réflexe est constitué par un réseau de neurones connectés au niveau de synapses. Le message nerveux prend naissance au niveau

Plus en détail

Résultats fonctionnels après chirurgie filtrante dans le glaucome à angle ouvert à un stade avancé

Résultats fonctionnels après chirurgie filtrante dans le glaucome à angle ouvert à un stade avancé Résultats fonctionnels après chirurgie filtrante dans le glaucome à angle ouvert à un stade avancé Dr S.Khimoud Dr F.Mazari Dr H.Zemour Dr A.Chachoua Dr I.Derder Pr L.Chachoua INTRODUCTION Le glaucome

Plus en détail

DIFFERENTE HISTORIQUE UNE VISION DE LA COMMUNICATION!

DIFFERENTE HISTORIQUE UNE VISION DE LA COMMUNICATION! K I T M E D I A HISTORIQUE Créé en janvier 2010 par Lisa et Eric Pottier, New Life Communication est une société d édition de magazines gratuits qui compte aujourd hui plus de 15 salariés et a réalisé

Plus en détail

Les étapes de l informatisation des réseaux

Les étapes de l informatisation des réseaux Les étapes de l informatisation des réseaux Les clés du succès la formation et la motivation initiale des équipes : comment l obtenir? Dr Edith DROUMAGUET Médecin coordonnateur du réseau périnatal des

Plus en détail

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Pendant tout le TP vous utiliserez la Fiche méthode de l oscilloscope OX 71 Livre Bordas, Collection ESPACE, 2008, p 183 I- FONCTIONNEMENT Mettre l appareil sous tension.

Plus en détail

SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE

SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE Enseignement de sémiologie 2 ème année Pharmacie Pr. Jean-Pierre DUBOIS Département de médecine générale Université Claude Bernard LYON I SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE Mars 2008 Les troubles

Plus en détail

Déficience visuelle. Claude Garrandes. Jeudi 9 janvier 2014, Formation des Auxiliaires de Vie Scolaire

Déficience visuelle. Claude Garrandes. Jeudi 9 janvier 2014, Formation des Auxiliaires de Vie Scolaire Déficience visuelle Claude Garrandes Jeudi 9 janvier 2014, Formation des Auxiliaires de Vie Scolaire «Les lunettes n ont pas changé grandchose à ma vie : je collais toujours mes livres contre mon nez,

Plus en détail

myopie! Libérez-vous enfin de votre Votre vision et l implant AcrySof Cachet

myopie! Libérez-vous enfin de votre Votre vision et l implant AcrySof Cachet Libérez-vous enfin de votre myopie! Votre vision et l implant AcrySof Cachet Informations sur l implant AcrySof Cachet et ses effets bénéfiques sur votre vue Faites le point sur votre vue Si vous cherchez

Plus en détail

Pour les personnes atteintes de problèmes de vue et leurs proches.

Pour les personnes atteintes de problèmes de vue et leurs proches. Pour les personnes atteintes de problèmes de vue et leurs proches. Chères patientes, chers patients, chers proches, Vous-même, ou l un de vos proches, avez peut-être suivi un traitement ophtalmologique

Plus en détail

Revue de littérature du 26 février 2014

Revue de littérature du 26 février 2014 Revue de littérature du 26 février 2014 AJO/BJO/Ophtalmology Janvier Service du Professeur E. Souied Ophtalmologie Centre Hospitalier Intercommunal de Creteil AJO janvier 2014 1Centre for Vision Research,

Plus en détail

- affichage digital - aiguille

- affichage digital - aiguille . Lire l heure On peut lire l heure sur une horloge, un réveil, une montre à : - affichage digital - aiguille A) La lecture sur un système digital est très simple, il suffit de lire les nombres écrits

Plus en détail

PLACE DU RANIBIZUMAB DANS LE TRAITEMENT DES NEOVAISSEAUX RETINIENS DE DIFFERENTES ETIOLOGIES

PLACE DU RANIBIZUMAB DANS LE TRAITEMENT DES NEOVAISSEAUX RETINIENS DE DIFFERENTES ETIOLOGIES PLACE DU RANIBIZUMAB DANS LE TRAITEMENT DES NEOVAISSEAUX RETINIENS DE DIFFERENTES ETIOLOGIES RESUME : Dib. S, Ghroud. M N Service d'ophtalmologie, HMRUO, Oran. Introduction : Plusieurs études ont montré

Plus en détail

Ages des bateaux vendus au cours des 12 derniers mois : Bretagne - Total Transaction Moteur Voile

Ages des bateaux vendus au cours des 12 derniers mois : Bretagne - Total Transaction Moteur Voile En complément avec l enquête de conjoncture biannuelle Printemps et Automne, vous trouverez ci-après la dernière édition des immatriculations de bateaux neufs et d occasions à la fin Avril 2013. Ages des

Plus en détail

b. L'image est trois fois plus grande que l'objet car en valeur absolue, le grandissement est égal à 3,0.

b. L'image est trois fois plus grande que l'objet car en valeur absolue, le grandissement est égal à 3,0. 1. Mots manquants a. grandissement ; l'image ; l'objet b. conjugaison ; l'image ; distance focale c. son image ; la rétine d. déforme ; la rétine ; accommode e. la rétine f. l'objectif ; à la pellicule

Plus en détail

La fraude à la carte bancaire

La fraude à la carte bancaire Agenda Utilisation des réseaux sociaux dans la lutte contre la fraude Françoise Soulié Fogelman VP Innovation francoise@kxen.com 1. La fraude à la carte bancaire 2. La question des volumes 3. La création

Plus en détail

TOMOGRAPHIE DU SEGMENT POSTERIEUR DE

TOMOGRAPHIE DU SEGMENT POSTERIEUR DE TOMOGRAPHIE DU SEGMENT POSTERIEUR DE L ŒIL PAR SCANOGRAPHIE A COHERENCE OPTIQUE Classement CCAM : 02.01.03 code : BZQK001 JUIN 2007 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade de France

Plus en détail

Conclusion : L'œil réduit est constitué d'une lentille convergente (cristallin) et d'un écran (rétine).

Conclusion : L'œil réduit est constitué d'une lentille convergente (cristallin) et d'un écran (rétine). 1 ere L Chapitre P2 : L'œil 2008-2009 I) Modèle optique de l'œil : 1-1) Description de l'œil : Voir exercice 1 de la fiche d'activités 1 Les rayons lumineux reçus par l'œil traversent une succession de

Plus en détail

8/10/10. Schéma de l œil humain. Fonctionnement. Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain

8/10/10. Schéma de l œil humain. Fonctionnement. Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain L œil humain Points essentiels Fonctionnement de l œil humain: La vision éloignée La vision rapprochée Le pouvoir d'accommodation Les défauts de l œil humain L hypermétropie La myopie La presbytie Fonctionnement

Plus en détail

OCT Spectral Domain et Glaucome. Pr. Jean-Philippe Nordmann Hôpital des Quinze-Vingts, Paris

OCT Spectral Domain et Glaucome. Pr. Jean-Philippe Nordmann Hôpital des Quinze-Vingts, Paris OCT Spectral Domain et Glaucome Pr. Jean-Philippe Nordmann Hôpital des Quinze-Vingts, Paris Principes de l OCT Utilise une lumière laser (840nm) Projetée sur l œil Analyse de la réflexion de cette lumière

Plus en détail

Exemple de la présentation d un cas et des éléments qui sont nécessaires pour le résoudre

Exemple de la présentation d un cas et des éléments qui sont nécessaires pour le résoudre Exemple de la présentation d un cas et des éléments qui sont nécessaires pour le résoudre www.bbarthelemy.com Equipements spécifiques Lentilles prothèses : Questions 1. J ai besoin d équiper une patiente

Plus en détail

Mme BOULET Statisticienne DIM Dr LEHIANI praticien hygiéniste UHLIN

Mme BOULET Statisticienne DIM Dr LEHIANI praticien hygiéniste UHLIN Système d Information d Hospitalier et lutte contre les infections nosocomiales Mme BOULET Statisticienne DIM Dr LEHIANI praticien hygiéniste UHLIN 1. Présentation du CH Jacques- Cœur 2. Le dispositif

Plus en détail

I Représentation et modélisation de l œil.

I Représentation et modélisation de l œil. I Représentation et modélisation de l œil. Doc 1 : voir livre p 202 Lorsque la lumière pénètre dans l oeil par la pupille, elle traverse des milieux transparents : la cornée, l humeur aqueuse, le cristallin

Plus en détail

LA CHIRURGIE DE LA PRESBYTIE ; QU EN EST-IL EN 2009? Alors que la chirurgie réfractive dans le but de corriger une anomalie de la réfraction (myopie,

LA CHIRURGIE DE LA PRESBYTIE ; QU EN EST-IL EN 2009? Alors que la chirurgie réfractive dans le but de corriger une anomalie de la réfraction (myopie, LA CHIRURGIE DE LA PRESBYTIE ; QU EN EST-IL EN 2009? F. Malecaze, Professeur des Universités en Ophtalmologie, Service d Ophtalmologie, Hôpital Purpan, Place du Dr Baylac, 31059 TOULOUSE Cedex, Tél : 05

Plus en détail

Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie

Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie -I -Unité et diversité des diabètes Mesures de la glycémie en continu chez un patient diabétique 1 Les critères de diagnostic du diabète 2 3 Conclusion

Plus en détail

L expérience de l EHPAD de Panissières (42) Mme GUYONNET, Cadre de santé

L expérience de l EHPAD de Panissières (42) Mme GUYONNET, Cadre de santé L expérience de l EHPAD de Panissières (42) Mme GUYONNET, Cadre de santé Programme initié dans le cadre du plan douleur 2006 2010 et des mesures en faveur de la bientraitance des personnes âgées en établissement.

Plus en détail

Recommandations pour l utilisation du logiciel 3D-OCT PC serie

Recommandations pour l utilisation du logiciel 3D-OCT PC serie Important Notice Tokyo, le 18 Juin 2012 Recommandations pour l utilisation du logiciel 3D-OCT PC serie Chers clients, Nous vous remercions pour votre confiance en utilisant les produits Topcon. Un rapport

Plus en détail

Quoi de neuf dans Optymo 5.0

Quoi de neuf dans Optymo 5.0 Quoi de neuf dans Optymo 5.0 Notes de lecture : dans ce document, les textes soulignés font référence aux libellés des fenêtres ou aux libellés associés à des boutons d Optymo, les textes en caractères

Plus en détail

Travail avec soin et concentration

Travail avec soin et concentration Travail avec soin et concentration Supplément pour la préparation Centre pour le développement de tests et le diagnostic (CTD) Université de Fribourg, Suisse Ce supplément est un complément à la Test Info

Plus en détail

L œil et ses défauts

L œil et ses défauts L œil et ses défauts 1 L œil 1.1 Description sommaire La rétine comporte des récepteurs, Les cônes sont essentiellement concentrés dans la zone centrale de la rétine, la macula et son centre, la fovéa.

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 12 septembre 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 12 septembre 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 12 septembre 2007 INFRACYANINE 25 mg/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable Flacon de 25 mg avec 1 ampoule de solvant de 10 ml (CIP : 360 841-7) Laboratoire

Plus en détail

entilles e contact Corrections visuelles possibles

entilles e contact Corrections visuelles possibles entilles e contact Corrections visuelles possibles Les lentilles de contact ouvrent les yeux d un public de plus en plus grand. Lunettes L invention des verres correcteurs fut un progrès culturel majeur

Plus en détail

enregistrement indexation catalogage intercalation équipement

enregistrement indexation catalogage intercalation équipement Avant l arrivée de l informatique dans les bibliothèques, au début des années 1980, le travail était fait entièrement à la main. Il demandait aux bibliothécaires beaucoup de patience et de précision, et

Plus en détail

Changements dans la définition de la cécité

Changements dans la définition de la cécité INTRODUCTION Changements dans la définition de la cécité Les différentes catégories de déficiences visuelles utilisées aujourd hui dans le monde sont basées sur la 10 ème Révision 1 ère et 2 ème éditions.

Plus en détail

Une lentille est un milieu homogène, isotrope (gr. isos, égal, et tropos, direction) et transparent dont au moins l une des faces n est pas plane.

Une lentille est un milieu homogène, isotrope (gr. isos, égal, et tropos, direction) et transparent dont au moins l une des faces n est pas plane. Une lentille est un milieu homogène, isotrope (gr. isos, égal, et tropos, direction) et transparent dont au moins l une des faces n est pas plane. Selon la forme de ses faces d'entrée et de sortie, une

Plus en détail

MP SUIVI DU PROJET Ch 9 SUIVI DU PROJET. Michel EMERY Conseil et Formation. juin 13 MANAGEMENT ET GESTION DE PROJET

MP SUIVI DU PROJET Ch 9 SUIVI DU PROJET. Michel EMERY Conseil et Formation. juin 13 MANAGEMENT ET GESTION DE PROJET 9 SUIVI DU PROJET 1 LES MOYENS DU SUIVI Le suivi est la phase la plus difficile du Projet Ce suivi ne sera efficace que si tout les moyens permettant le contrôle ont été mis en place dans la phase de préparation:

Plus en détail

Dossier. Question 1 Quel est le diagnostic le plus probable? Question 2 Quel bilan clinique effectuez-vous?

Dossier. Question 1 Quel est le diagnostic le plus probable? Question 2 Quel bilan clinique effectuez-vous? Dossier 1 Monsieur P, 40 ans, consulte pour une baisse d acuité visuelle bilatérale, prédominant à gauche. Dans les antécédents médicochirurgicaux du patient, on note une greffe bipulmonaire il y a 2 ans,

Plus en détail

Comparaison de capteurs à effet Hall à verrouillage bipolaire avec et sans stabilisation par hacheur

Comparaison de capteurs à effet Hall à verrouillage bipolaire avec et sans stabilisation par hacheur Comparaison de capteurs à effet Hall à verrouillage bipolaire avec et sans stabilisation par hacheur Des résultats d essai montrent qu il est possible d obtenir des performances notablement plus élevées

Plus en détail

Traitements du glaucome par laser

Traitements du glaucome par laser Traitements du glaucome par laser Avertissement Ces renseignements ont été préparés par L Hôpital d Ottawa et ne visent pas à remplacer les conseils d un fournisseur de soins de santé qualifié. Veuillez

Plus en détail

Je m appelle Matthias FEUCHT et je suis né le 6 octobre 1972 à Stuttgart, en Allemagne.

Je m appelle Matthias FEUCHT et je suis né le 6 octobre 1972 à Stuttgart, en Allemagne. Cabinet ophthalmologique Centre médical Tassy (Tourrettes) Dr Matthias FEUCHT Cabinet ophtalmologique Tassy Clinique Oxford Cannes Qui suis-je? Eventail de traitements Cataracte Maladies et chirurgie de

Plus en détail

Apprendre à voir. Renseignements fournis aux parents par la Clinique des yeux 3V2

Apprendre à voir. Renseignements fournis aux parents par la Clinique des yeux 3V2 Bien que les yeux du nouveau-né soient complètement formés, il lui faudra des années pour acquérir les aptitudes nécessaires à une bonne vision. Renseignements fournis aux parents par la Clinique des yeux

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 10 18 Décembre 2012

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 10 18 Décembre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 10 18 Décembre 2012 Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation : Lucentis 10mg/ml (DCI : Ranibizumab

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 1. Œil, lentilles minces et images. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 1. Œil, lentilles minces et images. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono!. Mots manquants a. transparents ; rétine b. le centre optique c. à l'axe optique d. le foyer objet e. OF ' f. l'ensemble des milieux transparents; la

Plus en détail

Lentilles minces convergentes

Lentilles minces convergentes Lentilles minces convergentes Lors de la rédaction, il est nécessaire de faire des schémas très soignés, au crayon, sur lesquels vous indiquerez avec précision les caractéristiques de la lentille, de l'objet

Plus en détail

Surface sphérique : Miroir, dioptre et lentille. Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V

Surface sphérique : Miroir, dioptre et lentille. Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V Surface sphérique : Miroir, dioptre et lentille Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V Définition : Les miroirs sphériques Un miroir sphérique est une

Plus en détail

Livre blanc Système d imagerie LLI (Long-Length Imaging) CARESTREAM DirectView DR avec assemblage automatique et manuel

Livre blanc Système d imagerie LLI (Long-Length Imaging) CARESTREAM DirectView DR avec assemblage automatique et manuel Un traitement de l image avancé avec un assemblage automatique et des fonctions d ajustement pour une image composite complète, sans ligne de jonction Analyse de la géométrie dans le cas d une imagerie

Plus en détail

API08 Evaluation site internet

API08 Evaluation site internet UNIVERSITE DE TECHNOLOGIE DE COMPIEGNE API08 Evaluation site internet Fédération Française des échecs Emilien NOTARIANNI Printemps 2014 Table des matières Introduction... 2 Evaluation «subjective»... 3

Plus en détail

Exercices de défense de l'équipe de France féminine. Jardel (A), Basketball, n 667, décembre 2001

Exercices de défense de l'équipe de France féminine. Jardel (A), Basketball, n 667, décembre 2001 1 Exercices de défense de l'équipe de France féminine Jardel (A), Basketball, n 667, décembre 2001 Vous trouverez dans cet article quelques formes de travail sur lesquelles l équipe de France a répété

Plus en détail

Projet d informatique 5ETI - CPE

Projet d informatique 5ETI - CPE Janvier 2010 - CPE - 5ETI Projet d informatique 5ETI - CPE Rendre accessible à distance le logiciel de transcription NAT Baizeau Alexandre, Besnehard Thomas, Sallerin Laurent 1 Chimie Physique Electronique

Plus en détail

L OCT du myope fort : comment le réaliser et que peut-on voir?

L OCT du myope fort : comment le réaliser et que peut-on voir? JIFRO Myopie forte. GUHER Service d Ophtalmologie, HU, STRSOURG. L OT du myope fort : comment le réaliser et que peut-on voir? a bouleversé la prise en charge des pathologies rétiniennes. Il a aussi modifié

Plus en détail

Sciences Physiques 1ES S. Zayyani. Fiche de Cours

Sciences Physiques 1ES S. Zayyani. Fiche de Cours Sciences Physiques 1ES S. Zayyani Fiche de Cours Unité : Représentation visuelle Chapitre: Chapitre 1 L œil Voir un objet Pour que l on puisse «voir un objet», il faut certaines conditions. Il faut surtout

Plus en détail

LA COMPENSATION DE L'ŒIL ASTIGMATE

LA COMPENSATION DE L'ŒIL ASTIGMATE LA COMPENSATION E L'ŒIL ASTIGMATE Principe Comme pour l'œil sphérique, la compensation théorique est celle qui emmétropisera l œil en vision de loin. Il faut donc que le système compensateur œil soit un

Plus en détail

Fiche méthode n 1 Révision des outils de mesure des proportions et des variations

Fiche méthode n 1 Révision des outils de mesure des proportions et des variations Fiche méthode n 1 Révision des outils de mesure des proportions et des variations 1 Objectif de ce TD: - Mobiliser vos connaissances de l an dernier afin de réutiliser et de maîtriser ces outils statistiques

Plus en détail

INTÉRÊT DU SCANNER 3D DANS LA MESURE DE L'ANTÉVERSION DES COLS FÉMORAUX

INTÉRÊT DU SCANNER 3D DANS LA MESURE DE L'ANTÉVERSION DES COLS FÉMORAUX INTÉRÊT DU SCANNER 3D DANS LA MESURE DE L'ANTÉVERSION DES COLS FÉMORAUX F. COLAS, R. CARLIER, C. LE BRETON, D. SAFA, D. MOMPOINT, F. ROFFI, E. M. KOCHEIDA, S. MOKHTARI, S. M KAOUAR, C. VALLÉE HÔPITAL RAYMOND

Plus en détail

Le compte financier 2009

Le compte financier 2009 Le compte financier 2009 Référence : - Message Rconseil n 2009-436 - La lettre aux recteurs DAFA3/08-104 du 18 novembre 2008 Un certain nombre de contrôle bloquant ont été introduit dans GFC 2009 confer

Plus en détail

Dubulon. Correction d adresses Dédoublonnage. Tutoriel

Dubulon. Correction d adresses Dédoublonnage. Tutoriel Correction d adresses Dédoublonnage Tutoriel Version 0.9.65 - mai 2010 ( 270 rue du Faubourg Saint-Martin 75010 PARIS Tél. : 01 53 35 03 04 Internet : www.trig.fr ( SARL au capital de 36 810 RCS PARIS

Plus en détail

OA = 1 f. OA = 1 f Relation de grandissement : γ = A B OA. AB = OA

OA = 1 f. OA = 1 f Relation de grandissement : γ = A B OA. AB = OA Lentille f = 0 cm Lentille f = 20 cm 5,0 20,0 25,0 30,0 25,0 30,0 35,0 40,0 (cm ) 0,0667 0,0500 0,0400 0,0333 (cm ) 0,0400 0,0333 0,0286 0,0250 30,0 20,0 6,7 5,0 00,0 60,0 47,0 40,0 (cm ) 0,0333 0,0500

Plus en détail

Atelier C TIA Portal CTIA04 : Programmation des automates S7-300 Opérations numériques

Atelier C TIA Portal CTIA04 : Programmation des automates S7-300 Opérations numériques Atelier C TIA Portal CTIA04 : Programmation des automates S7-300 Opérations numériques CTIA04 Page 1 1. Les types de données sous S7 300 Il existe plusieurs types de données utilisées pour la programmation

Plus en détail

Observatoire des Projets Informatiques et Télécoms Le Palmarès des Projets Nouvelles technologies

Observatoire des Projets Informatiques et Télécoms Le Palmarès des Projets Nouvelles technologies Observatoire des Projets Informatiques et Télécoms Le Palmarès des Projets Nouvelles technologies Paris, le 31 août 2009 Contact Presse : Muriel Foucher, 01 42 04 74 00, muriel.foucher@murielfoucherconseil.fr

Plus en détail

Rapport de Post- Campagne 1

Rapport de Post- Campagne 1 Rapport de Post- Campagne 1 Résumé - La campagne Adwords que nous avons mené pour Galerie Photo-Originale a duré 21 jours (5.05-26.05) et nous a coûté $250,18. L objectif principal est en premier de stimuler

Plus en détail

OPTIQUE ET VISION. Activités d apprentissage

OPTIQUE ET VISION. Activités d apprentissage Nom : Groupe : OPTIQUE ET VISION Activités d apprentissage Octobre 2014 Table des matières Mise en situation... 3 Réchauffons-nous un peu!... 4 Démarches d investigation scientifique... 4 Laboratoire dirigé

Plus en détail

AT & PNL au service de la NEGOCIATION

AT & PNL au service de la NEGOCIATION COMMUNICATION ANALYSE AT & PNL au service de la NEGOCIATION Par COMPORTEMENT NEGOCIATION Plan: L analyse transactionnelle (AT) Définition Les états du moi L AT pour contrôler les difficultés nous empêchant

Plus en détail

À PROPOS DES LAMBEAUX DIGITAUX POUR PERTE DE SUBSTANCE PULPAIRE ET UNGUÉALE

À PROPOS DES LAMBEAUX DIGITAUX POUR PERTE DE SUBSTANCE PULPAIRE ET UNGUÉALE À PROPOS DES LAMBEAUX DIGITAUX POUR PERTE DE SUBSTANCE PULPAIRE ET UNGUÉALE DOCTEUR PHILIPPE PELISSIER BORDEAUX FRANCE En présence d une perte de substance, digitale en particulier, tous les moyens de

Plus en détail

Prise en charge des occlusions veineuses rétiniennes Résultats dans la «vraie vie»

Prise en charge des occlusions veineuses rétiniennes Résultats dans la «vraie vie» Prise en charge des occlusions veineuses rétiniennes Résultats dans la «vraie vie» Sylvia NGHIEM-BUFFET Centre d Imagerie et de Laser, Paris Hôpital Avicenne, Bobigny Sud Rétine, Monaco,14 juin 2013 INTRODUCTION

Plus en détail

L anisométropie. Anisométropie et aniséïconie. L anisométropie. L anisométropie. L anisométropie. L aniséïconie. Alain Péchereau

L anisométropie. Anisométropie et aniséïconie. L anisométropie. L anisométropie. L anisométropie. L aniséïconie. Alain Péchereau nisométropie et aniséïconie lain Péchereau nisométropie Différence de réfraction entre les deux yeux 1 pour l anisométropie sphérique 0,75 pour l anisométropie astigmate et/ou qu il y ait une différence

Plus en détail

SECTION 3 LE PROGRAMME D ACTIVITES PEDAGOGIQUES A L ORDINATEUR

SECTION 3 LE PROGRAMME D ACTIVITES PEDAGOGIQUES A L ORDINATEUR SECTION 3 LE PROGRAMME D ACTIVITES PEDAGOGIQUES A L ORDINATEUR Le programme ordinateur consiste à utiliser l ordinateur comme outil d apprentissage lors des interventions en soutien scolaire réalisées

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 21ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université de Paris X - Nanterre - Mars 2009 - Les faits marquants en 2008 : la diffusion

Plus en détail

CONCILIATIONS BANCAIRES MENSUELLES

CONCILIATIONS BANCAIRES MENSUELLES CONCILIATIONS BANCAIRES MENSUELLES OBLIGATION (référence à la RF-06) Conciliation bancaire au 31 décembre, 31 mars et 30 juin. MINIMUM 1 fonds de roulement par mois. Si vous avez une petite caisse, il

Plus en détail

Analyse des images après lecture

Analyse des images après lecture http://transcriptome.ens.fr 1 Analyse des images après lecture Utilisation d un logiciel d analyse d image!: Sur la plate-forme de l ENS, nous avons choisi de travailler avec le logiciel GenePix Pro, vous

Plus en détail

Module autonome de sauvegarde d AlmaPro

Module autonome de sauvegarde d AlmaPro 1 Module autonome de sauvegarde d AlmaPro Il vous faut d abord télécharger le module de sauvegarde automatique : http://www.almapro.org/logiciels/sauvegarde_autonome_almapro_mysql.exe Lors de la 1ère exécution

Plus en détail

Rapport d Expertise. LED Horticoles Agrotek. Juillet 2015

Rapport d Expertise. LED Horticoles Agrotek. Juillet 2015 Rapport d Expertise LED Horticoles Agrotek Juillet 2015 Présentation Contexte et problématique: Les LED Horticoles proposent un très bon éclairement rapporté à leur consommation électrique. Elles ont vocation

Plus en détail

Avertissement. Cette présentation ne prétend pas détenir la seule vérité en matière d histogramme

Avertissement. Cette présentation ne prétend pas détenir la seule vérité en matière d histogramme Avertissement Cette présentation ne prétend pas détenir la seule vérité en matière d histogramme Si vous fouillez un peu dans votre appareil photo, vous êtes surement déjà tombé sur un graphique un peu

Plus en détail

Atradius Buyer Ratings Un guide des écrans Serv@Net pour Atradius Buyer Ratings

Atradius Buyer Ratings Un guide des écrans Serv@Net pour Atradius Buyer Ratings Atradius Buyer Ratings Un guide des écrans Serv@Net pour Atradius Buyer Ratings Novembre 2009 Serv@Net Login Scherm Loggez Loggez vous vous sur sur Serv@Net Serv@Net comme comme d habitude, d habitude,

Plus en détail

Rétinopathie des prématurés (RDP)

Rétinopathie des prématurés (RDP) Rétinopathie des prématurés (RDP) Programme famille-enfance 3e étage, tour du Centre Centre de santé du lac Ramsey 41 Ramsey Lake Road Sudbury ON P3E 5J1 705.523.7100 www.hsnsudbury.ca Rétinopathie des

Plus en détail

PROCEDURE FINANCE CLOTURE ANNUELLE

PROCEDURE FINANCE CLOTURE ANNUELLE PROCEDURE FINANCE Nom document Date d évolution Page Révision 13/01/2014 1 CLOTURE ANNUELLE 1 Généralités... 2 1.1 Fonctionnalités associées... 2 1.2 Aperçu général... 2 1.2.1 Schéma général de Fonctionnement...

Plus en détail