Les substances viscoadaptives: utilisation lors de la chirurgie de la cataracte et des yeux secs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les substances viscoadaptives: utilisation lors de la chirurgie de la cataracte et des yeux secs"

Transcription

1 par le Docteur Jean-Pierre Lagacé optométriste, M.Sc. ARTICLE 2 Les substances viscoadaptives: utilisation lors de la chirurgie de la cataracte et des yeux secs Les solutions ophtalmiques viscoadaptives et viscoélastiques qui contiennent de l acide hyaluronique ont été créées il y a 35 ans. On les utilise lors de la chirurgie de la cataracte et comme aides viscoélastiques pour protéger les tissus délicats intraoculaires et de cellules tout en gardant la forme de l'œil pendant l'intervention chirurgicale. Ces substances sont utilisées lors de la chirurgie de la cataracte depuis plusieurs décennies. La solution Hylashield fut un des premiers produits topiques utilisés pour le traitement de la sécheresse de l œil. D autres solutions comme le Healon ou Healon GV, le i-visc et i-visc Phaco et le Healon 5 sont bien connues des chirurgiens. Les substances viscoélastiques qui ont des propriétés de dispersion et de viscosité importantes se fragmentent facilement quand elles sont aspirées de l œil 2. Elles ont aussi la propriété de former une couche uniforme qui va adhérer et recouvrir les différentes structures de l œil. Ces substances viscoadaptives sont utiles lors de la phacoémulsification puisqu en créant une turbulence dans la chambre antérieure, celles-ci sont fragmentées et se comportent comme une substance dispersive qui est importante pour l extraction de la cataracte. Quand la turbulence dans la chambre antérieure cesse, la substance agit à ce moment comme une substance cohésive, permettant le déplacement des tissus et le maintien d un espace adéquat de travail lors de la chirurgie. 14

2 Il est important que la substance viscoadaptive puisse maintenir une chambre antérieure suffisamment profonde pour manœuvrer sécuritairement et confortablement. 2 De plus, les viscoélastiques aplatissent la capsule pour faciliter la dissection lors du capsulorhexis. Les exemples des substances dispersives incluent le Healon D (AMO), le Viscoat (Alcon), I-Cel (I-MED) et l OcuCoat (B&L). Il est à noter que le Healon D est de l hyaluronate sodique; le Viscoat est à la fois de l hyaluronate sodique et du sulfate de chondroïtine; et le I-Cel et l Ocucoat sont de l hydroxy-propyl-méthylcellulose (HPMC). Les solutions cohésives incluent le Healon (AMO), le Healon GV (AMO), le Provisc (Alcon), I-Visc (I-MED), I-Visc Plus (I-MED) et l Amvisc Plus (B&L). 3 Bien que je pourrais facilement utiliser sur 100 % de mes cas, du point de vue de l'efficacité, j aime l'utiliser quand j en ai vraiment besoin", dit-il. "Lorsque vous avez besoin d une protection supplémentaire, le Healon 5 va vous sauver, et c est un outil formidable à avoir à l'esprit.» La technique «Soft-Shell» du Dr Arshinoff 3 Steve Arshinoff, MD, a décrit la technique «Soft-Shell» (SST), qui consiste à utiliser deux agents viscoélastiques simultanément. La solution de dispersion est placée en premier pour faire une couche protectrice pour l'endothélium cornéen, puis la solution cohésive est injectée centralement pour aplatir la capsule antérieure du cristallin, approfondir la chambre antérieure, et forcer la substance dispersive vers la cornée. La technique Soft-Shell ultime (USST) ajoute une troisième étape consistant à placer une couche de solution saline équilibrée entre la solution cohésive et la capsule antérieure du cristallin. Ceci est particulièrement utile dans le cas de cataractes très matures où le chirurgien utilisera un colorant, tel que le bleu trypan, pour colorer la capsule antérieure du cristallin. L'utilisation combinée d'une substance cohésive et dispersive est également utile dans les cas difficiles. Pour les cas du syndrome de l'iris flasque, la technique peut contenir l'iris en place tout au long de la chirurgie. Pour les cas de zonules brisées, la solution de dispersion peut compartimenter l'œil et pousser le vitré vers l arrière, tandis que la substance de cohésion maintient la forme de la chambre antérieure sous pression. Figure 1. Chez un patient fortement myope, une substance viscoélastique cohésive est injectée dans le sac capsulaire vide avant l insertion de la LIO. La substance est injectée avant de retirer la sonde d irrigation/aspiration de l œil afin de prévenir l effondrement de la chambre antérieure et la traction du vitré vers l avant et réduire les complications rétiniennes. 3 Le Dr Katsev 4 dit qu'il préfère utiliser le Healon 5 que dans des cas particuliers, tels que les patients souffrant de la cataracte avec la dystrophie de Fuchs. Il faut un peu de patience et d'expérience pour enlever le matériel derrière la LIO, dit-il, mais l'étape supplémentaire vaut la peine en raison de la protection qu'elle offre. Dans les yeux très myopes, la solution de dispersion protège la cornée, tandis que l application d une substance cohésive servira à faire une pression sur le segment antérieur et pour minimiser la traction sur la base du vitré et diminuer le risque de problèmes à la rétine. Le Dr Katsev dit qu'il n utilise pas le Healon 5 pour 100 % de ses chirurgies de la cataracte, mais l'utilise pour 100 % de ses patients de la cataracte avec la dystrophie de Fuchs pour protéger leurs cellules endothéliales. «Je pense que ce produit est un excellent outil sécuritaire à utiliser dans ces cas particuliers. Figure 2. La technique Soft-Shell du Dr Arshinoff est utile pour protéger l endothélium de la cornée grâce à la substance dispersive, alors que la substance cohésive crée un espace de travail adéquat et aplatit la capsule antérieure du cristallin. 3 15

3 Dr Arshinoff note que ce n est pas vraiment une solution viscoadaptative; c est une interprétation différente de la viscoadaptivité. Les gouttes i-drop (I-MED Pharma, Montréal, QC) sont la première ligne de produits de ce type sur le marché, et sont composées d acide hyaluronique à poids moléculaire important et de glycérol; c est donc une solution viscoélastique avec des propriétés viscoadaptives. Le glycérol et l eau sont exclus pendant le clignement, ainsi, la lubrification se fait pendant le processus de clignement, ce qu on appelle «activation clin d œil». Un avantage supplémentaire est que chaque cellule humaine possède de l acide hyaluronique ayant sites de liaison, donc quand vous prenez ces chaînes d'acide hyaluronique et le transférer sur votre cornée, il adhère à la surface de la cornée. Par conséquent, quand il reste clignotant fixe : il est collé à la cornée. Avec la couche d'eau et le glycérol qui se déplace dans et hors du clignotant, la formule représente un produit de larmes artificielles améliorées. Composition et comportement des larmes artificielles viscoadaptives En ce qui concerne les larmes artificielles, le terme «viscoadaptatif» se réfère à une solution viscoélastique. Il y a des chaînes d'acide hyaluronique qui ne sont pas aussi longues que certaines utilisées en intraoculaires avec pour comportement, un caractère cohésif. Lorsque ces chaînes sont exposées à la force du clignement, les chaînes sont plus élastiques que visqueuses. 5 Le deuxième concept est d'ajouter quelque chose à la formulation qui aura un comportement dispersif, ce qui a entraîné l ajout du glycérol, une petite molécule. Puisque l'acide hyaluronique dans ces concentrations absorbe toute l'eau en raison d'un phénomène de surpeuplement moléculaire. À ce point, il n'y a pas d'eau libre dans la solution, et lorsqu'elle est comprimée, elle exclut le glycérol. Le glycérol a deux propriétés, hydrophiles et hydrophobes. Les trois épines dorsale de carbone sont hydrophobes et lipophiles, et les trois groupes OH dans la molécule de glycérol sont hydrophiles. En conséquence, dès que vous clignez des yeux, le glycérol vient à la surface, interagit, et renforce votre couche lipidique en offrant une meilleure lubrification. En 2003, le premier collyre viscoadaptatif (I-Drop ) a été lancé au Canada par I-MED Pharma, suivie par Oasis TEARS (Oasis Mdical, Glendora, CA) en le premier lancement de collyre à base de hyaluronane-viscoadaptatif aux États-Unis. En 2013, i-drop Pur et i-drop Pur Gel (I-MED Pharma, Montréal, QC) ont été approuvés comme les premières gouttes oculaires viscoadaptives non préservées et multi-dose. Dr Arshinoff résume sa présentation en décrivant les avantages potentiels des larmes artificielles i-drop. Les gouttes i-drop sont pseudoplastiques et viscoélastiques, avec une seconde molécule qui permet d'augmenter la lubrification. La présence sur la surface de l œil (ou temps de contact) est beaucoup plus longue que les autres gouttes sur le marché. Elles adhèrent à la cornée et l'énergie du clignement leur permet d être mieux réparties sur l'œil. Elles libèrent le glycérol et l eau pour augmenter la lubrification, et l hydratation pour durer plus longtemps que d'autres gouttes de la famille de produits de I-MED Pharma. Les avantages pour le patient sont nombreux : une meilleure protection de la cornée; allongement du temps de contact sur la cornée en raison des sites de liaison; clignements plus confortables; meilleure hydratation; et évaporation moindre, ce qui semble être la direction dans laquelle d'autres entreprises vont dans le développement de leur collyre. Il existe plusieurs études quant à l efficacité de l acide hyaluronique comme substance de base dans les larmes artificielles. 16

4 Une première étude randomisée 6, à double insu a comparé l'efficacité de deux lubrifiants oculaires disponibles dans le commerce contenant soit du Carbomère 934 0,3 % ou de l hyaluronate sodique (SH, acide hyaluronique) 0,18% pour le traitement de l'œil sec modéré. Soixante-cinq sujets avec le syndrome de l'œil sec ont été recrutés et ont utilisé des gouttes oculaires contenant soit le Carbomère ou le SH pendant un mois. Les aboutissants principaux étaient la gravité des symptômes d'irritation oculaire, le temps de rupture des larmes sans (NIBUT) et avec (TBUT) fluorescéine, et la coloration de la cornée et de la conjonctive avec la fluorescéine et le vert de lissamine, respectivement. À la fin de l'expérience, les sujets ont également été sondés quant au nombre de fois par jour d utilisation des gouttes ainsi que la durée de l embrouillement post-instillation. Tant le Carbomère 934 que le SH a réduit la gravité des symptômes et la coloration de la surface oculaire, mais aucun n a eu un effet durable sur le NIBUT ou le TBUT. L effet de traitement des deux sortes de gouttes est équivalent pour les symptômes, le NIBUT et le TBUT. Cependant, à la fois pour la coloration de la cornée et de la conjonctive, le SH a eu un effet supérieur au Carbomère dans l'amélioration de l'intégrité de la surface oculaire. Il n'y avait pas de différence dans la fréquence d'instillation moyenne des deux produits. L embrouillement visuel après l'instillation de la formulation était généralement de courte durée, mais de longues périodes de flou étaient significativement plus fréquentes après l'utilisation du Carbomère. Le but de la seconde étude 7 était d'évaluer l'efficacité de l hyaluronate de sodium 0,18 % (SH) dans un environnement clinique de traitement de la maladie de l'œil sec modéré (DED). Cette analyse a inclus 60 patients atteints de DED. Les patients atteints de DED de niveau 1 ont été traités le SH isotonique 0,1 % (groupe 1) ou le SH 0,18 % hypotonique (groupe 2). Les patients atteints de DED de niveau 2 ont été traités avec du fluorométholone 0,1%, de la cyclosporine A 0,05%, et soit du SH isotonique 0,1% (groupe 3) ou hypotonique 0,18% (groupe 4). Le temps de rupture des larmes (TBUT), le test de Schirmer, la coloration de la cornée à la fluorescéine, et le score OSDI (Ocular Surface Disease Index) ont été enregistrés au départ, un mois et trois mois après le traitement. Dans le groupe 2, le TBUT à 3 mois (p = 0,03) et les scores de coloration de la cornée à 1 et 3 mois (p 0,03) s étaient significativement améliorés après le traitement par rapport aux scores de départ, alors que ces paramètres n ont pas changé au cours de la période de suivi dans le groupe 1. Dans les groupes 3 et 4, le TBUT et les scores de coloration de la cornée à 1 et 3 mois, et le score OSDI, et les résultats du test de Schirmer à 3 mois après le traitement ont montré des améliorations significatives par rapport au score de départ (P <0,05). Les patients du groupe 4 ont montré un TBUT prolongé et un score de coloration de la cornée amélioré (P 0,01) à 3 mois après le traitement, par rapport aux valeurs du groupe 3. En conclusion, les gouttes oculaires de SH hypotoniques 0,18% semblent être efficaces pour améliorer la stabilité du film lacrymal et l'intégrité de la surface oculaire par rapport au SH 0,1% isotonique chez les patients atteints de l œil sec modéré. Une étude de Kaya 8 avait pour but d'évaluer l'effet d'une seule goutte d'acide hyaluronique sur l'épaisseur du film lacrymal (TFT) chez des sujets sains. Seize sujets sains (huit hommes / femmes) âgés de 20 à 36 ans ont été inclus dans cette étude contrôlée par groupe témoin, randomisée et à double insu. Un œil a reçu une dose unique d'acide hyaluronique (Olixia Pure ; Croma Pharma, Korneuburg, Autriche), et l'autre œil a reçu une solution saline physiologique comme œil témoin. L'œil étudié a été choisi au hasard. La TFT a été mesurée avec un tomographe par cohérence optique (FD-OCT) et était l aboutissant principal et a été mesurée avant et toutes les 10 min jusqu'à 1 h durant. La TFT de base est de 4,8 ± 0,5 µm dans l'œil étudié et de 5,0 ± 0,4 µm dans les yeux témoins. L'acide hyaluronique a considérablement augmenté la TFT (p = 0,008) avec un effet maximal 10 min après l'instillation (13,9 ± 11,9 %). Une analyse post hoc a révélé qu'une augmentation de TFT a été observée jusqu'à 30 minutes après l'administration de la goutte par rapport au placebo. Les données dans le groupe placebo présentent une reproductibilité élevée avec un coefficient de corrélation intra-classe de 0,93 et un coefficient de variabilité de 5,4 ± 3,3 %. Les données de cette étude indiquent que l'acide hyaluronique augmente la TFT jusqu à 30 minutes chez les sujets sains. De plus, les données démontrent que notre système d OCT est capable de mesurer le temps de contact des lubrifiants sur la surface oculaire. Selon le Dr Maharaj 9, La première formulation de larmes artificielles viscoélastiques est connue sous le nom de i-drop (I-MED Pharma, Montréal, Québec). Elle se distingue par son acide hyaluronique AH) à poids moléculaire élevé combinée à une courte chaîne de polymère, la glycérine. 17

5 La caractéristique intéressante de l acide hyaluronique est que toutes les cellules du corps, incluant celle de la cornée, ont des sites de réception hyaluroniques. L AH des gouttes oculaires se fixent à ces sites de réception, permettant un meilleur ancrage des larmes sur la surface oculaire. L AH, de fait, se combine à la composante aqueuse retrouvée dans les larmes. La glycérine va remonter à la surface des larmes lors du clignement. Elle permet une surface bien lubrifiée, diminuant la friction sur la surface oculaire. Lors d un clignement complet, la solution retourne à son état de viscosité faible. Par ce processus, le temps de contact est long. Le fonctionnement des gouttes oculaires viscoadaptives Les gouttes oculaires i-drop, la première et seule goutte oculaire viscoadaptive, multi-dose et sans agent de conservation au monde, est maintenant offerte sous deux concentrations. Les gouttes i-drop Pur visent le traitement de la sécheresse légère à modérée, et les gouttes i-drop Pur GEL (mais sous forme liquide cependant) vise le traitement de la sécheresse modérée à sévère. Elles sont toutes les deux formées d une combinaison d acide hyaluronique viscoadaptif (AH) et de molécules de glycérine; les deux gouttes sont disponibles sous deux concentrations différentes d acide hyaluronique pour le traitement de divers degrés de sécheresse oculaire. Les gouttes oculaires viscoadaptives améliorent les trois couches naturelles du film lacrymal et sont très confortables et avec une efficacité de longue durée pour le patient. Ceci explique également pourquoi i-drop Pur et i-drop Pur GEL sont très efficaces pour l hydratation et la lubrification de la cornée, tout en réduisant l évaporation du film lacrymal. Ces facteurs sont reconnus comme étant essentiels au traitement des symptômes associés à la sécheresse oculaire. i-drop Pur contient 0,18 % d acide hyaluronique viscoadaptif pour le traitement de la sécheresse oculaire légère à modérée ainsi que pour les porteurs de lentilles de contact. i-drop Pur GEL contient 0.30 % d acide hyaluronique viscoadaptif pour le traitement de la sécheresse oculaire modérée à sévère. Les gouttes i-drop Pur et i-drop Pur GEL sont les premières et seules gouttes oculaires viscoadaptives, multi-dose et sans agent de conservation. Les deux formulations de i-drop contiennent des longues chaines de molécules d AH qui piègent et retiennent la glycérine ainsi que la composante aqueuse des larmes dans une suspension soluble sur la surface de la cornée. À chaque clignement, la paupière exerce une force physique sur le film lacrymal en poussant la glycérine et l eau en dehors de la suspension. Cette action permet à la glycérine de renforcer la couche des lipides, à l eau d hydrater la couche aqueuse, et à l AH de compléter la couche mucine. Ensuite, puisque les paupières se détendent et s ouvrent à nouveau, la glycérine et l eau retournent en suspension et sont prêtes pour le prochain clignement. Cette action pseudoplastique élastovisqueuse est dénommée la viscoadaptivité. i-drop, la première et seule goutte oculaire viscoadaptive, multi-dose et sans agent de conservation au monde, est maintenant offerte sous deux concentrations. 18

6 i-drop Pur pour le traitement de la sécheresse légère à modérée, et i-drop Pur GEL pour le traitement de la sécheresse modérée à sévère. Les produits de la compagnie I-MED Pharma ne se vendent plus en pharmacie. La compagnie préfère que ces produits se vendent directement dans les cliniques et bureaux des praticiens oculovisuels. Port des lentilles de contact, chirurgie de la cataracte et pré-lasik L acide hyaluronique polyanionique et l acide polyacrylique (carbomère) semblent améliorer les effets dommageables du chlorure de benzalkonium, un préservateur cationique10. Cela en fait donc une goutte oculaire bénéfique pour le port des lentilles de contact. Il est à noter que seules les gouttes i-drop Pur Gel ne devraient pas être utilisées avec les lentilles de contact dans les yeux. De plus en plus de cliniciens devraient opter pour un traitement pré-cataracte et pré-lasik à l aide de ces gouttes oculaires à base d acide hyaluronique sans agents de conservation. Enfin, ces gouttes oculaires peuvent améliorer les dommages en surface du ptérygion et une portion de l inflammation. Une faible dose de fluorométholone et les gouttes à base d acide hyaluronique semblent une combinaison gagnante pour cette condition. Références Arshinoff SA. A New Modality for the Treatment of Dry Eye Syndrome. Clinical & Refractive Optometry 25:2, Johnson ME, Murphy PJ, Boulton M. Carbomer and sodium hyaluronate eyedrops for moderate dry eye treatment. Optom Vis Sci Aug;85(8): doi: /OPX.0b013e c. 7. Lee HS, Ji YS, Yoon KC. Efficacy of hypotonic 0.18% sodium hyaluronate eye drops in patients with dry eye disease. Cornea Sep;33(9): doi: /ICO Kaya S, Schmidl D, Schmetterer L, Witkowska KJ, Unterhuber A, Aranha Dos Santos V, Baar C, Garhöfer G, Werkmeister RM. Effect of hyaluronic acid on tear film thickness as assessed with ultra-high resolution optical coherence tomography. Acta Ophthalmol Jan 20. doi: / aos Maharaj R. Blink Mechanics: Viscoadaptive Technology for the Ocular Surface. Clinical and Refractive Optometry. Vol 25, No 4, Dry Eye Disease - The Clinician's Guide to Diagnosis and Treatment. Penny A. Asbell & Michael A. Lemp. Thieme Publishers, Surgery for the Dry Eye: Scientific Evidence and Guidelines for the Clinical Management of Dry Eye Ocular Surface Disease. Eds Geerling G. (Würzburg) & Brewitt H. (Hannover). Karger Publishers, Note : Le Dr Lagacé, optométriste n a aucun intérêt financier en ce qui concerne les produits mentionnés dans cet article. 19

Coup d oeil sur la chirurgie réfractive

Coup d oeil sur la chirurgie réfractive Coup d oeil sur la chirurgie réfractive Dr Jean-Pierre Chartrand, MD Q et R La chirurgie réfractive au laser excimer pratiquée par les ophtalmologues est l une des deux procédures chirurgicales les plus

Plus en détail

LA CHIRURGIE DE LA CATARACTE. Comment se déroule la chirurgie de la cataracte?

LA CHIRURGIE DE LA CATARACTE. Comment se déroule la chirurgie de la cataracte? LA CHIRURGIE DE LA CATARACTE Comment se déroule la chirurgie de la cataracte? Une intervention de routine En France, plus de 500 000 chirurgies de la cataracte sont réalisées chaque année. L intervention

Plus en détail

La composition des larmes. Couche huileuse Couche aqueuse Couche de mucine

La composition des larmes. Couche huileuse Couche aqueuse Couche de mucine La composition des larmes Couche huileuse Couche aqueuse Couche de mucine CAUSES de la sécheresse oculaire 2012 Insuffisance d EAU 14,5 % Insuffisance d HUILE 49,7 % Insuffisances d HUILE & d EAU 35,8

Plus en détail

entilles e contact Corrections visuelles possibles

entilles e contact Corrections visuelles possibles entilles e contact Corrections visuelles possibles Les lentilles de contact ouvrent les yeux d un public de plus en plus grand. Lunettes L invention des verres correcteurs fut un progrès culturel majeur

Plus en détail

L expérience LASIK QUI PEUT BÉNÉFICIER DU LASIK? CHOISIR UN CHIRURGIEN

L expérience LASIK QUI PEUT BÉNÉFICIER DU LASIK? CHOISIR UN CHIRURGIEN L expérience LASIK I QUI PEUT BÉNÉFICIER DU LASIK? Pour être éligible au LASIK, vous devez avoir au moins 21 ans, avoir des yeux en bonne santé et être en bonne santé générale. Votre vision ne doit pas

Plus en détail

La Catarate. Définition. Epidémiologie

La Catarate. Définition. Epidémiologie La Catarate La Catarate Définition La cataracte est une affection se traduisant par une opacification du cristallin de l œil, qui est normalement transparent. Elle peut toucher la totalité du cristallin

Plus en détail

Cataracte & Chirurgie de la Cataracte

Cataracte & Chirurgie de la Cataracte Cataracte & Chirurgie de la Cataracte Qu est ce que la Cataracte? On trouve à l intérieur de l œil de tous les animaux une lentille appelée cristallin. Il s agit d une structure volumineuse, disposée au

Plus en détail

Introduction. L ophtalmologie à l ECN

Introduction. L ophtalmologie à l ECN Introduction. L ophtalmologie à l ECN Statistiques ECN Depuis 2004, il n y a eu que 3 années «sans ophtalmologie» à l ECN. Toutes les autres années la spécialité était présente, soit sous forme de question

Plus en détail

LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE LES OPTOMÉTRISTES : LEUR FORMATION, LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE

LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE LES OPTOMÉTRISTES : LEUR FORMATION, LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE ordre des optométristes du québec LES OPTOMÉTRISTES : LEUR FORMATION, LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE LES OPTOMÉTRISTES : LEUR FORMATION, LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE VOIR QUI AU

Plus en détail

Antibioprophylaxie en chirurgie oculaire

Antibioprophylaxie en chirurgie oculaire Recommandations mai 2011 RECOMMANDATIONS Antibioprophylaxie en chirurgie oculaire Sommaire L infection nosocomiale en chirurgie oculaire 2 Objectif de l antibioprophylaxie 2 Patients à risque 3 Recommandations

Plus en détail

LA RÉFRACTION OBJECTIFS

LA RÉFRACTION OBJECTIFS CHU Dr Benbadis Constantine le 12/04/2011 Service d Ophtalmologie/Module d ophtalmologie. Dr Z.Berkani-Kitouni :Maître de conférences, Chef de Service. LA RÉFRACTION OBJECTIFS : 1- Savoir définir l œil

Plus en détail

L opération de la cataracte. Des réponses à vos questions

L opération de la cataracte. Des réponses à vos questions L opération de la cataracte Des réponses à vos questions Qu est-ce que la cataracte? Quel objectif? Cette brochure vous donne toutes les informations utiles concernant l opération de la cataracte. Définition

Plus en détail

Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des

Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des Chapitre 4 LE DIAGNOSTIC Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des problèmes oculaires et optiques, mais seul l ophtalmologiste peut détecter la présence d une DMLA.

Plus en détail

Réduit la douleur articulaire et améliore la fonction Solution stérile d hyaluronate de sodium à 1,0 %

Réduit la douleur articulaire et améliore la fonction Solution stérile d hyaluronate de sodium à 1,0 % DOULEUR AUX GENOUX? Réduit la douleur articulaire et améliore la fonction Solution stérile d hyaluronate de sodium à 1,0 % La douleur articulaire est souvent reliée à l arthrose L arthrose ne touche pas

Plus en détail

Activité scientifique et recherche :

Activité scientifique et recherche : L INSTITUT DE L ŒIL Notre Mission: L Institut de l Œil de Montréal a pour mission d offrir à chaque patient, une évaluation individuelle de l état de santé de ses yeux, qui tient compte de l ensemble de

Plus en détail

EST-CE UN RÊVE DE POUVOIR BIEN VOIR SANS LUNETTES OU VERRES DE CONTACT? Pas du tout!

EST-CE UN RÊVE DE POUVOIR BIEN VOIR SANS LUNETTES OU VERRES DE CONTACT? Pas du tout! EST-CE UN RÊVE DE POUVOIR BIEN VOIR SANS LUNETTES OU VERRES DE CONTACT? Pas du tout! Grâce à nos techniques avant-gardistes, des milliers de gens sont en mesure d oublier, à jamais, qu ils ont déjà eu

Plus en détail

Énoncé de la SCO relativement aux valeurs des services non assurés au Canada

Énoncé de la SCO relativement aux valeurs des services non assurés au Canada Énoncé de la SCO relativement aux valeurs des services non assurés au Canada Introduction Un certain nombre de services de santé pour les yeux qu offrent des médecins ne sont pas considérés médicalement

Plus en détail

CENTRE LASER VICTOR HUGO. Au service de votre vue depuis 1997

CENTRE LASER VICTOR HUGO. Au service de votre vue depuis 1997 CENTRE LASER VICTOR HUGO Au service de votre vue depuis 1997 Le centre laser Historique Localisation Accès Infrastructures Le matériel et les techniques Matériel d examen Traitement du kératocône Lasers

Plus en détail

L'ophtalmologie est la branche de la médecine chargée du traitement des maladies de l'oeil et de ses annexes. C'est une spécialité médicochirurgicale.

L'ophtalmologie est la branche de la médecine chargée du traitement des maladies de l'oeil et de ses annexes. C'est une spécialité médicochirurgicale. DEFINITION DES PATHOLOGIES ET DES INTERVENTIONS [OPHTALMOLOGIE]. Présentation de l'ophtalmologie : L'ophtalmologie est la branche de la médecine chargée du traitement des maladies de l'oeil et de ses annexes.

Plus en détail

LE GLAUCOME. Questions et réponses en vue d une chirurgie. Pour vous, pour la vie

LE GLAUCOME. Questions et réponses en vue d une chirurgie. Pour vous, pour la vie LE GLAUCOME Questions et réponses en vue d une chirurgie Pour vous, pour la vie Cette brochure contient des informations générales sur la chirurgie que vous devrez subir. Votre chirurgien pourra vous donner

Plus en détail

de troubles de la vision dus à un œdème maculaire associé à un diabète ayant endommagé les vaisseaux sanguins.

de troubles de la vision dus à un œdème maculaire associé à un diabète ayant endommagé les vaisseaux sanguins. EMA/92475/2015 EMEA/H/C/002392 Résumé EPAR à l intention du public aflibercept Le présent document est un résumé du rapport européen public d'évaluation (EPAR) relatif à. Il explique de quelle manière

Plus en détail

Vous allez être opéré(e) de Membrane Epimaculaire

Vous allez être opéré(e) de Membrane Epimaculaire Vous allez être opéré(e) de Membrane Epimaculaire HÔPITAL LARIBOISIERE Service d'ophtalmologie 2 rue Ambroise Paré 75475 Paris cedex 10 tel : 33 (0)1 49 95 64 88 La rétine est constituée de cellules visuelles

Plus en détail

La chirurgie réfractive de l œil. Corriger les défauts visuels grâce au laser

La chirurgie réfractive de l œil. Corriger les défauts visuels grâce au laser La chirurgie réfractive de l œil Corriger les défauts visuels grâce au laser Introduction Pour que notre système visuel puisse capter et interpréter ce que nous regardons, les images doivent se réfléchir

Plus en détail

Le glaucome est une maladie de l œil qui, en l absense de traitement peut rendre aveugle.

Le glaucome est une maladie de l œil qui, en l absense de traitement peut rendre aveugle. Qu est-ce que le glaucome? Le glaucome est une maladie de l œil qui, en l absense de traitement peut rendre aveugle. Le glaucome est attribuable à un mauvais écoulement du liquide intraoculaire (liquide

Plus en détail

Laser Assisted In-Situ Keratomileusis (LASIK)

Laser Assisted In-Situ Keratomileusis (LASIK) Laser Assisted In-Situ Keratomileusis (LASIK) Note importante pour le patient : L utilisation de ces méthodes médicales ou chirurgicales requiert une discussion attentive avec un médecin qualifié. Cette

Plus en détail

Vices de réfraction: quand faut-il implanter une lentille?

Vices de réfraction: quand faut-il implanter une lentille? Vices de réfraction: quand faut-il implanter une lentille? Raimund Spirig Augentagesklinik Dr. Spirig, St. Gallen Quintessence P Le domaine de dioptries pouvant être traité par laser est limité à env.

Plus en détail

LA CHIRURGIE DES YEUX AU LASER

LA CHIRURGIE DES YEUX AU LASER LA CHIRURGIE DES YEUX AU LASER Une vie sans lunettes ou lentilles de contact Voir, c est la vie, chaque jour, chaque instant. Voir, c est la liberté. Si les lunettes ou les lentilles de contact, que vous

Plus en détail

REVUE DES IMPLANTS INTRA-OCULAIRES

REVUE DES IMPLANTS INTRA-OCULAIRES REVUE DES IMPLANTS INTRA-OCULAIRES Maryline JEHL-RAVE CHU de BESANCON Implants intra-oculaires (IIO) Définition : DMS destinés à être implantés à l intérieur du globe oculaire par voie chirurgicale Le

Plus en détail

Chirurgie oculaire au laser Excimer

Chirurgie oculaire au laser Excimer Chirurgie oculaire au laser Excimer Ce document préparé par L'Hôpital d'ottawa présente des renseignements généraux. Il ne vise pas à remplacer les conseils d'un professionnel de la santé qualifié. Consultez

Plus en détail

Le système d'entraînement révolutionnaire pour la phacoémulsification et autres chirurgies ophtalmiques. Système d'entraînement chirurgical «KITARO»

Le système d'entraînement révolutionnaire pour la phacoémulsification et autres chirurgies ophtalmiques. Système d'entraînement chirurgical «KITARO» Le système d'entraînement révolutionnaire pour la phacoémulsification et autres chirurgies ophtalmiques Système d'entraînement chirurgical «KITARO» Étape 2 WetLab Kit de simulation réaliste remplaçant

Plus en détail

ANNEXE 2 : Les anomalies de la cornée et les chirurgies correctives associées

ANNEXE 2 : Les anomalies de la cornée et les chirurgies correctives associées ANNEXE 2 : Les anomalies de la cornée et les chirurgies Il existe de nombreuses anomalies de la cornée plus ou moins importantes qui entraînent soit une modification de la vision, soit la perte de la vue

Plus en détail

CHIRURGIE REFRACTIVE AU LASER FEMTOSECONDE

CHIRURGIE REFRACTIVE AU LASER FEMTOSECONDE CHIRURGIE REFRACTIVE AU LASER FEMTOSECONDE Votre rendez-vous est prévu : Le Au centre Aix Laser Vision 44 Av de Lattre de Tassigny 13090 AIX EN PROVENCE Tel: 04 42 99 09 81 Docteur OPHTALMOLOGISTE Ancien

Plus en détail

L'oeil myope L'oeil myope projette l'image nette en avant de la rétine et nécessite une correction.

L'oeil myope L'oeil myope projette l'image nette en avant de la rétine et nécessite une correction. brochure.indd 1 22/01/2010 15:13:04 brochure.indd 2 22/01/2010 15:13:27 brochure.indd 3 LA MYOPIE Si vous voyez trouble de loin et net de près, alors vous êtes probablement myope. Rétine QU EST CE QUE

Plus en détail

CHIRURGIE DE DECOLLEMENT DE RETINE

CHIRURGIE DE DECOLLEMENT DE RETINE SPECIALITES CHIRURGICALES OPHTALMOLOGIE CHIRURGIE DE DECOLLEMENT DE RETINE Docteur WILLIAMSON Docteur AILEM Février 2010 4 Bd Hauterive 64046 PAU Cedex Tel. : 05 59 92 47 17 (secrétariat ouvert de 9 h

Plus en détail

Faites l expérience d une meilleure vision

Faites l expérience d une meilleure vision Faites l expérience d une meilleure vision IRIS est le plus grand réseau d optométristes, d opticiens et d ophtalmologistes au Canada répartis dans 160 boutiques et cliniques. Chaque professionnel IRIS

Plus en détail

Référentiel CPAM pour le double codage - Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité :

Référentiel CPAM pour le double codage - Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité : Référentiel CPAM pour le double codage - Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité : OPHTAMOLOGIE ADC - Acte de chirurgie BAFA006 1 0 Exérèse non transfixiante d'une lésion d'une paupière Notes

Plus en détail

FICHE D INFORMATION SUR LE

FICHE D INFORMATION SUR LE FICHE D INFORMATION SUR LE LASER EXCIMER DE SURFACE (PRK OU PARK) 1. QU EST-CE QUE LA PHOTOKERATECTOMIE REFRACTIVE DE SURFACE (PRK OU PARK)? 2. LES LIMITES DE LA PRK 3. COMPARAISON TRAITEMENT DE SURFACE

Plus en détail

ET LA CHIRURGIE RÉFRACTIVE? Dr Bijan Farpour novembre 2009

ET LA CHIRURGIE RÉFRACTIVE? Dr Bijan Farpour novembre 2009 ET LA CHIRURGIE RÉFRACTIVE? Dr Bijan Farpour novembre 2009 Chirurgie Réfractive Correction de: Myopie Hypermétropie Astigmatisme Historique J. Barraquer : le kératomleusis années 50 en Colombie Historique

Plus en détail

Guide d adaptation. Rose K2 XL. Kératocône. Dégénérescence pellucide marginale. Post Greffe. Post Chirurgie. Lentille Semi-sclérale

Guide d adaptation. Rose K2 XL. Kératocône. Dégénérescence pellucide marginale. Post Greffe. Post Chirurgie. Lentille Semi-sclérale Guide d adaptation Rose K2 XL Lentille Semi-sclérale TM Kératocône Dégénérescence pellucide marginale Post Greffe Post Chirurgie 1 LENTILLE SEMI-SCLÉRALE ROSE K2 XL INDICATIONS 1 ères indications : kératocône,

Plus en détail

peut apparaître et la stabilité et la production du film lacrymal

peut apparaître et la stabilité et la production du film lacrymal Sècheresse oculaire Partie 2 Les options actuelles de thérapie et de gestion Jennifer P. Craig Introduction La 1 ère partie de cet article avait pour objectif de passer en revue les techniques dont les

Plus en détail

Greffes de cornée pour les kératocônes

Greffes de cornée pour les kératocônes Greffes de cornée pour les kératocônes La cornée est le tissu transparent qui se trouve sur la partie antérieure de l'œil et à travers lequel passe la lumière. Elle est en forme de dôme, et c est elle

Plus en détail

Instructions d utilisation

Instructions d utilisation Instructions d utilisation Lentilles intraoculaires acryliques monofocales réfractives hydrophiles stériles préchargées destinées à une implantation dans le sac capsulaire Ces instructions d utilisation

Plus en détail

Le Laser Blended Vision

Le Laser Blended Vision Zoom sur La chirurgie de la presbytie avec le logiciel Laser Blended Vision (LBV) Principe, mode d emploi et résultats n Dans la pratique de la chirurgie réfractive, le traitement de la presbytie représente

Plus en détail

medical vision group

medical vision group medical vision group «Nos clients et partenaires sont pour nous des êtres humains, avec leurs attentes, concrètes et professionnelles, et leurs sentiments. Aller à leur rencontre est notre force.» medicalvision

Plus en détail

La prestation des soins oculaires commence par l examen

La prestation des soins oculaires commence par l examen Guide de pratique clinique factuelle de la Société canadienne d ophtalmologie pour l examen oculaire périodique chez les adultes au Canada Comité d experts du Guide de pratique clinique* La prestation

Plus en détail

Traitements du glaucome par laser

Traitements du glaucome par laser Traitements du glaucome par laser Avertissement Ces renseignements ont été préparés par L Hôpital d Ottawa et ne visent pas à remplacer les conseils d un fournisseur de soins de santé qualifié. Veuillez

Plus en détail

Après votre chirurgie à la rétine

Après votre chirurgie à la rétine 2011 Après votre chirurgie à la rétine Le Eye Care Centre Veuillez apporter la présente brochure à l hôpital le jour de votre opération. Après votre chirurgie à la rétine Après la chirurgie...2 Injection

Plus en détail

GLAUCOME. Les traitements non-médicamenteux du glaucome en questions. Docteur Yves Lachkar

GLAUCOME. Les traitements non-médicamenteux du glaucome en questions. Docteur Yves Lachkar GLAUCOME Les traitements non-médicamenteux du glaucome en questions Docteur Yves Lachkar Professeur au collège de Médecine des Hôpitaux de Paris Chef du service d ophtalmologie et directeur de l Institut

Plus en détail

LE PLUS GRAND PLATEAU D OPHTALMOLOGIE DE LA CÔTE D AZUR

LE PLUS GRAND PLATEAU D OPHTALMOLOGIE DE LA CÔTE D AZUR LE PLUS GRAND PLATEAU D OPHTALMOLOGIE DE LA CÔTE D AZUR L ophtalmologie est une discipline médico-chirugicale de pointe au sein du réseau Domus Cliniques. Avec des plateaux techniques à la pointe du progrès,

Plus en détail

FORMULAIRE DE CONSENTEMENT

FORMULAIRE DE CONSENTEMENT FORMULAIRE DE CONSENTEMENT Correction de la vision au laser excimer PKR, LASEK, Épi-LASIK et LASIK pour corriger la myopie (difficulté à voir de loin), l hypermétropie (difficulté à voir de près) et l

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LA CHIRURGIE REFRACTIVE. 2. ETES-VOUS CONCERNES PAR UNE OPERATION DE CHIRURGIE REFRACTIVE?...p 6

INFORMATIONS SUR LA CHIRURGIE REFRACTIVE. 2. ETES-VOUS CONCERNES PAR UNE OPERATION DE CHIRURGIE REFRACTIVE?...p 6 INFORMATIONS SUR LA CHIRURGIE REFRACTIVE 1. L ŒIL ET LES DIFFERENTS DEFAUTS VISUELS....p 2-5 2. ETES-VOUS CONCERNES PAR UNE OPERATION DE CHIRURGIE REFRACTIVE?...p 6 3. EXAMEN PRE OPERATOIRE... p 6 4. L

Plus en détail

Le syndrome de l œil sec : Où en sommes-nous?

Le syndrome de l œil sec : Où en sommes-nous? par le Docteur Jules Plante optométriste, M.Sc., FAAO par la Docteure Saliha Djouahra Optométriste ARTICLE 3 Le syndrome de l œil sec : Où en sommes-nous? «La sécheresse oculaire est une maladie multifactorielle

Plus en détail

AJO/ BJO/ Retina Oct 2014 Par Wilfried Minvielle

AJO/ BJO/ Retina Oct 2014 Par Wilfried Minvielle AJO/ BJO/ Retina Oct 2014 Par Service du Professeur E. Souied Ophtalmologie Centre Hospitalier Intercommunal de Creteil Objectif Déterminer l inocuité du laser diode micropulse transfovéolaire dans l'œdème

Plus en détail

Liquides oraux : et suspensions. Préparations liquides pour usage oral. Solutions

Liquides oraux : et suspensions. Préparations liquides pour usage oral. Solutions Préparations pharmaceutique Cours de en 2ème petites Année quantités de Master en Pharmacie Liquides oraux : solutions, Préparation sirops pharmaceutique et suspensions en petites quantités Section des

Plus en détail

CHAPITRE 4. Les soins de la vue dans le secteur privé : l innovation au service des patients

CHAPITRE 4. Les soins de la vue dans le secteur privé : l innovation au service des patients CHAPITRE 4 Les soins de la vue dans le secteur privé : l innovation au service des patients Au Canada, ce sont des professionnels œuvrant essentiellement au sein de cabinets privés qui s occupent de fournir

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES MLIB ILV 1 418 658 6345 PAGE 1

TABLE DES MATIÈRES MLIB ILV 1 418 658 6345 PAGE 1 TABLE DES MATIÈRES BIENVENUE À L INSTITUT LASER VISUEL...2 LES DIFFÉRENTS TROUBLES DE LA VUE...3 LES AVANTAGES DE LA CORRECTION DE LA VUE PAR LASER...5 TYPES D INTERVENTION...6 ADMISSIBILITÉ AU TRAITEMENT...8

Plus en détail

Document 3 : QUESTIONS :

Document 3 : QUESTIONS : Ex 1 : Nouvelle Calédonie 2012 Document 1 : Une opération ordinaire Nathalie a 28 ans. Elle est myope. Rien de bien méchant, le défaut est évalué à 3 dioptries à droite et 4 à gauche. Mais cela suffit

Plus en détail

Conventionné secteur 1. Téléphone:05 49 56 12 83 En ligne 24/24h sur: www.rdvnet.net/roger.coulibaly

Conventionné secteur 1. Téléphone:05 49 56 12 83 En ligne 24/24h sur: www.rdvnet.net/roger.coulibaly CABINET MEDICAL 14 Rue de Tréguel Beaulieu 86000 POITIERS Docteur COULIBALY Roger Ophtalmologiste Conventionné secteur 1 Consultations sur rendez-vous Téléphone:05 49 56 12 83 En ligne 24/24h sur: www.rdvnet.net/roger.coulibaly

Plus en détail

Remodelage cornéen (RMC) : quelle incidence sur l architecture de la cornée?

Remodelage cornéen (RMC) : quelle incidence sur l architecture de la cornée? p13cdo92 24/04/06 16:18 Page 13 Remodelage cornéen (RMC) : quelle incidence sur l architecture de la cornée? Brigitte Lutcher*, Michel Puech**, Bernard Barthélémy***, Adil El Maftouhi**, Christophe Baudouin*

Plus en détail

Service d ophtalmologie Hôpital de la Timone Marseille

Service d ophtalmologie Hôpital de la Timone Marseille Service d ophtalmologie Hôpital de la Timone Marseille INFORMATIONS SUR LA CHIRURGIE REFRACTIVE Presbytie Madame, Monsieur, Vous êtes intéressés par la chirurgie réfractive. Cette fiche d`information a

Plus en détail

INFORMATION SUR LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE

INFORMATION SUR LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE 1 INFORMATION SUR LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE Qu est-ce que la rétinopathie diabétique? On appelle rétinopathie diabétique les lésions du fond d œil causées par le diabète. En effet, l excès de sucre dans

Plus en détail

Le traitement des yeux par laser : Pour mieux voir tout simplement

Le traitement des yeux par laser : Pour mieux voir tout simplement Le traitement des yeux par laser : Pour mieux voir tout simplement Vision Clinic : Une compétence à tous les niveaux Depuis toujours, bien voir est un besoin fondamental de l homme. Avoir une meilleure

Plus en détail

Les techniques chirurgicales au laser

Les techniques chirurgicales au laser Les techniques chirurgicales au laser Evolution dans le temps des techniques laser : La chirurgie réfractive peut corriger rapidement et avec une très grande sécurité différents types de troubles de la

Plus en détail

Trousse média 2015. Soyez vu... nous sommes lus! La revue

Trousse média 2015. Soyez vu... nous sommes lus! La revue Trousse média 2015 Soyez vu... nous sommes lus! La revue Imprimé 10 raisons profitables d investir dans la revue l Optométriste 1. Bénéficiez d une excellente visibilité auprès de l ensemble des optométristes

Plus en détail

Sujets ES / L des épreuves Enseignement Scientifique Session 2012 - Nouvelle Calédonie NOURRIR L'HUMANITÉ

Sujets ES / L des épreuves Enseignement Scientifique Session 2012 - Nouvelle Calédonie NOURRIR L'HUMANITÉ Sujets ES / L des épreuves Enseignement Scientifique Session 2012 - Nouvelle Calédonie Durée de l'épreuve : 1 h 30 - Coefficient : 2 L'usage de la calculatrice est strictement interdit. Le candidat doit

Plus en détail

OUVREZ L OEIL. Cette fiche propose de mieux connaître le fonctionnement de l oeil, différents problèmes de vision et les correctifs à apporter.

OUVREZ L OEIL. Cette fiche propose de mieux connaître le fonctionnement de l oeil, différents problèmes de vision et les correctifs à apporter. OUVREZ L OEIL Cette fiche propose de mieux connaître le fonctionnement de l oeil, différents problèmes de vision et les correctifs à apporter. Thème : l optique Âges : 8 à 13 ans (à adapter pour les 5

Plus en détail

L Atlas des patients comprend des informations sur la sélection et le traitement des types suivants de patients presbytes :

L Atlas des patients comprend des informations sur la sélection et le traitement des types suivants de patients presbytes : 2 sur 24 L Atlas des patients de la lentille intracornéenne Raindrop Vision de près est un guide chirurgical aidant à sélectionner et traiter les patients presbytes. INDICATIONS La lentille intracornéenne

Plus en détail

GUIDE DE PRÉPARATION CHIRURGIE RÉFRACTIVE AU LASER

GUIDE DE PRÉPARATION CHIRURGIE RÉFRACTIVE AU LASER GUIDE DE PRÉPARATION CHIRURGIE RÉFRACTIVE AU LASER L ÉVALUATION PRÉOPÉRATOIRE LA CHIRURGIE LASER Chapitre 1 LA VISITE PRÉOPÉRATOIRE... 2 1.1 Le déroulement de la consultation préopératoire... 2 1.2 La

Plus en détail

FICHE D INFORMATION SUR LE LASIK 1 - QU EST-CE QUE LE LASIK? 2 - LES LIMITES DU LASER 3 - COMPARAISON LASIK ET TRAITEMENT DE SURFACE (PRK/PARK)

FICHE D INFORMATION SUR LE LASIK 1 - QU EST-CE QUE LE LASIK? 2 - LES LIMITES DU LASER 3 - COMPARAISON LASIK ET TRAITEMENT DE SURFACE (PRK/PARK) FICHE D INFORMATION SUR LE LASIK 1 - QU EST-CE QUE LE LASIK? 2 - LES LIMITES DU LASER 3 - COMPARAISON LASIK ET TRAITEMENT DE SURFACE (PRK/PARK) 4 - INDICATIONS 5. HISTOIRE 6. EFFET DU LASER EXCIMER SUR

Plus en détail

OPHTALMOLOGIE IFSI Pathologies du vieillissement CATARACTE

OPHTALMOLOGIE IFSI Pathologies du vieillissement CATARACTE OPHTALMOLOGIE IFSI Pathologies du vieillissement CATARACTE CATARACTE : DEFINITION Opacifica'on totale ou par'elle du cristallin Mécanisme de vieillissement du cristallin Évolution du cristallin avec l

Plus en détail

Troubles de la réfraction. Définition. Epidémiologie

Troubles de la réfraction. Définition. Epidémiologie Troubles de la réfraction Troubles de la réfraction Définition Pour nous permettre une vision nette, les rayons lumineux provenant des objets vers lesquels nous orientons notre regard traversent successivement

Plus en détail

Synthèse et propriétés des savons.

Synthèse et propriétés des savons. Synthèse et propriétés des savons. Objectifs: Réaliser la synthèse d'un savon mise en évidence de quelques propriétés des savons. I Introduction: 1. Présentation des savons: a) Composition des savons.

Plus en détail

GUIDE DE PRÉPARATION CHIRURGIE RÉFRACTIVE AU LASER - ULTRALASIK

GUIDE DE PRÉPARATION CHIRURGIE RÉFRACTIVE AU LASER - ULTRALASIK GUIDE DE PRÉPARATION CHIRURGIE RÉFRACTIVE AU LASER - ULTRALASIK L ÉVALUATION PRÉOPÉRATOIRE LA CHIRURGIE LASER Chapitre 1 LA VISITE PRÉOPÉRATOIRE... 2 1.1 Le déroulement de la consultation préopératoire...

Plus en détail

En février 2013, l Institut a été félicité par Agrément Canada pour avoir atteint les normes d excellence nationales en soins de santé.

En février 2013, l Institut a été félicité par Agrément Canada pour avoir atteint les normes d excellence nationales en soins de santé. INSTITUT DE L ŒIL DE MONTRÉAL MONTREAL EYE INSTITUTE L INSTITUT Fondée en 1984, La Clinique de l œil de Montréal est devenue, à la suite d'une importante expansion, l Institut de l œil de Montréal, un

Plus en détail

Centre d apprentissage. Extraction de cataracte. Carnet d'enseignement à la clientèle

Centre d apprentissage. Extraction de cataracte. Carnet d'enseignement à la clientèle Centre d apprentissage Extraction de cataracte Carnet d'enseignement à la clientèle Janvier 2013 Ma chirurgie est le : Me présenter à l admission #, pour l inscription à heures. AIDE MÉMOIRE POUR VOTRE

Plus en détail

Notes sur les technologies de la santé en émergence

Notes sur les technologies de la santé en émergence Numéro 126 juillet 2014 Numéro 126 juillet 2014 Notes sur les technologies de la santé en émergence La chirurgie de la cataracte au laser femtoseconde Sommaire La chirurgie de la cataracte au laser femtoseconde

Plus en détail

PHYSIQUE-CHIMIE DANS LA CUISINE Chapitre 3 : Chimie et lavage

PHYSIQUE-CHIMIE DANS LA CUISINE Chapitre 3 : Chimie et lavage PHYSIQUE-CHIMIE DANS LA CUISINE Chapitre 3 : Chimie et lavage I) Qu'est-ce qu'un savon et comment le fabrique-t-on? D'après épreuve BAC Liban 2005 Physique-Chimie dans la cuisine Chapitre 3 1/6 1- En vous

Plus en détail

Les lentilles intraoculaires accommodatives dans la cataracte liée à l âge. Sommaire. La technologie

Les lentilles intraoculaires accommodatives dans la cataracte liée à l âge. Sommaire. La technologie Notes sur les technologies de la santé en émergence numéro 85 août 2006 Les lentilles intraoculaires accommodatives dans la cataracte liée à l âge Sommaire La lentille intraoculaire (LIO) standard utilisée

Plus en détail

CORRECTION DES TROUBLES DE LA REFRACTION PAR LASER EXCIMER : PHOTOKERATECTOMIE REFRACTIVE ET LASIK

CORRECTION DES TROUBLES DE LA REFRACTION PAR LASER EXCIMER : PHOTOKERATECTOMIE REFRACTIVE ET LASIK CORRECTION DES TROUBLES DE LA REFRACTION PAR LASER EXCIMER : PHOTOKERATECTOMIE REFRACTIVE ET LASIK Avril 2000 Service évaluation des technologies L AGENCE NATIONALE D ACCREDITATION ET D EVALUATION EN SANTE

Plus en détail

Utilisations du Laser Diode

Utilisations du Laser Diode Académie Vétérinaire de France 20 Janvier 2011 Utilisations du Laser Diode en ophtalmologie vétérinaire Frédéric GOULLE AQUIVET Service d Ophtalmologie Bordeaux Eysines Utilisations du Laser Diode en ophtalmologie

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LA CHIRURGIE REFRACTIVE 1. INTRODUCTION 2. ETES-VOUS CONCERNES PAR UNE OPERATION DE CHIRURGIE REFRACTIVE?

INFORMATIONS SUR LA CHIRURGIE REFRACTIVE 1. INTRODUCTION 2. ETES-VOUS CONCERNES PAR UNE OPERATION DE CHIRURGIE REFRACTIVE? INFORMATIONS SUR LA CHIRURGIE REFRACTIVE 1. INTRODUCTION 2. ETES-VOUS CONCERNES PAR UNE OPERATION DE CHIRURGIE REFRACTIVE? 3. LES OPERATIONS DE CHIRURGIE REFRACTIVE 4. RISQUES COMMUNS A TOUTES LES TECHNIQUES

Plus en détail

SANS LUNETTES ET SANS LENTILLES...

SANS LUNETTES ET SANS LENTILLES... ENVIE DE VOIR CLAIR SANS LUNETTES ET SANS LENTILLES... INTRODUCTION : Vous présentez une anomalie de la réfraction et souhaitez remédier à cette anomalie par le biais d une intervention chirurgicale. Cette

Plus en détail

Efficacité, Sécurité des Anneaux Intra-Cornéens (ICR) Ferrara pour Kératocône (KC).

Efficacité, Sécurité des Anneaux Intra-Cornéens (ICR) Ferrara pour Kératocône (KC). S. Leroux Les Jardins 1,2, F. Poisson,2 G. Leroux les Jardins, 3. 1-Cabinet Paris. 2-CHNO des Quinze Vingts, Paris, 3-Chef de clinique-assistant, Groupe hospitalier Cochin Hôtel Dieu, Paris. SFO 2012 PAS

Plus en détail

Chirurgie de la presbytie

Chirurgie de la presbytie Chirurgie de la presbytie IntraCor utilise le laser femtoseconde L IntraCor est une méthode innovante, efficace et peu invasive, de compensation chirurgicale de la presbytie chez les emmétropes. Cette

Plus en détail

Peut-on implanter une lentille intraoculaire multifocale après photoablation cornéenne?

Peut-on implanter une lentille intraoculaire multifocale après photoablation cornéenne? 1 D. GATINEL Fondation Ophtalmologique A. de Rothschild, CEROC, PARIS. gatinel@aol.com Peut-on implanter une lentille intraoculaire multifocale après photoablation cornéenne? L implantation d une lentille

Plus en détail

Activité expérimentale

Activité expérimentale STi2D STL Thème Santé Activité expérimentale Le laser en médecine Fiche professeur THÈME du programme : SANTÉ Sous thème : prévention et soin. Type d activité : Réinvestissement-Approfondissement NOTIONS

Plus en détail

La cataracte est l opacification de tout ou partie

La cataracte est l opacification de tout ou partie cataracte 58 - CATARACTE Ce qu il faut savoir 1. Connaître les signes d appel d une cataracte 2. Connaître les étiologies et pouvoir orienter le bilan clinique et paraclinique. 3. Pouvoir expliquer au

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2010 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SÉRIE L

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2010 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SÉRIE L BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2010 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SÉRIE L Durée de l épreuve : 1h 30 Coefficient : 2 Ce sujet comporte 9 pages numérotées de 1/9 à 9/9 Ce sujet comporte page 5/9 une ANNEXE à

Plus en détail

A B C Eau Eau savonneuse Eau + détergent

A B C Eau Eau savonneuse Eau + détergent 1L : Physique et chimie dans la cuisine Chapitre.3 : Chimie et lavage I. Les savons et les détergents synthétiques 1. Propriétés détergentes des savons Le savon est un détergent naturel, les détergents

Plus en détail

Lasik Xtra: Résultats cliniques. Dr Philippe Charvier Dr David Donate Thaëron Rozenn (optometriste) Lyon, France

Lasik Xtra: Résultats cliniques. Dr Philippe Charvier Dr David Donate Thaëron Rozenn (optometriste) Lyon, France Lasik Xtra: Résultats cliniques Dr Philippe Charvier Dr David Donate Thaëron Rozenn (optometriste) Lyon, France Introduction Lasik Xtra : Lasik combiné à un cross-linking cornéen accéléré Traitement de

Plus en détail

Heig-vd. Schneeberger Patrick. L œil et ses

Heig-vd. Schneeberger Patrick. L œil et ses 2009 Heig-vd Schneeberger Patrick L œil et ses es défauts 1 Table des matières L œil... 3 Le fonctionnement de l œil humain... 3 Les défauts de l œil... 4 La myopie et l hypermétropie... 4 L'astigmatisme...

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Delphi 0,1 % crème Acétonide de triamcinolone

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Delphi 0,1 % crème Acétonide de triamcinolone NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Delphi 0,1 % crème Acétonide de triamcinolone Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes

Plus en détail

Clémence MAZEAU Solen RABANY Liliane ROUILLON. 1 ère SA

Clémence MAZEAU Solen RABANY Liliane ROUILLON. 1 ère SA Correction des différents défauts de vision Comment corriger les principaux défauts de l œil? Clémence MAZEAU Solen RABANY Liliane ROUILLON 1 ère SA 1 Correction des différents défauts de vision Comment

Plus en détail

Campagne Nationale de Dépistage du Glaucome. Preservez votre vue! Édité par le Comité de Lutte contre le Glaucome avec le concours des laboratoires

Campagne Nationale de Dépistage du Glaucome. Preservez votre vue! Édité par le Comité de Lutte contre le Glaucome avec le concours des laboratoires Preservez votre vue! Édité par le Comité de Lutte contre le Glaucome avec le concours des laboratoires Sommaire Glaucome : Une menace pour la vision p.3 Le fonctionnement de l œil p.4 Les différentes formes

Plus en détail

Vivre sans lunettes. Guide MYOPE

Vivre sans lunettes. Guide MYOPE Guide du MYOPE Ceguide est-il fait pour moi? OUI si je suis MYOPE OUI si je manifeste les symptômes suivants: Je vois net de près et trouble de loin J ai comme réflexe de plisser constamment les yeux pour

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

Astigmatisme et micro-incision

Astigmatisme et micro-incision 10 119 P. LEVY Clinique Saint-Roch, MONTPELLIER. levy.34@free.fr L e temps où la préoccupation principale, voire unique, du chirurgien était l ablation du cristallin est révolu. Le concept de chirurgie

Plus en détail

Implants Toriques. Phakes - Artisan T Pseudophake - Acrysof T - Acritec T - Rayner Flex T. Lasik, PKR KR Cataracte Kératocône Kératoplastie Ptérygion

Implants Toriques. Phakes - Artisan T Pseudophake - Acrysof T - Acritec T - Rayner Flex T. Lasik, PKR KR Cataracte Kératocône Kératoplastie Ptérygion 176-181_OPHT15_chirurgie.qxp 27/05/08 17:19 Page 176 CHIRURGIE Traitement chirurgical de l astigmatisme Des moyens très divers pour des indications très variées Le bilan pré-opératoire élimine les contre-indications

Plus en détail

Chirurgie par laser femtoseconde

Chirurgie par laser femtoseconde Chirurgie par laser femtoseconde Valeria Nuzzo* K.Plamann, D.Peyrot, F.Deloison Laboratoire d'optique Appliquée, ENSTA - École Polytechnique - CNRS UMR 7639, Palaiseau F.Aptel, M.Savoldelli, J.-M.Legeais

Plus en détail

7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision.

7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision. 7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision. 7.1 Pour la myopie (mauvaise vue de loin) : Test de vision de loin Sur le mur d un pièce, fixez l illustration ci-dessous que vous

Plus en détail