Fiche de renseignements de la CEN. Foire aux questions

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche de renseignements de la CEN. Foire aux questions"

Transcription

1 Fiche de renseignements de la CEN Foire aux questions Q. Qu est ce que l escarpement du Niagara et où se trouve t il? R. L escarpement du Niagara est une crête boisée qui s étend sur 725 km de Queenston, près de Niagara Falls, jusqu à Tobermory, à la pointe de la péninsule Bruce. L escarpement du Niagara fait partie d une gigantesque formation géologique prenant la forme d un arc et s étendant sur l Ontario, le Michigan et l état de New York. L escarpement du Niagara couvre des portions de 22 municipalités dans huit régions et comtés. L escarpement est une formation géologique importante au plan provincial et international. L escarpement du Niagara a été désigné Réserve de la biosphère mondiale par l UNESCO en raison de son importance écologique et de son plan environnemental d avantgarde. Il constitue l une des 16 réserves de la biosphère au Canada. Q. À quel moment le Programme et la Commission de l escarpement du Niagara ont ils été établis? R. La Loi sur la planification et l aménagement de l escarpement du Niagara adoptée par l Assemblée législative de l Ontario en juin 1973 a établi la Commission, le but et les objectifs de la Loi, les procédures de préparation, d approbation, d examen et de modification du Plan d aménagement, ainsi que le cadre des permis d aménagement. Q. Quels sont les objectifs de la Loi, du Plan d aménagement de l escarpement du Niagara et de la Commission? R. Comme le précise l article 2 de la Loi, le but est de «préserver le plus possible l état naturel de l escarpement du Niagara et des terrains voisins et de n y permettre que les formes d aménagement compatibles avec cet état naturel». Révision : décembre 2007

2 Q. À quel moment le Plan d aménagement de l escarpement du Niagara a t il été approuvé? R. Le Plan d aménagement de l escarpement du Niagara a été initialement approuvé par le Cabinet en juin 1985 et révisé en juin 1994 et en juin Le prochain examen est prévu pour Q. Quelles sont les caractéristiques essentielles du Plan d aménagement? R. La région visée par le Plan d aménagement de l escarpement du Niagara couvre environ ha (ou acres). Le Plan d aménagement prévoit des politiques pour chacune des sept désignations d utilisation des terres (zone naturelle, zone protégée protection, zone récréative, zone urbaine, petits centres urbains et zone d extraction de ressources minérales), précise les critères d aménagement et établit des objectifs du Système de parcs de l escarpement du Niagara. Q. Comment le Plan d aménagement de l escarpement du Niagara est il administré par la Commission? R. Les responsabilités suivantes ont été attribuées à la Commission à l égard de la mise en œuvre du Plan d aménagement : a) promouvoir les objectifs du PAEN; b) traiter les demandes de permis d aménagement et rendre des décisions; c) examiner et commenter tous les projets d aménagement dans la région visée par le Plan d aménagement et intervenir lors des audiences si les politiques du PAEN sont substantiellement menacées; d) traiter les demandes de modification au Plan d aménagement et rendre des décisions; e) aider le ministre et les municipalités à assurer la conformité des plans officiels locaux et des règlements municipaux; f) aider le ministre à surveiller la mise en œuvre du Plan d aménagement; g) assurer l interprétation du Plan d aménagement. Q. Qui compose la Commission de l escarpement du Niagara? R. La Commission est un organisme provincial formé de 17 membres nommés par décret par le gouvernement de l Ontario. Neuf membres, dont le président, représentent le grand public, et huit membres représentent les comtés et les régions de la région visée par le Plan d aménagement. Q. Comment la Commission fait elle rapport à la province? R. La Loi, le Plan d aménagement et la Commission relèvent de la responsabilité du ministre des Richesses naturelles. Le président et la Commission font rapport au gouvernement de l Ontario par la voix du ministre des Richesses naturelles. 2

3 Q. Comment la Commission prend elle ses décisions? R. La Commission se réunit habituellement une fois par mois pour : rendre des décisions sur les demandes de permis d aménagement; formuler des recommandations sur les modifications proposées au Plan d aménagement; commenter les plans officiels, les propositions d aménagement, les demandes de consentement et les évaluations environnementales; et examiner les enjeux touchant les politiques du Plan d aménagement. Q. Quelle assistance la Commission fournit elle aux demandeurs? R. Les formulaires de demande de permis d aménagement et de modifications au Plan d aménagement sont distribués par les bureaux de la Commission, avec des directives d utilisation facile et des fiches de renseignements sur les procédures. Le personnel de la Commission effectue des visites sur le terrain et offre de l aide et des conseils aux demandeurs. Les demandeurs peuvent se présenter devant la Commission afin de fournir des renseignements sur leurs demandes. Le personnel de la Commission fait des recommandations, mais la décision finale sur les permis d aménagement et les modifications du Plan d aménagement sont prises par les commissaires en séance plénière. Q. Que signifie la désignation de Réserve mondiale de la biosphère de l UNESCO? R. L escarpement du Niagara a été désigné Réserve de la biosphère mondiale par l UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture) en L escarpement du Niagara est l une des 16 réserves de la biosphère au Canada, et fait partie d un réseau de plus de 621 réserves dans 117 pays. Cette désignation internationale est une reconnaissance du Plan d aménagement de l escarpement du Niagara et de son système de gestion, lequel s occupe de recherches continues ainsi que des activités de surveillance et d éducation. La désignation de réserve de la biosphère préconise une zone de base de perturbation minimale (zone naturelle), des zones tampons d'utilisation limitée des ressources (zone protégée et zone rurale) ainsi qu'une zone de transition (zone urbaine, petits centres urbains, zone d'extraction de ressources minérales) dans lesquelles différentes activités humaines peuvent être conduites. Les réserves de la biosphère donnent des exemples d utilisation durable par la combinaison des principes de conservation et d aménagement. 3

4 Q. Qu est ce que le Réseau des parcs et espaces libres de l escarpement du Niagara? R. La Partie 3 du Plan d aménagement de l escarpement du Niagara établit les politiques concernant un Réseau des parcs et espaces libres de l escarpement du Niagara de 131 parcs, espaces libres et aires protégées existants ou proposés. La majorité de ces zones sont reliées au sentier Bruce, le plus ancien sentier de randonnée pédestre au Canada. Le ministère des Richesses naturelles coordonne l aménagement et l administration du Réseau des parcs et espaces libres de l escarpement du Niagara. Les partenaires du Réseau comprennent les organismes de conservation, les municipalités et Parcs Canada. Q. Le Plan d aménagement de l escarpement du Niagara envisage t il des besoins futurs de nouvelles zones d extraction des ressources minérales? R. Les carrières et puits d extraction existants sont désignés comme zones d extraction des ressources naturelles dans le Plan d aménagement approuvé. Les politiques sur l utilisation des terres, les objectifs et les critères d aménagement prévoient les opérations d extraction, les usages ultérieurs et les nouvelles zones d extraction. Les nouvelles zones d extraction produisant moins de tonnes par année sont permises en zone rurale sans modification du Plan d aménagement. De nouvelles zones d extraction produisant plus de tonnes par année peuvent également être autorisées en zone rurale par voie de modification du Plan d aménagement. Q. Où peut on obtenir des renseignements sur l escarpement du Niagara? R. La Commission dispose de plusieurs études contextuelles, de cartes, de livres, de rapports techniques d articles et de périodiques à son Centre de ressources de Georgetown. Ces références sont à la disposition du public, des étudiants, des chercheurs, et des groupes d intérêt. Prière de téléphoner pour prendre rendez vous. Q. Quelles sont les heures d ouverture des bureaux de la Commission et de disponibilité de son personnel? R. Le personnel offre ses services aux clients et aux demandeurs durant les heures d ouverture, soit de 8 h 30 à 17 h du lundi au vendredi. Le service de boîte vocale est activé en dehors des heures d ouverture et lorsque le personnel doit s absenter du bureau. Pour la commodité des clients, il est possible de prendre rendez vous pour des rencontres ou des visites de sites à d autres moments. Pour de plus amples renseignements sur la Commission de l escarpement du Niagara, les lois sur la planification et les publications, visitez le site Web 4

5 Q. Quels sont les ressources et les avantages récréatifs de l escarpement? R. L escarpement du Niagara surplombe de sa beauté sauvage le paysage rural, urbain et industriel de l Ontario. Ses montagnes, ses ruisseaux, ses vallées panoramiques, ses forêts et ses aires naturelles abritent plus de 300 espèces d oiseaux, 53 mammifères, 90 poissons, et 37 variétés d orchidées sauvages. Il abrite également les plus vieux spécimens de thuya occidental au Canada. L escarpement présente certains des plus beaux sites de ski, de camping, de randonnée pédestre, de villégiature quatre saisons, de nautisme, de natation et de loisirs publics, ainsi que plusieurs des plus beaux points de vue de l Ontario. L escarpement abrite également le célèbre sentier Bruce, créé en 1967, et on estime que le tourisme contribue à l économie locale et régionale à hauteur de 100 millions de dollars par année. 5

Plan de réinstallation des réfugiés syriens

Plan de réinstallation des réfugiés syriens Plan de réinstallation des réfugiés syriens [24 mars 2016] Himmat Shinhat, Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada Le plan d action du gouvernement du Canada Le 24 novembre 2015, le gouvernement du

Plus en détail

Proposition Document public

Proposition Document public N o : 2016-P116f Au : Conseil d administration Pour : DÉCISION Date : 2016/01/20-21 1. TITRE Modification n o 2 du Plan de secteur du cœur de la capitale (283, promenade Sussex) Ajout de l usage de bureaux

Plus en détail

Communiqué News Release

Communiqué News Release Communiqué News Release PRÉSENTATION DU RAPPORT ONTARIEN D ÉVALUATION ENVIRONNEMENTALE PAR L ÉQUIPE D ÉTUDE DU PROJET TRANSFRONTALIER DE LA RIVIÈRE DETROIT Pour diffusion Le 2 janvier 2009 WINDSOR Plus

Plus en détail

Approbation du financement des programmes d études

Approbation du financement des programmes d études Approbation du financement des programmes d études TABLE DES MATIÈRES But et portée... 2 Glossaire... 2 Obligations... 5 Collèges... 5 Ministère... 6 Modalités d approbation... 6 Résumé des responsabilités...

Plus en détail

HÉBERGEMENT TOURISTIQUE Guide de démarrage

HÉBERGEMENT TOURISTIQUE Guide de démarrage 2012 HÉBERGEMENT TOURISTIQUE Guide de démarrage Chantal Landry Conseillère en promotion touristique CLD du Kamouraska Le CLD du Kamouraska est heureux de vous offrir ce Guide de démarrage d un hébergement

Plus en détail

Rapport annuel de 2007-2008 concernant la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel de 2007-2008 concernant la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel de 2007-2008 concernant la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le président du

Plus en détail

DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE»

DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE» DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE» WANG Haiyuing, directeur général adjoint du département de recherches de la China Law Society L énergie est la base matérielle importante pour

Plus en détail

Révision de la numérotation des règlements

Révision de la numérotation des règlements Révision de la numérotation des règlements Veuillez prendre note qu un ou plusieurs numéros de règlements apparaissant dans ces pages ont été modifiés depuis la publication du présent document. En effet,

Plus en détail

Loi modifiant diverses dispositions législatives en matière municipale concernant notamment le financement politique

Loi modifiant diverses dispositions législatives en matière municipale concernant notamment le financement politique Mémoire de la FQM sur le projet de loi n o 83 Loi modifiant diverses dispositions législatives en matière municipale concernant notamment le financement politique 23 février 2016 1 LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE

Plus en détail

La Loi sur la qualité de l Environnement, des origines à nos jours Jean Piette Associé principal Norton Rose Fulbright Canada S.E.N.C.R.L., s.r.l.

La Loi sur la qualité de l Environnement, des origines à nos jours Jean Piette Associé principal Norton Rose Fulbright Canada S.E.N.C.R.L., s.r.l. La Loi sur la qualité de l Environnement, des origines à nos jours Jean Piette Associé principal Norton Rose Fulbright Canada S.E.N.C.R.L., s.r.l. 5 février 2015 Colloque du réseau de l environnement (Hôtel

Plus en détail

Conseil d administration 313 e session, Genève, 15-30 mars 2012 GB.313/PFA/INF/2

Conseil d administration 313 e session, Genève, 15-30 mars 2012 GB.313/PFA/INF/2 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 313 e session, Genève, 15-30 mars 2012 GB.313/PFA/INF/2 Section du programme, du budget et de l administration PFA POUR INFORMATION Questions relatives

Plus en détail

Plan d aménagement de l escarpement du Niagara

Plan d aménagement de l escarpement du Niagara Plan d aménagement de l escarpement du Niagara Middle Bluff, Cabot Head, Péninsule de Bruce Imprimé sur du papier recyclé 51964 ISBN 0-7794-8196-8 (PDF) 2005, Imprimeur de la Reine pour l Ontario, 2005

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL COMITÉ EXÉCUTIF

PROCÈS-VERBAL COMITÉ EXÉCUTIF PROCÈS-VERBAL COMITÉ EXÉCUTIF Séance ordinaire tenue le jeudi 29 novembre 2012 à 9 h 30 au siège de la Communauté, au 1002, rue Sherbrooke Ouest, bureau 2400 à Montréal. Sont présents M. Michael Applebaum,

Plus en détail

La CVMO propose de nouvelles règles sur la mobilisation de capitaux

La CVMO propose de nouvelles règles sur la mobilisation de capitaux Davies Ward Phillips & Vineberg S.E.N.C.R.L., s.r.l. Le 21 mars 2014 La CVMO propose de nouvelles règles sur la mobilisation de capitaux Le 20 mars 2014, la Commission des valeurs mobilières de l Ontario

Plus en détail

LES TRAVAUX D EXPLOITATION MINIÈRE

LES TRAVAUX D EXPLOITATION MINIÈRE DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT Pour assurer une cohabitation harmonieuse de L ACTIVITÉ MINIÈRE avec les autres utilisations du territoire LES TRAVAUX D EXPLOITATION MINIÈRE LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES

Plus en détail

ÉVALUATION DU PARTENARIAT DU TOURISME DU CANADA ATLANTIQUE 2012-2015

ÉVALUATION DU PARTENARIAT DU TOURISME DU CANADA ATLANTIQUE 2012-2015 ÉVALUATION DU PARTENARIAT DU TOURISME DU CANADA ATLANTIQUE 2012-2015 RAPPORT FINAL 2012-2015 - SOMMAIRE Document présenté à PARTENARIAT DU TOURISME DU CANADA ATLANTIQUE par AVRIL 2015 LISTE DES ABRÉVIATIONS

Plus en détail

Lignes directrices relatives à la délimitation

Lignes directrices relatives à la délimitation Groupe d experts des Nations Unies Pour les noms géographiques Working Paper No. 56 (a) Vingt-cinquième session Nairobi, 5-12 mai 2009 Point 10 de l ordre du jour provisoire Activités relatives au Groupe

Plus en détail

N o : 2014-P88(2) Au : Conseil d administration

N o : 2014-P88(2) Au : Conseil d administration N o : 2014-P88(2) Au : Conseil d administration Pour : DÉCISION Dates : 2015-01-20 1. TITRE Modification au Plan du secteur du cœur de la capitale (juin 2005) afin de préciser la formulation de la politique

Plus en détail

Contournement Nord de Château-Gontier

Contournement Nord de Château-Gontier Contournement Nord de Château-Gontier Liaison RD 20 Réunion publique du 9 décembre 2010 Déroulé de la réunion Le contexte routier Le projet dans ses grandes lignes La localisation du projet Les objectifs

Plus en détail

4.0 Plan conceptuel. 4.1 Principes directeurs. 4.2 Hypothèses sous-jacentes aux plans conceptuels

4.0 Plan conceptuel. 4.1 Principes directeurs. 4.2 Hypothèses sous-jacentes aux plans conceptuels 4.0 Plan conceptuel La section qui suit constitue un résumé du volet de planification conceptuelle associé au Plan de conception communautaire. Y sont présentés les principes directeurs, les hypothèses

Plus en détail

Politique de construction et d utilisation des biens-fonds Date : Le 2 juin 2009

Politique de construction et d utilisation des biens-fonds Date : Le 2 juin 2009 - Politique de construction et d utilisation des biens-fonds Date : Le 2 juin 2009 ADMINISTRATION DES PERMIS i TABLE DES MATIÈRES 1 INTRODUCTION... 1 1.1 PRÉAMBULE... 1 1.2 OBJET... 1 1.3 FONDEMENT LÉGAL...

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE SACRÉ-COEUR SACRÉ-CŒUR, LE 12 JANVIER 2015. Mme Marie-Chantal Dufour. Tous membres et formant quorum.

MUNICIPALITÉ DE SACRÉ-COEUR SACRÉ-CŒUR, LE 12 JANVIER 2015. Mme Marie-Chantal Dufour. Tous membres et formant quorum. PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SACRÉ-COEUR SACRÉ-CŒUR, LE 12 JANVIER 2015 À une séance ordinaire du conseil de la Municipalité de Sacré- Cœur, Comté de la Haute-Côte-Nord, tenue le 12 janvier 2015

Plus en détail

La géomatique à l Institut de la statistique du Québec : un service au bénéfice de la recherche

La géomatique à l Institut de la statistique du Québec : un service au bénéfice de la recherche La géomatique à l Institut de la statistique du Québec : un service au bénéfice de la recherche 11 novembre 2011 Hugo Leblanc Direction des services informationnels et technologiques Institut de la statistique

Plus en détail

COX AUTOMOTIVETM INVESTIT DANS LES CLIENTS ET L INDUSTRIE AUTOMOBILE GRÂCE À L ACQUISITION DE DEALERTRACK, D UNE VALEUR DE 4 MILLIARDS DE DOLLARS

COX AUTOMOTIVETM INVESTIT DANS LES CLIENTS ET L INDUSTRIE AUTOMOBILE GRÂCE À L ACQUISITION DE DEALERTRACK, D UNE VALEUR DE 4 MILLIARDS DE DOLLARS COX AUTOMOTIVETM INVESTIT DANS LES CLIENTS ET L INDUSTRIE AUTOMOBILE GRÂCE À L ACQUISITION DE DEALERTRACK, D UNE VALEUR DE 4 MILLIARDS DE DOLLARS Une combinaison stratégique de deux chefs de file de l

Plus en détail

Développement de logiciels et les services informatiques

Développement de logiciels et les services informatiques N o 63-255-X au catalogue. Bulletin de service Développement de logiciels et les services informatiques 2012. Faits saillants Les revenus générés par les entreprises de l industrie du développement de

Plus en détail

Des environnements facilitants pour une société universelle. Présentation de la politique d accessibilité universelle de la Ville de Granby

Des environnements facilitants pour une société universelle. Présentation de la politique d accessibilité universelle de la Ville de Granby Des environnements facilitants pour une société universelle Présentation de la politique d accessibilité universelle de la Ville de Granby par Patrice Faucher Mise en contexte de l adoption de la politique

Plus en détail

PLAN D'ACTION 2012-2017 PLAN MÉTROPOLITAIN D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT. Décembre 2011

PLAN D'ACTION 2012-2017 PLAN MÉTROPOLITAIN D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT. Décembre 2011 PLAN D'ACTION 2012-2017 DU PLAN MÉTROPOLITAIN D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT Décembre 2011 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES...1 INTRODUCTION...2 LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS ET LES CRITÈRES

Plus en détail

Communication sur l Enquête sur les voyages des résidents du Canada Le 24 janvier 2007

Communication sur l Enquête sur les voyages des résidents du Canada Le 24 janvier 2007 Communication sur l Enquête sur les voyages des résidents du Canada Le 24 janvier 2007 Définition du tourisme En 2000, l Organisation mondiale du tourisme (OMT) et la Commission de statistique de l Organisation

Plus en détail

Vers un aménagement durable du territoire à Madagascar. Tiana Eva RAZAFINDRAKOTO MADAGASCAR

Vers un aménagement durable du territoire à Madagascar. Tiana Eva RAZAFINDRAKOTO MADAGASCAR Vers un aménagement durable du territoire à Madagascar Tiana Eva RAZAFINDRAKOTO MADAGASCAR Plan de présentation Les enjeux de développement durable d un territoire Les problématiques de l organisation

Plus en détail

Les méthodes en évaluation foncière

Les méthodes en évaluation foncière Les méthodes en évaluation foncière Le système québécois Jean-Marc Couture, é.a. 8 mai 2008 Présentation Partie no. 1 Le contexte Partie no. 2 Le système Partie no. 3 Les méthodes Partie no. 4 Les technologies

Plus en détail

Ligne directrice sur la gestion et le financement des services de garde d enfants et des programmes de soutien à la famille de l Ontario 2016

Ligne directrice sur la gestion et le financement des services de garde d enfants et des programmes de soutien à la famille de l Ontario 2016 Ministère de l Éducation Ligne directrice sur la gestion et le financement des services de garde d enfants et des programmes de soutien à la famille de l Ontario 2016 Gestionnaires des services municipaux

Plus en détail

RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL. 27 octobre 2015

RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL. 27 octobre 2015 RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL 27 octobre 2015 L an deux mille quinze, le vingt-sept octobre à vingt heures, le Conseil Municipal de la commune de MARGAUX s est réuni à la mairie, en séance publique, sous

Plus en détail

Consultez-nous. Étape par étape Comment déposer une plainte contre la police

Consultez-nous. Étape par étape Comment déposer une plainte contre la police Consultez-nous Étape par étape Comment déposer une plainte contre la police 2 Table des matières Qu est-ce que le Bureau du directeur indépendant de l examen de la police? 3 Qui peut déposer une plainte?

Plus en détail

DESCRIPTION SOMMAIRE. 1 HOMMAGE AUX 30 LAURÉATS. 2 DÉROULEMENT. 3 VOLET «ACTION RÉGIONALE». 4 VOLET «EXCELLENCE». 5 RÉSUMÉ DU CALENDRIER.

DESCRIPTION SOMMAIRE. 1 HOMMAGE AUX 30 LAURÉATS. 2 DÉROULEMENT. 3 VOLET «ACTION RÉGIONALE». 4 VOLET «EXCELLENCE». 5 RÉSUMÉ DU CALENDRIER. Table des matières DESCRIPTION SOMMAIRE... 1 HOMMAGE AUX 30 LAURÉATS... 2 DÉROULEMENT... 3 VOLET «ACTION RÉGIONALE»... 4 VOLET «EXCELLENCE»... 4 CÉRÉMONIE OFFICIELLE DE LA REMISE DES PRIX... 5 RÉSUMÉ DU

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT GEORGE WESTON LIMITÉE

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT GEORGE WESTON LIMITÉE CHARTE DU COMITÉ D AUDIT de GEORGE WESTON LIMITÉE TABLE DES MATIÈRES 1. RESPONSABILITÉS DU COMITÉ... 1 2. MEMBRES DU COMITÉ... 1 3. PRÉSIDENT DU COMITÉ... 2 4. DURÉE DU MANDAT DE CHAQUE MEMBRE... 2 5.

Plus en détail

Colloque transport maritime et sécurité Comité ZIP Jacques-Cartier. 13 avril 2016

Colloque transport maritime et sécurité Comité ZIP Jacques-Cartier. 13 avril 2016 Colloque transport maritime et sécurité Comité ZIP Jacques-Cartier 13 avril 2016 Plan de la présentation 1. Qui sommes-nous? 2. Portrait de l industrie maritime québécoise 3. Création du Bureau d information

Plus en détail

Cadre de référence. Revue des services de nuit offerts par la Station d information de vol de Rouyn-Noranda. Rouyn-Noranda (Québec)

Cadre de référence. Revue des services de nuit offerts par la Station d information de vol de Rouyn-Noranda. Rouyn-Noranda (Québec) Cadre de référence Revue des services de nuit offerts par la Station d information de vol de Rouyn-Noranda Rouyn-Noranda (Québec) NAV CANADA Navigation et espace aérien Niveaux de service 77, rue Metcalfe,

Plus en détail

Communiqués. Nouveaux produits et études 7

Communiqués. Nouveaux produits et études 7 Catalogue 11-001-XIF (English 11-001-XIE) ISSN 1205-9145 Le mardi 18 mai Diffuséà8h30,heurel Est Communiqués Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, mars 2 Les investissements canadiens

Plus en détail

L espace économique de la francophonie canadienne

L espace économique de la francophonie canadienne L espace économique de la francophonie canadienne Mario Lefebvre Directeur, Centre des études municipales, Le Conference Board du Canada Le 15 novembre 2013 conferenceboard.ca En 2006, le Québec comptait

Plus en détail

André Noël CHAKER Bonne gouvernance dans le sport. Une étude européenne Conseil de l Europe. Voici un bref panorama de la situation en Europe.

André Noël CHAKER Bonne gouvernance dans le sport. Une étude européenne Conseil de l Europe. Voici un bref panorama de la situation en Europe. PANORAMA DE DIFFERENTS SYSTEMES DE GOUVERNANCE DU SPORT : QUELQUES EXEMPLES EUROPEENS Synthèse réalisée d après l étude d André Noël Chaker, Bonne gouvernance dans le sport. Une étude européenne, Edition

Plus en détail

Étude d impact environnemental au Nouveau-Brunswick

Étude d impact environnemental au Nouveau-Brunswick Étude d impact environnemental au Nouveau-Brunswick Environnement et Gouvernements locaux Introduction Cette publication donne un aperçu de l étude d impact sur l environnement au Nouveau-Brunswick et

Plus en détail

AVIS. Demande de permis d environnement pour un terrain d initiation à la conduite de véhicules 4x4 au Thier du Mont à LIERNEUX.

AVIS. Demande de permis d environnement pour un terrain d initiation à la conduite de véhicules 4x4 au Thier du Mont à LIERNEUX. AVIS Réf. : CWEDD/07/AV.1225 Liège, le 9 juillet 2007 Objet : Demande de permis d environnement pour un terrain d initiation à la conduite de véhicules 4x4 au Thier du Mont à LIERNEUX Avis du CWEDD portant

Plus en détail

TEXTES REGLEMENTAIRES ET LEGISLATIFS REGISSANT L OCCUPATION TEMPORAIRE DU DOMAINE PUBLIC MARITIME GESTION, PROTECTION ET PRESERVATION DU DPM

TEXTES REGLEMENTAIRES ET LEGISLATIFS REGISSANT L OCCUPATION TEMPORAIRE DU DOMAINE PUBLIC MARITIME GESTION, PROTECTION ET PRESERVATION DU DPM TEXTES REGLEMENTAIRES ET LEGISLATIFS REGISSANT L OCCUPATION TEMPORAIRE DU DOMAINE PUBLIC MARITIME GESTION, PROTECTION ET PRESERVATION DU DPM Ces textes sont relatifs au Processus Occupation Temporaire

Plus en détail

#sos virunga le plus ancien parc africain est en péril! SOS Virunga page 1

#sos virunga le plus ancien parc africain est en péril! SOS Virunga page 1 #sos virunga le plus ancien parc africain est en péril! SOS Virunga page 1 WWF Le WWF est l une des toutes premières organisations indépendantes de protection de l environnement dans le monde. Avec un

Plus en détail

Comment rédiger une proposition de financement

Comment rédiger une proposition de financement Comment rédiger une proposition de financement (Comment élaborer un projet qui sera une réussite) 19 avril 2010 Vous avez une idée de projet Tracez les grandes lignes du projet, clarifiez-le dans votre

Plus en détail

Développement Communautaire Durable Nouveau langage de conservation pour les lotissements

Développement Communautaire Durable Nouveau langage de conservation pour les lotissements Développement Communautaire Durable Nouveau langage de conservation pour les lotissements Séance d information 2009 présentation : Daniel Savard Service de planification durable Ministère de l Environnement

Plus en détail

PROGRAMME D'AIDE EN CAPITAL À LA FAMILLE ET À LA JEUNESSE (PACFJ) MODALITÉS ET LIGNES DIRECTRICES

PROGRAMME D'AIDE EN CAPITAL À LA FAMILLE ET À LA JEUNESSE (PACFJ) MODALITÉS ET LIGNES DIRECTRICES PROGRAMME D'AIDE EN CAPITAL À LA FAMILLE ET À LA JEUNESSE (PACFJ) 2015-2016 TABLE DES MATIÈRES I. OBJECTIF II. CRITÈRES DU PROGRAMME III. FORME DE L AIDE FINANCIÈRE IV. MONTANT DE L AIDE FINANCIÈRE V.

Plus en détail

CRÉATION D ENVIRONNEMENTS FAVORABLES À LA PRATIQUE D ACTIVITÉS DE PLEIN AIR CHEZ LES ADOLESCENTS

CRÉATION D ENVIRONNEMENTS FAVORABLES À LA PRATIQUE D ACTIVITÉS DE PLEIN AIR CHEZ LES ADOLESCENTS Ados plein air CRÉATION D ENVIRONNEMENTS FAVORABLES À LA PRATIQUE D ACTIVITÉS DE PLEIN AIR CHEZ LES ADOLESCENTS Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Conseil québécois du loisir et leurs partenaires

Plus en détail

grand événement 2016

grand événement 2016 La Fédération française de cyclotourisme présente son grand événement 2016 Rencontres! Fete du vélo! Joie! Dimanche 5 juin 2016 TOUTES À VÉLO STRASBOURG 2016 éminin ent f m e l b m e s rand ras! Le plus

Plus en détail

Directives concernant une définition statistique de l emploi dans le secteur de l environnement

Directives concernant une définition statistique de l emploi dans le secteur de l environnement Directives concernant une définition statistique de l emploi dans le secteur de l environnement La dix neuvième conférence internationale des statisticiens(nes) du travail (CIST), Reconnaissant que la

Plus en détail

Marie-Michèle Dion, Pierre Lalanne Direction du transport terrestre des personnes. Le transport collectif régional

Marie-Michèle Dion, Pierre Lalanne Direction du transport terrestre des personnes. Le transport collectif régional Marie-Michèle Dion, Pierre Lalanne Direction du transport terrestre des personnes Le transport collectif régional 8-9Juin 2010 1 Table des matières Politique québécoise du transport collectif Programme

Plus en détail

ELABORATION ET REVISION D UN PLAN LOCAL D URBANISME

ELABORATION ET REVISION D UN PLAN LOCAL D URBANISME ELABORATION ET REVISION D UN PLAN LOCAL D URBANISME C est la loi Solidarité et Renouvellement Urbains (S.R.U.) du 13 décembre 2000 qui a remplacé les plans d occupation des sols (P.O.S.) par les plans

Plus en détail

que le Conseil désire encourager la revitalisation de secteurs de la

que le Conseil désire encourager la revitalisation de secteurs de la PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ NICOLET-YAMASKA MUNICIPALITÉ DE ST-ZÉPHIRIN-DE-COURVAL RÈGLEMENT N O 01-2013 DÉCRÉTANT L ÉTABLISSEMENT D UN PROGRAMME D AIDE À LA REVITALISATION ET À

Plus en détail

Plan directeur des systèmes de transport intelligents (STI) de la Ville de Montréal

Plan directeur des systèmes de transport intelligents (STI) de la Ville de Montréal Plan directeur des systèmes de transport intelligents (STI) de la Ville de Montréal Les systèmes de transport intelligents au service du Plan de transport de la Ville de Montréal Marc Blanchet, Ville de

Plus en détail

Après la citation de la prière par monsieur le maire, il y eut lecture de l'ordre du jour.

Après la citation de la prière par monsieur le maire, il y eut lecture de l'ordre du jour. HAVRE-SAINT-PIERRE COMTÉ DE DUPLESSIS PROVINCE DE QUÉBEC Procès-verbal de la séance ordinaire du Conseil municipal tenue le lundi 3 décembre 2012 à 19 h 30, à la Maison de la Culture Roland-Jomphe située

Plus en détail

Soyez parmi les Privilégiés

Soyez parmi les Privilégiés Soyez parmi les Privilégiés Le Parc du Mont Hatley est fier de vous présenter son tout nouveau projet immobilier, plus beau, plus intime, plus nature, plus vrai que jamais. Être propriétaire d un terrain

Plus en détail

Projet de loi n o 149 (2001, chapitre 14) Loi sur les réserves naturelles en milieu privé

Projet de loi n o 149 (2001, chapitre 14) Loi sur les réserves naturelles en milieu privé DEUXIÈME SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 149 (2001, chapitre 14) Loi sur les réserves naturelles en milieu privé Présenté le 31 octobre 2000 Principe adopté le 6 décembre 2000 Adopté

Plus en détail

Ville de GRIMAUD. Plan Local d Urbanisme

Ville de GRIMAUD. Plan Local d Urbanisme Ville de GRIMUD Plan Local d Urbanisme 2. PROJET D MENGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURBLE P..D.D. MRS 2012 PROCEDURES DTE PPROBTION DCM Plan d Occupation des Sols 7/01/1989 Modification POS n 1 30/03/2001

Plus en détail

Ressources importantes

Ressources importantes Ressources importantes Dans cette section, vous trouverez des liens à jour vers des ressources sur l obligation d adaptation et la création d un milieu de travail inclusif. Prière d informer le Programme

Plus en détail

cykabore@yahoo.fr Novembre 2003 à septembre 2007

cykabore@yahoo.fr Novembre 2003 à septembre 2007 PREMIER RAPPORT NATIONAL REGULIER SUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROTOCOLE DE CARTAGENA SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES BIOTECHNOLOGIQUES Partie Personne à contacter pour le rapport Nom et titre de la personne

Plus en détail

CAHIER BUDGÉTAIRE. Programme triennal d immobilisations (PTI) 2015-2017. Société du parc Jean-Drapeau

CAHIER BUDGÉTAIRE. Programme triennal d immobilisations (PTI) 2015-2017. Société du parc Jean-Drapeau CAHIER BUDGÉTAIRE Programme triennal d immobilisations (PTI) 2015-2017 Société du parc Jean-Drapeau Table des matières Présentation de la Société du parc Jean-Drapeau.. 2 Statut de la Société du parc Jean-Drapeau

Plus en détail

PRÉVISIONS D ACTIVITÉS 2015-2016

PRÉVISIONS D ACTIVITÉS 2015-2016 PRÉVISIONS D ACTIVITÉS 2015-2016 Présenté à l assemblée générale annuelle du 6 juillet 2015 Mouvement de valorisation du patrimoine naturel des Îles-de-la-Madeleine Activités visant à préserver la nature

Plus en détail

Vue d ensemble des programmes de recyclage des minéraux et des métaux et de leurs effets sur le changement climatique. Rapport final Mars 2004

Vue d ensemble des programmes de recyclage des minéraux et des métaux et de leurs effets sur le changement climatique. Rapport final Mars 2004 Vue d ensemble des programmes de recyclage des minéraux et des métaux et de leurs effets sur le changement climatique Rapport final Projet entrepris par le Recycling Council of Alberta en partenariat avec

Plus en détail

Patrimoine Mondial ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE

Patrimoine Mondial ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Patrimoine Mondial Distribution limitée 25 COM WHC-01/CONF.208/14 Paris, le 31 octobre 2001 Original : anglais/français ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE CONVENTION

Plus en détail

ENTENTE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE LAVAL ENTRE:

ENTENTE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE LAVAL ENTRE: CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE LAVAL ENTENTE ENTRE: DE LAVAL, personne morale de droit public légalement constituée (S.Q. 1965, c. 89), ayant son siège au 1, Place du Souvenir, à Chomedey, en les

Plus en détail

Guide de l employé 2015

Guide de l employé 2015 Guide de l employé 2015 370 boul Greber, suite 205 Gatineau, Qc J8T 5R6 Tel: 819.771.0830 Fax: 819.205.2843 info@clapersonnel.ca www.clapersonnel.ca www.clapersonnel.ca 1 1 1 I l me fait plaisir en mon

Plus en détail

CONCOURS 2015 DU FONDS COLLÈGE-INDUSTRIE POUR L INNOVATION VOLET 1 : INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE INVITATION À SOUMETTRE DES PROPOSITIONS

CONCOURS 2015 DU FONDS COLLÈGE-INDUSTRIE POUR L INNOVATION VOLET 1 : INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE INVITATION À SOUMETTRE DES PROPOSITIONS CONCOURS 2015 DU FONDS COLLÈGE-INDUSTRIE POUR L INNOVATION VOLET 1 : INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE INVITATION À SOUMETTRE DES PROPOSITIONS DESCRIPTION Le Fonds collège-industrie pour l innovation (FCII)

Plus en détail

Désignation d organisations non gouvernementales aux fins de l article 77 du Règlement intérieur du Conseil

Désignation d organisations non gouvernementales aux fins de l article 77 du Règlement intérieur du Conseil Nations Unies Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. restreinte 16 avril 2013 Français Original: anglais TD/B/EX(57)/R.1 Conseil du commerce et du développement Cinquante-septième

Plus en détail

ASSURER L ÉQUITÉ FISCALE : INDICES DE RICHESSE Innovation Rentabilité élevée Efficacité

ASSURER L ÉQUITÉ FISCALE : INDICES DE RICHESSE Innovation Rentabilité élevée Efficacité Innovation Rentabilité élevée Efficacité M me Francine Martel-Vaillancourt Sous-ministre du Revenu Prix de l Organisation des Nations unies en matière de service public 2010 Forum et cérémonie de remise

Plus en détail

BANQUE DE MONTRÉAL CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION

BANQUE DE MONTRÉAL CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION BANQUE DE MONTRÉAL CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION Le Comité est chargé d aider le Conseil à s acquitter de ses responsabilités de surveillance concernant l intégrité de l information financière

Plus en détail

Résumé du plan de gestion intégrée de la pêche. Holothurie (Parastichopus californicus) en plongée Région du Pacifique 2015/2016

Résumé du plan de gestion intégrée de la pêche. Holothurie (Parastichopus californicus) en plongée Région du Pacifique 2015/2016 Résumé du plan de gestion intégrée de la pêche Holothurie (Parastichopus californicus) en plongée Région du Pacifique 2015/2016 L'objectif de ce résumé de plan de gestion intégrée des pêches (PGIP) est

Plus en détail

Réglementation des antennes de télécommunications Office de consultation publique de Montréal. 20 Octobre 2011

Réglementation des antennes de télécommunications Office de consultation publique de Montréal. 20 Octobre 2011 Réglementation des antennes de télécommunications Office de consultation publique de Montréal 20 Octobre 2011 Public Mobile: Qui sommes-nous? En 2008, le gouvernement canadien a octroyé des licenses pour

Plus en détail

NOR : DEVN0430204C. MATE - Bulletin Officiel N 2004-21: Annonce N 5

NOR : DEVN0430204C. MATE - Bulletin Officiel N 2004-21: Annonce N 5 Circulaire interministérielle du 5 octobre 2004 relative à l évaluation des incidences des programmes et projets de travaux, d ouvrages ou d aménagements susceptibles d affecter de façon notable les sites

Plus en détail

Répercussions de l article 91 de la LIPR sur les intervenants

Répercussions de l article 91 de la LIPR sur les intervenants Répercussions de l article 91 de la LIPR sur les intervenants Octobre 2014 Aperçu Aperçu des modifications apportées à l article 91 de la Loi sur l'immigration et la protection des réfugiés (LIPR). Intention

Plus en détail

Le régime général d assurance médicaments

Le régime général d assurance médicaments Le régime général d assurance médicaments Régie de l assurance maladie du Québec Rapport d activité 2000-2001 du régime général d assurance médicaments Rappel de la Loi sur l assurance-médicaments et de

Plus en détail

«Entreprise» : organisation qui, indépendamment de sa forme juridique, exerce une activité industrielle, para-industrielle ou technologique;

«Entreprise» : organisation qui, indépendamment de sa forme juridique, exerce une activité industrielle, para-industrielle ou technologique; CANADA PROVINCE DE QUÉBEC VILLE D EMAGOG RÈGLEMENT 2530-2015 Établissant un programme d'aide sous forme de crédit de taxes pour le secteur industriel de la Ville de Magog À une séance ordinaire du Conseil

Plus en détail

YVR 2057 Phase 1 du processus de consultation : Notre monde en Veuillez fournir votre rétroaction d ici le 30 Septembre.

YVR 2057 Phase 1 du processus de consultation : Notre monde en Veuillez fournir votre rétroaction d ici le 30 Septembre. YVR 2057 Phase 1 du processus de consultation : Notre monde en 2057 Merci d avoir participé à cette étape du processus de consultation pour le Plan YVR 2057. Vos commentaires sont importants pour nous.

Plus en détail

Concepts clés en lien avec le Baccalauréat en Gestion intégrée des zones côtières (BGIZC)

Concepts clés en lien avec le Baccalauréat en Gestion intégrée des zones côtières (BGIZC) Concepts clés en lien avec le Baccalauréat en Gestion intégrée des zones côtières (BGIZC) Préparé par le comité pédagogique du Baccalauréat en Gestion intégrée des zones côtières Université de Moncton

Plus en détail

Deux seules questions : quand et ou?

Deux seules questions : quand et ou? Deux seules questions : quand et ou? Pierre-Alain Cotnoir 5304J avenue du Parc Montréal (Québec) H2V 4G7 Mémoire présenté le 8 octobre 2015 dans le cadre de la consultation publique de la commission de

Plus en détail

Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme

Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme DEUXIÈME SESSION TRENTE-NEUVIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 47 Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Présentation Présenté par M. Laurent Lessard Ministre des Affaires municipales,

Plus en détail

Grands espaces d exploration et d aventure LA CEINTURE DE VERDURE DE LA CAPITALE DU CANADA, UN GRAND PROJET DE CONSERVATION ET D APPROPRIATION

Grands espaces d exploration et d aventure LA CEINTURE DE VERDURE DE LA CAPITALE DU CANADA, UN GRAND PROJET DE CONSERVATION ET D APPROPRIATION Grands espaces d exploration et d aventure LA CEINTURE DE VERDURE DE LA CAPITALE DU CANADA, UN GRAND PROJET DE CONSERVATION ET D APPROPRIATION COLLECTIVE François Cyr, Lucie Bureau et Claude Potvin Commission

Plus en détail

CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES

CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES PETITE ENFANCE (MOINS DE 5 ANS) CIBLES DU PLAN D ACTION RÉGIONAL CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES CIBLE 2 - PROMOUVOIR L ALLAITEMENT MATERNEL

Plus en détail

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE LA PARTICIPATION COMMUNAUTAIRE

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE LA PARTICIPATION COMMUNAUTAIRE PROGRAMME DE FINANCEMENT DE LA PARTICIPATION COMMUNAUTAIRE W GUIDE DU DEMANDEUR www.tc.gc.ca/pfpc 1.0 Aperçu Le Programme de financement de la participation communautaire («PFPC» ou «le Programme») fournit

Plus en détail

Bassin versant de la rivière Ferrée

Bassin versant de la rivière Ferrée Carte d identité n 19 OBV de la Côte-du-Sud L'Île-d'Orléans Montmagny Québec L'Islet Cette carte d identité dresse le portrait du bassin versant de la rivière Ferrée, inclus dans le territoire de l OBV

Plus en détail

Conseil général des Yvelines. Direction des Routes et Transports BESR Décembre 2011. Politique départementale en faveur des circulations douces

Conseil général des Yvelines. Direction des Routes et Transports BESR Décembre 2011. Politique départementale en faveur des circulations douces Politique départementale en faveur des circulations douces Conseil général des Yvelines Rappel : évolution de la politique départementale des circulations douces Le Schéma de 1997 1 er schéma en 1997,

Plus en détail

Le point sur les ressources en agrégats en Ontario, document 3 : La valeur des agrégats

Le point sur les ressources en agrégats en Ontario, document 3 : La valeur des agrégats Le point sur les ressources en agrégats en Ontario, document 3 : La valeur des agrégats RÉSUMÉ Le présent document a pour but de déterminer la valeur des agrégats dans la province d Ontario. C est l un

Plus en détail

Programme pancanadien d évaluation PPCE 2013

Programme pancanadien d évaluation PPCE 2013 Programme pancanadien d évaluation PPCE 2013 Rapport de l évaluation pancanadienne en sciences, en lecture et en mathématiques Programme pancanadien d évaluation PPCE de 2013 Rapport de l évaluation pancanadienne

Plus en détail

POLITIQUE. de la. Fédération de natation du Québec

POLITIQUE. de la. Fédération de natation du Québec FNQ 2015-09-23 POLITIQUE de la Fédération de natation du Québec «Politique d inscription des clubs» 23 septembre 2015 Politique d inscription des clubs 2015-2016 Page 1 sur 11 Table des matières Définition

Plus en détail

L'évaluation environnementale fédérale une contribution économique souvent oubliée François Boulanger

L'évaluation environnementale fédérale une contribution économique souvent oubliée François Boulanger L'évaluation environnementale fédérale une contribution économique souvent oubliée François Boulanger Directeur régional Région du Québec ASDEQ, le 16 mai 2007 Ordre du jour La Loi canadienne sur l évaluation

Plus en détail

Présentation de la procédure d élaboration du Plan Local d Urbanisme (P.L.U) et des orientations communales

Présentation de la procédure d élaboration du Plan Local d Urbanisme (P.L.U) et des orientations communales Présentation de la procédure d élaboration du Plan Local d Urbanisme (P.L.U) et des orientations communales Réunion publique de présentation du projet de P.L.U du 25 février 2011 LE DOCUMENT D URBANISME

Plus en détail

Soyez parmi les Privilégiés

Soyez parmi les Privilégiés Soyez parmi les Privilégiés Le Parc du Mont Hatley est fier de vous présenter son tout nouveau projet immobilier, plus beau, plus intime, plus nature, plus vrai que jamais. Être propriétaire d un terrain

Plus en détail

Note sur la mention de qualité facultative «produit de montagne» pour le miel au niveau européen

Note sur la mention de qualité facultative «produit de montagne» pour le miel au niveau européen Note sur la mention de qualité facultative «produit de montagne» pour le miel au niveau européen Cécile Ferrus, ITSAP-Institut de l abeille Préambule : Cet argumentaire destiné aux administrations françaises

Plus en détail

Agir pour les paysages

Agir pour les paysages Agir pour les paysages Montpellier, le 23 janvier 2013 Monsieur le Président de la commission d enquête publique sur le projet de charte du parc national de la Réunion (par courrier électronique et par

Plus en détail

roches sédimentaires grès shale calcaire dolomie fossiles s inclinent

roches sédimentaires grès shale calcaire dolomie fossiles s inclinent s étend sur plus de 500 kilomètres et constitue la plus impressionnante entité topographique du sud de l Ontario. Depuis l ouest de l État de New York, il traverse l ouest du Grand Toronto, passe par les

Plus en détail

LISTE D ENGAGEMENTS DU JAPON POUR L ADMISSION TEMPORAIRE DES HOMMES ET DES FEMMES D AFFAIRES

LISTE D ENGAGEMENTS DU JAPON POUR L ADMISSION TEMPORAIRE DES HOMMES ET DES FEMMES D AFFAIRES LISTE D ENGAGEMENTS DU JAPON POUR L ADMISSION TEMPORAIRE DES HOMMES ET DES FEMMES D AFFAIRES 1. La liste qui suit énonce les engagements du Japon aux termes de l article 12.4 (Autorisation d admission

Plus en détail

CONSEIL DE COORDINATION DU PROGRAMME

CONSEIL DE COORDINATION DU PROGRAMME 2 novembre 2000 CONSEIL DE COORDINATION DU PROGRAMME Troisième réunion thématique ad hoc Rio de Janeiro, 14-15 décembre 2000 Point 4.1 de l ordre du jour provisoire Le point sur l évaluation sur cinq ans

Plus en détail

DEMANDE DE PARTENARIAT. Cocktail-bénéfice annuel. d Option consommateurs

DEMANDE DE PARTENARIAT. Cocktail-bénéfice annuel. d Option consommateurs DEMANDE DE PARTENARIAT Cocktail-bénéfice annuel d Option consommateurs Option consommateurs, 30 ans au service des Québécois Bonjour! En 2013, Option consommateurs a célébré 30 ans d actions auprès des

Plus en détail

CONNECTEZ-VOUS ET GAGNEZ Règlements du concours

CONNECTEZ-VOUS ET GAGNEZ Règlements du concours CONNECTEZ-VOUS ET GAGNEZ Règlements du concours Le présent concours est organisé par la Compagnie General Motors du Canada («GM du Canada»). Il commence à compter de l'heure d'ouverture du concessionnaire

Plus en détail

Guide explicatif du formulaire Mesure Embellissement des cours d école

Guide explicatif du formulaire Mesure Embellissement des cours d école Guide explicatif du formulaire Mesure 50530 Embellissement des cours d école 2012-2013 Le présent guide fournit les explications relatives au formulaire électronique de la mesure 50530 Embellissement des

Plus en détail

Janvier Les coûts et les avantages des projets de planification du transport scolaire en Ontario, Canada

Janvier Les coûts et les avantages des projets de planification du transport scolaire en Ontario, Canada Janvier 2014 Les coûts et les avantages des projets de planification du transport scolaire en Ontario, Canada REMERCIEMENTS La présente étude résulte de la collaboration de Metrolinx, de Green Communities

Plus en détail