IMMIGRATION. Immigration

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "IMMIGRATION. Immigration"

Transcription

1 97 IMMIGRATION L immigration est une responsabilité fédérale, bien que quelques provinces aient conclu des accords sur l immigration. Ces accords fédérauxprovinciaux, appelés Programme des candidats des provinces, accordent aux provinces certains pouvoirs d application des politiques et procédures. La loi sur l immigration du Canada s appelle la Loi sur l immigration et la protection des réfugiés (LIPR). Résidence permanente Tout non-canadien qui entre au pays et envisage d y rester à titre de résident permanent doit d abord demander et obtenir un visa de résident permanent. Il existe un certain nombre de catégories différentes selon lesquelles une personne peut demander le statut de résident permanent, notamment les travailleurs qualifiés, les investisseurs, les entrepreneurs et le parrainage familial. Un demandeur de la catégorie «entrepreneurs» doit avoir l intention et être en mesure de mettre sur pied une entreprise viable qui créera de l emploi ou maintiendra des occasions d emploi pour les Canadiens ou de détenir une participation importante dans celle-ci, et doit participer activement à la gestion L IMMIGRATION EST UNE RESPONSABILITÉ FÉDÉRALE, BIEN QUE QUELQUES PROVINCES AIENT CONCLU DES ACCORDS SUR L IMMIGRATION. de l entreprise. Un demandeur de la catégorie «investisseurs» doit posséder un certain avoir net minimum et être disposé à investir un certain montant qui sera réparti entre les programmes pour investisseurs des gouvernements fédéral et provinciaux. Par suite de changements récemment apportés aux règles, les programmes fédéraux applicables aux investisseurs et aux travailleurs qualifiés ne sont désormais plus viables pour la plupart des ressortissants étrangers qui souhaitent obtenir la résidence permanente. Cette série de changements a fait des divers programmes des candidats des provinces à la résidence permanente une composante plus déterminante du système de demande de résidence permanente. Les programmes des candidats des provinces constituent des accords entre le gouvernement fédéral et certaines des provinces en vertu desquels il y a délégation

2 98 Immigration de pouvoir au gouvernement provincial afin de lui accorder un droit limité de choisir des immigrants destinés à sa province. Chacun des programmes des candidats des provinces comporte ses propres critères de sélection. En 2008, le ministère de la Citoyenneté, de l Immigration et du Multiculturalisme a créé une nouvelle catégorie de résidence permanente appelée la catégorie de l expérience canadienne (CEC). Cette catégorie permet aux travailleurs étrangers temporaires ayant acquis une expérience de travail suffisante au Canada aux termes d un permis de travail de présenter une demande de résidence permanente sans quitter le Canada, sans avoir à passer par la catégorie de travailleurs qualifiés qui est plus complexe et restrictive. La CEC est aussi accessible aux étudiants étrangers qui sont au Canada et qui remplissent les critères pertinents s appliquant à la fois aux études postsecondaires et à un niveau minimal d expérience de travail au Canada après avoir achevé leurs études au Canada. Cette modification progressive de la politique d immigration est un signe annonciateur d une nouvelle politique qu adopte le gouvernement canadien pour encourager les travailleurs qualifiés à émigrer au Canada. TOUTE PERSONNE QUI N EST NI UN CITOYEN NI UN RÉSIDENT PERMANENT CANADIEN QUI MÈNE UNE ACTIVITÉ COMMERCIALE AU CANADA TEMPORAIREMENT, POUR LAQUELLE ELLE REÇOIT UNE RÉMUNÉRATION, DOIT OBTENIR UN PERMIS DE TRAVAIL. La province de Québec a conclu avec le gouvernement fédéral un accord portant sur les questions d immigration. L Accord Canada-Québec accorde au Québec la responsabilité de la sélection des résidents permanents et de l application de certaines autres procédures relatives aux admissions temporaires. De manière générale, toute personne qui n est ni un citoyen ni un résident permanent canadien qui mène une activité commerciale au Canada temporairement, pour laquelle elle reçoit ou devrait raisonnablement s attendre à recevoir une rémunération, doit obtenir un permis de travail. Toutefois, certaines catégories sont dispensées de l exigence relative au permis de travail et permettent à un étranger,

3 99 s il est admissible, d exercer des activités commerciales définies au Canada sans avoir un permis de travail. Ces catégories comprennent les «Personnes d affaires en visite» de l ALENA et les «Formateurs à l intérieur d une société». Permis de travail Dans certaines circonstances, une multinationale ou une autre société étrangère faisant affaire au Canada peut muter des cadres ou d autres employés exerçant des fonctions de gestion ou possédant des connaissances spécialisées pour qu ils travaillent au Canada temporairement, à condition que la personne mutée obtienne un permis de travail. Une personne peut être admissible pour l obtention d un permis de travail au titre de la catégorie «Personnes mutées à l intérieur d une société» en vertu de trois accords internationaux distincts, l ALENA, l Accord de libre-échange entre le Canada et le Chili (ALECC) et l Accord général sur le commerce des services (GATS). Ces trois conventions internationales ont libéralisé les règles relatives à l admission temporaire des gens d affaires en visite, de certains membres de professions libérales et des employés mutés à l intérieur d une société qui sont des citoyens ou des EN PLUS DES CATÉGORIES DE PERMIS DE TRAVAIL PRESCRITES DANS CES ACCORDS, LES RÈGLEMENTS DÉCOULANT DE LA LIPR PRÉVOIENT DE NOMBREUSES AUTRES EXCEPTIONS, DONT UNE CONCERNANT LES MUTATIONS À L INTÉRIEUR D UNE SOCIÉTÉ. résidents permanents des nombreux pays signataires du GATS, des citoyens des États-Unis ou du Mexique (dans le cas de l ALENA) ou des citoyens du Chili (dans le cas de l ALECC). Dernièrement, les règles concernant les limites maximales de durée des permis de travail aux termes de la catégorie des professions libérales dans le cadre de l ALENA ont fait passer cette durée de 12 mois à trois ans pour tout permis de travail délivré. En plus des catégories de permis de travail prescrites dans ces accords, les règlements découlant de la LIPR prévoient de nombreuses autres exceptions, dont une concernant les mutations à l intérieur d une société.

4 100 Immigration En 2008, Citoyenneté et Immigration Canada a aussi assoupli les limites visant les jeunes travailleurs détenant un permis de travail postdiplôme, faisant passer la durée habituelle maximale de 12 mois à trois ans dans certains cas. Le permis de travail postdiplôme a aussi été transformé en permis de travail ouvert, sans précision quant à l employeur, ce qui offre aux jeunes diplômés une plus grande souplesse pour la recherche d emploi sur le marché du travail canadien. Si un employé n est pas admis au titre de l une ou l autre de ces catégories, il peut quand même obtenir un permis de travail si l employeur canadien peut d abord obtenir un avis relatif au marché du travail de Service Canada, organisme gouvernemental fédéral. Pour ce faire, l employeur canadien doit démontrer que l octroi d un permis de travail à l employé entraînera un transfert de compétences ou de technologies à des Canadiens ou présentera d autres avantages, comme la création d emplois. Habituellement, l employeur doit également démontrer qu il y a pénurie de main-d œuvre canadienne pour le travail. Des règles plus strictes concernant la durée totale maximale de certains permis de travail, fondées sur des avis relatifs au marché du travail, sont entrées en vigueur en avril 2011 et plafonnent la durée totale à quatre ans. L EMPLOYEUR CANADIEN DOIT DÉMONTRER QUE L OCTROI D UN PERMIS DE TRAVAIL À L EMPLOYÉ ENTRAÎNERA UN TRANSFERT DE COMPÉTENCES OU DE TECHNOLOGIES À DES CANADIENS OU PRÉSENTERA D AUTRES AVANTAGES, COMME LA CRÉATION D EMPLOIS. À ce moment-là, le ressortissant étranger ne pourra plus détenir un permis de travail légal avant que quatre autres années se soient écoulées. De nouvelles règles plus strictes concernant les pénalités imposées aux employeurs qui ne se conforment pas aux lois sur l immigration sont aussi entrées en vigueur le 1 er avril 2011; ces règles interdisent désormais à une entreprise de faire entrer quiconque au Canada pour travailler pendant une période obligatoire de deux ans si elle est réputée avoir violé ses obligations.

5 101 Admission temporaire En ce qui a trait aux admissions temporaires, les ressortissants de certains pays peuvent également être tenus d obtenir un visa de résident temporaire (anciennement, un visa de séjour) pour entrer au Canada, et peuvent devoir subir un examen médical avant leur entrée au Canada. Les règles et règlements qui régissent l admission permanente et l admission temporaire au Canada sont complexes et en constante évolution. Toute entreprise qui songe à établir une présence commerciale au Canada devrait donc d abord se familiariser avec la loi canadienne sur l immigration.

IMMIGRATION. Résidence p ermanente 127 Permis de travail 128 Admission temporaire 130. Par Naseem Malik

IMMIGRATION. Résidence p ermanente 127 Permis de travail 128 Admission temporaire 130. Par Naseem Malik Résidence p ermanente 127 Permis de travail 128 Admission temporaire 130 Par Naseem Malik Immigration 127 L immigration est une responsabilité fédérale, bien que quelques provinces aient conclu des accords

Plus en détail

Répercussions de l article 91 de la LIPR sur les intervenants

Répercussions de l article 91 de la LIPR sur les intervenants Répercussions de l article 91 de la LIPR sur les intervenants Octobre 2014 Aperçu Aperçu des modifications apportées à l article 91 de la Loi sur l'immigration et la protection des réfugiés (LIPR). Intention

Plus en détail

Améliorations réglementaires au Programme de travailleurs étrangers temporaires

Améliorations réglementaires au Programme de travailleurs étrangers temporaires Améliorations réglementaires au Programme de travailleurs étrangers temporaires Contexte La plupart des employeurs traitent bien leurs employés, mais dans certains cas les travailleurs étrangers temporaires

Plus en détail

PROPOSITIONS LÉGISLATIVES CONCERNANT LES RÉGIMES DE PENSION AGRÉÉS COLLECTIFS LOI DE L IMPÔT SUR LE REVENU

PROPOSITIONS LÉGISLATIVES CONCERNANT LES RÉGIMES DE PENSION AGRÉÉS COLLECTIFS LOI DE L IMPÔT SUR LE REVENU 1 PROPOSITIONS LÉGISLATIVES CONCERNANT LES RÉGIMES DE PENSION AGRÉÉS COLLECTIFS LOI DE L IMPÔT SUR LE REVENU 1. (1) Le sous-alinéa 6(1)a)(i) de la Loi de l impôt sur le revenu est remplacé par ce qui suit

Plus en détail

Avant-projet de. Loi sur la libre circulation des personnes et l immigration. Résumé

Avant-projet de. Loi sur la libre circulation des personnes et l immigration. Résumé Avant-projet de Loi sur la libre circulation des personnes et l immigration Résumé «Conscient de l apport positif de l immigration légale à la société et à l économie du Luxembourg, une nouvelle législation

Plus en détail

Programme des travailleurs étrangers

Programme des travailleurs étrangers Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET) Modifications au Règlement sur l immigration et la protection des réfugiés et au processus d avis relatif au marché du travail Loi sur l immigration

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF À L ADMISSION AU CÉGEP DE DRUMMONDVILLE

RÈGLEMENT RELATIF À L ADMISSION AU CÉGEP DE DRUMMONDVILLE RÈGLEMENT N o 5 RÈGLEMENT RELATIF À L ADMISSION AU CÉGEP DE DRUMMONDVILLE Modifié le 10 juin 2014 cegepdrummond.ca Adopté au conseil d administration : 87-04-28-04 Modifié : 22 septembre 1987 (CA-87-09-22-09)

Plus en détail

PROGRAMMES DE LANGUES EN ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES. A. Définition des programmes de langues en alternance travail-études

PROGRAMMES DE LANGUES EN ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES. A. Définition des programmes de langues en alternance travail-études PROGRAMMES DE LANGUES EN ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES A. Définition des programmes de langues en alternance travail-études Les programmes de langues en alternance travail-études sont des programmes qui allient

Plus en détail

Notre promesse en matière de respect de la vie privée

Notre promesse en matière de respect de la vie privée Notre promesse en matière de respect de la vie privée Le Code de TELUS sur la protection de la vie privée contient les dix principes du code type sur la protection des renseignements personnels de l Association

Plus en détail

TENCE INTERCULTURELLE ET DE PARTICIPER ACTIVEMENT À LEUR PROCESSUS D INTÉGRATION.SOUTENIR L

TENCE INTERCULTURELLE ET DE PARTICIPER ACTIVEMENT À LEUR PROCESSUS D INTÉGRATION.SOUTENIR L SOUTENIR LA PERSONNE IMMIGRANTE DANS SA DÉMARCHE D APPRENTISSAGE DU FRANÇAIS LANGU D INTÉGRATION ET FACILITER SA PARTICIPATION PLEINE ET ENTIÈRE À LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE. AIDER LA PER SONNE IMMIGRANTE À

Plus en détail

L employeur exerce ses activités dans le domaine de la construction. Ses chantiers sont situés dans différentes régions du Québec.

L employeur exerce ses activités dans le domaine de la construction. Ses chantiers sont situés dans différentes régions du Québec. Direction principale des lois sur les impôts Québec, le 19 mai 2011 ***** Objet : Demande d interprétation technique quant à l application du paragraphe c de l article 40 et de l article 63.1 de la Loi

Plus en détail

Citation : S. C. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 1234 S. C. Commission de l assurance-emploi du Canada

Citation : S. C. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 1234 S. C. Commission de l assurance-emploi du Canada [TRADUCTION] Citation : S. C. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 1234 Date : Le 20 octobre 2015 Dossier : AD-15-981 DIVISION D APPEL Entre: S. C. Demanderesse/Appelante et Commission

Plus en détail

ANALYSE D IMPACT RÉGLEMENTAIRE. Projet de loi n o 77 : Loi sur l immigration au Québec. Ministère de l Immigration, de la Diversité et de l Inclusion

ANALYSE D IMPACT RÉGLEMENTAIRE. Projet de loi n o 77 : Loi sur l immigration au Québec. Ministère de l Immigration, de la Diversité et de l Inclusion ANALYSE D IMPACT RÉGLEMENTAIRE Projet de loi n o 77 : Loi sur l immigration au Québec Ministère de l Immigration, de la Diversité et de l Inclusion Le 5 octobre 2015 SOMMAIRE EXÉCUTIF Il est proposé au

Plus en détail

Permis d exercice. de l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

Permis d exercice. de l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec Permis d exercice Document explicatif des étapes pour obtenir un de l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec à l intention de l infirmière de la France admissible à l Arrangement de reconnaissance

Plus en détail

Plan de réinstallation des réfugiés syriens

Plan de réinstallation des réfugiés syriens Plan de réinstallation des réfugiés syriens [24 mars 2016] Himmat Shinhat, Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada Le plan d action du gouvernement du Canada Le 24 novembre 2015, le gouvernement du

Plus en détail

Approbation du financement des programmes d études

Approbation du financement des programmes d études Approbation du financement des programmes d études TABLE DES MATIÈRES But et portée... 2 Glossaire... 2 Obligations... 5 Collèges... 5 Ministère... 6 Modalités d approbation... 6 Résumé des responsabilités...

Plus en détail

DES CADRES SOCIAUX VARIÉS ET AUTHENTIQUES, DE DÉVELOPPER LEUR COMPÉTENCE INTERCULTURELL

DES CADRES SOCIAUX VARIÉS ET AUTHENTIQUES, DE DÉVELOPPER LEUR COMPÉTENCE INTERCULTURELL SOUTENIR LA PERSONNE IMMIGRANTE DANS SA DÉMARCHE D APPRENTISSAGE DU FRANÇAIS LANGU D INTÉGRATION ET FACILITER SA PARTICIPATION PLEINE ET ENTIÈRE À LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE. AIDER LA PER SONNE IMMIGRANTE À

Plus en détail

FONDS EN FIDUCIE D ÉNERGIE ATOMIQUE DU CANADA LIMITÉE (Loi sur les déchets de combustible nucléaire) ÉTATS FINANCIERS 31 DÉCEMBRE 2011

FONDS EN FIDUCIE D ÉNERGIE ATOMIQUE DU CANADA LIMITÉE (Loi sur les déchets de combustible nucléaire) ÉTATS FINANCIERS 31 DÉCEMBRE 2011 ÉTATS FINANCIERS 31 DÉCEMBRE 2011 États financiers 31 décembre 2011 TABLE DES MATIÈRES Page Rapport de l auditeur indépendant 1-2 Bilan 3 État des résultats et du capital 4 État des flux de trésorerie

Plus en détail

Accord de libre circulation nationale

Accord de libre circulation nationale Accord de libre circulation nationale Fédération des ordres professionnels de juristes du Canada / Federation of Law Societies of Canada 445, boulevard Saint-Laurent, bureau 480 Montréal (Québec) H2Y 2Y7

Plus en détail

Police afférente au régime de pension collectif

Police afférente au régime de pension collectif Police afférente au régime de pension collectif Numéro de police : PRPP 0005 En vigueur le 3 mars 2014 La London Life, Compagnie d Assurance-Vie (l émetteur) verse les prestations prévues conformément

Plus en détail

LISTE D ENGAGEMENTS DU JAPON POUR L ADMISSION TEMPORAIRE DES HOMMES ET DES FEMMES D AFFAIRES

LISTE D ENGAGEMENTS DU JAPON POUR L ADMISSION TEMPORAIRE DES HOMMES ET DES FEMMES D AFFAIRES LISTE D ENGAGEMENTS DU JAPON POUR L ADMISSION TEMPORAIRE DES HOMMES ET DES FEMMES D AFFAIRES 1. La liste qui suit énonce les engagements du Japon aux termes de l article 12.4 (Autorisation d admission

Plus en détail

FONDS EN FIDUCIE D ÉNERGIE ATOMIQUE DU CANADA LIMITÉE (Loi sur les déchets de combustible nucléaire) ÉTATS FINANCIERS 31 DÉCEMBRE 2009

FONDS EN FIDUCIE D ÉNERGIE ATOMIQUE DU CANADA LIMITÉE (Loi sur les déchets de combustible nucléaire) ÉTATS FINANCIERS 31 DÉCEMBRE 2009 ÉTATS FINANCIERS 31 DÉCEMBRE 2009 États financiers 31 décembre 2009 TABLE DES MATIÈRES Page Rapport des vérificateurs 1 Bilan 2 État des résultats et du capital 3 État des flux de trésorerie 4 5 13 RAPPORT

Plus en détail

LE CANADA ACCUEILLE LES NOUVEAUX ARRIVANTS : Catégorie de l expérience canadienne

LE CANADA ACCUEILLE LES NOUVEAUX ARRIVANTS : Catégorie de l expérience canadienne LE CANADA ACCUEILLE LES NOUVEAUX ARRIVANTS : Catégorie de l expérience canadienne www.cic.gc.ca/cec Si vous possédez une expérience de travail au Canada, soit à titre de travailleur étranger temporaire

Plus en détail

NORME EXIGENCES 1. SYSTÈME DE GESTION DE LA

NORME EXIGENCES 1. SYSTÈME DE GESTION DE LA S Ces normes et les exigences qui s y rattachent servent de cadre aux collèges de l Ontario en vue d évaluer le degré de conformité de leurs mécanismes d assurance de la qualité. Ces normes et ces exigences

Plus en détail

IMMIGRATION Canada. Permis de travail. Directives du bureau des visas d Accra. Table des matières IMM 5895 F ( )

IMMIGRATION Canada. Permis de travail. Directives du bureau des visas d Accra. Table des matières IMM 5895 F ( ) IMMIGRATION Canada Table des matières Liste de contrôle Permis de travail Questionnaire Aide familial résidant Permis de travail Directives du bureau des visas d Accra Ce guide est produit gratuitement

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 16 CONDITIONS D ADMISSION, D INSCRIPTION ET D EXCLUSION

RÈGLEMENT NUMÉRO 16 CONDITIONS D ADMISSION, D INSCRIPTION ET D EXCLUSION RÈGLEMENT NUMÉRO 16 CONDITIONS D ADMISSION, D INSCRIPTION ET D EXCLUSION Adopté par le Conseil d'administration le 9 mars 1994. Modifié par le Conseil le 15 mai 2000. Modifié par le Conseil le 13 mars

Plus en détail

Commentaire aux Cahiers. Décision n 2011-137 QPC du 17 juin 2011. M. Zeljko S. (Attribution du revenu de solidarité active aux étrangers)

Commentaire aux Cahiers. Décision n 2011-137 QPC du 17 juin 2011. M. Zeljko S. (Attribution du revenu de solidarité active aux étrangers) Commentaire aux Cahiers Décision n 2011-137 QPC du 17 juin 2011 M. Zeljko S. (Attribution du revenu de solidarité active aux étrangers) Le Conseil constitutionnel a été saisi le 7 avril 2011 par le Conseil

Plus en détail

Décision de radiodiffusion CRTC 2016-38

Décision de radiodiffusion CRTC 2016-38 Décision de radiodiffusion CRTC 2016-38 Version PDF Référence : Demande de la Partie 1 affichée le 8 décembre 2015 Ottawa, le 4 février 2016 Avis de recherche incorporée Province de Québec Demande 2015-1326-8

Plus en détail

FONDS POUR LE RECRUTEMENT DE PERSONNEL INFIRMIER ET LE MAINTIEN DES EFFECTIFS Demande d aide financière pour des cours de recyclage

FONDS POUR LE RECRUTEMENT DE PERSONNEL INFIRMIER ET LE MAINTIEN DES EFFECTIFS Demande d aide financière pour des cours de recyclage FONDS POUR LE RECRUTEMENT DE PERSONNEL INFIRMIER ET LE MAINTIEN DES EFFECTIFS Demande d aide financière pour des cours de recyclage Nom du demandeur : Nom de famille Prénom Initiale du second prénom Adresse

Plus en détail

FISCALITÉ. Fiscalité LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL PRÉLÈVE DE L IMPÔT SUR LE REVENU, TOUT COMME LE FONT LES GOUVERNEMENTS PROVINCIAUX ET TERRITORIAUX.

FISCALITÉ. Fiscalité LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL PRÉLÈVE DE L IMPÔT SUR LE REVENU, TOUT COMME LE FONT LES GOUVERNEMENTS PROVINCIAUX ET TERRITORIAUX. Fiscalité 39 FISCALITÉ Impôt sur le revenu Le gouvernement fédéral prélève de l impôt sur le revenu, tout comme le font les gouvernements provinciaux et territoriaux. L impôt fédéral sur le revenu est

Plus en détail

MISE À JOUR DE L ABC DES PERSONNES NON SYNDIQUÉES (mai 2016)

MISE À JOUR DE L ABC DES PERSONNES NON SYNDIQUÉES (mai 2016) MISE À JOUR DE L ABC DES PERSONNES NON SYNDIQUÉES (mai 2016) La Commission des normes du travail (CNT) a été fusionnée au début de l année 2016 avec la Commission de la santé et de la sécurité du travail

Plus en détail

Faits saillants. Particuliers. Entreprises. Autres mesures

Faits saillants. Particuliers. Entreprises. Autres mesures Faits saillants Particuliers 1. Dons de bienfaisance 2. Accélération du plan de réduction de la contribution santé en vue de son abolition en 2018 3. Réduction de 50% de la contribution additionnelle à

Plus en détail

Ordonnance sur l aviation

Ordonnance sur l aviation Ordonnance sur l aviation (OSAv) Projet Modification du Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 14 novembre 1973 1 sur l aviation est modifiée comme suit: Titre précédant l art. 75 5 Circulation,

Plus en détail

Cours à temps partiel Hiver 2014

Cours à temps partiel Hiver 2014 Cours à temps partiel Hiver 2014 Informations destinées à la clientèle Inscriptions immédiates En ligne, en consultant le site www.cegep-lanaudiere.qc.ca/formationcontinue Vous pourrez également vous inscrire

Plus en détail

GUIDE DES PROCÉDURES D IMMIGRATION

GUIDE DES PROCÉDURES D IMMIGRATION GUIDE DES PROCÉDURES D IMMIGRATION COMPOSANTE 2 IMMIGRATION HUMANITAIRE CHAPITRE 9 TRAITEMENT DE LA DEMANDE DE CERTIFICAT DE SÉLECTION DU QUÉBEC (CSQ) DES RÉFUGIÉS OU DES PERSONNES À PROTÉGER AU QUÉBEC

Plus en détail

Règlement relatif à l inscription des conseillers réglementés en immigration pour étudiants étrangers (CRIEE) et à la réglementation de leur pratique

Règlement relatif à l inscription des conseillers réglementés en immigration pour étudiants étrangers (CRIEE) et à la réglementation de leur pratique Règlement relatif à l inscription des conseillers réglementés en immigration pour étudiants étrangers (CRIEE) et à la réglementation de leur pratique 2015 www.iccrc-crcic.ca Version : Dernière modification

Plus en détail

L IMMIGRATION AU QUÉBEC

L IMMIGRATION AU QUÉBEC CONSULTATION 2008-2010 L IMMIGRATION AU QUÉBEC PARTAGE DES RESPONSABILITÉS QUÉBEC-CANADA STATUTS DES PERSONNES SE TROUVANT AU QUÉBEC CATÉGORIES D IMMIGRATION Réalisation Ce document a été réalisé par la

Plus en détail

CHAPITRE 12 ADMISSION TEMPORAIRE DES HOMMES ET DES FEMMES D AFFAIRES. Les définitions qui suivent s appliquent au présent chapitre :

CHAPITRE 12 ADMISSION TEMPORAIRE DES HOMMES ET DES FEMMES D AFFAIRES. Les définitions qui suivent s appliquent au présent chapitre : CHAPITRE 12 ADMISSION TEMPORAIRE DES HOMMES ET DES FEMMES D AFFAIRES Article 12.1 : Définitions Les définitions qui suivent s appliquent au présent chapitre : admission temporaire désigne l admission,

Plus en détail

GUIDE SYNDICAL J A N V I E R 2 0 1 2. Les. droits parentaux

GUIDE SYNDICAL J A N V I E R 2 0 1 2. Les. droits parentaux GUIDE SYNDICAL J A N V I E R 2 0 1 2 Les droits parentaux Ce document est aussi disponible au www.lafae.qc.ca Une publication de la FAE. Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec ISBN

Plus en détail

Politique de Bell sur la protection de la vie privée

Politique de Bell sur la protection de la vie privée Politique de Bell sur la protection de la vie privée Dernière révision : février 2012 La Politique de Bell sur la protection de la vie privée reflète les exigences de la Loi sur la protection des renseignements

Plus en détail

1.1. La présente politique prend effet le (date établie avec l autorisation du CHD).

1.1. La présente politique prend effet le (date établie avec l autorisation du CHD). 1. DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR 1.1. La présente politique prend effet le (date établie avec l autorisation du CHD). 1.2. La présente politique remplace la Politique du CNRC relative aux conflits d intérêts

Plus en détail

Lait pour la croissance

Lait pour la croissance Lait pour la croissance Guide du programme DM#331151v9 1 Octobre 2015 1. Contexte et but du programme Le programme Lait pour la croissance (LPC) garantit un approvisionnement en lait (entier ou écrémé)

Plus en détail

Document de consultation publique

Document de consultation publique Document de consultation publique Rénovations et réparations domiciliaires Devis, contrats et coûts finaux Protéger les intérêts des consommateurs le 5 février 2014 Introduction Les maisons sont les plus

Plus en détail

Institut de la statistique du Québec Direction des statistiques sociodémographiques et Direction de la méthodologie et de la qualité 27 février 2012

Institut de la statistique du Québec Direction des statistiques sociodémographiques et Direction de la méthodologie et de la qualité 27 février 2012 Le Recensement de 2011 et l Enquête nationale auprès des ménages de Statistique Canada État actuel des connaissances à l intention des utilisateurs du Québec Institut de la statistique du Québec Direction

Plus en détail

Document d information sur le transport rémunéré de personnes par automobile

Document d information sur le transport rémunéré de personnes par automobile MINISTÈRE DES TRANSPORTS, DE LA MOBILITÉ DURABLE ET DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS Document d information sur le transport rémunéré de personnes par automobile HIVER 2016 TABLE DES MATIÈRES Consultation...

Plus en détail

Travail. Renseignements sur. Les normes du travail CONGÉ EN CAS DE MALADIE GRAVE

Travail. Renseignements sur. Les normes du travail CONGÉ EN CAS DE MALADIE GRAVE Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Renseignements sur Les normes du travail 5B CONGÉ EN CAS DE MALADIE GRAVE Partie III du Code canadien du travail (Normes du travail)

Plus en détail

Si vous avez une formation et de l expérience en. Les professions en technologie des sciences appliquées et du génie au Canada INSTRUMENTATION

Si vous avez une formation et de l expérience en. Les professions en technologie des sciences appliquées et du génie au Canada INSTRUMENTATION MC Les professions en technologie des sciences appliquées et du génie au Canada Si vous avez une formation et de l expérience en sciences appliquées ou en génie, une carrière à titre de technicien ou de

Plus en détail

DÉDUCTIONS POUR FRAIS DE GARDE D ENFANTS

DÉDUCTIONS POUR FRAIS DE GARDE D ENFANTS DIRECTIVE 5.5 DÉDUCTIONS POUR FRAIS DE GARDE D ENFANTS RÉSUMÉ DES DISPOSITIONS LÉGISLATIVES Au moment d établir le revenu imposable d une ou d un bénéficiaire, des frais de garde d enfants peuvent être

Plus en détail

RÈGLEMENT RÉGISSANT LE COMPTE CLIENT

RÈGLEMENT RÉGISSANT LE COMPTE CLIENT RÈGLEMENT RÉGISSANT LE COMPTE CLIENT 2016 www.iccrc-crcic.ca Version : 2016-001 Dernière modification : 13 mai 2016 Page 2 de 10 Table des matières 1. FONDEMENT... 4 2. DÉFINITIONS... 4 3. OBLIGATION DE

Plus en détail

La CVMO propose de nouvelles règles sur la mobilisation de capitaux

La CVMO propose de nouvelles règles sur la mobilisation de capitaux Davies Ward Phillips & Vineberg S.E.N.C.R.L., s.r.l. Le 21 mars 2014 La CVMO propose de nouvelles règles sur la mobilisation de capitaux Le 20 mars 2014, la Commission des valeurs mobilières de l Ontario

Plus en détail

STRUCTURES ORGANISATIONNELLES

STRUCTURES ORGANISATIONNELLES 7 STRUCTURES ORGANISATIONNELLES Il existe une grande variété de structures juridiques possibles pour l exploitation d une entreprise au Canada. Les plus courantes sont la société par actions, la société

Plus en détail

Programme services-conseils (PSC)

Programme services-conseils (PSC) Programme services-conseils (PSC) Dans le présent document, l emploi du masculin pour désigner des personnes n a d autres fins que celle d alléger le texte. Des mesures d aide décrites dans ce programme

Plus en détail

AKKA Technologies lance son introduction en bourse sur l Eurolist d Euronext Paris

AKKA Technologies lance son introduction en bourse sur l Eurolist d Euronext Paris AKKA Technologies lance son introduction en bourse sur l Eurolist d Euronext Paris Fourchette indicative de prix : entre 22,50 euros et 25,50 euros par action Paris, jeudi 31 mars 2005, AKKA Technologies

Plus en détail

BANQUE DE MONTRÉAL CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION

BANQUE DE MONTRÉAL CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION BANQUE DE MONTRÉAL CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION Le Comité est chargé d aider le Conseil à s acquitter de ses responsabilités de surveillance concernant l intégrité de l information financière

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 326-15 ADOPTION DU RÈGLEMENT NO. 326-15 PORTANT SUR LE NOUVEAU PROGRAMME DE REVITALISATION

RÈGLEMENT NUMÉRO 326-15 ADOPTION DU RÈGLEMENT NO. 326-15 PORTANT SUR LE NOUVEAU PROGRAMME DE REVITALISATION CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-ÉPIPHANE RÈGLEMENT NUMÉRO 326-15 ADOPTION DU RÈGLEMENT NO. 326-15 PORTANT SUR LE NOUVEAU PROGRAMME DE REVITALISATION ATTENDU QUE la Municipalité de Saint-Épiphane

Plus en détail

CRC 007M C.P. P.L. 60 Protection du consommateur

CRC 007M C.P. P.L. 60 Protection du consommateur CRC 007M C.P. P.L. 60 Protection du consommateur Vue d ensemble des cartes prépayées Visa Visa exploite le plus vaste réseau de paiements électroniques au détail du monde, et gère la marque de services

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2010/12 - Principes comptables généraux applicables aux instruments financiers dérivés 1

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2010/12 - Principes comptables généraux applicables aux instruments financiers dérivés 1 COMMISSION DES NORMES COMPTABLES Avis CNC 2010/12 - Principes comptables généraux applicables aux instruments financiers dérivés 1 Avis du 8 septembre 2010 I. Introduction a. Absence de cadre conceptuel

Plus en détail

Impôts APPLICATION DE LA LOI DÉFINITIONS ET PRÉCISIONS

Impôts APPLICATION DE LA LOI DÉFINITIONS ET PRÉCISIONS BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS Impôts IMP. 130-12/R1 Biens sous prêt-bail : restriction relative à la déduction pour amortissement et règles

Plus en détail

Programme de principes essentiels de gouvernance à but non lucratif (Programme OBNL)

Programme de principes essentiels de gouvernance à but non lucratif (Programme OBNL) Programme de principes essentiels de gouvernance à but non lucratif (Programme OBNL) Formulaire de demande d admission PROGRAMME DE PRINCIPES ESSENTIELS DE GOUVERNANCE À BUT NON LUCRATIF (PROGRAMME OBNL)

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE NICOLET. Règlement n 271-2014. Règlement relatif au crédit de taxe

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE NICOLET. Règlement n 271-2014. Règlement relatif au crédit de taxe PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE NICOLET Règlement n 271-2014 Règlement relatif au crédit de taxe CONSIDÉRANT que la Ville de Nicolet désire revitaliser certains secteurs de son territoire en favorisant la

Plus en détail

L immigration au Québec. Partage des responsabilités Québec-Canada Statuts des personnes se trouvant au Québec Catégories d immigration

L immigration au Québec. Partage des responsabilités Québec-Canada Statuts des personnes se trouvant au Québec Catégories d immigration Consultation 2012 2015 L immigration au Québec Partage des responsabilités Québec-Canada Statuts des personnes se trouvant au Québec Catégories d immigration Réalisation Ce document a été réalisé par la

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile

Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile DEUXIÈME SESSION TRENTE-CINQUIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 429 Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile Présentation Présenté par M. Jacques Brassard Ministre des Transports Éditeur officiel

Plus en détail

Nom de rue, numéro, route rurale ou case postale : Appartement :

Nom de rue, numéro, route rurale ou case postale : Appartement : du Collège universitaire dominicain (le cas échéant) RENSEIGNEMENTS PERSONNELS RÉGIME DE BOURSES D ÉTUDES Nom de famille : Prénom : Adresse postale permanente au Canada : Nom de rue, numéro, route rurale

Plus en détail

VILLE DE VAL-D OR RÈGLEMENT 2005-22 REFONDU VERSION NON OFFICIELLE

VILLE DE VAL-D OR RÈGLEMENT 2005-22 REFONDU VERSION NON OFFICIELLE VILLE DE VAL-D OR RÈGLEMENT 2005-22 REFONDU VERSION NON OFFICIELLE Règlement concernant les colporteurs ou les vendeurs itinérants et les commerçants nonrésidents. PRÉAMBULE ATTENDU le pouvoir accordé

Plus en détail

Bulletin de l Autorité des marchés financiers

Bulletin de l Autorité des marchés financiers Bulletin de l Autorité des marchés financiers 16 septembre 2005, vol. 2, n 37 Section Distribution de produits et services financiers Section Distribution de produits et services financiers Information

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 940-2007 CONCERNANT LE RÉGIME DE RETRAITE DES POLICIERS ET POLICIÈRES DE LA VILLE DE BROMONT

RÈGLEMENT NUMÉRO 940-2007 CONCERNANT LE RÉGIME DE RETRAITE DES POLICIERS ET POLICIÈRES DE LA VILLE DE BROMONT RÈGLEMENT NUMÉRO 940-2007 CONCERNANT LE RÉGIME DE RETRAITE DES POLICIERS ET POLICIÈRES DE LA VILLE DE BROMONT ATTENDU QU il est à propos et dans l'intérêt de la Ville de Bromont et de ses contribuables

Plus en détail

VALIDATION D EMPLOI PERMANENT INSTRUCTIONS FORMULAIRE «VALIDATION D EMPLOI PERMANENT»

VALIDATION D EMPLOI PERMANENT INSTRUCTIONS FORMULAIRE «VALIDATION D EMPLOI PERMANENT» VALIDATION D EMPLOI PERMANENT A-0700-EF (2015-05) INSTRUCTIONS Veuillez lire attentivement ces directives avant de remplir le formulaire «Validation d emploi permanent». Il est important de remplir toutes

Plus en détail

LE TACTICIEN CTI-RTI UN CHANGEMENT DE MÉTHODE DE RÉPARTITION EST-IL POSSIBLE? Dans ce numéro

LE TACTICIEN CTI-RTI UN CHANGEMENT DE MÉTHODE DE RÉPARTITION EST-IL POSSIBLE? Dans ce numéro LE TACTICIEN BULLETIN SUR LA TPS/TVH, LA TVQ ET LES AUT RES TAXES CANADIENNES Mois 2 011 Volume IX, Numéro? Février 20 12 Volume X Numéro I CTI-RTI UN CHANGEMENT DE MÉTHODE DE RÉPARTITION EST-IL POSSIBLE?

Plus en détail

Exigences de l OCRCVM applicables aux comptes ouverts dans le cadre du Programme des Immigrants Investisseurs du Québec

Exigences de l OCRCVM applicables aux comptes ouverts dans le cadre du Programme des Immigrants Investisseurs du Québec Montréal, le 7 juillet 2017 Envoi par Courriel : mcote@iiroc.ca Madame Marie-Lyne Côté, CPA auditrice, CA Directrice de la réglementation des membres Organisme canadien de réglementation du commerce des

Plus en détail

PROCÉDURE POUR L ADMISSION ET L INSCRIPTION D UN ÉLÈVE NÉ À L ÉTRANGER

PROCÉDURE POUR L ADMISSION ET L INSCRIPTION D UN ÉLÈVE NÉ À L ÉTRANGER PROCÉDURE No 6909 PROCÉDURE POUR L ADMISSION ET L INSCRIPTION D UN ÉLÈVE NÉ À L ÉTRANGER 1. PRÉAMBULE Cette procédure se veut un aide-mémoire afin de soutenir les directions d école et de centre lors de

Plus en détail

Les procédures d immigration au Canada. Présenté par Me Stéphanie Riccio Avocate et présidente, Immensum Inc.

Les procédures d immigration au Canada. Présenté par Me Stéphanie Riccio Avocate et présidente, Immensum Inc. Les procédures d immigration au Canada Présenté par Me Stéphanie Riccio Avocate et présidente, Immensum Inc. L immigration au Canada Canada: 2 ième meilleur pays au monde en termes de qualité de vie, mesure

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur l immigration au Québec

Loi modifiant la Loi sur l immigration au Québec PREMIÈRE SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 53 Loi modifiant la Loi sur l immigration au Québec Présentation Présenté par Madame Michelle Courchesne Ministre des Relations avec les citoyens

Plus en détail

Protocole d entente sur les aspects fiscaux de l Accord Canada- Québec sur la gestion conjointe des hydrocarbures dans le golfe du Saint-Laurent

Protocole d entente sur les aspects fiscaux de l Accord Canada- Québec sur la gestion conjointe des hydrocarbures dans le golfe du Saint-Laurent Protocole d entente sur les aspects fiscaux de l Accord Canada- Québec sur la gestion conjointe des hydrocarbures dans le golfe du Saint-Laurent Page 1 Protocole d entente sur les aspects fiscaux de l

Plus en détail

Partie II Financement et frais des résidents temporaires

Partie II Financement et frais des résidents temporaires Partie II Financement et frais des résidents temporaires Résidents temporaires admissibles à un financement 1. Les enfants mineurs dont les parents résident au Canada en vertu d une des autorisations suivantes

Plus en détail

TARIF D HONORAIRES DES HUISSIERS DE JUSTICE

TARIF D HONORAIRES DES HUISSIERS DE JUSTICE TARIF D HONORAIRES DES HUISSIERS DE JUSTICE SECTION I CLASSES DES PROCÉDURES Dans le présent règlement, les classes de procédures auxquelles il est référé correspondent à : CLASSE 1 CLASSE 2 i. Une procédure

Plus en détail

GUIDE DES PROCÉDURES D IMMIGRATION

GUIDE DES PROCÉDURES D IMMIGRATION GUIDE DES PROCÉDURES D IMMIGRATION COMPOSANTE 2 IMMIGRATION HUMANITAIRE CHAPITRE 8 AVIS DU QUÉBEC SUR L ADMISSION DES PERSONNES INTERDITES DE TERRITOIRE POUR MOTIFS SANITAIRES Composante 2 : Immigration

Plus en détail

Directives du Programme Ontarien de soutien aux personnes handicapées - directives pour le soutien du revenu

Directives du Programme Ontarien de soutien aux personnes handicapées - directives pour le soutien du revenu Directives du Programme Ontarien de soutien aux personnes handicapées - directives pour le soutien du revenu 9.2 - Prestation pour l'établissement d'un nouveau domicile et le maintien dans la collectivité

Plus en détail

RÈGLEMENT NO 564. Le préambule ci-dessus fait partie intégrante du présent règlement.

RÈGLEMENT NO 564. Le préambule ci-dessus fait partie intégrante du présent règlement. 2010-08-159 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC DRUMMOND MUNICIPALITÉ DE SAINT-FÉLIX-DE-KINGSEY RÈGLEMENT NO 564 RÈGLEMENT NUMÉRO 564 CONCERNANT LA CRÉATION D'UN PROGRAMME DE REVITALISATION D UNE PARTIE DU TERRITOIRE

Plus en détail

POLITIQUE D ACHAT RELATIVE AUX CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION

POLITIQUE D ACHAT RELATIVE AUX CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION POLITIQUE D ACHAT RELATIVE AUX CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION Adopté le 26 septembre 2000 par le conseil d administration (216 e assemblée - résolution n o 1784)

Plus en détail

La planification des niveaux d immigration : Équilibrer les priorités pour réaliser les objectifs du Canada en matière d immigration

La planification des niveaux d immigration : Équilibrer les priorités pour réaliser les objectifs du Canada en matière d immigration La planification des niveaux d immigration : Équilibrer les priorités pour réaliser les objectifs du Canada en matière d immigration Introduction : l immigration vers le Canada L immigration, si présente

Plus en détail

e point en recherche ÉVALUATION DES MESURES FISCALES APPLICABLES À L HABITATION Introduction Mesures fiscales applicables à l habitation

e point en recherche ÉVALUATION DES MESURES FISCALES APPLICABLES À L HABITATION Introduction Mesures fiscales applicables à l habitation L e point en recherche Juin 2002 Série socio-économique Numéro 106 ÉVALUATION DES MESURES FISCALES APPLICABLES À L HABITATION Introduction Le présent projet de recherche porte sur l'analyse et l'évaluation

Plus en détail

Le régime général d assurance médicaments

Le régime général d assurance médicaments Le régime général d assurance médicaments Régie de l assurance maladie du Québec Rapport d activité 2000-2001 du régime général d assurance médicaments Rappel de la Loi sur l assurance-médicaments et de

Plus en détail

L investissement dans l infrastructure du savoir du Canada Déclaration concernant le budget fédéral de 2016-2017

L investissement dans l infrastructure du savoir du Canada Déclaration concernant le budget fédéral de 2016-2017 L investissement dans l infrastructure du savoir du Canada Déclaration concernant le budget fédéral de 2016-2017 Février 2016 Introduction et sommaire L Association canadienne des professeures et professeurs

Plus en détail

Modifications récentes aux programmes d'immigration économique

Modifications récentes aux programmes d'immigration économique Modifications récentes aux programmes d'immigration économique Présentation à l occasion de la Conférence nationale de Voies vers la prospérité Ottawa Le 15 novembre 2013 Sandra Harder Directrice générale

Plus en détail

IMP /R1 Crédit d impôt pour frais de scolarité et d examen Publication : 27 juin 2014

IMP /R1 Crédit d impôt pour frais de scolarité et d examen Publication : 27 juin 2014 BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS Impôts IMP. 752.0.18.10-1/R1 Crédit d impôt pour frais de scolarité et d examen Publication : 27 juin 2014

Plus en détail

Employeurs étrangers d employés transfrontaliers Demandez dès maintenant un allègement relatif à l impôt canadien

Employeurs étrangers d employés transfrontaliers Demandez dès maintenant un allègement relatif à l impôt canadien Employeurs étrangers d employés transfrontaliers Demandez dès maintenant un allègement relatif à l impôt canadien Le 13 janvier 2016 Les employeurs non-résidents du Canada qui comptent des employés non-résidents

Plus en détail

LE SYSTÈME CANADIEN D IMMIGRATION

LE SYSTÈME CANADIEN D IMMIGRATION LE SYSTÈME CANADIEN D IMMIGRATION ET DE PROTECTION DES RÉFUGIÉS Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-14F Révisé le 23 novembre 2007 Les enjeux de la politique d

Plus en détail

DROITS DE SCOLARITÉ DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS ET DES ÉTUDIANTS CANADIENS NON-RÉSIDENTS DU QUÉBEC

DROITS DE SCOLARITÉ DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS ET DES ÉTUDIANTS CANADIENS NON-RÉSIDENTS DU QUÉBEC Annexe 028 - Page 1 de 6 DROITS DE SCOLARITÉ DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS ET DES ÉTUDIANTS CANADIENS NON-RÉSIDENTS DU QUÉBEC 1 Le Règlement sur la définition de résident du Québec (L.R.Q. c. C-29, r.1) s adresse

Plus en détail

Directives de pratique. concernant. l adjudication des frais

Directives de pratique. concernant. l adjudication des frais Ontario Energy Board Commission de l énergie de l Ontario Directives de pratique concernant l adjudication des frais Février 2003 DIRECTIVES DE PRATIQUE CONCERNANT L ADJUDICATION DES FRAIS 1. DÉFINITIONS

Plus en détail

DÉCRET DU GOUVERNEMENT N 57/2006/ND-CP du 9 juin 2006 SUR LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE LE GOUVERNEMENT

DÉCRET DU GOUVERNEMENT N 57/2006/ND-CP du 9 juin 2006 SUR LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE LE GOUVERNEMENT DÉCRET DU GOUVERNEMENT N 57/2006/ND-CP du 9 juin 2006 SUR LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE LE GOUVERNEMENT Vu la Loi sur l organisation du Gouvernement du 25 décembre 2001; Vu la Loi sur le Commerce du 14 juin

Plus en détail

2. CONDITIONS RELATIVES AUX UNITÉS ACCRÉDITÉES PAR LA SCHL

2. CONDITIONS RELATIVES AUX UNITÉS ACCRÉDITÉES PAR LA SCHL 1. CONDITIONS GÉNÉRALES a) L enregistrement de l entrepreneur et de chacune des unités à un programme de garantie de maison neuve est requis. b) Au niveau des prix de revente, le droit de premier refus

Plus en détail

BOURSE D AIDE À LA RELÈVE AGRICOLE ET AGROALIMENTAIRE DU CLD DOMAINE-DU-ROY «LA RELÈVE DU ROY»

BOURSE D AIDE À LA RELÈVE AGRICOLE ET AGROALIMENTAIRE DU CLD DOMAINE-DU-ROY «LA RELÈVE DU ROY» BOURSE D AIDE À LA RELÈVE AGRICOLE ET AGROALIMENTAIRE DU CLD DOMAINE-DU-ROY «LA RELÈVE DU ROY» 1. Objectifs La Bourse d aide à la relève agricole et agroalimentaire du CLD Domaine-du-Roy «La Relève du

Plus en détail

Travailleurs migrants : sans soutien et à statut précaire

Travailleurs migrants : sans soutien et à statut précaire Conseil canadien pour les réfugiés Canadian Council for Refugees Travailleurs migrants : sans soutien et à statut précaire Une étude pancanadienne sur l accès aux services des travailleurs migrants Mars

Plus en détail

DROITS DE SCOLARITÉ DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS ET DES ÉTUDIANTS CANADIENS NON-RÉSIDENTS DU QUÉBEC

DROITS DE SCOLARITÉ DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS ET DES ÉTUDIANTS CANADIENS NON-RÉSIDENTS DU QUÉBEC Annexe C010 - Page 1 de 6 DROITS DE SCOLARITÉ DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS ET DES ÉTUDIANTS CANADIENS NON-RÉSIDENTS DU QUÉBEC 1 Le Règlement sur la définition de résident du Québec (L.R.Q. c. C-29, r.1) s adresse

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES ADMINISTRATEURS du Fonds de recherche du Québec Société et culture 1

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES ADMINISTRATEURS du Fonds de recherche du Québec Société et culture 1 CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES ADMINISTRATEURS du Fonds de recherche du Québec Société et culture 1 Adoption : 5 avril 2012 (résolution CA50-2012.04.05-R363) Loi sur le ministère du Conseil exécutif

Plus en détail

La priorité : répondre aux besoins

La priorité : répondre aux besoins La priorité : répondre aux besoins Avis présenté par la Confédération des organismes de personnes handicapées du Québec sur le plan d action de lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale, avec ou

Plus en détail

DIRECTIVES DÉTAILLÉES

DIRECTIVES DÉTAILLÉES FORMULAIRE DE DEMANDE DE DÉSIGNATION Code client réservé à l administration DIRECTIVES SOMMAIRES Veuillez consulter les directives détaillées avant de remplir le formulaire. Remplissez toutes les sections

Plus en détail

Règlement numéro 13-2008 pourvoyant à l adoption d un programme aux fins d accorder aux entreprises une aide sous forme de crédit de taxes

Règlement numéro 13-2008 pourvoyant à l adoption d un programme aux fins d accorder aux entreprises une aide sous forme de crédit de taxes Règlement numéro 13-2008 pourvoyant à l adoption d un programme aux fins d accorder aux entreprises une aide sous forme de crédit de taxes Adopté lors de la séance ordinaire tenue le 17 novembre 2008 Entré

Plus en détail

Délimitation de la VSGB et des zones d espaces ouverts contigües

Délimitation de la VSGB et des zones d espaces ouverts contigües plan régional d exécution spatiale Délimitation de la VSGB et des zones d espaces ouverts contigües Annexe IV : Registre des parcelles pour lesquelles les bénéfices et les dommages résultant de la planification

Plus en détail

SOCIETE PAR ACTIONS SIMPLIFIEE

SOCIETE PAR ACTIONS SIMPLIFIEE SOCIETE PAR ACTIONS SIMPLIFIEE 17/11/2014 La société par actions simplifiée - SAS a été initialement conçue (par la loi n 94-1 du 3 janvier 1994) afin de fournir aux grandes entreprises françaises un instrument

Plus en détail