Cahier des charges de formation à la sensibilisation aux Risques Psycho-Sociaux (RPS) à l INRA de Jouy-en-Josas

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cahier des charges de formation à la sensibilisation aux Risques Psycho-Sociaux (RPS) à l INRA de Jouy-en-Josas"

Transcription

1 Cahier des charges de formation à la sensibilisation aux Risques Psycho-Sociaux (RPS) à l INRA de Jouy-en-Josas Cahier des charges formation RPS INRA/FP : Jouy-en-Josas page 1 sur 10

2 I. Contexte INRA national L Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) est un organisme de recherche scientifique publique finalisée. Au 31 décembre 2008, l INRA comptait 8390 agents titulaires (chercheurs, ingénieurs, techniciens et administratifs) et 2178 équivalents temps pleins correspondants à des personnels non titulaires (doctorants, post-doctorants, CDD, contrats aidés et apprentis, stagiaires ) L INRA a une organisation fonctionnelle par départements et unités de recherches avec 14 départements scientifiques et une organisation territoriale avec 19 centres régionaux. Suite à la demande du comité central hygiène et sécurité et à la lettre de mission qu il a reçue du directeur général délégué chargé de l appui à la recherche, le directeur des ressources humaines de l Inra a passé commande de la mise en place d un dispositif de formation en rappelant les points d attention suivants : o Essentiel : la représentation du métier que l on a, de sa place dans le collectif o Prioritaire : la formation des PC, CD, DSA des membres de CHS et RP + acteurs de la GRHP o Définir des contenus adaptés à différents publics o Développer une culture du respect de l interlocuteur o Aborder la relation entre métier et vie personnelle (par ex., chercheurs) o Penser à aborder des questions du moment : L usage des outils de communication, de la messagerie La «tyrannie» du temps réel, de l immédiat Mise en place d un groupe de travail Pour concevoir et organiser cette action de formation, la DRH a mandaté un groupe de travail pluridisciplinaire. Le groupe de travail, en préalable à la réflexion sur le plan de formation à mettre en œuvre, a réfléchi au cadre conceptuel qu il souhaitait adopter et a élaboré un diagnostic à dires d experts pour décrire le contexte. Le diagnostic «à dires d experts» issu de la réflexion du groupe de travail, vient compléter et corroborer plusieurs analyses internes effectuées dès 2007 sur le sujet. Les éléments de ce diagnostic pourront être mis à la disposition du ou des prestataires de formation retenus. Ils s inscrivent pour l essentiel dans un contexte de changement fort qui touche l ensemble du monde du travail. Ce changement touche également les structures de l INRA, redessine les contours de certains métiers et des activités associées, redistribue les compétences et l affectation des activités dans les équipes : ceci est potentiellement générateur de risques psycho-sociaux ; les changements induits sont souvent vécus comme «trop rapides, pas ou peu accompagnés» L instabilité permanente des organisations perçue par nombre d agents accentue les risques de non-adaptation aux nouvelles exigences du travail et constitue une pression importante sur le travail. Cahier des charges formation RPS INRA/FP : Jouy-en-Josas page 2 sur 10

3 Le cadre conceptuel de l action de formation Le groupe de travail a identifié les axes structurant sa réflexion qui posent ainsi le cadre conceptuel de l action de formation envisagée : Une approche qui n opère pas a priori de différenciation entre facteurs collectifs et individuels = les situations individuelles sont «embarquées» par les facteurs liés à l organisation du travail. Cette approche suppose donc l existence d un lien entre santé et travail qui passe par les modes d organisation et de management. Une appréhension d une des dimensions du travail comme : o un lieu/une pratique sociale qui construit les identités professionnelles, produit du lien social : il est facteur d identité sociale d où importance de l estime de soi qui se constitue à travers les valeurs collectives liées au métier. o Un lieu/une pratique sociale où s exerce la subjectivité de «l acteur» : les consignes et procédures qui «encadrent» l activité ne peuvent rendre compte de sa complexité, l individu et le collectif recombinent en permanence pour combler les lacunes de l organisation, les coopérations ne peuvent se prescrire. Importance d une approche pluridisciplinaire pour rendre compte des situations de travail. Le plan de formation envisagé pour l INRA sur la période est le suivant : 1) Une sensibilisation d une journée auprès de : a. Le collège de Direction, Présidents de Centre (PC), Chefs de Département (CD) 16 novembre 2010 b. Les Directeurs d Unité (DU), Chefs d équipe, les acteurs chargés des Ressources Humaines (voir infra) et chargés de la Prévention (voir infra), Présidents des Commissions Administratives Paritaires Locales, membres des Comités Hygiène Sécurité fin 2010/début ) Une information auprès des agents organisée dans les centres par les Présidents de Centre et Directeurs des Services d Appui, aidés des acteurs des Ressources Humaines des centres et des acteurs de la Prévention - fin 2010/début ) Une formation plus approfondie de deux jours ou plus auprès des managers (Directeurs d Unité et des chefs d équipe) sur les thématiques du management (accompagner et conduire le changement, l animation scientifique, la prise en compte du facteur humain dans les organisations, ) à partir de Cette formation pourrait être organisée au national, 4) Une formation plus approfondie de deux jours ou plus auprès des acteurs des Ressources Humaines et des acteurs de la Prévention, pour repérer les facteurs de risques et les transcrire dans le document unique et mettre en place un plan d action comportant des actions de prévention. Cette formation pourrait être organisée dans les centres. Cahier des charges formation RPS INRA/FP : Jouy-en-Josas page 3 sur 10

4 II. Contexte du centre INRA de Jouy-en-Josas Novembre Données socioprofessionnelles du centre de recherche INRA de Jouy-en-Josas : Actuellement, le centre de Jouy-en-Josas compte 33 unités dont 25 Unités de recherche, 3 unités expérimentales et 3 unités d'appui, dont trois nationales dépendant de la Direction des Services de l Information, et les Services Déconcentrés d Appui à la Recherche. Les équipes travaillent sur 8 sites en Ile de France : Le centre de recherches Inra de Jouy-en-Josas, Le site expérimental Inra de Bressonvilliers, L Ecole Nationale Vétérinaire de Maisons-Alfort, AgroParisTech sites de Massy, Grignon et Paris, Paris XI, site de Chatenay Malabry, CEA de Saclay, CNRS de Gif sur Yvette, Paris XIII, site de Bobigny. Les trois objets d étude sont l animal, l aliment et les micro-organismes et s organisent autour de trois axes thématiques : les sciences de l animal [amélioration des populations d élevage par les biotechnologies de la reproduction, la génétique et l infectiologie] les sciences de l aliment et de l alimentation [microbiologie, neurologie, nutrition humaine et technologie alimentaire] les mathématiques appliquées et la bioinformatique Travaillent quotidiennement plus de 900 fonctionnaires titulaires (57% de chercheurs et d ingénieurs) et les services d appui représentent 9% de cet effectif. S ajoute un flux annuel d environ 580 agents contractuels comprenant du personnel en contrat à durée déterminée, incluant des jeunes chercheurs et post-docs, et des étudiants en stage. 2. Eléments de contexte : Contexte des recherches et de l exercice des métiers. La biologie est en profonde évolution, du fait des nouvelles opportunités offertes par les techniques haut débit, et de la complexité des questions adressées actuellement à la science. Ceci nécessite un travail au-delà des barrières disciplinaires et le développement d infrastructures partagées, produisant un nombre de données conséquent, le tout dans le cadre de projets dont le coût et l envergure augmentent. On assiste à une nouvelle dynamique des 4 innovations, qui interviennent à une fréquence accélérée et qui impactent tous nos métiers. Concernant l alimentation, l agriculture et l environnement, la recherche agronomique est un des acteurs en responsabilité de proposer des chemins pour nourrir le monde durablement. Les solutions techniques sont multiples et il convient notamment de rechercher des synergies de disciplines, d acteurs mais aussi de produire des réponses face aux attentes de la société. Contexte national. Le paysage français de la recherche et de l enseignement supérieur se recompose, Cahier des charges formation RPS INRA/FP : Jouy-en-Josas page 4 sur 10

5 mettant en jeu des dynamiques régionales, nationales et internationales. L Inra, confirmé dans sa mission d organisme national pour la recherche agronomique, a élaboré un document d orientation autour de deux chantiers scientifiques interdisciplinaires -des approches prédictives pour la biologie et l agro-écologie- et cinq défis scientifiques centrés sur des grands enjeux sociétaux. Ces enjeux seront relevés notamment dans le cadre de métaprogrammes qui permettent un pilotage des recherches par une approche transdisciplinaire. L institut développe sa stratégie d ouverture à l international et d alliance avec ses partenaires. Contexte régional. La réforme sur l autonomie des universités se poursuit. L opération campus a fait émerger 12 campus d excellence sur le territoire dont le campus de Saclay pour lequel l Inra s est engagé, aux côtés de 22 autres organismes de recherche et d enseignement supérieur. L objectif est d accueillir à terme étudiants sur le Campus de Saclay, dont doctorants. Douze domaines scientifiques ont été définis, les organismes signataires du plan Campus s étant réparti le travail de définition et d animation en fonction de leurs domaines de compétences. Ainsi le domaine «Sciences et Ingénierie du vivant pour l agriculture, l alimentation et l environnement» est-t-il l œuvre de l INRA et d AgroParisTech. Les centres franciliens de l Inra sont fondateurs du pôle de compétences Sciences et Technologies du Vivant et de l Environnement (STVE) aux côtés d AgroParisTech, de l ENVA, du site francilien de l ANSES, de l ENSP et du centre Cemagref d Antony. Ils animent la recherche et l enseignement supérieur autour de quatre grands domaines : Alimentation; biologie intégrative, environnement, santé animale et zoonoses. Ils viennent de réviser ensemble l offre de master STVE et ont créé une plateforme d incubation de projets recherche-formation-partenariat européens, EuroDoc Agro. Depuis juillet 2008, la fonction de délégué régional a été découplée de celle de président de centre en Ile de France et a été confiée à Emmanuel Jolivet, qui, en plus d être au coeur des relations partenariales en région, et président du pôle STVE, anime le réseau des trois présidents de centres franciliens. Contexte local. Le centre de Jouy-en-Josas gère deux des 21 opérations structurantes du contrat d objectifs , MICALIS, Microbiologie pour l alimentation et la santé de l homme, et le Physiopôle. Chacune correspond à une opération immobilière d envergure et à la fédération d ambitions scientifiques pouvant conduire à la création de Très Grandes Unités (TGU) par regroupement d unités existantes. En fait, entre 2009 et 2012, quatre fédérations ont vu et verront le jour : Génétique Animale et Biologie Intégrative (GABI), TGU créée au 1er janvier 2009, par le regroupement de toutes les unités de recherche du département de génétique animale du site de Jouy-en-Josas MICALIS, TGU créée au 1er janvier 2010, par le regroupement des forces franciliennes en microbiologie, soit toutes les unités du département de microbiologie et chaîne alimentaire des sites de Jouy-en-Josas, de Massy, de la Minière et la majeure partie de celles de Grignon. Ces unités se regrouperont physiquement sur le site de Jouy-en-Josas dès que le nouveau bâtiment aura été construit (prévu en 2012). GénIAl, Génie Industriel et Alimentaire, qui n est pas considérée comme une TGU mais a accueilli en 2009 l unité des Sciences de l Alimentation et Emballage, et en 2010 l unité d Ingénierie Qualité Aliments. Cette unité se prépare à migrer sur le plateau de Saclay à l horizon Physiopôle, qui fédérera des unités du département de Physiologie Animale et Cahier des charges formation RPS INRA/FP : Jouy-en-Josas page 5 sur 10

6 Systèmes d Elevage. Novembre 2010 Compte tenu de l orientation scientifique de ses équipes et des particularités de ses métiers, et afin de se préparer et contribuer aux évolutions de son contexte, le centre a identifié cinq enjeux majeurs pour la période : Définir une identité scientifique commune de Centre, qui doit être un environnement favorable au partage des outils et des compétences et à l émergence de sciences interdisciplinaires dans ses domaines de compétences Accompagner les évolutions des unités et en particulier la mise en place des Très Grandes Unités en veillant à ce que l ensemble des unités bénéficie d une même qualité d appui et à la cohérence du centre S inscrire dans les dynamiques régionales, en remplissant les missions nationales Faire du Centre un partenaire de l Espace Européen de la Recherche Engager le Centre dans une démarche de Développement durable, dans ses dimensions pratiques et scientifiques Ce contexte particulier où des réorganisations, restructurations et changements de périmètre des unités de recherche s opèrent, impacte tout ou partie de l organisation et modifie les conditions dans lesquelles les agents exercent leur activité. III. Cahier des charges de l accompagnement spécifique à la formation de sensibilisation aux Risques Psycho-Sociaux. 1. Public cible scindé en trois groupes 1 er groupe : Les Directeurs d Unité et les acteurs de la Coordination des Ressources Humaines (Présidente de centre, Directeur des Services d Appui, Directeur des Services d Appui Adjoint, Responsable Ressources Humaines de Centre, Responsable de la Gestion des Personnels, Responsable Formation Locale, Chargée d ingénierie de formation, Assistante de service social, Conseillère en Orientation Professionnelle, Déléguée Prévention de Centre, Médecin de Prévention, Correspondant Handicap), ce qui représente un groupe de 45 personnes. 2 ème groupe : Les membres du Comité Hygiène et Sécurité et des Commissions Administratives et Paritaires Locales ainsi que les gestionnaires RH du Pôle RH du centre de Jouy, ce qui représente un groupe de 45 personnes. 3 ème groupe : Les Directeurs d Unité adjoints, chefs d équipes et Agents Chargés de prévention, ce qui représente 200 personnes séparées en deux sous-groupes de 100 personnes. Ces trois groupes représentent un potentiel de 300 personnes environ, pour le centre de Jouy-en-Josas. Cahier des charges formation RPS INRA/FP : Jouy-en-Josas page 6 sur 10

7 2. Objectif des formations Novembre 2010 Aujourd hui, «on se concentre de plus en plus sur la notion de bien-être au travail, sur celle de qualité de vie au travail. Mais c est la qualité du travail et le travail luimême qui sont en cause il n y a pas de bien-être sans bien faire. La qualité de vie au travail ne peut progresser que si les travailleurs ont la possibilité de se reconnaître dans ce qu ils font, dans la qualité de leurs actes et des produits.», Yves Clot. Cette vision de la clinique du travail qui a pour visée la compréhension et la transformation des situations de travail à travers la diversité disciplinaire et professionnelle qu elle rassemble (psycho-dynamique du travail, clinique de l activité, psychologie sociale clinique, ergonomie, philosophie, sociologie, ) devra permettre de mieux appréhender les enjeux de la prévention des risques psycho-sociaux. Dans son rapport sur le «bien-être et efficacité au travail», H.Lachmann dit qu «investir dans la santé au travail est d abord une obligation sur le plan humain : de plus, ce n est pas une charge, c est un atout pour la performance». Parce que social, santé, organisation et management sont indissociables, nous ne souhaitons pas entrer dans le sujet sous l angle du seul traitement de la souffrance : l amélioration de la santé psychologique au travail ne doit pas se limiter à la gestion du stress professionnel. Le vrai enjeu est le bien-être des agents et leur valorisation comme principale ressource de l Institut. La formation de sensibilisation apportera un premier niveau d information aux acteurs, permettra de mettre à plat les représentations et de rechercher un consensus pour agir dans le sens d une meilleure prise en compte du facteur humain au travail. Elle permettra également aux acteurs d échanger et de débattre pour définir, préciser et caractériser un vocabulaire commun. Elle permettra de comprendre la problématique de la souffrance au travail, d en repérer les manifestations et le lien avec les risques psycho-sociaux. Elle permettra de mieux appréhender les déterminants collectifs, organisationnels et managériaux des risques psycho-sociaux. La formation abordera, en particulier 2 aspects: 1 er aspect théorique : - les aspects économiques et juridiques des risques psycho-sociaux, les enjeux en termes de responsabilité et les enjeux de la prévention pour l institution et le personnel, - les indicateurs de facteurs de risques psycho-sociaux au travail, - les mécanismes, causes internes, externes et facteurs de déclenchement, 2 ème aspect méthodologique : - le repérage de situations concrètes génératrices de RPS dans le travail, illustrations, - les repères opérationnels pour construire le projet de centre en matière de prévention des RPS. Nous souhaitons un temps de formation théorique, un temps de travail en atelier et un temps de retransmission. Ces différents temps seront accompagnés par un binôme d intervenants incluant un clinicien du travail. Tous ces éléments de réflexion issus des sessions de sensibilisation nous donneront des repères qui pourront avoir des retombées sur l'organisation des unités et du centre et nous aiderons à définir un plan de prévention des RPS. Cahier des charges formation RPS INRA/FP : Jouy-en-Josas page 7 sur 10

8 Nous accordons une attention particulière à ce que cette formation de sensibilisation soit adaptée aux métiers singuliers du centre tels que les animaliers et les expérimentateurs chercheurs. 3. Dispositif de formation Le prestataire définira le mode d organisation le plus adapté aux besoins définis dans ce cahier des charges. Le marché sera un marché à bon de commande, signé pour un minimum de 4 sessions et un maximum de 5 sessions pour le centre de Jouy-en-Josas. Le nombre de sessions, le lieu et les dates envisagées pour les sessions seront précisés ultérieurement lors de la transmission du bon de commande. Par ailleurs une documentation, support pédagogique complémentaire à la formation, sera remise par le prestataire à chaque participant 4. Modalités pédagogiques attendues La formation s appuiera sur une pédagogie active et participative avec alternance d activités variées : apports théoriques et méthodologiques, étude de cas en atelier et l intervention d un clinicien du travail tout au long des sessions de formation et des évaluations qui nous permettrait de constituer une équipe pluridisciplinaire avec des regards différents. Les sessions seront bâties de la façon suivante: formation théorique à la sensibilisation aux RPS (prestataire choisi avec la FPN) associée à un travail en atelier (4 ateliers avec un animateur et un rapporteur dans chaque atelier) et enfin une restitution des ateliers par les rapporteurs puis une synthèse de la journée. Les thématiques abordées en atelier seront proposées par le prestataire. 1. Le 4 février 2011, nous profiterons de la réunion des DUs pour organiser la première session avec la CRH (PC, DSA, DSA Adjoint, RRH, RGP, RFL, Chargée d'ingénierie de Formation, ASS, COP, Médecin de prévention, DPC et correspondant handicap). 2. Débriefing de la session précédente qui permettra d améliorer la session suivante. 3. Le 14 mars 2011, 2ème session, avec les membres du CHS et les membres des CAPL. 4. Débriefing de la session précédente qui permettra d améliorer la session suivante. 5. 3ème session (dates précisées ultérieurement), avec les chefs d'équipe, les DU adjoints et les ACP (2 groupes). 6. Analyse des trois sessions et synthèse. Evaluation de l ensemble des sessions. Cahier des charges formation RPS INRA/FP : Jouy-en-Josas page 8 sur 10

9 5. L évaluation L évaluation est à réaliser en concertation avec le service de la Formation Permanente Nationale et la responsable des Ressources Humaines, chargée de la mise en place des actions, après chaque formation. Cela permettra d améliorer les contenus de la formation. Le prestataire devra proposer de nouveaux contenus en tenant compte des remarques. Le prestataire fournira à l issue de son intervention un bilan qualitatif et quantitatif de l évaluation des sessions réalisées. 6. La réponse Forme attendue de la réponse La réponse comprendra : - le programme et les modalités pédagogiques pour chaque public considéré - le nom et la qualité des intervenants ; les références pour l organisation de formations ou d actions dans le domaine, pour d autres organismes - les coûts complets pour chaque session (frais pédagogiques, frais transport et hébergement éventuels, reprographie etc. Après une sélection sur dossiers, l INRA se réserve la possibilité d auditer les organismes-candidats les mieux placés en complément des propositions écrites et de négocier avec les organismes-candidats. Cette rencontre aurait lieu en janvier Retour de la réponse La réponse est à adresser, par mail à : et par courrier obligatoire à : Mme Dominique Lancelin Responsable des Ressources Humaines - INRA Domaine de Vilvert Jouy-en-Josas cedex Au plus tard pour le 20 décembre 2010 Toute proposition adressée par mail n ayant pas fait l objet, pour confirmation, d un envoi par voie postale, ne pourra pas être étudiée. 7. Critères de sélection Si la proposition satisfait aux caractéristiques du cahier des charges, les critères de sélection des intervenants seront : l articulation entre l approche pédagogique retenue, le contenu et les objectifs pédagogiques ; l expérience des intervenants dans le domaine d intervention, leur qualité pédagogique, leurs référents théoriques ; le calendrier d intervention proposé ; Cahier des charges formation RPS INRA/FP : Jouy-en-Josas page 9 sur 10

10 le coût ; le respect de la procédure d envoi des offres (voie postale). Novembre Convention et facturation La convention sera établie à partir d un modèle-type fourni par la Formation permanente locale du centre de Jouy-en-Josas. 9. Contact Pour le Centre de Jouy-en-Josas: Dominique Lancelin, Cahier des charges formation RPS INRA/FP : Jouy-en-Josas page 10 sur 10

Service formation permanente locale. Cahier des charges : «HABILITATIONS ELECTRIQUES FORMATIONS INTIALES ET RECYCLAGES»

Service formation permanente locale. Cahier des charges : «HABILITATIONS ELECTRIQUES FORMATIONS INTIALES ET RECYCLAGES» Service formation permanente locale Cahier des charges : «HABILITATIONS ELECTRIQUES FORMATIONS INTIALES ET RECYCLAGES» Décembre 2013 1 Contexte A. Le centre L Institut National de la Recherche Agronomique

Plus en détail

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France DIRECTION GÉNÉRALE DES RESSOURCES HUMAINES PARIS, LE 25 JANVIER 2010 DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France Dans le cadre de sa responsabilité

Plus en détail

1. Contexte de la consultation... 3 2. Présentation DE l INRA et de la DSI... 5

1. Contexte de la consultation... 3 2. Présentation DE l INRA et de la DSI... 5 ASSISTANCE AU DEPOUILLEMENT DES OFFRES POUR UNE OPERATION DE TIERCE MAINTENANCE APPLICATIVE, EVOLUTION ET PRESTATIONS ASSOCIEES DU SYSTEME D INFORMATION DE GESTION CAHIER DES CHARGES Version : 3.0 Date

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES de la formation : «Excel pour les bibliomètres»

CAHIER DES CHARGES de la formation : «Excel pour les bibliomètres» Direction de la Valorisation Information Scientifique et Technique (DV-IST) Pôle Bibliométrie. CAHIER DES CHARGES de la formation : «Excel pour les bibliomètres» Dossier suivi par : Monique Legentil-Galan

Plus en détail

LA GRANDE ÉCOLE EUROPÉENNE D INGÉNIEURS DANS LE DOMAINE DU VIVANT ET DE L ENVIRONNEMENT

LA GRANDE ÉCOLE EUROPÉENNE D INGÉNIEURS DANS LE DOMAINE DU VIVANT ET DE L ENVIRONNEMENT 2013 LA GRANDE ÉCOLE EUROPÉENNE D INGÉNIEURS DANS LE DOMAINE DU VIVANT ET DE L ENVIRONNEMENT INSTITUT DES SCIENCES ET INDUSTRIES DU VIVANT ET DE L ENVIRONNEMENT AgroParisTech s est donné deux missions

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Dispositif de professionnalisation des acteurs de l accueil, l information, l orientation, l emploi, la formation professionnelle initiale (par la voie de l apprentissage) et la formation

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION Direction de la Valorisation Information Scientifique et Technique forma@doc Pôle Formation CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION «Animation de groupe, gestion de projet et communication» pour les animateurs

Plus en détail

Des formations pour la prévention du stress et des performances managériales

Des formations pour la prévention du stress et des performances managériales Des formations pour la prévention du stress et des performances managériales Après dix ans de recherche, huit docteurs en Sciences Humaines ont conçu une méthode innovante au service du savoir-être et

Plus en détail

Contexte et enjeux du dispositif de valorisation du savoir, dans son ensemble

Contexte et enjeux du dispositif de valorisation du savoir, dans son ensemble Formation permanente nationale CAHIER DES CHARGES DE LA PRESTATION «Captation audio/vidéo et enrichissement d un support de diffusion multimédia des conférences d un séminaire de formation, à des fins

Plus en détail

Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique

Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE ÉDITION 2014 Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique OUTILS DE LA GRH

Plus en détail

Développer son expertise en tant que Responsable Formation

Développer son expertise en tant que Responsable Formation 1 Développer son expertise en tant que Responsable Formation Environnement et fondamentaux de la formation professionnelle L environnement de la formation professionnelle revêt un caractère de plus en

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS MICROORGANISMES, HÔTES, ENVIRONNEMENTS (MHE)

MASTER (LMD) PARCOURS MICROORGANISMES, HÔTES, ENVIRONNEMENTS (MHE) MASTER (LMD) PARCOURS MICROORGANISMES, HÔTES, ENVIRONNEMENTS (MHE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : BIOLOGIE DES PLANTES

Plus en détail

CALENDRIER DU PLAN AUTISME 2013-2017

CALENDRIER DU PLAN AUTISME 2013-2017 P a g e 1 CALENDRIER DU PLAN AUTISME 2013-2017 Repérage et diagnostic 2013 1) Réseau national Elaboration du cahier charges 2) Carnet de santé : Analyse Données 3) Outils ADOS ADI : - Avis juridique -

Plus en détail

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux Des difficultés à investir le champ des conditions de travail L évolution du monde du travail montre la prégnance des conditions et de l organisation du travail dans le de nouveaux risques. Ces questions

Plus en détail

Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009

Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009 CAUE de Haute Saône Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009 Chambres d Agriculture de Franche-Comté CAUE de Franche Comté 1. Contexte : L objectif de

Plus en détail

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation Institut Universitaire de Formation des Maîtres Université de Provence - Aix-Marseille Université 20 ans d expérience dans la formation des professionnels dans les métiers de l enseignement, de l éducation

Plus en détail

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité Mention : STAPS Sport, Prévention, Santé, Bien-être Objectifs de la spécialité L'objectif de la spécialité «Sport, Prévention, Santé, Bien être» est de doter les étudiants de compétences scientifiques,

Plus en détail

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique»

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Intitulé de la formation Programme de formation «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Organisateur Organisme de formation : ARMETI : Email : armetiformations@gmail.com

Plus en détail

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry PRE-REQUIS DES BACHELIERS ST2S Pôle méthodologie : Comment les organisations sanitaires et sociales mettent en place un plan d action pour améliorer la santé ou le bien être social des populations? Notion

Plus en détail

Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE)

Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) Point réglementation N 1 Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) (anciennement TOS, exerçant dans les lycées et collèges) Mis à jour en septembre

Plus en détail

Cursus de Master en Ingénierie de la Production Alimentaire. Une autre façon d accéder au métier d ingénieur

Cursus de Master en Ingénierie de la Production Alimentaire. Une autre façon d accéder au métier d ingénieur Cursus de Master en Ingénierie de la Production Alimentaire Une autre façon d accéder au métier d ingénieur Un Réseau National de 28 CMI Le réseau FIGURE Formation en InGenierie par des Universités de

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

ÊTRE MANAGER D UNE ÉQUIPE OPÉRATIONNELLE

ÊTRE MANAGER D UNE ÉQUIPE OPÉRATIONNELLE ÊTRE MANAGER D UNE ÉQUIPE OPÉRATIONNELLE DANS LE SECTEUR SANITAIRE OU MÉDICO-SOCIAL Formation permettant l obtention d un certificat professionnel CPFFP SPÉCIALISATION EN MANAGEMENT D ÉQUIPE OPÉRATIONNELLE

Plus en détail

de vue MANAGEMENT ET GESTION DES HOMMES Le rôle de la DRH dans la conduite du changement

de vue MANAGEMENT ET GESTION DES HOMMES Le rôle de la DRH dans la conduite du changement point de vue MANAGEMENT ET GESTION DES HOMMES Le rôle de la DRH dans la conduite du changement La conduite du changement est une dimension essentielle de tout grand projet de transformation des entreprises.

Plus en détail

GUIDE DU CANDIDAT. Concours Chargés de Recherche de 2 e classe (CR2) - 2013 AGRICULTURE

GUIDE DU CANDIDAT. Concours Chargés de Recherche de 2 e classe (CR2) - 2013 AGRICULTURE AGRICULTURE ALIMENTATION ENVIRONNEMENT GUIDE DU CANDIDAT Concours Chargés de Recherche de 2 e classe (CR2) - 2013 DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES SERVICE RECRUTEMENT ET MOBILITÉ 0 SOMMAIRE Pages L ESSENTIEL...

Plus en détail

Master Ressources Humaines

Master Ressources Humaines 1 - Objectifs de formation du Master Le Master comprend deux années : Première année : Seconde année : La première année est dédiée à l acquisition des connaissances fondamentales en gestion des ressources

Plus en détail

Bien-être et Performance Collective Des risques psychosociaux au modèle de management et au bien vivre ensemble

Bien-être et Performance Collective Des risques psychosociaux au modèle de management et au bien vivre ensemble Des risques psychosociaux au modèle de management et au bien vivre ensemble Comment concilier «bienêtre» et «performance collective»? Comment aider les opérationnels à assumer leur responsabilité managériale,

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Licence professionnelle Management des organisations Spécialité Management opérationnel des entreprises Autorité

Plus en détail

La fonction publique en France

La fonction publique en France MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE édition 2013 La fonction en France Des métiers au service des citoyens les essentiels Dans la fonction, tous les agents

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Prévention des conduites addictives : des sciences sociales aux pratiques locales

Prévention des conduites addictives : des sciences sociales aux pratiques locales Colloque régional de prévention des addictions Mardi 31 mars 2015 Clermont-Ferrand Prévention des conduites addictives : des sciences sociales aux pratiques locales Appels à communication Le Pôle de référence

Plus en détail

La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM

La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM Organisation générale Une association paritaire Un conseil d administration

Plus en détail

Manuel Qualité du plateau de génotypage

Manuel Qualité du plateau de génotypage Manuel Qualité du plateau de génotypage Selon la Norme ISO 9001 : Version 2008 Référence : Manuel Qualité Gestionnaire : Responsable qualité Version Date de version Historique des modifications Version

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Aménagement urbanisme développement et prospective Finalité : Professionnelle Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir

Plus en détail

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF L IDEX DE TOULOUSE EN BREF Pourquoi des Initiatives D EXcellence (IDEX)? Depuis 18 mois, les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche ont travaillé ensemble pour répondre à l appel

Plus en détail

Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation

Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation Mastère Spécialisé Économie circulaire : les outils de l Écologie industrielle et de l Éco-conception Bac +6 Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 27/12/2013 Envoi des offres : aurelie.huby@midi-pyrenees.cci.fr Le

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Évaluation de la Grille d identification des risques psychosociaux en entreprise : l importance des déterminants individuels et organisationnelles. Michel Vézina Carole Chénard JASP 27 novembre 2013 Plan

Plus en détail

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis Version 2 : 20 juillet 2012 L expérimentation conduite par l Agence nationale de lutte contre l illettrisme

Plus en détail

La Commission des Titres d ingénieur a adopté le présent avis

La Commission des Titres d ingénieur a adopté le présent avis Avis n 2010/05-10 relatif à l habilitation de l École polytechnique fédérale de Lausanne (Suisse) à délivrer des titres d ingénieur diplômé admis par l état Objet : G : accréditation et admission par l'état

Plus en détail

2011 2012 Animateur de la démarche Lean Contrat de professionnalisation

2011 2012 Animateur de la démarche Lean Contrat de professionnalisation 2011 2012 Animateur de la démarche Lean Contrat de professionnalisation "Confrontés chaque jour à une compétition plus vive et qui se livre désormais à l'échelle de la planète, les industriels doivent

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

CATALOGUE 2015. 21 b boulevard Tellene 13007 Marseille Tél / Fax : 04 91 31 02 17 / 06 12 46 30 26 / tsalmon@wanadoo.fr

CATALOGUE 2015. 21 b boulevard Tellene 13007 Marseille Tél / Fax : 04 91 31 02 17 / 06 12 46 30 26 / tsalmon@wanadoo.fr CATALOGUE 2015 1 LE MOT DU DIRECTEUR Fort du succès de nos formations vous avez été plus nombreux à vouloir poursuivre l aventure avec TS CONSULTANT. Aussi pour satisfaire une demande continuellement forte,

Plus en détail

Table des matières CID 50... 3 CID 51... 3 CID 52... 4 CID 53... 4 CID 54... 5

Table des matières CID 50... 3 CID 51... 3 CID 52... 4 CID 53... 4 CID 54... 5 Critères des commissions interdisciplinaires du du Comité national mandat 2012-2016 Table des matières CID 50... 3 CID 51... 3 CID 52... 4 CID 53... 4 CID 54... 5 2 CID 50 Gestion de la recherche La CID

Plus en détail

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Master Management public Spécialité : GESTION DES ETABLISSEMENTS SANITAIRES ET SOCIAUX www.managementpublic.univ-cezanne.fr Aix-en-Provence : 21,

Plus en détail

Master. 1 - Objectifs de la formation. Débouchés. Management des Organisations du Secteur Sanitaire et Social MASTER MASTER 2

Master. 1 - Objectifs de la formation. Débouchés. Management des Organisations du Secteur Sanitaire et Social MASTER MASTER 2 1 - Objectifs de la formation La formation MOSSS vise à former les cadres managers, au sein d établissements privés ou publics des secteurs sanitaires, sociaux, médico-sociaux ou d organismes d insertion

Plus en détail

L Accompagnement Durable

L Accompagnement Durable L Accompagnement Durable Notre objectif: contribuer à la performance de l entreprise créatrice de valeur 1 Sept 2012 L Accompagnement Durable Notre Offre Le coaching systémique global d une organisation

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL

Pôle de compétitivité Aerospace Valley CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL Pôle de compétitivité Aerospace Valley Prestation de consultant Action Collective CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL Cahier des charges Accompagnement de PME à l international Réf. AV-2014-271 AEROSPACE VALLEY

Plus en détail

SOMMAIRE 3. PLAN D ACTIONS RELATIF AUX FONCTIONS SUPPORT... 19 4. UNITÉS MIXTES DE RECHERCHE... 26 5. POLITIQUE DE SITE... 33

SOMMAIRE 3. PLAN D ACTIONS RELATIF AUX FONCTIONS SUPPORT... 19 4. UNITÉS MIXTES DE RECHERCHE... 26 5. POLITIQUE DE SITE... 33 ANNEXE III INRA SOMMAIRE 1. PRÉSENTATION DE L ORGANISME... 1 1.1. Statut, missions... 1 1.2. Organisation générale... 2 1.3. Organisation territoriale... 4 1.4. Unités de recherche et partenariats scientifiques...

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Cadrage institutionnel : Arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters «métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation»

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

Charte pour la promotion de l égalité et la lutte contre les discriminations dans la fonction publique

Charte pour la promotion de l égalité et la lutte contre les discriminations dans la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE 17 DÉCEMBRE 2013 Charte pour la promotion de l égalité et la lutte contre les discriminations dans la fonction publique

Plus en détail

Les changements de point de vue sur le dispositif de formation / professionnalisation des IHS :

Les changements de point de vue sur le dispositif de formation / professionnalisation des IHS : Direction des Etudes Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques Formation statutaire interministérielle des IHS 2008 PRESENTATION DE L EXPERIMENTATION 2008 AUX REPRESENTANTS DE LA DGAFP,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Science politique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015 La modernisation de la gestion publique au sein des Colloque des Agents Comptables 05 juin 2015 EPSCP Frédéric Dehan Directeur Général des Services Université de Strasbourg 1) Des éléments de contexte

Plus en détail

Cahier des charges fonctionnel : Conception de l identite visuelle de la marque «Universite Paris Saclay»

Cahier des charges fonctionnel : Conception de l identite visuelle de la marque «Universite Paris Saclay» Cahier des charges fonctionnel : Conception de l identite visuelle de la marque «Universite Paris Saclay» Contexte Le projet de l Université Paris Saclay repose sur la création d une université de rang

Plus en détail

Sciences, Technologies, Santé. Sciences de la vie et de la santé SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTÉ. Entre 120 et 150 h

Sciences, Technologies, Santé. Sciences de la vie et de la santé SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTÉ. Entre 120 et 150 h Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Parcours : Sciences, Technologies, Santé Sciences de la vie et de la santé SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTÉ M1 60 ES Volume horaire étudiant : Entre 130 et190

Plus en détail

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 1 Les partis pris méthodologiques Privilégier la participation active pour une co-production Sont privilégiées les approches et méthodologies

Plus en détail

Equipe Métiers de la formation. Sciences du travail et de la société. master. Analyse du travail et développement des compétences (ATDC)

Equipe Métiers de la formation. Sciences du travail et de la société. master. Analyse du travail et développement des compétences (ATDC) 2012-2014 Equipe Métiers de la formation Professeur Guy Jobert master Sciences du travail et de la société organisé à Montpellier à l Institut de Formation des Cadres de Santé du CHU secteur sanitaire

Plus en détail

Dernière mise à jour le 11/09/15 1

Dernière mise à jour le 11/09/15 1 Libellé de l UE Libellé de l EC CM Résumés Intervenants SEMESTRE 3 UE 1 : Les politiques publiques sociales (6c) Politiques sociales (3c) Evaluation des politiques publiques des secteurs 18 h Par ce cours,

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010 Référentiel métier de Directeur(trice) des soins Ce référentiel intègre à la fois le métier Directeur(trice) des soins en établissement et celui de Directeur(trice) des soins en institut de formation paramédicale.

Plus en détail

Notre métier : Vous accompagner dans votre Projet

Notre métier : Vous accompagner dans votre Projet Notre métier : Vous accompagner dans votre Projet Formation initiale en alternance (scolaire ou apprentissage) Formation continue FORMATION INITIALE > Bac Pro Bio Industries de Transformation Accéder x

Plus en détail

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015?

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? Introduction Tour de table rapide : Établissement, discipline et thème du projet envisagée

Plus en détail

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé Domaine Santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé HES-SO, les 5 et 6 mai 2011 1 PEC Modules complémentaires santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé 1. Finalité des modules

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES

APPEL A CANDIDATURES APPEL A CANDIDATURES L objet Le présent appel à candidatures a pour objet le développement de formations à destination des salariés des professions libérales de santé, dans les domaines suivants : Accueil,

Plus en détail

La mise en place d une cellule de veille

La mise en place d une cellule de veille La mise en place d une cellule de veille Floriane Giovannini IST - Antony 24 ème Rencontres OMER Lyon, les 29-30 mars 2007 Plan de la présentation Introduction à la veille Une cellule de veille : - Pourquoi?

Plus en détail

Université de la Transformation

Université de la Transformation Université de la Transformation L E X P E R I E N C E U N I Q U E La mission de l Université de la Transformation au sein de Capgemini Consulting Accompagner l évolution des compétences et comportements

Plus en détail

Professionnalisation en FLE

Professionnalisation en FLE Formation continue à distance des professeurs de français langue étrangère Présentation du programme de formation à distance et modalités de diffusion Table des matières 1. Préambule... 4 2. Présentation

Plus en détail

NOTE DE SERVICE SG/SRH/SDDPRS/N2010-1078 Date: 31 mars 2010

NOTE DE SERVICE SG/SRH/SDDPRS/N2010-1078 Date: 31 mars 2010 MINISTERE DE L'ALIMENTATION, DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Secrétariat général Service des ressources humaines Sous-direction du développement professionnel et des relations sociales Bureau de la formation

Plus en détail

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DEES * DOSSIER DE PRÉSENTATION *Certification Professionnelle Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale Niveau I -enregistré au RNCP

Plus en détail

Formation ingénieur PAR APPRENTISSAGE. (BAC+3 à BAC+5) sous statut d apprenti. Une formation d ingénieur en alternance

Formation ingénieur PAR APPRENTISSAGE. (BAC+3 à BAC+5) sous statut d apprenti. Une formation d ingénieur en alternance Une formation d ingénieur en alternance sous statut d apprenti Formation ingénieur PAR APPRENTISSAGE (BAC+3 à BAC+5) Vous envisagez à court ou moyen terme, le recrutement d un ingénieur dans votre structure.

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC METTRE EN PLACE UNE GPEC Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Cette fiche technique aborde la mise en place d une démarche GPEC sous l angle de la description d un processus. Elle présente

Plus en détail

Dossier de presse. Contact presse : Pierrette Langlais pierrette.langlais@univ-tlse3.fr 05 61 55 62 50-06 25 54 18 57

Dossier de presse. Contact presse : Pierrette Langlais pierrette.langlais@univ-tlse3.fr 05 61 55 62 50-06 25 54 18 57 Présentation de l opération Campus à l Université Toulouse III - Paul Sabatier Point presse de Bertrand Monthubert, Président de l Université Toulouse III - Paul Sabatier Dossier de presse Contact presse

Plus en détail

Double cursus en BioInformatique. Christine Froidevaux Pr. Université Paris Sud LRI CNRS UMR 8623 et INRIA Saclay Christine.Froidevaux@u-psud.

Double cursus en BioInformatique. Christine Froidevaux Pr. Université Paris Sud LRI CNRS UMR 8623 et INRIA Saclay Christine.Froidevaux@u-psud. Double cursus en BioInformatique Christine Froidevaux Pr. Université Paris Sud LRI CNRS UMR 8623 et INRIA Saclay Christine.Froidevaux@u-psud.fr Double cursus et Interdisciplinarité Mon propre parcours

Plus en détail

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS Le Master 1 : Management Public Environnemental forme aux spécialités de Master 2 suivantes : - Management de la qualité o Parcours

Plus en détail

L évaluation des risques au travail

L évaluation des risques au travail L évaluation des risques au travail Un outil au service de vos politiques de prévention pour la santé et les RPS Connection creates value Le contexte Au cours des dernières années, la prise en compte des

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat Poursuites d études La sortie de cette formation est l insertion professionnelle même si une poursuite d études en M2 recherche en Sciences de Gestion et/ou en thèse peut être envisagée. insertion professionnelle

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION

OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION FORMATION METHODE HACCP TECHNIQUES DE BASE Uniformation Département Ressources

Plus en détail

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective dans le secteur du courtage en assurances Action collective au profit des entreprises rattachées

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CH-FO Le dialogue social et la gestion des ressources humaines

CONTRIBUTION DU CH-FO Le dialogue social et la gestion des ressources humaines CONTRIBUTION DU CH-FO Le dialogue social et la gestion des ressources humaines 1/ Les constats les plus marquants sont : - l absentéisme de courte durée qui continue d évoluer fortement et qui met sous

Plus en détail

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents :

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents : MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

Le CNRS : une grande diversité de métiers

Le CNRS : une grande diversité de métiers - Septembre 2004 Le CNRS : une grande diversité de métiers Une grande variété de métiers sont exercés dans les unités de recherche et de services du CNRS. Le CNRS compte 25 283 agents : 11 349 chercheurs,

Plus en détail

Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie

Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie APPEL A CANDIDATURES 2011 Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie Action 1.2 Date limite de soumission en ligne du dossier : 06 décembre 2010 http://www.e-cancer.fr/aap/for2011

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention,

Plus en détail

Catalogue des formations 2014. Pour les entreprises agroalimentaires. Hygiène alimentaire. Restauration commerciale. Innovation. Procédures & normes

Catalogue des formations 2014. Pour les entreprises agroalimentaires. Hygiène alimentaire. Restauration commerciale. Innovation. Procédures & normes Hygiène alimentaire Restauration commerciale Innovation Procédures & normes Réglementation Nutrition Pour développer vos compétences et celles de vos salariés. Pour maitriser et améliorer la qualité de

Plus en détail

Cohésion d Equipe - Team Building

Cohésion d Equipe - Team Building Public concerné : Cadres et cadres supérieurs. Cohésion d Equipe - Team Building Objectifs : Comprendre les mécanismes de fonctionnement d une équipe. Comprendre les rôles de chacun et le rôle de l encadreur.

Plus en détail

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé L Exploratoire raconte la «belle histoire» d un territoire engagé à maintenir et accroître le niveau de santé de toute sa population,

Plus en détail

Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire

Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire Contexte Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire Fédération des spécialités de Master des 5 pôles universitaires partenaires de la région Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

Masters OBSER VATOIRE. Sciences / Technologies / Santé OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. Université de Limoges

Masters OBSER VATOIRE. Sciences / Technologies / Santé OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. Université de Limoges Université de Limoges Masters Sciences / Technologies / Santé L'insertion professionnelle des diplômés DE Masters à l'université de Limoges Résultats par mention et par spécialité (promotion 2005-2006)

Plus en détail

Gestion des actifs et du patrimoine immobilier

Gestion des actifs et du patrimoine immobilier 06 Gestion Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de gérer mobiliers et s en vue d optimiser leur rentabilité et leur contribution à la performance économique globale de l entreprise.

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

Services informatiques aux organisations

Services informatiques aux organisations I. APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ Services informatiques aux organisations Spécialité «Solutions logicielles et applications métiers» Spécialité «Solutions d infrastructure, systèmes et réseaux»

Plus en détail

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE Finance, Contrôle des Organisations Cette spécialisation se fonde sur la nécessité de prendre des décisions et/ou d organiser les différents processus au cœur de

Plus en détail

CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI

CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI Comprendre ses propres stratégies d échec et de réussite Mettre à jour ses freins, ses propres croyances Développer son potentiel et repousser ses

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs Dix années d expérience en formation de chef de projet multimédia

Plus en détail

Formations 2014/2015

Formations 2014/2015 Institut de Formation en Soins Infirmiers Paris Saint-Joseph Département de formation continue Formations 2014/2015 «Apprendre tout au long de la vie» Notre enjeu : vous guider dans la réalisation de votre

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Master Sciences cognitives

Master Sciences cognitives Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sciences cognitives Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail