PLU d ETEL. Diagnostic MINEA. Alain Mausset - Jean-Pierre Ferrand

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLU d ETEL. Diagnostic MINEA. Alain Mausset - Jean-Pierre Ferrand"

Transcription

1 PLU d ETEL Diagnostic MINEA Alain Mausset - Jean-Pierre Ferrand Juin 2006

2 Etel, le port sur la Ria du même nom 7 Etel possède une position clé à l embouchure de la Ria 8 La Ria d Etel, un site plus qu exceptionnel 9 L une des plus petites communes du Morbihan 10 Des documents d urbanisme un peu anciens 11 Etel est une commune du littoral 12 Une commune sous pression d études et d immobilier 13 Etel, une insolation élevée et des vents du sud-ouest 14 Une géologie très homogène 15 Une urbanisation implantée sur un relief en cirque ouvert vers l ouest 16 Une hydrographie faible en dehors de la Ria et de la rivière du Sac h 17 Un territoire majoritairement urbanisé 18 Un milieu maritime riche pour la pêche à pied 19 Un milieu terrestre réduit mais bien présent près du Sac h 20 Une population qui a diminué depuis 30 ans mais qui se stabilise 21 Une croissance de l habitat qui ne compense pas la perte de population 22 Etel a encore une vocation de ville active 23 La pêche, un glorieux passé et une actualité encore bien présente 24 L activité commerciale actuelle d Etel se répartit sur quatre sites 25 Carte des commerces et des services 26 Un centre commercial et des services du quotidien, le pôle mairie-église 27 Sommaire du chapitre A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

3 Un pôle port avec des poissonneries, la coop, des cafés et de la restauration 28 Rue de la Libération, une rue principale entre deux pôles trop longue 29 Un pôle artificiel, celui de la Pl. St Louis et du Bd Charles de Gaulle 30 L activité touristique pourrait mieux faire, le potentiel est là 31 Etel est aujourd hui un port de plaisance important 32 Des activités existantes et en devenir sur la communauté de communes 33 Le secteur ostréicole est un atout pour la Ria 34 Le secteur agricole n est presque plus plus représenté à Etel 35 Des équipements administratifs très présents 36 Des équipements scolaires au rayonnement régional 37 Un bon niveau en équipements sociaux 38 Un niveau faible en équipements culturels 39 Un très bon niveau en équipements sportifs 40 Une vie associative riche et dynamique 41 Un niveau moyen en équipements touristiques 42 Etel est une commune maritime très urbanisée 43 La rive gauche de la rivière de Sac h 44 Une occupation urbaine qui s est faite à partir du port 45 Le port d origine, des constructions isolées 46 Une façade portuaire, aujourd hui peu attirante, d aspect industriel 47 L aspect industriel du port, c est l identité d Etel 48 Sommaire du chapitre A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

4 En continuité du port traditionnel, le port de plaisance 49 La façade devant le plan d eau du Pradic 50 Le terrain de football et le gymnase du Pradic 51 Le pôle nautique, un développement certain 52 La façade littorale sur la Ria, c est la richesse d Etel 53 Des infrastructures routières non hierarchisées et peu claires 54 Des quais et un littoral trop encombrés de voitures 55 Les déplacements autres qu automobiles 56 Les piétons et les cyclistes n ont pas encore une place de choix 57 Le réseau d eau potable est intercommunal 58 Pas de risques industriels et un seul risque naturel 59 Peu de servitudes contraignantes 60 Passer du diagnostic aux orientations 61 Etel possède aujourd hui une image de puissance et de courage 62 Etel, conjugue mémoire et avenir 63 Le domaine de la pêche amateur est dynamique sur le Morbihan 64 Les savoirs de la pêche et de la sécurité en mer sont présents sur Etel 66 La plaisance motorisée est bien implantée sur Etel 67 La voile et le kayak sont aussi des activités en expansion 68 Certains choix antérieurs sont regrettables 69 Beaucoup trop de résidences secondaires et trop peu de logements aidés 70 Sommaire du chapitre A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

5 Le long de la Ria, des terrains sont riches de potentialités 71 Des forces déjà en bien présence peuvent orienter fortement le PLU 72 Plus sur les hauteurs de l est, il reste d importants espaces non construits 73 L Est d Etel est indissociable de l Ouest d Erdeven 74 L urbanisation d Erdeven : deux secteurs séparés par une coupure d urbanisation 75 Coupure d urbanisation entre l ouest d Erdeven et le centre bourg 76 Donner à Erdeven et à Etel un aménagement d ensemble cohérent 77 Etendre l urbanisation d Etel vers l Est 78 De beaux espaces sont présents à cheval sur Etel et sur Erdeven 79 Mieux choisir les vocations des autres zones NA des POS 80 Pour Etel, ce ne sont donc pas les atouts qui manquent 81 Mais pour Etel, il y a aussi des obstacles 82 L environnement, c est à la fois des patrimoines et un comportement 83 Sommaire du chapitre A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

6 «Etel» : la Barre d Etel An intel : le bras de mer «Je suis ce que je serai demain.» «L identité n est pas un héritage, mais une création. Elle nous crée, et nous la créons constamment. Et nous ne la connaîtrons que demain. Mon identité est plurielle et diverse [ ]. J essaie d élever l espoir comme on élève un enfant. Pour être ce que je veux, et non ce que l on veut que je sois». Mahmoud Darwich, poète palestinien, interview dans Le Monde du 12 fév A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

7 Etel, le port sur la Ria du même nom Dans le Morbihan, Etel est une commune de Bretagne Sud, à mi-chemin entre Lorient et Auray. Au Centre du grand site dunaire Gâvres-Quiberon, Etel fait partie de la Communauté de communes de la Ria d Etel avec Belz, Erdeven et Locoal Mendon. La commune adhère au Syndicat du Pays d Auray dont le Scot est en cours d étude. La commune est proche de centres touristiques et urbains importants : Carnac : 14 km Auray : 20 km Quiberon : 26 km Lorient : 30 km Vannes : 38 km A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

8 Etel possède une position clé à l embouchure de la Ria RD 781 Le port d Etel est implanté très près de l embouchure de la Ria,même si Etel n en détient pas le territoire qui dépend d Erdeven et de Plouhinec.Cette position est intéressante pour le port car sa navigation ne pertube pas l écologie de la rivière d Etel. La rivière est en eau profonde au droit d Etel avec souvent plus de 15 m de profondeur jusqu au Pont Lorois. Le seul problème, pour la navigation, est celui de la Barre qui se forme à l embouchure. C est un banc de sable mobile qui provoque un rouleau, par gros temps, à l entrée de la Ria. Un sémaphore en rive droite, côté Plouhinec, gère les entrées et sorties des bateaux de la Ria. La Ria, l océan et la coupure de la rivière du Sac h, au nord d Etel, n autorisent que des accès routiers limités en provenance du nord-est, avec les RD 16 et RD 105. Cette situation place Etel dans une position comparable à celle d une presqu île. A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

9 La Ria d Etel, un site plus qu exceptionnel La position juste à l embouchure de la Ria permet à Etel de profiter de trois types de rivages : la Ria, l océan et la rivière. La Ria lui a permis de développer un port particulièrement à l abri même si la «Barre» à l embouchure en perturbe l entrée par mauvais temps. Une plage qui se prolonge sur Erdeven le long de la Ria et un plan d eau, celui du Pradic, fermé par une digue, donnent à la commune deux sites de baignade dont l un, Le Pradic, est particulièrement sécurisé. La rivière du Sac h, quand à elle, offre des paysages plus doux et plus proches de ceux de l intérieur. A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

10 L une des plus petites communes du Morbihan Superficie de la commune : 175 ha Population : en 1999 : hab, en 2004 : hab. Longueur du littoral sur la Ria : 1,8 km Longueur du littoral rivière du Sac h : 2 km Nombre de résidences principales : 1006 Nombre de résidences secondaires : 521 A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

11 Des documents d urbanisme un peu anciens Carte du POS scannée +limite commune Le POS actuel est l héritage de documents antérieurs : POS approuvé le 7 mars 1980 POS modifié le 14 février 1983 POS mis à jour (ZIF) le 14 février 1983 POS révisé le 27 mars 1985 POS modifié le 9 mars 1988 POS modifié le 27 septembre 1990 POS modifié le 7 février 1992 POS révisé le 27 février 1995 POS modifié le 27 octobre 1999 Le POS actuel, seul document d urbanisme contractuel et opposable au tiers, gère les usages des sols. Il a prévu de combler tous les espaces non construits sur l Est de la commune. Ces terrains, classés en zone NAa, sont donc destinés à être construits. Certains se prolongent avec un zonage NAb sur la commune voisine, d Erdeven. Pour ces derniers, seuls des plans d ensemble à cheval sur Etel et Erdeven donneront une cohérence à des projets. A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

12 Etel est une commune du littoral La proximité de l océan donne à la commune un statut de «commune du littoral». Il donne à Etel des règles spécifiques en matière d urbanisation et de protection des espaces proches du littoral. Mais ce n est pas tout, en effet Etel ne doit oublier qu elle entre dans une notion de développement équilibré d un territoire qui est bien plus vaste que le sien. Aujourd hui, l attraction des communes du littoral est très grande, mais il ne faudrait pas que cela se fasse au détriment des communes situées plus à l intérieur des terres. Le concept «d extension limitée» doit être rigoureusement appliqué, mais pour Etel, le cas de figure est différent. Les choix de développement doivent porter essentiellement sur la création d entreprises et de résidences principales dans le cadre des options du SCOT du Pays d Auray. L objectif pour Etel est double. Il s agit de redonner à la commune plus d emplois et de retrouver sa population. La vraie réussite, pour Etel et pour les communes voisines, serait de créer un pôle d emplois à l échelle du Pays d Auray et d accueillir une nouvelle population lui permettant d atteindre le seuil de habitants à moyen terme et plus de ultérieurement au lieu des habitants (2004). Etel a eu habitants, il y a quelques décennies. A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

13 Une commune sous pression d études et d immobilier La municipalité d Etel a fait réaliser de nombreuses études, sur le commerce, la restructuration du centre et du port, le tourisme, etc. A la demande du Syndicat du Pays d Auray, une importante étude de programmation est par ailleurs en cours (2006). Elle porte sur la réalisation d un pôle nautique et sur la recherche de programmes d activités liées à des entreprises ou à des équipements du domaine de la mer. De nombreux promoteurs veulent construire à Etel. Ils proposent soit des immeubles en façade de Ria, soit des lotissements stéréotypés et fortement consommateurs d espaces implantés plus à l intérieur des terres. Le PADD et le PLU devront faire la synthèse et la cohérence de ces études puis en faciliter la mise en place au niveau du foncier et des règlements d utilisation des sols. A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

14 Normales Précipitations en mm Normales Temperatures en mm Etel, une insolation élevée et des vents du sud-ouest Le climat d Etel présente les caractéristiques d une station de la frange littorale morbihannaise, avec une pluviométrie relativement faible (environ 760 mm par an), une insolation élevée (un peu plus de 2000 heures par an), une faible amplitude thermique sur l année et un régime des vents montrant une forte représentation des vents de secteur sud-ouest, puis de nord-est. On notera que l ensoleillement diminue rapidement vers l intérieur des terres, phénomène particulièrement apparent en périodes anticycloniques où le ciel est en général dégagé au-dessus d Etel alors que des bancs de cumulus se forment par convexion en cours de journée à quelques kilomètres en arrière. Corrélativement, au fond de la rivière d Etel, la pluviométrie augmente, puisqu elle atteint déjà 930 mm à Landévant. En ce qui concerne le vent, les données utilisées sont celles de la station de Lorient - Lann-Bihoué, qui se trouve dans une situation comparable et reflète, comme à Etel, l importance du régime de brises avec le basculement caractéristique entre sud-ouest et nordest. La végétation du milieu dunaire, qui comporte de nombreuses espèces méditerranéennes et atlantiques, témoigne de l existence d une sécheresse estivale parfois très marquée. Diverses plantes ne peuvent survivre que grâce à des dispositifs d adaptation à l aridité. A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

15 Une géologie très homogène La commune d Etel se situe dans le complexe métamorphique du Morbihan littoral. Le sous-sol de la commune est uniquement constitué de granit. Cette roche affleure en micro-falaises sur les promontoires du littoral et donne des sols souvent peu profonds. Au sud de la ville, des placages sableux correspondent à la partie la plus interne du massif dunaire d Erdeven. Ils surmontent le socle granitique. L épaisseur de la couche sableuse augmente en direction de la barre. La largeur du massif dunaire est à ce niveau un peu supérieure à un kilomètre. A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

16 Une urbanisation implantée sur un relief en cirque ouvert vers l ouest Le relief de la commune se présente sous la forme d une échine peu élevée (point culminant à 16 m seulement) orientée nord-ouest sud-est. Les pentes sont doucement inclinées vers la rivière du Sac h, au nord, et vers le bras principal de la rivière d Etel, à l ouest. La rivière du Sac h est un bras de mer étroit, peu profond et sinueux, bordé par de petites falaises rocheuses et dont les ramifications (étangs du Sac h et du Bignac) ont favorisé l implantation d un moulin à marée. Le bras principal de la ria d Etel, quant à lui, présente au droit de la commune un tracé relativement rectiligne. Le rivage y montre une alternance de promontoires rocheux et d anses sablo-vaseuses. Parcouru de forts courants de marée, la Ria débouche brusquement dans l océan à 1,5 km à l aval du port, après avoir traversé le massif dunaire de Plouhinec - Erdeven. La Barre d Etel se forme à l embouchure. Il est à noter que la profondeur de la rivière d Etel est importante entre le port d Etel et Pont-Lorois, puisqu elle dépasse localement une quinzaine de mètres, et que l on y trouve des tombants rocheux d un intérêt écologique exceptionnel. La partie la plus interne du territoire, au contact d Erdeven dans le secteur de Croix Izan, présente l aspect d un plateau d une hauteur moyenne de 12 à 15 m, qui se poursuit jusqu au-delà du bourg d Erdeven. Partie basse qui pourrait risquer une submersion marine RETOUR SOMMAIRE SUIVANT AER POS A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

17 Une hydrographie faible en dehors de la Ria et de la rivière du Sac h La rivière du Sac h au nord de la commune matérialise la limite entre les communes d Etel et de Belz. La rivière est coupée par un moulin à marée et remonte, vers Erdeven, selon une orientation est ouest, perpendiculaire à la Ria. Un ruisseau, au sud de la commune, prend sa source dans un étang près de Keranroué. Il est busé à sa traversé du Bd Charles de Gaulle jusqu au littoral. Un autre ru serpente d est en ouest et provoque de petites zones marécageuses dans l îlot délimité par les rues de Penester, Pierre Loti et Amiral Schwerer. Il disparait à l approche de l étang du Pradic tout en ayant matérialisé des zones humides sur son parcours. Le Ré d Etel A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

18 Un territoire majoritairement urbanisé Avec son territoire exigu et fortement urbanisé, la commune d Etel est pauvre en milieux naturels. Ceuxci présentent cependant un intérêt notable. La commune est bordée à l ouest par le tronc principal du ré d Etel, et au nord par le bras de mer du Sac h, qui s achève, à l aval, par un étang à marée. A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

19 Un milieu maritime riche pour la pêche à pied La rivière d Etel, dont la largeur est ici d environ 250 m à marée basse, présente au niveau d Etel un substrat sableux à sablo-graveleux vers l aval. L estran est recouvert à l extrême sud de la commune par un remarquable herbier à zostère marine et renferme une faune très riche, notamment des bancs de coquillages. Ce qui explique que ce secteur soit bien connu des pêcheurs à pied. Plus au nord, les fonds comportent des secteurs rocheux, avec des tombants qui hébergent une faune fixée exceptionnellement variée et abondante, faisant de ce site l un des plus remarquables du littoral français pour la faune sous-marine. Cette richesse s explique par la turbidité de l eau, qui empêche le développement de la végétation algale en profondeur, ainsi que par l abondante production planctonique de la rivière d Etel, qui transite dans ce secteur à chaque cycle de marée. Le bras de mer du Sac h, étroit, peu profond et envasé, présente des caractéristiques très différentes tout en participant lui aussi à l écosystème global de la rivière d Etel. Ces espaces maritimes sont fréquentés par de nombreux oiseaux, faciles à observer (goélands, mouettes rieuses, sternes, aigrettes, hérons, grands cormorans...) ou plus discrets (limicoles de diverses espèces, tadornes, martins-pêcheurs, etc). A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

20 Un milieu terrestre réduit mais bien présent près du Sac h Etel possède sur son territoire un petit fragment de l arrière-dune d Erdeven, dont la végétation est ici altérée par les activités humaines. La végétation de la dune fixée est très appauvrie et on trouve ponctuellement quelques espèces de la dune mobile, telles que l oyat. La présence de ce milieu est intéressante et participe fortement à l identité paysagère, puisqu elle crée des espaces ouverts. A l est de la rivière du Sac h, les pointements rocheux sont couronnés de petits massifs de lande sèche à ajonc d Europe et à bruyère cendrée. Cette végétation montre une floraison spectaculaire au printemps (ajoncs) puis en été (bruyère). Sur les terres plus riches à l abandon, ainsi que dans les haies, le fourré à prunellier prédomine. Cette végétation est assez banale mais abrite des espèces intéressantes en sous-étage (iris fétide, arum, garance voyageuse...) ainsi que de fortes populations de passereaux nicheurs. Les nombreux murets de pierres sèches ainsi que les talus hébergent une végétation riche et attrayante (mousses, fougères...) ainsi que de nombreuses espèces animales, par exemple des lézards verts et des murailles, favorisés également par l important ensoleillement. Les milieux humides sur le domaine terrestre sont rares à Etel et ne présentent pas d intérêt marqué, mais ils participent à la diversité floristique, faunistique et paysagère du territoire. Du fait de leur rareté à l échelle locale, ils méritent d être strictement protégés, en particulier le long du petit ruisseau du Ré d Etel. A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

21 Une population qui a diminué depuis 30 ans mais qui se stabilise Population (hab) Evolution de la population Population (hab) Etel compte, en 2004, habitants. Ce chiffre diminue sensiblement depuis plusieurs années avec un solde migratoire positif ( 0,23%/an) qui n arrive pas à compenser le solde naturel très fortement négatif (- 0,93 %/an). La population d Etel vieillit du fait de l installation sur la commune de retraités au fort pouvoir d achat, provoquant une hausse des prix de l immobilier et une fuite des populations jeunes, accentuant de ce fait la baisse du taux de natalité Années Le déséquilibre des tranches d âge s accroît fortement depuis 1985, date à laquelle les 4 tranches d âge ( 0-19, 20-39, 40-59, + de 60 ans ) étaient réparties uniformément autour de 25 % chacune. Aujourd hui, la population de plus de 60 ans représente 40 % des habitants d Etel, ce qui est fort comparée à la moyenne départementale de 24,5 % et nationale de 21%. % de population Evolution de la population par tranche d'age % 0-19 ans % ans % ans % 60 et + Sur son territoire de 1,75 km², Etel compte hab / km². Ce chiffre, plus fort que la moyenne régionale ou nationale (111 hab/km²), s explique par le fait que la commune, très peu étendue, est essentiellement urbaine. Il est faible par rapport à des communes urbaines. En période estivale, on estime que la population double, ce qui est peu par rapport à des stations balnéaires. La stagnation de la population permanente et son veillissement inquiètent la municipalité qui oriente ses objectifs pour contrecarrer ces tendances Années A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

22 Une croissance de l habitat qui ne compense pas la perte de population 1800 Evolution du parc immobilier En 2004, le nombre de logements était de dont 62,8 % de résidences principales, 32,5 % de résidences secondaires, 4,7 % de logements vacants. Nombre de logements Années Répartition des types de logements Résidence principale Résidence secondaire logement vacant Total logement L évolution est à la hausse mais les nouveaux logements sont destinés surtout aux résidences secondaires. En effet, le nombre de residences principales ne varie pratiquement pas depuis 1965, mise à part une très légère augmentation entre 1982 et Il s ensuit une très nette variation des répartitions en type de logements. Le taux de résidences principales chute, alors que celui des résidences secondaires augmente constamment. On assiste à Etel, à une décohabitation régulière depuis Le nombre d habitants par résidence principale est passé de 3,3 en 1962 à 2,1 en Les familles avec enfants ne restent pas sur la commune alors que les couples de retraités s installent. Les jeunes partent faire des études ailleurs et ne reviennent pas, entre autres, faute de logements. % Logement 100,0 90,0 80,0 70,0 60,0 50,0 40,0 % Résidence Principale % Résidence secondaire % Logement Vacant 71,2 % des habitants sont propriétaires de leur logement. Le nombre de logements sociaux en 1999 s élèvait à 48, soit 3 % du parc de logements. Il a augmenté de 21 % jusqu en 2004 ( 58 log, 3,6 % du parc de logement ). Ce qui ne compense pas la montée des résidences secondaires. 30,0 20,0 10,0 0, Années A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

23 Etel a encore une vocation de ville active Les actifs ne représentent que 33% de la population contre une moyenne départementale de 43% et nationale de 45%. Cette proportion faible est due à la forte présence de retraités s installant sur le littoral breton. La répartition en catégories socioprofessionnelles calque bien le modèle national avec, certes, un écart pour les artisans-commerçants-chefs d entreprises (11% à Etel, 6,4% en France) et les ouvriers (23,3% à Etel, 27,1% en France). Ces chiffres reflètent l absence d entreprises industrielles sur la commune qui emploieraient des salariés. Les résidents sont artisans, commerçants, restaurateurs. Le taux de chômage de 19,5 % beaucoup plus élevé que sur le département (11,5 %) traduit le déclin du secteur de la pêche (sardine et thon) et des dérivés industriels (conserverie) très florissants jusqu au milieu du 20ème siècle. Etel compte 336 résidents travaillant hors de la commune, à l inverse, 238 non résidents se rendent à Etel pour y travailler. ZA Belz A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

24 La pêche, un glorieux passé et une actualité encore bien présente Après un passé glorieux de pêche à la sardine au cours de la seconde moitié du 19ème siècle et l essor de la pêche au thon au début du 20ème siècle, le port d Etel décline en même temps que l activité de pêche un peu après la guerre. La criée est fermée en 1963, les 7 conserveries implantées sur la commune ferment les unes après les autres. La célèbre conserverie «le Bayon» resistera jusqu en En 1999, les bateaux des pêcheurs étellois étaient déjà immatriculés à Lorient. En 2001, le Groupement des Pêcheurs Etellois est contraint de fermer ses portes devant la diminution de la flottille. Les pêcheurs intègrent alors le Groupement des Pêcheurs Artisans Lorientais (GPAL). Actuellement, 2 pêcheurs indépendants étellois résident à Etel. Mais Etel, c est beaucoup de pêcheurs amateurs! Toutes les pêches s y pratiquent, à pied, à partir des quais, en barque sur la Ria ou au large... A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

25 L activité commerciale actuelle d Etel se répartit sur quatre sites La dispersion des commerces sur Etel est importante. Elle est sans justification spécifique ou fonctionnelle. Cependant, l histoire de la création de la ville-port possède de sa propre logique : c est un site portuaire fonctionnel sur la Ria complété par un centre de bourg sur un point haut. Ce type de schéma est commun sur le Morbihan et sur le littoral de Bretagne. Les quatre sites sont : le pôle Mairie-Eglise le pôle Port la rue de la Libération entre la mairie et le port l angle Nord-Est du plan d eau du Pradic Pôle Port Pôle Pradic Pôle Libération Pôle Mairie-Eglise A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

26 Source : Territoire en Mouvement - Jan 2005 Restauration, bar, hotellerie Loisirs, commerces balnéaires Commerces de proximité, alimentaire.. Administration, scolarité Carte des commerces et des services ETEL D EN HAUT ET ETEL D EN BAS Les Alimentation activités commerciales : 16 de la commune sont regroupées sur la rue On note une distinction entre la partie basse et haute. La Supérette partie basse : 1regroupe la majorité des commerces à vocation touristi La partie haute regroupe les «commerces ordinnaires», d alimentation, les Equipement administrations. de la personne : 13 Soins : 10 LE TOURISME Les activités touristiques se concentrent en front de mer avec des amé gaux Maison qui impliquent Loisirs un : réaménagement 23 conséquent : Le muséee des thoniers. Le Assurances, port de plaisance. Banques(5), Agences Immobilières : 12 L ancienne criée (servant aux animations festives), l office de tourisme la Automobile mer sur le port. : La 1 salle des fêtes. Les restaurants qui remontent vers le centre. Le bassin du Pradic puis la plage de Pradic. L école de voile et le gymnase. Le camping municipal (275 emplacements). Le secteur sportif au nord. Les commerces sur Etel se regroupent sur la rue de la Libération, le port, et la place Saint-Louis. La distance de 400 m entre le pôle Mairie et le port est trop grande. La distance entre le Shopi, la place Saint-Louis et la Mairie est plus faible. LES ETABLISSSEMENTS SCOLAIRES Etel se caractérise par la présence de nombreux établissements scolai lège et lycée, à proximité du front de mer, mais fermés en période estiv Le manque de supérette sur le pôle mairie est réel. Le stationnement fait aussi défaut. Sur le port, le stationnement omniprésent gêne l animation et le confort des piétons. ENJEUX EVITER UN CLIVAGE ENTRE LE CENTRE ETELOIS ET L RISTIQUE ET SAISONNIER ET CONSERVER UN LIEN FO RUE DE LA LIBERATION ET LE PORT EVITER QUE LE PORT D ETEL NE DEVIENNE UNIQUEM TION TOURISTIQUE» MAIS CONSERVE DES ACTIVITES TROUVER Ch0 Ch1 DES Ch2 SYNERGIES AER Ch5 Ch6 ENTRE Ch7 TOURISME ET ETAB D ENSEIGNEMENT ETEL - ETUDE D AMENAGEMENT, DE CIRCULATION ET DE STATIONNEMENT DU PORT ET DU CENTRE VILLE - DIA A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea TERRITOIRES EN MOUVEMENT VANNES < HORIZ

27 Un centre commercial et des services du quotidien, le pôle mairie-église Avec la partie haute de la rue de la Libération, c est la centralité de tous les jours pour les résidents d Etel avec des services et des petits commerces. Une construction récente dans un immeuble de qualité offre en rez-de-chaussée des boutiques : le Bayon. Ces commerces ne trouvent pas preneur à ce jour pour des raisons de coût du loyer et de manque de stationnement. Une pharmacie et des commerces alimentaires, ainsi que le marché du mardi matin, animent bien le secteur. Le pôle Mairie - Eglise souffre cependant d un déficit de stationnement lisible et confortable, alors que la voiture y est omniprésente. L école maternelle va déménager vers le collège, près du Pradic. A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

28 Un pôle port avec des poissonneries, la coop, des cafés et de la Le pôle du port concentre la majorité des cafés et des restaurants d Etel, deux poissonneries importantes et la coopérative maritime «le Comptoir de la Mer». Ces commerces correspondent bien à la vocation du site. L Office du tourisme a trouvé sa place, bien qu implanté à l envers d un accueil des visiteurs et surtout, mal localisé pour donner des informations générales sur la Ria et sur Etel. L aménagement historique du port a été réalisé au coup par coup avec comme priorité le fonctionnel. Toutes les constructions en avant des rues de la Glacière et du 8 mai sont venues en remblais sur le port au fur et à mesure des besoins. C est, en particulier vrai pour la nouvelle criée qui s est implantée en remblai sur le cœur du port. Cet état de fait ne correspond donc pas à des critères esthétiques de petit port de pêche traditionnel. Etel se range plutôt, aujourd hui, du côté des friches portuaires que de Sauzon! Mais c est son identité, c est même plus fort et c est certainement moins courant A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

29 Rue de la Libération, une rue principale entre deux pôles trop longue 400 m Sur un linéaire de près de 400 mètres, entre l église et le port, la rue de la Libération offre ponctuellement des boutiques, dont des restaurants et des bars, surtout vers le port en en partie basse. Quelques activités artisanales s y sont aussi implantées. La dimension de la voie est étroite si bien que la présence de stationnements et le passage des automobiles, bien qu à sens unique, réduisent les trottoirs à leur plus simple expression. Des tentatives de piétonnisation n ont rien démontré, d autant plus que la longueur de la rue entre les deux pôles est bien trop grande. Des projets d aménagement qualitatif sont en cours d étude. A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Département de la Loire-Atlantique (44) Commune de La Plaine sur Mer PLAN LOCAL D URBANISME Réunion publique de concertation 14 janvier 2013 Les étapes de l élaboration du PLU Prescription (DCM) 11/06/2009

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013 Mavilly-Mandelot 2 Elaboration du Plan Local d Urbanisme Présentation du PADD Jeudi 24 octobre 2013 LES ETAPES DE L ELABORATION PHASE 1 DIAGNOSTIC PHASE 2- PROJET COMMUNAL PHASE 3- ZONAGE ET REGLEMENT

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

QuickTime et un décompresseur sont requis pour visionner cette image. ETUDE DE CLIENTELE TOURISTIQUE DU LIMOUSIN. 7 avril 2009

QuickTime et un décompresseur sont requis pour visionner cette image. ETUDE DE CLIENTELE TOURISTIQUE DU LIMOUSIN. 7 avril 2009 ETUDE DE CLIENTELE TOURISTIQUE DU LIMOUSIN 7 avril 2009 Objectifs de l enquête Définir les caractéristiques des clientèles touristiques du Limousin : motivations, profils et comportements Mesurer leur

Plus en détail

MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE URBANISME. FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU

MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE URBANISME. FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE. URBANISME FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU Tél. 01 60 60 87 98 Fax. 01 60 60 82 55 Présent document émis le 29 Décembre

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

DRAVEIL élabore son PLU

DRAVEIL élabore son PLU DRAVEIL élabore son PLU Réunion publique de quartier DANTON -LA VILLA DOMAINE DE VILLIERS Plan Local d Urbanisme VILLE DE DRAVEIL 10 JUIN 2010 La ville dans son contexte Situation géographique 19kmausuddeParis

Plus en détail

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 1. La ville centre de Colmar 2. Les villes couronnes 3. Les pôles pluri-communaux 4. Les pôles secondaires 5. Les villages 6. En zone

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES Recherche d un candidat pour la réouverture d un restaurant à Bussière-Galant bourg

APPEL A CANDIDATURES Recherche d un candidat pour la réouverture d un restaurant à Bussière-Galant bourg 28 mai 2015 Bussière-Galant APPEL A CANDIDATURES Recherche d un candidat pour la réouverture d un restaurant à Bussière-Galant bourg Mairie de Bussière-Galant Le Bourg 87230 BUSSIERE-GALANT Tél. : 05 55

Plus en détail

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret UNE VOIRIE POUR TOUS Se déplacer autrement dans les petites et moyennes agglomérations 15 novembre 2011 CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville

Plus en détail

Les données urbaines

Les données urbaines Les données urbaines Pour les études de faisabilité, le STIF a chargé l Institut d Aménagement et d Urbanisme d Ile-de- France (IAU IdF), d analyser et d'estimer les évolutions urbaines possibles du territoire

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU PORT. Horaires d ouverture du pont de Kérino

GUIDE PRATIQUE DU PORT. Horaires d ouverture du pont de Kérino GUIDE PRATIQUE DU PORT Horaires d ouverture du pont de Kérino 2015 FONCTIONNEMENT DU BASSIN A FLOT Le port de Vannes est un bassin à flot, maintenu à une profondeur minimum de 2.10 mètres par une porte

Plus en détail

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre Quartier situé sur la commune de IFS 2 977 habitants en 2011, soit 1,3 % de la mer solida territ rités oriales ui n 2015 J O RVATO I RE Portraits de quartiers en veille active de la mer BSE Au sortir de

Plus en détail

NOTRE COMMUNE. 1. La place de la commune dans le réseau urbain de la Hongrie. Nom de la commune : Géderlak

NOTRE COMMUNE. 1. La place de la commune dans le réseau urbain de la Hongrie. Nom de la commune : Géderlak NOTRE COMMUNE 1. La place de la commune dans le réseau urbain de la Hongrie Nom de la commune : Géderlak Siège, adresse: 6334 Géderlak, Kossuth u. 95 Téléphone/télécopie : +36 78/417058 Emplacement : a)

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE RAPPORT PUBLIC DE LA COUR DES COMPTES

COMMUNIQUE DE PRESSE RAPPORT PUBLIC DE LA COUR DES COMPTES COMMUNIQUE DE PRESSE RAPPORT PUBLIC DE LA COUR DES COMPTES SUR LES ENSEIGNEMENTS DES INONDATIONS DE 2010 SUR LE LITTORAL ATLANTIQUE (XYNTHIA) ET DANS LE VAR La Cour des comptes et les trois chambres régionales

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu RÉUNION PUBLIQUE N 1 PRÉSENTATION DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL 8 Avril 2015 1 ORDRE DU JOUR 1. Qu est-ce que le Plan Local d Urbanisme 2. Présentation

Plus en détail

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005 AVIS Réf. : CWEDD/05/AV.276 Liège, le 14 mars 2005 Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Avis du CWEDD portant sur une demande de permis de lotir à Franc-Waret (FERNELMONT) L avis

Plus en détail

LES ACTIVITÉS POSSIBLES

LES ACTIVITÉS POSSIBLES LES ACTIVITÉS POSSIBLES ACTIVITES SCOLAIRES JPA Le nombre de ces activités encadrées par les animateurs varie en fonction de la durée des séjours : Nombre d activités JPA Séjour 7 jours 1 Séjour 9 jours

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

LIDO DU PETIT ET DU GRAND TRAVERS A MAUGUIO-CARNON

LIDO DU PETIT ET DU GRAND TRAVERS A MAUGUIO-CARNON Prix 2013 «Infrastructures pour la Mobilité et Biodiversité» LIDO DU PETIT ET DU GRAND TRAVERS A MAUGUIO-CARNON Aménagement et renaturation d un site naturel remarquable Psammodrome d Edwards Une dégradation

Plus en détail

PORT CROS : FORT DE L EMINENCE

PORT CROS : FORT DE L EMINENCE PORT CROS : FORT DE L EMINENCE Le mot du directeur Le Fort de l Eminence est le cadre idéal pour découvrir l île de Port-Cros, sa faune et sa flore préservée. Les séjours scolaires peuvent y être organisés

Plus en détail

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR 3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR LA MAÎTRISE DES DÉPLACEMENTS. Pour assurer un aménagement et un développement durable, la Ville de Boulogne- Billancourt souhaite mener

Plus en détail

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort Chiffres clés 1 207 emplois en moyenne sur l année 2011 dans le Territoire de Belfort*. Soit 850 emplois en équivalent temps plein (dont plus de 700 en zone urbaine). 2,4 % de l emploi total du département.

Plus en détail

Boudème Les Deux-Portes

Boudème Les Deux-Portes Le quartier de Boudème Les Deux-Portes Bienvenue chez vous! Mieux connaître son quartier pour mieux en profiter : voici, en substance, l objectif de ce fascicule conçu par la Ville de Martigues et destiné

Plus en détail

Développer sa commune

Développer sa commune N 18 juin 2008 Développer sa commune Les documents d urbanisme (1) quel document pour quel projet de territoire? Imaginer l avenir d un territoire communal ou intercommunal dans une vision durable de son

Plus en détail

DES APPARTEMENTS QUI PRIVILÉGIENT LES BEAUX VOLUMES.

DES APPARTEMENTS QUI PRIVILÉGIENT LES BEAUX VOLUMES. 0 80 800 01 11 1 06 06 9 95 5 Appel Ap el gra grat gratuit it à ppartir tir d dd un u poste post fixe du d lundi lund au samedi samedi sans sa s interruption inte uption uptio de 9 h à 21 h. h À BORDEAUX

Plus en détail

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN Quartier situé sur la commune de CAEN 4 611 habitants en 2011, soit 2 % de la population de solida territ rités oriales ui n 2015 J La Grâce de Dieu O RVATO I RE Portraits de quartiers prioritaires de

Plus en détail

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 1 Tél. : 4 91 17 57 57 Fax : 4 91 17 59 59 http://www.insee.fr TERRITOIRE CA POLE AZUR PROVENCE 5 communes, 2 chefs lieux de cantons, unité

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CARACTERE DE LA ZONE Zone faisant l objet d une protection en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur intérêt notamment du

Plus en détail

Communiqué de presse. Ivry Confluences : les permis de construire des 103 000 m² de bureaux dévoilés. Vincennes, le 3 avril 2013

Communiqué de presse. Ivry Confluences : les permis de construire des 103 000 m² de bureaux dévoilés. Vincennes, le 3 avril 2013 Communiqué de presse Vincennes, le 3 avril 2013 Ivry Confluences : les permis de construire des 103 000 m² de bureaux dévoilés En décembre dernier, Bouygues Immobilier, le groupe Brémond, Crédit Agricole

Plus en détail

- 2 - La Traduction - 2.1. - La Traduction Spatiale Révision du PLU/Commune de HAMEL

- 2 - La Traduction - 2.1. - La Traduction Spatiale Révision du PLU/Commune de HAMEL - - La Traduction -.. - La Traduction Spatiale Révision du PLU/Commune de HMEL Christophe Laborde, paysagiste - gence E.Sintive, Ludovic Durieux, architecte urbaniste Sept - PGE -. - La Traduction Spatiale

Plus en détail

L ÉCO-QUARTER DES BORDS DE SEINE S OUVRE SUR LA VILLE ET LE FLEUVE

L ÉCO-QUARTER DES BORDS DE SEINE S OUVRE SUR LA VILLE ET LE FLEUVE RENOUVELLEMENT URBAIN ECO-QUARTIER - MIXITE SOCIALE CONSTRUCTION - DOSSIER DE PRESSE Paris, le 4 septembre 2013 L ÉCO-QUARTER DES BORDS DE SEINE S OUVRE SUR LA VILLE ET LE FLEUVE SAMEDI 14 SEPTEMBRE 2013

Plus en détail

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Eco-quartier des Bergères - Cahier des Charges de la consultation d acquéreurs ILOT

Plus en détail

2.12 LOISIRS. Préambule

2.12 LOISIRS. Préambule 2.12 LOISIRS Préambule L espace ouvert naturel et aménagé d une ville et ses installations récréatives ne sont pas simplement souhaitables, mais ils s avèrent essentiels au bien-être général d une communauté.

Plus en détail

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme CRT Picardie Enquête auprès des acteurs du tourisme 1 Votre entreprise ou structure / organisme institutionnel Votre nom : Votre titre : Votre e-mail : (pour pourvoir vous envoyer le résultat de l enquête)

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Questionnaire eevm échange école ville montagne www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Répondre aux questions. Il y a 3 types de réponses en fonction des types de questions. - Questions fermées à réponse unique

Plus en détail

Le coût de construction des maisons en Pays de la Loire

Le coût de construction des maisons en Pays de la Loire Le coût de construction des s en Pays de la Loire pour les permis autorisés en 2006 Sommaire I Source, définitions et limites d utilisation p 2 II Les principaux enseignements p 3 III Qui sont les pétitionnaires

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

GUIDE. «La Cadière d Azur accessible à tous»

GUIDE. «La Cadière d Azur accessible à tous» GUIDE «La Cadière d Azur accessible à tous» Le village de La Cadière d Azur est un village perché. Les ruelles sont étroites, et il y a de nombreuses pentes. Le village possède plusieurs parkings, situés

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

LES ESPACES PRODUCTIFS

LES ESPACES PRODUCTIFS LES ESPACES PRODUCTIFS fiche d objectifs/ Plan détaillé Quels sont les principaux espaces productifs français? Comment fonctionnent-ils et évoluent-ils face à la mondialisation? Respectent-ils le développement

Plus en détail

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL 2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL Projet d Aménagement et de Développement Durable Dossier de PLU approuvé 13/26 Face à l augmentation du prix

Plus en détail

Perpignan : entre tradition et modernité

Perpignan : entre tradition et modernité La Basse - Perpignan Perpignan : entre tradition et modernité Attachée à ses influences méditerranéennes, Perpignan attire par sa douceur et son agréable cadre de vie. La plus méridionale des grandes villes

Plus en détail

Conseil d Architecture, d Urbanisme et d Environnement de la Seine-Maritime. Construire sa maison : les clefs du projet

Conseil d Architecture, d Urbanisme et d Environnement de la Seine-Maritime. Construire sa maison : les clefs du projet Conseil d Architecture, d Urbanisme et d Environnement de la Seine-Maritime Construire sa maison : les clefs du projet Conseil d Architecture, d Urbanisme et d Environnement de la Seine-Maritime Construire

Plus en détail

Mandelieu-La Napoule

Mandelieu-La Napoule Mandelieu-La Napoule Située face à la mer Méditerranée, entre Cannes et Théoule-sur-Mer, et protégée par les collines boisées du Tanneron et de l Estérel, Mandelieu-La Napoule est une ville balnéaire bénéficiant

Plus en détail

PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles

PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles I- LE PARC DES EXPOSITIONS AUJOURD HUI Bien positionné sur les classements internationaux, Paris est une destination phare du tourisme d affaires au niveau

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Assises du Tourisme Vendredi 21 novembre 2014 Pied-de-Borne

DOSSIER DE PRESSE. Assises du Tourisme Vendredi 21 novembre 2014 Pied-de-Borne DOSSIER DE PRESSE Assises du Tourisme Vendredi 21 novembre 2014 Pied-de-Borne Conseil général de la Lozère Elodie LEHNEBACH, Rue de la Rovère 48000 Mende 04 66 49 66 07 Comité dép.. du Tourisme Brigitte

Plus en détail

Magonty, un quartier tourné vers l écologie de demain

Magonty, un quartier tourné vers l écologie de demain Pessac, le 7 août 2009 Réf. : CQM-2009-30a-CV Magonty, un quartier tourné vers l écologie de demain Projet de cheminements verts Rapporteur Serge Degueil Responsable Commission Cadre de vie Yves Schmidt

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

Carré Vélizy, Vélizy-Villacoublay (78)

Carré Vélizy, Vélizy-Villacoublay (78) Carré Vélizy, Vélizy-Villacoublay (78) Dossier de presse 1 er décembre 2009 Jacques BLANCHARD, MRM Président Directeur Général Olivier LEMAISTRE, CB Richard Ellis Investors Responsable du portefeuille

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

L auto-éco-construction accompagnée pour l accession à la propriété des ménages modestes. Réunion d information le 16 novembre 2012

L auto-éco-construction accompagnée pour l accession à la propriété des ménages modestes. Réunion d information le 16 novembre 2012 L auto-éco-construction accompagnée pour l accession à la propriété des ménages modestes Réunion d information le 16 novembre 2012 1. Introduction générale 2. Projection du film «Auto-construction accompagnée

Plus en détail

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux 1 Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13 I Etat des lieux Le parc d ateliers «publics» loués aux artistes contemporains à Marseille est de : - 10 ateliers

Plus en détail

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS D 4 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Les spécificités urbanistiques du territoire vélizien soulignent l enjeu de l accessibilité de la ville aux personnes à mobilité

Plus en détail

La rigole d Hilvern, encore plus belle

La rigole d Hilvern, encore plus belle DÉVELOPPEMENT CÔTES D ARMOR D Randonnée et Espaces naturels La rigole d Hilvern, encore plus belle Le détail de 5 ans de chantier Votre Conseil général le développement, favoriser l essor de tous 1 2 1

Plus en détail

Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable. S e p t e m b r e 2 0 0 8

Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable. S e p t e m b r e 2 0 0 8 Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable S e p t e m b r e 2 0 0 8 Le PADD : un Projet Politique Le PADD : un Projet Politique L e S C O T, u n o u t i l a

Plus en détail

BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014

BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014 DOSSIER DE PRESSE BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014 Service Presse MPM Tél. : 04 88 77 62 54 / 06 32 87 51 18 / contact.presse@marseille-provence.fr BOULEVARD

Plus en détail

Réunion d information du samedi 13 juin 2015 à Etretat

Réunion d information du samedi 13 juin 2015 à Etretat Projet de parc éolien en mer de Fécamp Réunion d information du samedi 13 juin 2015 à Etretat ************************* OUVERTURE DE LA REUNION Plus d une vingtaine de personnes étaient réunies le samedi

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS ATELIER N 1 «STRATÉGIE TERRITORIALE ET AMÉNAGEMENT» Animateur des ateliers thématiques

Plus en détail

Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains

Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains Contexte Les communes littorales métropolitaines hébergent plus de 6 millions d habitants et ont

Plus en détail

Un milieu de vie à définir > imaginer

Un milieu de vie à définir > imaginer Programme particulier d urbanisme Secteur Henri-Bourassa Ouest Un milieu de vie à définir > imaginer > intégrer > partager > créer Cahier du participant ateliers de réflexion mai 2013 Introduction Le Plan

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE En préalable, Mr Mély donne lecture des actes et contrats signés lors des derniers mois A remarquer un nombre de transactions toujours

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Rueil Malmaison - 8 rue Bequet.

Rueil Malmaison - 8 rue Bequet. En coeur de ville, un art de vivre unique. Rueil Malmaison - 8 rue Bequet. une attractivité hors pair : Connexion directe avec Paris Gare RER A / Bus N 163 (vers Porte de Champerret) / Autolib Cœur de

Plus en détail

Contrat de développement territorial Coeur économique roissy terres de france etudes logements annexes. Pré diagnostic habitat.

Contrat de développement territorial Coeur économique roissy terres de france etudes logements annexes. Pré diagnostic habitat. Contrat de développement territorial Coeur économique roissy terres de france etudes logements annexes Pré diagnostic habitat Avril 2013 2 3 Sommaire Préambule pré Diagnostic référentiel foncier Villepinte

Plus en détail

5 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

5 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE 5 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ATOUTS Une situation géographique centrale dans l Est parisien en plein essor Un taux d emploi relativement important FAIBLESSES Une inadéquation entre les emplois et la population

Plus en détail

Présentation. Brest métropole océane

Présentation. Brest métropole océane Brest métropole océane Présentation Les habitants de la Communauté urbaine de Brest métropole océane se répartissent sur le territoire selon certaines caractéristiques : revenus, âge, logements, profil

Plus en détail

OPERATION INTERMINISTERIELLE VACANCES (OIV) EN CHARENTE-MARITIME

OPERATION INTERMINISTERIELLE VACANCES (OIV) EN CHARENTE-MARITIME OPERATION INTERMINISTERIELLE VACANCES (OIV) EN CHARENTE-MARITIME Mercredi 25 juin 2014 à 9h30 à l'aquarium de La Rochelle Contact presse Préfecture de la Charente-Maritime / Service départemental de la

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

plu classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative modification n 7

plu classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative modification n 7 plu modification n 7 classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative NOTICE EXPLICATIVE Ouverture à l urbanisation d une partie de la zone 2AUe des Commandières (Classement en zone

Plus en détail

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités SAGE DVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités BOCAGE RIVIERE ZONES HUMIDES TRAIT DE CÔTE D66 Réaliser des diagnostics partagés du fonctionnement hydraulique D67 Mettre

Plus en détail

Coordination Régionale LPO Pays de la Loire

Coordination Régionale LPO Pays de la Loire Coordination Régionale LPO Pays de la Loire COMITE 21 27 Avril 2010 Campagne «Tous agissons pour la nature!» Une campagne d actions concrètes pour la protection de la nature ordinaire, la nature de proximité

Plus en détail

FAVORISER LES DEPLACEMENTS ET LES TRANSPORTS LES MOINS POLLUANTS EXEMPLES, PROJETS, PROSPECTIVES

FAVORISER LES DEPLACEMENTS ET LES TRANSPORTS LES MOINS POLLUANTS EXEMPLES, PROJETS, PROSPECTIVES L EXEMPLE DE LA VILLE DE FRIBOURG ET DU QUARTIER VAUBAN EN ALLEMAGNE Responsables de 40 % des émissions de CO 2,, les transports routiers ont un impact non négligeable sur le réchauffement planétaire,

Plus en détail

Le préfet de la région Haute-Normandie, préfet de la Seine-Maritime, commandeur de la Légion d'honneur

Le préfet de la région Haute-Normandie, préfet de la Seine-Maritime, commandeur de la Légion d'honneur PRÉFET DE LA SEINE-MARITIME DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER Affaire suivie par : Cyril Teillet Tél. : 02 35 58 54 28 Fax : 02 35 58 55 63 Mél : cyril.teillet@seine-maritime.gouv.fr

Plus en détail

SCP d Architecture et d Aménagement du Territoire DESCOEUR F & C 49 rue des Salins, 63000 Clermont Fd. 7 juin 2010

SCP d Architecture et d Aménagement du Territoire DESCOEUR F & C 49 rue des Salins, 63000 Clermont Fd. 7 juin 2010 SCP d Architecture et d Aménagement du Territoire DESCOEUR F & C 49 rue des Salins, 63000 Clermont Fd Commune de Coulandon CONTRATT COMMUNAL D AMENAGEMENT DE BOURG FICHE ACTION 1 Aménagement de la route

Plus en détail

ANNEE 2015 Centre de Découverte du Monde Marin Juillet Août 2015

ANNEE 2015 Centre de Découverte du Monde Marin Juillet Août 2015 ANNEE 2015 Centre de Découverte du Monde Marin Juillet Août 2015 SOMMAIRE BIBLIOMER, UNE BIBLIOTHEQUE ITINERANTE 2 LES OBJECTIFS LE MODE DE FONCTIONNEMENT LE CONTENU PEDAGOGIQUE UNE COMMUNICATION IMPORTANTE

Plus en détail

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne Mendès France Croix Bonneau - Bourderies auriers Mairie de Chantenay Plessis Cellier - Roche Maurice Boucardière - MallèveJean Macé Salorges - Cheviré - zone portuaire E QUARTIER Sainte- Anne, contrasté,

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME BROU-SUR-CHANTEREINE 2. PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES Plan Local d'urbanisme prescrit le : 5 février 2010 Plan Local d'urbanisme arrêté le : 11 juillet 2013 Plan

Plus en détail

NOGENT-LE-ROTROU (28 - Eure-et-Loir) Redynamisation du centre commercial «Les Gauchetières» Note descriptive du projet

NOGENT-LE-ROTROU (28 - Eure-et-Loir) Redynamisation du centre commercial «Les Gauchetières» Note descriptive du projet NOGENT-LE-ROTROU (28 - Eure-et-Loir) Redynamisation du centre commercial «Les Gauchetières» Note descriptive du projet Restructuration du pôle commercial «Les Gauchetières» à Nogent-le-Rotrou_27 janvier

Plus en détail

Introduction. Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage

Introduction. Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage Introduction Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage Approche globale à l Échelle d un bâtiment Exemple : réflexion sur

Plus en détail

Château des Ducs de Bretagne, France : l accessibilité permet la réappropriation par les habitants de Nantes du château-musée

Château des Ducs de Bretagne, France : l accessibilité permet la réappropriation par les habitants de Nantes du château-musée Château des Ducs de Bretagne, France : l accessibilité permet la réappropriation par les habitants de Nantes du château-musée Thierry Mezerette FICHE D IDENTITÉ Type d établissement : château - musée Localisation

Plus en détail

L essentiel de la réforme des autorisations d urbanisme

L essentiel de la réforme des autorisations d urbanisme L essentiel de la réforme des autorisations d urbanisme Entrée en vigueur le 1 er octobre 2007 Toute demande d autorisation déposée le 1 er octobre sera soumise au nouveau dispositif. Tout dépôt de déclaration

Plus en détail

Vu le dahir du 7 kaada 1371 (30 Juillet 1952) relatif à l urbanisme et, notamment, son article 18 ;

Vu le dahir du 7 kaada 1371 (30 Juillet 1952) relatif à l urbanisme et, notamment, son article 18 ; Décret n 2-64-445 du 21 chaabane 1384 (26 décembre 1964) définissant les zones d habitat économique et approuvant le règlement général de construction applicable à ces zones. (B.O. n 2739 du 28-4-1965,

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME I - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Dispositions générales Article 2 : Conditions générales d éligibilité Article 3 : Zones littorales

Plus en détail

Qu est-ce qu un SAGE?

Qu est-ce qu un SAGE? Mercredi 6 mai 2015 Mont-de-Marsan Conférence de presse Qu est-ce qu un SAGE? Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux La recherche d un équilibre durable entre la protection des milieux aquatiques

Plus en détail

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 Le Master 2 Paysage et Aménagement est une spécialité du Master Urbanisme et Aménagement. Celui-ci est

Plus en détail

Typologie des séjours en Bourgogne en 2007 Suivi de la Demande Touristique 2007

Typologie des séjours en Bourgogne en 2007 Suivi de la Demande Touristique 2007 Typologie des séjours en Bourgogne en 2007 Suivi de la Demande Touristique 2007 1 Sommaire 1. Objectif et méthode p. 3 2. Données de cadrage : les séjours en Bourgogne en 2007, Suivi de la Demande Touristique

Plus en détail

MESURES D ACCOMPAGNEMENT

MESURES D ACCOMPAGNEMENT LIVRET VI MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DU SCOT ET SUIVI DE L ANALYSE DE LA SITUATION 127 Sommaire I DES MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DU SCOT page 126 HABITAT EQUIPEMENTS

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE Oise Tourisme TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE Ce document présente les indicateurs de l économie touristique de l Oise. Edition mai 11 www. SOMMAIRE Rédaction : Oise

Plus en détail

Sont présents 11 membres sur 18, convoqués le 12 septembre 2006,

Sont présents 11 membres sur 18, convoqués le 12 septembre 2006, Département de l Ain Arrondissement de Belley Canton de Lagnieu REPUBLIQUE FRANCAISE Liberté, Egalité, Fraternité SYNDICAT MIXTE DU DU SCHEMA DIRECTEUR BUGEY COTIERE PLAINE DE DE L AIN L AIN EXTRAIT DU

Plus en détail

Le programme BAMBINI Zones de rencontre et concertation

Le programme BAMBINI Zones de rencontre et concertation Les zones de rencontre en Ile-de-France Journée d échanges techniques Le programme BAMBINI Zones de rencontre et concertation Jean-Baptiste CARIOU Ville de Suresnes Au CNFPT Commune des Hauts-de-Seine

Plus en détail

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal FICHE SIGNALETIQUE Pays Cœur de Flandre Consultable sur www.sigale.nordpasdecalais.fr Le pays a été reconnu le 9 mars 2004 et le premier contrat a été signé le 15 décembre 2004. Il comporte 45 communes

Plus en détail

BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX

BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX 1 - Des communes inégalement desservies en terme d équipements 2 - Des pôles majeurs d attraction en terme d équipements 3 -

Plus en détail

Du diagnostic au Plan d Actions

Du diagnostic au Plan d Actions PDU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE ROYAN ATLANTIQUE (CARA) 2013-2022 Du diagnostic au Plan d Actions Réunions Publiques Automne 2012 1 Déroulé de la séance Rappel de la démarche (loi, diagnostic,

Plus en détail