PLU d ETEL. Diagnostic MINEA. Alain Mausset - Jean-Pierre Ferrand

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLU d ETEL. Diagnostic MINEA. Alain Mausset - Jean-Pierre Ferrand"

Transcription

1 PLU d ETEL Diagnostic MINEA Alain Mausset - Jean-Pierre Ferrand Juin 2006

2 Etel, le port sur la Ria du même nom 7 Etel possède une position clé à l embouchure de la Ria 8 La Ria d Etel, un site plus qu exceptionnel 9 L une des plus petites communes du Morbihan 10 Des documents d urbanisme un peu anciens 11 Etel est une commune du littoral 12 Une commune sous pression d études et d immobilier 13 Etel, une insolation élevée et des vents du sud-ouest 14 Une géologie très homogène 15 Une urbanisation implantée sur un relief en cirque ouvert vers l ouest 16 Une hydrographie faible en dehors de la Ria et de la rivière du Sac h 17 Un territoire majoritairement urbanisé 18 Un milieu maritime riche pour la pêche à pied 19 Un milieu terrestre réduit mais bien présent près du Sac h 20 Une population qui a diminué depuis 30 ans mais qui se stabilise 21 Une croissance de l habitat qui ne compense pas la perte de population 22 Etel a encore une vocation de ville active 23 La pêche, un glorieux passé et une actualité encore bien présente 24 L activité commerciale actuelle d Etel se répartit sur quatre sites 25 Carte des commerces et des services 26 Un centre commercial et des services du quotidien, le pôle mairie-église 27 Sommaire du chapitre A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

3 Un pôle port avec des poissonneries, la coop, des cafés et de la restauration 28 Rue de la Libération, une rue principale entre deux pôles trop longue 29 Un pôle artificiel, celui de la Pl. St Louis et du Bd Charles de Gaulle 30 L activité touristique pourrait mieux faire, le potentiel est là 31 Etel est aujourd hui un port de plaisance important 32 Des activités existantes et en devenir sur la communauté de communes 33 Le secteur ostréicole est un atout pour la Ria 34 Le secteur agricole n est presque plus plus représenté à Etel 35 Des équipements administratifs très présents 36 Des équipements scolaires au rayonnement régional 37 Un bon niveau en équipements sociaux 38 Un niveau faible en équipements culturels 39 Un très bon niveau en équipements sportifs 40 Une vie associative riche et dynamique 41 Un niveau moyen en équipements touristiques 42 Etel est une commune maritime très urbanisée 43 La rive gauche de la rivière de Sac h 44 Une occupation urbaine qui s est faite à partir du port 45 Le port d origine, des constructions isolées 46 Une façade portuaire, aujourd hui peu attirante, d aspect industriel 47 L aspect industriel du port, c est l identité d Etel 48 Sommaire du chapitre A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

4 En continuité du port traditionnel, le port de plaisance 49 La façade devant le plan d eau du Pradic 50 Le terrain de football et le gymnase du Pradic 51 Le pôle nautique, un développement certain 52 La façade littorale sur la Ria, c est la richesse d Etel 53 Des infrastructures routières non hierarchisées et peu claires 54 Des quais et un littoral trop encombrés de voitures 55 Les déplacements autres qu automobiles 56 Les piétons et les cyclistes n ont pas encore une place de choix 57 Le réseau d eau potable est intercommunal 58 Pas de risques industriels et un seul risque naturel 59 Peu de servitudes contraignantes 60 Passer du diagnostic aux orientations 61 Etel possède aujourd hui une image de puissance et de courage 62 Etel, conjugue mémoire et avenir 63 Le domaine de la pêche amateur est dynamique sur le Morbihan 64 Les savoirs de la pêche et de la sécurité en mer sont présents sur Etel 66 La plaisance motorisée est bien implantée sur Etel 67 La voile et le kayak sont aussi des activités en expansion 68 Certains choix antérieurs sont regrettables 69 Beaucoup trop de résidences secondaires et trop peu de logements aidés 70 Sommaire du chapitre A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

5 Le long de la Ria, des terrains sont riches de potentialités 71 Des forces déjà en bien présence peuvent orienter fortement le PLU 72 Plus sur les hauteurs de l est, il reste d importants espaces non construits 73 L Est d Etel est indissociable de l Ouest d Erdeven 74 L urbanisation d Erdeven : deux secteurs séparés par une coupure d urbanisation 75 Coupure d urbanisation entre l ouest d Erdeven et le centre bourg 76 Donner à Erdeven et à Etel un aménagement d ensemble cohérent 77 Etendre l urbanisation d Etel vers l Est 78 De beaux espaces sont présents à cheval sur Etel et sur Erdeven 79 Mieux choisir les vocations des autres zones NA des POS 80 Pour Etel, ce ne sont donc pas les atouts qui manquent 81 Mais pour Etel, il y a aussi des obstacles 82 L environnement, c est à la fois des patrimoines et un comportement 83 Sommaire du chapitre A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

6 «Etel» : la Barre d Etel An intel : le bras de mer «Je suis ce que je serai demain.» «L identité n est pas un héritage, mais une création. Elle nous crée, et nous la créons constamment. Et nous ne la connaîtrons que demain. Mon identité est plurielle et diverse [ ]. J essaie d élever l espoir comme on élève un enfant. Pour être ce que je veux, et non ce que l on veut que je sois». Mahmoud Darwich, poète palestinien, interview dans Le Monde du 12 fév A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

7 Etel, le port sur la Ria du même nom Dans le Morbihan, Etel est une commune de Bretagne Sud, à mi-chemin entre Lorient et Auray. Au Centre du grand site dunaire Gâvres-Quiberon, Etel fait partie de la Communauté de communes de la Ria d Etel avec Belz, Erdeven et Locoal Mendon. La commune adhère au Syndicat du Pays d Auray dont le Scot est en cours d étude. La commune est proche de centres touristiques et urbains importants : Carnac : 14 km Auray : 20 km Quiberon : 26 km Lorient : 30 km Vannes : 38 km A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

8 Etel possède une position clé à l embouchure de la Ria RD 781 Le port d Etel est implanté très près de l embouchure de la Ria,même si Etel n en détient pas le territoire qui dépend d Erdeven et de Plouhinec.Cette position est intéressante pour le port car sa navigation ne pertube pas l écologie de la rivière d Etel. La rivière est en eau profonde au droit d Etel avec souvent plus de 15 m de profondeur jusqu au Pont Lorois. Le seul problème, pour la navigation, est celui de la Barre qui se forme à l embouchure. C est un banc de sable mobile qui provoque un rouleau, par gros temps, à l entrée de la Ria. Un sémaphore en rive droite, côté Plouhinec, gère les entrées et sorties des bateaux de la Ria. La Ria, l océan et la coupure de la rivière du Sac h, au nord d Etel, n autorisent que des accès routiers limités en provenance du nord-est, avec les RD 16 et RD 105. Cette situation place Etel dans une position comparable à celle d une presqu île. A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

9 La Ria d Etel, un site plus qu exceptionnel La position juste à l embouchure de la Ria permet à Etel de profiter de trois types de rivages : la Ria, l océan et la rivière. La Ria lui a permis de développer un port particulièrement à l abri même si la «Barre» à l embouchure en perturbe l entrée par mauvais temps. Une plage qui se prolonge sur Erdeven le long de la Ria et un plan d eau, celui du Pradic, fermé par une digue, donnent à la commune deux sites de baignade dont l un, Le Pradic, est particulièrement sécurisé. La rivière du Sac h, quand à elle, offre des paysages plus doux et plus proches de ceux de l intérieur. A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

10 L une des plus petites communes du Morbihan Superficie de la commune : 175 ha Population : en 1999 : hab, en 2004 : hab. Longueur du littoral sur la Ria : 1,8 km Longueur du littoral rivière du Sac h : 2 km Nombre de résidences principales : 1006 Nombre de résidences secondaires : 521 A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

11 Des documents d urbanisme un peu anciens Carte du POS scannée +limite commune Le POS actuel est l héritage de documents antérieurs : POS approuvé le 7 mars 1980 POS modifié le 14 février 1983 POS mis à jour (ZIF) le 14 février 1983 POS révisé le 27 mars 1985 POS modifié le 9 mars 1988 POS modifié le 27 septembre 1990 POS modifié le 7 février 1992 POS révisé le 27 février 1995 POS modifié le 27 octobre 1999 Le POS actuel, seul document d urbanisme contractuel et opposable au tiers, gère les usages des sols. Il a prévu de combler tous les espaces non construits sur l Est de la commune. Ces terrains, classés en zone NAa, sont donc destinés à être construits. Certains se prolongent avec un zonage NAb sur la commune voisine, d Erdeven. Pour ces derniers, seuls des plans d ensemble à cheval sur Etel et Erdeven donneront une cohérence à des projets. A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

12 Etel est une commune du littoral La proximité de l océan donne à la commune un statut de «commune du littoral». Il donne à Etel des règles spécifiques en matière d urbanisation et de protection des espaces proches du littoral. Mais ce n est pas tout, en effet Etel ne doit oublier qu elle entre dans une notion de développement équilibré d un territoire qui est bien plus vaste que le sien. Aujourd hui, l attraction des communes du littoral est très grande, mais il ne faudrait pas que cela se fasse au détriment des communes situées plus à l intérieur des terres. Le concept «d extension limitée» doit être rigoureusement appliqué, mais pour Etel, le cas de figure est différent. Les choix de développement doivent porter essentiellement sur la création d entreprises et de résidences principales dans le cadre des options du SCOT du Pays d Auray. L objectif pour Etel est double. Il s agit de redonner à la commune plus d emplois et de retrouver sa population. La vraie réussite, pour Etel et pour les communes voisines, serait de créer un pôle d emplois à l échelle du Pays d Auray et d accueillir une nouvelle population lui permettant d atteindre le seuil de habitants à moyen terme et plus de ultérieurement au lieu des habitants (2004). Etel a eu habitants, il y a quelques décennies. A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

13 Une commune sous pression d études et d immobilier La municipalité d Etel a fait réaliser de nombreuses études, sur le commerce, la restructuration du centre et du port, le tourisme, etc. A la demande du Syndicat du Pays d Auray, une importante étude de programmation est par ailleurs en cours (2006). Elle porte sur la réalisation d un pôle nautique et sur la recherche de programmes d activités liées à des entreprises ou à des équipements du domaine de la mer. De nombreux promoteurs veulent construire à Etel. Ils proposent soit des immeubles en façade de Ria, soit des lotissements stéréotypés et fortement consommateurs d espaces implantés plus à l intérieur des terres. Le PADD et le PLU devront faire la synthèse et la cohérence de ces études puis en faciliter la mise en place au niveau du foncier et des règlements d utilisation des sols. A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

14 Normales Précipitations en mm Normales Temperatures en mm Etel, une insolation élevée et des vents du sud-ouest Le climat d Etel présente les caractéristiques d une station de la frange littorale morbihannaise, avec une pluviométrie relativement faible (environ 760 mm par an), une insolation élevée (un peu plus de 2000 heures par an), une faible amplitude thermique sur l année et un régime des vents montrant une forte représentation des vents de secteur sud-ouest, puis de nord-est. On notera que l ensoleillement diminue rapidement vers l intérieur des terres, phénomène particulièrement apparent en périodes anticycloniques où le ciel est en général dégagé au-dessus d Etel alors que des bancs de cumulus se forment par convexion en cours de journée à quelques kilomètres en arrière. Corrélativement, au fond de la rivière d Etel, la pluviométrie augmente, puisqu elle atteint déjà 930 mm à Landévant. En ce qui concerne le vent, les données utilisées sont celles de la station de Lorient - Lann-Bihoué, qui se trouve dans une situation comparable et reflète, comme à Etel, l importance du régime de brises avec le basculement caractéristique entre sud-ouest et nordest. La végétation du milieu dunaire, qui comporte de nombreuses espèces méditerranéennes et atlantiques, témoigne de l existence d une sécheresse estivale parfois très marquée. Diverses plantes ne peuvent survivre que grâce à des dispositifs d adaptation à l aridité. A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

15 Une géologie très homogène La commune d Etel se situe dans le complexe métamorphique du Morbihan littoral. Le sous-sol de la commune est uniquement constitué de granit. Cette roche affleure en micro-falaises sur les promontoires du littoral et donne des sols souvent peu profonds. Au sud de la ville, des placages sableux correspondent à la partie la plus interne du massif dunaire d Erdeven. Ils surmontent le socle granitique. L épaisseur de la couche sableuse augmente en direction de la barre. La largeur du massif dunaire est à ce niveau un peu supérieure à un kilomètre. A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

16 Une urbanisation implantée sur un relief en cirque ouvert vers l ouest Le relief de la commune se présente sous la forme d une échine peu élevée (point culminant à 16 m seulement) orientée nord-ouest sud-est. Les pentes sont doucement inclinées vers la rivière du Sac h, au nord, et vers le bras principal de la rivière d Etel, à l ouest. La rivière du Sac h est un bras de mer étroit, peu profond et sinueux, bordé par de petites falaises rocheuses et dont les ramifications (étangs du Sac h et du Bignac) ont favorisé l implantation d un moulin à marée. Le bras principal de la ria d Etel, quant à lui, présente au droit de la commune un tracé relativement rectiligne. Le rivage y montre une alternance de promontoires rocheux et d anses sablo-vaseuses. Parcouru de forts courants de marée, la Ria débouche brusquement dans l océan à 1,5 km à l aval du port, après avoir traversé le massif dunaire de Plouhinec - Erdeven. La Barre d Etel se forme à l embouchure. Il est à noter que la profondeur de la rivière d Etel est importante entre le port d Etel et Pont-Lorois, puisqu elle dépasse localement une quinzaine de mètres, et que l on y trouve des tombants rocheux d un intérêt écologique exceptionnel. La partie la plus interne du territoire, au contact d Erdeven dans le secteur de Croix Izan, présente l aspect d un plateau d une hauteur moyenne de 12 à 15 m, qui se poursuit jusqu au-delà du bourg d Erdeven. Partie basse qui pourrait risquer une submersion marine RETOUR SOMMAIRE SUIVANT AER POS A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

17 Une hydrographie faible en dehors de la Ria et de la rivière du Sac h La rivière du Sac h au nord de la commune matérialise la limite entre les communes d Etel et de Belz. La rivière est coupée par un moulin à marée et remonte, vers Erdeven, selon une orientation est ouest, perpendiculaire à la Ria. Un ruisseau, au sud de la commune, prend sa source dans un étang près de Keranroué. Il est busé à sa traversé du Bd Charles de Gaulle jusqu au littoral. Un autre ru serpente d est en ouest et provoque de petites zones marécageuses dans l îlot délimité par les rues de Penester, Pierre Loti et Amiral Schwerer. Il disparait à l approche de l étang du Pradic tout en ayant matérialisé des zones humides sur son parcours. Le Ré d Etel A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

18 Un territoire majoritairement urbanisé Avec son territoire exigu et fortement urbanisé, la commune d Etel est pauvre en milieux naturels. Ceuxci présentent cependant un intérêt notable. La commune est bordée à l ouest par le tronc principal du ré d Etel, et au nord par le bras de mer du Sac h, qui s achève, à l aval, par un étang à marée. A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

19 Un milieu maritime riche pour la pêche à pied La rivière d Etel, dont la largeur est ici d environ 250 m à marée basse, présente au niveau d Etel un substrat sableux à sablo-graveleux vers l aval. L estran est recouvert à l extrême sud de la commune par un remarquable herbier à zostère marine et renferme une faune très riche, notamment des bancs de coquillages. Ce qui explique que ce secteur soit bien connu des pêcheurs à pied. Plus au nord, les fonds comportent des secteurs rocheux, avec des tombants qui hébergent une faune fixée exceptionnellement variée et abondante, faisant de ce site l un des plus remarquables du littoral français pour la faune sous-marine. Cette richesse s explique par la turbidité de l eau, qui empêche le développement de la végétation algale en profondeur, ainsi que par l abondante production planctonique de la rivière d Etel, qui transite dans ce secteur à chaque cycle de marée. Le bras de mer du Sac h, étroit, peu profond et envasé, présente des caractéristiques très différentes tout en participant lui aussi à l écosystème global de la rivière d Etel. Ces espaces maritimes sont fréquentés par de nombreux oiseaux, faciles à observer (goélands, mouettes rieuses, sternes, aigrettes, hérons, grands cormorans...) ou plus discrets (limicoles de diverses espèces, tadornes, martins-pêcheurs, etc). A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

20 Un milieu terrestre réduit mais bien présent près du Sac h Etel possède sur son territoire un petit fragment de l arrière-dune d Erdeven, dont la végétation est ici altérée par les activités humaines. La végétation de la dune fixée est très appauvrie et on trouve ponctuellement quelques espèces de la dune mobile, telles que l oyat. La présence de ce milieu est intéressante et participe fortement à l identité paysagère, puisqu elle crée des espaces ouverts. A l est de la rivière du Sac h, les pointements rocheux sont couronnés de petits massifs de lande sèche à ajonc d Europe et à bruyère cendrée. Cette végétation montre une floraison spectaculaire au printemps (ajoncs) puis en été (bruyère). Sur les terres plus riches à l abandon, ainsi que dans les haies, le fourré à prunellier prédomine. Cette végétation est assez banale mais abrite des espèces intéressantes en sous-étage (iris fétide, arum, garance voyageuse...) ainsi que de fortes populations de passereaux nicheurs. Les nombreux murets de pierres sèches ainsi que les talus hébergent une végétation riche et attrayante (mousses, fougères...) ainsi que de nombreuses espèces animales, par exemple des lézards verts et des murailles, favorisés également par l important ensoleillement. Les milieux humides sur le domaine terrestre sont rares à Etel et ne présentent pas d intérêt marqué, mais ils participent à la diversité floristique, faunistique et paysagère du territoire. Du fait de leur rareté à l échelle locale, ils méritent d être strictement protégés, en particulier le long du petit ruisseau du Ré d Etel. A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

21 Une population qui a diminué depuis 30 ans mais qui se stabilise Population (hab) Evolution de la population Population (hab) Etel compte, en 2004, habitants. Ce chiffre diminue sensiblement depuis plusieurs années avec un solde migratoire positif ( 0,23%/an) qui n arrive pas à compenser le solde naturel très fortement négatif (- 0,93 %/an). La population d Etel vieillit du fait de l installation sur la commune de retraités au fort pouvoir d achat, provoquant une hausse des prix de l immobilier et une fuite des populations jeunes, accentuant de ce fait la baisse du taux de natalité Années Le déséquilibre des tranches d âge s accroît fortement depuis 1985, date à laquelle les 4 tranches d âge ( 0-19, 20-39, 40-59, + de 60 ans ) étaient réparties uniformément autour de 25 % chacune. Aujourd hui, la population de plus de 60 ans représente 40 % des habitants d Etel, ce qui est fort comparée à la moyenne départementale de 24,5 % et nationale de 21%. % de population Evolution de la population par tranche d'age % 0-19 ans % ans % ans % 60 et + Sur son territoire de 1,75 km², Etel compte hab / km². Ce chiffre, plus fort que la moyenne régionale ou nationale (111 hab/km²), s explique par le fait que la commune, très peu étendue, est essentiellement urbaine. Il est faible par rapport à des communes urbaines. En période estivale, on estime que la population double, ce qui est peu par rapport à des stations balnéaires. La stagnation de la population permanente et son veillissement inquiètent la municipalité qui oriente ses objectifs pour contrecarrer ces tendances Années A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

22 Une croissance de l habitat qui ne compense pas la perte de population 1800 Evolution du parc immobilier En 2004, le nombre de logements était de dont 62,8 % de résidences principales, 32,5 % de résidences secondaires, 4,7 % de logements vacants. Nombre de logements Années Répartition des types de logements Résidence principale Résidence secondaire logement vacant Total logement L évolution est à la hausse mais les nouveaux logements sont destinés surtout aux résidences secondaires. En effet, le nombre de residences principales ne varie pratiquement pas depuis 1965, mise à part une très légère augmentation entre 1982 et Il s ensuit une très nette variation des répartitions en type de logements. Le taux de résidences principales chute, alors que celui des résidences secondaires augmente constamment. On assiste à Etel, à une décohabitation régulière depuis Le nombre d habitants par résidence principale est passé de 3,3 en 1962 à 2,1 en Les familles avec enfants ne restent pas sur la commune alors que les couples de retraités s installent. Les jeunes partent faire des études ailleurs et ne reviennent pas, entre autres, faute de logements. % Logement 100,0 90,0 80,0 70,0 60,0 50,0 40,0 % Résidence Principale % Résidence secondaire % Logement Vacant 71,2 % des habitants sont propriétaires de leur logement. Le nombre de logements sociaux en 1999 s élèvait à 48, soit 3 % du parc de logements. Il a augmenté de 21 % jusqu en 2004 ( 58 log, 3,6 % du parc de logement ). Ce qui ne compense pas la montée des résidences secondaires. 30,0 20,0 10,0 0, Années A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

23 Etel a encore une vocation de ville active Les actifs ne représentent que 33% de la population contre une moyenne départementale de 43% et nationale de 45%. Cette proportion faible est due à la forte présence de retraités s installant sur le littoral breton. La répartition en catégories socioprofessionnelles calque bien le modèle national avec, certes, un écart pour les artisans-commerçants-chefs d entreprises (11% à Etel, 6,4% en France) et les ouvriers (23,3% à Etel, 27,1% en France). Ces chiffres reflètent l absence d entreprises industrielles sur la commune qui emploieraient des salariés. Les résidents sont artisans, commerçants, restaurateurs. Le taux de chômage de 19,5 % beaucoup plus élevé que sur le département (11,5 %) traduit le déclin du secteur de la pêche (sardine et thon) et des dérivés industriels (conserverie) très florissants jusqu au milieu du 20ème siècle. Etel compte 336 résidents travaillant hors de la commune, à l inverse, 238 non résidents se rendent à Etel pour y travailler. ZA Belz A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

24 La pêche, un glorieux passé et une actualité encore bien présente Après un passé glorieux de pêche à la sardine au cours de la seconde moitié du 19ème siècle et l essor de la pêche au thon au début du 20ème siècle, le port d Etel décline en même temps que l activité de pêche un peu après la guerre. La criée est fermée en 1963, les 7 conserveries implantées sur la commune ferment les unes après les autres. La célèbre conserverie «le Bayon» resistera jusqu en En 1999, les bateaux des pêcheurs étellois étaient déjà immatriculés à Lorient. En 2001, le Groupement des Pêcheurs Etellois est contraint de fermer ses portes devant la diminution de la flottille. Les pêcheurs intègrent alors le Groupement des Pêcheurs Artisans Lorientais (GPAL). Actuellement, 2 pêcheurs indépendants étellois résident à Etel. Mais Etel, c est beaucoup de pêcheurs amateurs! Toutes les pêches s y pratiquent, à pied, à partir des quais, en barque sur la Ria ou au large... A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

25 L activité commerciale actuelle d Etel se répartit sur quatre sites La dispersion des commerces sur Etel est importante. Elle est sans justification spécifique ou fonctionnelle. Cependant, l histoire de la création de la ville-port possède de sa propre logique : c est un site portuaire fonctionnel sur la Ria complété par un centre de bourg sur un point haut. Ce type de schéma est commun sur le Morbihan et sur le littoral de Bretagne. Les quatre sites sont : le pôle Mairie-Eglise le pôle Port la rue de la Libération entre la mairie et le port l angle Nord-Est du plan d eau du Pradic Pôle Port Pôle Pradic Pôle Libération Pôle Mairie-Eglise A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

26 Source : Territoire en Mouvement - Jan 2005 Restauration, bar, hotellerie Loisirs, commerces balnéaires Commerces de proximité, alimentaire.. Administration, scolarité Carte des commerces et des services ETEL D EN HAUT ET ETEL D EN BAS Les Alimentation activités commerciales : 16 de la commune sont regroupées sur la rue On note une distinction entre la partie basse et haute. La Supérette partie basse : 1regroupe la majorité des commerces à vocation touristi La partie haute regroupe les «commerces ordinnaires», d alimentation, les Equipement administrations. de la personne : 13 Soins : 10 LE TOURISME Les activités touristiques se concentrent en front de mer avec des amé gaux Maison qui impliquent Loisirs un : réaménagement 23 conséquent : Le muséee des thoniers. Le Assurances, port de plaisance. Banques(5), Agences Immobilières : 12 L ancienne criée (servant aux animations festives), l office de tourisme la Automobile mer sur le port. : La 1 salle des fêtes. Les restaurants qui remontent vers le centre. Le bassin du Pradic puis la plage de Pradic. L école de voile et le gymnase. Le camping municipal (275 emplacements). Le secteur sportif au nord. Les commerces sur Etel se regroupent sur la rue de la Libération, le port, et la place Saint-Louis. La distance de 400 m entre le pôle Mairie et le port est trop grande. La distance entre le Shopi, la place Saint-Louis et la Mairie est plus faible. LES ETABLISSSEMENTS SCOLAIRES Etel se caractérise par la présence de nombreux établissements scolai lège et lycée, à proximité du front de mer, mais fermés en période estiv Le manque de supérette sur le pôle mairie est réel. Le stationnement fait aussi défaut. Sur le port, le stationnement omniprésent gêne l animation et le confort des piétons. ENJEUX EVITER UN CLIVAGE ENTRE LE CENTRE ETELOIS ET L RISTIQUE ET SAISONNIER ET CONSERVER UN LIEN FO RUE DE LA LIBERATION ET LE PORT EVITER QUE LE PORT D ETEL NE DEVIENNE UNIQUEM TION TOURISTIQUE» MAIS CONSERVE DES ACTIVITES TROUVER Ch0 Ch1 DES Ch2 SYNERGIES AER Ch5 Ch6 ENTRE Ch7 TOURISME ET ETAB D ENSEIGNEMENT ETEL - ETUDE D AMENAGEMENT, DE CIRCULATION ET DE STATIONNEMENT DU PORT ET DU CENTRE VILLE - DIA A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea TERRITOIRES EN MOUVEMENT VANNES < HORIZ

27 Un centre commercial et des services du quotidien, le pôle mairie-église Avec la partie haute de la rue de la Libération, c est la centralité de tous les jours pour les résidents d Etel avec des services et des petits commerces. Une construction récente dans un immeuble de qualité offre en rez-de-chaussée des boutiques : le Bayon. Ces commerces ne trouvent pas preneur à ce jour pour des raisons de coût du loyer et de manque de stationnement. Une pharmacie et des commerces alimentaires, ainsi que le marché du mardi matin, animent bien le secteur. Le pôle Mairie - Eglise souffre cependant d un déficit de stationnement lisible et confortable, alors que la voiture y est omniprésente. L école maternelle va déménager vers le collège, près du Pradic. A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

28 Un pôle port avec des poissonneries, la coop, des cafés et de la Le pôle du port concentre la majorité des cafés et des restaurants d Etel, deux poissonneries importantes et la coopérative maritime «le Comptoir de la Mer». Ces commerces correspondent bien à la vocation du site. L Office du tourisme a trouvé sa place, bien qu implanté à l envers d un accueil des visiteurs et surtout, mal localisé pour donner des informations générales sur la Ria et sur Etel. L aménagement historique du port a été réalisé au coup par coup avec comme priorité le fonctionnel. Toutes les constructions en avant des rues de la Glacière et du 8 mai sont venues en remblais sur le port au fur et à mesure des besoins. C est, en particulier vrai pour la nouvelle criée qui s est implantée en remblai sur le cœur du port. Cet état de fait ne correspond donc pas à des critères esthétiques de petit port de pêche traditionnel. Etel se range plutôt, aujourd hui, du côté des friches portuaires que de Sauzon! Mais c est son identité, c est même plus fort et c est certainement moins courant A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

29 Rue de la Libération, une rue principale entre deux pôles trop longue 400 m Sur un linéaire de près de 400 mètres, entre l église et le port, la rue de la Libération offre ponctuellement des boutiques, dont des restaurants et des bars, surtout vers le port en en partie basse. Quelques activités artisanales s y sont aussi implantées. La dimension de la voie est étroite si bien que la présence de stationnements et le passage des automobiles, bien qu à sens unique, réduisent les trottoirs à leur plus simple expression. Des tentatives de piétonnisation n ont rien démontré, d autant plus que la longueur de la rue entre les deux pôles est bien trop grande. Des projets d aménagement qualitatif sont en cours d étude. A. Mausset - J.-P. Ferrand - Minea

Une façade portuaire, aujourd hui peu attirante, d aspect industriel

Une façade portuaire, aujourd hui peu attirante, d aspect industriel Une façade portuaire, aujourd hui peu attirante, d aspect industriel Le port d Etel, limité par des quais côté Ria et par un front urbain continu, est souvent occupé par des cafés ou des restaurants. Devant

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

Commune de Alix. Révision du PLU. Réunion Publique du 22 Septembre 2011. Diagnostic et PADD

Commune de Alix. Révision du PLU. Réunion Publique du 22 Septembre 2011. Diagnostic et PADD Commune de Alix Révision du PLU Réunion Publique du 22 Septembre 2011 Diagnostic et PADD Le cadre juridique pour élaborer un PLU - La loi Solidarité et Renouvellement Urbain (SRU) du 13 décembre 2000 -

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

ETEL. La Villa d Etel

ETEL. La Villa d Etel ETEL La Villa d Etel Au centre et au calme, le charme d une petite résidence un emplacement et un site exceptionnels pour un port de charme Etel bénéficie d une situation exceptionnelle à l orée d un des

Plus en détail

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013 Mavilly-Mandelot 2 Elaboration du Plan Local d Urbanisme Présentation du PADD Jeudi 24 octobre 2013 LES ETAPES DE L ELABORATION PHASE 1 DIAGNOSTIC PHASE 2- PROJET COMMUNAL PHASE 3- ZONAGE ET REGLEMENT

Plus en détail

RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISMED

RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISMED COMMUNE DE CHARBONNIÈRES RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISMED RÉUNION PUBLIQUE Le 25 Février 2010 P. GAUDIN Paysagiste d.p.l.g. - R. BENOIT Architecte d.p.l.g. - D. GOUIN Architecte d intérieur Membres

Plus en détail

VIII - Les dynamiques d évolution et les enjeux de développement

VIII - Les dynamiques d évolution et les enjeux de développement VIII - Les dynamiques d évolution et les enjeux de développement A ce stade de son développement, les dynamiques et les enjeux sur la commune sont multiples. Ils concernent à la fois des enjeux de développement

Plus en détail

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 Le déroulement de la soirée 1. Qu est-ce qu un PLUi? 2. Etat des lieux du territoire 3. Temps d échanges

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PLU D ESVRES-SUR-INDRE 1 SOMMAIRE INTRODUCTION P 3 ORIENTATION 1 : UN CADRE DE VIE PRESERVE ET VALORISE P 4 Protéger les espaces naturels et les paysages p 4 Préserver le territoire agricole p 4 Prendre

Plus en détail

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD)

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) LE PADD : projet d aménagement et de développement durable Il définit les orientations d urbanisme

Plus en détail

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable Ces interrogations ont servi de base à la formulation d un projet de vie communale exprimé au travers du PADD. Elaboré selon un objectif général

Plus en détail

3. Les orientations d aménagement par secteur. 07 juin 2010

3. Les orientations d aménagement par secteur. 07 juin 2010 3. Les orientations d aménagement par secteur 07 juin 200 Du 20 septembre 200 au 25 octobre 200 SOMMAIRE L OBJET DES ORIENTATIONS D AMÉNAGEMENT PAR SECTEUR 3 LA PORTÉE DES ORIENTATIONS D AMÉNAGEMENT PAR

Plus en détail

- BEAUCOURT ANALYSE DE LA CONSOMMATION DES ESPACES NATURELS, AGRICOLES ET FORESTIERS

- BEAUCOURT ANALYSE DE LA CONSOMMATION DES ESPACES NATURELS, AGRICOLES ET FORESTIERS - BEAUCOURT ANALYSE DE LA CONSOMMATION DES ESPACES NATURELS, AGRICOLES ET FORESTIERS 1. Évolution de la tache urbaine Cette analyse est basée sur le travail réalisé par la Direction Régionale de l Environnement,

Plus en détail

Phase 1: Elaboration du diagnostic

Phase 1: Elaboration du diagnostic Élaboration du SCOT du Pays Santerre Haute Somme Phase 1: Elaboration du diagnostic Fiche N 3: Economie et commerce 1. Les grandes caractéristiques socio-économiques de la population La population active

Plus en détail

6. JARJAYES - les besoins et pistes d actions

6. JARJAYES - les besoins et pistes d actions 6. JARJAYES - les besoins et pistes d actions Besoins identifiés par la commune : 1. sécuriser le carrefour des Tancs (peu de visibilité) et l accès à l arrêt de bus (le long de la RD942 très circulée)

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

Population LA VILLE ET L HOMME

Population LA VILLE ET L HOMME Saint-Jean-de-la-Ruelle constate aujourd hui une diminution de sa population. Ce phénomène est le résultat conjugué d un solde migratoire négatif la croissance urbaine touche à présent les communes les

Plus en détail

Grand jeu. Quels noms pour les lieux du futur écoquartier de Guérande?

Grand jeu. Quels noms pour les lieux du futur écoquartier de Guérande? Grand jeu Maison neuve Quels noms pour les lieux du futur écoquartier de Guérande? Plus de renseigements sur www.ville-guerande.fr Rubriques : Vivre / Urbanisme / L écoquartier Maison Neuve PROJET D ÉCOQUARTIER

Plus en détail

Rencontres communales de Frédéric SANCHEZ sur le secteur «Quevillon»

Rencontres communales de Frédéric SANCHEZ sur le secteur «Quevillon» Jeudi 2 avril 2015 Rencontres communales de Frédéric SANCHEZ sur le secteur «Quevillon» Frédéric Sanchez, Président de la Métropole Rouen Normandie se déplace sur les communes de Hautot-sur-Seine, Hénouville,

Plus en détail

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE SAINTE MARIE DES CHAMPS Elaboration du POS Prescrite le : 05.07.1978 Approuvée le : 13.01.1984 Sources : Normandie vue du ciel 1 e Modification Approuvée le

Plus en détail

PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles

PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles I- LE PARC DES EXPOSITIONS AUJOURD HUI Bien positionné sur les classements internationaux, Paris est une destination phare du tourisme d affaires au niveau

Plus en détail

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET Composition du dossier (Arrêté Ministériel du 21 août 2009) Transmis en douze exemplaires ou par voie électronique, plus deux exemplaires supplémentaires par département limitrophe concerné par le projet

Plus en détail

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Département de la Saône et Loire Commune de CIEL PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PREAMBULE LES TEXTES Article L110 du Code de l Urbanisme Le territoire français

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME PHASE DIAGNOSTIC & ETAT INITIAL DE

PLAN LOCAL D URBANISME PHASE DIAGNOSTIC & ETAT INITIAL DE RÉUNION PUBLIQUE -LE - PLAN LOCAL D URBANISME PHASE DIAGNOSTIC & ETAT INITIAL DE L ENVIRONNEMENT Commune de MENTON - Alpes-Maritimes 1 DIAGNOSTIC TERRITORIAL & ARTICULATION AVEC LES AUTRES PLANS ET PROGRAMMES

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME P.A.D.D PLAN LOCAL D URBANISME - PLAN LOCAL D URBANISME - UCEL 10 F EVRIER 2010 - Les orientations générales

PLAN LOCAL D URBANISME P.A.D.D PLAN LOCAL D URBANISME - PLAN LOCAL D URBANISME - UCEL 10 F EVRIER 2010 - Les orientations générales 1 COMMUNE D UCEL PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME DEPARTEMENT : CANTON : COMMUNE : Ardèche Vals les Bains Ucel P.A.D.D ( Projet d A ménagement et de Développement D urable) Les orientations

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Département de la Loire-Atlantique (44) Commune de La Plaine sur Mer PLAN LOCAL D URBANISME Réunion publique de concertation 14 janvier 2013 Les étapes de l élaboration du PLU Prescription (DCM) 11/06/2009

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

Plan de prévention des risques littoraux (PPRL) de la petite mer de Gâvres. Réunion Publique à Port-Louis DDTM56/SPACES/PRN

Plan de prévention des risques littoraux (PPRL) de la petite mer de Gâvres. Réunion Publique à Port-Louis DDTM56/SPACES/PRN Plan de prévention des risques littoraux (PPRL) de la petite mer de Gâvres Réunion Publique à Port-Louis DDTM56/SPACES/PRN 12 octobre 2015 Plan de prévention des risques littoraux Introduction Les littoraux

Plus en détail

3. Morphologie urbaine et consommation d espace

3. Morphologie urbaine et consommation d espace 3. Morphologie urbaine et consommation d espace Historique du développement de la commune La commune de Pouliguen, avec les limites administratives que nous connaissons aujourd hui, est véritablement née

Plus en détail

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts Soultz-Sous Sous-Forêts Plan Local d Urbanismed Première réunion r publique Lundi 18 janvier 2010 Une réunion en deux temps 1. Les règles du jeu d un PLU? 2. Quel projet pour Soultz-Sous-Forêts? Echanges

Plus en détail

COMMUNE DE BEAUZAC. Projet 6. Mai 2013. Réf : 37051

COMMUNE DE BEAUZAC. Projet 6. Mai 2013. Réf : 37051 COMMUNE DE BEAUZAC PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES Projet 6 Mai 2013 Réf : 37051 Le Plan Local d Urbanisme est l expression du projet urbain de la commune de Beauzac et constitue ainsi

Plus en détail

Les principes fondamentaux du Projet d Aménagement et de Développement Durable

Les principes fondamentaux du Projet d Aménagement et de Développement Durable Réglement du PLAN Local d Urbanisme Les principes fondamentaux du Projet d Aménagement et de Développement Durable ORGANISER UNE ÉVOLUTION DE CROL, DANS UNE LOGIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE, QUI GARANTISSE

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

VIAS MEDITERRANEE. Les chiffres clés de l offre touristique locale 2014. Office de Tourisme de Vias Offre touristique locale

VIAS MEDITERRANEE. Les chiffres clés de l offre touristique locale 2014. Office de Tourisme de Vias Offre touristique locale VIAS MEDITERRANEE Les chiffres clés de l offre touristique locale 2014 DESTINATION VIAS MEDITERRANEE > Superficie : 3 249 hectares > 5 472 habitants > 5 km de littoral > 52 448 lits touristiques marchands

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Département de la Corrèze Commune de SAINT-BONNET L ENFANTIER Elaboration du Plan Local d Urbanisme LE PADD : Projet d Aménagement et de Développement Durable «vu pour être annexé à la délibération en

Plus en détail

nous préparons l avenir

nous préparons l avenir Ensemble, nous préparons l avenir Une situation contrainte Entre l aéroport et le lac, le développement de Saint-Aignan-de-Grandlieu est soumis à des règles strictes. Commune périurbaine du sud-ouest de

Plus en détail

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19)

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) Le projet s inscrit dans une démarche durable prenant largement en compte le contexte du projet (économique, social

Plus en détail

PLAN DE REFERENCE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Commune de Plougonvelin (29)

PLAN DE REFERENCE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Commune de Plougonvelin (29) PLAN DE REFERENCE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Commune de Plougonvelin (29) Phase 3 : Orientations et scénarios d aménagement Avril 2012 Maître d Ouvrage: COMMUNE DE PLOUGONVELIN Rue des Martyrs 29217 PLOUGONVELIN

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE ORIGINAL EAU & ENVIRONNEMENT AGENCE DE PAU Hélioparc 2 Avenue Pierre Angot 64053 PAU CEDEX 9 Tel. : +33 (0)5 59 84 23 50 Fax : +33 (0)5 59 84 30 24 COMMUNE

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision.

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision. Les enjeux du territoire Le développement de Pau, de son agglomération et maintenant du Grand Pau rappelle celui de villes, d agglomérations et d aires urbaines sensiblement comparables, avec des logiques

Plus en détail

ANALYSE DE L EVOLUTION DES SURFACES ARTIFICIALISEES COMMUNE DE CHORGES

ANALYSE DE L EVOLUTION DES SURFACES ARTIFICIALISEES COMMUNE DE CHORGES ANALYSE DE L EVOLUTION DES SURFACES ARTIFICIALISEES COMMUNE DE CHORGES Novembre 2014 Chorges Contexte général La commune de Chorges est issue de l implantation des Caturiges, peuple celte, à proximité

Plus en détail

ATELIER COMMERCE ATELIER DEMOGRAPHIE

ATELIER COMMERCE ATELIER DEMOGRAPHIE ATELIER COMMERCE 1. La vitalité des centres-villes et centres-bourgs ruraux Difficulté de restauration mises aux normes Préserver le commerce local Maintien de l artisanat et des services Maintien du lien

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Loir-et-Cher Commune de Salbris Pièce 3 Plan Local d Urbanisme Orientations d Aménagement et de Programmation ECMO Sarl 1 rue Nicéphore Niepce 45700 VILLEMANDEUR Tèl : 02.38.89.87.79 Fax

Plus en détail

URBAN GREY. Devenir propriétaire à Rennes, Quartier La Courrouze. 29 appartements du 2 au 4 pièces Pour la résidence principale

URBAN GREY. Devenir propriétaire à Rennes, Quartier La Courrouze. 29 appartements du 2 au 4 pièces Pour la résidence principale Devenir propriétaire à Rennes, Quartier La Courrouze al 29 appartements du 2 au 4 pièces Pour la résidence principale La Courrouze, vivre en ville, habiter dans un parc, une résidence bien dans la ville

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME & RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ SUPPLÉMENT N O 02 Première réunion publique SOMMAIRE LE PLU P 02 - P 06 Économie P 02 Habitat P 03 Agriculture P 04 Environnement P 05 Équipement et

Plus en détail

plu classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative modification n 7

plu classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative modification n 7 plu modification n 7 classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative NOTICE EXPLICATIVE Ouverture à l urbanisation d une partie de la zone 2AUe des Commandières (Classement en zone

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

COMMUNE DE BEAUTIRAN DEPARTEMENT DE LA GIRONDE

COMMUNE DE BEAUTIRAN DEPARTEMENT DE LA GIRONDE G2C environnement Délégation Urbanisme Sud-Ouest 316 rue Henri Becquerel 11400 CASTELNAUDARY Tél : 04-68-23-06-28 / fax : 04-68-23-06-34 e-mail : castel@altereo.fr COMMUNE DE BEAUTIRAN DEPARTEMENT DE LA

Plus en détail

GEOGRAPHIE : La France

GEOGRAPHIE : La France GEOGRAPHIE : La France [La France : ce territoire qui représente une nation et qui a ses frontières est : un ETAT 22 régions, 95 départements et 60 millions d habitants + les DOM-TOM qui ont changé de

Plus en détail

1. Rapport de présentation 1.4. Etude L.111-1-4. Communauté d'agglomération du Pays de Flers. Plan Local d'urbanisme Intercommunal PLU

1. Rapport de présentation 1.4. Etude L.111-1-4. Communauté d'agglomération du Pays de Flers. Plan Local d'urbanisme Intercommunal PLU Communauté d'agglomération du Pays de Flers DEPARTEMENT DE L'ORNE AGGLOMERATION DE FLERS : UN TERRITOIRE, UNE VISION, UN PROJET AUBUSSON CALIGNY CERISY-BELLE-ETOILE FLERS LA BAZOQUE LA CHAPELLE-AU-MOINE

Plus en détail

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre Quartier situé sur la commune de IFS 2 977 habitants en 2011, soit 1,3 % de la mer solida territ rités oriales ui n 2015 J O RVATO I RE Portraits de quartiers en veille active de la mer BSE Au sortir de

Plus en détail

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Agence d Urbanisme et d Aménagement du Territoire Toulouse Aire Urbaine OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Décembre 2003

Plus en détail

Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau

Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau 1971 ST-LOUIS, GATINEAU (QUÉBEC) J8T 4H6 R.B.Q 2592 3533-93 Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau Lots 3 966 254 et 2 957 115 MISE

Plus en détail

La boucle de l Oise à Cergy. Source : Musée départemental de l éducation : «Géographie du Val d Oise».

La boucle de l Oise à Cergy. Source : Musée départemental de l éducation : «Géographie du Val d Oise». La boucle de l Oise à Cergy. Source : Musée départemental de l éducation : «Géographie du Val d Oise». 4 Intégration du Val d Oise dans la région Situé au nord-ouest de la région Ile de France, le Val

Plus en détail

Commune de Tonneins Projet d'aménagement et de Développement Durables

Commune de Tonneins Projet d'aménagement et de Développement Durables Commune de Projet d'aménagement et de Développement Durables SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 RAPPEL DES ENJEUX... 4 PREMIER AXE MAJEUR : ENVIRONNEMENT TOURISME AGRICULTURE... 5 LES ESPACES NATURELS

Plus en détail

Domaines de Certes et de Graveyron (Gironde) : Création d un pôle de connaissance, de préservation et. de valorisation de la biodiversité Aquitaine

Domaines de Certes et de Graveyron (Gironde) : Création d un pôle de connaissance, de préservation et. de valorisation de la biodiversité Aquitaine Domaines de Certes et de Graveyron (Gironde) : Création d un pôle de connaissance, de préservation et de valorisation de la biodiversité Aquitaine Samedi 15 février 2014 Le site Le domaine de Certes-Graveyron

Plus en détail

Partie II : Consommation d espaces naturels, agricoles et forestiers

Partie II : Consommation d espaces naturels, agricoles et forestiers Partie II : Consommation d espaces naturels, agricoles et forestiers 91 Sommaire Partie II A. Analyse de la consommation d espaces naturels, agricoles et forestiers 93 1. Préambule... 93 2. Evolution de

Plus en détail

Plan local d'urbanisme

Plan local d'urbanisme Direction Tél. : 05 46 30 34 générale 00 Fax : 05 46 30 34 09 des www.agglo-larochelle.fr services techniques contact@agglo-larochelle.fr Service Études Urbaines Plan local d'urbanisme Pièce N 3 Saint

Plus en détail

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL 2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL Projet d Aménagement et de Développement Durable Dossier de PLU approuvé 13/26 Face à l augmentation du prix

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal

Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal 1/ 40 Phase 1 : Diagnostic territorial et Etat Initial de l Environnement Réunion publique Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal Plan d intervention 2/ 40 1.

Plus en détail

Le marché foncier des Côtes d Armor Observatoire des terrains à bâtir en lotissement en 2014

Le marché foncier des Côtes d Armor Observatoire des terrains à bâtir en lotissement en 2014 Le marché foncier des Côtes d Armor Observatoire des terrains à bâtir en lotissement en 2014 OBSERVATOIRE DE L ACCESSION SOCIALE Sommaire La production de lotissements en 2014 p.2 Les lots vendus en 2014

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Prenant la suite du Plan d Occupation des Sols (POS) actuel, le Plan Local d Urbanisme (PLU) formalise les intentions d aménagement de la ville de Villiers-sur-Marne pour les 10-15

Plus en détail

Plan Local. D Urbanisme. Pièce n 4 ORIENTATIONS PARTICULIERES D AMENAGEMENT COMMUNE DE LE GUA

Plan Local. D Urbanisme. Pièce n 4 ORIENTATIONS PARTICULIERES D AMENAGEMENT COMMUNE DE LE GUA Plan Local D Urbanisme Pièce n 4 ORIENTATIONS PARTICULIERES D AMENAGEMENT COMMUNE DE LE GUA SECTEUR «BELLES EZINES» - zones AU et 1AU Le parti d aménagement retenu : 1. Une composition urbaine assurant

Plus en détail

Révision générale du plan local d urbanisme

Révision générale du plan local d urbanisme Révision générale du plan local d urbanisme Qu est ce qu un plan local d urbanisme? Le PLU est un outil d'aménagement et de gestion de l'espace qui permet de planifier, maîtriser et ordonner l'organisation

Plus en détail

2.2 LE SECTEUR RUE AUBOIN/PORTE POUCHET

2.2 LE SECTEUR RUE AUBOIN/PORTE POUCHET 2.2 LE SECTEUR RUE AUBOIN/PORTE POUCHET 2.2.1 CONTEXTE, ENJEUX La recomposition urbaine du secteur délimité par les boulevards Périphérique, Victor Hugo et du Général Leclerc - dit «Triangle» - est un

Plus en détail

3. ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION

3. ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION 3. ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION 2 Secteur 1 AU a : Stade/Ecole I. Contexte et objectifs Contexte Installé en rive Est de la Commune de Gréasque, le périmètre proposé à l aménagement dessine,

Plus en détail

Les villages, les villes

Les villages, les villes p28-29 Les villages, les villes Notre commune compte-t-elle plus ou moins de 2 000 habitants? Si elle compte plus de 2 000 habitants, c est une ville. Si elle compte moins de 2 000 habitants, c est un

Plus en détail

Les parcs, jardins et espaces naturels de Gestel

Les parcs, jardins et espaces naturels de Gestel Septembre 2008 Les parcs, jardins et espaces naturels de Gestel TYPES D ESPACES NOM QUARTIER NUMERO Parc urbain Domaine du Lain Centre ville 20 Espace sportif Parc des sports Centre ville 21 Espace sportif

Plus en détail

Développer SEs PROJETS

Développer SEs PROJETS Développer SEs PROJETS chefs d entreprises ET SALARIés, CHOISISSEZ LES OLONNES, Un CADRE DE VIE PRIVIléGIé pour toute la famille UN PÔLE économique dynamique RELIé PAR LE TGV ET LA FIBRE OPTIQUE UNE VILLE

Plus en détail

ORLY-SUR-MORIN PLU PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES ÉTUDES

ORLY-SUR-MORIN PLU PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES ÉTUDES ORLY-SUR-MORIN PLU PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES ÉTUDES Document Établi le 25 juillet 2013 La Loi Engagement National pour l'environnement a défini le contenu du Projet d'aménagement

Plus en détail

Figure 12 : Sites NATURA 2000

Figure 12 : Sites NATURA 2000 Figure 12 : Sites NATURA 2000 THEMA Environnement 21 Figure 13 : Carte - sites naturels sensibles THEMA Environnement 22 2.5.1.5 Les arrêtés de protection de biotope En limite nord-ouest du territoire

Plus en détail

1-1 Saint-Étienne-du-Bois - 2 465 habitants Créer un espace public fédérateur Création d une médiathèque, de 18 logements locatifs, 4 logements en accession et 4 commerces. Donner une «place» au centre-bourg.

Plus en détail

Le commerce de proximité dans l Intra Muros Eléments de diagnostic

Le commerce de proximité dans l Intra Muros Eléments de diagnostic Le commerce de proximité dans l Intra Muros Eléments de diagnostic Problématique : Depuis 2004, on observe une perte de dynamisme commercial sur le secteur de l Intra-Muros avec une augmentation du nombre

Plus en détail

142 Atlas des Paysages de Wallonie

142 Atlas des Paysages de Wallonie 142 Atlas des Paysages de Wallonie Herve Battice Bourgs ruraux de Herve - Battice Superficie totale de l aire (ha) 1 697 Superficie agricole (ha) 304 Terres arables (%) 3 Prairies (%) 93 Vergers productifs

Plus en détail

Mimizan-Plage. Résidence de Tourisme. Littoral des Landes (40)

Mimizan-Plage. Résidence de Tourisme. Littoral des Landes (40) Mimizan-Plage Résidence de Tourisme Littoral des Landes (40) Mimizan, une station balnéaire idéale Surnommée «la Perle de la Côte d Argent», Mimizan est l une des plus importantes stations balnéaires de

Plus en détail

Le Caféier / Saint-Denis

Le Caféier / Saint-Denis Résidence Le Caféier / Saint-Denis Île de la Réunion contact@outremer-residences.fr www.outremer-residences.fr 1- Résidence Le Caféier 31 Rue de la Bourgogne 97490 Sainte-Clotilde Ile de la Réunion Sommaire

Plus en détail

SEMINAIRE DU 17 JUIN 2010

SEMINAIRE DU 17 JUIN 2010 SCOT sur le périmètre de la Conférence du Pays du Saint-Quentinois SEMINAIRE DU 17 JUIN 2010 Présentation des grandes lignes du diagnostic et de l él état initial de l environnementl Le contenu du SCOT

Plus en détail

SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON D OULCHY-LE-CHATEAU

SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON D OULCHY-LE-CHATEAU SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON D OULCHY-LE-CHATEAU Diagnostic préalable au Document d Aménagement Commercial Décembre 2012 1 SOMMAIRE INTRODUCTION.........3 1. ENJEUX

Plus en détail

LA NAVETTE DES PLAGES

LA NAVETTE DES PLAGES LA NAVETTE DES PLAGES Laissez-vous conduire, c est gratuit, pratique et écologique MISE EN PLACE DʼUN NOUVEAU SYSTEME DE NAVETTE GRATUITE AVEC UNE OFFRE DE PARKINGS RELAIS La Navette des Plages 2 bus facilement

Plus en détail

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 Révision du SCoT du Pays Segréen Réunion publique lundi 30 novembre 2015 Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 SOMMAIRE Point d étape / avancement du SCoT Présentation du projet

Plus en détail

2.4 LE SECTEUR BAC D ASNIERES/VALITON/PETIT

2.4 LE SECTEUR BAC D ASNIERES/VALITON/PETIT 2.4 LE SECTEUR BAC D ASNIERES/VALITON/PETIT Orientations d aménagement par secteur Dossier de PLU Décembre 2015 33 2.4.1 CONTEXTE, ENJEUX Situé en frange de ville, le secteur du Bac d Asnières/Valiton-Petit

Plus en détail

GOLFE DU MORBIHAN (56) IMMOBILIER LMNP

GOLFE DU MORBIHAN (56) IMMOBILIER LMNP GOLFE DU MORBIHAN (56) LES ÎLES DU MORBIHAN - Résidence de TOURISME IMMOBILIER LMNP un EMPLACEMENT EXCEPTIONNEL BADEN, LA COMMUNE AUX 4 ÎLES A mi-chemin entre les deux pôles urbains de Vannes, ville d

Plus en détail

Concours architectural. Habiter avec la mer

Concours architectural. Habiter avec la mer DOSSIER DE PRESSE Concours architectural La commune de Noirmoutier-en-l Ile a proposé aux étudiants et aux professionnels de l architecture un concours d idées Concours imaginez d idées l'habitat noirmoutrin

Plus en détail

SYNTHESE ET ACTUALISATION DES DYNAMIQUES REMARQUABLES DU TERRITOIRE

SYNTHESE ET ACTUALISATION DES DYNAMIQUES REMARQUABLES DU TERRITOIRE LIVRET I SYNTHESE ET ACTUALISATION DES DYNAMIQUES REMARQUABLES DU TERRITOIRE 5 Sommaire I SYNTHESE page 5 II REACTUALISATION FEVRIER 2006 : DYNAMIQUES REMARQUABLES DU TERRITOIRE page 18 III DIAGNOSTIC

Plus en détail

Sauveterre-de-Guyenne. Eléments d'analyse et enjeux Organisation économique du territoire. PLU Phase 1 - diagnostic

Sauveterre-de-Guyenne. Eléments d'analyse et enjeux Organisation économique du territoire. PLU Phase 1 - diagnostic SauveterredeGuyenne Eléments d'analyse et enjeux Organisation économique du territoire PLU Phase 1 diagnostic Agglomération bordelaise Libourne CastillonlaBataille SteFoylaGrande Bergerac SauveterredeGuyenne

Plus en détail

Développer SEs PROJETS

Développer SEs PROJETS Développer SEs PROJETS chefs d entreprises ET SALARIés, CHOISISSEZ LES OLONNES, Un CADRE DE VIE PRIVIléGIé pour toute la famille UN PÔLE économique dynamique RELIé PAR LE TGV ET LA FIBRE OPTIQUE UNE VILLE

Plus en détail

2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural

2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural 2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural f Petits collectifs à Francheville cellaire minimal de 500 m² et une hauteur maximale de 12 m. La commune veut également concentrer le développement dans

Plus en détail

augmenter la population d environ 400 habitants dans les 10 prochaines années ;

augmenter la population d environ 400 habitants dans les 10 prochaines années ; Le Projet d Aménagement et de Développement Durable (P.A.D.D.) du Plan Local d Urbanisme (P.L.U.) exprime les orientations générales d aménagement et d urbanisme retenues par la commune. Le P.A.D.D. constitue

Plus en détail

FICHE II. 6 Aménagement d un espace de détente et de convivialité dans le jardin du presbytère à La Bruyère

FICHE II. 6 Aménagement d un espace de détente et de convivialité dans le jardin du presbytère à La Bruyère DESCRIPTION DU PROJET Le jardin de la cure, planté de quelques très beaux arbres remarquables, témoigne de l élégance discrète des propriétés de notables d autrefois. La commune a le souhait de préserver

Plus en détail

101. CHAMP D APPLICATION ET RÈGLE GÉNÉRALE Les dispositions du présent chapitre : 1 o s appliquent à toutes les zones;

101. CHAMP D APPLICATION ET RÈGLE GÉNÉRALE Les dispositions du présent chapitre : 1 o s appliquent à toutes les zones; CHAPITRE XI : STATIONNEMENT HORS-RUE 101. CHAMP D APPLICATION ET RÈGLE GÉNÉRALE Les dispositions du présent chapitre : 1 o s appliquent à toutes les zones; 2 o s appliquent à toute nouvelle construction

Plus en détail

Résidence Les terrasses de solène. AGDE - MéDitErrAnéE

Résidence Les terrasses de solène. AGDE - MéDitErrAnéE Résidence Les terrasses de solène AGDE - MéDitErrAnéE LE DÉPARTEMENT DE L HÉRAULT ATTIRE PLUs DE 1 000 NOUVEAUX HABITANTs PAR MOIs (source INsEE) Avec 130 km de littoral, des paysages à couper le souffle,

Plus en détail

Livre blanc des territoires girondins Diagnostic Contribution de la commune de Lacanau

Livre blanc des territoires girondins Diagnostic Contribution de la commune de Lacanau Livre blanc des territoires girondins Diagnostic Contribution de la commune de Lacanau Dans le cadre du diagnostic réalisé par les services du Conseil départemental sur le territoire médocain, la commune

Plus en détail

Réunion publique du 14 Juin 2011. Équo-quartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées

Réunion publique du 14 Juin 2011. Équo-quartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées Réunion publique du 14 Juin 2011 Équoquartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées Les temps du projet de la Remise CONCERTATION pendant toute la phase d élaboration du projet Les temps

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES Recherche d un candidat pour la réouverture d un restaurant à Bussière-Galant bourg

APPEL A CANDIDATURES Recherche d un candidat pour la réouverture d un restaurant à Bussière-Galant bourg 28 mai 2015 Bussière-Galant APPEL A CANDIDATURES Recherche d un candidat pour la réouverture d un restaurant à Bussière-Galant bourg Mairie de Bussière-Galant Le Bourg 87230 BUSSIERE-GALANT Tél. : 05 55

Plus en détail