Ecole de la Deuxième Chance Marseille

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ecole de la Deuxième Chance Marseille"

Transcription

1 Ecole de la Deuxième Chance Marseille FONCTIONNEMENT TYPE DES ANTENNES DE l E2C MARSEILLE Juillet

2 1. Un fonctionnement déjà éprouvé Dans le cadre de sa mission assurer, par l éducation et la formation, l insertion professionnelle de jeunes adultes de 18 à 25 ans sans diplôme ni qualification et sortis du système scolaire traditionnel depuis au moins un an l Ecole de la Deuxième Chance de Marseille s est engagée dans une extension territoriale de ses activités. Depuis sa création, l E2C de Marseille a accueilli près de jeunes et son taux de sorties positives s élève à près de 57%. Depuis fin 2013, les activités de l Ecole se développent dans trois antennes, autour du siège de l Ecole : 1. Le siège social de Saint-Louis, qui reste, avec 565 stagiaires suivis en 2013, de très loin la plus grosse localisation E2C de France en termes de nombre de jeunes (191 stagiaires inscrits au 1er janvier et 374 entrés durant l année) ; 2. l antenne Montolieu (13002) où 62 stagiaires ont été suivis par l équipe pédagogique de l E2C en 2013 (en partenariat avec le CIERES) ; 3. l antenne des Marronniers (13010) où, au terme de la première année pleine de fonctionnement, 55 stagiaires ont été suivis en 2013 (en partenariat avec Formation & Métiers et le CIERES). L inauguration officielle de cette antenne Sud de l E2C Marseille a eu lieu le 21 novembre Cette antenne a été créée grâce à un partenariat conclu, pour cinq ans, avec la Fondation du Crédit Agricole Alpes Provence ainsi qu avec Formation et Métier, qui accueille l antenne de l E2C dans ses locaux au 31, boulevard de Saint-Loup, dans le 10è arrondissement. 4. l antenne Ouest-Provence, localisée à Istres en partenariat avec Espace Formation, où 53 stagiaires ont été suivis en 2013, en forte progression relativement à Cette progression la plus forte jamais connue sur le territoire depuis 2006, s explique notamment par l ouverture du site de Miramas, inauguré le 4 octobre 2013, en présence du sous-préfet d Istres et du Maire de Miramas, mairie qui a mis les locaux de l antenne à disposition de l Ecole après une lourde réhabilitation. Pourquoi des antennes? De 1998 à fin décembre 2013, plus de jeunes sont devenus stagiaires de l Ecole de la Deuxième Chance. L ouverture progressive des antennes de l E2C vise à toucher un plus grand nombre de jeunes de jeunes adultes pour répondre en vraie grandeur au problème : chaque année, dans l aire métropolitaine marseillaise, on estime que à jeunes sortent du système scolaire sans diplôme ni qualification. L E2C utilise sa plateforme de formation individualisée EDA-E2C pour l ensemble de ses stagiaires, qu ils soient basés dans les locaux de Saint-Louis ou dans les antennes de l Ecole. Ainsi, les stagiaires inscrits dans les antennes EDA bénéficient des mêmes dossiers pédagogiques (en fonction de leur niveau à l entrée) et des mêmes approches pédagogiques que ceux proposés par l E2C depuis plus de 15 ans, même si les accompagnateurs mobilisés dans ces antennes ne sont pas salariés par l Ecole, mais par ses partenaires (associations, organismes de Juillet

3 formation). Les formateurs sélectionnés sont formés par l E2C. Au total, quels que soient la localisation de l antenne et le profil de l accompagnateur, les équipes de l Ecole peuvent suivre en temps réel la vitesse de progression de chaque stagiaire et apporter, lors des séquences de remédiation organisées à Saint-Louis, les réponses les plus appropriées en fonction des problèmes rencontrés. Les stagiaires des antennes sont ainsi suivis par leur accompagnateur Antenne, un formateur expert et un chargé de mission Entreprise à Saint-Louis. L impact des pratiques professionnelles des accompagnateurs présents dans les salles reste toutefois déterminant pour les progressions pédagogiques des stagiaires. Les problématiques de mobilité sont également prises en compte. L E2C organise le déplacement des stagiaires entre un point de rendez-vous proche de leur domicile (par exemple leur antenne, dans le cas des Marronniers ou la gare routière d Istres, dans le cas de l antenne Ouest-Provence) et Saint-Louis. A titre d exemple, pour le territoire Ouest- Provence, ces déplacements sont mis en œuvre grâce à un partenariat conclu avec un intervenant relevant du champ de l économie sociale et solidaire : l association Transport Mobilité Solidarité (Istres, Miramas, voire Martigues, Fos ). 2. Les principes pédagogiques et organisationnels Les trois antennes en fonctionnement à ce jour peuvent accueillir, chacune, au maximum 30 jeunes en simultané, répartis en trois groupes de 10 (voir emploi du temps type en annexe), ce qui représente un volume de 50 jeunes suivis chaque année par antenne. La qualité et la densité de l accompagnement proposé dans ces antennes et dans les locaux de l E2C de Marseille sont déterminantes pour la réussite du projet. Ainsi, le parcours des stagiaires est organisé comme suit dans les antennes de l E2C : Un tiers du temps en entreprise, selon le principe de l alternance, près du lieu de résidence des stagiaires. Un tiers du temps en formation dans l antenne proche du lieu de résidence des jeunes concernés, Un tiers du temps en formation dans les locaux de l E2C à Saint-Louis, Les regroupements organisés à Saint-Louis permettent de travailler : Sur la progression pédagogique, en approfondissant avec les formateurs experts les thématiques sur lesquelles les stagiaires peuvent rencontrer des difficultés. Sur l émergence du projet professionnel et sur les techniques de recherche d emploi ; Sur la résolution des problèmes qu ils rencontrent en périphérie de la formation (logement, santé, problèmes judiciaires ) ; Sur le travail sur les aptitudes et attitudes transversales indispensables pour une insertion sociale et professionnelle réussie (participation aux projets pédagogiques, activités sportives et communautaires ). Juillet

4 L approche pédagogique L approche pédagogique du dispositif E2C à Marseille est bien entendu la même, que les stagiaires soient inscrits dans les antennes ou au siège social de l Ecole, à Saint-Louis. Au premier rang des principes de fonctionnement se trouvent : Le principe de pédagogie de la réussite : le stagiaire n a pas de note, ni de programme «commun», le stagiaire ne se voit que progresser dans le système des ceintures et des classeurs ou pochettes individuelles. L objectif général consiste ici à ne pas reproduire les notions de sanctions, de mauvaises performances et d échec ; Le principe de pédagogie participative, la communication entre les stagiaires et les formateurs du groupe est constante, certains contenus de cours (textes notamment) peuvent provenir du choix d un stagiaire ; Le principe de l individualisation dans le groupe, les stagiaires rentrent par petit groupe en Etape d Intégration (E.I.). Cette période leur permet progressivement de réacquérir un rythme de travail ; Le principe d unité de lieu est appliqué aux antennes exactement comme à Saint-Louis : les stagiaires sont toujours dans la même antenne et les remédiations et entretiens individuels se déroulent dans les mêmes lieux à Saint- Louis, Le principe d équipes pédagogiques pluridisciplinaires est conservé : la densité de l accompagnement y est la même, tout au long du parcours de chaque stagiaire et ce jusqu à un an après leur sortie ; Le principe de l individualisation. Chaque stagiaire possède un «portefeuille de compétences» qui permet de mesurer ses progrès pédagogiques et socioprofessionnels, exactement comme les stagiaires de Saint-Louis. Le principe de l alternance (et les objectifs des différentes périodes d alternance durant le parcours) est au cœur de l action de formation de l E2C ; il est exactement respecté dans le fonctionnement des antennes. Le parcours pédagogique, comme les contenus, est celui proposé par l E2C depuis La seule modification relevant, pour les stagiaires, d un changement d emploi du temps. Dès son arrivée, chaque jeune passe un test de positionnement. Le résultat de ce test permet de déterminer la séquence par laquelle il devra débuter. Puis les jeunes suivent le parcours de formation à leur rythme, en semi autonomie, mais encadrés par un accompagnateur et par les formateurs experts de l E2C. Juillet

5 L Etape d intégration et son objectif L entrée dans le parcours pédagogique de l E2C se fait par une Etape d Intégration (E.I). Cette phase d intégration, d une durée de six semaines, a pour objet de permettre au stagiaire : De rentrer progressivement dans une formation à plein temps (leur emploi du temps est adapté et les déplacements sont pris en charge par l E2C) ; De connaître l E2C Marseille (ses règles de fonctionnement, les matières de la remise à niveau, l alternance) ; De décider si l E2C correspond à leur projet. L étape d intégration permet à l E2C de réaliser les «évaluations diagnostiques» nécessaires à la conception du parcours. Ces évaluations concernent d abord le niveau réel de maîtrise des savoirs fondamentaux, mais aussi le degré de construction du projet professionnel et l étendue des freins qui obèrent les efforts de certains stagiaires. Elles sont individuelles et ou collectives dans toutes les matières (sauf le sport) et prennent la forme d entretiens avec le chargé de mission entreprise et la «vie collective.» L étape d intégration permet aussi à l E2C de vérifier si le stagiaire possède les pré requis pour entrer dans l école. Il s agit : D un niveau de compréhension minimum à l oral et à l écrit en français pour comprendre les consignes permettant la remise à niveau ; Du respect de règles (règlement intérieur de l école) ; De la présence et de l implication dans sa formation ; De la motivation nécessaire pour «supporter» une formation professionnelle à plein temps. Une commission de fin d étape d intégration progressive est organisée lors de la sixième semaine afin d analyser le résultat global des évaluations. Elle décide de la poursuite du parcours, en accord avec le prescripteur (les missions locales sont invitées à chaque commission). Au terme de l étape d intégration, chaque stagiaire signe un «contrat pédagogique» dans lequel il s engage à devenir progressivement «acteur» de son parcours et bénéficie d une rémunération A.S.P. Le suivi des progressions Le suivi de la progression pédagogique du stagiaire est ponctuelle et strictement individualisée. Il est assuré, conjointement : Par l accompagnateur dans l antenne qui vérifie régulièrement les résultats des stagiaires obtenus à chaque exercice ou dossier, Par le formateur référent de l E2C qui valide ces mêmes exercices ou dossiers. Cependant la plateforme EDA propose également aux experts des outils de suivi et de reporting performants qui leur permettent d avoir le maximum d informations sur le stagiaire. Ces outils permettent par exemple à l expert de connaître quels sont les points de cours qui ont pu poser problème à un stagiaire. A partir de ces informations, il est alors possible de planifier l activité du stagiaire pendant sa remédiation à l E2C de façon totalement individualisée et pour chaque matière. Mais le rôle que jouent les accompagnateurs présents dans les salles est tout aussi important puisqu ils vont orienter Juillet

6 la progression des stagiaires et les aider sur les problèmes qu ils pourraient rencontrer sur la plateforme. Le rôle de l accompagnateur L activité de l accompagnateur EDA est l un des éléments clef pour le bon fonctionnement d une antenne car il va être en charge des principaux aspects responsables de la réussite du projet sur les aspects suivants : L animation : il est le garant de la cohésion du groupe, il est donc capable de mener le projet dans le cadre défini au préalable, de motiver le groupe, de gérer les conflits, de créer un phénomène d osmose dans l antenne. Chaque accompagnateur suit 10 à 12 stagiaires. L accompagnement social : le travail d écoute est très important pour le public cible de l Ecole de la Deuxième Chance, à ce titre l accompagnateur doit dépister les problèmes personnels de chaque stagiaire et les orienter vers les services adaptés aux différentes situations (en lien avec l équipe Vie Collective de l E2C). La pédagogie : d un bon niveau général, l accompagnateur doit maîtriser l outil informatique. Il possède des connaissances dans les savoirs de base en français et en mathématiques afin de venir en aide aux stagiaires sur des problèmes de compréhension d un l énoncé voire répondre aux questions les plus simples des stagiaires. Au niveau pédagogique, l accompagnateur dispose de contenus complémentaires fournis par les formateurs experts qui permettent à tous instants de diriger les stagiaires vers des exercices ou des cours supplémentaires qui permettront des approches pédagogiques différentes face à des difficultés de compréhension des concepts. Le suivi de la formation : l accompagnateur suit et retranscrit la progression pédagogique de chaque stagiaire jour après jour au travers d un document informatisé et fait parvenir aux formateurs experts les bilans sur la progression des stagiaires ainsi que son avis sur l acquisition des compétences et ceci pour chaque stagiaire. Il assure aussi le suivi des présences et des éventuels justificatifs nécessaires. Le travail d équipe : l accompagnateur EDA n est pas seul devant les stagiaires et peut à tout moment demander des informations ou de l aide sur la pédagogie aux formateurs experts, mais il doit aussi informer les différents services correspondants de l école des problèmes auxquels il peut être confronté. Par exemple pour des problèmes personnels, de santé, de comportement, la vie collective doit être informée, pour des problèmes liés au projet professionnel, aux stages en entreprise le tuteur se tournera vers le chargé de mission entreprise, ou encore pour des problèmes techniques liés à l informatique, l accompagnateur contactera le Service nouvelles technologies de l Ecole. L entreprise : l accompagnateur doit aider les stagiaires dans leurs rapports de stage, dans la mise en forme du CV et la rédaction des lettres de motivation, en lien étroit avec le chargé de mission entreprise. La maintenance : l accompagnateur est aussi garant du bon fonctionnement du matériel, de la petite maintenance de la déclaration et du suivi des interventions de premier niveau et de la signalisation de tous les problèmes liés à l utilisation de la plateforme EDA-E2C. Juillet

7 Le rôle du formateur expert Le formateur expert a les mêmes missions que l accompagnateur, il est basé à Saint-Louis et accompagne les stagiaires des antennes lorsque ceux-ci sont à Saint-Louis. Il travaille main dans la main avec l accompagnateur. Le rôle du chargé de mission Entreprise Le Chargé de Mission Entreprise accompagne les stagiaires sur la définition de leur projet professionnel, leur trouve des stages en entreprise permettant d effectuer l alternance. Le chargé de mission est rattaché au Pôle Entreprise de l E2C, basé à Saint-Louis. 3. Modèle de fonctionnement d une antenne : La localisation des antennes ; locaux et configuration Les antennes de Montolieu (13002) et de Miramas/Ouest Provence sont installées dans des locaux mis à disposition par les villes. Celle des Marronniers, ouverte fin 2012, a été créée grâce à un partenariat conclu, pour cinq ans, avec la Fondation du Crédit Agricole Alpes Provence ainsi qu avec l association Formation et Métier afin d offrir une formation innovante dans les quartiers sud de la ville. D une façon générale, le local d une antenne a une surface moyenne de 100 m² qui se répartissent environ comme suit : 80m² pour la salle de formation, 10m² pour le bureau des accompagnateurs, 10m² pour les circulations et sanitaires. La salle de formation est équipée de 12 ordinateurs multimédias connectés à Internet. La configuration idéale est la suivante, de sorte que le tuteur puisse suivre facilement le travail de chaque stagiaire. Table centrale La durée d utilisation des salles Les locaux mis à disposition sont utilisés cinq jours par semaine, du lundi au vendredi. L équipement informatique des antennes Chaque antenne est équipée en postes informatiques, casques, imprimante et accès réseau pour permettre aux stagiaires d utiliser la plateforme EDA-E2C. Juillet

8 ANNEXE - 1 Emploi du temps type d une antenne (30 stagiaires) Semaine du au Groupe EDA 1 Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Séquence 1 Formation à Saint-Louis Formation en Antenne Formation en Antenne Formation en Antenne Formation à Saint-Louis Séquence 2 Formation à Saint-Louis Formation en Antenne Formation en Antenne Formation en Antenne Formation à Saint-Louis Séquence 3 Séquence 4 Formation à Saint-Louis Formation en Antenne Projets Formation en Antenne Formation à Saint-Louis pédagogiques Saint-Louis Formation à Saint-Louis Formation en Antenne Formation en Antenne Formation à Saint-Louis Groupe EDA 2 -> stage du... Au Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Séquence 1 Séquence 2 Stage Stage Stage Stage Stage Stage Stage Stage Stage Stage Séquence 3 Séquence 4 Stage Stage Stage Stage Stage Stage Stage Stage Stage Stage Groupe EDA 3 Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Séquence 1 Formation en Antenne Formation à Saint-Louis Formation en Antenne Formation à Saint-Louis Formation en Antenne Séquence 2 Formation en Antenne Formation à Saint-Louis Formation en Antenne Formation à Saint-Louis Formation en Antenne Séquence 3 Séquence 4 Formation en Antenne Formation à Saint-Louis Projets Formation à Saint-Louis Formation en Antenne pédagogiques Saint-Louis Formation en Antenne Formation à Saint-Louis Formation à Saint-Louis Formation en Antenne Juillet

9 ANNEXE - 2 Compte de charges Annuel type d une antenne E2C Compte de charges 60 Achats Achats fournitures non stockées Charges externes Sous-traitance générale Entretien, réparations Primes d'assurances Autres charges externes Transports et déplacement Frais de télécom et postaux, abonnements Salaires et charges Salaires et traitements Charges sociales (y compris taxes sur salaires, impôts et taxes) TOTAL CHARGES Juillet

10 ANNEXE - 3 Localisation des stagiaires de l E2C : 2011 à 2013 Total E2C Marseille Effectifs inscrits au 1 er janvier Stagiaires entrés dans l année Total stagiaires suivis Antenne Ouest-Provence Effectifs inscrits au 1 er janvier Stagiaires entrés dans l année Total stagiaires suivis Antenne de Montolieu Effectifs inscrits au 1 er janvier Stagiaires entrés dans l année Total stagiaires suivis Antenne des Marronniers Effectifs inscrits au 1 er janvier Stagiaires entrés dans l année Total stagiaires suivis Juillet

dossier de partenariat

dossier de partenariat l école de la 2 ème chance de marseille Insertion professionnelle et sociale de jeunes adultes sans diplôme dossier de partenariat edito Un enjeu sociétal L emploi et la professionnalisation des jeunes

Plus en détail

7DEPARTEMENT DES VOSGES

7DEPARTEMENT DES VOSGES Direction des finances - 7DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil général Réunion du 14 décembre 2011 «L accès à l'emploi des jeunes» Dispositif «Jeunes Prêts à Bosser» M. Leclerc,

Plus en détail

Formation linguistique des migrants

Formation linguistique des migrants Centre de Ressources POLITIQUE DE LA VILLE 2014 Formation linguistique des migrants Coordinateurs et formateurs : cinq stages pour acquérir des méthodes et améliorer sa pratique www.crpve91.fr 1 Sommaire

Plus en détail

Présentation E2C Marseille

Présentation E2C Marseille 21 mai 2010 Présentation Marseille Les enjeux en France En France environ 150 000 jeunes quittent chaque année le système scolaire sans qualification ni diplôme (soit 17% d une classe d âge). Dans les

Plus en détail

Maire. objectifs. 4 grands axes, le mot du. Chers Pisciacaises, Chers Pisciacais, Karl Olive

Maire. objectifs. 4 grands axes, le mot du. Chers Pisciacaises, Chers Pisciacais, Karl Olive Bienvenue à le mot du Maire Chers Pisciacaises, Chers Pisciacais, Notre jeunesse pisciacaise a désormais un lieu bien à elle où elle va pouvoir vivre ses passions, découvrir un nombre important d activités

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE Commission «Emploi, qualification et revenus du travail» Réunion du 16 octobre 2009 -------------------------- Demandes d accès à des données au titre de l article 7 bis de la loi n 51-711 du 7 juin 1951

Plus en détail

BULLETIN D INFO N 4 juin 2016

BULLETIN D INFO N 4 juin 2016 BULLETIN D INFO N 4 juin 2016 «PRESTATIONS D ORIENTATION PROFESSIONNELLE» La Région LRMP, chef de file de la formation et de l orientation professionnelle des demandeurs d emploi a souhaité déployer sur

Plus en détail

Positionnement compétences clés

Positionnement compétences clés Préambule à l intention des utilisateurs : Positionnement compétences clés Cette épreuve de pré positionnement est conçue en complément de la carte compétences clés. Elle s appuie sur toute la phase d

Plus en détail

master métiers de la communication

master métiers de la communication université sciences humaines et sociales - lille 3 année universitaire 2014-2015 master métiers de la communication Communication et Développement des Territoires master 1 - master 2 objectifs de la formation

Plus en détail

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination»

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» 79 Axe prioritaire 3 Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» Priorité

Plus en détail

ASP secrétariat médical

ASP secrétariat médical ASP secrétariat médical Mise en page Suzie Desmarais Pavillon L Argile 918, Ladouceur Joliette (Québec) J6E 3W7 Téléphone : 450 758-3630 poste 25000 Télécopieur : 450 755-7012 Courriel : argile@cssamares.qc.ca

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Arrêté du 26 juin 2012 relatif à l autorisation d animer les stages de sensibilisation à la sécurité routière NOR : INTS1226881A Publics

Plus en détail

à Rioz FORMATION 2016 OFFRE DE Association du Pays des 7 Rivières

à Rioz FORMATION 2016 OFFRE DE Association du Pays des 7 Rivières à Rioz Organisme de formation pour adultes OFFRE DE FORMATION 2016 Maison de Pays Association du Pays des 7 Rivières Maison de Pays - Place du Souvenir Français - BP 26-70190 RIOZ Tél. : 03 84 91 90 37

Plus en détail

Enquête annuelle de suivi du programme Adultes-relais SYNTHÈSE NATIONALE

Enquête annuelle de suivi du programme Adultes-relais SYNTHÈSE NATIONALE Enquête annuelle de suivi du programme Adultes-relais SYNTHÈSE NATIONALE Octobre 2015 Sommaire 1. Le programme Adultes-Relais...3 Présentation du programme adultes-relais pour l année 2014... 4 Les domaines

Plus en détail

Ecole de la Deuxième Chance de Marseille

Ecole de la Deuxième Chance de Marseille L Ecole de la Deuxième Chance de Marseille, tout comme l ensemble des dispositifs de deuxième chance existant en Europe, est un instrument de lutte contre l exclusion par l éducation. L éducation est cruciale

Plus en détail

Formation des membres des CE Pôle Politique du travail

Formation des membres des CE Pôle Politique du travail Formation des membres des CE Dossier d agrément Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi Pôle Politique du travail 23/25, rue Borde 132285 MARSEILLE

Plus en détail

Règlement d'admission

Règlement d'admission Règlement d'admission concernant la formation d'éducateur spécialisé 1. Définition de la profession et du contexte de l intervention des éducateurs spécialisés Selon l arrêté du 20 Juin 2007 relatif au

Plus en détail

REGLEMENT. des. Equipes. Pluridisciplinaires (EP) - Juin 2009 -

REGLEMENT. des. Equipes. Pluridisciplinaires (EP) - Juin 2009 - REGLEMENT des Equipes Pluridisciplinaires (EP) - Juin 2009-1 Préambule La loi n 2008-1249 du 1er décembre 2008 généralisant le revenu de solidarité active (RSA) et réformant les politiques d insertion,

Plus en détail

Le RSA mode d emploi. > Édition 2016. Le guide du revenu de solidarité active (RSA) en Ille-et-Vilaine. Pour connaître vos droits et devoirs lorsque

Le RSA mode d emploi. > Édition 2016. Le guide du revenu de solidarité active (RSA) en Ille-et-Vilaine. Pour connaître vos droits et devoirs lorsque Le RSA mode d emploi Le guide du revenu de solidarité active (RSA) en Ille-et-Vilaine > Édition 2016 Pour connaître vos droits et devoirs lorsque vous percevez le RSA Ille-et-Vilaine, la vie à taille humaine

Plus en détail

Institut Méditerranéen du Sport de l Animation et du Tourisme

Institut Méditerranéen du Sport de l Animation et du Tourisme Institut Méditerranéen du Sport de l Animation et du Tourisme Centre national de formation agréé F.F.T Agrément Jeunesse et Sport CQP-AMT BP JEPS APT DE JEPS TENNIS DES JEPS TENNIS FORMATION CONTINUE NOS

Plus en détail

La structure s adresse aux judoka scolarisés sur le secteur de Jolimont (lycée technique, lycée professionnel et collège).

La structure s adresse aux judoka scolarisés sur le secteur de Jolimont (lycée technique, lycée professionnel et collège). POLE ESPOIRS JUDO MIDI PYRENEES TOULOUSE Maison du judo, chemin Cassaing, 31500 Toulouse 05 34 25 41 75-05 61 58 39 98 secretariat@liguempjudo.fr PRESENTATION GENERALE Le Pôle Espoirs Judo et le Centre

Plus en détail

Cahier des charges d achat de formation

Cahier des charges d achat de formation Cahier des charges d achat de formation MISE EN CONCURRENCE POUR : LE SECTEUR EQUESTRE Dans le cadre du Plan de formation mutualisé interentreprises du FAFSEA Région : NORD PAS DE CALAIS / PICARDIE CDC

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Belfort, le 03 juin 2014

DOSSIER DE PRESSE. Belfort, le 03 juin 2014 DOSSIER DE PRESSE Belfort, le 03 juin 2014 La Maison départementale des personnes handicapées mise à l honneur par un plaidoyer «Un collectif d associations de personnes en situation de handicap reconnait

Plus en détail

Formation infirmière 2015/2016

Formation infirmière 2015/2016 Formation infirmière 2015/2016 PLAN DE LA PRESENTATION La profession infirmière o La formation infirmière Présentation de l institut de formation La profession infirmière Exercice professionnel nécessite

Plus en détail

AVERTISSEMENT CONTRAT DE TÉLÉTRAVAIL

AVERTISSEMENT CONTRAT DE TÉLÉTRAVAIL AVERTISSEMENT Ce modèle de lettre ou de contrat vous est proposé gratuitement par Smic-horaire et ne dispense en aucun cas de consulter un professionnel pour adapter ses règles au cas par cas.aux besoins

Plus en détail

Convention de partenariat entre. L ARMEE DE TERRE Commandement militaire de l Ile-de-France L ACADEMIE DE VERSAILLES

Convention de partenariat entre. L ARMEE DE TERRE Commandement militaire de l Ile-de-France L ACADEMIE DE VERSAILLES Convention de partenariat entre L ARMEE DE TERRE Commandement militaire de l Ile-de-France et L ACADEMIE DE VERSAILLES entre les soussignés : ACADEMIE DE VERSAILLES Rectorat Boulevard de Lesseps 78017

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Table ronde. sur l insertion professionnelle des femmes en difficulté. et visite de l association ADAGE

DOSSIER DE PRESSE. Table ronde. sur l insertion professionnelle des femmes en difficulté. et visite de l association ADAGE DOSSIER DE PRESSE Table ronde sur l insertion professionnelle des femmes en difficulté et visite de l association ADAGE Lundi 07 mars 2016 SOMMAIRE L ASSOCIATION ADAGE 4 ADAGE, une association au service

Plus en détail

ACCORD DU 13 JUIN 2012

ACCORD DU 13 JUIN 2012 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3212 Accords nationaux ENTREPRISES DE TRAVAIL TEMPORAIRE Personnels intérimaires

Plus en détail

Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand

Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand Objectif spécifique 3.9.1.2 Mobiliser des employeurs et des entreprises dans les parcours d insertion La

Plus en détail

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2015-2016 Alexandra CURT - Claire EMERIT - Estelle GARCIA Formatrices Sylvie CLARY - Directrice L équipe

Plus en détail

Diplôme d Etat de la Jeunesse, de l Education Populaire et du Sport (DE-JEPS), spécialité perfectionnement sportif, mention Basket-Ball

Diplôme d Etat de la Jeunesse, de l Education Populaire et du Sport (DE-JEPS), spécialité perfectionnement sportif, mention Basket-Ball Formation aux : Diplôme d Etat de la Jeunesse, de l Education Populaire et du Sport (DE-JEPS), spécialité perfectionnement sportif, mention Basket-Ball Diplôme d Entraîneur Fédéral de Basket-Ball (DEFB)

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif de la Communauté de Communes de la Région Saint Jeannaise

Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif de la Communauté de Communes de la Région Saint Jeannaise Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif de la Communauté de Communes de la Région Saint Jeannaise Exercice 2012 Table des Matières Introduction...3 I.

Plus en détail

GROUPEMENT D'EMPLOYEURS POUR L'INSERTION ET LA QUALIFICATION. Livret [ ] d accueil du tuteur

GROUPEMENT D'EMPLOYEURS POUR L'INSERTION ET LA QUALIFICATION. Livret [ ] d accueil du tuteur 41 GROUPEMENT D'EMPLOYEURS POUR L'INSERTION ET LA QUALIFICATION [ ] Livret [ ] d accueil du tuteur 41 Bienvenue GROUPEMENT D'EMPLOYEURS POUR L'INSERTION ET LA QUALIFICATION au GEIQ 41 Vous êtes tuteur

Plus en détail

Décembre 2008 GUIDE D ÉTUDES EN FORMATION À DISTANCE

Décembre 2008 GUIDE D ÉTUDES EN FORMATION À DISTANCE Décembre 2008 GUIDE D ÉTUDES EN FORMATION À DISTANCE La forme masculine est utilisée afin d alléger le texte. Table des matières PRÉSENTATION DE LA FORMATION À DISTANCE... 4 RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX...

Plus en détail

DIPLOME D ETAT DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE. REGLEMENT DES STAGES (ancien régime)

DIPLOME D ETAT DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE. REGLEMENT DES STAGES (ancien régime) DIPLOME D ETAT DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE REGLEMENT DES STAGES (ancien régime) I - Extrait de l Arrêté du 5 septembre 1989 modifié relatif aux études préparatoires et au Diplôme d Etat de masseur-kinésithérapeute

Plus en détail

CADRE D EMPLOIS DES RÉDACTEURS TERRITORIAUX Concours d accès au grade de rédacteur

CADRE D EMPLOIS DES RÉDACTEURS TERRITORIAUX Concours d accès au grade de rédacteur CADRE D EMPLOIS DES RÉDACTEURS TERRITORIAUX Concours d accès au grade de rédacteur Mise à jour : 17 août 2012 PRÉSENTATION DU CADRE D EMPLOIS ET PRINCIPALES FONCTIONS 1 PRÉSENTATION DU CADRE D EMPLOIS

Plus en détail

LES MÉTIERS DE L INFORMATIQUE

LES MÉTIERS DE L INFORMATIQUE LES MÉTIERS DE L INFORMATIQUE À LA DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES CONTRÔLEUR PROGRAMMEUR INSPECTEUR ANALYSTE INSPECTEUR PROGRAMMEUR DE SYSTÈME D EXPLOITATION L ENVIRONNEMENT DE L INFORMATIQUE

Plus en détail

BASSIN DE FORMATION MARSEILLE - CENTRE

BASSIN DE FORMATION MARSEILLE - CENTRE BASSIN DE FORMATION MARSEILLE - CENTRE COMMISSION : «OBSERVATOIRE DE PREVENTION DES RUPTURES SCOLAIRES» Compte rendu de la réunion de la Cellule de Pilotage de l Observatoire de Prévention des Ruptures

Plus en détail

créer de l emploi dans les territoires

créer de l emploi dans les territoires 3 créer de l emploi dans les territoires 3 Créer de l emploi dans les territoires L Économie sociale et solidaire trouve sa force dans les territoires : quartiers urbains, zones rurales, bassins industriels

Plus en détail

Convention de création d une «PACES» sur le site du Centre Universitaire de la Charente

Convention de création d une «PACES» sur le site du Centre Universitaire de la Charente Convention de création d une «PACES» sur le site du Centre Universitaire de la Charente Vu le code de l éducation ; Vu le code général des collectivités territoriales ; Vu la loi du 7 août 2015 portant

Plus en détail

Cadre d emplois des. agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles. Références réglementaires

Cadre d emplois des. agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles. Références réglementaires Références réglementaires - Décret n 92-850 du 28 août 1992 modifié portant statut particulier du cadre d emplois des agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles. - Décret n 87-1107 du 30 décembre

Plus en détail

bilan de compétences En cours collectifs > bilan d insertion > bilan de gestion de carrière

bilan de compétences En cours collectifs > bilan d insertion > bilan de gestion de carrière bilan de compétences En cours collectifs > bilan d insertion > bilan de gestion de carrière En entretiens individuels > bilan de reconnaissance institutionnelle (RI) données générales public cible et conditions

Plus en détail

Ce dispositif est à l initiative de la Région dans le cadre du Service Public Régional de Formation Permanente et d Apprentissage.

Ce dispositif est à l initiative de la Région dans le cadre du Service Public Régional de Formation Permanente et d Apprentissage. Les Espaces Territoriaux d Accès aux Premiers Savoirs (ETAPS) Objectifs Les E.T.A.P.S., Espaces Territoriaux d Accès aux Premiers Savoirs, mettent à disposition des jeunes mais aussi des adultes en contrat

Plus en détail

Licence professionnelle Ressources humaines, gestion du personnel, de l emploi et de la paie

Licence professionnelle Ressources humaines, gestion du personnel, de l emploi et de la paie Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Ressources humaines, gestion du personnel, de l emploi et de la paie Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

INFORMATION ALTERNANCE 2013

INFORMATION ALTERNANCE 2013 Selon leur taille et leur secteur d activité, les entreprises susceptibles de vous embaucher en contrat d alternance n ont ni les mêmes objectifs, ni les mêmes contraintes. Elles mobilisent de préférence

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des emplois et des compétences de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

Les objectifs généraux de la formation

Les objectifs généraux de la formation Les objectifs généraux de la formation Au niveau du projet de formation Repérer si les facteurs clefs de succès d un dispositif e-learning sont réunis dans un cahier des charges ou une proposition Déterminer

Plus en détail

Les Formations en Alternance

Les Formations en Alternance Les Modalités Pédagogiques L alternance, le plus court chemin vers l emploi Les Formations en Alternance Envie de poursuivre vos études en alternant formation et emploi? L alternance, une opportunité à

Plus en détail

Circulaire du 2 novembre 2010

Circulaire du 2 novembre 2010 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de la solidarité et de la fonction publique NOR : MTSF1024195C Circulaire du 2 novembre 2010 Relative aux modalités d accueil des élèves de l enseignement secondaire

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2016. Date de clôture : 7 juillet 2016 BILAN DIAGNOSTIC ET ACCES A LA FORMATION

APPEL A PROJETS 2016. Date de clôture : 7 juillet 2016 BILAN DIAGNOSTIC ET ACCES A LA FORMATION PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION APPEL A PROJETS 2016 Date de clôture : 7 juillet 2016 CAHIER DES CHARGES BILAN DIAGNOSTIC ET ACCES A LA FORMATION Direction de la Vie Sociale (DVS) Service Insertion

Plus en détail

DIRECCTE A Q U I T A I N E. Les Emplois d Avenir en Aquitaine Evaluation à partir des retours d expérience des employeurs et des jeunes bénéficiaires

DIRECCTE A Q U I T A I N E. Les Emplois d Avenir en Aquitaine Evaluation à partir des retours d expérience des employeurs et des jeunes bénéficiaires Les Emplois d Avenir en Aquitaine Evaluation à partir des retours d expérience des employeurs et des jeunes bénéficiaires SESE Bordeaux, 8 Septembre 2015 Chiffres-clés Plus de 7600 jeunes concernés Durée

Plus en détail

Les entreprises d insertion : une autre voie pour les décrocheurs

Les entreprises d insertion : une autre voie pour les décrocheurs Atelier : MC-16 Les entreprises d insertion : une autre voie pour les décrocheurs AQISEP - 24 mars 2010 Animateurs : Michel Bernard, CREP, CSDM Pierre Campeau, CREP, CSDM Stéphanie Guérette, CEIQ Les entreprises

Plus en détail

Filière administrative

Filière administrative Filière administrative LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Notice d information Mise à jour le : 11/04/2016 de Rédacteur Territorial Textes de référence : - Décret n 2012-924 du 30 juillet 2012 portant statut

Plus en détail

EXCELLENCE & EFFICIENCE DES FONCTIONS SUPPORTS DAST & DR

EXCELLENCE & EFFICIENCE DES FONCTIONS SUPPORTS DAST & DR EXCELLENCE & EFFICIENCE DES FONCTIONS SUPPORTS DAST & DR Volet accompagnement du changement DOCUMENT DE TRAVAIL DIRECTION DU RESEAU LA POSTE Direction Opérationnelle des Ressources Humaines SOMMAIRE 1.

Plus en détail

version courte Septembre 2009

version courte Septembre 2009 version courte Septembre 2009 Comptabilité et Finance d Entreprise Études Emploi Se documenter Infos utilisateurs Problématique Les flux selon les grandes voies de formations Les voies de formation : généralités

Plus en détail

rapport d activité 2010

rapport d activité 2010 rapport d activité 2010 Formation Orientation Santé Emploi Logement Mobilité 6/7 orientation 75% des jeunes s adressent à la Mission Locale dans le but d être aidés dans leur recherche d orientation professionnelle.

Plus en détail

Livret d accueil. Cap emploi 50

Livret d accueil. Cap emploi 50 Livret d accueil Cap emploi 50 Cap emploi 50 est un service de l association Handicap & Emploi Ce service vise à favoriser l embauche et la formation des personnes handicapées Mis à jour 4 mars 2016 Page

Plus en détail

Emploi : de la formation au recrutement direct

Emploi : de la formation au recrutement direct Fiche d expérience Mai 2010 Pôle ressources Délégation à la Politique de la Ville et à l Intégration à Paris Les Portes / Temple Sainte Marthe / Grange aux Belles / 10 ème ardt. Emploi : de la formation

Plus en détail

POE Collective 2016. Centre de relation client

POE Collective 2016. Centre de relation client Mise en concurrence 2016 JUIN 2016 POE Collective 2016 Centre de relation client CONSEILLER RELATION CLIENT A DISTANCE APPEL SORTANT Actions co-financées par : AGEFOS PME Pays de la Loire / Poitou-Charentes,

Plus en détail

Objectif : Formations professionnelles en deux ans à plein temps ou par alternance

Objectif : Formations professionnelles en deux ans à plein temps ou par alternance novembre 2011 BTS Objectif : Formations professionnelles en deux ans à plein temps ou par alternance Contenu : Enseignements théoriques et professionnels + stages de 8 à 12 semaines Débouchés : Insertion

Plus en détail

Propreté & pratiques tutorales

Propreté & pratiques tutorales Les enquêtes de l Observatoire de la Propreté n 3 Synthèse Juillet 2009 Propreté & pratiques tutorales Les enquêtes de l Observatoire de la Propreté n 3 Synthèse Juillet 2009 Quatre ans après le lancement

Plus en détail

FICHE DE BONNE PRATIQUE

FICHE DE BONNE PRATIQUE FICHE DE BONNE PRATIQUE Programme d actions à l intention des jeunes exposés à la délinquance Action de remobilisation pour prévenir le basculement dans la délinquance PARCOURS CITOYEN Nature du porteur

Plus en détail

CHARTE «COMMUNE HANDICAP»

CHARTE «COMMUNE HANDICAP» CHARTE «COMMUNE HANDICAP» Entre La Ville de NEVERS, représentée par son Maire, Monsieur Didier BOULAUD Et Les associations suivantes Association Regards Positifs, représentée par Monsieur Marc HENNEBOIS,

Plus en détail

Présentation du RSA et de la mise en œuvre du Pacte Territorial pour l Insertion. COTEF Montluçon Le 11 Décembre 2009

Présentation du RSA et de la mise en œuvre du Pacte Territorial pour l Insertion. COTEF Montluçon Le 11 Décembre 2009 Présentation du RSA et de la mise en œuvre du Pacte Territorial pour l Insertion COTEF Montluçon Le 11 Décembre 2009 1 Sommaire A Le RSA 1. L allocation RSA 2. RSA mode d emploi B Le Pacte Territorial

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Génie des procédés pharmaceutiques de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012

Plus en détail

Créer son entreprise Les étapes de votre réussite

Créer son entreprise Les étapes de votre réussite PARCOURS N 3 Créer son entreprise Les étapes de votre réussite Entretien orientation Entretien conseil Stage de Préparation à l'installation Entretiens spécialisés : étude de faisabilité ou montage des

Plus en détail

SENIOR INNOV : un nouvel élan pour les cadres seniors Cahier des charges pour un dispositif de formation-action

SENIOR INNOV : un nouvel élan pour les cadres seniors Cahier des charges pour un dispositif de formation-action SENIOR INNOV : un nouvel élan pour les cadres seniors Cahier des charges pour un dispositif de formation-action 29-10-2013 1 SOMMAIRE 1. LES ENJEUX ET FONDAMENTAUX DU PROJET page 3 2. LES OBJECTIFS ET

Plus en détail

Bilan 2005 de la campagne de contrôles des chantiers de désamiantage

Bilan 2005 de la campagne de contrôles des chantiers de désamiantage Ministère de l Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement Ministère délégué à l Emploi, au Travail et à l Insertion professionnelle des jeunes Bilan 2005 de la campagne de contrôles des chantiers de

Plus en détail

POINT PRESSE. La préfecture de l Yonne modernise les conditions d accueil des usagers. LUNDI 14 OCTOBRE 2013 A 14h30

POINT PRESSE. La préfecture de l Yonne modernise les conditions d accueil des usagers. LUNDI 14 OCTOBRE 2013 A 14h30 POINT PRESSE La préfecture de l Yonne modernise les conditions d accueil des usagers LUNDI 14 OCTOBRE 2013 A 14h30 Depuis bientôt deux ans la préfecture de l Yonne s attache à améliorer et à moderniser

Plus en détail

Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master

Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master Formations et diplômes Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master Diplôme national supérieur d expression plastique (DNSEP) option art Ecole supérieure d art de

Plus en détail

Moniteur Educateur. Le Métier de Moniteur Educateur. Le Concours. Concours Prépa Santé

Moniteur Educateur. Le Métier de Moniteur Educateur. Le Concours. Concours Prépa Santé CP Concours Prépa Santé Optimum : 400 h/an Access : 250 h/an de septembre à mai Moniteur Educateur Le Métier de Moniteur Educateur Intégré dans une équipe médico-sociale, le moniteur-éducateur a pour mission

Plus en détail

Familles actives pour le climat Synthèse du bilan des visites à domicile auprès des 93 familles

Familles actives pour le climat Synthèse du bilan des visites à domicile auprès des 93 familles Familles actives pour le climat Synthèse du bilan des visites à domicile auprès des 93 familles Mars 2012 Dans le cadre de la mise en place de leur Plan Climat Energie Territorial (PCET), la Ville de Besançon

Plus en détail

Caissiers Employés Libre-Service polyvalents H/F

Caissiers Employés Libre-Service polyvalents H/F Caissiers Employés Libre-Service polyvalents H/F Lundi 8 juillet à 9h30 CORNER PRICE Description des postes Postes à pourvoir en Contrat Unique d Insertion à temps plein (35 heures) Horaires sur 6 jours

Plus en détail

Participer à une formation de la Délégation CNFPT Midi-Pyrénées www.cnfpt.fr

Participer à une formation de la Délégation CNFPT Midi-Pyrénées www.cnfpt.fr Fiche 0 mise à jour le 15/09/2014 Participer à une formation de la Délégation CNFPT Midi-Pyrénées www.cnfpt.fr Les formations proposées par le CNFPT s adressent à tous les agents, titulaires, non-titulaires

Plus en détail

Résidence Maucoudinat

Résidence Maucoudinat Résidence Maucoudinat Plaquette de présentation. Modalités d accueil Décembre 2009 Association Asais 6 rue ausone 33000 Bordeaux www.asais-icare.org / asais.icare@free.fr Tél. 09 54 22 26 68 Fax 05.24.84.32.83

Plus en détail

Un, Deux, Trois pour rester chez soi

Un, Deux, Trois pour rester chez soi Un, Deux, Trois pour rester chez soi L association 1,2,3 pour rester chez soi propose aux familles isséennes des auxiliaires parentales qui assurent la garde des enfants de moins de 3 ans et éventuellement

Plus en détail

Je profite de l occasion pour renouveler mes remerciements à l ensemble des participants et intervenants de l atelier «emploi»

Je profite de l occasion pour renouveler mes remerciements à l ensemble des participants et intervenants de l atelier «emploi» 10 ans de la loi du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées Colloque régional handicap et citoyenneté Jeudi 3 décembre 2015

Plus en détail

Appel à projets FSE 2016 Soutien aux dispositifs d accompagnement à la création/reprise d entreprises en Alsace

Appel à projets FSE 2016 Soutien aux dispositifs d accompagnement à la création/reprise d entreprises en Alsace Appel à projets FSE 2016 Soutien aux dispositifs d accompagnement à la création/reprise d entreprises en Alsace Axe 1 : Activité indépendante, entreprenariat et création d entreprise Objectif spécifique

Plus en détail

Réunion d équipe. Lundi 6 février La mise en œuvre du droit à. Le Diagnostic initial Le PACEA La Garantie Jeunes

Réunion d équipe. Lundi 6 février La mise en œuvre du droit à. Le Diagnostic initial Le PACEA La Garantie Jeunes Réunion d équipe Lundi 6 février 2017 La mise en œuvre du droit à l accompagnement des jeunes Le Diagnostic initial Le PACEA La Garantie Jeunes L articulation du PACEA cadre contractuel unique - avec les

Plus en détail

Coordonnées de la commission d équivalence de diplômes

Coordonnées de la commission d équivalence de diplômes NB : En vertu des dispositions de l article 8 du décret n 2007-196 du 13 février 2007, la commission procède à une comparaison des connaissances, compétences et aptitudes attestées par votre ou vos titres

Plus en détail

CHARTE QUALITÉ DES SERVICES D AIDE À DOMICILE

CHARTE QUALITÉ DES SERVICES D AIDE À DOMICILE RAPPORT AU CONSEIL GENERAL Direction Générale des Services Direction de la Solidarité 81 CHARTE QUALITÉ DES SERVICES D AIDE À DOMICILE Par délibération du 2 juillet 2007, notre assemblée a adopté son schéma

Plus en détail

CONCOURS D AGENT SPECIALISE DE 1 E CLASSE DES ECOLES MATERNELLES

CONCOURS D AGENT SPECIALISE DE 1 E CLASSE DES ECOLES MATERNELLES FILIERE SANITAIRE ET SOCIALE CATEGORIE C CONCOURS D AGENT SPECIALISE DE 1 E CLASSE DES ECOLES MATERNELLES EXTERNE, INTERNE, 3 e VOIE Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant dr oits et obligations

Plus en détail

Appel à candidatures visant à la cession de l immeuble situé au 34 Rue Winston Churchill à Roubaix

Appel à candidatures visant à la cession de l immeuble situé au 34 Rue Winston Churchill à Roubaix Appel à candidatures visant à la cession de l immeuble situé au 34 Rue Winston Churchill à Roubaix Dossier de consultation Cahier n 1 Règlement de consultation Date et heure limites de remise des dossiers

Plus en détail

Le parc locatif social dans le Calvados au 1er janvier 2015

Le parc locatif social dans le Calvados au 1er janvier 2015 Dossier Avril thématique 2015 RPLS Mars 2016 Le parc locatif social dans le Calvados au 1er janvier 2015 Les chiffres clés 55 156 logements sociaux au 1er janvier 2015, soit + 1,5 % par rapport à 2014.

Plus en détail

Mandat L organisation, les services Clientèle Modèle pédagogique Encadrement, suivi des élèves Programmes et cours Rôle des tuteurs Inscriptions en

Mandat L organisation, les services Clientèle Modèle pédagogique Encadrement, suivi des élèves Programmes et cours Rôle des tuteurs Inscriptions en Mandat L organisation, les services Clientèle Modèle pédagogique Encadrement, suivi des élèves Programmes et cours Rôle des tuteurs Inscriptions en ligne Statistiques de réussite 2 Du CCFD au Cégep@distance

Plus en détail

NANTES METROPOLE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DU PATRIMOINE IMMOBILIER ECONOMIQUE COMMUNAUTAIRE RAPPORT DE PRESENTATION

NANTES METROPOLE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DU PATRIMOINE IMMOBILIER ECONOMIQUE COMMUNAUTAIRE RAPPORT DE PRESENTATION 1 NANTES METROPOLE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DU PATRIMOINE IMMOBILIER ECONOMIQUE COMMUNAUTAIRE RAPPORT DE PRESENTATION CARACTERISTIQUES DU SERVICE DELEGUE 2 PREAMBULE Nantes Métropole a confié la gestion

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE

RESTAURATION SCOLAIRE RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR L admission à la cantine ne constitue pas une obligation pour la commune, mais un service rendu aux familles dans le cadre de l organisation arrêtée par la collectivité

Plus en détail

BPJEPS. Formation aux métiers de L animation. De janvier à octobre 2014 à Nice et Toulon. Côte d Azur

BPJEPS. Formation aux métiers de L animation. De janvier à octobre 2014 à Nice et Toulon. Côte d Azur Formation aux métiers de L animation Côte d Azur BPJEPS De janvier à octobre 2014 à Nice et Toulon Animation Sociale Unité d adaptation : Construire des actions avec une approche intergénérationnelle U.C.C.1

Plus en détail

Appel à Projet pour l animation et la gestion d un «atelier solidaire» dans le quartier d Empalot à Toulouse

Appel à Projet pour l animation et la gestion d un «atelier solidaire» dans le quartier d Empalot à Toulouse Appel à Projet pour l animation et la gestion d un «atelier solidaire» dans le quartier d Empalot à Toulouse 1. Présentation du projet d atelier solidaire 1.1. Contexte : La Communauté Urbaine et la Ville

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE Direction territoriale SUD-EST ENTREPRISES DE salariés -150 CAHIER DES CHARGES ORGANISME DE FORMATION CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE La majeure partie

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de gestion des ressources humaines COTE : DP 2005-01 APPROUVÉE PAR : Le Conseil d administration EN VIGUEUR LE : 22 juin 2005 RESPONSABLE DE L APPLICATION

Plus en détail

www.msa.fr Le Référent Santé Sécurité au Travail dans les entreprises

www.msa.fr Le Référent Santé Sécurité au Travail dans les entreprises www.msa.fr Le Référent Santé Sécurité au Travail dans les entreprises Le Référent Santé Sécurité au travail dans les entreprises Sous-titre le cas échéant www.msa.fr Loi n 2011-867 du 20 juillet 2011 relative

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 Appel à projet 2016. 2. Rappel du cadre des priorités du contrat de ville de Saumur

Contrat de ville 2015-2020 Appel à projet 2016. 2. Rappel du cadre des priorités du contrat de ville de Saumur Appel à projet 2016 1. Un contrat de ville nouvelle génération La loi de programmation pour la ville et la cohésion sociale du 21 février 2014 a fixé les principes suivants pour le nouveau contrat de ville

Plus en détail

JANVIER Horaire de pleine mer. Accès possible Mercredi h30 06h40 08h20. Mercredi h56 19h10 20h50

JANVIER Horaire de pleine mer. Accès possible Mercredi h30 06h40 08h20. Mercredi h56 19h10 20h50 JANVIER 2015 aux Mercredi 21 103 12.60 07h30 06h40 08h20 Mercredi 21 106 12.55 19h56 19h10 20h50 Jeudi 22 109 13.00 08h16 07H50 08H50 07h20 09h30 Jeudi 22 109 12.75 20h42 20h30 20h50 19h50 21h40 Vendredi

Plus en détail

Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat de moniteur-éducateur NOR : MTSA0755914A

Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat de moniteur-éducateur NOR : MTSA0755914A Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat de moniteur-éducateur NOR : MTSA0755914A La garde des sceaux, ministre de la justice, le ministre du travail, des relations sociales et de la solidarité,

Plus en détail

Articulation politique régionale RSE. et PRIDES

Articulation politique régionale RSE. et PRIDES Articulation politique régionale RSE et PRIDES Direction de l Economie Régionale, de l Innovation et de l Enseignement Supérieur (DERIES) Mission PRIDES 3 juin 2015 La Région, convaincue que la RSE constitue

Plus en détail

Le travail, entre prescription et réalisation

Le travail, entre prescription et réalisation Journées professionnelles de formation de l Association Nationale des Directeurs de Mission Locale «Direction des Missions Locales : Nouveaux enjeux, nouveaux métiers» 25 et 26 Juin 2015, Rennes Le travail,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. DES STRUCTURES D ACCUEIL PERISCOLAIRE ET EXTRA SCOLAIRE Annexé à la délibération n DE/31/3.5/13.06.2013-17

REGLEMENT INTERIEUR. DES STRUCTURES D ACCUEIL PERISCOLAIRE ET EXTRA SCOLAIRE Annexé à la délibération n DE/31/3.5/13.06.2013-17 REGLEMENT INTERIEUR DES STRUCTURES D ACCUEIL PERISCOLAIRE ET EXTRA SCOLAIRE Annexé à la délibération n DE/31/3.5/13.06.2013-17 Le présent règlement intérieur s applique aux enfants fréquentant les structures

Plus en détail

D.E.A. UNA. Donnery Espace Accueil - UNA 12, place de l Église 45450 DONNERY 02.38.46.26.31 02.38.46.26.27

D.E.A. UNA. Donnery Espace Accueil - UNA 12, place de l Église 45450 DONNERY 02.38.46.26.31 02.38.46.26.27 D.E.A. UNA Livret d accueil Donnery Espace Accueil - UNA 12, place de l Église 45450 DONNERY 02.38.46.26.31 02.38.46.26.27 Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Agrément qualité SAP 399690809

Plus en détail

Un parcours de formation en 2 étapes

Un parcours de formation en 2 étapes Un parcours de formation en 2 étapes Aujourd hui Formation de base «Les fondamentaux du Service Civique et du rôle du tuteur.» Approfondissement 1 ou 2 modules thématiques parmi : Dans quelques temps 1.Réussir

Plus en détail