Les obligations du vendeur d un bien immobilier

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les obligations du vendeur d un bien immobilier"

Transcription

1 Les obligations du vendeur d un bien immobilier

2 LE VENDEUR DOIT FOURNIR UNE INFORMATION COMPLÈTE SUR LE BIEN AFIN QUE L ACQUÉREUR S ENGAGE EN TOUTE CONNAISSANCE DE CAUSE. DANS CE BUT, LA LOI IMPOSE L ÉTABLISSEMENT D UN CERTAIN NOMBRE DE DIAGNOSTICS. LE VENDEUR DOIT EN OUTRE PRENDRE TOUTES DISPOSITIONS POUR PERMETTRE ÀL ACQUÉREUR DE JOUIR PAISIBLEMENT DU BIEN. I. L OBLIGATION D INFORMATION LE DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Un dossier de diagnostic technique regroupant différents diagnostics doit être annexé à toute promesse de vente et à défaut de promesse, à tout acte de vente. Le dossier contient: LE SATURNISME Tout vendeur d un bien construit avant le 1 er janvier 1949, affecté en tout ou partie à l habitation, doit faire réaliser un constat de risques d exposition au plomb (CREP). Ce constat doit être annexé à la promesse de vente ou au contrat de vente définitif et dater de moins d un an. Mais si la concentration de plomb est inférieure aux seuils réglementaires, il ne sera plus nécessaire d établir un nouveau diagnostic lors d une vente ultérieure. En absence d état annexé, le vendeur ne peut s exonérer de la garantie des vices cachés. La présence de plomb mentionnée dans le constat n empêche pas la vente. Les parties devront déterminer, en cas de diagnostic positif, celle qui assumera la charge des travaux, qui sont obligatoires. 2

3 En cas d accessibilité au plomb, une copie devra être communiquée aux occupants du bien, à toute personne amenée à faire des travaux sur l immeuble et au préfet. L AMIANTE Le vendeur doit fournir une attestation de présence ou non présence d amiante à l acquéreur. Le notaire demande la production de cet état pour la signature de la promesse de vente. Sa durée de validité est actuellement illimitée. L obligation de recherche concerne tous les biens bâtis (sauf ceux dont le permis de construire est postérieur au 1 er juillet 1997), quelle que soit leur affectation (habitation, commerciale ). Pour un bien en copropriété, cette recherche doit être effectuée dans les parties communes et les parties privatives. En cas de présence d amiante, le diagnostic doit faire apparaître l état de conservation des matériaux et des produits. En fonction des résultats, l obligation du propriétaire varie d un simple devoir de contrôle périodique de la conservation des éléments contenant de l amiante, à l exécution de travaux de suppression de l amiante. En l absence d état annexé, le vendeur ne peut s exonérer de la garantie des vices cachés. LES TERMITES et autres insectes xylophages Tout propriétaire vendeur d immeuble bâti ou non, situé dans une zone à risque déterminée par arrêté préfectoral, doit faire effectuer des recherches, portant sur la présence éventuelle de termites, capricornes Le vendeur fournit à l acquéreur un état du bâtiment relatif à la présence de termites datant de moins de six mois, par rapport à la promesse de vente s il y en a une, ou à la date de l acte authentique. À défaut d avoir annexé l état du bâtiment relatif à la présence de termites, et en cas de présence de termites, l acquéreur peut agir en justice en garantie des vices cachés. En effet, dans ce cas, toute clause d exonération du vendeur dans l acte de vente est nulle. 3

4 LES INSTALLATIONS INTÉRIEURES DE GAZ En cas de vente d un bien à usage d habitation, un diagnostic de l installation intérieure de gaz datant de plus de 15 ans doit être réalisé. Il doit dater de moins de 3 ans. À défaut, il ne peut être prévu une clause d exonération des vices cachés. LES RISQUES TECHNOLOGIQUES ET NATURELS Le vendeur d un bien doit informer l acquéreur de l existence des risques, lorsque ce bien est situé: dans une zone couverte par un plan de prévention des risques technologiques (PPRT) ou par un plan de prévention des risques naturels prévisibles (PPRN), prescrit ou approuvé, ou dans une zone de sismicité définie par décret. Un état des risques doit être annexé à toute promesse de vente ou d achat et à tout contrat constatant la vente. Il doit être refait à l occasion de chaque vente. Le vendeur doit également avertir l acquéreur des sinistres subis par l immeuble pour lesquels il a reçu une indemnité d assurance au titre des catastrophes naturelles. En cas de vente d un terrain sur lequel une installation classée a été exploitée, voir le chapitre sur les risques de pollution page 6. LE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE Il doit contenir notamment: la quantité d énergie effectivement consommée ou estimée pour une utilisation normale du bien, des recommandations destinées à améliorer la performance énergétique. Il n a qu une valeur informative et sa durée de validité est de 10 ans. L ÉTAT DE L INSTALLATION INTÉRIEURE D ÉLECTRICITÉ Depuis le 1 er janvier 2009, en cas de vente de tout ou partie d un bien immobilier à usage d habitation, un état 4

5 de l installation intérieure d électricité datant de plus de 15 ans doit être produit pour évaluer les risques pouvant porter atteinte à la sécurité des personnes. Sa durée de validité est de 3 ans. LES INSTALLATIONS D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Un certificat de contrôle de la conformité devra être annexé à tout acte de vente à compter du 1 er janvier Hors ce dossier, le vendeur doit fournir 4 autres types d informations : LE MÉTRAGE Le vendeur d un lot en copropriété doit indiquer à l acquéreur la superficie du bien vendu. Certains lots sont exclus de cette obligation: les caves, les emplacements de parking, les garages et les lots d une superficie inférieure à 8 mètres carrés. En cas de réunion de plusieurs lots dont certains sont inférieurs à 8 mètres carrés, il faut tenir compte de la superficie de l ensemble de l appartement, y compris des lots inférieurs à 8 mètres carrés. Le métrage doit être mentionné dans la promesse de vente et l acte de vente, sous peine de nullité. Si l acquéreur constate une différence de plus d un vingtième (1/20 ème ) soit 5%, entre la superficie énoncée et la superficie réelle, il dispose d un délai d un an (courant à compter du jour de la signature de l acte de vente définitif) pour demander, en justice, une diminution du prix de vente. LA SÉCURITÉ DES PISCINES Depuis le 1 er janvier 2004, les piscines privatives nouvellement construites, enterrées non closes et à usage individuel ou collectif, doivent être pourvues d un dispositif de sécurité normalisé visant à prévenir les risques de noyade. Le vendeur doit fournir au notaire, une copie de la note technique que le constructeur ou l installateur lui a remise et qui détaille le dispositif de sécurité. 5

6 LES INFORMATIONS RELATIVES AU DISPOSITIF DE RÉCUPÉRATION DES EAUX DE PLUIE Le vendeur doit informer le futur acquéreur de l existence d équipements de récupération des eaux de pluie qui doivent être conformes aux normes en vigueur. Un arrêté précise les conditions d utilisation des eaux récupérées en aval des toitures pour un usage extérieur (arrosage...) ou intérieur (évacuation des toilettes ou lavage des sols uniquement). Le propriétaire doit en assurer le bon fonctionnement et entretenir l installation. Il doit également établir et tenir à jour un carnet sanitaire qui sera transmis à l acquéreur. LES RISQUES DE POLLUTION Lorsqu une intallation soumise à autorisation (installation classée) a été exploitée sur un terrain, le vendeur de ce terrain doit informer l acquéreur : de l existence de cette installation, de ses dangers ou inconvénients, pour le cas où le vendeur est l exploitant de l installation, il doit indiquer par écrit à l acquéreur si son activité a entaîné la manipulation ou le stockage de substances chimiques. L acte de vente doit attester de l accomplissement de cette formalité. De plus, il doit communiquer au propriétaire du terrain, un état à jour de la pollution des sols. Cet état est annexé à toute promesse de vente ou d achat et à tout contrat réalisant la vente d un terrain supportant une telle installation. LES CHARGES DE COPROPRIÉTÉ En cas de vente d un lot situé dans une copropriété, le syndic adresse au notaire un état daté des charges de copropriété. Ce document comporte notamment: les provisions exigibles du budget prévisionnel, les charges impayées sur les exercices antérieurs Les frais de ce questionnaire sont à la charge du copropriétaire concerné. 6

7 Lors de la vente d un lot, le vendeur doit avoir acquitté l ensemble des charges dues jusqu à la date de signature de l acte de vente. Pour en attester, il doit produire un certificat dit de l article 20 (loi du 10 juillet 1965), délivré par le syndic de la copropriété. Ce certificat doit dater de moins d un mois. Si ce certificat n est pas fourni, le notaire donne avis de mutation au syndic par lettre recommandée avec avis de réception dans un délai de quinze jours à compter de la vente. Le syndic a lui-même quinze jours pour former opposition à la remise du prix de vente au vendeur par voie d huissier. Les effets de l opposition sont limités au montant qu elle énonce. Le notaire adresse également au syndic par lettre recommandée avec avis de réception une notification indiquant les coordonnées de l acquéreur. De plus, tout candidat à l acquisition d un lot ou bénéficiaire d une promesse de vente peut prendre connaissance du carnet d entretien. Le vendeur peut en obtenir, à ses frais, une copie auprès du syndic. Ce document mentionne notamment les références des contrats d assurance de l immeuble, l année de réalisation de travaux importants, la référence des assurances dommages dont les garanties sont en cours, la référence des contrats de maintenance sur les équipements communs. En cas de vente par un bailleur social, certains documents relatifs aux charges et aux travaux sur les parties communes doivent être communiqués à l acquéreur. ASSOCIATION SYNDICALE En cas de vente de son bien, le propriétaire d un bien immobilier dépendant d une association syndicale doit en informer l acquéreur, ainsi que de l existence d éventuelles servitudes. 7

8 LE BORNAGE EN CAS DE VENTE D UN TERRAIN Dans l avant-contrat ou l acte de vente d un terrain destiné à la construction d un immeuble à usage d habitation ou à usage mixte (habitation et professionnel), une information doit être donnée sur le bornage. Deux situations doivent être distinguées: s il s agit d un terrain isolé: l acte doit mentionner si le descriptif dudit terrain (limites et superficie) résulte ou non d un bornage. Celui-ci est alors facultatif. si le terrain fait partie d un lotissement: l acte doit mentionner le descriptif du terrain tel qu il résulte du bornage. Celui-ci est alors obligatoire. L absence de l une ou l autre mention permet au bénéficiaire de la promesse ou au promettant (en cas de promesse d achat) ou encore à l acquéreur, d invoquer la nullité de l acte. Cette action doit être intentée avant l expiration du délai d un mois à compter de l acte authentique constatant la réalisation de la vente. Si la mention est omise dans l avant-contrat, l action en nullité ne peut être intentée si cette mention figure dans l acte de vente authentique. II. LA JOUISSANCE PAISIBLE L OBLIGATION DE DÉLIVRANCE La délivrance consiste dans la remise effective du bien à l acquéreur. Le vendeur remet les clefs, les anciens titres de propriété, libère les lieux de tout occupant et de tout meuble, sauf si le bien est vendu loué. Le bien vendu doit être délivré dans l état où il se trouve au jour de la signature de l acte de vente avec ses accessoires (exemple: lavabo). Il doit être conforme aux termes de la promesse de vente ou du compromis. En contrepartie de la délivrance, l acquéreur paie le prix de vente. 8

9 LA GARANTIE D ÉVICTION La garantie d éviction permet d assurer à l acquéreur la jouissance paisible du bien acheté. Ni le vendeur ni les tiers ne doivent apporter de trouble à cette jouissance. Le vendeur doit notamment révéler à l acquéreur l existence de servitudes supportées par le bien vendu (droit de passage, droit de puisage etc.). Si le bien est loué, le bail est opposable à l acquéreur, qui doit le poursuivre dès lors que ce bail a date certaine (bail authentique signé par devant notaire ou dûment enregistré). LA GARANTIE DES VICES CACHÉS Le vendeur est tenu de la garantie des vices cachés de la chose vendue. Ces vices empêchent d utiliser le bien conformément à son usage ou en diminuent tellement la valeur, que l acquéreur ne l aurait pas acheté s il en avait eu connaissance. Le vice caché est celui qui n était pas connu de l acquéreur et qui n aurait pu être révélé par un examen normal du bien (exemple: l absence d eau courante pour une maison à usage d habitation pourvue de robinetterie et canalisations). L acte de vente peut contenir une clause d exonération de cette garantie. Cette clause n est pas valable si le vendeur est un professionnel de l immobilier, ou s il avait connaissance de l existence du vice, ou encore s il a construit le bien immobilier depuis moins de dix ans. L action de l acquéreur doit être intentée dans les 2 ans de la découverte du ou des vice(s). LES DROITS DE PRÉEMPTION DU LOCATAIRE Le droit de préemption offre au locataire la possibilité d acheter le bien immobilier qu il loue, par préférence à toute autre personne. Le propriétaire doit purger ce droit dans les cas suivants : 9

10 PREMIÈRE VENTE DU LOGEMENT OCCUPÉ APRÈS LA MISE EN COPROPRIÉTÉ DE L IMMEUBLE Le bailleur doit à peine de nullité de la vente, faire connaître par lettre recommandée avec avis de réception à chacun des locataires ou occupants de bonne foi, l indication du prix et des conditions de la vente projetée pour le logement qu il occupe. Cette information vaut offre de vente au profit de son destinataire. L offre est valable deux mois. La vente doit être réalisée dans un délai de deux mois (délai porté à quatre mois si l achat est subordonné à l'octroi d'un prêt). VENTE EN BLOC D UN IMMEUBLE En cas de vente en totalité et en une seule fois d un immeuble à usage d habitation ou mixte de plus de 10 logements, le locataire bénéficie d un droit de préemption sur son logement, sauf si l acquéreur s engage à poursuivre la location pendant 6 ans à compter de l acte notarié de vente. Avant la vente de l immeuble, le propriétaire communique au locataire une offre contenant le prix et les conditions de la vente de l immeuble dans son ensemble ainsi que du logement qu il occupe. Cette offre est valable pendant quatre mois. CONGÉ POUR VENDRE Si le bailleur souhaite vendre le logement libre, il doit, au moins six mois avant la fin du bail, délivrer un congé pour vendre à son locataire. L offre est valable deux mois et la vente doit être réalisée dans un délai de deux mois après l acceptation de l offre (porté à quatre s il y a un prêt). Si le locataire n a pas donné suite à l offre et si le vendeur a trouvé un acquéreur à un prix moins élevé que celui mentionné dans le congé, le locataire devra en être averti. Cette notification vaut nouvelle offre de vente. Le locataire aura alors un mois à compter de la réception de cette nouvelle offre pour l accepter. Si le locataire décide d acheter, la vente doit être réalisée dans les mêmes délais que ci-dessus. (2 ou 4 mois s il y a un prêt). 10

11 Cette obligation de seconde notification vaut aussi pour le droit de préemption du locataire dans le cas de vente suite à une première mise en copropriété. Enfin, elle est obligatoire lors de la vente en bloc, à raison de la cession d au moins un logement à un locataire, et si le bailleur décide de vendre à des conditions ou prix plus avantageux. DROIT DE PRÉEMPTION URBAIN Le droit de préemption urbain est le droit accordé à une personne publique (exemple: la mairie) d acquérir par priorité, un bien mis en vente par son propriétaire. Le droit de préemption urbain a été institué en vue de la réalisation de projets d intérêt général (exemple: création d un hôpital). Afin de purger le droit de préemption urbain lorsqu il existe, le vendeur doit adresser une déclaration d intention d aliéner à la mairie du lieu de situation du bien. Dans la pratique, le notaire effectue cette démarche pour le compte du vendeur. La déclaration doit indiquer le prix, les conditions de la vente, diverses mentions concernant notamment la consistance (surface), l usage du bien vendu (habitation, commercial, professionnel ), son mode d occupation (libre, occupé par le propriétaire, un locataire ). La mairie a deux mois pour faire connaître son intention. La commune peut : ne pas répondre (son silence vaut alors renonciation) ou renoncer expressément à exercer son droit : le bien peut alors être vendu ; accepter le prix proposé, la vente est alors conclue avec la commune ; faire une contre-proposition. 11

12 Les renseignements contenus dans la présente notice ont pour but d attirer votre attention sur les points les plus importants du sujet qui vous intéresse. Pour de plus amples informations, consultez votre notaire. 12, avenue Victoria, Paris - Tél. : Chambre des Notaires de Paris - Direction de la Communication - Juillet 2009 Imprimé sur papier recyclé

RENFORCEMENT DE L INFORMATION DES ACQUEREURS DE LOT (S) DE COPROPRIETE

RENFORCEMENT DE L INFORMATION DES ACQUEREURS DE LOT (S) DE COPROPRIETE RENFORCEMENT DE L INFORMATION DES ACQUEREURS DE LOT (S) DE COPROPRIETE Acquérir un lot de copropriété, c est supporter le poids financier de son acquisition mais également celui du paiement des charges.

Plus en détail

Les obligations du vendeur

Les obligations du vendeur Elaboré en Mars 2008. Modifications éventuelles : nous contacter. Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial - 9 Rue des Arènes BP 95236 49052

Plus en détail

Contrat de location Location en meublé à usage d habitation principale (L.n , 6 juill. 1989, art et suivants)

Contrat de location Location en meublé à usage d habitation principale (L.n , 6 juill. 1989, art et suivants) Contrat de location Location en meublé à usage d habitation principale (L.n 89-462, 6 juill. 1989, art. 25-3 et suivants) ENTRE LES SOUSSIGNÉS Ci-après dénommé(s) le Bailleur Et Ci-après dénommé(s) le

Plus en détail

VENTE D IMMEUBLE SOUS CONDITIONS SUSPENSIVES (immeuble soumis à la loi du 10/07/1965 fixant le statut de la copropriété)

VENTE D IMMEUBLE SOUS CONDITIONS SUSPENSIVES (immeuble soumis à la loi du 10/07/1965 fixant le statut de la copropriété) VENTE D IMMEUBLE SOUS CONDITIONS SUSPENSIVES (immeuble soumis à la loi du 10/07/1965 fixant le statut de la copropriété) ENTRE LES SOUSSIGNÉS : LE VENDEUR dénommé ci-après «le vendeur» ET : D'UNE PART

Plus en détail

Recommandation n 17 relative à l obligation de mentionner la superficie de la partie privative d un lot de copropriété en cas de vente.

Recommandation n 17 relative à l obligation de mentionner la superficie de la partie privative d un lot de copropriété en cas de vente. Recommandation n 17 relative à l obligation de mentionner la superficie de la partie privative d un lot de copropriété en cas de vente. La commission, Considérant : que l article 46 de la loi du 10 juillet

Plus en détail

QUALITÉ DU LOGEMENT. Quelles précautions? Quels diagnostics?

QUALITÉ DU LOGEMENT. Quelles précautions? Quels diagnostics? QUALITÉ DU LOGEMENT Quelles précautions? Quels diagnostics? Qualité du logement A D I L 7 5 V O U S I N F O R M E L immeuble a-t-il fait l objet d une recherche d amiante? (Articles R 1334-14 et suivants

Plus en détail

APPEL À PROJET. 38 Rue du Moulin à Tan CAHIER DES CHARGES DE CESSION D UN TERRAIN

APPEL À PROJET. 38 Rue du Moulin à Tan CAHIER DES CHARGES DE CESSION D UN TERRAIN APPEL À PROJET CESSION D UN IMMEUBLE PROPRIETE DE LA COMMUNE D ETAMPES 38 Rue du Moulin à Tan CAHIER DES CHARGES DE CESSION D UN TERRAIN Commune d Etampes - cession d un terrain à bâtir 38 rue du Moulin

Plus en détail

ÉTUDE IMMOBILIER. 1. L émergence d un droit des sites et sols pollués

ÉTUDE IMMOBILIER. 1. L émergence d un droit des sites et sols pollués 1158 ÉTUDE IMMOBILIER ENVIRONNEMENT La problématique des sols pollués n est plus à poser pour le notariat 1. À ce titre, la loi n 2014-366 du 24 mars 2014 (Alur) comporte des avancées significatives, tant

Plus en détail

Rapport d Expertise Immobilière

Rapport d Expertise Immobilière Rapport d Expertise Immobilière Amiante, Etat Termite, Exposition au Plomb, Certificat de superficie, Diagnostic de Performance Energétique, Gaz, Electricité, Etat des Risques Naturels et Technologiques,

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente 1. Généralités 1.1. Toute vente des produits du vendeur est soumise aux présentes conditions générales de vente qui constituent le socle de la négociation commerciale, conformément

Plus en détail

LES GUIDES. son bien immobilier. Vendre. À jour des dernières lois

LES GUIDES. son bien immobilier. Vendre. À jour des dernières lois LES GUIDES Vendre son bien immobilier À jour des dernières lois VENDRE SON BIEN IMMOBILIER Éditions d Organisation Groupe Eyrolles 61, Bd Saint-Germain 75240 Paris Cedex 05 www.editions-organisation.com

Plus en détail

Diagnostic techniques

Diagnostic techniques Diagnostic techniques Tableau détaillé des diagnostics immobiliers NATURE PERFORMANCE ÉNERGETIQUE DOCUMENT A FOURNIR DPE (Diagnostic de performance énergétique) IMMEUBLES CONCERNES DUREE DE VALIDITE SANCTION

Plus en détail

Pièces à fournir pour préparer une promesse de vente Pièces à fournir avant la prise d un RDV de signature. Merci de viser toutes les rubriques.

Pièces à fournir pour préparer une promesse de vente Pièces à fournir avant la prise d un RDV de signature. Merci de viser toutes les rubriques. Pièces à fournir pour préparer une promesse de vente Pièces à fournir avant la prise d un RDV de signature. Merci de viser toutes les rubriques. VENDEUR Titre de propriété (acte d achat) ; Prix de vente

Plus en détail

Modèle de CONTRAT DE LOCATION

Modèle de CONTRAT DE LOCATION Modèle de CONTRAT DE LOCATION Le présent modèle de contrat de location est donné à titre informatif. Il convient de l'adapter à vos besoins et de vérifier sa conformité avec les lois en vigueur au moment

Plus en détail

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN. avec la collaboration de Marthe GALLOIS

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN. avec la collaboration de Marthe GALLOIS Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN avec la collaboration de Marthe GALLOIS LA COPROPRIÉTÉ Groupe Eyrolles, 1998, 2003, 2007, 2011 De Particulier à Particulier, 1998, 2003, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-55182-2

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION POUR EMPLACEMENT DE PARKING OU GARAGE Articles 1713 et suivants du Code Civil

CONTRAT DE LOCATION POUR EMPLACEMENT DE PARKING OU GARAGE Articles 1713 et suivants du Code Civil Le 19/12/2013 CONTRAT DE LOCATION POUR EMPLACEMENT DE PARKING OU GARAGE Articles 1713 et suivants du Code Civil ENTRE LES SOUSSIGNES ET M. DECAMPS Régis domicilié 12 Rue Boudet 33000 Bordeaux, propriétaire

Plus en détail

002 Le bail commercial

002 Le bail commercial Le bail commercial Note Ce dossier s adresse aux indépendants, dirigeants de petites et moyennes entreprises, ainsi qu à leurs conseillers. Les termes abordés ont été volontairement vulgarisés et simplifiés,

Plus en détail

Vente immobilière Mode d emploi

Vente immobilière Mode d emploi Vente immobilière Mode d emploi Justifier la pose ou l absence d un dispositif de détection de fumée L ensemble des diagnostics techniques et leurs factures : superficie (loi Carrez), amiante (parties

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DU VENDEUR D UN BIEN IMMOBILIER

LES OBLIGATIONS DU VENDEUR D UN BIEN IMMOBILIER IMMOBILIER LE PARCOURS DE VENTE LES OBLIGATIONS DU VENDEUR D UN BIEN IMMOBILIER www.notaires.paris-idf.fr Le parcours de vente LES OBLIGATIONS DU VENDEUR D UN BIEN IMMOBILIER De manière générale, le vendeur

Plus en détail

Diagnostic techniques

Diagnostic techniques Diagnostic techniques Tableau détaillé des diagnostics immobiliers NATURE PERFORMANCE ÉNERGETIQUE DOCUMENT A FOURNIR DPE (Diagnostic de performance énergétique) IMMEUBLES CONCERNES DUREE DE VALIDITE SANCTION

Plus en détail

Conforme à l arrêté du 19 mars 2010 (ce contrat est à joindre à la convocation à l assemblée générale)

Conforme à l arrêté du 19 mars 2010 (ce contrat est à joindre à la convocation à l assemblée générale) CONTRAT DE SYNDIC Conforme à 19 mars 2010 (ce contrat est à joindre à la convocation à l assemblée générale) ENTRE LES SOUSSIGNÉS : 1. LE SYNDICAT DES COPROPRIÉTAIRES Le syndicat des copropriétaires de

Plus en détail

CIRCULAIRE N 01/02 (annule et remplace la circulaire n 01/00)

CIRCULAIRE N 01/02 (annule et remplace la circulaire n 01/00) Rabat, le 11 mars 2002 CIRCULAIRE N 01/02 (annule et remplace la circulaire n 01/00) RELATIVE A LA RELATION ENTRE LES SOCIETES DE BOURSE ET LEUR CLIENTELE DANS LE CADRE DE L ACTIVITE D INTERMEDIATION Aux

Plus en détail

Les avantages de la gestion locative chez Paris Gestion Immobilier

Les avantages de la gestion locative chez Paris Gestion Immobilier Les avantages de la gestion locative chez Paris Gestion Immobilier SOMMAIRE Qu est ce qu un administrateur de biens? Pourquoi signer un mandat? Les critères permettant la mise en location du bien Qu est-ce

Plus en détail

Etat des risques naturels et technologiques. en application des articles L et R du code de l'environnement

Etat des risques naturels et technologiques. en application des articles L et R du code de l'environnement SF-DIAG DIAGNOSTICS IMMOBILIERS Amiante Plomb DPE Termites Gaz ERNT Carrez - Taux 0% - Tantièmes de Copropriétés Francis Hucher 21 rue du Canada - 17320 Hiers-Brouage TelFax : 05 46 36 92 40 Port : 06

Plus en détail

24, rue de l Hôtel des Postes - B.P NICE CEDEX

24, rue de l Hôtel des Postes - B.P NICE CEDEX 24, rue de l Hôtel des Postes - B.P. 1760 06016 NICE CEDEX 01 04 92 17 34 34 gillettadesaintjoseph@notaires.fr http://gillettadesaintjoseph.notaires.fr Vente immobilière Mode d emploi Justifier la pose

Plus en détail

RÈGLEMENT DE RACCORDEMENT, D UTILISATION DU RESEAU, DE FOURNITURE ET DE REPRISE D ENERGIE ELECTRIQUE (du 18 juin 2010)

RÈGLEMENT DE RACCORDEMENT, D UTILISATION DU RESEAU, DE FOURNITURE ET DE REPRISE D ENERGIE ELECTRIQUE (du 18 juin 2010) Commune de Cortaillod République et canton de Neuchâtel RÈGLEMENT DE RACCORDEMENT, D UTILISATION DU RESEAU, DE FOURNITURE ET DE REPRISE D ENERGIE ELECTRIQUE (du 18 juin 2010) COMMUNE DE CORTAILLOD RÈGLEMENT

Plus en détail

LOI ALUR LA COPROPRIÉTÉ

LOI ALUR LA COPROPRIÉTÉ LOI ALUR LA COPROPRIÉTÉ La loi du 24 mars 2014 pour l'accès au logement et un urbanisme rénové modifie substantiellement le régime de la copropriété au travers de l insertion de plusieurs dizaines de nouveaux

Plus en détail

Le Diagnostic de Performance Énergétique

Le Diagnostic de Performance Énergétique L habitat Le Diagnostic de Performance Énergétique Comprendre Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Édition : septembre 2012 Être bien informés pour

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION / COLOCATION

CONTRAT DE LOCATION / COLOCATION CONTRAT DE LOCATION / COLOCATION LOGEMENT NON MEUBLÉ 1. DÉSIGNATION DES PARTIES Le présent contrat est conclu entre les soussignés : - Nom et prénom, ou dénomination du bailleur :........ - Domicile ou

Plus en détail

MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE

MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE 1/4 MANDANT (propriétaire du (ou des) bien(s) ci-dessous) MR/MME/Mlle Domicilié.. né le :. à Profession : MR/MME/Mlle.. Domicilié.. né le à... Profession :. MANDATAIRE (Administrateur de Biens) La SOCIETE

Plus en détail

Rapports entre bailleurs et locataires dans les logements meublés loués à titre de résidence principale

Rapports entre bailleurs et locataires dans les logements meublés loués à titre de résidence principale Collège juridique janvier 2014 Projet de loi pour l Accès au logement et un urbanisme rénové Rapports entre bailleurs et locataires dans les logements meublés loués à titre de résidence principale Adopté

Plus en détail

... ... ... ... Le vendeur vend à l acquéreur, qui accepte, l appartement ci-après décrit :... Commune de... Rue et numéro...

... ... ... ... Le vendeur vend à l acquéreur, qui accepte, l appartement ci-après décrit :... Commune de... Rue et numéro... COMPROMIS DE VENTE - APPARTEMENT Entre les soussignés : A. Le Vendeur : (Nom, prénoms, profession, domicile, n TVA) B. L Acquéreur : (Nom, prénoms, profession, domicile, n TVA) Il est convenu ce qui suit

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE CABINET AGENDA 5, place de l éperon 31320 AUZEVILLE Tel : 05-62-88-32-07 - Fax : 05-62-88-32-07 Port : 06-86-00-76-91 agenda.cm@free.fr Dossier n D11-01-045 Propriétaire : Date : 16/01/2011 BOUYGUES IMMOBILIER

Plus en détail

COMPROMIS DE VENTE D UNE MAISON D HABITATION

COMPROMIS DE VENTE D UNE MAISON D HABITATION COMPROMIS DE VENTE D UNE MAISON D HABITATION Entre les soussignés : A. Le Vendeur : (Nom, prénoms, profession, domicile, n T.V.A.) B. L Acquéreur : (Nom, prénoms, profession, domicile, n T.V.A.) Il est

Plus en détail

MISE EN GESTION D'UNE PARTIE DU PATRIMOINE IMMOBILIER COMMUNAL

MISE EN GESTION D'UNE PARTIE DU PATRIMOINE IMMOBILIER COMMUNAL VILLE D'AMIENS MISE EN GESTION D'UNE PARTIE DU PATRIMOINE IMMOBILIER COMMUNAL CAHIER DES CHARGES - 1 ARTICLE I NATURE ET OBJET DE LA CONSULTATION La Ville d'amiens est propriétaire d'un patrimoine immobilier

Plus en détail

Mieux vendre votre bien immobilier

Mieux vendre votre bien immobilier Mieux vendre votre bien immobilier Fort de notre expérience de plus de 20 ans dans la transaction immobilière et de plus de 10 ans dans l accompagnement des particuliers, vous trouverez dans ce guide tous

Plus en détail

Le logement donné en location présente les caractéristiques suivantes :

Le logement donné en location présente les caractéristiques suivantes : ENTRE les soussignés : En sa qualité de bailleur, d une part ; ET En qualité de locataire, d autre part ; IL A ÉTÉ EXPOSÉ ET CONVENU CE QUI SUIT : EXPOSÉ I - Législation applicable Le local d habitation

Plus en détail

Ci-après nommé «l acquéreur», dans la proportion de % chacun.

Ci-après nommé «l acquéreur», dans la proportion de % chacun. Promesse d achat d immeuble Par : et Téléphone : Ci-après nommé «l acquéreur», dans la proportion de % chacun. A : et Téléphone : Ci-après appelé «LE VENDEUR» Par la présente, l acquéreur promet d acheter,

Plus en détail

EXEMPLE DE RESOLUTION POUR L ASSEMBLEE GENERALE

EXEMPLE DE RESOLUTION POUR L ASSEMBLEE GENERALE EXEMPLE DE RESOLUTION POUR L ASSEMBLEE GENERALE Après examen de la proposition de SFR d équiper à ses frais la copropriété d un réseau de fibres optiques FTTH permettant la fourniture, sans aucune obligation,

Plus en détail

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN. avec la collaboration de Valérie SAMSEL et Renaud TURC. Deuxième édition

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN. avec la collaboration de Valérie SAMSEL et Renaud TURC. Deuxième édition Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN avec la collaboration de Valérie SAMSEL et Renaud TURC SAVOIR VENDRE Deuxième édition Éditions d'organisation, 2003 De Particulier à Particulier, 2003 ISBN : 2-7081-2821-3

Plus en détail

JORF n 0303 du 31 décembre 2010. Texte n 37

JORF n 0303 du 31 décembre 2010. Texte n 37 Le 3 janvier 2011 JORF n 0303 du 31 décembre 2010 Texte n 37 ARRETE Arrêté du 30 décembre 2010 relatif aux conditions d application de dispositions concernant les prêts ne portant pas intérêt consentis

Plus en détail

CODE INTERMÉDIAIRE N DE CLIENT N PRO. DATE DE REPRISE FRACTIONNEMENT A13330 CNA ... SITUATION DU RISQUE ...

CODE INTERMÉDIAIRE N DE CLIENT N PRO. DATE DE REPRISE FRACTIONNEMENT A13330 CNA ... SITUATION DU RISQUE ... Questionnaire IMMEUBLES COLLECTIFS & ENSEMBLES IMMOBILIERS à usage d habitation de moins de 28 mètres YANN SAVARY 9 RUE DE GRASSI 33000 BORDEAUX TEL : 05 56 441 442 FAX : 05 56 81 03 09 MAIL : bordeaux-theatre@gan.fr

Plus en détail

Convention de location à durée déterminée d un logement de résidence non principale

Convention de location à durée déterminée d un logement de résidence non principale Convention de location à durée déterminée d un logement de résidence non principale ENTRE A. Bailleur : ET B. Preneur : IL EST CONVENU CE QUI SUIT : 1. OBJET - DESCRIPTION - ETAT Le bailleur donne en location

Plus en détail

REGLEMENT. Subvention pour le redéveloppement des commerces et du logement dans les noyaux commerciaux

REGLEMENT. Subvention pour le redéveloppement des commerces et du logement dans les noyaux commerciaux Article 1er Définitions REGLEMENT Subvention pour le redéveloppement des commerces et du logement dans les noyaux commerciaux Les termes suivants sont définis comme suit dans le cadre de l application

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Articles L 271-4 à 6 R 271-1 à 5 du Code de la Construction et de l Habitation

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Articles L 271-4 à 6 R 271-1 à 5 du Code de la Construction et de l Habitation CABINET AGENDA AUDE-HERAULT Sarl Languedoc Expertises Immobilières 16 Avenue Jean Moulin 34500 BEZIERS Tel : 04 67 30 56 71 - Fax : 04 67 30 56 70 Port : 06 64 41 19 79 Agenda34et11@aol.com I er réseau

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES

CONDITIONS PARTICULIERES ATTENTION Ce document est une trame susceptible d être adaptée par le professionnel de l immobilier à chaque situation ou dossier. Ce projet ne pourra être utilisé en l état. En conséquence, la responsabilité

Plus en détail

QUİZZ N 1 : NOTİON D OPÉRATİONS İMMOBİLİÈRES

QUİZZ N 1 : NOTİON D OPÉRATİONS İMMOBİLİÈRES QUİZZ N 1 : NOTİON D OPÉRATİONS İMMOBİLİÈRES VEFA : Vente en Etat Futur Achèvement La propriété du sol est transférée à l acquéreur immédiatement La propriété des constructions futures, objets du contrat

Plus en détail

Me Occhipinti, SCP Boré et Salve de Bruneton, SCP Bénabent et Jéhannin, SCP Gaschignard, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

Me Occhipinti, SCP Boré et Salve de Bruneton, SCP Bénabent et Jéhannin, SCP Gaschignard, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 17/03/2015 Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 4 février 2015 N de pourvoi: 14-10044 ECLI:FR:CCASS:2015:C100117 Non publié au bulletin Cassation partielle Mme Batut (président),

Plus en détail

G / Bail forma diag perf

G / Bail forma diag perf G / Bail forma diag perf Arrêté du 3 mai 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants à usage principal d habitation proposés à la location en France métropolitaine

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE CESSION

CAHIER DES CHARGES DE CESSION VENTE D UN HANGAR À VOCATION ÉCONOMIQUE SIS 782 RUE ROUSSANNE CAHIER DES CHARGES DE CESSION Dates de remise des offres d achat : Du 17 août au 30 septembre 2015 inclus I. NOM DU VENDEUR... 3 II. OBJET

Plus en détail

Assurance Catastrophes Naturelles - CONDITIONS GENERALES VISA N 02 du 28 novembre 2011

Assurance Catastrophes Naturelles - CONDITIONS GENERALES VISA N 02 du 28 novembre 2011 Le présent contrat est régi par l ordonnance n 75-58 du 26 Septembre 1975 portant code civil, l ordonnance n 95-07 du 25 Janvier 1995 relative aux assurances, l ordonnance n 03-12 du 26 Août 2003 relative

Plus en détail

LES TERMITES Loi du /CCH: art. L à 6 / décret du / circulaire du

LES TERMITES Loi du /CCH: art. L à 6 / décret du / circulaire du SEPTEMBRE 2006 A D I L 8 1 CLIN D œil Conseils gratuits Un certain nombre d'obligations relatives à l'état et à la contenance des bâtiments ou des terrains incombent aux propriétaires soit à l'occasion

Plus en détail

Renoncer à l achat est possible dans deux cas

Renoncer à l achat est possible dans deux cas Un compromis de vente a été signé avec un acquéreur chez un agent immobilier. L acte comporte une clause pénale prévoyant qu en cas de défaillance de l un ou de l autre, des indemnités devront être versées.

Plus en détail

Service juridique juin 2013. La sécurisation du PASS-FONCIER sous forme de bail à construction et de prêt

Service juridique juin 2013. La sécurisation du PASS-FONCIER sous forme de bail à construction et de prêt La sécurisation du PASS-FONCIER sous forme de bail à construction et de prêt Le dispositif de sécurisation est précisé notamment par l arrêté du 10 août 2009 fixant les conditions des garanties de rachat

Plus en détail

Vente d une maison. Pièces à nous communiquer

Vente d une maison. Pièces à nous communiquer Vente d une maison Pièces à nous communiquer Madame, Monsieur, Afin de nous permettre de constituer votre dossier de vente et de préparer le cas échéant la promesse de vente, nous vous remercions de bien

Plus en détail

2016 DU 72 Secteur Chapelle International (18e) - Acquisition en VEFA auprès de SOGARIS d un volume abritant un data center. PROJET DE DELIBERATION

2016 DU 72 Secteur Chapelle International (18e) - Acquisition en VEFA auprès de SOGARIS d un volume abritant un data center. PROJET DE DELIBERATION Direction de l Urbanisme Service de l Action Foncière 2016 DU 72 Secteur Chapelle International (18e) - Acquisition en VEFA auprès de SOGARIS d un volume abritant un data center. PROJET DE DELIBERATION

Plus en détail

- CONGE REPRISE POUR VENDRE - (article 15-I à 15-IV de la loi du 06 juillet 1989)

- CONGE REPRISE POUR VENDRE - (article 15-I à 15-IV de la loi du 06 juillet 1989) - CONGE REPRISE POUR VENDRE - (article 15-I à 15-IV de la loi du 06 juillet 1989) OBSERVATIONS Le congé doit être délivré soit par lettre recommandée avec A.R. soit par acte d'huissier, ce qui est préférable,

Plus en détail

SOMMAIRE LA MISSION D EXPERTIM... LES VALEURS DE L AGENCE EXPERTIM:... EXPERTIM: PREUVE DE SOLIDITE... COMBIEN POUVEZ-VOUS INVESTIR?...

SOMMAIRE LA MISSION D EXPERTIM... LES VALEURS DE L AGENCE EXPERTIM:... EXPERTIM: PREUVE DE SOLIDITE... COMBIEN POUVEZ-VOUS INVESTIR?... GUIDE DE L ACHETEUR SOMMAIRE 1 L AGENCE EXPERTIM, LE PACTE DE CONFIANCE LA MISSION D EXPERTIM... Notre vision LES VALEURS DE L AGENCE EXPERTIM:... Devoirs et obligations Le devoir de loyauté. Le devoir

Plus en détail

COMPROMIS DE VENTE ENTRE LES SOUSSIGNES. M. (nom et prénom)... demeurant à...

COMPROMIS DE VENTE ENTRE LES SOUSSIGNES. M. (nom et prénom)... demeurant à... COMPROMIS DE VENTE ENTRE LES SOUSSIGNES M. (nom et prénom)... demeurant à... et (en cas de pluralité de propriétaires) M. (nom et prénom)... demeurant à... agissant en qualité de propriétaire(s) ci-après

Plus en détail

L'adaptation du régime des baux commerciaux (la loi Pinel)

L'adaptation du régime des baux commerciaux (la loi Pinel) Le 19 juin 2014 L'adaptation du régime des baux commerciaux (la loi Pinel) La loi n 2014-626 du 18 juin 2014 relative à l'artisanat, au commerce et aux très petites entreprises, dont le premier projet

Plus en détail

CESSION AMIABLE D UN IMMEUBLE appartenant à la COMMUNE DE LANGRES ***** Immeuble 19 rue de la Crémaillère à LANGRES ***** CONDITIONS

CESSION AMIABLE D UN IMMEUBLE appartenant à la COMMUNE DE LANGRES ***** Immeuble 19 rue de la Crémaillère à LANGRES ***** CONDITIONS CESSION AMIABLE D UN IMMEUBLE appartenant à la COMMUNE DE LANGRES ***** Immeuble 19 rue de la Crémaillère à LANGRES 52200 ***** CONDITIONS OBJET La Ville de LANGRES propose à la vente un immeuble situé

Plus en détail

LES FRAIS ET LES CHARGES

LES FRAIS ET LES CHARGES Les fiches LOCATION Bail de résidence principale Les frais et les charges Fiche n A10 LES FRAIS ET LES CHARGES Les frais et les charges couvrent l ensemble des dépenses relatives aux parties communes d

Plus en détail

DECENCE DU LOGEMENT Par Bénédicte Humblot-Gignoux ( Juriste)

DECENCE DU LOGEMENT Par Bénédicte Humblot-Gignoux ( Juriste) DECENCE DU LOGEMENT Par Bénédicte Humblot-Gignoux ( Juriste) HISTORIQUE L idée est ancienne et remonte bien avant la loi SRU. Le décret du 6 Mars 1987, pris en application de l article 25 de la loi du

Plus en détail

QUESTIONNAIRE VENDEUR

QUESTIONNAIRE VENDEUR QUESTIONNAIRE VENDEUR 1/ Pourquoi ce questionnaire? En raison de développement récent et important des lois de protection, le vendeur d un bien immobilier supporte une obligation de bonne foi et d information

Plus en détail

LOI POUR L ACCES AU LOGEMENT ET UN URBANISME RENOVE (ALUR) DISPOSITIONS RELATIVES A LA GESTION LOCATIVE

LOI POUR L ACCES AU LOGEMENT ET UN URBANISME RENOVE (ALUR) DISPOSITIONS RELATIVES A LA GESTION LOCATIVE Mars 2014 LOI POUR L ACCES AU LOGEMENT ET UN URBANISME RENOVE (ALUR) DISPOSITIONS RELATIVES A LA GESTION LOCATIVE GESTION LOCATIVE La loi n 2014-3660 du 24 mars 2014, pour l accès au logement et un urbanisme

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE CESSION

CAHIER DES CHARGES DE CESSION COPROPRIETE SISE 533 BOULEVARD EDOUARD DALADIER : VENTE DE DEUX APPARTEMENTS CAHIER DES CHARGES DE CESSION Dates de remise des offres d achat : Du 11 mars au 3 mai 2013 inclus I. NOM DU VENDEUR...3 II.

Plus en détail

VENDRE DANS LES MEILLEURES CONDITIONS AVEC LAFORÊT. Guide de la vente

VENDRE DANS LES MEILLEURES CONDITIONS AVEC LAFORÊT. Guide de la vente VENDRE DANS LES MEILLEURES CONDITIONS AVEC LAFORÊT Guide de la vente Clarté, Convivialité, Éfficacité Vous envisagez de vendre votre maison ou votre appartement. Que votre projet soit à échéance proche

Plus en détail

2. CONDITIONS RELATIVES AUX UNITÉS ACCRÉDITÉES PAR LA SCHL

2. CONDITIONS RELATIVES AUX UNITÉS ACCRÉDITÉES PAR LA SCHL 1. CONDITIONS GÉNÉRALES a) L enregistrement de l entrepreneur et de chacune des unités à un programme de garantie de maison neuve est requis. b) Au niveau des prix de revente, le droit de premier refus

Plus en détail

Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON. - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial -

Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON. - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial - Elaboré en Mars 2008. Modifications éventuelles : nous contacter. Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial - 9 Rue des Arènes BP 95236 49052

Plus en détail

Cahier des charges du lotissement - PA10 b

Cahier des charges du lotissement - PA10 b Département de La Vendée Commune de Saint Vincent sur Jard La Métairie d Avaud Permis d aménager «La Métairie d Avaud» - Septembre 2014 Pour la création en lotissement de 49 lots libres pour des constructions

Plus en détail

Les avant-contrats Promesse de vente Offre d achat Compromis de vente

Les avant-contrats Promesse de vente Offre d achat Compromis de vente Les renseignements contenus dans la présente notice ont pour but d attirer votre attention sur les points les plus importants du sujet qui vous intéresse. Pour de plus amples informations, consultez votre

Plus en détail

CONTRAT D'INTERMEDIAIRE POUR LA VENTE D'UNE RESIDENCE PRINCIPALE CONDITIONS PARTICULIERES

CONTRAT D'INTERMEDIAIRE POUR LA VENTE D'UNE RESIDENCE PRINCIPALE CONDITIONS PARTICULIERES www.test-achats.be CONTRAT D'INTERMEDIAIRE POUR LA VENTE D'UNE RESIDENCE PRINCIPALE CONDITIONS PARTICULIERES Les Conditions générales font partie intégrante des Conditions particulières. Le consommateur

Plus en détail

Dossier de mise en vente. Appartement 2 pièces - 38,5 m² 5 rue Benoit Bunico NICE. Modernisation des moyens et stratégie immobilière

Dossier de mise en vente. Appartement 2 pièces - 38,5 m² 5 rue Benoit Bunico NICE. Modernisation des moyens et stratégie immobilière Dossier de mise en vente Appartement 2 pièces - 38,5 m² 5 rue Benoit Bunico NICE Modernisation des moyens et stratégie immobilière 1 Sommaire 1. Note de présentation... 3 1.1 Présentation générale du bien...

Plus en détail

Livret d informations juridiques

Livret d informations juridiques Comment maison? acheter, vendre ou louer une Janvier 2009 Ministère de la justice Comment acheter, vendre ou louer une maison? LE DROIT A LA PORTEE DE TOUS Cette brochure fait partie d une série de documents

Plus en détail

GAGNEZ EN EFFICACITÉ!

GAGNEZ EN EFFICACITÉ! 1 DÉCRIRE VOTRE PROJET Vous vendez un appartement ou une maison? Le RIF visite et estime votre bien, structure et actionne un plan de vente personnalisé, organise les visites, conduit la négociation et

Plus en détail

Le bail commercial. La modification de l activité : la déspécialisation

Le bail commercial. La modification de l activité : la déspécialisation Le bail commercial Le bail commercial est un contrat de location de locaux utilisé pour l exploitation d un fonds de commerce, industriel ou artisanal. Le statut des baux commerciaux est protecteur pour

Plus en détail

VENTE SUR LICITATION

VENTE SUR LICITATION VENTE SUR LICITATION - CAHIER DES CONDITIONS DE VENTE - Contenant les clauses et conditions auxquelles seront adjugées au plus offrant et dernier enchérisseur, à l audience des criées du Tribunal de Grande

Plus en détail

Contrat de syndic AVERTISSEMENT. Ce document est une version d évaluation du contrat.

Contrat de syndic AVERTISSEMENT. Ce document est une version d évaluation du contrat. http://www.droitbelge.net infos@droitbelge.net Contrat de syndic Auteur: Me Marie Dupont, avocat AVERTISSEMENT Ce document est une version d évaluation du contrat. Il a pour seul objectif de vous informer

Plus en détail

SYNDIC ET CONSEIL SYNDICAL

SYNDIC ET CONSEIL SYNDICAL SYNDIC ET CONSEIL SYNDICAL LES DEUX ROUAGES DE LA COPROPRIÉTÉ Toute copropriété, quelle que soit sa taille, doit avoir un syndic. Sa mission consiste à gérer l immeuble et à veiller à l exécution des décisions

Plus en détail

Etat des risques naturels et technologiques en application des articles L et R du code de l'environnement

Etat des risques naturels et technologiques en application des articles L et R du code de l'environnement http://www.martinique.equipement.gouv.fr/risques/mapserv.exe?map=ert_etat.map&... Page 1 of 2 en application des articles L 125-5 et R 125-26 du code de l'environnement 1. Cet état des risques est établi

Plus en détail

Etat des risques naturels et technologiques en application des articles L et R du code de l'environnement

Etat des risques naturels et technologiques en application des articles L et R du code de l'environnement Etat des risques naturels et technologiques en application des articles L 125-5 et R 125-26 du code de l'environnement 1. Cet état des risques est établi sur la base des informations mises à disposition

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS Direction de l'urbanisme Service de l Action Foncière 2016 DU 81 Appel à projets urbains innovants «Réinventer Paris» - site 34 rue Castagnary (15e) - Désignation du lauréat, déclassement et autorisation

Plus en détail

Etat des risques naturels et technologiques en application des articles L et R du code de l'environnement

Etat des risques naturels et technologiques en application des articles L et R du code de l'environnement Etat des risques naturels et technologiques en application des articles L 125-5 et R 125-26 du code de l'environnement Cet état des risques est établi sur la base des informations mises à disposition par

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES ( BPU ) LOT N 2 ACCESSIBILITE AU PLOMB DIAGNOSTICS LIES A DES IMPERATIFS DE SANTE PUBLIQUE

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES ( BPU ) LOT N 2 ACCESSIBILITE AU PLOMB DIAGNOSTICS LIES A DES IMPERATIFS DE SANTE PUBLIQUE VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE ADJOINTE CHARGEE DU CADRE DE VIE DIRECTION CENTRALE DU PATRIMOINE COMMUNAL SERVICE INTERVENTIONS TECHNIQUES MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE ( M.A.P.A ) passé selon l article

Plus en détail

LES IMPAYES DE CHARGES EN COPROPRIETE

LES IMPAYES DE CHARGES EN COPROPRIETE LES IMPAYES DE CHARGES EN COPROPRIETE Soirée-débat du 27 janvier 2015 LES OUTILS PREVENTIFS ET LE PRE-CONTENTIEUX UN SUIVI DES IMPAYÉS, POURQUOI? Les provisions pour charges sont trimestrielles et évolutives

Plus en détail

GUIDE CFTC DES IMPÔTS 2009

GUIDE CFTC DES IMPÔTS 2009 IMPÔTS LES REVENUS FONCIERS Revenus à déclarer Doivent être déclarés les loyers, les fermages, les droits d'affichage, les droits d'exploitation de carrières, les revenus des parts de sociétés immobilières

Plus en détail

VENTE D UN TERRAIN À BÂTIR À VOCATION ÉCONOMIQUE SIS RUE ROUSSANNE CAHIER DES CHARGES DE CESSION

VENTE D UN TERRAIN À BÂTIR À VOCATION ÉCONOMIQUE SIS RUE ROUSSANNE CAHIER DES CHARGES DE CESSION VENTE D UN TERRAIN À BÂTIR À VOCATION ÉCONOMIQUE SIS RUE ROUSSANNE CAHIER DES CHARGES DE CESSION Dates de remise des offres d achat : Du 17 août au 30 septembre 2015 inclus I. NOM DU VENDEUR... 3 II. OBJET

Plus en détail

Louis Hubert de VILLARTAY, Anne RÉGEON-VERGNOUX LA VENTE D UNE MAISON VENDEUR(S) FICHE D ETAT CIVIL

Louis Hubert de VILLARTAY, Anne RÉGEON-VERGNOUX LA VENTE D UNE MAISON VENDEUR(S) FICHE D ETAT CIVIL Louis Hubert de VILLARTAY, Anne RÉGEON-VERGNOUX NOTAIRES ASSOCIES 13, Pierre Le Gorrec BP 4436 22000 SAINT BRIEUC : 02.96.33.12.64 : maurey-villartay@notaires.fr http://maurey-villartay-vergnoux-saintbrieuc.notaires.fr/

Plus en détail

Appel à candidatures visant à la cession de l immeuble situé au 34 Rue Winston Churchill à Roubaix

Appel à candidatures visant à la cession de l immeuble situé au 34 Rue Winston Churchill à Roubaix Appel à candidatures visant à la cession de l immeuble situé au 34 Rue Winston Churchill à Roubaix Dossier de consultation Cahier n 1 Règlement de consultation Date et heure limites de remise des dossiers

Plus en détail

DEMANDE DE SOUMISSIONS

DEMANDE DE SOUMISSIONS Société affiliée de Raymond Chabot Grant Thornton S.E.N.C.R.L. Les Tours Triomphe 2500, boul. Daniel-Johnson Bureau 415 Laval (QC) H7T 2P6 Tél.: (450) 682-1115 Téléc.: (450) 682-6663 www.raymondchabot.com

Plus en détail

10 mai 2016 à 14 Heures

10 mai 2016 à 14 Heures REGLEMENT DE LA CONSULTATION Objet de la consultation Réalisation de Diagnostics Techniques Immobiliers et mesurages et analyses de présence d amiante MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES

Plus en détail

REGLEMENT-TAXE RELATIF À LA MISE EN ŒUVRE DE CERTAINS ACTES ET TRAVAUX SOUMIS À PERMIS D'URBANISME ET À PERMIS DE LOTIR

REGLEMENT-TAXE RELATIF À LA MISE EN ŒUVRE DE CERTAINS ACTES ET TRAVAUX SOUMIS À PERMIS D'URBANISME ET À PERMIS DE LOTIR REGLEMENT-TAXE RELATIF À LA MISE EN ŒUVRE DE CERTAINS ACTES ET TRAVAUX SOUMIS À PERMIS D'URBANISME ET À PERMIS DE LOTIR Date de la délibération du conseil communal du 27 juin 2013. Visé par le Ministère

Plus en détail

SPECIALISTE DE LINGOLSHEIM VOTRE AGENCE SOLVIMO VOUS OFFRE LES DIAGNOSTICS IMMOBILIERS *

SPECIALISTE DE LINGOLSHEIM VOTRE AGENCE SOLVIMO VOUS OFFRE LES DIAGNOSTICS IMMOBILIERS * SPECIALISTE DE LINGOLSHEIM OFFRE EXCEPTIONNELLE! L IMMOBILIER PROCHE DE VOUS VOTRE AGENCE SOLVIMO VOUS OFFRE LES DIAGNOSTICS IMMOBILIERS * * Offre valable jusqu au 31/07/2017, voir conditions en agence.

Plus en détail

xalocation NON MEUBLEE HABITATION MIXTE (habitation et professionnel) Loi du 6 juillet 1989 modifiée

xalocation NON MEUBLEE HABITATION MIXTE (habitation et professionnel) Loi du 6 juillet 1989 modifiée xalocation NON MEUBLEE HABITATION MIXTE (habitation et professionnel) Loi du 6 juillet 1989 modifiée Conseils pour compléter le contrat de location : Un contrat de location doit être rédigé en autant d

Plus en détail

Code de la santé publique. Article L Modifié Modifié par Loi n du 9 août 2004 art. 76 II (JORF 11 août 2004).

Code de la santé publique. Article L Modifié Modifié par Loi n du 9 août 2004 art. 76 II (JORF 11 août 2004). Article L1334-5 Modifié Modifié par Loi n 2004-806 du 9 août 2004 art. 76 II (JORF 11 août 2004). N'est plus en vigueur depuis le 9 Juin 2005 Un constat de risque d'exposition au plomb présente un repérage

Plus en détail

www.troostwijkauctions.com

www.troostwijkauctions.com Conditions générales de vente Vente en ligne TroostwijkAuctions.com Article 1. Définitions Site Internet : Utilisateur : Troostwijk : Montant des Achats : Enregistrement : Enchère : Lot : Vente aux Enchères

Plus en détail

REGLEMENT D ATTRIBUTION DE LOGEMENTS COMMUNAUX

REGLEMENT D ATTRIBUTION DE LOGEMENTS COMMUNAUX REGLEMENT D ATTRIBUTION DE LOGEMENTS COMMUNAUX Article 1 Champ d application Le présent règlement sʹapplique à tous les logements offerts en location par la commune au sens de l article 26 du Code bruxellois

Plus en détail

Information de l acquéreur ou du locataire

Information de l acquéreur ou du locataire Information de l acquéreur ou du locataire Obligations du vendeur ou du bailleur Introduction La loi du 30 juillet 2003 relative à la prévention des risques technologiques et naturels et à la réparation

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE LA VENTE DE VÉHICULES DU 28 JUIN 2011 À 10H.

CAHIER DES CHARGES DE LA VENTE DE VÉHICULES DU 28 JUIN 2011 À 10H. Service Public Fédéral FINANCES DOCUMENTATION PATRIMONIALE Service patrimoniaux Fin Shop Brussels Rue du Biplan, 126 1130 BRUXELLES Tel. 0257 800 30 http://www.finshop.belgium.be CAHIER DES CHARGES DE

Plus en détail

CAS VENDEUR. Vous êtes agent commercial auprès d une agence immobilière indépendante, Cap Logis.

CAS VENDEUR. Vous êtes agent commercial auprès d une agence immobilière indépendante, Cap Logis. 22 ème Challenge de Négociation Commerciale LES NEGOCIALES CAS VENDEUR Vous êtes agent commercial auprès d une agence immobilière indépendante, Cap Logis. Vous avez rendez vous avec un jeune particulier,

Plus en détail