Un appui pour les systèmes d assurance se conformant à la Loi sur les soins abordables. Par Ara C. Trembly, fondateur. Ara Trembly The Tech Consultant

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un appui pour les systèmes d assurance se conformant à la Loi sur les soins abordables. Par Ara C. Trembly, fondateur. Ara Trembly The Tech Consultant"

Transcription

1 Un appui pour les systèmes d assurance se conformant à la Loi sur les soins abordables Par Ara C. Trembly, fondateur Ara Trembly The Tech Consultant Juillet 2012

2 Page 2 Résumé Aux États-Unis, les nouvelles règles de la Loi sur les soins abordables (Affordable Care Act) demandent aux assureurs santé d employer un langage compréhensible dans la description des prestations et couvertures des plans de protection, et d utiliser un format spécifique pour la production des documents qui expliquent ces prestations et couvertures. Toutefois, la plupart des systèmes d assurance n est pas équipée pour fournir facilement de tels documents, se conformant à de telles règles, à temps pour la date limite fixée au 23 septembre 2012 par la législation relative aux soins de santé. Cette situation vient en partie du fait que les systèmes des assureurs sont fragmentés de telle façon que les informations importantes servant à des descriptions simples se retrouvent souvent dans des bases de données qui ne peuvent pas communiquer entre elles. Les assureurs doivent trouver un moyen d automatiser la production de ces documents simplifiés, afin que ceux-ci répondent aux exigences du gouvernement américain et soient rapidement reproductibles, à n importe quel moment, lorsqu ils sont requis par la loi. Une application fondée sur la création de gabarits, qui permet aux assureurs de remplir des champs dans un document, à partir de leur propre système (sans avoir à installer une nouvelle technologie), et de produire des documents conformes sur demande, est grandement bienvenue. Et une telle solution est disponible grâce à Xpertdoc. Xpertdoc Technologies Inc. All right reserved. All other trademarks are the property of their respective owners 1160 Levis Street, Suite , Xpertdoc Terrebonne Technologies (Quebec) Inc. Canada, Tous droits J6W 5S6 réservés.

3 Page 3 Introduction Par la section 2715 du Public Health Service Act créée par la section 1001 de la Loi sur les soins abordables et introduite dans les nouvelles règles annoncées en février 2012, les assureurs santé et les compagnies d assurance santé collective doivent fournir aux Américains couverts par une assurance santé privée des informations claires, pertinentes et comparatives sur les prestations et couvertures des multiples plans de protection. Plus précisément, la réglementation exige que les consommateurs reçoivent deux documents primordiaux qui les aideront à comprendre et à évaluer leur choix d assurance santé. Selon la version d août 2011 du site web HealthCare.gov, la réglementation requiert premièrement un «résumé des prestations et couvertures (SBC) qui soit court, facile à comprendre», et deuxièmement une liste de définitions (appelée «Uniform Glossary») qui expliquent les termes communément utilisés dans l industrie de l assurance santé, par exemple «déductible» et «copaiement». Bien qu il semble qu un tel glossaire soit simple à élaborer et à utiliser par l ensemble des assureurs, le SBC sera par définition unique à chacun d eux et à chaque police émise, créant ainsi un projet colossal de cueillette d informations pour les assureurs qui doivent écrire des milliers de polices différentes, ayant des couvertures différentes, et/ou faire des changements à ces polices. Toujours selon le site web HealthCare.gov, le SBC résumera les principales caractéristiques d un plan de protection ou d une couverture, telles que les soins couverts, les dispositions sur le partage des coûts, les limitations et les exceptions. Il sera disponible pour les consommateurs à des étapes importantes du processus d adhésion, notamment lorsqu ils magasineront, demanderont d adhérer et renouvelleront annuellement leur couverture, ainsi qu à tout autre moment demandé. Si au milieu de l année d application du plan de protection ou de la police des changements significatifs se produisent dans la couverture, les assureurs santé et les compagnies d assurance santé collective seront obligés d aviser les membres et les candidats à l inscription au moins 60 jours avant que les changements deviennent effectifs, tel que stipulé dans le communiqué de presse du 9 février 2012 du Département de la santé et des services sociaux (HHS) des États-Unis. Si les consommateurs demandent un SBC à un moment ou à un autre, les assureurs santé et les compagnies d assurance santé collective devront le leur fournir en sept jours ouvrables. Le HHS déclare également que «[l]e matériel de marketing utilisé par les assureurs peut parfois rendre difficile pour les consommateurs la compréhension exacte de ce qu ils achètent». Les nouvelles règles, qu il publie conjointement au Département du travail (DOL) et au Département du trésor des États-Unis, obligent que les nouveaux documents explicatifs soient disponibles aux consommateurs «à partir du 23 septembre 2012 ou peu de temps après». De plus, le HHS souligne cette particularité du SBC qu est l outil nouveau et standardisé de comparaison de plans de protection, appelé «exemples de couvertures» ; cet outil est semblable aux étiquettes d informations nutritionnelles que l on retrouve sur les emballages. Les exemples de couverture illustreront des situations médicales simples et décriront l étendue de la couverture fournie par le plan de protection en question, lors d événements tels qu un accouchement (normal) et le traitement du diabète de type 2 (traitement de routine, contrôlé adéquatement). Finalement, le HHS soutient que les nouvelles règles ont été développées à la demande de plusieurs parties concernées, dont la National Association of Insurance Commissioners (NAIC) et une association composée de consommateurs en faveur de l assurance santé, d assureurs santé, de professionnels des soins de santé et de patients partisans (incluant des représentants de personnes ayant des compétences limitées en anglais). Il ajoute qu il a aussi puisé des commentaires «du public directement» Xpertdoc Technologies Inc. Tous droits réservés.

4 Page 4 Les systèmes d assurance et leurs limitations Peut-être plus que n importe quelle autre industrie, celle de l assurance investit beaucoup dans des systèmes centraux traditionnellement depuis la fin des années 60. Au fil des ans, ces systèmes ont été modifiés et reprogrammés, afin que ceuxci puissent continuer à exécuter les fonctions de base de l administration des polices d assurance, de la facturation, de l évaluation des risques et de plusieurs autres tâches inhérentes au domaine de l assurance. Bien que les systèmes informatiques eux-mêmes aient évolué à travers des cycles de dissémination et de centralisation, la dominance du world wide web a vu un changement vers des systèmes modernes d administration de polices prenant avantage de la réceptivité et de la rapidité de traitement offertes par les applications de l Internet. Aujourd hui toutefois, il est estimé que la moitié des moyens et grands assureurs utilise encore des systèmes centraux «fondateurs», lesquels roulent souvent parallèlement et conjointement à de plus récentes applications. Ces systèmes fondateurs et ces applications continuent d exécuter les fonctions de base, mais ils n ont pas la vitesse et la flexibilité des systèmes modernes et de leurs applications. Ainsi, plusieurs assureurs travaillent dans un environnement comprenant des systèmes multiples d administration de polices qui stockent les données dans des «bases» distinctes, non conçues pour travailler ou communiquer ensemble. Les informations contenues dans une base sont souvent écrites dans des langages de programmation désuets (par exemple, le COBOL), et les programmeurs qui connaissent ces langages sont retraités depuis longtemps, ce qui rend difficile, voire impossible, la maintenance d applications anciennes qui contiennent pourtant des données précieuses. Conséquemment, l extraction d informations des systèmes fondateurs constitue un long projet TI, qui peut aussi impliquer du travail humain en supposant qu un personnel qualifié pour cette tâche puisse être trouvé. Lorsqu ils sont appelés à rassembler des données provenant de plusieurs emplacements disséminés dans leur entreprise en un seul document compréhensible pour les consommateurs et conforme aux règles de la nouvelle législation relative aux soins de santé, les assureurs sont confrontés au travail redoutable d un tel projet sans avoir le temps et les ressources nécessaires pour le compléter avec succès. Lors d une réunion d information tenue au 2012 ACORD LOMA Insurance Systems Forum, l analyste et vice-présidente de Gartner Kimberly Harris- Ferrante s est entretenue à propos des principaux secteurs auxquels les assureurs devraient porter attention pour améliorer l expérience de la clientèle. Sa présentation faisait état de la prédominance au sein d une même organisation des systèmes fondateurs et des systèmes multiples d administration de polices, ainsi que des problèmes de bases de données distinctes, d informations disparates, et du temps nécessaire à l implémentation de toute technologie, qui s accompagne ellemême de nombreuses difficultés. La combinaison de tels problèmes ne présage rien de bon pour les assureurs qui cherchent à se conformer aux règles dans le temps alloué Xpertdoc Technologies Inc. Tous droits réservés.

5 Page 5 Les défis Il est estimé que, dans environ deux tiers des cas, les projets TI échouent à être achevés à temps et/ou à respecter le budget attribué. En effet, le journal technologique CIO explique qu un rapport du Standish Group, réalisé en 2009, relève les ravages faits par les coupures de budget TI et les mises à pied liées à la récession sur les taux de succès des projets TI. Une firme bostonienne de consultation et de recherche sur la gestion de projets TI a enquêté auprès de 400 organisations et observé d une part une baisse des taux de succès des projets TI, et d autre part une hausse des taux d échec des projets TI, de 2007 à Considérant ces tendances, la pression du délai imposé par les règles du HHS et les limitations inhérentes aux systèmes d assurance, les assureurs sont confrontés à un défi extrêmement difficile à surmonter. Or, les assureurs doivent fournir avec succès les documents requis, sous peine de recevoir des amendes du gouvernement américain. Selon le communiqué du 19 mars 2012 du DOL, du HHS et de l Agence du revenu (IRS) des États-Unis, «tout échec délibéré ou intentionnel de conformité aux réglementations du SBC peut engendrer une pénalité quotidienne allant jusqu à 1000 $ par échec délibéré, par participant, et allant jusqu à 100 $ de taxes par jour, par participant». Le communiqué souligne également que si le SBC d un plan de protection est inexact, «les participants peuvent poursuivre en justice pour nouvelle surcharge ou procéder à un recours collectif pour dommagesintérêts sous l Employee Retirement Income Security Act (ERISA), et prétendre que l administrateur du plan de protection (habituellement l employeur ou le promoteur du régime) a manqué à ses obligations fiduciaires en distribuant un SBC (aussi appelé «mini- SPD») matériellement trompeur, mensonger et inexacte, entraînant une amende de 1000 $ par infraction». Puisque chacune des polices d un assureur représente une infraction individuelle, les coûts de retard dans la disponibilité des documents aux consommateurs américains peuvent réellement devenir ahurissants. Par exemple, une grande compagnie d assurance santé collective aura à produire approximativement 2500 variations du document requis car elle offre autant de plans de protection différents ou des plans à plusieurs paliers de couverture, de même que des couvertures variables selon les individus. Ainsi, un échec dans la conformité aux règles d ici le 23 septembre 2012 peut entraîner pour cette organisation des amendes aussi élevées que 2,5 millions $ par jour. Un autre défi s impose dans la production des documents obligatoires : dans plusieurs cas, ceux-ci doivent être écrits dans une langue différente de l anglais. Faegre Baker Daniels, une firme nationale de consultation et de défense, informe que si 10 % de la population dans le comté d un participant savent lire et écrire dans une même langue non-anglaise, l assureur santé ou la compagnie d assurance santé collective doit diriger le consommateur vers un endroit où il peut obtenir de l assistance dans une langue étrangère, offrir des services langagiers par téléphone dans la langue nonanglaise demandée, ainsi que fournir sur demande une traduction écrite des documents requis dans la langue non-anglaise demandée. Les langues étrangères étant les plus susceptibles de s appliquer sont l espagnol, le navajo, le tagalog et le chinois. Il y a actuellement 255 comtés aux États-Unis qui rencontrent le seuil de 10 % pour l une ou l autre de ces langues. Il est évident que les assureurs santé et les compagnies d assurance santé collective doivent trouver un moyen de générer et de reproduire à volonté ces documents dans le format et les langues appropriés. Ceux-ci auront vraisemblablement besoin d utiliser les services d un expert en contenu pour les aider à exprimer simplement les informations dans le format requis. Actuellement, les systèmes des assureurs ne sont pas conçus pour fournir les informations demandées et pour les insérer facilement dans le nouveau format. Et l accomplissement des changements nécessaires dans les systèmes d assurance peut aussi impliquer des changements significatifs aux systèmes de réclamations existants. Puisqu un projet TI majeur visant à atteindre ces buts constitue un travail de 12 à 18 mois de planification et d implémentation et que les probabilités d échec d un tel projet sont fortes, ce qui peut mener à des amendes et des poursuites juridiques, une solution plus rapide est certainement la bienvenue Xpertdoc Technologies Inc. Tous droits réservés.

6 Page 6 La réponse tant attendue Ces défis de temps et d assemblage d informations en appellent à la réponse d une technologie qui sera hautement automatisée, rapidement implémentée et qui fonctionnera bien avec l architecture et les systèmes TI existants des assureurs. Idéalement, la stratégie de production sur demande des documents requis devrait employer les applications logicielles des assureurs et leurs capacités de données existantes. Ne serait-il pas formidable que les assureurs puissent simplement aller chercher le gabarit des documents demandés et voir ses champs se remplir de façon automatique? Une telle solution automatisée, utilisant une approche axée sur la création de gabarits, pourrait être développée, afin de permettre à l expert en contenu d insérer les informations nécessaires dans un formulaire de format facilement reproductible. Heureusement, les assureurs n ont pas à rêver de cette solution idéale. Il existe un produit récemment développé qui s intègre aux applications existantes des compagnies d assurance, pour offrir un gabarit simple à remplir (selon l avis d experts en contenu) et générer des documents entièrement conformes, dans les multiples langues demandées, à temps pour le 23 septembre Xpertdoc Technologies Inc. All right reserved. All other trademarks are the property of their respective owners 1160 Levis Street, Suite , Xpertdoc Terrebonne Technologies (Quebec) Inc. Canada, Tous droits J6W 5S6 réservés.

7 Page 7 «Le partenariat de Customer Effective et Xpertdoc a été un élément important de notre succès dans l industrie de l assurance santé. L intégration Dynamics CRM de Xpertdoc nous permet d implémenter des solutions rentables et faciles à utiliser, qui aident nos clients de l assurance santé à se conformer à la réglementation de la Loi sur les soins abordables.» Tap Haley Directeur des solutions d assurance La solution de Xpertdoc Présentation Xpertdoc offre un environnement qui permet aux utilisateurs de concevoir et mettre en page des gabarits devant être générés. Les documents de marketing, les descriptions de polices, les lettres de réclamation, les communications pour les clients, les propositions d affaires/de ventes, constituent les documents les plus produits par les assureurs qui utilisent la solution de Xpertdoc. Et, puisque Xpertdoc s appuie sur l environnement connu de Microsoft Word, même les utilisateurs de petite expérience technique ont la capacité de concevoir des gabarits sophistiqués et de produire de tels documents personnalisés, en utilisant la barre d outils de Xpertdoc dans Word. De plus, la collaboration entre différents services (juridique, marketing, souscription, etc.) est facilitée lors du développement des contenus et de la mise en page des gabarits, et une bibliothèque de blocs de contenu peut même être élaborée pour simplifier leur insertion dans des documents particuliers, ces méthodes de travail permettant une économie de temps et une réduction des risques d erreur. Ajoutons que Xpertdoc permet aux utilisateurs de combiner des contenus existants et des contenus nouvellement créés dans des documents personnalisés et automatiquement générés, tout en s appuyant sur des environnements familiers tels que des systèmes de gestion des relations-clients, Microsoft SharePoint, des portails de compagnies ou simplement Microsoft Word. Les utilisateurs génèrent les documents requis à partir de ces environnements et choisissent parmi de multiples formats de distribution, notamment le PDF, le XML, l impression, le fax, la poste, le courriel, le web, le téléphone cellulaire et la messagerie texte, selon les standards d entreprises et les préférences des clients. L assurance de la conformité des documents aux réglementations internes et externes est une fonction prioritaire de la solution de Xpertdoc, et ce à chacune des étapes de conception, de communication et de distribution des documents. Xpertdoc Technologies Inc. All right reserved. All other trademarks are the property of their respective owners 1160 Levis Street, Suite , Xpertdoc Terrebonne Technologies (Quebec) Inc. Canada, Tous droits J6W 5S6 réservés.

8 Page 8 La solution de Xpertdoc pour la production de SBC En se fondant sur les règles de production de SBC (et sur les exemples présentés dans le format Word par les institutions gouvernementales), Xpertdoc a développé l infrastructure requise sur laquelle les assureurs santé peuvent s appuyer dans leurs efforts pour être conformes avant la date limite du 23 septembre. La solution de Xpertdoc pour la production de SBC leur permet de placer automatiquement les données demandées dans les exemples de couvertures, engendrant une production rapide et précise des formulaires pertinents. Grâce aux capacités de Xpertdoc, l exigence du SBC et autres standards de conformité réglementaires peuvent être rencontrés à temps et efficacement. Exemple de formulaire SBC généré au moyen de Xpertdoc Important Questions What is the overall deductible? Are there other deductibles for specific services? Is there an out of pocket limit on my expenses? What is not included in the out of pocket limit? Is there an overall annual limit on what the plan pays? Does this plan use a network of providers? Answers $500 person In Network. $1000 person Out-of-Network combined with in-network deductible. Does not apply to preventive services, services with a fixed dollar copay and prescription drugs. No. Yes. For In Network $1000 person. For Out-of-Network $2000 person combined with in-network out-of-pocket limit. Premiums, balance-billed charges, health care this plan doesn't cover, fixed dollar copays and prescription drugs. No. Yes, this plan uses in-network providers. See or call for a list of participating providers. Why this Matters: You must pay all the costs up to the deductible amount before this plan begins to pay for covered services you use. Check your policy or plan document to see when the deductible starts over (usually, but not always, January 1st). See the chart starting on page 2 for how much you pay for covered services after you meet the deductible. You don t have to meet deductibles for specific services, but see the chart starting on page 2 for other costs for services this plan covers. The out-of-pocket limit is the most you could pay during a coverage period (usually one year) for your share of the cost of covered services. This limit helps you plan for health care expenses. Even though you pay these expenses, they don t count toward the out -of-pocket limit. The chart starting on page 2 describes any limits on what the plan will pay for specific covered services, such as office visits. If you use an in-network doctor or other health care provider, this plan will pay some or all of the costs of covered services. Be aware, your in-network doctor or hospital may use an out-of-network provider for some services. Plans use the term in-network, preferred, or participating for providers in their network. See the chart starting on page 2 for how this plan pays different kinds of providers. Pour répondre aux besoins spécifiques d un assureur quant à la production de SBC, la solution de Xpertdoc peut aider de trois façons : (i) si l assureur demande une conformité rapide et quasi-immédiate, celui-ci peut se rendre sur le Portail Xpertdoc (dans le cloud) au s enregistrer et générer le SBC selon ses préférences ; (ii) si l assureur préfère utiliser la solution soit dans un environnement infonuagique privé et sécurisé, soit installée sur ses serveurs internes, Xpertdoc peut mettre l une ou l autre de ces alternatives à sa disposition et la rendre opératoire pour l insertion de données en quelques jours ; (iii) si l assureur souhaite que la solution fonctionne avec son système d administration de polices ou de gestion des réclamations, Xpertdoc fournit cette solution entièrement intégrée en quelques semaines. Bref, les compagnies qui adoptent la solution de Xpertdoc peuvent être conformes à l exigence du SBC en seulement quelques semaines voire même quelques minutes! Xpertdoc Technologies Inc. All right reserved. All other trademarks are the property of their respective owners 1160 Levis Street, Suite , Xpertdoc Terrebonne Technologies (Quebec) Inc. Canada, Tous droits J6W 5S6 réservés.

9 Page 9 La solution la meilleure La solution de Xpertdoc simplifie le processus de création et de production de documents, et facilite les projets de migration de gabarits issus de systèmes fondateurs avec des implémentations plus rapides que les procédés traditionnels, tout comme elle croît et évolue avec les organisations. Elle est prisée par les fournisseurs de solutions, les firmes de consultation et les analystes de l industrie, lesquels considèrent qu elle tient ses promesses, qu elle est supportée par une équipe de professionnels dignes de confiance, ayant à cœur l accomplissement des projets et l atteinte des objectifs de leurs clients. Nous avons rencontré Xpertdoc et nous nous sommes tout de suite bien entendus. Ils se concentrent beaucoup sur la simplicité d utilisation, sur la technologie de pointe, le développement de services web c est fantastique! Cela ne se produit tout simplement pas dans cette industrie! Jim Thumma Vice-président des ventes et du marketing, DocFinity Optical Image Technology Inc. Les assureurs qui s efforcent de rencontrer des exigences de conformité internes et externes, ou qui souhaitent améliorer l environnement utilisé pour la production de documents d assurance, sont invités à contacter Xpertdoc au ou à visiter son site web au pour obtenir plus de détails concernant la solution de Xpertdoc pour la production automatisée de documents. Xpertdoc Technologies Inc. All right reserved. All other trademarks are the property of their respective owners 1160 Levis Street, Suite , Xpertdoc Terrebonne Technologies (Quebec) Inc. Canada, Tous droits J6W 5S6 réservés.

10 Page 10 À propos de l auteur Ara C. Trembly est un consultant, un journaliste et un conférencier reconnu dans le domaine des technologies, son public se situant surtout dans les secteurs de l assurance et des finances. Il est le fondateur d Ara Trembly The Tech Consultant, de même que le fondateur et auteur de The Rogue Guru Blog, lequel propose des commentaires sur la sphère technologique. Depuis 1982, il a été rédacteur, professionnel de marketing et conférencier, travaillant en tant qu éditeur technologique sénior pour le National Underwriter et en tant que bloggeur pour l Insurance Networking News. Il a également écrit des centaines d articles dans un vaste éventail de publications technologiques et d affaires, notamment Computer Decisions, Beyond Computing, PC Today, Office et Systems. Trembly a aussi effectué des présentations devant la Business Technology Association, l ASCnet, l AMS User Group, l ACORD ISOTech, la LOMA et l IASA. Il a prononcé des discours et animé des groupes de discussion lors d événements tels que l ISOTech, la Fiserv Client Conference, la NAIW de la division du Michigan et l IASA Annual Meeting du Wisconsin Xpertdoc Technologies Inc. Tous droits réservés.

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

Comment surveiller un changement profond :

Comment surveiller un changement profond : : présenter votre plan de basculement aux IFRS dans le rapport de gestion Le basculement des normes canadiennes d information financière aux Normes internationales d information financière (les «IFRS»)

Plus en détail

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Débutez un voyage vers la modernisation et l évolutivité : Elevez le niveau de votre performance commerciale Pour moderniser votre centre de contact : Passez

Plus en détail

Qui sommes-nous? Expertises. Chiffres clé. Premier intégrateur mondial des technologies Microsoft. Références. 2015 Avanade Inc. All Rights Reserved.

Qui sommes-nous? Expertises. Chiffres clé. Premier intégrateur mondial des technologies Microsoft. Références. 2015 Avanade Inc. All Rights Reserved. Qui sommes-nous? Chiffres clé Expertises Premier intégrateur mondial des technologies Microsoft Références 2015 Avanade Inc. All Rights Reserved. 1 Avanade en quelques chiffres Plus de 25 000 collaborateurs

Plus en détail

Présentation du programme de partenariat Conditions de participation au programme de partenariat Avantages du programme Engagement des partenaires

Présentation du programme de partenariat Conditions de participation au programme de partenariat Avantages du programme Engagement des partenaires Guide du programme Arcserve Global Partner destiné aux VAR - EMEA Présentation du programme de partenariat Conditions de participation au programme de partenariat Avantages du programme Engagement des

Plus en détail

RBC Assurances : une force à mon service. À l usage des conseillers

RBC Assurances : une force à mon service. À l usage des conseillers À l usage des conseillers RBC Assurances : une force à mon service > Un soutien inégalé > Des outils de vente à l avant-garde de l industrie > Une gamme complète de produits > Un nom respecté, synonyme

Plus en détail

Politique d accessibilité du RREO

Politique d accessibilité du RREO Politique d accessibilité du RREO Date d entrée en vigueur : Le 1 er janvier 2014 Révision : 16 décembre 2014 Date de la prochaine révision : Le 1 er janvier 2017 Responsables : Vice-présidente principale,

Plus en détail

de l invalidité Pour un retour au travail en santé

de l invalidité Pour un retour au travail en santé Services de gestion de l invalidité Pour un retour au travail en santé Nous visons un retour au travail en santé pour permettre à nos clients de continuer se concentrer sur leur entreprise Dans une petite

Plus en détail

5 raisons pour lesquelles les entreprises font passer leur WAN au haut débit

5 raisons pour lesquelles les entreprises font passer leur WAN au haut débit 5 raisons pour lesquelles les entreprises font passer leur WAN au haut débit Comment les temps ont changé et pourquoi il est temps d évoluer avec l informatique L objectif du WAN a toujours été de connecter

Plus en détail

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com Pourquoi Fujitsu? - Fujitsu est une grande société qui a réussi à l échelle mondiale...

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied

Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied : : A P P L I E D S U P P O R T : : Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied Maximisez votre investissement technologique LE SUCCÈS DE VOTRE ENTREPRISE DÉPEND DE LA PERFORMANCE DE VOS CAPACITÉS

Plus en détail

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Présentation de la solution SAP s SAP pour les PME SAP Business One Cloud Objectifs Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Favorisez une croissance rentable simplement et à moindre

Plus en détail

Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Experience N 52. Mars 2012 Pas à pas vers de bonnes exigences

Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Experience N 52. Mars 2012 Pas à pas vers de bonnes exigences Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies Experience N 52 Mars 2012 OutsourcINg Pas à pas vers de bonnes exigences Outsourcing 10 11 Pas à pas vers de bonnes

Plus en détail

LES 7 REGLES DE CONDUITE D UN ADMINISTRATEUR PERFORMANT

LES 7 REGLES DE CONDUITE D UN ADMINISTRATEUR PERFORMANT LES 7 REGLES DE CONDUITE D UN ADMINISTRATEUR PERFORMANT Avec la participation d Ipswitch INTRODUCTION Dans l environnement actuel de l entreprise, le réseau est l entreprise. Sans les e-mails, l Internet,

Plus en détail

Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP. Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique

Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP. Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP // Introduction Introduction

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS. La Vie en Rose. Des processus qui gagnent en efficacité grâce à Microsoft SharePoint et OTI Expertise. otiexpertise.

ÉTUDE DE CAS. La Vie en Rose. Des processus qui gagnent en efficacité grâce à Microsoft SharePoint et OTI Expertise. otiexpertise. ÉTUDE DE CAS Des processus qui gagnent en efficacité grâce à Microsoft SharePoint et OTI Expertise La Vie en Rose Québec: 777, boul. Lebourgneuf, bureau 220, Québec (Québec) G2J 1C3 418 948-4066 Montréal:

Plus en détail

De nouveaux régimes et de nouvelles prestations que vous aimerez.

De nouveaux régimes et de nouvelles prestations que vous aimerez. Assur ance vie simplifiée et SANS exigence médicale Aide-mémoire pour les conseillers seulement De nouveaux régimes et de nouvelles prestations que vous aimerez. Vous aimerez nos nouveaux régimes plus

Plus en détail

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Définition Le terme organisation dans le contexte d un modèle de gestion de la qualité est utilisé pour indiquer

Plus en détail

Генеральная конферeнция 34-я сессия, Париж 2007 г. 大 会 第 三 十 四 届 会 议, 巴 黎,2007 年

Генеральная конферeнция 34-я сессия, Париж 2007 г. 大 会 第 三 十 四 届 会 议, 巴 黎,2007 年 General Conference 34th session, Paris 2007 Conférence générale 34 e session, Paris 2007 Conferencia General 34 a reunión, París 2007 Генеральная конферeнция 34-я сессия, Париж 2007 г. א א א א א א ٢٠٠٧

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

Comment ne pas aimer faire affaire avec Plan de protection du Canada?

Comment ne pas aimer faire affaire avec Plan de protection du Canada? Comment ne pas aimer faire affaire avec Plan de protection du Canada? Notre vaste gamme de régimes vous aidera à offrir à vos clients la tranquillité d esprit. Dans bien des cas, en comparaison de produits

Plus en détail

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation Livre blanc Le pragmatisme de votre système d information Rédacteur : Marc LORSCHEIDER / Expert ITIL Mise à jour : 05/06/2013 ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques Pourquoi

Plus en détail

Rapport annuel sur les technologies de l information et les télécommunications

Rapport annuel sur les technologies de l information et les télécommunications COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Dix-neuvième réunion Point 3.4 de l ordre du jour provisoire EBPBAC19/4 27 décembre 2013 Rapport annuel sur les technologies de

Plus en détail

Les défis du développement du gouvernement électronique. Par Edwin Lau Résumé par Gérard Mongbé

Les défis du développement du gouvernement électronique. Par Edwin Lau Résumé par Gérard Mongbé Les défis du développement du gouvernement électronique Par Edwin Lau Résumé par Gérard Mongbé La révolution numérique a engendré une pression sur les gouvernements qui doivent améliorer leurs prestations

Plus en détail

Poste à temps plein permanent Selon l échelle salariale de la CDRHPNQ en vigueur

Poste à temps plein permanent Selon l échelle salariale de la CDRHPNQ en vigueur AFFICHAGE DE POSTE 2 e affichage Titre du poste : Département : Gestionnaire : Lieu de travail : Catégorie : Salaire : Employés sous gestion : Priorité d embauche : Directeur des Services de soutien Services

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

Microsoft Lync 6/5/2013

Microsoft Lync 6/5/2013 1 Microsoft travaille depuis plus de 20 ans sur l amélioration de la productivité individuelle (Word à 25 ans) Plus de 10 sur la productivité collaborative (sharepoint fête ses 10 ans) et les Communications

Plus en détail

Un ERP par et pour les hôpitaux. RealDolmen Hospital/AX

Un ERP par et pour les hôpitaux. RealDolmen Hospital/AX Un ERP par et pour les hôpitaux RealDolmen Hospital/AX Hospital/AX LES DÉFIS DES HÔPITAUX L objectif des hôpitaux est avant tout de fournir des soins et des services optimaux. Cet objectif est atteint

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

Solutions à l exportation

Solutions à l exportation Solutions à l exportation Le rôle d Exportation et développement Canada (EDC) est d appuyer et de développer les activités internationales des exportateurs et des investisseurs canadiens. La tolérance

Plus en détail

Décision de télécom CRTC 2015-496

Décision de télécom CRTC 2015-496 Décision de télécom CRTC 2015-496 Version PDF Ottawa, le 6 novembre 2015 Numéro de dossier : 8621-C12-01/08 Comité directeur canadien sur la numérotation du CDCI Version révisée des Lignes directrices

Plus en détail

Rapport de vérification interne. Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément. de la Division des régimes de retraite privés

Rapport de vérification interne. Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément. de la Division des régimes de retraite privés Rapport de vérification interne du Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément de la Division des régimes de retraite privés du Bureau du surintendant des institutions financières Novembre

Plus en détail

PROCESSUS DÉTAILLÉ DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE RÈGLEMENT INVALIDITÉ Source: Financière Sun Life PDF5670-F 03-12 nj-mp-an

PROCESSUS DÉTAILLÉ DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE RÈGLEMENT INVALIDITÉ Source: Financière Sun Life PDF5670-F 03-12 nj-mp-an PROCESSUS DÉTAILLÉ DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE RÈGLEMENT INVALIDITÉ Source: Financière Sun Life PDF5670-F 03-12 nj-mp-an Il arrive couramment que des employés ne puissent plus travailler en raison

Plus en détail

Consultations prébudgétaires 2016

Consultations prébudgétaires 2016 Consultations prébudgétaires 2016 La Société canadienne de psychologie (SCP) est heureuse de présenter les recommandations suivantes au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le

Plus en détail

MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013. Se rapprocher Faciliter Optimiser

MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013. Se rapprocher Faciliter Optimiser MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013 Se rapprocher Faciliter Optimiser Voici un résumé de la modification au Plan de la Société 2009-2013 approuvée par le Conseil d administration d EDC en mai

Plus en détail

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions :

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions : Outil Liste usuelle des conseillers L outil Liste usuelle des conseillers vous aidera à faire du transfert de votre entreprise un projet collectif et favorisera le travail d équipe entre vos différents

Plus en détail

Plein de bonnes raisons d épargner pour la retraite QU EST-CE QU UN RVER? ET SURTOUT POUR DES RAISONS FINANCIÈRE SUN LIFE POUR DES RAISONS FINANCIÈRES

Plein de bonnes raisons d épargner pour la retraite QU EST-CE QU UN RVER? ET SURTOUT POUR DES RAISONS FINANCIÈRE SUN LIFE POUR DES RAISONS FINANCIÈRES G UI D E EMPL YÉ POUR DES RAISONS FINANCIÈRES Plein de bonnes raisons d épargner pour la retraite Dans certaines grandes entreprises, des milliers de Québécois participent déjà à un régime d épargneretraite

Plus en détail

Bulletin d information no 2

Bulletin d information no 2 Société de compensation en assurance médicaments du Québec Bulletin d information no 2 Le 13 décembre 2004 À l attention des assureurs et des administrateurs de régimes d avantages sociaux Le système de

Plus en détail

LOI SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO (LAPHO) - 2005. Ricoh Canada NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES Plan pluriannuel

LOI SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO (LAPHO) - 2005. Ricoh Canada NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES Plan pluriannuel LOI SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO (LAPHO) - 2005 Ricoh Canada NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES Plan pluriannuel Partie I DISPOSITIONS GÉNÉRALES Section Initiative Description

Plus en détail

Comment optimiser votre gestion hôtelière?

Comment optimiser votre gestion hôtelière? Comment optimiser votre gestion hôtelière? En utilisant les meilleurs outils marketing et statistiques disponibles pour améliorer votre PMS! Maximisez vos revenus grâce au Yield Management et à des modules

Plus en détail

Rid the World of Project Failure

Rid the World of Project Failure La Gestion de Portefeuilles de Projets d Entreprise : Une Visibilité Parfaite, Un Net Avantage Concurrentiel Rid the World of Project Failure Collaboration. Compliance. Control. Qu est-ce que la gestion

Plus en détail

Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration

Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration Comment Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration dans les communes Six étapes pour réussir les projets de cyberadministration dans des petites et moyennes communes avec la méthode de

Plus en détail

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et Conseil de recherches en sciences humaines

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Audit interne de la gestion de documents au moyen de la mise en œuvre de PROxI.

Bureau du vérificateur général du Canada. Audit interne de la gestion de documents au moyen de la mise en œuvre de PROxI. Bureau du vérificateur général du Canada Audit interne de la gestion de documents au moyen de la mise en œuvre de PROxI Juillet 2014 Revue des pratiques et audit interne Sa Majesté la Reine du Chef du

Plus en détail

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province SGPNB au Nouveau-Brunswick Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province Mise à jour juillet 2013 1 Préambule L information suivante décrit les différents

Plus en détail

KinLogix DME. Des soins de santé améliorés grâce aux dossiers médicaux électroniques.

KinLogix DME. Des soins de santé améliorés grâce aux dossiers médicaux électroniques. KinLogix DME Des soins de santé améliorés grâce aux dossiers médicaux électroniques. Meilleurs renseignements. Meilleures décisions. Meilleurs résultats. Votre pratique repose sur l ensemble de vos décisions.

Plus en détail

Témoignage client. Optimisation de la performance et gains de productivité

Témoignage client. Optimisation de la performance et gains de productivité Témoignage client Optimisation de la performance et gains de productivité performances Faciliter les revues de La réputation d Imec repose sur la qualité du travail de ses scientifiques, chercheurs, ingénieurs

Plus en détail

Informatique en nuage

Informatique en nuage Services d infrastructure, solutions et services-conseils Solutions Informatique en nuage Jusqu à maintenant, la gestion de l infrastructure des TI consistait à négocier les limites : puissance de traitement,

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques)

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques) CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques) INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales TABLE DES MATIÈRES Nature de l aide fiscale... 3 Société biopharmaceutique admissible...

Plus en détail

Une prise de décision maitrisée et en toute confiance dans le cadre de Solvabilité II

Une prise de décision maitrisée et en toute confiance dans le cadre de Solvabilité II Une prise de décision maitrisée et en toute confiance dans le cadre de Solvabilité II LIVRE BLANC SOLVABILITÉ II DE SECONDFLOOR www.secondfloor.com Table des matières 3 Présentation : Pourquoi les rapports

Plus en détail

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques MÉMOIRE Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec présenté à la Commission des finances publiques Novembre 2009 Table des matières 1. Présentation de l AICQ... 3 2. Commentaires généraux... 4

Plus en détail

Audit du cadre de gestion de Sécurité et assurance de mission

Audit du cadre de gestion de Sécurité et assurance de mission Audit du cadre de gestion de Sécurité et assurance de mission RAPPORT D AUDIT Projet # 14/15 01 02 préparé par la Direction, audit et évaluation JUIN 2015 AUDIT DU CADRE DE GESTION DE SÉCURITÉ ET ASSURANCE

Plus en détail

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des détaillants Alliance Fujitsu-salesforce.com

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des détaillants Alliance Fujitsu-salesforce.com Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des détaillants Alliance Fujitsu-salesforce.com Pourquoi Fujitsu? Fujitsu est une grande société qui a réussi à l échelle mondiale... sans en

Plus en détail

ANALYSE D IMPACT RÉGLEMENTAIRE. Filtration des sites illégaux de jeux en ligne effectuée par les fournisseurs d accès à Internet

ANALYSE D IMPACT RÉGLEMENTAIRE. Filtration des sites illégaux de jeux en ligne effectuée par les fournisseurs d accès à Internet ANALYSE D IMPACT RÉGLEMENTAIRE Filtration des sites illégaux de jeux en ligne effectuée par les fournisseurs d accès à Internet Analyse d impact réglementaire FILTRATION DES SITES ILLÉGAUX DE JEUX EN

Plus en détail

LE CRM À L ÈRE DU CLIENT. façons de satisfaire vos clients et de stimuler la croissance de votre entreprise grâce à un CRM moderne.

LE CRM À L ÈRE DU CLIENT. façons de satisfaire vos clients et de stimuler la croissance de votre entreprise grâce à un CRM moderne. LE CRM À L ÈRE DU CLIENT façons de satisfaire vos clients et de stimuler la croissance de votre entreprise grâce à un CRM moderne ebook 1 SOMMAIRE Résumé analytique Mieux aligner les ventes et le marketing

Plus en détail

Au-delà de la gestion des fichiers CAO. Vos fichiers de conception sont désormais gérés à la perfection grâce au PDM. Et maintenant?

Au-delà de la gestion des fichiers CAO. Vos fichiers de conception sont désormais gérés à la perfection grâce au PDM. Et maintenant? Au-delà de la gestion des fichiers CAO Vos fichiers de conception sont désormais gérés à la perfection grâce au PDM. Et maintenant? Introduction Introduction Si vous gérez vos fichiers CAO à l aide d une

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ 2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

Plus en détail

INSTRUCTIONS DE DEMANDE DE SUBVENTION ET FORMAT D OFFRE POUR LES CANDIDATS D OUTRE-MER

INSTRUCTIONS DE DEMANDE DE SUBVENTION ET FORMAT D OFFRE POUR LES CANDIDATS D OUTRE-MER INSTRUCTIONS DE DEMANDE DE SUBVENTION ET FORMAT D OFFRE Introduction POUR LES CANDIDATS D OUTRE-MER Ce document est destiné à aider les candidats d outre-mer à comprendre les procédures de candidature

Plus en détail

La hausse des coûts de l énergie a-t-il un impact sur votre organisation? Contrôlez-les à l aide de l ISO 50001.

La hausse des coûts de l énergie a-t-il un impact sur votre organisation? Contrôlez-les à l aide de l ISO 50001. La hausse des coûts de l énergie a-t-il un impact sur votre organisation? Contrôlez-les à l aide de l ISO 50001. Décollez avec l ISO 50001 et BSI. Notre expertise peut transformer votre organisation. Depuis

Plus en détail

Rapport sur les technologies de l information

Rapport sur les technologies de l information COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Vingt et unième réunion Point 3.2 de l ordre du jour provisoire EBPBAC21/3 21-23 janvier 2015 Rapport sur les technologies de l

Plus en détail

Avis présenté à la. Commission scolaire de Montréal

Avis présenté à la. Commission scolaire de Montréal AVIS SUR LA PROPOSITION DE RÉPARTITION 2014-2015 DE LA MESURE MINISTÉRIELLE 50730 SUR LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DES COMMUNICATIONS (NTIC) Avis présenté à la Commission scolaire de

Plus en détail

Solvabilité II Solution elearning

Solvabilité II Solution elearning Solvabilité II Solution Solvabilité II Solution Jusqu à présent les programmes Solvabilité II se sont surtout concentrés sur les éléments quantitatifs. La mise en place réussie de Solvabilité II exige

Plus en détail

SSQ Gestion privée Martin Bédard, MBA Directeur institutionnel et gestion privée

SSQ Gestion privée Martin Bédard, MBA Directeur institutionnel et gestion privée SSQ Gestion privée SSQ Groupe financier est une entreprise qui a «Les valeurs à la bonne place» puisqu elle est constituée de gens de valeur, passionnés par leur métier et dont l ambition première est

Plus en détail

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains!

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains! Sage CRM Précision et efficacité à portée de mains! La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME Alliant l innovation pragmatique, la souplesse d utilisation et l efficacité Living Your

Plus en détail

L expérience à votre service. Architectes et ingénieurs Petites entreprises. Assurance de la responsabilité professionnelle

L expérience à votre service. Architectes et ingénieurs Petites entreprises. Assurance de la responsabilité professionnelle L expérience à votre service Architectes et ingénieurs Petites entreprises Assurance de la responsabilité professionnelle Architectes et ingénieurs Petites entreprises L importance de l assurance responsabilité

Plus en détail

Manuel d Approche systémique Outils de communication : Préparer un plan de communication

Manuel d Approche systémique Outils de communication : Préparer un plan de communication Manuel d Approche systémique Outils de communication : Préparer un plan de communication Pourquoi un plan de communication? Si vous voulez améliorer la qualité, l accessibilité et la gamme des services

Plus en détail

PROJET SUR L HÉRITAGE DES DOCUMENTS DES ACTIVITÉS OPÉRATIONNELLES PLAN GÉNÉRIQUE ET MODÈLE DE RESSOURCES APERÇU

PROJET SUR L HÉRITAGE DES DOCUMENTS DES ACTIVITÉS OPÉRATIONNELLES PLAN GÉNÉRIQUE ET MODÈLE DE RESSOURCES APERÇU PROJET SUR L HÉRITAGE DES DOCUMENTS DES ACTIVITÉS OPÉRATIONNELLES PLAN GÉNÉRIQUE ET MODÈLE DE RESSOURCES APERÇU TABLE DES MATIÈRES 1 Introduction... 3 2 Projet sur l'héritage des documents des activités

Plus en détail

Tel. : Fax : e-mail : Je participerai au banquet le jeudi (participation 60 ) 1 I will joint the banquet on Thursday night (participation 60 )

Tel. : Fax : e-mail : Je participerai au banquet le jeudi (participation 60 ) 1 I will joint the banquet on Thursday night (participation 60 ) FORMULAIRE D INSCRIPTION REGISTRATION FORM A renvoyer avant le 27 février à mcda81@univ-savoie.fr To be sent back before 27th February to mcda81@univ-savoie.fr Nous nous permettons de vous rappeler que

Plus en détail

PROFIL DES COMPÉTENCES REQUISES DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉVISION 2 (forme abrégée) APPROUVÉE PAR LE CONSEIL le 30 mars 2009

PROFIL DES COMPÉTENCES REQUISES DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉVISION 2 (forme abrégée) APPROUVÉE PAR LE CONSEIL le 30 mars 2009 CONSTRUCTION DE DÉFENSE (1951) LIMITÉE PROFIL DES COMPÉTENCES REQUISES DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉVISION 2 (forme abrégée) APPROUVÉE PAR LE CONSEIL le 30 mars 2009 (Modifie et abrège le profil en date

Plus en détail

Le Plan libéral pour les soins familiaux

Le Plan libéral pour les soins familiaux Le Plan libéral pour les soins familiaux 1 Le Plan libéral pour les soins familiaux AUX CÔTÉS DES FAMILLES CANADIENNES Les membres d une famille s appuient entre eux. Les familles canadiennes veulent s

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

37.0% 35.0% 30.0% 12.0% 10.0% 10.0% 10.1% 4.0% 6.0% 6.8%

37.0% 35.0% 30.0% 12.0% 10.0% 10.0% 10.1% 4.0% 6.0% 6.8% Intentions de vote Le 21 mars 2011 Conservateurs 39, Libéraux 28 MÉTHODOLOGIE Dans le cadre d un sondage téléphonique par échantillons aléatoires réalisé du 12 mars au 15 mars, la firme Nanos Research

Plus en détail

Options de transformation de votre régime de retraite à prestations déterminées

Options de transformation de votre régime de retraite à prestations déterminées Options de transformation de votre régime de retraite à prestations déterminées SOLUTIONS EFFICACES POUR RÉPONDRE AUX BESOINS ACTUELS ET FUTURS DE VOTRE ENTREPRISE ET DE VOTRE PERSONNEL Répondre aux besoins

Plus en détail

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA Le présent document a pour but de servir de guide pour ce qui est des rôles et des responsabilités du coordonnateur communautaire

Plus en détail

Au-delà de la conformité. L excellence des données sur les risques comme moyen de se démarquer

Au-delà de la conformité. L excellence des données sur les risques comme moyen de se démarquer Au-delà de la conformité L excellence des données sur les risques comme moyen de se démarquer Cette page a été intentionnellement laissée en blanc. Les nouvelles règles sur l agrégation des données sur

Plus en détail

L élargissement des bandes salariales à la Banque Nationale du Canada 1

L élargissement des bandes salariales à la Banque Nationale du Canada 1 Centre de cas 9 30 1999 006 L élargissement des bandes salariales à la Banque Nationale du Canada 1 Cas rédigé par Marine MESSIN sous la direction de la professeure Sylvie ST-ONGE. La Banque Nationale

Plus en détail

Lexmark Transforme son Organisation IT avec l aide de CA Agile Operations Suite

Lexmark Transforme son Organisation IT avec l aide de CA Agile Operations Suite Customer success story Juillet 2015 Lexmark Transforme son Organisation IT avec l aide de CA Agile Operations Suite Profil Client Secteur : Services informatiques Société : Lexmark Effectifs : 12 000 Chiffre

Plus en détail

Système d information : Maximiser le retour sur investissement

Système d information : Maximiser le retour sur investissement Améliorer le contrôle interne Système d information : Maximiser le retour sur investissement LAURA FREDERICK, CONSULTANTE EN TI ET GESTION DU CHANGEMENT, ECHANGE, LLC, (MARS 2002) WWW.GLOBALECHANGE.COM

Plus en détail

GUIDE SUR L UTILISATION DES VÉHICULES DE GARANTIE

GUIDE SUR L UTILISATION DES VÉHICULES DE GARANTIE PROJET GUIDE SUR L UTILISATION DES VÉHICULES DE GARANTIE Juillet 2013 Guide sur l utilisation des véhicules de garantie Autorité de marchés financiers Page 1 Juillet 2013 Introduction Ce guide présente

Plus en détail

Découvrir les coûts cachés de votre centre informatique Le point de vue d un chef des services financiers

Découvrir les coûts cachés de votre centre informatique Le point de vue d un chef des services financiers Les Services technologiques mondiaux Leadership d opinion Découvrir les coûts cachés de votre centre informatique Le point de vue d un chef des services financiers De Steven L. Sams Centre informatique

Plus en détail

Le CGFPN propose des modifications à la LGF

Le CGFPN propose des modifications à la LGF 31 mars 2015 Volume 1 Numéro 1 Un bulletin d information du Conseil de Le Bilan gestion financière des Premières nations ÉDITION SPÉCIALE - PROPOSITIONS LIÉES À LA LOI SUR LA GESTION FINANCIÈRE DES PREMIÈRES

Plus en détail

Services-conseils et d intégration d applications réseau HP

Services-conseils et d intégration d applications réseau HP Services-conseils et d intégration d applications réseau HP Services HP Données techniques Les Services-conseils et d intégration d applications réseau HP (les «Services») sont en mesure de répondre à

Plus en détail

GUIDE À L INTENTION DES DIRECTEURS > RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DES CHAMBRES DE COMMERCE

GUIDE À L INTENTION DES DIRECTEURS > RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DES CHAMBRES DE COMMERCE > RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DES CHAMBRES DE COMMERCE CARACTÉRISTIQUES DU RÉGIME > GARANTIES ET SERVICES > Chaque entreprise participante choisit des garanties de base selon sa taille. Ces garanties

Plus en détail

Robert Half Financial Services : le partenaire de vos recrutements temporaires et permanents

Robert Half Financial Services : le partenaire de vos recrutements temporaires et permanents Robert Half Financial Services : le partenaire de vos recrutements temporaires et permanents Spécialisés dans le placement de candidat(e)s expérimenté(e)s pour tous les métiers de la banque et de l assurance,

Plus en détail

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015 Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille Introduction Autism Speaks Canada est fière de verser une aide financière aux fournisseurs de services de différentes régions

Plus en détail

EXFO INC. (l «Entreprise») CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES (LA «CHARTE»)

EXFO INC. (l «Entreprise») CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES (LA «CHARTE») EXFO INC. (l «Entreprise») CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES (LA «CHARTE») La présente Charte du Comité des ressources humaines incorpore la Charte du comité de rémunération et la Charte du comité

Plus en détail

ASSURMAXMC. La force de l assurance vie avec participation

ASSURMAXMC. La force de l assurance vie avec participation ASSURMAXMC La force de l assurance vie avec participation En quoi consiste AssurMax? AssurMax est un régime d assurance vie entière de l Empire Vie qui donne droit à des participations. Il combine l assurance

Plus en détail

Certification professionnelle en administration et gestion de la recherche

Certification professionnelle en administration et gestion de la recherche Certification professionnelle en administration et gestion de la recherche Dominique Michaud Officière, ACAAR Présidente honoraire, ADARUQ 32 e Colloque de l ADARUQ 20 novembre 2015 Le perfectionnement

Plus en détail

Services Microsoft Online Services de Bell. Trousse de bienvenue

Services Microsoft Online Services de Bell. Trousse de bienvenue Services Microsoft Online Services de Bell Trousse de bienvenue Table des matières Introduction... 3 Installation des services Microsoft Online Services de Bell... 3 1. Réception de la première lettre

Plus en détail

Industrie Lyon 2015 Coralie Jogama

Industrie Lyon 2015 Coralie Jogama Industrie Lyon 2015 Coralie Jogama Initier une démarche Amélioration Continue dans un environnement logiciel intégré & plateforme Cloud Comment mettre en place une solution Amélioration continue sur Cloud?

Plus en détail

1. OBJET ET PORTÉE DE LA POLITIQUE

1. OBJET ET PORTÉE DE LA POLITIQUE Politique en matière de service à la clientèle accessible et de normes d accessibilité intégrée Fournir des biens et des services à des personnes handicapées 1. OBJET ET PORTÉE DE LA POLITIQUE Cette politique

Plus en détail

VIRTUALISATION: Des solutions technologiques pour tous vos besoins d'affaires

VIRTUALISATION: Des solutions technologiques pour tous vos besoins d'affaires VIRTUALISATION: EN FAIRE PLUS AVEC MOINS Des solutions technologiques pour tous vos besoins d'affaires De plus en plus de serveurs. Pas surprenant que les coûts en informatique continuent de monter! Si

Plus en détail

Bibliothécaire/Spécialiste de l information PROFIL DE L OPPORTUNITÉ

Bibliothécaire/Spécialiste de l information PROFIL DE L OPPORTUNITÉ Bibliothécaire/Spécialiste de l information PROFIL DE L OPPORTUNITÉ Septembre 2014 Bibliothécaire/Spécialiste de l information Institut canadien pour la sécurité des patients Lieu de travail : bureau d

Plus en détail

Parole d utilisateur. Parole d'utilisateur. Volvo espère réduire de moitié ses coûts de conférences grâce à sa nouvelle solution de communication

Parole d utilisateur. Parole d'utilisateur. Volvo espère réduire de moitié ses coûts de conférences grâce à sa nouvelle solution de communication Parole d utilisateur Parole d'utilisateur Témoignage Windows Server 2003 Avec Microsoft Office Communicator 2007, lancer une conférence est très simple. Il suffit d envoyer un message instantané à ses

Plus en détail

LANCEMENT D UN PROGRAMME DE FORMATION DE NOUVEAUX NÉGOCIATEURS APPEL DE CANDIDATURES

LANCEMENT D UN PROGRAMME DE FORMATION DE NOUVEAUX NÉGOCIATEURS APPEL DE CANDIDATURES Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back-office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation CIRCULAIRE 108-15 Le 11 septembre 2015

Plus en détail

11) L évaluation des politiques publiques

11) L évaluation des politiques publiques 1 FIPECO, le 14.04.2016 Les fiches de l encyclopédie V) Les dépenses publiques 11) L évaluation des politiques publiques Les objectifs, les techniques et les conditions institutionnelles de réalisation

Plus en détail

Le Québec et l Ontario adoptent l entente de l ACOR sur les régimes de retraite relevant de plus d une autorité gouvernementale

Le Québec et l Ontario adoptent l entente de l ACOR sur les régimes de retraite relevant de plus d une autorité gouvernementale Communiqué Juin 2011 Le Québec et l Ontario adoptent l entente de l ACOR sur les régimes de retraite relevant de plus d une autorité gouvernementale Les provinces du Québec et de l Ontario ont adopté l

Plus en détail

L Agence du revenu du Canada protège l accès au système pour 70 000 utilisateurs

L Agence du revenu du Canada protège l accès au système pour 70 000 utilisateurs TÉMOIGNAGE DE CLIENT L Agence du revenu du Canada protège l accès au système pour 70 000 utilisateurs PROFIL DE CLIENT Industrie : Gouvernement Ministère : Agence du revenu du Canada Employés : 44 000

Plus en détail

À l heure actuelle, le Groupe Voyage Hone compte plusieurs agences, un grossiste, des services administratifs et une boutique de produits de voyage.

À l heure actuelle, le Groupe Voyage Hone compte plusieurs agences, un grossiste, des services administratifs et une boutique de produits de voyage. Devenir franchisé du Groupe Voyage Hone L industrie du voyage est un domaine stimulant dont les perspectives de croissance sont assurées et le fait d être associé à une entreprise dont la réputation n

Plus en détail