Une expérience d entreprise : le PERE (Plan d Epargne Retraite Entreprise) et le PEP (Plan d Epargne Prévoyance) chez PSA Peugeot Citroën

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Une expérience d entreprise : le PERE (Plan d Epargne Retraite Entreprise) et le PEP (Plan d Epargne Prévoyance) chez PSA Peugeot Citroën"

Transcription

1 Une expérience d entreprise : le PERE (Plan d Epargne Retraite Entreprise) et le PEP (Plan d Epargne Prévoyance) chez PSA Peugeot Citroën Thierry Debeneix Epargne salariale, Epargne retraite et Fonds supplémentaires de retraite en France et en Europe Conférence Européenne - 1 er septembre 2006

2 PSA Peugeot Citroën en bref Un groupe deux marques une présence internationale Europe (y compris Europe centrale) Amérique du Sud Chine 4 branches d activités Automobile Transport et logistique (GEFCO) Financement (Banque PSA FINANCE) Equipement automobile (FAURECIA) Chiffres clés véhicules vendus 2ème constructeur européen (part de marché 14,3%) Chiffre d affaires : 56,3 Md Effectifs à fin collaborateurs dont en France 16,5% de cadres salariés recrutés en CDI sur 6 ans, dont en France

3 Fondements de l épargne salariale et de la retraite supplémentaire chez PSA Un axe fort de la politique sociale Redistribuer aux salariés les fruits de la croissance et de la création de valeur auxquels ils ont contribués par leurs efforts. décliné en deux objectifs : Associer les salariés aux performances de l entreprise en leur permettant de se constituer une réserve financière pour faire face à des projets. Procurer un complément de retraite aux salariés afin de limiter la baisse des revenus au moment de la retraite. Les moyens Développement de deux outils de rémunération différée : l épargne salariale, la retraite supplémentaire. Périmètre Ensemble du Groupe sauf Faurecia : salariés dont en France (fin 2005)

4 Développement de l épargne salariale Associer les salariés aux objectifs et résultats du Groupe Redistribution d une partie des résultats sous forme de participation et d intéressement aux résultats opérationnels Concerne tous les salariés dans le monde Montant annuel : environ 10% de la marge opérationnelle Développer l actionnariat salarié Plan d Epargne Actions Groupe et Plan International d Epargne Salariale abondés par l entreprise Actuellement : France Espagne Grande-Bretagne Allemagne Versements abondés à 50% (jusqu à 460 ) et à 25% au-delà ; abondement maximum : par salarié et par an salariés actionnaires détenant 2,75% du capital (fin juin 2006) Aider les salariés à préparer des projets à long terme et leur retraite Plan d Epargne Prévoyance : section spécifique du Plan d Epargne Entreprise France 6 M d abondement annuel

5 Un accord collectif global pour la France Participation Versements Volontaires Intéressement Paiement Direct Abondement de l entreprise Plan d Epargne Diversifié Plan d Epargne Actions Groupe Plan d Epargne Prévoyance Plan d Épargne Entreprise

6 Plan d Epargne Entreprise en France Plan d épargne diversifié Plan d épargne actions Groupe Plan d épargne prévoyance Fonds Équilibre Fonds Prudence Fonds Sécurité Fonds Solidaire Fonds en actions Peugeot S.A. Fonds Dynamique Fonds Équilibre Fonds Prudence Fonds Sécurité Fonds Solidaire Durée 5 ans Durée 40 ans Fonds Dynamique

7 Fonctionnement du Plan d Epargne Prévoyance Mise en place en 1999 (avant la création des PERCO) Adhésion facultative adhérents (fin juin 2006) 95 M sous gestion (fin juin 2006) Une campagne annuelle de versements volontaires Abondement des versements volontaires : 50% avec deux limites Enveloppe globale d abondement = 6 M par an Abondement individuel limité à par salarié Blocage jusqu à la retraite (40 ans) sauf cas de déblocage du PEE Sortie en capital Fiscalité favorable de l épargne salariale : Abondement et produits financiers exonérés de charges sociales et d impôt sur le revenu (mais soumis à CSG et prélèvements sociaux)

8 Gestion financière du Plan d Epargne Prévoyance Investissements sur 4 fonds profilés diversifiés dédiés à PSA : Dynamique (70% actions 30% obligations) Equilibre (30% actions 60% obligations 10% monétaire) Prudence (8% actions 40% obligations 52% monétaire) Sécurité (95% à 100% monétaire 0 à 5% obligations) Les 4 fonds profilés sont construits à partir de : 2 fonds purs (100% actions et 100% obligations) dédiés à PSA, gérés sur des indices de référence Euro. 1 fonds pur monétaire multi-entreprises Et un fonds solidaire multi-entreprises agréé par le CIES 25% actions 35% obligations 35% monétaire 5% titres émis par des entreprises solidaires Le salarié choisit librement la répartition de son épargne, peut procéder à des arbitrages entre fonds.

9 Surveillance du Plan d Epargne Prévoyance Un Conseil de surveillance commun aux 4 fonds profilés et un Conseil de surveillance pour le fonds solidaire. Composition et rôle du Conseil de surveillance (fonds profilés) : Composé paritairement de représentants des entreprises et de représentants désignés par les organisations syndicales parmi les porteurs de parts. Le Président est choisi parmi les représentants des porteurs de parts. Il surveille la gestion administrative et financière des fonds et peut décider la modification des allocations des fonds profilés, le changement des fonds purs sous-jacents, de leurs gestionnaires, de leurs indice de référence, de leurs univers de gestion. Il rend compte aux porteurs de parts.

10 Retraite supplémentaire : une politique mondiale Ne pas se substituer aux systèmes par répartition qui constituent le socle des retraites. Procurer aux bénéficiaires un complément de retraite tout en harmonisant les avantages de retraite au sein de chaque pays. Selon les pays : Compléter la contribution des régimes légaux afin de limiter la baisse des revenus à la retraite dans les pays où cette contribution est faible; Atténuer la baisse attendue des taux de remplacement dans les pays où les régimes légaux sont confrontés à des déséquilibres démographiques. Intégrer la retraite dans une «politique de rémunération globale». Maîtriser et réduire les risques financiers liés aux engagements sociaux. Mise en place progressive dans les différents pays de régimes à cotisations définies. En 2005, salariés ont bénéficié d un régime à cotisations définies.

11 Retraite supplémentaire : les objectifs techniques Un paramétrage du régime permettant d anticiper un taux de remplacement global compris entre 50% et 60% Une participation des salariés au financement Un traitement fiscal optimisé (si possible EET) Des droits acquis et portables pour le salarié Une gestion assurantielle et financière externalisée Une surveillance paritaire du régime

12 Contexte de mise en place du dispositif en France Mise en place en 2002 avant la loi Fillon et la création des PERP et des PERE Les dispositifs de retraite en vigueur chez PSA avant 2002 Régimes à prestations définies Droits acquis sous conditions suspensives (ancienneté et présence à la retraite) Bénéficiant uniquement aux cadres Dans une partie seulement des filiales françaises Très mal connus des bénéficiaires Ces dispositifs ne correspondaient : Ni aux objectifs du Groupe Ni aux attentes des salariés (droits non acquis et non portables)

13 Solution retenue Pour les «droits passés» au titre des anciens dispositifs Fermeture des anciens régimes par gel des droits Transfert des engagements du Groupe vis-à-vis des actifs (385 M ) à un organisme d assurance Répartition des engagements transférés entre les participants par attribution à chacun d un «capital initial» Garantie de revalorisation annuelle du capital initial, donnée par l assureur jusqu à la liquidation de la retraite : inflation + x% Sécurisation collective des droits des participants : Externalisation des fonds Mécanisme de répartition des droits perdus entre les participants Pour le futur Mise en place d un régime à cotisations définies de type «épargne capitalisée» convertie en rente viagère : Contrat d assurance en unités de compte Gestion financière des fonds distincte de l assurance

14 Négociation de la réforme avec les organisations syndicales 6 mois de négociation et 7 réunions. Accord collectif signé avec 4 organisations syndicales et démultiplié dans toutes les filiales françaises. Mise en place d une Commission Paritaire de suivi de l accord et des nouveaux régimes Organisation d un appel d offres assurance et gestion financière auprès de 10 organismes, la phase finale de sélection (3 finalistes) étant pilotée par la Commission Paritaire qui a choisi : Les prestataires des nouveaux dispositifs Les modalités de la gestion financière (après consultation d un actuaire indépendant)

15 Challenges Faire adhérer les salariés à la réforme Communiquer sur une réforme complexe auprès de salariés cotisants au nouveau régime (dont bénéficient également du capital initial) Solutions retenues Organisation le 24 mai 2002 d une Convention pour former 500 personnes chargées de démultiplier la communication sur la réforme et plus généralement d informer les salariés sur les retraites du secteur privé Communication sur Intranet Questions / Réponses Notices d information

16 Nouveau régime Caractéristiques initiales Périmètre Toutes les sociétés françaises du Groupe (hors Faurecia) Bénéficiaires Tous les salariés du Groupe lorsque leur rémunération (y compris variable) dépasse le plafond SS ( en 2006). Régime obligatoire sans condition d ancienneté ou d appartenance catégorielle. Assiette de cotisation Rémunération totale Taux de cotisation 6% entre 1 Plafond et 2 Plafonds 8% au-delà Pas de versement volontaire facultatif possible pour le salarié Répartition 1/3 salarié 2/3 employeur

17 Nouveau régime Gestion financière Le compte individuel de chaque salarié est investi sur : 2 fonds purs (100% actions et 100% obligations) dédiés à PSA, gérés sur des indices de référence Euro. 1 fonds pur monétaire multi-entreprise Les cotisations, prélevées mensuellement, sont investies : Sur le fonds monétaire jusqu à la fin du trimestre, Puis réallouées entre les 3 fonds. L allocation entre les 3 fonds est fonction du nombre de trimestres restant jusqu à la date probable de liquidation des droits : Gestion à horizon Grille trimestrielle et re-balancement trimestriel Ajustement de l horizon de sortie à partir de 55 ans (seul choix du participant) Désensibilisation progressive vers les supports moins risqués

18 Répartition des avoirs du participant en fonction de l'horizon de liquidation des droits 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% Monétaire Obligations Actions 10% 0% Années restant avant la liquidation des droits

19 Nouveau régime Prestations et fiscalité Droits définitivement acquis et portables En cas de départ de l entreprise : maintien ou transfert des droits En cas de décès : versement du compte individuel aux ayants droit A la liquidation de la retraite Sécurité sociale Sortie en rente Choix du taux de réversion par le salarié Régime fiscal EET (Article 83) Cotisations déductibles du revenu imposable Cotisation employeur exonérée de charges sociales (soumise à CSG) Produits financiers exonérés Prestations soumises à l impôt sur le revenu

20 Nouveau régime - Quelques chiffres Régime mis en place au 1/7/2002 A fin participants actifs (salariés et anciens salariés) 160 M de fonds gérés (31/3/2006) En cotisants 38 M de cotisations

21 Transformation en PERE en 2005 La loi Fillon (août 2003) permet désormais : Les PERP : plans d épargne retraite individuels avec fiscalité EET Les PERE, version «entreprise» des PERP constitués : d un régime de retraite supplémentaire obligatoire avec possibilité de versements complémentaires facultatifs du salarié déductibles du revenu imposable Mi 2005, négociation pas PSA de la transformation du régime en PERE Le PERE PSA est désormais constitué de deux volets Un volet alimenté par des cotisations obligatoires (cf. supra) Un volet alimenté par les cotisations facultatives des salariés Même processus de gestion financière (dérogation décidée par les partenaires sociaux) Prestations en cas de décès versées sous forme de rentes Prestations en cas de retraite versées sous forme de rentes à taux technique 0%

22 Surveillance du PERE A l origine, une Commission Paritaire de suivi composée : 12 représentants de l entreprise 12 représentants des salariés 6 désignés par les organisations syndicales (1 par organisation) 6 élus Le Président et le Vice-président de l Institution Paritaire en charge des anciens dispositifs A la transformation en PERE, mise en place à côté de la Commission Paritaire d un Comité de Surveillance respectant les obligations légales : Composition identique à la Commission Paritaire + Représentation des retraités et anciens salariés ayant des droits Président choisi parmi les représentants des salariés Membres chargés de l examen des comptes et des orientations de gestion Adoption d un règlement intérieur et d un code de déontologie Le Comité de surveillance établit chaque année un rapport annuel sur la gestion et la surveillance du Plan

23 Epargne retraite en France : deux dispositifs complémentaires Régime de base PSA PEUGEOT CITROËN Plan d épargne retraite Versements obligatoires Versements supplémentaires facultatifs Sortie en rente Non abondé Sortie en rente Abondé à 200% Fiscalité (versements + abondement) EET Plan d épargne prévoyance Versements facultatifs Sortie en capital Abondé à 50 % Fiscalité versements : TEE Fiscalité abondement : EEE AGIRC ARRCO Assurance vieillesse de la Sécurité sociale

24 Conclusion Un sujet complexe qui : reste méconnu par les salariés et nécessite beaucoup de pédagogie La retraite : un enjeu de négociation dans les entreprises une composante importante de la politique sociale L épargne salariale : un outil très avantagé sur le plan fiscal mais qui n est pas perçu totalement comme un complément de retraite

ACCORD INSTITUANT UN PLAN D EPARGNE RETRAITE COLLECTIF (PERCO)

ACCORD INSTITUANT UN PLAN D EPARGNE RETRAITE COLLECTIF (PERCO) ACCORD INSTITUANT UN PLAN D EPARGNE RETRAITE COLLECTIF (PERCO) Conscients de l intérêt pour les membres du personnel de la BRED et de ses filiales qui le souhaitent de se constituer une épargne avec l

Plus en détail

Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire

Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire 19 Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire La retraite supplémentaire, encore appelée retraite surcomplémentaire, désigne les régimes de retraite facultatifs par capitalisation (non légalement

Plus en détail

LibERté Et. pour une REtRaitE. Galya Retraite Entreprise/Madelin. Assuré d avancer

LibERté Et. pour une REtRaitE. Galya Retraite Entreprise/Madelin. Assuré d avancer LibERté Et performance pour une REtRaitE sur-mesure Galya Retraite Entreprise/Madelin Assuré d avancer Galya Retraite, c est : une offre commune pour le dirigeant et ses salariés ; un supplément de retraite

Plus en détail

O Sentis 6 juin Caisse de retraite et Epargne longue

O Sentis 6 juin Caisse de retraite et Epargne longue O Sentis 6 juin 2013 Caisse de retraite et Epargne longue La retraite en France : chiffres clés Les dépenses de retraite sont en croissance continue, en montant mais aussi en poids dans le PIB Evolution

Plus en détail

La Stratégie. «Retraite à long terme» Le lundi 2 octobre 2017 de 18h à 20h, au 10 Allée des Bois de Florence à Anglet

La Stratégie. «Retraite à long terme» Le lundi 2 octobre 2017 de 18h à 20h, au 10 Allée des Bois de Florence à Anglet La Stratégie «Retraite à long terme» Le lundi 2 octobre 2017 de 18h à 20h, au 10 Allée des Bois de Florence à Anglet Pascal SOULAINE, spécialiste de la protection sociale Année 2017 SOMMAIRE Approche générale

Plus en détail

Pourquoi s intéresser de près aux dispositifs Épargne Retraite d Entreprise?

Pourquoi s intéresser de près aux dispositifs Épargne Retraite d Entreprise? LE CONTEXTE Pourquoi s intéresser de près aux dispositifs Épargne Retraite d Entreprise? Un sujet prioritaire pour vos salariés Les Français sont conscients de la nécessité de se constituer un complément

Plus en détail

TEXTES APPLICABLES. Textes codifiés ENTREPRISES ASSUJETTIES. Généralités Liste des entreprises publiques soumises au régime légal de la participation

TEXTES APPLICABLES. Textes codifiés ENTREPRISES ASSUJETTIES. Généralités Liste des entreprises publiques soumises au régime légal de la participation I MAJ.05-2016 SOMMAIRE A - PARTICIPATION TEXTES APPLICABLES Textes codifiés A10 A10 ENTREPRISES ASSUJETTIES Liste des entreprises publiques soumises au régime légal de la participation A20 A20 A21 MODE

Plus en détail

MEMENTO SOCIAL L ESSENTIEL

MEMENTO SOCIAL L ESSENTIEL 1. Comment fonctionne l intéressement? Entreprises concernées : Dispositif facultatif qui peut être conclu dans toute entreprise quel que soit son effectif. Il permet d associer les salariés aux résultats

Plus en détail

PEI/PERCOI DE BRANCHE

PEI/PERCOI DE BRANCHE PEI/PERCOI DE BRANCHE SOMMAIRE PRESENTATION DES PLANS ET DE LEURS SPECIFICITES LES BENEFICIAIRES LES MODES D ALIMENTATION LA POLITIQUE D ABONDEMENT LES CAS DE SORTIE ANTICIPE LA DISPONIBILITE DES SOMMES

Plus en détail

SwissLife e Retraite Sélection

SwissLife e Retraite Sélection e e Retraite Sélection Fiche produit Cible Régime fiscal : Madelin Exploitants non salariés d une entreprise individuelle relevant des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC), des Bénéfices Non Commerciaux

Plus en détail

Unité de valeur 4. Patrimoine social

Unité de valeur 4. Patrimoine social Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Membre du Financial Planning Standards Board (FPSB) Association déclarée loi du 1 er juillet 1901 (et textes subséquents) EXAMEN

Plus en détail

Être acteur de la protection sociale complémentaire en entreprise. Guide des négociateurs

Être acteur de la protection sociale complémentaire en entreprise. Guide des négociateurs Être acteur de la protection sociale complémentaire en entreprise Guide des négociateurs La protection sociale complémentaire en entreprise Complémentaire santé prévoyance - retraite 2 Préambule L offre

Plus en détail

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise Janvier 2016 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise France métropolitaine, Départements et Régions d Outre-Mer BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS

Plus en détail

Guide «LASER» L Actionnariat Salarié, l Epargne salariale et la Retraite d entreprise

Guide «LASER» L Actionnariat Salarié, l Epargne salariale et la Retraite d entreprise Jean-Luc HAAS & Manuèle PENNERA Guide «LASER» L Actionnariat Salarié, l Epargne salariale et la Retraite d entreprise Table ronde du 19 mars 2013 à la Confédération Table ronde CFE-CGC 19 mars 2013 Sommaire

Plus en détail

Article 83 : régime de retraite. septembre 2011

Article 83 : régime de retraite. septembre 2011 Article 83 : régime de retraite septembre 2011 PELT : CHIFFRES CLES 2009 et 2010 2009 2010 Versements (M ) 0.30 0.34 % participants 58 % 56 % Constat : Le dispositif n est utilisé que par à peine plus

Plus en détail

Salle LIPARI de 9h00 à 10h00

Salle LIPARI de 9h00 à 10h00 15 JUIN 2017 Salle LIPARI de 9h00 à 10h00 Consommer, épargner, se protéger : qu attendent vos salariés? Johan GERMON Avec la participation de... Nicolas DENIS Philippe ORAIN PLAN DE NOTRE INTERVENTION

Plus en détail

DIALOGE 53, - 76600 LE HAVRE T

DIALOGE 53, - 76600 LE HAVRE T ComitÄ d Entreprise DIALOGE 53, rue Gustave Flaubert - 76600 LE HAVRE TÄl. 02 35 42 58 52 Fax 02 32 74 27 98 Mail ce.dialoge@orange.fr Site http://cedialoge.neufblog.com Guide pratique La nouvelle lägislation

Plus en détail

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime de Prévoyance. Salariés non cadres de la production agricole relevant de l Accord National du 10 juin 2008

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime de Prévoyance. Salariés non cadres de la production agricole relevant de l Accord National du 10 juin 2008 Vos contacts Si vous souhaitez obtenir des renseignements complémentaires sur ces garanties, n hésitez pas à prendre contact pour tous renseignements ou questions relatives : aux prestations d incapacité

Plus en détail

Sommaire. 1 re partie - LE RÉGIME DE BASE DU RÉGIME GÉNÉRAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Introduction...13

Sommaire. 1 re partie - LE RÉGIME DE BASE DU RÉGIME GÉNÉRAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Introduction...13 Sommaire Introduction...13 1 re partie - LE RÉGIME DE BASE DU RÉGIME GÉNÉRAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE...19 Chapitre 1 - Généralités sur l assurance vieillesse...21 Le financement des pensions...21 Le rôle

Plus en détail

TITRE I : PRINCIPES GENERAUX

TITRE I : PRINCIPES GENERAUX REGLEMENT DU REGIME DE MAINTIEN DE DROITS ARRETE AU 31 DECEMBRE 1999 ====================================================================================== TITRE I : PRINCIPES GENERAUX Article 1 : Objet

Plus en détail

VOS OBJECTIFS, VOS PLACEMENTS

VOS OBJECTIFS, VOS PLACEMENTS VOS OBJECTIFS, VOS PLACEMENTS La palette des placements actuellement disponibles est extrêmement vaste. Pour les choisir, nous les avons listés en fonction des objectifs d épargne que vous poursuivez.

Plus en détail

faisons grandir Ensemble le partage du profit

faisons grandir Ensemble le partage du profit faisons grandir Ensemble le partage du profit Répondre à vos besoins Dans un environnement économique complexe marqué par des charges sociales lourdes et par la perspective de baisse des retraites obligatoires

Plus en détail

Memento Version Janvier Salariés Régime Général

Memento Version Janvier Salariés Régime Général Memento 2008 Version Janvier 2008 Salariés Régime Général CHARGES SOCIALES SUR SALAIRE (Taux au 01/01/2008, en %) TAXES DIVERSES PRÉV. RETRAITES COMPLÉMENTAIRES ASSEDIC SÉCURITÉ SOCIALE / URSSAF Employeur

Plus en détail

PEE PERCO. Objectif : Système d épargne collectif permettant aux salariés de se constituer une épargne avec l aide financière de l entreprise.

PEE PERCO. Objectif : Système d épargne collectif permettant aux salariés de se constituer une épargne avec l aide financière de l entreprise. PEE PERCO Le plan d épargne entreprise (PEE) et le plan d épargne pour la retraite collective (PERCO) offrent la possibilité aux salariés de se constituer un portefeuille de valeurs mobilières (celles

Plus en détail

RETRAITE - Support de cours 4 ISFA

RETRAITE - Support de cours 4 ISFA RETRAITE - Support de cours 4 ISFA 2013-2014 Brigitte ECARY Retraite collective, Retraite individuelle et épargne Retraite Partie I - La retraite collective d entreprise 5/ Évolutions découlant de la Loi

Plus en détail

Règlement du régime de maintien de droits arrêté au 31 décembre 1999 du

Règlement du régime de maintien de droits arrêté au 31 décembre 1999 du Règlement du régime de maintien de droits arrêté au 31 décembre 1999 du 18.11.99 TITRE I : PRINCIPES GENERAUX Article 1 : Objet et date de mise en oeuvre Le régime de maintien de droits a pour objet de

Plus en détail

LA RETRAITE SURCOMPLEMENTAIRE DES DIRIGEANTS

LA RETRAITE SURCOMPLEMENTAIRE DES DIRIGEANTS LA RETRAITE SURCOMPLEMENTAIRE DES DIRIGEANTS 1 LA RETRAITE Objectif Permettre au bénéficiaire de préserver un niveau de vie pas trop décalé par rapport à la période d' activité Limites des régimes obligatoires

Plus en détail

L Optimisation Retraite

L Optimisation Retraite L Optimisation Retraite «Stratégie et Réforme» Pascal SOULAINE APS tel : 03 26 82 84 84 mail : aps-consultants@wanadoo.fr 1 L APPROCHE GLOBALE Le Bilan et l Analyse de l Existant Les Objectifs et Les Expériences

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N PARIS, le 15/05/2007 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2007-077 OBJET : Abondement de l'employeur au PERCO - Appréciation de la règle de non

Plus en détail

NOTE SUR LES COTISATIONS SOCIALES 2015

NOTE SUR LES COTISATIONS SOCIALES 2015 Cabinet Pybourdin Brûlé & Associés Société d Expertise Comptable inscrite au Tableau de l Ordre des Experts Comptables de Paris 7, rue Delerue 92120 MONTROUGE - : 01.42.53.59.59 Fax : 01.42.53.87.34 Mail

Plus en détail

Profiter de l épargne salariale

Profiter de l épargne salariale Profiter de l épargne salariale L épargne salariale regroupe un ensemble de dispositions (participation, intéressement ) en faveur des salariés dont certaines remontent au début de la V ème République.

Plus en détail

LA RETRAITE SUPPLEMENTAIRE

LA RETRAITE SUPPLEMENTAIRE LA RETRAITE SUPPLEMENTAIRE 1 LA RETRAITE SUPPLEMENTAIRE des O. P. A. Régime actuel : 1,24% Qui est concerné? En complément de leur régime de retraite complémentaire obligatoire par répartition, l ensemble

Plus en détail

RÉGIME PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE DE PRÉVOYANCE (RPO) *

RÉGIME PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE DE PRÉVOYANCE (RPO) * Annexes RPO (2.8) RÉGIME PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE DE PRÉVOYANCE (RPO) * Article 1er - Objet Le présent règlement définit les garanties prévues par l'article 1-26 de la Convention Collective Nationale

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2003-068

LETTRE CIRCULAIRE N 2003-068 PARIS, le 27/03/2003 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2003-068 OBJET : CHEQUES-VACANCES Participation patronale à l'acquisition des chèques-vacances

Plus en détail

Actualité sociale. pour 2 enfants 115,07. pour 3 enfants 262,49. pour 4 enfants 409,91. par enfant en plus 147,42

Actualité sociale. pour 2 enfants 115,07. pour 3 enfants 262,49. pour 4 enfants 409,91. par enfant en plus 147,42 PRESTATIONS FAMILIALES Études S-40 100 et S-40 150 Revalorisation des prestations familiales à compter du 1 er janvier 2005 Décret n 2004-1458 du 23-12-2004 (JO du 30-12) 308. À compter du 1 er janvier

Plus en détail

LES OPPORTUNITES DE LA LOI «MACRON» EN MATIÈRE DE REMUNERATION EPARGNE SALARIALE, CE QUI CHANGE

LES OPPORTUNITES DE LA LOI «MACRON» EN MATIÈRE DE REMUNERATION EPARGNE SALARIALE, CE QUI CHANGE LES OPPORTUNITES DE LA LOI «MACRON» EN MATIÈRE DE REMUNERATION EPARGNE SALARIALE, CE QUI CHANGE Février 2017 Document non contractuel achevé de rédiger le 02/01/2017. Document réservé exclusivement aux

Plus en détail

PHILOSOPHIA. Ensemble, préparons la retraite de vos salariés

PHILOSOPHIA. Ensemble, préparons la retraite de vos salariés PHILOSOPHIA R E T R A I T E Ensemble, préparons la retraite de vos salariés LES AVANTAGES DE PHILOSOPHIA RETRAITE EN 4 POINTS Avec PHILOSOPHIA Retraite, contrat à prestations définies, vous garantissez

Plus en détail

VERSEMENTS INDIVIDUELS ET FACULTATIFS

VERSEMENTS INDIVIDUELS ET FACULTATIFS Retraite Plan d Épargne Retraite Entreprises (Article 83) VERSEMENTS INDIVIDUELS ET FACULTATIFS PENSEZ À VOTRE FUTUR PRÉPAREZ VOTRE RETRAITE POUR BIEN PRÉPARER VOTRE RETRAITE ANTICIPEZ LA BAISSE DE VOS

Plus en détail

Retraite supplémentaire Plan d Épargne Retraite Entreprises LIVRE BLANC

Retraite supplémentaire Plan d Épargne Retraite Entreprises LIVRE BLANC Retraite supplémentaire Plan d Épargne Retraite Entreprises LIVRE BLANC Les dispositifs d épargne retraite sont aujourd hui majoritairement des dispositifs souscrits à travers l entreprise. Source AFG

Plus en détail

LE GROUPE. n 10 20/02/2013 SPECIAL PARTICIPATION

LE GROUPE. n 10 20/02/2013 SPECIAL PARTICIPATION LE GROUPE n 10 20/02/2013 SPECIAL PARTICIPATION SPECIAL PARTICIPATION Participation 2012 2.15% Du salaire annuel brut Participation 2007 : 5.62% 2008 : 5.7% 2009 : 5% 2010 : 5.6% 2011 : 4% La réserve de

Plus en détail

Barèmes paie Version actualisée au 23/12/2018. Cave Lex - Les Matinées Sociales - Les barèmes paie 2019 p 1. Chap Thème Page

Barèmes paie Version actualisée au 23/12/2018. Cave Lex - Les Matinées Sociales - Les barèmes paie 2019 p 1. Chap Thème Page Barèmes paie 2019 Version actualisée au 23/12/2018 Cave Lex - Les Matinées Sociales - Les barèmes paie 2019 p 1 Barèmes paie 2019 Chap Thème Page 1 Le SMIC 3 2 Le plafond SS et ses incidences 4 3 Les cotisations

Plus en détail

Publicité. SwissLife Plan d Épargne Retraite Entreprises. Aidez vos collaborateurs à préparer leur retraite dans des conditions privilégiées

Publicité. SwissLife Plan d Épargne Retraite Entreprises. Aidez vos collaborateurs à préparer leur retraite dans des conditions privilégiées Publicité SwissLife Plan d Épargne Retraite Entreprises Aidez vos collaborateurs à préparer leur retraite dans des conditions privilégiées Les de SwissLife Plan d Épargne Retraite Entreprises Un contrat

Plus en détail

Quand? Comment? Combien?

Quand? Comment? Combien? Quand? Comment? Combien? Espérance de vie HOMME FEMME En Moyenne 69 66 63 72 69 65 73 70 67 75 76 72 72 68 68 77 73 69 78 74 70 80 76 71 81 77 73 82 78 74 83 79 75 84 81 77 85 85 82 82 78 78 En 2010 :

Plus en détail

CHEQUES-VACANCES : REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES

CHEQUES-VACANCES : REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES N 111 - SOCIAL n 30 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 23 août 2011 ISSN 1769-4000 L essentiel CHEQUES-VACANCES : REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES Le dispositif du chèque-vacances

Plus en détail

La retraite en France

La retraite en France La retraite en France olivier de DREUX-BREZE 1 Les quatre dispositifs REGIME OBLIGATOIRE PRESTATIONS DEFINIES COTISATIONS DEFINIES EPARGNE SALARIALE 2 Régimes Obligatoires REGIME OBLIGATOIRE FINANCEMENT

Plus en détail

LE PLAN D ÉPARGNE RETRAITE COLLECTIF

LE PLAN D ÉPARGNE RETRAITE COLLECTIF LE PLAN D ÉPARGNE RETRAITE COLLECTIF Adoptée le 21 août 2003, la loi Fillon donne naissance à une nouvelle formule d épargne retraite d entreprise : le Plan d Épargne Retraite Collectif (PERCO). Ouvert

Plus en détail

Épargne salariale. Il s agit d un dispositif permettant aux salariés d être associés aux performances de leur entreprise.

Épargne salariale. Il s agit d un dispositif permettant aux salariés d être associés aux performances de leur entreprise. Qu est ce que l épargne salariale? Il s agit d un dispositif permettant aux salariés d être associés aux performances de leur entreprise. Quels sont les points communs entre tous les éléments de l épargne

Plus en détail

«La protection sociale du dirigeant» 18 Novembre 2015 / 9h-10h

«La protection sociale du dirigeant» 18 Novembre 2015 / 9h-10h «La protection sociale du dirigeant» 18 Novembre 2015 / 9h-10h RV CREATION REPRISE D ENTREPRISES DANS LA LOIRE Roanne 18 Novembre 2015 2 30/11/2015 La Protection Sociale du Travailleur Indépendant 3 30/11/2015

Plus en détail

Fiche conseil EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO. Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO. Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : EPARGNE SALARIALE : Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de Gestion Réf. : DEV/O/FC/047/03-13/OCA

Plus en détail

Flash Information Protection Sociale

Flash Information Protection Sociale 13 novembre 2012 Flash Information Protection Sociale Retraites complémentaires AGIRC et ARRCO Ouverture des négociations La dégradation de la situation économique impacte directement les perspectives

Plus en détail

République slovaque. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20

République slovaque. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 211 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G2 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/pension_glance-211-fr République slovaque Merci

Plus en détail

Barème des cotisations sur salaires

Barème des cotisations sur salaires SMIC HORAIRE 9.67 MINIMUM GARANTI 3.52 SMIC MENSUEL 1 466.62 Tranches retraite complémentaire TB cadre = 1 à 4 plafonds TC cadre = 4 à 8 plafonds PLAFOND SECURITE SOCIALE MENSUEL 3 218.00 TA = 1 plafond

Plus en détail

Paie Macintosh Mise en place du plafonnement de la contribution CSG/CRDS en 2012

Paie Macintosh Mise en place du plafonnement de la contribution CSG/CRDS en 2012 Le : Mercredi 4 janvier 2012 De : Sage Assistance Objet : Contribution CSG/CRDS en 2012 Paie Macintosh Mise en place du plafonnement de la contribution CSG/CRDS en 2012 Plafonnement abattement de 3 % CSG/CRDS

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 04.17 Du 11/01/17 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2017 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

MÉMENTO SOCIAL & FISCAL. Protection Sociale Entreprises. Découvrez nos solutions d assurance

MÉMENTO SOCIAL & FISCAL. Protection Sociale Entreprises. Découvrez nos solutions d assurance MÉMENTO SOCIAL & FISCAL 2016 Protection Sociale Entreprises Découvrez nos solutions d assurance CHARGES SOCIALES ET RETRAITE COMPLÉMENTAIRE OBLIGATOIRE Total Employeur Salarié Assiette mensuelle* Sécurité

Plus en détail

TPE/PME : nouvelles mesures pour favoriser l épargne salariale

TPE/PME : nouvelles mesures pour favoriser l épargne salariale TPE/PME : nouvelles mesures pour favoriser l épargne salariale Février 2019 1 TPE/PME : de nouvelles mesures pour favoriser l épargne salariale Depuis le 1 er janvier, la suppression du forfait social

Plus en détail

FRAIS DE SANTE ET PREVOYANCE

FRAIS DE SANTE ET PREVOYANCE FRAIS DE SANTE ET PREVOYANCE Réunion négociation du 16 novembre 2006 DRH/Protection Sociale France 1 ère proposition : projet d accord du 6 juillet 2006 1 régime unique pour les salariés et les non salariés:

Plus en détail

Chili. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20

Chili. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 211 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G2 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/pension_glance-211-fr Chili Merci de citer ce chapitre

Plus en détail

Epargne salariale Groupe

Epargne salariale Groupe Epargne salariale Groupe Mise en place du PERCO Groupe 1 Le Plan Epargne Retraite Collectif (PERCO) Qu est-ce qu un PERCO? Le PERCO : Plan d épargne pour la retraite collectif a été créé par la loi Fillon

Plus en détail

Loi PACTE. 9 octobre 2018

Loi PACTE. 9 octobre 2018 Loi PACTE 9 octobre 2018 Objectifs Le projet de loi PACTE (1) s insère dans un chantier ambitieux de modernisation de l économie qui a le double objectif d orienter l épargne vers le financement des entreprises

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Service Affaires Sociales Circulaire AS n 09.19 17/01/2019 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2019 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges sociales pour l année

Plus en détail

Taux de cotisations sur salaires au 1er Janvier 2018

Taux de cotisations sur salaires au 1er Janvier 2018 MSA SUD CHAMPAGNE HAUTE-MARNE Cotisations de sécurité sociale Assurances sociales agricoles Allocations Familiales Rémunération > 3,5 SMIC Allocations Familiales rémunération < 3,5 SMIC Contribution de

Plus en détail

PERP Multisupport. Récompensé en 2016

PERP Multisupport. Récompensé en 2016 PERP Multisupport Récompensé en 2016 Zoom sur le fonctionnement de PERP Multisupport RACHAT DU CAPITAL Jusqu à la liquidation des droits à la retraite (ou à l âge de 62 ans). La durée maximale de cotisations

Plus en détail

PERCO. pour les nuls

PERCO. pour les nuls PERCO. pour les nuls Un PERCO L historique (1/2) Adaptation des plans de retraite lancé par la Direction courant 2015 : Perte de la garantie de 70% Processus de cristallisation Amélioration SOGECAP Mise

Plus en détail

TRAITEMENT DE L EXCEDENT SOCIAL ET FISCAL

TRAITEMENT DE L EXCEDENT SOCIAL ET FISCAL TRAITEMENT DE L EXCEDENT SOCIAL ET FISCAL Paramétrage : Comment paramétrer la fiche salariée pour obtenir un bon calcul Date de création : décembre 2015 Référence : REINTEGRATION 2015 Auteur : Service

Plus en détail

Comment mettre en place une politique d'épargne salariale

Comment mettre en place une politique d'épargne salariale Comment mettre en place une politique d'épargne salariale Destinée à toutes les entreprises, quelle que soient leur taille ou leur forme juridique, l'épargne salariale permet aux dirigeants de partager

Plus en détail

Comment mettre en place une politique d'épargne salariale

Comment mettre en place une politique d'épargne salariale Comment mettre en place une politique d'épargne salariale Destinée à toutes les entreprises, quelle que soient leur taille ou leur forme juridique, l'épargne salariale permet aux dirigeants de partager

Plus en détail

Evolutions du cadre juridique des régimes à prestations définies. à droits aléatoires (ou «retraites chapeau») DSS

Evolutions du cadre juridique des régimes à prestations définies. à droits aléatoires (ou «retraites chapeau») DSS CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 4 Bis Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

Taux de cotisations sur salaires au 1er Janvier 2018

Taux de cotisations sur salaires au 1er Janvier 2018 MSA SUD CHAMPAGNE AUBE Cotisations de sécurité sociale Assurances sociales agricoles Allocations Familiales Rémunération > 3,5 SMIC Allocations Familiales rémunération < 3,5 SMIC Contribution de Solidarité

Plus en détail

MSA - DTMO 4 ème TRIMESTRE 2012

MSA - DTMO 4 ème TRIMESTRE 2012 Pégase 3 MSA - DTMO 4 ème TRIMESTRE 2012 Dernière révision le 28/12/2012 http://www.adpmicromegas.fr Sommaire 1. Modification de la rémunération 01... 5 2. Ajout du type de la rémunération 20... 5 3. Modification

Plus en détail

PERP Multisupport. Préparez efficacement votre retraite tout en profitant dès aujourd hui de déductions fiscales. Récompensé en 2017

PERP Multisupport. Préparez efficacement votre retraite tout en profitant dès aujourd hui de déductions fiscales. Récompensé en 2017 PERP Multisupport Préparez efficacement votre retraite tout en profitant dès aujourd hui de déductions fiscales Récompensé en 2017 Pourquoi est-il indispensable de préparer dès aujourd hui votre retraite?

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 04.16 Du 22/01/2016 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2016 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

LION RETRAITE 83 NATURE DU CONTRAT

LION RETRAITE 83 NATURE DU CONTRAT LION RETRAITE 83 NATURE DU CONTRAT Contrat d'assurance collectif à cotisations définies souscrit par l'entreprise pour l'ensemble de ses salariés, ou une catégorie d entre eux, en vue de leur constituer

Plus en détail

Les systèmes d Epargne Salariale dans le Groupe EADS

Les systèmes d Epargne Salariale dans le Groupe EADS Les systèmes d Epargne Salariale dans le Groupe EADS L épargne salariale au sein du groupe EADS Produits d épargne PEG PERCO Teneur de compte (TCCP)* Amundi (75% Crédit Agricole, 25% Société Générale)

Plus en détail

Qu est-ce que la retraite complémentaire?

Qu est-ce que la retraite complémentaire? Chapitre 1 Qu est-ce que la retraite complémentaire? Le régime de base de la Sécurité sociale verse une retraite dont le montant est plafonné. Pour maintenir un niveau de revenu plus proche du revenu d

Plus en détail

Taux de cotisations sur salaires au 1er Janvier 2017

Taux de cotisations sur salaires au 1er Janvier 2017 MSA SUD CHAMPAGNE HAUTE-MARNE Cotisations de sécurité sociale Assurances sociales agricoles Allocations Familiales Rémunération > 3,5 SMIC Allocations Familiales rémunération < 3,5 SMIC Contribution de

Plus en détail

D aujourd hui à. Quels droits à retraite? A quel âge? Pour quel niveau de vie?

D aujourd hui à. Quels droits à retraite? A quel âge? Pour quel niveau de vie? D aujourd hui à 2050 Quels droits à retraite? A quel âge? Pour quel niveau de vie? Le système de retraite français repose sur le principe de la REPARTITION LA REPARTITION Cotisations des actifs Constitution

Plus en détail

PERP Multisupport. Préparez efficacement votre retraite tout en profitant dès aujourd hui de déductions fiscales

PERP Multisupport. Préparez efficacement votre retraite tout en profitant dès aujourd hui de déductions fiscales PERP Multisupport Préparez efficacement votre retraite tout en profitant dès aujourd hui de déductions fiscales Zoom sur le fonctionnement de PERP Multisupport GARANTIE PLANCHER Jusqu à la liquidation

Plus en détail

La gamme des solutions de retraites proposées aux particuliers et aux entreprises est vaste et diverse.

La gamme des solutions de retraites proposées aux particuliers et aux entreprises est vaste et diverse. La gamme des solutions de retraites proposées aux particuliers et aux entreprises est vaste et diverse. Outre l assurance vie qui permet une sortie sous forme de rente viagère (avec la fiscalité allégée

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 07.15 15/01/2015 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2015 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

PERP Multisupport. Préparez efficacement votre retraite tout en profitant dès aujourd hui de déductions fiscales

PERP Multisupport. Préparez efficacement votre retraite tout en profitant dès aujourd hui de déductions fiscales PERP Multisupport Préparez efficacement votre retraite tout en profitant dès aujourd hui de déductions fiscales Zoom sur le fonctionnement de PERP Multisupport GARANTIE PLANCHER Jusqu à la liquidation

Plus en détail

Les solutions épargne salariale

Les solutions épargne salariale PROFESSIONNELS PACTEO PRO Les solutions épargne salariale DEMANDEZ PLUS À VOTRE ARGENT CHEFS D ENTREPRISE, COMMERÇANTS, ARTISANS, PROFESSIONS LIBERALES, AGRICULTEURS... des avantages pour vous et vos salariés

Plus en détail

LE RÔLE DU COMITÉ D ENTREPRISE DANS LA MISE EN PLACE D UN RÉGIME DE PROTECTION SOCIALE ET PATRIMONIALE

LE RÔLE DU COMITÉ D ENTREPRISE DANS LA MISE EN PLACE D UN RÉGIME DE PROTECTION SOCIALE ET PATRIMONIALE Fiche Pratique LE RÔLE DU COMITÉ D ENTREPRISE DANS LA MISE EN PLACE D UN RÉGIME DE PROTECTION SOCIALE ET PATRIMONIALE L ESSENTIEL La Loi reconnaît au Comité d Entre prise un rôle important pour toutes

Plus en détail

DÉCRYPTAGE FÉVRIER 2019

DÉCRYPTAGE FÉVRIER 2019 PROJET DE LOI PACTE DÉCRYPTAGE FÉVRIER 2019 PROJET DE LOI PACTE adopté en 1 re lecture par le Sénat, le 12 février 2019 PROJET DE LOI PACTE - 2 QUE VISE LA LOI PACTE? La loi consiste en un Plan d Action

Plus en détail

Pacte PME 2018 PERFORMANCE ET RETRIBUTION

Pacte PME 2018 PERFORMANCE ET RETRIBUTION Pacte PME 2018 PERFORMANCE ET RETRIBUTION Pacte Entreprise 2018 - Performance & rétribution 87% des dirigeants jugent utile de mettre en place un dispositif de rémunération variable «Etude Les Echos Mars

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire Affaires Sociales N 07.18 Du 17/01/18 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2018 Vous trouverez ci-dessous le tableau

Plus en détail

2 situations à distinguer

2 situations à distinguer Mise à la retraite Décision de l employeur Départ volontaire en retraite Volonté du salarié 640 Départ volontaire en retraite Depuis le 1 er janvier 2017, l âge légal est fixé à 62 ans. En pratique, ce

Plus en détail

Assemblée générale - Réunion préparatoire 2014

Assemblée générale - Réunion préparatoire 2014 Assemblée générale - Réunion préparatoire 2014 C Poulain 11 septembre 2014 1 CARMF au 1 er juillet 2014 124 948 médecins cotisants dont 9 306 en cumul retraite / activité libérale 53 842 médecins retraités

Plus en détail

EXAMENS DE CERTIFICATION CORRIGE. Unité de valeur 4. Assurances et retraites, gestion du patrimoine social. Durée : 2 heures

EXAMENS DE CERTIFICATION CORRIGE. Unité de valeur 4. Assurances et retraites, gestion du patrimoine social. Durée : 2 heures Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Affiliée au Certified Financial Planner Board of Standards et à l'international Certified Financial Planners Council Association

Plus en détail

Cotisations sociales, avantages en nature, frais professionnels au 1 er janvier 2013

Cotisations sociales, avantages en nature, frais professionnels au 1 er janvier 2013 Cotisations sociales, avantages en nature, frais professionnels au 1 er janvier 2013 Parmi les modifications les plus significatives : 1. Plafond mensuel SS : 3 086 /mois 2. Cotisations vieillesse : augmentation

Plus en détail

PERP Multisupport. Préparez efficacement votre retraite tout en profitant dès aujourd hui de déductions fiscales

PERP Multisupport. Préparez efficacement votre retraite tout en profitant dès aujourd hui de déductions fiscales PERP Multisupport Préparez efficacement votre retraite tout en profitant dès aujourd hui de déductions fiscales Zoom sur le fonctionnement de PERP Multisupport RACHAT DU CAPITAL Jusqu à la liquidation

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 07.14 23/01/2014 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2014 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

[ Entreprise & administration ] La CSG. et la CRDS sur les salaires A JOUR AU

[ Entreprise & administration ] La CSG. et la CRDS sur les salaires A JOUR AU [ Entreprise & administration ] La CSG et la CRDS sur les salaires A JOUR AU 1 er janvier 2009 La contribution sociale généralisée (CSG) et la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) sont

Plus en détail

ACCORD DU 16 SEPTEMBRE 2005. Objet

ACCORD DU 16 SEPTEMBRE 2005. Objet MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord national professionnel ENSEIGNEMENT AGRICOLE PRIVÉ (16 septembre 2005) (Bulletin officiel n o 2006-35) ACCORD DU 16 SEPTEMBRE 2005

Plus en détail

Les Plans Epargne Entreprise

Les Plans Epargne Entreprise Les Plans Epargne Entreprise Le PEE est un système - facultatif - d épargne collectif qui permet aux salariés de l entreprise de constituer avec l aide de l employeur un portefeuille de valeurs mobilières

Plus en détail

13) Les cotisations sociales

13) Les cotisations sociales 1 FIPECO, le 11.06.2018 Les fiches de l encyclopédie IV) Les prélèvements obligatoires 13) Les cotisations sociales Les prélèvements obligatoires (45,3 % du PIB en 2017) recouvrent les impôts et les cotisations

Plus en détail

Department: Univers Clients Particuliers Etudes Techniques Vie Country: France PERP ANTHOLOGIE. Generali France

Department: Univers Clients Particuliers Etudes Techniques Vie Country: France PERP ANTHOLOGIE. Generali France Department: Univers Clients Particuliers Etudes Techniques Vie Country: France PERP ANTHOLOGIE Sommaire 2 Contexte et marché Cadre réglementaire et fiscal du produit Principales caractéristiques du produit

Plus en détail

LES DIFFÉRENTS RÉGIMES DE RETRAITES SUPPLÉMENTAIRES. Généralités. Fonds de pension existants. Régimes négociés dans l entreprise

LES DIFFÉRENTS RÉGIMES DE RETRAITES SUPPLÉMENTAIRES. Généralités. Fonds de pension existants. Régimes négociés dans l entreprise I MAJ.10-2017 SOMMAIRE A - LES DIFFÉRENTS RÉGIMES DE RETRAITES SUPPLÉMENTAIRES LES DIFFÉRENTS RÉGIMES DE RETRAITES SUPPLÉMENTAIRES Fonds de pension existants Régimes négociés dans l entreprise Gestion

Plus en détail

Préparation de la retraite de vos clients

Préparation de la retraite de vos clients Préparation de la retraite de vos clients Constitution d un capital mobilier I Retraite individuelle A- PERP B- Assurance vie II Retraite financée au travers d une entreprise A- Article 83 B- Article 39

Plus en détail