Barème fonctionnel indicatif des incapacités en droit commun

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Barème fonctionnel indicatif des incapacités en droit commun"

Transcription

1 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 1/24

2 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 2/24

3 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 3/24

4 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 4/24

5 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 5/24

6 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 6/24

7 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 7/24

8 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 8/24

9 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 9/24

10 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 10/24

11 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 11/24

12 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 12/24

13 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 13/24

14 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 14/24

15 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 15/24

16 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 16/24

17 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 17/24

18 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 18/24

19 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 19/24

20 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 20/24

21 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 21/24

22 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 22/24

23 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 23/24

24 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 24/24

Prix maximum gaz naturel Clientèle résidentielle non protégée dont le contrat de fourniture a été résilié

Prix maximum gaz naturel Clientèle résidentielle non protégée dont le contrat de fourniture a été résilié Applicables du 01/07/2015 au 31/12/2015 inclus 21% Energie 3,809 3,809 Transport 0,178 0,178 Distribution 2,516 1,386 Total (hors surcharges) 6,503 5,373 21% Distribution 25,66 88,97 Le tarif de distribution

Plus en détail

SÉCURITÉ ÉPANDAGE DE GNL SUR DE L EAU

SÉCURITÉ ÉPANDAGE DE GNL SUR DE L EAU SÉCURITÉ ÉPANDAGE DE GNL SUR DE L EAU Décembre 2006 DÉBIT DE FUITE Débit de fuite, fonction de : Diamètre de la fuite Hauteur de GNL dans la cuve Au fur et à mesure que la cuve se vide, le débit de fuite

Plus en détail

Liste d aptitude des agents de direction du régime agricole Synthèse des dispositions transitoires à partir de 2015

Liste d aptitude des agents de direction du régime agricole Synthèse des dispositions transitoires à partir de 2015 Source : art. 18/25 arrêté du 10/10/2013 2014 : Directeur de caisse MSA Art. 18 Directeur d un organisme informatique avec en3s ou Cesdir Directeur adjoint ou Agent comptable de la CCMSA Ont accès aux

Plus en détail

Les comptes transitoires Actifs et Passifs transitoires

Les comptes transitoires Actifs et Passifs transitoires Cours 6 (STS, J.-M. Schwab) Les comptes transitoires Actifs et Passifs transitoires Actifs transitoires. Charges payées d'avance La figure ci- dessous illustre les opérations transitoires sur charges payées

Plus en détail

Le groupe des ami(e) s de:

Le groupe des ami(e) s de: Le groupe des ami(e) s de: Nom de l enfant Téléphone domicile Téléphone urgence Nom de l enfant Ses allergies Épipen Oui Non Nom de l enfant Informations importantes sur sa santé Reproduction interdite

Plus en détail

Créances résultant de livraisons et prestations (L+P) Produit (nets) des L+P

Créances résultant de livraisons et prestations (L+P) Produit (nets) des L+P Le rapport de gestion est dorénavant réglementé dans le droit comptable (CO 958 ss.) entré en vigueur le 1.1.2013 et ne fait plus l objet du droit de la société anonyme. Désignations des comptes Contrairement

Plus en détail

Situation des dispositifs existants d'aménagement de fin de carrière suite à l'accélération de la réforme des retraites

Situation des dispositifs existants d'aménagement de fin de carrière suite à l'accélération de la réforme des retraites Direction des Ressources Humaines et des Relations Sociales Direction de l'economie RH et des Ressources Destinataires Tous services Contact Tél : 01 55 44 23 96 Fax : E-mail : Date de validité A partir

Plus en détail

Révision du droit de la société anonyme et du droit comptable

Révision du droit de la société anonyme et du droit comptable Révision du droit de la société anonyme et du droit comptable Etapes Dès 2001 - interventions parlementaires 2.12.2005 Conseil fédéral ouvre une procédure de consultation 1.1.2008 entrée en vigueur du

Plus en détail

Raccordement direct et immédiat à l égout

Raccordement direct et immédiat à l égout CAS 1 Égout: OUI Réseau: UNITAIRE Raccordement step. OAA : OUI Habitation: EXISTANTE ou NOUVELLE Raccordement direct et immédiat à l égout STEP 1. via une autorisation communale 2. par services communaux

Plus en détail

Comptabilité générale. Prof. Jean-Pierre Chardonnens

Comptabilité générale. Prof. Jean-Pierre Chardonnens Comptabilité générale Prof. Jean-Pierre Chardonnens Titres Nature des titres Commerce des titres Titres dans la comptabilité Jean-Pierre Chardonnens Comptabilité générale 2 Natures des titres Titres de

Plus en détail

Point d étape sur les travaux du BTS pilotage de procédés. Denis Millet IEN STI Rectorat de Lyon. Le 21 novembre 2014 - PARIS

Point d étape sur les travaux du BTS pilotage de procédés. Denis Millet IEN STI Rectorat de Lyon. Le 21 novembre 2014 - PARIS Point d étape sur les travaux du BTS pilotage de procédés Denis Millet IEN STI Rectorat de Lyon En préambule Le BTS Pilotage de Procédés a été pensé de manière conjointe par plusieurs branches professionnelles.

Plus en détail

Loi sur l économie sociale

Loi sur l économie sociale PREMIÈrE SESSION QUARANTIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 27 Loi sur l économie sociale Présentation Présenté par M. Sylvain Gaudreault Ministre des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation

Plus en détail

Section 1. Responsable: Le Conseil scolaire fransaskois et la direction de l éducation

Section 1. Responsable: Le Conseil scolaire fransaskois et la direction de l éducation SECTION 1: CONSEIL SCOLAIRE Titre de la procédure: Nouvelle école Communauté émergente Politique : 1.6 Buts du système scolaire 1. Le Conseil des écoles fransaskoises bénéficie d une gestion saine et efficace

Plus en détail

Convention collective nationale du SPORT. Champ d application

Convention collective nationale du SPORT. Champ d application Champ d application Article 1.1. Champ d application La convention collective du sport règle, sur l ensemble du territoire y compris les D.O.M., les relations entre les employeurs et les salariés des entreprises

Plus en détail

Veuillez agréer, Madame, Monsieur le directeur, l'expression de ma considération distinguée.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur le directeur, l'expression de ma considération distinguée. Le 18/12/2014 CIRCULAIRE 2014-16-DRJ Objet : Paramètres 2015 Madame, Monsieur le directeur, Je vous prie de bien vouloir trouver en annexe l'ensemble des paramètres utiles à compter du 1 er janvier 2015

Plus en détail

La place de la RSE dans l enseignement des écoles de gestion

La place de la RSE dans l enseignement des écoles de gestion La place de la RSE dans l enseignement des écoles de gestion M Zali Bouchra, Ph.D., CFA Professeur, titulaire Stratégie, Responsabilité sociale et développement durable ESG UQAM Plan Introduction Approche

Plus en détail

L économie du livre au Québec : perspective et prospective

L économie du livre au Québec : perspective et prospective Association des libraires du Québec L économie du livre au Québec : perspective et prospective Montréal, le 13 mars 2013 1 Plan de la présentation 1. Perspectives récentes sur l écosystème économique du

Plus en détail

SAMnet et la gestion du tiers payant : en attendant la généralisation de la DRE (Gestion separée)

SAMnet et la gestion du tiers payant : en attendant la généralisation de la DRE (Gestion separée) SAMnet et la gestion du tiers payant : en attendant la généralisation de la DRE (Gestion separée) Dans le cahier des charges 1.31, la fonction Top Mutualiste permettait une gestion unique des FSE par les

Plus en détail

Conseil spécialisé céréales du 14 décembre 2011 POINT 5 Avis du Conseil sur la décision du Directeur Général de FranceAgriMer relative au financement

Conseil spécialisé céréales du 14 décembre 2011 POINT 5 Avis du Conseil sur la décision du Directeur Général de FranceAgriMer relative au financement Conseil spécialisé céréales du 14 décembre 2011 POINT 5 Avis du Conseil sur la décision du Directeur Général de FranceAgriMer relative au financement des céréales avec aval de FranceAgriMer sur la campagne

Plus en détail

(Ordonnance sur l accréditation et la désignation, OAccD) II Les annexes 1, 2 et 4 sont remplacées par les versions ci-jointes.

(Ordonnance sur l accréditation et la désignation, OAccD) II Les annexes 1, 2 et 4 sont remplacées par les versions ci-jointes. Ordonnance sur le système suisse d accréditation et la désignation de laboratoires d essais et d organismes d évaluation de la conformité, d enregistrement et d homologation (Ordonnance sur l accréditation

Plus en détail

Preuve et règlement eidas

Preuve et règlement eidas Paris 31 mars 2015 Preuve et règlement eidas Hervé JACQUEMIN Avocat au barreau de Bruxelles Chargé d'enseignement à l UNamur Chargé de cours invité UCL et ICHEC herve.jacquemin@ulys.net 1 Ulys, en quelques

Plus en détail

Rénovation de la toiture du centre technique municipal de Lille

Rénovation de la toiture du centre technique municipal de Lille Rénovation de la toiture du centre technique municipal de Lille Présentation du 06 mai 2010 Page 1 Plan CTM Réserves lapidaires Manifestations Propreté publique Ateliers Garage Garage Intendance Police

Plus en détail

Le Ministre de l Intérieur, Mesdames et Messieurs les Préfets,

Le Ministre de l Intérieur, Mesdames et Messieurs les Préfets, MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Direction de la Comptabilité publique MINISTERE DE L INTERIEUR Direction générale des collectivités locales Bureau des budgets locaux et de l analyse

Plus en détail

L application de la Psu : premiers éléments de bilan. Comité partenarial petite enfance, Le 25 septembre 2015

L application de la Psu : premiers éléments de bilan. Comité partenarial petite enfance, Le 25 septembre 2015 L application de la Psu : premiers éléments de bilan Comité partenarial petite enfance, Le 25 septembre 2015 1. Réaliser un premier constat après un an de mise en œuvre des ajustements de la Psu Un meilleur

Plus en détail

N 8-08/2014. la carte mobib débarque!

N 8-08/2014. la carte mobib débarque! N 8-08/2014 la carte mobib débarque! TABLE DES MATIÈRES L abonnement TEC change de forme Concrètement, qu est-ce que ça donne? Les différentes cartes acceptées Les principes de distribution Organisation

Plus en détail

Manuel de validation Fascicule v4.25 : Thermique transitoire des structures volumiques

Manuel de validation Fascicule v4.25 : Thermique transitoire des structures volumiques Titre : TTLV100 - Choc thermique dans un tuyau avec condit[...] Date : 02/03/2010 Page : 1/10 Manuel de Validation Fascicule V4.25 : Thermique transitoire des structures volumiques Document : V4.25.100

Plus en détail

Projet de loi n o 46 (2007, chapitre 42) Loi modifiant le Code des professions et la Loi sur les comptables agréés concernant la comptabilité publique

Projet de loi n o 46 (2007, chapitre 42) Loi modifiant le Code des professions et la Loi sur les comptables agréés concernant la comptabilité publique PREMIÈRE SESSION TRENTE-HUITIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 46 (2007, chapitre 42) Loi modifiant le Code des professions et la Loi sur les comptables agréés concernant la comptabilité publique Présenté

Plus en détail

GAZ NATUREL. Syndicat des énergies et de l aménagement numérique de la Haute-Savoie

GAZ NATUREL. Syndicat des énergies et de l aménagement numérique de la Haute-Savoie GAZ NATUREL Fin des tarifs réglementés de vente en 2015 : le SYANE vous propose un groupement de commandes pour bénéficier des meilleurs prix du marché Syndicat des énergies et de l aménagement numérique

Plus en détail

L arrêt Test-Achats suivi au niveau de l UE

L arrêt Test-Achats suivi au niveau de l UE L arrêt Test-Achats suivi au niveau de l UE Droit de l UE relatif à l égalité entre les femmes et les hommes séminaire pour praticiens Christine Tomboy Justice Introduction Affaire pilote Implications

Plus en détail

PASSAGE DE LA COMPTABILITE GENERALE A ANALYTIQUE

PASSAGE DE LA COMPTABILITE GENERALE A ANALYTIQUE PASSAGE DE LA COMPTABILITE GENERALE A ANALYTIQUE Chantal Jaquet, Renata Guido, David Oberson, Didier Wicht Séminaire de Sierre 2003 INTRODUCTION Comptabilité générale Enregistre tous les flux relatifs

Plus en détail

COMMENT TÉLÉCHARGER MON PRODUIT NISSAN ALERTES RADARS

COMMENT TÉLÉCHARGER MON PRODUIT NISSAN ALERTES RADARS COMMENT TÉLÉCHARGER MON PRODUIT NISSAN ALERTES RADARS Une nouvelle réglementation concernant les avertisseurs de radars est en vigueur en France, depuis le 5 janvier 2012. Le décret N 2012-3 interdit l'usage

Plus en détail

Constat sur les retraites obligatoires

Constat sur les retraites obligatoires LA RETRAITE Constat sur les retraites obligatoires Nous allons vivre longtemps avec de moins en moins de cotisants pour payer nos retraites pour des raisons économiques et sociales: Mais surtout pour

Plus en détail

10.04.2013. Conduire un minibus jusqu à 3,5t (Transport non professionnel)

10.04.2013. Conduire un minibus jusqu à 3,5t (Transport non professionnel) Conduire un minibus jusqu à 3,5t (Transport non professionnel) Table de matières 1. Permis de conduire bleu avec catégorie D2 (anciennes dispositions légales) échange contre un permis de conduire au format

Plus en détail

Annexe au règlement d assurance Valable dès 2011

Annexe au règlement d assurance Valable dès 2011 Annexe au règlement d assurance Valable dès 211 A. Tableaux 5 1. Plans de cotisations de la Caisse de pension 5 2. Montant des cotisations de risque 5 3. Montant du taux de conversion 51 4. Valeur de compensation

Plus en détail

Réévaluation des devises

Réévaluation des devises Réévaluation des devises Version : 1.0 Création : 23.08.2011 Modification : 04.10.2011 Version logiciel : 5.0 Réévaluation des devises La réévaluation consiste à comptabiliser automatiquement les écritures

Plus en détail

Relevé SIRTF: être à son affaire

Relevé SIRTF: être à son affaire Relevé SIRTF: être à son affaire Christine Mc Carthy, CPA, cga, auditrice - Centre la Traversée Claude Hurtubise, CPA, cga - ARIHQ 4 juin 2015 Plan de la formation Entente nationale Composantes de la rétribution

Plus en détail

Présentation d'un résultat sous la forme X = X ± Δ X : Chiffres significatifs

Présentation d'un résultat sous la forme X = X ± Δ X : Chiffres significatifs Présentation d'un résultat sous la forme X = X ± Δ X : Chiffres significatifs Ce document propose une synthèse des principaux résultats de l étude de M. René Moreau 1, concernant la présentation d un résultat

Plus en détail

R.T. MINISTRE DU TRAVAIL ET DE LA SECURITE SOCIALE INSTITUT DE LA SECURITE SOCIALE

R.T. MINISTRE DU TRAVAIL ET DE LA SECURITE SOCIALE INSTITUT DE LA SECURITE SOCIALE R.T. MINISTRE DU TRAVAIL ET DE LA SECURITE SOCIALE INSTITUT DE LA SECURITE SOCIALE 16 RAPORT NATIONAL DE CODE EUROPÉEN DE SÉCURITÉ SOCIALE SOUMIS PAR LA RÉPUBLIQUE DE TURQUIE EN VERTU DE L ARTICLE 76 POUR

Plus en détail

Plan d action ministériel en ÉTHIQUE DE LA RECHERCHE ET EN INTÉGRITÉ SCIENTIFIQUE

Plan d action ministériel en ÉTHIQUE DE LA RECHERCHE ET EN INTÉGRITÉ SCIENTIFIQUE Plan d action ministériel en ÉTHIQUE DE LA RECHERCHE ET EN INTÉGRITÉ SCIENTIFIQUE Plan d action ministériel en ÉTHIQUE DE LA RECHERCHE ET EN INTÉGRITÉ SCIENTIFIQUE Juin 1998 Gouvernement du Québec Ministère

Plus en détail

Standard sur les adresses de courrier électronique (SGQRI 044) Alain La Bonté

Standard sur les adresses de courrier électronique (SGQRI 044) Alain La Bonté Standard sur les adresses de courrier électronique (SGQRI 044) Alain La Bonté Journée-rencontre de WebÉducation, 18 janvier 2007 Plan de la présentation 1. Contexte et problématique 2. Solution générale

Plus en détail

Fonds de compensation de l assurance-vieillesse et survivants, de l assurance-invalidité et du régime des allocations pour perte de gain

Fonds de compensation de l assurance-vieillesse et survivants, de l assurance-invalidité et du régime des allocations pour perte de gain Fonds de compensation de l assurance-vieillesse et survivants, de l assurance-invalidité et du régime des allocations pour perte de gain Approuvés par le Conseil fédéral le 10 juin 2015 Bilan de l AVS

Plus en détail

«Le nouveau marché de l électricité, quel impact pour les collectivités?» International - Independent - Innovative

«Le nouveau marché de l électricité, quel impact pour les collectivités?» International - Independent - Innovative «Le nouveau marché de l électricité, quel impact pour les collectivités?» 1 Assistance à Maîtrise d Ouvrage pour les achats d énergies Chiffres clés Env. 90 TWh en portefeuille 180 collaborateurs 1.000

Plus en détail

Les primes d assurances-maladie et accidents non obligatoires. La déduction est limitée au double de la prime moyenne cantonale, par tranche d âge;

Les primes d assurances-maladie et accidents non obligatoires. La déduction est limitée au double de la prime moyenne cantonale, par tranche d âge; Déductions de primes Les montants versés pour le 1 er pilier sont entièrement déductibles du revenu. Les montants versés pour le 2 ème pilier sont entièrement déductibles du revenu. Sont déduits du revenu:

Plus en détail

- 1 - CHAPITRE I ER Comptes inactifs. 14 M. Hervé Maurey Favorable sous réserve du s/amdt FINC 31

- 1 - CHAPITRE I ER Comptes inactifs. 14 M. Hervé Maurey Favorable sous réserve du s/amdt FINC 31 - 1 - PROPOSITION DE LOI RELATIVE AUX COMPTES BANCAIRES INACTIFS ET AUX CONTRATS D ASSURANCE-VIE EN DÉSHÉRENCE EXAMEN DES AMENDEMENTS AU TEXTE DE LA COMMISSION Mercredi 7 mai 2014 CHAPITRE I ER Comptes

Plus en détail

Affectation du sol et cadastre RDPPF Etat des lieux, travaux et réflexions en cours

Affectation du sol et cadastre RDPPF Etat des lieux, travaux et réflexions en cours Affectation du sol et cadastre RDPPF Etat des lieux, travaux et réflexions en cours Laurent Maerten Séminaire Cadastre RDPPF et plans d affectation 1er juillet 2010 Plan Contexte et état des lieux Directive

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT

POLITIQUE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT POLITIQUE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT Numéro de la politique : CSRS-POL-2010-09 Numéro de la résolution : CC 2010-1586 Entrée en vigueur : 22 septembre 2010 Cette politique remplace la politique

Plus en détail

La représentativité syndicale Loi n 2008-789 du 20 août 2008 portant rénovation d e la démocratie sociale

La représentativité syndicale Loi n 2008-789 du 20 août 2008 portant rénovation d e la démocratie sociale La représentativité syndicale Loi n 2008-789 du 20 août 2008 portant rénovation d e la démocratie sociale Quelles sont les nouvelles règles pour la CFTC? 1 A RETENIR : Désormais 2 conditions pour rester

Plus en détail

AVIS RELATIF À LA BANQUE SANG HOSPITALIERE

AVIS RELATIF À LA BANQUE SANG HOSPITALIERE SPF SANTE PUBLIQUE, Bruxelles, le 09/09/2004 SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT Direction générale de l Organisation des Etablissements de Soins CONSEIL NATIONAL DES ETABLISSEMENTS HOSPITALIERS.

Plus en détail

NOTE INTRODUCTIVE AU PROJET DE LOI COMPLETANT ET MODIFIANT LA LOI NO 52-05 PORTANT SUR LE CODE DE LA ROUTE

NOTE INTRODUCTIVE AU PROJET DE LOI COMPLETANT ET MODIFIANT LA LOI NO 52-05 PORTANT SUR LE CODE DE LA ROUTE NOTE INTRODUCTIVE AU PROJET DE LOI COMPLETANT ET MODIFIANT LA LOI NO 52-05 PORTANT SUR LE CODE DE LA ROUTE Depuis son entrée en vigueur en Octobre 2010, le nouveau code de la route a permis la mise en

Plus en détail

Baisse du taux technique et du taux de conversion

Baisse du taux technique et du taux de conversion Baisse du taux technique et du taux de conversion Qu est-ce qu un taux de conversion? La caisse de pension tient un compte individuel pour chaque assuré. Chacun d entre eux se voit créditer les cotisations,

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2006-111

LETTRE CIRCULAIRE N 2006-111 PARIS, le 10/10/2006 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2006-111 OBJET : Régime social des contributions patronales finançant des prestations de prévoyance

Plus en détail

SUD Education 72 2013-2014

SUD Education 72 2013-2014 SUD Education 72 2013-2014 Comptes annuels Exercice du 01/09/2013 au 31/08/2014 1 sur 5 Bilan ACTIF Exercice courant Exercice antérieur 51 : banques, établissements financiers et assimilés 5 002 Total

Plus en détail

Standard sur les sites Web multilingues (SGQRI 011) Alain La Bonté

Standard sur les sites Web multilingues (SGQRI 011) Alain La Bonté Standard sur les sites Web multilingues (SGQRI 011) Alain La Bonté Journée-rencontre de WebÉducation, 18 janvier 2007 Plan de la présentation 1. Contexte et problématique 2. Solution générale 3. Définitions

Plus en détail

Sage 100 Moyens de paiement EBICS

Sage 100 Moyens de paiement EBICS Sage 100 Moyens de paiement EBICS Simple et efficace, en parfaite intégration avec les logiciels Sage 100,le logiciel Sage 100 Moyens de Paiement facilite les transactions avec les banques. Il prend en

Plus en détail

CHAPITRE 6. Les comptes courants

CHAPITRE 6. Les comptes courants CHAPITRE 6 Les comptes courants Le compte courant est un compte ouvert dans une banque dont toues les sommes du débit et du crédit sont productives d intérêt Terminologie Compte courant débiteur on parle

Plus en détail

17 janvier 2012 Groupe Mutuel, Martigny Jean-Pierre Lonfat

17 janvier 2012 Groupe Mutuel, Martigny Jean-Pierre Lonfat 17 janvier 2012 Groupe Mutuel, Martigny Jean-Pierre Lonfat Dispositions générales Art. 8 Lieu de la prestation de services Règle générale Avant (art. 14) Lieu du prestataire Nouvelle loi (art. 8, alinéa

Plus en détail

Plan complémentaire I de la Caisse de pensions Poste

Plan complémentaire I de la Caisse de pensions Poste Plan complémentaire I de la Caisse de pensions Poste valable dès le 1 er janvier 2016 Sont valables pour les personnes assurées dans le plan complémentaire I le règlement de prévoyance de la Caisse de

Plus en détail

Modélisation et Simulation à l aide de l outil Workflow :

Modélisation et Simulation à l aide de l outil Workflow : Modélisation et Simulation à l aide de l outil Workflow : cas du parcours patient au sein des Urgences Pédiatriques LAGIS/EC-Lille : Inès AJMI, Henri PARISY, Slim HAMMADI CERIM/ILIS/Univ-Lille2 : Hayfa

Plus en détail

Journal officiel de l'union européenne COMMISSION. (Texte présentant de l'intérêt pour l'eee et pour l'accord UE/Suisse) (2004/562/CE)

Journal officiel de l'union européenne COMMISSION. (Texte présentant de l'intérêt pour l'eee et pour l'accord UE/Suisse) (2004/562/CE) 5.8.2004 L 259/1 II (Actes dont la publication n'est pas une condition de leur applicabilité) COMMISSION COMMISSION ADMINISTRATIVE DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES POUR LA SÉCURITÉ SOCIALE DES TRAVAILLEURS

Plus en détail

Règlement financier du CIT

Règlement financier du CIT Règlement financier du CIT Applicable à partir du 1 er janvier 2007 I Dispositions générales 1 But Le présent règlement régit la gestion financière du Comité international des transports ferroviaires (CIT).

Plus en détail

Actifs 39'897'094 100.0% 36'026'056 100.0% 35'308'037 100.0% 33'938'570 100.0% 33'500'654 100.0%

Actifs 39'897'094 100.0% 36'026'056 100.0% 35'308'037 100.0% 33'938'570 100.0% 33'500'654 100.0% BILAN 2010 2009 2008 2007 2006 Actifs 39'897'094 100.0% 36'026'056 100.0% 35'308'037 100.0% 33'938'570 100.0% 33'500'654 100.0% Mobilisé 21'557'665 54.0% 18'048'231 50.1% 17'280'731 48.9% 16'754'575 49.4%

Plus en détail

RÈGLEMENT 12 RESSOURCES HUMAINES

RÈGLEMENT 12 RESSOURCES HUMAINES NOTE : Le texte que vous consultez est une codification administrative des Règlements de l'uqar. La version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration. RÈGLEMENT

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 26 octobre 2005 relatif aux émoluments, rémunérations ou indemnités des personnels médicaux exerçant leurs

Plus en détail

ECE/TRANS/WP.15/2014/14. Conseil économique et social. Nations Unies. Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs

ECE/TRANS/WP.15/2014/14. Conseil économique et social. Nations Unies. Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRANS/WP.15/2014/14 Distr. générale 20 août 2014 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs Groupe de

Plus en détail

Décret fixant les émoluments du registre foncier

Décret fixant les émoluments du registre foncier Décret fixant les émoluments du registre foncier du 24 mars 2010 Le Parlement de la République et Canton du Jura, vu l'article 954 du Code civil suisse 1), vu la loi du 9 novembre 1978 sur les émoluments

Plus en détail

Annexe 2: programme des cours de la formation initiale en école

Annexe 2: programme des cours de la formation initiale en école Règlement d organisation des cours interentreprises destinés aux employées et employés de commerce avec certificat fédéral de capacité (CFC) de la branche de formation et d examens Services et administration

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Arrêté du 20 octobre 2008 relatif aux émoluments, rémunérations ou indemnités des

Plus en détail

LE NOUVEAU REGIME DE COMPTE EPARGNE TEMPS. Service des ressources humaines Délégation Provence et Corse Nov.2009

LE NOUVEAU REGIME DE COMPTE EPARGNE TEMPS. Service des ressources humaines Délégation Provence et Corse Nov.2009 LE NOUVEAU REGIME DE COMPTE EPARGNE TEMPS Service des ressources humaines Délégation Provence et Corse Nov.2009 1 RAPPELS Règles d ouverture : Bénéficiaires possibles : Agents titulaires ou non titulaires

Plus en détail

Plan de base II de la Caisse de pensions Poste

Plan de base II de la Caisse de pensions Poste Plan de base II de la Caisse de pensions Poste valable dès le 1 er janvier 2016 Sont valables pour les personnes assurées dans le plan de base II le règlement de prévoyance de la Caisse de pensions Poste,

Plus en détail

Introduction à Spice

Introduction à Spice à Spice Simulation de circuits électriques Schmitz Thomas Department of Electrical Engineering and Computer Science, University of Liège 10 mars 2014 Overview Section 1 LTSpice est un logiciel de simulation

Plus en détail

Comptes annuels 2003. 1. Comptes annuels. 1.1 Revenus

Comptes annuels 2003. 1. Comptes annuels. 1.1 Revenus Comptes annuels 2003 Comptes annuels 2003 Avec un montant total de charges de 452,5 millions de francs, les comptes annuels se soldent avec un excédent de charges de 3,6 millions de francs. Ce dernier

Plus en détail

Sommaire CODE GÉNÉRAL DES IMPÔTS... 11 LIVRE 1 - RÈGLES D ASSIETTE ET DE RECOUVREMENT... 11. Partie 1 - Règles d assiette... 11

Sommaire CODE GÉNÉRAL DES IMPÔTS... 11 LIVRE 1 - RÈGLES D ASSIETTE ET DE RECOUVREMENT... 11. Partie 1 - Règles d assiette... 11 Sommaire CODE GÉNÉRAL DES IMPÔTS... 11 LIVRE 1 - RÈGLES D ASSIETTE ET DE RECOUVREMENT... 11 Partie 1 - Règles d assiette... 11 Titre 1 - L impôt sur les sociétés... 11 Chapitre 1 - Champ d application...

Plus en détail

1. OBJET 3 2. PERIMETRE DES PRESTATIONS 3

1. OBJET 3 2. PERIMETRE DES PRESTATIONS 3 SOMMAIRE 1. OBJET 3 2. PERIMETRE DES PRESTATIONS 3 3. EXEMPLES TYPES DE PRESTATIONS 3 3.1 Thématique 1 : expertises et études thermohydrauliques : 3 3.2 Thématique 2 : expertises et études neutroniques

Plus en détail

Evolution de la CEI 60601-1-2 Ed.4

Evolution de la CEI 60601-1-2 Ed.4 Evolution de la CEI 60601-1-2 Ed.4 MICROWAVE & RF 2015 2 avril 2015 Evolution de la norme IEC 60601-1-2 / Introduction 2 Evolution de la norme IEC 60601-1-2 Exigences techniques : Introduction de la notion

Plus en détail

les Opérateurs économiques agréés

les Opérateurs économiques agréés L Article 7.7 de l AFE de l OMC et les Opérateurs économiques agréés Ecole du savoir 11 juillet 2014 Article 7.7 de l AFE de l OMC - Principales caractéristiques Mesures supplémentaires de facilitation

Plus en détail

NOTE SUR LE PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2012 AMENAGEMENT DES REDUCTIONS D IMPOT SCELLIER ET BOUVARD-CENSI PRECISIONS A LA DATE DU 5 OCTOBRE 2011

NOTE SUR LE PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2012 AMENAGEMENT DES REDUCTIONS D IMPOT SCELLIER ET BOUVARD-CENSI PRECISIONS A LA DATE DU 5 OCTOBRE 2011 NOTE SUR LE PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2012 AMENAGEMENT DES REDUCTIONS D IMPOT SCELLIER ET PRECISIONS A LA DATE DU 5 OCTOBRE 2011 Chère Madame, Cher Monsieur, Le projet de loi de finances pour 2012,

Plus en détail

Projet de loi modifiant la loi relative à l'office cantonal des assurances sociales (J 7 04)

Projet de loi modifiant la loi relative à l'office cantonal des assurances sociales (J 7 04) Secrétariat du Grand Conseil PL 9862 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt: 24 mai 2006 Messagerie Projet de loi modifiant la loi relative à l'office cantonal des assurances sociales (J 7

Plus en détail

Projet de loi n o 54. Loi modifiant le Code des professions et la Loi sur la pharmacie. Présentation

Projet de loi n o 54. Loi modifiant le Code des professions et la Loi sur la pharmacie. Présentation DEUXIÈME SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 54 Loi modifiant le Code des professions et la Loi sur la pharmacie Présentation Présenté par M. Yvon Marcoux Ministre responsable de l application

Plus en détail

Les articles traités : les nouvelles exigences du règlement n 528/2012

Les articles traités : les nouvelles exigences du règlement n 528/2012 Journée réglementation biocides FCBA 08/04/2014 Les articles traités : les nouvelles exigences du règlement n 528/2012 Direction générale de la prévention des risques Service de la prévention des nuisances

Plus en détail

Résultat annuel 2009 réjouissant pour la Poste

Résultat annuel 2009 réjouissant pour la Poste Résultat annuel 2009 réjouissant pour la Poste Exposé de Peter Hasler Président du Conseil d administration Conférence de presse de bilan La Poste Suisse Siège principal de la Poste, Berne 24 mars 2010

Plus en détail

Paramètres 2015. Les chiffres pour établir vos déclarations retraite, prévoyance et Congés. 1. Les plafonds des régimes

Paramètres 2015. Les chiffres pour établir vos déclarations retraite, prévoyance et Congés. 1. Les plafonds des régimes Paramètres 2015 Les chiffres pour établir vos déclarations retraite, prévoyance et Congés Audiens Retraite Arrco Audiens Retraite Agirc Audiens prévoyance Congés Spectacles Sommaire... Les plafonds des

Plus en détail

SEMAINE DE LA METEOROLOGIE. Formation Qualifiante du Personnel Met

SEMAINE DE LA METEOROLOGIE. Formation Qualifiante du Personnel Met SEMAINE DE LA METEOROLOGIE La météorologie dans le système aéronautique de demain Antananarivo, (Madagascar), 16-20 juin 2014 Formation Qualifiante du Personnel Met (par ILBOUDO Goama) 10/12/2014 SEM-MET,

Plus en détail

Sommaire. Les pictogrammes de danger changent et de nouveaux sont introduits :

Sommaire. Les pictogrammes de danger changent et de nouveaux sont introduits : Synthèse des obligations réglementaires concernant le Règlement (CE) n 1272/2008 relatif à la classification, l étiquetage et l emballage des substances et des mélanges () Le Règlement est entré en vigueur

Plus en détail

Contenu: -Structure de l actif -Structure du passif -Bilan comptable et bilan financier -Evaluation du patrimoine

Contenu: -Structure de l actif -Structure du passif -Bilan comptable et bilan financier -Evaluation du patrimoine Contenu: -Structure de l actif -Structure du passif -Bilan comptable et bilan financier -Evaluation du patrimoine Actif (emplois) Actif immobilisé (biens utilisés sur plusieurs exercices) Immobilisations

Plus en détail

Obligations fiscales en France Imposition des frontaliers

Obligations fiscales en France Imposition des frontaliers Obligations fiscales en France Imposition des frontaliers Salon des frontaliers, 26 mars 2015 AGENDA 1) Quelles déclarations lorsqu on travaille en Suisse et que l on réside en France? Déclaration d ensemble

Plus en détail

Samuel Zufferey Expert fiduciaire diplômé Administrateur délégué

Samuel Zufferey Expert fiduciaire diplômé Administrateur délégué Samuel Zufferey Expert fiduciaire diplômé Administrateur délégué Loi CO-CC Avant le 1 er janvier 2013 Règles comptables par structure juridique (ex: SA) Règles générales partie droit comptable (957 ss

Plus en détail

Des formules appropriées à vos besoins

Des formules appropriées à vos besoins Le garde-meubles porte bien son nom, il garde vos biens! Pour le temps d un week-end ou pour des années le garde-meubles vous permet d entreposer votre mobilier en toute tranquillité. Votre mobilier est

Plus en détail

Aides financières pour la rénovation. sur l enveloppe du bâtiment de la part de l Etat.

Aides financières pour la rénovation. sur l enveloppe du bâtiment de la part de l Etat. Aides financières pour la rénovation sur l enveloppe du bâtiment de la part de l Etat. Les aides financières accordés aux mesures individuelles réalisées sur l enveloppe du bâtiment dépendent du standard

Plus en détail

LOI N 010-2013/AN BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE ----------- ----------- PORTANT REGLES DE CREATION DES CATEGORIES D ETABLISSEMENTS PUBLICS

LOI N 010-2013/AN BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE ----------- ----------- PORTANT REGLES DE CREATION DES CATEGORIES D ETABLISSEMENTS PUBLICS BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE ----------- ----------- UNITE-PROGRES-JUSTICE CINQUIEME LEGISLATURE ----------- ASSEMBLEE NATIONALE LOI N 010-2013/AN PORTANT REGLES DE CREATION DES CATEGORIES D ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Loi concernant l inspection environnementale des véhicules automobiles

Loi concernant l inspection environnementale des véhicules automobiles DEUXIÈME SESSION TRENTE-NEUVIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 48 Loi concernant l inspection environnementale des véhicules automobiles Présentation Présenté par M. Pierre Arcand Ministre du Développement

Plus en détail

Les comptes de l exercice 2013-14, se terminant au 31 mars 2014, ont été approuvés par le Consistoire de juin 2014.

Les comptes de l exercice 2013-14, se terminant au 31 mars 2014, ont été approuvés par le Consistoire de juin 2014. Comptes 2013-2014 Les comptes de l exercice 2013-14, se terminant au 31 mars 2014, ont été approuvés par le Consistoire de juin 2014. Consultez un résumé des pertes et profits, ainsi que du bilan. Pour

Plus en détail

ACTIONS SOCIALES RESEAU MOBILITE SUR LE PAYS D ANCENIS

ACTIONS SOCIALES RESEAU MOBILITE SUR LE PAYS D ANCENIS ACTIONS SOCIALES RESEAU MOBILITE SUR LE PAYS D ANCENIS Bilan Annuel 2014 SOMMAIRE 1) Dispositif / Acteurs 2) Bilan quantitatif 3) Eléments budgétaires 4) Bilan qualitatif 5) Perspectives 2015 1) Dispositif

Plus en détail

SGQRI 008 : DISPOSITIONS TRANSITOIRES ET FINALES. Le 13 mai 2013

SGQRI 008 : DISPOSITIONS TRANSITOIRES ET FINALES. Le 13 mai 2013 SGQRI 008 : DISPOSITIONS TRANSITOIRES ET FINALES Le 13 mai 2013 SGQRI 008 : DISPOSITIONS TRANSITOIRES ET FINALES Table des matières Introduction... 1 Les trois standards sur l accessibilité du Web...

Plus en détail

Aides et applications pratiques sur le terrain

Aides et applications pratiques sur le terrain Demain,... quels bâtiments agricoles? Aides et applications pratiques sur le terrain Marc Reuter, Directeur f.f. Direction des Services extérieures de Malmedy & Pierre Meiers, Attaché Direction de l Espace

Plus en détail

Participation assuré 18 euros

Participation assuré 18 euros Participation assuré 18 euros Quelques rappels Séjours et soins externes concernés : Séjours ayant les caractéristiques suivantes : o acte >= 91 ou K>= 50 1, o date de l'acte >= 21/06/2006, o date sortie

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère de l économie et des finances UNCAM UNOCAM ; FNMF ; FFSA ; CTIP

Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère de l économie et des finances UNCAM UNOCAM ; FNMF ; FFSA ; CTIP Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère de l économie et des finances UNCAM UNOCAM ; FNMF ; FFSA ; CTIP (Remboursement des Organismes Complémentaires) Instance consultative des représentants

Plus en détail

E 5051 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010

E 5051 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010 E 5051 ASSEMBLÉE NATIONALE S É N A T TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010 Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale Enregistré à la Présidence du Sénat le 27 janvier 2010 le 27 janvier

Plus en détail

PASSAGE DE LA COMPTABILITE GENERALE A ANALYTIQUE

PASSAGE DE LA COMPTABILITE GENERALE A ANALYTIQUE PASSAGE DE LA COMPTABILITE GENERALE A ANALYTIQUE Comp tabilité générale Enregistre tous les flux relatifs à son environnement économique activité d exploitation et hors exploitation Liquidités Clients

Plus en détail

SUD Education 79. Comptes annuels. Exercice du 01/09/2013 au 31/08/2014. 21B rue Edmond Proust 79000 NIORT. 01 juin 2015 SUD Education 79

SUD Education 79. Comptes annuels. Exercice du 01/09/2013 au 31/08/2014. 21B rue Edmond Proust 79000 NIORT. 01 juin 2015 SUD Education 79 SUD Education 79 21B rue Edmond Proust 79000 NIORT Comptes annuels Exercice du 01/09/2013 au 31/08/2014 1 sur 5 Bilan ACTIF Exercice courant Exercice antérieur 40 : Fournisseurs et Comptes rattachés 154

Plus en détail