Barème fonctionnel indicatif des incapacités en droit commun

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Barème fonctionnel indicatif des incapacités en droit commun"

Transcription

1 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 1/24

2 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 2/24

3 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 3/24

4 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 4/24

5 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 5/24

6 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 6/24

7 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 7/24

8 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 8/24

9 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 9/24

10 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 10/24

11 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 11/24

12 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 12/24

13 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 13/24

14 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 14/24

15 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 15/24

16 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 16/24

17 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 17/24

18 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 18/24

19 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 19/24

20 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 20/24

21 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 21/24

22 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 22/24

23 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 23/24

24 Code des Assurances - Livre II : Les assurances obligatoires/titre III : Dispositions transitoires Page 24/24

Conseil spécialisé céréales du 14 décembre 2011 POINT 5 Avis du Conseil sur la décision du Directeur Général de FranceAgriMer relative au financement

Conseil spécialisé céréales du 14 décembre 2011 POINT 5 Avis du Conseil sur la décision du Directeur Général de FranceAgriMer relative au financement Conseil spécialisé céréales du 14 décembre 2011 POINT 5 Avis du Conseil sur la décision du Directeur Général de FranceAgriMer relative au financement des céréales avec aval de FranceAgriMer sur la campagne

Plus en détail

SAMnet et la gestion du tiers payant : en attendant la généralisation de la DRE (Gestion separée)

SAMnet et la gestion du tiers payant : en attendant la généralisation de la DRE (Gestion separée) SAMnet et la gestion du tiers payant : en attendant la généralisation de la DRE (Gestion separée) Dans le cahier des charges 1.31, la fonction Top Mutualiste permettait une gestion unique des FSE par les

Plus en détail

Veuillez agréer, Madame, Monsieur le directeur, l'expression de ma considération distinguée.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur le directeur, l'expression de ma considération distinguée. Le 18/12/2014 CIRCULAIRE 2014-16-DRJ Objet : Paramètres 2015 Madame, Monsieur le directeur, Je vous prie de bien vouloir trouver en annexe l'ensemble des paramètres utiles à compter du 1 er janvier 2015

Plus en détail

L arrêt Test-Achats suivi au niveau de l UE

L arrêt Test-Achats suivi au niveau de l UE L arrêt Test-Achats suivi au niveau de l UE Droit de l UE relatif à l égalité entre les femmes et les hommes séminaire pour praticiens Christine Tomboy Justice Introduction Affaire pilote Implications

Plus en détail

10.04.2013. Conduire un minibus jusqu à 3,5t (Transport non professionnel)

10.04.2013. Conduire un minibus jusqu à 3,5t (Transport non professionnel) Conduire un minibus jusqu à 3,5t (Transport non professionnel) Table de matières 1. Permis de conduire bleu avec catégorie D2 (anciennes dispositions légales) échange contre un permis de conduire au format

Plus en détail

Projet de loi n o 46 (2007, chapitre 42) Loi modifiant le Code des professions et la Loi sur les comptables agréés concernant la comptabilité publique

Projet de loi n o 46 (2007, chapitre 42) Loi modifiant le Code des professions et la Loi sur les comptables agréés concernant la comptabilité publique PREMIÈRE SESSION TRENTE-HUITIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 46 (2007, chapitre 42) Loi modifiant le Code des professions et la Loi sur les comptables agréés concernant la comptabilité publique Présenté

Plus en détail

Réévaluation des devises

Réévaluation des devises Réévaluation des devises Version : 1.0 Création : 23.08.2011 Modification : 04.10.2011 Version logiciel : 5.0 Réévaluation des devises La réévaluation consiste à comptabiliser automatiquement les écritures

Plus en détail

Manuel de validation Fascicule v4.25 : Thermique transitoire des structures volumiques

Manuel de validation Fascicule v4.25 : Thermique transitoire des structures volumiques Titre : TTLV100 - Choc thermique dans un tuyau avec condit[...] Date : 02/03/2010 Page : 1/10 Manuel de Validation Fascicule V4.25 : Thermique transitoire des structures volumiques Document : V4.25.100

Plus en détail

Sage 100 Moyens de paiement EBICS

Sage 100 Moyens de paiement EBICS Sage 100 Moyens de paiement EBICS Simple et efficace, en parfaite intégration avec les logiciels Sage 100,le logiciel Sage 100 Moyens de Paiement facilite les transactions avec les banques. Il prend en

Plus en détail

«Le nouveau marché de l électricité, quel impact pour les collectivités?» International - Independent - Innovative

«Le nouveau marché de l électricité, quel impact pour les collectivités?» International - Independent - Innovative «Le nouveau marché de l électricité, quel impact pour les collectivités?» 1 Assistance à Maîtrise d Ouvrage pour les achats d énergies Chiffres clés Env. 90 TWh en portefeuille 180 collaborateurs 1.000

Plus en détail

Fonds de compensation de l assurance-vieillesse et survivants, de l assurance-invalidité et du régime des allocations pour perte de gain

Fonds de compensation de l assurance-vieillesse et survivants, de l assurance-invalidité et du régime des allocations pour perte de gain Fonds de compensation de l assurance-vieillesse et survivants, de l assurance-invalidité et du régime des allocations pour perte de gain Approuvés par le Conseil fédéral le 10 juin 2015 Bilan de l AVS

Plus en détail

Présentation d'un résultat sous la forme X = X ± Δ X : Chiffres significatifs

Présentation d'un résultat sous la forme X = X ± Δ X : Chiffres significatifs Présentation d'un résultat sous la forme X = X ± Δ X : Chiffres significatifs Ce document propose une synthèse des principaux résultats de l étude de M. René Moreau 1, concernant la présentation d un résultat

Plus en détail

La représentativité syndicale Loi n 2008-789 du 20 août 2008 portant rénovation d e la démocratie sociale

La représentativité syndicale Loi n 2008-789 du 20 août 2008 portant rénovation d e la démocratie sociale La représentativité syndicale Loi n 2008-789 du 20 août 2008 portant rénovation d e la démocratie sociale Quelles sont les nouvelles règles pour la CFTC? 1 A RETENIR : Désormais 2 conditions pour rester

Plus en détail

Les primes d assurances-maladie et accidents non obligatoires. La déduction est limitée au double de la prime moyenne cantonale, par tranche d âge;

Les primes d assurances-maladie et accidents non obligatoires. La déduction est limitée au double de la prime moyenne cantonale, par tranche d âge; Déductions de primes Les montants versés pour le 1 er pilier sont entièrement déductibles du revenu. Les montants versés pour le 2 ème pilier sont entièrement déductibles du revenu. Sont déduits du revenu:

Plus en détail

Modélisation et Simulation à l aide de l outil Workflow :

Modélisation et Simulation à l aide de l outil Workflow : Modélisation et Simulation à l aide de l outil Workflow : cas du parcours patient au sein des Urgences Pédiatriques LAGIS/EC-Lille : Inès AJMI, Henri PARISY, Slim HAMMADI CERIM/ILIS/Univ-Lille2 : Hayfa

Plus en détail

CHAPITRE 6. Les comptes courants

CHAPITRE 6. Les comptes courants CHAPITRE 6 Les comptes courants Le compte courant est un compte ouvert dans une banque dont toues les sommes du débit et du crédit sont productives d intérêt Terminologie Compte courant débiteur on parle

Plus en détail

Paramètres 2015. Les chiffres pour établir vos déclarations retraite, prévoyance et Congés. 1. Les plafonds des régimes

Paramètres 2015. Les chiffres pour établir vos déclarations retraite, prévoyance et Congés. 1. Les plafonds des régimes Paramètres 2015 Les chiffres pour établir vos déclarations retraite, prévoyance et Congés Audiens Retraite Arrco Audiens Retraite Agirc Audiens prévoyance Congés Spectacles Sommaire... Les plafonds des

Plus en détail

RÈGLEMENT 12 RESSOURCES HUMAINES

RÈGLEMENT 12 RESSOURCES HUMAINES NOTE : Le texte que vous consultez est une codification administrative des Règlements de l'uqar. La version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration. RÈGLEMENT

Plus en détail

Les articles traités : les nouvelles exigences du règlement n 528/2012

Les articles traités : les nouvelles exigences du règlement n 528/2012 Journée réglementation biocides FCBA 08/04/2014 Les articles traités : les nouvelles exigences du règlement n 528/2012 Direction générale de la prévention des risques Service de la prévention des nuisances

Plus en détail

Participation assuré 18 euros

Participation assuré 18 euros Participation assuré 18 euros Quelques rappels Séjours et soins externes concernés : Séjours ayant les caractéristiques suivantes : o acte >= 91 ou K>= 50 1, o date de l'acte >= 21/06/2006, o date sortie

Plus en détail

saa Swiss Automotive Aftermarket Case postale 154 Obstgartenstrasse 28 8006 Zurich 35 info@aftermarket.ch 0900 711 385 (CHF 2.

saa Swiss Automotive Aftermarket Case postale 154 Obstgartenstrasse 28 8006 Zurich 35 info@aftermarket.ch 0900 711 385 (CHF 2. saa Swiss Automotive Aftermarket Case postale 154 Obstgartenstrasse 28 8006 Zurich 35 info@aftermarket.ch 0900 711 385 (CHF 2.50 la minute) Les garagistes pourront désormais respirer. En effet, de nombreuses

Plus en détail

En application de l accord de gouvernement fédéral du 09.10.2014, la législation du crédit-temps sera modifiée à partir du 01.01.2015.

En application de l accord de gouvernement fédéral du 09.10.2014, la législation du crédit-temps sera modifiée à partir du 01.01.2015. Direction réglementation Interruption de carrière / crédit-temps Communication Date 29.12.2014 Modification de la réglementation du crédit-temps En application de l accord de gouvernement fédéral du 09.10.2014,

Plus en détail

Loi concernant l inspection environnementale des véhicules automobiles

Loi concernant l inspection environnementale des véhicules automobiles DEUXIÈME SESSION TRENTE-NEUVIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 48 Loi concernant l inspection environnementale des véhicules automobiles Présentation Présenté par M. Pierre Arcand Ministre du Développement

Plus en détail

Mise en œuvre du SGH pour les produits chimiques utilisés en milieu de travail au Canada. Le point sur la situation

Mise en œuvre du SGH pour les produits chimiques utilisés en milieu de travail au Canada. Le point sur la situation Mise en œuvre du SGH pour les produits chimiques utilisés en milieu de travail au Canada Le point sur la situation Réunions du CICS et du CQA Du 16 au 18 octobre 2013 Le SGH Ø Le Système général harmonisé

Plus en détail

Circulaire ministérielle n 10-007135 D du 31 mai 2010 relative à la réforme du compte épargne temps dans la fonction publique territoriale.

Circulaire ministérielle n 10-007135 D du 31 mai 2010 relative à la réforme du compte épargne temps dans la fonction publique territoriale. COMPTE EPARGNE TEMPS Note d'information N 2010-15 du 6 septembre 2010 COMPTE EPARGNE TEMPS REFERENCE : Décret n 2010-531 du 20 mai 2010 modifiant certaines dispositions relatives au compte épargne temps

Plus en détail

TEST D ALIMENTATION CONTINUE

TEST D ALIMENTATION CONTINUE TEST D ALIMENTATION CONTINUE Pour vérifier et tester la conception, le besoin en alimentations conformes aux normes ne cesse de progresser au niveau technologique. C est plus ou moins devenu une nécessité

Plus en détail

Fiche Technique logiciel SAM

Fiche Technique logiciel SAM Fiche Technique logiciel SAM Ajouter une lettre-clé dans la nomenclature des actes. Les logiciels de télétransmission sont prévus pour pouvoir s adapter rapidement aux évolutions réglementaires, notamment

Plus en détail

VI Comité du règlement de visite. MISSIONS PRINCIPALES DU COMITE RV : Sécurité technique des bateaux, construction et équipement des bâtiments

VI Comité du règlement de visite. MISSIONS PRINCIPALES DU COMITE RV : Sécurité technique des bateaux, construction et équipement des bâtiments 22 VI Comité du règlement de visite MISSIONS PRINCIPALES DU COMITE RV : Sécurité technique des bateaux, construction et équipement des bâtiments VI141 Clarification modernisation des exigences relatives

Plus en détail

Régie Démarrage exercice 2013

Régie Démarrage exercice 2013 HIS Stratège Régie Démarrage exercice 2013 Agfa HealthCare Enterprise Solutions - S.A. au capital de 43 335 567,70 euros - Siret N 414 599 589 00028 - R.C.S. Bordeaux 414 599 589 B APE 6202B Siège Social

Plus en détail

ANNEXE II. Grille de qualification et rémunération des fonctions des journalistes dans la branche radiodiffusion (radios privées)

ANNEXE II. Grille de qualification et rémunération des fonctions des journalistes dans la branche radiodiffusion (radios privées) Version du 5/12/2008 ANNEXE II Grille de qualification et rémunération des fonctions des journalistes dans la branche radiodiffusion (radios privées) 1 ) Définition des types de radio: Pour tenir compte

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel Fiche pratique /Mes démarches L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel L'ouverture à la concurrence des marchés de l électricité et du gaz naturel est effective depuis le 1er juillet

Plus en détail

Union générale des étudiants de Tunisie Bureau de l institut Préparatoire Aux Etudes D'ingénieurs De Tunis. Modèle de compte-rendu de TP.

Union générale des étudiants de Tunisie Bureau de l institut Préparatoire Aux Etudes D'ingénieurs De Tunis. Modèle de compte-rendu de TP. Union générale des étudiants de Tunisie Modèle de compte-rendu de TP Dipôle RC Ce document a été publié pour l unique but d aider les étudiants, il est donc strictement interdit de l utiliser intégralement

Plus en détail

Ordonnance sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières

Ordonnance sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières Ordonnance sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières (Ordonnance sur les bourses, OBVM) Modification du 10 avril 2013 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 2 décembre 1996 sur

Plus en détail

VISITE D APPRÉCIATION DE L IMPLANTATION DE L APPROCHE MILIEU DE VIE EN CHSLD PLAN D AMÉLIORATION SYNTHÈSE SEPTEMBRE 2012

VISITE D APPRÉCIATION DE L IMPLANTATION DE L APPROCHE MILIEU DE VIE EN CHSLD PLAN D AMÉLIORATION SYNTHÈSE SEPTEMBRE 2012 VISITE D APPRÉCIATION DE L IMPLANTATION DE L APPROCHE MILIEU DE VIE EN CHSLD PLAN D AMÉLIORATION SYNTHÈSE SEPTEMBRE 2012 RÉGION : Montréal (06) ÉTABLISSEMENT : INSTALLATIONS (CHSLD) : Chartwell Québec

Plus en détail

Update@Work Février 2014 Numéro 2 10 ème année

Update@Work Février 2014 Numéro 2 10 ème année Update@Work Février 2014 Numéro 2 10 ème année Versement des prestations décès assurées : succession ou héritiers légaux? Conséquences pour le 2e pilier. La loi du 13/01/2012 1 (aussi connue sous le nom

Plus en détail

REUNION ALIZE PLASTURGIE AIX LE 2 avril 2015. Bruno KERAMSI. Manager des Ventes Grandes Entreprises.

REUNION ALIZE PLASTURGIE AIX LE 2 avril 2015. Bruno KERAMSI. Manager des Ventes Grandes Entreprises. REUNION ALIZE PLASTURGIE AIX LE 2 avril 2015 Bruno KERAMSI Manager des Ventes Grandes Entreprises. < PARLER D ÉNERGIE, POURQUOI? EVOLUTION DU CONTEXTE Nouvelle étape de l ouverture des marchés de l énergie

Plus en détail

SERVICE DE DEFENSE INCENDIE ET DE SECOURS

SERVICE DE DEFENSE INCENDIE ET DE SECOURS SERVICE DE DEFENSE INCENDIE ET DE SECOURS «SDIS SORGE» COMPTES 2013 COMMUNES DE BUSSIGNY-PRES-LAUSANNE CRISSIER VILLARS-STE-CROIX Comptes 2013 Charges Revenus Budget 2013 Comptes 2012 Service de défense

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PREPARATOIRE AU TELETRAVAIL. Introduction. Renseignement concernant l agent

QUESTIONNAIRE PREPARATOIRE AU TELETRAVAIL. Introduction. Renseignement concernant l agent QUESTIONNAIRE PREPARATOIRE AU TELETRAVAIL Introduction Ce questionnaire a pour objectif de permettre à l agent et à son hiérarchique direct de préparer en concertation la mise en œuvre du télétravail à

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ADMINISTRATIFS

POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ADMINISTRATIFS 1. OBJET DE LA POLITIQUE La présente politique a pour objet l application d un ensemble de méthodes et de systèmes portant sur le classement, la conservation et la protection des informations contenues

Plus en détail

Disclaimer - Les auteurs déclinent toute responsabilité pour les informations fournies en relation avec le présent document.

Disclaimer - Les auteurs déclinent toute responsabilité pour les informations fournies en relation avec le présent document. Disclaimer - Les auteurs déclinent toute responsabilité pour les informations fournies en relation avec le présent document. 21.12.2012 1 Termes et abréviations... 3 2 Réglementation concernant les nouveaux

Plus en détail

Juillet 2014 Directives relatives aux exigences minimales pour les financements hypothécaires

Juillet 2014 Directives relatives aux exigences minimales pour les financements hypothécaires Juillet 2014 Directives relatives aux exigences minimales pour les financements hypothécaires Table des matières Préambule... 2 1. Champ d application... 3 2. Exigences minimales... 3 2.1 Fonds propres...

Plus en détail

COUP DE PROJECTEUR SUR LA REFORME 2009 DU COMPTE EPARGNE TEMPS

COUP DE PROJECTEUR SUR LA REFORME 2009 DU COMPTE EPARGNE TEMPS 21, rue Jules Ferry 93177 BAGNOLET Cedex Tel. 01 48 18 88 29/Fax 01 48 18 88 95 Courriel: uff@unsa.org COUP DE PROJECTEUR SUR LA REFORME 2009 DU COMPTE EPARGNE TEMPS Le décret n 2009-1065 du 28 août 2009

Plus en détail

Guylaine RIONDEL BESSON Cabinet Juriste Conseil Entreprise CP5114 14 Rue de la Corraterie 1211 GENEVE 11 (022) 312 18 65 (022) 781 02 76

Guylaine RIONDEL BESSON Cabinet Juriste Conseil Entreprise CP5114 14 Rue de la Corraterie 1211 GENEVE 11 (022) 312 18 65 (022) 781 02 76 +- CREATION D ENTREPRISE PLURIACTIVITE PRESTATIONS DE SERVICE SUISSE/FRANCE Guylaine RIONDEL BESSON Cabinet Juriste Conseil Entreprise CP5114 14 Rue de la Corraterie 1211 GENEVE 11 (022) 312 18 65 (022)

Plus en détail

15 janvier 2014 * PROGRAMME MOBIQUAL

15 janvier 2014 * PROGRAMME MOBIQUAL 15 janvier 2014 * PROGRAMME MOBIQUAL PRÉSENTATION DE LA DÉMARCHE ET DES OUTILS * Sébastien DOUTRELIGNE responsable diffusion nationale, suivi et évaluation Éléments constitutifs Une action nationale initiée

Plus en détail

LES GUIDES DU FREELANCE. Michel PAYSANT S INSTALLER À SON COMPTE. Deuxième édition. Éditions d Organisation, 2003, 2005 ISBN : 2-7081-3282-2

LES GUIDES DU FREELANCE. Michel PAYSANT S INSTALLER À SON COMPTE. Deuxième édition. Éditions d Organisation, 2003, 2005 ISBN : 2-7081-3282-2 LES GUIDES DU FREELANCE Michel PAYSANT S INSTALLER À SON COMPTE Deuxième édition Éditions d Organisation, 2003, 2005 ISBN : 2-7081-3282-2 Sommaire INTRODUCTION... 1 CHAPITRE 1 Se mettre à son compte...

Plus en détail

Préavis municipal n 04/06 au Conseil communal de Cugy VD

Préavis municipal n 04/06 au Conseil communal de Cugy VD Préavis municipal n 04/06 au Conseil communal de Cugy VD Adoption des nouveaux statuts de L Association régionale pour l action sociale de la région Prilly Echallens (ARASPE) Monsieur le Président, Mesdames

Plus en détail

CHAPITRE 1 REMUNERATIONS

CHAPITRE 1 REMUNERATIONS CHAPITRE REMUNERATIONS Textes applicables : Décret n 2003-284 du 26 décembre 2003, modifié par les décrets n 20-93 du 29 juillet 20 et N 20-73 du er décembre 20 ; Arrêté du 2 novembre 200 modifiant l arrêté

Plus en détail

DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE

DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 1 CP 14-203 DELIBERATION DU FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIALES AIDES AUX ELEVES ET ETUDIANTS INSCRITS EN FORMATIONS SOCIALES, PARAMEDICALES ET MAÏEUTIQUES DEUXIEME AFFECTATION POUR 2014 REMISES GRACIEUSES

Plus en détail

Transport et distribution de l énergie électrique

Transport et distribution de l énergie électrique Transport et distribution de l énergie électrique Distribution Basse-tension 29/09/2011, Liège NGUYEN Huu-Minh Transport et Distribution de l Énergie Électrique, Institut Montefiore, Université de Liège,

Plus en détail

LE NOUVEAU CONTRAT RESPONSABLE TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR

LE NOUVEAU CONTRAT RESPONSABLE TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR GUIDE ENTREPRISE LE NOUVEAU CONTRAT RESPONSABLE TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR SOMMAIRE Qu est-ce que le nouveau contrat responsable? 3 Quelles sont ses caractéristiques? 3 Et précisément? 3 Récapitulatif des

Plus en détail

La Convention de sécurité sociale franco-coréenne. Ses implications pour les ressortissants français

La Convention de sécurité sociale franco-coréenne. Ses implications pour les ressortissants français La Convention de sécurité sociale franco-coréenne Ses implications pour les ressortissants français i Les informations délivrées dans cette présentation le sont à titre indicatif et n engagent pas la responsabilité

Plus en détail

Norme internationale d information financière 6 Prospection et évaluation de ressources minérales

Norme internationale d information financière 6 Prospection et évaluation de ressources minérales Norme internationale d information financière 6 Prospection et évaluation de ressources minérales Objectif 1 L objectif de la présente norme est de préciser l information financière relative à la prospection

Plus en détail

Comment combiner Crédit, Epargne et Assurance pour la gestion du risque

Comment combiner Crédit, Epargne et Assurance pour la gestion du risque Comment combiner Crédit, Epargne et Assurance pour la gestion du risque Vianney Dequiedt CERDI, Université d Auvergne - CNRS Atelier «Produits de microfinance pour la gestion du risque climatique dans

Plus en détail

LES GUIDES DU FREELANCE. Michel PAYSANT S INSTALLER À SON COMPTE. Éditions d Organisation, 2003 ISBN : 2-7081-3000-5

LES GUIDES DU FREELANCE. Michel PAYSANT S INSTALLER À SON COMPTE. Éditions d Organisation, 2003 ISBN : 2-7081-3000-5 LES GUIDES DU FREELANCE Michel PAYSANT S INSTALLER À SON COMPTE Éditions d Organisation, 2003 ISBN : 2-7081-3000-5 Sommaire INTRODUCTION... 1 CHAPITRE 1 Se mettre à son compte... 3 Une période de transition...

Plus en détail

Décision ET 123.563 du 19 décembre 2012 Nouvelles règles en matière d exigibilité de la TVA Période transitoire

Décision ET 123.563 du 19 décembre 2012 Nouvelles règles en matière d exigibilité de la TVA Période transitoire Décision ET 123.563 du 19 décembre 2012 Nouvelles règles en matière d exigibilité de la TVA Période transitoire L émission d une facture, avant la survenance du fait générateur, n est plus une cause d

Plus en détail

L ESPACE UNIQUE DES PAIEMENT EN EUROS (SEPA) Vers une harmonisation des moyens de paiement européens. Direction des affaires économiques de la CGPME

L ESPACE UNIQUE DES PAIEMENT EN EUROS (SEPA) Vers une harmonisation des moyens de paiement européens. Direction des affaires économiques de la CGPME L ESPACE UNIQUE DES PAIEMENT EN EUROS (SEPA) Vers une harmonisation des moyens de paiement européens Direction des affaires économiques de la CGPME SEPA (Single Euro Payment Area) Harmonisation des moyens

Plus en détail

Qu est-ce que le C.I.C.E.?

Qu est-ce que le C.I.C.E.? Qu est-ce que le C.I.C.E.? L article 66 de la loi de finances rectificative pour 2012 n 2012-1510 du 29 décembre 2012, met en place le pour la compétitivité et l emploi (C.I.C.E.). Le C.I.C.E. a pour objectif

Plus en détail

Mutuelle d'entreprise obligatoire : tout ce qu'il faut savoir

Mutuelle d'entreprise obligatoire : tout ce qu'il faut savoir Mutuelle d'entreprise obligatoire : tout ce qu'il faut savoir 7 Juillet 2015 - CEEI Provence 1 Pierrick DUPERRON Agent Général d assurance exclusif AXA Prévoyance et Patrimoine 1 Le sommaire 1 Présentation

Plus en détail

Informations importantes

Informations importantes Mise en œuvre de la Loi de Finances 2014 Informations importantes Loi de Finances 2014 Suite à la parution de la Loi de Finances 2014, l article 5 modifie l imposition des cotisations de frais de santé,

Plus en détail

Banque de la République du Burundi

Banque de la République du Burundi Banque de la République du Burundi CIRCULAIRE PORTANT REGLEMENTATION DES APPELS D OFFRES DE LIQUIDITE Article 1 er L objet de la présente circulaire est d instaurer et de réglementer les appels d offres

Plus en détail

Titre : POLITIQUE AFIN DE CONTRER LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE OU TOUTE AUTRE FORME DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL

Titre : POLITIQUE AFIN DE CONTRER LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE OU TOUTE AUTRE FORME DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL Titre : POLITIQUE AFIN DE CONTRER LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE OU TOUTE AUTRE FORME DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL Numéro : 1. Objet général La présente politique vise à établir les règles applicables

Plus en détail

Ordonnance sur l engagement d entreprises de sécurité privées par la Confédération

Ordonnance sur l engagement d entreprises de sécurité privées par la Confédération Ordonnance sur l engagement d entreprises de sécurité privées par la Confédération (Ordonnance sur l engagement d entreprises de sécurité, OESS) du 31 octobre 2007 Le Conseil fédéral suisse, vu l art.

Plus en détail

Employeurs et autres débiteurs de cotisations

Employeurs et autres débiteurs de cotisations CLASSE 4 COMPTES DE TIERS La classe 4 comprend les comptes de tiers et reprend toutes les opérations du bilan autres que financières (classe 3) avec les tiers et qui se représentent dans le cadre des relations

Plus en détail

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC RELATIVE A LA GESTION DES LOCAUX D ACTIVITE

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC RELATIVE A LA GESTION DES LOCAUX D ACTIVITE DIRECTION DE L ECONOMIE ET DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR RAPPORTEUR : M. HOULLEGATTE DÉLIBÉRATION D_2015_137 SÉANCE DU 26 JUIN 2015 DELEGATION DE SERVICE PUBLIC RELATIVE A LA GESTION DES LOCAUX D ACTIVITE

Plus en détail

L arrêt Test-Achats: Analyse et suivi au niveau européen

L arrêt Test-Achats: Analyse et suivi au niveau européen L arrêt Test-Achats: Analyse et suivi au niveau européen Conférence sur la Directive 2004/113/CE ActuriaCnam, Paris 31 mai 2012 Christine Tomboy Introduction 1. Un arrêt qui fait date Des conséquences

Plus en détail

Objectif. 1 La durée de la période transitoire sera confirmée ultérieurement.

Objectif. 1 La durée de la période transitoire sera confirmée ultérieurement. Objectif Ce document a pour but de vous présenter les impacts du SEPA sur vos activités et de décrire une démarche afin de vous guider dans la mise en œuvre de ces nouveaux instruments de paiement SEPA

Plus en détail

Directives de la CHS PP D 05/2014

Directives de la CHS PP D 05/2014 Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle CHS PP Directives de la CHS PP D 05/2014 français Octroi de prêts hypothécaires («hypothèques sur son propre immeuble») Edition du: 28

Plus en détail

Etude : L impact des réseaux sociaux sur les entreprises et leur marketing

Etude : L impact des réseaux sociaux sur les entreprises et leur marketing Etude : L impact des réseaux sociaux sur les entreprises et leur marketing Novembre 2012" 20I2 IDAOS www.idaos.com - Tel : 06 49 42 41 40 - Contact presse : thomas.gazzal@idaos.com 1 Méthodologie de l

Plus en détail

CIRCULAIRE. Procédures de qualification du personnel de certification des organisations de maintenance pour aéronefs.

CIRCULAIRE. Procédures de qualification du personnel de certification des organisations de maintenance pour aéronefs. ROYAUME DE BELGIQUE MINISTERE DES COMMUNICATIONS ET DE L'INFRASTRUCTURE Administration de l'aéronautique CIRCULAIRE CIR/AIRW-19 Date : 11/05/01 Edition : 1 Objet : Procédures de qualification du personnel

Plus en détail

CRÉDIT D'IMPÔT RECHERCHE ET JEUNES DOCTEURS

CRÉDIT D'IMPÔT RECHERCHE ET JEUNES DOCTEURS CRÉDIT D'IMPÔT RECHERCHE ET JEUNES DOCTEURS La réforme 28 est particulièrement incitative à l embauche de jeunes docteurs. Deux des nouvelles dispositions de la réforme 28 du crédit d impôt recherche (CIR)

Plus en détail

Reporting sous Solvabilité II

Reporting sous Solvabilité II Paris, 23 octobre 2012 Dominik SMONIEWSKI Conseiller Table des matières Reporting harmonisé Reporting national XBRL Préparation du secteur 2 / 18 Reporting harmonisé - Types de reporting Solvency and Financial

Plus en détail

Mise en œuvre de la Loi de Finances 2014

Mise en œuvre de la Loi de Finances 2014 Mise en œuvre de la Loi de Finances 2014 Informations importantes Loi de Finances 2014 Suite à la parution de la Loi de Finances 2014, l article 4 modifie l imposition des cotisations de frais de santé,

Plus en détail

association suisse du mimosa du bonheur

association suisse du mimosa du bonheur association suisse du mimosa du bonheur STATUTS Chapitre Premier Dispositions générales Article 1 Nom et siège L Association Suisse du Mimosa du Bonheur est une association au sens des articles 60 et suivants

Plus en détail

Table des matières. Le nouveau droit de l expertise judiciaire. Avertissement 5. Hakim Boularbah

Table des matières. Le nouveau droit de l expertise judiciaire. Avertissement 5. Hakim Boularbah Table des matières Avertissement 5 Le nouveau droit de l expertise judiciaire Hakim Boularbah I. l expertise judiciaire, véritable procès dans le procès 7 II. Les lignes de force de la loi du 15 mai 2007

Plus en détail

Le décret n 2014-78 du 29 janvier 2014 modifie l organisation des carrières en catégorie C et prévoit :

Le décret n 2014-78 du 29 janvier 2014 modifie l organisation des carrières en catégorie C et prévoit : DOCUMENTATION FEVRIER 2014 DC_2014_RECLASS_CAT_C Notice explicative LA NOUVELLE ORGANISATION DES CARRIÈRES DE LA CATÉGORIE C ET LA MODIFICATION DES ÉCHELLES DE RÉMUNÉRATION RECLASSEMENT DES FONCTIONNAIRES

Plus en détail

Créé le : 30.03.2009 Approuvé le : 26.03.2009

Créé le : 30.03.2009 Approuvé le : 26.03.2009 3. Personnel et \ 3.2 Corps Nombre de pages: 1/6 1. OBJET DE LA DIRECTIVE La présente directive définit les principes de calcul des salaires des médecins internes, chefs de clinique avec ou sans FMH, pharmaciens

Plus en détail

800 - Commune de Villars-sur-Glâne Comptes du bilan CGL325 / MEC / 13.05.06 12:01 / Page : 1 Comptabilisées Non

800 - Commune de Villars-sur-Glâne Comptes du bilan CGL325 / MEC / 13.05.06 12:01 / Page : 1 Comptabilisées Non 800 - Commune de Villars-sur-Glâne Comptes du bilan CGL325 / MEC / 13.05.06 12:01 / Page : 1 1 A C T I F S 100,594,034.03 241,338,835.22 234,074,061.42-107,858,807.83 10 1000 1010 Disponibilités Caisse

Plus en détail

Vincent Péters. Président du GT TICS du SNITEM. Directeur Affaires Réglementaires de BIOTRONIK France

Vincent Péters. Président du GT TICS du SNITEM. Directeur Affaires Réglementaires de BIOTRONIK France Vincent Péters Directeur Affaires Réglementaires de BIOTRONIK France Président du GT TICS du SNITEM 5 juillet 2013 Colloque industries du numérique et Santé+ Autonomie Contexte Plus de 60 ans Cardiologues

Plus en détail

Avis en vertu du Règlement sur la communication en cas de prorogation (Coopératives de crédit fédérales)

Avis en vertu du Règlement sur la communication en cas de prorogation (Coopératives de crédit fédérales) Avis en vertu du Règlement sur la communication en cas de prorogation (Coopératives de crédit fédérales) Destinataires : Membres de Caisse populaire Acadie Ltée, Caisse populaire Beauséjour Ltée, Caisse

Plus en détail

Réussir sa restauration hospitalière dans le cadre d une mutualisation d établissements publics

Réussir sa restauration hospitalière dans le cadre d une mutualisation d établissements publics HOPITECH 2010 DEAUVILLE Réussir sa restauration hospitalière dans le cadre d une mutualisation d établissements publics Sommaire Présentation des partenaires - Le CHA - Le CCAS -Le service restauration

Plus en détail

Recommandation n 22 relative à l ouverture d un compte bancaire ou postal séparé (06 novembre 2001).

Recommandation n 22 relative à l ouverture d un compte bancaire ou postal séparé (06 novembre 2001). Recommandation n 22 relative à l ouverture d un compte bancaire ou postal séparé (06 novembre 2001). La Commission, Considérant la 14e recommandation de la Commission portant sur le libellé de la question

Plus en détail

Sondage SEMO 2011/2012 : Résultats

Sondage SEMO 2011/2012 : Résultats Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d'etat à l'économie SECO Marché du travail / Assurance-chômage Mesures du marché du travail Markus Weber 07.06.2013

Plus en détail

Actualités Protection sociale. 20 juin 2015

Actualités Protection sociale. 20 juin 2015 Actualités Protection sociale 20 juin 2015 SOMMAIRE 1- Contrat Responsable 2- Panier de soins 3- Portabilité 3- Questions diverses CONTRAT RESPONSABLE CONTEXTE Loi de financement de la Sécurité Sociale

Plus en détail

Note de présentation

Note de présentation As lettere V l'ecovait et au Finances >ii-nils.tal-riiétli 011 iq Note de présentation OBJET : Projet de loi relatif aux avoirs et liquidités détenus à l'étranger par les marocains résidant à l'étranger

Plus en détail

Le case management «formation professionnelle»

Le case management «formation professionnelle» Département fédéral de l'économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Formation professionnelle Le case management «formation professionnelle» Principes et mise

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL 3 ANS. La Certification Intermédiaire

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL 3 ANS. La Certification Intermédiaire PARCOURS BACCALAUREAT PROFESSIONNEL 3 ANS La Certification Intermédiaire RAPPEL Tout élève engagé dans un parcours baccalauréat professionnel 3 ans doit passer la certification intermédiaire. Pour les

Plus en détail

LA REFORME DU RAAP Réunion de synthèse du 20 juillet 2015

LA REFORME DU RAAP Réunion de synthèse du 20 juillet 2015 LA REFORME DU RAAP Réunion de synthèse du 20 juillet 2015 Institution de Retraite Complémentaire de l Enseignement et de la Création La réforme du Raap Une réforme engagée depuis 2013 28 organisations

Plus en détail

Mali : les mutuelles, leur gouvernance et le règlement de la mutualité sociale de l UEMOA. Babassa DJIKINE Président Union Technique de la Mutualité

Mali : les mutuelles, leur gouvernance et le règlement de la mutualité sociale de l UEMOA. Babassa DJIKINE Président Union Technique de la Mutualité Mali : les mutuelles, leur gouvernance et le règlement de la mutualité sociale de l UEMOA Babassa DJIKINE Président Union Technique de la Mutualité 1 Plan de Présentation Présentation du Réglément UEMOA

Plus en détail

Comprendre et profiter facilement du Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (C.I.C.E.)

Comprendre et profiter facilement du Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (C.I.C.E.) Comprendre et profiter facilement du Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (C.I.C.E.) Qu est-ce que le C.I.C.E.? Le pour la compétitivité et l emploi (C.I.C.E) est un avantage fiscal qui a pour

Plus en détail

PROJET DE DECRET n XX du. relatif à l'organisation du système d'inspection du travail. NOR : Version étendue du 28 février 2014

PROJET DE DECRET n XX du. relatif à l'organisation du système d'inspection du travail. NOR : Version étendue du 28 février 2014 REPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social PROJET DE DECRET n XX du relatif à l'organisation du système d'inspection du travail NOR :

Plus en détail

221.214.11 Ordonnance relative à la loi fédérale sur le crédit à la consommation

221.214.11 Ordonnance relative à la loi fédérale sur le crédit à la consommation Ordonnance relative à la loi fédérale sur le crédit à la consommation (OLCC) du 6 novembre 2002 (Etat le 1er mars 2006) Le Conseil fédéral, vu les art. 14, 23, al. 3, et 40, al. 3, de la loi fédérale du

Plus en détail

Édition 2014. Guide pratique du protocole dentaire MFP / CNSD

Édition 2014. Guide pratique du protocole dentaire MFP / CNSD Édition 2014 Guide pratique du protocole dentaire MFP / CNSD PROTOCOLE DENTAIRE MFP / CNSD Docteur, Vous êtes adhérent au protocole d accord MFP-CNSD et nous vous Ce protocole, auquel adhèrent plus de

Plus en détail

IFRS 11 : Coentreprises Passage de la méthode de la consolidation proportionnelle à la méthode de la mise en équivalence

IFRS 11 : Coentreprises Passage de la méthode de la consolidation proportionnelle à la méthode de la mise en équivalence IFRS 11 : Coentreprises Passage de la méthode de la consolidation proportionnelle à la méthode de la mise en équivalence Extrait, Groupe de discussion sur les IFRS Compte rendu de la réunion du 18 octobre

Plus en détail

Table des matières. Passé, présent et avenir de la réorganisation judiciaire

Table des matières. Passé, présent et avenir de la réorganisation judiciaire Préface 7 Passé, présent et avenir de la réorganisation judiciaire Premier commentaire de la proposition de loi relative à la continuité des entreprises 11 Alain Zenner Section 1 : Introduction 11 De l

Plus en détail

Le Compte Epargne -Temps (C.E.T.)

Le Compte Epargne -Temps (C.E.T.) FEDERATION FORCE OUVRIERE DES SERVICES PUBLICS ET DES SERVICES DE SANTE Le Compte Epargne -Temps (C.E.T.) LE COMPTE EPARGNE -TEMPS VERSION 2013 C.E.T. «historique», C.E.T. nouvellement créé, mesures transitoires,

Plus en détail

Ordonnance du 27 juin 1995 sur l'assurance-maladie (OAMal)

Ordonnance du 27 juin 1995 sur l'assurance-maladie (OAMal) Ordonnance du 27 juin 1995 sur l'assurance-maladie (OAMal) Entrée en vigueur prévue le 1 er janvier 2017 Teneur des modifications et commentaire Berne, août 2015 1 Table des matières 1 Contexte 3 2 Dispositions

Plus en détail

07.02.03.01 / POSE D'INFRASTRUCTURE CORONAIRE [FAUX MOIGNON] 07.02.03.02 / POSE D'UNE COURONNE DENTAIRE PROTHÉTIQUE

07.02.03.01 / POSE D'INFRASTRUCTURE CORONAIRE [FAUX MOIGNON] 07.02.03.02 / POSE D'UNE COURONNE DENTAIRE PROTHÉTIQUE 07.02.03.01 / POSE D'INFRASTRUCTURE CORONAIRE [FAUX MOIGNON] La pose d'une prothèse dentaire inclut sa conception, sa réalisation, son adaptation et sa pose. Facturation : la durée d'usage des prothèses

Plus en détail

COMPTES 2007-2008. 01.10.2007 au 31.12.2008

COMPTES 2007-2008. 01.10.2007 au 31.12.2008 COMPTES 2007-2008 01.10.2007 au 31.12.2008 TABLE DES MATIERES PREAMBULE I COMPTES DE FONCTIONNEMENT ET COMMENTAIRES RECAPITULATION PAR NATURE ET RESULTAT 1 BILAN 4 ANNEXE AUX COMPTES 5 1 CHARGES 1000 Personnel

Plus en détail

Logger de données de pression et de débit avec GPRS

Logger de données de pression et de débit avec GPRS Logger de données de pression et de débit avec GPRS Sebalog Dx Surveillance du réseau par GSM/GPRS Communication sans fil Transmission automatique des données et des alarmes 5 ans d autonomie de fonctionnement

Plus en détail