Le programme de soutien des soins primaires pour diabétiques de London : Des soins pour diabétiques différents

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le programme de soutien des soins primaires pour diabétiques de London : Des soins pour diabétiques différents"

Transcription

1 Le programme de soutien des soins primaires pour diabétiques de London : Des soins pour diabétiques différents S U C C E S S S T O R Y

2 1 Diabetes Care with a Difference: The London Primary Care Diabetes Support Program Lors du premier rendez-vous, on procède à une évaluation complète des facteurs généraux qui influent sur la santé et jouent un rôle déterminant sur la prévention et la gestion des maladies chroniques, comme la sécurité alimentaire, les soutiens sociaux, la sécurité d emploi, le logement. Pour l équipe de London, si des patients tombent entre les mailles du filet, c est à cause de l absence de continuité entre le système de santé et les soutiens communautaires.

3 1 diabétiques Des soins pour différents Le programme de soutien des soins primaires pour diabétiques de London La maison ressemble à toutes les autres, dans cette rue semi-résidentielle de London, en Ontario. Ce n est que lorsqu on aperçoit l enseigne qu on se rend compte que ce n est pas une résidence au sens courant, mais un centre de médecine familiale le St. Joseph s Family Medical Centre, foyer du programme de soutien des soins primaires pour diabétiques. Le modèle que suit le programme s est valu la reconnaissance des patients aussi bien que des professionnels par son taux de réussite en prévention et gestion du diabète au niveau des soins primaires et par la réduction du nombre des interventions actives nécessaires. Ce modèle novateur est axé sur la continuité des soins aux patients. Il tient compte des facteurs socioéconomiques quant à chacun des plans de soins et il intègre le soutien de l autonomie des soins chez les diabétiques, en groupe et individuellement. Le modèle met aussi l accent sur le soutien des patients marginalisés, notamment ceux qui n ont pas de médecin de famille et ceux qui sont incapables de s y retrouver dans le système des soins de santé en raison de la maladie mentale, du manque de connaissances en santé, etc. Tous les soins sont dispensés selon une orientation axée sur le mieux-être plutôt que sur la maladie, par une équipe interprofessionnelle de fournisseurs de soins de santé. Dans le cadre du programme de soutien des soins primaires pour diabétiques du centre de santé St. Joseph, l équipe comprend un médecin, une infirmière praticienne/ infirmière clinicienne spécialisée, une infirmière autorisée/éducatrice certifiée en diabète et une diététiste autorisée. On s y trouve à l avant-garde des soins primaires interprofessionnels pour les diabétiques depuis déjà 13 ans d abord dans un petit centre de santé communautaire local et, aujourd hui, au sein d une unité de médecine familiale qui relève du centre de santé St. Joseph. Le premier rendez-vous d un patient lui fait rencontrer l infirmière

4 2 praticienne et englobe un bilan initial qui va bien au-delà des paramètres habituels de la santé, puisqu il comprend une évaluation complète des déterminants généraux de la santé, qui sont décisifs pour la prévention et la gestion efficaces des maladies chroniques; ce sont, par exemple, la sécurité alimentaire, les soutiens sociaux, la sécurité d emploi, le logement. Selon l équipe de London, les patients ne s y retrouvent pas en raison d un chaînon manquant entre le système de santé et les ressources de la collectivité. L équipe s efforce de créer des passerelles communautaires et de tenir compte des besoins des patients, indépendamment des limitations du système. Ses membres se penchent sur les déterminants sociaux de la santé par le biais de partenariats avec la collectivité et les services sociaux, en mettant l accent sur l accès en continu au continuum complet des soins aux diabétiques. Le directeur médical, le Dr Stewart Harris, explique qu il existe des lacunes majeures dans le continuum des soins traditionnel aux diabétiques. Pour être efficace, la gestion du diabète exige que les patients aient accès à une source constante de soutien à l autonomie des soins; cela est critique pour leur permettre de gérer efficacement leur maladie et prévenir des complications désastreuses. «Personne ne prend l initiative du soutien au patient et du soutien au processus, lequel consiste à amener le patient à atteindre son objectif», commente le Dr Harris. Pour être efficace, la gestion du diabète exige que les patients aient accès à une source constante de soutien à l autonomie des soins; cela est critique pour leur permettre de gérer efficacement leur maladie et prévenir des complications désastreuses. À London, on procède différemment. Tous les patients font l objet d une surveillance régulière, soit en personne, soit par téléphone ou d autres moyens électroniques, jusqu à la stabilisation de leur glycémie. L équipe de soins s acquitte de 20 à 30 % du soutien du patient lié au suivi par télécommunications, ce qui épargne au patient des pertes de temps de travail, des déplacements et des frais de garderie. Les patients peuvent poser des questions en tout temps, par téléphone ou par courriel. La messagerie téléphonique est tout à fait avantageuse, car les patients peuvent y consigner le détail de leurs niveaux de glycémie récents ou leur dosage d insuline. Les fournisseurs de soins de santé peuvent alors prescrire les ajustements à faire aux dosages d insuline, par téléphone ou par courriel également. La continuité des soins se traduit souvent par des changements spectaculaires chez les patients. Ainsi, Travis est un patient qui présente un diabète de type 1 (insulino-dépendant). Il a été adressé au programme de London après de nombreuses hospitalisations. À son arrivée, il était menacé d une amputation d un membre et son dosage d insuline était erroné. L équipe de London s est empressée de stabiliser ses niveaux de glycémie au moyen de divers médicaments, l a aidé à trouver un médecin de famille, l a inscrit à

5 3 des séances éducatives de groupe et lui a enseigné à dresser des plans d autogestion. Il vient aussi à la clinique régulièrement pour des contrôles. «Je n arrivais pas du tout à stabiliser mes niveaux de glycémie, raconte Travis. Au point où j en étais, rien n y faisait, j étais hospitalisé deux ou trois fois par an, je ne m en sortais plus, c était dément.» À l heure actuelle, son diabète est sous contrôle. «Il y a longtemps, très longtemps que je me suis senti aussi bien. Et quand je dis longtemps, je veux dire une éternité.» Les services de liaison, en particulier pour les populations vulnérables, sont l une des pierres d angle de l approche pratiquée à London. On estime à le nombre des patients qui n ont pas de médecin de famille dans cette région; de ce nombre, quelque 9 % présentent un diabète de type 2 et peuvent se prévaloir des services de la clinique de London. À London, on retrouve l un des cinq centres du Programme de parrainage de réfugiés par le gouvernement, et de 40 % à 60 % des patients de la clinique de London sont, à un moment ou à un autre, membres de ces populations de nouveaux venus. Près de la moitié des personnes desservies par la nouvelle clinique ne se débrouillent pas en anglais; près du tiers n ont pas d assurance-médicaments et plus de 85 % sont aux prises avec la pauvreté. L infirmière praticienne/infirmière clinicienne spécialisée Betty Harvey et le Dr Stewart Harris font activement le pont entre les services sociaux et les secteurs sans but lucratif, en desservant les sans-abri, les malades mentaux et les réfugiés. La carrière d infirmière de Betty et son engagement vis-à-vis du service aux communautés multiculturelles vont dans le sens de ses missions antérieures dans les camps de réfugiés et, au départ, de son enfance et de sa jeunesse en Afrique. Pour sa part, le Dr Harris a travaillé outremer, principalement pour le compte de l Organisation mondiale de la santé. Tous deux ont à coeur de mettre sur pied un programme adapté sur les plans de la langue et de la culture. Une fois que les nouveaux patients sont admis à la clinique, l équipe de London les aide, comme elle l a fait pour Travis, à trouver un médecin de famille, à s inscrire à l aide sociale, à des prestations d invalidité ou aux services sociaux de la collectivité, selon la situation. Établir des liens pour ces personnes avec les équipes de santé et les services de santé mentale de la collectivité fait partie de son mandat. Hernan, un Colombien d origine, est l un des patients qui bénéficient des avantages de cette approche. Lorsqu il a été adressé au programme de soutien des soins primaires pour diabétiques par un hôpital, il n avait pas de médecin de famille, mais, avec une santé médiocre, c était là le moindre de ses problèmes. Les obstacles financiers ne constituaient pas simplement des facteurs négatifs pour la santé, mais des déterminants de sa santé. Ne sachant pas se débrouiller en anglais, Hernan et sa femme ne pouvaient pas remplir la paperasse nécessaire pour avoir accès à une aide gouvernementale. Hernan, patient du programme de soutien des soins primaires pour le diabète de London

6 4 Amanda Mikalachki, IA et éducatrice agréée en diabète du programme de soutien des soins primaires pour le diabète de London Ils n avaient aucun revenu, aucune aide financière du gouvernement ni aucun moyen de se procurer des aliments, un logement, des moyens de transport ou des médicaments. Le stress financier était écrasant. Lors des séances de groupe avec d autres patients diabétiques et des séances individuelles avec des fournisseurs de soins de santé, Hernan s est senti davantage capable de parler des problèmes qui avaient une incidence importante sur son diabète. Bien que ses problèmes financiers et affectifs n aient pas relevé du champ habituel de la pratique médicale, le Dr Harris et son équipe sont intervenus, en aidant Hernan et sa femme à s y retrouver dans le système des services sociaux et en les représentant au niveau politique. Par exemple, les services récréatifs communautaires ne leur étaient pas accessibles, à eux et à de nombreux autres patients. L inscription aux centres communautaires et aux programmes d activités exige d avoir à son nom une carte de crédit et une adresse permanente toutes choses qui sont impossibles pour les patients qui sont aux prises avec la maladie ou l indigence. L équipe de London a présenté le problème à l hôtel de ville et réussi à faire modifier le système, de façon à aplanir les obstacles à l accès aux programmes d activités qui favorisent la santé. Le travail d équipe, la continuité des soins, la surveillance par voie électronique, la défense des droits ce sont là des éléments clés qui caractérisent le programme de soutien des soins primaires pour diabétiques de London. L amélioration continue de la qualité est un autre élément distinctif. L équipe respecte rigoureusement son engagement à l égard d une pratique fondée sur des résultats cliniques. Fait qui peut de prime abord sembler déconcertant et que l équipe a appris à London : l amélioration de la qualité ne requiert pas les moyens d une initiative d envergure, requérant la présence absolue d experts. Après tout juste trois mois de fonctionnement, les membres ont commencé à évaluer leur degré de réussite par Le travail d équipe, la continuité des soins, la surveillance par voie électronique, la défense des droits ce sont là des éléments clés qui caractérisent le programme de soutien des soins primaires pour diabétiques de London.

7 5 rapport aux lignes directrices et par rapport aux progrès de leurs patients. «Il n est pas nécessaire de prendre en compte la totalité des patients. Si l on considère le cas de 50 personnes, on aura appris des choses. Il s agit de faire des essais à petite échelle, de contrôler, et si cela n a pas fonctionné, d essayer autre chose.» Mais à London, l approche fonctionne, et très bien, en vérité. Par exemple, six mois après le lancement du programme pour diabétiques, le nombre de patients dont le cholestérol LDL atteignait l objectif avait fait un bond de 13 %, et le nombre de ceux dont le taux d A1C atteignait l objectif avait grimpé de plus de 71 %. Les progrès étaient le plus spectaculaires chez les patients sans médecin de famille une augmentation de 65 % du nombre de patients atteignant la cible des lignes directrices cliniques pour le taux de cholestérol LDL, et une augmentation de 50 % du nombre des patients atteignant leur cible de tension artérielle. Cette petite équipe du programme de soutien des soins primaires pour diabétiques de London est d avis que, même si la réforme des soins de santé dans leur collectivité peut commencer chez elle, elle désire vivement que le modèle soit appliqué ailleurs. Les membres de l équipe croient qu une immersion à leur centre, par une période de mentorat, est nécessaire pour aider les intervenants d autres collectivités à mettre le modèle en oeuvre. Le personnel cherche maintenant à obtenir le financement nécessaire pour élaborer un programme de formation à l intention d autres équipes Santé familiale en Ontario. Le programme de soutien des soins primaires pour diabétiques de London représente une victoire, à la fois pour les patients et pour les professionnels. Les membres de l équipe ne peuvent qu exprimer leur accord avec Amanda Mikalachki, infirmière autorisée et éducatrice certifiée en diabète auprès du programme de London, lorsqu elle juge qu ils retirent un haut degré de satisfaction de leur travail. «On a un tel sentiment d autonomie. C est un travail éminemment satisfaisant. Mes journées de travail sont parfois très longues, mais, sincèrement, je ne me dis jamais Oh, ce que j ai hâte de sortir d ici!. On se fatigue, bien sûr. Mais, même si cela peut sembler cliché, on sent vraiment qu on apporte un changement; et c est tout ce qui compte.» Hernan ne tarit pas d éloges, lui non plus. «Ce sont des gens merveilleux, énonce Hernan, en cherchant ses mots. On est attentif ici médicalement? Non. Humainement.» Pour de plus amples renseignements au sujet du programme de soutien des soins primaires pour diabétiques de London, prière de communiquer avec Betty Harvey, coordonnatrice du programme : , poste 67270;

Pratiques exemplaires et obstacles fédéraux : profession et formation des professionnels de la santé

Pratiques exemplaires et obstacles fédéraux : profession et formation des professionnels de la santé Pratiques exemplaires et obstacles fédéraux : profession et formation des professionnels de la santé Association médicale canadienne Mémoire présenté au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes

Plus en détail

Le Centre de soins communautaires de Sault Ste. Marie : Un grand succès pour une petite collectivité

Le Centre de soins communautaires de Sault Ste. Marie : Un grand succès pour une petite collectivité Le Centre de soins communautaires de Sault Ste. Marie : Un grand succès pour une petite collectivité S U C C E S S S T O R Y 1 It s Your Health Innovation in Primary Health Care in Dryden, Ontario Depuis

Plus en détail

11/29/2011. Un Medical Home (centre de soins) au Canada? Réponse La médecine familiale : le centre de soins du patient. Le centre de soins du patient

11/29/2011. Un Medical Home (centre de soins) au Canada? Réponse La médecine familiale : le centre de soins du patient. Le centre de soins du patient Conférence Accelerating Primary Care Un Medical Home (centre de soins) au Canada? Réponse La médecine familiale : le centre de soins du patient Calvin Gutkin M.D., CCMF, FCMF Directeur général et chef

Plus en détail

Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux

Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux Quel est l enjeu «Les maladies chroniques constituent le principal problème de morbidité à l échelle mondiale et un obstacle majeur au

Plus en détail

LA PRISE DE DÉCISIONS AU NOM D AUTRUI EN MATIÈRE DE SOINS DE SANTÉ

LA PRISE DE DÉCISIONS AU NOM D AUTRUI EN MATIÈRE DE SOINS DE SANTÉ BUREAU DU TUTEUR ET CURATEUR PUBLIC LA PRISE DE DÉCISIONS AU NOM D AUTRUI EN MATIÈRE DE SOINS DE SANTÉ LE RÔLE DU TUTEUR ET CURATEUR PUBLIC 2 Bureau du Tuteur et curateur public La prise de décisions au

Plus en détail

Assurance médicaments 2.0

Assurance médicaments 2.0 PRINCIPES ET PRIORITÉS Assurance médicaments 2.0 Avant-propos Objectif Pour renouveler les discussions nationales sur un cadre pancanadien d assurance médicaments, il faut présenter des preuves claires

Plus en détail

Liste de controle. Composer avec l arthrite et les troubles musculosquelettiques persistants au travail

Liste de controle. Composer avec l arthrite et les troubles musculosquelettiques persistants au travail Liste de controle Composer avec l arthrite et les troubles musculosquelettiques persistants au travail GUIDE À L INTENTION DES EMPLOYEURS, DES EMPLOYÉS ET DES FOURNISSEURS DE SOINS DE SANTÉ Articulations

Plus en détail

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques Résultats de l étude ntred 2007 EÉCHANTILLON NATIONAL TÉMOIN REPRÉSENTATIF DES PERSONNES DIABÉTIQUES Le diabète est une maladie chronique de plus en plus fréquente, qui touche en France plus de 2 millions

Plus en détail

SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS

SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS Quel était l objet du sondage? Le gouvernement de l Île-du-Prince-Édouard entend modifier sa loi actuelle sur les services en français de façon qu elle réponde aux

Plus en détail

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Profil démographique 1 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4 Groupe d âge 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Sexe Niveau de scolarité Homme 48,0 40,5 47,8 52,3

Plus en détail

Liste des éléments de données de la Base de données sur les infirmières et infirmiers réglementés

Liste des éléments de données de la Base de données sur les infirmières et infirmiers réglementés septembre 2013 Liste des éléments de données de la infirmières et Les documents énumérés dans la présente liste ont été adaptés à partir du Dictionnaire des données et manuel de traitement de la 2013.

Plus en détail

De meilleurs soins :

De meilleurs soins : De meilleurs soins : une analyse des soins infirmiers et des résultats du système de santé Série de rapports de l AIIC et de la FCRSS pour informer la Commission nationale d experts de l AIIC, La santé

Plus en détail

Feuille d orientation sur la rémunération des fournisseurs de soins interprofessionnels

Feuille d orientation sur la rémunération des fournisseurs de soins interprofessionnels Numéro 3 Feuille d orientation sur la rémunération des fournisseurs de soins interprofessionnels Novembre 2009 Version 1.0 Objet Une série de feuilles d orientation pour la création de cliniques dirigées

Plus en détail

Stratégie visant des écoles saines

Stratégie visant des écoles saines Chapitre 4 Section 4.03 Ministère de l Éducation Stratégie visant des écoles saines Suivi des audits de l optimisation des ressources, section 3.03, Rapport annuel 2013 APERÇU DE L ÉTAT DES RECOMMANDATIONS

Plus en détail

les télésoins à domicile

les télésoins à domicile Hiver 2013 Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Au Canada comme ailleurs dans

Plus en détail

Les personnes âgées de la région de

Les personnes âgées de la région de Juillet 2015 Favoriser une santé optimale chez les personnes âgées de la région de Simcoe Nord Muskoka OBJECTIFS POUR LES AÎNÉS : Santé et qualité de vie améliorées Capacité à rester chez eux plus longtemps

Plus en détail

COMITÉ PERMANENT DE LA SANTÉ DE LA CHAMBRE DES COMMUNES. Examen du plan décennal pour consolider les soins de santé

COMITÉ PERMANENT DE LA SANTÉ DE LA CHAMBRE DES COMMUNES. Examen du plan décennal pour consolider les soins de santé COMITÉ PERMANENT DE LA SANTÉ DE LA CHAMBRE DES COMMUNES Examen du plan décennal pour consolider les soins de santé Jeff Poston Directeur exécutif Association des pharmaciens du Canada Ottawa, Ontario 13

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Juillet 2009 Version 2.0 Table des matières Introduction...3

Plus en détail

D ABORD CHEZ SOI. Province du Nouveau-Brunswick CP 6000, Fredericton NB E3B 5H1. www.gnb.ca 10302 2015.06. Imprimé au Nouveau-Brunswick

D ABORD CHEZ SOI. Province du Nouveau-Brunswick CP 6000, Fredericton NB E3B 5H1. www.gnb.ca 10302 2015.06. Imprimé au Nouveau-Brunswick D ABORD CHEZ SOI Province du Nouveau-Brunswick CP 6000, Fredericton NB E3B 5H1 www.gnb.ca 10302 2015.06 ISBN 978-1-4605-0914-2 (édition imprimée) ISBN 978-1-4605-0916-6 (PDF : française) ISBN 978-1-4605-0915-9

Plus en détail

Population : 1 233 300 Régies de la santé : 11 Total des dépenses de santé : 4,8 milliards de dollars en hausse de 5,5 % par rapport à 2009

Population : 1 233 300 Régies de la santé : 11 Total des dépenses de santé : 4,8 milliards de dollars en hausse de 5,5 % par rapport à 2009 Le Manitoba Travailler avec un DME Il est evident que [le DME] a amené le patient à prendre davantage de responsabilités à l égard de ses propres soins. D r Michael Omichinski, médecin de famille, Portage

Plus en détail

Santé des nouveaux arrivants et des immigrants Participation des patients. À votre écoute : aider, partager, sensibiliser

Santé des nouveaux arrivants et des immigrants Participation des patients. À votre écoute : aider, partager, sensibiliser Santé des nouveaux arrivants et des immigrants Participation des patients À votre écoute : aider, partager, sensibiliser Caboto Club, Windsor, Ontario 9 octobre 2014 Participation des patients Santé des

Plus en détail

LA PRISE DE DÉCISIONS AU NOM D AUTRUI EN MATIÈRE DE SOINS DE SANTÉ

LA PRISE DE DÉCISIONS AU NOM D AUTRUI EN MATIÈRE DE SOINS DE SANTÉ BUREAU DU TUTEUR ET CURATEUR PUBLIC LA PRISE DE DÉCISIONS AU NOM D AUTRUI EN MATIÈRE DE SOINS DE SANTÉ LE RÔLE DU TUTEUR ET CURATEUR PUBLIC 1 2 Bureau du Tuteur et curateur public La prise de décisions

Plus en détail

La Clinique Archimède L infirmière, un levier d excellence

La Clinique Archimède L infirmière, un levier d excellence La Clinique Archimède L infirmière, un levier d excellence Accessibilité Gestion de temps efficiente Sans rendez-vous planifié Utilisation optimale des ressources Autosoins Projet préparé par : Clinique

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS

MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS Plan d accessibilité 2004-2005 Table des matières Page Introduction 2 Message de la ministre de la Formation et des Collèges et Universités 3 Rapport

Plus en détail

Avis du directeur général : Politique de remboursement des bandes réactives pour la glycémie

Avis du directeur général : Politique de remboursement des bandes réactives pour la glycémie Programmes publics de médicaments de l Ontario, ministère de la Santé et des Soins de longue durée Avis du directeur général : Politique de remboursement des bandes réactives pour la glycémie Le directeur

Plus en détail

Services de travail temporaire

Services de travail temporaire Chapitre 4 Section 4.14 Ministère des Services gouvernementaux Services de travail temporaire Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.14 du Rapport annuel 2005 Chapitre 4 Section

Plus en détail

Pour retourner un exemplaire papier du questionnaire de sondage. Par la poste : Par télécopie : 416 922-7538 Tricia Kindree

Pour retourner un exemplaire papier du questionnaire de sondage. Par la poste : Par télécopie : 416 922-7538 Tricia Kindree À l écoute des personnes touchées par la SP Sondage à l intention des proches d une personne qui est atteinte de SP ou qui a reçu un diagnostic de SCI et des aidants non rémunérés d une personne qui est

Plus en détail

Guide d élaboration du plan d activités et du plan opérationnel

Guide d élaboration du plan d activités et du plan opérationnel Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Guide d élaboration du plan d activités et du plan opérationnel Mise à jour : juillet 2009 Version 3.0 Table des matières Introduction...3

Plus en détail

Charte du diabète pour le Canada Document d accompagnement. La Charte du diabète pour le Canada 1

Charte du diabète pour le Canada Document d accompagnement. La Charte du diabète pour le Canada 1 Charte Background du diabète Document: pour le Canada Document Diabetes Charter d accompagnement for Canada avril 2014 Charte du diabète pour le Canada Document d accompagnement Table des matières Définitions

Plus en détail

Dossier de Presse. Réseau Atlantique Diabète. «Journée Mondiale du Diabète Mercredi 14 Novembre 2012»

Dossier de Presse. Réseau Atlantique Diabète. «Journée Mondiale du Diabète Mercredi 14 Novembre 2012» Dossier de Presse Réseau Atlantique Diabète «Journée Mondiale du Diabète Mercredi 14 Novembre 2012» 1 Journée Mondiale du Diabète À l occasion de la 22 e Journée Mondiale du Diabète, le Réseau Atlantique

Plus en détail

Motions - Séance stratégique 1 1. SS7-2 2. SS7-6 3. SS7-8 4. SS7-10

Motions - Séance stratégique 1 1. SS7-2 2. SS7-6 3. SS7-8 4. SS7-10 Motions - Séance stratégique 1 1. SS7-2 2. SS7-6 3. SS7-8 4. SS7-10 SS 7-2 NAIRE la Dre Jessica Otte CO-NAIRE le Dr Eric Cadesky 148 e CONSEIL GÉNÉRAL S SÉANCE STRATÉGIQUE 1 (Note : Pages des motions ci-jointes)

Plus en détail

Le personnel infirmier réglementé 2013

Le personnel infirmier réglementé 2013 Rapport Juillet 2014 Dépenses et main-d œuvre de la santé Notre vision De meilleures données pour de meilleures décisions : des Canadiens en meilleure santé Notre mandat Exercer le leadership visant l

Plus en détail

Etat de la connaissance sur la santé des immigrants au Canada

Etat de la connaissance sur la santé des immigrants au Canada Etat de la connaissance sur la santé des immigrants au Canada Marie Hélène Chomienne PLRS 2011 Université d Ottawa IRHM 4E COLLOQUE INTERNATIONAL DES PROGRAMMES LOCAUX ET RÉGIONAUX DE LA SANTÉ (PLRS) 27

Plus en détail

Juanita Barrett (Ideal Health Solutions Inc.) D r Vernon Curran, Lindsay Glynn D r Marshall Godwin. Décembre 2007

Juanita Barrett (Ideal Health Solutions Inc.) D r Vernon Curran, Lindsay Glynn D r Marshall Godwin. Décembre 2007 Synthèse de la Fondation canadienne de la recherche sur les services de santé : Collaboration interprofessionnelle et services de santé de première ligne de qualité Juanita Barrett (Ideal Health Solutions

Plus en détail

Lignes directrices de participation à la Garantie d'emploi des diplômés en soins infirmiers

Lignes directrices de participation à la Garantie d'emploi des diplômés en soins infirmiers Lignes directrices de participation à la Garantie d'emploi des diplômés en soins infirmiers Direction des politiques et de l'innovation en matière de soins infirmiers, ministère de la Santé et des Soins

Plus en détail

Les soins de santé primaires au N.-B. selon les expériences des citoyens : vue d ensemble. Le 20 octobre 2011

Les soins de santé primaires au N.-B. selon les expériences des citoyens : vue d ensemble. Le 20 octobre 2011 Les soins de santé primaires au N.-B. selon les expériences des citoyens : vue d ensemble Le 20 octobre 2011 Objectifs Contexte pour le système de santé du Nouveau- Brunswick Révision brève des intrants

Plus en détail

Lignes directrices de participation à l'initiative Orientation de carrière IFE

Lignes directrices de participation à l'initiative Orientation de carrière IFE Lignes directrices de participation à l'initiative Orientation de carrière IFE Direction des politiques et de l'innovation en matière de soins infirmiers, ministère de la Santé et des Soins de longue durée

Plus en détail

GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO Module 2 : Consolider une équipe

GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO Module 2 : Consolider une équipe GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO Module 2 : Consolider une équipe Révisé en décembre 2012 Objectif du guide L objectif du guide est de vous aider, votre

Plus en détail

Les personnes âgées et le système de santé : quelles sont les répercussions des multiples affections chroniques?

Les personnes âgées et le système de santé : quelles sont les répercussions des multiples affections chroniques? Janvier 2011 Les personnes âgées et le système de santé : quelles sont les répercussions des multiples affections chroniques? Introduction Les soins dispensés aux patients souffrant d affections chroniques

Plus en détail

Une transformation s impose : changeons d attitude

Une transformation s impose : changeons d attitude Une transformation s impose : changeons d attitude Colloque sur le marché des hôpitaux et du réseau de la santé au Québec 27 mai 2009 Aujourd hui, au Canada Le Canada dépense plus pour les soins de santé

Plus en détail

Aperçu. Fier d être canadien. Sondage national. Observations générales

Aperçu. Fier d être canadien. Sondage national. Observations générales Aperçu Fier d être canadien le BCM au Canada Webinaire national sur le BCM 14 février 2012 Marg Colquhoun, B. Sc. ph., R.Ph., FCSHP, directrice de projet, ISMP Canada, co chef de la stratégie du bilan

Plus en détail

DES SOINS À LEUR MEILLEUR UN PROJET DE 20 MILLIONS DE DOLLARS

DES SOINS À LEUR MEILLEUR UN PROJET DE 20 MILLIONS DE DOLLARS 24 7 365 DES SOINS À LEUR MEILLEUR UN PROJET DE 20 MILLIONS DE DOLLARS MULDER CENTR E DE TR AUM ATOLOGIE + CHIRURGIE THOR ACIQUE CENTR E D E XCELLENCE + SCIENCES INFIR MIÈR ES R ECHERCHE + SANTÉ MENTALE

Plus en détail

ENTENTE DE PARTENARIAT ENTRE L INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE ET LE(S) MÉDECIN(S) PARTENAIRE(S)

ENTENTE DE PARTENARIAT ENTRE L INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE ET LE(S) MÉDECIN(S) PARTENAIRE(S) ENTENTE DE PARTENARIAT ENTRE L INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE ET LE(S) MÉDECIN(S) PARTENAIRE(S) Entente de partenariat Entre Nom de l infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne Et

Plus en détail

Rapport du conseil d administration de l AIIC par Karima Velji, inf. aut., Ph.D., CHE

Rapport du conseil d administration de l AIIC par Karima Velji, inf. aut., Ph.D., CHE Rapport du conseil d administration de l AIIC par Karima Velji, inf. aut., Ph.D., CHE Le 9 juin 2015 Ottawa, Ontario Je suis heureuse de vous présenter le rapport du conseil d administration 2014 de l

Plus en détail

www.ascensia.ca Choisissez un indicateur de glycémie Ascensia

www.ascensia.ca Choisissez un indicateur de glycémie Ascensia V O U S I N F O R M E www.ascensia.ca Choisissez un indicateur de glycémie Ascensia On distingue deux types de diabète, le type 1 et le type 2. Dans le diabète de type 1, la sécrétion d insuline est négligeable

Plus en détail

CURRICULUM PQAP MODULE : Assurance contre la maladie ou les accidents DURÉE DE L EXAMEN : 75 minutes - NOMBRE DE QUESTIONS : 30 questions

CURRICULUM PQAP MODULE : Assurance contre la maladie ou les accidents DURÉE DE L EXAMEN : 75 minutes - NOMBRE DE QUESTIONS : 30 questions CURRICULUM PQAP MODULE : DURÉE DE L EXAMEN : 75 minutes - NOMBRE DE QUESTIONS : 30 questions Compétence : Recommander des produits individuels et collectifs d assurance contre la maladie ou les accidents

Plus en détail

Par : Suzanne Durand, directrice Développement et soutien professionnel

Par : Suzanne Durand, directrice Développement et soutien professionnel Par : Suzanne Durand, directrice Développement et soutien professionnel AU 19 E SIÈCLE - SOINS IMPRÉGNÉS DE DÉVOTION, DE DON DE SOI ET D INSPIRATION CHRÉTIENNE L obéissance est une qualité essentielle

Plus en détail

PARTENARIAT CANADIEN POUR LE PROGRÈS

PARTENARIAT CANADIEN POUR LE PROGRÈS PARTENARIAT CANADIEN POUR LE PROGRÈS DANS LES RESSOURCES HUMAINES EN SANTÉ SOMMAIRE DE LA CONFÉRENCE INAUGURALE TENUE LES 8 ET 9 OCTOBRE 2009 À OTTAWA Discussions en panel plénier sur l interprofessionnalisme

Plus en détail

Position de l ADC sur le financement provincial des services de dentisterie dans les hôpitaux et de la formation en médecine dentaire

Position de l ADC sur le financement provincial des services de dentisterie dans les hôpitaux et de la formation en médecine dentaire Position de l ADC sur le financement provincial des services de dentisterie dans les hôpitaux et de la formation en médecine dentaire Préambule Les programmes de médecine dentaire offerts dans les hôpitaux

Plus en détail

Organiser sa vie professionnelle dès les premiers symptômes

Organiser sa vie professionnelle dès les premiers symptômes Organiser sa vie professionnelle dès les premiers symptômes Dr Estelle Charpy, médecin coordonnateur MDPH Dr Valérie Chipier, médecin du travail, Réseau Rhône-Alpes SEP Mlle Annabelle Bouammari, psychologue

Plus en détail

Serco Canada Inc. Procédure de gestion opérationnelle Normes d accessibilité pour les services à la clientèle

Serco Canada Inc. Procédure de gestion opérationnelle Normes d accessibilité pour les services à la clientèle Serco Canada Inc. Procédure de gestion opérationnelle Normes d accessibilité pour les services à la clientèle Date de publication : N o de révision : 1.0 19 août 2015 N o de réf. : PR-5600 Propriétaire

Plus en détail

Le dépistage du diabète : de détection de la maladie NOM DE L ENTREPRISE DATE DE VISITE OU D ENVOI

Le dépistage du diabète : de détection de la maladie NOM DE L ENTREPRISE DATE DE VISITE OU D ENVOI Le dépistage du diabète : premier geste de détection de la maladie PROGRAMME D INTERVENTION EN ENTREPRISE NOM DE L ENTREPRISE DATE DE VISITE OU D ENVOI Sommaire Le diabète en entreprise Le Programme d

Plus en détail

Efforts comparables, influence sur les politiques

Efforts comparables, influence sur les politiques Les réseaux et les domaines de programme du CRDI Efforts comparables, influence sur les politiques Mars 2006 En 2006, le CRDI a procédé à une évaluation d envergure du soutien qu il a accordé aux réseaux

Plus en détail

Résumé Soutenir l amélioration continue de la qualité des soins donnés aux personnes souffrant de maladies chroniques au Québec

Résumé Soutenir l amélioration continue de la qualité des soins donnés aux personnes souffrant de maladies chroniques au Québec Résumé Soutenir l amélioration continue de la qualité des soins donnés aux personnes souffrant de maladies chroniques au Québec Des indicateurs de qualité à l intention des professionnels et des gestionnaires

Plus en détail

Je m inscris au forfait, donc je consulte toujours dans ma maison médicale

Je m inscris au forfait, donc je consulte toujours dans ma maison médicale Je m inscris au forfait, donc je consulte toujours dans ma maison médicale Ma mutuelle paye un montant fixe chaque mois à ma maison médicale LE FORFAIT est un contrat entre patient, maison médicale et

Plus en détail

Business Plan. Plan et politiques d accessibilité 2013/14-2015/16. Commission des alcools et des jeux de l Ontario

Business Plan. Plan et politiques d accessibilité 2013/14-2015/16. Commission des alcools et des jeux de l Ontario Commission des alcools et des jeux de l Ontario Plan et politiques d accessibilité Publication : décembre 2012 Mise à jour : décembre 2014 1 / 14 Commission des alcools et des jeux de l Ontario Plan et

Plus en détail

Promouvoir un système de soins intégrés dans le RLISS du Centre Toronto

Promouvoir un système de soins intégrés dans le RLISS du Centre Toronto Promouvoir un système de soins intégrés dans le RLISS du Centre Toronto L innovation perturbatrice pour favoriser l intégration à l échelle du système dans les populations complexes 10 octobre 2012 16h25

Plus en détail

Stratégie de réduction de la criminalité : Analyse environnementale. Dépendances & Santé mentale en lien avec la criminalité

Stratégie de réduction de la criminalité : Analyse environnementale. Dépendances & Santé mentale en lien avec la criminalité Stratégie de réduction de la criminalité : Analyse environnementale Dépendances & Santé mentale en lien avec la criminalité Le 26 février 2009 Par : Mylène Savoie Dépendances et criminalité 4 liens proximaux

Plus en détail

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Dans son avis de 2012 «L assurance maladie : les options du HCAAM» qui synthétise l ensemble

Plus en détail

Cette publication constitue un instantané

Cette publication constitue un instantané Un «instantané» Un «instantané» Cette publication constitue un instantané des programmes de la Sécurité Sociale, d allocation supplémentaire de revenu de sécurité (Supplemental Security Income, ou SSI)

Plus en détail

Évaluation du Programme national de stratégie d innovation en soins infirmiers des Premières Nations de 2008-2009 à 2011-2012

Évaluation du Programme national de stratégie d innovation en soins infirmiers des Premières Nations de 2008-2009 à 2011-2012 Health Canada and the Public Health Agency of Canada Santé Canada et l Agence de la Santé publique du Canada Évaluation du Programme national de stratégie d innovation en soins infirmiers des Premières

Plus en détail

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS d Ahuntsic et Montréal-Nord. Lorsque le processus de

Plus en détail

PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015

PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015 PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015 Novembre 2011 . Pour faciliter la lecture, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent

Plus en détail

Rapport de recherche. Perception du système de santé par les patients québécois

Rapport de recherche. Perception du système de santé par les patients québécois Rapport de recherche Perception du système de santé par les patients québécois Projet 13054-005 Octobre 2013 Canada Montréal Québec Toronto Edmonton Calgary États-Unis Philadelphie, PA Denver, CO Tampa,

Plus en détail

Choix équitable. Assurer l abordabilité et l accessibilité des médicaments

Choix équitable. Assurer l abordabilité et l accessibilité des médicaments Choix équitable Assurer l abordabilité et l accessibilité des médicaments Choix équitable : assurer l abordabilité et l accessibilité des médicaments Choix équitable : assurer l abordabilité et l accessibilité

Plus en détail

ÉCHELLE DE FIDÉLITÉ AU MODÈLE GCI (GESTION DE CAS INTENSIVE) PROGRAMME PRIORITÉ AU LOGEMENT DE PATHWAYS Tsemberis et Stefancic, AVRIL 2010

ÉCHELLE DE FIDÉLITÉ AU MODÈLE GCI (GESTION DE CAS INTENSIVE) PROGRAMME PRIORITÉ AU LOGEMENT DE PATHWAYS Tsemberis et Stefancic, AVRIL 2010 CHOIX ET STRUCTURE DU LOGEMENT 1. Choix du logement. Les participants au programme choisissent le lieu et les autres caractéristiques de leur logement. 2. Disponibilité du logement. Mesure dans laquelle

Plus en détail

«Qui sont les étudiantes du programme de formation francophone d infirmières praticiennes?»

«Qui sont les étudiantes du programme de formation francophone d infirmières praticiennes?» Article «Qui sont les étudiantes du programme de formation francophone d infirmières praticiennes?» Suzanne Caty, Isabelle Michel, Raymond Pong et Dianne Stewart Reflets : revue d'intervention sociale

Plus en détail

Faciliter la transition soins critiques - unité de trauma du patient et de sa famille

Faciliter la transition soins critiques - unité de trauma du patient et de sa famille Faciliter la transition soins critiques - unité de trauma du patient et de sa famille Par Carla El Khouri Infirmière, unité de trauma Amina Bousaidan Infirmière, soins critiques Agenda Problématique Méthodes

Plus en détail

Programme de partenariats pour l innovation en cybersanté (PPIC)

Programme de partenariats pour l innovation en cybersanté (PPIC) 1 Programme de partenariats pour l innovation en cybersanté (PPIC) Renseignements généraux pour les candidats au PPIC : communautés innovantes et entreprises de l industrie des technologies de la santé

Plus en détail

Tel : 02 62 38 22 79. Messagerie : mbesson.sportspourtous@gmail.com Site : http://cr.sportspourtous.org/la-reunion

Tel : 02 62 38 22 79. Messagerie : mbesson.sportspourtous@gmail.com Site : http://cr.sportspourtous.org/la-reunion Comité régional Sports pour Tous, chemin kerbel, LES AVIRONS Tel :. Messagerie : mbesson.sportspourtous@gmail.com Site : http://cr.sportspourtous.org/la-reunion Sommaire I - Contexte... II- Le programme...

Plus en détail

SOMMAIRE. I Préambule. II Les missions de l association la Maison du Diabétique

SOMMAIRE. I Préambule. II Les missions de l association la Maison du Diabétique Association Loi 1901, reconnue d intérêt général par arrêté CM n 1230/30 août 2007 SOMMAIRE I Préambule II Les missions de l association la Maison du Diabétique III Manifestation du 20 novembre 2011 1

Plus en détail

Politique en matière d accessibilité (la «Politique»)

Politique en matière d accessibilité (la «Politique») Politique en matière d accessibilité (la «Politique») Le présent document peut être obtenu dans d autres formats au www.lagreatwest.com ou en faisant parvenir une demande à l adresse ombudsman@gwl.ca.

Plus en détail

Stratégie ontarienne de lutte contre le diabète

Stratégie ontarienne de lutte contre le diabète Chapitre 3 Section 3.03 Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Stratégie ontarienne de lutte contre le diabète Contexte Les maladies chroniques sont la principale cause de décès et d invalidité

Plus en détail

Projet : Équipe de consultation infirmière de proximité

Projet : Équipe de consultation infirmière de proximité Projet : Équipe de consultation infirmière de proximité Récipiendaire de la subvention de la Fondation de l OIIQ Présenté au 16 e Colloque de l Ordre régional des infirmières et infirmiers de Laurentides/Lanaudière

Plus en détail

La santé mentale au travail

La santé mentale au travail La santé mentale au travail La vie est plus radieuse sous le soleil En 2011, 78 % des demandes de règlement ICD et 67 % des demandes ILD étaient liées à des problèmes de santé mentale Créer des milieux

Plus en détail

Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013. 10 défis pour le médecin de famille

Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013. 10 défis pour le médecin de famille Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013 10 défis pour le médecin de famille Divulgation de conflits d intérêt potentiel Modérateur / conférencier / comité aviseur

Plus en détail

SST2011-10 Émis le 16 décembre 2011 À LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES AU RESPONSABLE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL

SST2011-10 Émis le 16 décembre 2011 À LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES AU RESPONSABLE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL SST2011-10 Émis le 16 décembre 2011 À LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES AU RESPONSABLE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL Objet : Un certificat d arrêt de travail émis par une infirmière praticienne

Plus en détail

Services de soins à domicile

Services de soins à domicile Chapitre 4 Section 4.04 Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Services de soins à domicile Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.04 du Rapport annuel 2010 Chapitre

Plus en détail

BESOIN RECONNU D UNE SUBVENTION POUR LA GARDE D ENFANTS

BESOIN RECONNU D UNE SUBVENTION POUR LA GARDE D ENFANTS Comté de Simcoe Services sociaux Services à l enfance et à la communauté 1110, Autoroute 26, Midhurst (Ontario) L0L 1X0 Ligne principale : 705 722-3132 Sans frais 1 866 893-9300 Téléc. 705 725-9539 simcoe.ca

Plus en détail

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ COMMUNAUTAIRE ET DES SERVICES CORRECTIONNELS 4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées (Suivi de la section 3.09 du Rapport annuel

Plus en détail

Le parcours administratif du demandeur d asile et de l étranger sans couverture sociale

Le parcours administratif du demandeur d asile et de l étranger sans couverture sociale Chapitre 117 Le parcours administratif du demandeur d asile et de l étranger sans couverture sociale Y. NICOL 1. Introduction Au moment où nous rédigeons ces lignes, la question de l accès aux soins des

Plus en détail

De meilleures données pour de meilleures décisions :

De meilleures données pour de meilleures décisions : De meilleures données pour de meilleures décisions : un appui pour des soins plus efficaces et appropriés Amélioration de l expérience client. Perfectionnement de la planification des programmes et capacité

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

Services d aide aux immigrants de Calgary. Bienvenue. Français/Anglais

Services d aide aux immigrants de Calgary. Bienvenue. Français/Anglais 1 Services d aide aux immigrants de Calgary Bienvenue Français/Anglais Introduction Ce guide présente les differents services d établissement pour les nouveaux arrivants à Calgary. Tous les organismes

Plus en détail

Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux. Autorisation préalable

Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux. Autorisation préalable Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux La présente feuille de renseignements vise à fournir de l information sur le processus

Plus en détail

Advocacy à travers le soin

Advocacy à travers le soin Advocacy à travers le soin Résumé Ce texte fait partie d une banque de 50 récits de pratiques d intervention en itinérance qui ont été réalisés avec quatre Équipes Itinérance du Québec (Hurtubise et Babin,

Plus en détail

Modèle de communiqué Contexte

Modèle de communiqué Contexte Contexte La Semaine nationale de la sécurité des patients (SNSP) et le Forum virtuel national sur la sécurité des patients et l amélioration de la qualité sont des événements nationaux captivants et instructifs

Plus en détail

ROYAUME-UNI. La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 1

ROYAUME-UNI. La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 1 ROYAUME-UNI Les dépenses de protection sociale au Royaume-Uni représentent 26,8% du PIB. Le système britannique est de logique beveridgienne. La principale réforme récente concerne le système de retraite

Plus en détail

Loi de 2005 sur les collèges privés d enseignement professionnel

Loi de 2005 sur les collèges privés d enseignement professionnel Loi de 2005 sur les collèges privés d enseignement professionnel Directive en matière de politique du surintendant no 8 Approbation des programmes de technologie en ultrasonographie médicale ou échographie

Plus en détail

L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé

L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé Trousse d information L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé Novembre 2004 L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé L approche populationnelle

Plus en détail

4.08 Action Cancer Ontario

4.08 Action Cancer Ontario MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE 4.08 Action Cancer Ontario (Suivi de la section 3.08 du Rapport annuel 1999) CONTEXTE La création d Action Cancer Ontario (ACO) en 1997 avait pour but

Plus en détail

Assurance invalidité de courte durée. Déclaration du salarié

Assurance invalidité de courte durée. Déclaration du salarié Assurance invalidité de courte durée Déclaration du salarié Déclaration du salarié Assurance invalidité de courte durée Le présent guide contient les formulaires à remplir pour demander des prestations

Plus en détail

FONDATION DU LIONS CLUBS INTERNATIONAL CRITÈRES D ATTRIBUTION ET FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION CORE 4 POUR LA PRÉVENTION DU DIABÈTE

FONDATION DU LIONS CLUBS INTERNATIONAL CRITÈRES D ATTRIBUTION ET FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION CORE 4 POUR LA PRÉVENTION DU DIABÈTE FONDATION DU LIONS CLUBS INTERNATIONAL CRITÈRES D ATTRIBUTION ET FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION CORE 4 POUR LA PRÉVENTION DU DIABÈTE Critères d attribution et formulaire de demande de subvention

Plus en détail

Programme préélectoral

Programme préélectoral ASSOCIATION DES PHARMACIENS DU CANADA Programme préélectoral Les pharmaciens : Les intervenants en matière de santé les plus accessibles au Canada Le système de soins de santé du Canada subit à l heure

Plus en détail

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible Plan qualité 2015-2016 pour Soins continus Bruyère Objectifs et initiatives d amélioration BUT Mesure Changement Initiatives prévues Dimension de la qualité Objectif Mesure/indicateur Unité/population

Plus en détail

faisaient moins de complications et étaient moins longtemps et moins souvent hospitalisés

faisaient moins de complications et étaient moins longtemps et moins souvent hospitalisés 2003 %59 404 %50.3 %62.6 المجلة الصحية لشرق المتوسط منظمة الصحة العالمية المجلد الثالث عشر العدد ٢٠٠٧ ٣ Le diabète de type 2, maladie chronique en pleine expansion mondiale, pose un problème majeur de

Plus en détail

Partagée : Infirmières et infirmiers Pharmaciens et pharmaciennes Pharmaciens communautaires exerçant leur profession sur le territoire du Québec

Partagée : Infirmières et infirmiers Pharmaciens et pharmaciennes Pharmaciens communautaires exerçant leur profession sur le territoire du Québec ORDONNANCE COLLECTIVE : Ajustement des antidiabétiques oraux Série : 2000 N 2077 Sommaire : Ajustement des antidiabétiques oraux (ADO) au centre de jour de diabétologie pour les usagers dont les glycémies

Plus en détail

Les défis des clients hauts consommateurs de services

Les défis des clients hauts consommateurs de services Les défis des clients hauts consommateurs de services ALAIN PARADIS CHEF DE PROGRAMME DÉFI SANTÉ Anne-Marie Lauzon Infirmière clinicienne/ gestionnaire de cas Défi santé CSSS DES SOMMETS NOVEMBRE 2011

Plus en détail

Annexe : Sources d information et de soutien

Annexe : Sources d information et de soutien Annexe : Sources d information et de soutien Les organisations suivantes peuvent être en mesure de vous aider à obtenir des ressources pour améliorer l efficacité de votre conseil des résidents et transformer

Plus en détail