L évolution des rôles en soins infirmiers. Un changement à s approprier

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L évolution des rôles en soins infirmiers. Un changement à s approprier"

Transcription

1 L évolution des rôles en soins infirmiers Un changement à s approprier

2 Les formateurs Louise Leduc Coordonnatrice du développement clinique de la pratique en soins infirmiers, DPSSS-DSI Stéphane Gagnon Président syndicat FIQ Lanaudière Nord Nathalie Blais Présidente CII, CSSSNL Sylvie Lachapelle Représentante CIIA, CSSSNL Antoine Daudelin-Guénette Intervenant en santé psychologique, DRH

3 Durée : 2 heures Modules : Conclusion Déroulement 1. L évolution des rôles : pourquoi? - Louise Leduc 2. Responsable ou non de certaines de nos conditions de travail? - Stéphane Gagnon 3. Notre champ de pratique, le connaissons-nous? - Nathalie Blais et Sylvie Lachapelle 4. Et moi là-dedans! - Antoine Daudelin-Guénette

4 À la fin de cette rencontre, chaque participant sera en mesure d identifier une raison qui est sensée pour lui et qui explique pourquoi l évolution des rôles est un incontournable.

5

6 Module 1 Pourquoi les rôles ont-ils évolué?

7 À la fin de la présentation, vous serez en mesure d identifier un ou plusieurs facteurs qui ont contribué à l évolution des rôles des professionnels en soins infirmiers.

8 Si on commençait par le début : Castonguay Neveu Population jeune (1961 : 5,8 % de la population a plus de 65 ans) Pas de pénurie de personnel Prospérité économique Soins de santé/pour problèmes aigus

9 Que s est-il passé depuis? Révolution technologique Recherche en santé Changement des habitudes de vie Amélioration de l ensemble des déterminants de la santé de la longévité et de la qualité de vie

10 Qu est-ce que cela change de vivre mieux et plus vieux? Nouvelles générations ans Nouveaux problèmes de santé Nouveaux enjeux Autres réalités économique et sociale

11 Enjeux actuels du système de santé Vieillissement de la population Pénurie des ressources Enjeux économiques Besoins de soins et services de santé de la population sont grandissants Complexité des soins

12 Sommes-nous capables de faire face aux nouveaux enjeux?

13 Des changements que l on aurait cru impossibles et pourtant

14 Comment relever les nouveaux défis?

15 Soigner aujourd hui Un nouveau moyen a été mis à notre disposition : Loi 90

16 Projet de loi 90 (2002) Diététicienne Orthophoniste Audiologiste Physiothérapeute Ergothérapeute Infirmière auxiliaire Infirmière Technologiste médical Inhalothérapeute On n est pas les seules à voir son rôle changer!

17 La transformation des rôles et l équipe soignante Le cœur du changement : activités réservées et activités partagées PARTAGÉES PARTAGÉES MD INF. INF INF. AUX. Réservées PARTAGÉES INF. AUX. Aide Soignant

18 L acte réservé c est pourquoi on existe. C est ce qui nous distingue d un autre professionnel.

19 Une organisation du travail de l équipe soignante : 80 % d activités réservées 20 % d activités partagées

20 Conséquences de ce changement pour tous : Accepter et cesser de faire des activités que d autres peuvent faire quand cela est possible. Apprendre et faire les nouvelles activités qui me sont confiées.

21 La transformation des rôles au CSSSNL, c est : Réorganisation du travail des équipes en soins infirmiers, de manière à miser sur l utilisation du plein potentiel des compétences de chacun en s appuyant sur les lois professionnelles.

22 Le statu quo est-il à risque? Reconnaissance professionnelle? Négociation des conditions de travail? Responsabilité professionnelle? Bonheur au travail?

23 Conclusion module 1 Déjà plus de 10 ans écoulés depuis l adoption du projet de loi 90. Il y a toujours un écart entre ce qui est dicté par la loi 90 et la réalité. L évolution des rôles des soignants, un incontournable!

24 Y a-t-il plus de risques à plonger qu à ne pas plonger?

25 Module 2 Responsable ou non de certaines de nos conditions de travail?

26 Mon objectif : Comprendre de quelle façon l évolution des rôles en soins infirmiers aura des impacts positifs sur les revendications syndicales nationales.

27 Je plonge? Ou pas

28 Rôles Responsabilités Pouvoir d améliorer les conditions de travail

29 Libellé des titres d emploi Le salaire

30 Libellé des titres d emploi Permet de différencier les titres d emploi dans le cadre de la dispensation des soins : Le rôle Les responsabilités Les limites légales et professionnelles

31 Garde-malade diplômée 1917

32 Garde-malade enregistrée 1920

33 Infirmière autorisée 1946

34 Infirmière autorisée Infirmière auxiliaire 1950

35 Infirmière autorisée Infirmière auxiliaire Puéricultrice Infirmière diplômée Infirmière non autorisée Infirmière de service général Chef d équipe ou de section Monitrice Institutrice Assistante-hospitalière 1969

36 Infirmière autorisée Infirmière auxiliaire Puéricultrice Infirmière diplômée Infirmière non autorisée Infirmière de service général Chef d équipe ou de section Monitrice Institutrice Assistante-hospitalière Assistante infirmière-chef 1971

37 Infirmière autorisée Infirmière auxiliaire Puéricultrice Infirmière diplômée Infirmière non autorisée Candidate à l exercice de la profession d infirmière Infirmière de service général Chef d équipe ou de section Monitrice Assistante infirmière-chef Infirmière-chef adjointe 1975

38 Infirmière autorisée Infirmière auxiliaire Puéricultrice Infirmière diplômée Candidate à l exercice de la profession d infirmière Infirmière de service général Chef d équipe ou de section Monitrice Assistante infirmière-chef Infirmière-chef adjointe 1979

39 Infirmière autorisée Infirmière auxiliaire Puéricultrice Candidate à l exercice de la profession d infirmière Chef d équipe Monitrice Assistante infirmière-chef 1983

40 Infirmière autorisée Infirmière auxiliaire Puéricultrice Candidate à l exercice de la profession d infirmière Chef d équipe Monitrice Assistante infirmière-chef Infirmière bachelière 1989

41 Infirmière autorisée Infirmière auxiliaire Puéricultrice Candidate à l exercice de la profession d infirmière Infirmière-chef d équipe Infirmière monitrice Assistante infirmière-chef Assistante du supérieur immédiat Infirmière bachelière Externe en soins infirmiers Infirmière clinicienne Infirmière clinicienne assistante infirmière-chef Infirmière clinicienne assistante du supérieur immédiat Conseillère en soins infirmiers Infirmière praticienne spécialisée Candidate infirmière praticienne spécialisée Infirmière première assistante en chirurgie Infirmière auxiliaire chef d équipe Infirmière auxiliaire assistante chef d équipe 2006

42 Infirmière autorisée Infirmière auxiliaire Puéricultrice Candidate à l exercice de la profession d infirmière Infirmière-chef d équipe Infirmière monitrice Assistante infirmière-chef Assistante du supérieur immédiat Externe en soins infirmiers Infirmière clinicienne Infirmière clinicienne assistante infirmière-chef Infirmière clinicienne assistante du supérieur immédiat Conseillère en soins infirmiers Infirmière praticienne spécialisée Candidate infirmière praticienne spécialisée Infirmière première assistante en chirurgie Infirmière auxiliaire chef d équipe Infirmière auxiliaire assistante chef d équipe Infirmière en dispensaire 2011

43

44

45 L infirmière auxiliaire planifie, dispense et évalue l enseignement aux usagers et à leurs proches.

46 L infirmière

47 L infirmière assume la responsabilité d un ensemble de soins infirmiers en fonction des besoins bio-psycho-sociaux.

48

49 L infirmière participe à la réalisation d un ensemble de soins infirmiers en collaboration avec l équipe de soins.

50 L infirmière auxiliaire

51 L infirmière clinicienne identifie les besoins et les interventions nécessitant une coordination de services.

52 Et la conseillère en soins

53 L infirmière clinicienne est responsable de la conception, la diffusion, l évaluation et la révision des programmes de formation, d orientation et d amélioration de la qualité des soins et des activités professionnelles et des programmes.

54 Conseillère en soins

55 L infirmière en dispensaire fait des évaluations des usagers qui permettent au médecin d effectuer à distance un diagnostic et de déterminer les interventions appropriées.

56

57 L infirmière Assume la responsabilité d un ensemble de soins. Évalue l état de santé de l usager. Assure la réalisation du plan de soins et de traitements infirmiers. Planifie, dispense et évalue l enseignement aux usagers, à leurs proches et à des groupes de personnes.

58 L infirmière auxiliaire Participe à la réalisation d un ensemble de soins. Contribue à l évaluation de l état de santé. Participe à l enseignement aux usagers et à leurs proches.

59 L infirmière clinicienne Conçoit, applique et évalue les programmes de soins. Assure la coordination des services. Adapte et participe au développement des outils cliniques. Rôle consultatif auprès de ses collègues.

60 Conseillère en soins infirmiers Conseille l établissement sur des questions relatives aux soins infirmiers. Conçoit, implante, évalue et révise des programmes de la qualité des soins et des activités professionnelles et des programmes de prévention des infections.

61

62 Des libellés de titres d emploi plus précis et mieux adaptés à la réalité des professionnelles

63 Des revendications salariales évaluées proportionnellement au niveau de responsabilités professionnelles réelles des professionnelles en soins

64 Des conditions de travail mieux adaptées à la charge réelle de travail

65 L équité salariale

66 4 Facteurs d évaluation des emplois 1. Efforts 2. Qualification 3. Conditions de travail 4. Responsabilités

67 Évènements d ajustements Mise à jour et création de nouveaux titres d emploi Modification aux exigences des ordres professionnels Modification au Code des professions Augmentations salariales

68 Les résultats Correction des écarts et des disparités salariales Positionnement des échelles de salaire

69 Résumons

70 Confusion des rôles Conception différente de la profession Résultats de la démarche d équité salariale

71 Cette confusion dans les rôles se traduit par des définitions d emploi plutôt vagues et souvent imprécises.

72 Donc, si chacune assume davantage le rôle et les responsabilités pour lesquels elles sont compétentes, la prochaine démarche d évaluation des emplois devrait, en principe, être vraiment plus concluante, C est ce que nous nous souhaitons!

73 La question ne se pose plus!

74 À défaut de suivre cette évolution, l essence même du rôle de chaque professionnelle risque d être modifié, voire même oublié à tout jamais et remplacé par d autres titres d emploi.

75 Module 3 Notre champ de pratique, le connaissons-nous?

76 Dans la définition des champs professionnels : est-ce que l infirmière est responsable de l infirmière auxiliaire?

77 Petit exercice

78 Selon vous? Évaluer la condition physique et mentale d une personne symptomatique

79 Le contrôle et l accès à l armoire des narcotiques

80 Initier des mesures diagnostiques et des traitements selon une prescription.

81 Contribuer à l évaluation de l état de santé d une personne et la réalisation du plan thérapeutique infirmier (PTI).

82 L exercice infirmier consiste à évaluer l état de santé d une personne, à déterminer et à assurer la réalisation du PTI, à prodiguer les soins, les traitements infirmiers et médicaux dans le but de maintenir la santé, de la rétablir et de prévenir la maladie ainsi que de fournir les soins palliatifs.

83 Les infirmières ont 14 activités exclusives C est ce qui me distingue!

84 Évaluer la condition physique et mentale d une personne symptomatique. Exercer une surveillance clinique de la condition des personnes dont l état de santé présente des risques, incluant le monitorage et les ajustements du PTI. Déterminer le plan de traitement relié aux plaies, aux altérations de la peau et des téguments et prodiguer les soins qui s y rattachent. Appliquer les techniques invasives. Contribuer au suivi de la grossesse, à la pratique des accouchements et au suivi post natal. Effectuer le suivi infirmier des personnes présentant des problèmes de santé complexes. Administrer et ajuster des médicaments ou d autres substances lorsqu ils font l objet d une ordonnance.

85 Procéder à la vaccination dans le cadre d une activité découlant de l application de la Loi sur la santé publique. Mélanger des substances en vue de compléter la préparation d un médicament, selon une ordonnance. Décider de l utilisation des mesures de contention. Effectuer et ajuster les traitements médicaux selon une ordonnance. Initier des mesures diagnostiques et thérapeutiques, selon une ordonnance. Initier des mesures diagnostiques à des fins de dépistage, dans le cadre d une activité découlant de l application de la Loi sur la santé publique (2001, chapitre 60). Effectuer des examens et des tests diagnostiques invasifs, selon une ordonnance.

86 L infirmière auxiliaire contribue à l évaluation de l état de santé d une personne, à la réalisation du plan de soins et du PTI. Elle prodigue des soins et des traitements infirmiers et médicaux dans le but de maintenir la santé, de la rétablir et prévenir la maladie et fournir des soins palliatifs.

87 C est ce qui me distingue! Les infirmières auxiliaires ont 9 activités réservées

88 Appliquer des mesures invasives d entretien du matériel thérapeutique. Effectuer des prélèvements selon une ordonnance. Prodiguer des soins et des traitements reliés aux plaies, aux altérations de la peau et des téguments selon une ordonnance ou selon le plan de traitement infirmier. Observer l état de conscience d une personne et surveiller les signes neurologiques. Mélanger des substances en vue de compléter la préparation d un médicament, selon une ordonnance.

89 Administrer, par des voies autres que la voie intraveineuse, des médicaments ou d autres substances lorsqu'ils font l objet d une ordonnance. Contribuer à la vaccination dans le cadre d une activité découlant de l application de la Loi sur la santé publique. Introduire un instrument ou un doigt, selon une ordonnance, au-delà du vestibule nasale, des grandes lèvres, du méat urinaire, de la marge de l anus ou dans une ouverture artificielle du corps humain. Introduire un instrument, selon une ordonnance, dans une veine périphérique à des fins de prélèvement lorsqu une attestation de formation lui est délivrée par l Ordre dans le cadre d un règlement pris en application du paragraphe 0 de l article 94.

90

91 Ce que l on observe! Activité réservée Activité partagée Activité réservée Activité partagée En dehors de son champs de pratique

92 Les enjeux!

93 Ne pas CONNAÎTRE son champ de pratique Tout le monde fait ce qu il veut Confusion dans les rôles Problèmes dans le climat de travail

94 On peut connaître mais ne pas ACCEPTER! Frustrations grandissantes face aux rôles et responsabilités de chacune Épuisement professionnel, manque de motivation au travail

95 Refuser d APPRENDRE c est vouloir que le temps s arrête! Perte de crédibilité professionnelle Bris des obligations professionnelles

96 L absence de PARTICIPATION se traduit par : Perte d intérêt à l avancement de la profession Diminution de la faveur publique Perte du pouvoir d influence

97 Comment faire face aux enjeux? Connaître Accepter Apprendre Participer Garder le C A A P!

98

99 Nous avons un rêve : Travailler ensemble dans le respect de nos champs de pratique professionnelle

100

101

102 Module 4 Le changement à la ligne de départ Antoine Daudelin-Guénette, D.Ps Psychologue organisationnel Intervenant en santé psychologique, DRH, CSSSNL 6 mai 2013

103 Source image : Position de départ

104 Non Oui

105

106 GO! Source image : PSDgraphics.com

107 Source : thequietman.org

108 Salerno et Brock (2008)

109 Étape 1 De quoi ais-je le plus peur? Quelle est ma perte la plus importante si je change? Zone exclusive Zone P exclusive

110 Étape 2 Qu est-ce que j ai besoin de clarifier?

111 Changement Espace de choix Réaction Attitude Croyances paralysantes (peur) Croyances Réalistes (courage) Source : Osezchanger.com

112 Synthèse

113 Pour se ressourcer Osezchanger.com

114 Pour nous, la question ne se pose plus L aventure commence ici!

115 Nous devons faire la différence, plongeons!

Projet de loi n o 90 (2002, chapitre 33) Loi modifiant le Code des professions et d autres dispositions législatives dans le domaine de la santé

Projet de loi n o 90 (2002, chapitre 33) Loi modifiant le Code des professions et d autres dispositions législatives dans le domaine de la santé DEUXIÈME SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 90 (2002, chapitre 33) Loi modifiant le Code des professions et d autres dispositions législatives dans le domaine de la santé Présenté le

Plus en détail

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS DÉFINITION : La présente règle de soins infirmiers vise à encadrer la pratique de l infirmier(ère) auxiliaire au service d endoscopie. Plus précisément, elle spécifie les conditions de pratique liées aux

Plus en détail

Doit-on craindre une dévalorisation de la formation technique en soins infirmiers pour l avenir?

Doit-on craindre une dévalorisation de la formation technique en soins infirmiers pour l avenir? CG 08-02-29 / 011 (FEC) Doit-on craindre une dévalorisation de la formation technique en soins infirmiers pour l avenir? Document de réflexion présenté au Conseil général de la Fédération des enseignantes

Plus en détail

Univers des soins infirmiers en images

Univers des soins infirmiers en images Univers des soins infirmiers en images Caroline Roy, inf., M. Sc. inf. Directrice-conseil, Direction, Affaires externes Congrès OIIQ Atelier A8 9 novembre 2015 Conflits d intérêts AUCUN 2 Objectifs d apprentissage

Plus en détail

RÈGLE, MÉTHODE, PROTOCOLE DE SOINS INFIRMIERS ET ORDONNANCE COLLECTIVE : DES OUTILS PRÉCIEUX ET COMPLÉMENTAIRES

RÈGLE, MÉTHODE, PROTOCOLE DE SOINS INFIRMIERS ET ORDONNANCE COLLECTIVE : DES OUTILS PRÉCIEUX ET COMPLÉMENTAIRES RÈGLE, MÉTHODE, PROTOCOLE DE SOINS INFIRMIERS ET ORDONNANCE COLLECTIVE : DES OUTILS PRÉCIEUX ET COMPLÉMENTAIRES Geneviève Ménard, M. Sc. inf., M. Sc. (Adm. de la santé) Directrice-conseil Direction, Affaires

Plus en détail

Nouvelles échelles salariales Incluant le PIB

Nouvelles échelles salariales Incluant le PIB Nouvelles échelles salariales Incluant le PIB Convention collective Mars 2011 Mars 2015 Note : Ce document regroupe les échelles salariales applicables aux différents titres d emploi représentés à la FIQ.

Plus en détail

Nouvelles échelles salariales Équité salariale

Nouvelles échelles salariales Équité salariale Nouvelles échelles salariales Équité salariale Convention collective MARS 2011 MARS 2015 Note : Ce document regroupe les échelles salariales applicables x différents titres d emploi représentés à la FIQ,

Plus en détail

ÉCHELLES ISSUES DU PROGRAMME DU MAINTIEN SANTÉ ET SERVICES SOCIAUX

ÉCHELLES ISSUES DU PROGRAMME DU MAINTIEN SANTÉ ET SERVICES SOCIAUX 1911 INFIRMIER CLINICIEN INFIRMIÈRE CLINICIENNE Heures: 35-36,25-37,50 0 1 21.73 21.92 22.09 22.31 22.70 23.15 0 2 22.23 22.43 22.60 22.82 23.22 23.69 0 3 22.74 22.95 23.12 23.35 23.76 24.23 0 4 23.26

Plus en détail

Les activités professionnelles de l infirmière auxiliaire. Champ d exercice, activités réservées et autorisées

Les activités professionnelles de l infirmière auxiliaire. Champ d exercice, activités réservées et autorisées Les activités professionnelles de l infirmière auxiliaire Champ d exercice, activités réservées et autorisées REMARQUES AU LECTEUR Ce document présente des informations destinées aux infirmières et infirmiers

Plus en détail

Règle de soins infirmiers

Règle de soins infirmiers DÉFINITION : Le but de cette règle de soins infirmiers est d encadrer la prestation des soins dispensés par les infirmières et les infirmières auxiliaires en collaboration avec les préposés aux bénéficiaires

Plus en détail

DESCRIPTION DE FONCTIONS INFIRMIÈRE CLINICIENNE

DESCRIPTION DE FONCTIONS INFIRMIÈRE CLINICIENNE DESCRIPTION DE FONCTIONS INFIRMIÈRE CLINICIENNE Description sommaire Article 36 de la Loi sur les infirmières et les infirmiers «L exercice infirmier consiste à évaluer l état de santé d une personne,

Plus en détail

INSPECTION PROFESSIONNELLE

INSPECTION PROFESSIONNELLE INSPECTION PROFESSIONNELLE INSTRUMENT DE VÉRIFICATION DE LA NORME DE DOCUMENTATION LE PLAN THÉRAPEUTIQUE INFIRMIER Production Service des publications Sylvie Couture Chef de service Karine Méthot Adjointe

Plus en détail

INSPECTION PROFESSIONNELLE

INSPECTION PROFESSIONNELLE INSPECTION PROFESSIONNELLE INSTRUMENT DE VÉRIFICATION DE LA NORME DE DOCUMENTATION LE PLAN THÉRAPEUTIQUE INFIRMIER PRODUCTION Service des publications Sylvie Couture Chef de service Karine Méthot Adjointe

Plus en détail

Lignes directrices pour les activités des infirmières auxiliaires en salle d opération

Lignes directrices pour les activités des infirmières auxiliaires en salle d opération Lignes directrices pour les activités des infirmières auxiliaires en salle d opération MAI 2013 Coordination, rédaction et révision Diane Levasseur Directrice du Service des relations professionnelles

Plus en détail

Le champ d exercice et les activités réservées des infirmières

Le champ d exercice et les activités réservées des infirmières Le champ d exercice et les activités réservées des infirmières Mise à jour du guide d application publié en 2003 NOTE AU LECTEUR Le Service de refonte du ministère de la Justice effectue jusqu en janvier

Plus en détail

Document explicatif des étapes pour obtenir un d exercice. de l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

Document explicatif des étapes pour obtenir un d exercice. de l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec Permis Document explicatif des étapes pour obtenir un d exercice de l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec à l intention de l infirmière de la France admissible à l Arrangement de reconnaissance

Plus en détail

DÉMARRER UNE ENTREPRISE OBLIGATIONS LÉGALES ET PROFESSIONNELLES DE L INFIRMIÈRE AUXILIAIRE

DÉMARRER UNE ENTREPRISE OBLIGATIONS LÉGALES ET PROFESSIONNELLES DE L INFIRMIÈRE AUXILIAIRE DÉMARRER UNE ENTREPRISE OBLIGATIONS LÉGALES ET PROFESSIONNELLES DE L INFIRMIÈRE AUXILIAIRE Rédaction et révision Georges Ledoux, avocat Diane Levasseur, directrice du Service des relations professionnelles

Plus en détail

GUIDE DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL EN SOINS INFIRMIERS. pour les centres d hébergement. Décembre 2007 Direction des soins infirmiers

GUIDE DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL EN SOINS INFIRMIERS. pour les centres d hébergement. Décembre 2007 Direction des soins infirmiers GUIDE DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL EN SOINS INFIRMIERS pour les centres d hébergement Décembre 2007 Direction des soins infirmiers CE GUIDE A ÉTÉ PRODUIT PAR L ÉQUIPE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS

Plus en détail

GUIDE GUIDE D APPLICATION

GUIDE GUIDE D APPLICATION GUIDE GUIDE D APPLICATION de la nouvelle Loi sur les infirmières et les infirmiers et de la Loi modifiant le Code des professions et d autres dispositions législatives dans le domaine de la santé avril

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF. Projet de loi no 90 (2002, chapitre 33)

TABLEAU COMPARATIF. Projet de loi no 90 (2002, chapitre 33) TABLEAU COMPARATIF Projet de loi no 90 (2002, chapitre 33) Loi modifiant le Code des professions et d autres dispositions législatives dans le domaine de la santé. (sanctionné le 14 juin 2002) Préparé

Plus en détail

Programme SIPA (Système de services intégrés pour personnes âgées en perte d autonomie) DESCRIPTION SOMMAIRE :

Programme SIPA (Système de services intégrés pour personnes âgées en perte d autonomie) DESCRIPTION SOMMAIRE : CLSC désigné Centre Affilié Universitaire DESCRIPTION DE FONCTIONS TITRE D EMPLOI : SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : SERVICE : Chef de programme Chef de l administration du programme SIPA Programme SIPA (Système de

Plus en détail

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS ACTIVITÉ CLINIQUE : Soins invasifs et non invasifs d assistance aux activités de la vie quotidienne confiées aux non professionnels 1. DÉFINITIONS

Plus en détail

INFIRMIÈRE / INFIRMIER

INFIRMIÈRE / INFIRMIER Direction des services d hébergement Description de fonction INFIRMIÈRE / INFIRMIER SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : CHEF D UNITÉ, CHEFS D ACTIVITÉS EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ QUART DE TRAVAIL : JOUR SOIR

Plus en détail

Règle de soins infirmiers

Règle de soins infirmiers Règle de soins infirmiers Objet : Évaluation de la douleur RSI- Référence à un protocole : oui non Date de mise en vigueur : Date de révision : 8--5 Professionnels visés: L ensemble des infirmières et

Plus en détail

Direction des services d hébergement Description de fonction

Direction des services d hébergement Description de fonction Direction des services d hébergement Description de fonction ASSISTANT(E)-INFIRMIER(ÈRE)-CHEF SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ ET/OU CHEF D ACTIVITÉS EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ

Plus en détail

ANALYSE D IMPACT DES ARTICLES 24 ET 25 DU RÈGLEMENT DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES

ANALYSE D IMPACT DES ARTICLES 24 ET 25 DU RÈGLEMENT DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES ANALYSE D IMPACT DES ARTICLES 24 ET 25 DU RÈGLEMENT CONCERNANT LES CONDITIONS DE TRAVAIL DES CADRES SUR LE SYSTÈME DE RÉMUNÉRATION DES CADRES DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES DE L AQESSS FÉVRIER 2008

Plus en détail

Un poste à votre mesure!

Un poste à votre mesure! Titre du poste : INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE (IPSPL) Direction : Direction des soins infirmiers Statut : Temps complet - 35 heures/semaine Quart : Jour LIBELLÉ DU TITRE D EMPLOI Personne

Plus en détail

1. CONTEXTE. 1 INESSS, Analyse d impact budgétaire d une augmentation de la transplantation rénale au Québec. Décembre 2012. [2014] Page 1 de 11

1. CONTEXTE. 1 INESSS, Analyse d impact budgétaire d une augmentation de la transplantation rénale au Québec. Décembre 2012. [2014] Page 1 de 11 ENTENTE ENTRE L'ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DU QUÉBEC (OIIQ) ET L'ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS AUXILIAIRES DU QUÉBEC (OIIAQ) SUR LA NATURE DES ACTES POUVANT ÊTRE POSÉS PAR LES INFIRMIÈRES

Plus en détail

Principaux points soulevés par les professions de la santé réglementées concernant les dispositions législatives auxquelles elles sont soumises

Principaux points soulevés par les professions de la santé réglementées concernant les dispositions législatives auxquelles elles sont soumises Annexe C 1 Annexe C Principaux points soulevés par les professions de la santé réglementées concernant les dispositions législatives auxquelles elles sont soumises Ordre des audiologistes et des orthophonistes

Plus en détail

STAGE D ADAPTATION PROGRAMME DE STAGE. Adopté par le Comité exécutif le 29 juin 2011

STAGE D ADAPTATION PROGRAMME DE STAGE. Adopté par le Comité exécutif le 29 juin 2011 STAGE D ADAPTATION DES INFIRMIÈRES DIPLÔMÉES EN FRANCE VISÉES PAR L ARRANGEMENT SUR LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES (ARM) FRANCE-QUÉBEC PROGRAMME DE STAGE Adopté par le Comité

Plus en détail

Lois et règlements LPSR : champ d application et actes autorisés

Lois et règlements LPSR : champ d application et actes autorisés OUVRAGE DE RÉFÉRENCE Lois et règlements LPSR : champ d application et actes autorisés Table des matières Introduction 3 L énoncé sur le champ d application 3 L énoncé sur le champ d application de la profession

Plus en détail

La capacité légale de l infirmière auxiliaire. Champ de pratique et activités réservées en vertu de la loi 90

La capacité légale de l infirmière auxiliaire. Champ de pratique et activités réservées en vertu de la loi 90 La capacité légale de l infirmière auxiliaire Champ de pratique et activités réservées en vertu de la loi 90 Remarques au lecteur Ce document présente des informations destinées aux infirmières et infirmiers

Plus en détail

OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS

OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS Adele Ferrante, inf., M.Sc.(A). Directrice des soins infirmiers Dr Irwin Kuzmarov M.D. FRCS Directeur

Plus en détail

Annexes Convention Collective Nationale du 31 octobre 1951 Edition de juin 2014

Annexes Convention Collective Nationale du 31 octobre 1951 Edition de juin 2014 II Annexes 132 133 1 Filière : Logistique Cadres - Regroupement 4.6 2 Filière : Logistique Cadres - Regroupement 4.6 3 Filière : Logistique Cadres - Regroupement 4.6 4 Filière : Logistique Cadres - Regroupement

Plus en détail

INFORMATION A08-CF-I-D7

INFORMATION A08-CF-I-D7 INFORMATION A08-CF-I-D7 D7 SECTEURS TÂCHE ET ORGANISATION DU TRAVAIL ET RELATIONS DE TRAVAIL Rôles, tâches, fonctions et responsabilités des professionnelles en soins : quel en est le portrait en 2008?

Plus en détail

Journée d étude des leaders en soins infirmiers

Journée d étude des leaders en soins infirmiers Journée d étude des leaders en soins infirmiers Région : Abitibi-Témiscamingue Date : 10 mai 2012 Rouyn-Noranda Geneviève Ménard, M. Sc. inf., M. Sc. (Adm. de la santé) Directrice-conseil Direction, Affaires

Plus en détail

Responsabilité en milieu clinique : PTI Lucette Robert

Responsabilité en milieu clinique : PTI Lucette Robert Responsabilité en milieu clinique : PTI Lucette Robert 09/06/2014 1 Table ronde PTI L infirmière face au patient Révision du cadre légal Réforme du Code des professions Responsabilités et devoirs déontologiques

Plus en détail

Loi modifiant le Code des professions dans le domaine de la santé mentale et des relations humaines. Impacts sur la pratique des infirmières

Loi modifiant le Code des professions dans le domaine de la santé mentale et des relations humaines. Impacts sur la pratique des infirmières Loi modifiant le Code des professions dans le domaine de la santé mentale et des relations humaines Des compétences professionnelles partagées en santé mentale et en relations humaines : la personne au

Plus en détail

Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée

Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée Marie-Josée Béliveau, inf. Gaétane Boucher, inf. B. Sc. Monique Bourque, inf. M.A. Carole Brousseau, inf. B. Sc.

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

NOMENCLATURE DES TITRES D EMPLOI, DES LIBELLÉS, DES TAUX ET DES ÉCHELLES DE SALAIRE DE L INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC

NOMENCLATURE DES TITRES D EMPLOI, DES LIBELLÉS, DES TAUX ET DES ÉCHELLES DE SALAIRE DE L INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC NOMENCLATURE DES TITRES D EMPLOI, DES LIBELLÉS, DES TAUX ET DES ÉCHELLES DE SALAIRE DE L INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC À PARTIR DU 1 ER AVRIL 2010 DISPOSITIONS GÉNÉRALES La présente nomenclature

Plus en détail

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession Position adoptée par Conseil national de l Ordre des infirmiers le 14 septembre 2010 Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Plus en détail

Le Réseau Conseil Interdisciplinaire du Québec. Formations offertes 14 en établissement

Le Réseau Conseil Interdisciplinaire du Québec. Formations offertes 14 en établissement Le Réseau Conseil Interdisciplinaire du Québec Formations offertes 14 en établissement Le Réseau conseil Interdisciplinaire du Québec Le Réseau conseil a été créé en 1994. Il se distingue des firmes habituelles

Plus en détail

Vers la profession infirmière

Vers la profession infirmière pa r c o u r s à s u i v r e p o u r a c c é d e r à l a p r o f e s s i o n i n f i r m i è r e Vers la profession infirmière La profession infirmière est une profession d avenir. Par son caractère scientifique,

Plus en détail

Introduire les pratiques avancées en France: contribution du master en sciences cliniques infirmières

Introduire les pratiques avancées en France: contribution du master en sciences cliniques infirmières Conférence de l IUFRS Université de Lausanne 18 décembre 2012 Introduire les pratiques avancées en France: contribution du master en sciences cliniques infirmières C.Debout,, Inf, PhD Département des Sciences

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Initier l application de fluticasone (Flovent) lors d une réaction inflammatoire suite à l application du timbre transdermique de Rivastigmine (Exelon). NUMÉRO : 1.34

Plus en détail

Projet : Équipe de consultation infirmière de proximité

Projet : Équipe de consultation infirmière de proximité Projet : Équipe de consultation infirmière de proximité Récipiendaire de la subvention de la Fondation de l OIIQ Présenté au 16 e Colloque de l Ordre régional des infirmières et infirmiers de Laurentides/Lanaudière

Plus en détail

INFIRMIÈRE AUXILIAIRE

INFIRMIÈRE AUXILIAIRE Direction des services d hébergement Description de fonction INFIRMIÈRE AUXILIAIRE SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ, CHEFS D ACTIVITÉS, INFIRMIÈRE EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Thérapie de remplacement de la nicotine. PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Pharmaciens Ordonnance visant à initier des mesures thérapeutiques. NUMÉRO

Plus en détail

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS TITRE Dépistage et évaluation de la douleur - Hospitalier DÉFINITION RSI.006 Février 2008 Page 1 de 6 La douleur étant une donnée subjective, seul le résident peut signifier sa douleur. Si un usager exprime

Plus en détail

Le processus d inspection professionnelle du CSSS du Sud de Lanaudière: Une expérience enrichissante

Le processus d inspection professionnelle du CSSS du Sud de Lanaudière: Une expérience enrichissante Le processus d inspection professionnelle du CSSS du Sud de Lanaudière: Une expérience enrichissante Marilou Dionne, inf. M.Sc. Conseillère clinicienne en soins infirmiers Manon Allard, inf. M.Sc. Coordonnatrice

Plus en détail

QUEL EST LE METIER DE LA PUERICULTRICE?

QUEL EST LE METIER DE LA PUERICULTRICE? PUERICULTRICE QUEL EST LE METIER DE LA PUERICULTRICE? L infirmière puéricultrice ou l infirmier puériculteur est un infirmier spécialisé qui exerce des activités de soin et d éducation dans les établissements

Plus en détail

CAHIER DE L ÉTUDIANT 180.A0 SOINS INFIRMIERS POUR APPRENDRE AMOS - ROUYN-NORANDA - VAL-D OR ROUYN-NORANDA - VAL-D OR

CAHIER DE L ÉTUDIANT 180.A0 SOINS INFIRMIERS POUR APPRENDRE AMOS - ROUYN-NORANDA - VAL-D OR ROUYN-NORANDA - VAL-D OR CAHIER DE L ÉTUDIANT SOINS INFIRMIERS 180.A0 POUR APPRENDRE AMOS - ROUYN-NORANDA - VAL-D OR ROUYN-NORANDA - VAL-D OR Ce Cahier de programme de l étudiant ainsi que les plans de cours sont des documents

Plus en détail

LES ÉVALUATIONS RELIÉES À L IDENTIFICATION DES TROUBLES ACTIVITÉS 3.6.1 3.6.2 3.6.3

LES ÉVALUATIONS RELIÉES À L IDENTIFICATION DES TROUBLES ACTIVITÉS 3.6.1 3.6.2 3.6.3 Des compétences professionnelles partagées en santé mentale et en relations humaines: la personne au premier plan LES ÉVALUATIONS RELIÉES À L IDENTIFICATION DES TROUBLES ACTIVITÉS 3.6.1 3.6.2 3.6.3 LES

Plus en détail

Organisation du travail 2 PTI. Plan thérapeutique infirmier. Un nouveau levier syndical : le PTI

Organisation du travail 2 PTI. Plan thérapeutique infirmier. Un nouveau levier syndical : le PTI Organisation du travail 2 PTI Plan thérapeutique infirmier Un nouveau levier syndical : le PTI brochure s adresse aux équipes locales de la FIQ. Elle a été réalisée par le service Communication- Information

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE DE L ANACPNL CODE D ÉTHIQUE DES INTERVENANTS EN PNL

CODE D ÉTHIQUE DE L ANACPNL CODE D ÉTHIQUE DES INTERVENANTS EN PNL CODE D ÉTHIQUE DE L ANACPNL CODE D ÉTHIQUE DES INTERVENANTS EN PNL 2012-2013 CODE D ÉTHIQUE DE L ANACPNL CODE D ÉTHIQUE DES INTERVENANTS EN PNL CHAPITRE I ENGAGEMENTS ET RESPONSABILITÉS ENVERS LE PUBLIC

Plus en détail

Article 4311-1 : Champ des soins infirmiers : Définition de l exercice professionnel Analyse Organisation. intègrent la Qualité des soins

Article 4311-1 : Champ des soins infirmiers : Définition de l exercice professionnel Analyse Organisation. intègrent la Qualité des soins DECRET 2004-802 du 29 juillet 2004 relatif aux parties IV et V Professions de santé (Parties Réglementaires) du Code de Santé Publique Livre III Auxiliaires médicaux. Titre 1 er : Profession d infirmier

Plus en détail

CCRPS CONSEIL CONSULTATIF DE REGLEMENTATION DES

CCRPS CONSEIL CONSULTATIF DE REGLEMENTATION DES Sommaire 1 CCRPS CONSEIL CONSULTATIF DE REGLEMENTATION DES PROFESSIONS DE LA SANTÉ CONSEIL À LA MINISTRE DE LA SANTÉ Naturopathie Janvier 2001 Sommaire 2 Sommaire Historique des avis En mars 1994, le ministère

Plus en détail

AFFICHAGE SPÉCIAL - 3 JOURS SEULEMENT SITUATION PARTICULIÈRE Concours 2014-27

AFFICHAGE SPÉCIAL - 3 JOURS SEULEMENT SITUATION PARTICULIÈRE Concours 2014-27 AFFICHAGE SPÉCIAL - 3 JOURS SEULEMENT SITUATION PARTICULIÈRE 2014-27 DESCRIPTION DU TITRE D EMPLOI SECRÉTAIRE MÉDICALE 5322 Personne qui assiste un ou des médecins ou des professionnels ou une équipe de

Plus en détail

14-10-14 CD/12. 1161 répondants 1098 OUI 31 NON

14-10-14 CD/12. 1161 répondants 1098 OUI 31 NON 14-10-14 CD/12 1161 répondants 1098 OUI 31 NON Une convention établie sur 5 ans plutôt que sur 3 ans pourrait être proposée. Cette demande est raisonnable et on y tient (pas trop négocier à la baisse).

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LE PERMIS DE PSYCHOTHÉRAPEUTE

RÈGLEMENT SUR LE PERMIS DE PSYCHOTHÉRAPEUTE Code des professions (chapitre C-26, a. 187.1, 187.3.1 et 187.3.2) SECTION I DÉLIVRANCE DU PERMIS DE PSYCHOTHÉRAPEUTE 1. Le Conseil d'administration de l'ordre professionnel des psychologues du Québec

Plus en détail

L Examen clinique dans la pratique infirmière. Clément Zappa

L Examen clinique dans la pratique infirmière. Clément Zappa L Examen clinique dans la pratique infirmière Clément Zappa Objectifs valoriser le rôle propre infirmier re-qualifier la définition du rôle propre infirmier et des compétences ou activités afférentes permettre

Plus en détail

Fiche de poste Infirmier

Fiche de poste Infirmier Fiche de poste Infirmier Description du métier 1 Activités principales Pratiquer des soins infirmiers en direction des personnes âgées dépendantes pour maintenir un état de santé satisfaisant et prévenir

Plus en détail

Chapitre 1 Profession infirmière

Chapitre 1 Profession infirmière Profession infirmière Chapitre 1 Profession infirmière Présentations Héritière d un modèle religieux et soumis au modèle médical, la profession infirmière a fortement évolué au cours du siècle dernier

Plus en détail

FILIERE SANITAIRE ET SOCIALE

FILIERE SANITAIRE ET SOCIALE ANNEXE III - 1 FILIERE SANITAIRE ET SOCIALE SECTEUR SOCIAL CADRES D EMPLOIS DE DETACHEMENT CONDITIONS A REMPLIR PIECES A FOURNIR CONSEILLER SOCIO-EDUCATIF Peuvent être détachés dans le cadre d emplois

Plus en détail

Stage obligatoire de médecine familiale à l externat

Stage obligatoire de médecine familiale à l externat Stage obligatoire de médecine familiale à l externat Cours MMD3507 Le stage obligatoire de médecine familiale à l externat n exige pas de stage préalable. Il peut donc prendre à chacune des périodes dans

Plus en détail

Évaluation des apprentissages en formation professionnelle

Évaluation des apprentissages en formation professionnelle Évaluation des apprentissages en formation professionnelle L évaluation des apprentissages fait partie intégrante de l enseignement. L APEQ vous propose ici un document qui devrait vous permettre de clarifier

Plus en détail

NOMENCLATURE DES TITRES D'EMPLOI, DES LIBELLÉS, DES TAUX ET DES ÉCHELLES DE SALAIRE DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX À PARTIR DU

NOMENCLATURE DES TITRES D'EMPLOI, DES LIBELLÉS, DES TAUX ET DES ÉCHELLES DE SALAIRE DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX À PARTIR DU NOMENCLATURE DES TITRES D'EMPLOI, DES LIBELLÉS, DES TAUX ET DES ÉCHELLES DE SALAIRE DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX À PARTIR DU 1er AVRIL 2010 Ministère de la Santé et des Services socix

Plus en détail

DROIT DE PRESCRIRE 2015-05-19 V E R S U N M E I L L E U R A C C È S A U X S O I N S D E S A N T É. Sondage confié à la firme CROP par l OIIQ (2013)

DROIT DE PRESCRIRE 2015-05-19 V E R S U N M E I L L E U R A C C È S A U X S O I N S D E S A N T É. Sondage confié à la firme CROP par l OIIQ (2013) DROIT DE PRESCRIRE V E R S U N M E I L L E U R A C C È S A U X S O I N S D E S A N T É Christine Tremblay, infirmière PhD. Clinique de santé sexuelle et reproductive CLSC (Alma) CIUSSSS Saguenay-Lac-St-Jean

Plus en détail

AVIS JURIDIQUE ENCADREMENT LÉGAL DE LA PSYCHOTHÉRAPIE PAR LE SYSTÈME PROFESSIONNEL QUÉBÉCOIS. AVIS préparé par :

AVIS JURIDIQUE ENCADREMENT LÉGAL DE LA PSYCHOTHÉRAPIE PAR LE SYSTÈME PROFESSIONNEL QUÉBÉCOIS. AVIS préparé par : AVIS JURIDIQUE ENCADREMENT LÉGAL DE LA PSYCHOTHÉRAPIE PAR LE SYSTÈME PROFESSIONNEL QUÉBÉCOIS AVIS préparé par : Me Anne-Marie Veilleux, avocate T.C.F., psychothérapeute 22 mai 2014 1 Société Québécoise

Plus en détail

La collaboration avec les prestataires de soins non réglementés

La collaboration avec les prestataires de soins non réglementés DIRECTIVE PROFESSIONNELLE La collaboration avec les prestataires de soins non réglementés Mise à jour : 2013 Table des matières Introduction 3 Responsabilités générales des infirmières qui collaborent

Plus en détail

L interdisciplinarité de la CRI-U pour

L interdisciplinarité de la CRI-U pour L interdisciplinarité de la CRI-U pour les parents et les enfants! Par Véronique Bossé, Inf. cl. Alicja Bedkowska, Md Geneviève Thibault-Gervais, IPS-PL Plan de la présentation Conflits d intérêts des

Plus en détail

SOINS DE PREMIÈRE LIGNE

SOINS DE PREMIÈRE LIGNE AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QUESTIONNAIRE PRÉPARATOIRE À LA VISITE D AGRÉMENT DU PROGRAMME SEPTEMBRE 2011 Ordre des infirmières

Plus en détail

Qualité et sécurité des soins Rôle de la direction des soins infirmiers- au Québec

Qualité et sécurité des soins Rôle de la direction des soins infirmiers- au Québec Qualité et sécurité des soins Rôle de la direction des soins infirmiers- au Québec Josée F. Breton, B.Sc.inf., MBA, Conseillère senior en organisation des soins et du travail, Direction des soins infirmiers

Plus en détail

GUIDE DE L ERGOTHÉRAPEUTE

GUIDE DE L ERGOTHÉRAPEUTE Février 2004 GUIDE DE L ERGOTHÉRAPEUTE Application de la Loi modifiant le Code des professions et d autres dispositions législatives dans le domaine de la santé (Projet de loi n o 90, sanctionné) Guide

Plus en détail

XVII e Colloque des CII-CIR 2012 Montréal Le 2 mai 2012. Carl-Ardy Dubois, PhD Danielle D Amour, inf. PhD

XVII e Colloque des CII-CIR 2012 Montréal Le 2 mai 2012. Carl-Ardy Dubois, PhD Danielle D Amour, inf. PhD XVII e Colloque des CII-CIR 2012 Montréal Le 2 mai 2012 Carl-Ardy Dubois, PhD Danielle D Amour, inf. PhD Comprendre, à partir de résultats de recherche, la valeur ajoutée d une pratique professionnelle

Plus en détail

LE TRAVAIL EN DYADE: UN ART QUI S APPRIVOISE!

LE TRAVAIL EN DYADE: UN ART QUI S APPRIVOISE! LE TRAVAIL EN DYADE: UN ART QUI S APPRIVOISE! Présentation au XVII e Colloque des CII-CIR Montréal, le 2 Mai 2012 Josée F. Breton, Inf., B. Sc., MBA, conseillère en organisation des soins et du travail

Plus en détail

Un centre d excellence : un leader en matière de qualité et de continuité des soins et des services pour notre population et nos partenaires.

Un centre d excellence : un leader en matière de qualité et de continuité des soins et des services pour notre population et nos partenaires. Guide des services À conserver pour votre prochaine visite Un centre d excellence : un leader en matière de qualité et de continuité des soins et des services pour notre population et nos partenaires.

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015 C1_PAuton-CSSS2M_Layout 1 11-04-19 11:35 Page 1 PLAN D AFFAIRES Personnes en perte d autonomie 2010-2015 Ce document a été produit à la suite des rencontres du comité de pilotage du Plan d affaires de

Plus en détail

Définition de la directive 3. Le recours aux ordres médicaux 3. Le contenu de la directive 3. La préparation d une directive 3

Définition de la directive 3. Le recours aux ordres médicaux 3. Le contenu de la directive 3. La préparation d une directive 3 DIRECTIVE PROFESSIONNELLE Les directives Table des matières Définition de la directive 3 Le recours aux ordres médicaux 3 Le contenu de la directive 3 La préparation d une directive 3 Les politiques qui

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Bourse «Avenir Recherche & Soins»

CAHIER DES CHARGES Bourse «Avenir Recherche & Soins» CAHIER DES CHARGES Bourse «Avenir Recherche & Soins» La Bourse Mutualiste pour la Recherche Infirmière et Paramédicale LE CONTEXTE GÉNÉRAL La recherche infirmière et paramédicale - c est-à-dire l étude

Plus en détail

Amélioration continue de sa compétence professionnelle

Amélioration continue de sa compétence professionnelle Amélioration continue de sa compétence professionnelle En quatre étapes Développer son portfolio professionnel de formation continue pour assurer à la population des soins et services sécuritaires et de

Plus en détail

Retour d une expérience de stage interprofessionnel

Retour d une expérience de stage interprofessionnel Retour d une expérience de stage interprofessionnel Leopoldo Lucarelli, Physiothérapeute praticien formateur Marie Nicod, Infirmière praticienne formatrice Département de Médecine Lausanne, le 8 novembre

Plus en détail

VOTRE RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE EN UN COUP D ŒIL

VOTRE RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE EN UN COUP D ŒIL VOTRE RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE EN UN COUP D ŒIL Contrat X9999 Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux 1 er janvier 2016 Régime d assurance collective En

Plus en détail

SST2011-10 Émis le 16 décembre 2011 À LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES AU RESPONSABLE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL

SST2011-10 Émis le 16 décembre 2011 À LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES AU RESPONSABLE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL SST2011-10 Émis le 16 décembre 2011 À LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES AU RESPONSABLE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL Objet : Un certificat d arrêt de travail émis par une infirmière praticienne

Plus en détail

Charte des compétences Basées sur les perspectives de la profession d infirmière Comité consultatif du Conseil des infirmières et infirmiers

Charte des compétences Basées sur les perspectives de la profession d infirmière Comité consultatif du Conseil des infirmières et infirmiers Annexe III Charte des compétences des infirmières Charte des compétences Basées sur les perspectives de la profession d infirmière Comité consultatif du Conseil des infirmières et infirmiers Juin 2006

Plus en détail

Information supplémentaire concernant l enregistrement du personnel - Synthèse et FAQ

Information supplémentaire concernant l enregistrement du personnel - Synthèse et FAQ Information supplémentaire concernant l enregistrement du personnel - Synthèse et FAQ 1. Synthèse Objectif : du personnel EMPLOPER recenser le nombre d ETP (rémunérés et disponibles) et le nombre de personnes,

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE LA MRC-DE-COATICOOK

ORDONNANCE COLLECTIVE CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE LA MRC-DE-COATICOOK ORDONNANCE COLLECTIVE CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE LA MRC-DE-COATICOOK ORDONNANCE COLLECTIVE ADMINISTRATION D OXYGÈNE À HAUTE CONCENTRATION EN SITUATION D URGENCE CODE DE CLASSIFICATION OC-OxygèneSituatinUrgente

Plus en détail

L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE!

L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE! L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE! Marie-Ève Poitras, inf. M.Sc. Infirmière clinicienne UMF Chicoutimi Mélissa Lavoie, inf. M.Sc. Infirmière clinicienne,

Plus en détail

Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée?

Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée? Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée? Hélène Le Brun, conseillère septembre 2007 D-11815 Centrale des syndicats du Québec

Plus en détail

Liste des éléments de données de la Base de données sur les infirmières et infirmiers réglementés

Liste des éléments de données de la Base de données sur les infirmières et infirmiers réglementés septembre 2013 Liste des éléments de données de la infirmières et Les documents énumérés dans la présente liste ont été adaptés à partir du Dictionnaire des données et manuel de traitement de la 2013.

Plus en détail

La charte des professionnels de la. Maison de Retraite Debrou

La charte des professionnels de la. Maison de Retraite Debrou La charte des professionnels de la Maison de Retraite Debrou M A I S O N D E R E T R A I T E D E B R O U 3 rue debrou, 37 300 Joué les Tours Téléphone: 02.47.68.41.41 Télécopie: 02.47.68.41.55 Site internet:

Plus en détail

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS RS-004 RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS TITRE : UTILISATION D UNE CONTENTION CHEZ UN USAGER/RÉSIDENT AU CSSS PIERRE-BOUCHER Élaborée par France Camiré, conseillère cadre en soins infirmiers, centres d hébergement

Plus en détail

Liste de controle. Composer avec l arthrite et les troubles musculosquelettiques persistants au travail

Liste de controle. Composer avec l arthrite et les troubles musculosquelettiques persistants au travail Liste de controle Composer avec l arthrite et les troubles musculosquelettiques persistants au travail GUIDE À L INTENTION DES EMPLOYEURS, DES EMPLOYÉS ET DES FOURNISSEURS DE SOINS DE SANTÉ Articulations

Plus en détail

SEMENT DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX. e des matières. Table des matières

SEMENT DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX. e des matières. Table des matières SEMENT DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX e des matières CODE D ÉTHIQUE Table des matières JANVIER 2013 TABLE DES MATIERES PRÉAMBULE 3 Pourquoi un code d éthique? 3 À qui s adresse le code d éthique? 3 LA

Plus en détail

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien,

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien, Direction des Ressources Humaines PSYCHOLOGUE J PSYCHOLOGUE A LA CELLULE ACCUEIL FAMILIAL ET MISSION ADOPTION POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction

Plus en détail

PRÉVENIR POUR PRÉSERVER LA SANTÉ PSYCHOLOGIQUE: UNE INTERVENTION SUR DIFFÉRENTS FRONTS ET NIVEAUX

PRÉVENIR POUR PRÉSERVER LA SANTÉ PSYCHOLOGIQUE: UNE INTERVENTION SUR DIFFÉRENTS FRONTS ET NIVEAUX PRÉVENIR POUR PRÉSERVER LA SANTÉ PSYCHOLOGIQUE: UNE INTERVENTION SUR DIFFÉRENTS FRONTS ET NIVEAUX Roland FOUCHER Docteur en psychologie du travail et des organisations Président 2012-2013, Société québécoise

Plus en détail

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS ACTIVITÉ CLINIQUE : Administration des médicaments par les non professionnels 1. DÉFINITIONS : Activités règlementées : Activités pratiquées uniquement

Plus en détail

Divulgation conflit d intérêt

Divulgation conflit d intérêt Cette présentation a été effectuée le 24 novembre 2014 au cours de la journée «Les communautés de pratique : partager efficacement pour mieux collaborer» dans le cadre des 18es Journées annuelles de santé

Plus en détail