L évolution des rôles en soins infirmiers. Un changement à s approprier

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L évolution des rôles en soins infirmiers. Un changement à s approprier"

Transcription

1 L évolution des rôles en soins infirmiers Un changement à s approprier

2 Les formateurs Louise Leduc Coordonnatrice du développement clinique de la pratique en soins infirmiers, DPSSS-DSI Stéphane Gagnon Président syndicat FIQ Lanaudière Nord Nathalie Blais Présidente CII, CSSSNL Sylvie Lachapelle Représentante CIIA, CSSSNL Antoine Daudelin-Guénette Intervenant en santé psychologique, DRH

3 Durée : 2 heures Modules : Conclusion Déroulement 1. L évolution des rôles : pourquoi? - Louise Leduc 2. Responsable ou non de certaines de nos conditions de travail? - Stéphane Gagnon 3. Notre champ de pratique, le connaissons-nous? - Nathalie Blais et Sylvie Lachapelle 4. Et moi là-dedans! - Antoine Daudelin-Guénette

4 À la fin de cette rencontre, chaque participant sera en mesure d identifier une raison qui est sensée pour lui et qui explique pourquoi l évolution des rôles est un incontournable.

5

6 Module 1 Pourquoi les rôles ont-ils évolué?

7 À la fin de la présentation, vous serez en mesure d identifier un ou plusieurs facteurs qui ont contribué à l évolution des rôles des professionnels en soins infirmiers.

8 Si on commençait par le début : Castonguay Neveu Population jeune (1961 : 5,8 % de la population a plus de 65 ans) Pas de pénurie de personnel Prospérité économique Soins de santé/pour problèmes aigus

9 Que s est-il passé depuis? Révolution technologique Recherche en santé Changement des habitudes de vie Amélioration de l ensemble des déterminants de la santé de la longévité et de la qualité de vie

10 Qu est-ce que cela change de vivre mieux et plus vieux? Nouvelles générations ans Nouveaux problèmes de santé Nouveaux enjeux Autres réalités économique et sociale

11 Enjeux actuels du système de santé Vieillissement de la population Pénurie des ressources Enjeux économiques Besoins de soins et services de santé de la population sont grandissants Complexité des soins

12 Sommes-nous capables de faire face aux nouveaux enjeux?

13 Des changements que l on aurait cru impossibles et pourtant

14 Comment relever les nouveaux défis?

15 Soigner aujourd hui Un nouveau moyen a été mis à notre disposition : Loi 90

16 Projet de loi 90 (2002) Diététicienne Orthophoniste Audiologiste Physiothérapeute Ergothérapeute Infirmière auxiliaire Infirmière Technologiste médical Inhalothérapeute On n est pas les seules à voir son rôle changer!

17 La transformation des rôles et l équipe soignante Le cœur du changement : activités réservées et activités partagées PARTAGÉES PARTAGÉES MD INF. INF INF. AUX. Réservées PARTAGÉES INF. AUX. Aide Soignant

18 L acte réservé c est pourquoi on existe. C est ce qui nous distingue d un autre professionnel.

19 Une organisation du travail de l équipe soignante : 80 % d activités réservées 20 % d activités partagées

20 Conséquences de ce changement pour tous : Accepter et cesser de faire des activités que d autres peuvent faire quand cela est possible. Apprendre et faire les nouvelles activités qui me sont confiées.

21 La transformation des rôles au CSSSNL, c est : Réorganisation du travail des équipes en soins infirmiers, de manière à miser sur l utilisation du plein potentiel des compétences de chacun en s appuyant sur les lois professionnelles.

22 Le statu quo est-il à risque? Reconnaissance professionnelle? Négociation des conditions de travail? Responsabilité professionnelle? Bonheur au travail?

23 Conclusion module 1 Déjà plus de 10 ans écoulés depuis l adoption du projet de loi 90. Il y a toujours un écart entre ce qui est dicté par la loi 90 et la réalité. L évolution des rôles des soignants, un incontournable!

24 Y a-t-il plus de risques à plonger qu à ne pas plonger?

25 Module 2 Responsable ou non de certaines de nos conditions de travail?

26 Mon objectif : Comprendre de quelle façon l évolution des rôles en soins infirmiers aura des impacts positifs sur les revendications syndicales nationales.

27 Je plonge? Ou pas

28 Rôles Responsabilités Pouvoir d améliorer les conditions de travail

29 Libellé des titres d emploi Le salaire

30 Libellé des titres d emploi Permet de différencier les titres d emploi dans le cadre de la dispensation des soins : Le rôle Les responsabilités Les limites légales et professionnelles

31 Garde-malade diplômée 1917

32 Garde-malade enregistrée 1920

33 Infirmière autorisée 1946

34 Infirmière autorisée Infirmière auxiliaire 1950

35 Infirmière autorisée Infirmière auxiliaire Puéricultrice Infirmière diplômée Infirmière non autorisée Infirmière de service général Chef d équipe ou de section Monitrice Institutrice Assistante-hospitalière 1969

36 Infirmière autorisée Infirmière auxiliaire Puéricultrice Infirmière diplômée Infirmière non autorisée Infirmière de service général Chef d équipe ou de section Monitrice Institutrice Assistante-hospitalière Assistante infirmière-chef 1971

37 Infirmière autorisée Infirmière auxiliaire Puéricultrice Infirmière diplômée Infirmière non autorisée Candidate à l exercice de la profession d infirmière Infirmière de service général Chef d équipe ou de section Monitrice Assistante infirmière-chef Infirmière-chef adjointe 1975

38 Infirmière autorisée Infirmière auxiliaire Puéricultrice Infirmière diplômée Candidate à l exercice de la profession d infirmière Infirmière de service général Chef d équipe ou de section Monitrice Assistante infirmière-chef Infirmière-chef adjointe 1979

39 Infirmière autorisée Infirmière auxiliaire Puéricultrice Candidate à l exercice de la profession d infirmière Chef d équipe Monitrice Assistante infirmière-chef 1983

40 Infirmière autorisée Infirmière auxiliaire Puéricultrice Candidate à l exercice de la profession d infirmière Chef d équipe Monitrice Assistante infirmière-chef Infirmière bachelière 1989

41 Infirmière autorisée Infirmière auxiliaire Puéricultrice Candidate à l exercice de la profession d infirmière Infirmière-chef d équipe Infirmière monitrice Assistante infirmière-chef Assistante du supérieur immédiat Infirmière bachelière Externe en soins infirmiers Infirmière clinicienne Infirmière clinicienne assistante infirmière-chef Infirmière clinicienne assistante du supérieur immédiat Conseillère en soins infirmiers Infirmière praticienne spécialisée Candidate infirmière praticienne spécialisée Infirmière première assistante en chirurgie Infirmière auxiliaire chef d équipe Infirmière auxiliaire assistante chef d équipe 2006

42 Infirmière autorisée Infirmière auxiliaire Puéricultrice Candidate à l exercice de la profession d infirmière Infirmière-chef d équipe Infirmière monitrice Assistante infirmière-chef Assistante du supérieur immédiat Externe en soins infirmiers Infirmière clinicienne Infirmière clinicienne assistante infirmière-chef Infirmière clinicienne assistante du supérieur immédiat Conseillère en soins infirmiers Infirmière praticienne spécialisée Candidate infirmière praticienne spécialisée Infirmière première assistante en chirurgie Infirmière auxiliaire chef d équipe Infirmière auxiliaire assistante chef d équipe Infirmière en dispensaire 2011

43

44

45 L infirmière auxiliaire planifie, dispense et évalue l enseignement aux usagers et à leurs proches.

46 L infirmière

47 L infirmière assume la responsabilité d un ensemble de soins infirmiers en fonction des besoins bio-psycho-sociaux.

48

49 L infirmière participe à la réalisation d un ensemble de soins infirmiers en collaboration avec l équipe de soins.

50 L infirmière auxiliaire

51 L infirmière clinicienne identifie les besoins et les interventions nécessitant une coordination de services.

52 Et la conseillère en soins

53 L infirmière clinicienne est responsable de la conception, la diffusion, l évaluation et la révision des programmes de formation, d orientation et d amélioration de la qualité des soins et des activités professionnelles et des programmes.

54 Conseillère en soins

55 L infirmière en dispensaire fait des évaluations des usagers qui permettent au médecin d effectuer à distance un diagnostic et de déterminer les interventions appropriées.

56

57 L infirmière Assume la responsabilité d un ensemble de soins. Évalue l état de santé de l usager. Assure la réalisation du plan de soins et de traitements infirmiers. Planifie, dispense et évalue l enseignement aux usagers, à leurs proches et à des groupes de personnes.

58 L infirmière auxiliaire Participe à la réalisation d un ensemble de soins. Contribue à l évaluation de l état de santé. Participe à l enseignement aux usagers et à leurs proches.

59 L infirmière clinicienne Conçoit, applique et évalue les programmes de soins. Assure la coordination des services. Adapte et participe au développement des outils cliniques. Rôle consultatif auprès de ses collègues.

60 Conseillère en soins infirmiers Conseille l établissement sur des questions relatives aux soins infirmiers. Conçoit, implante, évalue et révise des programmes de la qualité des soins et des activités professionnelles et des programmes de prévention des infections.

61

62 Des libellés de titres d emploi plus précis et mieux adaptés à la réalité des professionnelles

63 Des revendications salariales évaluées proportionnellement au niveau de responsabilités professionnelles réelles des professionnelles en soins

64 Des conditions de travail mieux adaptées à la charge réelle de travail

65 L équité salariale

66 4 Facteurs d évaluation des emplois 1. Efforts 2. Qualification 3. Conditions de travail 4. Responsabilités

67 Évènements d ajustements Mise à jour et création de nouveaux titres d emploi Modification aux exigences des ordres professionnels Modification au Code des professions Augmentations salariales

68 Les résultats Correction des écarts et des disparités salariales Positionnement des échelles de salaire

69 Résumons

70 Confusion des rôles Conception différente de la profession Résultats de la démarche d équité salariale

71 Cette confusion dans les rôles se traduit par des définitions d emploi plutôt vagues et souvent imprécises.

72 Donc, si chacune assume davantage le rôle et les responsabilités pour lesquels elles sont compétentes, la prochaine démarche d évaluation des emplois devrait, en principe, être vraiment plus concluante, C est ce que nous nous souhaitons!

73 La question ne se pose plus!

74 À défaut de suivre cette évolution, l essence même du rôle de chaque professionnelle risque d être modifié, voire même oublié à tout jamais et remplacé par d autres titres d emploi.

75 Module 3 Notre champ de pratique, le connaissons-nous?

76 Dans la définition des champs professionnels : est-ce que l infirmière est responsable de l infirmière auxiliaire?

77 Petit exercice

78 Selon vous? Évaluer la condition physique et mentale d une personne symptomatique

79 Le contrôle et l accès à l armoire des narcotiques

80 Initier des mesures diagnostiques et des traitements selon une prescription.

81 Contribuer à l évaluation de l état de santé d une personne et la réalisation du plan thérapeutique infirmier (PTI).

82 L exercice infirmier consiste à évaluer l état de santé d une personne, à déterminer et à assurer la réalisation du PTI, à prodiguer les soins, les traitements infirmiers et médicaux dans le but de maintenir la santé, de la rétablir et de prévenir la maladie ainsi que de fournir les soins palliatifs.

83 Les infirmières ont 14 activités exclusives C est ce qui me distingue!

84 Évaluer la condition physique et mentale d une personne symptomatique. Exercer une surveillance clinique de la condition des personnes dont l état de santé présente des risques, incluant le monitorage et les ajustements du PTI. Déterminer le plan de traitement relié aux plaies, aux altérations de la peau et des téguments et prodiguer les soins qui s y rattachent. Appliquer les techniques invasives. Contribuer au suivi de la grossesse, à la pratique des accouchements et au suivi post natal. Effectuer le suivi infirmier des personnes présentant des problèmes de santé complexes. Administrer et ajuster des médicaments ou d autres substances lorsqu ils font l objet d une ordonnance.

85 Procéder à la vaccination dans le cadre d une activité découlant de l application de la Loi sur la santé publique. Mélanger des substances en vue de compléter la préparation d un médicament, selon une ordonnance. Décider de l utilisation des mesures de contention. Effectuer et ajuster les traitements médicaux selon une ordonnance. Initier des mesures diagnostiques et thérapeutiques, selon une ordonnance. Initier des mesures diagnostiques à des fins de dépistage, dans le cadre d une activité découlant de l application de la Loi sur la santé publique (2001, chapitre 60). Effectuer des examens et des tests diagnostiques invasifs, selon une ordonnance.

86 L infirmière auxiliaire contribue à l évaluation de l état de santé d une personne, à la réalisation du plan de soins et du PTI. Elle prodigue des soins et des traitements infirmiers et médicaux dans le but de maintenir la santé, de la rétablir et prévenir la maladie et fournir des soins palliatifs.

87 C est ce qui me distingue! Les infirmières auxiliaires ont 9 activités réservées

88 Appliquer des mesures invasives d entretien du matériel thérapeutique. Effectuer des prélèvements selon une ordonnance. Prodiguer des soins et des traitements reliés aux plaies, aux altérations de la peau et des téguments selon une ordonnance ou selon le plan de traitement infirmier. Observer l état de conscience d une personne et surveiller les signes neurologiques. Mélanger des substances en vue de compléter la préparation d un médicament, selon une ordonnance.

89 Administrer, par des voies autres que la voie intraveineuse, des médicaments ou d autres substances lorsqu'ils font l objet d une ordonnance. Contribuer à la vaccination dans le cadre d une activité découlant de l application de la Loi sur la santé publique. Introduire un instrument ou un doigt, selon une ordonnance, au-delà du vestibule nasale, des grandes lèvres, du méat urinaire, de la marge de l anus ou dans une ouverture artificielle du corps humain. Introduire un instrument, selon une ordonnance, dans une veine périphérique à des fins de prélèvement lorsqu une attestation de formation lui est délivrée par l Ordre dans le cadre d un règlement pris en application du paragraphe 0 de l article 94.

90

91 Ce que l on observe! Activité réservée Activité partagée Activité réservée Activité partagée En dehors de son champs de pratique

92 Les enjeux!

93 Ne pas CONNAÎTRE son champ de pratique Tout le monde fait ce qu il veut Confusion dans les rôles Problèmes dans le climat de travail

94 On peut connaître mais ne pas ACCEPTER! Frustrations grandissantes face aux rôles et responsabilités de chacune Épuisement professionnel, manque de motivation au travail

95 Refuser d APPRENDRE c est vouloir que le temps s arrête! Perte de crédibilité professionnelle Bris des obligations professionnelles

96 L absence de PARTICIPATION se traduit par : Perte d intérêt à l avancement de la profession Diminution de la faveur publique Perte du pouvoir d influence

97 Comment faire face aux enjeux? Connaître Accepter Apprendre Participer Garder le C A A P!

98

99 Nous avons un rêve : Travailler ensemble dans le respect de nos champs de pratique professionnelle

100

101

102 Module 4 Le changement à la ligne de départ Antoine Daudelin-Guénette, D.Ps Psychologue organisationnel Intervenant en santé psychologique, DRH, CSSSNL 6 mai 2013

103 Source image : Position de départ

104 Non Oui

105

106 GO! Source image : PSDgraphics.com

107 Source : thequietman.org

108 Salerno et Brock (2008)

109 Étape 1 De quoi ais-je le plus peur? Quelle est ma perte la plus importante si je change? Zone exclusive Zone P exclusive

110 Étape 2 Qu est-ce que j ai besoin de clarifier?

111 Changement Espace de choix Réaction Attitude Croyances paralysantes (peur) Croyances Réalistes (courage) Source : Osezchanger.com

112 Synthèse

113 Pour se ressourcer Osezchanger.com

114 Pour nous, la question ne se pose plus L aventure commence ici!

115 Nous devons faire la différence, plongeons!

Doit-on craindre une dévalorisation de la formation technique en soins infirmiers pour l avenir?

Doit-on craindre une dévalorisation de la formation technique en soins infirmiers pour l avenir? CG 08-02-29 / 011 (FEC) Doit-on craindre une dévalorisation de la formation technique en soins infirmiers pour l avenir? Document de réflexion présenté au Conseil général de la Fédération des enseignantes

Plus en détail

Nouvelles échelles salariales Incluant le PIB

Nouvelles échelles salariales Incluant le PIB Nouvelles échelles salariales Incluant le PIB Convention collective Mars 2011 Mars 2015 Note : Ce document regroupe les échelles salariales applicables aux différents titres d emploi représentés à la FIQ.

Plus en détail

DÉMARRER UNE ENTREPRISE OBLIGATIONS LÉGALES ET PROFESSIONNELLES DE L INFIRMIÈRE AUXILIAIRE

DÉMARRER UNE ENTREPRISE OBLIGATIONS LÉGALES ET PROFESSIONNELLES DE L INFIRMIÈRE AUXILIAIRE DÉMARRER UNE ENTREPRISE OBLIGATIONS LÉGALES ET PROFESSIONNELLES DE L INFIRMIÈRE AUXILIAIRE Rédaction et révision Georges Ledoux, avocat Diane Levasseur, directrice du Service des relations professionnelles

Plus en détail

INSPECTION PROFESSIONNELLE

INSPECTION PROFESSIONNELLE INSPECTION PROFESSIONNELLE INSTRUMENT DE VÉRIFICATION DE LA NORME DE DOCUMENTATION LE PLAN THÉRAPEUTIQUE INFIRMIER PRODUCTION Service des publications Sylvie Couture Chef de service Karine Méthot Adjointe

Plus en détail

GUIDE GUIDE D APPLICATION

GUIDE GUIDE D APPLICATION GUIDE GUIDE D APPLICATION de la nouvelle Loi sur les infirmières et les infirmiers et de la Loi modifiant le Code des professions et d autres dispositions législatives dans le domaine de la santé avril

Plus en détail

Le champ d exercice et les activités réservées des infirmières

Le champ d exercice et les activités réservées des infirmières Le champ d exercice et les activités réservées des infirmières Mise à jour du guide d application publié en 2003 NOTE AU LECTEUR Le Service de refonte du ministère de la Justice effectue jusqu en janvier

Plus en détail

GUIDE DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL EN SOINS INFIRMIERS. pour les centres d hébergement. Décembre 2007 Direction des soins infirmiers

GUIDE DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL EN SOINS INFIRMIERS. pour les centres d hébergement. Décembre 2007 Direction des soins infirmiers GUIDE DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL EN SOINS INFIRMIERS pour les centres d hébergement Décembre 2007 Direction des soins infirmiers CE GUIDE A ÉTÉ PRODUIT PAR L ÉQUIPE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS

Plus en détail

INFORMATION A08-CF-I-D7

INFORMATION A08-CF-I-D7 INFORMATION A08-CF-I-D7 D7 SECTEURS TÂCHE ET ORGANISATION DU TRAVAIL ET RELATIONS DE TRAVAIL Rôles, tâches, fonctions et responsabilités des professionnelles en soins : quel en est le portrait en 2008?

Plus en détail

Journée d étude des leaders en soins infirmiers

Journée d étude des leaders en soins infirmiers Journée d étude des leaders en soins infirmiers Région : Abitibi-Témiscamingue Date : 10 mai 2012 Rouyn-Noranda Geneviève Ménard, M. Sc. inf., M. Sc. (Adm. de la santé) Directrice-conseil Direction, Affaires

Plus en détail

Responsabilité en milieu clinique : PTI Lucette Robert

Responsabilité en milieu clinique : PTI Lucette Robert Responsabilité en milieu clinique : PTI Lucette Robert 09/06/2014 1 Table ronde PTI L infirmière face au patient Révision du cadre légal Réforme du Code des professions Responsabilités et devoirs déontologiques

Plus en détail

Un poste à votre mesure!

Un poste à votre mesure! Titre du poste : INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE (IPSPL) Direction : Direction des soins infirmiers Statut : Temps complet - 35 heures/semaine Quart : Jour LIBELLÉ DU TITRE D EMPLOI Personne

Plus en détail

Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée

Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée Marie-Josée Béliveau, inf. Gaétane Boucher, inf. B. Sc. Monique Bourque, inf. M.A. Carole Brousseau, inf. B. Sc.

Plus en détail

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession Position adoptée par Conseil national de l Ordre des infirmiers le 14 septembre 2010 Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

Le processus d inspection professionnelle du CSSS du Sud de Lanaudière: Une expérience enrichissante

Le processus d inspection professionnelle du CSSS du Sud de Lanaudière: Une expérience enrichissante Le processus d inspection professionnelle du CSSS du Sud de Lanaudière: Une expérience enrichissante Marilou Dionne, inf. M.Sc. Conseillère clinicienne en soins infirmiers Manon Allard, inf. M.Sc. Coordonnatrice

Plus en détail

La collaboration avec les prestataires de soins non réglementés

La collaboration avec les prestataires de soins non réglementés DIRECTIVE PROFESSIONNELLE La collaboration avec les prestataires de soins non réglementés Mise à jour : 2013 Table des matières Introduction 3 Responsabilités générales des infirmières qui collaborent

Plus en détail

GUIDE DE L ERGOTHÉRAPEUTE

GUIDE DE L ERGOTHÉRAPEUTE Février 2004 GUIDE DE L ERGOTHÉRAPEUTE Application de la Loi modifiant le Code des professions et d autres dispositions législatives dans le domaine de la santé (Projet de loi n o 90, sanctionné) Guide

Plus en détail

L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE!

L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE! L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE! Marie-Ève Poitras, inf. M.Sc. Infirmière clinicienne UMF Chicoutimi Mélissa Lavoie, inf. M.Sc. Infirmière clinicienne,

Plus en détail

LE TRAVAIL EN DYADE: UN ART QUI S APPRIVOISE!

LE TRAVAIL EN DYADE: UN ART QUI S APPRIVOISE! LE TRAVAIL EN DYADE: UN ART QUI S APPRIVOISE! Présentation au XVII e Colloque des CII-CIR Montréal, le 2 Mai 2012 Josée F. Breton, Inf., B. Sc., MBA, conseillère en organisation des soins et du travail

Plus en détail

Amélioration continue de sa compétence professionnelle

Amélioration continue de sa compétence professionnelle Amélioration continue de sa compétence professionnelle En quatre étapes Développer son portfolio professionnel de formation continue pour assurer à la population des soins et services sécuritaires et de

Plus en détail

Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée?

Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée? Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée? Hélène Le Brun, conseillère septembre 2007 D-11815 Centrale des syndicats du Québec

Plus en détail

Information supplémentaire concernant l enregistrement du personnel - Synthèse et FAQ

Information supplémentaire concernant l enregistrement du personnel - Synthèse et FAQ Information supplémentaire concernant l enregistrement du personnel - Synthèse et FAQ 1. Synthèse Objectif : du personnel EMPLOPER recenser le nombre d ETP (rémunérés et disponibles) et le nombre de personnes,

Plus en détail

PRÉPARATION AU CONCOURS D INFIRMIER

PRÉPARATION AU CONCOURS D INFIRMIER PRÉPARATION AU CONCOURS D INFIRMIER ÉCOLE MASO 7, avenue des Palmiers 66000 Perpignan tél. 04 68 35 76 76 fax 04 68 35 76 77 contact@ecolemaso.fr www.ecolemaso.fr www.facebook.com/ecolemaso NOTICE EXPLICATIVE

Plus en détail

Régime d assurance collective conçu à l intention des membres de l Association chiropratique canadienne

Régime d assurance collective conçu à l intention des membres de l Association chiropratique canadienne Régime d assurance collective conçu à l intention des membres de l Association chiropratique canadienne Assurance médicaments et assurance soins de santé Assurance vie du membre & des personnes à charge

Plus en détail

La contribution des aides-soignants et des proches aidants aux soins infirmiers

La contribution des aides-soignants et des proches aidants aux soins infirmiers La contribution des aides-soignants et des proches aidants aux soins infirmiers Cadre de référence à l intention des directrices, directeurs et des responsables des soins infirmiers 2 e édition Adopté

Plus en détail

3152 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées

3152 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées 3152 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées Ce groupe de base comprend les infirmiers autorisés, les infirmiers praticiens, les infirmiers psychiatriques autorisés et les finissants d'un programme

Plus en détail

1 Objectif des commentaires explicatifs. 1.1 Objectif

1 Objectif des commentaires explicatifs. 1.1 Objectif Commentaires explicatifs concernant les documents de base Examen professionnel d Assistant/e spécialisé/e en soins de longue durée et accompagnement (Projet du 27.9.2012) 1 Objectif des commentaires explicatifs

Plus en détail

Génération 2.0. Félicitations! Journée des professionnelles

Génération 2.0. Félicitations! Journée des professionnelles 4 e édition Génération 2.0 Dernièrement, en lisant un article dans L Actualité du mois de mars concernant les 18-30 ans, j ai constaté qu en général, les jeunes d aujourd hui sont conscients de leur rareté

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Bourse «Avenir Recherche & Soins»

CAHIER DES CHARGES Bourse «Avenir Recherche & Soins» CAHIER DES CHARGES Bourse «Avenir Recherche & Soins» La Bourse Mutualiste pour la Recherche Infirmière et Paramédicale LE CONTEXTE GÉNÉRAL La recherche infirmière et paramédicale - c est-à-dire l étude

Plus en détail

LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE

LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE AD'PROSANTE : DES FORMATIONS POUR LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE AD'PROSANTE - GROUPE SOFT FORMATION 84, Boulevard de la Corderie 13007 Marseille Tél : 04.91.15.71.03 Fax : 04.91.81.52.62 1 NOTRE OFFRE

Plus en détail

LES RÔLES CONTEMPORAINS DE LEADERSHIP ET DE GESTION DE L INFIRMIÈRE : arrimage d un continuum de cours avec les besoins du réseau de la santé

LES RÔLES CONTEMPORAINS DE LEADERSHIP ET DE GESTION DE L INFIRMIÈRE : arrimage d un continuum de cours avec les besoins du réseau de la santé SP 7.4 LES RÔLES CONTEMPORAINS DE LEADERSHIP ET DE GESTION DE L INFIRMIÈRE : arrimage d un continuum de cours avec les besoins du réseau de la santé Martine Mayrand Leclerc, inf., MGSS/MHA, Ph.D. Robert

Plus en détail

PRÉAMBULE CONSULTATION. Dans ce document, vous trouverez :

PRÉAMBULE CONSULTATION. Dans ce document, vous trouverez : CONSULTATION La structure des régimes couvrant les garanties d assurance médicaments, maladie complémentaire et soins dentaires dans le contrat d assurance collective Automne 2013 1 PRÉAMBULE La participation

Plus en détail

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE DESCRIPTION DU MÉTIER Le masseur-kinésithérapeute ou «kiné» dans le langage courant, effectue sur prescription médicale des actes de gymnastique médicale, de massage, de

Plus en détail

Régime d assurance collective conçu exclusivement à l intention des membres. En vigueur au 1 er mai 2015

Régime d assurance collective conçu exclusivement à l intention des membres. En vigueur au 1 er mai 2015 Régime d assurance collective conçu exclusivement à l intention des membres En vigueur au 1 er mai 2015 Assurance médicaments, soins de santé et voyage FKQ ASSURANCE Une gamme de protections complètes

Plus en détail

Référentiel de compétences

Référentiel de compétences Septembre 2010 Référentiel de compétences Baccalauréat en sciences infirmières Faculté des sciences infirmières Université de Montréal Université de Montréal Faculté des sciences infirmières C.P. 6128,

Plus en détail

Plan thérapeutique infirmier et stratégies pédagogiques

Plan thérapeutique infirmier et stratégies pédagogiques Plan thérapeutique infirmier et stratégies pédagogiques Jacinthe Savard, inf. M. Sc. Andrée-Anne Picard, inf. B. Sc. AEESICQ St-Jean-sur-Richelieu 2009 Plan de présentation Activités d apprentissage et

Plus en détail

ACTUALITÉS LÉGISLATIVES ET RÉGLEMENTAIRES. Août - Septembre 2013

ACTUALITÉS LÉGISLATIVES ET RÉGLEMENTAIRES. Août - Septembre 2013 ACTUALITÉS LÉGISLATIVES ET RÉGLEMENTAIRES SANTÉ ET SERVICES SOCIAUX Août - Septembre 2013 Notre équipe de droit de la santé vous propose, mensuellement, une vigie des textes législatifs et réglementaires

Plus en détail

Le rôle des infirmières en PIA

Le rôle des infirmières en PIA Cours de transplantation Le rôle des infirmières en PIA Mme Chantal Fortin IPSN, MSc., CNephro(C) Infirmière praticienne spécialisée en néphrologie RUIS McGill -UdeM 16 avril 2010 Objectifs Comprendre

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I ANNEXE I DIPLÔME D ÉTAT D INFIRMIER Référentiel d activités Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

Assurance-maladie complémentaire (LCA)

Assurance-maladie complémentaire (LCA) CC (Conditions complémentaires) Visana Assurances SA Valable dès 2014 Assurance-maladie complémentaire (LCA) Traitements ambulatoires Sommaire Page 3 3 4 6 Assurance complémentaire des frais de guérison

Plus en détail

L usage optimal des médicaments une cible d équipe

L usage optimal des médicaments une cible d équipe La collaboration interprofessionnelle L usage optimal des médicaments une cible d équipe 4 Michel Tassé et Serge Dumont À son rendez-vous médical,m me Roy apporte aujourd hui une liste de quinze médicaments

Plus en détail

La tarification des actes médicaux

La tarification des actes médicaux www.coopami.org FORMATION en gestion de l assurance maladie La tarification des actes médicaux Caisse Nationale d Assurance Maladie et de Garantie Sociale (CNAMGS) Libreville 12 juin 2013 Michel Vigneul

Plus en détail

ÉLUS MUNICIPAUX RETRAITÉS Groupe 71H64

ÉLUS MUNICIPAUX RETRAITÉS Groupe 71H64 ÉLUS MUNICIPAUX RETRAITÉS Groupe 71H64 SSQ, Société d assurance-vie inc. 90 Dispositions générales Le présent document décrit les dispositions contractuelles en vigueur le 1 er janvier 2009. Catégorie

Plus en détail

Cadre de référence. Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal

Cadre de référence. Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal Cadre de référence Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal Révisé en février 2015 1 TABLE DES MATIÈRES Abréviations utilisées. 3 Mise en contexte. 4 Buts et objectifs.

Plus en détail

L infirmier exerce son métier dans le respect des articles R.4311-1 à R.4311-15 et R.4312-1 à 4312-49 du code de la santé publique.

L infirmier exerce son métier dans le respect des articles R.4311-1 à R.4311-15 et R.4312-1 à 4312-49 du code de la santé publique. Diplôme d Etat d infirmier Référentiel d activités Annexe I Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

Le Fonds pour le Perfectionnement des professionnels Paramédicaux de ProfessionsSantéOntario. 2010-2011 Guide des demandes de remboursement

Le Fonds pour le Perfectionnement des professionnels Paramédicaux de ProfessionsSantéOntario. 2010-2011 Guide des demandes de remboursement Le Fonds pour le Perfectionnement des professionnels Paramédicaux de ProfessionsSantéOntario 2010-2011 Guide des demandes de remboursement Le Fonds pour le perfectionnement des professionnels paramédicaux

Plus en détail

Danielle D Amour, inf. Ph.D. IUFRS 24 février 2011

Danielle D Amour, inf. Ph.D. IUFRS 24 février 2011 + Miser sur le renouvellement de l organisation des services infirmiers pour améliorer la qualité et la sécurité des soins Danielle D Amour, inf. Ph.D. IUFRS 24 février 2011 + Membres de l équipe Carl-Ardy

Plus en détail

pas de santé sans ressources humaines

pas de santé sans ressources humaines Résumé Une vérité universelle : pas de santé sans ressources humaines + alliance mondiale pour les personnels de santé Résumé Objectif Le présent rapport est destiné à éclairer les débats du troisième

Plus en détail

PERSONNEL PROFESSIONNEL DES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES. Comité patronal de négociation pour les commissions scolaires francophones

PERSONNEL PROFESSIONNEL DES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES. Comité patronal de négociation pour les commissions scolaires francophones PERSONNEL PROFESSIONNEL DES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES Comité patronal de négociation pour les commissions scolaires francophones Édition de février 2011 Réalisé par le Comité patronal de négociation

Plus en détail

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017 et d'atteinte des cibles d'impact des 1. Formaliser l'offre de services pour l'ensemble des programmes-services et des programmes de soutien. Définir et promouvoir l'offre de services en Dépendances (2013-12-

Plus en détail

Politique de déplacement des bénéficiaires 2011-09-22. La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants :

Politique de déplacement des bénéficiaires 2011-09-22. La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants : POLITIQUE TITRE : NUMÉRO : AD 001-001 REMPLACE DOCUMENT(S) SUIVANT(S), S IL Y A LIEU : Politique de déplacement des bénéficiaires PERSONNEL VISÉ : gestionnaires personnel de soutien soins aux patients

Plus en détail

DES SOLUTIONS ADÉQUATES POUR ASSURER LA QUALITÉ DES SOINS INFIRMIERS PAR LA COALITION POUR LE MAINTIEN DU DEC QUALIFIANT EN SOINS INFIRMIERS

DES SOLUTIONS ADÉQUATES POUR ASSURER LA QUALITÉ DES SOINS INFIRMIERS PAR LA COALITION POUR LE MAINTIEN DU DEC QUALIFIANT EN SOINS INFIRMIERS DES SOLUTIONS ADÉQUATES POUR ASSURER LA QUALITÉ DES SOINS INFIRMIERS PAR LA COALITION POUR LE MAINTIEN DU DEC QUALIFIANT EN SOINS INFIRMIERS 11 octobre 2013 Table des matières Présentation de la Coalition

Plus en détail

MÉMOIRE PORTANT SUR LE PROJET DE LOI N O 50 :

MÉMOIRE PORTANT SUR LE PROJET DE LOI N O 50 : Loi modifiant le Code des professions et d autres dispositions législatives dans le domaine de la santé mentale et des relations humaines Mémoire présenté à la Commission des institutions Mars 2008 La

Plus en détail

Modèle de curriculum vitae thématique. Pierre Dupont 3700 rue Berri Montréal (Québec)

Modèle de curriculum vitae thématique. Pierre Dupont 3700 rue Berri Montréal (Québec) Modèle de curriculum vitae thématique Pierre Dupont 3700 rue Berri Montréal (Québec) Résidence : 514) 873-0000 Bureau : (514) 873-1111 Télécopieur : (514) 873-9304 Courriel : pdupont@pdup.com Cadre infirmier

Plus en détail

COLLOQUE ARY BORDES. Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant. Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011

COLLOQUE ARY BORDES. Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant. Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011 COLLOQUE ARY BORDES Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011 Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences infirmières

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015 C1_PAuton-CSSS2M_Layout 1 11-04-19 11:35 Page 1 PLAN D AFFAIRES Personnes en perte d autonomie 2010-2015 Ce document a été produit à la suite des rencontres du comité de pilotage du Plan d affaires de

Plus en détail

«Prenez vos finances. «Comment vais-je arriver. en main.» à payer mes comptes?» Prendre soin de soi. À quoi s attendre. Que faire

«Prenez vos finances. «Comment vais-je arriver. en main.» à payer mes comptes?» Prendre soin de soi. À quoi s attendre. Que faire Prendre soin de soi À quoi s attendre Que vous travailliez à l extérieur de la maison ou que vous soyez parent au foyer, le cancer du sein pourrait nuire à votre capacité de travailler, ce qui aura inévitablement

Plus en détail

La supervision en soins infirmiers

La supervision en soins infirmiers La supervision en soins infirmiers (article en deux parties : version jumelée) La pratique de la supervision en soins infirmiers étant peu courante en France et les écrits la concernant de même, bien que

Plus en détail

Réflexe Prévention Santé. Réflexe Prévention Santé

Réflexe Prévention Santé. Réflexe Prévention Santé Réflexe Prévention Santé Bien utiliser votre contrat Réflexe Prévention Santé Prenez votre santé en main Des spécialistes vous accompagnent Vous bénéficiez d un programme diététique Ce service est un programme

Plus en détail

A PROPOS DES CRITERES D ATTRIBUTION DES EQUIVALENCES

A PROPOS DES CRITERES D ATTRIBUTION DES EQUIVALENCES IED PARIS 8 A PROPOS DES CRITERES D ATTRIBUTION DES EQUIVALENCES La procédure d équivalence permet de dispenser les étudiants de certains enseignements dans la mesure où ils peuvent justifier de l acquisition

Plus en détail

LES GRILLES DE SALAIRES 2014 des agents dans la Fonction Publique Hospitalière

LES GRILLES DE SALAIRES 2014 des agents dans la Fonction Publique Hospitalière LES GRILLES DE SALAIRES 2014 des agents dans la Fonction Publique Hospitalière Site Internet : http:/// Copyright infosdroits 2014 Tout droit réservé Ne pas reproduire ou diffuser sans notre autorisation

Plus en détail

Nouvelles conditions d obtention du permis de pratique d infirmière au Québec La relève infirmière

Nouvelles conditions d obtention du permis de pratique d infirmière au Québec La relève infirmière Nouvelles conditions d obtention du permis de pratique d infirmière au Québec La relève infirmière Août 2011 Table des matières Introduction... 1 Transformation du système de santé... 3 Vieillissement

Plus en détail

Assurances collectives

Assurances collectives Assurances collectives Regroupement des organismes nationaux de loisir et de sport du Québec Conditions de renouvellement au 1 er avril 2015 et modification du choix d option Regroupement des organismes

Plus en détail

JE SUIS AIDE-SOIGNANT. Elections CTE/CAP. Auxiliaire de Puériculture Aide médico-psychologique

JE SUIS AIDE-SOIGNANT. Elections CTE/CAP. Auxiliaire de Puériculture Aide médico-psychologique JE SUIS AIDE-SOIGNANT Auxiliaire de Puériculture Elections CTE/CAP le 4 Décembre 2014 Lettre aux personnels Aide-Soignant, Auxiliaire de Puériculture et Chacun connait le contexte actuel difficile, conséquence

Plus en détail

Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte

Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte Juillet 2011 Démarche diagnostique et d évaluation du fonctionnement chez l adulte Généralités Diagnostic

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

FAQ - PLAN D ATTRACTIVITE DE LA PROFESSION INFIRMIERE DANS LES HOPITAUX

FAQ - PLAN D ATTRACTIVITE DE LA PROFESSION INFIRMIERE DANS LES HOPITAUX FAQ - PLAN D ATTRACTIVITE DE LA PROFESSION INFIRMIERE DANS LES HOPITAUX Arrêté royal du 28 décembre 2011 relatif à l exécution du plan d attractivité pour la profession infirmière, dans certains secteurs

Plus en détail

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Dans son avis de 2012 «L assurance maladie : les options du HCAAM» qui synthétise l ensemble

Plus en détail

Mémoire de l Ordre des technologues professionnels du Québec. dans le cadre des consultations particulières

Mémoire de l Ordre des technologues professionnels du Québec. dans le cadre des consultations particulières Mémoire de l Ordre des technologues professionnels du Québec dans le cadre des consultations particulières Projet de Règlement remplaçant l actuel Code de déontologie des podiatres (Chapitre C-26, a. 87)

Plus en détail

Organiser ses ressources pour mieux apprendre : gérer son temps, son espace et ses outils de travail

Organiser ses ressources pour mieux apprendre : gérer son temps, son espace et ses outils de travail Introduction Auteur : François Ruph (Équipe de production) Organiser ses ressources pour mieux apprendre : gérer son temps, son espace et ses outils de travail Objectif : Comprendre le rôle de l organisation,

Plus en détail

ZOOM ETUDES Les études paramédicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013

ZOOM ETUDES Les études paramédicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013 ZOOM ETUDES Les études paramédicales Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013 L enseignement supérieur français - santé Études de médecine, pharmacie et odontologie : Universités en partenariat

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2012-2013. Conseil des Infirmières et Infirmiers

RAPPORT ANNUEL 2012-2013. Conseil des Infirmières et Infirmiers RAPPORT ANNUEL 2012-2013 Conseil des Infirmières et Infirmiers PRÉSENTATION DES MEMBRES ÉLUS Fréderic Drolet, vice-président infirmier au soutien à domicile, CLSC Saint-Laurent Nicole Exina, secrétaire

Plus en détail

Catégorie/N o de politique Politique du Fonds n o 9. Approuvée en Janvier 2008 TITRE DE LA POLITIQUE. Tous les offices régionaux de la santé

Catégorie/N o de politique Politique du Fonds n o 9. Approuvée en Janvier 2008 TITRE DE LA POLITIQUE. Tous les offices régionaux de la santé Catégorie/N o de politique Politique du Fonds n o 9 TITRE DE LA POLITIQUE Approuvée en Janvier 2008 SUBVENTION D INCITATION AU TRAVAIL EN FOYER DE SOINS PERSONNELS Direction/Division Stratégies relatives

Plus en détail

PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015

PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015 PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015 Novembre 2011 . Pour faciliter la lecture, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent

Plus en détail

Glossaire 4. Énoncés descriptifs 6 1) La prestataire de soins compétente 6 2) L autorisation 7 3) La compétence 8 4) Gérer les résultats 9

Glossaire 4. Énoncés descriptifs 6 1) La prestataire de soins compétente 6 2) L autorisation 7 3) La compétence 8 4) Gérer les résultats 9 NORME D EXERCICE La prise de décisions sur les interventions, édition révisée 2014 Table des matières Introduction 3 Glossaire 4 Énoncés descriptifs 6 1) La prestataire de soins compétente 6 2) L autorisation

Plus en détail

LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE LES OPTOMÉTRISTES : LEUR FORMATION, LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE

LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE LES OPTOMÉTRISTES : LEUR FORMATION, LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE ordre des optométristes du québec LES OPTOMÉTRISTES : LEUR FORMATION, LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE LES OPTOMÉTRISTES : LEUR FORMATION, LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE VOIR QUI AU

Plus en détail

Projet de Loi no 98 Loi modifiant la Loi sur l assurance médicament et d autres dispositions législatives

Projet de Loi no 98 Loi modifiant la Loi sur l assurance médicament et d autres dispositions législatives Projet de Loi no 98 Loi modifiant la Loi sur l assurance médicament et d autres dispositions législatives Présentation à la Commission des affaires sociales Ordre des pharmaciens du Québec 28 mai 2002

Plus en détail

La Capitale est fière de vous accueillir bientôt parmi sa clientèle. Votre collaboration nous est toutefois essentielle.

La Capitale est fière de vous accueillir bientôt parmi sa clientèle. Votre collaboration nous est toutefois essentielle. ASSURANCES COLLECTIVES - FNEEQ - CSN COMMUNIQUÉ Chargées et chargés d enseignement de l'université Laval Vous bénéficierez, à compter du 6 janvier 2014, du régime d assurance collective offert aux membres

Plus en détail

ASSURANCE COLLECTIVE. Desjardins & Cie

ASSURANCE COLLECTIVE. Desjardins & Cie ASSURANCE COLLECTIVE Desjardins & Cie Voici Contact 360 MC, une approche globale en gestion des invalidités qui forme un tout à valeur ajoutée pour un régime d assurance collective. Dans la vie, la santé

Plus en détail

L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif

L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif Isabelle Cyr, B.sc. Psychologie. B.sc. Service social. T.s. Thérapeute Josée Dostie, B.A. Psychologie. Thérapeute

Plus en détail

Modifications du Code du travail par la loi N 2014-873 du 4 août 2014

Modifications du Code du travail par la loi N 2014-873 du 4 août 2014 FM 14/08/14 Modifications du Code du travail par la loi N 2014-873 du 4 août 2014 Article L1153-5 L employeur prend toutes dispositions nécessaires en vue de prévenir les faits de harcèlement sexuel, d

Plus en détail

L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé

L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé Trousse d information L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé Novembre 2004 L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé L approche populationnelle

Plus en détail

Fonction éducative, fonctions psychologiques, deux réalités d une intervention. Jérôme THONON 1

Fonction éducative, fonctions psychologiques, deux réalités d une intervention. Jérôme THONON 1 Fonction éducative, fonctions psychologiques, deux réalités d une intervention. Jérôme THONON 1 Dans la prise en charge d adolescents en grande difficulté, de nombreuses personnes sont mobilisées autour

Plus en détail

*Dans tout le document lire : infirmier/infirmière

*Dans tout le document lire : infirmier/infirmière *Dans tout le document lire : infirmier/infirmière F L O R E N C E A M B R O S I N O, C É C I L E B A R R I È R E, G A L A D R I E L B O N N E L, C H R I S T O P H E D E B O U T, P A S C A L L A M B E

Plus en détail

AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) DOCUMENT DE PRÉSENTATION

AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) DOCUMENT DE PRÉSENTATION AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) DOCUMENT DE PRÉSENTATION NOVEMBRE 2010 PRÉAMBULE L agrément des programmes constitue un exercice important qui permet non

Plus en détail

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT Introduction Frédéric PETITBON Directeur général délégué, IDRH Les collectivités doivent à la fois respecter des engagements vis-à-vis des citoyens, poursuivre des démarches managériales et tenir compte

Plus en détail

PERSONNEL. Approuvée le 22 septembre 2001 Entrée en vigueur le 22 septembre 2001 Modifiée le 21 juin 2003 Page 1 de 8

PERSONNEL. Approuvée le 22 septembre 2001 Entrée en vigueur le 22 septembre 2001 Modifiée le 21 juin 2003 Page 1 de 8 Modifiée le 21 juin 2003 Page 1 de 8 PRÉAMBULE Le Conseil scolaire de district du Centre-Sud-Ouest (CSDCSO) s engage à offrir des conditions de travail justes et équitables afin de garder un personnel

Plus en détail

Les professions suivantes sont considérées comme professions de la santé non universitaires :

Les professions suivantes sont considérées comme professions de la santé non universitaires : Gesundheitsund Fürsorgedirektion des Kantons Bern Spitalamt Dienststelle Berufsbildung Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale du canton de Berne Office des hôpitaux Service de la formation

Plus en détail

Une couverture essentielle! Le programme Moushlam Zahav de la Clalit vous offre une vaste couverture médicale pour toute la famille.

Une couverture essentielle! Le programme Moushlam Zahav de la Clalit vous offre une vaste couverture médicale pour toute la famille. Une couverture essentielle! Le programme Moushlam Zahav de la Clalit vous offre une vaste couverture médicale pour toute la famille. Accessoires médicaux Toute une gamme d'accessoires médicaux à des prix

Plus en détail

SANTÉ ET SERVICES SOCIAUX - PROFESSIONNELS

SANTÉ ET SERVICES SOCIAUX - PROFESSIONNELS SANTÉ ET SERVICES SOCIAUX - PROFESSIONNELS 1101 AGENT OU AGENTE DE LA GESTION DU PERSONNEL 1104 AGENT OU AGENTE D'APPROVISIONNEMENT 1105 AGENT OU AGENTE DE LA GESTION FINANCIÈRE 1106 CONSEILLER OU CONSEILLÈRE

Plus en détail

Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental

Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental Natalie Rinfret, Ph.D. Colloque de l Association des directeurs généraux des services

Plus en détail

6 400 personnes, dont 1 400 Innus Stages d externat et de résidence en médecine familiale milieu de stages agréé par l Université Laval

6 400 personnes, dont 1 400 Innus Stages d externat et de résidence en médecine familiale milieu de stages agréé par l Université Laval VOCATION Centre hospitalier de soins généraux Centre d hébergement de soins de longue durée Centre local de services communautaires Établissement reconnu comme service de stabilisation médicale des traumatisés

Plus en détail

ASSURANCES AMUQ Régime d assurance collective conçu exclusivement à l intention des membres de l AMUQ

ASSURANCES AMUQ Régime d assurance collective conçu exclusivement à l intention des membres de l AMUQ ASSURANCES AMUQ Régime d assurance collective conçu exclusivement à l intention des membres de l AMUQ Assurance médicaments et assurance soins de santé Assurance vie du membre & des personnes à charge

Plus en détail

Annexe IV: Allocation des fonctions du personnel 1

Annexe IV: Allocation des fonctions du personnel 1 Annexe IV: Allocation des fonctions du personnel 1 Fonction Code 2 Formations: Médecins Chef de service 1 - Domaine des hautes écoles Selon la structure hiérarchique interne. Médecin cadre 2 - Domaine

Plus en détail

LA DEFINITION DES COMPETENCES : QUEL ROLE POUR LES ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES?

LA DEFINITION DES COMPETENCES : QUEL ROLE POUR LES ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES? LA DEFINITION DES COMPETENCES : QUEL ROLE POUR LES ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES? INTRODUCTION Depuis quelques années, un certain nombre d évolutions à la fois sociétales et professionnelles nous poussent,

Plus en détail

Adjoint au Directeur des Ressources Humaines et de la Formation

Adjoint au Directeur des Ressources Humaines et de la Formation Fiche de poste de Directeur Adjoint Adjoint au Directeur des Ressources Humaines et de la Formation Centre hospitalier (ou direction commune) : Centre Hospitalier Régional Universitaire de Montpellier

Plus en détail

Le processus de professionnalisation du cadre de santé : Cadre de santé ou Cadre de soins?

Le processus de professionnalisation du cadre de santé : Cadre de santé ou Cadre de soins? Le processus de professionnalisation du cadre de santé : Cadre de santé ou Cadre de soins? Laurent QUENEC HDU Descriptif : Le métier de cadre de santé est en constante évolution : le cadre est aujourd

Plus en détail

Code emploi statutaire de la fonction publique hospitalière (NEH) Emplois non-médicaux

Code emploi statutaire de la fonction publique hospitalière (NEH) Emplois non-médicaux emploi statutaire de la fonction publique hospitalière (NEH) Emplois non-médicaux Rubriques S40.G10.08.002.004 / S40.G10.10.002.004 / S40.G10.25.002.004 Table incluant les codes fournis par la Direction

Plus en détail

LA DEMARCHE DE SOINS INFIRMIERE N.LANNEE CADRE FORMATEUR IFSI CHU ROUEN

LA DEMARCHE DE SOINS INFIRMIERE N.LANNEE CADRE FORMATEUR IFSI CHU ROUEN LA DEMARCHE DE SOINS INFIRMIERE N.LANNEE CADRE FORMATEUR IFSI CHU ROUEN définition Démarche de soins = processus de soins Processus intellectuel, Mode de pensée logique et rigoureux, Résolution de problème

Plus en détail

Baromètre : Le bien être psychologique au travail

Baromètre : Le bien être psychologique au travail Contacts Ifop : Rudy BOURLES/Isabelle MANDERON 6-8, rue Eugène Oudiné 75013 Paris tél 01 45 84 14 44 fax 01 45 85 59 39 Etude 23384 Baromètre : Le bien être psychologique au travail Septembre 2008 vague

Plus en détail