Monsieur Martin Lord Directeur général Aline Rahal-Visser, présidente du conseil d administration

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Monsieur Martin Lord Directeur général Aline Rahal-Visser, présidente du conseil d administration"

Transcription

1 Monsieur Martin Lord Directeur général Aline Rahal-Visser, présidente du conseil d administration Lors de la séance du conseil d administration du 23 novembre dernier, les membres du conseil d administration ont procédé à la nomination de monsieur Martin Lord à titre de directeur général. Il entrera en fonction le 4 janvier prochain. Comptant plus de 20 années d expérience à titre de gestionnaire dans le réseau de la santé et des services sociaux, monsieur Lord est présentement directeur général adjoint aux affaires cliniques au CSSS Alphonse- Desjardins, depuis janvier Auparavant à l emploi du Centre hospitalier affilié universitaire Hôtel-Dieu de Lévis, il y a assumé la fonction de directeur général adjoint aux affaires cliniques, de directeur général adjoint aux affaires administratives et directeur des ressources humaines et des communications. Il a également œuvré à l Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec à titre de directeur général adjoint aux affaires cliniques et de directeur des services hospitaliers et ambulatoires ainsi qu au CSSS de Montmagny-L Islet en tant que directeur des ressources humaines et informationnelles. Détenteur d un baccalauréat en relations industrielles, monsieur Lord possède également une formation en gestion des services de santé, en droit ainsi qu une formation de 2 e cycle en relations industrielles. Nous sommes très heureux d accueillir ce leader reconnu pour privilégier une orientation clientèle centrée sur la qualité et la performance. Sa vaste expérience et ses nombreuses réalisations sur le plan stratégique, en organisation des services ainsi qu en mobilisation des ressources humaines seront un apport précieux pour la population et l équipe du CSSS. Le nouveau directeur général du CSSS, monsieur Martin Lord, entrera en fonction le 4 janvier prochain. Sommaire Nominations... 2 Horaire de l imprimerie durant les Fêtes... 2 Un défi collectif à relever... 3 La DSIQS vous informe... 4 Salle intégrée au Bloc opératoire... 6 Départ de madame Linda Lefrançois... 6 Nouveaux outils de travail au Centre d hébergement René-Lavoie... 7 Bravo aux équipes... 7 La mission du CIIA... 8 Un mot du CM... 8 L Halloween en Chirurgie-Pédiatrie... 8 Résonance magnétique, début des travaux... 9 Nouvel équipement pour diagnostiquer les troubles du sommeil... 9 Chronique RI Nous sommes toujours là Nouvel animateur de pastorale Les plaisirs gourmands Un cadeau fait à la main Nouveau défi pour notre collègue Karine Plus de affectations par année Volume 7, numéro 7 - novembre/décembre 2011 La couverture des services durant les Fêtes Un défi collectif à relever André Fugère, pour l équipe de direction Plusieurs d entre vous s en souviennent sans doute. L an dernier, nous avons dû faire face à une situation particulièrement difficile durant la période des Fêtes en raison, notamment, du manque de ressources. Or, durant cette période, comme c est le cas tout au long de l année, plusieurs membres de la population doivent recourir aux soins et aux services offerts au CLSC, à domicile et à l hôpital. De même, nos 282 résidents en milieu d hébergement doivent compter sur les ressources du CSSS pour assurer leur bienêtre. Aussi, du 15 décembre au 15 janvier prochain, nous serons tous interpellés afin de maintenir l accessibilité, la continuité et une offre de soins de qualité. Pour ce faire, nous sollicitons la collaboration de tous afin qu ensemble nous puissions contribuer à la mise en place de conditions à la fois favorables pour les équipes et sécuritaires pour les usagers et les résidents. Suite page 3 Toute l équipe du Trait d Union vous souhaite un très joyeux temps des Fêtes! Prochaines éditions Dates de parution Dates et heures de tombée 27 janvier janvier 2012 à midi 2 mars février 2012 à midi Le Trait d Union - novembre/décembre

2 Nominations La Direction des soins infirmiers et de la qualité des services est heureuse de vous annoncer la nomination de trois coordonnateurs des soins infirmiers. Jennifer Larose Coordonnatrice des soins infirmiers À l emploi de notre CSSS depuis 2005, Jennifer Larose occupait un poste d i n f i r m i è r e à l équipe volante. Elle a participé à plusieurs projets au sein de notre organisation et est actuellement coordonnatrice du comité du don d organes. Jennifer détient un diplôme d études collégiales en soins infirmiers du Cégep de Thetford depuis Elle entreprendra prochainement un baccalauréat en sciences infirmières. Elle assume ses nouvelles fonctions depuis le 5 novembre dernier. Jean-François Marois Coordonnateur des soins infirmiers Jean-François Marois occupait, depuis 2010, les fonctions d infirmier à l Unité de médecine de notre CSSS. Il a également œuvré à titre d assistant infirmier-chef à l Institut universitaire en santé mentale de Québec. Détenteur d un diplôme d études collégiales en soins infirmiers du Cégep de Thetford depuis 2007, il commencera sous peu un baccalauréat en gestion de la santé. En fonction depuis le 5 novembre dernier, Jean-François comble le poste laissé vacant par Guylaine Sévigny. Nathalie Rodrigue Coordonnatrice des soins infirmiers Nathalie Rodrigue est à l emploi de notre établissement depuis 2007 où elle y occupait les fonctions d infirmière. Plus récemment, elle a effectué un remplacement à titre de coordonnatrice des soins infirmiers. Détentrice d un diplôme d études collégiales en soins infirmiers du Cégep de Thetford depuis 2007, elle est inscrite à l obtention d un baccalauréat en sciences infirmières au Centre Universitaire des Appalaches de Saint-Georges-de-Beauce. Nathalie a joint l équipe de la Direction des soins infirmiers et de la qualité des services le 5 novembre dernier. Nous sommes heureux de les accueillir et leur souhaitons du succès dans la réalisation de leurs nouveaux défis. Le Trait d Union est publié par le Service des communications du CSSS de la région de Thetford Éditrice : Pierrette Vachon Planification et révision : Comité du journal : Luc Auger, Sylvie Bolduc, Carolle Langlois, Sandra Lemay, Isabelle Ouimet, Caroline Poulin, Sylvie Rosamilia et Pierrette Vachon. Montage : Caroline Poulin Impression : Service de reprographie du CSSS Tirage : 950 Dépôt légal : Bibliothèque nationale ISSN : Les auteurs ont la pleine responsabilité du contenu de leurs textes. Horaire de l imprimerie pour la période des Fêtes Harold Gilbert, chef du Service de reprographie Veuillez prendre note que l imprimerie sera fermée durant les semaines du 25 décembre 2011 et du 1 er janvier Les activités régulières reprendront à compter du 9 janvier Nous vous invitons donc à prévoir vos besoins d impression en conséquence. Par ailleurs, nous vous rappelons que l imprimerie est ouverte les lundis, mercredis et vendredis, de 8 h à midi et de 13 h à 16 h. Merci! 2 Le Trait d Union - novembre/décembre 2011

3 La couverture des services durant les Fêtes Un défi collectif à relever (suite) Agir sur la réalité des Fêtes L équipe de gestion a déjà entrepris d agir sur la réalité des Fêtes par le déploiement d un plan d action touchant plusieurs aspects. Dans un premier temps, l offre de service a été revue afin d assurer les liens les plus efficaces possible entre le CLSC, l hôpital et l h é b e r g em e n t e n vue d év i t e r l encombrement à l Urgence et l augmentation des besoins d hospitalisation. Les mesures mises en place visent également à mieux soutenir le personnel et les médecins en poste durant cette période. En fonction des besoins connus et planifiés ainsi que des ressources disponibles, des plans de contingentement ont été préparés afin de soutenir les démarches de remplacement en situation critique. Précisons que ces plans identifient comment réorganiser les soins de façon sécuritaire dans un contexte de manque d effectifs. Une attention particulière a également été apportée afin de doter les postes le plus rapidement possible. Ainsi, au cours de la dernière année, 137 postes ont été affichés, dont 57 pour les infirmières, 6 pour les infirmières auxiliaires et 74 pour les préposés. Dans le cadre de la démarche de planification stratégique, notre CSSS a adopté cinq valeurs, soit : Bienveillance Respect Responsabilisation Intégrité Ouvertureuverture La RESPONSABILISATION présuppose une croyance partagée dans la capacité de chaque individu de pouvoir répondre de ses actes et de leurs conséquences. Elle regroupe les valeurs et les comportements suivants : reconnaissance du potentiel des personnes et des communautés à prendre en charge leur santé, participation, engagement, solidarité à la résolution des problèmes qui les concernent, offrir des soins et des services avec un souci de satisfaction des usagers, d efficacité et d efficience. -NDLR- Enfin, à la lecture des données qui ont été présentées précédemment, vous comprendrez que nous allons apporter une très grande vigilance au suivi relatif à la présence au travail et à la gestion des heures supplémentaires. À cet égard, rappelons que vous devez aviser, de vive voix et sans délai, de votre absence, de sa durée et de toute prolongation, votre supérieur immédiat, et en son absence, la personne désignée par celuici. Aucun message ne doit être laissé sur une boîte vocale. Au besoin, il faut communiquer avec le coordonnateur en fonction via son téléavertisseur. De même, les heures supplémentaires doivent être autorisées par votre supérieur immédiat ou la personne désignée par celui-ci. D ici le 15 décembre prochain, vous et votre équipe serez rencontrés par votre gestionnaire ou la personne désignée à cet effet relativement au respect de l horaire de travail, à la déclaration d un accident de travail et à la déclaration d absence pour raison de santé et pour la réclamation d assurance salaire. Lors de cette rencontre, il sera aussi question des modalités d autorisation des heures supplémentaires. Des mesures régulières ainsi que des suivis rigoureux seront effectués par l analyse des absences et des heures supplémentaires ainsi que pour le respect des horaires de travail. Au cours de la période de réjouissances qui approche, plusieurs de vos collègues seront en poste pour assurer les soins et les services à la population. Cette population, ce sont nos proches, nos voisins, nos amis, nos parents. Nous faisons appel à votre sens des responsabilités afin de respecter vos engagements, et ce, en considération pour les personnes qui, comme vous, seront sollicitées pendant la période des Fêtes. Comme vous avez pu le constater, beaucoup d efforts ont été consacrés afin d assurer un passage harmonieux à la nouvelle année. Malgré toutes ces énergies, un fait demeure, ce n est qu avec la collaboration de tous que nous y parviendrons. La présence au travail Une réalité à partager Du 15 décembre au 15 janvier l an dernier, par rapport à la même période l année précédente, nous avons noté l accroissement des absences de moins de quatre jours et des absences en assurance salaire, ce qui s est traduit par un écart de plus de heures par rapport à la même période en Cela correspond à 290 quarts de travail additionnels qu il a fallu combler. Ce phénomène n est pas étranger à une augmentation du nombre d employés dont l assurance salaire a débuté pendant cette période. Ce n est pas sans préoccupation que nous observions le portrait suivant en matière d absentéisme dans la semaine du 20 novembre 2011 : 74 cas d assurance salaire; 28 cas en CSST; 19 retraits préventifs; 50 congés de maternité (incluant les congés parentaux). Il faut aussi tenir compte d un total de 34 postes vacants pour les titres d emploi infirmières, infirmières auxiliaires et préposés aux bénéficiaires. Ces postes seront affichés sous peu, toutefois, il faut aussi prévoir des remplacements pour ces postes. Comme vous pouvez le constater, même avec le respect des horaires de travail planifiés, les besoins en remplacement chez notre personnel demeurent importants. Avec confiance à l égard de votre engagement, nous profitons de l occasion pour vous dire merci et pour vous offrir nos meilleurs voeux de bonheur et de santé pour la nouvelle année. Le Trait d Union - novembre/décembre

4 La Direction des soins infirmiers et de la qualité des services vous informe... Sandra Lemay, directrice des soins infirmiers et de la qualité des services Infirmière praticienne spécialisée Une profession à découvrir D ici deux ans, notre CSSS se verra octroyer deux postes d infirmière praticienne spécialisée (IPS). Le ministère de la Santé et des Services sociaux offre un programme d intéressement pour les infirmières cliniciennes désireuses de s inscrire à la formation d IPS. Ce programme offre à l étudiant (certains critères s appliquent) : une bourse d études totalisant $ durant les années de sa formation; un complément de bourse de $ est offert à l infirmière qui réside à plus de 125 km de l université où la formation est dispensée (applicable pour la formation d IPS de première ligne); un forfait de $ à la candidate IPS de première ligne lors de son stage de six mois, si ce stage est fait à l extérieur de la région universitaire. La Direction des soins infirmiers et de la qualité des services est soucieuse du développement de la profession infirmière au sein de l établissement. Les personnes intéressées à recevoir de plus amples informations sur les IPS ou qui souhaitent s inscrire à la formation sont invitées à communiquer avec la DSIQS au , poste L infirmière praticienne spécialisée (IPS) est une infirmière qui dispense des soins infirmiers avancés et exerce des activités médicales autorisées par le Collège des médecins du Québec. Elle gère des problématiques de santé aiguës et chroniques dans un domaine de spécialité particulière tel que la néonatalogie, la cardiologie, la néphrologie et les soins de première ligne. Pour ce faire, l IPS a complété une formation de 2 e cycle en sciences infirmières et en sciences médicales, d une durée de deux ans et demi, dans l une des universités où le programme est offert. L IPS possède les compétences nécessaires pour évaluer l état de santé de l usager, prescrire et interpréter des examens diagnostiques, prescrire des traitements médicaux et pharmacologiques et appliquer des techniques effractives à des fins diagnostiques ou thérapeutiques. À propos de l IPS Elle agit en promotion de la santé et en prévention des maladies. L IPS travaille en partenariat et en collaboration avec le médecin traitant et les autres membres de l équipe soignante afin d établir les priorités en matière de soins et de traitements médicaux. L encadrement de sa pratique est assujetti à divers lois et règlements relevant à la fois du gouvernement, de l Office des professions du Québec, de l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec et du Collège des médecins du Québec. «La qualité des soins et des services une préoccupation constante!» 4 Le Trait d Union - novembre/décembre 2011

5 L atelier de pratique clinique La Direction des soins infirmiers et de la qualité des services est fière de vous annoncer l ouverture de son «atelier de pratique clinique». Depuis le mois de novembre, les infirmières et infirmiers ainsi que les infirmières et infirmiers auxiliaires ont la chance de pratiquer certaines techniques de soins au laboratoire du Pavillon Saint-Joseph, sous la supervision d une infirmière clinicienne. Le personnel infirmier pourra pratiquer, entre autres, les ponctions veineuses, l installation d un cathéter, l ouverture et la fermeture de port-a-cath, et plus Le laboratoire, situé au 1 er étage du Pavillon Saint-Joseph, local P-109, sera ouvert le 10 janvier 2012 et tout au long de l année (dates à venir). Les heures d ouverture du laboratoire sont de 7 h à 9 h 30 et de 11 h à 17 h. Les infirmières et les infirmières auxiliaires intéressées doivent s inscrire en téléphonant au , poste Ne manquez pas cette opportunité inouïe de formation et de mise à niveau! Nous vous y attendons en grand nombre! Nouvelle norme professionnelle de l OIIQ Dès janvier 2012, en vertu des nouvelles normes instaurées par l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec, chaque infirmière devra participer à 20 heures de formation continue, dont sept heures de formation accréditée, et ce, annuellement. Il est de la responsabilité de l infirmière de tenir un registre de ses formations (preuves) et de le conserver durant les cinq prochaines années. La divulgation de ces heures de formation se fera annuellement lors de l inscription au Tableau de l Ordre. À compter de 2013, l OIIQ procédera aux vérifications des heures de formation lors de l inspection professionnelle. Il est important de distinguer une norme d un règlement. La norme n entraîne pas de mesure disciplinaire en regard de la délivrance du permis de pratique. Cette nouvelle norme vise la formation continue et le maintien des compétences infirmières assurant ainsi la qualité des soins et des services à la population. Pour de plus amples informations, vous pouvez communiquer avec la Direction des soins infirmiers et de la qualité des services au , poste Vous pouvez également consulter le document officiel sur le site internet de l OIIQ : w w w. o i i q. o r g / p r a t i q u e - i n f i r m i e r e / enc adrem ent- de- l a- pratique/ normeprofessionnelle Capsules-info pour la formation continue Dès janvier 2012, des capsules-info seront offertes aux différentes installations du CSSS à raison de 5 à 6 capsules par année. Ces capsules d information prendront la forme de présentations thématiques d une durée d une heure. Ces formations auront lieu durant l heure du dîner et du souper. Des DVD seront disponibles dans les centres d hébergement, à toutes les unités de l hôpital ainsi qu à la Bibliothèque. Si vous avez des sujets à nous transmettre, n hésitez pas à communiquer avec la Direction des soins infirmiers et de la qualité des services au , poste Le Trait d Union - novembre/décembre

6 Investissement de $ au Bloc opératoire Lisa Mathieu, chef du Bloc opératoire Le 7 décembre dernier, lors d un point de presse, notre CSSS a présenté les nouveaux équipements de haute technologie acquis pour créer une salle intégrée au Bloc opératoire de l hôpital, grâce au financement de la Fondation de l hôpital de la région de Thetford. Une salle intégrée consiste en un regroupement de l équipement chirurgical et médical avec un contrôle centralisé dans une salle à la fine pointe de la technologie. Ce type de salle améliore la prise en charge de l usager et le confort des équipes. En effet, elle contribue à améliorer l efficacité du personnel, l ergonomie de l environnement de travail ainsi que les communications intrahospitalières et extrahospitalières. Les équipements étant dotés d un système de contrôle vocal rendent possible une distribution plus fluide de l information ainsi qu une communication par visioconférence avec des collègues à l extérieur de la salle, ce qui permet des consultations avec d autres spécialistes. Lors du point de presse, Dr Jean-Francois Pidgeon, chirurgien, s est fait le porte-parole de l équipe médicale pour remercier la Fondation et le CSSS du soutien accordé à la pratique médicale avec l acquisition de cette technologie de pointe. L accessibilité à ces équipements et à un environnement de travail plus ergonomique, efficace et sécuritaire contribuera également à la rétention et au recrutement des chirurgiens et des infirmières. Le coût d aménagement de cette salle est de $, dont $ financés par la Fondation de l hôpital de la région de Thetford. La présidente du conseil d administration, madame Aline R.-Visser, a tenu à remercier la Fondation de l hôpital et ses généreux donateurs pour leur contribution à l amélioration des services dans la MRC des Appalaches. Départ de la directrice des ressources humaines Merci madame Lefrançois André Fugère, directeur général intérimaire Madame Linda Lefrançois quittera le CSSS le 16 décembre prochain après y avoir œuvré durant plus de quatre ans à titre de directrice des ressources humaines. Arrivée dans notre organisation au moment où les problèmes reliés à la pénurie de maind œuvre commandaient déjà des actions, elle a dû travailler sur plusieurs fronts simultanément. Après avoir procédé à l analyse diagnostique du fonctionnement de sa direction, elle a revu les pratiques de gestion et a travaillé à la mise en place d un nouveau système d information de gestion en vue d assurer la planification des besoins en main-d œuvre, la gestion des remplacements et la prévision des effectifs à partir de données plus complètes et plus fiables. De concert avec les gestionnaires et les équipes des directions cliniques et administratives, elle a œuvré à la mise en place de plusieurs projets en réorganisation de travail. Afin de doter notre organisation d une maind œuvre qui se fait rare et de plus en plus difficile à recruter, elle a déployé les premiers jalons d une stratégie de positionnement de notre CSSS en matière d attraction, de mobilisation et de rétention du personnel, le chantier des ressources humaines. En matière de relations de travail, elle a su insuffler un climat d ouverture «gagnants-gagnants» avec les représentants syndicaux. Rappelons que notre CSSS dispose actuellement de cinq salles d opération et que plus de chirurgies sont effectuées chaque année au Bloc opératoire. Durant ses quatre années passées à la barre des ressources humaines, elle a contribué au développement d une vision commune des enjeux et à l avancement de dossiers majeurs. Merci madame Lefrançois pour votre apport indéniable et votre engagement envers l établissement. Au nom de toute l équipe du CSSS, nous vous souhaitons une heureuse retraite active. Veuillez noter que madame Sylvie Rosamilia, adjointe à la direction des ressources humaines, assumera la direction intérimaire. Sur la photo: Dr Jean-François Pidgeon, chirurgien, monsieur Henri Therrien, président de la Fondation de l hôpital de la région de Thetford, madame Aline R.- Visser, présidente du conseil d administration du CSSS, et Dr Carl Taillon, directeur des services professionnels et hospitaliers et codirecteur médical du programme de la santé physique au CSSS. 6 Le Trait d Union - novembre/décembre 2011

7 Nouveaux outils de travail au Centre d hébergement René-Lavoie Tableau de sortie des résidents Anne Bernard, technicienne en éducation spécialisée En centre d hébergement, depuis un certain temps, nous faisons face à un taux de roulement important, tant chez les résidents que chez le personnel. En vue d assurer une meilleure communication entre les intervenants, nous avons élaboré «le tableau de sortie des résidents». Ce système est simple et a pour but d informer le personnel lorsqu un résident quitte l Unité. Anne Bernard, technicienne en éducation spécialisée, présentant l exemple du tableau de sortie d un résident. Le tableau indique, entre autres, si le résident est sorti pour une activité, pour une hospitalisation, avec sa famille ou encore pour un rendez-vous. Ce tableau est installé à un endroit stratégique, soit au poste de chaque Unité, ce qui facilite son utilisation et assure une bonne visibilité tout en s assurant du respect de la confidentialité. Sur le tableau, nous retrouvons tous les noms des résidents de l Unité ainsi que leur numéro de chambre respective et un espace blanc pour indiquer la nature de la sortie. De petites plaquettes avec les inscriptions CIRA, hospitalisation, activité et rendez-vous sont apposées dans les coins à l aide de velcro et sont déplacées au besoin afin d indiquer, à côté du nom, la nature de la sortie. Depuis l instauration de ces tableaux, la majorité des employés s y réfèrent et sont d accord pour dire que cette pratique, simple et peu coûteuse, améliore la communication dans l établissement. Le tableau de sortie des résidents est également d un grand soutien pour le personnel itinérant. Volet sur l information Lyne Jean, chef du Centre d hébergement René-Lavoie Dans le but de favoriser une bonne communication tout en respectant la confidentialité, une «fenêtre sur l information» a été installée au Centre d hébergement René-Lavoie à Disraeli. Quatre tableaux, tous munis d un store et de volets, sont situés dans chacune des salles à manger du Centre. Sur ces tableaux, on retrouve, par exemple, de l information en lien avec les particularités alimentaires, le plan de la salle à manger avec la position de chaque résident, etc. Cet outil, peu coûteux, est d une aide précieuse pour le personnel pendant l activité repas. Félicitations à toute l équipe d intervention de la réorganisation du Centre d hébergement René-Lavoie qui, à la suite de la visite ministérielle, a eu l idée de ce beau projet et a mis en oeuvre les actions nécessaires à sa réalisation. Marlène Allard, infirmière auxiliaire au Centre d hébergement René-Lavoie. Bravo aux équipes À l équipe de l Urgence Je veux remercier toute l équipe de l Urgence qui travaillait le soir du 21 octobre Merci d avoir prodigué rapidement des soins de qualité lorsque mon frère a été admis à l Urgence avec une main presque sectionnée. Merci aussi aux ambulanciers qui ont effectué le transport jusqu à Montréal en un temps record. Merci pour votre gentillesse envers moi, qui travaillait ce soir-là Bravo à tous qui travaillent à l Urgence et qui donnent des soins de qualité à la population. Line Meilleur Préposée aux bénéficiaires à l Urgence Des remerciements bien mérités Le 12 juillet dernier, mon époux et moi avons été victimes d un accident de la route. Nous tenons à remercier les policiers, pompiers et ambulanciers qui étaient présents ce soir-là. Vous avez été, malgré le temps très maussade, d une grande générosité et très attentionnés à notre égard. Il y a aussi Dr Lavigne et son équipe, pour qui les mots d ordre sont efficacité et bons soins. Le personnel du troisième étage n est pas à oublier, nous n avons que des bons mots pour vous, votre présence, votre attention et votre bonne humeur. Nous remercions sincèrement madame Anne Jacques pour tout le réconfort qu elle nous a porté. Merci beaucoup à tous. Claude Racine Réjeanne Trépanier-Racine Thetford Mines Le Trait d Union - novembre/décembre

8 La mission du CIIA... Stéphanie Grondin, présidente du comité des infirmières et infirmiers auxiliaires Saviez-vous que notre CSSS compte 150 infirmières auxiliaires regroupées au sein d un comité appelé le comité des infirmières et des infirmières auxiliaires (CIIA)? Ce comité (CIIA), qui relève de la Direction des soins infirmiers et de la qualité des services, est rattaché au conseil des infirmières et infirmiers. Il a pour mandat d apprécier la qualité des soins infirmiers posés par les personnes qui exercent des activités d infirmières ou d infirmiers auxiliaires pour l établissement. Le comité donne également son avis sur les moyens à prendre pour évaluer et maintenir la compétence de l ensemble des personnes qui exercent des activités d infirmières ou d infirmiers auxiliaires pour l établissement. Soulignons également que le CIIA effectue des recommandations au conseil des infirmières et infirmiers (CII) sur la distribution appropriée des soins offerts par les personnes qui exercent des activités d infirmières ou d infirmiers auxiliaires pour l établissement. Lorsqu une recommandation du comité n est pas retenue par le Comité exécutif du CII, elle doit être transmise au conseil d administration de l établissement, accompagnée du ou des motifs de sa non-acceptation. Les infirmières auxiliaires oeuvrent à domicile, au CLSC, à l hôpital et en centre d hébergement. À l hôpital, elles sont présentes aux services suivants : Centre mère-enfant, Centre de prélèvements, Clinique médicale, Psychiatrie, Pédiatrie, Chirurgie, Médecine, Soins intensifs, Bloc opératoire, Urgence, Cliniques externes, Vaccination, etc. Partout, elles veillent à votre santé! Au cours de la dernière année, nos interventions ont porté principalement sur les sujets suivants : formation thérapie intraveineuse, gestion des risques et prévention des infections; recrutement, mobilisation du personnel, pénurie, réorganisation en centre d hébergement; obtention d un local conjointement avec le CII et le groupe du don d organes ainsi qu une adresse Lotus Notes; dossier des contentions; identification en centre d hébergement et visite ministérielle; matériel utilisé au CSSS et feuille d appréciation de la qualité des soins infirmiers; intégration des infirmières auxiliaires à différentes unités (Bloc opératoire); relève et élection au CIIA; prix honorifiques 2011; agrément Surveillez nos activités. Au cours des prochains mois, nous aurons des surprises pour vous! Le comité exécutif du CIIA est composé des personnes suivantes : Stéphanie Grondin, présidente; Denise Cliche, vice-présidente; Andrée-Anne Marchand, secrétaire; Céline Grenier, membre temporaire. Pour finir l année Un mot du CM en beauté! Nathalie Lajoie, agente aux communications du conseil multidisciplinaire Le comité exécutif du CM tient à remercier chacun et chacune d entre vous pour le travail accompli durant l année. Votre professionnalisme, votre dévouement et votre implication auront permis le déploiement de services de qualité, indispensables à la population de notre région. Bravo et merci! En 2012, nous prévoyons être encore plus présents par différents moyens que vous découvrirez très bientôt. Nous vous invitons, une fois de plus, à nous faire part de vos bons coups. Nous attendons de vos nouvelles avec impatience! Nous profitons également de cette occasion pour vous adresser nos meilleurs vœux du temps des Fêtes. Nous souhaitons à tous un très joyeux Noël et que l année 2012 nous apporte amour, paix, prospérité et SANTÉ! L Halloween en Chirurgie-Pédiatrie Nathalie Therrien, infirmière Félicitations aux employés des unités de chirurgie et de pédiatrie. Grâce à leurs beaux costumes, ils ont su égayer la soirée d'halloween des usagers! De gauche à droite : Marie-Krystel Blouin, assistante infirmière-chef, Nathalie Therrien, infirmière, Vickie Laliberté, infirmière, Katy Lessard, infirmière auxiliaire, Line Guay, préposée aux bénéficiaires, et Nicole Doyon, infirmière auxiliaire. 8 Le Trait d Union - novembre/décembre 2011

PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES

PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES, des communications et secrétariat général Novembre 2004 Révisé le 23 octobre 2006 Adopté au comité de direction du 25 octobre 2006

Plus en détail

Règle de soins infirmiers

Règle de soins infirmiers DÉFINITION : Le but de cette règle de soins infirmiers est d encadrer la prestation des soins dispensés par les infirmières et les infirmières auxiliaires en collaboration avec les préposés aux bénéficiaires

Plus en détail

Direction des services d hébergement Description de fonction

Direction des services d hébergement Description de fonction Direction des services d hébergement Description de fonction ASSISTANT(E)-INFIRMIER(ÈRE)-CHEF SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ ET/OU CHEF D ACTIVITÉS EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ

Plus en détail

Qualité et sécurité des soins Rôle de la direction des soins infirmiers- au Québec

Qualité et sécurité des soins Rôle de la direction des soins infirmiers- au Québec Qualité et sécurité des soins Rôle de la direction des soins infirmiers- au Québec Josée F. Breton, B.Sc.inf., MBA, Conseillère senior en organisation des soins et du travail, Direction des soins infirmiers

Plus en détail

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES Alternance travail-études au niveau collégial... 5 Rôles et responsabilités de chacun... 6 Avantages de l alternance travail-études... 7 Situations particulières...

Plus en détail

CAMPUS SANTÉ OUTAOUAIS : UNE SYNERGIE REMARQUABLE POUR PRENDRE SOIN DE LA SANTÉ DE L OUTAOUAIS

CAMPUS SANTÉ OUTAOUAIS : UNE SYNERGIE REMARQUABLE POUR PRENDRE SOIN DE LA SANTÉ DE L OUTAOUAIS Communiqué CAMPUS SANTÉ OUTAOUAIS : UNE SYNERGIE REMARQUABLE POUR PRENDRE SOIN DE LA SANTÉ DE L OUTAOUAIS Gatineau, le 14 septembre 2009. Campus santé Outaouais, le consortium créé en juin 2008 et dont

Plus en détail

Liste des éléments de données de la Base de données sur les infirmières et infirmiers réglementés

Liste des éléments de données de la Base de données sur les infirmières et infirmiers réglementés septembre 2013 Liste des éléments de données de la infirmières et Les documents énumérés dans la présente liste ont été adaptés à partir du Dictionnaire des données et manuel de traitement de la 2013.

Plus en détail

Toutefois, certains enjeux ont amené le CSSS-IUGS à mettre en place un projet de réorganisation du travail en soins infirmiers :

Toutefois, certains enjeux ont amené le CSSS-IUGS à mettre en place un projet de réorganisation du travail en soins infirmiers : ANNEXE 22 Adopté au comité directeur paritaire le 27 avril 2009 PLAN DE COMMUNICATION Organisation du travail et revalorisation des pratiques en soins de longue durée 1) Contexte Né du regroupement successif

Plus en détail

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Adopté par : Code : CD-176-2008 Page 1 de 6 Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Comité de direction Adopté le : 2008-10-07 Entré en vigueur le : 2008-10-07 Révisé le : Document(s) remplacé(s)

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU

OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU SOUTIEN À L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS LE CADRE DE LA STRATÉGIE MINISTÉRIELLE SUR LA MAIN D ŒUVRE EN SOINS INFIRMIERS La direction des ressources humaines AQESSS Octobre

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

UN SERVICE À VOTRE IMAGE

UN SERVICE À VOTRE IMAGE UN SERVICE À VOTRE IMAGE Un service Un service de de Mutuelles qui qui inspire inspire la fierté! la fierté! Depuis 2012, Depuis l AQEI 2012, offre l AQEI un offre outil un sur outil mesure à mesure ses

Plus en détail

Programme SIPA (Système de services intégrés pour personnes âgées en perte d autonomie) DESCRIPTION SOMMAIRE :

Programme SIPA (Système de services intégrés pour personnes âgées en perte d autonomie) DESCRIPTION SOMMAIRE : CLSC désigné Centre Affilié Universitaire DESCRIPTION DE FONCTIONS TITRE D EMPLOI : SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : SERVICE : Chef de programme Chef de l administration du programme SIPA Programme SIPA (Système de

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

INSCRIPTION AU TABLEAU ET MISE À JOUR DES RENSEIGNEMENTS 2014 2015 FOIRE AUX QUESTIONS

INSCRIPTION AU TABLEAU ET MISE À JOUR DES RENSEIGNEMENTS 2014 2015 FOIRE AUX QUESTIONS INSCRIPTION AU TABLEAU ET MISE À JOUR DES RENSEIGNEMENTS 2014 2015 FOIRE AUX QUESTIONS Exercice de la profession d ergothérapeute Q. Qu est-ce que l exercice de la profession pour l Ordre? R. L Ordre définit

Plus en détail

Journée exceptionnelle à l Hôpital Laval : trois transplantations cardiaques en 24 heures, une première au Québec!

Journée exceptionnelle à l Hôpital Laval : trois transplantations cardiaques en 24 heures, une première au Québec! 16 juin 2006 Volume 2, N o 7 Journée exceptionnelle à l Hôpital Laval : trois transplantations cardiaques en 24 heures, une première au Québec! L Hôpital Laval, institut universitaire de cardiologie et

Plus en détail

Guide sur les VALEURS. Angélike et Delphine

Guide sur les VALEURS. Angélike et Delphine Guide sur les VALEURS Angélike et Delphine Ce guide sur les valeurs s adresse autant à notre clientèle qu au personnel du Centre de réadaptation en déficience physique (CRDP) et constitue le code d éthique

Plus en détail

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général Secrétariat général Le texte que vous consultez est une codification administrative des Politiques de l'uqam. Leur version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration

Plus en détail

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Janvier 2010, Révisée en octobre 2012 1 BUT POURSUIVI PAR LA POLITIQUE

Plus en détail

édito Sommaire Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!!

édito Sommaire Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!! édito Sommaire Les services de la Communauté de Communes p3 La profession d Assistante Maternelle Une journée chez nounou Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!! p4 Mois après mois, tu as su t

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

virée voitures de rêve

virée voitures de rêve Virez pour la cause virée voitures de rêve Édition 2014 Samedi 13 septembre Plan de commandite Le CHU de Québec et sa Fondation Le CHU de Québec est le plus important centre de soins spécialisés et ultra-spécialisés

Plus en détail

Communiqué Du 25 octobre 2013

Communiqué Du 25 octobre 2013 Communiqué Du 25 octobre 2013 DÉPART D ÉLISABETH Bonjour à vous tous et toutes, Depuis février dernier, j ai eu la chance de faire de beaux apprentissages et de belles rencontres au sein du CPE-BC Québec

Plus en détail

Formations et orientations Employé

Formations et orientations Employé Formations et orientations Employé Août 2011 Urgence Médicale Code Bleu 2 Formations et orientations Présentation du guide Soucieuse de la qualité des soins prodigués par ses employés, Urgence Médicale

Plus en détail

RÔLES ET RESPONSABILITÉS DES DSI, CII ET CIR

RÔLES ET RESPONSABILITÉS DES DSI, CII ET CIR RÔLES ET RESPONSABILITÉS DES DSI, CII ET CIR Présenté par : Geneviève Ménard Directrice-conseil, Direction, Affaires externes, OIIQ Rencontre d information à l intention des DSI, des membres des CECII

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

Édition. Rédaction : Lucie Raymond Supervision : Michèle Pelletier Mise en page : Anne Le Menn

Édition. Rédaction : Lucie Raymond Supervision : Michèle Pelletier Mise en page : Anne Le Menn Édition Rédaction : Lucie Raymond Supervision : Michèle Pelletier Mise en page : Anne Le Menn Association québécoise d établissements de santé et de services sociaux Direction de l organisation des services,

Plus en détail

RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de santé globale du personnel COTE : DG 2013-02 APPROUVÉE PAR : Le conseil d administration le 26 février 2013 EN VIGUEUR LE : 26 février 2013 RESPONSABLE

Plus en détail

Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic. Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre

Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic. Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre Développer les compétences de votre main-d œuvre avec l aide d Emploi-Québec LA FORMATION FAIT DÉJÀ

Plus en détail

La Clinique Archimède L infirmière, un levier d excellence

La Clinique Archimède L infirmière, un levier d excellence La Clinique Archimède L infirmière, un levier d excellence Accessibilité Gestion de temps efficiente Sans rendez-vous planifié Utilisation optimale des ressources Autosoins Projet préparé par : Clinique

Plus en détail

Procédure. BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé.

Procédure. BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé. Cote DSPD-13-14 Réservé à la Direction général Procédure Titre : BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé. Destinataires : Direction de l hébergement Direction

Plus en détail

PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES Période du 1 er avril 2013 au 31 mars 2015 PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE

Plus en détail

L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ

L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ Les grandes lignes du programme À l intention des gestionnaires du Mouvement Desjardins UNE APPROCHE NOVATRICE Le Mouvement Desjardins est soucieux

Plus en détail

AFFICHAGE SPÉCIAL - 3 JOURS SEULEMENT SITUATION PARTICULIÈRE Concours 2014-27

AFFICHAGE SPÉCIAL - 3 JOURS SEULEMENT SITUATION PARTICULIÈRE Concours 2014-27 AFFICHAGE SPÉCIAL - 3 JOURS SEULEMENT SITUATION PARTICULIÈRE 2014-27 DESCRIPTION DU TITRE D EMPLOI SECRÉTAIRE MÉDICALE 5322 Personne qui assiste un ou des médecins ou des professionnels ou une équipe de

Plus en détail

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Le centre d excellence d en soins infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe à la directrice des soins infirmiers et de la prestation sécuritaire des

Plus en détail

La gestion de la main-d œuvre médicale dans son ensemble 14/10/2015

La gestion de la main-d œuvre médicale dans son ensemble 14/10/2015 Ministère de la Santé et des Services sociaux La gestion des effectifs médicaux, les nouvelles règles et les impacts sur les nominations, statuts et privilèges Contenu de la présentation La gestion de

Plus en détail

Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS

Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS Le 2 mai 2013 Aux professionnels du SAD membres de l APTS, Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS Madame, Monsieur, Nous accusons réception

Plus en détail

Intégration à la profession d infirmière du Québec CWA.0B

Intégration à la profession d infirmière du Québec CWA.0B Intégration à la profession d infirmière du Québec CWA.0B Objectifs du programme Ce programme vise à former des personnes aptes à exercer la fonction d infirmière ou d infirmier au Québec, et ce, dans

Plus en détail

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Cégep de Sept-Îles POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Service émetteur : Direction des communications Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 7 mars 2006 Dernière révision :

Plus en détail

PROJET. Plan de communication interne PANDÉMIE D INFLUENZA DOCUMENT DE TRAVAIL

PROJET. Plan de communication interne PANDÉMIE D INFLUENZA DOCUMENT DE TRAVAIL PROJET Plan de communication interne PANDÉMIE D INFLUENZA DOCUMENT DE TRAVAIL JUIN 2007 TABLE DES MATIÈRES 1. La mise en contexte...3 2. Les enjeux relatifs à la communication interne...3 2.1 La présence

Plus en détail

Stéphane Beaulieu. L avenir de la formation universitaire en psychologie. Marie Girard-Hurtubise

Stéphane Beaulieu. L avenir de la formation universitaire en psychologie. Marie Girard-Hurtubise CHRONIQUE ENTREVUE Stéphane Beaulieu L avenir de la formation universitaire en psychologie Marie Girard-Hurtubise À l instar d autres universités québécoises, le département de psychologie de l Université

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015 C1_PAuton-CSSS2M_Layout 1 11-04-19 11:35 Page 1 PLAN D AFFAIRES Personnes en perte d autonomie 2010-2015 Ce document a été produit à la suite des rencontres du comité de pilotage du Plan d affaires de

Plus en détail

Un poste à votre mesure!

Un poste à votre mesure! Titre du poste : INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE (IPSPL) Direction : Direction des soins infirmiers Statut : Temps complet - 35 heures/semaine Quart : Jour LIBELLÉ DU TITRE D EMPLOI Personne

Plus en détail

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration 14

Plus en détail

L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue

L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue Marie-Christine Lemieux, M.Sc. Inf., IPSPL 2 e Symposium

Plus en détail

Commission infirmière régionale (CIR) COMPTE RENDU. Date : 11 octobre 2011 Heure : 16h30 Lieu : Agence de la santé et des services sociaux

Commission infirmière régionale (CIR) COMPTE RENDU. Date : 11 octobre 2011 Heure : 16h30 Lieu : Agence de la santé et des services sociaux Commission infirmière régionale (CIR) COMPTE RENDU Date : 11 octobre 2011 Heure : 16h30 Lieu : Agence de la santé et des services sociaux Présences : Denyse April, Collège Héritage Gilles Coulombe, CSSS

Plus en détail

Les avancées du Cégep de Saint Laurent

Les avancées du Cégep de Saint Laurent Les avancées du Cégep de Saint Laurent Plan de la présentation 1. Bilan de la formation en retraitement des endoscopes flexibles Ghislaine Morency, Cégep de Saint Laurent 2. Bilan de la formation en ligne

Plus en détail

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN Adoptée par le Conseil d administration Le 28 avril 1998 (résolution no 0099) et modifiée par le Conseil d administration

Plus en détail

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

PLAN DE COMMANDITES 27 E COLLOQUE DE CHIMIE DE L UNIVERSITE DE SHERBROOKE CÉCUS LUMIERE SUR LA CHIMIE 16 OCTOBRE 2015

PLAN DE COMMANDITES 27 E COLLOQUE DE CHIMIE DE L UNIVERSITE DE SHERBROOKE CÉCUS LUMIERE SUR LA CHIMIE 16 OCTOBRE 2015 PLAN DE COMMANDITES 27 E COLLOQUE DE CHIMIE DE L UNIVERSITE DE SHERBROOKE LUMIERE SUR LA CHIMIE 16 OCTOBRE 2015 CÉCUS Comité des étudiants en chimie de l université de Sherbrooke LETTRE DE BIENVENUE AUX

Plus en détail

Optimisation du processus de gestion des plaintes et des commentaires à la SAAQ

Optimisation du processus de gestion des plaintes et des commentaires à la SAAQ Permis Immatriculation Optimisation du processus de gestion des plaintes et des commentaires à la SAAQ Prévention Véhicules lourds Présentation à l ARGP Mars 2012 Victimes d accident Présenté par Nancy

Plus en détail

PERSONNES INVITÉES Mme Guylaine St-Gelais, directrice des Ressources financières et matérielles, points 3.1 et 3.2

PERSONNES INVITÉES Mme Guylaine St-Gelais, directrice des Ressources financières et matérielles, points 3.1 et 3.2 PROCÈS-VERBAL DE LA 99 e SÉANCE EXTRAORDINAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CSSS DE LA POINTE-DE-L ÎLE TENUE PAR CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE LE LUNDI 16 DÉCEMBRE 2013 PERSONNES PRÉSENTES Mme Cécile Légaré,

Plus en détail

et son évolution Serge Lavoie Direction des programmes-clientèles 21 novembre 2013 Avec la collaboration de

et son évolution Serge Lavoie Direction des programmes-clientèles 21 novembre 2013 Avec la collaboration de Le programme Arrimage et son évolution Serge Lavoie Direction des programmes-clientèles 21 novembre 2013 Avec la collaboration de M me Myriam-Nicole Bilodeau, conseillère-clinique cadre 1. Le CSSS de Chicoutimi

Plus en détail

1.- OUVERTURE DE LA SÉANCE ET VÉRIFICATION DE LA RÉGULARITÉ DE L ASSEMBLÉE 2014-034 IL EST PROPOSÉ, DÛMENT APPUYÉ ET RÉSOLU À L'UNANIMITÉ

1.- OUVERTURE DE LA SÉANCE ET VÉRIFICATION DE LA RÉGULARITÉ DE L ASSEMBLÉE 2014-034 IL EST PROPOSÉ, DÛMENT APPUYÉ ET RÉSOLU À L'UNANIMITÉ Volume 4, page 105 Procès-verbal de la réunion du CONSEIL D'ADMINISTRATION de la L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LA CÔTE-NORD, tenue à, le Sont présents : Sont absents : Assistent : Madame

Plus en détail

Programme de recrutement et dotation

Programme de recrutement et dotation Programme de recrutement et dotation Adopté le 13 juin 2006 par le conseil d administration (255 e assemblée résolution n o 2139) Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro

Plus en détail

AVIS de l Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec

AVIS de l Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec AVIS de l Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec EN RÉACTION AU DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LE PLAN D ACTION EN SANTÉ MENTALE 2014-2020 Déposé dans le cadre du Forum national

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

IDENTIFICATION. NOM DU STAGIAIRE : N o d étudiant : Adresse complète de la résidence :

IDENTIFICATION. NOM DU STAGIAIRE : N o d étudiant : Adresse complète de la résidence : STAGIAIRE - DEMANDE D INSCRIPTION AU STAGE AVOCAT - DEMANDE D AUTORISATION D AGIR COMME MAÎTRE DE STAGE Articles 26, 27, 28 et 29 du Règlement sur la formation professionnelle des avocats Ce formulaire

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE COLLÈGE INTERNATIONAL DES MARCELLINES

PLAN DE RÉUSSITE COLLÈGE INTERNATIONAL DES MARCELLINES PLAN DE RÉUSSITE COLLÈGE INTERNATIONAL DES MARCELLINES ANNÉE 2010-2011 TABLE DES MATIÈRES Page I. PRÉAMBULE 3 II. ANALYSE DE LA SITUATION 3 III. LES OBJECTIFS QUANTITATIFS 5 IV. LES MESURES ENVISAGÉES

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique

Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique Karyne Daigle, stagiaire Maîtrise en santé communautaire MISE EN CONTEXTE Le

Plus en détail

CSSS DES SOURCES REDDITION DE COMPTES 2014-2015

CSSS DES SOURCES REDDITION DE COMPTES 2014-2015 RAPPORT ANNUEL DE GESTION ANNEXE 4 Fiches de reddition de comptes CSSS DES SOURCES REDDITION DE COMPTES Juin 2015 Chapitre IV Chapitre IV Fiche de reddition de comptes Objectifs de résultats Services

Plus en détail

Le meilleur chemin pour nous contacter?

Le meilleur chemin pour nous contacter? Le meilleur chemin pour nous contacter? Vous avez des questions sur les soins à domicile? Vous avez besoin de services ou de soins particuliers? N hésitez pas à nous contacter pour trouver ensemble la

Plus en détail

Lettre d entente n o 275 Délais de mise en application du mode de rémunération mixte

Lettre d entente n o 275 Délais de mise en application du mode de rémunération mixte 174 À l intention des médecins omnipraticiens à tarif horaire en CLSC des médecins omnipraticiens à honoraires fixes en CLSC 28 octobre 2015 Lettre d entente n o 275 Délais de mise en application du mode

Plus en détail

Les ressources humaines; un enjeu pour la Ville de Montréal

Les ressources humaines; un enjeu pour la Ville de Montréal Les ressources humaines; un enjeu pour la Ville de Montréal Présentation au mini-colloque de l Institut d administration publique de Québec le 25 octobre 2012 Jean-François Beaucaire, chef de division

Plus en détail

De meilleures données pour de meilleures décisions :

De meilleures données pour de meilleures décisions : De meilleures données pour de meilleures décisions : un appui pour des soins plus efficaces et appropriés Amélioration de l expérience client. Perfectionnement de la planification des programmes et capacité

Plus en détail

Daniel Garneau (conseiller-cadre à la Direction générale, Portneuf), Michel Delamarre, Guy Thibodeau

Daniel Garneau (conseiller-cadre à la Direction générale, Portneuf), Michel Delamarre, Guy Thibodeau INFO CIUSSS de la Capitale-Nationale Bulletin d information Dans ce numéro - Rencontres dans les régions de Charlevoix et Portneuf - Recrutement de cadres supérieurs. Bilan des travaux en cours - Budget

Plus en détail

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Février 2015 Table des matières 1. La Chaire Desjardins en soins infirmiers à la personne

Plus en détail

Décret relatif. Sur le rapport du ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées,

Décret relatif. Sur le rapport du ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées, Décret relatif aux conditions techniques de fonctionnement des établissements de santé qui exercent l activité de traitement de l insuffisance rénale chronique par la pratique de l épuration extrarénale

Plus en détail

RÈGLEMENT N O 10 SUR LE STATIONNEMENT

RÈGLEMENT N O 10 SUR LE STATIONNEMENT RÈGLEMENT N O 10 SUR LE STATIONNEMENT Adopté par le conseil d administration le 22 mai 2001 Modification entérinée par le conseil d administration le 10 février 2015 TABLE DES MATIÈRES 1. Droit de stationnement...

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL

PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL PLANIFICATION STRATÉGIQUE Complément 2013 2015 du Centre jeunesse de Laval et

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Adoptée le 1 er juin 1999

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Adoptée le 1 er juin 1999 DOCUMENT OFFICIEL POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Adoptée le 1 er juin 1999 Service des ressources humaines www.csp.qc.ca TABLE DES MATIÈRES 1.0 LES OBJECTIFS... 3 2.0 LE CADRE JURIDIQUE ET

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

Assistance voyage Plus. Bien connaître vos protections

Assistance voyage Plus. Bien connaître vos protections Assistance voyage Plus Bien connaître vos protections Table des matières 01 Vous planifiez un voyage? 02 Comment pouvons-nous vous aider? 05 Avant de partir? Assistance voyage d urgence partout dans le

Plus en détail

Procédure d admissibilité et de gestion de la liste d attente prioritaire CPE/BC Québec-Centre, installation les Petites Saisons

Procédure d admissibilité et de gestion de la liste d attente prioritaire CPE/BC Québec-Centre, installation les Petites Saisons Procédure d admissibilité et de gestion de la liste d attente prioritaire CPE/BC Québec-Centre, installation les Petites Saisons 2000, 1ere Avenue Québec (Québec) G1L 3M5 Téléphone (418) 647-2543 Courriel

Plus en détail

JE SUIS SPÉCIALISÉ(E) INFIRMIER(ÈRE) Elections CTE/CAP

JE SUIS SPÉCIALISÉ(E) INFIRMIER(ÈRE) Elections CTE/CAP JE SUIS INFIRMIER(ÈRE) SPÉCIALISÉ(E) Elections CTE/CAP le 4 Décembre 2014 Lettre aux Infirmiers(ères) Spécialisés(ées) Les professions infirmières ont engagé depuis plusieurs années, au travers la réingénierie

Plus en détail

CAHIER DE GESTION. Le personnel enseignant du Service de la formation continue de l Institut maritime du Québec.

CAHIER DE GESTION. Le personnel enseignant du Service de la formation continue de l Institut maritime du Québec. CAHIER DE GESTION RÈGLEMENT RÉGISSANT LES CONDITIONS DE TRAVAIL DU PERSONNEL ENSEIGNANT NON SYNDIQUÉ DU SERVICE DE LA FORMATION CONTINUE DE L INSTITUT MARITIME DU QUÉBEC (Règlement n 07-01.25) COTE 32-06-01.301

Plus en détail

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Coordination Direction des mesures et services aux entreprises et du placement Ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale Rédaction Direction

Plus en détail

PROTOCOLE DE COORDINATION DES CAS URGENTS D INTIMIDATION OU DE VIOLENCE Selon le Code des droits et des responsabilités (BD-3)

PROTOCOLE DE COORDINATION DES CAS URGENTS D INTIMIDATION OU DE VIOLENCE Selon le Code des droits et des responsabilités (BD-3) Selon le Code des droits et des responsabilités (BD-3) Remarque : Le masculin est utilisé pour faciliter la lecture. PRINCIPES FONDAMENTAUX Les incidents provoqués par des conduites intimidantes ou violentes

Plus en détail

Plan de redressement budgétaire et nouvelle structure organisationnelle du CSSS du Haut-Saint-Maurice. Proposition au CA le 9 octobre 2013

Plan de redressement budgétaire et nouvelle structure organisationnelle du CSSS du Haut-Saint-Maurice. Proposition au CA le 9 octobre 2013 Plan de redressement budgétaire et nouvelle structure organisationnelle du CSSS du Haut-Saint-Maurice Proposition au CA le 9 octobre 2013 1 POURQUOI? Trajectoire budgétaire actuelle période 5 (fin août)

Plus en détail

Octobre 2015. 1. Conseil d établissement 2015-2016. Voici les parents qui vous représentent au conseil d établissement :

Octobre 2015. 1. Conseil d établissement 2015-2016. Voici les parents qui vous représentent au conseil d établissement : Octobre 2015 1. Conseil d établissement 2015-2016 Voici les parents qui vous représentent au conseil d établissement : Mme Sabrina Boucher M. Abderrahman Nadir M. Ait Benali Mohand Arezki Mme Halima Bensalah

Plus en détail

MOORE, France, secrétaire d assemblée. LARIVIÈRE, Amélie PLANTE, M. Serge ROY, Mme Julie

MOORE, France, secrétaire d assemblée. LARIVIÈRE, Amélie PLANTE, M. Serge ROY, Mme Julie PROCÈS-VERBAL DE LA SOIXANTE-NEUVIÈME (69 E ) RÉUNION RÉGULIÈRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DES ETCHEMINS, TENUE LE 18 MARS 2014, À 19 HEURES, AU CENTRE ADMINISTRATIF

Plus en détail

régime d assurance collective

régime d assurance collective régime d assurance collective L heure d adhérer Ma ligne de vie Ma ligne de santé Ma ligne de protection de revenu 2 Bonjour, je suis Fiche Adhésion, la toute dernière de la série des fiches. Ma mission

Plus en détail

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES. 1.

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES. 1. TITRE : POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES 1. Préambule La politique et procédure de déclaration d un incident ou d un accident

Plus en détail

Offre d adhésion exclusive! Forfait Services juridiques

Offre d adhésion exclusive! Forfait Services juridiques Février 2015 Offre d adhésion exclusive! Forfait Services juridiques Bonjour, Il nous fait plaisir de vous transmettre une proposition d adhésion aux services juridiques personnalisés de l AQCPE. Ces services

Plus en détail

CAAPTIVANT Le bulletin du CAAP-AT numéro 2 Édition de septembre 2015

CAAPTIVANT Le bulletin du CAAP-AT numéro 2 Édition de septembre 2015 CAAPTIVANT Le bulletin du CAAP-AT numéro 2 Édition de septembre 2015 Déjà, la routine d automne a repris sa place Pour la majorité d entre nous, le travail, l école, la garderie ont recommencé de façon

Plus en détail

Procédures d admission par équivalence

Procédures d admission par équivalence Procédures d admission par équivalence Conformément à ses règlements et aux exigences prescrites par le Code des professions du Québec, l Ordre des conseillers et conseillères d orientation du Québec (OCCOQ)

Plus en détail

inventaire des mesures existantes définition de la famille

inventaire des mesures existantes définition de la famille 2 POLITIQUE FAMILIALE 3 4 5 6 7 8 8 9 mot du maire mot de la conseillère déléguée à la famille introduction inventaire des mesures existantes portraits de famille mission générale de la politique générale

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION DU 19 MARS 2014 SÉANCE 500-14 PRÉSENCES : ABSENCE MOTIVÉE : INVITÉS :

CONSEIL D ADMINISTRATION DU 19 MARS 2014 SÉANCE 500-14 PRÉSENCES : ABSENCE MOTIVÉE : INVITÉS : 2535 CONSEIL D ADMINISTRATION DU 19 MARS 2014 SÉANCE 500-14 Procès-verbal d une séance ORDINAIRE du conseil d administration du Centre de réadaptation en dépendance Domrémy-de-la-Mauricie - Centre-du-Québec,

Plus en détail

Demande du comité de trauma local. Volonté de la direction du CSSSB

Demande du comité de trauma local. Volonté de la direction du CSSSB Demande du comité de trauma local Volonté de la direction du CSSSB Création d un comité de travail En collaboration avec l Agence de Chaudière Appalaches 9 rencontres entre le 27 novembre 2012 et le 6

Plus en détail

Les défis de la formation face aux nouvelles exigences de qualité et de sécurité des URDM

Les défis de la formation face aux nouvelles exigences de qualité et de sécurité des URDM Les défis de la formation face aux nouvelles exigences de qualité et de sécurité des URDM Plan de la présentation Partie 1 : Répondre au besoin d une relève pour une main-d œuvre qualifiée dans les URDM

Plus en détail

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil. EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.fr REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU SERVICE DE SOINS INFIRMIERS

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

SEPTEMBRE2013 Prise 04

SEPTEMBRE2013 Prise 04 SEPTEMBRE2013 Prise 04 Dans ce numéro Nouvelles heures d ouverture PORTRAIT DE DIRIGEANT CONSEIL FISCALITÉ OT DU IRECTEUR ÉNÉRAL Dans le but de vous offrir une prestation de service correspondant à vos

Plus en détail

Faculté des sciences infirmières

Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences Le Baccalauréat en sciences est offert selon divers parcours en fonction des études antérieures : Le programme 1-630-1-1 : un parcours à l intention des titulaires d un DEC en formation

Plus en détail

BORDEAUX-CARTIERVILLE

BORDEAUX-CARTIERVILLE Guide de la santé et des services sociaux dans votre quartier BORDEAUX-CARTIERVILLE Édition 2002/2003 Des ressources à deux pas de chez vous La Régie régionale de la santé et des services sociaux a pour

Plus en détail

SEMENT DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX. e des matières. Table des matières

SEMENT DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX. e des matières. Table des matières SEMENT DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX e des matières CODE D ÉTHIQUE Table des matières JANVIER 2013 TABLE DES MATIERES PRÉAMBULE 3 Pourquoi un code d éthique? 3 À qui s adresse le code d éthique? 3 LA

Plus en détail

D une étape à l autre Parcours assurance santé MD prend le relais

D une étape à l autre Parcours assurance santé MD prend le relais D une étape à l autre Parcours assurance santé MD prend le relais LA VIE VOUS MÈNE AILLEURS, MAIS PARCOURS ASSURANCE SANTÉ VOUS SUIT PARTOUT AUCUNE PREUVE D ASSURABILITÉ N EST EXIGÉE! 2 Parcours assurance

Plus en détail

Pour un soutien médical sur mesure

Pour un soutien médical sur mesure Pour un soutien médical sur mesure Assistance soins médicaux Comment accéder aux services d Assistance soins médicaux 1. Téléphonez au 514 871-9884 ou sans frais au 1 877 778-9808. 2. Assurez-vous d avoir

Plus en détail

Le laboratoire d expérimentation des technologies du CRDITED de Montréal: Un lieu de co-construction et de soutien à l innovation

Le laboratoire d expérimentation des technologies du CRDITED de Montréal: Un lieu de co-construction et de soutien à l innovation Le laboratoire d expérimentation des technologies du CRDITED de Montréal: Un lieu de co-construction et de soutien à l innovation Plan de la présentation Contexte de création du laboratoire et structure

Plus en détail