Coûts associés à la gestion des changements apportés aux plans et devis en cours d exécution

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Coûts associés à la gestion des changements apportés aux plans et devis en cours d exécution"

Transcription

1 Coûts associés à la gestion des changements apportés aux plans et devis en cours d exécution Corporation des entrepreneurs généraux du Québec 6800, boulevard Pie-IX Montréal (Québec) H1X 2C8 Tél : (514) Sans frais : (877) Télécopieur : (514) Site Web : Courriel :

2 Préambule Les changements à un contrat de construction sont inévitables, la plus grande surprise que pourrait nous réserver un tel contrat c est qu il n y ait pas de changement. Dans la vaste majorité des contrats de construction, le donneur d ouvrage s attend à ce que les changements soient exécutés à l intérieur du délai contractuel initialement alloué à l entrepreneur. Par ailleurs, un des objectifs des plans et devis est de fournir à temps l information aux gestionnaires et planificateurs du chantier et d obtenir à temps le matériel et l équipement nécessaires. C est pourquoi les changements aux plans et devis risquent de compromettre cet objectif, exiger une nouvelle planification et, dans certains cas, bouleverser l échéancier et le budget du projet. La compensation d administration et de profit consenti à l entrepreneur, et habituellement préétabli par contrat (méthode du prix coûtant majoré), se veut donc une forme de remboursement des coûts encourus en surcroît causés par l occurrence des modifications. En effet, avec l augmentation des demandes de pièces justificatives, il n est plus rare de voir les entrepreneurs augmenter les heures de travail de leurs gestionnaires de chantier et/ou d augmenter les ressources de gestion afin de pallier le surcroît de travail occasionné par ces modifications. Nous croyons d ailleurs que les professionnels, ceux-là mêmes qui sont retenus par les donneurs d ouvrage pour préparer les plans et devis, vivent les mêmes doléances que celles des entrepreneurs lors de l occurrence de multiples modifications, soit la multiplication des heures supplémentaires et l augmentation inévitable de la charge de gestion. Pour gérer ces modifications, lesquelles peuvent se compter par centaines, les entrepreneurs doivent être compensés de façon juste et raisonnable. Dans le secteur du bâtiment, deux méthodes de compensation sont généralement utilisées : 1. Un prix forfaitaire convenu entre les parties, lequel inclut les coûts directs, la gestion de la modification, les frais du bureau chef et le profit de l entrepreneur. Dans cette méthode comme c est l entrepreneur qui assume le risque de dépassement de coût, il établit le montant que représente un tel risque. Ce prix peut être ventilé aux fins d analyse. 2. Le prix réel des travaux tel que constaté sur le chantier. Ce prix est contrôlé au cours de la modification et soumis au donneur d ouvrage. Par cette méthode, ce dernier assume le risque du coût de la modification et le risque de l entrepreneur est diminué d autant. En utilisant cette méthode, les parties doivent toutefois convenir du mode de rémunération de l entrepreneur. Les coûts directs (matériaux, main-d œuvre) causent rarement problème, cependant les frais de gestion de la modification, les frais fixes de l entrepreneur et son profit soulèvent souvent des polémiques. 2 Au-delà des coûts ci-haut mentionnés, il peut arriver que certains changements ou un ensemble de modifications aient pour conséquence de retarder la livraison de l ouvrage. Les délais ainsi occasionnés devraient normalement faire partie du coût de la modification. Toutefois, pour en déterminer l envergure et le bien-fondé, il est préférable et souvent nécessaire d attendre la fin des travaux pour tenir compte du nombre de changements, leur importance relative, des moments où l entrepreneur en a été informé, des délais d approbation, le lien entre les différentes modifications, l échéancier critique, etc.

3 Champ d application et identification des frais qui y sont associés Ce fascicule a été préparé en regard des modifications apportées aux plans et devis d un contrat à forfait entre le donneur d ouvrage et l entrepreneur général. Il ne remplace pas les dispositions contractuelles qui existent entre eux. Il se veut une sensibilisation de l industrie afin que chacun des intervenants puisse évaluer de façon juste et éclairée la valeur d une modification en fonction de la réalité avec laquelle les entrepreneurs doivent composer. A cet égard, il importe de rappeler à l industrie que même si un changement pris isolément ne semble pas avoir d impact sur l échéancier de réalisation d un projet, ce changement combiné à d autres changements peut influencer largement le temps de réalisation d un projet. Ce fascicule vise donc uniquement à expliquer certains concepts et informer les donneurs d ouvrage et professionnels des coûts réels supportés par les entrepreneurs pour exécuter des modifications à l ouvrage en cours d exécution d un contrat de construction. Ces frais sont regroupés comme suit : a) Frais directs assumés au chantier par l entrepreneur pour exécuter une modification b) Frais de gestion d une modification c) Frais d administration de l entreprise d) Risque et profit de l entreprise a) Frais directs assumés au chantier par l entrepreneur pour exécuter une modification : 32 Salaire et charges sociales versés aux ouvriers de l entrepreneur conformément à ses obligations, incluant les contremaîtres ainsi que les surintendants qui supervisent les salariés ainsi que les obligations découlant des clauses normatives des conventions collectives. Les cotisations, contributions, obligations ou taxes contractées pour l exécution de la modification. Frais de déplacement et d hébergement des salariés. Le coût de tous les matériaux, produits, fournitures et matériel incorporés à la modification, y compris les frais de transport, d entreposage et de manutention connexes. Coût relatif au transport et à l utilisation d outils et/ou d équipements pour effectuer les travaux et ce, pour la durée des travaux en question. Le montant de tous les sous-traitants en marge de l exécution du changement. Les coûts du contrôle de la qualité des travaux relatifs à la modification par le responsable de l assurance qualité ou le surintendant. Les montants imputés par les autorités, applicables à la modification. Les redevances, droits, brevets applicables. Les primes de tous cautionnements et assurances que l entrepreneur doit payer suite à l augmentation du prix de son contrat occasionnée par la modification. Frais d énergie et de chauffage applicables directement au changement. Véhicules pour transporter le personnel ou les matériaux si nécessaires pour le changement, incluant les petits outils. Le coût d enlèvement et d élimination des ordures et débris occasionnés par la modification. Les frais encourus par suite de situation d urgence affectant la sécurité des personnes ou des biens applicables au changement. Les coûts de financement du changement, si la période de paiement dépasse celle indiquée au contrat, plus le financement d une plus importante retenue contractuelle. Les protections, installations temporaires et les ouvrages de sécurité nécessaires pour la modification.

4 b) Frais de gestion d une modification Ce sont les frais de gestion assumés par l entrepreneur et applicables directement à la modification apportée en cours d exécution de travaux : 1. Identifier le changement, visite des lieux pour constater et documenter la situation. 2. Évaluer le bien-fondé de la modification en consultant les plans, les devis, les addenda et les sous-traitants concernés. 3. Reprogrammer des travaux dans l attente d une décision. 4. Étudier l impact du changement sur l échéancier. 5. Informer les professionnels et le propriétaire de la nature de la modification. 6. Discuter avec les professionnels pour obtenir un ordre de changement et en démontrer le bien fondé. 7. Suggérer des solutions ou des alternatives rapides, efficaces et économiques. 8. Évaluer le coût de la modification en s adressant aux sous-traitants et fournisseurs pour les parties qui les concernent. 9. Faire parvenir à chaque sous-traitant concerné la documentation. 10. Effectuer les relances nécessaires auprès de ces sous-traitants et des fournisseurs. 11. Préparer la documentation exigée au contrat pour la présentation d un changement. 12. Négocier la valeur de la modification avec les professionnels et le propriétaire, et parfois retourner négocier les prix avec les sous-traitants et fournisseurs. Dans certains cas le processus (6 à 10 inclus.) est repris pour chaque révision de la modification pour finalement l abandonner. Dans un tel cas, l entrepreneur n a droit à aucun supplément, malgré qu il a l obligation de soumettre des propositions. 13. Suite à l approbation de la modification, émettre les avenants aux sous-traitants et fournisseurs impliqués dans la modification. 14. Aviser sa comptabilité des montants impliqués dans la modification. 15. Modifier les échéanciers pour tenir compte de l impact du changement. 16. Financer dans la plupart des cas le coût de la modification en totalité ou en partie pour de longues périodes dues aux délais d approbation. 17. Fournir les garanties exigées au contrat pour ces nouveaux travaux. 18. Assumer les autres frais de chantier tels : commis de chantier, moyens de communication, messagerie, énergie, chauffage, etc. que l on n a pu attribuer directement à la modification. 19. L ajout de personnel de gestion au projet pour gérer un nombre important de modifications en plus de l avancement des travaux. 20. Produire les plans tels que construits : identifier sur les plans chacune des modifications. 21. Gestion accrue des déficiences à corriger. 4

5 c) Frais d administration de l Entrepreneur Les frais d administration sont les coûts fixes de l entreprise pour réaliser son chiffre d affaires annuel et exécuter des travaux de construction. Ces frais incluent notamment : estimateurs (préparent les soumissions et impliqués dans les propositions de coûts pour les modifications lorsqu ils sont importants ou nombreux); comptabilité générale a) Comptes à recevoir : facturer les clients selon l avancement progressif des travaux, incluant la facturation et le suivi financier des travaux additionnels ; b) Comptes à payer : payer les fournisseurs et sous-traitants selon l avancement progressif de leurs travaux incluant les travaux additionnels exécutés et approuvés ; c) Payer le personnel de l entreprise service des achats assurances générales de l entreprise frais de recherche et développement, d innovation, parc informatique et logiciels de toutes sortes espaces de bureau équipements de bureau espaces de garage et d entreposage secrétariat général frais financiers frais de communication frais d énergie etc... d) Risque et profit de l entrepreneur Risque de l entrepreneur général Les risques d une entreprise de construction sont nombreux et variés. Lors de l exécution d un changement, l entrepreneur doit assumer les risques supplémentaires suivants : 1. Augmenter sa responsabilité face aux réclamations en vertu de l article 54 de la Loi sur les relations de travail (Loi R-20) et de l article 316 de la Loi sur la santé et sécurité au travail. 2. Augmenter sa responsabilité face à ses obligations envers sa caution si cette dernière devait intervenir. 3. Assumer les frais encourus suite à l insolvabilité ou au départ d un sous-traitant suite aux modifications. 4. Assumer la responsabilité des dépassements de coûts si la valeur de la modification a été établie à prix forfaitaire. Lorsqu un projet dérape et que l entrepreneur ne peut faire autrement : 5. Devoir investir d importantes sommes d argent pour la préparation d une réclamation pour faire valoir ses prétentions pour se faire payer les modifications non reconnues suite au manque de budget du donneur d ouvrage et, le cas échéant, pour justifier les impacts et les délais occasionnés par des changements. 6. Devoir investir également d importantes sommes pour défendre sa position en négociation, médiation, arbitrage ou devant les tribunaux. 5 Profit de l entrepreneur général Ce qui reste à l entreprise après impôts, une fois payés les frais directs, de gestion et les frais fixes. Ce qui permet à l entreprise d assurer sa survie pour déposer de nouvelles offres aux donneurs d ouvrage et exécuter d autres travaux.

6 Quantification des coûts associés à chacun de ces postes a) Frais directs assumés au chantier par l entrepreneur pour exécuter une modification Selon les pièces justificatives présentées par l entrepreneur en conformité avec les modalités établies par les parties ou convenues au contrat. b) Frais de gestion d une modification Il est possible d établir pour chaque modification une évaluation assez exacte des frais de gestion qui y sont associés. Les professionnels le font d ailleurs régulièrement. La CEGQ recommande l utilisation du formulaire joint en annexe pour évaluer de façon précise les frais encourus par l entrepreneur pour la gestion d une modification. Cette approche nécessite toutefois qu on s y attarde pour chacune des modifications en cause. Dans certains cas, il peut s avérer pratique d appliquer un pourcentage pour établir les frais de gestion d une modification. Pour définir ce pourcentage, il faut prendre en considération qu une partie de ces frais varie en fonction de la valeur de la modification. À titre d exemples, une modification d une valeur de 1000 $ (l ajout d une barre panique à une porte où 1 ou 2 sous-traitants sont impliqués) occasionnera des frais de gestion de l ordre de 30 %. Par ailleurs, une modification de $ (le réaménagement d une pièce où 10 sous-traitants peuvent être impliqués) occasionnera des frais de gestion de l ordre de 6 %. Ce pourcentage peut varier selon la valeur de la modification ou demeurer fixe quelle qu en soit la valeur. Aux fins d évaluation des frais de gestion d une modification, la CEGQ recommande les pourcentages suivants applicables sur Coûts directs de la modification % frais de gestion les coûts directs de la modification : Toutefois, si le même pourcentage doit s appliquer POUR L ENSEMBLE DES MODIFICATIONS,nous recommandons qu il soit d un minimum de 10 %. Ces frais peuvent également faire l objet d un calcul détaillé. (voir annexe p.6) c) Frais d administration et risques assumés par l entrepreneur Les données publiées par Dun & Bradstreet indiquent que la moyenne des entrepreneurs généraux qui oeuvrent dans le secteur du bâtiment a des frais généraux de 11 %, lesquels incluent le risque d entreprise. d) Profit de l entrepreneur et autres risques assumés par l entrepreneur Les données publiées par Dun & Bradstreet et Statistiques Canada démontrent que le profit avant impôts réalisé par les entrepreneurs généraux est de 3,4 % : Considérant les risques inhérents à l entrepreneur, la CEGQ est d avis que les acteurs de notre industrie devraient faire en sorte que ce pourcentage soit majoré de façon à favoriser la pérennité des entreprises qui composent cette industrie laquelle est, de toute évidence, l un des poumons de l économie québécoise. 6 Moins de 2000 $ 25% de 2001 $ à 5000 $ 18% de 5001 $ à $ 10 % plus de $ 6%

7 Frais directs majorés des frais de gestion, des frais d administration et d un pourcentage de profits raisonnable. Par exemple, pour un changement dont les coûts directs seraient de $, le montant global du changement pourrait s évaluer de la façon suivante : a) frais directs : $ b) frais de gestion 6% (1) : 1 200$ c) frais d administration 11% : 2 332$ d) profits 5% : $ total (2) : $ (1) Les frais de gestion peuvent également être évalués d une façon détaillée en utilisant le formulaire en annexe. (2) Dans la mesure où il n y a aucun impact sur le déroulement de l échéancier d exécution, dans le cas contraire, les frais d impact devraient être évalués et payés à juste titre. 7 Gestion d un crédit Lorsque des travaux sont retranchés du contrat de l entrepreneur général, ce dernier doit assumer les mêmes coûts de préparation que pour des travaux ajoutés au contrat. En conséquence, en l absence d une allocation ou d un prix séparé prévus au contrat, nous recommandons que l entrepreneur général crédite au donneur d ouvrage les frais directs de ces travaux prévus en a) diminués des coûts de préparation de la modification du changement tels que décrits en b). Exemple : crédit de 1000 $ de coût direct moins 10% de frais de gestion = crédit net de 900 $

8 Annexe Frais de gestion détaillés d une modification Projet :...Titre du changement :... Modification n :... N de modification du client :... Ordre de modification n :... Description de la modification : Préparation de l ordre de changement (coût pour préparer la proposition) A B C D E F G H I J K Identification et examen des plans et devis Reprogrammer les travaux, informer les professionnels et discussions pour l émission d un ordre de changement Inspection sur le chantier Voyagement Suggérer des solutions, réunions techniques avec les professionnels et sous-traitants, demandes d éclaircissements Évaluation financière de la modification et préparation des documents Coordination des sous-traitants Négociations avec les professionnels, fournisseurs et sous-traitants Modification des paramètres du projet : avenants des sous-traitants, révision de l échéancier Frais postaux, messagerie Total frais de gestion (préparation) Quantité Unité $ unitaire $ km A B C D E F 2. Financement, garanties, mise à jour des plans Financement du changement et de la retenue contractuelle Garanties supplémentaires et gestion des déficiences Mise à jour des plans tels que construits Gestion des déficiences Quote-part des consommables : énergie, chauffage Total frais de gestion (financement) Quantité Unité $ unitaire $ 3. Exécution de la modification A B C D E Coordination au chantier Inspection au chantier et essais Voyagement Frais postaux, messagerie Total frais de gestion (exécution) Quantité Unité $ unitaire $ km 8 Sous total Taxes Grand total Préparé par : Date :

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX N 2016 0001 C.C.A.P. Objet du Marché. Réfection des toitures de l Eglise, de la Mairie et du Pigeonnier

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX N 2016 0001 C.C.A.P. Objet du Marché. Réfection des toitures de l Eglise, de la Mairie et du Pigeonnier MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX N 2016 0001 C.C.A.P. Objet du Marché Réfection des toitures de l Eglise, de la Mairie et du Pigeonnier Maître de l Ouvrage COMMUNE DE PINS-JUSTARET Place du Château 31860 PINS-JUSTARET

Plus en détail

EVOLUTION D UN LOGICIEL DE PRISE DE RENDEZ-VOUS

EVOLUTION D UN LOGICIEL DE PRISE DE RENDEZ-VOUS CAISSE D'ALLOCATIONS FAMILIALES DE LA VENDEE EVOLUTION D UN LOGICIEL DE PRISE DE RENDEZ-VOUS CAHIER DES CLAUSES AMINISTRATIVES PARTICULIERES (CCAP) Marché n 3/2014 Marché à Procédure Adaptée passé en application

Plus en détail

Guide d utilisation du CCDC 14 et du CCDC 15

Guide d utilisation du CCDC 14 et du CCDC 15 44 44 Guide d utilisation du CCDC 14 et du CCDC 15 2 0 1 6 14 14 Contrat de design-construction à forfait 2 0 1 3 Nom de l ouvrage Appliquer le sceau de protection par le droit d auteur CCDC 14 ici. L

Plus en détail

Conditions Générales de Vente Date : 01/01/2012, version : 1.0

Conditions Générales de Vente Date : 01/01/2012, version : 1.0 Conditions Générales de Vente Date : 01/01/2012, version : 1.0 1. APPLICATION 1.1. Les conditions générales de vente sont applicables à toutes les commandes de prestations de services et de fourniture

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CHARGES PARTICULIERES REGLEMENT DE CONSULTATION

MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CHARGES PARTICULIERES REGLEMENT DE CONSULTATION R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E LIBERTÉ ÉGALITÉ FRATERNITÉ DÉPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CHARGES PARTICULIERES REGLEMENT DE CONSULTATION Maître de l Ouvrage Mairie

Plus en détail

Document de consultation publique

Document de consultation publique Document de consultation publique Rénovations et réparations domiciliaires Devis, contrats et coûts finaux Protéger les intérêts des consommateurs le 5 février 2014 Introduction Les maisons sont les plus

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS SUR LE PROGRAMME MONTANTS MAXIMUMS DU FINANCEMENT OFFERT

RENSEIGNEMENTS SUR LE PROGRAMME MONTANTS MAXIMUMS DU FINANCEMENT OFFERT Fonds pour les projets d expansion des entreprises (FPEE) RENSEIGNEMENTS SUR LE PROGRAMME MONTANTS MAXIMUMS DU FINANCEMENT OFFERT Le Fonds pour les projets d expansion des entreprises (FPEE) compte deux

Plus en détail

CET 006M C.P. P.L. 35 Industrie de la construction

CET 006M C.P. P.L. 35 Industrie de la construction CET 006M C.P. P.L. 35 Industrie de la construction Mémoire présenté par L Association canadienne de caution à La Commission de l économie et du travail Assemblée Nationale du Québec Sujet : Consultations

Plus en détail

Les cautionnements 1- le glossaire. 3- les différents types de cautionnement

Les cautionnements 1- le glossaire. 3- les différents types de cautionnement Les s 1- le glossaire 2- les différences 3- les différents types de 1- le glossaire Le débiteur principal est la personne qui assume l obligation Le bénéficiaire ou créancier est la personne qui bénéficie

Plus en détail

VÉRIFICATION DES BÉNÉFICIAIRES INITIATIVE D ADAPTATION ÉCONOMIQUE, INDUSTRIELLE ET COMMUNAUTAIRE POUR LE SECTEUR DU BOIS D ŒUVRE (INAEICB)

VÉRIFICATION DES BÉNÉFICIAIRES INITIATIVE D ADAPTATION ÉCONOMIQUE, INDUSTRIELLE ET COMMUNAUTAIRE POUR LE SECTEUR DU BOIS D ŒUVRE (INAEICB) VÉRIFICATION DES BÉNÉFICIAIRES INITIATIVE D ADAPTATION ÉCONOMIQUE, INDUSTRIELLE ET COMMUNAUTAIRE POUR LE SECTEUR DU BOIS D ŒUVRE (INAEICB) Rapport de vérification Préparé par CONSEILS ET VÉRIFICATION CANADA

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE

POLITIQUE SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE POLITIQUE SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 16 FÉVRIER 2015 Politique sur la protection de la vie privée (adoptée 2015-02) Page 1 de 14 TABLE DES MATIÈRES TABLE

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES

CONDITIONS GENERALES CONDITIONS GENERALES Toutes les transactions commerciales entre Heyer Benelux et le client sont régies par les présentes conditions générales. Ces conditions prévalent de plein droit sur les conditions

Plus en détail

ANNEXE 9. Annexes aux contrats de l'architecte et de l'ingénieur INGÉNIEUR

ANNEXE 9. Annexes aux contrats de l'architecte et de l'ingénieur INGÉNIEUR ANNEXE 9 Annexes aux contrats de l'architecte et de l'ingénieur INGÉNIEUR Février 2013 Le 13 février 2013 2 Annexe A au Contrat entre le client / l organisme et l ingénieur Référence au contrat de l Association

Plus en détail

Annexe n 8 : Le modèle de convention-type de droit commun portant attribution de subvention FEDER

Annexe n 8 : Le modèle de convention-type de droit commun portant attribution de subvention FEDER Annexe n 8 : Le modèle de convention-type de droit commun portant attribution de subvention FEDER SERVICE UNIQUE RESPONSABLE.. CONVENTION N Portant attribution d une subvention FEDER au titre du Programme

Plus en détail

8- Assurance des chantiers

8- Assurance des chantiers 514.642.6696 ; marius@cirdfa.com 1 8- Assurance des chantiers La proposition doit contenir tous les renseignements nécessaires à la tarification du risque et à l émission de la police Aucun détail ne peut

Plus en détail

FIDAL Tunisie AEROSPACE MEETINGS TUNISIE 2010. Comment sécuriser vos investissements en Tunisie d un point de vue juridique et fiscal

FIDAL Tunisie AEROSPACE MEETINGS TUNISIE 2010. Comment sécuriser vos investissements en Tunisie d un point de vue juridique et fiscal AEROSPACE MEETINGS TUNISIE 2010 Comment sécuriser vos investissements en d un point de vue juridique et fiscal Tunis, Hôtel Ramada Plaza Tunis, le 6 juillet 2010 11h50 en bref 1200 avocats 295 millions

Plus en détail

CADRE DE GESTION RELATIF AUX PROJETS IMMOBILIERS

CADRE DE GESTION RELATIF AUX PROJETS IMMOBILIERS ANNEXE 2015-CA619-04.08.02-R6676 CADRE DE GESTION RELATIF AUX PROJETS IMMOBILIERS Adopté le 7 décembre 2015. Table des matières 1.0 Préambule... 1 2.0 Objectifs et portée... 1 2.1 Objectifs... 1 2.2 Portée...

Plus en détail

GUIDE ADMINISTRATIF À L'INTENTION DES BÉNÉVOLES ET DES EMPLOYÉ.E.S DE L ASSOCIATION DES THÉÂTRES FRANCOPHONES DU CANADA

GUIDE ADMINISTRATIF À L'INTENTION DES BÉNÉVOLES ET DES EMPLOYÉ.E.S DE L ASSOCIATION DES THÉÂTRES FRANCOPHONES DU CANADA GUIDE ADMINISTRATIF À L'INTENTION DES BÉNÉVOLES ET DES EMPLOYÉ.E.S DE L ASSOCIATION DES THÉÂTRES FRANCOPHONES DU CANADA Mise en place en mai 2006 Révision en date du 31 mars 2012 telle qu adoptée par l

Plus en détail

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE LA PARTICIPATION COMMUNAUTAIRE

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE LA PARTICIPATION COMMUNAUTAIRE PROGRAMME DE FINANCEMENT DE LA PARTICIPATION COMMUNAUTAIRE W GUIDE DU DEMANDEUR www.tc.gc.ca/pfpc 1.0 Aperçu Le Programme de financement de la participation communautaire («PFPC» ou «le Programme») fournit

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Pouvoir adjudicateur : PREFECTURE DE L'ORNE. Personne représentant le Pouvoir Adjudicateur : Monsieur le Préfet de l'orne OBJET DU MARCHE : - PREFECTURE

Plus en détail

Opéra de Dijon. Cahier des clauses administratives particulières Marché TECH20152 Location de matériel lumière, son et vidéo

Opéra de Dijon. Cahier des clauses administratives particulières Marché TECH20152 Location de matériel lumière, son et vidéo Opéra de Dijon Cahier des clauses administratives particulières Marché TECH20152 Location de matériel lumière, son et vidéo 1 4 Article 1 Objet et décomposition du marché 4 Article 2 Durée du Marché 5

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente 1. Généralités 1.1. Toute vente des produits du vendeur est soumise aux présentes conditions générales de vente qui constituent le socle de la négociation commerciale, conformément

Plus en détail

Contrat de services professionnels CLAUSES SPÉCIFIQUES À LA RÉMUNÉRATION

Contrat de services professionnels CLAUSES SPÉCIFIQUES À LA RÉMUNÉRATION Contrat de services professionnels CLAUSES SPÉCIFIQUES À LA RÉMUNÉRATION Version du 20 janvier 2016 LISTE DES MODIFICATIONS Version du 20 janvier 2016 Clause modifiée : Version du 28 janvier 2015 Clause

Plus en détail

Numéro d enregistrement C.C.I.Oost-Brabant: 17174500 ------------------------------------------------------------------------

Numéro d enregistrement C.C.I.Oost-Brabant: 17174500 ------------------------------------------------------------------------ Conditions générales de vente et de livraison de: Europet Bernina International B.V. Energieweg 35 5422 VM GEMERT Les Pays Bas Numéro d enregistrement C.C.I.Oost-Brabant: 17174500 ------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Guide du participant. Programme de rénovations écoénergétiques. Marchés Affaires et grandes entreprises

Guide du participant. Programme de rénovations écoénergétiques. Marchés Affaires et grandes entreprises Guide du participant Programme de rénovations écoénergétiques Marchés Affaires et Le bleu est efficace Dans le cadre de son Plan global en efficacité énergétique, Gaz Métro offre à sa clientèle des programmes

Plus en détail

Contrat de syndic AVERTISSEMENT. Ce document est une version d évaluation du contrat.

Contrat de syndic AVERTISSEMENT. Ce document est une version d évaluation du contrat. http://www.droitbelge.net infos@droitbelge.net Contrat de syndic Auteur: Me Marie Dupont, avocat AVERTISSEMENT Ce document est une version d évaluation du contrat. Il a pour seul objectif de vous informer

Plus en détail

CAHIERS DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.)

CAHIERS DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.) Union de Gestion des Etablissements de la Caisse d Assurance Maladie Organisme de droit privé participant au service public Marché de Fournitures et de Services CAHIERS DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

Plus en détail

PREVENTION DE LA CORRUPTION FORMULAIRE DE DUE DILIGENCE. Fait en date du :

PREVENTION DE LA CORRUPTION FORMULAIRE DE DUE DILIGENCE. Fait en date du : PREVENTION DE LA CORRUPTION FORMULAIRE DE DUE DILIGENCE Fait en date du : En ce qui concerne la prévention de la corruption dans le cadre de la législation applicable d anti-corruption, TOTAL GABON requiert

Plus en détail

PLAINTE DE SALAIRE. Commission de la construction du Québec Case postale 240, succursale Youville Montréal (Québec) H2P 2V4

PLAINTE DE SALAIRE. Commission de la construction du Québec Case postale 240, succursale Youville Montréal (Québec) H2P 2V4 En vertu de la Loi sur les relations de travail, la formation professionnelle et la gestion de la main-d œuvre dans l industrie de la construction (Loi R-20), la Commission de la construction du Québec

Plus en détail

ANNEXE 3 MAÏS SUCRÉ DISPOSITIONS PARTICULIÈRES

ANNEXE 3 MAÏS SUCRÉ DISPOSITIONS PARTICULIÈRES ANNEXE 3 MAÏS SUCRÉ DISPOSITIONS PARTICULIÈRES 1. PRIX MINIMA DE VENTE 2013 1.1 Les prix minima à payer au producteur sont les suivants : Catégorie de maïs crème et grain Maïs sucré «CRÈME ET GRAIN» Prix

Plus en détail

NOTICE PERMETTANT DE COMPLETER L ANNEXE FINANCIERE INNOVATION LORS DU DEPOT DE LA DEMANDE DE SUBVENTION ET DU PAIEMENT

NOTICE PERMETTANT DE COMPLETER L ANNEXE FINANCIERE INNOVATION LORS DU DEPOT DE LA DEMANDE DE SUBVENTION ET DU PAIEMENT NOTICE PERMETTANT DE COMPLETER L ANNEXE FINANCIERE INNOVATION LORS DU DEPOT DE LA DEMANDE DE SUBVENTION ET DU PAIEMENT Références réglementaires : RÈGLEMENT (CE) No 800/2008 DE LA COMMISSION du 6 août

Plus en détail

Notre promesse en matière de respect de la vie privée

Notre promesse en matière de respect de la vie privée Notre promesse en matière de respect de la vie privée Le Code de TELUS sur la protection de la vie privée contient les dix principes du code type sur la protection des renseignements personnels de l Association

Plus en détail

sur l homologation en ski de fond : www.fis-ski.com/uk/disciplines/cross-country-rules/crosscountry-rules/homologations.html.

sur l homologation en ski de fond : www.fis-ski.com/uk/disciplines/cross-country-rules/crosscountry-rules/homologations.html. Ski de fond Canada Directives sur l homologation des parcours de compétition Révision : octobre 2012 1.0 Présentation Ces directives ont pour but d encadrer le travail des inspecteurs canadiens en homologation,

Plus en détail

Soumission pour contrat à forfait

Soumission pour contrat à forfait Document normalisé de construction CCDC Soumission pour contrat à forfait Comité canadien des documents de construction SOUMISSION POUR CONTRAT À FORFAIT Projet : Situé à: Soumission présentée à: Maître

Plus en détail

Guide du demandeur. Soutien aux organismes partenaires et apparentés

Guide du demandeur. Soutien aux organismes partenaires et apparentés Guide du demandeur Soutien aux organismes partenaires et apparentés Dernière révision en avril 2016 Information générale Objectif de la politique de soutien aux organismes Reconnaitre et encourager avec

Plus en détail

Le présent document contient les CGV des entités : - A.D.T International - A.D.T. Translations. (6 pages en tout) 1 sur 6

Le présent document contient les CGV des entités : - A.D.T International - A.D.T. Translations. (6 pages en tout) 1 sur 6 Le présent document contient les CGV des entités : - A.D.T International - A.D.T. Translations (6 pages en tout) 1 sur 6 CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE (PRESTATIONS DE TRADUCTION) Objet : les présentes

Plus en détail

Vice-présidence au financement Direction de la gestion des produits financiers

Vice-présidence au financement Direction de la gestion des produits financiers GUIDE DES PROCESSUS ADMINISTRATIFS AVEC LES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Vice-présidence au financement Direction de la gestion des produits financiers Mai 2016 Table des matières GUIDE DES PROCESSUS ADMINISTRATIFS

Plus en détail

Parcs Canada V/RÉF. : CLAC-DRAINS-TUNNELS

Parcs Canada V/RÉF. : CLAC-DRAINS-TUNNELS Addenda 1 Date : 25 octobre 2016 Parcs Canada V/RÉF. : CLAC-DRAINS-TUNNELS Projet : Réhabilitation des systèmes de drainage des tunnels : Wellington rive-nord et rive sud Canal de Lachine Cet addenda fait

Plus en détail

MARCHE PUBLICS DE TRAVAUX MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE

MARCHE PUBLICS DE TRAVAUX MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Commune de CASTELLAR MARCHE PUBLICS DE TRAVAUX MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (En application des articles 26 et 28, alinéas 1 et 2 du Code des Marchés Publics) TRAVAUX D ENTRETIEN DE LA VOIRIE ET DES TERRAINS

Plus en détail

REFECTION DE LA COUVERTURE DE L EGLISE DE BALAN

REFECTION DE LA COUVERTURE DE L EGLISE DE BALAN MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Mairie de BALAN 1 Place de la Mairie 01360 BALAN Tél: 04.78.06.19.24 REFECTION DE LA COUVERTURE DE L EGLISE DE BALAN Marché à procédure adaptée Cahier des Clauses Administratives

Plus en détail

REGLEMENT FINANCIER DE LA FEDERATION SPORTIVE ET CULTURELLE DE FRANCE

REGLEMENT FINANCIER DE LA FEDERATION SPORTIVE ET CULTURELLE DE FRANCE REGLEMENT FINANCIER DE LA FEDERATION SPORTIVE ET CULTURELLE DE FRANCE 22, rue Oberkampf 75011 PARIS Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Reconnue d utilité publique par décret du 31 mars 1932

Plus en détail

1 Le salaire. Définition du salaire. Liberté de fixer le salaire. Interdiction de toute discrimination. À travail égal, salaire égal

1 Le salaire. Définition du salaire. Liberté de fixer le salaire. Interdiction de toute discrimination. À travail égal, salaire égal 1 Le salaire Définition du salaire Le salaire est la contrepartie de la prestation de travail qu effectue le salarié pour l employeur dans le cadre d un contrat de travail. La définition du salaire relève

Plus en détail

ANNEXE 1 : MODELE DE DEVIS

ANNEXE 1 : MODELE DE DEVIS ANNEXE 1 : MODELE DE DEVIS Il est fortement recommandé de faire figurer des conditions générales de vente au dos du devis et de les faire signer. Un exemplaire de celles-ci figure dans le dossier. CONDITIONS

Plus en détail

Le télétravail LE TELETRAVAIL

Le télétravail LE TELETRAVAIL LE TELETRAVAIL 1. Quelle est la définition du télétravail? 2. Quelle est la portée de l ANI du 19 juillet 2005 sur le télétravail pour les adhérents de la FEHAP? 3. Faut-il un accord collectif pour mettre

Plus en détail

ENTENTE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE LAVAL ENTRE:

ENTENTE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE LAVAL ENTRE: CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE LAVAL ENTENTE ENTRE: DE LAVAL, personne morale de droit public légalement constituée (S.Q. 1965, c. 89), ayant son siège au 1, Place du Souvenir, à Chomedey, en les

Plus en détail

DIRECTIVES DÉTAILLÉES

DIRECTIVES DÉTAILLÉES FORMULAIRE DE DEMANDE DE DÉSIGNATION Code client réservé à l administration DIRECTIVES SOMMAIRES Veuillez consulter les directives détaillées avant de remplir le formulaire. Remplissez toutes les sections

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile

Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile DEUXIÈME SESSION TRENTE-CINQUIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 429 Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile Présentation Présenté par M. Jacques Brassard Ministre des Transports Éditeur officiel

Plus en détail

Le régime général d assurance médicaments

Le régime général d assurance médicaments Le régime général d assurance médicaments Régie de l assurance maladie du Québec Rapport d activité 2000-2001 du régime général d assurance médicaments Rappel de la Loi sur l assurance-médicaments et de

Plus en détail

Bulletin d inscription

Bulletin d inscription Bulletin d inscription FORMATIONS PROFESSIONNELLES INTER & INTRA AUDITS ET CONSEIL OPTIMISEZ VOS COMPETENCES! Informations complémentaires sur le site www.yzconsulting-formation.com BULLETIN D INSCRIPTION

Plus en détail

1.1 Gérer de façon juste, équitable et financièrement responsable les fonds publics dont la commission scolaire dispose.

1.1 Gérer de façon juste, équitable et financièrement responsable les fonds publics dont la commission scolaire dispose. Politique n o 1999-FR-01 Politique de remboursement des frais de déplacement et de représentation applicable aux commissaires et au personnel de la Commission scolaire Sir-Wilfrid-Laurier Approuvée par

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES

CONDITIONS GÉNÉRALES CONDITIONS GÉNÉRALES Dépôt et paiement Un dépôt de 500$ par personne est requis au moment de votre réservation ainsi que la prime d assurance-annulation si désiré. Le solde devra être payé au complet au

Plus en détail

SESSION D INFORMATION «PARS EN AFFAIRES!» MESURE SOUTIEN AU TRAVAIL AUTONOME (STA)

SESSION D INFORMATION «PARS EN AFFAIRES!» MESURE SOUTIEN AU TRAVAIL AUTONOME (STA) SESSION D INFORMATION «PARS EN AFFAIRES!» MESURE SOUTIEN AU TRAVAIL AUTONOME (STA) MESURE SOUTIEN AU TRAVAIL AUTONOME : Pour plus de détails concernant votre admissibilité à la mesure soutien au travail

Plus en détail

Cotisations de l Ordre des CGA du Québec

Cotisations de l Ordre des CGA du Québec Politique P- 003 Cotisations de l Ordre des CGA du Québec Résolutions du Conseil d administration : CA09/10 4269, 29 mars 2010 CA08/09 4168, 31 janvier 2009 BP07/08 4057, 26 janvier 2008 Remplace et annule

Plus en détail

Lorsque l employé a été en congé pendant huit à dix semaines, ou dès qu on apprend que l employé sera en congé pendant plus de quatre mois :

Lorsque l employé a été en congé pendant huit à dix semaines, ou dès qu on apprend que l employé sera en congé pendant plus de quatre mois : LISTE DE CONTRÔLE DES EMPLOYEURS DEMANDE ILD Utilisez cette liste de contrôle lorsque l employé est en congé approuvé pour des raisons d invalidité (santé ou blessure) et qu il demandera des prestations

Plus en détail

CODE DE CONDUITE DES FOURNISSEURS

CODE DE CONDUITE DES FOURNISSEURS CODE DE CONDUITE DES FOURNISSEURS Octobre 2015 Table des matières 1- Objectifs... 3 2- Portée... 3 3- Principes... 3 I. Saine gouvernance... 3 II. Respect de l environnement... 4 III. Responsabilité en

Plus en détail

AVIS DE RENOUVELLEMENT 2016-2017 Inscription au Tableau des membres de l Ordre des sages-femmes du Québec (OSFQ)

AVIS DE RENOUVELLEMENT 2016-2017 Inscription au Tableau des membres de l Ordre des sages-femmes du Québec (OSFQ) Le 17 mars 2016 AVIS DE RENOUVELLEMENT 2016-2017 Inscription au Tableau des membres de l Ordre des sages-femmes du Québec (OSFQ) Chère membre, Votre inscription au Tableau des membres de l OSFQ est obligatoire

Plus en détail

1.1 Gérer de façon juste, équitable et financièrement responsable les fonds publics dont la commission scolaire dispose.

1.1 Gérer de façon juste, équitable et financièrement responsable les fonds publics dont la commission scolaire dispose. Politique n o 1999-FR-01 Politique de remboursement des frais de déplacement et de représentation applicable aux commissaires et au personnel de la Commission scolaire Sir-Wilfrid-Laurier Approuvée par

Plus en détail

CONTRAT DE RÉSIDENCE

CONTRAT DE RÉSIDENCE CONTRAT DE RÉSIDENCE PARTIES CONTRACTANTES Le présent contrat est conclu entre d une part, le Home Médicalisé LA LORRAINE SA, Pré-Rond 11-12, Case postale 376, 2022 Bevaix ci-après l institution et d autre

Plus en détail

RENOVATION D UN COURT DE TENNIS

RENOVATION D UN COURT DE TENNIS COMMUNE DE LE BREUIL Tél. 03.85.55.28.78 Fax : 03.85.56.08.59 mairie@lebreuilbourgogne.fr RENOVATION D UN COURT DE TENNIS Règlement de la consultation MARCHE 2015 Marchés Publics de travaux Date limite

Plus en détail

SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL TENUE LE 19 AVRIL 2016 À 19H00 ORDRE DU JOUR

SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL TENUE LE 19 AVRIL 2016 À 19H00 ORDRE DU JOUR SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL TENUE LE 19 AVRIL 2016 À 19H00 ORDRE DU JOUR A. OUVERTURE A1 A2 A3 Ouverture de la séance Public Période de questions Adoption de l'ordre du jour A4 Approbation du

Plus en détail

ACTE DE DÉLÉGATION EN GESTION FINANCIÈRE

ACTE DE DÉLÉGATION EN GESTION FINANCIÈRE ACTE DE DÉLÉGATION EN GESTION FINANCIÈRE 1. INTRODUCTION L entrée en vigueur, le 1 er avril 2008, d une nouvelle structure administrative à l Institut de la statistique du Québec nécessite une révision

Plus en détail

«Marché public de fournitures et de Services informatiques» Mise en concurrence adaptée. CCP en date du 02 mai 2011

«Marché public de fournitures et de Services informatiques» Mise en concurrence adaptée. CCP en date du 02 mai 2011 «Marché public de fournitures et de Services informatiques» Mise en concurrence adaptée CCP en date du 02 mai 2011 Date limite de réception des offres : 06 juin 2011 à 17H00-1 - ARTICLE 1 OBJET DU MARCHE

Plus en détail

TERMES ET CONDITIONS DU BON DE COMMANDE (EMEA) Acheteur désigne la société CA mentionnée dans le Bon de Commande (tel que défini ci-dessous).

TERMES ET CONDITIONS DU BON DE COMMANDE (EMEA) Acheteur désigne la société CA mentionnée dans le Bon de Commande (tel que défini ci-dessous). 1. DÉFINITIONS : TERMES ET CONDITIONS DU BON DE COMMANDE (EMEA) Acheteur désigne la société CA mentionnée dans le Bon de Commande (tel que défini ci-dessous). Informations confidentielles : ces termes

Plus en détail

TRAVAUX DE MARQUAGE ET DE SIGNALISATION ROUTIÈRE DANS DIFFÉRENTS SECTEURS DE LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY

TRAVAUX DE MARQUAGE ET DE SIGNALISATION ROUTIÈRE DANS DIFFÉRENTS SECTEURS DE LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY TRAVAUX DE MARQUAGE ET DE SIGNALISATION ROUTIÈRE DANS DIFFÉRENTS SECTEURS DE LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY La Ville de Châteauguay demande des soumissions pour des travaux de marquage et de signalisation routière

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL. Propulsion VENTES Inc. 8234, Marie-Victorin, Contrecoeur, QC, Canada J0L 1C0

CONTRAT DE TRAVAIL. Propulsion VENTES Inc. 8234, Marie-Victorin, Contrecoeur, QC, Canada J0L 1C0 Propulsion VENTES Inc. 8234, Marie-Victorin, Contrecoeur, QC, CANADA J0L 1C0 Tél. & Fax : (514) 990-1141 Sans frais : 1-866-990-1141 URL : www.propulsionventes.com CONTRAT DE TRAVAIL Entre : Propulsion

Plus en détail

Contrat du ré gimé dé congé a traitémént diffé ré, anticipé ou mixté

Contrat du ré gimé dé congé a traitémént diffé ré, anticipé ou mixté Contrat du ré gimé dé congé a traitémént diffé ré, anticipé ou mixté Avril 2015 Tablé dés matié rés Régime de congé à traitement différé, anticipé ou mixte... 3 Définitions... 3 Dispositions des régimes

Plus en détail

1.1. La présente politique prend effet le (date établie avec l autorisation du CHD).

1.1. La présente politique prend effet le (date établie avec l autorisation du CHD). 1. DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR 1.1. La présente politique prend effet le (date établie avec l autorisation du CHD). 1.2. La présente politique remplace la Politique du CNRC relative aux conflits d intérêts

Plus en détail

TRAVAUX D ENTRETIEN ET D AMENAGEMENT DE LA VOIRIE COMMUNALE

TRAVAUX D ENTRETIEN ET D AMENAGEMENT DE LA VOIRIE COMMUNALE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES TRAVAUX D ENTRETIEN ET D AMENAGEMENT DE LA VOIRIE COMMUNALE MARCHÉ N 6/ST/2013 REGLEMENT DE LA CONSULTATION Date limite de réception des offres : LE VENDREDI 31

Plus en détail

Guide de gestion Programme de supplément au loyer

Guide de gestion Programme de supplément au loyer Détermination du loyer de base D 6 1 Afin de faciliter le calcul des subventions de supplément au loyer, la SHQ a conçu un «logiciel sur le calcul informatisé du loyer ou de la subvention». Celui-ci est

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Objectifs MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le conseil d administration (le «conseil») rend compte à l actionnaire et relève du Parlement par l intermédiaire du ministre de l Innovation, des Sciences

Plus en détail

Nom de l établissement :... Adresse :... Code Postal :... Ville :... Nom et prénom :... Fonction :... M./Mme/Melle Nom et prénom :...

Nom de l établissement :... Adresse :... Code Postal :... Ville :... Nom et prénom :... Fonction :... M./Mme/Melle Nom et prénom :... MINIMUM REQUIS CONVENTION DE STAGE ERASMUS 2010-2011 Programme d éducation et de formation tout au long de la vie Convention de stage conclue entre : L établissement d envoi : Nom de l établissement :...

Plus en détail

PROGRAMME LOGEMENT ABORDABLE QUÉBEC VOLET «SOCIAL ET COMMUNAUTAIRE»

PROGRAMME LOGEMENT ABORDABLE QUÉBEC VOLET «SOCIAL ET COMMUNAUTAIRE» PROGRAMME LOGEMENT ABORDABLE QUÉBEC VOLET «SOCIAL ET COMMUNAUTAIRE» Directives relatives aux coûts définitifs de réalisation à l intention de l auditeur indépendant Avril 2012 TABLE DES MATIÈRES 1. Objectif

Plus en détail

Restructuration et de l extension des locaux de l institution Notre Dame des Anges à Saint Amand les Eaux CCAP travaux

Restructuration et de l extension des locaux de l institution Notre Dame des Anges à Saint Amand les Eaux CCAP travaux Restructuration et de l extension des locaux de l institution Notre Dame des Anges à Saint Amand les Eaux CCAP travaux lundi 13 juillet 2009 Page 1 0 Sommaire 0 Sommaire 2 1 Le marché 4 1.1 Objet 4 1.2

Plus en détail

Programme Connexion compétences Information générale

Programme Connexion compétences Information générale 204-205 Programme Connexion compétences Information générale 95, rue de l Ours Wendake (Québec) G0A 4V0 Personne-ressource Tim Whiteduck, directeur de la technologie Description et objectifs Offert par

Plus en détail

CIRCULAIRE N 01/02 (annule et remplace la circulaire n 01/00)

CIRCULAIRE N 01/02 (annule et remplace la circulaire n 01/00) Rabat, le 11 mars 2002 CIRCULAIRE N 01/02 (annule et remplace la circulaire n 01/00) RELATIVE A LA RELATION ENTRE LES SOCIETES DE BOURSE ET LEUR CLIENTELE DANS LE CADRE DE L ACTIVITE D INTERMEDIATION Aux

Plus en détail

Mission de contrôle des dépenses de production éligibles à l'octroi de certificats d investissement audiovisuel et des aides financières sélectives

Mission de contrôle des dépenses de production éligibles à l'octroi de certificats d investissement audiovisuel et des aides financières sélectives Recommandation professionnelle certificats d investissement audiovisuel et des aides financières sélectives Cette recommandation professionnelle a été adoptée lors de l'assemblée générale de l'institut

Plus en détail

CONTRAT D HYPOTHÈQUE MOBILIÈRE SUR L UNIVERSALITÉ DES BIENS MEUBLES TABLE DES MATIÈRES

CONTRAT D HYPOTHÈQUE MOBILIÈRE SUR L UNIVERSALITÉ DES BIENS MEUBLES TABLE DES MATIÈRES CONTRAT D HYPOTHÈQUE MOBILIÈRE SUR L UNIVERSALITÉ DES BIENS MEUBLES TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 4 0.00 INTERPRÉTATION... 5 0.01 Terminologie... 5 0.01.01 Activités... 5 0.01.02 Biens en Stock... 5

Plus en détail

Conseil d administration 313 e session, Genève, 15-30 mars 2012 GB.313/PFA/INF/2

Conseil d administration 313 e session, Genève, 15-30 mars 2012 GB.313/PFA/INF/2 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 313 e session, Genève, 15-30 mars 2012 GB.313/PFA/INF/2 Section du programme, du budget et de l administration PFA POUR INFORMATION Questions relatives

Plus en détail

631.421. Ordonnance. La Direction des finances. Ordonne : du 21 mars 2001

631.421. Ordonnance. La Direction des finances. Ordonne : du 21 mars 2001 63.4 Ordonnance du mars 00 sur la déduction des frais relatifs aux immeubles privés, des investissements destinés à économiser l énergie et à ménager l environnement ainsi que des frais de restauration

Plus en détail

Directives du programme Ontario au travail

Directives du programme Ontario au travail Directives du programme Ontario au travail 5.11 Revenu agricole Compétence législative Paragraphe 7 (3) de la Loi. Paragraphe 39 (1), article 48, et dispositions 1 et 6 du paragraphe 54 (1) du Règlement

Plus en détail

PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE KELLY SHIRES DE LA FONDATION DU CANCER DU SEIN DU QUÉBEC

PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE KELLY SHIRES DE LA FONDATION DU CANCER DU SEIN DU QUÉBEC PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE KELLY SHIRES DE LA FONDATION DU CANCER DU SEIN DU QUÉBEC 1. OBJECTIF DU PROGRAMME Le programme d aide financière Kelly Shires de la Fondation du cancer du sein du Québec constitue

Plus en détail

Demande de reconnaissance d expérience en matière de paie exigée aux termes du programme S.C.P

Demande de reconnaissance d expérience en matière de paie exigée aux termes du programme S.C.P Pour obtenir votre accréditation de Spécialiste en conformité de la paie (S.C.P), vous devez avoir acquis au moins un (1) an d expérience en matière de paie au cours des cinq (5) dernières années ou vous

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières

Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Communauté urbaine de Bordeaux Pôle Ressources et Conseil Direction des Moyens généraux Esplanade Charles de Gaulle 33076 Bordeaux cedex PRESTATIONS

Plus en détail

Projets de règlement

Projets de règlement Partie 2 GAZETTE OFFICIELLE DU QUÉBEC, 8 octobre 2008, 140 e année, n o 41 5459 Projets de règlement Projet de règlement Code de procédure civile (L.R.Q., c. C-25) Fixation des pensions alimentaires pour

Plus en détail

CONCOURS 2015 DU FONDS COLLÈGE-INDUSTRIE POUR L INNOVATION VOLET 1 : INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE INVITATION À SOUMETTRE DES PROPOSITIONS

CONCOURS 2015 DU FONDS COLLÈGE-INDUSTRIE POUR L INNOVATION VOLET 1 : INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE INVITATION À SOUMETTRE DES PROPOSITIONS CONCOURS 2015 DU FONDS COLLÈGE-INDUSTRIE POUR L INNOVATION VOLET 1 : INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE INVITATION À SOUMETTRE DES PROPOSITIONS DESCRIPTION Le Fonds collège-industrie pour l innovation (FCII)

Plus en détail

ANNEXE IV AU CONTRAT D APPUI AU PROJET D ENTREPRISE : COMPTABILITE

ANNEXE IV AU CONTRAT D APPUI AU PROJET D ENTREPRISE : COMPTABILITE ANNEXE IV AU CONTRAT D APPUI AU PROJET D ENTREPRISE : COMPTABILITE Bénéficiaire : I) Généralités Cette annexe au Contrat d Appui au Projet d Entreprises fixe les règles concernant la réalisation du chiffre

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES «CARTE PROS PRIVILEGES» En vigueur à compter du 06/02/2014

CONDITIONS GENERALES «CARTE PROS PRIVILEGES» En vigueur à compter du 06/02/2014 CONDITIONS GENERALES «CARTE PROS PRIVILEGES» En vigueur à compter du 06/02/2014 Les Conditions Générales ou le Contrat : les présentes conditions générales, l ensemble des formulaires liés à la carte PROS

Plus en détail

ETUDE DE RÉGULATION LOTS 1 ET 2 ARREC. Meilleures pratiques contractuelles. 3 et 4 avril 2013

ETUDE DE RÉGULATION LOTS 1 ET 2 ARREC. Meilleures pratiques contractuelles. 3 et 4 avril 2013 ETUDE DE RÉGULATION LOTS 1 ET 2 ARREC Meilleures pratiques contractuelles 3 et 4 avril 2013 1 NOUS AVONS VU Introduction générale - principes des contrats d échange d électricité Rappel des dispositions

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières. Acquisition de mobilier pour la médiathèque de Puygouzon

Cahier des Clauses Administratives Particulières. Acquisition de mobilier pour la médiathèque de Puygouzon Cahier des Clauses Administratives Particulières Identification de l Administration contractante : Commune de PUYGOUZON La Cayrié 81990 PUYGOUZON Acquisition de mobilier pour la médiathèque de Puygouzon

Plus en détail

Certificat d'assurance Assurance crédit pour prêts hypothécaires CIBC

Certificat d'assurance Assurance crédit pour prêts hypothécaires CIBC Certificat d'assurance Assurance crédit pour prêts hypothécaires CIBC 13001F-2016/03 Page 1 de 13 Note : Ce document est important. Veuillez le conserver dans un endroit sécuritaire. Table des matières

Plus en détail

Musée canadien de la nature Cahier des charges générales FORMULE DE SOUMISSION

Musée canadien de la nature Cahier des charges générales FORMULE DE SOUMISSION SOUMISSION POUR LE PROJET DE : MUSÉE CANADIEN DE LA NATURE Rénovation de laboratoires Campus du patrimoine naturel 13-1630-MCN-147 PAR : Nom du soumissionnaire (Entrepreneur) Après avoir examiné les documents

Plus en détail

Formation «Planification, construction, exploitation et fermeture des décharges contrôlées au Maroc»

Formation «Planification, construction, exploitation et fermeture des décharges contrôlées au Maroc» Formation «Planification, construction, exploitation et fermeture des décharges contrôlées au Maroc» un projet du Programme de Gestion et de Protection de l Environnement en Maroc (PGPE) en coopération

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULP LIERES (C.C.A.P.) SYNDICAT DE BASSIN DE L ELORNN Signalétique d un espace naturel- Lac du Drennec SOMMAIRE ARTICLE 1 ER - OBJET DU MARCHE - DISPOSITIONS GENERALES...

Plus en détail

BANQUE DE MONTRÉAL CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION

BANQUE DE MONTRÉAL CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION BANQUE DE MONTRÉAL CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION Le Comité est chargé d aider le Conseil à s acquitter de ses responsabilités de surveillance concernant l intégrité de l information financière

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE BESANÇON Direction du Système d'information Hôpital St Jacques 2 Place St Jacques 25030 - Besançon Cedex PROCEDURE ADAPTEE du 18 février 2008 CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES Sur procédure adaptée Passé en application de l'article 28 I et II du Code des Marchés Publics

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES Sur procédure adaptée Passé en application de l'article 28 I et II du Code des Marchés Publics MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES Sur procédure adaptée Passé en application de l'article 28 I et II du Code des Marchés Publics A IDENTIFIANTS 1. Identification de la personne morale de droit public

Plus en détail

Patricia Grelier Wyckoff. Mémento des marchés privés de travaux

Patricia Grelier Wyckoff. Mémento des marchés privés de travaux droit Le mémento des marchés privés de travaux rives Intervenants, passation & exécution Patricia Grelier Wyckoff 2 e édition Patricia Grelier Wyckoff Mémento des marchés privés de travaux DU MÊME AUTEUR

Plus en détail

(Mise à jour le : 5 avril 2007)

(Mise à jour le : 5 avril 2007) CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE LA LOI SUR LA SOCIÉTÉ DE CRÉDIT COMMERCIAL DU NUNAVUT L.R.T.N.-O. 1988, ch. 107 (Suppl.) En vigueur le 1 er octobre 1991 : TR-013-91 (Mise à jour le : 5 avril 2007) Les dispositions

Plus en détail

[SMOALL CONDITIONS GENERALES] 16 avril 2014

[SMOALL CONDITIONS GENERALES] 16 avril 2014 1. Remarques préliminaires Les présentes conditions régissent les relations contractuelles entre la SPRL The Wago Company, inscrite à la Banque Carrefour des Entreprises sous le numéro 0547.749.003, dont

Plus en détail