8 ème Journée d Echanges Interprofessionels du CEFIEC Reims, Mardi 21 Avril 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "8 ème Journée d Echanges Interprofessionels du CEFIEC Reims, Mardi 21 Avril 2015"

Transcription

1 Infirmier Spécialiste Clinique Un nouvel acteur dans le champ de la santé 8 ème Journée d Echanges Interprofessionels du CEFIEC Reims, Mardi 21 Avril 2015 «Le jugement clinique, de la formation initiale à la pratique professionnelle pour une reconnaissance des Sciences Infirmières.» Florence FLORES Infirmière Experte Clinique Spécialiste en Maladies Chroniques et Dépendance Châlons-en-Champagne

2 Devenir Infirmière Clinicienne Spécialisée Le master en sciences cliniques en soins infirmiers, mène à l exercice de la profession d Infirmier (ère) Spécialiste Clinique. Ce nouvel acteur dans le champ de la santé en France, est défini comme une personne ressource pour le patient, l équipe soignante et les cadres d unités. Ces activités comprennent quatre aspects ; l activité clinique en situation de soins complexes, le conseil et la supervision individuelle et d équipe, la formation des soignants et la recherche en soins.

3 Experte du rôle propre infirmier De par sa posture de leader, l I.S.C impulse une dynamique de changement prompt à la qualité des soins et constitue un partenaire privilégié, engagé dans le processus de certification de son établissement. Pour ce faire, il fonde sa pratique en prenant garde aux risques de préjugés, en consultant des sources théoriques variées et des données probantes issues de la recherche pour valider ensuite l exactitude d études empirique.

4 Compétences Spécifiques des I.S.C : Evaluation des situations cliniques et suivi de personnes présentant des pathologies complexes Diagnostic de situations de santé et mise en place d'interventions spécifiques à la situation Supervision des équipes de professionnels de la santé dans leur fonction clinique afin de développer une réflexion en soin Recherche et création d'outils visant à l'augmentation de la qualité de la prise en charge soignante

5 Compétences Spécifiques des I.S.C Elaboration et réalisation de séquences d'enseignements cliniques selon les besoins des services Négociation et médiation pour faciliter la collaboration entre les acteurs Développement d'études et de recherches dans le domaine clinique afin de produire de la connaissance enrichissant la pratique des soins Consultation de première ligne et de deuxième ligne

6 Compétences Spécifiques des I.S.C Elaboration mise en place d indicateurs qualité et d activités liées de soins Superviseur individuel et d équipe Analyse de la pratique soignante Éducation thérapeutique du patient (certifié )

7 Les ISC des ouvrières des travaux publiques Elles ont toutes acquis des diplômes universitaires ou équivalents dans le champ de la clinique et possède une expérience professionnelle de minimum 5 ans. Tout ouvrier possède aussi ses outils, en prend soin, les développent et les partages : Diagnostics Infirmiers, EBN, Concepts et théories de soins. Counseling, Sophrologie, Réflexologie, PNL et Hypnose, Analyse Transactionnelle, EFT, Arts thérapies.

8 Ambassadeur du rôle propre infirmier Le fait d engager une réflexion fédérée autour du raisonnement clinique infirmier, présente une opportunité de faire valoir la reconnaissance attendue par notre profession. Pour ce faire, cela passe inévitablement par la construction épistémologique de l exercice infirmier et le développement de son contenu dans la relation soignant soigné pour en faire apparaître, les composantes cognitives et opératoires.

9 Tous les infirmiers sont des cliniciens : Tous ne sont pas experts. Il nous faut également profiter des opportunités offertes de rendre visible et compréhensible notre travail de soignant, pour que s active le levier permettant de renforcer les compétences des équipes puis de valoriser le travail effectué au service de la personne du patient. C est dans cette perspective «multifocale», que nous échangeons aujourd hui dans les locaux de l IFPS/IFCS du CHU de Reims autour de la thématique «du jugement clinique, de la formation initiale à la pratique professionnelle, une reconnaissance des sciences infirmières»

10 LA NATURE UNIVERSELLE DES SOINS INFIRMIERS ENJEUX CONTEMPORAINS Nécessite la participation de tous les pays La France a une position stratégique à jouer : nombre d infirmières et notre pensée critique Nécessité de s engager dans le développement de notre discipline pour ne pas être les grands absents de l Europe de la santé Chaque infirmière contribue en regard de son niveau de compétences à l avancement des connaissances

11 LA NATURE UNIVERSELLE DES SOINS INFIRMIERS ENJEUX CONTEMPORAINS La recherche infirmière est un moyen de développer la discipline La recherche contribue au développement des connaissances en regard de ses domaines d intérêts pour guider et enrichir la pratique professionnelle et promouvoir la crédibilité de cette dernière

12 LA RECHERCHE INFIRMIÈRE UN MOYEN DE DÉVELOPPER LA DISCIPLINE Il importe d apprécier les paradoxes et la saine diversité qui caractérisent l évolution de la connaissance infirmière. La diversité engendre souvent l excellence. Le défi est de transformer les pratiques infirmières. Le défi est de transformer les pratiques infirmières en fonction de ses savoirs.

13 Evolution du système de soins Français Pénurie médicale Répartition inégale de l accès aux soins pour la population Evolution de la demande en soins Emergence de l usager dans le système de soins Vieillissement de la population Augmentation des maladies chroniques et de la dépendance

14 Evolution du système de soins Français Complexification du parcours de soins Augmentation des besoins de prise en charge sanitaire

15 INTERET ET PLACE DE LA RECHERCHE EN SCIENCES INFIRMIERES : EVOLUTION, ACTUALITE ET PERSPECTIVES

16 LA RECHERCHE INFIRMIÈRE UN MOYEN DE DÉVELOPPER LA DISCIPLINE Infirmière Praticienne (DE - Licence) : Intégration des concepts de la discipline, lecture des résultats de recherche et émergence des problèmes de recherche. Replace les problèmes de recherche dans un contexte plus large, permet le transfert des connaissances. Infirmière Spécialiste Clinique (Master) : Facilite la conduite de projet de recherche, développe un climat de questionnement propice à l émergence de questions de recherche. Infirmière (Doctorat) : Elabore des protocoles de recherche, elle anime une équipe de recherche. Elle participe au rayonnement de sa discipline. Pas encore d accès en France

17 DISCIPLINE ET PROFESSION La discipline internationale La profession nationale Universitaire (L.M.D.) Les sciences infirmières : concepts, théories, modèles L épistémologie (recherche) EBN ou les soins basés sur des preuves Les pratiques avancées C.I.I -- SIDIEF Joanna Briggs Institute L histoire Les textes législatifs : lois, décrets, code déontologique, éthique. Les modes d exercice professionnel Les conditions de travail Les syndicats, «l ordre infirmier», les associations L utilisation des outils intellectuels

18 DEFINITION DE L EVIDENCE BASED NURSING EBN ou les soins basés sur des données probantes ou les soins basés sur des niveaux de preuves. Définition EBN est «un processus systématique de recherche», d évaluation et d utilisation des résultats de la recherche, pour prendre des décisions qui concernent tous les soins.» A. Dicenso & N. Culluim in EBN n 1 janvier 1998 Objectif Les données fondées sur les preuves doivent servir de guide aux pratiques professionnelles pour toutes les pratiques des soins.

19 FINALITE DE L EBN L EBN est un moyen d assurer la prise en charge optimale des patients en combinant, dans une démarche clinique : - Les données scientifiques - L expérience de l infirmière - L avis du patient - La personnalisation des soins

20 NIVEAUX DE PREUVE Niveau 1 (NP1) : Preuve scientifique établie A prouvé Essais cliniques randomisés ou essais comparatifs de forte puissance (effectifs suffisants), Méta-analyse d essais cliniques randomisés.

21 NIVEAUX DE PREUVE Niveau 2 (NP2) : Présomption scientifique B - probable Essais cliniques randomisés de faible puissance ou essais comparatifs. Essais cliniques non randomisés. Cohortes ou études de cas-contrôle. Méta-analyse de cohortes ou études cas-contrôle.

22 NIVEAUX DE PREUVE Niveau 3 (NP3): Faible niveau de preuve C accepté Études comparatives comportant des biais importants. Études de cas témoins. En l absence de preuve scientifique: Aucune reconnaissance scientifique : Analyses d experts Recommandations fondées sur un accord professionnel.

23 JOANNA BRIGGS INSTITUTE (JBI) Organisme international qui dépend de la faculté des sciences infirmières d Adélaïde (Australie) et qui regroupe plus de 70 pays (dont la Suisse et la Belgique). Ses missions : Donner accès aux résultats des recherches portant sur des données probantes. Réaliser une synthèse des recherches sur les données probantes et les publies. Donner des recommandations pour l utilisation, dans la clinique, des données probantes.

24 LES SCIENCES INFIRMIERES DANS LE MONDE Des objectifs communs (C.I.I.) : - Promouvoir la promotion de la santé, individuelle, communautaire, santé publique - Développer : clinique, soins techniques, éducation thérapeutique, sécurité des soins, organisations - Evaluer la qualité des soins, viser l efficience

25 LES SCIENCES INFIRMIERES DANS LE MONDE Des objectifs communs (C.I.I.) : - Former des infirmières de haut niveau professionnel - Développer les nouvelles technologies : télé nursing - Développer la recherche, les EBN, les pratiques avancées, -

26 LES SCIENCES INFIRMIERES DANS LE MONDE Caractéristiques (C.I.I.) Elles partagent les mêmes valeurs, elles sont inscrites dans un courant humaniste. Elles se sont créées à partir d autres sciences, elles sont constituées en paradigmes et ont des concepts, théories et outils intellectuels spécifiques à la discipline. Elles visent à développer la discipline par la recherche, pour la mettre au service des pratiques cliniques, des patients et des populations.

27 LES SCIENCES INFIRMIERES DANS LE MONDE Particularités Un développement très hétérogène entre les pays industrialisés et les pays émergents, lié au système de santé de chaque pays (CII 2008). Une disparité importante entre les pays d un même niveau de développement (Smith 2007) liée à : 1) le manque de formation des chercheurs 2) le manque de reconnaissance de la profession infirmière par les pouvoirs politiques 3) le manque de financement des recherches* * Compte rendu de la conférence du C.I.I. Malte mai 2011 Conseil International des infirmières (A.M. MOTTAZ & M. GRAINGER) 2000 infirmières 130 pays recherches

28 Les principaux sujets traités en recherche : - La clinique infirmière et les EBN - Les pratiques avancées - Le développement des méthodologies de recherche - La pénurie d infirmières - L harmonisation des soins infirmiers entre les pays - Le développement des nouvelles technologies : télé-nursing, utilisation d' IPhone dans l éducation. Compte rendu du congrès mondial du SIDIEF (L. Jovic) Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l espace francophone Genève - mai infirmières 30 pays recherches

29 Les principaux sujets traités en recherche : - La clinique infirmière (douleur) et les EBN, - Les pratiques avancées, - Les soins en équipe pluridisciplinaire, - L évaluation des pratiques (efficience), basée sur le modèle de Donabédian, - La prise en charge des patients atteints de pathologies chroniques

30 LES SCIENCES INFIRMIERES DANS LE MONDE Le développement de la recherche Compte rendu de la conférence du SIDIEF (L. Jovic) Les axes de développement et les propositions : Donner, à toutes les infirmières, accès aux données probantes, Collaborer avec le J.B.I. (littérature mise à disposition) en particulier pour le réinvestissement des résultats de recherches. Il propose le principe F.A.M.E. Faisabilité Adaptation au Malade : le soin fait-il sens pour lui Efficience : Efficacité, Qualité, Coût.

31 LES SCIENCES INFIRMIERES DANS LE MONDE Le développement de la recherche Compte rendu de la conférence du SIDIEF (L. Jovic) Les axes de développement et les propositions : En pédagogie : Travailler au développement du jugement clinique des infirmières Axer davantage l apprentissage de la recherche en IFSI sur la recension des écrits et l utilisation des résultats de recherches que sur les méthodologies Développer le paradigme des soins préventifs.

32 LES SCIENCES INFIRMIERES DANS LE MONDE Les avancées Le développement de l EBN, la clinique infirmière plus performante et mieux adaptée aux patients Une meilleure collaboration pour le partage des recherches Le développement des revues de recherche en sciences infirmières (40 revues dans certains pays) Une meilleure lecture des systèmes complexes que sont les organisations de soins Des formations universitaires qui forment des infirmières avec un haut niveau de compétence et des chercheurs

33 LES SCIENCES INFIRMIERES DANS LE MONDE Les difficultés Financement des recherches difficiles à trouver et insuffisant Difficulté de faire de la recherche en milieu clinique: surcharge de travail, mobilité du personnel, manque de motivation Manque de centralisation des recherches au niveau de certains pays Manque d harmonisation entre les législations des pays (pratiques de soins) qui rend le réinvestissement des recherches parfois difficile

34 LES SCIENCES INFIRMIERES DANS LE MONDE Les difficultés Décalage entre les recherches réalisées et la clinique, peu de réinvestissements

35 ETAT DES LIEUX DE LA DISCIPLINE INFIRMIERE EN FRANCE Difficultés à faire émerger la discipline en France liées à : Le manque d esprit scientifique des infirmières Le peu d intérêt des infirmières pour la discipline (recherche, nouveaux concepts, lectures ) Le manque de reconnaissance de la discipline par les infirmiers eux-mêmes et par les autres professions Une profession «faible», atomisée Le manque de travail en épistémologie (concepts, théories ) en particulier sur les concepts opératoires et la transposition des concepts issus d autres sciences.

36 LA RELATION SOIGNANT / SOIGNE L interaction socio cognitive* (Notion) La relation soignant/soigné (Concept central) La relation conseiller/chômeur La relation parents/professeurs * SORSANA (C) Psychologie des interactions sociocognitive. Ed Armand Colin Paris 1999

37 LA RELATION SOIGNANT / SOIGNE Les concepts opératoires : La relation de civilité La relation de soins La relation d empathie La relation d aide La relation d éducation thérapeutique La relation thérapeutique sociale La relation de soutien sociale La relation d accompagnement

38 LES CONCEPTS NOMADES Isabelle Stengers * «Le concept nomade est un concept qui migre d une science vers une autre science, sans changer de sens». «Pour être opérant dans la nouvelle science, il doit être soumis à l épreuve des faits et faire l objet d une validation scientifique». * D une science à l autre; les concepts nomades - Ed du Seuil Paris 1987

39 ETAT DES LIEUX DE LA DISCIPLINE INFIRMIERE EN FRANCE Difficultés à faire émerger la discipline en France liées à : Le manque d outils intellectuels spécifiques aux soins infirmiers français (ex: Québec avec le modèle Concerto), Le manque d intérêt de la profession pour suivre le développement de la discipline dans les autres pays Le manque total de réinvestissement des résultats de recherche en sciences infirmières dans les pratiques de soins.

40 ETAT DE LA RECHERCHE EN SCIENCES INFIRMIERES EN FRANCE Peu de recherches fondamentales, expérimentales ou quasi expérimentales, Beaucoup de recherches descriptives quantitatives ou qualitatives, peu de vraies recherches cliniques, Peu de recherches randomisés, L essor de la recherche appliquée et de la recherche action avec les EPP Le PHRIP

41 ETAT DE LA RECHERCHE EN SCIENCES INFIRMIERES EN FRANCE Les domaines le plus souvent investigués : l enseignement, les pratiques de soins, et la profession. Domaines peu investigués : la clinique, les organisations de travail, l épistémologie.

42 ETAT DES LIEUX DE LA DISCIPLINE INFIRMIERE EN FRANCE Le développement de la discipline et de la recherche passe par : Un véritable apprentissage, dans les formations, à l utilisation des concepts, à la lecture scientifique, à la recension des écrits, qui ne soit pas une simple initiation Des approches méthodologiques plus ciblés sur les thèmes et questions de recherche L utilisation des résultats de recherche et de l EBN dans la pratique clinique et l enseignement, en IFSI et en masters

43 Les différents méthodologies de recherche M.F FORTIN Fondements et étapes du processus de recherche Ed Chenelière Recherche quantitative Descriptive Descriptive corrélationnelle Corrélationnelle prédictive Clinique Expérimentale Quasi expérimentale Méthodologie mixte Epidémiologie Recherche qualitative Descriptive compréhensive Clinique Phénoménologique Ethnographique Théorie ancrée Etude de cas Méthodologie mixte

44 ETAT DES LIEUX DE LA DISCIPLINE INFIRMIERE EN FRANCE Le développement de la discipline et de la recherche passe par : La mise en place de formations universitaires spécifiques aux sciences infirmières, jusqu au doctorat. Le rattachement des infirmières chercheurs à des laboratoires et à des comités d éthique La centralisation des recherches Le développement des publications de recherche.

45 QUI EST CONCERNE PAR LE DEVELOPPEMENT DE LA RECHERCHE? Les différents ministères (enseignement supérieur, santé..) qui décident des programmes et des budgets et de la mise en place de masters et doctorats en sciences infirmières La profession pour centraliser les recherches, servir de correspondant avec les structures internationales, mettre en place des comités d éthique Les CHRU qui ont des centres de recherche qui pourraient être ouverts aux infirmières

46 QUI EST CONCERNER PAR LE DEVELOPPEMENT DE LA RECHERCHE? Les établissements hospitaliers en encourageant les infirmières à déposer des PHRIP, en mettant en place, par le biais de la formation continue, des formations et suivis de recherches, et en faisant appel aux personnes ressources en interne pour aider les chercheurs novices Les centres de formation en adaptant à leur public les programmes «recherche» Les associations professionnelles qui regroupent des infirmières, ayant des expertises cliniques dans un domaine ciblé, pour mettre en place des recherches cliniques pointues Toutes les infirmières qui questionnent leur pratique.

47 Sites en anglais EVIDENCE BASED NURSING Sites en français : Belgique thèmes classés selon la «Taxonomy of Nursing Pratice» Suisse Bureau d échange des savoirs pour des pratiques exemplaires de soins (BEST)

48 LES APPORTS DU PROGRAMME DE 2009 Ouverture sur l épistémologie Les soins infirmiers sont mis dans une perspective scientifique L épistémologie des sciences infirmières est enseignée, la construction des disciplines, les paradigmes.. Les cours de soins infirmiers s appuient sur des recherches Les concepts sont développés comme des entités scientifiques avec leurs attributs

49 LES APPORTS DU PROGRAMME DE 2009 Ouverture sur les sciences (UE 3.4.S.4 & UE 3.4.S.6) Les fondements de la science, l esprit scientifique, Les sciences infirmières dans le monde et en France L évolution des sciences médicales et sciences humaines, les grands axes de développement Les différents types de sciences : formelles, empiricoformelles, sciences humaines La démarche scientifique L éthique

50 LES APPORTS DU PROGRAMME DE 2009 Ouverture sur la rigueur scientifique Renforcer la rigueur dans tous les domaines des soins, Inciter les étudiants à observer et à décrire les situations avec objectivité (les faits), en classant les données (situations du portfolio) Développer le questionnement à partir des pratiques réflexives et autres TD Appréhender l analyse comme une véritable méthode qui ne consiste pas seulement à faire des liens.

51 LES APPORTS DU PROGRAMME DE 2009 Ouverture sur la recherche Apprendre aux étudiants à lire et à résumer des recherches Apprendre aux étudiants à faire une recension des écrits, indispensable avant chaque recherche Enseigner les méthodologies à partir d exemples de recherche : descriptive, quantitative, qualitative, clinique, ethnologique, mixtes Maîtriser l anglais pour accéder aux banques de données et publications internationales

52 Merci beaucoup de votre attention et maintenant place aux questions

EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE

EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE Modèles et Orientations? Mireille Saint Etienne Valenciennes novembre 2014 Genèse Emergence de la clinique USA/Canada 1943 : Francis REITER, lance l idée aux

Plus en détail

mise en œuvre d un projet de préfiguration

mise en œuvre d un projet de préfiguration Infirmier clinicien spécialisé : mise en œuvre d un projet de préfiguration Ljiljana JOVIC, Inf. PhD., Directeur des soins Conseillère technique régionale ARS Ile-de-France, UMRS 1123 Inserm, Université

Plus en détail

Introduire les pratiques avancées en France: contribution du master en sciences cliniques infirmières

Introduire les pratiques avancées en France: contribution du master en sciences cliniques infirmières Conférence de l IUFRS Université de Lausanne 18 décembre 2012 Introduire les pratiques avancées en France: contribution du master en sciences cliniques infirmières C.Debout,, Inf, PhD Département des Sciences

Plus en détail

UN NOUVEAU PROGRAMME.. .. LES COMPETENCES PROFESSIONNELLES AU CŒUR DE LA FORMATION

UN NOUVEAU PROGRAMME.. .. LES COMPETENCES PROFESSIONNELLES AU CŒUR DE LA FORMATION UN NOUVEAU PROGRAMME.... LES COMPETENCES PROFESSIONNELLES AU CŒUR DE LA FORMATION LA FORMATION SE DEROULE SUR 3 ANS SOIT 6 SEMESTRES Rentrée en septembre, sortie en juin Semestre 1 -> 15 semaines à l IFSI

Plus en détail

spécialités infirmières en France»

spécialités infirmières en France» «les nouveaux défis de santé : nécessité de l évolution des spécialités infirmières en France» Florence Ambrosino - Infirmière de pratique avancée en coordination de parcours complexe de soins Séminaire

Plus en détail

DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL

DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL 1 1. Le raisonnement clinique Définition Face à une demande de soin, le professionnel infirmier axe son raisonnement clinique

Plus en détail

Étape 2: Collecte et analyse des données

Étape 2: Collecte et analyse des données Étape 2: Collecte et analyse des données Méthode ancrée sur les consultations du Comité sur les guides de pratique dans le secteur des services sociaux Sylvie Beauchamp, Ph. D. Chercheure à l INESSS Montréal,

Plus en détail

L ENSEIGNEMENT DES SCIENCES INFIRMIERES DES CONTENUS A MAÎTRISER PAR L ENSEMBLE DES INFIRMIERES

L ENSEIGNEMENT DES SCIENCES INFIRMIERES DES CONTENUS A MAÎTRISER PAR L ENSEMBLE DES INFIRMIERES L ENSEIGNEMENT DES SCIENCES INFIRMIERES EN FRANCE : DES CONTENUS A MAÎTRISER PAR L ENSEMBLE DES INFIRMIERES Didier LECORDIER Inf. PhDc, Cadre de santé Ljiljana JOVIC Inf. PhD, Directrice des soins Anne-Marie

Plus en détail

S p é c i a l i s t e e n S o i n s p a l l i a t i f s. diploma of advanced studies hes-so / supsi en collaboration avec le chuv

S p é c i a l i s t e e n S o i n s p a l l i a t i f s. diploma of advanced studies hes-so / supsi en collaboration avec le chuv S p é c i a l i s t e e n S o i n s p a l l i a t i f s diploma of advanced studies hes-so / supsi en collaboration avec le chuv Généralités Le Diplôme d Etudes Avancées (DAS) en soins palliatifs est offert

Plus en détail

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 2 ème année bachelor

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 2 ème année bachelor Semestre automne printemps Répétition Lieu de période de formation pratique Institution : Nom de l'étudiant-e : Service : Promotion : Site de formation : Période du / au : PFP 3 PFP 4 ÉVALUATION DES COMPÉTENCES

Plus en détail

FAIRE LA RECHERCHE: À PROPOS DES

FAIRE LA RECHERCHE: À PROPOS DES Site Pitié-Salpêtrière FAIRE LA RECHERCHE: À PROPOS DES OBSTACLES RENCONTRES PAR LA DÉMARCHE D OBJECTIVATION SUR LE TERRAIN L expérience du pôle MSN Bourmaleau. J Lefebvre. S LES MOTIVATIONS - L institution:

Plus en détail

L utilisation des savoirs scientifiques dans le domaine du bloc ope ratoire

L utilisation des savoirs scientifiques dans le domaine du bloc ope ratoire JNEP 2015, Lyon L utilisation des savoirs scientifiques dans le domaine du bloc ope ratoire C. Debout Inf PhD Directeur de l Institut de Soins Infirmiers Supérieurs Membre de la Chaire Santé Sciences-Po/IDS

Plus en détail

Master Ressources Humaines

Master Ressources Humaines 1 - Objectifs de formation du Master Le Master comprend deux années : Première année : La première année est dédiée à l acquisition des connaissances fondamentales en gestion des ressources humaines dans

Plus en détail

Fondements et étapes du processus de recherche, 3 e édition

Fondements et étapes du processus de recherche, 3 e édition Fondements et étapes du processus de recherche, 3 e édition Nouveauté Méthodes quantitatives et qualitatives Prix : 81,95 $ Auteurs : Marie-Fabienne Fortin, Johanne Gagnon ISBN13 : 9782765050063 Nombre

Plus en détail

Table ronde n 1 Ateliers de Giens 2013

Table ronde n 1 Ateliers de Giens 2013 Table ronde n 1 Ateliers de Giens 2013 Comment promouvoir la place des paramédicaux dans la recherche clinique: type d activités, place et statuts, reconnaissance, formations La recherche clinique fait

Plus en détail

Présentation PLUS D'INFOS

Présentation PLUS D'INFOS MASTER 1 PSYCHOLOGIE CLINIQUE, PSYCHOPATHOLOGIE ET PSYCHOLOGIE DE LA SANTÉ PARCOURS NEUROPSYCHOLOGIE CLINIQUE ET PSYCHOPATHOLOGIE COGNITIVE, ADULTE ET PERSONNE ÂGÉE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme

Plus en détail

La recherche interventionnelle dans le domaine du cancer : illustration des spécificités

La recherche interventionnelle dans le domaine du cancer : illustration des spécificités La recherche interventionnelle dans le domaine du cancer : illustration des spécificités Hermann NABI Département Recherche SHS, Epidémiologie et Santé Publique, INCa Atelier ANR sur les recherches Interventionnelles

Plus en détail

COLLOQUE ARY BORDES. Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant. Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011

COLLOQUE ARY BORDES. Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant. Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011 COLLOQUE ARY BORDES Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011 Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences infirmières

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage [document mis à jour le 3.05.13] Ce document présente la formation en apprentissage. Il est à lire avant

Plus en détail

Formations Continues en Cliniques psychothérapeutiques

Formations Continues en Cliniques psychothérapeutiques UNIVERSITE LIBRE DE BRUXELLES Formations Continues en Cliniques psychothérapeutiques Systémique Infanto-juvénile Psychanalytique Cognitivo-comportementale Université coordinatrice: Université partenaire:

Plus en détail

FORMATION INFIRMIERE

FORMATION INFIRMIERE FORMATION INFIRMIERE UN NOUVEAU REFERENTIEL DE FORMATION Sources : documents de travail de la DHOS (de décembre 2008 à mars 2009) LE POURQUOI DE LA REINGENERIE DE LA FORMATION LMD ECTS Ministère de l enseignement

Plus en détail

Master Ressources Humaines

Master Ressources Humaines 1 - Objectifs de formation du Master Le Master comprend deux années : Première année : Seconde année : La première année est dédiée à l acquisition des connaissances fondamentales en gestion des ressources

Plus en détail

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession Position adoptée par Conseil national de l Ordre des infirmiers le 14 septembre 2010 Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Plus en détail

Céline Carrier, inf., MSc. Coordonnatrice à l enseignement Hôpital Maisonneuve-Rosemont

Céline Carrier, inf., MSc. Coordonnatrice à l enseignement Hôpital Maisonneuve-Rosemont Développement d un site internet au centre d excellence en soins infirmiers : un autre levier pour l échange des savoirs et l avancement des pratiques infirmières Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe

Plus en détail

Notice d information

Notice d information Epreuve d admission du 21 mai au 18 juin 2014 Retrait des dossiers d inscription uniquement sur le site internet Ouverture des inscriptions Mardi 7 Janvier 2014 à 9h30 Clôture des inscriptions Dimanche

Plus en détail

La mobilité. Une évidence. Journée internationale, IFSI Virginie Olivier

La mobilité. Une évidence. Journée internationale, IFSI Virginie Olivier La mobilité Une évidence. 1 Le cursus en soins infirmiers en Belgique Les 2 filières L enseignement supérieur en Belgique Les challenges pour le futur Présentation de la Haute Ecole Namur-Liège-Luxembourg

Plus en détail

Devenir acteur de santé

Devenir acteur de santé de cadres de santé d ambulanciers d auxiliaires de puériculture école d infirmiers de bloc opératoire des aides-soignants école d infirmiers anesthésistes Les écoles et instituts de formation aux professions

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT Recommandations Isabelle Berthon Introduction (1) La Haute Autorité de santé et l Institut National de Prévention et d Education Pour la Santé ont publié en juin 2007

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ SCIENCES DES ORGANISATIONS ET DES INSTITUTIONS À FINALITÉS RECHERCHE ET PROFESSIONNELLE

MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ SCIENCES DES ORGANISATIONS ET DES INSTITUTIONS À FINALITÉS RECHERCHE ET PROFESSIONNELLE MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ SCIENCES DES ORGANISATIONS ET DES INSTITUTIONS À FINALITÉS RECHERCHE ET PROFESSIONNELLE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD)

Plus en détail

Compte Rendu 8 ème Colloque FINE Europe à Lisbonne Octobre 2010

Compte Rendu 8 ème Colloque FINE Europe à Lisbonne Octobre 2010 Compte Rendu 8 ème Colloque FINE Europe à Lisbonne Octobre 2010 Rapporteur : A Santucci qui représentait FINE Belgique de par son mandat au sein de FINE Belgique «Relations Internationales» a eu un rôle

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

Master ès Sciences en sciences infirmières

Master ès Sciences en sciences infirmières Master ès Sciences en sciences infirmières Master conjoint UNIVERSITE DE LAUSANNE Faculté de biologie et de médecine, Ecole de médecine et HAUTE ECOLE SPECIALISEE DE SUISSE OCCIDENTALE Domaine santé PLAN

Plus en détail

La certification V 2010 des établissements de santé : son impact constaté et son impact recherché par la Haute autorité de santé

La certification V 2010 des établissements de santé : son impact constaté et son impact recherché par la Haute autorité de santé La certification V 2010 des établissements de santé : son impact constaté et son impact recherché par la Haute autorité de santé Thomas LE LUDEC Directeur délégué, Directeur de l'amélioration de la qualité

Plus en détail

Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie

Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie APPEL A CANDIDATURES 2011 Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie Action 1.2 Date limite de soumission en ligne du dossier : 06 décembre 2010 http://www.e-cancer.fr/aap/for2011

Plus en détail

Voir Annexe 2 : Objectifs scientifiques et pédagogiques de chacun des parcours type

Voir Annexe 2 : Objectifs scientifiques et pédagogiques de chacun des parcours type DOMAINE NIVEAU??? MENTION : Sante 4 Pages max par formation Voir Annexe 1 : Structuration de la mention Voir Annexe 2 : Objectifs scientifiques et pédagogiques de chacun des parcours type Voir Annexe 3

Plus en détail

Mention Communication des organisations

Mention Communication des organisations MASTER Mention Communication des organisations Parcours «Communication et ressources humaines» en Formation continue Responsable : Isabelle AURIEL Secrétariat : Khedidja KHAMADJ tél : 01 49 40 32 72 mail

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ SCIENCES DES ORGANISATIONS ET DES INSTITUTIONS À FINALITÉS RECHERCHE ET PROFESSIONNELLE

MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ SCIENCES DES ORGANISATIONS ET DES INSTITUTIONS À FINALITÉS RECHERCHE ET PROFESSIONNELLE MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ SCIENCES DES ORGANISATIONS ET DES INSTITUTIONS À FINALITÉS RECHERCHE ET PROFESSIONNELLE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master Domaine

Plus en détail

DEFINITION DE LA FONCTION (H/F) D INFIRMIER EN CHEF (IC)

DEFINITION DE LA FONCTION (H/F) D INFIRMIER EN CHEF (IC) OCTOBRE 2011 Réf. @13_03_2012@S@DD@CV@IC@Profil_de_fonction@31735 DEFINITION DE LA FONCTION (H/F) D INFIRMIER EN CHEF (IC) Réalisation : Marie-France AUZOU Mise en conformité avec l AR de juillet 2006

Plus en détail

Infirmière spécialiste clinique aux HUG : quelle vision en 2020?

Infirmière spécialiste clinique aux HUG : quelle vision en 2020? Infirmière spécialiste clinique aux HUG : quelle vision en 2020? Introduction ISC en 2020 : quel rôle? Quel objectif? Ce document présente la vision de la fonction d ISC aux HUG pour 2020. Il a été conçu

Plus en détail

MASTER MENTION COMMUNICATION DES ORGANISATIONS PARCOURS COMMUNICATION ET RESSOURCES HUMAINES (FORMATIONS INITIALE ET CONTINUE)

MASTER MENTION COMMUNICATION DES ORGANISATIONS PARCOURS COMMUNICATION ET RESSOURCES HUMAINES (FORMATIONS INITIALE ET CONTINUE) MASTER MENTION COMMUNICATION DES ORGANISATIONS PARCOURS COMMUNICATION ET RESSOURCES HUMAINES (FORMATIONS INITIALE ET CONTINUE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Culture et

Plus en détail

MASTER MENTION SANTÉ PUBLIQUE SPÉCIALITÉ SANTÉ, SÉCURITÉ AU TRAVAIL (SST) Présentation. Objectifs. Stage. Stages et projets tutorés.

MASTER MENTION SANTÉ PUBLIQUE SPÉCIALITÉ SANTÉ, SÉCURITÉ AU TRAVAIL (SST) Présentation. Objectifs. Stage. Stages et projets tutorés. MASTER MENTION SANTÉ PUBLIQUE SPÉCIALITÉ SANTÉ, SÉCURITÉ AU TRAVAIL (SST) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Sciences, Technologies, Santé Mention : Santé publique Spécialité

Plus en détail

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Le centre d excellence d en soins infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe à la directrice des soins infirmiers et de la prestation sécuritaire des

Plus en détail

Profils et formations des hygiénistes en Europe

Profils et formations des hygiénistes en Europe XXIIIe Congrès National de la Société Française d Hygiène Hospitalière Lille, 6-8 juin 2012 Profils et formations des hygiénistes en Europe Pierre Parneix www.sf2h.net http://www.infection-prevention.eu/

Plus en détail

Méthodologie documentaire spécifique au repérage d actions de terrain

Méthodologie documentaire spécifique au repérage d actions de terrain Méthodologie documentaire spécifique au repérage d actions de terrain Journée de la préventions 2014 Atelier : «Repérer des actions de prévention : l exemple du tabac» Céline DEROCHE, Sandra KERZANET -

Plus en détail

FORMATION CONTINUE Programme

FORMATION CONTINUE Programme Arsi Prog2015-BAT3:PF 2011 12/08/14 11:34 Page1 2 0 1 5 FORMATION CONTINUE Programme Association de Recherche en Soins Infirmiers agréée pour la formation continue 109, rue Negreneys 31200 TOULOUSE Tél.

Plus en détail

Recherche documentaire et autoformation. Lecture critique d un article médical. Recommandations pour la pratique. Les maladies orphelines

Recherche documentaire et autoformation. Lecture critique d un article médical. Recommandations pour la pratique. Les maladies orphelines 18. Recherche documentaire et autoformation. Lecture critique d un article médical. Recommandations pour la pratique. Les maladies orphelines KARILA LAURENT - APPRENTISSAGE DE L EXERCICE MÉDICAL + Objectifs

Plus en détail

MASTER (LMD) STATISTIQUE DES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTE

MASTER (LMD) STATISTIQUE DES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTE MASTER (LMD) STATISTIQUE DES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : MATHEMATIQUES, BIOSTATISTIQUE

Plus en détail

Parcours. Année scolaire 2006-2007. Programme de DANSE (506.A0)

Parcours. Année scolaire 2006-2007. Programme de DANSE (506.A0) Année scolaire 2006-2007 Parcours Programme de DANSE (506.A0) Marlène Parent, conseillère pédagogique Local 1001-4, poste tél. 243 (Courriel : parentm@cdrummond.qc.ca) Département de Danse, local 1908,

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Sciences du sport de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

Formation initiale des infirmières en soins palliatifs

Formation initiale des infirmières en soins palliatifs Formation initiale des infirmières en soins palliatifs Dans le nouveau programme de formation de 2009 1 Présentation Recommandations SFAP (infirmières 2011: avis de recherche ) Programme de développement

Plus en détail

TITRE DE LA FONCTION. L Infirmier(e) en Chef peut confier à un infirmier une ou plusieurs tâches ou missions qui lui sont assignées.

TITRE DE LA FONCTION. L Infirmier(e) en Chef peut confier à un infirmier une ou plusieurs tâches ou missions qui lui sont assignées. DESCRIPTION DE FONCTION CHPLT Sect. Contr. : SOI Année : 2010 N Fonction : 018 Version : 1 TITRE DE LA FONCTION INFIRMIER EN CHEF (H/F) 1. La fonction de l infirmier en Chef L Infirmier en Chef est responsable

Plus en détail

Santé des soignants - Qualité des soins - Performance économique

Santé des soignants - Qualité des soins - Performance économique Santé des soignants - Qualité des soins - Performance économique Entreprise labellisée Formation Encadrer et manager en milieu de santé 1 Le contexte hospitalier Contraintes Santé et sécurité des salariés

Plus en détail

Master Sciences humaines et sociales mention Psychologie parcours Psychologie du Développement, Education, Handicap

Master Sciences humaines et sociales mention Psychologie parcours Psychologie du Développement, Education, Handicap Master Sciences humaines et sociales mention Psychologie parcours Psychologie du Développement, Education, Handicap Master 1 Présentation et objectifs de la formation Le Master première année (M1) de Psychologie

Plus en détail

Management Responsabilité

Management Responsabilité L évaluation professionnelle : un enjeu pour l évolution du management hospitalier Identifier la problématique de l évaluation professionnelle Utiliser l entretien annuel d activité comme levier de changement

Plus en détail

COMPETENCES INFIRMIERES 1

COMPETENCES INFIRMIERES 1 COMPETENCES INFIRMIERES 1 Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine des soins infirmiers Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins Concevoir et conduire

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL

MASTER PROFESSIONNEL Année 2010/2011 Domaine LETTRES ET SCIENCES HUMAINES MASTER PROFESSIONNEL (cohabilitation des Universités BORDEAUX 1, BORDEAUX 2, BORDEAUX 3 et Sciences-Po Bordeaux) Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET MEDIATIONS

Plus en détail

Formation à l Evidence-Based Nursing en formation de premier cycle: récit d une expérience dans une Haute Ecole belge

Formation à l Evidence-Based Nursing en formation de premier cycle: récit d une expérience dans une Haute Ecole belge Formation à l Evidence-Based Nursing en formation de premier cycle: récit d une expérience dans une Haute Ecole belge Nadine Jacqmin Inf., L.Sc., étudiante au doctorat en sciences infirmières (Université

Plus en détail

Les Sociétés savantes de l Académie des Sciences Infirmières. Patricia FAIVRE, Mickael OGER, Dany GAUDELET, Gilberte HUE

Les Sociétés savantes de l Académie des Sciences Infirmières. Patricia FAIVRE, Mickael OGER, Dany GAUDELET, Gilberte HUE Les Sociétés savantes de l Académie des Sciences Infirmières Patricia FAIVRE, Mickael OGER, Dany GAUDELET, Gilberte HUE Sa structure Société savante créée le 30/11/2012 Ses membres actifs : 15 associations

Plus en détail

Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques

Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques Plaidoyer en faveur de la santé de la population : vers une pleine reconnaissance de la contribution infirmière unique Odette Roy,

Plus en détail

Contribuer à la professionnalisation des étudiants dans un dispositif de formation hybride

Contribuer à la professionnalisation des étudiants dans un dispositif de formation hybride IFSI Cherbourg- Cotentin Contribuer à la professionnalisation des étudiants dans un dispositif de formation hybride UFR de Médecine J. Maurel, N. Poisson, IFSI Cherbourg- Cotentin, I.Derrien 27/05/2015

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 11 mars 2013 relatif au régime des études en vue du diplôme d Etat de sage-femme NOR : ESRS1301419A

Plus en détail

Référentiel de compétences en psychologie clinique (V 29.8.09)

Référentiel de compétences en psychologie clinique (V 29.8.09) Référentiel de compétences en psychologie clinique (V 29.8.09). PSYCHOLOGIE CLINIQUE : définition de base o Nature du domaine professionnel : la psychologie clinique est une discipline se souciant du bien-être

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience

La Validation des Acquis de l Expérience La Validation des Acquis de l Expérience Attention : Ces deux dispositifs s adressent uniquement aux salarié(e)s et aux bénévoles du réseau des MJC de Midi Pyrénées. L Institut de Formation à l Animation

Plus en détail

Catalogue des formations 2014

Catalogue des formations 2014 Catalogue des formations 2014 Institut de Formation en Soins Infirmiers du Centre Hospitalier de Compiègne Code NAF: 851 A - N SIRET 200 034 650 00040 - N existence: 22.60.02.715.60 Sommaire des formations

Plus en détail

EDUCATEUR: APPROCHE CONCEPTUELLE 2

EDUCATEUR: APPROCHE CONCEPTUELLE 2 MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION EDUCATEUR:

Plus en détail

Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts Cursus «bachelier en optique-optométrie»

Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts Cursus «bachelier en optique-optométrie» Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts Cursus «bachelier en optique-optométrie» 19 décembre 2014 1. Commentaire général Les équipes et administrative de l I.O.R.T. ont trouvé l exercice

Plus en détail

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES. Psychologie. Clinique/Psychopathologie Cognitive de la santé Développement Sociale. 0h 200h 604 ou (selon

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES. Psychologie. Clinique/Psychopathologie Cognitive de la santé Développement Sociale. 0h 200h 604 ou (selon 2012-201 Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Spécialité : SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Psychologie Clinique/Psychopathologie Cognitive de la santé Développement Sociale M1 0 ES Volume horaire étudiant

Plus en détail

Première journée scientifique des boursiers et chercheurs cliniciens Unité SOUTIEN SRAP-QUÉBEC 15 juin 2015

Première journée scientifique des boursiers et chercheurs cliniciens Unité SOUTIEN SRAP-QUÉBEC 15 juin 2015 Première journée scientifique des boursiers et chercheurs cliniciens Unité SOUTIEN SRAP-QUÉBEC 15 juin 2015 PARTENAIRES PRINCIPAUX Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) Ministère de la Santé

Plus en détail

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 3 ème année bachelor

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 3 ème année bachelor Semestre automne printemps Répétition Lieu de période de formation pratique Institution : Nom de l'étudiant-e : Service : Promotion : Site de formation : Période du / au : PFP 5 PFP 6 ÉVALUATION DES COMPÉTENCES

Plus en détail

DEVELOPPEMENT D'UN MODELE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE POUR LA PRATIQUE INFIRMIERE AVANCEE

DEVELOPPEMENT D'UN MODELE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE POUR LA PRATIQUE INFIRMIERE AVANCEE DEVELOPPEMENT D'UN MODELE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE POUR LA PRATIQUE INFIRMIERE AVANCEE Marie-José Roulin inf PhD, Directrice adjointe des soins Montserrat Castellsagne Perolini, inf, Spécialiste clinique

Plus en détail

CIES : Coaching des Individus, des Équipes et des Structures

CIES : Coaching des Individus, des Équipes et des Structures CYCLE DE FORMATION EN COACHING (formation certifiante) CIES : Coaching s Individus, s Équipes et s Structures Cies Praticien 1 ère Le Le Lead Lead Coach Coach Institut est l espace formation Convergence

Plus en détail

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement 16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement Rencontre sur le thème «Une Solidarité Collective au service des Malades et des Aidants» Lundi 21 Septembre

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Communication scientifique et technique de l ENS Cahan Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et

Plus en détail

L Entretien Professionnel. Jean Marc DURIEZ 06.24.55.39.27

L Entretien Professionnel. Jean Marc DURIEZ 06.24.55.39.27 L Entretien Professionnel Jean Marc DURIEZ 06.24.55.39.27 Contexte de la demande L ATELIER pour L Entreprise du Groupe SIADEP Formation est bien au fait de ce sujet d importance pour les entreprises. Notre

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT

TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT DIAGNOSTIC DE L INNOVATION ET DE L ETAT DE LA VALORISATION DES RESULTAS DE LA RECHERCHE AU SENEGAL 1/8 1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION Levier essentiel

Plus en détail

Les besoins des populations auxquels les professionnels et les structures de santé en mutation doivent répondre,

Les besoins des populations auxquels les professionnels et les structures de santé en mutation doivent répondre, Le PROJET : propos introductif L étudiant,, avec les équipes de tous les secteurs où l on dispense des soins, s'ouvrant peu à peu aux réalités du monde professionnel, dans un processus d'apprentissage

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

Pratique informée par

Pratique informée par Evidence-based practice Évidences Preuves Faits Données probantes Résultats probants Pratique factuelle Pratique exemplaire Pratique basée sur Pratique fondée sur Pratique informée par Quelques définitions

Plus en détail

La formation professionnelle selon le programme d études de 1955

La formation professionnelle selon le programme d études de 1955 Jacky TESSIER, premier directeur de l Institut de Formation en Soins Infirmiers d Allonnes, nous a laissé son témoignage à propos du «cheminement de la formation initiale du personnel soignant sur près

Plus en détail

CONTRAT PEDAGOGIQUE TRIPARTITE

CONTRAT PEDAGOGIQUE TRIPARTITE CONTRAT PEDAGOGIQUE TRIPARTITE Réunissant : Nom de l'étudiant 1 : Nom du praticien formateur: Nom du conseiller aux études : contact: contact: contact: Se déroulant à : (Coordonnées du lieu de formation

Plus en détail

FORMATIONS ET ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE LYON TROIS DISPOSITIFS

FORMATIONS ET ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE LYON TROIS DISPOSITIFS L ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE L ACADÉMIE DE LYON FORMATIONS ET ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE LYON TROIS DISPOSITIFS ESPACE DE STRUCTURATION DES PRATIQUES ARTISTIQUES

Plus en détail

www.cadredesanté.com «En quoi les espaces de réflexion permettent-ils aux soignants de dispenser des soins de qualité?».

www.cadredesanté.com «En quoi les espaces de réflexion permettent-ils aux soignants de dispenser des soins de qualité?». Une pratique réflexive pour des soins de qualité Descriptif : Une recherche clinique, réalisée auprès d infirmières et de puéricultrices, illustre l enrichissement des pratiques de soins par la création

Plus en détail

Accompagner des équipes et des organisations, c est un plus! Transmettre au plus grand nombre vos compétences acquises sera votre challenge

Accompagner des équipes et des organisations, c est un plus! Transmettre au plus grand nombre vos compétences acquises sera votre challenge INSTITUT DE COACHING MAROC Cultiver les savoirs, semer les compétences pour que vous récoltiez les fruits de vos efforts Créé par Catherine SEKOU et Nadia JALAL, l Institut de Coaching dispense un enseignement

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues, littératures et civilisations étrangères de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

Réunion Master professionnel Option : «Gestion scolaire» Chefs d éd. établissements catholiques

Réunion Master professionnel Option : «Gestion scolaire» Chefs d éd. établissements catholiques Réunion Master professionnel Option : «Gestion scolaire» Chefs d éd établissements catholiques Organisée en partenariat entre le Secrétariat général des écoles catholiques et la Faculté des sciences de

Plus en détail

AIDE FAMILIAL : STAGE D INTEGRATION

AIDE FAMILIAL : STAGE D INTEGRATION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION AIDE

Plus en détail

DÉFINITION ET INSCRIPTION DE LA PRATIQUE AVANCÉE DANS LE PAYSAGE SUISSE DES SOINS INFIRMIERS

DÉFINITION ET INSCRIPTION DE LA PRATIQUE AVANCÉE DANS LE PAYSAGE SUISSE DES SOINS INFIRMIERS DÉFINITION ET INSCRIPTION DE LA PRATIQUE AVANCÉE DANS LE PAYSAGE SUISSE DES SOINS INFIRMIERS Marie-José Roulin Directrice adjointe des soins Hôpitaux Universitaire de Genève Cette présentation expose les

Plus en détail

PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS :

PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS : PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS : QUELS NOUVEAUX DÉFIS, QUELLES NOUVELLES OPPORTUNITÉS POUR LES ACTEURS DE SANTÉ? :: CERTIFICAT 7 modules de mars à décembre 2015 :: Public visé Professionnel médical et

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de Nabeul. Université de Carthage. Master de Recherche Finance des Entreprises et des Marchés

Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de Nabeul. Université de Carthage. Master de Recherche Finance des Entreprises et des Marchés Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de Nabeul Université de Carthage Master de Recherche Finance des Entreprises et des Marchés Le mot du responsable Le master de recherche «Finance des Entreprises

Plus en détail

Facilitateur du changement. une formation certifiante d excellence pour augmenter l efficacité de vos interventions

Facilitateur du changement. une formation certifiante d excellence pour augmenter l efficacité de vos interventions Facilitateur du changement une formation certifiante d excellence pour augmenter l efficacité de vos interventions 1 CHANGER La créativité n emprunte jamais des chemins connus, préparons-nous au changement

Plus en détail

Rôle et place de l infirmière référente dans le suivi de la maladie de Parkinson à ses différents stades d évolution

Rôle et place de l infirmière référente dans le suivi de la maladie de Parkinson à ses différents stades d évolution Rôle et place de l infirmière référente dans le suivi de la maladie de Parkinson à ses différents stades d évolution Cheffe de projet Brigitte itt Victor, infirmière iè responsable d unité, service de

Plus en détail

LICENCE Administration Economique et Sociale (AES)

LICENCE Administration Economique et Sociale (AES) LICENCE Administration Economique et Sociale (AES) Présentation Nature Site(s) géographique(s) : Accessible en : Formation diplômante Tours Formation initiale Formation continue Type de diplôme : Durée

Plus en détail

LE CONCEPT DE PRATIQUE AVANCÉE. BARRIERE-ARNOUX Cécile IPAGL

LE CONCEPT DE PRATIQUE AVANCÉE. BARRIERE-ARNOUX Cécile IPAGL LE CONCEPT DE PRATIQUE AVANCÉE 1 BARRIERE-ARNOUX C ÉCILE IDEL M aster 2 sciences c liniques infirmières option gérontologie Sophrologue Formatrice Définition de l IPA par le C I I 2 «Une infirmière qui

Plus en détail

INTÉGRATION DE LA FILIÈRE INFIRMIÈRE DANS LE SCHÉMA UNIVERSITAIRE EUROPÉEN

INTÉGRATION DE LA FILIÈRE INFIRMIÈRE DANS LE SCHÉMA UNIVERSITAIRE EUROPÉEN Coordination Nationale Infirmière 270 Bd Sainte Marguerite 13 009 MARSEILLE 6508 / RC 1249 /1 : 04 91 74 50 70 / : 04 91 74 61 47 http://www.coordination-nationale-infirmiere.org/ coord-nat-inf @ wanadoo.fr

Plus en détail

Profil de recrutement

Profil de recrutement Profil de recrutement Intitulé de la fonction Conseiller pédagogique Conditions d accès En tant que Conseiller pédagogique, vous êtes désigné comme «expert pédagogique et technique» dans une fonction enseignante

Plus en détail

Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré

Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré Responsable : Grégoire COCHETEL, directeur adjoint à l administrateur provisoire chargé de la formation continue Tél : 04 73 31 71 87 ESPE

Plus en détail

L ambition numérique de l ESPE de Bretagne

L ambition numérique de l ESPE de Bretagne + L ambition numérique de l ESPE de Bretagne Séminaire Montpellier 2 et 3 juillet 2013 + Le cadre général 2 Cadre de la refondation de l école, du Numérique à l école, du numérique à l Université, Apporter

Plus en détail

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Le Plan s inscrit dans le défi santé/bien-être de l Agenda stratégique pour la recherche, le transfert et l innovation (France Europe 2020).

Plus en détail