Félicitations à l Unité 5 Ouest

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Félicitations à l Unité 5 Ouest"

Transcription

1 Suzanne Madore (à gauche) avec quelques membres de son personnel infirmier Dans ce numéro... Infirmières de pratique avancée (IPA) Sécurité des patients Documentation en soins infirmiers Nouvelle gestionnaire clinique à l Unité F7 Vol. 10 N o 5 Décembre 2008 Félicitations à l Unité 5 Ouest TFélicitations au personnel de l Unité 5 Ouest et de l Unité de médecine d un jour au Campus Général, Je tiens à remercier tous les membres de mon équipe de leur travail exceptionnel et de leur grand dévouement durant une période très difficile dans notre secteur. Je veux souligner leurs efforts incessants et leur patience face aux problèmes causés par la récente éclosion de parainfluenza. Les employés de l Unité 5 Ouest et de la Médecine d un jour devraient être fiers d être capables de donner les meilleurs soins possible dans des circonstances pourtant très difficiles. Je vous félicite et je me sens privilégiée de diriger une équipe si extraordinaire et compatissante! Commentaires des patients de l Unité 5 Ouest Suzanne Madore Toujours gentilles, prêtes à aider et compréhensives. Elles s entraident toujours. présenté par Elles ont toujours le sourire aux lèvres! Elles méritent d être reconnues parce qu elles incarnent tout simplement la compassion, la qualité, le travail d équipe et le respect. Elles sont très déterminées à donner des soins de qualité. Si ma santé va mieux, c est grâce à cette unité! Elles travaillent ensemble et s entraident dans une atmosphère où se mêlent la compétition et l amitié. C est beau de les voir travailler ainsi. Groupes de travail en soins infirmiers et personnes-ressources Modèle de pratique infirmière clinique Ginette Rodger Communications Barb Kyd-Strickland poste Sue Eggleton poste Amélioration de la qualité en soins infirmiers Koreen Fahey poste Sue Phillips poste Groupe de réflexion sur l informatique en soins infirmiers Peggy Guilbeault poste Anne Gilchrist poste Recherche en soins infirmiers Dianne Rossy poste Kathy Momtahan poste Politiques, procédures et protocoles de soins infirmiers Susan Madden poste Diane Mullaly poste Comité de la pratique infirmière professionnelle Ginette Rodger, première v-p et chef, soins infirmiers Semaine des soins infirmiers Ginette Rodger Nancy Jacobs poste Section 83, AIIO sympatico.ca Comité de la pratique infirmière clinique Evelyn Kerr poste Ruth Eveleigh Recrutement, maintien de l effectif et reconnaissance Cheryl-Anne Smith poste Nancy Jacobs poste Formation Nancy Frazer poste Sue Phillips Ext Gestion Mary-Anne Borduas poste Infirmières de pratique avancée Andrea Fisher poste Alanna Keenan poste Leadership en soins infirmiers Ginette Rodger, première v-p et chef, Soins infirmiers Transfert des connaissances en soins infirmiers Anne Gilchrist poste Debbie Ayotte poste Infirmières formées à l étranger Riek van den Berg poste 78439

2 A Ginette Lemire Rodger, IA Première vice-présidente, Pratique professionnelle, et chef de direction, Soins infirmiers Service de la pratique professionnelle en soins infirmiers de L Hôpital d Ottawa 2 bureaux : Campus Général, pièce , poste Campus Civic, 1 er étage, édifice Paterson , poste Première v-p, Pratique professionnelle et chef de direction, SI Ginette Rodger, poste Directrice, Pratique clinique en SI Evelyn Kerr, poste Adjointe administrative Karen Johnston, poste Adjointe administrative, Information Lellina Palanza, poste Secrétaire Sara Rose, poste Infirmière de pratique avancée, Réadaptation Toba Miller, poste Agente de formation des commis Sue Eggleton, poste Gestionnaire, modèles soins infirmiers et inter-professionnels Lisa Bitonti, poste Coordonnatrices adjointes : L amélioration de la qualité des soins infirmiers Brandi Vanderspank, poste Pratique clinique en SI Linda Desrochers, poste Formation en SI Nancy Frazer, poste Recrutement, maintien et reconnaissance du personnel infirmier Janet Brownlee, poste Coordonnatrices Plans cliniques Barbara d Entremont, poste Formation en SI Riek van den Berg, poste Amélioration des soins infirmiers Diane Fillion, poste Amélioration de la qualité des SI Koreen Fahey, poste Recherche en SI et Associée de recherche clinique Kathryn Momtahan, poste Recrutement, maintien et reconnaissance du personnel infirmier Cheryl-Anne Smith, poste Adjointe administrative, Informatique Lana Gould, poste Conseillère, Matériel de formation, CESI Anne Gilchrist, poste ou Coordonnatrice, Recherche, Modèle de PIC Julie Latreille, poste De la part de la Première vice-présidente, Pratique professionnelle, et chef de direction, Soins infirmiers Au XXI e siècle, le travail d équipe et la collaboration sont des ingrédients essentiels de l organisation du travail. La structure relationnelle de la Pratique professionnelle en soins infirmiers se fonde sur ce concept. On trouve aux Soins infirmiers de L HO d excellents exemples de travail d équipe efficace. Ce numéro de Nouvelles des Soins infirmiers met en évidence l excellent travail de plusieurs équipes. Le Comité de la pratique infirmière clinique des unités (CPICU) ou le conseil d unité (que certaines infirmières appellent le Comité du conseil d unité) offre à toutes les infirmières la possibilité de discuter de leur pratique et de régler les problèmes concernant les soins offerts aux patients de leur unité. Le Comité de l Hôpital sur la pratique clinique en soins infirmiers (CPIC) regroupe des infirmières cliniciennes qui discutent des problèmes à l échelle de l Hôpital et trouvent des solutions pour aider toutes les infirmières. Le CPIC a établi ses priorités de travail pour l année qui vient. On compte plus de 20 groupes de travail et 9 groupes de réflexion en soins infirmiers qui se gardent à la fine pointe du savoir. Ils sont là pour nous conseiller sur les politiques et répondre à des besoins «Si l on veut améliorer les soins aux patients et notre environnement de pratique, il faut travailler en équipe.» précis dans le but d améliorer notre environnement de pratique professionnelle. Par exemple, le Groupe de travail sur les infirmières formées à l étranger présentera bientôt ses recommandations sur la façon de mieux intégrer ces infirmières à L HO. De son côté, le Groupe de travail sur le leadership en soins infirmiers facilite l identification et le perfectionnement des chefs de file en soins infirmiers. L équipe du Service de la pratique professionnelle en soins infirmiers est formée de professionnelles qui sont là pour vous aider et guider l exercice de notre profession à L HO. De plus, le nouveau Modèle de soins interprofessionnels fera en sorte que les nombreuses équipes multidisciplinaires collaborent pour fournir aux patients des soins continus. De nos jours, si l on veut améliorer les soins aux patients et notre environnement de pratique, il faut travailler en équipe. J en profite pour féliciter toutes les équipes qui veillent à ce que notre milieu et les soins aux patients soient toujours meilleurs. Ginette Lemire Rodger, IA Première vice-présidente de la Pratique professionnelle, et chef de direction, Soins infirmiers 2 Nouvelles des Soins infirmiers de L Hôpital d Ottawa Décembre 2008

3 Groupe de travail sur les infirmières formées à l étranger Lpar Riek van den Berg Le groupe de travail se réunit chaque mois depuis juin 2007 et n a pas chômé! Nous avons passé en revue des articles spécialisés, mené un sondage auprès de nos gestionnaires et infirmières enseignantes et organisé des groupes de discussion. À partir de tous ces renseignements, nous avons formulé des recommandations et que nous avons présentées aux responsables cliniques au début d octobre. Voici ces recommandations : Offrir un programme de stage rémunéré à toutes les infirmières formées à l étranger embauchées par L Hôpital d Ottawa (L HO) Donner des cours d anglais langue seconde adaptés au secteur en Praticienne spécialisée en ménopause de l année de la NAMS par Elizabeth Contestabile Nouveaux locaux de l Endoscopie Des tableaux de Cedric Colond ornent les nouveaux locaux de l Endoscopie au Campus Général. La D re Ruth Padmore (à droite) a d ailleurs commandé un autre tableau encore à son neveu Cedric (au milieu). Les patients et les professionnels de la santé admirent le talent de ce jeune artiste. collaboration avec des partenaires dans le domaine de la formation Encourager des affectations de consolidation dans le cadre des programmes de préparation à l emploi à L HO pour les infirmières formées à l étranger Mettre sur pied un programme de mentorat Établir des groupes d entraide Aider les employés de L HO à mieux comprendre les autres cultures et façons d être, à accepter les différences et à apprécier la diversité Faire connaître les ressources communautaires à toutes les infirmières formées à l étranger afin d enrichir leur culture. Il y avait de quoi être fiers au Centre de santé pour les femmes Shirley-E.-Greenberg le vendredi 26 septembre. Sally Payette, infirmière responsable de la Clinique d endocrinologie de la reproduction, de la ménopause et de l ostéoporose, a reçu le titre de Praticienne spécialisée en ménopause de l année de la North American Menopause Society (NAMS) à la 19 e assemblée annuelle de la NAMS à Orlando, en Floride. La NAMS l a choisie parmi plus de 800 professionnels de la santé dans le monde entier pour recevoir ce titre prestigieux. On a reconnu Sally pour sa compétence, son mentorat auprès d autres infirmières et la création du programme Femmes en bonne formemc du Centre. Félicitations, Sally! Nouvelles des Soins infirmiers Rédaction et coordination : Groupe de travail sur les communications Le Bulletin Nouvelles des Soins infirmiers est un communiqué trimestriel rédigé par des infirmières et destiné aux infirmières de L Hôpital d Ottawa dans le but : d informer les infirmières au sujet des nouveaux programmes et procédés, des activités à venir et des nouvelles tendances en soins infirmiers, en matière de soins aux patients, de formation et de recherche; de reconnaître des infirmières ou des groupes d infirmières pour des réalisations particulières, y compris des initiatives visant à améliorer la qualité des services, des projets de recherche, des réalisations en matière de formation, des publications ainsi que des présentations dans le cadre de conférences internes et externes; de promouvoir la camaraderie entre les infirmières dans l ensemble de L Hôpital d Ottawa; de permettre aux gens de réagir aux enjeux si le besoin s en fait sentir. Information : Coprésidentes : Barb Kyd-Strickland, poste Sue Eggleton, poste Rédactrice en chef : Sue Eggleton Membres : Colleen Bannister Amy Charlebois Louise Gravelle Julie Kemp Iman Mousa Ursula Reichert Gillian Reid Alda Santos Debbie Younger-Lewis Merci à Diane Ladisa, Communications Mise en pages : Services d imprimerie de L HO Impression : Services d imprimerie de L HO Distribution : Bénévoles de L HO Décembre 2008 Nouvelles des Soins infirmiers de L Hôpital d Ottawa 3

4 Les infirmières de pratique avancée (IPA) à L Hôpital d Ottawa Leur rôle clinique et de conseillères L L enseignement, la recherche, la gestion, le leadership et la consultation, intégrés au rôle clinique, comptent parmi les responsabilités des infirmières de pratique avancée à L HO. Comme le montre le diagramme, ces infirmières font profiter de leur expérience les professionnels des autres disciplines. Présentement, 24 IPA travaillent dans des unités de patients hospitalisés et en cliniques externes de L HO. Elles répondent aux demandes des IA, des infirmières spécialisées et des autres membres de l équipe de santé. Elles donnent des conseils concernant les soins aux patients, la planification de programmes, l enseignement et la recherche. Les services de soins infirmiers ne doivent pas hésiter à demander l aide des IPA dans les Enseignement Recherche cas complexes (les coordonnées des IPA se trouvent plus bas). Voici une étude de cas qui vous fera mieux comprendre Consultation Rôles des IPA Responsabilités des IPA à L'HO Pratique Practice clinique Leadership comment les IPA peuvent vous aider dans les cas complexes. Les IP Nom Chirurgie soins aigus Ollson, Monika Keenan, Alanna Madden, Susan Fisher, Andrea Gériatrie Rossy, Dianne Aminzadeh, Fara Parsons-Nicota, Joy Santé mentale MacPhee, Colleen Pryde, Kirsti Pryer, Elizabeth (Billie) Thorpe, Gail Néphrologie Bissonnette, Janice Graham, Janet Leafloor, Donna Oncologie Jolicoeur, Lynne Kachuik, Lynn Macartney, Gail Mackey, Marlene Linda Hamelin Morash, Robin Autres Brez, Sharon Miller, Toba McDiamid, Sheryl Wilding, Laura Kachuik, Lynn 4 Nouvelles des Soins infirmiers de L Hôpital d Ottawa Décembre 2008

5 Étude de cas Présenté par Alanna Keenan, Donna Leafloor et Dianne Rossy M Monsieur S., un homme de 83 ans vivant de manière autonome dans un foyer pour personnes âgées, tombe en sortant de l ascenseur. Il se fracture quatre côtes, le poignet droit et se fait un petit hématome sous-dural. Il est admis en Traumatologie après une évaluation à l Urgence. Il a besoin d oxygène, est confus et agité et il souffre beaucoup. Il est diabétique (il s administre lui-même de l insuline chaque jour), a une fibrillation auriculaire et on vient de diagnostiquer chez lui l apparition précoce de la démence. Les infirmières de pratique avancée suivantes participent à ses soins. L IPA en traumatologie (Alanna Keenan) évalue le patient et aide A à L Hôpital d Ottawa Spécialité Poste Neurochirurgie Traumatologie Contrôle de la douleur aiguë AVC Gériatrie Recherche sur la gériatrie communautaire Programme gériatrique régional Programme de soins partagés en santé mentale Troubles de l alimentation Intervention au premier épisode de psychose Santé mentale Transplantation rénale Accès vasculaire en néphrologie Dialyse à domicile Gynécologie oncologique Soins palliatifs Leucémie Cancer colorectal Greffes de sang et de moelle osseuse Programme régional de chirurgie oncologique Santé du sein et cancer du sein Endocrinologie et métabolisme (diabète) Réadaptation Dispositifs d accès vasculaire Gestion des urgences gériatriques Soins palliatifs l équipe de traumatologie à prendre en charge les problèmes complexes concernant l oxygénation, le contrôle de la douleur, la confusion aiguë, le taux élevé de glycémie avec l échelle d adaptation des doses, le déconditionnement et la planification du congé. Au cours des premiers jours, monsieur S. s améliore sur le plan de l oxygénation, mais son degré de conscience a baissé considérablement. Quand il est éveillé, il est confus et agité par moments. Alanna rencontre la famille et la fille de monsieur S. se dit inquiète de la capacité de son père de retourner au foyer. Durant son hospitalisation, on consulte trois autres IPA des services suivants : Diabète, Contrôle de la douleur aiguë et Gériatrie. Pour soulager la douleur, l IPA en contrôle de la douleur aiguë (Susan Madden) recommande initialement un analgésique intraveineux à faible dose et à la demande. Elle évalue chaque jour monsieur S. et ajuste l analgésique selon son âge, sa fonction respiratoire et son degré de conscience. Après ces ajustements, le degré de conscience de monsieur S. s améliore considérablement, mais la confusion et l agitation persistent, surtout en fin d après-midi. L IPA en endocrinologie et métabolisme (Sharon Brez) évalue les résultats des analyses de laboratoire de monsieur S., son traitement pour le diabète et sa capacité de se soigner luimême. Elle suggère de modifier son insulinothérapie pour mieux contrôler la glycémie et minimiser le risque d hypoglycémie. Selon elle, il est possible que monsieur S. ne se rende pas bien compte de son hypoglycémie à cause des épisodes fréquents de faible glycémie avant son admission. Cela pourrait expliquer sa chute et ses moments de confusion. Elle remarque que monsieur S. pourrait avoir des problèmes à prendre soin de luimême en raison de sa fracture du poignet et de ses changements cognitifs. Il faudra en tenir compte dans la planification du congé avec le patient, la famille et le foyer. Sharon s assure que l infirmière spécialisée en diabète fera le suivi de monsieur S. à l hôpital quand il sera transféré à l Unité d évaluation gériatrique. L IPA en gériatrie (Dianne Rossy) fait une évaluation gériatrique du patient, y compris un bilan fonctionnel avant son admission, et détermine qu en plus de sa démence préexistante, le patient souffre de délirium se manifestant l après-midi. Elle renseigne la famille au sujet des changements cognitifs et recommande au personnel des interventions pour prendre en charge le délirium et les changements de comportement. On surveille les risques de chute et l amélioration de la mobilité pour prévenir dans la mesure du possible la détérioration fonctionnelle. Éventuellement, l équipe de consultation en gériatrie admet le patient à l Unité d évaluation gériatrique avant son retour au foyer. Nous espérons que cette étude de cas vous a donné un aperçu du rôle clinique des IPA. Dans les prochains numéros, nous décrirons le travail des IPA dans diverses spécialités, y compris en enseignement et en recherche. Pour en savoir plus sur le rôle des IPA, rendez-vous à on.ca/hp/dept/nursing/apn/ index-f.asp. Décembre 2008 Nouvelles des Soins infirmiers de L Hôpital d Ottawa 5

6 Jana Chytilova, Ottawa Citizen Coordonnateurs des soins en cancérologie : Gabriel Larivière (Hawkesbury), Cathie Picard (Cornwall), Robin Morash (Ottawa), Rhonda Normandeau (Renfrew) et Beth Brownlee (Pembroke) Coordonnateurs des soins en cancérologie Nouvelle initiative régionale pour assurer les mêmes normes de grande qualité en chirurgie oncologique par Robin Morash Sous l égide du Programme régional de L Hôpital d Ottawa, on a lancé en mai 2006 une nouvelle initiative régionale en chirurgie oncologique. L initiative, financée par le ministère de la Santé et des Soins de longue durée, vise à élaborer et à instaurer un modèle régional en chirurgie du cancer. Ce modèle cherche à aplanir les inégalités régionales dans l accès à des soins de grande qualité en chirurgie oncologique et les temps d attente ainsi qu à régler les problèmes de sous-utilisation des capacités chirurgicales dans le RLISS de Champlain. Pour les personnes ayant le cancer qui ont besoin d une chirurgie, le modèle les assure, peu importe où ils vivent dans la région, qu ils auront des soins de la même qualité, près de chez eux, dans les meilleurs délais possible. Ce modèle en «étoile» comporte : la mise sur pied de groupes de travail multidisciplinaires (communautés de pratique) spécialisés en cancer du sein, du côlon et de la prostate l établissement de normes de soins régionales le recours à des conférences multidisciplinaires (réunions hebdomadaires de tous les spécialistes en oncologie durant lesquelles on examine le traitement de chaque patient et on recommande le meilleur plan thérapeutique) l accès aux données sur la mesure du rendement et leur utilisation. Grâce à une utilisation accrue de la vidéoconférence, on a réduit les obstacles à la communication régionale, à l échange de renseignements et à la formation continue de tous les membres de l équipe multidisciplinaire. Le modèle en étoile sert aussi dans d autres étapes du continuum des soins du Programme régional de cancérologie. La communication et le transfert ou l échange de renseignements au sein du groupe régional sont un élément important du nouveau modèle. Ce ne serait pas possible sans l établissement d un nouveau rôle dans le RLISS de Champlain : celui de coordonnateur des soins en cancérologie. 6 Nouvelles des Soins infirmiers de L Hôpital d Ottawa Décembre 2008

7 Peu importe où ils vivent, tous les gens de la région seront assurés de recevoir des soins de la même qualité, près de chez eux, dans les meilleurs délais possible. Selon ce modèle, les hôpitaux qui offrent des services de chirurgie oncologique reçoivent des fonds pour rémunérer un jour par semaine une infirmière qui coordonne les soins en cancérologie dans les hôpitaux suivants : l hôpital Arnprior & District Memorial, l Hôpital communautaire de Cornwall, l Hôpital général d Hawkesbury & District, l Hôpital Montfort, l Hôpital Général de Pembroke, l Hôpital Queensway Carleton, l hôpital Renfrew Victoria et l hôpital Winchester & District Memorial. Le coordonnateur de soins en cancérologie dirige et coordonne l équipe de services en cancérologie de son hôpital et assure les liens entre son équipe et le Programme régional. Cette personne joue un rôle clé dans le succès des initiatives en matière de qualité régionale. Les coordonnateurs de soins ont entrepris comme premier projet de concevoir et de mettre en œuvre des plans cliniques régionaux dans leurs hôpitaux. Ces plans cliniques fondés sur des données probantes servent à établir et à maintenir des normes de soins chirurgicaux dans la région. Malgré les nombreux obstacles à franchir, on continue de progresser. En deuxième lieu, les coordonnateurs ont entrepris de recueillir et d évaluer continuellement des données sur le rendement régional. Ces données alimentent un modèle d évaluation régionale qui identifie les réussites et les points à améliorer et détermine les orientations futures des soins chirurgicaux dans la région. Dans l ensemble, le modèle régional de chirurgie oncologique a permis une approche plus systémique et uniforme à l amélioration de l accès aux soins chirurgicaux de qualité. Cette réussite aurait été impossible sans l influence positive du coordonnateur des soins en cancérologie de chaque hôpital. Le savoir et la transmission de ces connaissances sont la clé du succès! Robin Morash IA, MHS, CSIG(C) Infirmière de pratique avancée Chirurgie oncologique régionale Programme régional Centre de L HO Modèle du RLISS de Champlain pour améliorer l accès à la chirurgie oncologique de qualité Données sur le rendement Communautés de pratique Hôpital Montfort L Hôpital d Ottawa (L HO) N ormes de qualité en chirurgie oncologique et plans cliniques Conférences multidisciplinaires régionales en cancérologie Centre de cancérologie Hôpital Queensway Carleton Centre de L HO Clinique d évaluation du cancer Leadership dans le programme de la qualité Coordination centrale Accès à des soins intégrés en cancérologie Consultation en chirurgie pour les patients d Ottawa et les cas complexes Hôpital communautaire de Cornwall Hôpital Renfrew Victoria Hôpital régional de Pembroke Hôpital Winchester & District Memorial Hôpital général d Hawkesbury et District Décembre 2008 Nouvelles des Soins infirmiers de L Hôpital d Ottawa 7

8 COIN DES O M M UN Entrevue avec l agente de formation des commis au Service de la pratique professionnelle en soins infirmiers I C A T I O N S Qu est-ce que le Service de la pratique professionnelle en soins infirmiers? Ce service appuie les infirmières dans tous les secteurs de la profession. Il coordonne un réseau de groupes de travail, de groupes de réflexion et de comités professionnels dont : Pratique infirmière clinique Formation en soins infirmiers Recrutement, maintien en poste et reconnaissance en soins infirmiers Amélioration de la qualité des soins infirmiers Plans cliniques Lignes directrices en matière de pratiques exemplaires Formation des commis Sue Eggleton Qui est l agente de formation des commis au sein de la Pratique professionnelle en soins infirmiers? Sue Eggleton, IA Quel est votre rôle en tant qu agente de formation des commis? Mon rôle est de former et d orienter les commis pour qu ils appuient les infirmières cliniciennes dans les différentes unités de patients hospitalisés et les cliniques externes de L HO. Éléments importants du poste : Reconnaître les différences entre les campus et les unités de soins infirmiers Reconnaître les différences entre les unités de patients hospitalisés et les cliniques externes Utiliser le nouveau Modèle de soins élaboré par L Hôpital d Ottawa Uniformiser la formation dans les trois campus Produire des modules interchangeables permettant aux agents de formation d adapter les séances selon le campus et l unité de soins infirmiers Programmes de formation offerts : Formation des commis affectés aux unités de patients hospitalisés Campus Général, Institut de cardiologie et Campus Civic Formation des commis affectés aux cliniques externes Campus Général, Civic et Riverside Que signifie votre rôle pour les infirmières de L HO? Les commis sont des membres très importants de l équipe de soins. Ils s occupent de l administration, de la coordination et des activités cliniques de chaque unité. Les commis libèrent les infirmières qui peuvent passer beaucoup plus de temps au chevet des patients. Le rôle des commis est très diversifié et parfois complexe. Le commis collabore avec les équipes d infirmières et les membres des autres disciplines pour donner des soins complets. Pour en savoir plus Téléphone : , poste Téléavertisseur : on.ca 8 Nouvelles des Soins infirmiers de L Hôpital d Ottawa Décembre 2008

9 Message de votre Service des SI/TI de L HO LL Hôpital d Ottawa (L HO) travaille depuis quelques mois à l élaboration d un plan stratégique triennal pour les systèmes d information et la technologie de l information (SI/TI). Le Conseil des gouverneurs et le D r Kitts dirigent cette initiative qui donne suite à notre dernier plan quinquennal. Au cours des cinq dernières années, L HO a été la scène de nombreuses réalisations dans le domaine de l information et de la technologie, comme les améliorations à voacis et à PACS, le résumé électronique du congé, le système d information en chirurgie, l intégration du Centre, les initiatives de partenariat régionales et bien d autres encore. Le plan stratégique des SI/TI devrait contribuer à identifier les ressources et les nouvelles technologies nécessaires et à améliorer les processus et les structures de travail pour atteindre son but de «devenir un chef de file en matière de qualité clinique, de sécurité des patients et d excellence dans les services en Amérique du Nord». L échéancier est ambitieux et nous prévoyons terminer le plan des SI/TI d ici la fin de l année. Étant donné la complexité de notre organisme, la diversité des besoins des cliniciens et notre désir de tenir compte des commentaires du personnel, nous avons retenu les services d experts-conseils de Deloitte pour nous aider à élaborer la vision et le plan stratégique. C est pourquoi les entrevues avec les intervenants dans les principaux services cliniques et de soutien ont joué un rôle important dans l élaboration du plan. Vos dirigeants en médecine et en soins infirmiers ont eu la possibilité d identifier les besoins essentiels en SI/TI en vue d atteindre l objectif de L HO. Les entrevues menées par les experts-conseils de Deloitte et l équipe des SI/TI ont commencé au début d octobre et se sont poursuivies jusqu à la mi-novembre. Nous avons reçu des commentaires très positifs sur ce processus interactif en collaboration. Les équipes de Deloitte et des SI/TI se sont dit très impressionnées par l intérêt et la participation de tous. De plus, d autres activités en collaboration et forum de discussion nous ont permis de recueillir des renseignements additionnels pour compléter ce plan stratégique. Nous soumettrons le plan stratégique à l approbation du Conseil d administration à la mi-décembre. Entre-temps, nous mettons sur pied des moyens de communiquer les détails et les orientations du plan à mesure qu ils deviennent officiels. Nous sommes très enthousiastes d entreprendre cette aventure qui nous fera reconnaître progressivement comme un chef de file en matière de qualité clinique, de sécurité des patients et d excellence dans les services en Amérique du Nord. Je vous remercie de votre appui tout au long de cette initiative et de votre dévouement incessant à l égard de L Hôpital d Ottawa. Vous pouvez adresser vos questions ou vos commentaires à la responsable du projet de plan stratégique, Val Gamache- O Leary à hopitalottawa.on.ca. Dale Potter Premier vice-président et dirigeant principal de l information Décembre 2008 Nouvelles des Soins infirmiers de L Hôpital d Ottawa 9

10 Nouveau projet sur les bilans médicaux et chirurgicaux, le Kardex et les plans de soins Compte rendu du Groupe de travail sur la documentation en soins infirmiers Le Comité de la documentation en soins infirmiers et le souscomité du CPIC responsable de la documentation et le travail interdisciplinaire travaillent depuis huit mois Néphrologie à élaborer des politiques et des outils de documentation. Ces outils répondent aux normes de l Hôpital et de la réglementation et tiennent compte spécifiquement des Le 17 septembre 2008, des unités de L HO, notamment l Unité 7NO, les cliniques de néphrologie et de transplantation rénale, l Unité de dialyse à domicile, les unités d hémodialyse des campus Général, Civic et Riverside et nos quatre unités satellites d hémodialyse ont participé à la Journée nationale des professionnels de la santé en néphrologie. Les infirmières, les technologues, les diététistes, les pharmaciens, les travailleuses sociales, les commis, les auxiliaires et les médecins ont célébré notre travail d équipe et reconnu leurs contributions réciproques dans les soins de qualité fournis aux patients atteints d une maladie rénale chronique. soins infirmiers. Pour aider L HO à mettre en œuvre un modèle de soins interdisciplinaires, ces groupes ont concentré leurs efforts sur la révision des bilans médicaux et chirurgicaux des patients, du Kardex interdisciplinaire et des plans de soins et de congé. Quand l ébauche des trois documents sera terminée, nous demanderons aux infirmières et aux autres cliniciens de donner leurs commentaires. Vos commentaires sont très importants parce que ces documents sont un outil de communication essentiel entre les membres de l équipe qui aspirent à fournir des soins de qualité. Surveillez les babillards dans votre unité et vos courriels. Vous y trouverez bientôt les documents proposés sur lesquels vous êtes appelées à donner vos commentaires. Quand les groupes de travail se seront entendus sur les révisions suggérées, nous préparerons la mise en œuvre des projets pilotes dans certaines unités des campus Civic et Général dès le début de M. Ghattas et E. Kerr Coprésidentes Comité de la documentation en soins infirmiers 10 Nouvelles des Soins infirmiers de L Hôpital d Ottawa Décembre 2008

11 Sécurité des patients Infirmières, faites-vous entendre au Comité de la sécurité des patients! par Anne Gilchrist QQue fait ce comité? Le Comité de la sécurité des patients a pour mandat d établir, de guider, de superviser et d évaluer la mise en œuvre et l intégration des initiatives et des processus visant à améliorer la sécurité des patients à L HO. Voici certaines de ses responsabilités : servir de forum pour identifier et régler les problèmes concernant la sécurité des patients et aider à transférer le savoir pour améliorer la sécurité des patients à l hôpital préconiser l adoption de politiques et de systèmes afin d évaluer, d améliorer ou de maintenir la sécurité des soins aux patients surveiller et évaluer les résultats des activités de sécurité prévues dans le Plan de la qualité faciliter la mise en place d une culture de sécurité des patients à l aide d activités de formation et d autres initiatives explorer les activités liées à la sécurité des patients entreprises à l extérieur de l Hôpital. Qui siège à ce comité? Le Comité de la sécurité des patients est formé de médecins, d infirmières, de cliniciens, de chercheurs, de professionnels de la gestion du risque et de gestionnaires. La loi exige que des infirmières occupent deux sièges élus. Anne Gilchrist et Cari Poulin vous y représentent. Nous avons commencé nos activités en septembre 2008 et notre mandat se poursuivra pendant deux ans. Nous ferons de notre mieux pour bien représenter les infirmières dans les travaux du comité afin de promouvoir la sécurité des patients à L HO. Parlez-nous de vos préoccupations au sujet de la sécurité des patients. Nous attendons de vos nouvelles! Si vous aimeriez représenter les infirmières au sein du comité à l avenir, nous vous donnerons tous les renseignements nécessaires. Les prochaines élections auront lieu en mai Anne Gilchrist (représentante des gestionnaires cliniques, de la Pratique professionnelle en soins infirmiers et des IPA), conseillère en ressources d apprentissage, au poste ou 73204, ou à lho.on.ca Cari Poulin (représentante des infirmières cliniciennes et des infirmières enseignantes), infirmière enseignante Urgence à lho.on.ca Le Comité se réunit une fois par mois pour discuter de questions reliées à la sécurité des patients comme : la divulgation obligatoire des incidents critiques (nouvelle loi en Ontario en 2008) les rapports publics sur les indicateurs de la sécurité des patients : C. difficile et autres infections (loi du gouvernement de l Ontario) la Journée de formation en sécurité des patients à L HO : le 17 novembre 2008 le Programme d hygiène des mains la surveillance des infections aux régions opérées le bilan comparatif des médicaments les infections dues aux cathéters veineux. Pour en savoir plus sur la sécurité des patients, rendez-vous au site soinsplussecuritairesmaintenant.ca Passez-vous le mot : Lavez-vous les mains! Décembre 2008 Nouvelles des Soins infirmiers de L Hôpital d Ottawa 11

12 Nouvelle gestionnaire à l Unité F7 S Sue Longbottom a occupé le poste de gestionnaire clinique de l Aire de surveillance intensive (B5) pendant 11 ans. Son équipe est triste de la voir partir, mais elle a hâte de rencontrer ses nouvelles employées et de relever les défis qui l attendent à l Unité F7. Sondage sur la satisfaction des employés et des médecins de 2008 M mois de novembre. Le D r Kitts et Michael Cuddihy, premier Communiquer les résultats MERCI d avoir participé aux forums ouverts qui ont eu lieu au vice-président des Ressources humaines, y ont présenté les résultats du Sondage sur la satisfaction des employés et des médecins de CONSULTEZ InfoNet ou le site Web de L HO afin de prendre connaissance du bilan du Sondage sur la satisfaction des employés et des médecins de L HO de DE LA PAROLE AUX ACTES! À la fin du mois de janvier 2009, nous vous ferons part des mesures que nous prévoyons prendre afin de donner suite au sondage. À suivre! 12 Nouvelles des Soins infirmiers de L Hôpital d Ottawa Décembre 2008

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible Plan qualité 2015-2016 pour Soins continus Bruyère Objectifs et initiatives d amélioration BUT Mesure Changement Initiatives prévues Dimension de la qualité Objectif Mesure/indicateur Unité/population

Plus en détail

3152 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées

3152 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées 3152 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées Ce groupe de base comprend les infirmiers autorisés, les infirmiers praticiens, les infirmiers psychiatriques autorisés et les finissants d'un programme

Plus en détail

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Est Approuvé par le conseil d administration

Plus en détail

L essence de la qualité des soins aux patients D

L essence de la qualité des soins aux patients D Mars 2003 Numéro spécial Modèle de pratique infirmière clinique (MPIC) Ça bourdonne d activité Wendy Nicklin Vice-présidente Soins infirmiers «Le processus intégré contribuera à l atteinte de cet objectif.»

Plus en détail

Évaluation d une organisation d intégration des services médicaux dans les soins à domicile

Évaluation d une organisation d intégration des services médicaux dans les soins à domicile Évaluation d une organisation d intégration des services médicaux dans les soins à domicile Juin 2002 Moira Stewart, B.Sc., Ph.D. Frances Ellett, B.Sc., M.P.H. Sandra Golding, M.Sc. Jeffrey Hoch, Ph.D.

Plus en détail

Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée

Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée Marie-Josée Béliveau, inf. Gaétane Boucher, inf. B. Sc. Monique Bourque, inf. M.A. Carole Brousseau, inf. B. Sc.

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

Poursuivre l excellence en gériatrie 2013

Poursuivre l excellence en gériatrie 2013 Mercredi 18 septembre 2013 (en soirée) Programme du congrès 17 h Souper pour médecins et personnel infirmier praticien commandité par le Projet ontarien de soutien en cas de troubles du comportement (POSTC/BSO)

Plus en détail

e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé

e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé Professeur Michèle Kessler CHU de Nancy et réseau Néphrolor L une des applications de la télémédecine est la télésurveillance à domicile,

Plus en détail

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Point de mire: la réorganisation Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Réseaux communautaires de soins spécialisés Les

Plus en détail

DIRECTION QUÉBÉCOISE DE CANCÉROLOGIE. Programme de formation en ligne pour les infirmières pivots en oncologie. Devis pédagogique 2013-2014

DIRECTION QUÉBÉCOISE DE CANCÉROLOGIE. Programme de formation en ligne pour les infirmières pivots en oncologie. Devis pédagogique 2013-2014 DIRECTION QUÉBÉCOISE DE CANCÉROLOGIE Programme de formation pour les infirmières pivots en oncologie Devis pédagogique 2013-2014 Édition : La Direction des communications du ministère de la Santé et des

Plus en détail

Le programme de soutien des soins primaires pour diabétiques de London : Des soins pour diabétiques différents

Le programme de soutien des soins primaires pour diabétiques de London : Des soins pour diabétiques différents Le programme de soutien des soins primaires pour diabétiques de London : Des soins pour diabétiques différents S U C C E S S S T O R Y 1 Diabetes Care with a Difference: The London Primary Care Diabetes

Plus en détail

Le début de l aventure

Le début de l aventure CONTEXTE L Hôpital Credit Valley et le Centre de Santé Trillium : au cœur du roulement de patient Contexte L Hôpital Credit Valley et le Centre de Santé Trillium forment un nouveau groupe hospitalier qui

Plus en détail

Le bilan comparatif des médicaments (BCM): où en sommes-nous?

Le bilan comparatif des médicaments (BCM): où en sommes-nous? Promouvoir l utilisation sécuritaire des médicaments Le bilan comparatif des médicaments (BCM): où en sommes-nous? My-Lan Pham-Dang, MSc. Formatrice ISMP Canada 10 juin 2010 Hôpital Général Juif Institute

Plus en détail

SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE

SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE Société canadienne des médecins de soins palliatifs Association médicale canadienne Collège des médecins de famille du Canada Collège royal des

Plus en détail

Plan d accessibilité

Plan d accessibilité Plan d accessibilité Le Règlement sur les Normes d accessibilité intégrées (R) en vertu de la Loi sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario (LAPHO) exige que Hunter Douglas Canada

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire 2 Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Compétences pour les intervenants canadiens en toxicomanie SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Cette documentation est publiée

Plus en détail

Adoption du Plan pluriannuel 2008-2011 du réseau de la santé et des services sociaux de l Estrie

Adoption du Plan pluriannuel 2008-2011 du réseau de la santé et des services sociaux de l Estrie Volume 2, numéro 5 Décembre 2008 Adoption du Plan pluriannuel 2008-2011 du réseau de la santé et des services sociaux de l Estrie Le conseil d administration de l Agence de la santé et des services sociaux

Plus en détail

Insuffisance cardiaque

Insuffisance cardiaque Insuffisance cardiaque Connaître son évolution pour mieux la vivre Guide d accompagnement destiné au patient et ses proches Table des matières L évolution habituelle de l insuffisance cardiaque 5 Quelles

Plus en détail

7 octobre 2014 Entretiens Jacques Cartier

7 octobre 2014 Entretiens Jacques Cartier Le projet de formation «Partenaires, jusqu à la fin» Déterminer avec le patient et ses proches les objectifs de ses soins en contexte de maladie grave et de fin de vie 7 octobre 2014 Entretiens Jacques

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail

De meilleurs soins :

De meilleurs soins : De meilleurs soins : une analyse des soins infirmiers et des résultats du système de santé Série de rapports de l AIIC et de la FCRSS pour informer la Commission nationale d experts de l AIIC, La santé

Plus en détail

Message de la directrice Une période très occupée

Message de la directrice Une période très occupée Hiver 2013 Message de la directrice Une période très occupée In This Edition Director s Message FHTs and Quality Improvement Health Links Release of NPAR FHT Achievements 2012 Quality and Innovation Awards

Plus en détail

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Juillet 2009 Version 2.0 Table des matières Introduction...3

Plus en détail

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada.

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada. Énoncé de position LA PLANIFICATION NATIONALE DES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ POSITION DE L AIIC L AIIC croit qu une planification réussie des ressources humaines de la santé au Canada passe par un

Plus en détail

RADAR : REPÉRER LES SIGNES DU DELIRIUM ET D UNE PERTURBATION DE L ÉTAT MENTAL EN 7 SECONDES

RADAR : REPÉRER LES SIGNES DU DELIRIUM ET D UNE PERTURBATION DE L ÉTAT MENTAL EN 7 SECONDES RADAR : REPÉRER LES SIGNES DU DELIRIUM ET D UNE PERTURBATION DE L ÉTAT MENTAL EN 7 SECONDES Philippe Voyer, inf., PhD I Université Laval I Centre d excellence sur le vieillissement de Québec-Unité de recherche

Plus en détail

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Élaboré par la Direction de la qualité, de la mission universitaire et de la pratique multidisciplinaire Approuvé par le Comité de

Plus en détail

Excellent service, soins prodigués avec compassion

Excellent service, soins prodigués avec compassion Centre d accès aux soins communautaires du Centre Plan stratégique (2014-2017) Sommaire Excellent service, soins prodigués avec compassion EXCELLENT SERVICE, SOINS PRODIGUÉS AVEC COMPASSION Le Plan stratégique

Plus en détail

INSPECTION PROFESSIONNELLE

INSPECTION PROFESSIONNELLE INSPECTION PROFESSIONNELLE INSTRUMENT DE VÉRIFICATION DE LA NORME DE DOCUMENTATION LE PLAN THÉRAPEUTIQUE INFIRMIER PRODUCTION Service des publications Sylvie Couture Chef de service Karine Méthot Adjointe

Plus en détail

Le rôle des infirmières en PIA

Le rôle des infirmières en PIA Cours de transplantation Le rôle des infirmières en PIA Mme Chantal Fortin IPSN, MSc., CNephro(C) Infirmière praticienne spécialisée en néphrologie RUIS McGill -UdeM 16 avril 2010 Objectifs Comprendre

Plus en détail

COLLOQUE ARY BORDES. Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant. Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011

COLLOQUE ARY BORDES. Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant. Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011 COLLOQUE ARY BORDES Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011 Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences infirmières

Plus en détail

Maurene McQuestion, IA, BScN, MSc, CON(C) John Waldron, MD, FRCPC

Maurene McQuestion, IA, BScN, MSc, CON(C) John Waldron, MD, FRCPC Séance plénière 2 : La collaboration interprofessionnelle entre médecins et infirmières Nous examinerons durant cette séance les questions clés liées à la collaboration interprofessionnelle entre médecins

Plus en détail

La Bourse de perfectionnement professionnel en soins infirmiers est accordée à l une des nôtres!

La Bourse de perfectionnement professionnel en soins infirmiers est accordée à l une des nôtres! Vol. 4 N o 3 Septembre 2002 La Bourse de perfectionnement professionnel en soins infirmiers est accordée à l une des nôtres! Dans ce numéro Le Algonquin College reconnaît la précieuse contribution des

Plus en détail

Qui sont les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés?

Qui sont les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés? Série de Webinaires de l AIIC : Progrès de la pratique Qui sont les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés? Donna Cousineau Infirmière en pratique avancée Hôpital Carleton Queensway Le 12 décembre

Plus en détail

Unité Hospitalière de Psychiatrie de la Personne Âgée (UHPG)

Unité Hospitalière de Psychiatrie de la Personne Âgée (UHPG) Unité Hospitalière de Psychiatrie de la Personne Âgée (UHPG) Filière : SANTE MENTALE Carte d'identité Nom de l'institution : FONDATION DE NANT- SECTEUR PSYCHIATRIQUE DE L EST VAUDOIS Nom du service : UNITE

Plus en détail

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada Documents constitutifs Dans le présent document, les termes utilisés au masculin incluent le féminin et inversement. Comité sur l informatique Diffuser

Plus en détail

MSSLD DRPSS Rapport trimestriel des urgences et des niveaux de soins. RLISS du Sud-Ouest Janvier 2010

MSSLD DRPSS Rapport trimestriel des urgences et des niveaux de soins. RLISS du Sud-Ouest Janvier 2010 MSSLD DRPSS Rapport trimestriel des urgences et des niveaux de soins RLISS du Sud-Ouest Janvier 2010 1 OBJECTIF : Réduire le temps passé aux urgences partout en Ontario Presque 50 % des patients qui se

Plus en détail

PLAN D ACTION DE LA TABLE RONDE SUR LA SÉCURITÉ DES SOINS À DOMICILE. Produit Février 2015

PLAN D ACTION DE LA TABLE RONDE SUR LA SÉCURITÉ DES SOINS À DOMICILE. Produit Février 2015 Produit Février 2015 Il faut un système intégré pour obtenir une sécurité intégrée. Il s en serait fallu de si peu pour que JJ passe un dernier Noël à la maison! Un peu plus de temps pour une conversation

Plus en détail

Guide d élaboration du plan d activités et du plan opérationnel

Guide d élaboration du plan d activités et du plan opérationnel Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Guide d élaboration du plan d activités et du plan opérationnel Mise à jour : juillet 2009 Version 3.0 Table des matières Introduction...3

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE Chemin de l Étrat BP 57 42210 MONTROND-LES-BAINS Février 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

Numéro spécial. Salutations de la part de Wendy

Numéro spécial. Salutations de la part de Wendy Wendy Nicklin Vice-présidente Soins infirmiers Salutations de la part de Wendy Le thème «Les infirmières sont toujours là pour vous» de la Semaine des soins infirmiers décrit judicieusement le rôle fondamental

Plus en détail

Appel de propositions

Appel de propositions Appel de propositions Planification stratégique 2016 à 2020 162, rue Murray Ottawa, ON K1N 5M8 Tél.: 613-789-5144 Téléc.: 613-789-9848 jhtardivel@mri.ca www.montfortrenaissance.ca Objectif de l appel de

Plus en détail

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Cet outil offre aux conseillers en orientation professionnelle : un processus étape par étape pour réaliser une évaluation informelle

Plus en détail

Compétences en soins infirmiers à domicile. Version 1.0 Mars 2010

Compétences en soins infirmiers à domicile. Version 1.0 Mars 2010 Compétences en soins infirmiers à domicile Version 1.0 Mars 2010 Infirmières et infirmiers en santé communautaire du Canada est une association bénévole d infirmières et infirmiers en santé communautaire

Plus en détail

Récupération améliorée après chirurgie

Récupération améliorée après chirurgie Récupération améliorée après chirurgie ENHANCED RECOVERY AFTER SURGERY Présentation du programme à l Hôpital du Valais www.hopitalvs.ch www.spitalvs.ch ERAS ET SON HISTOIRE Pendant 10 ans, un groupe d

Plus en détail

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Dans ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE POSITION DE L AIIC

Plus en détail

PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015

PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015 PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015 Novembre 2011 . Pour faciliter la lecture, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent

Plus en détail

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Profil démographique 1 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4 Groupe d âge 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Sexe Niveau de scolarité Homme 48,0 40,5 47,8 52,3

Plus en détail

Bienvenue à la nouvelle chef des soins infirmiers!

Bienvenue à la nouvelle chef des soins infirmiers! VOL. 17, N O 1 HIVER 2015 présenté par Bienvenue à la nouvelle chef des soins infirmiers! Debra Bournes s est jointe à l Hôpital en octobre 2014 à titre de chef des soins infirmiers et vice-présidente

Plus en détail

Exigences du Programme d assurance de la qualité et Lignes directrices de la compétence continue

Exigences du Programme d assurance de la qualité et Lignes directrices de la compétence continue Exigences du Programme d assurance de la qualité et Lignes directrices de la compétence continue Introduction Le Programme d assurance de la qualité a été conçu pour aider les hygiénistes dentaires à examiner

Plus en détail

Continuité des soins aux traumatisés majeurs dans un système intégré et régionalisé

Continuité des soins aux traumatisés majeurs dans un système intégré et régionalisé Continuité des soins aux traumatisés majeurs dans un système intégré et régionalisé Octobre 2002 André Lavoie, Ph.D. Natalie LeSage, M.D., M.Sc. John S. Sampalis, Ph.D. Partenaire décideur : Dr. Pierre

Plus en détail

Le M.B.A. professionnel

Le M.B.A. professionnel Le M.B.A. professionnel Un M.B.A. à temps partiel pour les professionnels qui travaillent un programme unique Le nouveau M.B.A. professionnel de la Faculté de gestion Desautels de l Université McGill est

Plus en détail

Planification stratégique 2012 2015

Planification stratégique 2012 2015 Faculté de médecine Département de chirurgie Planification stratégique 2012 2015 Luc Valiquette MD Directeur du département Travail de L. Conrad Pelletier MD, MBA Conseiller en gestion 22 octobre2012 Introduction

Plus en détail

SONDAGE AUPRÈS DES INFIRMIÈRES

SONDAGE AUPRÈS DES INFIRMIÈRES Page 1 of 10 SONDAGE AUPRÈS DES INFIRMIÈRES Le Groupe de travail canadien sur la malnutrition (GTCM) a mené une étude à l échelle nationale de 2010 à 2013 afin de déterminer la prévalence de la malnutrition

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DU NORD Organigramme à partir du 01.10.2015

CENTRE HOSPITALIER DU NORD Organigramme à partir du 01.10.2015 Organigramme à partir du 01.10.2015 Comité d évaluation et d assurance qualité Organigramme de la Direction Générale à partir du 01.10.2015 Comité d évaluation et d assurance qualité - Gestion des risques

Plus en détail

Un engagement profond envers l apprentissage continu. Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat

Un engagement profond envers l apprentissage continu. Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat Un engagement profond envers l apprentissage continu Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat Table des matières Message du Bureau des affaires professionnelles...3

Plus en détail

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines Hôpital de jour (HDJ) Permet des soins ou examens nécessitant plateau

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 3 201 201

RAPPORT ANNUEL 3 201 201 RAPPORT ANNUEL 2013 2014 Vision Le Centre de santé Saint-Boniface est reconnu pour sa prestation de services de santé primaires innovateurs qui favorisent la santé et le bien-être de sa communauté. Mission

Plus en détail

GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO

GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO Janvier Module 2009 10 : Gérer les conflits Modifié en décembre 2010 Révisé en décembre 2012 Révisé en décembre 2012 1 Objectif

Plus en détail

les télésoins à domicile

les télésoins à domicile Hiver 2013 Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Au Canada comme ailleurs dans

Plus en détail

Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada Améliorations recommandées pour étude

Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada Améliorations recommandées pour étude Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada Améliorations recommandées pour étude Rapport d inspection des pratiques professionnelles Date : le 16 janvier 2012 Table des matières DÉCLARATION DU VALIDATEUR

Plus en détail

Senior. Bon à savoir. + soins mode d emploi

Senior. Bon à savoir. + soins mode d emploi Chaque année, près de 5.000 patients âgés de plus de 75 ans sont hospitalisés à Saint-Luc. Tous ne sont pas soignés par un gériatre. Mais alors, qui est concerné par la gériatrie? Et en quoi consiste cette

Plus en détail

PRÉPARER LA RELÈVE DANS LE MONDE DE L ÉVALUATION: LE CONCOURS DE SIMULATION DU POINT DE VUE DES COMMANDITAIRES

PRÉPARER LA RELÈVE DANS LE MONDE DE L ÉVALUATION: LE CONCOURS DE SIMULATION DU POINT DE VUE DES COMMANDITAIRES LA REVUE The Canadian CANADIENNE Journal of D'ÉVALUATION Program EvaluationDE Vol. PROGRAMME 18 No. 1 Pages 133 137 133 ISSN 0834-1516 Copyright 2003 Canadian Evaluation Society Research and Practice Note

Plus en détail

PROJET DE REDÉPLOIEMENT DU CUSM

PROJET DE REDÉPLOIEMENT DU CUSM 1 1.1 INTRODUCTION 1.1.1 CONTEXTE Le projet de construction d un nouveau centre hospitalier est un projet qui chemine depuis un grand nombre d années déjà et dont la finalité première est de doter le Québec

Plus en détail

Infirmieres libérales

Infirmieres libérales Détail des programmes- Feuillets complémentaires à la plaquette générale Infirmieres libérales Stages courts 2012 Durées et dates disponibles sur un calendrier en annexe Santé formation Formations gratuites

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ INNOVATION DÉVELOPPEMENT

ACCESSIBILITÉ INNOVATION DÉVELOPPEMENT ACCESSIBILITÉ INNOVATION DÉVELOPPEMENT L art de cultiver des savoirs, des expériences, des compétences et des talents www.chuq.qc.ca/fr/info_plus/formations_en_ligne DES ACTIVITÉS DE FORMATION EN LIGNE

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES POUR SUPERVISER LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE. Présentation du programme de formation RCPI, 2012 1

DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES POUR SUPERVISER LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE. Présentation du programme de formation RCPI, 2012 1 DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES POUR SUPERVISER LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Présentation du programme de formation RCPI, 2012 1 Propriété intellectuelle : Le matériel original développé dans le cadre

Plus en détail

LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE LES OPTOMÉTRISTES : LEUR FORMATION, LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE

LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE LES OPTOMÉTRISTES : LEUR FORMATION, LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE ordre des optométristes du québec LES OPTOMÉTRISTES : LEUR FORMATION, LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE LES OPTOMÉTRISTES : LEUR FORMATION, LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE VOIR QUI AU

Plus en détail

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP.

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. MOBILIS PERFORMA PRÉSENTE LE PROGRAMME DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN, UNE FORMATION ÉLABORÉE

Plus en détail

NOUVEAU Structure des formules améliorée. World. Globality YouGenio. Une assurance individuelle dans un monde globalisé

NOUVEAU Structure des formules améliorée. World. Globality YouGenio. Une assurance individuelle dans un monde globalisé Globality YouGenio World Une assurance individuelle dans un monde globalisé Structure des formules améliorée Prestations améliorées Plus de flexibilité : Notre meilleur plan de santé pour vous et votre

Plus en détail

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle 197 À l intention des médecins omnipraticiens 27 novembre 2014 Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle Amendement n o 139 La Régie vous présente les

Plus en détail

Quel avenir pour les équipes mobiles de soins palliatifs?

Quel avenir pour les équipes mobiles de soins palliatifs? Quel avenir pour les équipes mobiles de soins palliatifs? Aude Le Divenah Praticien hospitalier, chargée de mission, Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins Les soins palliatifs se

Plus en détail

Présentation Comité des usagers du CSSS de Laval

Présentation Comité des usagers du CSSS de Laval Présentation Comité des usagers du CSSS de Laval Conseil d administration 29 mai 2013 RAPPORT ANNUEL D ACTIVITÉS ET BILAN FINANCIER 2012-2013 1 Mot du Président Il est important de souligner l équipe extraordinaire

Plus en détail

Recommandations canadiennes pour les pratiques optimales de soins de l AVC

Recommandations canadiennes pour les pratiques optimales de soins de l AVC Recommandations canadiennes pour les pratiques optimales de soins de l AVC Aperçu et méthodes (Mise à jour 2014-2015) par Lindsay MP, Gubitz G, Bayley M, Phillips S, et Smith EE (directeurs de publication),

Plus en détail

Assurance médicaments 2.0

Assurance médicaments 2.0 PRINCIPES ET PRIORITÉS Assurance médicaments 2.0 Avant-propos Objectif Pour renouveler les discussions nationales sur un cadre pancanadien d assurance médicaments, il faut présenter des preuves claires

Plus en détail

Comité Santé en français de Fredericton. Évaluation de l offre active des services de santé de première ligne. Rapport de sondage-final

Comité Santé en français de Fredericton. Évaluation de l offre active des services de santé de première ligne. Rapport de sondage-final Comité Santé en français de Fredericton Évaluation de l offre active des services de santé de première ligne Rapport de sondage-final Mai 2006 Table des matières 1.0 Sommaire. 1 2.0 Introduction..2 3.0

Plus en détail

ACTUALITÉS LÉGISLATIVES ET RÉGLEMENTAIRES. Août - Septembre 2013

ACTUALITÉS LÉGISLATIVES ET RÉGLEMENTAIRES. Août - Septembre 2013 ACTUALITÉS LÉGISLATIVES ET RÉGLEMENTAIRES SANTÉ ET SERVICES SOCIAUX Août - Septembre 2013 Notre équipe de droit de la santé vous propose, mensuellement, une vigie des textes législatifs et réglementaires

Plus en détail

Enseignement au cycle primaire (première partie)

Enseignement au cycle primaire (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Enseignement au cycle primaire (première partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Normes d exercice de

Plus en détail

McMaster Health Forum

McMaster Health Forum McMaster Health Forum Résumé du dialogue : L intégration des infirmières cliniciennes spécialisées et des infirmières praticiennes dans les milieux de soins actifs au Canada Le 7 juillet 2011 1 L intégration

Plus en détail

Prise en charge des fractures du fémur par enclouage intra-médullaire

Prise en charge des fractures du fémur par enclouage intra-médullaire Prise en charge des fractures du fémur par enclouage intra-médullaire GUIDE POUR LES PARENTS 514-412-4400, poste 23310 hopitalpourenfants.com/trauma Le fémur est l os le plus long du corps humain : il

Plus en détail

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES CONTEXTE 1. Pourquoi avoir élaboré un guide sur l éducation thérapeutique du En réponse à la demande croissante des professionnels de santé

Plus en détail

DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT D INTERVENTION SOCIO-PROFESSIONNEL

DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT D INTERVENTION SOCIO-PROFESSIONNEL DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT D INTERVENTION SOCIO-PROFESSIONNEL Description sommaire Sous l encadrement clinique de la chef d équipe SI et dans un contexte interdisciplinaire, la titulaire du poste assume

Plus en détail

Orchestras Canada/Orchestres Canada. Plan de développement du leadership et de perfectionnement professionnel

Orchestras Canada/Orchestres Canada. Plan de développement du leadership et de perfectionnement professionnel Orchestras Canada/Orchestres Canada Plan de développement du leadership et de perfectionnement professionnel 2010 2013 Issu des recherches, discussions et propositions du groupe de travail, le 21 juin

Plus en détail

Proposition d un MODÈLE D ORGANISATION DE SERVICES

Proposition d un MODÈLE D ORGANISATION DE SERVICES Proposition d un MODÈLE D ORGANISATION DE SERVICES JUIN 2007 Nous tenons à remercier Madame Suzanne Nicolas, consultante en santé primaire et gestion, pour la consultation qu elle a effectué et le rapport

Plus en détail

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Janvier 2005 This document is available in English under

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015 C1_PAuton-CSSS2M_Layout 1 11-04-19 11:35 Page 1 PLAN D AFFAIRES Personnes en perte d autonomie 2010-2015 Ce document a été produit à la suite des rencontres du comité de pilotage du Plan d affaires de

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Le diabète gestationnel Nature du diabète gestationnel Le diabète gestationnel apparait durant la grossesse et disparaît généralement après l accouchement. Dans la plupart des cas, il est trouvé par une

Plus en détail

DÉFINITION ET INSCRIPTION DE LA PRATIQUE AVANCÉE DANS LE PAYSAGE SUISSE DES SOINS INFIRMIERS

DÉFINITION ET INSCRIPTION DE LA PRATIQUE AVANCÉE DANS LE PAYSAGE SUISSE DES SOINS INFIRMIERS DÉFINITION ET INSCRIPTION DE LA PRATIQUE AVANCÉE DANS LE PAYSAGE SUISSE DES SOINS INFIRMIERS Marie-José Roulin Directrice adjointe des soins Hôpitaux Universitaire de Genève Cette présentation expose les

Plus en détail

DISTRIBUTION DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE PAR L INFIRMIERE : RISQUE DE NON PRISE DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR LE PATIENT

DISTRIBUTION DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE PAR L INFIRMIERE : RISQUE DE NON PRISE DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR LE PATIENT INSTITUT DE FORMATION DES CADRES DE SANTE ASSISTANCE PUBLIQUE HOPITAUX DE PARIS ACTIVITE PROFESSIONNELLE N 8 : LE CADRE GERE LES RISQUES CONCERNANT LES PRESTATIONS, LES CONDITIONS DE TRAVAIL DES PERSONNELS,

Plus en détail

Centre Hospitalier Restigouche 63, promenade Gallant Campbellton (Nouveau-Brunswick)

Centre Hospitalier Restigouche 63, promenade Gallant Campbellton (Nouveau-Brunswick) Centre Hospitalier Restigouche 63, promenade Gallant Campbellton (Nouveau-Brunswick) Nathalie Langlois, infirmière clinicienne spécialisée en psychiatrie Pauline Perron, ergothérapeute Michelle DesRoches,

Plus en détail

CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et le CABINET INFIRMIER OU L INFIRMIER(ÈRE) LIBÉRAL(E)

CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et le CABINET INFIRMIER OU L INFIRMIER(ÈRE) LIBÉRAL(E) CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et le CABINET INFIRMIER OU L INFIRMIER(ÈRE) LIBÉRAL(E) L Hôpital à Domicile 35 est un établissement de santé qui s inscrit dans un ensemble de

Plus en détail

Le partenariat...5. La collaboration...5. Contrat de travail...5. Contrat de société de personnes...6

Le partenariat...5. La collaboration...5. Contrat de travail...5. Contrat de société de personnes...6 1 DOCUMENTS ANNEXE 1 D ACCOMPAGNEMENT GUIDE PRATIQUE D ÉLABORATION D UNE ENTENTE DE PARTENARIAT ENTRE UNE INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE ET UN OU PLUSIEURS MÉDECINS PARTENAIRES

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

MOORE, France, secrétaire d assemblée. GUAY, M. Jean-Marc ROBERGE, Mme Gaétane ROY, Mme Julie

MOORE, France, secrétaire d assemblée. GUAY, M. Jean-Marc ROBERGE, Mme Gaétane ROY, Mme Julie PROCÈS-VERBAL DE LA RÉUNION SPÉCIALE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DES ETCHEMINS, TENUE LE 17 JUILLET 2014, À 18 H 30, AU CENTRE ADMINISTRATIF (SALLE DE RÉUNION

Plus en détail

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession Position adoptée par Conseil national de l Ordre des infirmiers le 14 septembre 2010 Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Plus en détail

RAPPORT ANN UE L 2014-2015

RAPPORT ANN UE L 2014-2015 RAPPORT ANN UE L 2014-2015 TABLE DES MATIÈRES Mots du président et de la direction... 4 Historique... Mission... Territoire... Présentation de l équipe... 5 6 6 7 Les bénévoles experts Processus d action

Plus en détail

Initiative de recherche clinique précoce au Québec: une opportunité à saisir.

Initiative de recherche clinique précoce au Québec: une opportunité à saisir. Initiative de recherche clinique précoce au Québec: une opportunité à saisir. 1 er Forum sur le médicament Jacques Turgeon, B.Pharm., Ph.D., Membre Académie canadienne des sciences de la santé, Membre

Plus en détail