Expérience de l ONAS. Khalil ATTIA Président Directeur Général

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Expérience de l ONAS. Khalil ATTIA Président Directeur Général"

Transcription

1 Expérience de l ONAS Khalil ATTIA Président Directeur Général Tunis, 9 juillet 2009

2 Sommaire 1. Présentation de l ONAS 2. Financement des activités 3. Partenaires financiers 4. Participation du secteur privé 5. Projet BOT 6. Perspectives 7. Principaux programmes

3 (ONAS) Créé en 1974 Entreprise publique à caractère industriel et commercial 4800 employés dont 520 cadres (270 ingénieurs) Gère directement 80% du secteur de l assainissement en Tunisie 3

4 Domaines d intervention de l ONAS Etudes et planification: Elabore les plans directeurs et les études d exécution dans tout le pays. Travaux: Réalise les projets d assainissement et contrôle les travaux réalisés par les tiers. Exploitation et entretien: Assure directement la gestion (exploitation et entretien) des ouvrages d assainissement dans les communes prises en charge par décret. Assistance technique: Prête son assistance technique aux collectivités locales et autres institutions dans le domaine de la lutte contre la pollution hydrique. 4

5 RESSOURCES HUMAINES 4800 Agents dont 520 Cadres ( 270 Ingénieurs) 5

6 Equipements mobiles 89 hydro-cureuses dont: 62 engins à boues 7 unités mobiles de contrôle par caméra. 6

7 Évolution des principaux indicateurs Population totale dans les zones prises en charge par l ONAS (millions) 5, ,43 7,1 Nombre de communes prises en charge par l ONAS Nombre de clients abonnés (en milliers) Taux de branchement dans les zones prises en charge 82% 87.6% 91% 94% Nombre de stations de pompage Nombre de stations d épuration Linéaire du réseau (Km) Volume d eaux traitées ( millions de m 3 ) Taux de réutilisation des eaux usées traitées 25% 29% 35% 60% 7

8 Volume d'eaux collectées (Mm3) Volume d'eaux épurées (Mm3) Volume d'eaux réutilisées (Mm3) Nombre de Step's Longeur du réseau (Km) 8

9 Implantation des stations d épuration 100: opérationnelles (dont 66 sur le littoral) 9: en cours de construction 34: projetées por la période (dont 7 en milieu rural) En exploitation En cours de réalisation 9

10 Choutrana I et II

11 Sud Méliane I et II

12 Ben Arous (industrielle)

13 Sousse nord

14 Béjà

15 Nefta 15

16 Zriba 16

17 Douz 17

18 Tozeur 18

19 Nefza

20 Le financement de l assainissement en Tunisie

21 FINANCEMENT DES CHARGES D EXPLOITATION subvention de l'etat 39% autres produits 6% redevances d'assainissement 55% Budget d exploitation 2008: 170 MDT 8

22 FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS Investissements durant le XI ème Plan ( ) : 592 MDT Moyenne annuelle : 118 MDT 22

23 Cumul des investissements (MDT) 23

24 Redevance assainissement Objectifs Pérennité du secteur Incitation à l économie d eau et à la préservation de la ressource Principes Bénéficiaire payeur Pollueur payeur Solidarité entre différentes catégories d usagers Tarification La même pour tout le territoire

25 Tranche de consommation frais fixes 0 à 20 m , à 40 m ,028 0, à 70 m , à 150 m ,170 > à 150 m ,170 1 DT = 1/2 Euro Usage domestique en DT/m ,269 0,269 0, m 3 40 m 3 70 m m 3 Usage industriel en DT / m3 0,521 Moyenne usage domestique 0,445 0,445 en DT/m Faible pollution ,692 Moyenne pollution ,814 Forte pollution.. 0, Usage touristique en DT/m3 0,979 25

26 FACTURE (usage domestique) 33% 26

27 FACTURE (usage industriel) 27

28 Les partenaires financiers (financements extérieurs accordés durant la dernière décennie # 600 MDT) BEI 14% Autres bailleurs 3% BIRD 11% JBIC 12% KFW 23% AFD 21% BID 15% Dons :KFW (67 MDT); Fonds belge (9MDT) Recyclage de la dette: Italie (14 MDT); Pays bas et Suède (10 MDT) 28

29 Participation du secteur privé

30 Participation du secteur privé 30

31 Participation du secteur privé La PSP a été initiée en 1993 à travers une étude stratégique traitant les aspects suivants: Potentialités du marché tunisien en matière de fourniture de services Faisabilité des différentes formes de PSP Elaboration de cahiers de charge type Lancement d opérations pilotes 2 types de contrats retenus lors de cette étude stratégique : - de service pour les réseaux d assainissement, SP et STEP - de BOT pour le financement, la construction et l exploitation des STEP 31

32 CADRE REGLEMENTAIRE Les projets de participation du secteur privé dans le domaine de l assainissement se présentent sous deux formes: Les projets de délégation de l exploitation des infrastructures d assainissement basés sur: * le décret du 22 Avril 1989 relatif à la réglementation des marchés publics. Les projets BOT et concessions d exploitation basés sur: * La loi du 2 Août 2004 complétant la Loi du 19 Avril 1993 relative à L Office National de l Assainissement * le décret du 19 Décembre 2005 relatif aux conditions et procédures de concession de financement et réalisation et exploitation des infrastructures d assainissement. * Le décret du 4 Juin 2007 complétant la Loi du 19 Avril 1993 relatif à L Office National de l Assainissement * La Loi du 1er Avril 2008 relative au régime de concession * Le décret du 9 Juin 2008 relatif à la liste des prestations de l ONAS pouvant faire l objet de concession 32

33 L ONAS est parmi les premiers opérateurs publics à impliquer le secteur privé dans ses activités d exploitation. Actuellement, le taux PSP par type d activités de soustraitance est de: Etudes : 95 % Travaux : 100 % des projets 33

34 Exploitation des infrastructures : 13 % Fin 2008 Linéaire réseau (km) 2000 Nombre de stations de pompage Nombre de stations d épuration Participation du secteur privé dans l assainissement

35 EVOLUTION DE LA PARTICIPATION DU SECTEUR PRIVE TOTAL RESEAU RESEAU PSP TOTAL STEP STEP PSP

36 EVALUATION DE LA PARTICIPATION DU SECTEUR PRIVE CREATION DE NOUVELLES ENTREPRISES La promotion de l émergence des petites et moyennes entreprises dans le domaine de l environnement est l un des principaux objectifs de la participation du secteur privé. l ONAS a exigé dans les conditions de participation la création de groupement entre des sociétés internationales et de sociétés tunisiennes ce qui a permis la naissance de deux Sociétés en Tunisie SEGOR et SOMEDEN En deuxième phase, l ONAS a simplifié les conditions de participation ( références, moyens en matériels en matériels ) ce qui a permis la naissance de cinq autres nouvelles sociétés: Sté CHEBBI; Sté AMEUR PLASTIC; Vatech Wabag Tunisie; BONNA-GTCAB 36

37 EVALUATION TECHNIQUE AMELIORATION DU TAUX DE CURAGE L expérience de l ONAS dans le domaine de la participation du secteur privé qui a démarré depuis 1997 a montré une amélioration dans la qualité des prestations de service à travers une augmentation du taux de curage de 60% à 80% dans les zones exploitées par le privé et ceci, grâce aux : * respect des clauses contractuelles qui exigent un taux de curage annuel des infrastructures et un planning périodique de l exploitation et de la maintenance des infrastructures * l allocation adéquate des moyens et matériels mis à la disposition des projets et dans la programmation des prestations contractuelles 37

38 EVALUATION FINANCIERE COUT D EXPLOITATION RESEAU Projet Coût PSP y compris SP Coût ONAS y compris SP en DT/ ml Menzah Khadhra 2,340 4,877 Ariana 1,239 4,018 El Mourouj 0,909 1,937 Bizerte 1,615 5,490 Sfax ,285 Jerba 7,101 8,540 Kebili 1,608 3,437 Tataouine 2,255 5,260 Moyenne 3,190 4,600 Coût d exploitation du réseau dépend des conditions spécifiques de chaque zone ( topographie etc.) Gain PSP /ONAS = 40% 38

39 EVALUATION FINANCIERE en DT/ m3 COUT D EXPLOITATION STEP STATION DEBIT m3/j COUT PSP COUT MOYEN PSP PONDERE COUT MOYEN COUT ONAS ONAS PONDERE MORNAGUE ,300 TATAOUINE ,370 NEFTA ,278 0,288 0,163 0,237 KEBILLI ,217 0,283 HENCHA 146 0,707 0,834 0,759 0,759 DOUZ ,152 0,283 SFAX NORD ,096 0,498 TOZEUR ,151 0,163 JERBA AGHIR ,110 0,115 0,146 0,242 BIZERTE ,088 0,156 Menzel Bourguiba ,096 0,186 TEBOURBA ,150 0,291 JEDAIDA ,150 0,240 JERBA Sidi Mehrez ,128 0,279 39

40 Projet BOT En 1999, l ONAS a confié à un groupement de bureaux d études internationaux l étude d un contrat de BOT.

41 Contenu du projet BOT. *Financement, réalisation et exploitation : -la première tranche de la station d épuration d El Attar II (Tunis ouest), d une capacité de traitement estimée à m3/jour ; -la station d épuration d El Allef d une capacité de traitement de m3/jour, ainsi que du système de transfert des eaux traitées. Le volume des investissements nécessaires à la réalisation de ces composantes est estimé à130md (estimations de 2008), compte non tenu des charges d exploitation. *Exploitation : - de la première tranche de la station d épuration de Tunis ouest ( El Attar I) d une capacité de traitement de m3/jour, ainsi que des installations de transfert des eaux usées brutes et des eaux traitées vers le déversoir naturel en cours d aménagement ; *des stations de Choutrana II et de Sud Méliane, d une capacité de traitement de m3 et entées en exploitation depuis

42 Contenu du projet BOT (suite) *Exploitation : - de la première tranche de la station d épuration de Tunis ouest ( El Attar I) d une capacité de traitement de m3/jour, ainsi que des installations de transfert des eaux usées brutes et des eaux traitées vers le déversoir naturel en cours d aménagement ; *des stations de Choutrana II et de Sud Méliane, d une capacité de traitement de m3 chacune et entrées en exploitation depuis

43 Les infrastructures concernées par le BOT Golfe de Tunis Choutrana I et II Sud Méliane I et II El Attar I et II El Allef

44 Durée de l accord de concession L étude a fixé à 26 années la durée de la concession, y compris la période de réalisation. Avancement du projet Phase de pré-qualification terminée; Choix de 3 groupements d entreprises spécialisées dans la réalisation de ce genre de projets; La phase de consultation restreinte entre les 3 groupements retenus aura lieu incessamment. 44

45 PERSPECTIVES L ONAS a retenu les objectifs suivants: Pour la composante Réseau : la réalisation d un taux de délégation de 40% au terme de l année 2014 (soit 6600 Km de réseaux à confier au privé) Pour la composante Epuration : la réalisation d un taux de délégation de 50% au terme de l année 2014 (soit 70 STEP à confier au privé) 45

46 Pour le projet BOT: Planning de réalisation du projet 1 Approbation du dossier d appel d offres Lancement de la consultation et procédures d attribution de la concession Réalisation de la concession des stations d épuration El Attar 2 & El Allef. 3.1 Constitution de la société de projet, bouclage financier et étude générale Réalisation des stations d épuration et des systèmes de transfert Exploitation des stations d épuration El Attar 2 & El Allef Réalisation de la concession d exploitation des STEP El Attar 1, Sud Méliane 2. & Choutrana

47

48 Principaux programmes d assainissement durant la décennie Les grands axes de développement du secteur porteront sur les programmes suivants: 1 Développement et extension de l infrastructure d assainissement pour satisfaire une demande toujours croissante 2 Extension et Réhabilitation des stations d épuration et des stations de pompage devenues vétustes et sous dimensionnées 3 Réhabilitation des canalisations et ouvrages annexes devenus vétustes, sous dimensionnés et menacés d effondrement 4 Réalisation des stations d épuration Attar II et El Allef en BOT 48

49 5 6 Programme National d Assainissement des Quartiers populaires Programme d assainissement des zones rurales de plus de 4000 habitants 7 8 Optimisation de la gestion des boues des stations d épuration Programme d économie d énergie et de valorisation énergétique des boues dans les stations d épuration 9 10 Assainissement des eaux usées industrielles Programme de transfert des eaux usées épurées du Grand Tunis vers les zones arides et semi-arides 49

50 MERCI pour votre attention

VIABILITE FINANCIERE ET SOUTENABILITE DE LA PSP DANS LE SECTEUR DE L ASSAINISSEMENT EN TUNISIE

VIABILITE FINANCIERE ET SOUTENABILITE DE LA PSP DANS LE SECTEUR DE L ASSAINISSEMENT EN TUNISIE RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L EQUIPEMENT DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE OFFICE NATIONAL DE L ASSAINISSEMENT GOUVERNANCE ET FINANCEMENT DE LA PSP DANS LE SECTEUR DE L

Plus en détail

PROGRAMMES DE DEVELOPPEMENT

PROGRAMMES DE DEVELOPPEMENT PROGRAMMES DE DEVELOPPEMENT PRÉSENTATION DE L ONAS LES DIFFERENTS INTERVENANTS DANS LE SECTEUR DE L ASSAINISSEMENT EN TUNISIE ONAS LES AUTRES INTERVENANTS Les collectivités, les autres ministères, les

Plus en détail

Dépollution des sites contaminés par le mercure émis par l ancien procédé de l usine de l industrie papetière (SNCPA) dans la région de Kasserine

Dépollution des sites contaminés par le mercure émis par l ancien procédé de l usine de l industrie papetière (SNCPA) dans la région de Kasserine Dépollution des sites contaminés par le mercure émis par l ancien procédé de l usine de l industrie papetière (SNCPA) dans la région de Kasserine Ministère de l environnement Dépollution des sites contaminés

Plus en détail

REFERENCES DE LA SONEDE

REFERENCES DE LA SONEDE الشركة الوطنية الستغالل وتوزيع المياه SOCIETE NATIONALE D'EXPLOITATION ET DE DISTRIBUTION DES EAUX S O N E D E REFERENCES DE LA SONEDE INFRASTRUCTURES D ALIMENTATION EN EAU POTABLE REALISEES PAR LA SONEDE

Plus en détail

L ASSAINISSEMENT DANS LES PETITES AGGLOMERATIONS RURALES

L ASSAINISSEMENT DANS LES PETITES AGGLOMERATIONS RURALES REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L ENVIRONNEMENTET DU DEVELOPPEMENT DURABLE OFFICE NATIONAL DE L ASSAINISSEMENT ONAS L ASSAINISSEMENT DANS LES PETITES AGGLOMERATIONS RURALES INTERNATIONAL CONGRESS SMALLWAT07

Plus en détail

TRAITEMENT ET REUTILISATION DES EAUX USEES TRAITEES EN TUNISIE

TRAITEMENT ET REUTILISATION DES EAUX USEES TRAITEES EN TUNISIE REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L EQUIPEMENT ET DE L ENVIRONNEMENT Office National de l Assainissement TRAITEMENT ET REUTILISATION DES EAUX USEES TRAITEES EN TUNISIE Soufia Nasr Abroug Chef de Département

Plus en détail

BEN LETAIEF Bader Essalem

BEN LETAIEF Bader Essalem RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE OFFICE NATIONAL DE L ASSAINISSEMENT L assainissement en Tunisie: Principaux Projets d Investissement Présenté par: BEN LETAIEF

Plus en détail

REUNION MULTIPARTIE DE CONSULTATION

REUNION MULTIPARTIE DE CONSULTATION RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DES AFFAIRES LOCALES ET DE L ENVIRONNEMENT OFFICE NATIONAL DE L ASSAINISSEMENT REUNION MULTIPARTIE DE CONSULTATION PROGRAMME DE DEPOLLUTION INTEGRE DU LAC DE BIZERTE VOLET

Plus en détail

FINANCEMENT DES PME : PROBLEMATIQUE & SOLUTIONS

FINANCEMENT DES PME : PROBLEMATIQUE & SOLUTIONS FINANCEMENT DES PME : PROBLEMATIQUE & SOLUTIONS Slim SIALA BFPME Unité Assistance, Identification & DéD veloppement BAD 11-14 14 décembre d 2006 Sommaire PROBLEMATIQUE EMPLOIS PROBLEMATIQUE FINANCEMENT

Plus en détail

Gestion de la demande en eau dans un contexte de changement climatique

Gestion de la demande en eau dans un contexte de changement climatique Ministère de l agriculture des Ressources Hydrauliques et de la pêche Gestion de la demande en eau dans un contexte de changement climatique Octobre 2016 - Ressources en eau limitées : PROBLEMATIQUE ACTUELLE

Plus en détail

LE PROGRAMME DE PROMOTION DES QUARTIERS POPULAIRES DANS LES GRANDES VILLES

LE PROGRAMME DE PROMOTION DES QUARTIERS POPULAIRES DANS LES GRANDES VILLES LE PROGRAMME DE PROMOTION DES QUARTIERS POPULAIRES DANS LES GRANDES VILLES 1/-La présentation du programme : Le programme de promotion des quartiers populaires dans les grandes villes est un programme

Plus en détail

JOURNÉE D ÉTUDE RESSOURCES EN EAU NON CONVENTIONNELLES : UNE ALTERNATIVE A L IMPACT DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES.

JOURNÉE D ÉTUDE RESSOURCES EN EAU NON CONVENTIONNELLES : UNE ALTERNATIVE A L IMPACT DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES. REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L AGRICULTURE DES RESSOURCES HYDRAULIQUES ET DE LA PECHE JOURNÉE D ÉTUDE RESSOURCES EN EAU NON CONVENTIONNELLES : UNE ALTERNATIVE A L IMPACT DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES.

Plus en détail

Programme National d Assainissement Liquide et d Epuration des Eaux Usées

Programme National d Assainissement Liquide et d Epuration des Eaux Usées ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L INTERIEUR Direction Générale des Collectivités Locales Direction de l Eau et de l Assainissement Programme National d Assainissement Liquide et d Epuration des Eaux Usées

Plus en détail

PRESENTATION DU CAS TUNISEN THEME : ENERGIES RENOUVELABLES ET TERRITOIRES DANS LE BASSIN MEDITERRANEEN

PRESENTATION DU CAS TUNISEN THEME : ENERGIES RENOUVELABLES ET TERRITOIRES DANS LE BASSIN MEDITERRANEEN PRESENTATION DU CAS TUNISEN XI ièmes RENCONTRES d ÉCHANGES MED THEME : ENERGIES RENOUVELABLES ET TERRITOIRES DANS LE BASSIN MEDITERRANEEN ÉNERGIES RENOUVELABLES EN TUNISIE: SITUATION ACTUELLE ET PERSPECTIVES

Plus en détail

Sommaire. L AFH : Missions et réalisations. Le site du projet «Jardins de Tunis» Le projet d aménagement. Le programme d aménagement

Sommaire. L AFH : Missions et réalisations. Le site du projet «Jardins de Tunis» Le projet d aménagement. Le programme d aménagement AFH - 2015 Sommaire L AFH : Missions et réalisations Le site du projet «Jardins de Tunis» Le projet d aménagement Le programme d aménagement Le projet d éco-quartier Processus d intervention Une Direction

Plus en détail

Partenariat Public Privé Étude de Cas : Casablanca

Partenariat Public Privé Étude de Cas : Casablanca Partenariat Public Privé Étude de Cas : Casablanca Casablanca données socioéconomiques * La ville la plus importante du Maroc (4,5 M habitants) * 55% du tissu industriel du pays * 20% des besoins en énergie

Plus en détail

Sommaire EVOLUTION DES PRINCIPAUX INDICATEURS REUTILISATION DES EAUX USEES TRAITEES ASSAINISSEMENT DES QUARTIERS POPULAIRES

Sommaire EVOLUTION DES PRINCIPAUX INDICATEURS REUTILISATION DES EAUX USEES TRAITEES ASSAINISSEMENT DES QUARTIERS POPULAIRES www.onas.nat.tn Rapport 2013 Annuel Sommaire PREAMBULE PRESENTATION EVOLUTION DES PRINCIPAUX INDICATEURS RESSOURCES HUMAINES RESSOURCES FINANCIERES STATIONS D EPURATION REUTILISATION DES EAUX USEES TRAITEES

Plus en détail

X - EVOLUTION DES DONNEES STATISTIQUES RELATIVES A LA FORMATION PROFESSIONNELLE DIPLOMANTE

X - EVOLUTION DES DONNEES STATISTIQUES RELATIVES A LA FORMATION PROFESSIONNELLE DIPLOMANTE 25 26 X - EVOLUTION DES DONNEES STATISTIQUES RELATIVES A LA FORMATION PROFESSIONNELLE DIPLOMANTE 1- Evolution du nombre de stagiaires selon le type du centre Centres Sectoriels Centres de Formation et

Plus en détail

OFFICE NATIONAL DE L ECTRECITE ET DE L EAU POTABLE BRANCHE EAU DIRECTION REGIONALE DU SUD

OFFICE NATIONAL DE L ECTRECITE ET DE L EAU POTABLE BRANCHE EAU DIRECTION REGIONALE DU SUD OFFICE NATIONAL DE L ECTRECITE ET DE L EAU POTABLE BRANCHE EAU DIRECTION REGIONALE DU SUD Une Mission de Service Public au Cœur du Développement Durable Présenté par Mme Affaya Houda Décembre 2013 PRESENTATION

Plus en détail

Décrets n 2002-335 du 14 Février 2002

Décrets n 2002-335 du 14 Février 2002 Décrets n 2002-335 du 14 Février 2002 Décret n 2002-335 du 14 Février 2002, fixant le seuil duquel la consommation des eaux est soumise à un diagnostic technique, périodique et obligatoire des équipements,

Plus en détail

Le Développement portuaire en Tunisie

Le Développement portuaire en Tunisie République Tunisienne Ministère du Transport Office de la Marine Marchande et des Ports Le Développement portuaire en Tunisie Mr SAMIR HAKIMI : Président Directeur Général G de l Office de la Marine marchande

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC SECRETARIAT D'ETAT CHARGE DE L'EAU ET DE L'ENVIRONNEMENT

ROYAUME DU MAROC SECRETARIAT D'ETAT CHARGE DE L'EAU ET DE L'ENVIRONNEMENT ROYAUME DU MAROC SECRETARIAT D'ETAT CHARGE DE L'EAU ET DE L'ENVIRONNEMENT WORKSHOP de la FEMIP «Identification et élimination des goulots d étranglement pour l utilisation renforcée des eaux usées traitées

Plus en détail

Portrait du territoire. Carte de localisation du gouvernorat de l Ariana

Portrait du territoire. Carte de localisation du gouvernorat de l Ariana Avant-propos Ce document élaboré par le CGDR a pour vocation la présentation des atouts du Gouvernorat de l Ariana, pour orienter les investisseurs. Le Gouvernorat de l Ariana est situé au Nord Est du

Plus en détail

Perspectives de Développement des des Energies Renouvelables en Tunisie

Perspectives de Développement des des Energies Renouvelables en Tunisie Les Sources Renouvelables et l'intégration des Marchés de l'energie: Analyse et Perspectives de la Coopération Méditerranéenne 18 Décembre 2012 Perspectives de Développement des des Energies Renouvelables

Plus en détail

BUSINESSFRANCE. Rencontres «Eau & Assainissement» L EAU POTABLE EN TUNISIE : STRATEGIE ET EFFICIENCE

BUSINESSFRANCE. Rencontres «Eau & Assainissement» L EAU POTABLE EN TUNISIE : STRATEGIE ET EFFICIENCE MINISTERE DE L AGRICULTURE DES RESSOURCES HYDRAULIQUES ET DE LA PECHE SOCIETE NATIONALE D EXPLOITATION ET DE DISTRIBUTION DES EAUX BUSINESSFRANCE Rencontres «Eau & Assainissement» L EAU POTABLE EN TUNISIE

Plus en détail

expérience de l Agencel du Bassin Hydraulique de l Ouml Le 30 mars 2005

expérience de l Agencel du Bassin Hydraulique de l Ouml Le 30 mars 2005 Royaume du Maroc Agence du Bassin Hydraulique de l Oum Er Rbia Evaluation de l expl expérience de l Agencel du Bassin Hydraulique de l Ouml Er-Rbia Visite de la Délégation D Mauritanienne Le 30 mars 2005

Plus en détail

Mutual Reliance Initiative Programme National d Assainissement Maroc Cofinancement Européen (chef de file AFD)

Mutual Reliance Initiative Programme National d Assainissement Maroc Cofinancement Européen (chef de file AFD) Mutual Reliance Initiative Programme National d Assainissement Maroc Cofinancement Européen (chef de file AFD) 21 Janvier 2013 Organisation du secteur de l eau au Maroc Instance Consultative Conseil Supérieur

Plus en détail

Le SATESE 37 n étant pas assujetti à TVA, nos prix s entendent nets de toutes taxes T A R I F S

Le SATESE 37 n étant pas assujetti à TVA, nos prix s entendent nets de toutes taxes T A R I F S T A R I F S 2 0 1 6 Contribution des membres Communes Etablissement Public de Coopération Intercommunale une compétence déléguée : tarif de base/habitant deux compétences déléguées : tarif de base/habitant

Plus en détail

Atelier Quelles mesures sociales d urgence pour une transition réussie en Tunisie Juin Tunis Les programmes régionaux de développement

Atelier Quelles mesures sociales d urgence pour une transition réussie en Tunisie Juin Tunis Les programmes régionaux de développement Atelier Quelles mesures sociales d urgence pour une transition réussie en Tunisie 15-16 Juin Tunis Les programmes régionaux de développement Présenté par Mehrez Boughanmi MINISTERE DU DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL

Plus en détail

CARTE SANITAIRE 2015 A. INFRASTRUCTURE SANITAIRE

CARTE SANITAIRE 2015 A. INFRASTRUCTURE SANITAIRE CARTE SANITAIRE 5 5 A. INFRASTRUCTURE SANITAIRE CARTE SANITAIRE 5 I. Données générales L infrastructure sanitaire est une composante très importante dans l offre de santé. 6 L ensemble des infrastructures

Plus en détail

Territoires Métropolitains Innovants: Technopoles et Pôles de compétitivité Tunis 19 & 20 Juin

Territoires Métropolitains Innovants: Technopoles et Pôles de compétitivité Tunis 19 & 20 Juin Territoires Métropolitains Innovants: Technopoles et Pôles de compétitivité Tunis 19 & 20 Juin Atelier n 5: «Le financement des technopoles et des pôles de compétitivité» Intervention de Madame GONGI Neila

Plus en détail

Exp Eau du cinquantenaire. Les indicateurs de performance en assainissement. Office National de l Assainissement. Intervenant: S.

Exp Eau du cinquantenaire. Les indicateurs de performance en assainissement. Office National de l Assainissement. Intervenant: S. Exp Eau du cinquantenaire Office National de l Assainissement Intervenant: S.LAHLAH Les indicateurs de performance en assainissement 1 Sommaire Missions de l ONA Exploitation des systèmes d Assainissement

Plus en détail

7ÈME RENCONTRE TUNISO-ALLEMANDE SUR LES ENERGIES RENOUVELABLES. Les Energies Renouvelables en Tunisie

7ÈME RENCONTRE TUNISO-ALLEMANDE SUR LES ENERGIES RENOUVELABLES. Les Energies Renouvelables en Tunisie 7ÈME RENCONTRE TUNISO-ALLEMANDE SUR LES ENERGIES RENOUVELABLES Les Energies Renouvelables en Tunisie Abdelkarim GHEZAL Directeur des Energies Renouvelables Agence Nationale pour la Maitrise de l Energie

Plus en détail

L Assainissement Autonome et la Gestion des boues de vidange au Sénégal: évolution et perspectives

L Assainissement Autonome et la Gestion des boues de vidange au Sénégal: évolution et perspectives Symposium / atelier international sur la Politique de Gestion des Boues de Vidange (GBV) Dakar, Sénégal 9-12 mai 2006 L Assainissement Autonome et la Gestion des boues de vidange au Sénégal: évolution

Plus en détail

Définition et développement de NAMAs possibles dans le secteur de l assainissement en Tunisie

Définition et développement de NAMAs possibles dans le secteur de l assainissement en Tunisie Définition et développement de NAMAs possibles dans le secteur de l assainissement en Tunisie 1 Le contexte national L ONAS en quelques chiffres (fin 2012) 15.400 km de réseaux 720 110 232 stations de

Plus en détail

QUEL RÔLE POUR LE PRIVÉ DANS LE SECTEUR DE L EAU EN TUNISIE?

QUEL RÔLE POUR LE PRIVÉ DANS LE SECTEUR DE L EAU EN TUNISIE? QUEL RÔLE POUR LE PRIVÉ DANS LE SECTEUR DE L EAU EN TUNISIE? Atelier de Consultation du Projet Gouvernance & Financement du secteur de l'eau en Méditerranée Session 1 Dambudzo Muzenda - OCDE Aperçu de

Plus en détail

État des lieux et Perspectives du Développement de l Éolien en Tunisie

État des lieux et Perspectives du Développement de l Éolien en Tunisie Programme de promotion de l énergie «Energy solutions made in Germany» Séminaire d experts «L énergie éolienne en Tunisie» Mardi, 19 septembre 2017 Regency Tunis Hotel, Gammarth État des lieux et Perspectives

Plus en détail

Accompagnement de l Etat pour pérenniser le financement du transport urbain

Accompagnement de l Etat pour pérenniser le financement du transport urbain Royaume du Maroc مديرية الميزانية Atelier 3 : Quel (s) modèle (s) de financement pérenne (s) pour le développement des transports publics urbains Accompagnement de l Etat pour pérenniser le financement

Plus en détail

LE DESSALEMENT EN TUNISIE POUR L AMELIORATION DE LA QUALITE DE L EAU L POTABLE DESSERVIE

LE DESSALEMENT EN TUNISIE POUR L AMELIORATION DE LA QUALITE DE L EAU L POTABLE DESSERVIE POUR L AMELIORATION DE LA QUALITE DE L EAU L POTABLE DESSERVIE ADIRA Workshop, Marrakech 26 Avril 2008 Mohamed ZAARA RMSU MEDA Water Programme Pour quoi le dessalement en Tunisie? Volume des ressources

Plus en détail

Intervention de l AFD en Afrique subsaharienne

Intervention de l AFD en Afrique subsaharienne 22 novembre 2016 Intervention de l AFD en Afrique subsaharienne Jean-Pierre Marcelli, Directeur du département Afrique de l AFD 1. L AFD en Afrique Subsaharienne 2 1.1. L Afrique au sud du Sahara : le

Plus en détail

Djemili EL BATTI D.G.R.E. Journée d Information SEMIDE 16 décembre 2002

Djemili EL BATTI D.G.R.E. Journée d Information SEMIDE 16 décembre 2002 LA STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT DES RESSOURCES EN EAU Djemili EL BATTI D.G.R.E. Journée d Information SEMIDE 16 décembre 2002 L EAU EST LE FACTEUR INDISPENSABLE AU DEVELOPPEMENT DURABLE DE TOUS LES SECTEURS

Plus en détail

CONVENTION D AUDIT ENERGETIQUE SUR PLAN DANS LE SECTEUR RESIDENTIEL/TERTIAIRE

CONVENTION D AUDIT ENERGETIQUE SUR PLAN DANS LE SECTEUR RESIDENTIEL/TERTIAIRE Modèle de convention pour audit énergétique sur plan. NB : Chaque partie devra être développée et détaillée par le binôme auditeur. CONVENTION D AUDIT ENERGETIQUE SUR PLAN DANS LE SECTEUR RESIDENTIEL/TERTIAIRE

Plus en détail

Financement des infrastructures d eau potable a d assainissement

Financement des infrastructures d eau potable a d assainissement TABLE RONDE DE HAUT NIVEAU Financement des infrastructures d eau potable a d assainissement Gouvernements organisateurs (1) Ministere de l'energie et de l'eau, Mali (2) Gouvernement de la Tunisie 1. Introduction

Plus en détail

Etat des lieux du droit à l eau en Haïti: Quels accès à l eau et à l Assainissement?

Etat des lieux du droit à l eau en Haïti: Quels accès à l eau et à l Assainissement? Etat des lieux du droit à l eau en Haïti: Quels accès à l eau et à l Assainissement? Edwige PETIT Directrice de l Assainissement DINEPA HAITI HAITI Superficie : 27,200 km2 Population: 10,413,211 hab. en

Plus en détail

IDENTIFICATION ET ELIMINATION DES GOULETS D'ETRANGLEMENT POUR L'EXTENSION DE L'UTILISATION DES EAUX USEES DANS LE CADRE DE L'IRRIGATION OU AUTRES

IDENTIFICATION ET ELIMINATION DES GOULETS D'ETRANGLEMENT POUR L'EXTENSION DE L'UTILISATION DES EAUX USEES DANS LE CADRE DE L'IRRIGATION OU AUTRES IDENTIFICATION ET ELIMINATION DES GOULETS D'ETRANGLEMENT POUR L'EXTENSION DE L'UTILISATION DES EAUX USEES DANS LE CADRE DE L'IRRIGATION OU AUTRES USAGES - Maroc - Chiffres clés du secteur au Maroc Population

Plus en détail

NOTE EXPLICATIVE CONCERNANT LES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT DES EAUX USÉES PIÈCE N 5.2.5

NOTE EXPLICATIVE CONCERNANT LES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT DES EAUX USÉES PIÈCE N 5.2.5 COMMUNE DE SAINT-ROGATIEN PLAN LOCAL D'URBANISME Modification approuvée le 09 juillet 2015 ANNEXES SANITAIRES NOTE EXPLICATIVE CONCERNANT LES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT DES EAUX USÉES PIÈCE N 5.2.5 La commune

Plus en détail

La politique maritime intégrée en Tunisie

La politique maritime intégrée en Tunisie La politique maritime intégrée en Tunisie Ministère du Transport Direction générale de la marine marchande Youssef BEN ROMDHANE 16 avril 2013 1 Fondements d une politique maritime intégrée (PMI) en Tunisie

Plus en détail

Le Conseil général agit en faveur de l eau dans le département

Le Conseil général agit en faveur de l eau dans le département Troyes, le 6 octobre 2014, Le Conseil général agit en faveur de l eau dans le département Signature d un contrat de partenariat entre le Conseil général de l Aube et l agence de l eau Seine-Normandie,

Plus en détail

Direction Administrative et Financière APM BULLETIN COMMUNAUTAIRE FEVRIER 2015

Direction Administrative et Financière APM BULLETIN COMMUNAUTAIRE FEVRIER 2015 Direction Administrative et Financière APM BULLETIN COMMUNAUTAIRE FEVRIER 2015 1 SOMMAIRE I DECISIONS DU CONSEIL DE COMMUNAUTE DE FEVRIER 2015 : EAU ET ASSINISSEMENT Tarifs 2015 eau potable... p. 4 Tarifs

Plus en détail

Utilisation Actuelle et Future des Eaux Usées Traitées pour l irrigation du périmètre CEBELA- Borj Touil

Utilisation Actuelle et Future des Eaux Usées Traitées pour l irrigation du périmètre CEBELA- Borj Touil Utilisation Actuelle et Future des Eaux Usées Traitées pour l irrigation du périmètre CEBELA- Borj Touil 1 Localisation du périmètre Le périmètre de Cebela-Borj Touil est le plus grand périmètre irrigué

Plus en détail

GESTION DE LA DEMANDE EN EAU POTABLE DES USAGES DOMESTIQUE ET TOURISTIQUE

GESTION DE LA DEMANDE EN EAU POTABLE DES USAGES DOMESTIQUE ET TOURISTIQUE SOCIETE NATIONALE D EXPLOITATION ET DE DISTRIBUTION DES EAUX (SONEDE) GESTION DE LA DEMANDE EN EAU POTABLE DES USAGES DOMESTIQUE ET TOURISTIQUE Présentée par : Mohamed Ali Khouaja (Président Directeur

Plus en détail

LUXEMBOURG ,70

LUXEMBOURG ,70 Superficie : 2 586 km 2 Le contexte global Population :. 0,5 M (urbaine: 0,4 / rurale: 0,1) Régime: monarchie constitutionnelle Divisions administratives: 3 districts; Diekirch, Grevenmacher, Luxembourg

Plus en détail

Résultats du sondage d opinion sur la situation environnementale en Tunisie. Février 2017

Résultats du sondage d opinion sur la situation environnementale en Tunisie. Février 2017 Résultats du sondage d opinion sur la situation environnementale en Tunisie Février 2017 Fiche de présentation de l enquête Technique de recherche: technique quantitative Mode d administration des questionnaires:

Plus en détail

PROGRAMME GENERAL. Consultez la version finale du programme et les activités détaillées sur

PROGRAMME GENERAL. Consultez la version finale du programme et les activités détaillées sur PROGRAMME GENERAL Consultez la version finale du programme et les activités détaillées sur www.jid.tn Espace libertés Inauguration officielle JID / Débats 15 septembre - 9h00 à 17h00 Espace Arena Les Berges

Plus en détail

3- Mise en œuvre MODÉLISATION SPATIALE ET APPROCHE SYSTÉMIQUE POUR LA GESTION DE L IRRIGATION L E P L A N

3- Mise en œuvre MODÉLISATION SPATIALE ET APPROCHE SYSTÉMIQUE POUR LA GESTION DE L IRRIGATION L E P L A N DIRECTION DE L IRRIGATION ET DE L AMÉNAGEMENT DE L ESPACE AGRICOLE MODÉLISATION SPATIALE ET APPROCHE SYSTÉMIQUE POUR LA GESTION DE L IRRIGATION Marrakech, Morocco, 18-22 May 2011 L E P L A N 1- Montage

Plus en détail

Loi sur l investissement et rôle du Fond de Transition Energétique (FTE) en Tunisie

Loi sur l investissement et rôle du Fond de Transition Energétique (FTE) en Tunisie Loi sur l investissement et rôle du Fond de Transition Energétique (FTE) en Tunisie Abdessalem EL KHAZEN Directeur des Energies Renouvelables/ANME Berlin, le 13/07/2017 Loi sur l investissement Loi sur

Plus en détail

Exemple du service Hydraulique Assainissement de la Communauté d Agglomération de l Albigeois

Exemple du service Hydraulique Assainissement de la Communauté d Agglomération de l Albigeois Semaine de l eau Albi Fonlabour - Jeudi 7 février 2013 Exemple du service Hydraulique Assainissement de la Communauté d Agglomération de l Albigeois Présentation : Valérie VITHE Directrice Hydraulique

Plus en détail

Votre Revue de Presse Du 10 / 12 /2013

Votre Revue de Presse Du 10 / 12 /2013 Votre Revue de Presse Du 10 / 12 / By C o n c e t 2 0 1 3 N 65 technique.conect@hexabyte.tn // technique@conect.org.tn tel : +216 71231 402 // Fax : +216 71231059 Mardi 10 1 Mardi 10 2 Investissement Un

Plus en détail

La vulnérabilité des zones urbaines Littorales face à une élévation du niveau de la mer due aux changements climatiques

La vulnérabilité des zones urbaines Littorales face à une élévation du niveau de la mer due aux changements climatiques Littorales face à une élévation du niveau de la mer due aux changements climatiques 1 Définition il s agit de l exposition à un aléa qui est le changement climatique générant le risque d élévation du niveau

Plus en détail

Liste des projets soumis au financement extérieur

Liste des projets soumis au financement extérieur Ministère de l Investissement et de la Coopération Internationale **** 08/06 Mai 2012 Liste des projets soumis au financement extérieur Forum international sur le financement des projets de développement

Plus en détail

Par La Directrice Générale des stratégies Industrielles

Par La Directrice Générale des stratégies Industrielles République Tunisienne Ministère de l industrie,de l énergie et des PME Zones industrielles en Tunisie Orientations et défis Par La Directrice Générale des stratégies Industrielles Positionnement Géographique

Plus en détail

La réforme du transport urbain en Tunisie

La réforme du transport urbain en Tunisie La réforme r du transport urbain en Tunisie 1. Introduction : Pourquoi réformerr 2. Les principes Généraux G de la réformer 3. Stratégie adoptée e pour le futur 4. Concrétisation de la stratégie adoptée

Plus en détail

L innovation par les services

L innovation par les services L innovation par les services Evelyne MAGNAVAL Concevons / Innovons / Respectons 1 09/2014 CONFIDENTIEL Portée générale de l innovation par les services Concevons / Innovons / Respectons 2 09/2014 CONFIDENTIEL

Plus en détail

PROFIL ASSAINISSEMENT TUNISIE

PROFIL ASSAINISSEMENT TUNISIE PROFIL ASSAINISSEMENT TUNISIE Prise de décisions Programmes et projets Situation Renforcement des capacités, éducation, formation et sensibilisation Information Recherche et Technologies Financement Coopération

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Slaheddine MAAREF s.maaref@ttnet.tn

CURRICULUM VITAE. Slaheddine MAAREF s.maaref@ttnet.tn CURRICULUM VITAE MAAREF s.maaref@ttnet.tn 14/11/2005 1/10 CURRICULUM VITAE Nom : Prénom : MAAREF Date de Naissance : 11-09 - 1957 Nationalité : Etat Civil : Tunisienne Marié. Adresse Professionnel : Tunisie

Plus en détail

MINISTERE DE L'EDUCATION ET DE LA FORMATION

MINISTERE DE L'EDUCATION ET DE LA FORMATION Arrête : Article premier - Est ouvert au ministère des affaires de la femme, de la famille, de l enfance et des personnes âgées, le 26 octobre 2009 et jours suivants, un examen professionnel sur dossiers

Plus en détail

DIRECTION GENERALE DE

DIRECTION GENERALE DE PREMIER MINISTERE - REPUBLIQUE TUNISIENNE DIRECTION GENERALE DE LA PRIVATISATION (DGPV) Financement de l Union Européenne MISSION D'ETUDE ET D'ASSISTANCE AU PROJET DE REALISATION DES STATIONS D'EPURATION

Plus en détail

FINANCEMENT DES RESEAUX D ASSAINISSEMENT EN MILIEU URBAIN : CAS DU CONTRAT D AFFERMAGE DU DISTRICT D ABIDJAN

FINANCEMENT DES RESEAUX D ASSAINISSEMENT EN MILIEU URBAIN : CAS DU CONTRAT D AFFERMAGE DU DISTRICT D ABIDJAN REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ---- ----- ------- FINANCEMENT DES RESEAUX D ASSAINISSEMENT EN MILIEU URBAIN : CAS DU CONTRAT D AFFERMAGE DU DISTRICT D ABIDJAN PRESENTATION DU 04 AVRIL 2013 PLAN I- INTRODUCTION

Plus en détail

DES STATIONS D EPURATION

DES STATIONS D EPURATION REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Équipement et l Aménagement du territoire et du Développement Durable Office National de l Assainissement (ONAS) LA GESTION DES BOUES DES STATIONS D EPURATION Madame

Plus en détail

Les mécanismes d intervention de la BFPME

Les mécanismes d intervention de la BFPME Les mécanismes d intervention de la BFPME Dr Slim FERIANI Président Directeur Général Jeudi 09 mars 2017 Siège de l UTICA Tunis La BFPME Une institution dédiée au financement de la PME 2 La BFPME Une banque

Plus en détail

La troisième journée de l électronucléaire «l expérience française Novembre électronucléaire en Tunisie Etat d avancement d

La troisième journée de l électronucléaire «l expérience française Novembre électronucléaire en Tunisie Etat d avancement d DG/PCE La troisième journée de l électronucléaire «l expérience française 26-27 Novembre 2008 Introduction de l él électronucléaire en Tunisie Etat d avancement d de l él étude de faisabilité et programme

Plus en détail

PLAN D ACTION NATIONAL ENERGIE POUR LA REDUCTION REDUCTION DE LA DE LA PAUVRETE (PANERP) République du Cameroun Paix-Travail-Patrie

PLAN D ACTION NATIONAL ENERGIE POUR LA REDUCTION REDUCTION DE LA DE LA PAUVRETE (PANERP) République du Cameroun Paix-Travail-Patrie REDUCTION DE LA PRESENTATION GENERALE Yaoundé, 1 SOMMAIRE OBJECTIF GENERAL CONCEPT ET BIEN FONDE DU PANERP BENEFICIAIRES ET POPULATION CIBLE COMPOSANTES 2 OBJECTIF GENERAL ACCROITRE LE NIVEAU D ACCES AUX

Plus en détail

LEVIERS TECHNIQUES ET INSTITUTIONNELS POUR UNE GESTION EFFICACE DE L EXPLOITATION DES EAUX USEES ET PLUVIALES EN MILIEU URBAIN

LEVIERS TECHNIQUES ET INSTITUTIONNELS POUR UNE GESTION EFFICACE DE L EXPLOITATION DES EAUX USEES ET PLUVIALES EN MILIEU URBAIN LEVIERS TECHNIQUES ET INSTITUTIONNELS POUR UNE GESTION EFFICACE DE L EXPLOITATION DES EAUX USEES ET PLUVIALES EN MILIEU URBAIN Mardi 20 mai, Hôtel KING FAHD PALACE - Dakar Présenté par ONAS PLAN DE L EXPOSE

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE LA SANTE

REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE LA SANTE REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE LA SANTE DIRECTION DES ETUDES ET PROJETS / 2015 PROJETS D INVESTISSEMENTS DANS LE SECTEUR THERMAL N PROJETS COUT (M.DT) GOUVERNORAT PROMOTEUR EMPLOI ETAT ACTUEL 1 Aménagement

Plus en détail

UNE STATION D EPURATION PAR FILTRES PLANTES DE ROSEAUX EN TUNISIE

UNE STATION D EPURATION PAR FILTRES PLANTES DE ROSEAUX EN TUNISIE UNE STATION D EPURATION PAR FILTRES PLANTES DE ROSEAUX EN TUNISIE Dans le cadre de la coopération décentralisée entre la Région Limousin et le Gouvernorat de Nabeul, l Office International de l Eau et

Plus en détail

La réutilisation des eaux usées traitées comme ressources alternatives pour la préservation des eaux souterraines Cas de la Tunisie

La réutilisation des eaux usées traitées comme ressources alternatives pour la préservation des eaux souterraines Cas de la Tunisie La réutilisation des eaux usées traitées comme ressources alternatives pour la préservation des eaux souterraines Cas de la Tunisie Dr Raoudha LAHACHE GAFREJ Faculté des Sciences de Bizerte TUNISIE r.lahache@gnet.tn

Plus en détail

PROJET CULTURAS (PS2.2.04) Culture et tourisme actif et soutenable Valorisation touristique du patrimoine archéologique AVIS DE CONSULTATION N 62/2015

PROJET CULTURAS (PS2.2.04) Culture et tourisme actif et soutenable Valorisation touristique du patrimoine archéologique AVIS DE CONSULTATION N 62/2015 PROJET CULTURAS (PS2.2.04) Culture et tourisme actif et soutenable Valorisation touristique du patrimoine archéologique AVIS DE CONSULTATION N 62/2015 Art.1. Objet de l avis L Office National du Tourisme

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL le prix et la qualité des services publics de l eau potable. Siaep. du Val Saint Martin

RAPPORT ANNUEL le prix et la qualité des services publics de l eau potable. Siaep. du Val Saint Martin RAPPORT ANNUEL 2011 le prix et la qualité des services publics de l eau potable L organisation de la distribution de l eau potable Créé le 23 novembre 1939, le syndicat est responsable de la distribution

Plus en détail

COMMUNICATION FINANCIERE HANNIBAL LEASE

COMMUNICATION FINANCIERE HANNIBAL LEASE COMMUNICATION FINANCIERE HANNIBAL LEASE 9 Décembre 2015 Sommaire I. Faits Marquants 2014-2015 II. III. IV. Présentation du Groupe Hannibal Lease Etats Financiers Consolidés au 31-12-2014 du Groupe Hannibal

Plus en détail

L ANME présente le plan solaire tunisien au Green Ifriqiya

L ANME présente le plan solaire tunisien au Green Ifriqiya L ANME présente le plan solaire tunisien au Green Ifriqiya L ANME vient d organiser un atelier sur l énergie solaire en Tunisie. L atelier est tenu en marge du Forum International de L'Investissement et

Plus en détail

OPÉRATIONS EN COURS EN TUNISIE

OPÉRATIONS EN COURS EN TUNISIE Projet de Démonstration pour l Elimination des Substances de Raréfaction de l Ozone (projet 21936) 5,1 millions de $EU 14 juin 1994 14 juin 1994 31 décembre 2010 Agence Nationale de Gestion des Déchets

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D INSCRIPTION

FORMULAIRE DE DEMANDE D INSCRIPTION FORMULAIRE DE DEMANDE D INSCRIPTION PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES PME DANS LE DOMAINE DES MARCHES PUBLICS «ATELIER DE FORMATION : LA REGLEMENTATION DES MARCHES PUBLICS» NOM :... PRENOM :...

Plus en détail

Atelier «Des villes méditerranéennes durables dans un contexte de changement climatique :

Atelier «Des villes méditerranéennes durables dans un contexte de changement climatique : Atelier «Des villes méditerranéennes durables dans un contexte de changement climatique : Retours d expérience relatifs à la gestion de l eau et de l assainissement» 03 Novembre 2016 1. Présentation et

Plus en détail

RETREAUSPECTIVE Bilan financier 2015

RETREAUSPECTIVE Bilan financier 2015 RETREAUSPECTIVE 2015 Bilan financier 2015 Sommaire 1. Introduction 2. Analyse comparée des Comptes Administratifs 2014 et 2015 provisoire 3. Les financeurs du SIAAP 4. Présentation de l évolution (de la

Plus en détail

Composante : Développement organisationnel

Composante : Développement organisationnel TERMES DE REFERENCE DU PROJET DE MISE EN PLACE DES BUREAUX DE PROXIMITE AVEC LES CITOYENS (BPC) DANS NEUF MUNICIPALITES TUNISIENNES Composante : Développement organisationnel 1- CONTEXTE GENERAL A travers

Plus en détail

Le 12/10/2011 À Regency Hotel-Gammarth

Le 12/10/2011 À Regency Hotel-Gammarth Ministère de l Industrie & de la Technologie Intervention sur «L infrastructure technologique et interface de proximité» Hannachi Moujahed Direction Générale de l Infrastructure Industrielle et Technologique

Plus en détail

FIDAL Tunisie AEROSPACE MEETINGS TUNISIE 2010. Comment sécuriser vos investissements en Tunisie d un point de vue juridique et fiscal

FIDAL Tunisie AEROSPACE MEETINGS TUNISIE 2010. Comment sécuriser vos investissements en Tunisie d un point de vue juridique et fiscal AEROSPACE MEETINGS TUNISIE 2010 Comment sécuriser vos investissements en d un point de vue juridique et fiscal Tunis, Hôtel Ramada Plaza Tunis, le 6 juillet 2010 11h50 en bref 1200 avocats 295 millions

Plus en détail

AVANT- PROPOS AVANT- PROPOS

AVANT- PROPOS AVANT- PROPOS AVANT- PROPOS PROPOS Ce document constitue un recueil des données clés du secteur de l énergie visant à apporter un éclairage concis sur l évolution des différents indicateurs énergétiques relatifs à l

Plus en détail

E.S.G. CONSULT. Missions d audit et d assistance aux collectivites sur les plans technique, administratif, juridique et economique

E.S.G. CONSULT. Missions d audit et d assistance aux collectivites sur les plans technique, administratif, juridique et economique E.S.G. CONSULT Missions d audit et d assistance aux collectivites sur les plans technique, administratif, juridique et economique juin 2009 PRESENTATION GENERALE Depuis plus de 80 ans, le Cabinet MERLIN

Plus en détail

II. Seuils pour les Fournitures, Travaux et Services autres que Services d

II. Seuils pour les Fournitures, Travaux et Services autres que Services d Public Disclosure Authorized Public Disclosure Authorized Public Disclosure Authorized Public Disclosure Authorized I. Généralités 1. Information sur le Projet Nom du Projet: Pays: Tunisie Référence du

Plus en détail

L INDUSTRIE TEXTILE HABILLEMENT EN TUNISIE

L INDUSTRIE TEXTILE HABILLEMENT EN TUNISIE Groupement professionnel de la confection et de l'habillement (GPCH) L INDUSTRIE TEXTILE HABILLEMENT EN TUNISIE Mr: SAMIR BEN ABDALLAH Avril 2017 1 1- introduction. SOMMAIRE 2-Les indicateurs du secteur

Plus en détail

POLITIQUES DE SOUTIEN ET CADRES INSTITUTIONNELS

POLITIQUES DE SOUTIEN ET CADRES INSTITUTIONNELS REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL Synthèse Internationale du Projet Sécurité d utilisation des eaux usées en agriculture Téhéran, Iran,

Plus en détail

Royaume du Maroc Office National de l Electricité et de l Eau Potable

Royaume du Maroc Office National de l Electricité et de l Eau Potable Adaptation des Systèmes d Alimentation Eau Potable aux changements climatiques Mokhtar JAAIT mjaait@iea.ma Sommaire Contexte général Présentation de l ONEE Adaptation des SAEP aux changements climatiques

Plus en détail

INTRODUCTION (1) INTRODUCTION (3) INTRODUCTION (2)

INTRODUCTION (1) INTRODUCTION (3) INTRODUCTION (2) DIRECTION DE L EQUIPEMENT INTRODUCTION (1) Dans le cadre de la stratégie nationale en matière de développement durable et de promotion des énergies renouvelables, la STEG a engagé des études de faisabilité

Plus en détail

STATUTS. Article 2. Création de la Communauté de Communes

STATUTS. Article 2. Création de la Communauté de Communes STATUTS Article 1 Création de la Communauté de Communes En application de l article 69 et 71 de la loi n 92-125 du 6 Février 1992 relative à l Administration Territoriale de la République et des dispositions

Plus en détail

TEXTES REGLEMENTAIRES ET LEGISLATIFS REGISSANT L OCCUPATION TEMPORAIRE DU DOMAINE PUBLIC MARITIME GESTION, PROTECTION ET PRESERVATION DU DPM

TEXTES REGLEMENTAIRES ET LEGISLATIFS REGISSANT L OCCUPATION TEMPORAIRE DU DOMAINE PUBLIC MARITIME GESTION, PROTECTION ET PRESERVATION DU DPM TEXTES REGLEMENTAIRES ET LEGISLATIFS REGISSANT L OCCUPATION TEMPORAIRE DU DOMAINE PUBLIC MARITIME GESTION, PROTECTION ET PRESERVATION DU DPM Ces textes sont relatifs au Processus Occupation Temporaire

Plus en détail

PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE

PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE Projet PROSOL ELEC décembre 2009 1 PRESENTATION DU PROJET PROSOL ELEC Introduction Le marché de l énergie solaire photovoltaïque

Plus en détail

SITUATION ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES A LA STEG

SITUATION ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES A LA STEG SITUATION ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES A LA STEG Atelier de travail l Énergie éolienne avec un accent sur les fournisseurs, les services et les questions liées à l intégration

Plus en détail

Superficie : Km 2. PIB/hab 2007: 2529 USD. Divisions administratives: 4, ,70

Superficie : Km 2. PIB/hab 2007: 2529 USD. Divisions administratives: 4, ,70 Le contexte global Superficie : 162.155 Km 2 Population:10,2 M (64% urbaine: / 36% rurale:) en 2006 PIB/hab 2007: 2529 USD Divisions administratives: Régime: République présidentiel Le pouvoir législatif

Plus en détail

Quelles stratégie pour une meilleure gestion de l eau à Djibouti : Etat de lieux et perspectives. Présenté par ABDILLAHI Ahmed

Quelles stratégie pour une meilleure gestion de l eau à Djibouti : Etat de lieux et perspectives. Présenté par ABDILLAHI Ahmed Quelles stratégie pour une meilleure gestion de l eau à Djibouti : Etat de lieux et perspectives Présenté par ABDILLAHI Ahmed Professeur assistant en économie à l université de Djibouti Présentation I

Plus en détail