Trois productrices de coton de la coopérative de Sababougnounam, dans le village de Ouangolo en Côte d Ivoire. La Charte Olam du Bien-Etre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Trois productrices de coton de la coopérative de Sababougnounam, dans le village de Ouangolo en Côte d Ivoire. La Charte Olam du Bien-Etre"

Transcription

1 Trois productrices de coton de la coopérative de Sababougnounam, dans le village de Ouangolo en Côte d Ivoire La Charte Olam du Bien-Etre 2013

2 Nous engageons à conserver notre position de leadership dans l amélioration des conditions de vie des planteurs au sein de notre chaîne d approvisionnement Notre objectif est de permettre à nos communautés de planteurs de créer de la richesse Nous bâtissons des relations de longterme, fondées sur des principes d équité et de confiance Grâce à nos partenariats, nous cherchons à transmettre des compétences et des connaissances techniques Nous adhérons aux objectifs du Millénaire pour le Développement des Nations Unies Olam a mis en place 145 projets dans le cadre du développement durable d entreprise. Parmi ceux-ci, 20 ont pu obtenir le statut Charte Olam du Bien- Etre cette année, car ils ont respecté intégralement chacun des huit principes de la Charte.

3 Responsabilité Sociale d Entreprise & Développement Durable Olam a pour ambition de créer de la richesse, de contribuer à l amélioration du bien-être des communautés et de préserver l environnement de manière responsable et durable, afin de garantir la création de valeur à long-terme pour toutes nos parties prenantes. C est ce que nous appelons la Croissance Durable. Olam s appuie sur un vaste réseau de 3,5 millions d exploitants agricoles à travers le monde, composé principalement de petits producteurs travaillant des terres de 1 à 3 hectares. Lorsque nous sommes en contact direct avec ces planteurs dans le cadre de nos activités, nous mettons en œuvre les Principes de la Charte du Bien-Etre ; notre objectif est d inclure le plus grand nombre de personnes possible au sein de la Charte Olam du Bien- Etre (COBE). Un programme ne peut accéder au statut COBE que s il respecte chacun des 8 Principes. Ces relations avec les planteurs ne représentent qu un seul aspect du programme de Responsabilité Sociale & de Développement Durable d Olam, dont le champ d application couvre l ensemble de nos activités. La construction de chaînes d approvisionnement intégrées, de la graine à l étalage, nécessite de trouver un équilibre entre les facteurs environnementaux et sociaux. Ces efforts sont déployés à travers l ensemble de nos activités, de nos opérations en amont de la chaîne de valeur, à l approvisionnement, la transformation, l entreposage, la logistique et la livraison aux clients. Il s agit de la Norme de Développement Durable. Nous ne pourrons atteindre ces objectifs que dans le cadre de partenariats avec nos communautés agricoles, les différents gouvernements, nos clients, nos partenaires financiers, les ONG et de nombreux autres acteurs. En créant de la Valeur Partagée sur la base de ces partenariats, nous parvenons à obtenir des changements positifs, dans la durée.

4 Les Principes de la Charte Financement Nous offrons à nos groupements de planteurs des prêts à taux zéro, à court et à long-terme, destinés à financer la production de la récolte, les achats et les investissements Activités clés A court-terme : micro-finance et avances sur les ventes de récoltes (durée inférieure à un mois) A moyen / long-terme : achats d intrants agricoles ou investissements plus lourds (équipement, entreposage) permettant d optimiser le rendement et la qualité Optimisation des Rendements Nous investissons dans la formation et assistons les planteurs en leur fournissant des intrants agricoles Activités clés mise en place de Bonnes Pratiques Agricoles (BPA), de modules de formation structurés dispensés par nos centres ou par des organismes partenaires, création de plantations modèles et d écoles agricoles sur le terrain, apport de semis, de greffages gratuits, de produits fertilisants et phytosanitaires La production durable du coton en Zambie : planteurs ont reçu des préfinancements s élevant à 1,9 M $US, destinés à l achat de produits phytosanitaires, de pulvérisateurs, de charrues à traction animale et de moyens de transport Planteurs de Côte d Ivoire, Olam et Blommer (CIFOB) : les intrants et programmes de formation ont permis d augmenter les rendements de 34% (de 484 kg/ha à 650 kg/ha) Qualité Nous encourageons nos exploitants à produire de la qualité, pour obtenir de meilleurs prix et des primes pour leurs produits Activités clés politique tarifaire sensible à la qualité, promotion de critères définis, primes payées en fonction de la qualité moyenne des produits Traçabilité Nous nous assurons que les produits peuvent être tracés à la source et certifiés le cas échéant Activités clés en nous approvisionnant au plus près des exploitations, nous sommes en mesure d assurer la traçabilité tout au long de la chaîne de responsabilité et de l optimiser grâce aux avancées technologiques et à la tenue de registres individuels par planteur. Un processus intégralement soumis à un audit indépendant Le Plan Cacao (Nestlé), Côte d Ivoire : 2,85 M $US versés à planteurs de cacao pour récompenser la qualité «premium» Garzon Dorado Group Coffee Initiative, Colombie : tout le café produit dans le cadre de cette initiative bénéficie d une traçabilité complète jusqu au planteur, grâce à trois programmes de certification (Rainforest Alliance, 4C et C.A.F.E.)

5 Conditions de Travail Nous éduquons les planteurs sur les problématiques de travail des enfants, de sécurité, d égalité des sexes et de gestion financière Activités clés campagnes au sein des communautés et formations dispensées aux groupements de planteurs, destinées à les faire adhérer à la politique «Zéro travail d enfants», initiatives visant à faciliter l accès à l école primaire, formations sur l utilisation des équipements de sécurité, sensibilisation aux problématiques d égalité des sexes, et renforcement des compétences en gestion d entreprises et de finances personnelles Olam Zimbabwe Coton Initiative : investissement de $US pour former planteurs sur la manipulation de produits chimiques, l égalité des sexes et notre politique contre le travail des enfants Accès au Marché Nous proposons des tarifs équitables et compétitifs Activités clés communication régulière sur les prix qui fluctuent en ligne avec les marchés mondiaux, présence locale continue sur toute la durée de la récolte, paiements directs (notamment via téléphone portable), cumul des produits d une plantation, services de transport et liquidité permanente offerte sur les produits Amélioration des Conditions de Vie des Planteurs de Noix de Cajou au Ghana : augmentation du nombre de producteurs de à , et paiements aux planteurs de près de 22,5 M $US Investissement Social Nous soutenons activement les projets d amélioration des conditions de santé, d éducation et d infrastructure dans les régions rurales Activités clés investissements dans des projets communautaires permettant de contribuer au développement social, notamment la construction d écoles primaires et de centres de soin, la mise en place de programmes de sensibilisation au virus du VIH/SIDA et l amélioration des systèmes d eau et d assainissement Promouvoir le Café Arabica issu du Développement Durable dans le Nord-Ouest du Cameroun : a permis la réhabilitation de 11 écoles et l achat de fournitures pour élèves ; mise en place d un programme de sensibilisation au VIH/SIDA à long-terme dans 10 villages et 10 associations pour la jeunesse Impact Environnemental Nous œuvrons à réduire notre empreinte environnementale tout au long de la chaîne d approvisionnement Activités clés collaboration avec les planteurs pour intensifier la production sur les exploitations existantes et réduire la déforestation future, gestion des ressources en eau et développement de pratiques agricoles durables Promouvoir la Production de Noix de Cajou issues du Développement Durable grâce à la Certification, Côte d Ivoire : certification obtenue par 183 planteurs, pour une surface de hectares et un volume de tonnes de noix de cajou brutes bio

6 La Charte : Points Saillants de 2013 Historiquement, Olam prend ses racines dans la collaboration avec les communautés de petits exploitants agricoles. La Charte Olam du Bien-Etre (COBE) a structuré et formalisé nos activités grâce à l expérience que nous avons acquise dans les pays émergents. Nous avons lancé la COBE en 2010 dans l objectif d améliorer la viabilité économique des nombreux producteurs vivant proche des seuils de pauvreté. Au cours des trois dernières années, le nombre de projets sous l égide de la Charte a progressé de 6 à 20. Par ailleurs, le nombre de planteurs concernés par la COBE a augmenté de 388%, passant de à La Charte monte en puissance au fur et à mesure que nous alignons nos programmes avec les huit Principes de la COBE. Cette année, notre réseau de planteurs COBE a fourni tonnes de produits au marché, grâce aux chaînes de valeur durables mises en place sur nos plantations, couvrant un périmètre de plus de hectares. La détention de téléphones portables et le nombre de femmes en tête des exploitations sont les principaux faits marquants pour la Charte cette année. L accès aux téléphones portables répond aux besoins des producteurs, qui doivent s informer des prix et des nouvelles sur les récoltes, et recevoir leurs paiements. La volonté d Olam de permettre aux femmes de développer leurs activités alors qu elles rencontraient souvent des difficultés d accès aux terres a démontré leur capacité à mettre en œuvre de nouvelles pratiques, après avoir bénéficié des programmes de formation. Par ailleurs, leurs revenus sont plus souvent employés au profit des familles. Les efforts que nous menons pour améliorer les conditions de vie de nos planteurs et de leurs communautés ont été récompensés en 2012, lorsque Olam a reçu le Prix du «Leadership de l Investissement en Développement Durable en Afrique». Initiatives COBE 20 Planteurs Hectares par planteur Surface totale en hectares Groupements de planteurs Exploitations gérées par des femmes Exploitations cartographiées par GPS Exploitations cartographiées par GPS, en hectares 10,6% 1,65 Planteurs équipés d un téléphone portable 73% Données correctes jusqu à Mars ,2% Semences MT Insecticides et herbicides Jours de formation Plants L Sacs d engrais Investissement dans le développement durable, les employés et leurs coûts 7,7 M $US

7 Données financières pour 2013 Financement à court-terme Micro-finance et avances sur récoltes Financement à long-terme Investissements agricoles et actifs Accès au Marché Revenus des exploitants Qualité Primes de qualité versées Formations Investissements Intrants agricoles Valeur des produits fournis Investissement Social Projets de développement communautaire 117,1 M $US 1,5 M $US 267,2 M $US 13,9 M $US 3,8 M $US 19,1 M $US 1,6 M $US Projets de développement communautaire Education Ecoles primaires Construction de 2 écoles Fournitures scolaires Concernant élèves Rénovations d écoles 14 Bourses scolaires 15 Soutien financier à l éducation bénéficiaires (200 femmes) Santé Centres de soins Laboratoire médical Unité de maternité Construction de 3 centres Construction d 1 laboratoire Construction d 1 maternité bénéficiaires Sensibilisation VIH/SIDA & programmes à long-terme Fourniture de soins bénéficiaires médicaux de base Vaccins Infrastructure Entrepôts post-récolte 7 Pépinières 94 Séchoirs solaires 252 Centres régionaux dédiés 6 aux planteurs Forages de puits 4

8 Initiatives par Produits Faits marquants Des prêts de 88,7 M $US distribué aux producteurs à taux zéro, destinés à financer les intrants et assurer la liquidité pour l achat des récoltes 1,3 million de plants distribués à producteurs 10,8 M $US de primes versées aux planteurs (prix supérieurs au marché pour les produits de qualité) 100,1 M $US versés aux producteurs de cacao certifié Plus de planteurs formés aux bonnes pratiques agricoles Fourniture d intrants d une valeur de 18,6 M $US (fertilisants, semences, produits phytosanitaires) 896 plantations modèles 46,3 M $US déployés pour l achat des récoltes Programmes sanitaires et de sensibilisation au VIH/SIDA et distribution de fournitures, pour bénéficiaires au sein de communautés rurales planteurs certifiés BCI (Better Cotton Initiative) 29,98 M $US déployés pour l achat des récoltes (en hausse par rapport à 9 M $US l année dernière) Investissement à hauteur de $US dans des projets destinés à l éducation, la santé et les infrastructures sociales, touchant personnes 1,8 M $US de primes versées aux planteurs (prix supérieurs au marché pour les produits de qualité) Approvisionnement total de tonnes de noix de cajou brutes offrant une traçabilité totale 38% des producteurs de café dans ce réseau sont des femmes femmes ont reçu une formation sur les meilleures pratiques agricoles (28,6% de tous les producteurs de café formés) tonnes de grains de café certifiés (en hausse par rapport à 364 tonnes l année dernière) plants de café distribués à producteurs 178 $US prêtés en moyenne à chaque producteur à taux zéro pour financer ses coûts de production $US investis dans 8 villages (Sustainable Villages Fund) destinés à financer des projets sociaux et économiques

9 Dans le cadre de nos projets COBE, nous travaillons aux côtés de partenaires commerciaux : Blommer Chocolate, COSTCO et Nestlé, et de donateurs : Fondation Bill & Melinda Gates, BMZ et Fondation Douwe Egberts Eléments clés Nom du projet Producteurs Dont femmes Producteurs en possession d un téléphone portable Hectares Jours de formation % 92% Côte d Ivoire Farmers Olam and Blommer (CIFOB) Le Plan Cacao (Nestlé), Côte d Ivoire Sassandra (COSTCO), Côte d Ivoire Programme de Rainforest Alliance Cocoa Certification, Nigeria Sulawesi Alliance of Farmers, Olam and Blommer Chocolate (SAFOB), Indonésie Sumatra Alliance of Farmers and Olam (SUMAFO), Indonésie Producteurs Dont femmes Producteurs en possession d un téléphone portable Hectares Jours de formation % 68% Amélioration des revenus, de la sécurité et des conditions de vie des producteurs de coton en Côte d Ivoire (SECO) Modernisation de la Culture du Coton dans le Nord-Ouest du Ghana Expansion, Production et Gestion des Concessions au Mozambique Olam Zimbabwe Coton Initiative Production de Coton issu du Développement Durable en Zambie Producteurs Dont femmes Producteurs en possession d un téléphone portable Hectares Jours de formation % 55% Programme de Production de Noix de Cajou issues du Développement Durable, Côte d Ivoire Production de Noix de Cajou issues du Développement Durable grâce à la Certification Bio, Côte d Ivoire Amélioration des Revenus des Communautés grâce à l Approvisionnement Direct & la Transformation en Sous-Traitance dans les Etats de Kwara & Oyo, Nigeria Olam Mozambique Sustainable Cashew Initiative Programme d Amélioration des Conditions de Vie des Planteurs de Cajou, Ghana Producteurs Dont femmes Producteurs en possession d un téléphone portable Hectares Jours de formation % 82% Programme de Promotion de Production de Café Arabica issu du Développement Durable dans le Nord-Ouest du Cameroun Programme Garzon Dorado Group Coffee Initiative, Colombie Chaîne d Approvisionnement Basrizal, Indonésie Producteurs Dont femmes Producteurs en possession d un téléphone portable Hectares Jours de formation % 62% Programme Olam Sustainable Villages, Nigeria

10 Coup de Projecteur Programme de Certification du Cacao par Rainforest Alliance, Nigeria Si la filière cacao du Nigeria présente un profil similaire à celui des pays voisins d Afrique occidentale (stock vieillissant, déforestation et biodiversité en péril ), les complexités liées à l environnement opérationnel ont rendu nécessaire la création de groupements de producteurs. Avec le soutien d Olam, les petits exploitants ont désormais accès à des formations en Bonnes Pratiques Agricoles et en Gouvernance collective, à des plants d arbres d ombrage et de cacaoyers, et à la cartographie «de pointe» des exploitations par GPS. Grâce à cette initiative, nous avons pour objectif d améliorer les niveaux de vie de nos planteurs de cacao au Nigeria, en intensifiant les rendements et en produisant du cacao issu du développement durable. Activités clés Mise en place de systèmes internes permettant la traçabilité de bout-en-bout de tonnes de cacao Cartographie GPS pour près de exploitations Certification Rainforest Alliance de planteurs, pour une surface de hectares Création de pépinières d arbres d ombrage issus d espèces indigènes, et distribution de plants, en partenariat avec le Ministère des Ressources Naturelles Près de planteurs ont bénéficié d un accès privilégié à des plants de qualité supérieure, grâce à la distribution de cabosses de cacao hybrides supérieures (générant plants) Formations en Bonnes Pratiques Agricoles dispensées à plus de exploitantes, permettant d augmenter la productivité et la qualité Campagne de sensibilisation au VIH/SIDA à long-terme, destinée aux jeunes et organisée en partenariat avec des pairs-éducateurs formés et issus des communautés de planteurs de cacaoyers Jennifer Abuah Responsable RSE & DD, Nigeria «Olam a commencé à s engager pour le développement durable de la filière cacao au Nigeria dès 2003, avec la création de 400 plantations modèles. Le Programme de Certification est dans sa 3ème année et nous comptons plus de planteurs inscrits. Nous observons une évolution radicale dans les attitudes des producteurs, qui se sont appropriés le défi et affichent une réelle volonté à faire croître leurs rendements. En fait, ce sont maintenant eux qui se rapprochent de nous et demandent de nouvelles formations pour développer leurs exploitations». Données chiffrées Planteurs Hectares Préfinancement, court-terme Formations $US $US

11 Témoignages Elder Adeniyi Akanbi, 49 ans Nigeria Aîné au sein de la communauté et producteur de noix de cajou depuis 22 ans, avec quatre enfants. «Grâce à l orientation que m a donnée Olam, je comprends bien mieux mes cultures. Ces meilleures pratiques agricoles m ont permis d augmenter mes revenus». Barro Drissa, 58 ans Côte d Ivoire Cultive le cacao depuis 28 ans, et est issu d une famille qui produit du cacao depuis plusieurs générations. Il a quatre enfants, dont un fils de 22 ans qui travaille aujourd hui à ses côtés. «Le Programme de Développement Durable a clairement changé ma vie : l IMP (Integrated Pest Management, système de lutte antiparasitaire) m a permis de réduire mon recours aux produits agrochimiques, et mon exploitation a bien meilleure allure». Absolom Mhungu, 46 ans Zimbabwe Cultive le coton et détient également six hectares de maïs. Ses quatre enfants sont scolarisés dans le cadre de son activité agricole. «Grâce à Olam, mon rendement et mes revenus ont progressé. Sur les trois dernières années, j ai pu me construire une maison de 5 pièces, j ai installé l électricité, acheté un tracteur, un moulin à grains et un camion». Ndiyun Daria Bubanfila, 42 ans Nigeria Mère de quatre enfants, Madame Bubanfila est productrice de café ; elle cultive également le maïs, le plantain et les haricots. «Un an après avoir intégré le projet, j ai débuté ma propre exploitation de café avec les plants reçus de la pépinière. J ai hâte de pouvoir gagner mes propres revenus grâce à ma plantation de café».

12 A propos d Olam Présente dans 65 pays, Olam International est un acteur de premier plan dans le secteur agricole. Nous sommes présents sur toute la chaîne de valeur, de la culture et l approvisionnement, au négoce et à la transformation des produits. Nos activités couvrent 16 plateformes, comprenant différents produits et ingrédients alimentaires, mais également des matières premières industrielles. Notre équipe internationale, forte de plus de collaborateurs, a su positionner Olam en tant que leader dans de nombreux domaines notamment le cacao, le café, la noix de cajou, le sésame, le riz et le coton. Nous travaillons avec plus de clients à travers le monde. Olam International, dont le siège est à Singapour, est cotée depuis 2005 sur le SGX-ST. La société a débuté ses activités avec le négoce de noix de cajou au Nigeria en Aujourd hui, Olam gère des volumes de plus de 10 millions de tonnes et a généré des résultats supérieurs à 17 Md S$ pour cette année fiscale. Pour recevoir d autres nouvelles COBE, merci de contacter Olam International Limited 9 Temasek Boulevard Suntec Tower Two Singapore Olam Corporate Responsibility & Sustainability New Zealand House 80 Haymarket London SW1Y 4TQ C021017

NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis

NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis TITRE NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis Selon le règlement NOP de l USDA 205.406(a), un opérateur certifié doit transmettre chaque année à son

Plus en détail

Accès au financement pour la mise en valeur de cultures de diversification dans les régions de caféiculture CFC/ICO/30 (AEP : FGCCC/OCIBU)

Accès au financement pour la mise en valeur de cultures de diversification dans les régions de caféiculture CFC/ICO/30 (AEP : FGCCC/OCIBU) PJ 39/12 Add. 1 (F) 21 septembre 2012 Original: anglais F Comité des projets Conseil international du Café 24 28 septembre 2012 Londres, Royaume Uni Résumé du rapport de situation soumis par les Agences

Plus en détail

Certification du cacao, stratégie à hauts risques

Certification du cacao, stratégie à hauts risques Certification du cacao, stratégie à hauts risques François Ruf CIRAD, UMR Innovation francois.ruf@cirad.fr Youssoupha N Dao Supagro, étudiant Master II ndaougb@hotmail.com Sylvaine Lemeilleur CIRAD, UMR

Plus en détail

DUXTON ASSET MANAGEMENT

DUXTON ASSET MANAGEMENT DUXTON ASSET MANAGEMENT Afrique : Un élément clef dans un (ou environnement) agricole global et diversifié Point de vue des investisseurs sur les potentialités de l agriculture africaine et problèmes à

Plus en détail

QUATRIEME SESSION PLENIERE DE LA PLATEFORME DE PARTENARIAT PUBLIC-PARTENARIAT RAPPORT DE SYNTHESE DE LA SESSION PLENIERE

QUATRIEME SESSION PLENIERE DE LA PLATEFORME DE PARTENARIAT PUBLIC-PARTENARIAT RAPPORT DE SYNTHESE DE LA SESSION PLENIERE QUATRIEME SESSION PLENIERE DE LA PLATEFORME DE PARTENARIAT PUBLIC-PARTENARIAT 30 mars - 1 er avril 2015 ESPACE LATRILLE EVENTS, ABIDJAN RAPPORT DE SYNTHESE DE LA SESSION PLENIERE La 4 ème session plénière

Plus en détail

Title Dialogue HerePublic-Privé pour des Secteurs Spécifiques: L Industrie Agroalimentaire

Title Dialogue HerePublic-Privé pour des Secteurs Spécifiques: L Industrie Agroalimentaire Investment Climate l World Bank Group Title Dialogue HerePublic-Privé pour des Secteurs Spécifiques: L Industrie Agroalimentaire Nuts & Bolts Technical Guidance for Reform Implementation World Bank Group

Plus en détail

PRODUITS MORTELS LES PESTICIDES DANS LE COTON

PRODUITS MORTELS LES PESTICIDES DANS LE COTON Pe s t i c i d e A c t i o n N e t w o r k U K PRODUITS MORTELS LES PESTICIDES DANS LE COTON Résumé exécutif et Recommendations 5 St Peter s St London N1 8JD Royaume Uni t: +44 (0)20 7359 0440 f: +44 (0)20

Plus en détail

Annexe A : Tableau des exigences

Annexe A : Tableau des exigences E1 E1.1 E1.2 E1.3 E1.4 E1.5 E1.6 Exigences générales production Les végétaux destinés à la consommation humaine doivent être cultivés au Québec. Les végétaux destinés à la consommation humaine doivent

Plus en détail

Exemples de projets financés par l Union européenne et les Etats membres dans le cadre du Partenariat UE-Afrique sur le coton

Exemples de projets financés par l Union européenne et les Etats membres dans le cadre du Partenariat UE-Afrique sur le coton Exemples de projets financés par l Union européenne et les Etats membres dans le cadre du Partenariat UE-Afrique sur le coton Michaela Dodini, Délégation UE Plan de la Présentation I. Brefs rappels sur

Plus en détail

GROUPE CASINO. L INTEGRATION DU DEVELOPPEMENT DURABLE DANS LE CHOIX DES PRODUITS. Claudine QUENTEL et Philippe IMBERT.02.07.

GROUPE CASINO. L INTEGRATION DU DEVELOPPEMENT DURABLE DANS LE CHOIX DES PRODUITS. Claudine QUENTEL et Philippe IMBERT.02.07. GROUPE CASINO. L INTEGRATION DU DEVELOPPEMENT DURABLE DANS LE CHOIX DES PRODUITS Claudine QUENTEL et Philippe IMBERT.02.07.2007/Uniagro Sommaire ORGANISATION DU GROUPE CASINO LES PRODUITS «TERRE ET SAVEUR»

Plus en détail

G. II. 1 La mondialisation en fonctionnement (10h)

G. II. 1 La mondialisation en fonctionnement (10h) Thème GII : Les dynamiques de la mondialisation (20 h) G. II. 1 La mondialisation en fonctionnement (10h) Ce thème est divisé en 3 sous-parties : - un produit mondialisé (étude de cas). GII.1.1 - Processus,

Plus en détail

D où viennent nos semences. Visite virtuelle d un site de production de semences de maïs Monsanto

D où viennent nos semences. Visite virtuelle d un site de production de semences de maïs Monsanto D où viennent nos semences Visite virtuelle d un site de production de semences de maïs Monsanto Monsanto a pour objectif de permettre aux agriculteurs de petites et grandes exploitations de produire davantage

Plus en détail

diffusion externe les services d'orange pour l agriculture en Afrique

diffusion externe les services d'orange pour l agriculture en Afrique les services d'orange pour l agriculture en Afrique ce catalogue a pour objectif d éclairer sur les méthodes développées par Orange pour améliorer la productivité dans le monde rural 2 sommaire 1 2 3 l'apport

Plus en détail

Une planète. Six engagements.

Une planète. Six engagements. Une planète. Six engagements. Nous ne pouvons plus continuer ainsi L humanité est confrontée à son plus grand défi Chaque jour, notre planète se réveille avec 200 000 nouvelles bouches à nourrir. 1 Chaque

Plus en détail

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV 1 CONTEXTE EN ALGERIE Recrudescence des TIA HACCP obligatoire depuis 2010 Mise à niveau

Plus en détail

PJ 28/12. 7 février 2012 Original : anglais. Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni

PJ 28/12. 7 février 2012 Original : anglais. Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni PJ 28/12 7 février 2012 Original : anglais F Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni Encourager l intensification de la production caféière et vivrière au moyen

Plus en détail

Gagner à travers la chaîne logistique

Gagner à travers la chaîne logistique Gagner à travers la chaîne logistique Questions stratégiques dans la gestion de l approvisionnement et des chaînes logistiques agroalimentaires Ross Colbert, Stratégie mondiale- Boissons Services consultatifs

Plus en détail

Standard du Commerce Equitable Fairtrade. les organisations de petits producteurs

Standard du Commerce Equitable Fairtrade. les organisations de petits producteurs Standard du Commerce Equitable Fairtrade pour le cacao pour les organisations de petits producteurs Valable également pour la production contractuelle en Océanie Version actuelle: 01.05.2011_v1.2 Prochaine

Plus en détail

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale,

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale, Objectifs Association des convivialité, réunir les habitants autour du jardinage action sociale, création de jardins familiaux action environnementale, promouvoir un jardinage respectueux de l environnement

Plus en détail

ACTED. Bien que les guerres soient officiellement terminées, il persiste des conflits localisés à l Est du territoire.

ACTED. Bien que les guerres soient officiellement terminées, il persiste des conflits localisés à l Est du territoire. Chargé de Logistique RDC Closing date: 04 Sep 2015 I. ACTED ACTED ACTED est une association de solidarité internationale française qui a pour vocation de soutenir les populations vulnérables de par le

Plus en détail

Participez et gagnez!

Participez et gagnez! Participez et gagnez! Prenez un petit-déjeuner composé de produits issus du commerce équitable et participez ainsi à la plus grande action du monde en faveur du commerce équitable! Il y a de super prix

Plus en détail

LA RéPOnSe COLLeCTive. Adhérez à Tulipe! La plaquette d information pour tout savoir sur notre politique de partenariat

LA RéPOnSe COLLeCTive. Adhérez à Tulipe! La plaquette d information pour tout savoir sur notre politique de partenariat LA RéPOnSe COLLeCTive des entreprises de SAnTé Aux POPuLATiOnS en SiTuATiOn de détresse Adhérez à Tulipe! La plaquette d information pour tout savoir sur notre politique de partenariat Qui sommes nous?

Plus en détail

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE PROGRAMME NATIONAL D INVESTISSEMENT AGRICOLE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET

Plus en détail

RESOLUTION OIV-VITI 469-2012 GUIDE D APPLICATION DU SYSTÈME HACCP (HAZARD ANALYSIS AND CRITICAL CONTROL POINTS) A LA VITICULTURE DE L OIV

RESOLUTION OIV-VITI 469-2012 GUIDE D APPLICATION DU SYSTÈME HACCP (HAZARD ANALYSIS AND CRITICAL CONTROL POINTS) A LA VITICULTURE DE L OIV RESOLUTION OIV-VITI 469-2012 GUIDE D APPLICATION DU SYSTÈME HACCP (HAZARD ANALYSIS AND CRITICAL CONTROL POINTS) A LA VITICULTURE DE L OIV L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE, Suivant la proposition de la Commission I

Plus en détail

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas»

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» Énergie «L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» La première fonction de l agriculture est la valorisation de l énergie solaire en énergie alimentaire par la photosynthèse.

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Directeur de la Division de la statistique de la FAO

AVANT-PROPOS. Directeur de la Division de la statistique de la FAO AVANT-PROPOS L Annuaire statistique de la FAO fournit une sélection d indicateurs par pays sur l alimentation et l agriculture. Les données proviennent de FAOSTAT, la base de données statistique de l Organisation

Plus en détail

ECONOMIE CACAOYERE DURABLE : UNE APPROCHE GLOBALE ET PARTICIPATIVE

ECONOMIE CACAOYERE DURABLE : UNE APPROCHE GLOBALE ET PARTICIPATIVE Page 1 ECONOMIE CACAOYERE DURABLE : UNE APPROCHE GLOBALE ET PARTICIPATIVE I. INTRODUCTION 1. L Accord international de 2001 sur le cacao consacre un chapitre spécifique à la question de la durabilité dans

Plus en détail

CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE

CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE Exploiter le Potentiel de la Science, de la Technologie et de l Innovation dans les chaînes Agro-alimentaires en Afrique : Créer emplois et richesse

Plus en détail

Atelier Payer pour l environnement? Le mécanisme REDD+ et les PSE permettront-ils de s attaquer aux causes sous-jacentes de la déforestation?

Atelier Payer pour l environnement? Le mécanisme REDD+ et les PSE permettront-ils de s attaquer aux causes sous-jacentes de la déforestation? Efficacité de REDD+ et le rôle des PSE Atelier Payer pour l environnement? Le mécanisme REDD+ et les PSE permettront-ils de s attaquer aux causes sous-jacentes de la déforestation? Thomas Sembres, Facilité

Plus en détail

LE PROGRAMME D AUTO ASSISTANCE DE L AMBASSADE DOSSIER DE DEMANDE

LE PROGRAMME D AUTO ASSISTANCE DE L AMBASSADE DOSSIER DE DEMANDE AMBASSADE DES ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE LE PROGRAMME D AUTO ASSISTANCE DE L AMBASSADE DOSSIER DE DEMANDE UN INSTRUMENT POUR APPUYER LES INITIATIVES LOCALES PAR LES COMMUNAUTES POUR

Plus en détail

Partenariats pour le renforcement de la Responsabilité Sociale et Environnementale des entreprises

Partenariats pour le renforcement de la Responsabilité Sociale et Environnementale des entreprises Le groupe AFD et la RSE dans le secteur bancaire Partenariats pour le renforcement de la Responsabilité Sociale et Environnementale des entreprises La RSE, qu est-ce que c est? La Commission Européenne

Plus en détail

TABLE RONDE SUR L HUILE DE PALME DURABLE

TABLE RONDE SUR L HUILE DE PALME DURABLE TABLE RONDE SUR L HUILE DE PALME DURABLE Qu est-ce que la RSPO? La RSPO est une association à but non lucratif qui rassemble des parties prenantes issues de sept secteurs de l industrie de l huile de palme

Plus en détail

Un expérience pluridisciplinaire de l intensification écologique en Agriculture Familiale

Un expérience pluridisciplinaire de l intensification écologique en Agriculture Familiale Le développement du semis-direct sous couverture végétale pour les agriculteurs des exploitations familiales des biomes Cerrados (2005-2009) et Amazonia (2008-2013) Un expérience pluridisciplinaire de

Plus en détail

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE Ensemble, agissons pour des achats responsables CONVICTIONS De l intention à l action systématique André SÉPANIAK Directeur des achats Le

Plus en détail

ETUDE MONOGRAPHIQUE SUR LA FILIERE CACAO DANS L UEMOA

ETUDE MONOGRAPHIQUE SUR LA FILIERE CACAO DANS L UEMOA ETUDE MONOGRAPHIQUE SUR LA FILIERE CACAO DANS L UEMOA Juin 2014 Direction Générale de l Economie et de la Monnaie Direction des Etudes et de la Recherche ETUDE MONOGRAPHIQUE SUR LA FILIERE CACAO DANS

Plus en détail

Impacts socioéconomiques des investissements chinois en Afrique : études de cas au Cameroun et au Gabon

Impacts socioéconomiques des investissements chinois en Afrique : études de cas au Cameroun et au Gabon Réunion de concertation du PFBC sur le dialogue avec la Chine Douala, 28 janvier 2013 Impacts socioéconomiques des investissements chinois en Afrique : études de cas au Cameroun et au Gabon Samuel Assembe

Plus en détail

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE RESEAU DES CAISSES POPULAIRES DU BURKINA ********************************* Fédération des Caisses Populaires du Burkina (F.C.P.B.) Tél.: 50.30.48.41, Fax : 50.30.49.10 ; E-mail : fcpb@fasonet.bf ; Adresse

Plus en détail

Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux?

Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux? Avec la participation i de l Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux? Philippe EVEILLARD UNIFA Union des Industries de la Fertilisation Le développement durable et l agriculture :

Plus en détail

WP Board No. 934/03. 7 mai 2003 Original : anglais. Comité exécutif 21 23 mai 2003 Londres, Angleterre

WP Board No. 934/03. 7 mai 2003 Original : anglais. Comité exécutif 21 23 mai 2003 Londres, Angleterre WP Board No. 934/03 International Coffee Organization Organización Internacional del Café Organização Internacional do Café Organisation Internationale du Café 7 mai 2003 Original : anglais Comité exécutif

Plus en détail

CHAÎNE DE TRACABILITÉ GLOSSAIRE DES TERMES ET DÉFINITIONS

CHAÎNE DE TRACABILITÉ GLOSSAIRE DES TERMES ET DÉFINITIONS CHAÎNE DE TRACABILITÉ GLOSSAIRE DES TERMES ET DÉFINITIONS Mars 2014 Sustainable Agriculture Network (SAN) and Rainforest Alliance, 2012-2014. Ce document est disponible sur les sites suivants: www.sanstandards.org

Plus en détail

L Assurance agricole au Sénégal

L Assurance agricole au Sénégal COLLOQUE FARM - Pluriagri : Assurer la production agricole Comment faire des systèmes assurantiels des outils de développement? 1 Paris, le 18 décembre 2012 Thème L Assurance agricole au Sénégal Un système

Plus en détail

IMPACT DE LA MICRO FINANCE EN MILIEU RURAL EXPERIENCE DE LA CAISSE D EPARGNE ET DE CREDIT

IMPACT DE LA MICRO FINANCE EN MILIEU RURAL EXPERIENCE DE LA CAISSE D EPARGNE ET DE CREDIT IMPACT DE LA MICRO FINANCE EN MILIEU RURAL EXPERIENCE DE LA CAISSE D EPARGNE ET DE CREDIT D ODIENNE (CECO) PRESENTATION DE MONSIEUR TOURE GAOUSSOU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA CAISSE D EPARGNE

Plus en détail

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Rio de Janeiro (Brésil), 21 octobre 2011 1. À l invitation de l Organisation mondiale de la Santé, nous, Chefs de Gouvernement, Ministres

Plus en détail

Healthcare * sdv.com. Logistique. Imagination. *Santé

Healthcare * sdv.com. Logistique. Imagination. *Santé Healthcare * sdv.com Logistique. Imagination. *Santé SDV, un service de proximité et une performance assurée La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un service de proximité

Plus en détail

Promouvoir des synergies entre la protection des enfants et la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre

Promouvoir des synergies entre la protection des enfants et la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre inégalité Note de Synthèse Protection sociale pour les Enfants Réduction de la pauvreté q protection sociale Février 2009 exclusion sociale Politiques Sociales atteindre les OMD sécurité stratégies politiques

Plus en détail

Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité

Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité 23 Novembre 2012 Pour diffusion publique Résumé Exécutif Une opportunité Pour un opérateur privé, la plateforme d'informations

Plus en détail

Best of des STAGES (depuis 2009-2010) Master 2 Professionnel Commerce International Equitable et Développement

Best of des STAGES (depuis 2009-2010) Master 2 Professionnel Commerce International Equitable et Développement Best of des STAGES (depuis 2009-2010) Master 2 Professionnel Commerce International Equitable et Développement Mise à jour 22 septembre 2014 Université de Toulon Faculté de sciences économiques et de gestion

Plus en détail

Statuts. Association Coeur de Forêt. Association loi 1901

Statuts. Association Coeur de Forêt. Association loi 1901 Statuts Association Coeur de Forêt Association loi 1901 Mise à jour au 20/11/2013 Sommaire TITRE 1 : DENOMINATION OBJET SIEGE SOCIAL - DUREE... 3 Article 1 Constitution et Dénomination... 3 Article 2 Objet...

Plus en détail

ACTIONS ET POLITIQUES SUR L'INVESTISSEMENT DANS L'AGRICULTURE

ACTIONS ET POLITIQUES SUR L'INVESTISSEMENT DANS L'AGRICULTURE ACTIONS ET POLITIQUES SUR L'INVESTISSEMENT DANS L'AGRICULTURE 1. Les investissements doivent contribuer à et être compatibles avec la réalisation progressive du droit à une alimentation suffisante et nutritive

Plus en détail

R y o aume aume du du Maroc Mar Mai 2009

R y o aume aume du du Maroc Mar Mai 2009 Royaume du Maroc PLAN MAROC VERT Mai 2009 ENJEUX Enjeux économiques Contribue pour 19 % du PIB national 15% production 4% Agro industrie Rôle capital dans la stabilité macro économique Enjeux sociaux Emploie

Plus en détail

La plateforme de micro-dons du CCFD-Terre solidaire

La plateforme de micro-dons du CCFD-Terre solidaire La plateforme de micro-dons du CCFD-Terre solidaire DOSSIER DE PRÉSENTATION S o m m ai r e SolidaireVille, plateforme innovante de micro-dons. Une première!...3 Des projets au service du développement

Plus en détail

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY «Penser et agir famille» LES OBJECTIFS 1. Accueillir les familles avec respect et ouverture d esprit dans toutes leurs formes et leurs différences. 2. Stimuler

Plus en détail

Marc VARCHAVSKY Conseil National CER FRANCE Olivier BOUCHONNEAU Président de CER FRANCE 49

Marc VARCHAVSKY Conseil National CER FRANCE Olivier BOUCHONNEAU Président de CER FRANCE 49 Impact de la variabilité des prix des produits agricoles et des intrants sur les exploitations en France Marc VARCHAVSKY Conseil National CER FRANCE Olivier BOUCHONNEAU Président de CER FRANCE 49 Colloque

Plus en détail

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)»

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Investissements d avenir Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Appel à projets «Innovation et compétitivité des filières agricoles et agroalimentaires» Volet compétitif «Initiatives

Plus en détail

PEFC Gestion durable des forêts. PEFC Belgium asbl Thomas Davreux 26 novembre 2014

PEFC Gestion durable des forêts. PEFC Belgium asbl Thomas Davreux 26 novembre 2014 PEFC Gestion durable des forêts PEFC Belgium asbl Thomas Davreux 26 novembre 2014 1 Agenda Origines de la certification forestière L organisation PEFC Le standard PEFC Certifications PEFC PEFC en Belgique

Plus en détail

%# *$" (# #$" %' %" # $( $ & " & $ " # " & %# #% # $# %" # - " % $ %"# %" %&" " $ %# %"# $ " # %" " $$" " % " #% # %"" $%"

%# *$ (# #$ %' % # $( $ &  & $  #  & %# #% # $# % # -  % $ %# % %&  $ %# %# $  # %  $$  %  #% # % $% Le coton biologique peut-il nourrirl Afrique? Petit guide sur le sujet 1 Pouvons-nous avoir le beurre et l'argent du beurre? Depuis que Band Aid, Bob et Bono ont amené en 1984 la crise alimentaire Ethiopienne

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 14 octobre 2014 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Quarante-deuxième session Vienne, 25-27 novembre

Plus en détail

Le champ d application de notre système de management

Le champ d application de notre système de management NOS ACTIVITES NOTRE ENGAGEMENT NOTRE FONCTIONNEMENT Le périmètre de notre système de management Le périmètre du Système de Management correspond au site de Bordeaux (usine, Unité de Développement des Systèmes

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DES PRODUITS DE MAÏS

GUIDE D UTILISATION DES PRODUITS DE MAÏS GUIDE D UTILISATION DES PRODUITS DE MAÏS Refuge Advanced MC SmartStax MC Herculex MC ÉDITION CANADIENNE Le présent guide d utilisation du produit (le guide) établit les exigences pour la culture des hybrides

Plus en détail

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Politique de Développement Durable Plan d action 2011-2014 Édifice Le Delta III certifié LEED-CS «Or», ville de Québec Mot DE LA DIRECTION Dessau est née d une volonté

Plus en détail

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un

Plus en détail

L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT AU CAMEROUN. Le secteur privé

L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT AU CAMEROUN. Le secteur privé L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT AU CAMEROUN Le secteur privé LE SECTEUR PRIVE : UN VECTEUR ESSENTIEL DU DÉVELOPPEMENT Promouvoir une croissance durable et partagée... La croissance économique est un

Plus en détail

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE :

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : UNE RÉELLE OPPORTUNITÉ POUR VOTRE ENTREPRISE! Salon des Entrepreneurs Mercredi 4 février 2015 Intervenants Frédéric CURIER o Président de Bio Crèche Emilie DAMLOUP o

Plus en détail

COMMERCE ÉQUITABLE ET POLITIQUES D ACHAT DES ENTREPRISES. Quels leviers pour l intégration du commerce équitable dans les achats des entreprises?

COMMERCE ÉQUITABLE ET POLITIQUES D ACHAT DES ENTREPRISES. Quels leviers pour l intégration du commerce équitable dans les achats des entreprises? COMMERCE ÉQUITABLE ET POLITIQUES D ACHAT DES ENTREPRISES Quels leviers pour l intégration du commerce équitable dans les achats des entreprises? CONTEXTE ET DÉROULEMENT DE L ÉTUDE Objectif : identifier

Plus en détail

Gestion durable de la chaîne d'approvisionnement de Nestlé en cacao en Côte d'ivoire

Gestion durable de la chaîne d'approvisionnement de Nestlé en cacao en Côte d'ivoire Gestion durable de la chaîne d'approvisionnement de Nestlé en cacao en Côte d'ivoire Gros plan sur les normes de travail Rapport d'évaluation de la Fair Labor Association Photographie 1 - «Boîte à suggestion»

Plus en détail

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 Présentation par Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 STANDARD DE GESTION FORESTIÈRE FSC FOREST STANDARD SHIP COUNCIL Historique du FSC Créé en 1993 suite au Sommet de la terre de Rio

Plus en détail

YouthStart ÉTUDE DE CAS PEACE

YouthStart ÉTUDE DE CAS PEACE Par Laura Muñoz Conception, test pilote et commercialisation à grande échelle d un produit destiné aux jeunes Cet article présente les principales réalisations et difficultés rencontrées par PEACE (partenaire

Plus en détail

Travailler ensemble pour une meilleure alimentation, éthique et plus respectueuse des animaux d élevage. CIWF Agroalimentaire

Travailler ensemble pour une meilleure alimentation, éthique et plus respectueuse des animaux d élevage. CIWF Agroalimentaire Travailler ensemble pour une meilleure alimentation, éthique et plus respectueuse des animaux d élevage CIWF Agroalimentaire L Équipe Agroalimentaire Depuis sa création en 2007, l équipe agroalimentaire

Plus en détail

Choc de simplification

Choc de simplification Choc de simplification Le choc de simplification souhaité par le Président de la République rejoint les besoins identifiés par le Syndicat des énergies renouvelables qui a défini six grands axes de modernisation

Plus en détail

Afrique. Membre du Groupe SEA-invest

Afrique. Membre du Groupe SEA-invest Afrique Membre du Groupe SEA-invest Afrique Pour plus d information www.sea-invest.com 3 Participer à la croissance des économies locales et augmenter l attractivité des ports 3 Investir dans la modernisation

Plus en détail

Rapport d Apprentissage

Rapport d Apprentissage Rapport d Apprentissage Moyens de subsistance Ghana Février 2009 L accès fiable à l information commerciale permettra agriculteurs de négocier des prix favorables et d augmenter leurs revenus. Centre d

Plus en détail

COP MESSAGGIO 2014/2015 MESSAGGIO COP 2014 / 2015

COP MESSAGGIO 2014/2015 MESSAGGIO COP 2014 / 2015 MESSAGGIO COP 2014 / 2015 1 Monsieur le Secrétaire Général, Par cette lettre, j ai l honneur de vous confirmer que messaggio soutien les 10 principes du Pacte des Nations Unies concernant les droits de

Plus en détail

CREDIT COOPERATIF. Le Crédit Coopératif BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management COOPERATIVE

CREDIT COOPERATIF. Le Crédit Coopératif BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management COOPERATIVE COOPERATIVE CREDIT COOPERATIF Crédit Coopératif NPdC 2 Bis, rue de Tenremonde BP 565 59023 LILLE Cedex Tél : 03 20 12 36 30 Fax : 03 20 30 77 66 Site : www.credit-cooperatif.fr Email : lille@coopanet.com

Plus en détail

L Indice Environnemental

L Indice Environnemental L Indice Environnemental Historique et position face à l hypothèse de Porter Corinne MERCADIE Responsable Environnement & Emballages 1ere expérience de collecte et de mesure environnementale 2008 à 2010

Plus en détail

Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude

Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude Note d information / Politiques agricoles n 13 Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude 27 mai 2013 / Sélection par l équipe technique RECA RECA Réseau

Plus en détail

Moyens de production. Engrais

Moyens de production. Engrais Engrais Moyens de production Lors de la campagne 2012-2013, les tonnages d engrais livrés diminuent de près de 17% en et représentent à peine plus de 1% des livraisons françaises. Cette évolution est principalement

Plus en détail

CARTOGRAPHIE ET ANALYSE DES ETUDES D IMPACT DU COMMERCE EQUITABLE

CARTOGRAPHIE ET ANALYSE DES ETUDES D IMPACT DU COMMERCE EQUITABLE CARTOGRAPHIE ET ANALYSE DES ETUDES D IMPACT DU COMMERCE EQUITABLE SYNTHESE Une étude à l initiative de la Plate-forme pour le Commerce Equitable Réalisée par Isabelle Vagneron et Solveig Roquigny CIRAD

Plus en détail

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE Renforcer l'autonomie des populations et la protection de leur environnement le partenariat continu pour apporter un

Plus en détail

UN PRODUIT MONDIALISÉ : LE CAFÉ

UN PRODUIT MONDIALISÉ : LE CAFÉ RÉVISIONS DES ÉPREUVES DU BACCALAURÉAT Géographie UN PRODUIT MONDIALISÉ : LE CAFÉ Le café est l un des biens les plus échangés dans le monde. Certains affirment qu il arrive juste après le pétrole, mais

Plus en détail

REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI)

REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI) REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI) 1. PRESENTATION DU PROGRAMME Le Fonds Français pour l Environnement Mondial (FFEM) lance une quatrième phase du Programme

Plus en détail

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique.

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique. Activité : «Mais où est donc..?» Afrique Géographie : problématique de la faim. Age : 10-13 ans Outil pédagogique développé par l équipe jeunesse du PAM. Résumé Connaissances et compétences requises :

Plus en détail

Présentation de la réforme de la PAC 2014-2020

Présentation de la réforme de la PAC 2014-2020 Brief: Les perspectives de la politique agricole N 5 / Décembre 2013 Présentation de la réforme de la PAC 2014-2020 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION 2. DÉFIS ET OBJECTIFS 3. BUDGET DE LA PAC 4. ÉVOLUTION DE LA

Plus en détail

Communication sur le progrès. Rapport annuel 2014

Communication sur le progrès. Rapport annuel 2014 Communication sur le progrès Rapport annuel 2014 En adhérant au Pacte Mondial des Nations Unies en janvier 2013, JORDENEN s est engagé à appliquer et à soutenir la Responsabilité Sociale et Environnementale

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

Mauvaise informa.on agricole = Cycle de pauvreté Producteurs. Commerçants. Gouvernements. Transformateurs

Mauvaise informa.on agricole = Cycle de pauvreté Producteurs. Commerçants. Gouvernements. Transformateurs Mauvaise informa.on agricole = Cycle de pauvreté Producteurs Ne savent pas : Que planter? Où bien vendre? Comment vendre? Transformateurs Ne peuvent pas bien : Prévoir leurs appro. (stocks?) Planifier

Plus en détail

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com *Chaîne logistique AMÉRIQUES 45 agences 8 pays 950 collaborateurs Europe 157 agences 22 pays 5 710 collaborateurs ASIE-PACIFIQUE 136 agences 24 pays 3 950

Plus en détail

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES 1 Marrakech -29, 30 et 31janvier 2014 Session 2 Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole L expérience de la Compagnie

Plus en détail

Annonce de Programme de Subventions («Annual Program Statement» ou APS)

Annonce de Programme de Subventions («Annual Program Statement» ou APS) Annonce de Programme de Subventions («Annual Program Statement» ou APS) Titre du Programme de Subvention: Numéro de Référence: APS-AVANSE-2014-01 Date d Emission : 16 Juillet 2014 Date limite de réception

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT CHIFFRE D AFFAIRES PREMIER TRIMESTRE 2015 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT Forte croissance du chiffre d affaires Communication

Plus en détail

Agriculture paysanne durable: innovations et meilleures pratiques aux fins de transposition et de reproduction à plus grande échelle

Agriculture paysanne durable: innovations et meilleures pratiques aux fins de transposition et de reproduction à plus grande échelle Méthodes innovantes d amélioration sylvo-pastorale: Le cas du projet de lutte participative contre la désertification et de réduction de la pauvreté dans les écosystèmes arides et semi-arides des hauts

Plus en détail

West Africa Water Supply, Sanitation and Hygiene (USAID WA-WASH) Program

West Africa Water Supply, Sanitation and Hygiene (USAID WA-WASH) Program Présentation sur les Services Durables a l Echelle (Triple-S): une initiative d apprentissage pour l approvisionnement des services d eau potables permanent www.waterservicesthatlast.org July 2012, IRC

Plus en détail

Évaluation, caractérisation et

Évaluation, caractérisation et Évaluation, caractérisation et élargissement de la gamme du matériel végétal de plantation de l'anacardier en cours de sélection au Bénin CRA-Centre/INRAB 2013-1014 Financement: GIZ/iCA 2/ Cashew Fund

Plus en détail

AXA, REGARD SUR LE GROUPE 2015

AXA, REGARD SUR LE GROUPE 2015 AXA, REGARD SUR LE GROUPE 2015 01 un leader mondial de l assurance et de la gestion d actifs 59 pays où AXA est présent 161 000 collaborateurs 103 M de clients Pays dans lesquels AXA est présent Pays dans

Plus en détail

Le KARITe. equitable. & biologique. Bon pour. vous. bon pour. elles

Le KARITe. equitable. & biologique. Bon pour. vous. bon pour. elles equitable & biologique Bon pour vous bon pour elles Tendances >>> Découvrez le beurre de karité équitable & biologique, richesse de la nature africaine L engouement des consommateurs pour les produits

Plus en détail

République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION

République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION Investir pour le futur Anticiper - Innover 01 BP 3726 ABIDJAN

Plus en détail

CERTIFICATION FORESTIERE FSC. Guide simplifié pour les différents acteurs

CERTIFICATION FORESTIERE FSC. Guide simplifié pour les différents acteurs CERTIFICATION FORESTIERE FSC Guide simplifié pour les différents acteurs 1 Présentation de l équipe Réalisation: CIEFE: Centre International d Etudes Forestières et Environnementales (Cameroun) IMAFLORA:

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT NOVEMBRE 2013 2 Le mot de la direction Lorsque nous avons fondé NEXEO, nous avions déjà une expérience significative du métier de la prestation intellectuelle

Plus en détail

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008 Fiche Technique Production Peu Développée en Languedoc-Roussillon Filière Maraichage Mais doux Septembre 2008 Rédigée par : Julien GARCIA Chambre Régionale d Agriculture du Languedoc-Roussillon Potentiel

Plus en détail

Démarche «Bien manger au restaurant scolaire»

Démarche «Bien manger au restaurant scolaire» Démarche «Bien manger au restaurant scolaire» Jean Pascal Arcangeli, association Les Petits Palais Yoann Loyen, Groupement des Agriculteurs Biologiques de Loire-Atlantique Par l association Les Petits

Plus en détail

Union des Coopératives Agricoles de l ALlier Approuvé par :

Union des Coopératives Agricoles de l ALlier Approuvé par : Manuel Qualité et HACCP Indice : I Union des Coopératives Agricoles de l ALlier Approuvé par : Jacky COURRIER Directeur de COOPACA Jean-Claude MICHEL Directeur de Val limagne.coop La force d un groupe

Plus en détail