Centre de loisirs Communal MALATAVERNE Téléphone : Portable : :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Centre de loisirs Communal 26 780 MALATAVERNE Téléphone : 04.75.90.67.19 Portable : 06.86.87.73.98 @ : s.jeunesse.malataverne@voila."

Transcription

1 Centre de loisirs Communal MALATAVERNE Téléphone : Portable : : Mise à jour : 01/2011

2 SOMMAIRE CENTRE DE LOISIRS COMMUNAL INTRODUCTION I- OBJECTIFS EDUCATIFS ET DEMARCHES PEDAGOGIQUES Objectifs éducatifs Epanouissement de l enfant Construction de la personnalité Préparation à l exercice de la citoyenneté Objectifs généraux Autonomie et esprit critique Respect Responsabilité Créativité Valorisation de l enfant II- III- IV- LE CONTEXTE, LES DONNEES Le territoire et la commune Les données humaines Les enfants Les animateurs L assistant sanitaire Qualifications Encadrement Les locaux Données matérielles Transport Données spatio-temporelles Données et relations avec l environnement La santé et la sécurité des enfants LE ROLE DE CHACUN La directrice L adjointe Les animateurs Auprès des enfants Avec ses collègues Avec les parents RELATIONS SOUHAITEES DANS LE CENTRE Enfant / enfant Animateur / enfant Animateur / animateur Direction / enfant Direction / animateur Direction / animateur / parents Animateur / direction / enfant Animateur / enfant / intervenant V- LES BESOINS ET LES POSSIBILITES DES ENFANTS 4/5 ans 2

3 Besoins et intérêts Activités possibles 6/10 ans Besoins et intérêts Activités possibles 11/13 ans Besoins et intérêts Activités possibles 14/17 ans Besoins et intérêts Activités possibles VI- VII- VIII- IX- LA PARTICIPATION DES PUBLICS Les modalités de participation des enfants Qu est-ce qu une activité? Les activités à la carte Les activités ouverture sur l environnement Grille d évaluation Les modalités de participation des familles Petit déjeuner des parents Bilan de fin de centre de loisirs L ORGANISATION GENERALE DU CENTRE DE LOISIRS La circulation de l information dans le centre Le mur d affichage Les ressources Le travail avec les animateurs Les réunions de préparation Les réunions bilan Les évaluations individuelles Les évaluations de fin de vacances Les critères de validation des animateurs en stage pratique L ORGANISATION DES TEMPS DE VIE Chez les 4-5 ans Les coins Le jeu libre La séance dirigée Les regroupements Chez les 6-10 ans Chez les ans NON NEGOCIABLE La sécurité L hygiène Le respect La drogue L alcool Le tabac La maltraitance La disponibilité Le téléphone portable 3

4 ACCUEIL PERISCOLAIRE INTRODUCTION Les objectifs Accueil du matin Accueil du soir OBJECTIFS EDUCATIFS ET PEDAGOGIQUES Objectifs éducatifs Objectifs pédagogiques Moyens Habilitation TEMPS DU MIDI INTRODUCTION Pourquoi éveiller les enfants au goût Pourquoi une approche sensorielle de l alimentation I- OBJECTIFS Objectifs éducatifs Objectifs pédagogiques Pour le temps de restauration Pour les ateliers du temps méridiens II- FONTIONNEMENT Modalités Personnel Normes d encadrement pour les ateliers Activités Sécurité Assurance Renseignements ANNEXES Projet éducatif Règlement intérieur Centre de Loisirs Communal. Règlement intérieur Accueil Périscolaire Communal Règlement intérieur de la Restauration Scolaire Grille d évaluation des animateurs stagiaires Grille d évaluation hebdomadaire animateur (vacances). 4

5 LE SERVICE ENFANCE ET JEUNESSE Le service Enfance et Jeunesse, est un acteur éducatif complémentaire aux parents et aux institutions, en articulant les différents temps de l enfant. Il a le rôle d organiser les loisirs et l animation des enfants. Il a le souci de répondre aux attentes des familles, en matière de mode de garde. Il permet également de faire découvrir aux enfants des activités auxquels ils ne pourraient pas participer pas dans le cadre familial. Le service Enfance jeunesse a un rôle social, en créant de l emploi, que ce soit avec des postes d animateurs permanents ou des animateurs saisonniers. De même, il permet la réalisation de divers stages en convention avec différents établissements : collèges, greta, segpa, mission locale. Il permet également au plus âgés de s orienter vers l animation, motiver des ados à passer le BAFA, et travailler ensuite au centre de loisirs sur la commune. 5

6 6

7 I. INTRODUCTION Un centre de loisirs ne peut plus avoir comme seul but d «occuper» les enfants. Tolérance, dignité, respect de soi-même et des autres, justice, refus des inégalités, démocratie par la concertation, participation aux décisions et aux responsabilités, initiative et liberté, solidarité, comptent parmi les valeurs que nous nous efforcerons de favoriser, encourager, stimuler, cultiver et propager durant les vacances. Ce temps de vacances doit être un moment privilégié d enrichissement et d épanouissement durant lequel nous devrons toujours tenir compte de l aspiration des enfants. Ce centre doit être pour les enfants qui vont y participer un lieu tiers par rapport à leur vie quotidienne : un autre lieu, un autre temps. Mais, il devra surtout être un temps de rencontre privilégié avec les autres et en particulier avec des adultes. Nous serons en situation privilégiée de référent pour créer la confiance. Il conviendra de favoriser la rencontre et l échange à partir d un objet (découverte, musique, jeux, jonglage, danse ) à l encontre d un fonctionnement consumériste. 7

8 II. OBJECTIFS EDUCATIFS ET DEMARCHES PEDAGOGIQUES Objectifs Educatifs Epanouissement de l enfant Initier des pratiques d activités permettant la rencontre avec d autres, jeunes, adultes, favorisant le partage du plaisir rencontré à la découverte de savoir technique, artistique, sportif favorisant la créativité, la personnalité, l esprit d initiative. Construction de la personnalité Favoriser l ouverture d esprit en permettant la découverte et l expression de ses potentialités physiques et intellectuelles. Inciter les jeunes à forger leur propre réflexion en stimulant leur esprit critique permettant l apprentissage et l expérimentation de la démocratie. Donner aux jeunes le sens des valeurs morales et sociales en faisant vivre les notions de liberté, d amitié, d égalité, de respect d autrui, de solidarité et de paix. Préparation à l exercice de la citoyenneté Permettre la prise de conscience de la participation active de la vie sociale. Eveiller le sens de la responsabilité individuelle et collective. Permettre l acquisition de l autonomie du jeune nécessaire à la maîtrise de son avenir. Objectifs généraux Autonomie et esprit critique «Liberté, indépendance morale ou intellectuelle.» Dans un monde où nous sommes de plus en plus assistés, les jeunes sont de moins en moins autonomes. Le jeune va être confronté à des moments de vie qui vont lui permettre d acquérir l autonomie nécessaire à la construction de sa personnalité. Nous allons le guider pour qu il devienne une personne indépendante, faisant néanmoins partie d un groupe mais autonome, avec sa personnalité qui lui est propre. Au cours de nombreuses activités, il pourra affirmer sa personnalité, donner son avis, faire ses choix : être acteur de ses vacances. L autonomie est présente dans un centre de loisirs quand les enfants, préados et adolescents sont responsables et qu en conséquence ils peuvent aller où ils veulent sans aucunes contraintes si ce n est celles que nous avons définies ensemble. 8

9 En aucun cas il s agit de contraindre à la participation aux activités. L enfant vit le centre à son rythme, par ses propres découvertes, rencontres, envies, il doit s investir dans la vie du centre, être en position non pas de consommateur de son séjour mais d acteur de celui-ci. Favoriser cette attitude est de loin la plus difficile. La mise en place de situations permettant la prise en charge par les jeunes de l activité demande un gros travail de préparation et de contrôle des adultes. De plus, mes expériences avec les adolescents, m ont appris que certains adolescents, alors qu ils allaient rentrer à l université n étaient absolument pas autonomes même dans les tâches les plus simples. A nous durant le centre de mettre les enfants, préados et adolescents en situation afin qu ils soient capables de faire preuve d initiatives et se prennent en charge. Cette prise en charge pourra se traduire au niveau de l organisation de la vie quotidienne, des activités sur le centre ou à l extérieur. Objectifs opérationnels Être capable de s impliquer dans la construction de mini-séjours et des modalités de la vie quotidienne et collective. Être capable de prendre des initiatives. Être acteur de ses vacances. Permettre au jeune de se construire en tant qu individu autonome. Moyens Construction des règles de vie collective. Mise en place de temps et d espaces de parole pour que les adolescents expriment leurs idées d activités, leurs soucis et tracas concernant la vie quotidienne, ou encore puissent renégocier les règles de vie collective (temps de régulation = temps d évaluation). Donner la possibilité au jeune de participer à la vie matérielle du centre. Respect Considération que l on a pour quelqu un et que l on manifeste par une attitude déférente envers lui.» «Souci de ne pas porter atteinte à quelque chose. Le respect des lois, de la vie.» Il faut que nous insistions sur ces notions de respect tant au niveau du langage que du comportement. Vivre en collectivité, c est vivre ensemble en prenant l autre en considération et en le respectant, qu il soit adulte, enfant, jeune membre du centre ou personne extérieure. Respecter l autre c est agir de la manière la plus juste à son égard. C est refuser les inégalités quelles qu elles soient. Dans ce sens, notre approche de la justice comporte la reconnaissance intégrale de la convention des droits de l enfant. Respect du rythme de vie : Le centre de loisirs ne doit pas être un lieu d activisme forcené. Il est d abord un séjour de repos, de détente, de mieux être et de découverte. Le respect du rythme de vie en constitue donc un fondement essentiel. Aussi, nous tenterons de montrer que dormir est nécessaire (en camp ou la veille d activités sportives nécessitant une grande concentration, ex : le trial, l escalade, accro branche ), que cela peut même être un plaisir mais, qu il s agit avant tout d un droit qui doit être respecter par les autres. Il faut qu ils prennent conscience que cela peut leur éviter bien des problèmes : mauvaises chutes, mauvaises humeurs Respect de l hygiène de vie : L hygiène générale, corporelle, vestimentaire, la santé, les soins, la sécurité et la prévention font partie intégrante de notre démarche pédagogique : un laisser-aller de l image corporelle chez les enfants, préados et adolescents constituant le plus 9

10 souvent une manifestation de souffrance et un appel qui doit trouver une réponse dans l échange et dans le dialogue. Respect de la planète : Nous sommes de plus en plus sensibilisés à l écologie et au respect de la planète. Néanmoins c est très tôt que l on prend de bonnes habitudes pour la planète. L équipe ira dans ce sens, en sensibilisant les jeunes à diverses activités qui permettront d engager le débat et d agir sur le respect de l environnement. Découverte du développement durable en centre de loisirs : Objectifs opérationnels Être capable de se respecter soi-même, de respecter les autres. Être capable de respecter l autre dans sa différence. Être capable de respecter son lieu de vie, son environnement. Découvrir l éco-citoyenneté. Moyens Encourager le respect, l entraide et la solidarité à tous les moments de la vie du groupe. Sollicitation des enfants, préados et adolescents sur l hygiène alimentaire, corporelle et vestimentaire. Présentation et découverte de la commune et de son environnement Participation au tri des déchets, (par exemple : production d un livret pour les jeunes, expliquant le tri et le recyclage des déchets) Créations artistiques avec des matériaux de récupération, land art, etc. Organisation de randonnées pédestres afin de découvrir la faune et la flore qui nous entourent. Organisation de sorties en «Fermes pédagogiques», ex : La ferme des Amanins (La roche sur Grane) ; le Mas de la Gallinière (Roquemaure) ; Le Musée de l eau (Pont-en- Royans) ; Randonnée avec l ONF (Malataverne) ; Ferme de la Chatonnière (Cognin les Gorges) Responsabilité «Qui est tenu de répondre de ses actes ou, dans certains cas, de ceux d autrui.» «Qui a le pouvoir de prendre des décisions dans un groupe organisé.» «Qui est sérieux, qui réfléchit aux conséquences de ses actes. Faites-lui confiance, c est un homme responsable.» Rendre l individu responsable en centre de loisirs ce n est pas simplement lui laisser le choix des activités qu il va faire, il faut aller dans une autre direction, bien plus innovante c est-àdire : Il peut proposer des activités. L animateur est présent en tant que personne ressource qui va aider l action d un jeune à se concrétiser. Le premier jour, après avoir mener une réflexion sur les règles de vie de notre centre par petit groupe, une assemblée générale se tiendra afin que soit défini les règles de notre fonctionnement, une charte en sera l émanation que chacun devra respecter. C est à nous équipe d animation qu il revient de favoriser cette responsabilisation de l individu et ce dans tous les moments de la vie quotidienne. Objectifs opérationnels 10

11 Être capable d assumer l organisation d une animation. Permettre aux jeunes de s inscrire dans une démarche de projet. Moyens Encourager le jeune à prendre en charge l organisation d une sortie, ou d un séjour. Encourager le jeune à défendre un projet qui lui tient à cœur. Créativité Cela revient à favoriser l imagination des adolescents : développer une interaction avec les «outils» (ordinateur, instrument, photo, tissu ), qu ils osent créer sans peur du regard de l autre, l animateur se doit d accompagner cette démarche. La création dans notre centre de loisirs doit se donner à voir, les adolescents doivent se sentir en confiance pour créer, nous nous devons de les aider dans cette tâche, les impliquer dans leur démarche personnelle, faire en sorte qu ils se dépassent. Objectifs opérationnels Favoriser les activités créatrices afin que le jeune puisse découvrir le plaisir de créer et de s exprimer. Moyens Donner la possibilité aux jeunes de mettre en valeur leurs créations au fur et à mesure de leur réalisation. Donner la possibilité aux jeunes de mettre en place des activités spontanées. Exemple : musique, théâtre, stylisme, déco Valorisation de l enfant Les parents des enfants dits «difficiles» connaissent très bien l attitude que peuvent avoir leurs enfants. Trop souvent, ils entendent des reproches sur leurs comportements. Nous privilégierons le «rapport positif» de la journée de l enfant plus qu une «critique négative». Toutefois, nous veillerons à signaler tout manque de respect profond et répétitif, tout comme les attitudes dangereuses envers les autres. Objectifs opérationnels Avoir Favoriser la responsabilisation de l enfant. Moyens Responsabiliser l enfant afin qu il canalise son énergie, pour en faire une action positive. Donner la possibilité de se revaloriser à ses yeux et aux yeux des autres. 11

12 II. LE CONTEXTE LES DONNEES Le territoire et la commune La commune se situe dans la Drôme, au Sud de Montélimar. Malataverne compte 1658 habitants au dernier recensement complémentaire de Les données humaines Les enfants La répartition des tranches d âge s effectue comme suit : 66 enfants de 4 et 5 ans. 197 enfants de 6 à 10 ans. 98 préados de 11 à 13 ans. 97 ados de 14 à 17 ans. Les animateurs Les animateurs sont répartis comme suit sur les différentes tranches d âges : 4-5 ans : 1 animateur (trice) et 1 adjoint(e) (BAFA) ans : 3 ou 4 animateurs (trices) selon les périodes (BAFA ou en cours de validation). 11et + : 2 animateur (trice) (BAFA ou en cours de validation). L assistant sanitaire En tant qu assistant sanitaire, elle aura en charge, accompagnée par la directrice de : la vérification des fiches sanitaires, la composition et la vérification des trousses à pharmacie, la vérification et l émargement quotidien du registre d infirmerie et la formation de l équipe d animation à l utilisation des produits contenus dans la trousse. Qualification Le centre de loisirs communal doit répondre à des normes DDJS en ce qui concerne la qualification de son personnel : Animateur titulaire : 50%. Animateur stagiaire : 30%. Animateur non qualifié : 20%. 12

13 Formation continue Le personnel permanent suit tout au long de l année des formations avec le CNFPT sur différents thèmes liés à leur fonction. D autres formations : secourisme et incendie sont également organisées. Encadrement Le centre de loisirs communal doit répondre à des normes DDJS en ce qui concerne l encadrement des mineurs accueillis : 1 animateur pour 8 mineurs de moins de 6 ans. 1 animateur pour 12 mineurs de plus de 6 ans. Pour l activité baignade (en piscine surveillée) les normes d encadrement sont les suivantes : 1 animateur dans l eau pour 5 mineurs de moins de 6 ans. 1 animateur dans l eau pour 8 mineurs de plus de 6 ans. A noter que si la baignade n est pas surveillée, un animateur Surveillant de Baignade est une obligation. Le surveillant de baignade est hors effectif et doit se trouver hors de l eau. Les locaux Le Centre de Loisirs Communal 6-17 ans est composé d un bâtiment principal comme suit : En bas : 1 salle principale 1 bureau de direction 1 local matériel 1 toilette avec évier 1 cuisine 1 local de réserve avec machine à laver le linge. Divers rangements En haut : Deux salles 1 toilette avec lavabo A côté : 1 salle des fêtes (à disposition pendant toutes les vacances scolaires) de 200 m². 3 toilettes avec lavabos. 1 scène mobile. 1 coin cuisine aménageable pendant les vacances scolaires. Le Centre de Loisirs Communal 4-5 ans est composé comme suit : 1 salle principale 1 local matériel 1 toilette avec 1 lavabo et 1 évier 1 cuisine Une salle de repos Une salle de motricité Cour avec ses jeux et son stade. Divers rangements Accès à la machine à laver le linge / sèche linge. Données matérielles 13

14 Le Centre de Loisirs Communal 6-17 dispose en particulier : Une régie matériel éducatif (activités manuelles, sports). Une régie de matériel de camping (tentes, matelas, cantines métalliques, réchauds au gaz, lampes, service de table ) 4 outils informatiques. 2 chaînes-hifi 2 télévisions 1 lecteur DVD et magnétoscope 2 appareils photos numériques. Une cuisine, avec cuisinière, 2 micro-ondes, réfrigérateur et congélateur. Une table de ping-pong. Le Centre de Loisirs Communal 4-5 dispose en particulier : Une régie matériel éducatif. 1 frigo. 1 congélateur. Matériel de couchage. Accès au matériel pédagogique de la salle de motricité de l école maternelle. Télévision, lecteur DVD. Un poste radio / DVD. Transport Le Centre de Loisirs Communal possède un minibus 9 places, seuls les animateurs se sentant en capacité de le conduire et possédant à minima deux ans de permis sont autorisés à la conduire. Le cas échéant, l animateur devra prendre le cahier avec les papiers du véhicule qui se trouve dans le bureau ainsi que les clés. Il veillera à remplir le cahier, comme il se doit avant de le replacer. Les données spatio-temporelles temporelles Le Centre de Loisirs Communal de Malataverne accueille des enfants et des jeunes de 6 à 17 ans. Il ouvre ses portes de 7 heures 30 à 18 heures 30 (avec un accueil échelonné le matin de 7 heures 30 à 9 heures 30 et l après-midi de 13 heures 30 à 14 heures 30). Il y a une restauration possible, mais le repas de l enfant doit être commandé le mercredi au plus tard pour la semaine suivante. La commune met également à disposition ses équipements sportifs : 2 terrains de foot, 2 terrains de tennis, Salle des fêtes, Tuilerie (halles couverte). Cour de l école et son terrain de sport (foot, hand, basket). Données et relations avec l environnement Le Centre de Loisirs Communal travaille en collaboration avec les diverses associations malatavernoises. Il semble important pour l équipe pédagogique d ouvrir les portes du centre de loisirs aux partenaires locaux, pour améliorer la qualité de notre action pédagogique, mais aussi pour 14

15 permettre aux enfants de découvrir des activités et des personnes qu ils pourront retrouver pendant l année. La santé et la sécurité des enfants Des sessions de formation et de recyclage au Brevet de Secourisme sont organisées régulièrement avec l ensemble de l équipe sur les consignes concernant la sécurité et le bon sens. Les trousses à pharmacies sont composées comme suit : Matériel : ciseaux pince à épiler gants médicaux à usage unique Produits : compresses emballées individuellement sparadrap antiseptique liquide incolore non alcoolisé alcool à 90 (pour le nettoyage des instruments). Tous les soins seront à consigner dans un cahier d infirmerie émargé par la directrice. Les numéros de téléphone obligatoires sont affichés dans le bureau. Dans chaque trousse de secours un exemplaire est collé. La liste des allergies est affichée dans le bureau comme dans les trousses de secours. Aucune prise de médicament ne sera autorisée sans ordonnance. Les fiches sanitaires de liaison sont remplies par les parents à chaque inscription. Elle est renouvelée chaque année scolaire afin d être certain d avoir des données constamment à jour. Chacune a été vérifiée et lue par la directrice adjointe. 15

16 III. ROLES DE CHACUN La directrice ce Elle est garante de la sécurité physique et affective des enfants. Elle est garante de la mise en œuvre du projet pédagogique. Elle a en charge la coordination et l'animation de l'ensemble du personnel. Elle gère les relations avec les différents partenaires (prestataires de service, partenaires, municipalité, etc). Elle a en charge la gestion quotidienne du centre (administrative, financière et matérielle). Elle a un rôle de formation des animateurs, de suivi et de validation des stagiaires. Elle associe les parents à la vie du centre. Elle détermine les points négociables et non négociables relatifs au bon fonctionnement du séjour. Elle organise l'accueil et le départ des enfants avec la directrice adjointe. La directrice adjointe Elle travaille en partenariat avec la directrice, elle la seconde dans son action. Elle coordonne les équipes d'animation et veille au respect du projet. Elle a des fonctions liées à l'accompagnement des animateurs : De socialisation qui consiste à transmettre un langage, des attitudes, des comportements et à faire repérer les contraintes et les règles de l'organisation propre au séjour. De transmission des connaissances qui consiste à faire acquérir des savoirs faire, des capacités de communication, des savoirs théoriques en lien avec la pratique. D'évaluation qui consiste à aider l'animateur à mesurer l'écart entre le profil de poste et sa mise en pratique. Elle est l'intermédiaire entre l'équipe d'animation et la direction en ce qui concerne le suivi du projet pédagogique. Elle organise l'accueil et le départ des enfants avec la directrice. Elle a un rôle de formation des animateurs et de suivi des animateurs stagiaires. Les animateurs Auprès des enfants Il est garant de la sécurité physique et affective des enfants. Il est à l'écoute des enfants et répond à leurs demandes. Il sait accepter le refus ; solliciter sans forcer. Il est force de proposition et s'adapte quand une activité ne fonctionne pas. Il sait adapter les activités à l'âge des enfants. Il gère complètement son activité de la préparation jusqu'au rangement. Il respecte les enfants en tant qu'individu à part entière. Il fait part à l'assistant sanitaire des problèmes survenus au cours de la journée (mêmes minimes). Il connaît les différentes règles de sécurité essentielles quant aux activités. 16

17 Avec ses collègues Il respecte ses collègues. Il sait travailler en équipe et écouter l'autre. Il participe aux réunions de préparation. Il sait se remettre en question et avoir un positionnement sur son action. Il travaille en collaboration avec la directrice adjointe. Il respecte le travail de l'autre (surveillants de baignade, prestataires de service, personnel de service, chauffeur du bus, etc...). Il apporte de l aide à l animateur en difficulté dans la préparation d un programme, d une activité Avec les parents Il discute avec les parents lorsqu'ils sont demandeurs sur la journée de leur enfant. Il sait répondre à des demandes d'organisation ou il sait orienter vers les personnes concernées. Il est présent aux moments de l'accueil et du départ. 17

18 IV. RELATIONS SOUHAITEES DANS LE CENTRE Enfant / Enfant L'équipe d'encadrement souhaite que les relations entre les enfants soient fondées sur la bonne entente, l'entraide, la camaraderie et l'amitié. Elles devront permettre aux enfants de vivre des vacances dans un esprit de respect mutuel. Animateur / Enfant Les animateurs sont les référents, les points de repère des enfants : c'est à eux que ces derniers doivent pouvoir s'adresser. Les animateurs sont l'écoute des enfants. A ce titre, les animateurs appliquent à eux-mêmes ce qu'ils demandent aux enfants. Ils assurent la sécurité physique, morale et affective de chaque enfant. Ils développent avec les enfants un climat de confiance et de compréhension, grâce à la concertation et au dialogue. Animateur / Animateur Les relations doivent être inspirées par les notions de respect mutuel, d'entraide, de tolérance et de confiance. Aucun animateur ne doit considérer qu'il est au-dessus des autres et qu'il peut se dispenser de respecter les décisions ou tenir compte d'un conseil. Par ailleurs, le travail en centre est fatiguant : les relations peuvent s'en ressentir et connaître des tiraillements, des tensions : il est de la responsabilité de chacun de faire en sorte que ces moments difficiles soient les plus passagers possibles et d'éviter toute rancune. Direction / Enfant La direction ne souhaite pas apparaître comme des censeurs auprès des enfants. Il faut donc veiller à ne pas les mettre en situation de recours obligé face à un problème de discipline. Si une situation difficile se pose, elle sera discutée pour déterminer ensemble les comportements à tenir. L'intervention de l'équipe de direction pourra alors se décider. La direction peut également être sollicitée pour participer à l'animation de certaines activités. Direction / Animateur Ces relations doivent être fondées sur le respect mutuel des rôles, la confiance, la solidarité et la concertation. En outre, les relations entre animateurs et directeurs ne peuvent se fonder que sur une franchise réciproque. Tout autre attitude ne pourrait qu'avoir des répercussions négatives sur la vie du centre. En tant que formateurs pratiques, il revient à la direction de soutenir les animateurs et leur apporter aide, idées, éléments de solution aux problèmes rencontrés. Pour cela, la directrice et l adjointe devront être disponibles autant que possible. 18

19 Direction / Animateur / Parents Par diverses actions menées durant le séjour, les parents devront être informés du déroulement du centre, activités proposées L équipe d animation devra être présente à chaque temps d accueil pour répondre au mieux aux attentes de chacun. Des actions visant à la rencontre des ados, des animateurs et des parents seront mises en place, du type : bilans de séjours, invitations à des projections, des journées jeux parents enfants Animateur / Direction / Enfant Tous les adultes œuvrant dans le centre de loisirs se doivent de respecter le rythme de vie de l enfant, ses besoins et ses capacités. L équipe d animation est chargée pendant les moments de repas au bon déroulement de ceux-ci pour les enfants. Animateur / Enfant / Intervenant Pendant les interventions de techniciens spécialisés, les animateurs du CLC restent les référents des enfants. Ils continuent d assurer leur protection affective, morale et physique, facilitent la relation avec l intervenant, et motivent les enfants 19

20 V. LES BESOINS ET LES POSSIBILITES DES ENFANTS 4/5 ans Besoins et intérêts Besoins biologiques, (alimentation, sommeil et mouvement). Besoin d affection, de sécurité et de communication. Identification au parent du même sexe. Prise de conscience de son corps et de sa personne Exploration du milieu, (besoin d expérience et de manipulation). Curiosité du sexe opposé. Instabilité et variation des intérêts. Activités possibles Jeux de couleurs, de construction à base de rythmes et de manipulation (eau, terre, collage, sable, coloriage, dessins, peintures) Jeux de rôles, classement, puzzles Escalade, toboggan, balançoire Poursuite, (chat, loup) Utilisation de tissus, objets roulants Contes, histoires, marionnettes Chants, rondes, jeux collectifs, et surtout coins aménagés 6/10 ans Besoins et intérêts Mêmes besoins qu avant. En plus, besoin de socialisation (sens de donner et du recevoir, d échange). La socialisation s affirme : la bande de copains, la règle, Apparition d un besoin de compétition, de se mesurer à l autre. Début d une séparation filles/garçons (on ne joue plus ensemble). Besoin de justice et d équité. Besoin de s exprimer par des réalisations achevées : l objet! Les parents ne sont plus la seule référence (les copains, le maître, l animateur). Activités possibles Activités de construction, (cabanes, cerfs-volants, maquettes). Jeux d adresse, jeux d échanges. Activités manuelles, (peintures, terre, perles, bois, dessins). Chants, jeux dansés, histoires lues, contes). 20

21 Découverte du milieu, de la nature, (collecte). Déguisement et maquillage. Début des grands jeux, (jeux de piste, jeux de l oie, chasse au trésor) Activités sportives, baignades, Activités d expression, Lecture, contes, histoires : les activités élargissent le champ des connaissances. Activités autogérées (avec surveillance)! 11/13 ans Besoins et intérêts La séparation des sexes devient opposition dans certaines occasions, Formation des bandes, Besoin de se situer comme «grands», on ne joue plus avec les «petits» et on rejette les jeux de «petit», Maturation, en moyenne, plus rapide des filles, Besoin de compétition. Modifications morphologiques profondes qui se manifestent plus ou moins tôt selon l individu. Apparition des pulsions amoureuses avec plus de sentimentalités chez les filles, Intérêt pour les créations élaborées et spécialisation des intérêts. Besoin d initiatives et de responsabilité. Début du détachement par rapport à la famille. Besoin de dépenses physiques. Besoins d identification, (idoles). Importance de l appartenance à un groupe, goûts musicaux, alimentaires, vestimentaires et idéaux Activités possibles Grands jeux, Jeux organisés en plein air, Jeux sportifs, compétitifs, (relais, olympiades, rallyes), Ballade à la journée, Découverte de la nature, (ramassage, cueillette), Activités manuelles élaborées, Chants, danses, Lectures, (BD, Romans, etc.) Apprentissage des techniques, (voile, canoë, ), Activités d expression élaborées, (montage audiovisuels, photo, marionnettes à fil, spectacles), Campings de plusieurs jours 14/17 ans Besoins et intérêts Affirmation de la personnalité, besoin d indépendance et d autonomie. Besoin de conflits, (opposition systématique), négation des valeurs : idéalisation mais aussi identification, (modèles). Recherche de ses limites, de celles des autres et du système en général. 21

La priorité est donnée à la démarche de projet et non à la simple consommation de loisirs. Le séjour s appuie sur les principes suivant :

La priorité est donnée à la démarche de projet et non à la simple consommation de loisirs. Le séjour s appuie sur les principes suivant : Sommaire 1. Les principes du séjour 2. Présentation du séjour 3. Les objectifs du séjour 4. Les réunions 5. Les relations dans le camp 6. Le rôle de l équipe d animation 7. Les chantiers et actions de

Plus en détail

DECOUVRIR PARTAGER Et SE FAIRE PLAISIR

DECOUVRIR PARTAGER Et SE FAIRE PLAISIR Organisation pédagogique du séjour de vacances de La Marmotane 2015 DECOUVRIR PARTAGER Et SE FAIRE PLAISIR I. Descriptif Le séjour de vacances de l association La Marmotane (6 rue de la Fontaine 67 870

Plus en détail

CENTRE DE LOISIRS SANS HÉBERGEMENT ----- PROJET PÉDAGOGIQUE

CENTRE DE LOISIRS SANS HÉBERGEMENT ----- PROJET PÉDAGOGIQUE CENTRE DE LOISIRS SANS HÉBERGEMENT ----- PROJET PÉDAGOGIQUE SOMMAIRE INTRODUCTION.. page 3 I. LE CONTEXTE...4 II. LES OBJECTIFS PEDAGOGIQUES...5 III. L'ORGANISATION DU CENTRE DE LOISIRS..7 IV. LE RÔLE

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ENFANCE

PROJET PEDAGOGIQUE ENFANCE PROJET PEDAGOGIQUE ENFANCE A/ LA STRUCTURE D ACCUEIL I La localisation II L Accueil de loisirs sans hébergement : LES LOULOUS DU PIC I La localisation L accueil de Loisirs se trouve dans la ville de Saint

Plus en détail

Service Enfance et Scolaire 9-10-09 Réf : MB/JH. Edito de Monsieur le Maire

Service Enfance et Scolaire 9-10-09 Réf : MB/JH. Edito de Monsieur le Maire Service Enfance et Scolaire 9-10-09 Réf : MB/JH CHARTE SUR LE TEMPS DE LA RESTAURATION SCOLAIRE Edito de Monsieur le Maire Depuis les années 1980, à l issue d une convention liant la commune avec l Etat

Plus en détail

Mairie d Orange Direction AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS. Accueil de Loisirs Périscolaire de Camus. Rue Joachim du Bellay 84100 ORANGE

Mairie d Orange Direction AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS. Accueil de Loisirs Périscolaire de Camus. Rue Joachim du Bellay 84100 ORANGE Mairie d Orange Direction AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS Accueil de Loisirs Périscolaire de Camus Rue Joachim du Bellay 84100 ORANGE PROJET PEDAGOGIQUE Année 2012-2013 Autour du livre Présentation

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse P R O J E T E D U C AT I F Association Espace Jeunesse I N T R O D U C T I O N Ce projet éducatif expose les orientations éducatives de l Association ESPACE JEUNESSE, chargée par la municipalité du Séquestre

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Juin 2010 TABLE DES MATIÈRES 1. CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES 4 2. OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT ENFANTS DE 4 ANS À 5 ANS

Plus en détail

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant :

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant : La municipalité d Amboise a mené une réflexion afin d améliorer la qualité de l accueil périscolaire du matin et du soir, au sein des écoles maternelles et élémentaires de la commune. A partir de cette

Plus en détail

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 Réforme des rythmes scolaires Projet Educatif de territoire d Evecquemont Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 A Du PEDT au comité de suivi et d évaluation de la réforme

Plus en détail

CONTRAT D ACCUEIL. Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin

CONTRAT D ACCUEIL. Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin CONTRAT D ACCUEIL Parents Assistant(e)s Maternel(le)s Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin Parents, assistant(e) maternel(le), L enfant est au cœur de vos préoccupations, la qualité

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE DE L'ACCUEIL JEUNES 11/17 ANS

PROJET PEDAGOGIQUE DE L'ACCUEIL JEUNES 11/17 ANS PROJET PEDAGOGIQUE DE L'ACCUEIL JEUNES 11/17 ANS Le projet pédagogique met en œuvre le projet éducatif de l'organisateur, il en précise les conditions de réalisation dans un document élaboré en concertation

Plus en détail

Projet Pédagogique. Accueil Périscolaire. Service Enfance et Jeunesse. Mairie de Varces Allières et Risset. Décembre 2013

Projet Pédagogique. Accueil Périscolaire. Service Enfance et Jeunesse. Mairie de Varces Allières et Risset. Décembre 2013 Projet Pédagogique - Accueil Périscolaire Service Enfance et Jeunesse Mairie de Varces Allières et Risset - Décembre 2013 Page 1 SOMMAIRE 1. Le contexte varçois... 3 2. Des intentions pédagogiques portées

Plus en détail

Rentrée 2015. Charte du restaurant scolaire

Rentrée 2015. Charte du restaurant scolaire Rentrée 2015 Charte du restaurant scolaire Délibération du conseil municipal du 22 mai 2014 Mairie de Marcy L étoile Préambule Merci de bien vouloir prendre connaissance en famille, avec vos enfants, du

Plus en détail

TEMPS PÉRISCOLAIRES (TAP) SEPTEMBRE 2014 JUILLET 2015

TEMPS PÉRISCOLAIRES (TAP) SEPTEMBRE 2014 JUILLET 2015 TEMPS PÉRISCOLAIRES (TAP) SEPTEMBRE 2014 JUILLET 2015 Objectifs pédagogiques du PEDT Mettre l enfant au cœur du projet et favoriser son développement - Accorder une priorité au besoin de jouer, avec les

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2014

PROJET PEDAGOGIQUE 2014 PROJET PEDAGOGIQUE 2014 Animation Jeunesse 12-16 ans Ahuillé GENERALITES Ce projet a été élaboré par les animateurs jeunesse et a été rédigé à partir des intentions éducatives des municipalités. L environnement

Plus en détail

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire.

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire. Chaque famille demandant l inscription de son ou de ses enfants en restauration scolaire s engage à respecter tous les points du présent règlement, notamment les modalités d inscription, de facturation

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS Avenue des Thermes - BP 71 01220 Divonne-les-Bains Tel/Fax : 04 50 20 29 15 Courriel : divonne.espacejeunes@alfa3a.org REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS A compter du 1 er septembre 2014

Plus en détail

1- Présentation de la structure

1- Présentation de la structure 1- Présentation de la structure Cadre L école Paul Langevin se situe sur la commune de Pontivy, les locaux des classes de maternelle et d élémentaire se rejoignent par la cantine. L école maternelle compte

Plus en détail

Qu est-ce que l accueil de loisirs? I/ Présentation du gestionnaire. La Haye du Puits : Prétot-Sainte-Suzanne :

Qu est-ce que l accueil de loisirs? I/ Présentation du gestionnaire. La Haye du Puits : Prétot-Sainte-Suzanne : Qu est-ce que l accueil de loisirs? C est un accueil collectif de mineurs ouvert pendant le temps libre des enfants (mercredis/vacances), ayant une dimension éducative. Il est géré et financé par une collectivité

Plus en détail

Auriol : le service public de la Restauration scolaire

Auriol : le service public de la Restauration scolaire Auriol : le service public de la Restauration scolaire Au titre de nos valeurs communes, nous avons voulu décliner l offre de restauration en mettant l accent au plus près des enfants. Plus de 80% des

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES I - RÈGLES GÉNÉRALES Article 1 - Le restaurant scolaire n a pas un caractère obligatoire, il a pour objet d assurer, dans les meilleures conditions

Plus en détail

psychologique Quels enfants entrent dans le système scolaire européen?

psychologique Quels enfants entrent dans le système scolaire européen? L'environnement social et psychologique THIERRY QUERE Quels enfants entrent dans le système scolaire européen? Un enfant à l'école européenne est souvent un enfant qui vit à l'étranger, dans un autre pays

Plus en détail

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ L explosion de l activité professionnelle des femmes et la situation géographique de la commune d Aumetz et de notre

Plus en détail

Projet éducatif. Ville de Rungis. S OUVRIR AU MONDE Environnement Prévention. Service scolaire Service enfance/jeunesse

Projet éducatif. Ville de Rungis. S OUVRIR AU MONDE Environnement Prévention. Service scolaire Service enfance/jeunesse Projet éducatif Ville de Rungis Service scolaire Service enfance/jeunesse Autonomie RESPONSABILISER VIVRE ENSEMBLE Sensibiliser Epanouissement SOLIDARITE Projets Citoyenneté IMPLICATION Devenir adulte

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

Charte départementale Accueil et scolarisation des enfants de moins de trois ans

Charte départementale Accueil et scolarisation des enfants de moins de trois ans Charte départementale Accueil et scolarisation des enfants de moins de trois ans Page 1 Charte départementale Accueil et scolarisation des enfants de moins de trois ans Sommaire 1. Cadre institutionnel

Plus en détail

Livret d accueil. Edition : Août 2015 UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION. Psychiatrie infanto-juvénile U.P.A.H

Livret d accueil. Edition : Août 2015 UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION. Psychiatrie infanto-juvénile U.P.A.H Psychiatrie infanto-juvénile UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION Edition : Août 2015 Franck RENAUDIN U.P.A.H Pavillon «l Orme» 20 avenue du 19 mars 1962 72703 ALLONNES Cédex 02.43.43.51.20

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE COMMUNE DE PLOUGUIEL

REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE COMMUNE DE PLOUGUIEL REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE COMMUNE DE PLOUGUIEL PREAMBULE La commune de Plouguiel a mis en place un service de restauration scolaire en 1976. Ce service fonctionne pour l'école publique

Plus en détail

Communauté de Communes du Pays de Ribeauvillé Service Enfance Jeunesse 1 rue Pierre de Coubertin 68150 Ribeauvillé 03.89.73.27.10 03.89.73.27.

Communauté de Communes du Pays de Ribeauvillé Service Enfance Jeunesse 1 rue Pierre de Coubertin 68150 Ribeauvillé 03.89.73.27.10 03.89.73.27. Communauté de Communes du Pays de Ribeauvillé Service Enfance Jeunesse 1 rue Pierre de Coubertin 68150 Ribeauvillé 03.89.73.27.10 03.89.73.27.11 Projet pédagogique Périscolaire Le p tit Grimm Accueil de

Plus en détail

Les grandes fonctions du tuteur

Les grandes fonctions du tuteur Agence Erasmus+ Jeunesse & Sport Les grandes fonctions du tuteur Ce document rend compte de travaux effectués en ateliers par les participants lors des sessions de formation de tuteurs SVE organisées depuis

Plus en détail

Accueils de Loisirs REGLEMENT INTERIEUR

Accueils de Loisirs REGLEMENT INTERIEUR Accueils de Loisirs REGLEMENT INTERIEUR portail-animation.ufcv.fr Plaine des Tilles portail-animation.ufcv.fr Ufcv Délégation régionale de Bourgogne 29 rue Jean-Baptiste BAUDIN 21000 Dijon Mis à jour le

Plus en détail

RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT»

RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT» Page 1 ANNEE SCOLAIRE 2014/2015 RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT» Le Maire de la Commune de Labouheyre, Vu l article

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE. Pris en application de la délibération du Conseil Municipal du 10 mars 2011

REGLEMENT INTERIEUR SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE. Pris en application de la délibération du Conseil Municipal du 10 mars 2011 REGLEMENT INTERIEUR SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE Pris en application de la délibération du Conseil Municipal du 10 mars 2011 Modifié par délibérations des 9 juin et 15 décembre 2011 NOM et Prénom de

Plus en détail

TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort

TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort Année 2014-2015 Contact Service Éducation : 04 90 59 11 05 A. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 - Objet du règlement A compter

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE AU MULTI-ACCUEIL

LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE AU MULTI-ACCUEIL LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE AU MULTI-ACCUEIL Vous allez effectuer un stage dans notre structure. Ce livret d accueil a été rédigé pour vous souhaiter la bienvenue et vous donner quelques informations

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents

REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents de la RESTAURATION SCOLAIRE MATERNELLE/ELEMENTAIRE Direction de l Education, de l Enfance et de la Réussite Educative Approuvé au Conseil Municipal

Plus en détail

TEMPS D'ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR COMMUNE DE NOAILLAN

TEMPS D'ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR COMMUNE DE NOAILLAN TEMPS D'ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR COMMUNE DE NOAILLAN ANNÉE 2014 2015 A. DISPOSITION GÉNÉRALES Article 1 objet du règlement A compter de la rentrée 2014, les TAP (temps d activités

Plus en détail

Collectivité : ANIMATEUR JEUNESSE

Collectivité : ANIMATEUR JEUNESSE ANIMATEUR JEUNESSE Missions du poste : Accueillir et accompagner les jeunes de 11 à 17 ans dans leurs projets. Proposer et conduire des activités dans le cadre du projet pédagogique de la collectivité.

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR OBJET Le restaurant scolaire est un service municipal dont le fonctionnement est assuré par des agents municipaux, sous la responsabilité du Maire. ACCES AU RESTAURANT

Plus en détail

PORT CROS : FORT DE L EMINENCE

PORT CROS : FORT DE L EMINENCE PORT CROS : FORT DE L EMINENCE Le mot du directeur Le Fort de l Eminence est le cadre idéal pour découvrir l île de Port-Cros, sa faune et sa flore préservée. Les séjours scolaires peuvent y être organisés

Plus en détail

Charte de la laïcité à l École Charte commentée

Charte de la laïcité à l École Charte commentée Charte de la laïcité à l École Charte commentée Ce document propose un commentaire de la phrase de préambule et de chacun des articles de la Charte de la laïcité à l École. Il explicite le sens des principales

Plus en détail

Offrez un avenir international à vos enfants

Offrez un avenir international à vos enfants E I B : UNE ECOLE INTERNATIONALE BILINGUE MATERNELLE PRIMAIRE u COLLÈGE Dans la lignée de l Ecole Internationale Bilingue d Angers, le Collège accueille vos enfants dès la 6ème dans un environnement sain

Plus en détail

Vous avez librement choisi cet établissement. Ce choix entraîne le respect de ses orientations et de son

Vous avez librement choisi cet établissement. Ce choix entraîne le respect de ses orientations et de son Ecole privée Saint Joseph La butte 85700 Les Châtelliers Châteaumur ecolepriveelabutte@wanadoo.fr Chers Parents, Vous avez librement choisi cet établissement. Ce choix entraîne le respect de ses orientations

Plus en détail

La gazette des temps d accueil périscolaires de Kerhoas

La gazette des temps d accueil périscolaires de Kerhoas La gazette des temps d accueil périscolaires de Kerhoas Numéro 4 mai juin 2014 Au menu de votre gazette : 1. Les animations mises en place sur les temps de midi/2 et de pré et post-scolaire. 2. Les animations

Plus en détail

Formations 2011 Fédération Familles Rurales Haute Savoie

Formations 2011 Fédération Familles Rurales Haute Savoie Formations 2011 Fédération Familles Rurales Haute Savoie Nos formations s adressent aux salariés et professionnels en activité mais également aux bénévoles. Elles ont pour objectif de contribuer à l acquisition

Plus en détail

VILLE DE MANDRES LES ROSES

VILLE DE MANDRES LES ROSES Service Enfance Jeunesse 01 45 98 66 08 Service.enfance@ville-mandres-les-roses.fr VILLE DE MANDRES LES ROSES SOMMAIRE Inscriptions page 3 Restauration scolaire page 4 Accueils périscolaires page 5 Accueils

Plus en détail

Ecoles maternelles et élémentaires de la Ville de Joinville-Le-Pont

Ecoles maternelles et élémentaires de la Ville de Joinville-Le-Pont Restauration Scolaire Accueil du soir Études Surveillées Accueil de loisirs Ecoles maternelles et élémentaires de la Ville de Joinville-Le-Pont SOMMAIRE 1 INTRODUCTION p. 2 Objectif Préambule Instances

Plus en détail

PRESENTATION DIAGNOSTIQUE INITIAL. 1) Historique

PRESENTATION DIAGNOSTIQUE INITIAL. 1) Historique PROJET PEDAGOGIQUE ANNUEL 2014 C.L.J. police nationale BEZIERS du 01/01/2014 au 31/12/2014 PRESENTATION DIAGNOSTIQUE INITIAL 1) Historique En 2012 les policiers formateurs, moniteurs en activités physiques

Plus en détail

Institut de la Sainte-Famille - Virton Projet d établissement

Institut de la Sainte-Famille - Virton Projet d établissement Institut de la Sainte-Famille - Virton Projet d établissement Mai 2013 Qu est-ce qu un projet d établissement? Ce document exprime la volonté collective de réaliser pendant les années à venir les actions

Plus en détail

Charte du temps de Restauration

Charte du temps de Restauration Rentrée 2013 Charte du temps de Restauration Mairie d Evecquemont Ecole d Evecquemont Edito Si l année dernière, nous avons bien failli voir une classe fermer dans notre école, cette question n est plus

Plus en détail

Règlement Intérieur. Restauration scolaire Centres de loisirs et d accueil périscolaire

Règlement Intérieur. Restauration scolaire Centres de loisirs et d accueil périscolaire Règlement Intérieur Restauration scolaire Centres de loisirs et d accueil périscolaire Service de la Restauration Scolaire Tél : 02 96 71 05 20 Restaurant Scolaire Règlement intérieur Pour la plupart des

Plus en détail

Informations aux familles. Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine

Informations aux familles. Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine Informations aux familles Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine 15 rue de Kérourien - 29200 BREST 07-88-04-22-93 (Catherine PERRAMENT) Rentrée de septembre 2015

Plus en détail

Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes

Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes Le projet de socle de connaissances, de compétences et de culture,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA RESTAURATION SCOLAIRE ( ET PERISCOLAIRE EN ANNEXE)

REGLEMENT INTERIEUR DE LA RESTAURATION SCOLAIRE ( ET PERISCOLAIRE EN ANNEXE) REGLEMENT INTERIEUR DE LA RESTAURATION SCOLAIRE ( ET PERISCOLAIRE EN ANNEXE) Il appartient à la Ville de Meudon d organiser le temps de restauration scolaire (de 11h30 à 13h20) dans les écoles maternelles

Plus en détail

COMMUNE DE CANNES-ECLUSE REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE

COMMUNE DE CANNES-ECLUSE REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE COMMUNE DE CANNES-ECLUSE REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE Le présent règlement définit les relations entre les enfants, les accompagnateurs et le personnel du restaurant scolaire. Il a pour finalité de

Plus en détail

REGLEMENT EP-One. Accueil libre pour les 11 à 17 ans. Accueil fixe pour les 11 à 14 ans

REGLEMENT EP-One. Accueil libre pour les 11 à 17 ans. Accueil fixe pour les 11 à 14 ans REGLEMENT EP-One L EP-One vous propose, deux types d accueil : Accueil libre pour les 11 à 17 ans Hors vacances scolaires Mercredi 13h30 à 18h00 Vacances scolaires Lundi au vendredi 9h00 à 12h00 13h30

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Le bureau d idées Des enfants conseillent leurs pairs Petit guide pratique

Le bureau d idées Des enfants conseillent leurs pairs Petit guide pratique Le bureau d idées Des enfants conseillent leurs pairs Petit guide pratique Ce qu il est bon de savoir concernant le bureau d idées 2 Une excellente idée: le bureau d idées 4 Le bureau d idées: des enfants

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de loisirs LE FIED

PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de loisirs LE FIED PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de loisirs LE FIED ALSH «Les Lutins de Jules Verne» 1 rue de l'oratoire 39800 Le Fied 03 84 85 38 82 alsh.lefied@ccgrimont.fr www.cccg.tv Version novembre 2014 Structure bénéficiant

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

PROJET D'ÉTABLISSEMENT

PROJET D'ÉTABLISSEMENT PROJET D'ÉTABLISSEMENT Une école qui apprend à vivre ensemble Le projet d établissement est issu de la réflexion collective des enseignants afin de respecter les projets éducatif et pédagogique définis

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE. REGLEMENT DES SERVICES PERISCOLAIRES 2013/2014 (RESTAURANT SCOLAIRE et GARDERIE et CENTRE D ANIMATION)

REPUBLIQUE FRANÇAISE. REGLEMENT DES SERVICES PERISCOLAIRES 2013/2014 (RESTAURANT SCOLAIRE et GARDERIE et CENTRE D ANIMATION) REPUBLIQUE FRANÇAISE M A I R I E DE P O N T H E V R A R D 5, PLACE DE LA MAIRIE 78730 PONTHEVRARD TELEPHONE : 01.30.41.22.13 - TELECOPIE : 01.30.88.20.26 EMAIL : PONTHEVRARD@ORANGE.FR REGLEMENT DES SERVICES

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Service enfance et jeunesse. Projet pédagogique. Accueil de loisirs Belle image maternel. Thème : «Voyage autour du monde»

Service enfance et jeunesse. Projet pédagogique. Accueil de loisirs Belle image maternel. Thème : «Voyage autour du monde» Mairie de Cachan Service enfance et jeunesse Directrice : CARAYOL Nathalie Projet pédagogique Accueil de loisirs Belle image maternel Thème : «Voyage autour du monde» 2010 / 2011 Sommaire I. Introduction.p1

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ANNEE

PROJET PEDAGOGIQUE ANNEE PROJET PEDAGOGIQUE ANNEE 2013 /2014 Préambule La réforme des rythmes scolaires, mise en œuvre par le Gouvernement, doit permettre une meilleure répartition du temps scolaire passant de 4 à 4,5 jours d

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE GENERALITES. Article 1 : Objet. Article 2 : Responsabilité. Article 3 : Organisation. Article 4 : Taux d'encadrement

REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE GENERALITES. Article 1 : Objet. Article 2 : Responsabilité. Article 3 : Organisation. Article 4 : Taux d'encadrement REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE La restauration scolaire est un service public confié à un délégataire. Différentes catégories de personnels interviennent sur le temps de repas. Bien que relevant de statuts

Plus en détail

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances RAPPORT COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL GENERAL DU 26 MARS 2013 Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances Conformément aux textes en vigueur

Plus en détail

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents :

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents : MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5 «STAJ PRATIC BAFA» KIT PEDAGOGIQUE «STAJ PRATIC BAFA» MEMENTO ANIMATEUR Sommaire : Mon mémento Page 3 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Plus en détail

Commune de RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR

Commune de RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR Commune de RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR REGLEMENT INTERIEUR Vu la délibération du Conseil Communautaire en date du 26 mai 2015 et portant instauration du système des forfaits ; Vu la délibération

Plus en détail

Appel à initiatives de l AFPSSU 2013 Page 1

Appel à initiatives de l AFPSSU 2013 Page 1 Appel à initiatives de l AFPSSU 2013 Page 1 BULLE D AIR Auteurs 1. Référent contact Responsable du projet: Mme BOISSEAU Béatrice Intervenante bien-être Mme PESCHARD Aurélie Enseignante EPS et professeur

Plus en détail

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique I Contexte du métier 1. Définition Les professeurs de musique diplômés d'état sont chargés

Plus en détail

Bilan des 2 premières périodes des TAP

Bilan des 2 premières périodes des TAP Bilan des 2 premières périodes des TAP Les TAP, mis en place dès le lundi de la rentrée, trouvent progressivement leur rythme de croisière La fréquentation des TAP Nombre total d'enfants scolarisés sur

Plus en détail

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS Droits de l enfant LES JOURS MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS ENFANT / JEUNE N d ordre Consultation des 6/18 ans 2014 MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS B onjour, Sais-tu que tu as des

Plus en détail

Règlement intérieur du primaire

Règlement intérieur du primaire Règlement intérieur du primaire Préambule Le Lycée Français de Toronto est un lieu d apprentissage et de formation, où les élèves acquièrent des connaissances, mais aussi s imprègnent de principes de comportements

Plus en détail

SERVICE ENFANCE-JEUNESSE REGLEMENT INTERIEUR. 11-17 ans

SERVICE ENFANCE-JEUNESSE REGLEMENT INTERIEUR. 11-17 ans SERVICE ENFANCE-JEUNESSE REGLEMENT INTERIEUR «POINT ACCUEIL JEUNES DE LA VILLE DE BEAUGENCY» 11-17 ans Le Point Accueil Jeunes est géré par le Service Enfance-Jeunesse de la ville de Beaugency représenté

Plus en détail

À l école pour développer des compétences

À l école pour développer des compétences _x áxüä vx wxá ÜxááÉâÜvxá wâvtà äxá tâå }xâçxá 2007-2008 2008 À l école pour développer des compétences -au préscolaire- - 1 - - 2 - Mot de présentation Votre enfant entre à la maternelle cette année.

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE DE CANTINE SCOLAIRE

REGLEMENT DU SERVICE DE CANTINE SCOLAIRE REGLEMENT DU SERVICE DE CANTINE SCOLAIRE Préambule : Le présent règlement approuvé par le Conseil Municipal de Tende régit le fonctionnement de la cantine scolaire. La cantine scolaire est un service facultatif,

Plus en détail

Du lundi 5 janvier au vendredi 6 fevrier 2015 Résumés des activités sportives ACHILLE ROCHE CE

Du lundi 5 janvier au vendredi 6 fevrier 2015 Résumés des activités sportives ACHILLE ROCHE CE 3 ÈME PÉRIODE 2014/2015 Du lundi 5 janvier au vendredi 6 fevrier 2015 Résumés des activités sportives ACHILLE ROCHE CE À LA DÉCOUVERTE DU FITNESS Favoriser le bien être de l enfant. Découvrir des techniques

Plus en détail

Compétences pour vivre chez soi (exemple d Arnaud)

Compétences pour vivre chez soi (exemple d Arnaud) Compétences pour vivre chez soi (exemple d Arnaud) Arnaud Arnaud a 32 ans. Il présente de l'autisme et une déficience intellectuelle modérée. Arnaud vit seul dans sa maison. En journée, il va dans un service

Plus en détail

RAID LATHAN 2014. Projet pédagogique Dossier d inscription. 13/17 ans

RAID LATHAN 2014. Projet pédagogique Dossier d inscription. 13/17 ans RAID LATHAN 2014 Projet pédagogique Dossier d inscription 13/17 ans Présentation du Raid Lathan 2014 La ville de Longué-Jumelles à travers son service des sports organise son 3ème Raid Jeunes 13/17 ans

Plus en détail

La réforme des Rythmes Scolaires : FONTAINE LE COMTE. Organisation de la pause méridienne

La réforme des Rythmes Scolaires : FONTAINE LE COMTE. Organisation de la pause méridienne La réforme des Rythmes Scolaires : FONTAINE LE COMTE Organisation de la pause méridienne Une réunion a eu lieu en Mairie le 17 octobre 2013 afin de réfléchir à la mise en place de la réforme des rythmes

Plus en détail

Préparer la formation

Préparer la formation Préparer Profédus propose des exemples variés de contenus d enseignement en éducation à la santé. Les fiches ne sont pas conçues en «prêt à penser» ; elles restent largement enracinées dans le contexte

Plus en détail

Le restaurant scolaire est ouvert le lundi, mardi, jeudi et vendredi de 12H05 à 13 H30 : Article 2 : ACCES AU RESTAURANT

Le restaurant scolaire est ouvert le lundi, mardi, jeudi et vendredi de 12H05 à 13 H30 : Article 2 : ACCES AU RESTAURANT COMMUNE DE NIVILLAC REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE ANNEE 2014-2015 ECOLE PRIMAIRE PUBLIQUE «LES PETITS MURINS» La cantine scolaire a pour objectif d assurer, dans les meilleures conditions

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Restaurant Scolaire d Ampuis REGLEMENT

Restaurant Scolaire d Ampuis REGLEMENT Restaurant Scolaire d Ampuis REGLEMENT Préambule : La commune d Ampuis organise un service de restauration destiné à accueillir les enfants de maternelle (service à table) et de primaire (sous forme de

Plus en détail

Céline Nicolas Cantagrel CPC EPS Grande Section /CP Gérer et faciliter la continuité des apprentissages

Céline Nicolas Cantagrel CPC EPS Grande Section /CP Gérer et faciliter la continuité des apprentissages Céline Nicolas Cantagrel C EPS Grande Section / Gérer et faciliter la continuité des apprentissages GS Quelques pistes par rapport à l équipe pédagogique : renforcer les liens, clarifier les paramètres

Plus en détail

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES Sommaire : Les missions page 2 Les secteurs d interventions page 2 Les contacts privilégiés page 3 Les cibles : A La restauration collective 1. Objectifs

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

RÈGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE

RÈGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE S O M M A I R E Préambule Règlement Objectifs Ecole / cantine Quelques chiffres Le prestataire 1 2 Préambule RÈGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE A N N É E 2 0 1 2 / 2 0 1 3 La municipalité de CHAMPAGNIER

Plus en détail

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 054-215402744-20140619-N6-19-06-2014-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 26/06/2014 Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire

Plus en détail

L été arrive et les grandes vacances

L été arrive et les grandes vacances www.narbonne.fr L été arrive et les grandes vacances s annoncent. Durant cette période, il est important de proposer aux jeunes des activités et séjours leur permettant de vivre des expériences collectives

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT

PROJET D ETABLISSEMENT PROJET D ETABLISSEMENT «Amener chacun à une autonomie responsable» INTRODUCTION Dans l esprit du Projet Educatif défini par le Pouvoir Organisateur du Collège Notre-Dame et dans la volonté de respecter

Plus en détail

Septembre 2012 : Document validé par le service des ressources humaines et le service juridique du Rectorat de l Académie de Strasbourg

Septembre 2012 : Document validé par le service des ressources humaines et le service juridique du Rectorat de l Académie de Strasbourg Académie de Strasbourg Groupe Professionnel de Secteur CPE Colmar Septembre 2012 : Document validé par le service des ressources humaines et le service juridique du Rectorat de l Académie de Strasbourg

Plus en détail

ACCUEIL DES ENFANTS DANS UN LIEU ADAPTE A UN ACCUEIL A CARACTERE FAMILIAL : BASES METHODOLOGIQUES

ACCUEIL DES ENFANTS DANS UN LIEU ADAPTE A UN ACCUEIL A CARACTERE FAMILIAL : BASES METHODOLOGIQUES MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION ACCUEIL

Plus en détail