hydrosourcedavenir.com

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "hydrosourcedavenir.com"

Transcription

1 hydrosourcedavenir.com L HYDROÉLECTRICITÉ AU QUÉBEC MY THES ET S 2011G1230F

2 L HYDROÉLECTRICITÉ QUÉBÉCOISE, SOURCE D AVENIR L hydroélectricité est une importante source de gaz à effet de serre. Les émissions de l hydroélectricité québécoise sont comparables à celles de l éolien et quatre fois moins importantes que celles du solaire photovoltaïque. LE DÉVELOPPEMENT HYDROÉLECTRIQUE AU QUÉBEC EST SOURCE DE FIERTÉ POUR LA TRÈS GRANDE MAJORITÉ DES QUÉBÉCOIS. HYDRO-QUÉBEC COMPTE CONTINUER DE DÉVELOPPER LE POTENTIEL HYDROÉLECTRIQUE DU QUÉBEC, AVEC TOUS LES AVANTAGES QUI EN DÉCOULENT. VOICI DES FAITS QUI MONTRENT POURQUOI L HYDROÉLECTRICITÉ DEMEURE PLUS QUE JAMAIS UNE SOURCE D AVENIR POUR LE QUÉBEC. Bien que toute forme de production d électricité entraîne directement ou indirectement l émission de gaz à effet de serre (GES), la filière hydroélectrique, au Québec, se classe parmi les plus faiblement émettrices par kilowattheure produit. Une centrale à réservoir d émet environ 40 fois moins de GES qu une centrale au gaz naturel et 100 fois moins qu une centrale au charbon. Enfin, produit 32 % de l électricité canadienne, mais émet seulement 0,4 % des GES attribuables aux entreprises d électricité du pays. Benoit Gagnon, chef Expertise en environnement ÉMISSIONS DE GES DES DIFFÉRENTES FILIÈRES DE PRODUC TION D ÉLEC TRICITÉ

3 Il reste un nombre important de grandes rivières sauvages au Québec. Le Québec possède de vastes ressources hydrauliques, soit quelque lacs et rivières qui recouvrent 12 % de son territoire. a aménagé 60 centrales qui touchent 75 rivières (y compris la Romaine) à des fins de production d électricité. Contrairement à ce qui est souvent avancé par des opposants, le Québec compte encore beaucoup de grandes rivières sauvages, dont la rivière Nottaway, la rivière Broadback, la rivière Mistassini, la rivière Moisie Le débit à l embouchure et la superficie des bassins versants de 15 de ces rivières sauvages sont supérieurs à ceux de la Romaine. André Besner, chef Environnement et développement durable LES PLUS GRANDES RIVIÈRES NON AMÉNAGÉES DU QUÉBEC La Romaine est la dernière grande rivière sauvage du Québec. ne fait pas assez d efforts en matière d efficacité énergétique. À ce jour, a investi près de 1,2 milliard de dollars en efficacité énergétique. En 2003, a mis en œuvre le Plan global en efficacité énergétique (PGEÉ) afin de freiner la croissance de la consommation d électricité, notamment sur le marché résidentiel stimulé par l effervescence du marché immobilier et par l utilisation accrue de l électricité pour divers usages, dont le chauffage domestique. Ce plan comprend plusieurs programmes en efficacité énergétique s adressant à ses clients, dont le programme RECYC-FRIGO ENVIRONNEMENT. Depuis le lancement du Plan global en efficacité énergétique, a réalisé des économies annuelles récurrentes de 5,3 milliards de kilowattheures, ce qui correspond à la consommation annuelle moyenne de résidences Rivière Nottaway 2- Rivière Arnaud 3- Rivière aux Feuilles 4- Rivière George 5- Grande rivière de la Baleine 6- Rivière aux Mélèzes 7- Rivière à la Baleine 8- Rivière Harricana 9- Rivière de Puvirnituq 10- Rivière Mistassini 11- Rivière Broadback 12- Rivière du Petit Mécatina 13- Rivière Moisie 14- Rivière Ashuapmushuan 15- Rivière Natashquan 16- Rivière Nastapoka 17- Petite rivière de la Baleine 18- Rivière Kogaluc 19- Rivière Innuksuac 20- Rivière Roggan 21- Rivière Kovik 22- Rivière Pontax 23- Rivière Saint-Paul Michèle Labrecque, directrice Efficacité énergétique

4 Le développement hydroélectrique détruit l environnement. Les réservoirs hydroélectriques sont des écosystèmes très riches et diversifiés. Avec plus de 40 ans d expériences et de recherches sur les aménagements hydroélectriques, les études scientifiques démontrent qu un réservoir au Québec constitue un écosystème aquatique comparable à celui d un lac naturel. Le nouveau milieu créé par un réservoir fournit les habitats et la nourriture nécessaires à une faune aquatique et terrestre riche et diversifiée. Les différentes espèces y complètent leur cycle de vie et les populations se maintiennent naturellement. Benoit Gagnon, chef Expertise en environnement Il faut tenir compte des coûts des différentes options pour les consommateurs du Québec. L éolien, par exemple, coûte plus de 10 le kilowattheure (kwh) lorsque la production est située assez près des centres de consommation. S il faut transporter l énergie sur de longues distances, le coût augmente rapidement, parce qu il faut construire de nouvelles lignes de transport d électricité. D autres énergies renouvelables pourraient facilement remplacer l hydroélectricité. Les autres énergies renouvelables coûtent plus cher qu un projet hydroélectrique comme celui de la Romaine. Le solaire coûte plus de 25 le kwh. Par exemple, le tarif de rachat pratiqué en Ontario pour intégrer l énergie solaire au réseau se situe entre 44 et 80 le kwh. Le déploiement de cette filière à grande échelle en Ontario, aux États-Unis, en Allemagne et en Espagne a contribué à la forte augmentation des tarifs d électricité pour les consommateurs. Éric Chaîné, chef Approvisionnement énergétique

5 Le projet de la Romaine sera rentable. Le projet de la Romaine ne sera pas rentable. Le coût de revient de l énergie produite par la Romaine sera d environ 6,5 le kwh. Tout revenu au-delà de 6,5 le kwh, en dollars de 2015, contribue de manière positive aux bénéfices d et aux dividendes qui sont versés au gouvernement du Québec. Rappelons que l éolien coûte plus de 10 le kwh pour un parc situé près des grands centres et que le solaire coûte plus de 25 le kwh. Par ailleurs, le projet de la Romaine engendrera des retombées économiques de 3,5 milliards de dollars au Québec, dont environ 1,3 milliard uniquement sur la Côte-Nord. À la pointe des travaux, travailleurs seront à l œuvre. André Besner, chef Environnement et développement durable Produire de l énergie éolienne dans le nord du Québec nécessiterait la construction de nouvelles lignes de transport d électricité, ce qui augmente les coûts. Il n y a pas, loin des grands centres de consommation, de lignes de transport inutilisées qui pourraient recevoir des quantités importantes d électricité d origine éolienne. Ainsi, l implantation d un parc éolien important dans le nord nécessiterait la construction de lignes de transport couvrant de très longues distances. Éric Chaîné, chef Approvisionnement énergétique Il serait plus simple et rentable d aménager un parc éolien près d un réservoir nordique.

6 Les réseaux de chauffage urbains à la biomasse constituent une solution avantageuse. L hydroélectricité est une énergie dépassée. Installer des réseaux de chauffage urbains à la biomasse coûte cher. Les systèmes de chauffage à la biomasse nécessitent de coûteux réseaux de distribution de chaleur. Outre les coûts, le chauffage à la biomasse pose plusieurs défis, notamment quant à la continuité de l apport en biomasse, lequel n est disponible qu en quantités limitées en zone urbaine. Le transport de la biomasse occasionne aussi des difficultés, les sources étant dispersées sur le territoire et, pour la plupart, loin des centres de consommation. De plus, les productions agricoles servant de biomasse peuvent avoir des impacts environnementaux en raison du recours aux fertilisants. Il s agit d une option coûteuse si on la compare aux divers systèmes de thermopompes et autres systèmes électriques établis. André Besner, chef Environnement et développement durable L hydroélectricité est une source d avenir. Un sondage réalisé par Léger Marketing en avril 2011 place l hydroélectricité en haut de la liste des secteurs pour lesquels les Québécois considèrent que le Québec est en avance sur le reste du monde. Partout dans le monde, on cherche à intégrer plus d énergie renouvelable à la production d électricité. Au Québec, l hydroélectricité la première énergie renouvelable du monde est la fondation même de la production d électricité. Ailleurs dans le monde, on utilise d autres formes d énergie de base, comme le charbon ou le gaz. Au Québec, on a le grand avantage d avoir une énergie de base l hydroélectricité qui est renouvelable. Grâce à ses centrales hydroélectriques, produit 98 % de son électricité au moyen de sources renouvelables. Thierry Vandal, président-directeur général

Formation 2.1 - L'État de l'énergie au Québec et la nouvelle politique énergétique Mercredi 10 février 2016 10h30-11h45 Hôtel Château Laurier Québec

Formation 2.1 - L'État de l'énergie au Québec et la nouvelle politique énergétique Mercredi 10 février 2016 10h30-11h45 Hôtel Château Laurier Québec Formation 2.1 - L'État de l'énergie au Québec et la nouvelle politique énergétique Mercredi 10 février 2016 10h30-11h45 Hôtel Château Laurier Québec - Des Plaines B, 1220, Place George V Ouest, Québec

Plus en détail

Présentation au Comité sénatorial permanent de l énergie, de l environnement et des ressources naturelles Le 4 mai 2017

Présentation au Comité sénatorial permanent de l énergie, de l environnement et des ressources naturelles Le 4 mai 2017 Présentation au Comité sénatorial permanent de l énergie, de l environnement et des ressources naturelles Le 4 mai 2017 Emera 29 G$ actifs 4,3 G$ revenus 7 400 employés 2,5 M clients des services publics

Plus en détail

L électricité en Bretagne : Consommation, production et approvisionnement. Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre en Bretagne

L électricité en Bretagne : Consommation, production et approvisionnement. Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre en Bretagne L électricité en Bretagne : Consommation, production et approvisionnement GIP Bretagne environnement GIP Bretagne environnement Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre en Bretagne L électricité

Plus en détail

Résultats 2009. Depuis la mise en place par la Métro, en 2005, du Plan Climat

Résultats 2009. Depuis la mise en place par la Métro, en 2005, du Plan Climat ENVIRONNEMENT GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE Communauté d agglomération GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE OBSERVATOIRE janvier 2012 Suivi des Consommations d Energie, des émissions de GAZ À EFFET DE SERRE et de la production

Plus en détail

Fiche énergie. Biomasse. Production - Stockage - Distribution - Déchets. Avantages. Inconvénients. Defi énergie - Septembre Victoria Denys

Fiche énergie. Biomasse. Production - Stockage - Distribution - Déchets. Avantages. Inconvénients. Defi énergie - Septembre Victoria Denys Biomasse Production - Stockage - Distribution - Déchets Avantages Inconvénients Biomasse Fonctionnement Utilisation Calcul consommation /puissance Influence sur le climat Efficacité énergétique Description

Plus en détail

Chapitre 2 : La consommation d énergie

Chapitre 2 : La consommation d énergie Chapitre 2 : La consommation d énergie Évolution de l efficacité énergétique au Canada - de 1990 à 2005 5 Chapitre 2 : La consommation d énergie Vue d ensemble La consommation d énergie et les émissions

Plus en détail

L Empreinte de l eau, source de gouvernance

L Empreinte de l eau, source de gouvernance Mémoire L Empreinte de l eau, source de gouvernance Présenté à l Office de consultation publique de Montréal par Aqua Climax inc. 29 août 2013 Mémoire rédigé par : Bastien Guérard Aqua Climax info@aquaclimax.com

Plus en détail

Développement hydroélectrique en Suisse

Développement hydroélectrique en Suisse Journée du CUEPE / 23 mars 2007 Développement hydroélectrique en Suisse Marc Balissat Antoine Dubas 9100.00/2007 23 mars 2007 Développement hydroélectrique en Suisse 1 Plan de l exposé Hydroélectricité

Plus en détail

Par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et l entretien Commission scolaire des Samares. ColloqueMulti Énergies Avril 2016

Par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et l entretien Commission scolaire des Samares. ColloqueMulti Énergies Avril 2016 Applications avec les accumulateurs thermiques et technologies pour aider à réduire la consommation de combustibles fossiles Par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et l entretien Commission scolaire

Plus en détail

Étude de faisabilité des approvisionnements en énergie

Étude de faisabilité des approvisionnements en énergie Bureau d'étude: Maître d'ouvrage: M Petit Projet: Date: 2014-11-18 INDEX 1.- INTRODUCTION... 3 2.- DESCRIPTION DE L'OUVRAGE... 3 3.- SYNTHÈSE DES RÉSULTATS... 3 3.1.- Consommations et émissions de CO 2

Plus en détail

La maîtrise de l énergie en culture sous serre. Ariane GRISEY (Ctifl) Eric BRAJEUL (Ctifl)

La maîtrise de l énergie en culture sous serre. Ariane GRISEY (Ctifl) Eric BRAJEUL (Ctifl) La maîtrise de l énergie en culture sous serre Ariane GRISEY (Ctifl) Eric BRAJEUL (Ctifl) Etat des lieux 1265 ha de serres chauffées Production de tomate et concombre (10/12 mois) 594 ha Exclus : production

Plus en détail

LA FAISABILITÉ ÉNERGÉTIQUE

LA FAISABILITÉ ÉNERGÉTIQUE Roger Cadiergues MémoCad nb12.a LA FAISABILITÉ ÉNERGÉTIQUE SOMMAIRE nb12.1. L étude de faisabilité énergétique nb12.2. Les éléments du choix nb12.3. Textes officiels (code de la Construction) nb12.4. Textes

Plus en détail

Énergies renouvelables et maîtrise de l énergie

Énergies renouvelables et maîtrise de l énergie Énergies renouvelables et maîtrise de l énergie ngo@ecrin.asso.fr Christian Ngô ECRIN www.ecrin.asso.fr Un monde dominé par les combustibles fossiles Biomasse & déchets Hydraulique 2,2% 10,5% 0,5% 6,4%

Plus en détail

L énergie géothermique: un choix stratégique en matière de développement durable

L énergie géothermique: un choix stratégique en matière de développement durable L énergie géothermique: un choix stratégique en matière de développement durable Choix énergétiques, environnement et santé globale UQAM (Montréal) 17 novembre 2007 Denis Tanguay Président directeur-général

Plus en détail

Consultation pour le plan stratégique de réduction de la dépendance au pétrole Centre-du-Québec

Consultation pour le plan stratégique de réduction de la dépendance au pétrole Centre-du-Québec Consultation pour le plan stratégique de réduction de la dépendance au pétrole Centre-du-Québec Plan de la rencontre 1. Portrait sectoriel de la dépendance au pétrole 2. Atelier 1: Diagnostic sectoriel

Plus en détail

CHAUFFAGE ET PETITE COGÉNÉRATION

CHAUFFAGE ET PETITE COGÉNÉRATION CHAUFFAGE ET PETITE COGÉNÉRATION Marion Denninger Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13368-4 Sommaire Remerciements... 1 Avant-propos... 2 Introduction... 5 Chapitre 1 Principe et intérêts de la cogénération...

Plus en détail

L EAU ET LE VENT L ÉNERGIE PROPRE ET RENOUVELABLE DU QUÉBEC

L EAU ET LE VENT L ÉNERGIE PROPRE ET RENOUVELABLE DU QUÉBEC L EAU ET LE VENT L ÉNERGIE PROPRE ET RENOUVELABLE DU QUÉBEC LE QUÉBEC PRODUIT L ÉNERGIE PROPRE DONT LE MASSACHUSETTS A BESOIN Hydro-Québec propose au Massachusetts une nouvelle source d énergie propre

Plus en détail

Sondage sur la perception des Québécois à l égard de l énergie éolienne. Projet Juin 2017

Sondage sur la perception des Québécois à l égard de l énergie éolienne. Projet Juin 2017 Sondage sur la perception des Québécois à l égard de l énergie éolienne Projet 15685-001 Juin 2017 Contexte, objectifs et méthodologie L Association canadienne de l énergie éolienne (CanWEA) a mandaté

Plus en détail

Dossier de presse. 10 décembre 2015. Présentation de l offre solaire eec pour les particuliers. En partenariat avec : Innover pour mieux vous servir

Dossier de presse. 10 décembre 2015. Présentation de l offre solaire eec pour les particuliers. En partenariat avec : Innover pour mieux vous servir Dossier de presse 10 décembre 2015 Présentation de l offre solaire eec pour les particuliers. En partenariat avec : Innover pour mieux vous servir EEC lance une offre solaire pour les particuliers En date

Plus en détail

Stockage de l eau et production d électricité

Stockage de l eau et production d électricité Financer l eau pour stimuler la croissance en Afrique Production d électricité et stockage de l eau des Chutes de Rusumo, Rwanda, Burundi, Tanzanie Synthèse Le Projet Régional Hydroélectrique et Polyvalent

Plus en détail

Quel distributeur de gaz demain?

Quel distributeur de gaz demain? Quel distributeur de gaz demain? Les missions du distributeur GrDF Les missions du distributeur GrDF La gestion des relations clients / fournisseurs : Distribution de gaz, relevé des consommations, facturation,

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement 1 Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre du programme d amélioration de la performance énergétique de 800 000 logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre

Plus en détail

Fonds de rendement diversifié Signature. Solutions de revenu CI

Fonds de rendement diversifié Signature. Solutions de revenu CI Fonds de rendement diversifié Signature Solutions de revenu CI Les défis en matière de revenu auxquels font face les investisseurs Au cours de la dernière décennie, les investisseurs ont fait face à des

Plus en détail

Situation énergétique de l Eurométropole de Strasbourg

Situation énergétique de l Eurométropole de Strasbourg PLAN-ER Landau 5 juin 2015 Situation énergétique de l Eurométropole de Strasbourg 1. Etat des lieux énergétique et objectifs Les facteurs pour atteindre les objectifs Situation énergétique actuelle 2.

Plus en détail

La production locale des Énergies Renouvelables. 1 Des exemples régionaux. 2 Intérêts des énergies renouvelables locales. 3 Accompagnement par l ADEME

La production locale des Énergies Renouvelables. 1 Des exemples régionaux. 2 Intérêts des énergies renouvelables locales. 3 Accompagnement par l ADEME La production locale des Énergies Renouvelables 1 Des exemples régionaux 2 Intérêts des énergies renouvelables locales 3 Accompagnement par l ADEME 1 1/ DES EXEMPLES RÉGIONAUX 2 Méthanisation Qui sont

Plus en détail

Dossier de presse Mise à jour la plus récente : 18 octobre 2013 Contact:

Dossier de presse Mise à jour la plus récente : 18 octobre 2013 Contact: Dossier de presse Mise à jour la plus récente : 18 octobre 2013 Contact: Katrien Denef ou Ellien Stinissen +32 15 40 41 40 pressbelgium@eneco.com katrien.denef@eneco.com ellien.stinissen@eneco.com Table

Plus en détail

AU S E R V I C E D E L É TAT D E N E W YO R K

AU S E R V I C E D E L É TAT D E N E W YO R K L H Y D R O É L E C T R I C I T É D U Q U É B E C AU S E R V I C E D E L É TAT D E N E W YO R K UN AVENIR ÉNERGÉTIQUE PROPRE POUR L ÉTAT DE NEW YORK : DES SOLUTIONS À LONG TERME Hydro-Québec fournit de

Plus en détail

POLITIQUE D ACHAT LOCAL

POLITIQUE D ACHAT LOCAL POLITIQUE D ACHAT LOCAL 1. VISION... 2. PORTÉE... 3. PÉRIODE D'APPLICATION 4. RESPONSABILITÉS 5. PRINCIPES DIRECTEURS 5.1 VITRINE DE CHOIX POUR LES PRODUITS RÉGIONAUX 5.2 PARTENAIRE PRIVILÉGIÉ DE ALIMENTS

Plus en détail

Aide d Etat N 64/2005 France Modification du régime d aides à la gestion des énergies renouvelables de l ADEME (N117/A/2001)

Aide d Etat N 64/2005 France Modification du régime d aides à la gestion des énergies renouvelables de l ADEME (N117/A/2001) COMMISSION EUROPEENNE Bruxelles, le 13.IX.2005 C (2005) 3543 Objet: Aide d Etat N 64/2005 France Modification du régime d aides à la gestion des énergies renouvelables de l ADEME (N117/A/2001) Monsieur

Plus en détail

CORRECTION Ch9. PRODUCTION INDUSTRIELLE DE L ENERGIE ELECTRIQUE I. Comment fonctionnent les centrales hydrauliques? p : 133

CORRECTION Ch9. PRODUCTION INDUSTRIELLE DE L ENERGIE ELECTRIQUE I. Comment fonctionnent les centrales hydrauliques? p : 133 CORRECTION Ch9. PRODUCTION INDUSTRIELLE DE L ENERGIE ELECTRIQUE I. Comment fonctionnent les centrales hydrauliques? p : 133 1.Centrale hydraulique. Compléter le schéma. Voir livre p : 133 2. Quelle forme

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN

ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN MOINS D ÉD ÉNERGIE ET PLUS D ÉD ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN Rencontres Suisses de l Electricité Beaulieu, 17 mars 2011 Massimiliano Capezzali, PhD Adjoint du Directeur Energy Center Ecole Polytechnique

Plus en détail

Les enjeux de la transition énergétique en Algérie

Les enjeux de la transition énergétique en Algérie Université Sétif 1 Faculté des Sciences Economiques, Sciences Commerciales et Sciences de Gestion Le Premier Colloque sur 7 8 avril 2015 Les enjeux de la transition énergétique en Algérie SENOUCI Benabbou

Plus en détail

Le réseau hydrographique

Le réseau hydrographique Le réseau hydrographique Le réseau hydrographique de la MRC représente un milieu aquatique d environ 600 kilomètres de cours d eau et du double de rives. Le fleuve Saint-Laurent représente le grand collecteur

Plus en détail

ÉRIC MARTEL PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Association des retraités d Hydro-Québec 19 octobre 2016

ÉRIC MARTEL PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Association des retraités d Hydro-Québec 19 octobre 2016 PLAN STRATÉGIQUE 2016-2020 Voir grand avec notre énergie propre ÉRIC MARTEL PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Association des retraités d Hydro-Québec 19 octobre 2016 NOTRE CONTEXTE D AFFAIRES 2 Fléchissement

Plus en détail

DISCOURS DE SON EXCELLENCE MADAME ROSALIE MATONDO, MINISTRE DE L ECONOMIE FORESTIERE, DU DEVELOPPEMENT

DISCOURS DE SON EXCELLENCE MADAME ROSALIE MATONDO, MINISTRE DE L ECONOMIE FORESTIERE, DU DEVELOPPEMENT MINISTERE DE L ECONOMIE FORESTIERE, REPUBLIQUE DU CONGO DU DEVELOPPEMENT DURABLE Unité * Travail * Progrès ET DE L ENVIRONNEMENT -=-=-=-=- -=-=-=-=-=-=-=-=- CABINET -=-=-=-=- FORUM DES NATIONS UNIES SUR

Plus en détail

HYDRO-QUÉBEC ÉNERGÉ TIQUE DU MASSACHUSE T TS

HYDRO-QUÉBEC ÉNERGÉ TIQUE DU MASSACHUSE T TS HYDRO-QUÉBEC U N A L L I É N AT U R E L P O U R L A T R A N S I T I O N ÉNERGÉ TIQUE DU MASSACHUSE T TS 1 090 M W D É N E R G I E P R O P R E G A R A N T I E P O U R LE MASSACHUSE T TS En réponse à l appel

Plus en détail

Merci aux exposants qui ont fait cette démonstration à nos côtés et, au vu des premières retombées, en sont très largement satisfaits.

Merci aux exposants qui ont fait cette démonstration à nos côtés et, au vu des premières retombées, en sont très largement satisfaits. Le mot du Commissaire Un pari réussi! Des échanges à prolonger... Cette deuxième édition du Salon Planet Energy a réussi son pari : démontrer que, dans un climat de crise, un salon centré sur les économies

Plus en détail

Colloque DDT novembre Bruno Duplessis Centre Énergétique et Procédés - Mines ParisTech

Colloque DDT novembre Bruno Duplessis Centre Énergétique et Procédés - Mines ParisTech Colloque DDT 77 22 novembre 2012 Bruno Duplessis Centre Énergétique et Procédés - Mines ParisTech France = 0,9 % de la population mondiale Réserves fossiles : 23 Mtep soit 0,01 % des réserves mondiales

Plus en détail

Les 3 piliers du développement durable

Les 3 piliers du développement durable questions réponses Les 3 piliers du développement durable Environnement SLN durable Économique Sociétal P.2 Sommaire Fiche technique P.4 État des lieux 1 - Pourquoi remplacer la centrale électrique? P.6

Plus en détail

Hydrogène : le carburant du futur

Hydrogène : le carburant du futur 26 novembre 2008 Hydrogène : le carburant du futur Vecteur d énergie durable pour la mobilité de demain Capable d éliminer 50% des émissions de CO 2 du transport routier d ici 2050 Nécessité d une forte

Plus en détail

Gaz à effet de serre Réchauffement de la planète Changements climatiques importants

Gaz à effet de serre Réchauffement de la planète Changements climatiques importants ENVIRONNEMENT Le constat Gaz à effet de serre Réchauffement de la planète Changements climatiques importants Trouver des alternatives aux énergies fossiles Production d énergies non émettrices en CO² Diminuer

Plus en détail

Rencontre Algéro-Italienne A Milan Mars 2015

Rencontre Algéro-Italienne A Milan Mars 2015 Rencontre Algéro-Italienne A Milan Mars 2015 ********************************************** Allocution de monsieur Ali HADDAD Président du Forum des Chefs d Entreprise Mars 2015 Messieurs les Ministres

Plus en détail

Chauffage à distance par copeaux de bois Une décision pour l avenir

Chauffage à distance par copeaux de bois Une décision pour l avenir Chauffage à distance par copeaux de bois Une décision pour l avenir Sources : Allotherm SA et Viret Architectes SA Présentation des enjeux Critères de choix de la source d énergie Avantages du bois Potentiel

Plus en détail

L optimisation du. une stratégie payante

L optimisation du. une stratégie payante L optimisation du mix énergétique : une stratégie payante Colloque multi énergies de l AGPI - Avril 2013 1 Plan de présentation 1. L énergie au Québec 2. Des choix importants 3. Pistes de solution 4. Cas

Plus en détail

Transition vers une économie à faibles émissions de carbone

Transition vers une économie à faibles émissions de carbone Transition vers une économie à faibles émissions de carbone Présentation devant le Comité sénatorial permanent de l énergie, de l environnement et des ressources naturelles Chris Sandve Directeur, Politiques

Plus en détail

Résumé du Plan Nord du gouvernement du Québec

Résumé du Plan Nord du gouvernement du Québec À propos du Plan Nord Le Plan Nord va se déployer sur 25 ans. Résumé du Plan Nord du gouvernement du Québec Territoire concerné: 1,2 millions de km 2 soit 72% du Québec. Le territoire visé se situe au

Plus en détail

Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire?

Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire? Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire? Dr Jean-Bernard Gay Privat docent EPFL LESO Pour sa construction, son exploitation et son entretien toute construction nécessite une

Plus en détail

Nouvelles opportunités de développement de projets agricoles par l utilisation des surplus énergétiques d Hydro-Québec

Nouvelles opportunités de développement de projets agricoles par l utilisation des surplus énergétiques d Hydro-Québec Nouvelles opportunités de développement de projets agricoles par l utilisation des surplus énergétiques d Hydro-Québec L exemple de la production en serre au Québec Louis Dionne directeur général SPSQ

Plus en détail

Évaluation du potentiel de production de biogaz par la méthanisation de la biomasse agricole dans la région de Saint-Jean-Valleyfield.

Évaluation du potentiel de production de biogaz par la méthanisation de la biomasse agricole dans la région de Saint-Jean-Valleyfield. Évaluation du potentiel de production de par la méthanisation de la biomasse agricole dans la région de Saint-Jean-Valleyfield Résumé Fédération régionale de l Union des Producteurs Agricoles de Saint-Jean-Valleyfield

Plus en détail

Les marchés émergents et le secteur minier

Les marchés émergents et le secteur minier Les marchés émergents et le secteur minier Principales tendances pour l avenir Nochane Rousseau Leader, secteur minier, Québec Affaires sans frontières Le 15 novembre 2012 Ville de Québec De nombreux

Plus en détail

CONTRIBUTION L éco-construction

CONTRIBUTION L éco-construction CONTRIBUTION L éco-construction Conseil de développement Groupe développement 22-Fév-11 Sommaire 1. Introduction... 3 Qu est-ce qu un habitat?... 3 2. Enjeux... 3 3. Objectifs généraux de l éco-construction

Plus en détail

NOM :. Prénom : Classe :.. Page 1 / 8

NOM :. Prénom : Classe :..  Page 1 / 8 NOM :. Prénom : Classe :.. http://www.techno-college.jimdo.com Page 1 / 8 Qu est ce que l énergie? 1. Les énergies primaires Une source d énergie primaire est une forme d énergie disponible dans la nature

Plus en détail

Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise

Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise PLAN D ACTION Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise 2010 2015 ENSEMBLE POUR UNE MÉTROPOLE DURABLE Le Plan de développement durable de la collectivité montréalaise 2010-2015 mobilise

Plus en détail

LAN D ACTION DE ÉVELOPPEMENT DURABLE

LAN D ACTION DE ÉVELOPPEMENT DURABLE LAN D ACTION DE ÉVELOPPEMENT DURABLE 013-2015 Table des matières M p E 03 Message du président et chef de la direction 04 Contexte 06 Actions 15 Annexe 1 : Tableau synoptique du plan d action de développement

Plus en détail

ETUDE DE FAISABILITE DES APPROVISIONNEMENTS EN ENERGIE LIDL LANGRES (52)

ETUDE DE FAISABILITE DES APPROVISIONNEMENTS EN ENERGIE LIDL LANGRES (52) ETUDE DE FAISABILITE DES APPROVISIONNEMENTS EN ENERGIE LIDL LANGRES (52) Copropriété l'arc-en-ciel 3, Rue des Pins - 38100 GRENOBLE 04 76 18 26 08 04 76 21 37 71 LIDL SNC 35 rue Charles PEGUY 67 039 STRASBOURG

Plus en détail

LE SOLAIRE THERMIQUE

LE SOLAIRE THERMIQUE LE SOLAIRE THERMIQUE Benoit LABASCOULE Chambre d'agriculture de l'aveyron Pierre BARRIAC Agriculteur de l'aveyron La production d'eau chaude Selon la zone climatique, un chauffe-eau solaire individuel

Plus en détail

Jeu de sources d énergie

Jeu de sources d énergie Jeu de sources d énergie Instructions: Faites les élèves découper les carrés de sources d énergie (ci-après). Une fois toutes coupées, repassez les questions et demandez aux élèves de tenir en l air les

Plus en détail

Le développement territorial à l échelle du quartier. La sobriété énergétique à Morges Opportunités à saisir et outils à mobiliser

Le développement territorial à l échelle du quartier. La sobriété énergétique à Morges Opportunités à saisir et outils à mobiliser Le développement territorial à l échelle du quartier La sobriété énergétique à Morges Opportunités à saisir et outils à mobiliser 1 La sobriété énergétique à Morges Opportunités à saisir et outils à mobiliser

Plus en détail

Certificat énergétique des bâtiments Méthodes et applications. Le cahier technique SIA 2031

Certificat énergétique des bâtiments Méthodes et applications. Le cahier technique SIA 2031 Certificat énergétique des bâtiments Méthodes et applications Le cahier technique SIA 2031 Certificat énergétique Le contexte Le cahier SIA 2031: principes Méthodes Le certificat Applications et perspectives

Plus en détail

3.1 Émissions de CO2 dues à l énergie

3.1 Émissions de CO2 dues à l énergie 3.1 Émissions de CO2 dues à l énergie Émissions de CO2 dues à la combustion d énergie 1 dans le monde 3 Indice base 1 en 199 25 2 15 1 Etats-Unis 5 UE à 15 197 1975 198 1985 199 1995 2 27 En Mt CO2 199

Plus en détail

Le Diagnostic de Performance Énergétique

Le Diagnostic de Performance Énergétique L habitat Le Diagnostic de Performance Énergétique Comprendre Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Édition : septembre 2012 Être bien informés pour

Plus en détail

Le bois énergie. votre énergie locale et renouvelable. L Efficacité Énergétique et Environnementale en action

Le bois énergie. votre énergie locale et renouvelable. L Efficacité Énergétique et Environnementale en action Le bois énergie votre énergie locale et renouvelable L Efficacité Énergétique et Environnementale en action PROFIL Leader européen des services en efficacité énergétique et environnementale, Cofely conçoit,

Plus en détail

LES ÉNERGIES RENOUVELABLES QUEDITLALOIDETRANSITIONÉNERGÉTIQUE?

LES ÉNERGIES RENOUVELABLES QUEDITLALOIDETRANSITIONÉNERGÉTIQUE? LES ÉNERGIES RENOUVELABLES QUEDITLALOIDETRANSITIONÉNERGÉTIQUE? Tour d horizon des dispositions de la loi Afin de développer les énergies renouvelables, la loi de transition énergétique crée des outils

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel. Fonds d affectation spéciale pour les énergies renouvelables

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel. Fonds d affectation spéciale pour les énergies renouvelables - Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 14 mai 2012 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Quarantième session Vienne, 20-22 novembre 2012

Plus en détail

Nice, juillet 2014 Porteur de projet : SARL Coulomp et SARL Jauffret Réalisation : FIBOIS 06 et 83

Nice, juillet 2014 Porteur de projet : SARL Coulomp et SARL Jauffret Réalisation : FIBOIS 06 et 83 Présentation du projet d «Implantation d une scierie modèle couplée à une centrale de cogénération et unité de production de granulés» Provence-Alpes-Côte d Azur Alpes-Maritimes Commune du Broc (06510)

Plus en détail

Présenté par Vincent Pouliot, Chef de service Marché du carbone et efficacité énergétique Avril 2016

Présenté par Vincent Pouliot, Chef de service Marché du carbone et efficacité énergétique Avril 2016 De la conférence de Paris à la politique énergétique du Québec Une occasion de se mobiliser ensemble pour lutter contre les changements climatiques Présenté par Vincent Pouliot, Chef de service Marché

Plus en détail

Dynamiques de déforestation dans le bassin du Congo 15-16 mai 2013, Kinshasa

Dynamiques de déforestation dans le bassin du Congo 15-16 mai 2013, Kinshasa Dynamiques de déforestation dans le bassin du Congo 15-16 mai 2013, Kinshasa Perspective de la Banque mondiale Benoît Bosquet, Banque mondiale Aperçu 1. Le rôle des forêts dans le développement 2. Le besoin

Plus en détail

SIG, une entreprise de service public engagée

SIG, une entreprise de service public engagée SIG, une entreprise de service public engagée 29 avril 2016 Stéphane Maret Directeur GRD Propriétaires Entreprise de droit public autonome Capital de CHF 100 millions : 30% 55% Communes genevoises 15%

Plus en détail

631.421. Ordonnance. La Direction des finances. Ordonne : du 21 mars 2001

631.421. Ordonnance. La Direction des finances. Ordonne : du 21 mars 2001 63.4 Ordonnance du mars 00 sur la déduction des frais relatifs aux immeubles privés, des investissements destinés à économiser l énergie et à ménager l environnement ainsi que des frais de restauration

Plus en détail

Familles actives pour le climat Synthèse du bilan des visites à domicile auprès des 93 familles

Familles actives pour le climat Synthèse du bilan des visites à domicile auprès des 93 familles Familles actives pour le climat Synthèse du bilan des visites à domicile auprès des 93 familles Mars 2012 Dans le cadre de la mise en place de leur Plan Climat Energie Territorial (PCET), la Ville de Besançon

Plus en détail

>> ECONOMIES D ENERGIE ENERGIES RENOUVELABLES

>> ECONOMIES D ENERGIE ENERGIES RENOUVELABLES >> ECONOMIES D ENERGIE ENERGIES RENOUVELABLES Les enjeux et le contexte actuel La politique régionale Atelier Energie Journée des Lycées 23.01.2006 1 >> RESSOURCES EPUISABLES En 2100, les ressources d

Plus en détail

la stratégie énergétique 2050 & Chauffage électrique

la stratégie énergétique 2050 & Chauffage électrique Association Choc Electrique, Gland, 5.6.2014 la stratégie énergétique 2050 & Chauffage électrique Roger Nordmann Conseiller national PS, Lausanne, Président de Swissolar Membre de la Commission de l environnement,

Plus en détail

Au service de l énergie dans le respect de l environnement

Au service de l énergie dans le respect de l environnement Au service de l énergie dans le respect de l environnement Services Gestion Installation La maîtrise de l énergie et des fluides Notre force Optimiser votre efficacité énergétique À travers une expertise

Plus en détail

GPL énergie ex e c x e c p e ti p on o n n e n l e le

GPL énergie ex e c x e c p e ti p on o n n e n l e le Émissions de gaz à effet de serre Efficacité énergétique consommer mieux Sobriété énergétique : consommer moins Le développement des s renouvelables 1850 1950 1990 2050 Découverte du pétrole Développement

Plus en détail

Accroissement de l efficacité énergétique:

Accroissement de l efficacité énergétique: Accroissement de l efficacité énergétique: L amélioration développée dans le projet permet d accroître la production énergétique, de réduire la consommation d énergie et/ou de diminuer les coûts par rapport

Plus en détail

Les énergies de la biomasse efficacité, sobriété, diversité

Les énergies de la biomasse efficacité, sobriété, diversité Les énergies renouvelables au service de l humanité Enjeux et perspectives aux horizons 2030 et 2050 3 octobre 2013 Les énergies de la biomasse efficacité, sobriété, diversité Claude ROY / CGAAER / CLUB

Plus en détail

Vendredi 8 avril 2011

Vendredi 8 avril 2011 www.laregion.fr Vendredi 8 avril 2011 La Région et la Banque Européenne d Investissement (BEI) mettent en place le Fonds photovoltaïque régional en partenariat avec trois banques régionales Muriel PIN

Plus en détail

Énergie et conservation au Québec : Y a-t-il des scénarios gagnants? Nicolas Boisclair 1er Décembre 2012

Énergie et conservation au Québec : Y a-t-il des scénarios gagnants? Nicolas Boisclair 1er Décembre 2012 Énergie et conservation au Québec : Y a-t-il des scénarios gagnants? Nicolas Boisclair 1er Décembre 2012 Photo: rivière 0 Eastmain 1. La bonne énergie à la bonne place 2. Questionnement sur la croissance

Plus en détail

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012»

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» Conférence Consultative Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 20 octobre 2010 Marie-Christine ROGER Chef du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction MEEDDM

Plus en détail

Dîner de l association 1X-Nucléaire Lundi 31 mai 2010

Dîner de l association 1X-Nucléaire Lundi 31 mai 2010 Dîner de l association 1X-Nucléaire Lundi 31 mai 2010 Monsieur le Président, Cher Jacques, Mesdames et Messieurs, Chers amis, Je suis à la fois très heureuse et très honorée d être parmi vous ce soir.

Plus en détail

ENERGIE AU CYCLE 3 - Séance 1 : Qu est ce que l énergie? Objectif général : connaître différentes sources d énergie et leur utilisation

ENERGIE AU CYCLE 3 - Séance 1 : Qu est ce que l énergie? Objectif général : connaître différentes sources d énergie et leur utilisation ENERGIE AU CYCLE 3 - Séance 1 : Qu est ce que l énergie? Objectif général : connaître différentes sources d énergie et leur utilisation Objectifs : recueillir les conceptions des élèves, donner une définition

Plus en détail

Gestion et Impacts du Changement Climatique GICC Séminaire du 15 octobre 2009

Gestion et Impacts du Changement Climatique GICC Séminaire du 15 octobre 2009 Gestion et Impacts du Changement Climatique GICC Séminaire du 15 octobre 2009 ETHEL II - Energie Transports Habitat Environnement Localisations - Phase II. Jesús González-Feliu, Frédéric Henriot, Jean-Louis

Plus en détail

Energie et changement climatique : impact pour l agriculture 19 novembre 2014 CCVD Le Campus Ecosite du Val de Drôme

Energie et changement climatique : impact pour l agriculture 19 novembre 2014 CCVD Le Campus Ecosite du Val de Drôme ENERGIE CLIMAT ENVIRONNEMENT Face aux nouveaux enjeux : une agriculture porteuse de solutions Energie et changement climatique : impact pour l agriculture 19 novembre 2014 CCVD Le Campus Ecosite du Val

Plus en détail

CHAUFFER LES POULAILLERS À LA BIOMASSE : UN ATOUT POUR LA PRODUCTION. PRÉSENTÉ PAR : LOUIS BEAUCHEMIN agr. COORDONNATEUR FILIÈRE BIOMASSE JUIN 2016

CHAUFFER LES POULAILLERS À LA BIOMASSE : UN ATOUT POUR LA PRODUCTION. PRÉSENTÉ PAR : LOUIS BEAUCHEMIN agr. COORDONNATEUR FILIÈRE BIOMASSE JUIN 2016 CHAUFFER LES POULAILLERS À LA BIOMASSE : UN ATOUT POUR LA PRODUCTION PRÉSENTÉ PAR : LOUIS BEAUCHEMIN agr. COORDONNATEUR FILIÈRE BIOMASSE JUIN 2016 PLAN DE PRÉSENTATION La Coop fédérée et le secteur des

Plus en détail

Ch. IX. Besoins et ressources énergétiques

Ch. IX. Besoins et ressources énergétiques SAVOIR FAIRE SAVOIR Classes de 1 ère L et ES Thème 4 : Le défi énergétique Ch. IX. Besoins et ressources énergétiques Acquis En cours Non acquis S 1 : Connaître les besoins énergétiques engendrés par les

Plus en détail

bois energie Passez au vert! BOIS ENERGIE

bois energie Passez au vert! BOIS ENERGIE bois energie Passez au vert! BOIS ENERGIE Les enjeux Depuis Kyoto, la lutte contre le changement climatique passe par l augmentation progressive de la part des énergies renouvelables dans la production

Plus en détail

L enjeu des énergies renouvelables au Québec

L enjeu des énergies renouvelables au Québec L enjeu des énergies renouvelables au Québec Conférence prononcée à l Éco-kartier du centre-ville de Chicoutimi par: Pierre Gilbert, vice-président du Groupe de recherches écologiques de La Baie (GREB)

Plus en détail

L espace économique de la francophonie canadienne

L espace économique de la francophonie canadienne L espace économique de la francophonie canadienne Mario Lefebvre Directeur, Centre des études municipales, Le Conference Board du Canada Le 15 novembre 2013 conferenceboard.ca En 2006, le Québec comptait

Plus en détail

CORRECTION SCIENCES DNB PONDICHERY 2017 PHYSIQUE CHIMIE QUESTION 1 : Thèmes abordés dans cette partie : Physique chimie

CORRECTION SCIENCES DNB PONDICHERY 2017 PHYSIQUE CHIMIE QUESTION 1 : Thèmes abordés dans cette partie : Physique chimie CORRECTION SCIENCES DNB PONDICHERY 2017 PHYSIQUE CHIMIE Thèmes abordés dans cette partie : Physique chimie - Les énergies fossiles et les énergies renouvelables - La chaîne énergétique - L énergie cinétique

Plus en détail

Eolien terrestre en France : Historique, état des lieux et perspectives

Eolien terrestre en France : Historique, état des lieux et perspectives Journée technique du CFMS Groupe de Travail "Fondations d éoliennes" Eolien terrestre en France : Historique, état des lieux et perspectives Benoît t Mentrel & Thierry Denois, EDF-EN EN France 1 Sommaire

Plus en détail

Sous le thème. La révolution verte de l Afrique

Sous le thème. La révolution verte de l Afrique Programme AFER 2017 Sous le thème La révolution verte de l Afrique En Afrique, l accès aux énergies classiques, notamment l électricité, ne concerne qu une une proportion minime de la population. Ce qui

Plus en détail

Un agrégateur pour valoriser votre production d hydroélectricité. 8 èmes Rencontres France Hydro Electricité

Un agrégateur pour valoriser votre production d hydroélectricité. 8 èmes Rencontres France Hydro Electricité Un agrégateur pour valoriser votre production d hydroélectricité 8 èmes Rencontres France Hydro Electricité 31 mai 2016 E.ON France devient Uniper France Séparation effective entre les activités d E.ON

Plus en détail

Constructeur d énergie verte. La production d énergie propre à partir de biomasse. Montage d un projet. biogaz

Constructeur d énergie verte. La production d énergie propre à partir de biomasse. Montage d un projet. biogaz La production d énergie propre à partir de biomasse Montage d un projet biogaz Constructeur d énergie verte Qui sommes nous? - Nos activités ETHADEV est une entreprise spécialisée en création, éveloppement

Plus en détail

Politique de rénovation énergétique en France

Politique de rénovation énergétique en France Politique de rénovation énergétique en France Sofia ECOOBCHTINA 2017 Le secteur du bâtiment, enjeu central de la transition énergétique et environnementale - 2 - Chiffres clés : Les grands chiffres 28.8

Plus en détail

Comment la France s engage-t-elle sur le plan d un développement énergétique durable?

Comment la France s engage-t-elle sur le plan d un développement énergétique durable? Comment la France s engage-t-elle sur le plan d un développement Etude de cas : Grenelle Environnement Document 1 - L élaboration du Grenelle Environnement Partant du constat que la France traversait une

Plus en détail

UN PORT INTERNATIONAL FICHE 4-02

UN PORT INTERNATIONAL FICHE 4-02 UN PORT INTERNATIONAL FICHE 4-02 La région de Québec possède historiquement des liens très étroits avec les activités portuaires et maritimes. Le port de Québec a toujours constitué un centre d activités

Plus en détail

Consultation de la commission sur les enjeux énergétiques du Québec

Consultation de la commission sur les enjeux énergétiques du Québec Consultation de la commission sur les enjeux énergétiques du Québec Mémoire présenté par le Conseil Québécois des plantes fourragères 2013-10-11 Présentation du Conseil québécois des plantes fourragères

Plus en détail

Formation VEC-PdL Energies renouvelables et stockage d'énergie

Formation VEC-PdL Energies renouvelables et stockage d'énergie Formation VEC-PdL Energies renouvelables et stockage d'énergie Malgré les économies d'énergie, on a encore besoin d'énergie! ==> recourrir aux énergies renouvelables : facile? difficile? Des gisements

Plus en détail

#sos virunga le plus ancien parc africain est en péril! SOS Virunga page 1

#sos virunga le plus ancien parc africain est en péril! SOS Virunga page 1 #sos virunga le plus ancien parc africain est en péril! SOS Virunga page 1 WWF Le WWF est l une des toutes premières organisations indépendantes de protection de l environnement dans le monde. Avec un

Plus en détail

Lörrach à la frontière All-Sui-Fra

Lörrach à la frontière All-Sui-Fra Lörrach à la frontière All-Sui-Fra Chiffres clés Habitants: 49.100 Pendulaires: 5.200 (vers la Suisse) Surface: 3.942 ha Herzlich Willkommen in Lörrach 1 EEA (Cit ergie) / Neutralité climat 14 12 10 8

Plus en détail