LA MUSCULATION CHEZ LES JEUNES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA MUSCULATION CHEZ LES JEUNES"

Transcription

1 CADRE DE RÉFÉRENCE POUR L ENTRAÎNEMENT DE LA FORCE AVANT ET PENDANT LA PUBERTÉ Par: Noël Décloître B. Sc., Raymond Veillette B. Sc. SIMILITUDES & DIFFÉRENCES Système neuromusculaire SOURCE: ACSM S HEALTH & FITNESS JOURNAL, vol. 5, no.5 Mesures valeurs adulte valeurs = adulte valeurs adulte Type de fibres (%) Nombre de fibres X X Grosseur des fibres Force absolue X X Force / U.Masse Maig. X Flexibilité X X X Dépend des articulations et de la croissance 1

2 RAISONS INVOQUÉES POUR DÉCONSEILLER L ENTRAÎNEMENT MUSCULAIRE CHEZ LES ENFANTS 1. Certains risques pour le développement normal et la croissance osseuse. 2. Impossibilité d augmenter la force de façon significative avant la puberté. 3. Diminution possible de la flexibilité et de la vitesse de mouvement. VOTRE ÉDUQUER + INFORMER 2

3 EST-CE QUE LA CROISSANCE EST AFFECTÉE PAR LE SPORT??? POURQUOI CERTAINES ATHLÈTES ONT UNE PETITE TAILLE? Sélection spécifique à l activité Régime alimentaire sévère (% graisse très faible) Volume d entraînement EXCESSIF Besoin énergétique créé par l entraînement diminue le processus de croissance Résultat: Maturation sexuelle retardée 3

4 FACTEURS AGISSANTS SUR LA FORMATION DE L OS TENSION (mise en charge du squelette) «the more the bones of children and adolescents are stressed by mechanical loading in the form of appropriate weight-bearing exercise, the more they inscrease in volume and mass (mineralization).» SOURCE: ACSM S HEALTH & FITNESS JOURNAL, vol. 5, no.5 EFFET DE L ENTRAÎNEMENT AVEC RÉSISTANCE SUR LA DENSITÉ OSSEUSE Virvidakis K. Et coll. I.J.S.M. 11 (1990) ième Championnat de monde junior d haltérophilie 59 athlètes de 15 à 20 ans provenant de 14 pays 91 jeunes du même âge comme groupe contrôle Variables mesurées: race, record personnel, âge, grandeur, poids, #hrs ent/sem, #sem/an, # d année d ent. 4

5 EFFET DE L ENTRAÎNEMENT AVEC RÉSISTANCE SUR LA DENSITÉ OSSEUSE Virvidakis K. Et coll. I.J.S.M. 11 (1990) Résumé de résultats: Densité Osseuse (DO) athlètes > contrôle Forte corrélation entre DO et le poids corporel Forte corrélation entre DO et la charge soulevée RAISONS INVOQUÉES POUR DÉCONSEILLER L ENTRAÎNEMENT MUSCULAIRE CHEZ LES ENFANTS 1. Certains risques pour le développement normal et la croissance osseuse. 2. Impossibilité d augmenter la force de façon significative avant la puberté. 3. Diminution possible de la flexibilité et de la vitesse de mouvement. 5

6 MÉCANISMES RESPONSABLES DES GAINS EN FORCE AVANT LA PUBERTÉ Constatation: On a en effet observé des augmentations de la force sans que la section transversale du muscle (grosseur) change. MÉCANISMES RESPONSABLES DES GAINS EN FORCE AVANT LA PUBERTÉ Raisons: coordination motrice nombre d unités motrices recrutées fréquence de décharge des U.M. des signaux inhibiteurs 6

7 MÉCANISMES RESPONSABLES DES GAINS EN FORCE AVANT LA PUBERTÉ Cependant, puisque la capacité de performance augmente avec l âge, il est souvent difficile de dissocier l effet de l entraînement de celui de la croissance L ENTRAÎNEMENT DE LA FORCE C EST PAS 7

8 L ENTRAÎNEMENT DE LA FORCE C EST: SANS POIDS L ENTRAÎNEMENT DE LA FORCE C EST: AVEC POIDS 8

9 L ENTRAÎNEMENT DE LA FORCE C EST: ENVIRONNEMENT INSTABLE L ENTRAÎNEMENT DE LA FORCE C EST: AVEC POIDS ET ENVIRONNEMENT INSTABLE SQUAT LATÉRAL SQUAT PROPRIOCEPTION STEP-UP AVEC PAUSE 9

10 QUELQUES POUR LE KINÉSIOLOGUE L IMPORTANCE DE L ENTRAÎNEMENT MUSCULAIRE DANS LE DÉVELOPPEMENT DES JEUNES 1. Amélioration de la condition physique. 2. Amélioration de la force maximale et force endurance. 3. Développement musculaire général et harmonieux. 4. Aide à la réhabilitation et la prévention des blessures. 10

11 L IMPORTANCE DE L ENTRAÎNEMENT MUSCULAIRE DANS LE DÉVELOPPEMENT DES JEUNES 5. Améliore potentiellement la capacité de performance. 6. Permet de faire face plus facilement aux exigences du sport. 7. Permet d acquérir de bonnes habitudes de vie. GARDEZ TOUJOURS EN AU COURS DE VOS INTERVENTIONS 11

12 ACSM S HEALT & FITNESS JOURNAL, Septembre/Octobre 2001 Children Aren t Miniature Adults L ENFANT EST DIFFÉRENT AU POINT DE VUE Morphologique Physiologique Neurologique Dimensions Poids Au repos À l effort Structures cérébrales Maturation du SNC Émotif Psychologique Motivation Etc 12

13 Moments opportuns d entraînement Flexibilité EA / PAM Force Croissance (cm /année) Vit Age Vit. EA / PAM Flexibilité Hab sport H. sport Vit. Filles Vitesse Vitesse Force Garçons Diapo empruntée à: Charles Cardinal 13

14 La Force Toujours entraînable Le moment opportun d adaptation accélérée pour l entraînement de la force: 1 er moment opportun pour les filles: immédiatement après le sommet de croissance rapide-soudaine 2 e moment opportun pour les filles: à l apparition des premières règles? 12 à 18 mois après le sommet de croissance rapide-soudaine pour les garçons LA CROISSANCE (modifications quantitatives) Elle définit l évolution des dimensions corporelles 1. elle n est pas constante 2. augmentation d une partie du corps puis d une autre 3. rattrapage de la masse musculaire Elle n est pas identique pour tous 14

15 LA CROISSANCE (modifications quantitatives) ÉLABORATION DU PRESCRIPTION ET CONTENU 15

16 RECOMMANDATIONS POUR L ENTRAÎNEMENT DE LA FORCE Recommandations de l A.C.S.M., la N.S.C.A., la N.Z.F.S.M. Fréquence: 2 à 3 séances/semaine Durée: environ 30 mn/séance Répétitions: 6 à 15 répétitions (non R.M.???) Résistance: progressive tout en maintenant une gestuelle parfaite LES DÉTERMINANTS DE LA CONDITION MOTRICE, DE LA CONDITION PHYSIQUE ET DE LA CONDITION MÉTABOLIQUE (D après Chouinard, 2001) DÉTERMINANTS DE LA CONDITION MOTRICE 1 er et 2 e âge scolaire L agilité L équilibre La coordination Le temps de réaction L orientation temporelle et spatiale Le rythme La vitesse DÉTERMINANTS DE LA CONDITION PHYSIQUE ET DE LA PERFORMANCE Pubescence - Adolescence La force maximal La force endurance La force vitesse La vitesse La flexibilité La puissance et l endurance aérobie L endurance anaérobie Le contrôle de la composition corporelle DÉTERMINANTS DE LA CONDITION MÉTABOLIQUE OU PHYSIOLOGIQUE La pression artérielle La tolérance au glucose La sensibilité à l insuline Le profil lipidique et les lipoprotéines plasmatiques La composition corporelle et la distribution des graisses La tolérance au stress 16

17 PROFIL DE DÉVELOPPEMENT DES JEUNES EN MUSCULATION Jusqu à 12 ans Musculation naturelle, i.e. sans surcharge avec poids et haltères, mais avec le poids du corps (exercices à mains libres) ou sous forme de jeux (médecine-balls, parcours d obstacles, etc.) afin d optimiser le développement moteur. PROFIL DE DÉVELOPPEMENT DES JEUNES EN MUSCULATION 13 à 14 ans Initiation à la musculation en respectant la croissance et le développement physique des jeunes. Il faut viser l apprentissage gestuel des exercices (vocabulaire) en utilisant un travail (avec charge) sous-maximal (non R.M.). 17

18 PROFIL DE DÉVELOPPEMENT DES JEUNES EN MUSCULATION 15 à 16 ans Développement des qualités de force-endurance et force maximale en touchant préférablement à zone de l hypertrophie musculaire. Il faut s attarder à l équilibre des masses musculaires afin d obtenir un développement harmonieux et général du corps. PROFIL DE DÉVELOPPEMENT DES JEUNES EN MUSCULATION 17 ans et plus Développement de la force maximale et des qualités musculaires spécifiques à la discipline sportive. Les méthodes qui utilisent des charges supra-maximales ne devraient pas être utilisées avant encore 2 années d entraînement régulier et intensif en musculation. 18

19 RECOMMANDATIONS PRATIQUES LES FORCES AGISSANT SUR L OS Adapté de Russell,

20 RECOMMANDATIONS PRATIQUES 1. Avant de commencer un programme d entraînement de la force, les entraîneurs devraient obtenir l approbation d un médecin sportif (ou d un physio sportif). 2. Un programme d entraînement de la force devrait constituer que l une des nombreuses formes d activités sportives et récréatives. 3. Les jeunes doivent être suffisamment matures pour suivre les directives. RECOMMANDATIONS PRATIQUES 4. Adapter les programmes selon l âge (chronologique/biologique) des jeunes. 5. Les programmes doivent être structurés. 6. Les objectifs fixés doivent être réalistes. 7. Les séances sont variées et attrayantes. 8. Augmentation progressive du volume et de l intensité. 20

21 RECOMMANDATIONS PRATIQUES 9. Progresser du général vers le spécifique. 10. Bien démontrer tous les exercices. 11. Ne jamais troquer une bonne gestuelle au bénéfice d une plus grande intensité. 12. Donner régulièrement du feedback. RECOMMANDATIONS PRATIQUES 13. L entraînement avec résistance corporelle devrait être encouragé (au début). 14. Une personne compétente devrait en tout temps superviser le déroulement de l activité. 15. La surcharge doit être déterminée individuellement. 21

22 RECOMMANDATIONS PRATIQUES 16. Les jeunes doivent pouvoir exécuter au minimum de 6 à 8 répétitions/série. 17. Il ne faut pas encourager la compétition entre les jeunes. 18. Il faut insister sur le développement équilibré du corps. 22

23 CONCLUSION 1. L enfant n est pas un adulte en miniature. 2. Il faut respecter le stade de développement. 3. Il est possible la force avant la puberté. 4. On ne peut exclure que l entraînement de la force puisse causer des blessures. 5. Il est encore difficile d établir un lien direct entre l amélioration de la force et la performance sportive avant la puberté. Les enfants ne sont pas seulement petits, ils sont également différents 23

24 24

Le Jeune Aurélien CESA 2012

Le Jeune Aurélien CESA 2012 Le Jeune Aurélien CESA 2012 Le Jeune Aurélien 1 Le but, ou objectif fondamental de la planification d entraînement d un athlète est de parvenir au bon moment aux meilleurs résultats. Mécanismes de la planification

Plus en détail

10/08/2011 Intervention Michel Pradet 1

10/08/2011 Intervention Michel Pradet 1 INTERETS DE LA PREPARATION PHYSIQUE CHEZ LE JEUNE GOLFEUR Se préparer au mieux à la pratique d un véritable «sport de compétition» 10/08/2011 Intervention Michel Pradet 1 Le Golf victime de son histoire

Plus en détail

Intervenant: Docteur Stéphanie NGUYEN, médecin du sport pédiatre INSEP médecin de la FF de Judo et DA

Intervenant: Docteur Stéphanie NGUYEN, médecin du sport pédiatre INSEP médecin de la FF de Judo et DA Intervenant: Docteur Stéphanie NGUYEN, médecin du sport pédiatre INSEP médecin de la FF de Judo et DA Thème : Quel type de musculation en fonction de l âge? De nombreuses croyances à ce sujet ont été remises

Plus en détail

Caractérisation des différentes aptitudes physiques

Caractérisation des différentes aptitudes physiques Caractérisation des différentes aptitudes physiques Aptitude Physique Voie métabolique Zone d intensité Séances types Rappels des zones d intensités de l échelle d ESIE 7 niveaux perceptifs d intensités

Plus en détail

4 journées Médicales A. R. M. S 21 & 22 mai 2010 à Rabat

4 journées Médicales A. R. M. S 21 & 22 mai 2010 à Rabat FORCE ENDURANCE VITESSE 4 journées Médicales A. R. M. S 21 & 22 mai 2010 à Rabat PUISSANCE LE FOOTBALLEUR TECHNIQUE A. Définition de la performance B. Facteurs de la Performance C. Le joueur de demain

Plus en détail

Titre : Recommandations pour le développement des qualités physiques des enfants en bonne santé

Titre : Recommandations pour le développement des qualités physiques des enfants en bonne santé Publié sur : Plateforme Activités Physiques et Sportives Ressource : Synthèse conférence du 12/10/2015 intitulée : le développement des qualités physiques chez l enfant Auteur : Michael GOUFIER Date :

Plus en détail

Musculation. Formation ADEPS LBFA Educateur - Lancers

Musculation. Formation ADEPS LBFA Educateur - Lancers Musculation Formation ADEPS LBFA Educateur - Lancers Cette présentation a été réalisée pour le compte de la LBFA et de l ADEPS en 2015-2016 par : Marc Delforge Mise en page : Simon Berteau MS Educateur

Plus en détail

Introduction à la planification de l entrainement CPEP-1. Planification de l entrainement

Introduction à la planification de l entrainement CPEP-1. Planification de l entrainement Introduction à la planification de l entrainement CPEP-1 Planification de l entrainement Définition: La planification implique la création de plans détaillés d'entraînements, de compétitions et de récupérations

Plus en détail

Développement à long terme de l athlète. Développement à long terme de l athlète

Développement à long terme de l athlète. Développement à long terme de l athlète Développement à long terme de l athlète «Matière à réflexion» Cardinal C, Chouinard R, Roy M. mai 2006 Développement à long terme de l athlète Istvan Balyi, Richard Way, Steve Norris, Charles Cardinal,

Plus en détail

Séminaire «Poumon et Sport»

Séminaire «Poumon et Sport» Séminaire «Poumon et Sport» Raphael.zory@UVSQ.fr Groupement de Recherche Clinique et Technologique sur le Handicap (EA 4497) Service de médecine physique de réadaptation Hôpital Raymond Poincaré Définition

Plus en détail

Entraînement des jeunes

Entraînement des jeunes «L activité physique est un facteur stimulant de la croissance chez l enfant. Cette activité lui est donc profitable physiquement, mais aussi intellectuellement et socialement. Tous les sports méritent

Plus en détail

La P.P.G. La Préparation Physique Généralisée

La P.P.G. La Préparation Physique Généralisée La P.P.G. La Préparation Physique Généralisée Introduction Dans l entraînement, quelque soit les discipline, il y a des moments dans l année où l on ne fait pas n importe quoi! Quel que soit l athlète,

Plus en détail

Développement des qualités athlétiques

Développement des qualités athlétiques Développement des qualités athlétiques Résultats d apprentissage Appliquer des protocoles et des méthodes d entraînement Les adapter au développement et à l expérience des athlètes Adapter l entraînement

Plus en détail

Théorie de l entraînement

Théorie de l entraînement Théorie de l entraînement Les facteurs de condition physique Graphique: HEGNER 2006 2 Kraft Manifestation de la force Force maximale Déployer la plus grande force possible Enduranceforce Maintenir un effort

Plus en détail

La force musculaire. La force : définitions. La force : définitions. Toute cause capable de modifier l état de repos ou de mouvement d un corps

La force musculaire. La force : définitions. La force : définitions. Toute cause capable de modifier l état de repos ou de mouvement d un corps La force musculaire Jeannot AKAKPO En tant que caractéristique mécanique du mouvement : Toute cause capable de modifier l état de repos ou de mouvement d un corps En tant que propriété humaine : Aptitude

Plus en détail

Bénéfices du sport à l adolescence vus par le médecin du sport

Bénéfices du sport à l adolescence vus par le médecin du sport Bénéfices du sport à l adolescence vus par le médecin du sport Stéphane Tercier FMH Chirurgie Pédiatrique Médecin du Sport SSMS Macolin 17 novembre 2016 Bénéfices sur la santé physique Appareil locomoteur

Plus en détail

ATTENTION AUX TRAITEMENTS! Plus de 60% DES ENFANTS EN AGE SCOLAIRE PRESENTENT DES FAIBLESSES ET UN DEFICIT DE L APPAREIL DE SOUTIEN (TRONC)

ATTENTION AUX TRAITEMENTS! Plus de 60% DES ENFANTS EN AGE SCOLAIRE PRESENTENT DES FAIBLESSES ET UN DEFICIT DE L APPAREIL DE SOUTIEN (TRONC) Les courbatures Les courbatures se traduisent par une douleur musculaire qui apparaît après l'exercice et peut durer de 24 à 48h. Elles sont principalement dues à 4 causes : - Des petits épanchements de

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Introduction Chapitre 1. Croissance et maturation... 11

TABLE DES MATIÈRES. Introduction Chapitre 1. Croissance et maturation... 11 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 9 Chapitre 1. Croissance et maturation... 11 1 Croissance... 11 1.1. Croissance osseuse... 14 1.2. Croissance musculaire... 16 1.3. Croissance du tissu adipeux... 17

Plus en détail

Introduction. Tennis Progressif

Introduction. Tennis Progressif Introduction Qu est-ce que le tennis progressif? Le tennis progressif permet d initier au tennis les joueurs de 5 à 10 ans de façon amusante et interactive en leur permettant d obtenir rapidement du succès.

Plus en détail

PLAN DE FORMATION du force-athlétiste

PLAN DE FORMATION du force-athlétiste Brevet Fédéral 3 Entraîneur-Expert PLAN DE FORMATION du force-athlétiste Sébastien MAITRE BF3 CREPS Vichy 30 juillet 2014 www.preparation-physique.net SOMMAIRE 1. Le plan de formation du force athlétiste,

Plus en détail

LEXIQUE sur la fonction planification de l entraînement

LEXIQUE sur la fonction planification de l entraînement LEXIQUE sur la fonction planification de l entraînement 1. LA PIERRE ANGULAIRE DE LA PLANIFICATION : L ATHLETE 1.1- Profil du cheminement du participant/athlète dans la discipline sportive Initiation (12

Plus en détail

Cours généraux de la formation «Moniteur Sportif Entraîneur»

Cours généraux de la formation «Moniteur Sportif Entraîneur» Cours généraux de la formation «Moniteur Sportif Entraîneur» Thématique 3 : Facteurs Déterminants de l Activité et de la Performance Module : CG 3.3.3. : Optimisation des Facteurs Neuromusculaires de l

Plus en détail

Développement de la force:

Développement de la force: Développement de la force: méthodes concentrique et. Les régimes de contraction 4 grands régimes de contraction Isométrique Concentrique Excentrique Pliométrique Ans Le concentrique Définition La contraction

Plus en détail

Méthodes concentrique et. Isométrique. Le concentrique Définition. Jeannot AKAKPO CESA - EMSP 1. 4 grands régimes. de contraction.

Méthodes concentrique et. Isométrique. Le concentrique Définition. Jeannot AKAKPO CESA - EMSP 1. 4 grands régimes. de contraction. Méthodes concentrique et isométrique. Les régimes r de contraction 4 grands régimes de contraction Isométrique Concentrique Excentrique Pliométrique Anisométriques Le concentrique Définition - EMSP 1 L

Plus en détail

COMMENT VOYEZ-VOUS LES DEUX HÉMISPHÈRES?

COMMENT VOYEZ-VOUS LES DEUX HÉMISPHÈRES? MICHAËL FULLUM BACCALAURÉAT EN KINÉSIOLOGIE (2014) CO-PROPRIÉTAIRE DE FONCTIONS OPTIMUM PROPRIÉTAIRE ET FONDATEUR DE OPTIMUM EDUCATION PRÉPARATION PHYSIQUE POUR PLUSIEURS SPORTS (FOOTBALL,BASKETBALL,RUGBY,SOCCER,HOCKEY

Plus en détail

Formation Sport Santé et Préparation Physique

Formation Sport Santé et Préparation Physique Formation Sport Santé et Préparation Physique 30/11/12 à l UPEC La force et son développement, au service de la santé et à travers les âges Quelques rappels : La force a besoin d un point d appui pour

Plus en détail

Faire du sport contribue au changement du corps et au développement la force.

Faire du sport contribue au changement du corps et au développement la force. Le développement de la force S adapter à la nature ou modifier son habitat naturel, l homme a toujours chercher un sens à son existence, à améliorer sa condition de vie. L histoire nous montre la place

Plus en détail

STRUCTURE ET CONTRACTION MUSCULAIRES. Sommaire

STRUCTURE ET CONTRACTION MUSCULAIRES. Sommaire STRUCTURE ET CONTRACTION MUSCULAIRES Sommaire A. La structure musculaire 1. Les fibres musculaires 2. La répartition des fibres 3. Les facteurs induisant leur transformation B. Les différents types de

Plus en détail

Exercice physique - Principes de Base

Exercice physique - Principes de Base Exercice physique - Principes de Base «La condition physique n'est pas seulement l'une des clés les plus importantes pour rester physiquement en bonne santé, elle est également la base pour une activité

Plus en détail

Exercice physique - Principes de Base.

Exercice physique - Principes de Base. Exercice physique - Principes de Base 1 2 «La condition physique n'est pas seulement l'une des clés les plus importantes pour rester physiquement en bonne santé, elle est également la base pour une activité

Plus en détail

Caractérisation des différentes aptitudes physiques Fred Grappe

Caractérisation des différentes aptitudes physiques Fred Grappe Caractérisation des différentes aptitudes physiques Fred Grappe www.fredericgrappe.com Aptitude Physique Voies métaboliques Zone d intensité Séances types Rappels des zones d intensités de l échelle d

Plus en détail

La physiologie du sportif

La physiologie du sportif La physiologie du sportif De 2 sportifs d égale valeur, celui qui a les meilleurs résultats est celui dont l alimentation est la plus équilibrée! Si tant est que celle-ci soit permanente! Suivant le type

Plus en détail

Octobre 2011 par Virginie DUBIS pour les BF2

Octobre 2011 par Virginie DUBIS pour les BF2 Octobre 2011 par Virginie DUBIS pour les BF2 Différents publics dans le sport Enfants Adolescents Adultes Seniors Handicapés Pourquoi connaître les caractéristiques de chaque public? Objectifs cohérents

Plus en détail

Gymnase du Bugnon OC sport. Le développement de la force

Gymnase du Bugnon OC sport. Le développement de la force Gymnase du Bugnon OC sport Le développement de la force Les trois principales formes de la force Force-endurance Force-maximale Force-explosive Force-vitesse Force de démarrage Relation Force Vitesse -

Plus en détail

LE TEMPS D ENTRAÎNEMENT COMPOSANTES DE L ENTRAÎNEMENT LA FRÉQUENCE D ENTRAÎNEMENT LE VOLUME D ENTRAÎNEMENT L INTENSITÉ D ENTRAÎNEMENT

LE TEMPS D ENTRAÎNEMENT COMPOSANTES DE L ENTRAÎNEMENT LA FRÉQUENCE D ENTRAÎNEMENT LE VOLUME D ENTRAÎNEMENT L INTENSITÉ D ENTRAÎNEMENT UNITÉ 4.0 - COMPOSANTES DE L ENTRAÎNEMENT UNITÉE 4.1 - PRINCIPES D ENTRAÎNEMENTS LOCAL 34 -VIDÉO- LOCAL 34 COMPOSANTES DE L ENTRAÎNEMENT LE TEMPS D ENTRAÎNEMENT La totalité du temps consacré à l entraînement.

Plus en détail

FIN DE SEMAINE 1 SAMEDI 1 DIMANCHE 1. HORAIRE // CPEP-1, Montréal

FIN DE SEMAINE 1 SAMEDI 1 DIMANCHE 1. HORAIRE // CPEP-1, Montréal FIN DE SEMAINE 1 SAMEDI 1 Introduction Structure de la formation Déroulement des évaluations Stratégies pédagogiques Mythes #1-2 DIMANCHE 1 QUIZ #1 Mythes #3-4 Principes d'entraînement Surcharge Adaptation

Plus en détail

My coach Sébastien Rodde

My coach Sébastien Rodde Carnet d entrainement Nom : Prénom : My coach Sébastien Rodde Sommaire Quel est mon état de forme? 3 Fiche client 4 Disponibilités 5 Lieu privilégié des séances 6 Quel est mon niveau sportif 7 Evolution

Plus en détail

Le Disque Exigences techniques et Apprentissage

Le Disque Exigences techniques et Apprentissage T E C H N I Q U E A T H (( )) L É T I Q U E Le Disque Exigences techniques et Apprentissage Jacques Pelgas - Responsable Disque Elite Les possibilités humaines pour l acquisition et le développement de

Plus en détail

La force: généralités

La force: généralités La force: généralités La force : définitions En tant que caractéristique mécanique du mouvement : Toute cause capable de modifier l état de repos ou de mouvement d un corps. En tant que propriété humaine

Plus en détail

Pour une optimisation de la posture par un appui plantaire intégral et stabilisé

Pour une optimisation de la posture par un appui plantaire intégral et stabilisé L ÉTRIER Pour une optimisation de la posture par un appui plantaire intégral et stabilisé Texte publié à l occasion du colloque de l ENE : Posture du cavalier et posture du cheval 14 juin 2008 Laurent

Plus en détail

DEFINITION. 3.3 La Force. 3.3 La Force

DEFINITION. 3.3 La Force. 3.3 La Force DEFINITION Pour Fox et Mathews (1981): «la force est la capacité qu a un groupe de muscles de forcer au maximum contre une résistance.» Ces deux auteurs préciseront plus tard : «la force musculaire se

Plus en détail

Licence STAPS L1 S1 APS et santé

Licence STAPS L1 S1 APS et santé D. Chapelot 2016-17 Licence STAPS L1 S1 APS et santé Qu est-ce qui est le plus compatible avec votre agenda professionnel? Faire de l exercice 30 min par jour ou être mort 24 h par jour? Volume horaire

Plus en détail

LA FORME PHYSIQUE OBJECTIFS FORME PHYSIQUE? QU EST-CE QUE LA FORME PHYSIQUE? *EXERCICE* Elle comprends 12 composantes: FORME PHYSIQUE?

LA FORME PHYSIQUE OBJECTIFS FORME PHYSIQUE? QU EST-CE QUE LA FORME PHYSIQUE? *EXERCICE* Elle comprends 12 composantes: FORME PHYSIQUE? UN ITÉ 2 LA FORME PHYSIQUE LOCAL 11 OBJECTIFS Identifier les diverses composantes de la forme physique. Comprendre la contribution de la forme physique à la santé générale. Examiner sa propre forme physique

Plus en détail

L activité physique et sportive

L activité physique et sportive L activité physique et sportive Les bienfaits de l APS Dans une société à fort développement technologique et où le paraître à son importance, l APS est un moyen de répondre efficacement à un déséquilibre

Plus en détail

INTRODUCTION. «Un «bon» éducateur est celui qui s adapte à son public et non pas le public qui s adapte à lui!!!»

INTRODUCTION. «Un «bon» éducateur est celui qui s adapte à son public et non pas le public qui s adapte à lui!!!» INTRODUCTION L enfant passe par plusieurs étapes d ordre psychomoteur, morpho biologique, socio affectif. Suivant les dominantes de ces étapes, l éducateur doit en tenir compte et donc varier son approche,

Plus en détail

Tous les experts sont d accord pour dire que l activité physique est un élément déterminant en matière de santé.

Tous les experts sont d accord pour dire que l activité physique est un élément déterminant en matière de santé. Tous les experts sont d accord pour dire que l activité physique est un élément déterminant en matière de santé. ! Les nombreux bienfaits de l activité physique sur la santé! ne sont plus à démontrer:

Plus en détail

LA PUISSANCE CHEZ LES JEUNES

LA PUISSANCE CHEZ LES JEUNES LE DEVELOPPEMENT PRECOCE DE LA PUISSANCE CHEZ LES JEUNES UNE PRIORITE DANS LA STRATEGIE DU SAVOIR S ENTRAÎNER 1 La CP5 pourrait aussi définir son objet de la façon suivante Le développement de toutes les

Plus en détail

VITESSE MAXIMALE ENDURANCE-VITESSE LA VITESSE. La notion même de vitesse doit être comprise comme

VITESSE MAXIMALE ENDURANCE-VITESSE LA VITESSE. La notion même de vitesse doit être comprise comme LA VITESSE Il s agit du facteur de condition physique le plus sollicité dans les activités physique! C est également le facteur qui baisse le plus vite et dans les plus grandes proportions avec l âge.

Plus en détail

Nicolas FABRE STAPS Tarbes. 1 CM Physio L2 2005

Nicolas FABRE STAPS Tarbes. 1 CM Physio L2 2005 LA SOUPLESSE Nicolas FABRE STAPS Tarbes 1 CM Physio L2 2005 LA SOUPLESSE 1. Les différentes formes de souplesse 1.1. La souplesse générale et la souplesse spécifique 1.2. Les souplesses statique et dynamique

Plus en détail

Activités Tour du Monde

Activités Tour du Monde Intervention et Gestion en Activités physique et sportives Département des Sciences de la Motricité Allée des Sports, 4 Bât. B-21 B-4000 LIEGE Tél.: 04/366.38.80 Fax.: 04/366.29.01 Prof. Marc CLOES: Marc.Cloes@ulg.ac.be

Plus en détail

2.4 Le principe de surcompensation

2.4 Le principe de surcompensation Le principe de surcompensation se trouve à la base de la plupart des théories d'entraînement, et de la programmation dans l'enchaînement des charges de travail. Il est basé sur l'hypothèse de restauration,

Plus en détail

Suivi médical gynécologique, adapté à la pratique du haut niveau Des raisons et des nécessités

Suivi médical gynécologique, adapté à la pratique du haut niveau Des raisons et des nécessités Suivi médical gynécologique, adapté à la pratique du haut niveau Des raisons et des nécessités Docteur Jacques BADY Gynécologue-obstétricien, Paris Pour une gynécologie de haut niveau Je tiens à rappeler

Plus en détail

C O N C E P T S P O R T

C O N C E P T S P O R T CONCEPT SPORT ÉDITO Comment améliorer sa performance? Comment pratiquer son sport favori avec une douleur chronique? Ou trouver un kiné du sport en urgence suite à un traumatisme sportif? Ce sont autant

Plus en détail

EXIGENCES DU SPORT DE HAUT NIVEAU

EXIGENCES DU SPORT DE HAUT NIVEAU EXIGENCES DU SPORT DE HAUT NIVEAU PORTRAIT DE L ATHLÈTE DE NIVEAU INTERNATIONAL Un portrait de l athlète de niveau international sur le plan de la zone d âge optimal au haut niveau est de 23 et 27 ans.

Plus en détail

Réentrainement à l effort. un autre point de vue

Réentrainement à l effort. un autre point de vue Réentrainement à l effort un autre point de vue Paul Fayada Chirurgien du rachis Polyclinique du Ternois, St Pol/Ternoise Rappel inhabituel Une physiologie particulière Population générale + médecin: méconnait

Plus en détail

Prévention des conduites à risque dans le sport de compétition

Prévention des conduites à risque dans le sport de compétition Prévention des conduites à risque dans le sport de compétition 1 Intérêts du suivi de l athlète et de l entraînement dans la prévention des conduites à risques en sports collectifs. Un exemple en Handball

Plus en détail

Tout d abord, quelles sont les difficultés rencontrées en compétition qui peuvent être améliorées?

Tout d abord, quelles sont les difficultés rencontrées en compétition qui peuvent être améliorées? Trop souvent encore, l intérêt de l entraînement, d avoir un entraîneur(e) est parfois mal compris et surtout le résultat qui en peu en découler. C est vrai après tout, pourquoi se donner les moyens d

Plus en détail

Qu est-ce que l Activité physique et pourquoi estce bénéfique pour la santé?

Qu est-ce que l Activité physique et pourquoi estce bénéfique pour la santé? Qu est-ce que l Activité physique et pourquoi estce bénéfique pour la santé? Qu en dit le ministère de la santé et des sports? L activité physique se caractérise par un certain nombre de paramètres Mesurable

Plus en détail

ACTIVITE PHYSIQUE ET DIABETE DE TYPE 2 : DU NIVEAU DE PREUVE A LA MISE EN PRATIQUE

ACTIVITE PHYSIQUE ET DIABETE DE TYPE 2 : DU NIVEAU DE PREUVE A LA MISE EN PRATIQUE 1 ACTIVITE PHYSIQUE ET DIABETE DE TYPE 2 : DU NIVEAU DE PREUVE A LA MISE EN PRATIQUE Pr Martine Duclos Service de Médecine du Sport et des Explorations Fonctionnelles, CHU Gabriel Montpied; Laboratoire

Plus en détail

Chapitre II L entraînement physique en Formule 1

Chapitre II L entraînement physique en Formule 1 Chapitre II L entraînement physique en Formule 1 1-Introduction : L athlète de Haut-Niveau est une formule 1 de la performance. La «Formule 1» est l objet de tous les égards dans la préparation mécanique.

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT & ÉVALUATION DES QUALITÉS DE FORCE. Sébastien MAITRE mai 2015

DÉVELOPPEMENT & ÉVALUATION DES QUALITÉS DE FORCE. Sébastien MAITRE mai 2015 DÉVELOPPEMENT & ÉVALUATION DES QUALITÉS DE FORCE Sébastien MAITRE mai 2015 www.preparation-physique.net I. INTÉRÊT DE LA PRATIQUE DE LA MUSCULATION La musculation est reconnue comme étant une méthode efficace

Plus en détail

repères de base utiles à l évaluation des potentiels techniques et physiologiques du jeune nageur avec palmes J. MACE, mai 1998

repères de base utiles à l évaluation des potentiels techniques et physiologiques du jeune nageur avec palmes J. MACE, mai 1998 repères de base utiles à l évaluation des potentiels techniques et physiologiques du jeune nageur avec palmes J. MACE, mai 1998 INTRODUCTION L entraînement sportif est un moyen de s exprimer physiquement

Plus en détail

Théorie et pratique des étirements

Théorie et pratique des étirements Théorie et pratique des étirements Introduction Etirement : Mise en tension d'un muscle ou d'une chaîne musculaire. Souplesse : Capacité à exécuter des mouvements de grande amplitude, dans la limite permise

Plus en détail

Renforcement musculaire en Rééducation

Renforcement musculaire en Rééducation Renforcement musculaire en Rééducation A. YAHIA, MH ELLEUCH Service de Médecine Physique Hôpital Habib Bourguiba SFAX Cours collège du 02.09.20 Plan Objectifs Définitions Rappel physiologique Les modes

Plus en détail

Maigrir avec le sport. Pratiquer correctement pour maigrir sans s épuiser Aurèle Mariage

Maigrir avec le sport. Pratiquer correctement pour maigrir sans s épuiser Aurèle Mariage Maigrir avec le sport Pratiquer correctement pour maigrir sans s épuiser Aurèle Mariage Sommaire Mise en garde... 5 A propos de l auteur... 6 Changer son Corps... 8 PREMIÈRE PARTIE : MAIGRIR... 10 Introduction...

Plus en détail

ENTRAINEMENT DE LA FORCE ET DE LA FORCE REACTIVE

ENTRAINEMENT DE LA FORCE ET DE LA FORCE REACTIVE ENTRAINEMENT DE LA FORCE ET DE LA FORCE REACTIVE TOUTES LES DIAPOSITIVES SONT PROTEGEES PAR UN COPYRIGHT ET NE PEUVENT ETRE REPRODUITES SANS L ACCORD DE L IAAF Didier Beuchat 08.08.2012 Pourquoi un renforcement

Plus en détail

Une préparation hivernale pour une saison estivale de vélo réussie

Une préparation hivernale pour une saison estivale de vélo réussie Une préparation hivernale pour une saison estivale de vélo réussie Charles-Émile Desgagnés-Cyr, B. Sc. Kinésiologie, M. Sc. Activité physique 7 novembre 2016 Plan de présentation Introduction sur le GPSL

Plus en détail

OPTIMISER VOS PERFORMANCES

OPTIMISER VOS PERFORMANCES OPTIMISER VOS PERFORMANCES 2 e partie Chapitre 2 : Exemple d un programme d entraînement en continu Dans une phase de progression normale, l entraînement en continu succède à l entraînement d adaptation.

Plus en détail

«Pratique physique et effets sur le corps : approche physiologique de l exercice» UE d ouverture L3

«Pratique physique et effets sur le corps : approche physiologique de l exercice» UE d ouverture L3 «Pratique physique et effets sur le corps : approche physiologique de l exercice» UE d ouverture L3 Définitions, caractéristiques de l activité physique, différents types d activité physique et fonction

Plus en détail

LES CAPACITES PHYSIQUES. Sommaire

LES CAPACITES PHYSIQUES. Sommaire LES CAPACITES PHYSIQUES Sommaire Définitions Classification A. Les qualités physiques distinguées par Weineck 1) L endurance 2) La force 3) La souplesse 4) La vitesse 5) La capacité de coordination 6)

Plus en détail

REATHLETISATION: DU CABINET AU STADE

REATHLETISATION: DU CABINET AU STADE REATHLETISATION: DU CABINET AU STADE Paul Albert TERRASSE K i n é s i t h é r a p e u t e Préparateur Physique Thierry MARC Yoan PEREIRA INTRODUCTION Evolution conceptuelle Parent pauvre de la réathlétisation

Plus en détail

Proposition du directeur de santé publique au milieu scolaire pour contrer le désengagement des jeunes face à la pratique d'activités physiques

Proposition du directeur de santé publique au milieu scolaire pour contrer le désengagement des jeunes face à la pratique d'activités physiques Proposition du directeur de santé publique au milieu scolaire pour contrer le désengagement des jeunes face à la pratique d'activités physiques RÉGIE RÉGIONALE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DIRECTION

Plus en détail

Maintenir une perte de poids: une question de volonté? Maaike Kruseman & Isabelle Carrard, Professeures HES Nutridays, Berne, avril 2016

Maintenir une perte de poids: une question de volonté? Maaike Kruseman & Isabelle Carrard, Professeures HES Nutridays, Berne, avril 2016 Maintenir une perte de poids: une question de volonté? Maaike Kruseman & Isabelle Carrard, Professeures HES Nutridays, Berne, avril 2016 Le maintien de la perte de poids (MPP) Définition Perte intentionnelle

Plus en détail

Maturation physiologique

Maturation physiologique Maturation physiologique L Dubourg Année 2009-2010 Introduction enfant adulte en miniature être en développement quantitatif taille capacités intellectuelles qualitatif : maturation biochimiques et physiologiques

Plus en détail

PNR :JEUNESSE &SPORT

PNR :JEUNESSE &SPORT PNR :JEUNESSE &SPORT La recherche scientifique constitue le vecteur de la politique de développement des activités de jeunesse et de sport. Par ses apports scientifiques, techniques et technologiques,

Plus en détail

Développement à long terme du participant/athlète Matière à réflexion. Cardinal C, Chouinard R, Roy M

Développement à long terme du participant/athlète Matière à réflexion. Cardinal C, Chouinard R, Roy M Développement à long terme du participant/athlète Matière à réflexion Cardinal C, Chouinard R, Roy M Conférence des ministres FPT (2004) Décisions concernant l excellence Cibles: performance de l athlète

Plus en détail

Comment concilier le haut-niveau et la prévention de la surcharge? Olivier MAURELLI, Doctorant Sciences du sport Préparateur Physique équipe de

Comment concilier le haut-niveau et la prévention de la surcharge? Olivier MAURELLI, Doctorant Sciences du sport Préparateur Physique équipe de Comment concilier le haut-niveau et la prévention de la surcharge? Olivier MAURELLI, Doctorant Sciences du sport Préparateur Physique équipe de France de VB et MAHB Gérant PREPAR Du bien-être à la performance

Plus en détail

SPORT ET ENTREPRISE GESTION DU STRESS BIEN-ÊTRE COHESION PHOTO A INCLURE ICI ROTATION 3

SPORT ET ENTREPRISE GESTION DU STRESS BIEN-ÊTRE COHESION PHOTO A INCLURE ICI ROTATION 3 SPORT ET ENTREPRISE GESTION DU STRESS PHOTO A INCLURE ICI ROTATION 3 COHESION BIEN-ÊTRE Définitions, constat DEFINITIONS L activité physique au sens large inclut tous les mouvements effectués dans la vie

Plus en détail

CONTEXTE, PROBLÉMATIQUE, PRINCIPES NOUVELLE STRUCTURE DE LA NATATION QUÉBÉCOISE FÉDÉRATION DE NATATION DU QUÉBEC

CONTEXTE, PROBLÉMATIQUE, PRINCIPES NOUVELLE STRUCTURE DE LA NATATION QUÉBÉCOISE FÉDÉRATION DE NATATION DU QUÉBEC CONTEXTE, PROBLÉMATIQUE, PRINCIPES NOUVELLE STRUCTURE DE LA NATATION QUÉBÉCOISE FÉDÉRATION DE NATATION DU QUÉBEC Préparé par : Alain Lefebvre, directeur technique Claude Picard, adjoint au directeur technique

Plus en détail

CIRCUIT TRAINING ET INTERVAL TRAINING

CIRCUIT TRAINING ET INTERVAL TRAINING CIRCUIT TRAINING ET INTERVAL TRAINING Un des outils les plus efficaces dans le monde de la préparation physique et sportive pour développer un physique «athlétique» (développement de la masse musculaire

Plus en détail

Cours Privés 2008-2009

Cours Privés 2008-2009 Cours Privés 2008-2009 IKMC SIRET: 494 100 712 00020, www.kravcenter.com - Tel: 06 96 21 30 40 Sommaire Présentation 1 Objectifs du coaching IKMC : Savoir Faire, Savoir Être 1 Une insécurité croissante

Plus en détail

Musculation en Lycée et Lycée Professionnel. 30 septembre Lycée Maryse BASTIE, LIMOGES. Mr Vincent DRUAUX

Musculation en Lycée et Lycée Professionnel. 30 septembre Lycée Maryse BASTIE, LIMOGES. Mr Vincent DRUAUX Musculation en Lycée et Lycée Professionnel 30 septembre 2010 Lycée Maryse BASTIE, LIMOGES Intervenants enants : Mr Philippe BELLEUDY Mr Vincent DRUAUX VIVRE UN CYCLE DE MUSCULATION 3 Choisir des exercices

Plus en détail

l APPLICATION Un outil au service du bien-être physique, mental et social

l APPLICATION Un outil au service du bien-être physique, mental et social l APPLICATION triathlon santé Un outil au service du bien-être physique, mental et social SOMMAIRE LE TRIATHLON : UNE PRATIQUE SPORTIVE EN PLEINE EXPANSION 4 LES RAISONS DU SUCCèS CHACUN-E SON STYLE,

Plus en détail

Matrice d entrainement : les habiletés

Matrice d entrainement : les habiletés Matrice d entrainement : les habiletés Longueur du coup droit Longueur du revers Service Double-mur Amorti Lob Volée Déplacement Anticipation Feinte Agility Balance & Rhythm Spatial Agility Awareness Reaction

Plus en détail

Les étirements. Dynamiques, statiques, actifs, passifs, PNF, balistiques? De quoi s y perdre!

Les étirements. Dynamiques, statiques, actifs, passifs, PNF, balistiques? De quoi s y perdre! Les étirements Dynamiques, statiques, actifs, passifs, PNF, balistiques? De quoi s y perdre! Les étirements sont reconnus pour leurs effets bénéfiques tant dans le domaine sportif que médical ou encore

Plus en détail

FÉDÉRATION. Par: Raymond Veillette, Football Rouge et Or, Université Laval

FÉDÉRATION. Par: Raymond Veillette, Football Rouge et Or, Université Laval FÉDÉRATION DU QUÉBEC ET Par: Raymond Veillette, Football Rouge et Or, Université Laval Richard Chouinard, Noël Décloître et Raymond Veillette, PEPS, Université Laval, Ste-Foy, P.Q., G1K 7P4 1 L'entraînement

Plus en détail

La Genevoise Conseils d entraînement

La Genevoise Conseils d entraînement La Genevoise Conseils d entraînement Nouveauté proposée par le Genève Marathon for Unicef en 2010, la Genevoise est une course de 5 km exclusivement réservée aux femmes. Elle proposera cette année un parcours

Plus en détail

«Répertoire de séances d entraînement»

«Répertoire de séances d entraînement» Vous devriez courir au moins 3 jours par semaine. Votre entraînement comprendra une à deux séances d intensité que vous compléterez par une séance prolongée de 60 minutes et plus. Vous serez sur la bonne

Plus en détail

LES REGLES D OR DE L ENTRAINEMENT

LES REGLES D OR DE L ENTRAINEMENT LES REGLES D OR DE L ENTRAINEMENT Docteur CASCUA Service de médecine du sport Hôpital de la Pitié Favorable à la santé favorable aussi au plaisir au bien-être à la performance indissociables... en théorie

Plus en détail

PROGRAMMATION de L ENTRAINEMENT

PROGRAMMATION de L ENTRAINEMENT PROGRAMMATION de L ENTRAINEMENT Nicolas DELPECH Moniteur régional 2005 2345AZERTYUIOPQSDFGHJKLM%WXCVBN? Moniteur régional 2006 - La programmation - Nicolas DELPECH - www.preparationphysique.net SOMMAIRE

Plus en détail

Critères de sélection dans un cadre CNP de ski alpin 2016/2017. Swiss-Ski Worbstrasse 52 Case postale 478 3074 Muri/Berne www.swiss-ski.

Critères de sélection dans un cadre CNP de ski alpin 2016/2017. Swiss-Ski Worbstrasse 52 Case postale 478 3074 Muri/Berne www.swiss-ski. Critères de sélection dans un cadre CNP de ski alpin 2016/2017 Swiss-Ski Worbstrasse 52 Case postale 478 3074 Muri/Berne www.swiss-ski.ch 1. Généralités Tout athlète qui remplit les critères de sélection

Plus en détail

Les procédés d entraînement

Les procédés d entraînement Les procédés d entraînement Sources : Biologie du sport. Jürgen Weineck. Vigot, Paris, 1992. Les bases de l entraînement sportif, Ed. Revue EPS, Paris, 1992. Diviser pour mieux régner, in Sport et Vie

Plus en détail

La Puissance en Cyclisme. Séminaire des Cadres Techniques 2014

La Puissance en Cyclisme. Séminaire des Cadres Techniques 2014 La Puissance en Cyclisme Séminaire des Cadres Techniques 2014 La Puissance en Cyclisme 1. Introduction 2. Physiologie de la Puissance 3. Les deux Composantes de la Puissance 4. Entrainement et Puissance

Plus en détail

Physiologie et biologie du sport

Physiologie et biologie du sport Physiologie et biologie du sport Introduction : Physiologie et performance sportive Dans toute pratique sportive, le sportif effectue un travail dont le résultat est la performance motrice. Celle-ci est

Plus en détail

BPJE PS AGFF Théorie Mention D «Haltères, musculation et forme sur plateau» Auteur : E mmanuel MILLE LIR I

BPJE PS AGFF Théorie Mention D «Haltères, musculation et forme sur plateau» Auteur : E mmanuel MILLE LIR I BPJE PS AGFF Théorie Mention D «Haltères, musculation et forme sur plateau» Auteur : E mmanuel MILLE LIR I Tous droits réservés reproduction interdite L entraînement chez le public adolescent C liquez

Plus en détail

PARTIE 1 L ALIMENTATION AU QUOTIDIEN POUR LES PERSONNES ACTIVES

PARTIE 1 L ALIMENTATION AU QUOTIDIEN POUR LES PERSONNES ACTIVES Présentation Remerciements XIII XV PARTIE 1 L ALIMENTATION AU QUOTIDIEN POUR LES PERSONNES ACTIVES 1 Élaborer un régime alimentaire riche en énergie 3 Définir un plan d attaque 4 Ne vous contentez pas

Plus en détail

Les questions que vous n avez jamais osé poser au médecin du sport!

Les questions que vous n avez jamais osé poser au médecin du sport! Département de l appareil locomoteur Les questions que vous n avez jamais osé poser au médecin du sport! G. Gremion MD, PD & MER Faut-il arrêter de courir après 50 ans? Dr med G. Gremion PD & MER Dudler

Plus en détail

Objectif Tonification

Objectif Tonification Objectif Tonification Paramètres d entraînement Charge optimale puis 45à50% du 1RM Vitesse soutenue et régulière 15à20 reps (ou 20à30 ) Autour d une minute de récupération 3à6 séries 8à12 exercices répartis

Plus en détail