PROMOTION D UN MODELE DE CREATION DE L EMPLOI DES JEUNES BASE SUR LES RESULTATS DE LA RECHERCHE AGRICOLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROMOTION D UN MODELE DE CREATION DE L EMPLOI DES JEUNES BASE SUR LES RESULTATS DE LA RECHERCHE AGRICOLE"

Transcription

1 PROMOTION D UN MODELE DE CREATION DE L EMPLOI DES JEUNES BASE SUR LES RESULTATS DE LA RECHERCHE AGRICOLE Par Dr Vincent Joseph MAMA Chargé de la Valorisation, CORAF/WECARD 7, Avenue Bouguiba, BP 48, cp , Dakar RP, Senegal Tel: ; Fax: Site Web: Forum international sur la promotion des innovations et des partenariats dans le secteur agro-alimentaire et des agro-ressources Dakar, Sénégal du 16 au 18 juillet

2 Résumé Cette communication, tout en présentant le contexte de l emploi des jeunes dans la sous région de l Afrique de l Ouest et du Centre, met l accent sur l établissement d un modèle d emploi des jeunes basé sur l utilisation des résultats de recherche. En effet, les jeunes en Afrique de l Ouest et du centre constituent à la fois un bassin de main-d œuvre et une source de potentiel entrepreneurial qui peuvent aussi constituer un soutien pour l agrobusiness. Toutefois, le chômage de ces jeunes constitue selon Atangana (2006) une menace plus sérieuse que le terrorisme. Le secteur agricole qui est celui qui peut vite catalyser la croissance économique et l emploi des jeunes est mal perçu par ces dernier qui tendent à associer l agriculture à la pauvreté, la corvée, les difficultés et l absence d amour-propre. Aussi, pour être plus attrayant, ce secteur devra se transformer en business mais pas en un secteur purement social. Il devra aussi se baser sur les résultats de la recherche. Aussi l approche initiée par le CORAF/WECARD vise à accroître l utilisation des résultats de la recherche scientifique, en tant que source de nouveaux emplois axés sur le savoir, notamment pour la jeunesse instruite. En termes de réalisation, 8 des 15 films réalisés sur les technologies, sont disponibles en anglais et français. Ils sont accessibles par le lien: https://www.youtube.com/user/corafwecard/videos. Mots clés : Emploi ; jeunes ; entrepreneuriat ; agrobusiness, résultats de recherche. 1. Introduction Le profil démographique de la région de l Afrique de l Ouest et du Centre montre que sa population est essentiellement jeune. En effet, avec un taux de croissance démographique de l ordre de 3,0% par an, cette région dispose d un des taux les plus élevés au monde (Banque Mondiale, 2012). On estime qu environ 65% de la population ont moins de 35 ans et plus de 35% ont entre 15 et 35 ans. Par ailleurs, les jeunes de 20 à 24 ans de niveau classe secondaire vont augmenter de 42% à 59% dans les 20 ans à venir (Awosusi, 2012). Au Sénégal par exemple, près de jeunes atteignent l âge actif chaque année. Ils totaliseront plus de 5 millions dans les 15 ans à venir ; ce qui correspond à la population actuelle en 2014 de la ville de Dakar. Les jeunes constituent à la fois un bassin de main-d œuvre et une source de potentiel entrepreneurial qui peuvent aussi constituer un soutien pour l agribusiness et l agro-industrie. Toutefois, le chômage de ces jeunes constitue selon Atangana (2006) une menace plus sérieuse que le terrorisme. C est une bombe que tous les gouvernements et les partenaires au développement devront impérativement chercher à désamorcer. Aussi, l un des enjeux les plus pressants de la sous région est de trouver des moyens innovants pour créer des emplois aux jeunes. La complexité et la diversité de la pauvreté rurale et le chômage chronique des jeunes dans cette région de l Afrique de l Ouest et du Centre sont très critiques (Wopereis et Maatman, 2002). En effet, le taux global de chômage avoisine les 30%. Cette situation exacerbée par la crise alimentaire et les effets néfastes des changements climatiques qui frappent tous les pays de l Afrique en général et ceux de la zone de l Afrique de Ouest et du Centre en particulier, demande que l'on fasse appel à de nouvelles méthodes éprouvées pour combattre la pauvreté rurale et réduire l insécurité alimentaire. Dans ce cadre, des agro-entreprises productives et rentables sont donc plus susceptibles d attirer plus de jeunes africains talentueux. Aussi, en vue d insuffler une dynamique de développement au secteur agricole et de réduire l insécurité alimentaire dans la région de l AOC, il importe de mettre l accent sur la promotion l entrepreneuriat agricole pour les jeunes qui tout en assurant la sécurité alimentaire. Ces nouvelles initiatives auront pour conséquence de transformer les jeunes chômeurs en créateurs d emplois et en catalyseurs de la 2

3 croissance économique. Dans cette perspective, le CORAF/WECARD avec l appui financier de la Banque Islamique de Développement (BID) et du Programme de productivité Agricole en Afrique de l Ouest (PPAAO/WAAPP), a initié le projet le projet «Soutien au lancement de la connaissance pour le Canal Web Emplois". L'objectif du projet est d'accroître l utilisation des résultats de la recherche scientifique, en tant que source de nouveaux emplois axés sur le savoir, notamment pour la jeunesse instruite. Cette communication, tout en présentant le contexte de l emploi des jeunes dans la sous région de l Afrique de l Ouest et du Centre, met l accent sur l établissement d un modèle d emploi des jeunes basé sur l utilisation des résultats de recherche. 1. Le secteur agricole et les jeunes Le secteur agricole forme véritablement l épine dorsale de la majorité des économies africaines, et emploie environ 60% de la population active de l Afrique. En tant que telle, la croissance d un secteur agricole bénéficiant à tous est la clé de l éradication de la pauvreté et d un développement humain durable dans notre région. C est le moyen le plus immédiat pour catalyser la croissance économique et l emploi des jeunes (Maatman et al. 2008). II est cependant à déplorer que le secteur agricole actuel n ait pas été suffisamment motivant pour inciter les jeunes à leur participation productive dans l agriculture. Généralement, ces jeunes ne perçoivent pas les possibilités d auto emploi dans le secteur agricole. Au contraire, ils tendent à associer l agriculture à la pauvreté, la corvée, les difficultés et l absence d amour-propre (Anyanwu, 2013). Cette perception a pour conséquences d entrainer les jeunes à l exode rural et à des migrations vers des horizons souvent lointains. Pour les jeunes qui se sont adonnés à l agriculture, les difficultés auxquelles ils font face restent et demeurent les mêmes d une année à une autre. Christiaensen et al., (2011) présentent ces difficultés de la façon suivante : (i) faible accès aux ressources financières pour constituer un fonds roulement ; (ii) perception de risque trop élevé dans l agriculture, (iii) insuffisance des actions gouvernementales pour aider à la transformation et à l exportation des produits agricoles (iv) absence d une politique rigoureuse nationale et régionale pour aider au développement de l entrepreneuriat des jeunes dans l agriculture ; (v) problèmes de production en grande quantité pour répondre à la demande spécifique du marché et faire face à la concurrence des extra zone AOC. Dans le but d engager la jeunesse dans l agriculture, il convient de: (i) développer et renforcer les capacités des jeunes dans l entrepreneuriat, (ii) introduire des technologies abordables et efficaces à faible main d œuvre, (iii) créer des opportunités pour le développement entrepreneurial en faveur des jeunes dans les entreprises agricoles et hors exploitation. Dans cette perspective, le secteur agricole pourra rapidement se transformer en business mais pas en un secteur purement social. Il cessera aussi d être une occupation de dernier recours à faible productivité pour devenir enfin, une réelle opportunité d emploi techniquement dynamique notamment pour les jeunes. Pour ce faire, il s agira alors de : Rendre plus compétitifs les producteurs locaux pour conquérir les marchés intérieurs et régionaux en plein essor. Tirer avantage de l évolution des marchés locaux et nationaux dans les segments de la structure agricole qui ont été sous-développés dans le passé, mais ont aujourd hui la possibilité de se développer, 3

4 Réduire les coûts de production pour accroître la rentabilité et réduire les coûts des denrées alimentaires. Avec la demande de plus en plus forte en produits alimentaires, la productivité totale des facteurs devra augmenter pour conserver des prix alimentaires réels abordables et maintenir la capacité de créer des emplois. Toutefois, en dépit du chômage chronique des jeunes en AOC, les universités continuent de former plus pour l administration publique plutôt que de satisfaire la demande spécifique de compétence du secteur privé. Pour rectifier l inadéquation entre la demande des besoins du marché et l offre, un nombre d agences africaines dont l ANAFE, le FARA, le RUFORUM et plusieurs autres agences internationales et bilatérales se sont engagées dans une série d initiatives pour contribuer à la transformation de l éducation dans le secteur agricole tertiaire en Afrique. Toutefois, la formation de leader en entrepreneuriat reste à intégrer dans les cursus de formation scolaire et universitaire (Filmer et Fox, 2014). 2. Promotion des résultats de la recherche agricole De nombreuses technologies ont été générées par les centres et les instituts de recherche agricole. Mais, l adoption de ces technologies par les utilisateurs potentiels reste le défi le plus important du développement agricole. Aussi, le défi ultime devient alors la recherche des options efficaces et efficientes pour raccourcir la distance entre la R&D agricole et à la valorisation commerciale des résultats. Dans ce contexte, il convient d envisager le développement d entreprises, des incubateurs d affaires et de conseils pour le développement d entreprises et des incubateurs d affaires valorisant les résultats de la recherche et des innovations agricoles (Beintema et Stads, 2011). Par ailleurs, le développement des technologies de l information et de la communication et de leurs applications spécifiques a créé un espoir pour la promotion de l agriculture. Avec la forte pénétration des téléphones portables en Afrique, l intérêt des jeunes s est déplacé vers les téléphones cellulaires, les ordinateurs et l'internet. En conséquence, on assiste à la relégation au second rang par les jeunes, des autres technologies comme la radio et la télévision. La diffusion du mobile est exceptionnelle par son ampleur et sa rapidité. Au Sénégal, avec plus de 5,4 millions d'utilisateurs en 2009, un habitant sur 2,5 disposait d un téléphone portable. De nos jours, très rares sont les jeunes de 20 ans qui ne disposent pas de téléphones portables. Aussi, pour les agriculteurs et les jeunes scolarisés en particulier, l introduction de ces technologies représente l'opportunité d'accéder facilement à des techniques et services simples. Ceux-ci permettent d'améliorer l'ensemble des chaînes de valeur, de l'installation jusqu'à l'écoulement des produits en passant par l'approvisionnement en intrants et l'exploitation. 3. Expériences nationales en matière d insertion des jeunes Des expériences nationales et régionales en matière d insertion des jeunes, un certain nombre d enseignements sont à dégager : (i) la prolifération d initiatives sans cadre formel de concertation et d échanges n a pas permis de développer des synergies et complémentarités entre ces initiatives; (ii) la sélection et la formation de jeunes à l esprit entreprenariat, n ont pas été suivies d aide à l installation; (iii) l encadrement de proximité adéquat et inscrit dans la durée (information, sensibilisation, coaching, etc.) s avère essentiel pour l efficacité et la durabilité des actions dans ce domaine; (iv) le rôle du secteur privé n est souvent pas prépondérant. Au lieu d être des acteurs clés, ils n interviennent dans le processus que de façon subsidiaire ; (v) les porteurs d initiatives se sont souvent mis en relation formelle et structurante avec les institutions de financement rural ; ce qui ne facilite ni l efficacité, ni la 4

5 pérennisation de l activité; (vi) la faible capitalisation des réussites et des échecs ne permet pas de bâtir de bons projets sur la base des expériences passées (Hazell, 2006). Toutefois, les résultats obtenus dérivent en grande partie de l efficacité des différents mécanismes d accompagnement mis en place et dont les plus importants sont les suivants : (i) dispositif de financement qui varie de 400 à 2000 euros par jeune; (ii) dispositif qui permet d aborder la problématique foncière pour les jeunes en voie d installation ; (iii) dispositif de financement des équipements, puis une aide à la trésorerie pour les jeunes à l installation ; (iv) dispositif de recherche, en lien avec des institutions de micro-finance, de produits spécifiques adaptés aux jeunes. Tous ces mécanismes d accompagnement présentent des limitations qui se traduisent par les nombreux problèmes que rencontrent les jeunes aux différents stades de leur incubation. Par faute de clarification de leur mode de gestion, certains centres d incubation ont du mal à devenir opérationnels même trois ans après leur démarrage. Se fondant sur ces expériences non réussies qui font légion dans la sous région, le CORAF/WECARD a initié une nouvelle approche basée sur la valorisation des résultats de recherche agricole et une forte implication du secteur privé. 4. Initiative du CORAF/WECARD sur l emploi des jeunes Afin d accroître l utilisation des résultats de la recherche scientifique, en tant que source de nouveaux emplois axés sur le savoir, notamment pour la jeunesse instruite, le CORAF en partenariat avec la BID et la Banque Mondiale a initié le projet le projet «Soutien au lancement de la connaissance pour le Canal Web Emplois". Pour son organisation, le projet comprend quatre volets: (i) identification de technologies appropriées, (ii) production des films vidéo ciblant les jeunes instruits, (iii) Diffusion des films vidéo et (iv) prestation de services d'information et d appui conseils. Sous la coordination du CORAF/WECARD, les technologies appropriées ont été sélectionnées. Ces technologies ont été mises au point par les centres nationaux de spécialisation (CNS) dans le cadre du Programme de productivité agricole en Afrique de l Ouest (PPAAO). Les CNS de neuf pays ont été ciblés pour abriter le projet. Il s agit du Mali, du Sénégal, du Burkina Faso, de la Côte d'ivoire, du Nigeria, du Niger, du Bénin, du Ghana et du Sierra Leone. L'identification des technologies a été guidée par les points suivants: technologie développée et testée par les CNS; technologie comme points d'entrée des chaînes de valeur et donc source potentielle de création d'emplois; technologie pour promouvoir la production agricole et le marché d'un ou de plusieurs des pays cibles; technologie pouvant être utilisée pour lancer un petit - moyen projet ; technologie facile à mettre en œuvre et respectueuse de l'environnement. La production de films vidéo sur l'utilisation des technologies identifiées pour la création de nouveaux emplois est le second volet du projet. Au total, 15 films vidéo d une durée de 13 à 18 minutes sont à produire. Ces films vidéo vont porter sur les éléments ci-après : le but et les avantages de la technologie présentée ; l aperçu sur son utilisation et les matières premières nécessaires; les éléments de coûts de lancement d'un projet autour de la technologie et la gamme du coût total ; les compétences nécessaires du personnel du projet; les sites appropriés pour la mise en œuvre de la technologie. Les films sont produits en anglais et français. Pour leur diffusion, les films vidéo sont montés sur des formats YouTube pour être téléchargeables sur les réseaux sociaux gratuits. A la fin du projet, ils seront aussi gravés sur des CD, comme canal de distribution supplémentaire, et seront distribués aux agences gouvernementales concernées et aux entreprises du secteur privé dans les pays cibles. Pour aider à transformer les connaissances présentées en emplois, les jeunes téléspectateurs 5

6 intéressés pourront bénéficier de services consultatifs et d appui conseils, qui les guideront sur la façon de développer davantage de compétences et de connaissances sur la création d'emplois liée à des technologies spécifiques. A la fin du projet, le CORAF/WECARD et les CNS continueront à répondre aux questions des téléspectateurs, dans le cadre de leur système de gestion des connaissances. En termes de réalisation, 8 des 15 films sont disponibles en anglais et français. Ils sont accessibles par le lien: https://www.youtube.com/user/corafwecard/videos Tableau1 : Répartion des technologies sélectionnées par pays Pays Nombre de Technologies Technologies retenues 1. Benin 3 Complexe de 3 produits basés sur la farine de maïs 2. Burkina Faso 1 Pulpe de Mangue séchée 3. Côte d'ivoire 1 Plants derivés de fragments de Plantain 4. Ghana 1 Manioc 5. Mali 3 Variété de Riz IER avec SRI comme point d entrée Technique d étuvage de riz Utilisation du planteur WAAPP-AAMA pour le riz irrigué 6. Niger 1 Bloc densifié multi -nutritionel 7. Nigeria 3 Elevage de tilapia et poisson chat en étang La fabrication d aliments destinés à l Aquaculture la pisciculture en étang 8. Senegal 1 Faourou (Sorgho) 9. Sierra Leone 1 Variété améliorée de riz de Mangroves. Rok10. Conclusion Ce projet a été réalisé pour soutenir les centres de recherche agricole de 9 pays membres de la BID en Afrique de l Ouest. Il a entre autres, permis de produire et diffuser 15 vidéo conférences sur l'utilisation de leurs technologies afin de susciter la création de nouveaux emplois auprès des jeunes. Ces films ont suscité beaucoup d intérêt chez les jeunes qui voudraient passer à la phase d incubation pour mieux valoriser les connaissances acquises. L exécution de ce projet offre de bonnes perspectives pour tester cette nouvelle approche d emploi de jeunes basé sur la connaissance et les résultats de recherche. Elle permet de montrer qu il y a de la diversité d approches qui existent, d autres initiatives novatrices et peuvent induire efficacement l insertion des jeunes dans le circuit économique et leur accès aux marchés tant nationaux que régionaux et internationaux. 6

7 Référence bibliographique Anyanwu, J.C., Characteristics and Macroeconomic Determinants of Youth Employment in Africa. African Development Review 25, Atangana, D Jeunesse et Technologies: Les opportunités des jeunes dans le secteur croissant de l agrobusiness en Afrique. Initiative pour le Développement de l agribusiness et des agro-industries en Afrique. Programme cadre. FAO/UNIDO. 38p. Awosusi, B Youth unemployment in Africa: Causes, effects and solutions. MDG in Africa. (http://mdginafrica.wordpress.com/2012/10/15/youth -unemployment-in-africa-causes-effects-and solutions/ ) Banque Mondiale, Indicateurs du développement dans le monde Washington, DC. Banque mondiale. Beintema N. et Stads G-J R&D agricole en Afrique dans le nouveau millénaire. Des progrès pour les uns, des défis pour d autres. Institut international de recherche sur les politiques alimentaires IFPRI, Washington, DC. 32p. Christiaensen, L., Demery, L., and Kuhl, J., The (Evolving) Role of Agriculture in Poverty Reduction-An Empirical Perspective. Journal of Development Economics 96, Filmer D. et Fox L L emploi des jeunes en Afrique subsaharienne. Série Forum pour le Développement de l Afrique. Washington, DC : Banque mondiale. doi: / Licence : Creative Commons Attribution CC BY 3.0. Jeffrey, C., and Dyson, J., Zigzag Capitalism: Youth Entrepreneurship in the Contemporary Global South. Geoforum 49, R1-R3. Maatman A., Clottey V.A., Diallo A., Djagni K., Duniya I., Duplessis Y., Gyasi K.O., Kaboré M., Keita F., Kondo K., Konlambigue A., Kpogan E., Nobre A., Rudiger U. et Traoré A.S., Systèmes et entreprises agricoles compétitifs (CASE): une approche au niveau local du développement de l agroindustrie en Afrique sub-saharienne. Réseau pour l intensification agricole en Afrique sub-saharienne (AISSA). 136 p ; Hazell, P., Poulton, C., Wiggins, S. et A. Dorward, 2006, The future of small farms for poverty reduction and growth Discussion Paper 42. International Food Policy Research Institute (IFPRI). Wopereis, M. et A. Maatman, 2002, Improving farming livelihoods in Sub-Saharan Africa: the case for integrated soil fertility management. International Training Program on Integrated Soil Fertility Management in the Tropics, 7-12 octobre, Division Afrique de l IFDC. 7

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

LA BEI EN AFRIQUE DE L OUEST

LA BEI EN AFRIQUE DE L OUEST LA BEI EN AFRIQUE DE L OUEST APPUI AU DEVELOPPEMENT DU SECTEUR PRIVE BEI Bureau Régional Afrique de l Ouest Cotonou, 16 décembre 2014 1 1 La BEI Instruments et Conditions 2 Activité et portefeuille 3 Stratégie

Plus en détail

NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA

NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA MFW4A La finance au service de l afrique

Plus en détail

Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité

Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité 23 Novembre 2012 Pour diffusion publique Résumé Exécutif Une opportunité Pour un opérateur privé, la plateforme d'informations

Plus en détail

Initiatives pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest

Initiatives pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest Réseau pour l Emploi des Jeunes Afrique de l ouest (YEN-WA) Initiatives pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest Novembre 2008 Aperçu des résultats d enquête Authors: Thais Lopes et Tendai Pasipanodya

Plus en détail

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire HISTORIQUE Le Centre pour le Développement des Exportations Africaines CEDEXA S.A. CEDEXA

Plus en détail

Programme Biotechnologie et Biosécurité

Programme Biotechnologie et Biosécurité Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles CEDE AO Communauté Éco nomique des État s d Af rique de l Ou es t ECOW AS Economic Communit y of W est Af rican S ta t es

Plus en détail

Termes de Référence. Pour un Consultant Chargé d une «étude ex ante sur l impact socioéconomique et environnemental des OGM en Afrique de l Ouest»

Termes de Référence. Pour un Consultant Chargé d une «étude ex ante sur l impact socioéconomique et environnemental des OGM en Afrique de l Ouest» CED EAO Co mmunau t é Économiq u e de s Ét ats d Af r iq u e d e l O u es t Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles ECOWAS Econo m ic Co mmunit y of West Af r ica

Plus en détail

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes El Dahr H. in Abis S. (coord.), Blanc P. (coord.), Lerin F. (coord.), Mezouaghi M. (coord.). Perspectives des politiques agricoles en Afrique du

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT RECRUTEMENT D

Plus en détail

FORUM INTERNATIONAL DU DAKAR-AGRICOLE

FORUM INTERNATIONAL DU DAKAR-AGRICOLE FORUM INTERNATIONAL DU DAKAR-AGRICOLE La fracture agricole mondiale : «Ouvrir des perspectives pour les espaces en développement» 4 et 5 février 2005 Rapport - ATELIER 2A Thème : Les modèles économiques

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt

Appel à manifestation d intérêt Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Appel à manifestation d intérêt RECRUTEMENT D

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un Assistant pour la gestion des bases de données

Termes de référence pour le recrutement d un Assistant pour la gestion des bases de données Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Termes de référence pour le recrutement d un

Plus en détail

L Assurance agricole au Sénégal

L Assurance agricole au Sénégal COLLOQUE FARM - Pluriagri : Assurer la production agricole Comment faire des systèmes assurantiels des outils de développement? 1 Paris, le 18 décembre 2012 Thème L Assurance agricole au Sénégal Un système

Plus en détail

L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT AU CAMEROUN. Le secteur privé

L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT AU CAMEROUN. Le secteur privé L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT AU CAMEROUN Le secteur privé LE SECTEUR PRIVE : UN VECTEUR ESSENTIEL DU DÉVELOPPEMENT Promouvoir une croissance durable et partagée... La croissance économique est un

Plus en détail

PRESENTATION DES CONCLUSIONS PRELIMINAIRES DE L ANALYSE DES CONTRAINTES A L INVESTISSEMENT PRIVE ET A LA CROISSANCE ECONOMIQUE

PRESENTATION DES CONCLUSIONS PRELIMINAIRES DE L ANALYSE DES CONTRAINTES A L INVESTISSEMENT PRIVE ET A LA CROISSANCE ECONOMIQUE 1 PRESENTATION DES CONCLUSIONS PRELIMINAIRES DE L ANALYSE DES CONTRAINTES A L INVESTISSEMENT PRIVE ET A LA CROISSANCE ECONOMIQUE 2 L analyse des contraintes à l investissement privé et à la croissance

Plus en détail

AVIS A MANIFESTATION D INTERETS

AVIS A MANIFESTATION D INTERETS AVIS A MANIFESTATION D INTERETS BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT «Adresse du bureau» «Nom du Département ou Unité de la Banque» E-mail : Téléphone : +216 71 10 20 86 Fax : + 216 71 253 167 Expression

Plus en détail

Discours de SEM Idriss Déby ITNO, Président en exercice du CILSS

Discours de SEM Idriss Déby ITNO, Président en exercice du CILSS COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL Bénin Burkina Faso Cap Vert Côte d Ivoire Gambie Guinée Guinée Bissau

Plus en détail

Concours du Prix Orange de l Entrepreneur Social en Afrique Session de 2014 Synthèse Projet : SENEMAR+

Concours du Prix Orange de l Entrepreneur Social en Afrique Session de 2014 Synthèse Projet : SENEMAR+ Concours du Prix Orange de l Entrepreneur Social en Afrique Session de 2014 Synthèse Projet : SENEMAR+ A chaque campagne agricole dans les zones rurales Camerounaises en particulier et Africaines en générale,

Plus en détail

LA FAMILLE «D IMPACT INVESTMENT» INVESTISSEURS & PARTENAIRES. Novembre 2012

LA FAMILLE «D IMPACT INVESTMENT» INVESTISSEURS & PARTENAIRES. Novembre 2012 LA FAMILLE «D IMPACT INVESTMENT» INVESTISSEURS & PARTENAIRES Novembre 2012 QUI SOMMES-NOUS? Une famille de véhicules financiers appartenant à l impact investment Nous attachons une importance particulière

Plus en détail

Termes de Référence. 7, Avenue Bourguiba, BP 48- cp18523- Dakar SENEGAL Tel 221 869 96 18 Fax 221 869 96 31 secoraf@coraf.org www.coraf.

Termes de Référence. 7, Avenue Bourguiba, BP 48- cp18523- Dakar SENEGAL Tel 221 869 96 18 Fax 221 869 96 31 secoraf@coraf.org www.coraf. CED E AO Co mmunaut é Éco no miq u e d es Ét ats d Af r iqu e d e l O u es t Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles ECOWAS Econom ic Co mmunit y of W est Af r

Plus en détail

NOTES DE SYNTHÈSE DU PACTE MONDIAL POUR L EMPLOI

NOTES DE SYNTHÈSE DU PACTE MONDIAL POUR L EMPLOI note nº 08 NOTES DE SYNTHÈSE DU PACTE MONDIAL POUR L EMPLOI 1. Résumé SOUTIEN AUX PME ET À LEURS EMPLOYÉS PENDANT LA CRISE La crise financière et économique mondiale érige un certain nombre d obstacles

Plus en détail

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Lors du Sommet pleines voiles en janvier 2007, la Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick a publié

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 CONNAÎTRE les programmes européens Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT RECRUTEMENT D

Plus en détail

Ouverture de l appel : 04 Septembre 2015 Clôture de l appel : 18 Septembre 2015 ---------- AMI N 33.2015

Ouverture de l appel : 04 Septembre 2015 Clôture de l appel : 18 Septembre 2015 ---------- AMI N 33.2015 Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

Thème 2 : Le rôle du «secteur informel» dans l intégration régionale

Thème 2 : Le rôle du «secteur informel» dans l intégration régionale Thème 2 : Le rôle du «secteur informel» dans l intégration régionale 1. Le secteur informel en Afrique : définition et caractéristiques générales Le secteur informel est défini comme l'ensemble des unités

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Table Ronde pour le financement du développement du Bénin. 17-19 juin 2014 - Paris. www.tablerondebenin2014.org

DOSSIER DE PRESSE. Table Ronde pour le financement du développement du Bénin. 17-19 juin 2014 - Paris. www.tablerondebenin2014.org Table Ronde pour le financement du développement du Bénin 17-19 juin 2014 - Paris www.tablerondebenin2014.org LE MOT DU PRÉSIDENT La Table Ronde, occasion unique d échanges et de partage sur les opportunités

Plus en détail

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0 SYNAPSE CENTER CHALLENGE Un programme de création d emplois pour les jeunes Synapse Center/IYF Profil du programme Titre du programme : Challenge Composantes : 1. Renforcement de l employabilité des jeunes

Plus en détail

Le Bulletin d informations du PPAAO/WAAPP-Guinée

Le Bulletin d informations du PPAAO/WAAPP-Guinée 2013, N 01 Date de parution : 31 juillet 2013 Programme de Productivité Agricole en Afrique de l Ouest (PPAAO/WAAPP)- Guinée Le Bulletin d informations du PPAAO/WAAPP-Guinée L éditorial Depuis mars 2012,

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 14 octobre 2014 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Quarante-deuxième session Vienne, 25-27 novembre

Plus en détail

Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD

Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD PRÉSENTATION POWER POINT Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD Cheikh FOFANA, Assistant au Secrétaire Exécutif, Secrétariat

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 10.06.2004 COM(2004)415 final COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN Plan d'action européen en matière d'alimentation et

Plus en détail

Œuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté au Bénin. La pauvreté rurale à Bénin

Œuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté au Bénin. La pauvreté rurale à Bénin FIDA/E. Piquion Œuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté au Bénin La pauvreté rurale à Bénin Situé en Afrique de l Ouest, le Bénin couvre une superficie d environ 110

Plus en détail

Systèmes et entreprises agricoles compétitifs (CASE): une approche au niveau local du développement de l agro-industrie en Afrique sub-saharienne

Systèmes et entreprises agricoles compétitifs (CASE): une approche au niveau local du développement de l agro-industrie en Afrique sub-saharienne Systèmes et entreprises agricoles compétitifs (CASE): une approche au niveau local du développement de l agro-industrie en Afrique sub-saharienne Volume I: Cadre de référence et premières expériences De:

Plus en détail

Stratégie de communication CountrySTAT. Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun

Stratégie de communication CountrySTAT. Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun Stratégie de communication CountrySTAT Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun Sommaire Stratégie de Communication de CountrySTAT: Analyse de la situation Objectifs Messages Public

Plus en détail

Rapport sommaire des résultats, leçons apprises et recommandations

Rapport sommaire des résultats, leçons apprises et recommandations PHOTO CREDIT: SAVE THE CHILDREN Rapport sommaire des résultats, leçons apprises et recommandations ÉVALUATION MULTI-PAYS DE L EMPLOI DES JEUNES ET DES OPPORTUNITÉS D ENTREPRENEURIAT EN AGRICULTURE BURKINA

Plus en détail

UniBRAIN Universities, Business and Research in Agricultural INnovation

UniBRAIN Universities, Business and Research in Agricultural INnovation 1 UniBRAIN Universities, Business and Research in Agricultural INnovation Appel à Soumission de Notes Conceptuelles en vue de la mise en place de Consortiums d Incubateurs d Innovations d entreprises agricoles

Plus en détail

PROJET DE SEMINAIRES ITINERANTS SUR LE TEMPS ET LE CLIMAT AU PROFIT DES AGRICULTEURS ET ELEVEURS DE LA MAUTRITANIE RAPPORT

PROJET DE SEMINAIRES ITINERANTS SUR LE TEMPS ET LE CLIMAT AU PROFIT DES AGRICULTEURS ET ELEVEURS DE LA MAUTRITANIE RAPPORT PROJET DE SEMINAIRES ITINERANTS SUR LE TEMPS ET LE CLIMAT AU PROFIT DES AGRICULTEURS ET ELEVEURS DE LA MAUTRITANIE RAPPORT Lors de la réunion des Experts sur

Plus en détail

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Hôtel Teranga, Saly, Sénégal, du 18-19 Octobre 2011 Note de cadrage Contexte et justification L importance que revêt

Plus en détail

Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude

Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude Note d information / Politiques agricoles n 13 Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude 27 mai 2013 / Sélection par l équipe technique RECA RECA Réseau

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BENIN MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE

REPUBLIQUE DU BENIN MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE REPUBLIQUE DU BENIN MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE LE PLAN STRATEGIQUE DE RELANCE DU SECTEUR AGRICOLE (PSRSA) ET SES DOCUMENTS CONNEXES Décembre 2011 SOMMAIRE PLAN STRATEGIQUE

Plus en détail

Système de gestion des données du secteur des transports (TSDMS)

Système de gestion des données du secteur des transports (TSDMS) Système de gestion des données du secteur des transports (TSDMS) Exposé succinct I. Introduction II. Objet de la gestion des données du secteur des transports III. Efforts passés et présents par le SSATP

Plus en détail

Ameth Saloum NDIAYE. Colloque régional UEMOA-CRDI 2009 1

Ameth Saloum NDIAYE. Colloque régional UEMOA-CRDI 2009 1 Ameth Saloum NDIAYE CEPOD, Ministère de l Economie et des Finances, Sénégal Colloque régional UEMOA-CRDI, Ouagadougou, Burkina Faso, 8-10 décembre 2009 1 Problématique et justification Objectifs du papier

Plus en détail

Classement Doing Business (Les performances du Sénégal)

Classement Doing Business (Les performances du Sénégal) Classement Doing Business (Les performances du ) Secrétariat du Conseil Présidentiel de l Investissement 52-54, rue Mohamed V, BP 430, CP 18524, Dakar Tél. (221) 338.49.05.55 - Fax (221) 338.23.94.89 Email

Plus en détail

APPEL A COMMUNICATIONS

APPEL A COMMUNICATIONS APPEL A COMMUNICATIONS Colloque régional UEMOA-CRDI sur Intégration régionale et stratégies régionales de réduction de la pauvreté 8-10 décembre 2009, Ouagadougou, Burkina Faso Délai de soumission de résumé

Plus en détail

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Organisation internationale du Travail Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Développement durable et emplois décents M. Crozet/OIT Malgré plusieurs décennies de gains économiques

Plus en détail

Title Dialogue HerePublic-Privé pour des Secteurs Spécifiques: L Industrie Agroalimentaire

Title Dialogue HerePublic-Privé pour des Secteurs Spécifiques: L Industrie Agroalimentaire Investment Climate l World Bank Group Title Dialogue HerePublic-Privé pour des Secteurs Spécifiques: L Industrie Agroalimentaire Nuts & Bolts Technical Guidance for Reform Implementation World Bank Group

Plus en détail

5.6 Concertation pour l emploi

5.6 Concertation pour l emploi 5.6 Concertation pour l emploi Soutien à la gestion des ressources humaines 5.6 CONCERTATION POUR L EMPLOI 2012-07-12 Table des matières Section 4 : p. 2 sur 13 Table des matières RÉFÉRENCE Table des matières...

Plus en détail

Le financement de l apprentissage informel

Le financement de l apprentissage informel Études de cas Financial arrangements in informal apprenticeships: Determinants and effects. Findings from urban Ghana, Working Paper n o 49, ILO, 2007. Financement de l apprentissage informel : zoom sur

Plus en détail

CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE

CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE Exploiter le Potentiel de la Science, de la Technologie et de l Innovation dans les chaînes Agro-alimentaires en Afrique : Créer emplois et richesse

Plus en détail

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 EXPERIENCE SENEGALAISE DE LA MICROASSURANCE: DEFIS ET OPPORTUNITES Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 2 INTRODUCTION Le thème sera abordé en cinq

Plus en détail

Promouvoir des synergies entre la protection des enfants et la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre

Promouvoir des synergies entre la protection des enfants et la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre inégalité Note de Synthèse Protection sociale pour les Enfants Réduction de la pauvreté q protection sociale Février 2009 exclusion sociale Politiques Sociales atteindre les OMD sécurité stratégies politiques

Plus en détail

Assurance Récolte Sahel

Assurance Récolte Sahel Assurance Récolte Sahel L ASSURANCE INDICIELLE EN AFRIQUE DE L OUEST EXPÉRIENCE DU BURKINA Conference FARM - Pluriagri 18 décembre 2012 Contents I. Contexte II. Eléments clés d ARS III. L Expérience au

Plus en détail

Agence Béninoise de Promotion des Echanges Commerciaux (ABePEC) ----------------------------

Agence Béninoise de Promotion des Echanges Commerciaux (ABePEC) ---------------------------- REPUBLIQUE DU BENIN ------------ MINISTERE DU COMMERCE ---------------- Agence Béninoise de Promotion des Echanges Commerciaux (ABePEC) ---------------------------- BILAN DES ACTIVITES DE L AGENCE BENINOISE

Plus en détail

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE RESEAU DES CAISSES POPULAIRES DU BURKINA ********************************* Fédération des Caisses Populaires du Burkina (F.C.P.B.) Tél.: 50.30.48.41, Fax : 50.30.49.10 ; E-mail : fcpb@fasonet.bf ; Adresse

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

FIDAFRIQUE, Réseau sur le développement rural et la lutte contre la pauvreté en Afrique de l Ouest et Centrale,

FIDAFRIQUE, Réseau sur le développement rural et la lutte contre la pauvreté en Afrique de l Ouest et Centrale, ATELIER MISE EN ŒUVRE PROJETS / PROGRAMMES FIDA ----- BAMAKO Avril 2005 1 / 5 FIDAFRIQUE, Réseau sur le développement rural et la lutte contre la pauvreté en Afrique de l Ouest et Centrale, Objectif principal

Plus en détail

ANNULATION DE LA DETTE EXTÉRIEURE POUR LES PAYS TOUCHÉS PAR LA MALADIE À VIRUS EBOLA

ANNULATION DE LA DETTE EXTÉRIEURE POUR LES PAYS TOUCHÉS PAR LA MALADIE À VIRUS EBOLA ANNULATION DE LA DETTE EXTÉRIEURE POUR LES PAYS TOUCHÉS PAR LA MALADIE À VIRUS EBOLA Janvier 2015 Annulation de la dette extérieure pour les pays touchés par la maladie à virus Ébola ANNULATION DE LA

Plus en détail

Mécanisme de Fonds Commissionnés pour la Recherche Agricole Appel à Propositions de Projets (PP)

Mécanisme de Fonds Commissionnés pour la Recherche Agricole Appel à Propositions de Projets (PP) Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Mécanisme de Fonds Commissionnés pour la Recherche

Plus en détail

Synthèse du diagnostic territorial Stratégique

Synthèse du diagnostic territorial Stratégique CE2 Synthèse du diagnostic territorial Stratégique Instance de concertation 14 mars 2013 Diapositive 1 CE2 Cabinet E.C.s.-AC; 06/12/2012 I DYNAMISME, VOLONTARISME ET AMBITION D UNE REGION ULTRA MARINE

Plus en détail

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES 1 Marrakech -29, 30 et 31janvier 2014 Session 2 Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole L expérience de la Compagnie

Plus en détail

PRÉPARATION DE DIRECTIVES JURIDIQUES INTERNATIONALES POUR L AGRICULTURE SOUS CONTRAT. Note de projet

PRÉPARATION DE DIRECTIVES JURIDIQUES INTERNATIONALES POUR L AGRICULTURE SOUS CONTRAT. Note de projet www.unidroit.org PRÉPARATION DE DIRECTIVES JURIDIQUES INTERNATIONALES POUR L AGRICULTURE SOUS CONTRAT Le Guide UNIDROIT/FAO sur l agriculture sous contrat Note de projet SOMMAIRE Qu est-ce que l agriculture

Plus en détail

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD en Bref Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT LA BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT EN BREF 1. CRÉATION ET OBJET La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) est l institution

Plus en détail

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre?

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Les trois dernières décennies ont été marquées par des progrès impressionnants

Plus en détail

Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel

Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel INFORMATIONS GÉNÉRALES Sources d information Rapport final sur les Micro doses d engrais pour la prospérité

Plus en détail

Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France)

Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France) Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France) La Commission européenne a formellement adopté le Programme de développement rural (PDR) de Mayotte le 13 février 2015 qui

Plus en détail

PLAN R E V A RETOUR VERS L AGRICULTURE

PLAN R E V A RETOUR VERS L AGRICULTURE REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------ MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L HYDRAULIQUE RURALE ET DE LA SECURITE ALIMENTAIRE ------------ NOUVELLE ORIENTATION DE LA POLITIQUE AGRICOLE

Plus en détail

Dossier de Partenariat

Dossier de Partenariat L Entrepreneuriat des jeunes en milieu rural Partenaire officiel Sponsor officiel Dossier de Partenariat CONTEXTE Au niveau mondial, l Organisation Internationale du Travail publia le 12 août 2010, jour

Plus en détail

et à Hammamet (en Tunisie) 4, en mars 2013. Ces consultations ont été complétées par une enquête en ligne 5 amorcée en 2011.

et à Hammamet (en Tunisie) 4, en mars 2013. Ces consultations ont été complétées par une enquête en ligne 5 amorcée en 2011. Document final des consultations régionales sur le programme de développement après-2015 Contexte Partout dans le monde, les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) ont généré des actions de

Plus en détail

Assurances Agricoles dans les pays de l ALC : Situation Actuelle et Rôle de l IICA

Assurances Agricoles dans les pays de l ALC : Situation Actuelle et Rôle de l IICA Assurances Agricoles dans les pays de l ALC : Situation Actuelle et Rôle de l IICA Conférence Internationale : Gestion des Risques et des Crises dans l Assurance Agraire 15 mars 2010. Madrid, ESPAGNE David

Plus en détail

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD)

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) RAPPORT DE SYNTHESE DE L ATELIER REGIONAL DE VALIDATION DES RESULTATS DE LA PREMIERE PHASE DE L ETUDE DE FAISABILITE POUR LA MISE EN PLACE D UN MECANISME

Plus en détail

EXAMEN MUTUEL DE L EFFICACITÉ DU DÉVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DU NEPAD - INTRODUCTION

EXAMEN MUTUEL DE L EFFICACITÉ DU DÉVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DU NEPAD - INTRODUCTION Distr.: GÉNÉRALE E/ECA/CM.38/6 6 avril 2005 NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE Vingt-quatrième réunion du Comité d experts de la

Plus en détail

d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes :

d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes : Axes et priorités Les quatre enjeux deviennent les axes de développement à la base du plan d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes : Axe 1 - Agir

Plus en détail

La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT

La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT SOMMAIRE Introduction... 2 I. Aperçu sur le fondement de la gestion axée sur les résultats... 3 1.1. De nouveaux

Plus en détail

L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI)

L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI) L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI) Un partenariat en appui aux politiques environnementales en Afrique de l Ouest PROGRAMME AFRIQUE CENTRALE ET OCCIDENTALE

Plus en détail

Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal

Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal Note d orientation Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal Évaluer comment l adaptation aux changements climatiques contribue à la réduction de la pauvreté

Plus en détail

demain Aujourd hui ACDIC A. PRESENTATION DE L ACDIC B. 10 ANS D ACTIONS. Des actes concrets, des effets, des impacts C. DES ACQUIS ET ATOUTS CERTAINS

demain Aujourd hui ACDIC A. PRESENTATION DE L ACDIC B. 10 ANS D ACTIONS. Des actes concrets, des effets, des impacts C. DES ACQUIS ET ATOUTS CERTAINS ACDIC Aujourd hui & demain A. PRESENTATION DE L ACDIC B. 10 ANS D ACTIONS. Des actes concrets, des effets, des impacts C. DES ACQUIS ET ATOUTS CERTAINS D. QUATRE THEMES D ACTIONS PRIORITAIRES E. NOS AMBITIONS

Plus en détail

Le FMI et son rôle en Afrique

Le FMI et son rôle en Afrique Le FMI et son rôle en Afrique M a r k P l a n t, V a l e r i a F i c h e r a, N o r b e r t F u n k e D a k a r, l e 3 n o v e m b r e 2 0 1 0 Sommaire Comment fonctionne le FMI? Comment l Afrique a-t-elle

Plus en détail

Les économies de l Afrique de l Ouest : un portrait statistique

Les économies de l Afrique de l Ouest : un portrait statistique Les économies de l Afrique de l Ouest : un portrait statistique Ce bref portrait statistique porte sur l Afrique de l Ouest, région qui regroupe ici les quinze pays membres de la CEDEAO (Communauté Economique

Plus en détail

Nouveaux défis et arrangements institutionnels.

Nouveaux défis et arrangements institutionnels. Intégration Recherche-Formation- Développement : La stratégie de l ICRA Jon DAANE, directeur de l ICRA 1 Nouveaux défis et arrangements institutionnels. Les acteurs de l économie rurale se trouvent confrontés

Plus en détail

Le financement de la formation professionnelle

Le financement de la formation professionnelle Idées, concepts et politiques Le financement de la formation professionnelle Financing vocational training, Professeur Adrian Ziderman, Bar-Ilan University, Israël, zidera@mail.biu.ac.il Le système de

Plus en détail

L action publique a conduit à l élaboration de type top down la politique agrocarburant et permis la construction de quatre modèles de filières

L action publique a conduit à l élaboration de type top down la politique agrocarburant et permis la construction de quatre modèles de filières Perceptions et Jeu d acteurs dans la construction de l action publique et des modes de gouvernance dans la filière agrocarburant burkinabé et les effets structurants potentiels sur le développement du

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD - Guide pratique GUIDE PRATIQUE DESTINE AUX OPERATEURS ECONOMIQUES PRIVES 1. PRESENTATION La Banque Ouest

Plus en détail

En collaboration avec

En collaboration avec En collaboration avec Termes de Référence de l atelier National de partage et d élaboration du cadre stratégique de l Observatoire de la société civile sur la Gouvernance des Terres et des Ressources Naturelles.

Plus en détail

LES DETERMINANTS DE L'INVESTISSEMENT PRIVE AU BENIN

LES DETERMINANTS DE L'INVESTISSEMENT PRIVE AU BENIN REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE UNION- DISCIPLINE -TRAVAIL MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET ~-'-\:.-?:> \~ DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ~ ~,.;'~ ~"1...; c.,' -..~ L'. UNIVERSITE DE COCODY PROGRAMME

Plus en détail

COUVERTURE ENEAU POTABLE

COUVERTURE ENEAU POTABLE COUVERTURE ENEAU POTABLE En 2002, 83 % de la population mondiale près de 5,2 milliards d individus bénéficiaient d un approvisionnement en eau potable amélioré. Cela comprend l eau courante et le raccordement

Plus en détail

Le démarrage et le développement d une PME: un processus qui se complexifie

Le démarrage et le développement d une PME: un processus qui se complexifie Centre d entrepreneuriat et d essaimage Université du Québec à Chicoutimi Le démarrage et le développement d une PME: un processus qui se complexifie Par Louis Dussault, professeur, directeur général CEE-UQAC

Plus en détail

Rapport sur la Performance du Portefeuille

Rapport sur la Performance du Portefeuille 12 15 novembre 2012 Banjul, The Gambia 7ème Forum Régional des Projets financés par le FIDA Afrique de l Ouest et du Centre Rapport sur la Performance du Portefeuille Objectif à moyen terme du FIDA établi

Plus en détail

Financial Facility for Remittances

Financial Facility for Remittances Financial Facility for Remittances Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Promoting innovative remittance markets and Paris empowering 5-6 décembre migrant workers 2014 and

Plus en détail

CONFERENCE INTERNATIONALE AU CIEP, Paris / FRANCE. Thème : Réussir l Education en Afrique : l enjeu des langues. 27 28 mars 2014

CONFERENCE INTERNATIONALE AU CIEP, Paris / FRANCE. Thème : Réussir l Education en Afrique : l enjeu des langues. 27 28 mars 2014 CONFERENCE INTERNATIONALE AU CIEP, Paris / FRANCE Thème : Réussir l Education en Afrique : l enjeu des langues 27 28 mars 2014 Communication de Jacques KI Secrétaire général de la CONFEMEN Thématique :

Plus en détail

SITUATION DES SERVICES FINANCIERS VIA LA TELEPHONIE MOBILE DANS L UEMOA

SITUATION DES SERVICES FINANCIERS VIA LA TELEPHONIE MOBILE DANS L UEMOA SITUATION DES SERVICES FINANCIERS VIA LA TELEPHONIE MOBILE DANS L UEMOA Année 2014 DIRECTION GENERALE DES OPERATIONS ET DES ACTIVITES FIDUCIAIRES Direction des Systèmes et Moyens de Paiement SITUATION

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC Avril 2014 TDR pour l élaboration d une stratégie de mobilisation de ressources

Plus en détail

Opération P126744. DONS H7410-HA et TF011396 RECRUTEMENT DE L OPERATEUR DU FOND DE COFINANCEMENT DE SERVICES DE VULGARISATION AGRICOLE (OFSV)

Opération P126744. DONS H7410-HA et TF011396 RECRUTEMENT DE L OPERATEUR DU FOND DE COFINANCEMENT DE SERVICES DE VULGARISATION AGRICOLE (OFSV) REPUBLIQUE D HAITI MINISTERE DE L AGRICULTURE, DES RESSOURCES NATURELLES ET DU DEVELOPPEMENT RURAL (MARNDR) PROJET DE RENFORCEMENT DES Services Publiques Agricoles II (RESEPAG II) Opération P126744 DONS

Plus en détail

www.iavs-energie.org

www.iavs-energie.org Notes de recherche de l IAVS www.iavs-energie.org ---------------- administration@iavs-energie.org iavsmail@gmail.com ---------------- Cadre de référence indicatif pour la promotion de l efficacité énergétique

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET BURKINA FASO ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET DISCOURS DE MONSIEUR LE MINISTRE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

L'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) et le Gouvernement des États-Unis d'amérique, ci-après dénommés les "Parties",

L'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) et le Gouvernement des États-Unis d'amérique, ci-après dénommés les Parties, ACCORD CONCLU ENTRE LE GOUVERNEMENT DES ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE ET L'UNION ÉCONOMIQUE ET MONÉTAIRE OUEST AFRICAINE RELATIF AU DÉVELOPPEMENT DES RELATIONS DE COMMERCE ET D'INVESTISSEMENT L'Union économique

Plus en détail

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser»

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Odile Quintin Directrice générale de la DG Education et Culture Commission européenne Bruxelles,

Plus en détail

Forum régional pour les END de l'afrique francophone.

Forum régional pour les END de l'afrique francophone. Forum régional pour les END de l'afrique francophone. 24-26 Juin 2015- Saly, Sénégal Siré A. Diallo Program Coordinator West African Clean Cooking Alliance (WACCA), WWW.ECRE ECREEE EE.ORG WWW.ECREEE.ORG

Plus en détail