ENTENTE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE LAVAL ENTRE:

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENTENTE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE LAVAL ENTRE:"

Transcription

1 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE LAVAL ENTENTE ENTRE: DE LAVAL, personne morale de droit public légalement constituée (S.Q. 1965, c. 89), ayant son siège au 1, Place du Souvenir, à Chomedey, en les ville et district de Laval, H7V 1W7, représentée aux présentes par le maire et président du Comité exécutif ou le vice-président du Comité exécutif et le greffier ou la greffière adjointe, dûment autorisés par résolution du numéro CE- / adoptée le.. ; Ci-après appelée la «Ville» ET: DES CÉLÉBRATIONS 2015 À LAVAL, personne morale de droit privé légalement constituée en vertu de la troisième partie de la Loi sur les compagnies du Québec (RLRQ, c. C-38), ayant son siège au 1, place du Souvenir, à Laval, H7V 1W7, représentée par deux personnes parmi son président, son viceprésident ou son secrétaire- trésorier, dûment autorisés par résolution du Conseil d administration adoptée le et portant le numéro dont copie certifiée est jointe à cette entente; Ci-après appelée la «Corporation»

2 -2- ATTENDU QU en 2015 la Ville célèbre son 50 e anniversaire de fondation et désire réaliser différentes activités pour souligner cet événement; ATTENDU QU en vertu du deuxième alinéa de l article 94 de la Loi sur les compétences municipales (RLRQ, c. C-47.1), la Ville peut, pour son compte, confier à toute personne l organisation et la promotion d activités culturelles et de loisirs; ATTENDU QUE la Corporation a été constituée en vertu de la troisième partie de la Loi sur les compagnies (RLRQ, c. C-38) et a, notamment, pour objet d assurer la réalisation d activités dans le cadre des célébrations du 50 e anniversaire de la fondation de la Ville (ci-après appelés : «célébrations 2015»); ATTENDU QUE la Ville confie le mandat à la Corporation de planifier, de gérer, de coordonner, d organiser, de réaliser et de promouvoir les célébrations 2015, à l exception de celles qui auront été déterminées, dans une entente ultérieure, comme devant être exécutées par la Ville. ; ATTENDU QU en vertu du premier alinéa de l article 90 de la Loi sur les compétences municipales, la Ville peut accorder toute aide qu elle juge appropriée dans le champ de ses compétences et, notamment, dans le domaine de la culture et des loisirs sur son territoire; ATTENDU QUE la Ville désire aider la Corporation dans la réalisation de son mandat, en lui accordant, notamment, une aide financière pour la réalisation, pour son compte, des célébrations 2015 ; ATTENDU QUE la Corporation est assujettie à la Politique de gestion contractuelle de la Ville de Laval; ATTENDU QU il y a lieu de déterminer dans cette entente : le mandat confié à la Corporation par la Ville; les conditions et les modalités du versement par la Ville à la Corporation de l aide financière pour la réalisation des célébrations 2015; les engagements et les obligations de chacune des parties dans le cadre des célébrations 2015; À CES FINS, LES PARTIES CONVIENNENT DE CE QUI SUIT: 1. PRÉAMBULE Le préambule fait partie intégrante de cette entente.

3 -3-2. OBJET Cette entente a pour objet : 3. MANDAT 2.1 d établir les modalités du mandat prévu à cette entente; 2.2 de fixer les conditions et les modalités du versement par la Ville à la Corporation de l aide financière pour la réalisation des célébrations 2015; 2.3 d établir les engagements et les obligations de chacune des parties dans le cadre des célébrations La Ville mandate la Corporation, qui accepte, afin de planifier, gérer, coordonner, organiser, réaliser et promouvoir les célébrations AIDE FINANCIÈRE La Ville, en considération des obligations et des engagements de la Corporation, s engage à verser à cette dernière une aide financière au montant de ,00 $ avant l imposition de la taxe sur les produits et services (T.P.S) et de la taxe de vente du Québec (T.V.Q). 4.1 Cette aide financière est versée de la façon suivante : un montant initial de ,00 $, le 31 mars 2014, à la suite de l adoption de la résolution CE-2014/859 par le Comité exécutif de la Ville le 5 mars 2014, montant que la Corporation reconnaît avoir reçu; un montant ,00 $ le 1 er juin 2014; un montant ,00 $ le 1 er septembre 2014; un montant ,00 $ le 20 janvier 2015; 5. ENGAGEMENTS ET OBLIGATIONS DE LA Outre ses autres obligations et engagements prévus à cette entente, la Corporation s engage et s oblige : 5.1 Quant à sa structure corporative, à : demeurer une personne morale sans but lucratif constituée par lettres patentes en vertu de la partie III de la Loi sur les compagnies du Québec

4 nommer un maximum de onze (11) membres actifs de la Corporation à même une liste fournie par le Comité exécutif de la Ville; respecter les principes de l accès à l égalité, de l équité et de la transparence dans son processus de gestion des ressources humaines, notamment dans le recrutement, la rémunération et les relations avec ses employés; se conformer à toute recommandation de l Institut sur la gouvernance d organisations privées et publiques; adopter et transmettre à la Ville, au plus tard le 1 er juillet 2014 un code d éthique et de déontologie quant à la conduite de ses employés, ses membres et ses administrateurs en matière de conflits d intérêts, de confidentialité et d éthique et devant comporter les mêmes valeurs et règles de conduite que celles prévues au Code d éthique et de déontologie des élus de la Ville et au Code d éthique et de déontologie des employés municipaux de la Ville; 5.2 Quant aux célébrations 2015, à : planifier, gérer, coordonner, organiser, réaliser et promouvoir les célébrations 2015 et y affecter le personnel nécessaire ; rencontrer périodiquement, à la demande de la Ville, les personnes que la Ville a désignées, afin de les informer de la progression de l organisation des célébrations 2015; remettre à la Ville, au plus tard le 9 juin 2014, une programmation provisoire pour les célébrations 2015 qui doit préalablement avoir été approuvée par son conseil d administration; faire approuver par le Comité exécutif de la Ville, au plus tard le 31 octobre, la programmation finale des célébrations 2015; faire approuver par le Comité exécutif de la Ville toute modification à être apportée à la programmation finale des célébrations 2015; préparer un appel de projets public pour les célébrations 2015 auprès de la communauté lavalloise, dont l objet doit correspondre à la fourniture de services reliés au domaine artistique, culturel et communautaire;

5 sélectionner les projets d activités devant respecter les conditions prévues à l appel de projets public; assumer, en partie ou en totalité, les coûts reliés à la réalisation des projets d activités sélectionnés, le montant alloué à la réalisation de tous les projets d activité sélectionnés devant avoir été préalablement approuvé le Comité exécutif de la Ville; 5.3 Quant à l octroi des contrats, à : conclure une entente avec les personnes dont les projets d activités ont été sélectionnés en vertu du sousparagraphe 5.2.7, afin d encadrer l exécution de ces projets; conserver l entier contrôle des célébrations 2015, toutes les décisions à cet égard devant constamment relever de la corporation, le tout sujet aux droits de la Ville; se conformer à la Politique de gestion contractuelle de la Ville qui est jointe à cette entente en annexe 1; 5.4 Quant au financement et à l administration des fonds publics et privés, à : recueillir des fonds par campagne de souscription ou autrement pour atteindre un financement minimal de ,00 $ pour la réalisation des célébrations 2015; voir à une saine gestion des fonds publics et privés qu elle reçoit pour les célébrations 2015 ; transmettre trimestriellement à la Ville les prévisions budgétaires détaillées de la Corporation accompagnées d un descriptif de chacun des postes de revenus et de dépenses, les premières prévisions budgétaires devant être transmises au plus tard le 30 juin; comptabiliser tous les revenus et toutes les dépenses reliées aux célébrations 2015; n utiliser les montants correspondant à l aide financière accordée par la Ville que pour les fins prévues à cette entente; remettre à la Ville tout montant de l aide financière excédentaire ou inutilisée dans le délai convenu entre les

6 -6- parties ou à la fin de son mandat ou à la cessation de ses activités. 5.5 Quant à la sécurité de l information, à se conformer à la Politique de sécurité de l information de la Ville qui est jointe à cette entente en annexe 2; 6. ENGAGEMENTS ET OBLIGATIONS DE LA Outre ses autres obligations et engagements prévus à cette entente, la Ville s engage et s oblige à: 6.1 soutenir la Corporation dans ses démarches visant à recueillir des fonds auprès d organismes publics et d entreprises privées; 6.2 prendre les mesures nécessaires afin de combler l écart entre les fonds obtenus par campagne de souscription ou autrement par la Corporation et l objectif de ,00 $ fixé au paragraphe 5.4.1, et ce, dans le cas où, malgré tous ses efforts, la Corporation n atteint pas cet objectif minimal; 6.3 fournir à la Corporation un soutien professionnel et technique lié aux célébrations 2015; 6.4 former un comité interservices de la Ville pour coordonner le soutien prévu au paragraphe 6.3; 6.5 identifier une personne responsable de la coordination interne et externe des célébrations 2015; 6.6 permettre à la Corporation, pour les célébrations 2015, l utilisation gratuite de certains des bâtiments, immeubles et équipements dont la Ville est propriétaire, et ce, sous réserve de leur disponibilité et des besoins de la Ville. 6.7 enregistrer les opérations et maintenir les registres comptables appropriés au nom de la Corporation; 7. ENTENTE ULTÉRIEURE Une entente ultérieure devant être constatée par écrit et signée par les représentants autorisés de chacune des parties doit intervenir entre la Ville et la Corporation pour déterminer les activités devant être réalisées respectivement par chacune des parties.

7 -7- De plus, cette entente ultérieure doit prévoir les modalités du soutien professionnel et technique que la Ville doit fournir à la Corporation en vertu du paragraphe 6.3 de cette entente. L entente ultérieure ne peut intervenir avant la réception par la Ville de la programmation provisoire devant être envoyée au plus tard le 9 juin 2014 selon le sous-paragraphe LIVRES ET REGISTRES COMPTABLES La Corporation doit fournir à la Ville copie de tous les documents appropriés (pièces justificatives, contrats, factures, etc.) afin de permettre à cette dernière l enregistrement des opérations et le maintien des registres comptables appropriés au nom de la Corporation. Les pièces justificatives originales et les registres doivent être conservés par la Corporation pour une période d au moins trois (3) années suivant la fin de cette entente. En tout temps, pendant la durée de cette entente et dans les trois (3) années suivant la fin de cette entente, la Corporation doit, à la demande de la Ville, transmettre tout renseignement ou tout document relativement aux célébrations ÉTATS FINANCIERS La Corporation doit, dans les soixante (60) jours de la fin de son année financière, faire parvenir au vérificateur général de la Ville des états financiers vérifiés et se conformer aux dispositions de l article de la Loi sur les cités et villes (RLRQ c. C-19); 10. INDEMNISATION ET POLICE D ASSURANCE La Corporation doit prendre fait cause et tenir la Ville indemne de toute poursuite ou réclamation à la suite de tout préjudice causé à autrui par son fait ou sa faute, ou le fait ou la faute de ses préposés, bénévoles, fournisseurs ou sous-traitants, ainsi que par le fait des biens dont elle est propriétaire, locataire ou qu elle a sous sa garde ou sous son contrôle. La Corporation doit détenir et maintenir en vigueur, à compter de la signature de cette entente et jusqu à la complète exécution de ses objets, une police d assurance responsabilité civile accordant une protection pour dommages matériels et corporels d au moins deux millions de dollars ( $) par sinistre et par année couvrant l ensemble de ses activités et services ainsi que tous les actes posés par elle-même, ses préposés, bénévoles, fournisseurs ou soustraitants.

8 -8- Le montant de la police d assurance prévu au deuxième alinéa de cet article doit être révisé à la suite du dépôt de la programmation finale des célébrations 2015 pour tenir compte des risques reliés aux activités qui y sont prévues. La Corporation doit également détenir et maintenir en vigueur une police d assurance protégeant ses administrateurs dans l exercice de leurs fonctions jusqu à la complète exécution du mandat de la Corporation. Une copie des polices d assurance souscrites par la Corporation en vertu de cette entente doit être transmise à la Ville dans les trente (30) jours de leur souscription. 11. TAXES 11.1 La fourniture consentie en vertu de l article 4 de cette entente est taxable selon les dispositions de la Loi sur la taxe d accise du Canada et de la Loi sur la taxe de vente du Québec La Corporation déclarera sur réception ses numéros d inscription : TPS : TVQ : et que ces inscriptions ne seront pas annulées ou ne seront pas en voie de l être. 12. REDDITION DE COMPTES À la fin de cette entente, la Corporation remet à la Ville : a) un rapport permettant de vérifier que l aide financière accordée par la Ville a été affectée aux fins auxquelles elle était destinée; b) tout renseignement ou tout document requis par la Ville en lien avec l exécution de cette entente ou de toute entente ultérieure conclue en vertu de cette entente. c) un rapport d activités complet des célébrations 2015 avec indicateurs de performance, revue de presse, support visuel, etc.

9 PUBLICITÉ Toutes les communications ou publications concernant les activités des célébrations 2015 doivent mentionner la participation financière de la Ville. 14. DURÉE Cette entente entre en vigueur à compter de la date de la dernière signature par les parties et se termine le 31 décembre DÉFAUT 15.1 La Corporation est en défaut lorsqu elle : a) est en liquidation ou en dissolution, sauf si toutes ses obligations en vertu de cette entente ont été remplies; ; b) a fait sciemment une omission dans une déclaration, une fausse déclaration, une fraude ou une falsification de document; c) fait cession de ses biens en faveur de ses créanciers ou si elle fait une proposition concordataire, si elle dépose une requête en faillite volontaire ou si une requête en faillite est prise contre elle, si un séquestre ou un administrateur est nommé pour administrer ses biens; d) si elle tente de liquider volontairement ses biens; e) cesse ou diminue ses activités, avant l expiration de l entente, à la connaissance ou non de la ville, sans l autorisation de cette dernière; f) fait défaut à l une ou l autre des dispositions de cette entente, notamment, si elle refuse de conclure toute entente ultérieure selon les dispositions de cette entente En cas de défaut par la Corporation, la Ville peut se prévaloir, séparément ou cumulativement, des moyens suivants : a) réviser le montant de l aide financière; b) suspendre le versement de tout montant de l aide financière prévu à l article 4 de cette entente; c) exiger le remboursement total ou partiel du montant de l aide financière ayant été versé;

10 -10- d) mettre fin au versement de l aide financière; e) résilier de plein droit cette entente, sans avis ni mise en demeure et sans droit de recours en faveur de la Corporation contre la Ville. 16. DISPOSITIONS GÉNÉRALES 16.1 Les privilèges et obligations découlant de l entente sont incessibles Toute modification à l entente doit être constatée par écrit et signée par les représentants autorisés de chacune des parties Tout avis ou communication doit être fait par écrit et signifié aux adresses suivantes : Pour la Ville : Ville de Laval a/s Directeur 1, Place du Souvenir Laval (Québec) H7V 3Z4 Pour la Corporation : Corporation des célébrations 2015 à Laval a/s Directeur général 2150, Autoroute des Laurentides, Laval, Québec H7T 2T Cette entente a préséance sur toute autre entente qui aurait pu être conclue entre les parties concernant le versement de l aide financière par la Ville à la Corporation Cette entente est interprétée selon les lois de la province de Québec Les parties déclarent et reconnaissent expressément que les stipulations essentielles de cette entente n ont pas été imposées par l une ou l autre des parties, mais qu au contraire, elles ont été librement discutées entre elles Chacune des parties, après avoir obtenu les explications adéquates sur la nature et l étendue de chacune des stipulations essentielles de cette entente et avoir pris avis sur leur portée, se déclare satisfaite de leur état lisible, compréhensible et raisonnable.

11 Tous les engagements contenus dans cette entente sont faits sous réserve de l adoption, par les parties, des résolutions nécessaires pour sa mise en œuvre et sous réserve, le cas échéant, de toutes les approbations légales requises par la loi.

12 -12- EN FOI DE QUOI, LES PARTIES ONT SIGNÉ : À LAVAL, ce jour de 20 LA MAIRE, ou VICE-PRÉSIDENT DU COMITÉ EXÉCUTIF GREFFIER, ou GREFFIÈRE ADJOINTE À LAVAL, ce jour de 20 PAR: PAR: *annexer les résolutions

Objet : Interprétation relative à la TPS Interprétation relative à la TVQ Services financiers Courtier en prêt d argent N/Réf.

Objet : Interprétation relative à la TPS Interprétation relative à la TVQ Services financiers Courtier en prêt d argent N/Réf. Direction principale des lois sur les taxes et l administration fiscale et des affaires autochtones Québec, le 27 août 2014 ***** Objet : Interprétation relative à la TPS Interprétation relative à la TVQ

Plus en détail

2. CONDITIONS RELATIVES AUX UNITÉS ACCRÉDITÉES PAR LA SCHL

2. CONDITIONS RELATIVES AUX UNITÉS ACCRÉDITÉES PAR LA SCHL 1. CONDITIONS GÉNÉRALES a) L enregistrement de l entrepreneur et de chacune des unités à un programme de garantie de maison neuve est requis. b) Au niveau des prix de revente, le droit de premier refus

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 20 DECEMBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/05.389 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Stratégie d'accompagnement des entreprises en croissance : Programme de développement des investissements internationaux

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile

Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile DEUXIÈME SESSION TRENTE-CINQUIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 429 Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile Présentation Présenté par M. Jacques Brassard Ministre des Transports Éditeur officiel

Plus en détail

Document de gestion # 500,004. Taxe scolaire

Document de gestion # 500,004. Taxe scolaire Commission scolaire du Lac-Abitibi Secrétariat général Document de gestion # 500,004 Taxe scolaire CS-DOC-LIP-312 CS-DOC-LIP-314 CS-DOC-LIP-315 CS-DOC-LIP-316 CS-DOC-LIP-317 CS-DOC-LIP-319 CS-DOC-LIP-339

Plus en détail

SUR rapport du Comité exécutif, il est, PROPOSÉ PAR: Aglaia Revelakis

SUR rapport du Comité exécutif, il est, PROPOSÉ PAR: Aglaia Revelakis PROVINCE DE QUEBEC VILLE DE LAVAL MISE EN GARDE : Cette codification a été préparée uniquement pour la commodité du lecteur et n a aucune valeur officielle. Aucune garantie n est offerte quant à l exactitude

Plus en détail

TARIF D HONORAIRES DES HUISSIERS DE JUSTICE

TARIF D HONORAIRES DES HUISSIERS DE JUSTICE TARIF D HONORAIRES DES HUISSIERS DE JUSTICE SECTION I CLASSES DES PROCÉDURES Dans le présent règlement, les classes de procédures auxquelles il est référé correspondent à : CLASSE 1 CLASSE 2 i. Une procédure

Plus en détail

Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers de 2012-2013

Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers de 2012-2013 Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers de 2012-2013 Bureau du vérificateur général du Canada N o de catalogue FA1-14/1-2013F-PDF

Plus en détail

PROGRAMME LA CULTURE À L ÉCOLE. Modèle

PROGRAMME LA CULTURE À L ÉCOLE. Modèle PROGRAMME LA CULTURE À L ÉCOLE Volet Une école accueille un artiste ou un écrivain Modèle Contrat de services entre une commission scolaire et un professionnel (artiste ou écrivain) ou un organisme culturel

Plus en détail

Vu le règlement n 360/2012 de la Commission européenne du 25 avril 2012 relatif aux aides dites de minimis,

Vu le règlement n 360/2012 de la Commission européenne du 25 avril 2012 relatif aux aides dites de minimis, Convention relative au versement d une Subvention d Investissement en faveur du Groupe Hospitalier du Centre Alsace à COLMAR pour l installation de 18 nouvelles places d EHPAD transférées du Centre Départemental

Plus en détail

Le préambule fait partie intégrante du présent règlement.

Le préambule fait partie intégrante du présent règlement. Province de Québec MRC du Granit Municipalité de Nantes Règlement nº 379-10 Règlement portant sur les ententes relatives à des travaux municipaux Attendu que les dispositions prévues aux articles 145.21

Plus en détail

Politique d utilisation des biens de l école Polyvalente des Îles

Politique d utilisation des biens de l école Polyvalente des Îles École Polyvalente des Îles 030, chemin de la Martinique L Étang-du-Nord (Québec) G4T 3R7 Tél. : (418) 986-5511 Téléc. : (418) 986-6791 Courriel : mireillercyr@csdesiles.qc.ca Site Internet : www.csdesiles.qc.ca

Plus en détail

Accord de libre circulation nationale

Accord de libre circulation nationale Accord de libre circulation nationale Fédération des ordres professionnels de juristes du Canada / Federation of Law Societies of Canada 445, boulevard Saint-Laurent, bureau 480 Montréal (Québec) H2Y 2Y7

Plus en détail

REGLEMENT SUR L EXERCICE DE LA PROFESSION DE COMPTABLE EN MANAGEMENT ACCREDITE EN SOCIETE

REGLEMENT SUR L EXERCICE DE LA PROFESSION DE COMPTABLE EN MANAGEMENT ACCREDITE EN SOCIETE REGLEMENT SUR L EXERCICE DE LA PROFESSION DE COMPTABLE EN MANAGEMENT ACCREDITE EN SOCIETE Code des professions (L.R.Q., c. C-26, a. 93, par. g et h et a. 94, par. p) SECTION I DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1.

Plus en détail

AJOUT DE CATÉGORIE(S) (AGENCE)

AJOUT DE CATÉGORIE(S) (AGENCE) AJOUT DE CATÉGORIE(S) (AGENCE) Soumettez votre demande, tous les documents requis ci-dessous et le paiement complet (par la poste ou en personne) à l adresse suivante : Bureau de la sécurité privée 6363

Plus en détail

Projet de loi n o 149 (2001, chapitre 14) Loi sur les réserves naturelles en milieu privé

Projet de loi n o 149 (2001, chapitre 14) Loi sur les réserves naturelles en milieu privé DEUXIÈME SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 149 (2001, chapitre 14) Loi sur les réserves naturelles en milieu privé Présenté le 31 octobre 2000 Principe adopté le 6 décembre 2000 Adopté

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC Loi sur la Régie de l assurance maladie du Québec (L.R.Q., c. R-5, a. 14 et a. 15 ; 2007, c. 21, a. 9 et a. 11) SECTION I DISPOSITIONS GÉNÉRALES

Plus en détail

CONTRAT DE COMMANDE D UNE ŒUVRE ARTISTIQUE

CONTRAT DE COMMANDE D UNE ŒUVRE ARTISTIQUE CONTRAT DE COMMANDE D UNE ŒUVRE ARTISTIQUE INTERVENU ENTRE NOM LÉGAL COORDONNÉES ADRESSE VILLE PROVINCE CODE POSTAL TÉLÉPHONE COURRIEL Représenté au présent contrat par, dûment autorisé, ci-appelé INSTITUTION

Plus en détail

Contrat de syndic AVERTISSEMENT. Ce document est une version d évaluation du contrat.

Contrat de syndic AVERTISSEMENT. Ce document est une version d évaluation du contrat. http://www.droitbelge.net infos@droitbelge.net Contrat de syndic Auteur: Me Marie Dupont, avocat AVERTISSEMENT Ce document est une version d évaluation du contrat. Il a pour seul objectif de vous informer

Plus en détail

CONTRAT D ACQUISITION PAR ACHAT

CONTRAT D ACQUISITION PAR ACHAT CONTRAT D ACQUISITION PAR ACHAT NOM LÉGAL INTERVENU ENTRE COORDONNÉES ADRESSE VILLE PROVINCE CODE POSTAL TÉLÉPHONE COURRIEL Représenté au présent contrat par, dûment autorisé, ci-appelé INSTITUTION MUSÉALE

Plus en détail

CONTRAT D'AFFILIATION ENTRE

CONTRAT D'AFFILIATION ENTRE CONTRAT D'AFFILIATION ENTRE FADOQ - Région Côte-Nord organisme incorporé en vertu de la Partie III de la Loi sur les compagnies du Québec, ayant son siège social au : 859, rue Bossé, Local 107, Baie-Comeau,

Plus en détail

POLITIQUE D ACHAT RELATIVE AUX CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION

POLITIQUE D ACHAT RELATIVE AUX CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION POLITIQUE D ACHAT RELATIVE AUX CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION Adopté le 26 septembre 2000 par le conseil d administration (216 e assemblée - résolution n o 1784)

Plus en détail

Règlement numéro 14-2008 sur le colportage et la sollicitation

Règlement numéro 14-2008 sur le colportage et la sollicitation Règlement numéro 14-2008 sur le colportage et la sollicitation Adopté lors de la séance ordinaire tenue le 1 er décembre 2008 Entré en vigueur le 10 décembre 2008. Codification administrative En date du

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX N 2016 0001 C.C.A.P. Objet du Marché. Réfection des toitures de l Eglise, de la Mairie et du Pigeonnier

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX N 2016 0001 C.C.A.P. Objet du Marché. Réfection des toitures de l Eglise, de la Mairie et du Pigeonnier MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX N 2016 0001 C.C.A.P. Objet du Marché Réfection des toitures de l Eglise, de la Mairie et du Pigeonnier Maître de l Ouvrage COMMUNE DE PINS-JUSTARET Place du Château 31860 PINS-JUSTARET

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE SACRÉ-COEUR SACRÉ-CŒUR, LE 12 JANVIER 2015. Mme Marie-Chantal Dufour. Tous membres et formant quorum.

MUNICIPALITÉ DE SACRÉ-COEUR SACRÉ-CŒUR, LE 12 JANVIER 2015. Mme Marie-Chantal Dufour. Tous membres et formant quorum. PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SACRÉ-COEUR SACRÉ-CŒUR, LE 12 JANVIER 2015 À une séance ordinaire du conseil de la Municipalité de Sacré- Cœur, Comté de la Haute-Côte-Nord, tenue le 12 janvier 2015

Plus en détail

ATTENDU que la Ville de Saint Rémi désire poursuivre les efforts de revitalisation du centre ville;

ATTENDU que la Ville de Saint Rémi désire poursuivre les efforts de revitalisation du centre ville; PROVINCE DE QUÉBEC MRC DES JARDINS DE NAPIERVILLE VILLE DE SAINT REMI R È G L E M E N T Numéro : V 586 13 RÈGLEMENT SUR UN PROGRAMME DE VERDISSEMENT DE LA RUE NOTRE DAME ATTENDU qu il est à propos et dans

Plus en détail

VÉRIFICATION DES BÉNÉFICIAIRES INITIATIVE D ADAPTATION ÉCONOMIQUE, INDUSTRIELLE ET COMMUNAUTAIRE POUR LE SECTEUR DU BOIS D ŒUVRE (INAEICB)

VÉRIFICATION DES BÉNÉFICIAIRES INITIATIVE D ADAPTATION ÉCONOMIQUE, INDUSTRIELLE ET COMMUNAUTAIRE POUR LE SECTEUR DU BOIS D ŒUVRE (INAEICB) VÉRIFICATION DES BÉNÉFICIAIRES INITIATIVE D ADAPTATION ÉCONOMIQUE, INDUSTRIELLE ET COMMUNAUTAIRE POUR LE SECTEUR DU BOIS D ŒUVRE (INAEICB) Rapport de vérification Préparé par CONSEILS ET VÉRIFICATION CANADA

Plus en détail

Numéro d enregistrement C.C.I.Oost-Brabant: 17174500 ------------------------------------------------------------------------

Numéro d enregistrement C.C.I.Oost-Brabant: 17174500 ------------------------------------------------------------------------ Conditions générales de vente et de livraison de: Europet Bernina International B.V. Energieweg 35 5422 VM GEMERT Les Pays Bas Numéro d enregistrement C.C.I.Oost-Brabant: 17174500 ------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Fardeau de la preuve dans un contexte de réclamation de CTI/RTI. Par Julie Robert, étudiante au HEC Montréal

Fardeau de la preuve dans un contexte de réclamation de CTI/RTI. Par Julie Robert, étudiante au HEC Montréal Fardeau de la preuve dans un contexte de réclamation de CTI/RTI Par Julie Robert, étudiante au HEC Montréal Définitions Retour sur les différentes catégories de refus des CTI/RTI Fardeau de la preuve Preuve

Plus en détail

CORPORATION SHOPPERS DRUG MART CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CORPORATION SHOPPERS DRUG MART CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Nature et portée du comité d audit CORPORATION SHOPPERS DRUG MART CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Le comité d audit (le «comité») est un comité permanent dont les membres sont nommés par le conseil d administration

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur les cours municipales et d autres dispositions législatives

Loi modifiant la Loi sur les cours municipales et d autres dispositions législatives PREMIÈRE SESSION TRENTE-HUITIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 48 Loi modifiant la Loi sur les cours municipales et d autres dispositions législatives Présentation Présenté par M. Jacques P. Dupuis Ministre

Plus en détail

CET 006M C.P. P.L. 35 Industrie de la construction

CET 006M C.P. P.L. 35 Industrie de la construction CET 006M C.P. P.L. 35 Industrie de la construction Mémoire présenté par L Association canadienne de caution à La Commission de l économie et du travail Assemblée Nationale du Québec Sujet : Consultations

Plus en détail

RÈGLEMENT DE DÉLÉGATION À L ADMINISTRATION MUNICIPALE DU POUVOIR D'AUTORISER DES DÉPENSES ET DE CONCLURE DES CONTRATS

RÈGLEMENT DE DÉLÉGATION À L ADMINISTRATION MUNICIPALE DU POUVOIR D'AUTORISER DES DÉPENSES ET DE CONCLURE DES CONTRATS CANADA PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SEPT-ÎLES RÈGLEMENT N 2010-176 RÈGLEMENT DE DÉLÉGATION À L ADMINISTRATION MUNICIPALE DU POUVOIR D'AUTORISER DES DÉPENSES ET DE CONCLURE DES CONTRATS ATTENDU QUE l article

Plus en détail

RÈGLEMENT CA-7 Règlement sur la délégation de pouvoirs et sur la signature de certains actes, documents ou écrits de la Société de transport de Laval

RÈGLEMENT CA-7 Règlement sur la délégation de pouvoirs et sur la signature de certains actes, documents ou écrits de la Société de transport de Laval RÈGLEMENT CA-7 Règlement sur la délégation de pouvoirs et sur la signature de certains actes, documents ou écrits de la Société de transport de Laval ATTENDU QUE la Société de transport de Laval veut se

Plus en détail

Département des fabriques

Département des fabriques Département des fabriques 1073, boul. René-Lévesque Ouest, Québec G1S 4R5 Bur. : (418) 688-1211, Télécopieur : (418) 688-1399 Site internet : www.diocesequebec.qc.ca Courriel : fabriques@diocesequebec.qc.ca

Plus en détail

Loi sur l Institut national des mines

Loi sur l Institut national des mines PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 13 (2009, chapitre 6) Loi sur l Institut national des mines Présenté le 24 mars 2009 Principe adopté le 9 avril 2009 Adopté le 21 mai 2009

Plus en détail

Règlement modifiant le Règlement sur les normes d équivalence pour la délivrance d un permis de la Chambre des huissiers de justice du Québec *

Règlement modifiant le Règlement sur les normes d équivalence pour la délivrance d un permis de la Chambre des huissiers de justice du Québec * 3984 GAZETTE OFFICIELLE DU QUÉBEC, 9 juillet 2008, 140 e année, n o 28 Partie 2 Règlement modifiant le Règlement sur les normes d équivalence pour la délivrance d un permis de la Chambre des huissiers

Plus en détail

GUIDE ADMINISTRATIF À L'INTENTION DES BÉNÉVOLES ET DES EMPLOYÉ.E.S DE L ASSOCIATION DES THÉÂTRES FRANCOPHONES DU CANADA

GUIDE ADMINISTRATIF À L'INTENTION DES BÉNÉVOLES ET DES EMPLOYÉ.E.S DE L ASSOCIATION DES THÉÂTRES FRANCOPHONES DU CANADA GUIDE ADMINISTRATIF À L'INTENTION DES BÉNÉVOLES ET DES EMPLOYÉ.E.S DE L ASSOCIATION DES THÉÂTRES FRANCOPHONES DU CANADA Mise en place en mai 2006 Révision en date du 31 mars 2012 telle qu adoptée par l

Plus en détail

Règlements types. Guide établissant un cadre pour le fonctionnement, les procédures et les règlements d une chambre

Règlements types. Guide établissant un cadre pour le fonctionnement, les procédures et les règlements d une chambre Règlements types Guide établissant un cadre pour le fonctionnement, les procédures et les règlements d une chambre Avril 2015 Avant-propos Les règlements d une chambre de commerce sont très importants,

Plus en détail

LICENCE DE REPRODUCTION

LICENCE DE REPRODUCTION LICENCE DE REPRODUCTION INTERVENUE ENTRE NOM LÉGAL COORDONNÉES ADRESSE VILLE PROVINCE CODE POSTAL TÉLÉPHONE COURRIEL Représenté au présent contrat par, dûment autorisé, ci-appelé INSTITUTION MUSÉALE ET

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES «CARTE PROS PRIVILEGES» En vigueur à compter du 06/02/2014

CONDITIONS GENERALES «CARTE PROS PRIVILEGES» En vigueur à compter du 06/02/2014 CONDITIONS GENERALES «CARTE PROS PRIVILEGES» En vigueur à compter du 06/02/2014 Les Conditions Générales ou le Contrat : les présentes conditions générales, l ensemble des formulaires liés à la carte PROS

Plus en détail

SÉANCE ORDINAIRE DU 11 AVRIL 2016 2016.04.80 RÉSOLUTION - ADOPTION DE L ORDRE DU JOUR DE LA SÉANCE ORDINAIRE DU 11 AVRIL 2016

SÉANCE ORDINAIRE DU 11 AVRIL 2016 2016.04.80 RÉSOLUTION - ADOPTION DE L ORDRE DU JOUR DE LA SÉANCE ORDINAIRE DU 11 AVRIL 2016 PROVINCE DE QUÉBEC MRC D ANTOINE LABELLE MUNICIPALITÉ DE LA MACAZA PROCÈS-VERBAL de la séance ordinaire du conseil de la Municipalité de La Macaza, présidée par Madame la Mairesse Céline Beauregard et

Plus en détail

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE Cabinet GOMIS GARRIGUES Données de cadrage : 2 types d assurances envisagées par le code du sport Assurance de responsabilité civile art. L. 321-1 C. sport (ex. art. 37 L. 1984)

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE

POLITIQUE SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE POLITIQUE SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 16 FÉVRIER 2015 Politique sur la protection de la vie privée (adoptée 2015-02) Page 1 de 14 TABLE DES MATIÈRES TABLE

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE NICOLET. Règlement n 271-2014. Règlement relatif au crédit de taxe

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE NICOLET. Règlement n 271-2014. Règlement relatif au crédit de taxe PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE NICOLET Règlement n 271-2014 Règlement relatif au crédit de taxe CONSIDÉRANT que la Ville de Nicolet désire revitaliser certains secteurs de son territoire en favorisant la

Plus en détail

Hypothèques. Directives pour l octroi de prêts garantis par gages immobiliers. Valable au 1er juillet 2015

Hypothèques. Directives pour l octroi de prêts garantis par gages immobiliers. Valable au 1er juillet 2015 Hypothèques Directives pour l octroi de prêts garantis par gages immobiliers Valable au 1er juillet 2015 Fondation de prévoyance ASMAC Kollerweg 32 Case postale 389 CH-3006 Berne N Téléphone: +41 31 350

Plus en détail

Sont absents : Madame Joëlle Berdugo Adler, Conseillère au poste numéro 1 Monsieur Michael Ray, Conseiller au poste numéro 5

Sont absents : Madame Joëlle Berdugo Adler, Conseillère au poste numéro 1 Monsieur Michael Ray, Conseiller au poste numéro 5 PROVINCE DE QUÉBEC MRC DES PAYS-D EN-HAUT VILLE D ESTÉREL Procès-verbal de la séance ordinaire du Conseil municipal de la Ville d Estérel, sous la présidence du Maire, tenue au lieu des séances, le vendredi

Plus en détail

la famille en valeur Programme de soutien à des projets pour de la garde et du répit pour les familles sinistrées avec enfants

la famille en valeur Programme de soutien à des projets pour de la garde et du répit pour les familles sinistrées avec enfants la famille en valeur Programme de soutien à des projets pour de la garde et du répit pour les familles sinistrées avec enfants Inondations printemps 2017 1. CONTEXTE Composer avec les responsabilités liées

Plus en détail

SECTION I GÉNÉRALITÉS

SECTION I GÉNÉRALITÉS Canada Province de Québec Municipalité Régionale de Comté de Rimouski-Neigette Municipalité de Saint-Narcisse-de-Rimouski RÈGLEMENT NUMÉRO 248 RÈGLEMENT CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME ATTENDU QUE le

Plus en détail

b) Le CAN assume la responsabilité de mettre en œuvre le programme de formation et d emploi en informatique.

b) Le CAN assume la responsabilité de mettre en œuvre le programme de formation et d emploi en informatique. 1. ÉNONCÉ DE POLITIQUE Le gouvernement du Nunavut (GN), en vertu de la Loi sur la gestion financière des affaires publiques, peut accorder une assistance ou un soutien financier au Collège de l Arctique

Plus en détail

Loi modifiant la Charte de la Ville de Laval

Loi modifiant la Charte de la Ville de Laval PREMIÈRE SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 207 (Privé) Loi modifiant la Charte de la Ville de Laval Présentation Présenté par Madame Lise Leduc Députée de Mille-Îles Éditeur officiel

Plus en détail

DEMANDE D AIDE FINANCIÈRE FONDS DE VISIBILITÉ CARTIER ÉNERGIE ÉOLIENNE (BDS) INC.

DEMANDE D AIDE FINANCIÈRE FONDS DE VISIBILITÉ CARTIER ÉNERGIE ÉOLIENNE (BDS) INC. DEMANDE D AIDE FINANCIÈRE FONDS DE VISIBILITÉ CARTIER ÉNERGIE ÉOLIENNE (BDS) INC. 2015 Fonds de visibilité Cartier 2015 Page 1 Fonds de visibilité Cartier POUR LES ORGANISMES DE BAIE-DES-SABLES DEMANDE

Plus en détail

Conforme à l arrêté du 19 mars 2010 (ce contrat est à joindre à la convocation à l assemblée générale)

Conforme à l arrêté du 19 mars 2010 (ce contrat est à joindre à la convocation à l assemblée générale) CONTRAT DE SYNDIC Conforme à 19 mars 2010 (ce contrat est à joindre à la convocation à l assemblée générale) ENTRE LES SOUSSIGNÉS : 1. LE SYNDICAT DES COPROPRIÉTAIRES Le syndicat des copropriétaires de

Plus en détail

VILLE DE VAL-D OR RÈGLEMENT 2005-22 REFONDU VERSION NON OFFICIELLE

VILLE DE VAL-D OR RÈGLEMENT 2005-22 REFONDU VERSION NON OFFICIELLE VILLE DE VAL-D OR RÈGLEMENT 2005-22 REFONDU VERSION NON OFFICIELLE Règlement concernant les colporteurs ou les vendeurs itinérants et les commerçants nonrésidents. PRÉAMBULE ATTENDU le pouvoir accordé

Plus en détail

Info TPS/TVH. Élimination graduelle de la récupération des crédits de taxe sur les intrants en Ontario

Info TPS/TVH. Élimination graduelle de la récupération des crédits de taxe sur les intrants en Ontario Info TPS/TVH GI-171 Juin 2015 Élimination graduelle de la récupération des crédits de taxe sur les intrants en Ontario Le présent document d information explique l élimination graduelle de l exigence pour

Plus en détail

CONTRAT DE SERVICES INFORMATIQUES

CONTRAT DE SERVICES INFORMATIQUES CONTRAT DE SERVICES INFORMATIQUES ENTRE:......... (ci-après appelé(e) "le client") ET: Savoir-faire Linux inc., corporation légalement constituée en vertu des lois du Canada, ayant son siège social au

Plus en détail

Bulletin de l Autorité des marchés financiers

Bulletin de l Autorité des marchés financiers Bulletin de l Autorité des marchés financiers 16 septembre 2005, vol. 2, n 37 Section Distribution de produits et services financiers Section Distribution de produits et services financiers Information

Plus en détail

Ville de Blainville Ce document n'a pas de valeur officielle. En cas de divergence entre ce document et le document original, celui-ci prévaudra.

Ville de Blainville Ce document n'a pas de valeur officielle. En cas de divergence entre ce document et le document original, celui-ci prévaudra. PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE BLAINVILLE Ville de Blainville Ce document n'a pas de valeur officielle. En cas de divergence entre ce document et le document original, celui-ci prévaudra. PROCÈS-VERBAL d

Plus en détail

Décret , 21 mai Règlement modifiant le Code de déontologie des infirmières et infirmiers *

Décret , 21 mai Règlement modifiant le Code de déontologie des infirmières et infirmiers * Partie 2 GAZETTE OFFICIELLE DU QUÉBEC, 4 juin 2008, 140 e année, n o 23 2923 QUE le Règlement modifiant le Code de déontologie des infirmières et infirmiers, annexé au présent décret, soit approuvé. Règlement

Plus en détail

Sainte-Foy, le 4 août 2000

Sainte-Foy, le 4 août 2000 Sainte-Foy, le 4 août 2000 ******************* *************************************** *********************************** ***************************** ********************* ************************************

Plus en détail

Municipalité de Sainte-Cécile-de-Milton

Municipalité de Sainte-Cécile-de-Milton Province de Québec Municipalité de régionale de Comté de La Haute-Yamaska Municipalité de Sainte-Cécile-de-Milton RÈGLEMENT 491-2011 RÈGLEMENT FIXANT LES MODALITÉS DE LA PRISE EN CHARGE PAR LA MUNICIPALITÉ

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES ADMINISTRATEURS ET DES DIRIGEANTS DE LA SOCIÉTÉ DES TRAVERSIERS DU QUÉBEC

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES ADMINISTRATEURS ET DES DIRIGEANTS DE LA SOCIÉTÉ DES TRAVERSIERS DU QUÉBEC CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES ADMINISTRATEURS ET DES DIRIGEANTS DE LA SOCIÉTÉ DES TRAVERSIERS DU QUÉBEC SECTION 1 : Objet et champ d application 1.1 Le présent code a pour objet de préserver et

Plus en détail

Statuts-types de fondation de coopération scientifique. «Réseaux thématiques de recherche avancée» I - But de la fondation.

Statuts-types de fondation de coopération scientifique. «Réseaux thématiques de recherche avancée» I - But de la fondation. MESR 27 octobre 2006 Statuts-types de fondation de coopération scientifique «Réseaux thématiques de recherche avancée» I - But de la fondation Article 1 er «Le réseau thématique de recherche avancée» 1

Plus en détail

Service juridique juin 2013. La sécurisation du PASS-FONCIER sous forme de bail à construction et de prêt

Service juridique juin 2013. La sécurisation du PASS-FONCIER sous forme de bail à construction et de prêt La sécurisation du PASS-FONCIER sous forme de bail à construction et de prêt Le dispositif de sécurisation est précisé notamment par l arrêté du 10 août 2009 fixant les conditions des garanties de rachat

Plus en détail

Vice-présidence au financement Direction de la gestion des produits financiers

Vice-présidence au financement Direction de la gestion des produits financiers GUIDE DES PROCESSUS ADMINISTRATIFS AVEC LES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Vice-présidence au financement Direction de la gestion des produits financiers Mai 2016 Table des matières GUIDE DES PROCESSUS ADMINISTRATIFS

Plus en détail

Le programme d aménagement durable des forêts permet des interventions ciblées visant à :

Le programme d aménagement durable des forêts permet des interventions ciblées visant à : MRC DE SEPT-RIVIÈRES 106, rue Napoléon, bureau 400 Sept-Îles (Québec) G4R 3L7 Programme d aménagement durable des forêts (PADF) La Municipalité régionale de comté (MRC) de Sept-Rivières a été désignée

Plus en détail

ADMINISTRATION DE PILOTAGE DES LAURENTIDES RÉSUMÉ DU PLAN D ENTREPRISE 2012-2016 RÉSUMÉ DU BUDGET D EXPLOITATION RÉSUMÉ DU BUDGET D INVESTISSEMENT

ADMINISTRATION DE PILOTAGE DES LAURENTIDES RÉSUMÉ DU PLAN D ENTREPRISE 2012-2016 RÉSUMÉ DU BUDGET D EXPLOITATION RÉSUMÉ DU BUDGET D INVESTISSEMENT ADMINISTRATION DE PILOTAGE DES LAURENTIDES RÉSUMÉ DU PLAN D ENTREPRISE 2012-2016 RÉSUMÉ DU BUDGET D EXPLOITATION 2012 RÉSUMÉ DU BUDGET D INVESTISSEMENT 2012 FÉVRIER 2012 Résumé du plan L orientation stratégique

Plus en détail

CLAUSES CONTRACTUELLES BON DE COMMANDE - CONTRAT DE CONSTRUCTION

CLAUSES CONTRACTUELLES BON DE COMMANDE - CONTRAT DE CONSTRUCTION 1. RÈGLES D INTERPRÉTATION (1) En cas d'ambiguïté ou de contradiction entre les divers documents constituant le contrat, ils prévalent l'un sur l'autre dans l'ordre de priorité suivant : a) Le bon de commande

Plus en détail

Conseil de la Ville. Ce programme vise la bonification du projet AccèsLogis Québec portant le numéro ACL-0537.

Conseil de la Ville. Ce programme vise la bonification du projet AccèsLogis Québec portant le numéro ACL-0537. Conseil de la Ville Règlement RV-2013-12-25 pour l adoption d un programme Rénovation Québec Ville de Lévis visant la bonification d un projet AccèsLogis Québec LE CONSEIL DE LA VILLE DÉCRÈTE CE QUI SUIT

Plus en détail

MINISTÈRE DES TRANSPORTS. Politique de continuité des services

MINISTÈRE DES TRANSPORTS. Politique de continuité des services MINISTÈRE DES TRANSPORTS Politique de continuité des services NOVEMBRE 2014 NOVEMBRE 2014 MINISTÈRE DES TRANSPORTS, POLITIQUE DE CONTINUITÉ DES SERVICES - 2 Contenu Politique de continuité des services......

Plus en détail

ATTENDU que ces organismes évoluent dans des contextes différents et assument des missions qui varient significativement les unes des autres;

ATTENDU que ces organismes évoluent dans des contextes différents et assument des missions qui varient significativement les unes des autres; PROVINCE DE QUEBEC VILLE DE LAVAL MISE EN GARDE : Cette codification a été préparée uniquement pour la commodité du lecteur et n a aucune valeur officielle. Aucune garantie n est offerte quant à l exactitude

Plus en détail

«Marché public de fournitures et de Services informatiques» Mise en concurrence adaptée. CCP en date du 02 mai 2011

«Marché public de fournitures et de Services informatiques» Mise en concurrence adaptée. CCP en date du 02 mai 2011 «Marché public de fournitures et de Services informatiques» Mise en concurrence adaptée CCP en date du 02 mai 2011 Date limite de réception des offres : 06 juin 2011 à 17H00-1 - ARTICLE 1 OBJET DU MARCHE

Plus en détail

Programme de remboursement volontaire

Programme de remboursement volontaire Programme de remboursement volontaire Loi visant principalement la récupération de sommes payées injustement à la suite de fraudes ou de manœuvres dolosives dans le cadre de contrats publics (chapitre

Plus en détail

ACCORD RELATIF À L ADMINISTRATION DU RÈGLEMENT SUR LA FORMATION CONTINUE OBLIGATOIRE DU PLANIFICATEUR FINANCIER

ACCORD RELATIF À L ADMINISTRATION DU RÈGLEMENT SUR LA FORMATION CONTINUE OBLIGATOIRE DU PLANIFICATEUR FINANCIER ACCORD RELATIF À L ADMINISTRATION DU RÈGLEMENT SUR LA FORMATION CONTINUE OBLIGATOIRE DU PLANIFICATEUR FINANCIER INTERVENU ENTRE : L AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS, personne morale, mandataire de l État,

Plus en détail

Règlement. pour la certification de centres du sein. Ligue suisse contre le cancer / Société suisse de sénologie

Règlement. pour la certification de centres du sein. Ligue suisse contre le cancer / Société suisse de sénologie Règlement pour la certification de centres du sein Ligue suisse contre le cancer / Ce règlement est rédigé en allemand, français et italien. En cas de contradictions, c est la version allemande qui fait

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO CONCERNANT LA POLITIQUE DE LOCATION DE LA SALLE COMMUNAUTAIRE ET DES LOCAUX

RÈGLEMENT NUMÉRO CONCERNANT LA POLITIQUE DE LOCATION DE LA SALLE COMMUNAUTAIRE ET DES LOCAUX PROVINCE DE QUÉBEC MRC DU GRANIT MUNICIPALITÉ DE PIOPOLIS RÈGLEMENT NUMÉRO 2015-02 CONCERNANT LA POLITIQUE DE LOCATION DE LA SALLE COMMUNAUTAIRE ET DES LOCAUX ATTENDU QUE la possède un bâtiment situé au

Plus en détail

Table des matières. 2. Objectif du programme Admissibilité Demandeur Projet Exclusions Soutien offert par le ministère 7

Table des matières. 2. Objectif du programme Admissibilité Demandeur Projet Exclusions Soutien offert par le ministère 7 Programme de soutien à des projets de garde pendant la relâche scolaire et la période estivale 2017 ISBN : 978-2-550-76757-2 (PDF) Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2016 Gouvernement

Plus en détail

PAR TÉLÉCOPIE Sainte-Foy, le 27 mars 2002

PAR TÉLÉCOPIE Sainte-Foy, le 27 mars 2002 PAR TÉLÉCOPIE Sainte-Foy, le 27 mars 2002 **************************** ************************************ *********************************** *************** ******************************** Objet :

Plus en détail

Projet de loi n o 221 (Privé) Loi concernant la Société de fiducie TD et Compagnie Trust Central Guaranty

Projet de loi n o 221 (Privé) Loi concernant la Société de fiducie TD et Compagnie Trust Central Guaranty DEUXIÈME SESSION TRENTE-CINQUIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 221 (Privé) Loi concernant la Société de fiducie TD et Compagnie Trust Central Guaranty Présenté le 18 décembre 1997 Principe adopté le 19

Plus en détail

POLITIQUE. de la. Fédération de natation du Québec

POLITIQUE. de la. Fédération de natation du Québec FNQ 2015-09-23 POLITIQUE de la Fédération de natation du Québec «Politique d inscription des clubs» 23 septembre 2015 Politique d inscription des clubs 2015-2016 Page 1 sur 11 Table des matières Définition

Plus en détail

FONDATION ifrap STATUTS. Article 1 er - Objet et siège. Article 2 - Moyens

FONDATION ifrap STATUTS. Article 1 er - Objet et siège. Article 2 - Moyens FONDATION ifrap STATUTS I - But de la fondation Article 1 er - Objet et siège L'établissement dit «Fondation ifrap» a pour but d'effectuer des études et des recherches scientifiques sur l'efficacité des

Plus en détail

Règlement de gestion et d organisation. de la société Implenia SA

Règlement de gestion et d organisation. de la société Implenia SA Etat au 19 juin 2014 Règlement de gestion et d organisation de la société Implenia SA 1 BASE ET CONTENU 1.1 Base statutaire et contenu Le présent règlement se fonde sur l art. 716 CO, l art. 716b CO et

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières

Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Communauté urbaine de Bordeaux Pôle Ressources et Conseil Direction des Moyens généraux Esplanade Charles de Gaulle 33076 Bordeaux cedex PRESTATIONS

Plus en détail

PROJET DE DECRET. portant statut particulier du cadre d emplois des rédacteurs territoriaux

PROJET DE DECRET. portant statut particulier du cadre d emplois des rédacteurs territoriaux PROJET DE DECRET portant statut particulier du cadre d emplois des rédacteurs territoriaux Public concerné : Fonctionnaires territoriaux de la filière administrative. Objet : Intégration du cadre d emplois

Plus en détail

Objet : Interprétation relative à la TPS Interprétation relative à la TVQ Commissions pour référencement à un assureur N/Réf.

Objet : Interprétation relative à la TPS Interprétation relative à la TVQ Commissions pour référencement à un assureur N/Réf. Direction principale des lois sur les taxes et l administration fiscale et des affaires autochtones Québec, le 28 novembre 2013 ***** Objet : Interprétation relative à la TPS Interprétation relative à

Plus en détail

Les cautionnements 1- le glossaire. 3- les différents types de cautionnement

Les cautionnements 1- le glossaire. 3- les différents types de cautionnement Les s 1- le glossaire 2- les différences 3- les différents types de 1- le glossaire Le débiteur principal est la personne qui assume l obligation Le bénéficiaire ou créancier est la personne qui bénéficie

Plus en détail

Entente Canada-Québec information générale sur le traitement des taxes. Exercices financiers 2015-2016 et 2016-2017

Entente Canada-Québec information générale sur le traitement des taxes. Exercices financiers 2015-2016 et 2016-2017 Entente Canada-Québec information générale sur le traitement des taxes Exercices financiers 2015-2016 et 2016-2017 1 er avril 2016 Gouvernement du Québec Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

Plus en détail

Marielle Émond, trésorière. Tous formant quorum sous la présidence de Monsieur le maire, Judes Landry, la séance est ouverte à 20h00.

Marielle Émond, trésorière. Tous formant quorum sous la présidence de Monsieur le maire, Judes Landry, la séance est ouverte à 20h00. CANADA PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE CAP-CHAT PROCÈS-VERBAL de la SÉANCE ORDINAIRE des membres du Conseil municipal de la Ville de Cap-Chat, tenue à la salle Olivier-Gagnon de l Hôtel de Ville Louis-Roy,

Plus en détail

Loi modifiant le Code de la sécurité routière et d autres dispositions législatives

Loi modifiant le Code de la sécurité routière et d autres dispositions législatives Partie 2 GAZETTE OFFICIELLE DU QUÉBEC, 22 janvier 1997, 129 e année, n o 3 279 DEUXIÈME SESSION TRENTE-CINQUIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 12 (1996, chapitre 56) Loi modifiant le Code de la sécurité

Plus en détail

Projet de loi n o 35. Présentation. Présenté par Madame Lise Thériault Ministre du Travail

Projet de loi n o 35. Présentation. Présenté par Madame Lise Thériault Ministre du Travail DEUXIÈME SESSION TRENTE-NEUVIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 35 Loi visant à prévenir, combattre et sanctionner certaines pratiques frauduleuses dans l industrie de la construction et apportant d autres

Plus en détail

Projets de règlement

Projets de règlement Partie 2 GAZETTE OFFICIELLE DU QUÉBEC, 17 juillet 2002, 134 e année, n o 29 5053 Projets de règlement Projet de règlement (L.R.Q., c. C-26) Comptables agréés Exercice de la profession en société Avis est

Plus en détail

Photo : Réjean Savard POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN DES ORGANISMES. de l Arrondissement de Sainte-Foy Sillery Cap-Rouge

Photo : Réjean Savard POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN DES ORGANISMES. de l Arrondissement de Sainte-Foy Sillery Cap-Rouge Photo : Réjean Savard Photo : Réjean Savard POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN DES ORGANISMES de l Arrondissement de Sainte-Foy Sillery Cap-Rouge Table des matières 1 Introduction...4 2 Mission

Plus en détail

Djibouti. Réglementation applicable aux entreprises d assurance

Djibouti. Réglementation applicable aux entreprises d assurance Réglementation applicable aux entreprises d assurance Loi n 161/AN/12/6ème L du 9 juin 2012 [NB - Loi n 161/AN/12/6ème L du 9 juin 2012 actualisant et complétant la Loi n 40/AN/99/4ème L du 8 juin 1999

Plus en détail

Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers

Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers La responsabilité de l intégrité et de l objectivité des états financiers ci-joints pour l

Plus en détail

CAHIERS DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.)

CAHIERS DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.) Union de Gestion des Etablissements de la Caisse d Assurance Maladie Organisme de droit privé participant au service public Marché de Fournitures et de Services CAHIERS DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

Plus en détail

CIRCULAIRE N 01/02 (annule et remplace la circulaire n 01/00)

CIRCULAIRE N 01/02 (annule et remplace la circulaire n 01/00) Rabat, le 11 mars 2002 CIRCULAIRE N 01/02 (annule et remplace la circulaire n 01/00) RELATIVE A LA RELATION ENTRE LES SOCIETES DE BOURSE ET LEUR CLIENTELE DANS LE CADRE DE L ACTIVITE D INTERMEDIATION Aux

Plus en détail

CHAPITRE I PROGRAMME PARTICULIER DE DÉVELOPPEMENT

CHAPITRE I PROGRAMME PARTICULIER DE DÉVELOPPEMENT RÈGLEMENT CO-2017-976 ÉTABLISSANT UN CRÉDIT DE TAXES ET D AUTRES MESURES D AIDE AUX ENTREPRISES DANS LE CADRE D UN PROGRAMME PARTICULIER DE DÉVELOPPEMENT DANS LA ZONE AÉROPORTUAIRE ATTENDU QU en vertu

Plus en détail

Contrats Collectifs Santé

Contrats Collectifs Santé DISPOSITIONS GENERALES Contrats Collectifs Santé SQUADRA 36 rue de Saint-Pétersbourg 75008 Paris S.A.S. au capital de 53 293 RCS Paris B 499 776 730 - Orias 08044501 www.orias.fr Garanties Financière et

Plus en détail

ATTENDU QU un avis de motion a été préalablement donné le 6 juin 2016;

ATTENDU QU un avis de motion a été préalablement donné le 6 juin 2016; PROVINCE DE QUÉBEC MRC DU GRANIT MUNICIPALITÉ DE PIOPOLIS RÈGLEMENT NUMÉRO 2016-07 CONCERNANT LA POLITIQUE DE LOCATION DE LA SALLE COMMUNAUTAIRE, DE SES LOCAUX AINSI QUE LA SALLE DU CAFÉ DE PIO ATTENDU

Plus en détail

STATUTS AMICALE DU PERSONNEL DES HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE STRASBOURG

STATUTS AMICALE DU PERSONNEL DES HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE STRASBOURG STATUTS AMICALE DU PERSONNEL DES HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE STRASBOURG Article 1 Dénomination Inscription Il existe une association qui se dénomme «AMICALE DU PERSONNEL DES HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE STRASBOURG».

Plus en détail