Protocole d urgence pour les séjours de mobilité. Bureau international

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Protocole d urgence pour les séjours de mobilité. Bureau international"

Transcription

1 Protocole d urgence pour les séjours de mobilité Bureau international Université Laval 2011

2 L Université Laval est une université ouverte sur le monde, qui favorise les échanges, la coopération et la participation de ses étudiants aux enjeux mondiaux majeurs. L internationalisation de ses activités constitue une de ses priorités. Elle multiplie donc les possibilités d'études, de stages, de recherche et de collaboration partout dans le monde. Réputée à l échelle canadienne au chapitre des ententes internationales, l Université Laval entretient des liens avec plus de 495 partenaires renommés dans 69 pays. Les étudiants, dans le cadre de leurs études, sont encouragés à effectuer des séjours de mobilité à l étranger, dans d autres provinces canadiennes et dans le Grand-Nord québécois. Chaque année, le Bureau international (BI) appuie près de 900 étudiants dans la préparation et la réalisation de leur séjour de mobilité étudiante. En plus de faciliter les démarches administratives, d offrir une formation prédépart et un soutien financier, le BI s assure que les étudiants partent dans un lieu qui ne présente pas de risque déraisonnable et il se soucie de leur sécurité tout au long de leur séjour de mobilité. Afin d accompagner les étudiants de l Université Laval qui réalisent un séjour de mobilité, le Programme de soutien aux participants a été mis sur pied par le BI. Ce programme comprend différentes mesures pour favoriser la santé et la sécurité des étudiants et des outils, dont le principal est le Protocole d urgence pour les séjours de mobilité, qui permet aux différents intervenants de l Université Laval d intervenir rapidement et efficacement lorsqu une urgence impliquant un étudiant en séjour de mobilité est signalée. La participation à ce programme est obligatoire pour tous les étudiants qui réalisent un séjour de mobilité financé par le BI. Les étudiants non financés qui souhaitent en bénéficier doivent en faire la demande avant leur départ auprès du BI. L Université Laval a à cœur la santé et la sécurité de ses étudiants, elle s engage donc à prévenir et à gérer les risques liés à l internationalisation de ses activités et de la formation. Protocole d urgence pour les séjours de mobilité Bureau international Dernière mise à jour : février 2013

3 TABLE DES MATIERES 1. Définitions Objectifs du protocole d urgence Rôles et responsabilité des principaux intervenants Le Service de sécurité et de prévention Le Bureau international La Cellule de crise Centre d opérations stratégiques Protocole d urgence pour les séjours de mobilité Appel d urgence pendant un séjour de mobilité Formulaire de déclaration d événement Protocole en cas d urgence potentielle ou imminente Protocole en cas d urgence mineure Protocole en cas d urgence majeure Protocole en cas de décès d un participant Protocole en cas d appel d urgence hâtif Rétroaction à la fin d une situation d urgence Annexe Formulaire de déclaration d événement Annexe Liste des personnes ressources du Bureau international pour les situations d urgence pendant les séjours de mobilité Annexe Bottin des ressources pour la gestion des urgences Annexe Modèle de courriel en cas d urgence Protocole d urgence pour les séjours de mobilité Bureau international Dernière mise à jour : février 2013

4 PROTOCOLE D URGENCE POUR LES SEJOURS DE MOBILITE 1. Définitions Appel d urgence hâtif : Appel reçu de la part d un participant, d un membre de sa famille ou d un partenaire concernant une situation qui pourrait évoluer vers une situation d urgence. Cellule de crise (CC) : Regroupement de personnes issues de différents services de l Université Laval qui, sur recommandation du directeur du Bureau international, se réunissent afin d analyser une situation d urgence et de proposer une stratégie à adopter. La Cellule de crise est une composante du Module 1 du Plan des mesures d urgence institutionnelle de l Université Laval. Centre d opération stratégique (COS) : Regroupement de personnes qui ont comme mandat de coordonner les actions des différents intervenants lorsque la situation d urgence s aggrave ou risque de prendre de l ampleur. Comité de gestion des urgences du Bureau international (CGU) : Regroupement de personnes qui analysent et gèrent les situations d urgence quand elles se produisent. Lorsque l urgence ne peut plus être gérée par les services réguliers du Bureau international (BI), le directeur du BI informe le Coordonnateur des mesures d urgence de la situation. Comité des mesures d urgence institutionnel (CMUI) : Instance décisionnelle en matière de situation d urgence. Ce comité est une composante du Module 1 du Plan des mesures d urgence institutionnelle de l Université Laval. Consultant en santé internationale (CSI) : Consultant 1 en santé du Bureau international (BI) qui fait des recommandations au Comité de gestion des urgences du BI sur les actions à poser lorsque la santé d un participant est en jeu. Il intervient directement auprès de ces derniers pour faire de la sensibilisation sur la santé à l étranger ou pour favoriser le rétablissement de ceux qui éprouvent des problèmes de santé pendant leur séjour de mobilité étudiante. Coordonnateur des mesures d urgence : Coordonnateur du Comité des mesures d urgence institutionnel qui agit, entre autres, à titre de coordonnateur de la Cellule de crise et du Centre d opération stratégique. Formulaire de déclaration d événement : Formulaire complété par le Service de sécurité et de prévention ou le Bureau international qui consigne l information reçue lors d une déclaration d événement et qui sert d outil de référence dans la gestion de l urgence. Incident : Événement sans gravité. Liste des personnes ressources du Bureau international en cas d urgence : Liste et coordonnées au travail et à la maison des personnes préalablement identifiées par le Bureau international comme personne ressource pour intervenir en cas d urgence impliquant un membre de la communauté universitaire en séjour de mobilité. Membre de la communauté universitaire (MCU) : Étudiant ou employé de l Université Laval. 1 Dans le présent document, le générique masculin est utilisé sans aucune discrimination et uniquement dans le but d alléger le texte. 4

5 Partenaire : Personne ou organisme avec lequel l Université Laval entretient un rapport en lien avec un séjour de mobilité. Participant : Étudiant de l Université Laval qui réalise un séjour de mobilité dans le cadre de ses études, financé ou pas par le Bureau international (BI), ET qui participe au Programme de soutien aux participants du BI. Personne à contacter en cas d urgence : Personne identifiée par le participant comme étant la personne à contacter en cas d urgence le concernant. Programme de mobilité du Bureau international : Programme de mobilité structuré et géré par le Bureau international qui permet aux étudiants admissibles d obtenir une bourse et un soutien dans la préparation et la réalisation d un séjour de mobilité crédité dans le cadre de leurs études. Programme de soutien aux participants (PSP) : Programme qui comprend différentes composantes, dont le Protocole d urgence pour les séjours de mobilité et l enregistrement dans le registre Programme de mobilité étudiante (PME), qui permet d outiller les participants, de leur offrir un soutien efficace en cas d urgence, de minimiser les risques d incident et de favoriser leur sécurité et leur santé. Programme d excellence sportive : Programme de l Université Laval qui permet à un étudiant de concilier les études et la pratique d un sport au niveau élite. Registre Programme de mobilité étudiante (PME) : Base de données du Bureau international (BI) qui sert à l enregistrement de tous les séjours de mobilité des participants et qui permet entre autres, à des fins de sécurité, de répertorier tous les participants qui se trouvent à l étranger, dans une autre province canadienne ou dans le Grand-Nord du Québec, à un moment précis. Les étudiants financés par le BI pour leur séjour de mobilité sont obligatoirement inscrits dans ce registre. Séjour de mobilité : Période pendant laquelle un membre de la communauté universitaire réalise des activités à l étranger, dans une autre province canadienne ou dans le Grand-Nord du Québec dans le cadre de ses études, de ses activités professionnelles ou parascolaires. Cela inclut : La réalisation de cours, d un stage ou d une recherche; La participation à des missions, des congrès, des conférences ou des réunions; La participation à des événements ou activités sportives reliés au Programme d excellence sportive de l Université Laval. Urgence : Tout événement qui porte atteinte à un membre de la communauté universitaire et qui nécessite une intervention rapide, tel qu un problème de santé, une maladie ou une blessure grave, un événement traumatisant, un accident mortel, un décès subit, un suicide, une agression, un problème politique ou autre trouble civil et une catastrophe naturelle ou environnementale. Urgence mineure : Urgence qui peut être gérée par les services réguliers du Bureau international. Urgence majeure : Urgence qui nécessite une réponse immédiate et dont la gestion dépasse la capacité des services réguliers et nécessite l aide de ressources supplémentaires ou externes; ou demande beaucoup de coordination; ou mets en jeu la réputation de l Université. Elle est gérée par la Cellule de crise ou le Centre d opérations stratégiques. Urgence potentielle ou imminente : Événement dont l évolution prévisible annonce une situation d urgence. 5

6 2. Objectifs du protocole d urgence Le Protocole d urgence pour les séjours de mobilité s inscrit dans le Programme de soutien aux participants du Bureau international (BI). Ce programme a été développé dans le but d offrir un soutien et de favoriser la sécurité des étudiants de l Université Laval participant à un programme de mobilité du BI et qui se retrouveraient dans une situation d urgence pendant leur séjour de mobilité. Ce protocole permet de s assurer que les urgences sont traitées de manière efficace et dans le meilleur intérêt des membres de la communauté universitaire impliqués de près ou de loin dans une situation d urgence à l étranger, dans une autre province canadienne ou dans le Grand-Nord du Québec. Les étudiants qui réalisent un séjour de mobilité non financé par le BI peuvent, sur demande, participer au Programme de soutien aux participants et ainsi bénéficier des différents services offerts dans le cadre de ce programme. 3. Rôles et responsabilité des principaux intervenants 3.1 Le Service de sécurité et de prévention Le Service de sécurité et de prévention (SSP) est en première ligne pour recevoir les appels d urgence impliquant un membre de la communauté universitaire, et ce, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Tous les appels reçus au SSP sont enregistrés et un formulaire de déclaration d événement est complété pour chaque appel. Le SSP initie le protocole d urgence dès qu il est informé d une urgence. 3.2 Le Bureau international Le Bureau international (BI) participe activement à la prévention et à la gestion des situations d urgence impliquant un ou des participants en séjour de mobilité. Il a la responsabilité de coordonner l information et de participer à la gestion des situations d urgences en collaboration avec la Cellule de crise (CC) ou le Centre d opération stratégique (COS). Il a mis sur pied le Programme de soutien aux participants qui comprend différentes composantes, dont le Protocole d urgence pour les séjours de mobilité, et qui permet d outiller les participants, de leur offrir un soutien efficace en cas d urgence, de minimiser les risques d incident et de favoriser leur sécurité et leur santé. Le Comité de gestion des urgences (CGU) du BI est composé du directeur et des conseillers qui sont les plus directement concernés par l urgence, selon le programme de mobilité et le pays et toute autre personne jugée nécessaire. Le CGU doit : S assurer que tous les participants sont inscrits dans le registre Programme de mobilité étudiante (PME). Consulter les sites Internet des principaux médias de communication et du ministère des Affaires étrangères et du Commerce international Canada (MAECI) pour assurer une veille des destinations où se trouvent les participants afin de repérer les situations politiques et climatiques problématiques de même que toute situation d urgence imminente ou potentielle. Mettre à jour annuellement ses listes de contacts (personnes ressources à l Université et partenaires). 6

7 S assurer que les étudiants financés par le BI soient inscrits au Programme de soutien aux participants et le rendre accessible, sur demande, à tout étudiant de l Université Laval qui réalise un séjour de mobilité. Informer les membres de la communauté universitaire des mesures d urgence pour les séjours de mobilité. Gérer les situations d urgence impliquant un participant. En cas d urgence mineure impliquant un participant, le BI a la responsabilité de coordonner l information et de gérer la situation d urgence. Lorsque l urgence est jugée majeure et que sa gestion dépasse la capacité des services réguliers et nécessite l aide de ressources supplémentaires, le directeur du BI informe le Coordonnateur du comité des mesures d urgence institutionnel de la situation afin qu une CC ou un COS soit mis sur pied. Lorsqu une situation d urgence majeure se produit, le CGU doit, en collaboration avec la CC ou le COS: Conseiller et soutenir la ou les personnes qui gèrent le plus directement la situation; S assurer que les membres de la communauté universitaire touchés par l urgence, ainsi que leur famille, ont accès à des services de soutien et de consultation; Recommander une position concernant les demandes des médias; Effectuer un suivi auprès de tous les membres de la communauté universitaire touchés par l urgence; Évaluer le processus de gestion de l urgence et produire un rapport. 3.3 La Cellule de crise La Cellule de crise (CC) se réunit dès que la gestion d une situation d urgence majeure impliquant un participant nécessite l implication de plusieurs services de l Université Laval. Les membres de la CC ont comme mandat d analyser la situation et ses effets internes et externes, de proposer une stratégie à adopter et, si nécessaire, de relayer la gestion de la situation d urgence au Centre d opérations stratégiques (COS) qui se chargera de la poursuite des interventions. Une fois la situation d urgence terminée, la CC participe également à l exercice de rétroaction qui est organisé et dépose un rapport de ses activités au CMUI. Lors d une urgence pendant un séjour de mobilité, la CC est composée des membres suivants : Le Vice-recteur exécutif et au développement; Le coordonnateur du CMUI, qui agit à titre de coordonnateur de la CC; Le directeur du BI; Le directeur de la Direction des communications; Le secrétaire général; Toute autre personne jugée nécessaire au travail de la CC et à la résolution de la situation d urgence tel qu un psychologue, un conseiller du BI, un responsable du volet international du programme d études concerné, le consultant en santé du Bureau international, etc. 3.4 Centre d opérations stratégiques Le Centre d opérations stratégiques (COS) a comme mandat de coordonner les actions des différents intervenants lorsqu une situation d urgence le requiert. Le COS est responsable de l opérationnalisation des mesures prévues par le Plan des mesures d urgence de l Université Laval. Lorsque la situation 7

8 déborde des paramètres déjà définis, le COS s en remet aux décisions du CMUI, dont il assure l application et la réalisation. Lors d une urgence pendant un séjour de mobilité, le COS est composé des membres suivants : le coordonnateur des mesures d urgence, qui agit à titre de coordonnateur du COS; le coordonnateur adjoint des mesures d urgence, qui agit à titre de coordonnateur adjoint du COS; le directeur du Bureau international; le responsable du Service de sécurité et de prévention; le directeur de la Direction des communications; la responsable de la Direction des services aux étudiantes; Toute autre personne jugée nécessaire au travail du COS et à la résolution de la situation d urgence tel qu un psychologue, un conseiller du BI, un responsable du volet international du programme d études concerné, le consultant en santé du Bureau international, etc. 4. Protocole d urgence pour les séjours de mobilité 4.1 Appel d urgence pendant un séjour de mobilité Tout membre de la communauté universitaire qui réalise un séjour de mobilité à l étranger, dans une autre province canadienne ou dans le Grand-Nord du Québec peut, en tout temps, communiquer avec le Service de sécurité et de prévention (SSP) de l Université Laval, au , pour signaler une urgence. Le BI et le SSP interviennent en première ligne lors du signalement d une urgence impliquant un participant, c est-à-dire un étudiant qui réalise un séjour de mobilité financé par le BI ou un étudiant qui réalise un séjour de mobilité non financé par le BI, mais qui participe au Programme de soutien aux participants, quelle que soit la nature de l urgence (un appel d urgence hâtif, un appel concernant une blessure, une maladie, un événement traumatisant, un décès, etc.). Lorsqu il reçoit un appel d urgence, le SSP ou le BI, selon le service qui reçoit l appel en premier, complète un formulaire de déclaration d événement et en informe les personnes concernées afin que le protocole soit initié. Si un membre de la communauté universitaire reçoit un appel d un partenaire, d un participant ou d un membre de sa famille relativement à une urgence, il doit contacter le SSP afin que le protocole soit initié. Lorsque le SSP reçoit un appel d un participant qui se trouve dans le Grand-Nord du Québec, il communique immédiatement avec l organisation qui gère les secours sur ce territoire pour s assurer qu ils sont informés de la situation et pour leur transmettre le formulaire de déclaration d événement. S il s agit d une disparition en forêt, c est la Sûreté du Québec qui est contactée au ou *4141 (cellulaire). 4.2 Formulaire de déclaration d événement Le Formulaire de déclaration d événement (annexe 1) est complété par le Bureau international pour toute urgence signalée impliquant un participant en séjour de mobilité. Ce formulaire comprend des informations sur le participant, le lieu, et les circonstances de l urgence. Il sera utilisé pour valider et gérer l urgence ainsi que pour des fins de consultation ultérieure et de développement d outils de prévention des urgences. 4.3 Protocole en cas d urgence potentielle ou imminente Le Bureau international effectue quotidiennement une veille pour toutes les destinations où se trouvent des participants. Il consulte les sites Internet des principaux médias de communication et du ministère des Affaires étrangères et du Commerce international Canada (MAECI) pour être au fait de toute situation 8

9 politique, climatique ou d urgence imminente ou potentielle qui pourrait perturber le bon déroulement du séjour de mobilité d un participant. Dans l éventualité où une situation d urgence est potentielle ou imminente et qu elle implique un participant, un conseiller du BI doit : Suivre la situation en consultant les sites Internet du ministère des Affaires étrangères et du Commerce international (MAECI) et des principaux médias; Déterminer à l'aide du registre PME si des participants se trouvent dans la région ou le pays visé; Contacter le partenaire de l Université Laval hôte du participant à l étranger, s il y a lieu, pour avoir des informations complémentaires sur la situation. Envoyer un avis, par courriel, aux participants directement concernés par la situation; Le message doit comprendre les éléments suivants : Une annonce publique ou un rapport du MAECI qui a été émis relativement à un événement pouvant menacer ou avoir un impact sur la sécurité ou la vie des participants se trouvant dans la ville, la région ou le pays concerné. Voir à l annexe 4, le modèle de courriel en cas d urgence. Demander aux participants concernés par l urgence potentielle ou imminente comment ils pourront être rejoints pour un appel de suivi, au besoin, au cours des 24 prochaines heures. Inscrire dans le registre PME, pour chaque participant concerné, qu un avis par courriel lui a été envoyé. 4.4 Protocole en cas d urgence mineure Les urgences mineures impliquant un participant sont gérées par le BI. Lorsque le SSP reçoit un appel pour une urgence mineure impliquant un participant, il complète un formulaire de déclaration d événement et communique immédiatement avec une personne ressource du Bureau international telle qu identifiée dans la liste des personnes ressources du BI (annexe 2), pour l informer de la situation. Dès qu elle est informée d une urgence, la personne ressource du BI doit, entre autres : Prendre connaissance et valider le Formulaire de déclaration d événement; Recueillir de l information sur le participant : le nom complet du participant; le programme d études auquel le participant est inscrit; le nom complet de l établissement d accueil; le lieu de l événement; le nom et le numéro de téléphone de la personne-ressource sur le lieu de l urgence; le nom de la personne à rejoindre en cas d urgence, tel qu identifié par le participant; le nom de la compagnie d assurance. Contacter le participant ou une personne ressource sur le lieu de l urgence afin de : confirmer l identité du participant et les circonstances de l événement; vérifier de quelle manière le participant perçoit la situation; vérifier si d autres personnes sont impliquées, dans quelles conditions elles se trouvent et prendre en note les coordonnées pour les rejoindre, au besoin, sur les lieux de l événement. S assurer que le directeur du BI est informé de la situation et, si nécessaire, convoquer les membres du CGU du BI à une première réunion; S assurer, au besoin, que la personne-ressource désignée de l'établissement ou l organisme d'accueil est avisée; 9

10 Au besoin, communiquer avec la personne à contacter en cas d urgence, telle qu identifiée par le participant, pour l informer de la situation. S assurer que toutes les personnes à contacter en cas d urgence des autres participants du même projet sont mis au courant de la situation si cela s avère approprié; Communiquer avec le consultant en santé internationale (CSI), si nécessaire; Lorsqu il s agit d une urgence mineure qui prend de l ampleur et qui ne peut plus être gérée par les services réguliers du BI, communiquer avec le coordonnateur des mesures d urgence afin qu une cellule de crise ou un centre d opération stratégique soit mise sur pied; Lorsque la situation est réglée, faire un rapport de la gestion de l urgence. 4.5 Protocole en cas d urgence majeure Les urgences majeures impliquant un participant sont gérées par la cellule de crise (CC) ou le centre d opération stratégique (COS), en collaboration avec le Bureau international (BI) et des services de l Université jugés pertinents. Le rôle CGU du BI en cas d urgence majeure en est un de recommandation auprès de la CC ou du COS. Lorsque le SSP reçoit un appel pour une urgence majeure impliquant un participant, le SSP communique immédiatement avec une personne ressource du Bureau international, telle qu identifiée dans la liste des personnes ressources du BI (annexe 2), pour l informer de la situation afin que le protocole soit amorcé. La personne ressource du BI doit, entre autres : S assurer que le directeur du BI est informé de la situation; Convoquer le CGU; Prendre connaissance et valider le Formulaire de déclaration d événement complété par le SSP ou par un membre du CGU du BI; Recueillir de l information sur le participant: le nom complet du participant; le programme d études auquel le participant est inscrit; le nom complet de l établissement d accueil; le lieu de l événement; le nom et le numéro de téléphone de la personne-ressource sur le lieu de l urgence; le nom des personnes à rejoindre en cas d urgence, tel qu identifié par le participant; le nom de la compagnie d assurance. Contacter le participant ou la personne ressource sur le lieu de l urgence afin de : confirmer l identité du participant et les circonstances de l événement; vérifier de quelle manière le participant perçoit la situation; vérifier si d autres personnes sont impliquées, dans quelles conditions elles se trouvent et prendre en note les coordonnées pour les rejoindre, au besoin, sur les lieux de l événement. S assurer que la personne-ressource désignée de l'établissement ou de l organisme d'accueil est avisée; S assurer, si nécessaire, que l'ambassade ou le consulat canadien du pays d accueil est avisé; Communiquer avec le Consultant en santé internationale du BI (CSI), si nécessaire; Vérifier quels sont les souhaits des autres participants touchés par cette urgence en ce qui a trait à leur rapatriement; 10

11 Présenter l état de la situation aux membres de la CC ou du COS; Participer aux décisions prises par la CC ou par le COS. La CC ou le COS doivent, entre autres : Déterminer si une évacuation d urgence est requise et si tel est le cas, entreprendre les démarches d évacuation nécessaires; Déterminer qui communiquera avec la personne contact et la soutiendra; Évaluer la possibilité, au besoin, de libérer des fonds de l Université pour faciliter un dénouement satisfaisant; Prendre toute décision relative à la réponse publique de l Université par rapport à cet événement; Si un participant souffre d une maladie ou d'un accident lié à un stage non rémunéré, s assurer que le secteur Santé et sécurité au travail de l Université est contacté pour donner suite à la couverture en matière d assurance ou au traitement des réclamations. 4.6 Protocole en cas de décès d un participant Dans l éventualité du décès d un participant, le SSP complète le Formulaire de déclaration d événement en s assurant d indiquer dans la section Notes additionnelles le lieu où se trouve la dépouille du participant. Le CGU du BI doit, entre autres : S assurer que tous les renseignements sont exacts avant que la famille et la personne à contacter en cas d urgence ne soient informées de la situation; Déterminer les souhaits des autres participants touchés par cette tragédie en ce qui a trait à leur rapatriement; Déterminer les souhaits de la famille relativement au rapatriement de la dépouille du participant; S assurer, si nécessaire, que l'ambassade ou le consulat canadien du pays d accueil est avisé. La CC ou le COS doivent, entre autres : Déterminer qui communiquera avec la famille et la personne contact en cas d urgence et les soutiendra; Évaluer la possibilité, au besoin, de libérer des fonds de l Université pour faciliter un dénouement satisfaisant; S assurer qu un communiqué est envoyé par la Direction des communications. 11

12 4.7 Protocole en cas d appel d urgence hâtif Si le SSP ou le BI reçoit un appel d un participant concernant une situation personnelle qu il considère être une urgence, mais qui nous apparaît en fait être un signe avant-coureur d une urgence qui pourrait éventuellement se produire, l appel pourrait être traité comme une urgence. Au préalable, la personne ressource du BI communiquera avec le participant afin de déterminer : La perception du problème par le participant; Les mesures que le participant désire prendre afin de rétablir la situation; La volonté du participant d être dirigé vers un conseiller local pour obtenir de l aide; Le lieu où le participant peut être joint au cours des 24 prochaines heures pour un appel de suivi; Si, après avoir parlé avec le participant, la personne ressource du BI détermine qu il s agit d une situation d urgence, le protocole approprié sera amorcé; Dans tous les autres cas, le CGU du BI rédigera un rapport et déterminera qui sera en charge de faire un suivi auprès de l étudiant concerné. Si le participant a accepté d être dirigé vers un conseiller local, la personne nommée responsable d effectuer l appel de suivi cherchera également un conseiller auprès de l établissement local ou d accueil. 5. Rétroaction à la fin d une situation d urgence En période de rétablissement, le BI tient une réunion avec les membres du CGU et avec les principaux intervenants en vue de faire une rétroaction sur l événement afin d améliorer le protocole, s il y a lieu. Il rédige un rapport faisant état de la situation et formule des recommandations. S il s agit des suites d une situation d urgence majeure, ce rapport est soumis au coordonnateur des mesures d urgences. 12

13 Annexe 1 Formulaire de déclaration d événement Formulaire de déclaration d événement Le participant Nom : Prénom : Programme d études: No d identification : Programme de mobilité : Profil international Échange Canada Stage international et interculturel CREPUQ Stage hors Québec Stage interculturel Grand Nord Stage avec protocole d entente Hors programme de mobilité, Préciser : Établissement ou organisme d accueil au moment de l urgence : Nom : Ville : Pays : Précision : Coordonnées pour rejoindre le participant pendant la gestion de l urgence : Téléphone : Courriel : Autre : Urgence Appel hâtif : Potentielle ou imminente : Mineure : Majeure : Déclaré le : / / à h Par : Coordonnées : Préciser la nature de l évènement : Problèmes de santé Maladies ou blessures graves Accidents mortels Décès subits Autre, préciser : Suicide Agression Problèmes politiques ou troubles civils Catastrophes naturelles ou environnementales Description de l urgence (lieu exact, contexte, déroulement, etc.) : Date : / / Heure : Ville : Pays : 13

14 Personnes ressources sur les lieux Nom : Prénom : Téléphone : Courriel : En cas de décès Nom de la morgue (s il y a lieu) : Adresse: Ville : Pays : Téléphone : Courriel : Personne contact : Notes additionnelles : Personne qui assure le suivi auprès du participant (Section réservée au Bureau international) Nom : Prénom : Titre: Téléphone : Courriel : Date Heure Notes 14

15 Rapport de gestion de l urgence Préciser comment s est déroulée la gestion de l urgence en générale et faire des recommandations. Fait le : Par : 15

16 Annexe 2 Liste des personnes ressources du Bureau international pour les situations d urgence pendant les séjours de mobilité Veuillez respecter l ordre d appel ci-dessous : 1 - Stéphanie Mineault, conseillère en mobilité (stage) Courriel : Téléphone au bureau : , poste Téléphone à la maison : Téléphone cellulaire : 2 - Marie-Claude Tremblay, conseillère en mobilité (cours) Courriel : Téléphone au bureau : , poste Téléphone à la maison : 3 - Amélie Périn, conseillère en mobilité (stage) Courriel : Téléphone au bureau : , poste Téléphone à la maison : 4 - Brigitte Martin, conseillère en mobilité (cours) Courriel : Téléphone au bureau : , poste 4710 Téléphone à la maison : 5 - Richard Poulin, directeur Courriel : Tél. : (418) (bureau) Téléphone à la maison : Téléphone cellulaire : Dre Marie-Hélène Boudreau, consultante en santé internationale Courriel : Téléphone à la maison : Téléphone cellulaire : Autre courriel : 16

17 Annexe 3 Bottin des ressources pour la gestion des urgences Centre d aide aux étudiants Pavillon Maurice-Pollack 2305, rue de l'université, local 2121 Université Laval Québec (Québec) G1V 0A6 Téléphone: (418) Télécopieur: (418) Henri Hamel, directeur Courriel : Tél. : (418) (bureau) Direction des Communications Pavillon Maurice-Pollack 2305, rue de l'université, local 3108 Québec (Québec) G1V 0A6 Téléphone : (418) (bureau) Télécopieur : (418) Courriel : Josée Sauvageau, directrice par intérim Courriel : Tél. : (418) poste 3433 (bureau) Service de Sécurité et prévention Pavillon Ernest-Lemieux 2325, rue de la Vie-Étudiante, local 1533 Université Laval Québec (Québec) G1V 0B1 Téléphones : Sécurité: (418) Télécopieur: (418) Courriel : Serge Demers, directeur Courriel : Tél. : (418) poste 3158 (bureau) 17

18 Annexe 4 Modèle de courriel en cas d urgence Objet : IMPORTANT L Université Laval a à cœur votre santé et votre sécurité Bonjour, Vous effectuez actuellement un séjour de mobilité en lien avec l Université Laval. Je communique avec vous pour vous informer qu il y a présentement un avis [SPECIFIER LA SOURCE DE L AVIS OU DE L INFORMATION] pour [SPÉCIFIER LE PAYS ET LA RÉGION] et pour savoir si vous êtes touché par cette situation. Je souhaite vous rappeler qu en cas d urgence, vous pouvez communiquer avec le Service de sécurité et de prévention de l Université Laval et ce 24 h/24, 7 jrs/7, à frais virés au numéro suivant : Si ce n est pas déjà fait, je vous demande de vous enregistrer auprès de l ambassade ou du consulat canadien dans votre pays d accueil. Les coordonnées des ambassades des consulats dans le monde sont disponibles sur le site Internet du ministère des Affaires étrangères et du Commerce international Canada :( Je vous rappelle également de vérifier régulièrement les Conseils aux voyageurs et Avertissements, pour votre pays d accueil, disponible sur le lien suivant : Enfin, je vous suggère de communiquer avec votre famille et vos amis pour leur dire que vous êtes en sécurité si tel est le cas. Si un membre du personnel de l Université Laval ou moi-même pouvons vous porter assistance, n hésitez surtout pas à communiquer avec nous. Dans l attente d une réponse de votre part, je vous prie d accepter mes sincères salutations. Prénom, Nom Conseiller en mobilité Bureau international Université Laval Québec (Québec) G1V 0A6 Canada Tél. : (418)

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants MISE EN GARDE Les informations contenues dans ce document visent strictement à faciliter

Plus en détail

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants MISE EN GARDE Les informations contenues dans ce document visent strictement à faciliter

Plus en détail

Demande d admission Candidats étrangers

Demande d admission Candidats étrangers Demande d admission Candidats étrangers Ce document contient les instructions et le formulaire qui vous permettront de déposer une demande d admission à l UQAM. Vous y trouverez également, la liste des

Plus en détail

régie par l Autorité des marchés financiers

régie par l Autorité des marchés financiers Exercer une profession régie par l Autorité des marchés financiers Sommaire n Attributions et conditions pour exercer 1 une profession régie par l AMF n Obtention du certificat de représentant 2 n Assurance

Plus en détail

Tous les intéressés qui effectuent des opérations d assurance RC professionnelle (secteur des services financiers) au Québec

Tous les intéressés qui effectuent des opérations d assurance RC professionnelle (secteur des services financiers) au Québec bulletin Canadien Date 2014-06-05 Destinataires Référence Tous les intéressés qui effectuent des opérations d assurance RC professionnelle (secteur des services financiers) au Québec RE-14-008 Objet Pièce

Plus en détail

BOURSES D ÉTUDES ACCESSIBLES À LA COMMUNAUTÉ DES FC

BOURSES D ÉTUDES ACCESSIBLES À LA COMMUNAUTÉ DES FC BOURSES D ÉTUDES ACCESSIBLES À LA COMMUNAUTÉ DES FC Diverses bourses d études sont accessibles aux membres actifs et libérés des Forces canadiennes et à leur famille. Bien que toutes les bourses ci-après

Plus en détail

Projet de loi n o 25 (2003, chapitre 21) Loi sur les agences de développement de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux

Projet de loi n o 25 (2003, chapitre 21) Loi sur les agences de développement de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux PREMIÈRE SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 25 (2003, chapitre 21) Loi sur les agences de développement de et de services sociaux Présenté le 11 novembre 2003 Principe adopté le 10 décembre

Plus en détail

CODE DE VIE 2013-2014

CODE DE VIE 2013-2014 CODE DE VIE 2013-2014 1. ASSIDUITÉ J assiste obligatoirement à tous mes cours. Je fais tous les travaux demandés et je les remets à temps. Après une absence ou à la demande des enseignants, je me présente

Plus en détail

Bourse de mobilité internationale

Bourse de mobilité internationale Bourse de mobilité internationale Nom: Prénom: Numéro étudiant : A00 Année et programme d études : Faculté : Comment connaissez-vous le Service de mobilité internationale? Veuillez remettre ce formulaire

Plus en détail

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Compétences pour les intervenants canadiens en toxicomanie SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Cette documentation est publiée

Plus en détail

Guide sur les mutuelles de formation. Règlement sur les mutuelles de formation

Guide sur les mutuelles de formation. Règlement sur les mutuelles de formation Guide sur les mutuelles de formation Règlement sur les mutuelles de formation ÉDITION AVRIL 2008 Dans le cadre d une entente de délégation prévue par la Loi sur le ministère de l Emploi et de la Solidarité

Plus en détail

Demande d examen du parcours d intégration au Québec en vue de l obtention du Certificat de sélection du Québec. Renseignements généraux

Demande d examen du parcours d intégration au Québec en vue de l obtention du Certificat de sélection du Québec. Renseignements généraux mande d examen du parcours d intégration au en vue de l obtention du Certificat de sélection du A-0523-IF (2015-02) Renseignements généraux titre de requérant principal ou de requérante principale, vous

Plus en détail

GUIDE SUR LES MUTUELLES DE FORMATION. Règlement sur les mutuelles de formation

GUIDE SUR LES MUTUELLES DE FORMATION. Règlement sur les mutuelles de formation GUIDE SUR LES MUTUELLES DE FORMATION Règlement sur les mutuelles de formation GUIDE SUR LES MUTUELLES DE FORMATION Règlement sur les mutuelles de formation ÉDITION SEPTEMBRE 2010 Dans le cadre d une entente

Plus en détail

On a changé de. de l Association des MBA du Québec RÈGLEMENTS DE SÉLECTION DES LAURÉATS ET D OCTROI DU PRIX. Édition 2015

On a changé de. de l Association des MBA du Québec RÈGLEMENTS DE SÉLECTION DES LAURÉATS ET D OCTROI DU PRIX. Édition 2015 On a changé de Programme de Bourse Émérite de l Association des MBA du Québec RÈGLEMENTS DE SÉLECTION DES LAURÉATS ET D OCTROI DU PRIX Édition 2015 Ces informations sont également disponibles sur le site

Plus en détail

APRES TOUT ACTE DE MALTRAITANCE. 3. Elaboration des recommandations de pratique. 4. Diffusion au personnel des recommandations.

APRES TOUT ACTE DE MALTRAITANCE. 3. Elaboration des recommandations de pratique. 4. Diffusion au personnel des recommandations. PROCESSUS D ASSURANCE QUALITE MIS EN ŒUVRE APRES TOUT ACTE DE MALTRAITANCE 1. Identification des circonstances déclenchantes de l acte de maltraitance. 2. Définition des objectifs correctifs. 3. Elaboration

Plus en détail

Politique des stages. Direction des études

Politique des stages. Direction des études Direction des études Service des programmes et de la réussite scolaire Politique des stages Recommandée par la Commission des études du 6 décembre 2011 Adoptée par le conseil d administration du 15 mai

Plus en détail

RÈGLEMENT. sur la collaboration avec les intermédiaires

RÈGLEMENT. sur la collaboration avec les intermédiaires RÈGLEMENT sur la collaboration avec les intermédiaires Fédération Internationale de Football Association Président : Joseph S. Blatter Secrétaire Général : Jérôme Valcke Adresse : FIFA FIFA-Strasse 20

Plus en détail

Le cycle de traitement de la situation 1/2

Le cycle de traitement de la situation 1/2 Le cycle de traitement de la situation 1/2 Le cycle de traitement de la situation est un processus mené en continu consistant à obtenir des informations brutes, à les évaluer, à les transformer en renseignements

Plus en détail

GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE DE L ÉLÈVE. Adoption le Amendement le Mise en vigueur le 6 mai 2004 Résolution #

GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE DE L ÉLÈVE. Adoption le Amendement le Mise en vigueur le 6 mai 2004 Résolution # PROCÉDURE GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE DE L ÉLÈVE # 40-02 Adoption le Amendement le Mise en vigueur le 6 mai 2004 Résolution # Autorisation Susan Tremblay Directrice générale Page 1 de 10 1. Préambule Le

Plus en détail

Plan de rédaction d un projet de programme d études UQAM

Plan de rédaction d un projet de programme d études UQAM Plan de rédaction d un projet de programme d études UQAM Ce document est une version modifiée du Guide d'élaboration d'un projet de nouveau programme de 2e ou de 3e cycle de l Université du Québec, disponible

Plus en détail

RELAIS BABY-SITTING Bureau Information Jeunesse Saint-lô CANDIDATURE BABY-SITTER

RELAIS BABY-SITTING Bureau Information Jeunesse Saint-lô CANDIDATURE BABY-SITTER CANDIDATURE BABY-SITTER NOM DATE DE NAISSANCE Téléphone PRENOM SEXE M F Portable E-mail Statut Lycéen Etudiant Demandeur d emploi En formation Autre ; précisez : Véhicule Aucun Voiture Formation en rapport

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE de la COMMUNE de LINXE 05.58.73.89.58

REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE de la COMMUNE de LINXE 05.58.73.89.58 REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE de la COMMUNE de LINXE 05.58.73.89.58 Préambule La Commune de Linxe, organise un service de restauration pour son groupe scolaire. Ce service est ouvert à tous

Plus en détail

SERVICES EN LIGNE DES SUBVENTIONS ET DES CONTRIBUTIONS

SERVICES EN LIGNE DES SUBVENTIONS ET DES CONTRIBUTIONS SERVICES EN LIGNE DES SUBVENTIONS ET DES CONTRIBUTIONS GUIDE DE L UTILISATEUR (INSCRIPTION ET GESTION DE COMPTE) JUIN 2014 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 1 Le saviez-vous?... 1 Les SELSC sont composés

Plus en détail

Financière Sun Life inc.

Financière Sun Life inc. Financière Sun Life inc. Régime canadien de réinvestissement des dividendes et d achat d actions CIRCULAIRE D OFFRE MODIFIÉE ET MISE À JOUR Table des matières Dans la présente circulaire d offre... 1

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR POUR ENREGISTRER UN NOM COMMERCIAL

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR POUR ENREGISTRER UN NOM COMMERCIAL Tout ce qu'il faut savoir pour enregistrer un nom commercial Dois-je enregistrer le nom de mon entreprise? Dois-je enregistrer un nom commercial ou constituer mon entreprise en société? Comment puis-je

Plus en détail

Guide de l employeur sur les prestations d invalidité

Guide de l employeur sur les prestations d invalidité Assurance invalidité Guide de l employeur sur les prestations d invalidité À propos de Co -operators En 1945, des cultivateurs de blé de la Saskatchewan mettaient sur pied une coopérative d assurance,

Plus en détail

REGLEMENT FINANCIER FFCV- Règlement Financier validé à l assemblée générale du 12/12/04 page 1 sur 14

REGLEMENT FINANCIER FFCV- Règlement Financier validé à l assemblée générale du 12/12/04 page 1 sur 14 REGLEMENT FINANCIER page 1 sur 14 Article 1 - Objet Le Règlement Financier est établit conformément aux directives du Ministère chargé des Sports et à l article 107 du Règlement Intérieur de la FFCV En

Plus en détail

Statuts du Club Sportif Hauteville

Statuts du Club Sportif Hauteville 1. NOM ET BUT Art- 1 Sous le nom Club Sportif Hauteville, il est constitué une association au sens de l art. 60 du CCS. Le Club sportif Hauteville (dorénavant appelé CSH) est une association à but sportif

Plus en détail

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Est Approuvé par le conseil d administration

Plus en détail

4- Les procédures et autres démarches

4- Les procédures et autres démarches 4- Les procédures et autres démarches 4.1- Le visa De manière générale, si vous partez moins de 3 mois au Japon, vous n avez pas besoin de visa. En effet, les ressortissants de l Union Européenne obtiennent

Plus en détail

Violence au travail Un organisme national

Violence au travail Un organisme national Violence au travail Un organisme national Violence au travail : prévention, protocoles et sanctions Politique La Société s engage à offrir un milieu de travail sécuritaire. Elle reconnaît que la violence

Plus en détail

1. Ouverture de l'assemblée 9h00 X. 2. Adoption de l ordre du jour 9h05 X. 3.1. Suivi au procès-verbal 9h15 X

1. Ouverture de l'assemblée 9h00 X. 2. Adoption de l ordre du jour 9h05 X. 3.1. Suivi au procès-verbal 9h15 X Projet d ordre du jour Comité exécutif Lundi 27 janvier 2014 à 9 h 00 Heure Info Adoption 1. Ouverture de l'assemblée 9h00 2. Adoption de l ordre du jour 9h05 3. Procès-verbal de la cent troisième (103e)

Plus en détail

Formulaire A Évaluation des diplômes et des compétences Demande d inscription

Formulaire A Évaluation des diplômes et des compétences Demande d inscription Formulaire A Évaluation des diplômes et des compétences Demande d inscription Pour usage interne seulement # de dossier: PIN: 141201 Veuillez choisir une option ( ): 1 Première demande Réouverture du dossier

Plus en détail

GUIDE DE SOUMISSION D UN PROJET DE RECHERCHE

GUIDE DE SOUMISSION D UN PROJET DE RECHERCHE Direction générale adjointe Planification, qualité et mission universitaire Coordination de l enseignement et de la recherche 1250, rue Sanguinet, Montréal, QC H2X 3E7 Tél. : (514) 527-9565 / Téléc. :

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL MÉDIATION ET MODÈLES DE DÉVELOPPEMENT. Description des UE, semestres 3 et 4 2011-2012

MASTER PROFESSIONNEL MÉDIATION ET MODÈLES DE DÉVELOPPEMENT. Description des UE, semestres 3 et 4 2011-2012 MASTER PROFESSIONNEL MÉDIATION ET MODÈLES DE DÉVELOPPEMENT Description des UE, semestres 3 et 4 2011-2012 UE 1 Médiation et communication dans les organisations 40h CM, 20h TD - 6 ECTS, coefficient 2 Session

Plus en détail

CONSEIL DES COMMISSAIRES

CONSEIL DES COMMISSAIRES Conseil des commissaires (séance régulière) Procès verbal du 26 septembre 2007 PROVINCE DE QUÉBEC COMMISSION SCOLAIRE de PORTNEUF CONSEIL DES COMMISSAIRES Procès-verbal de la séance régulière du conseil

Plus en détail

Électromécanique de systèmes automatisés

Électromécanique de systèmes automatisés Électromécanique de systèmes automatisés Formation professionnelle www.cfplevis.qc.ca Élève d un jour Inscription en ligne www.formationprofessionnelle.org Électromécanique de systèmes automatisés (5281)

Plus en détail

R E G L E M E N T G E N E R I Q U E DES F O R M A T I O N S E P D E S S P E C I A L I S E E S E N S O I N S

R E G L E M E N T G E N E R I Q U E DES F O R M A T I O N S E P D E S S P E C I A L I S E E S E N S O I N S Direction des ressources humaines Centre de formation Formations spécialisées en soins R E G L E M E N T G E N E R I Q U E DES F O R M A T I O N S E P D E S S P E C I A L I S E E S E N S O I N S P O U

Plus en détail

Juris Concept est un éditeur de logiciels de gestion pour avocats

Juris Concept est un éditeur de logiciels de gestion pour avocats Juris Concept est un éditeur de logiciels de gestion pour avocats Fonctionnalités Gestion des dossiers Accès rapide à toute l information du dossier à partir de la fenêtre courante Fenêtre unique pour

Plus en détail

Portrait statistique de la population de représentant en épargne collective au Québec

Portrait statistique de la population de représentant en épargne collective au Québec Portrait statistique de la population de représentant en épargne collective au Québec Par Alexandre Moïse 1 Marie Hélène Noiseux 2 1-Alexandre Moïse, B.Gest., M.Sc.A., Chercheur à l'université du Québec

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX et RÈGLEMENTS DE PARTICIPATION. CONCOURS «Gagnez jusqu à 35 000$ avec Immo-Clic.ca!»

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX et RÈGLEMENTS DE PARTICIPATION. CONCOURS «Gagnez jusqu à 35 000$ avec Immo-Clic.ca!» RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX et RÈGLEMENTS DE PARTICIPATION CONCOURS «Gagnez jusqu à 35 000$ avec Immo-Clic.ca!» 1. DURÉE DU CONCOURS Date de lancement du concours dans le public : 1er décembre 2014 Le concours

Plus en détail

Programme des services aux familles des militaires. Contrôle de conformité et d assurance. Exercice financier 2013-2014

Programme des services aux familles des militaires. Contrôle de conformité et d assurance. Exercice financier 2013-2014 Programme des services aux familles des militaires Contrôle de conformité et d assurance Exercice financier 2013-2014 INTRODUCTION Conformément au Protocole d entente () entre le ministère de la défense

Plus en détail

Concours national 2015 Appelez, cliquez ou passez nous voir de Co-operators - Prix de 15 000 $

Concours national 2015 Appelez, cliquez ou passez nous voir de Co-operators - Prix de 15 000 $ Concours national 2015 Appelez, cliquez ou passez nous voir de Co-operators - Prix de 15 000 $ SEULS LES RÉSIDENTS CANADIENS SONT ADMISSIBLES À CE CONCOURS RÉGI PAR LES LOIS CANADIENNES. 1. PÉRIODE DU

Plus en détail

RÈGLEMENT RÉGISSANT LE COMPTE CLIENT

RÈGLEMENT RÉGISSANT LE COMPTE CLIENT RÈGLEMENT RÉGISSANT LE COMPTE CLIENT 2015 www.iccrc-crcic.ca Version : 2015-002 Dernière modification : 3 juillet 2015 Page 2 de 13 Table des matières MODIFICATIONS DE SECTIONS... 4 Section 1 INTRODUCTION...

Plus en détail

CI-APRÈS DÉSIGNÉ LE «MINISTÈRE»,

CI-APRÈS DÉSIGNÉ LE «MINISTÈRE», CONVENTION DE PARTICIPATION AU PROGRAMME DE PRISE EN CHARGE DU DOSSIER DE SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL POUR LES S D ÉCONOMIE SOCIALE EN AIDE DOMESTIQUE ENTRE : LE MINISTRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX,

Plus en détail

Entente administrative sur la certification de produits conclue entre. la Direction générale de Transports Canada, Aviation civile (TCAC)

Entente administrative sur la certification de produits conclue entre. la Direction générale de Transports Canada, Aviation civile (TCAC) Entente administrative sur la certification de produits conclue entre la Direction générale de Transports Canada, Aviation civile (TCAC) et l Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) (ci-après

Plus en détail

Pour un nouveau-né, veuillez remplir le Formulaire d inscription au régime d assurance-maladie pour nouveau-nés.

Pour un nouveau-né, veuillez remplir le Formulaire d inscription au régime d assurance-maladie pour nouveau-nés. FORMULAIRE D INSCRIPTION AU RÉGIME D ASSURANCE-MALADIE DES TNO Pour un nouveau-né, veuillez remplir le Formulaire d inscription au régime d assurance-maladie pour nouveau-nés. Comment remplir ce formulaire

Plus en détail

SOMMAIRE DU RAPPORT ANNUEL 2013 DU VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL

SOMMAIRE DU RAPPORT ANNUEL 2013 DU VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL SOMMAIRE DU RAPPORT ANNUEL 2013 DU VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL Avertissement : LE PRÉSENT DOCUMENT CONSTITUE UN CONDENSÉ DU RAPPORT ANNUEL DU VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL. VOUS ÊTES INVITÉ À CONSULTER LA VERSION INTÉGRALE

Plus en détail

AQAssurance de la qualité

AQAssurance de la qualité AQAssurance de la qualité Guide d Évaluation de l exercice Assurance de la qualité : Guide de l Évaluation de l exercice Pub. No. 54046 Copyright Ordre des infirmières et infirmiers de l Ontario, 2014.

Plus en détail

INTRODUCTION PRÉSENTATION DU PROGRAMME

INTRODUCTION PRÉSENTATION DU PROGRAMME Université du Québec à Chicoutimi Synthèse de l'évaluation périodique et recommandations du DEPC PROGRAMMES EN LANGUES MODERNES DÉPARTEMENT DES ARTS ET LETTRES Baccalauréat en langues modernes (7896) Certificat

Plus en détail

Quelqu un de votre entourage a-t-il commis un suicide?

Quelqu un de votre entourage a-t-il commis un suicide? Quelqu un de votre entourage a-t-il commis un suicide? Soutien après le suicide d un jeune À la mémoire de Adam Cashen Quelqu un de votre entourage a-t-il commis un suicide? Si une personne de votre entourage

Plus en détail

RÈGLEMENT N O 1. ASSOCIATION DU SOCCER MINEUR DE VERDUN 1976 LTÉE (Club de soccer Verdun) (RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX)

RÈGLEMENT N O 1. ASSOCIATION DU SOCCER MINEUR DE VERDUN 1976 LTÉE (Club de soccer Verdun) (RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX) RÈGLEMENT N O 1 ASSOCIATION DU SOCCER MINEUR DE VERDUN 1976 LTÉE (Club de soccer Verdun) (RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX) Adopté le 14 mars 2012 Amendé le 16 janvier 2013 Amendé le 26 novembre 2014 CHAPITRE 1 LES

Plus en détail

RÈGLEMENT OFFICIEL DU CONCOURS «Quiz Mise-O-Jeu»

RÈGLEMENT OFFICIEL DU CONCOURS «Quiz Mise-O-Jeu» RÈGLEMENT OFFICIEL DU CONCOURS «Quiz Mise-O-Jeu» 1. CONCOURS ET DURÉE DU CONCOURS Aucun achat requis. Le concours «Quiz Mise O Jeu» se tiendra dans tous les restaurants La Cage aux Sports et se déroulera

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES Groupe Affaires corporatives et secrétariat général 19 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. CADRE GÉNÉRAL...3 1.1 Politique NOTRE RÔLE SOCIAL...3 1.2 Imputabilité...3

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROJET (maximum 1600 caractères)

PRÉSENTATION DU PROJET (maximum 1600 caractères) Titre de l ouvrage Sous-titre de l ouvrage IMPORTANT : Date de dépôt du manuscrit PRÉSENTATION DU PROJET (maximum 1600 caractères) LE OU LES AUTEURS (OU CODIRECTEURS DE L OUVRAGE) Nom et prénom Date de

Plus en détail

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières Discours d ouverture Andrew J. Kriegler Président et chef de la direction Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières 25

Plus en détail

CHAPITRE 8 ORGANISATION DE LA COMMUNICATION

CHAPITRE 8 ORGANISATION DE LA COMMUNICATION ORGANISATION DE LA COMMUNICATION Pour toute communication, il est important de bien cibler l objectif à atteindre. Sans une démarche de planification et d organisation de celle-ci, les probabilités de

Plus en détail

PROCÉDURE POUR LES DÉPLACEMENTS

PROCÉDURE POUR LES DÉPLACEMENTS PROCÉDURE POUR LES DÉPLACEMENTS PRÉAMBULE La Fondation juge que les déplacements des membres de sa communauté sont nécessaires et souhaitables dans une optique de recherche, d apprentissage, de dissémination

Plus en détail

Rapport d activités du 1 novembre 2009 au 31 octobre 2010

Rapport d activités du 1 novembre 2009 au 31 octobre 2010 Rapport d activités du 1 novembre 2009 au 31 octobre 2010 Conseil d administration, comité exécutif et comité consultatif Conseil d administration Pour la dernière année d activités, les membres du conseil

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION DU COMITÉ DE GESTION DE LA TAXE SCOLAIRE DE L ÎLE DE MONTRÉAL (Adoptée le 16 décembre 2004 par la résolution 19 par le Comité de gestion de la taxe scolaire de l île de Montréal)

Plus en détail

RAPPORT FIN15-08. Réunion ordinaire du Conseil 2015-04-28. Ajout d une nouvelle politique sur les cartes de crédit corporatives

RAPPORT FIN15-08. Réunion ordinaire du Conseil 2015-04-28. Ajout d une nouvelle politique sur les cartes de crédit corporatives RAPPORT FIN15-08 Réunion ordinaire du Conseil 2015-04-28 TITRE : Ajout d une nouvelle politique sur les cartes de crédit corporatives BUT : Présenter aux membres du Conseil, pour approbation, l ajout d

Plus en détail

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014 Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014 Ingénieurs Canada 1100-180, rue Elgin Ottawa (Ontario) K2P 2K3 Au sujet d Ingénieurs

Plus en détail

Association Suisse du Personnel-en Endoscopie (ASPE) Schweizerische Vereinigung für Endoskopie-Personal (SVEP)

Association Suisse du Personnel-en Endoscopie (ASPE) Schweizerische Vereinigung für Endoskopie-Personal (SVEP) Statuts Statuten Association Suisse du Personnel-en Endoscopie (ASPE) Schweizerische Vereinigung für Endoskopie-Personal (SVEP) Là où est employée une forme masculine, la forme féminine correspondante

Plus en détail

VOS PRÉOCCUPATIONS? VOTRE ÉDUCATION LES NÔTRES? VOTRE SANTÉ ET VOTRE SÉCURITÉ

VOS PRÉOCCUPATIONS? VOTRE ÉDUCATION LES NÔTRES? VOTRE SANTÉ ET VOTRE SÉCURITÉ VOS PRÉOCCUPATIONS? VOTRE ÉDUCATION LES NÔTRES? VOTRE SANTÉ ET VOTRE SÉCURITÉ RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DU REMDUS CONTRAT NUMÉRO Q707 En vigueur depuis le 1 er septembre 2007 Document mis à jour le

Plus en détail

Monsieur le président, mesdames et messieurs les commissaires, bonjour.

Monsieur le président, mesdames et messieurs les commissaires, bonjour. Louise Pelletier Directrice, Projets de développement et production nucléaire Allocution prononcée dans le cadre de la rencontre publique de la CCSN du 17 décembre 2014 La version prononcée fait foi. Monsieur

Plus en détail

Politique de sécurité de l information

Politique de sécurité de l information 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Téléc. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca Politique de sécurité de l information Émise par la Direction, Gestion des

Plus en détail

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire.

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire. Chaque famille demandant l inscription de son ou de ses enfants en restauration scolaire s engage à respecter tous les points du présent règlement, notamment les modalités d inscription, de facturation

Plus en détail

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Ligne provinciale d intervention téléphonique en prévention du suicide 1 866 APPELLE Octobre 2014 Table des matières Contexte...

Plus en détail

DEMANDE D ADMISSIBILITÉ EN VERTU DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES -

DEMANDE D ADMISSIBILITÉ EN VERTU DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES - 5, Place Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Télec. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca DOCUMENT A DEMANDE D ADMISSIBILITÉ EN VERTU DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE

Plus en détail

MegaStore Manager ... Simulation de gestion d un hypermarché. Manuel du Participant

MegaStore Manager ... Simulation de gestion d un hypermarché. Manuel du Participant MegaStore Manager Simulation de gestion d un hypermarché.......... Manuel du Participant 1. Introduction 1.1. La simulation de gestion Vous allez participer à une simulation de gestion. Cette activité

Plus en détail

VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE ET INSTALLATION D UN BÂTIMENT PRÉFABRIQUÉ ET TRAVAUX CONNEXES POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY

VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE ET INSTALLATION D UN BÂTIMENT PRÉFABRIQUÉ ET TRAVAUX CONNEXES POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE ET INSTALLATION ET TRAVAUX CONNEXES POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY DOCUMENT D APPEL D OFFRES NO : SP-14-144 CHAPITRE E CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIÈRES FOURNITURE

Plus en détail

1. À qui s adresse le commerce électronique

1. À qui s adresse le commerce électronique Procédure et modalités d utilisation du commerce électronique pour l approvisionnement en fournitures de bureau et en articles de papeterie avec le fournisseur Staples Avantage Canada Le Service des finances

Plus en détail

L utilisation du genre masculin dans ce document sert uniquement à alléger le texte et désigne autant les hommes que les femmes

L utilisation du genre masculin dans ce document sert uniquement à alléger le texte et désigne autant les hommes que les femmes L utilisation du genre masculin dans ce document sert uniquement à alléger le texte et désigne autant les hommes que les femmes Table des matières 1. Objet de la politique... 4 2. Cadre légal et règlementaire...

Plus en détail

DEMANDE D ADHÉSION/DE RÉACTIVATION D ADHÉSION

DEMANDE D ADHÉSION/DE RÉACTIVATION D ADHÉSION Pour obtenir des renseignements sur l adhésion, consultez le site cmpa-acpm.ca ou communiquez avec l ACPM au 613-725-2000 ou au 1-800-267-6522. Ce formulaire peut être rempli en ligne. INSTRUCTIONS : Veuillez

Plus en détail

STATUTS «ATELIER THEATRE DE L EVEIL»

STATUTS «ATELIER THEATRE DE L EVEIL» 1 STATUTS Association «ATELIER THEATRE DE L EVEIL» Logo 2 I. CONSTITUTION OBJET SIEGE SOCIAL DUREE Article 1 : Constitution et Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association

Plus en détail

Guide pratique à l usage des étudiants de Paris 1

Guide pratique à l usage des étudiants de Paris 1 1 Guide pratique à l usage des étudiants de Paris 1 Toutes les informations sont disponibles 1 sur le site : http://www.univ-paris1.fr 2 Programme ERASMUS Le programme ERASMUS, European Region Action Scheme

Plus en détail

STATUTS BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION

STATUTS BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION STATUTS BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION ARTICLE 1 er : L arrondissement, constituée sous le régime de la Loi du 1 er juillet 1901 et en conformité avec le Code de la Famille et de l Aide Sociale, groupe

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 2 SEPTEMBRE 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

BOURSES DE PERFECTIONNEMENT A LA FORMATION ET A LA RECHERCHE. Bureau Maghreb 1. DISCIPLINE

BOURSES DE PERFECTIONNEMENT A LA FORMATION ET A LA RECHERCHE. Bureau Maghreb 1. DISCIPLINE Bureau Maghreb FORMULAIRE DE CANDIDATURE 2014 CE FORMULAIRE DOIT-ETRE COMPLETE A L'ECRAN ET IMPRIME. SI VOUS LE COMPLETEZ A LA MAIN, FAITES-LE EN CARACTERES D IMPRIMERIE ET A L ENCRE NOIRE. N.B. : LE GENERIQUE

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL ENTRE L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL ENTRE L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL ENTRE L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI ET LE SYNDICAT DES PROFESSIONNELLES ET PROFESSIONNELS DE LA RECHERCHE DE L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI 2011-2014 PRÉAMBULE

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE ORCOM SCC

RAPPORT DE TRANSPARENCE ORCOM SCC RAPPORT DE TRANSPARENCE ORCOM SCC INTRODUCTION Le présent rapport de transparence est rédigé et publié en application de l article R 823-21 du Code Commerce aux termes duquel «les commissaires aux comptes

Plus en détail

Demander un numéro d assurance sociale... C

Demander un numéro d assurance sociale... C Demander un numéro d assurance sociale... C Si vous êtes un citoyen canadien, un nouvel arrivant au pays ou un résident temporaire, vous avez besoin d un numéro d assurance sociale (NAS) pour travailler

Plus en détail

CONCOURS «Du bonheur dans votre frigo!» RÈGLEMENTS

CONCOURS «Du bonheur dans votre frigo!» RÈGLEMENTS CONCOURS «Du bonheur dans votre frigo!» RÈGLEMENTS 1. Description et durée du concours Le concours de l Assurance prêt, «Du bonheur dans votre frigo!» est organisé par Desjardins Assurances (1) et se déroule

Plus en détail

Biens immobiliers de Zurich. Votre solution d assurance intégrée pour les biens immobiliers

Biens immobiliers de Zurich. Votre solution d assurance intégrée pour les biens immobiliers Biens immobiliers de Zurich Votre solution d assurance intégrée pour les biens immobiliers Pourquoi l assurance des biens immobiliers de Zurich? Zurich étudie les risques auxquels les clients oeuvrant

Plus en détail

Conseil de développement du sport de Gatineau

Conseil de développement du sport de Gatineau Conseil de développement du sport de Gatineau Introduction Le présent document est un outil de référence des services du CDSG disponibles aux athlètes et aux entraîneurs. Ce document est un document de

Plus en détail

POLITIQUE EN MATIÈRE DE SURVEILLANCE VIDÉO (adoptée le 15 janvier 2010)

POLITIQUE EN MATIÈRE DE SURVEILLANCE VIDÉO (adoptée le 15 janvier 2010) POLITIQUE EN MATIÈRE DE SURVEILLANCE VIDÉO (adoptée le 15 janvier 2010) Note : Le générique masculin est utilisé sans discrimination uniquement dans le but d alléger le texte. 1. Introduction La Commission

Plus en détail

RÈGLEMENT 12 RESSOURCES HUMAINES

RÈGLEMENT 12 RESSOURCES HUMAINES NOTE : Le texte que vous consultez est une codification administrative des Règlements de l'uqar. La version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration. RÈGLEMENT

Plus en détail

Techniques de l informatique 420.AC. DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques

Techniques de l informatique 420.AC. DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques Plan de cours Techniques de l informatique 420.AC DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques 420-691-MA Stage en entreprise Site du stage en entreprise : http://stages.cmaisonneuve.qc.ca/evaluation/1748/

Plus en détail

LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE, LES CITOYENS ET LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL :

LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE, LES CITOYENS ET LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL : LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE, LES CITOYENS ET LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL : UN PARTENARIAT POUR BÂTIR DES COLLECTIVITÉS PLUS FORTES, PLUS PROSPÈRES ET PLUS DYNAMIQUES Mémoire prébudgétaire présenté par Imagine

Plus en détail

SECTION 2 - ASSURANCES

SECTION 2 - ASSURANCES SECTION 2 - ASSURANCES ARTICLES TITRES PAGES 2.01 ASSURANCE RESPONSABILITÉ ET ACCIDENT 2.1 2.01.01 Période de couverture 2.1 2.01.02 Personnes assurées 2.1 2.01.03 Date de paiement et coût 2.1 2.02 ASSURANCE

Plus en détail

www.fc.ulaval.ca/ldc Direction générale de la formation continue

www.fc.ulaval.ca/ldc Direction générale de la formation continue Pour les gestionnaires d aujourd hui et de demain www.fc.ulaval.ca/ldc Direction générale de la formation continue Certificat en leadership du changement Horaire adapté aux gestionnaires en situation d

Plus en détail

Police Protection Niveau de vie pour les professionnels

Police Protection Niveau de vie pour les professionnels Stéphane a 40 ans et il touche une rémunération nette de 125 000 $ par année. Il est sur le point de devenir allergique au latex......ce qui lui coûtera plus de 4,5 millions de dollars. Police Protection

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D EMPLOI POUR ÉTUDIANTS, ÉTÉ 2015

FORMULAIRE DE DEMANDE D EMPLOI POUR ÉTUDIANTS, ÉTÉ 2015 FORMULAIRE DE DEMANDE D EMPLOI POUR ÉTUDIANTS, ÉTÉ 2015 Critères Pour travailler à la Ville de Thetford Mines, vous devez demeurer sur le territoire de la Ville (une preuve pourra être exigée, telle que

Plus en détail

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ»,

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Partenaires fondateurs DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ» «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Construisons ensemble des voies nouvelles pour un sport utile à tous

Plus en détail

Stages en archives pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle

Stages en archives pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle Stages en archives pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle De nombreux archivistes se sont déjà interrogés sur la manière d organiser un stage en archives pour des

Plus en détail

Règlement numéro 11 portant sur LES DROITS DE TOUTE NATURE EXIGIBLES DES ÉTUDIANTS

Règlement numéro 11 portant sur LES DROITS DE TOUTE NATURE EXIGIBLES DES ÉTUDIANTS COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN Règlement numéro 11 portant sur LES DROITS DE TOUTE NATURE EXIGIBLES DES ÉTUDIANTS Adopté le 14 décembre 1998 CA-98-51-465 Amendé le 8 février

Plus en détail

Service On Line : Gestion des Incidents

Service On Line : Gestion des Incidents Service On Line : Gestion des Incidents Guide de l utilisateur VCSTIMELESS Support Client Octobre 07 Préface Le document SoL Guide de l utilisateur explique comment utiliser l application SoL implémentée

Plus en détail

PROCÉDURE D ATTRIBUTION DE SOUTIEN FINANCIER DE LA FACULTÉ DE MÉDECINE

PROCÉDURE D ATTRIBUTION DE SOUTIEN FINANCIER DE LA FACULTÉ DE MÉDECINE PROCÉDURE D ATTRIBUTION DE SOUTIEN FINANCIER DE LA FACULTÉ DE MÉDECINE Approbation : Comité de régie, 12 juin 2013 Entrée en vigueur : 1 er juillet 2013 PROCÉDURE D ATTRIBUTION DE SOUTIEN FINANCIER DE

Plus en détail

PAGE : 1 POLITIQUE GÉNÉRALE DE DONS CHAPITRE : II SECTION : 2.7

PAGE : 1 POLITIQUE GÉNÉRALE DE DONS CHAPITRE : II SECTION : 2.7 CHAPITRE II : L UQAC SECTION 2.7 : FONDS DE DÉVELOPPEMENT PAGE : 1 POLITIQUE GÉNÉRALE DE DONS Adoptée : CAD-9192 (13 10 09) Modifiée : 1- ÉNONCÉ La présente politique a pour but d établir le cadre général

Plus en détail