Protocole d urgence pour les séjours de mobilité. Bureau international

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Protocole d urgence pour les séjours de mobilité. Bureau international"

Transcription

1 Protocole d urgence pour les séjours de mobilité Bureau international Université Laval 2011

2 L Université Laval est une université ouverte sur le monde, qui favorise les échanges, la coopération et la participation de ses étudiants aux enjeux mondiaux majeurs. L internationalisation de ses activités constitue une de ses priorités. Elle multiplie donc les possibilités d'études, de stages, de recherche et de collaboration partout dans le monde. Réputée à l échelle canadienne au chapitre des ententes internationales, l Université Laval entretient des liens avec plus de 495 partenaires renommés dans 69 pays. Les étudiants, dans le cadre de leurs études, sont encouragés à effectuer des séjours de mobilité à l étranger, dans d autres provinces canadiennes et dans le Grand-Nord québécois. Chaque année, le Bureau international (BI) appuie près de 900 étudiants dans la préparation et la réalisation de leur séjour de mobilité étudiante. En plus de faciliter les démarches administratives, d offrir une formation prédépart et un soutien financier, le BI s assure que les étudiants partent dans un lieu qui ne présente pas de risque déraisonnable et il se soucie de leur sécurité tout au long de leur séjour de mobilité. Afin d accompagner les étudiants de l Université Laval qui réalisent un séjour de mobilité, le Programme de soutien aux participants a été mis sur pied par le BI. Ce programme comprend différentes mesures pour favoriser la santé et la sécurité des étudiants et des outils, dont le principal est le Protocole d urgence pour les séjours de mobilité, qui permet aux différents intervenants de l Université Laval d intervenir rapidement et efficacement lorsqu une urgence impliquant un étudiant en séjour de mobilité est signalée. La participation à ce programme est obligatoire pour tous les étudiants qui réalisent un séjour de mobilité financé par le BI. Les étudiants non financés qui souhaitent en bénéficier doivent en faire la demande avant leur départ auprès du BI. L Université Laval a à cœur la santé et la sécurité de ses étudiants, elle s engage donc à prévenir et à gérer les risques liés à l internationalisation de ses activités et de la formation. Protocole d urgence pour les séjours de mobilité Bureau international Dernière mise à jour : février 2013

3 TABLE DES MATIERES 1. Définitions Objectifs du protocole d urgence Rôles et responsabilité des principaux intervenants Le Service de sécurité et de prévention Le Bureau international La Cellule de crise Centre d opérations stratégiques Protocole d urgence pour les séjours de mobilité Appel d urgence pendant un séjour de mobilité Formulaire de déclaration d événement Protocole en cas d urgence potentielle ou imminente Protocole en cas d urgence mineure Protocole en cas d urgence majeure Protocole en cas de décès d un participant Protocole en cas d appel d urgence hâtif Rétroaction à la fin d une situation d urgence Annexe Formulaire de déclaration d événement Annexe Liste des personnes ressources du Bureau international pour les situations d urgence pendant les séjours de mobilité Annexe Bottin des ressources pour la gestion des urgences Annexe Modèle de courriel en cas d urgence Protocole d urgence pour les séjours de mobilité Bureau international Dernière mise à jour : février 2013

4 PROTOCOLE D URGENCE POUR LES SEJOURS DE MOBILITE 1. Définitions Appel d urgence hâtif : Appel reçu de la part d un participant, d un membre de sa famille ou d un partenaire concernant une situation qui pourrait évoluer vers une situation d urgence. Cellule de crise (CC) : Regroupement de personnes issues de différents services de l Université Laval qui, sur recommandation du directeur du Bureau international, se réunissent afin d analyser une situation d urgence et de proposer une stratégie à adopter. La Cellule de crise est une composante du Module 1 du Plan des mesures d urgence institutionnelle de l Université Laval. Centre d opération stratégique (COS) : Regroupement de personnes qui ont comme mandat de coordonner les actions des différents intervenants lorsque la situation d urgence s aggrave ou risque de prendre de l ampleur. Comité de gestion des urgences du Bureau international (CGU) : Regroupement de personnes qui analysent et gèrent les situations d urgence quand elles se produisent. Lorsque l urgence ne peut plus être gérée par les services réguliers du Bureau international (BI), le directeur du BI informe le Coordonnateur des mesures d urgence de la situation. Comité des mesures d urgence institutionnel (CMUI) : Instance décisionnelle en matière de situation d urgence. Ce comité est une composante du Module 1 du Plan des mesures d urgence institutionnelle de l Université Laval. Consultant en santé internationale (CSI) : Consultant 1 en santé du Bureau international (BI) qui fait des recommandations au Comité de gestion des urgences du BI sur les actions à poser lorsque la santé d un participant est en jeu. Il intervient directement auprès de ces derniers pour faire de la sensibilisation sur la santé à l étranger ou pour favoriser le rétablissement de ceux qui éprouvent des problèmes de santé pendant leur séjour de mobilité étudiante. Coordonnateur des mesures d urgence : Coordonnateur du Comité des mesures d urgence institutionnel qui agit, entre autres, à titre de coordonnateur de la Cellule de crise et du Centre d opération stratégique. Formulaire de déclaration d événement : Formulaire complété par le Service de sécurité et de prévention ou le Bureau international qui consigne l information reçue lors d une déclaration d événement et qui sert d outil de référence dans la gestion de l urgence. Incident : Événement sans gravité. Liste des personnes ressources du Bureau international en cas d urgence : Liste et coordonnées au travail et à la maison des personnes préalablement identifiées par le Bureau international comme personne ressource pour intervenir en cas d urgence impliquant un membre de la communauté universitaire en séjour de mobilité. Membre de la communauté universitaire (MCU) : Étudiant ou employé de l Université Laval. 1 Dans le présent document, le générique masculin est utilisé sans aucune discrimination et uniquement dans le but d alléger le texte. 4

5 Partenaire : Personne ou organisme avec lequel l Université Laval entretient un rapport en lien avec un séjour de mobilité. Participant : Étudiant de l Université Laval qui réalise un séjour de mobilité dans le cadre de ses études, financé ou pas par le Bureau international (BI), ET qui participe au Programme de soutien aux participants du BI. Personne à contacter en cas d urgence : Personne identifiée par le participant comme étant la personne à contacter en cas d urgence le concernant. Programme de mobilité du Bureau international : Programme de mobilité structuré et géré par le Bureau international qui permet aux étudiants admissibles d obtenir une bourse et un soutien dans la préparation et la réalisation d un séjour de mobilité crédité dans le cadre de leurs études. Programme de soutien aux participants (PSP) : Programme qui comprend différentes composantes, dont le Protocole d urgence pour les séjours de mobilité et l enregistrement dans le registre Programme de mobilité étudiante (PME), qui permet d outiller les participants, de leur offrir un soutien efficace en cas d urgence, de minimiser les risques d incident et de favoriser leur sécurité et leur santé. Programme d excellence sportive : Programme de l Université Laval qui permet à un étudiant de concilier les études et la pratique d un sport au niveau élite. Registre Programme de mobilité étudiante (PME) : Base de données du Bureau international (BI) qui sert à l enregistrement de tous les séjours de mobilité des participants et qui permet entre autres, à des fins de sécurité, de répertorier tous les participants qui se trouvent à l étranger, dans une autre province canadienne ou dans le Grand-Nord du Québec, à un moment précis. Les étudiants financés par le BI pour leur séjour de mobilité sont obligatoirement inscrits dans ce registre. Séjour de mobilité : Période pendant laquelle un membre de la communauté universitaire réalise des activités à l étranger, dans une autre province canadienne ou dans le Grand-Nord du Québec dans le cadre de ses études, de ses activités professionnelles ou parascolaires. Cela inclut : La réalisation de cours, d un stage ou d une recherche; La participation à des missions, des congrès, des conférences ou des réunions; La participation à des événements ou activités sportives reliés au Programme d excellence sportive de l Université Laval. Urgence : Tout événement qui porte atteinte à un membre de la communauté universitaire et qui nécessite une intervention rapide, tel qu un problème de santé, une maladie ou une blessure grave, un événement traumatisant, un accident mortel, un décès subit, un suicide, une agression, un problème politique ou autre trouble civil et une catastrophe naturelle ou environnementale. Urgence mineure : Urgence qui peut être gérée par les services réguliers du Bureau international. Urgence majeure : Urgence qui nécessite une réponse immédiate et dont la gestion dépasse la capacité des services réguliers et nécessite l aide de ressources supplémentaires ou externes; ou demande beaucoup de coordination; ou mets en jeu la réputation de l Université. Elle est gérée par la Cellule de crise ou le Centre d opérations stratégiques. Urgence potentielle ou imminente : Événement dont l évolution prévisible annonce une situation d urgence. 5

6 2. Objectifs du protocole d urgence Le Protocole d urgence pour les séjours de mobilité s inscrit dans le Programme de soutien aux participants du Bureau international (BI). Ce programme a été développé dans le but d offrir un soutien et de favoriser la sécurité des étudiants de l Université Laval participant à un programme de mobilité du BI et qui se retrouveraient dans une situation d urgence pendant leur séjour de mobilité. Ce protocole permet de s assurer que les urgences sont traitées de manière efficace et dans le meilleur intérêt des membres de la communauté universitaire impliqués de près ou de loin dans une situation d urgence à l étranger, dans une autre province canadienne ou dans le Grand-Nord du Québec. Les étudiants qui réalisent un séjour de mobilité non financé par le BI peuvent, sur demande, participer au Programme de soutien aux participants et ainsi bénéficier des différents services offerts dans le cadre de ce programme. 3. Rôles et responsabilité des principaux intervenants 3.1 Le Service de sécurité et de prévention Le Service de sécurité et de prévention (SSP) est en première ligne pour recevoir les appels d urgence impliquant un membre de la communauté universitaire, et ce, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Tous les appels reçus au SSP sont enregistrés et un formulaire de déclaration d événement est complété pour chaque appel. Le SSP initie le protocole d urgence dès qu il est informé d une urgence. 3.2 Le Bureau international Le Bureau international (BI) participe activement à la prévention et à la gestion des situations d urgence impliquant un ou des participants en séjour de mobilité. Il a la responsabilité de coordonner l information et de participer à la gestion des situations d urgences en collaboration avec la Cellule de crise (CC) ou le Centre d opération stratégique (COS). Il a mis sur pied le Programme de soutien aux participants qui comprend différentes composantes, dont le Protocole d urgence pour les séjours de mobilité, et qui permet d outiller les participants, de leur offrir un soutien efficace en cas d urgence, de minimiser les risques d incident et de favoriser leur sécurité et leur santé. Le Comité de gestion des urgences (CGU) du BI est composé du directeur et des conseillers qui sont les plus directement concernés par l urgence, selon le programme de mobilité et le pays et toute autre personne jugée nécessaire. Le CGU doit : S assurer que tous les participants sont inscrits dans le registre Programme de mobilité étudiante (PME). Consulter les sites Internet des principaux médias de communication et du ministère des Affaires étrangères et du Commerce international Canada (MAECI) pour assurer une veille des destinations où se trouvent les participants afin de repérer les situations politiques et climatiques problématiques de même que toute situation d urgence imminente ou potentielle. Mettre à jour annuellement ses listes de contacts (personnes ressources à l Université et partenaires). 6

7 S assurer que les étudiants financés par le BI soient inscrits au Programme de soutien aux participants et le rendre accessible, sur demande, à tout étudiant de l Université Laval qui réalise un séjour de mobilité. Informer les membres de la communauté universitaire des mesures d urgence pour les séjours de mobilité. Gérer les situations d urgence impliquant un participant. En cas d urgence mineure impliquant un participant, le BI a la responsabilité de coordonner l information et de gérer la situation d urgence. Lorsque l urgence est jugée majeure et que sa gestion dépasse la capacité des services réguliers et nécessite l aide de ressources supplémentaires, le directeur du BI informe le Coordonnateur du comité des mesures d urgence institutionnel de la situation afin qu une CC ou un COS soit mis sur pied. Lorsqu une situation d urgence majeure se produit, le CGU doit, en collaboration avec la CC ou le COS: Conseiller et soutenir la ou les personnes qui gèrent le plus directement la situation; S assurer que les membres de la communauté universitaire touchés par l urgence, ainsi que leur famille, ont accès à des services de soutien et de consultation; Recommander une position concernant les demandes des médias; Effectuer un suivi auprès de tous les membres de la communauté universitaire touchés par l urgence; Évaluer le processus de gestion de l urgence et produire un rapport. 3.3 La Cellule de crise La Cellule de crise (CC) se réunit dès que la gestion d une situation d urgence majeure impliquant un participant nécessite l implication de plusieurs services de l Université Laval. Les membres de la CC ont comme mandat d analyser la situation et ses effets internes et externes, de proposer une stratégie à adopter et, si nécessaire, de relayer la gestion de la situation d urgence au Centre d opérations stratégiques (COS) qui se chargera de la poursuite des interventions. Une fois la situation d urgence terminée, la CC participe également à l exercice de rétroaction qui est organisé et dépose un rapport de ses activités au CMUI. Lors d une urgence pendant un séjour de mobilité, la CC est composée des membres suivants : Le Vice-recteur exécutif et au développement; Le coordonnateur du CMUI, qui agit à titre de coordonnateur de la CC; Le directeur du BI; Le directeur de la Direction des communications; Le secrétaire général; Toute autre personne jugée nécessaire au travail de la CC et à la résolution de la situation d urgence tel qu un psychologue, un conseiller du BI, un responsable du volet international du programme d études concerné, le consultant en santé du Bureau international, etc. 3.4 Centre d opérations stratégiques Le Centre d opérations stratégiques (COS) a comme mandat de coordonner les actions des différents intervenants lorsqu une situation d urgence le requiert. Le COS est responsable de l opérationnalisation des mesures prévues par le Plan des mesures d urgence de l Université Laval. Lorsque la situation 7

8 déborde des paramètres déjà définis, le COS s en remet aux décisions du CMUI, dont il assure l application et la réalisation. Lors d une urgence pendant un séjour de mobilité, le COS est composé des membres suivants : le coordonnateur des mesures d urgence, qui agit à titre de coordonnateur du COS; le coordonnateur adjoint des mesures d urgence, qui agit à titre de coordonnateur adjoint du COS; le directeur du Bureau international; le responsable du Service de sécurité et de prévention; le directeur de la Direction des communications; la responsable de la Direction des services aux étudiantes; Toute autre personne jugée nécessaire au travail du COS et à la résolution de la situation d urgence tel qu un psychologue, un conseiller du BI, un responsable du volet international du programme d études concerné, le consultant en santé du Bureau international, etc. 4. Protocole d urgence pour les séjours de mobilité 4.1 Appel d urgence pendant un séjour de mobilité Tout membre de la communauté universitaire qui réalise un séjour de mobilité à l étranger, dans une autre province canadienne ou dans le Grand-Nord du Québec peut, en tout temps, communiquer avec le Service de sécurité et de prévention (SSP) de l Université Laval, au , pour signaler une urgence. Le BI et le SSP interviennent en première ligne lors du signalement d une urgence impliquant un participant, c est-à-dire un étudiant qui réalise un séjour de mobilité financé par le BI ou un étudiant qui réalise un séjour de mobilité non financé par le BI, mais qui participe au Programme de soutien aux participants, quelle que soit la nature de l urgence (un appel d urgence hâtif, un appel concernant une blessure, une maladie, un événement traumatisant, un décès, etc.). Lorsqu il reçoit un appel d urgence, le SSP ou le BI, selon le service qui reçoit l appel en premier, complète un formulaire de déclaration d événement et en informe les personnes concernées afin que le protocole soit initié. Si un membre de la communauté universitaire reçoit un appel d un partenaire, d un participant ou d un membre de sa famille relativement à une urgence, il doit contacter le SSP afin que le protocole soit initié. Lorsque le SSP reçoit un appel d un participant qui se trouve dans le Grand-Nord du Québec, il communique immédiatement avec l organisation qui gère les secours sur ce territoire pour s assurer qu ils sont informés de la situation et pour leur transmettre le formulaire de déclaration d événement. S il s agit d une disparition en forêt, c est la Sûreté du Québec qui est contactée au ou *4141 (cellulaire). 4.2 Formulaire de déclaration d événement Le Formulaire de déclaration d événement (annexe 1) est complété par le Bureau international pour toute urgence signalée impliquant un participant en séjour de mobilité. Ce formulaire comprend des informations sur le participant, le lieu, et les circonstances de l urgence. Il sera utilisé pour valider et gérer l urgence ainsi que pour des fins de consultation ultérieure et de développement d outils de prévention des urgences. 4.3 Protocole en cas d urgence potentielle ou imminente Le Bureau international effectue quotidiennement une veille pour toutes les destinations où se trouvent des participants. Il consulte les sites Internet des principaux médias de communication et du ministère des Affaires étrangères et du Commerce international Canada (MAECI) pour être au fait de toute situation 8

9 politique, climatique ou d urgence imminente ou potentielle qui pourrait perturber le bon déroulement du séjour de mobilité d un participant. Dans l éventualité où une situation d urgence est potentielle ou imminente et qu elle implique un participant, un conseiller du BI doit : Suivre la situation en consultant les sites Internet du ministère des Affaires étrangères et du Commerce international (MAECI) et des principaux médias; Déterminer à l'aide du registre PME si des participants se trouvent dans la région ou le pays visé; Contacter le partenaire de l Université Laval hôte du participant à l étranger, s il y a lieu, pour avoir des informations complémentaires sur la situation. Envoyer un avis, par courriel, aux participants directement concernés par la situation; Le message doit comprendre les éléments suivants : Une annonce publique ou un rapport du MAECI qui a été émis relativement à un événement pouvant menacer ou avoir un impact sur la sécurité ou la vie des participants se trouvant dans la ville, la région ou le pays concerné. Voir à l annexe 4, le modèle de courriel en cas d urgence. Demander aux participants concernés par l urgence potentielle ou imminente comment ils pourront être rejoints pour un appel de suivi, au besoin, au cours des 24 prochaines heures. Inscrire dans le registre PME, pour chaque participant concerné, qu un avis par courriel lui a été envoyé. 4.4 Protocole en cas d urgence mineure Les urgences mineures impliquant un participant sont gérées par le BI. Lorsque le SSP reçoit un appel pour une urgence mineure impliquant un participant, il complète un formulaire de déclaration d événement et communique immédiatement avec une personne ressource du Bureau international telle qu identifiée dans la liste des personnes ressources du BI (annexe 2), pour l informer de la situation. Dès qu elle est informée d une urgence, la personne ressource du BI doit, entre autres : Prendre connaissance et valider le Formulaire de déclaration d événement; Recueillir de l information sur le participant : le nom complet du participant; le programme d études auquel le participant est inscrit; le nom complet de l établissement d accueil; le lieu de l événement; le nom et le numéro de téléphone de la personne-ressource sur le lieu de l urgence; le nom de la personne à rejoindre en cas d urgence, tel qu identifié par le participant; le nom de la compagnie d assurance. Contacter le participant ou une personne ressource sur le lieu de l urgence afin de : confirmer l identité du participant et les circonstances de l événement; vérifier de quelle manière le participant perçoit la situation; vérifier si d autres personnes sont impliquées, dans quelles conditions elles se trouvent et prendre en note les coordonnées pour les rejoindre, au besoin, sur les lieux de l événement. S assurer que le directeur du BI est informé de la situation et, si nécessaire, convoquer les membres du CGU du BI à une première réunion; S assurer, au besoin, que la personne-ressource désignée de l'établissement ou l organisme d'accueil est avisée; 9

10 Au besoin, communiquer avec la personne à contacter en cas d urgence, telle qu identifiée par le participant, pour l informer de la situation. S assurer que toutes les personnes à contacter en cas d urgence des autres participants du même projet sont mis au courant de la situation si cela s avère approprié; Communiquer avec le consultant en santé internationale (CSI), si nécessaire; Lorsqu il s agit d une urgence mineure qui prend de l ampleur et qui ne peut plus être gérée par les services réguliers du BI, communiquer avec le coordonnateur des mesures d urgence afin qu une cellule de crise ou un centre d opération stratégique soit mise sur pied; Lorsque la situation est réglée, faire un rapport de la gestion de l urgence. 4.5 Protocole en cas d urgence majeure Les urgences majeures impliquant un participant sont gérées par la cellule de crise (CC) ou le centre d opération stratégique (COS), en collaboration avec le Bureau international (BI) et des services de l Université jugés pertinents. Le rôle CGU du BI en cas d urgence majeure en est un de recommandation auprès de la CC ou du COS. Lorsque le SSP reçoit un appel pour une urgence majeure impliquant un participant, le SSP communique immédiatement avec une personne ressource du Bureau international, telle qu identifiée dans la liste des personnes ressources du BI (annexe 2), pour l informer de la situation afin que le protocole soit amorcé. La personne ressource du BI doit, entre autres : S assurer que le directeur du BI est informé de la situation; Convoquer le CGU; Prendre connaissance et valider le Formulaire de déclaration d événement complété par le SSP ou par un membre du CGU du BI; Recueillir de l information sur le participant: le nom complet du participant; le programme d études auquel le participant est inscrit; le nom complet de l établissement d accueil; le lieu de l événement; le nom et le numéro de téléphone de la personne-ressource sur le lieu de l urgence; le nom des personnes à rejoindre en cas d urgence, tel qu identifié par le participant; le nom de la compagnie d assurance. Contacter le participant ou la personne ressource sur le lieu de l urgence afin de : confirmer l identité du participant et les circonstances de l événement; vérifier de quelle manière le participant perçoit la situation; vérifier si d autres personnes sont impliquées, dans quelles conditions elles se trouvent et prendre en note les coordonnées pour les rejoindre, au besoin, sur les lieux de l événement. S assurer que la personne-ressource désignée de l'établissement ou de l organisme d'accueil est avisée; S assurer, si nécessaire, que l'ambassade ou le consulat canadien du pays d accueil est avisé; Communiquer avec le Consultant en santé internationale du BI (CSI), si nécessaire; Vérifier quels sont les souhaits des autres participants touchés par cette urgence en ce qui a trait à leur rapatriement; 10

11 Présenter l état de la situation aux membres de la CC ou du COS; Participer aux décisions prises par la CC ou par le COS. La CC ou le COS doivent, entre autres : Déterminer si une évacuation d urgence est requise et si tel est le cas, entreprendre les démarches d évacuation nécessaires; Déterminer qui communiquera avec la personne contact et la soutiendra; Évaluer la possibilité, au besoin, de libérer des fonds de l Université pour faciliter un dénouement satisfaisant; Prendre toute décision relative à la réponse publique de l Université par rapport à cet événement; Si un participant souffre d une maladie ou d'un accident lié à un stage non rémunéré, s assurer que le secteur Santé et sécurité au travail de l Université est contacté pour donner suite à la couverture en matière d assurance ou au traitement des réclamations. 4.6 Protocole en cas de décès d un participant Dans l éventualité du décès d un participant, le SSP complète le Formulaire de déclaration d événement en s assurant d indiquer dans la section Notes additionnelles le lieu où se trouve la dépouille du participant. Le CGU du BI doit, entre autres : S assurer que tous les renseignements sont exacts avant que la famille et la personne à contacter en cas d urgence ne soient informées de la situation; Déterminer les souhaits des autres participants touchés par cette tragédie en ce qui a trait à leur rapatriement; Déterminer les souhaits de la famille relativement au rapatriement de la dépouille du participant; S assurer, si nécessaire, que l'ambassade ou le consulat canadien du pays d accueil est avisé. La CC ou le COS doivent, entre autres : Déterminer qui communiquera avec la famille et la personne contact en cas d urgence et les soutiendra; Évaluer la possibilité, au besoin, de libérer des fonds de l Université pour faciliter un dénouement satisfaisant; S assurer qu un communiqué est envoyé par la Direction des communications. 11

12 4.7 Protocole en cas d appel d urgence hâtif Si le SSP ou le BI reçoit un appel d un participant concernant une situation personnelle qu il considère être une urgence, mais qui nous apparaît en fait être un signe avant-coureur d une urgence qui pourrait éventuellement se produire, l appel pourrait être traité comme une urgence. Au préalable, la personne ressource du BI communiquera avec le participant afin de déterminer : La perception du problème par le participant; Les mesures que le participant désire prendre afin de rétablir la situation; La volonté du participant d être dirigé vers un conseiller local pour obtenir de l aide; Le lieu où le participant peut être joint au cours des 24 prochaines heures pour un appel de suivi; Si, après avoir parlé avec le participant, la personne ressource du BI détermine qu il s agit d une situation d urgence, le protocole approprié sera amorcé; Dans tous les autres cas, le CGU du BI rédigera un rapport et déterminera qui sera en charge de faire un suivi auprès de l étudiant concerné. Si le participant a accepté d être dirigé vers un conseiller local, la personne nommée responsable d effectuer l appel de suivi cherchera également un conseiller auprès de l établissement local ou d accueil. 5. Rétroaction à la fin d une situation d urgence En période de rétablissement, le BI tient une réunion avec les membres du CGU et avec les principaux intervenants en vue de faire une rétroaction sur l événement afin d améliorer le protocole, s il y a lieu. Il rédige un rapport faisant état de la situation et formule des recommandations. S il s agit des suites d une situation d urgence majeure, ce rapport est soumis au coordonnateur des mesures d urgences. 12

13 Annexe 1 Formulaire de déclaration d événement Formulaire de déclaration d événement Le participant Nom : Prénom : Programme d études: No d identification : Programme de mobilité : Profil international Échange Canada Stage international et interculturel CREPUQ Stage hors Québec Stage interculturel Grand Nord Stage avec protocole d entente Hors programme de mobilité, Préciser : Établissement ou organisme d accueil au moment de l urgence : Nom : Ville : Pays : Précision : Coordonnées pour rejoindre le participant pendant la gestion de l urgence : Téléphone : Courriel : Autre : Urgence Appel hâtif : Potentielle ou imminente : Mineure : Majeure : Déclaré le : / / à h Par : Coordonnées : Préciser la nature de l évènement : Problèmes de santé Maladies ou blessures graves Accidents mortels Décès subits Autre, préciser : Suicide Agression Problèmes politiques ou troubles civils Catastrophes naturelles ou environnementales Description de l urgence (lieu exact, contexte, déroulement, etc.) : Date : / / Heure : Ville : Pays : 13

14 Personnes ressources sur les lieux Nom : Prénom : Téléphone : Courriel : En cas de décès Nom de la morgue (s il y a lieu) : Adresse: Ville : Pays : Téléphone : Courriel : Personne contact : Notes additionnelles : Personne qui assure le suivi auprès du participant (Section réservée au Bureau international) Nom : Prénom : Titre: Téléphone : Courriel : Date Heure Notes 14

15 Rapport de gestion de l urgence Préciser comment s est déroulée la gestion de l urgence en générale et faire des recommandations. Fait le : Par : 15

16 Annexe 2 Liste des personnes ressources du Bureau international pour les situations d urgence pendant les séjours de mobilité Veuillez respecter l ordre d appel ci-dessous : 1 - Stéphanie Mineault, conseillère en mobilité (stage) Courriel : Téléphone au bureau : , poste Téléphone à la maison : Téléphone cellulaire : 2 - Marie-Claude Tremblay, conseillère en mobilité (cours) Courriel : Téléphone au bureau : , poste Téléphone à la maison : 3 - Amélie Périn, conseillère en mobilité (stage) Courriel : Téléphone au bureau : , poste Téléphone à la maison : 4 - Brigitte Martin, conseillère en mobilité (cours) Courriel : Téléphone au bureau : , poste 4710 Téléphone à la maison : 5 - Richard Poulin, directeur Courriel : Tél. : (418) (bureau) Téléphone à la maison : Téléphone cellulaire : Dre Marie-Hélène Boudreau, consultante en santé internationale Courriel : Téléphone à la maison : Téléphone cellulaire : Autre courriel : 16

17 Annexe 3 Bottin des ressources pour la gestion des urgences Centre d aide aux étudiants Pavillon Maurice-Pollack 2305, rue de l'université, local 2121 Université Laval Québec (Québec) G1V 0A6 Téléphone: (418) Télécopieur: (418) Henri Hamel, directeur Courriel : Tél. : (418) (bureau) Direction des Communications Pavillon Maurice-Pollack 2305, rue de l'université, local 3108 Québec (Québec) G1V 0A6 Téléphone : (418) (bureau) Télécopieur : (418) Courriel : Josée Sauvageau, directrice par intérim Courriel : Tél. : (418) poste 3433 (bureau) Service de Sécurité et prévention Pavillon Ernest-Lemieux 2325, rue de la Vie-Étudiante, local 1533 Université Laval Québec (Québec) G1V 0B1 Téléphones : Sécurité: (418) Télécopieur: (418) Courriel : Serge Demers, directeur Courriel : Tél. : (418) poste 3158 (bureau) 17

18 Annexe 4 Modèle de courriel en cas d urgence Objet : IMPORTANT L Université Laval a à cœur votre santé et votre sécurité Bonjour, Vous effectuez actuellement un séjour de mobilité en lien avec l Université Laval. Je communique avec vous pour vous informer qu il y a présentement un avis [SPECIFIER LA SOURCE DE L AVIS OU DE L INFORMATION] pour [SPÉCIFIER LE PAYS ET LA RÉGION] et pour savoir si vous êtes touché par cette situation. Je souhaite vous rappeler qu en cas d urgence, vous pouvez communiquer avec le Service de sécurité et de prévention de l Université Laval et ce 24 h/24, 7 jrs/7, à frais virés au numéro suivant : Si ce n est pas déjà fait, je vous demande de vous enregistrer auprès de l ambassade ou du consulat canadien dans votre pays d accueil. Les coordonnées des ambassades des consulats dans le monde sont disponibles sur le site Internet du ministère des Affaires étrangères et du Commerce international Canada :( Je vous rappelle également de vérifier régulièrement les Conseils aux voyageurs et Avertissements, pour votre pays d accueil, disponible sur le lien suivant : Enfin, je vous suggère de communiquer avec votre famille et vos amis pour leur dire que vous êtes en sécurité si tel est le cas. Si un membre du personnel de l Université Laval ou moi-même pouvons vous porter assistance, n hésitez surtout pas à communiquer avec nous. Dans l attente d une réponse de votre part, je vous prie d accepter mes sincères salutations. Prénom, Nom Conseiller en mobilité Bureau international Université Laval Québec (Québec) G1V 0A6 Canada Tél. : (418)

PROTOCOLE D URGENCE Pour les séjours de mobilité

PROTOCOLE D URGENCE Pour les séjours de mobilité PROTOCOLE D URGENCE Pour les séjours de mobilité 2015 TABLE DES MATIERES 1. Préambule... 3 2. Définitions... 4 3. Objectifs du protocole d urgence... 7 4. Rôles et responsabilités des principaux intervenants...

Plus en détail

PROCÉDURE EN CAS DE TEMPÊTE DE NEIGE OU DE VERGLAS

PROCÉDURE EN CAS DE TEMPÊTE DE NEIGE OU DE VERGLAS PROCÉDURE EN CAS DE TEMPÊTE DE NEIGE OU DE VERGLAS Texte adopté par le Comité exécutif de l'université Laval à sa séance du 23 novembre 2004 (CE-2004-523) La présente procédure vise à préciser les lignes

Plus en détail

Politique relative à la gestion des mesures d urgence

Politique relative à la gestion des mesures d urgence Politique relative à la gestion des mesures d urgence Préparation : Vice-rectorat exécutif et au développement (Service de sécurité et de prévention) Révision : Vice-rectorat exécutif et au développement

Plus en détail

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL ÉDITION 2008 NOTE Le présent document prend effet à compter du 15 août 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...

Plus en détail

Plan directeur des systèmes de transport intelligents (STI) de la Ville de Montréal

Plan directeur des systèmes de transport intelligents (STI) de la Ville de Montréal Plan directeur des systèmes de transport intelligents (STI) de la Ville de Montréal Les systèmes de transport intelligents au service du Plan de transport de la Ville de Montréal Marc Blanchet, Ville de

Plus en détail

DOSSIER DE L ETUDIANT EN MOBILITE 2014-2015

DOSSIER DE L ETUDIANT EN MOBILITE 2014-2015 Service des stages Relations Internationales : 05 61 11 56 84 : 05 61 11 56 85 : 05 61 11 56 81 DOSSIER DE L ETUDIANT EN MOBILITE 2014-2015 Juillet 2014 1 ANNEE DE MOBILITE : 3 ème année Adresse postale

Plus en détail

Procédure. Modalités de communication en région éloignée

Procédure. Modalités de communication en région éloignée Procédure Modalités de communication en région éloignée D I R E C T I O N S A N T É E T M I E U X - Ê T R E A U T R A V A I L : : : Université Laval TABLE DES MATIÈRES 1. PRÉAMBULE... 3 2. BUT... 3 3.

Plus en détail

PROCÉDURE DE GESTION DES RISQUES POUR LES ACTIVITÉS DE MOBILITÉ INTERNATIONALE AU RÉGULIER ET LORS DE MANDATS DE COOPÉRATION

PROCÉDURE DE GESTION DES RISQUES POUR LES ACTIVITÉS DE MOBILITÉ INTERNATIONALE AU RÉGULIER ET LORS DE MANDATS DE COOPÉRATION PROCÉDURE DE GESTION DES RISQUES POUR LES ACTIVITÉS DE MOBILITÉ INTERNATIONALE AU RÉGULIER ET LORS DE MANDATS DE COOPÉRATION Table des matières 1. Introduction... 1 Gestion des risques pour les activités

Plus en détail

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL ÉDITION 2012 NOTE Le présent document prend effet à compter du 1 er avril 2012 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...

Plus en détail

Procédures pour une école sécuritaire. 2 Programme continu d éducation proactive et préventive pour une école sécuritaire

Procédures pour une école sécuritaire. 2 Programme continu d éducation proactive et préventive pour une école sécuritaire Procédures pour une école sécuritaire 1 Introduction Ces procédures contiennent des pratiques et des processus recommandés pour l application de la Politique pour une école sécuritaire et ne devraient

Plus en détail

Plan monodisciplinaire d intervention : D2 psychosocial Commune : Province :

Plan monodisciplinaire d intervention : D2 psychosocial Commune : Province : Plan monodisciplinaire d intervention : D2 psychosocial Commune : Province : Objectif général : le PIPS vise à offrir une réponse adaptée et coordonnée aux besoins psychosociaux des victimes d une urgence

Plus en détail

Lettre d invitation. Simulation boursière Inter-collégiale Université Laval Le vendredi 18 janvier 2013

Lettre d invitation. Simulation boursière Inter-collégiale Université Laval Le vendredi 18 janvier 2013 Lettre d invitation Simulation boursière Inter-collégiale Université Laval Le vendredi 18 janvier 2013 Cher (s) Professeurs, Le vendredi 18 janvier 2013 prochain, l Association des Étudiants en Finance

Plus en détail

CONSEIL SCOLAIRE DE DISTRICT CATHOLIQUE CENTRE-SUD

CONSEIL SCOLAIRE DE DISTRICT CATHOLIQUE CENTRE-SUD CONSEIL SCOLAIRE DE DISTRICT CATHOLIQUE CENTRE-SUD DIRECTIVE ADMINISTRATIVE DOMAINE : PROGRAMMES ET SERVICES À L ÉLÈVE Politique : Excursions éducatives (abrogée) PSE.11.0 En vigueur le : 9 septembre 1998

Plus en détail

Demande. d indemnité POUR FRAIS OCCASIONNÉS PAR L ACCIDENT

Demande. d indemnité POUR FRAIS OCCASIONNÉS PAR L ACCIDENT G U I D E Demande d indemnité POUR FRAIS OCCASIONNÉS PAR L ACCIDENT Qui peut présenter une demande d indemnité? Une personne résidant au Québec qui a subi un accident au Québec ou à l extérieur du Québec

Plus en détail

Le P.N.C.E. offre actuellement un programme qui est basé sur des stages et des connaissances et qui comporte cinq niveaux de certification.

Le P.N.C.E. offre actuellement un programme qui est basé sur des stages et des connaissances et qui comporte cinq niveaux de certification. 1)Qu'est-ce que le P.N.C.E.? Le P.N.C.E. est un programme de formation et de certification en entraînement offert dans plus de 60 sports au Canada. Il a été créé afin de répondre aux besoins d'un grand

Plus en détail

MEHARI (MÉthode Harmonisée d Analyse des RIsques)

MEHARI (MÉthode Harmonisée d Analyse des RIsques) MEHARI (MÉthode Harmonisée d Analyse des RIsques) Aurélien CEDEYN aurelien.cedeyn@ens-lyon.fr Michaël MRISSA michael.mrissa@liris.cnrs.fr LIP Laboratoire de l Informatique du Parallélisme 20 octobre 2008

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC)

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC) DEPARTEMENT DE LA FORMATION, DE LA JEUNESSE ET DE LA CULTURE Service de l enseignement spécialisé et de l appui à la formation (SESAF) Unité de promotion de la santé et de prévention en milieu scolaire

Plus en détail

Ensemble de politiques sur la gestion de l information

Ensemble de politiques sur la gestion de l information Ensemble de politiques sur la gestion de l information TABLE DES MATIÈRES 1. Avant-propos... 1 1.1. Application...1 1.2. Structure de l Ensemble de politiques... 1 1.3. Principes directeurs... 2 1.4. Exceptions...2

Plus en détail

AVIS DE RENOUVELLEMENT 2016-2017 Inscription au Tableau des membres de l Ordre des sages-femmes du Québec (OSFQ)

AVIS DE RENOUVELLEMENT 2016-2017 Inscription au Tableau des membres de l Ordre des sages-femmes du Québec (OSFQ) Le 17 mars 2016 AVIS DE RENOUVELLEMENT 2016-2017 Inscription au Tableau des membres de l Ordre des sages-femmes du Québec (OSFQ) Chère membre, Votre inscription au Tableau des membres de l OSFQ est obligatoire

Plus en détail

GUIDE ÉTUDIANT : PROCÉDURE POUR LES STAGES

GUIDE ÉTUDIANT : PROCÉDURE POUR LES STAGES GUIDE ÉTUDIANT : PROCÉDURE POUR LES STAGES INTRODUCTION Ce document s adresse aux étudiants intéressés par un stage en entreprise. Vous y trouverez de multiples informations concernant les objectifs et

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE

POLITIQUE SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE POLITIQUE SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 16 FÉVRIER 2015 Politique sur la protection de la vie privée (adoptée 2015-02) Page 1 de 14 TABLE DES MATIÈRES TABLE

Plus en détail

Instructions de présélection

Instructions de présélection Le ministère de l Éducation et de l Enseignement supérieur (MEES) offre des bourses d excellence aux étudiants. Ce programme est administré par le Fonds de recherche du Québec - Nature et technologies

Plus en détail

PROCÉDURE. Code : PR-DEU-002-1. Direction responsable : Direction de l enseignement universitaire

PROCÉDURE. Code : PR-DEU-002-1. Direction responsable : Direction de l enseignement universitaire Code : PR-DEU-002-1 PROCÉDURE Direction responsable : Direction de l enseignement universitaire Présentée et adoptée au comité de direction le : 10 novembre 2011 Entrée en vigueur le : 10 novembre 2011

Plus en détail

Politique institutionnelle de gestion des programmes d études

Politique institutionnelle de gestion des programmes d études Politique institutionnelle de gestion des programmes d études Adoptée par le conseil d administration lors de sa 304 e assemblée, le 17 juin 2014 (résolution n o 2718) Dans cette politique, le masculin

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES D UTILISATION DES SERVICES SPÉCIFIQUES POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES AU 1 ER JANVIER 2016

CONDITIONS GÉNÉRALES D UTILISATION DES SERVICES SPÉCIFIQUES POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES AU 1 ER JANVIER 2016 CONDITIONS GÉNÉRALES D UTILISATION DES SERVICES SPÉCIFIQUES POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES AU 1 ER JANVIER 2016 Article 1 Champ d application Les dispositions du présent règlement sont applicables aux

Plus en détail

CONCOURS 2015 DU FONDS COLLÈGE-INDUSTRIE POUR L INNOVATION VOLET 1 : INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE INVITATION À SOUMETTRE DES PROPOSITIONS

CONCOURS 2015 DU FONDS COLLÈGE-INDUSTRIE POUR L INNOVATION VOLET 1 : INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE INVITATION À SOUMETTRE DES PROPOSITIONS CONCOURS 2015 DU FONDS COLLÈGE-INDUSTRIE POUR L INNOVATION VOLET 1 : INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE INVITATION À SOUMETTRE DES PROPOSITIONS DESCRIPTION Le Fonds collège-industrie pour l innovation (FCII)

Plus en détail

PROFIL DE COMPÉTENCES

PROFIL DE COMPÉTENCES Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 afin d être accessible à toute personne handicapée ou non. Toutes les notices entre accolades

Plus en détail

Permis d exercice. de l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

Permis d exercice. de l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec Permis d exercice Document explicatif des étapes pour obtenir un de l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec à l intention de l infirmière de la France admissible à l Arrangement de reconnaissance

Plus en détail

Politique sur la santé et la sécurité au travail

Politique sur la santé et la sécurité au travail Politique sur la santé et la sécurité au travail Politique adoptée au conseil administration le 6 avril 2016 TABLE DES MATIÈRES 1. PRÉAMBULE... 1 2. SIGLES ET DÉFINITIONS... 1 3. OBJECTIFS... 2 4. CHAMP

Plus en détail

Demande de règlement au titre de l assurance invalidité Assurance-crédit Contrat no 83028

Demande de règlement au titre de l assurance invalidité Assurance-crédit Contrat no 83028 Demande de règlement au titre de l assurance invalidité Assurance-crédit Contrat no 83028 Quels renseignements sont requis dans le cas d une demande de règlement invalidité? Liste de contrôle : Déclaration

Plus en détail

Notre promesse en matière de respect de la vie privée

Notre promesse en matière de respect de la vie privée Notre promesse en matière de respect de la vie privée Le Code de TELUS sur la protection de la vie privée contient les dix principes du code type sur la protection des renseignements personnels de l Association

Plus en détail

PROCÉDURE 1. OBJECTIF

PROCÉDURE 1. OBJECTIF PROCÉDURE Code : PR-DG-015-1 Direction responsable : Direction générale Approuvée par : 10 novembre 2010 Présentée et adoptée au comité de direction le : 10 novembre 2010 Entrée en vigueur le : 10 novembre

Plus en détail

FORMATION DES ENTRAÎNEURS

FORMATION DES ENTRAÎNEURS ROWING CANADA AVIRON FORMATION DES ENTRAÎNEURS Rowing Canada Aviron est engagé envers l excellence, et cet engagement concerne tous les entraîneurs, qu il s agisse de ceux qui entraînent des athlètes qui

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES NAVIGATEURS

POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES NAVIGATEURS 3.12 POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES NAVIGATEURS 1.0 ÉNONCÉ La Commission scolaire des Navigateurs considère que la communication est une partie intégrante de sa gestion. En conséquence,

Plus en détail

Programme d Assistance Voyageurs Groupe BNP Paribas Numéro d Adhérent 15AMMS000116

Programme d Assistance Voyageurs Groupe BNP Paribas Numéro d Adhérent 15AMMS000116 Programme d Assistance Voyageurs Groupe BNP Paribas Numéro d Adhérent 15AMMS000116 Le programme d Assistance aux voyageurs du Groupe BNP Paribas est souscrit auprès de : L assisteur International SOS pour

Plus en détail

Plan de réinstallation des réfugiés syriens

Plan de réinstallation des réfugiés syriens Plan de réinstallation des réfugiés syriens [24 mars 2016] Himmat Shinhat, Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada Le plan d action du gouvernement du Canada Le 24 novembre 2015, le gouvernement du

Plus en détail

BOURSES VANIER Document à l intention des unités

BOURSES VANIER Document à l intention des unités BOURSES VANIER 2016 Document à l intention des unités Introduction Le Programme de bourses d études supérieures du Canada (BESC) Vanier vise à recruter et à garder au pays les meilleurs étudiants de doctorat

Plus en détail

POLITIQUE. de la. Fédération de natation du Québec

POLITIQUE. de la. Fédération de natation du Québec FNQ 2015-09-23 POLITIQUE de la Fédération de natation du Québec «Politique d inscription des clubs» 23 septembre 2015 Politique d inscription des clubs 2015-2016 Page 1 sur 11 Table des matières Définition

Plus en détail

DEMANDE D ALLOCATION POUR LE LOYER (pour les personnes ne recevant pas de prestations d aide à l emploi et au revenu)

DEMANDE D ALLOCATION POUR LE LOYER (pour les personnes ne recevant pas de prestations d aide à l emploi et au revenu) N o de CS: N o de demande: de réception: Services provinciaux Division de la prestation de services dans les communautés Services à la famille Manitoba 114, rue Garry, bureau 102, Winnipeg (Manitoba) R3C

Plus en détail

Matricule : Année d assermentation/date de délivrance du permis :

Matricule : Année d assermentation/date de délivrance du permis : BARREAU DU HAUT-CANADA DEMANDE DE PERMIS D EXERCICE DU DROIT À TITRE OCCASIONNEL POUR LES AVOCATS ET LES AVOCATES DU QUÉBEC ET DES TERRITOIRES DU CANADA (Partie VII du Remarque : Les permis d exercice

Plus en détail

Charte des stages. Aussi ces textes ont imposé de nouvelles contraintes à l Université.

Charte des stages. Aussi ces textes ont imposé de nouvelles contraintes à l Université. Charte des stages Préambule La loi n 2014-788 du 10 juillet 2014 tendant au développement, à l'encadrement des stages et à l'amélioration du statut des stagiaires et le décret d application n 2014-1420

Plus en détail

COM 5004 : Techniques et dynamique de la fonction «conseil» Présentation du cours. Objectifs

COM 5004 : Techniques et dynamique de la fonction «conseil» Présentation du cours. Objectifs COM 5004 : Techniques et dynamique de la fonction «conseil» Présentation du cours Le cours Techniques et dynamique de la fonction «conseil» s adresse à tous les étudiants et étudiantes intéressés par la

Plus en détail

DIRECTIVES DÉTAILLÉES

DIRECTIVES DÉTAILLÉES FORMULAIRE DE DEMANDE DE DÉSIGNATION Code client réservé à l administration DIRECTIVES SOMMAIRES Veuillez consulter les directives détaillées avant de remplir le formulaire. Remplissez toutes les sections

Plus en détail

Annonce d offre d emploi

Annonce d offre d emploi Annonce d offre d emploi Renseignements sur le poste : Titre du poste: Agent de programme (Secteur de la société civile et des droits humains) Niveau de classification : ERP-08 Traitement : de 1,368,085.00

Plus en détail

Athlétisme Canada Politique du Programme d aide aux athlètes (PAA) 2015-2016 Profil paralympique

Athlétisme Canada Politique du Programme d aide aux athlètes (PAA) 2015-2016 Profil paralympique Athlétisme Canada Politique du Programme d aide aux athlètes (PAA) 2015-2016 Profil paralympique 1. Description générale du programme et objectif Le programme d aide aux athlètes (PAA) est un programme

Plus en détail

Foire aux questions concernant la Gestion de cas de SAE

Foire aux questions concernant la Gestion de cas de SAE Foire aux questions concernant la Gestion de cas de SAE Le présent document répond aux questions qu on se pose le plus souvent concernant la gestion de cas dans le LaMPSS. Emploi Nouvelle-Écosse (ENE)

Plus en détail

Assurance voyage Âge d or

Assurance voyage Âge d or Assurance voyage Âge d or Automne-hiver 2015-2016 Souscrite par Berkley Canada Certains des taux parmi les plus compétitifs au Canada sans couper les coins! 5 $ millions de couverture avec tous les avantages!

Plus en détail

Réglementation des séjours spécifiques sportifs

Réglementation des séjours spécifiques sportifs Réglementation des séjours spécifiques sportifs Modification du code de l action sociale et des familles concernant les accueils de mineurs en dehors du domicile parental Direction des Sports DSB2 Sommaire

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Arrêté du 26 juin 2012 relatif à l autorisation d animer les stages de sensibilisation à la sécurité routière NOR : INTS1226881A Publics

Plus en détail

PLAN D INTERVENTION EN SITUATION DE CRISE PSYCHOSOCIALE

PLAN D INTERVENTION EN SITUATION DE CRISE PSYCHOSOCIALE PLAN D INTERVENTION EN SITUATION DE CRISE PSYCHOSOCIALE Adopté par la Régie du Collège - octobre 2015 INTRODUCTION Le Cégep de Trois-Rivières a toujours été préoccupé de la sécurité et du bien-être de

Plus en détail

Norme d exercice sur le développement professionnel continu

Norme d exercice sur le développement professionnel continu Bilan de sa pratique (Améliorer, maintenir, actualiser) Norme d exercice sur le développement professionnel continu Bilan de sa pratique (Améliorer, maintenir, actualiser) Période de référence du 1 er

Plus en détail

Procédure de l Université Laval lors d une tempête de neige ou de verglas

Procédure de l Université Laval lors d une tempête de neige ou de verglas Procédure de l Université Laval lors d une tempête de neige ou de verglas Novembre 2004 PROCÉDURE - TEMPÊTE DE NEIGE OU DE VERGLAS TABLE DES MATIÈRES 1. OBJECTIFS :... 1 2. DÉFINITIONS :... 1 Activités...

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de gestion des ressources humaines COTE : DP 2005-01 APPROUVÉE PAR : Le Conseil d administration EN VIGUEUR LE : 22 juin 2005 RESPONSABLE DE L APPLICATION

Plus en détail

BUREAU DU DÉVELOPPEMENT DES PUBLICS ET DES MARCHÉS VIII es Jeux de la Francophonie Concours de présélection nationale Conte

BUREAU DU DÉVELOPPEMENT DES PUBLICS ET DES MARCHÉS VIII es Jeux de la Francophonie Concours de présélection nationale Conte LIGNES DIRECTRICES ET FORMULAIRE D INSCRIPTION CONTE BUREAU DU DÉVELOPPEMENT DES PUBLICS ET DES MARCHÉS VIII es Jeux de la Francophonie Concours de présélection nationale Conte Veuillez suivre les trois

Plus en détail

Présentation d EC Partenaire des Institutions Représentatives du Personnel.

Présentation d EC Partenaire des Institutions Représentatives du Personnel. 1 PRESENTATION Présentation d EC Partenaire des Institutions Représentatives du Personnel. EC Partenaire IRP, centre de formation référencé sous le numéro d activité : 11 75 40597 75 auprès des services

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR L ORGANISATION DE SÉJOURS SPÉCIFIQUES PAR LE MOUVEMENT SPORTIF. Nouvelle réglementation concernant l accueil des mineurs

RECOMMANDATIONS POUR L ORGANISATION DE SÉJOURS SPÉCIFIQUES PAR LE MOUVEMENT SPORTIF. Nouvelle réglementation concernant l accueil des mineurs RECOMMANDATIONS POUR L ORGANISATION DE SÉJOURS SPÉCIFIQUES PAR LE MOUVEMENT SPORTIF Organiser un séjour comportant au moins une nuit avec des mineurs Nouvelle réglementation concernant l accueil des mineurs

Plus en détail

Le Guide pratique de l AQTIS pour faciliter la marche à suivre en cas d accident du travail. Indemnisation CSST

Le Guide pratique de l AQTIS pour faciliter la marche à suivre en cas d accident du travail. Indemnisation CSST Le Guide pratique de l AQTIS pour faciliter la marche à suivre en cas d accident du travail Indemnisation CSST Reproduction interdite sans l autorisation de l AQTIS 2007 TABLE DES MATIÈRES Aide mémoire....3

Plus en détail

Guide de réalisation des inventaires et des prévisions des émissions de gaz à effet de serre dans les municipalités

Guide de réalisation des inventaires et des prévisions des émissions de gaz à effet de serre dans les municipalités Guide de réalisation des inventaires et des prévisions des émissions de gaz à effet de serre dans les municipalités manitobaines Introduction Le présent guide aidera les administrations municipales du

Plus en détail

Conférence des vice-doyens aux études médicales postdoctorales des facultés de médecine du Québec

Conférence des vice-doyens aux études médicales postdoctorales des facultés de médecine du Québec Conférence des vice-doyens aux études médicales postdoctorales des facultés de médecine du Québec et des sciences de la santé Montréal, le mardi 28 septembre 2010 Madame, Monsieur, La Conférence des vice-doyens

Plus en détail

Évaluation d implantation des services de sage-femme au CSSS Haut-Richelieu-Rouville

Évaluation d implantation des services de sage-femme au CSSS Haut-Richelieu-Rouville Évaluation d implantation des services de sage-femme au CSSS Haut-Richelieu-Rouville Rapport final Régis Blais, Ph.D., chercheur principal Université de Montréal Caroline Paquet, SF, (B.Sc.S), M.Sc., co-chercheure

Plus en détail

Guide de l employé 2015

Guide de l employé 2015 Guide de l employé 2015 370 boul Greber, suite 205 Gatineau, Qc J8T 5R6 Tel: 819.771.0830 Fax: 819.205.2843 info@clapersonnel.ca www.clapersonnel.ca www.clapersonnel.ca 1 1 1 I l me fait plaisir en mon

Plus en détail

Exercice de sécurité civile. PCAS Bourgoin-Jallieu. Jeudi 25 novembre 2010

Exercice de sécurité civile. PCAS Bourgoin-Jallieu. Jeudi 25 novembre 2010 Bourgoin-Jallieu Contacts presse : Préfecture de l Isère : Sarah BARBIERI - 04-76-60-48-07 : Pascal GUERRINI - 04-74-93-63-33 Ville de Bourgoin-Jallieu : Stéphane TRINCHERO - 04-74-93-00-54 SOMMAIRE LE

Plus en détail

Répercussions de l article 91 de la LIPR sur les intervenants

Répercussions de l article 91 de la LIPR sur les intervenants Répercussions de l article 91 de la LIPR sur les intervenants Octobre 2014 Aperçu Aperçu des modifications apportées à l article 91 de la Loi sur l'immigration et la protection des réfugiés (LIPR). Intention

Plus en détail

Poste-repère numéro: 7.11 Niveau de classification: 7

Poste-repère numéro: 7.11 Niveau de classification: 7 Poste-repère numéro: 7.11 Niveau de classification: 7 Titre du poste: Agent/agente du programme des services consulaires Résumé: Sous la direction de l agent-gestionnaire consulaire (AGC) ou de l AGC adjoint,

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL DE L INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE (INRS)

POLITIQUE SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL DE L INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE (INRS) ADOPTION INSTANCES DATE RÉSOLUTIONS Conseil d administration 2007-09-25 327A-2007-2773 MODIFICATION(S) INSTANCES DATE RÉSOLUTIONS ARTICLE(S) 1. PRÉAMBULE La politique sur la santé et la sécurité du travail

Plus en détail

DEMANDE DE PERMIS TEMPORAIRE D AGENT

DEMANDE DE PERMIS TEMPORAIRE D AGENT DEMANDE DE PERMIS TEMPORAIRE D AGENT Soumettez votre demande, tous les documents requis (voir page suivante) et le paiement complet (par la poste ou en personne) à l adresse suivante : Bureau de la sécurité

Plus en détail

COMITÉ DE VIGILANCE ET DE LA QUALITÉ [CONSEIL D ADMINISTRATION]

COMITÉ DE VIGILANCE ET DE LA QUALITÉ [CONSEIL D ADMINISTRATION] COMITÉ DE VIGILANCE ET DE LA QUALITÉ [CONSEIL D ADMINISTRATION] EXTRAIT DU RÈGLEMENT N O 1 RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX DE L INSTITUT UNIVERSITAIRE DE CARDIOLOGIE ET DE PNEUMOLOGIE DE QUÉBEC 1. Préambule Par cette

Plus en détail

Vers le titre de CPA : une carrière en comptabilité professionnelle Info-carrière BAA

Vers le titre de CPA : une carrière en comptabilité professionnelle Info-carrière BAA Vers le titre de CPA : une carrière en comptabilité professionnelle Info-carrière BAA Diane Paul M. Sc., CPA auditrice, CA Responsable pédagogique DESS et M. Sc. en comptabilité professionnelle 2 Info

Plus en détail

Programme d Aide Juridique pour les Réfugiés au Maroc QUEL AVENIR POUR LES DEMANDEURS D ASILE AU MAROC?

Programme d Aide Juridique pour les Réfugiés au Maroc QUEL AVENIR POUR LES DEMANDEURS D ASILE AU MAROC? Programme d Aide Juridique pour les Réfugiés au Maroc QUEL AVENIR POUR LES DEMANDEURS D ASILE AU MAROC? Recommandations de l association Droit et Justice pour un exercice réel et effectif du droit d asile

Plus en détail

RITM. Document d information sur la démarche de livraison du service F-Dédié RITM. Réseau intégré de télécommunications multimédia

RITM. Document d information sur la démarche de livraison du service F-Dédié RITM. Réseau intégré de télécommunications multimédia : Réseau intégré de télécommunications multimédia Phase : Exploitation Document d information sur la démarche de livraison du service F-Dédié Version : 1.1 Numéro du mandat : Responsable du mandat : Rédigé

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins Bureau qualité

Plus en détail

Corporation de développement communautaire Beauce- Etchemins GUIDE DE PRÉ DÉMARRAGE D UN OBNL

Corporation de développement communautaire Beauce- Etchemins GUIDE DE PRÉ DÉMARRAGE D UN OBNL Corporation de développement communautaire Beauce- Etchemins GUIDE DE PRÉ DÉMARRAGE D UN OBNL REVISÉ PAR LA CDCBE 2013 Les étapes dans le développement d un organisme communautaire 1 LA PRÉPARATION 1-

Plus en détail

CONVENTION D UTILISATION DU SITE TRANSACTIONNEL DE SECOND CYCLE INC. («SECOND CYCLE»)

CONVENTION D UTILISATION DU SITE TRANSACTIONNEL DE SECOND CYCLE INC. («SECOND CYCLE») CONVENTION D UTILISATION DU SITE TRANSACTIONNEL DE SECOND CYCLE INC. («SECOND CYCLE») Présomption d acceptation de cette convention. Veuillez noter que votre utilisation du site Internet transactionnel

Plus en détail

Toutes bénéficières collégiennes du programme Pathways auront les avantages suivants :

Toutes bénéficières collégiennes du programme Pathways auront les avantages suivants : 200 BP 334 Atakpamé www.pathwaystogo.org Pour usage officiel du Comité: Formulaire est complet à l heure originale Mérite Besoin Rédaction Soutien DEMANDE D AIDE SCOLAIRE 2016-2017 Soumission du formulaire

Plus en détail

Mes Périodes de Formation en Milieu Professionnel

Mes Périodes de Formation en Milieu Professionnel BP 90112 83183 Six-Fours les Plages cedex : 04.94.34.80.08 : 04.94.25.47.92 ce0831354w@ac-nice.fr www.ac-nice.fr/coudouliere/ 1 ère Baccalauréat Professionnel Accueil et Relation aux Clients et aux Usagers

Plus en détail

DIRECTIVES DEMANDE DE CERTIFICAT DE MORTINAISSANCE

DIRECTIVES DEMANDE DE CERTIFICAT DE MORTINAISSANCE DIRECTIVES DEMANDE DE CERTIFICAT DE MORTINAISSANCE Pour remplir votre demande de certificat de mortinaissance, veuillez lire attentivement les directives, écrire lisiblement et consulter au besoin le numéro

Plus en détail

Chaque candidat est laissé seul juge de ses capacités et aptitudes à s adapter au programme qu il aura choisi.

Chaque candidat est laissé seul juge de ses capacités et aptitudes à s adapter au programme qu il aura choisi. Rubrique Jobs et Stages du Contrat Qualité de L Office juin2009 RUBRIQUE «LES JOBS ET STAGES EN ENTREPRISE A L ETRANGER» DU CONTRAT QUALITE Jobs à l étranger Il s agit de programmes ayant pour but de se

Plus en détail

Guide pour la poursuite des études

Guide pour la poursuite des études Mars 2016 Guide pour la poursuite des études à l intention des étudiants déjà inscrits au CRLA LA RENTRÉE S ANNONCE Chère étudiante, Cher étudiant, Nous voici déjà rendus à la période de paiement des frais

Plus en détail

Programme spécial de bourses internationales

Programme spécial de bourses internationales Institut International de Recherche en Éthique Biomédicale Programme spécial de bourses internationales 2008-2009 L Institut International de Recherche en Éthique Biomédicale (IIREB) lance pour la troisième

Plus en détail

Bourse en. jumelage de fonds. Candidat d origine étrangère (moniteur clinique)

Bourse en. jumelage de fonds. Candidat d origine étrangère (moniteur clinique) 2017 2018 La Fondation du CHU Sainte-Justine et la Direction de l enseignement Bourse en jumelage de fonds Candidat d origine étrangère (moniteur clinique) Date limite : 21 octobre 2016 Remettre ce formulaire

Plus en détail

AIDE AUX SINISTRÉS : L IMPORTANCE D UN REGROUPEMENT D ORGANISMES HUMANITAIRES ET COMMUNAUTAIRES ROHCMUM

AIDE AUX SINISTRÉS : L IMPORTANCE D UN REGROUPEMENT D ORGANISMES HUMANITAIRES ET COMMUNAUTAIRES ROHCMUM AIDE AUX SINISTRÉS : L IMPORTANCE D UN REGROUPEMENT D ORGANISMES HUMANITAIRES ET COMMUNAUTAIRES ROHCMUM HISTORIQUE DU ROHCMUM L IMPORTANCE DU BÉNÉVOLAT B EN SÉCURITÉ CIVILE 1998, une année déterminante

Plus en détail

POLITIQUE CONCERNANT LES STAGIAIRES POSTDOCTORAUX

POLITIQUE CONCERNANT LES STAGIAIRES POSTDOCTORAUX POLITIQUE CONCERNANT LES STAGIAIRES POSTDOCTORAUX Adoptée par la Commission des études, le 10 mai 2002 Ratifiée par le Conseil d administration, le 7 juin 2002 Modifiée par la Commission des études, le

Plus en détail

Stratégie pour déterminer des indicateurs de résultats en évaluation de programme

Stratégie pour déterminer des indicateurs de résultats en évaluation de programme Stratégie pour déterminer des indicateurs de résultats en évaluation de programme Expérimentation à partir du programme Fluppy Jenny Tremblay Doctorante en Administration et évaluation en éducation, Université

Plus en détail

Projet : Manuel SST du Dirigeant - version finale. Projet. Manuel de la sécurité et de la protection de la santé au travail (SST)

Projet : Manuel SST du Dirigeant - version finale. Projet. Manuel de la sécurité et de la protection de la santé au travail (SST) Projet Manuel de la sécurité et de la protection de la santé au travail (SST) Manuel SST du Dirigeant Version finale Version : 00.2 Révision : 18.04.05 page 1 de 27 Table des matières Glossaire...4 0.

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF À L ADMISSION AU CÉGEP DE DRUMMONDVILLE

RÈGLEMENT RELATIF À L ADMISSION AU CÉGEP DE DRUMMONDVILLE RÈGLEMENT N o 5 RÈGLEMENT RELATIF À L ADMISSION AU CÉGEP DE DRUMMONDVILLE Modifié le 10 juin 2014 cegepdrummond.ca Adopté au conseil d administration : 87-04-28-04 Modifié : 22 septembre 1987 (CA-87-09-22-09)

Plus en détail

Politique relative aux normes d accessibilité

Politique relative aux normes d accessibilité 1.0 Survol 1.1 Introduction L Entreprise a pris l engagement de traiter toutes les personnes d une manière qui leur permet de conserver leur dignité et leur indépendance. ABB croit à l intégration et à

Plus en détail

Vu les informations complémentaires reçues en date du 11 décembre 2015

Vu les informations complémentaires reçues en date du 11 décembre 2015 1/12 Comité sectoriel du Registre national Délibération RN n 07/2016 du 10 février 2016 Objet: Demande de l ASBL Identifin d accéder aux données du Registre national en vue de permettre aux entreprises

Plus en détail

CIRCULAIRE DGER/SDI/C2010-2018 Date: 02 novembre 2010

CIRCULAIRE DGER/SDI/C2010-2018 Date: 02 novembre 2010 MINISTERE DE L ALIMENTATION, DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Service de l enseignement supérieur, de la recherche et de l innovation Sous-direction

Plus en détail

LE SERVICE CIVIQUE. Annexes

LE SERVICE CIVIQUE. Annexes LE SERVICE CIVIQUE 1. Qu est-ce que le service civique? 2. Quelles sont les structures pouvant accueillir des volontaires en service civique? 3. Quelles sont les différentes formes du service civique?

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES

CONDITIONS GÉNÉRALES CONDITIONS GÉNÉRALES Dépôt et paiement Un dépôt de 500$ par personne est requis au moment de votre réservation ainsi que la prime d assurance-annulation si désiré. Le solde devra être payé au complet au

Plus en détail

GUIDE DU CANDIDAT PROGRAMME DE STAGES VERTS DU CONSEIL RHiM

GUIDE DU CANDIDAT PROGRAMME DE STAGES VERTS DU CONSEIL RHiM GUIDE DU CANDIDAT PROGRAMME DE STAGES VERTS DU CONSEIL RHiM Présentation du Conseil RHiM Le Conseil des ressources humaines de l industrie minière (RHiM) est un organisme sans but lucratif canadien qui

Plus en détail

Objet: projet d accord de coopération entre les Centres publics d action sociale et l Office du travail de la Communauté germanophone (A/2010/002)

Objet: projet d accord de coopération entre les Centres publics d action sociale et l Office du travail de la Communauté germanophone (A/2010/002) 1/11 Avis n 07/2010 du 17 mars 2010 Objet: projet d accord de coopération entre les Centres publics d action sociale et l Office du travail de la Communauté germanophone (A/2010/002) La Commission de la

Plus en détail

Groupe de travail sur la lutte contre l extrémisme violent

Groupe de travail sur la lutte contre l extrémisme violent Groupe de travail sur la lutte contre l extrémisme violent Projet de Mémorandum de Madrid sur les bonnes pratiques en matière d aide aux victimes du terrorisme immédiatement après un attentat et pendant

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION ASSISTANCE

NOTICE D INFORMATION ASSISTANCE NOTICE D INFORMATION ASSISTANCE ADHÉRENTS INDIVIDUELS APPLICABLE AU 01/01/2016 30H00 No 3785 1 Afin de faire face à un événement pouvant perturber la vie familiale (accident corporel, maladie soudaine,

Plus en détail

Accueil collectif de 45 places Enfants âgés de 8 semaines jusqu'à 4 ans Ouverture à tous sans condition

Accueil collectif de 45 places Enfants âgés de 8 semaines jusqu'à 4 ans Ouverture à tous sans condition Règlement de fonctionnement Accueil collectif de 45 places Enfants âgés de 8 semaines jusqu'à 4 ans Ouverture à tous sans condition L association Asfad est autorisée à gérer le multi accueil «M Ti moun»

Plus en détail

Utilisation des véhicules. Date : janvier 2015

Utilisation des véhicules. Date : janvier 2015 Politique : Section : Utilisation des véhicules Transport Date : janvier 2015 1. But 1.1 L Université Sainte-Anne possède et loue plusieurs véhicules qui sont utilisés par des membres du personnel. Ces

Plus en détail

cykabore@yahoo.fr Novembre 2003 à septembre 2007

cykabore@yahoo.fr Novembre 2003 à septembre 2007 PREMIER RAPPORT NATIONAL REGULIER SUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROTOCOLE DE CARTAGENA SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES BIOTECHNOLOGIQUES Partie Personne à contacter pour le rapport Nom et titre de la personne

Plus en détail

Spécialiste en amélioration continue

Spécialiste en amélioration continue Pharmabio Développement Spécialiste en amélioration continue PROFIL DE COMPÉTENCES Mai 2012 ÉQUIPE DE PRODUCTION Coordination Alain Cassista Directeur général Pharmabio Développement, Laval Rédaction Mireille

Plus en détail

L encadrement des soins de pieds en milieu hospitalier : exemple d un leadership infirmier

L encadrement des soins de pieds en milieu hospitalier : exemple d un leadership infirmier L encadrement des soins de pieds en milieu hospitalier : exemple d un leadership infirmier Maryse Grégoire, inf., B.Sc., M.A., conseillère cadre clinicienne, Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke

Plus en détail

Instructions de présélection

Instructions de présélection BOURSES D EXCELLENCE POUR LES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS Le Ministère de l Éducation et de l Enseignement supérieur (MEES) offre des bourses d excellence aux étudiants étrangers. Ce programme est administré par

Plus en détail