Participation au 3 ème Salon international des Mines

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Participation au 3 ème Salon international des Mines"

Transcription

1 Participation au 3 ème Salon international des Mines PRESENTATION Amadou Abdoulaye BADIANE Directeur de la Législation, des Etudes et du Contentieux DGID

2 INTRODUCTION Les règles fiscales applicables au secteur minier ont connu une évolution récente avec le vote des lois : - n du 31 décembre 2012 portant Code général des Impôts (CGI) ; - n du 31 décembre 2012 modifiant diverses dispositions législatives relatives aux régimes fiscaux particuliers. L un des objectifs de cette réforme était l instauration d un droit fiscal commun incitatif auquel seraient soumis tous les contribuables. Mais le texte final a aussi conservé quelques mesures dérogatoires nécessaires à la promotion et à l accompagnement de certains secteurs de l économie dont celui des mines.

3 I-Instauration d un droit commun incitatif Contexte et justifications Eléments de contexte Des dispositions nombreuses, complexes et éparses. Un système fiscal inéquitable et/ou distorsif. Un système fiscal à efficacité limitée. Justifications principales Une dynamique de réforme portée vers : la mise en place d un dispositif fiscal plus moderne et plus en phase avec les meilleurs standards internationaux avec comme objectif un système fiscal plus simple, plus équitable et plus efficace; la mobilisation de ressources publiques pour le développement.

4 I- Instauration d un droit commun incitatif Approche stratégique du DCI Le droit commun incitatif peut être défini comme l ensemble des règles fiscales applicables à tous les contribuables, souvent codifiées dans un document unique, le Code général des impôts, et qui soient économiquement attractives et socialement acceptables. La démarche a consisté à transposer dans un souci de rationnalisation, dans le dispositif de droit commun, l ensemble des dispositions fiscales contenues dans les régimes dérogatoires.

5 I- Instauration d un droit commun incitatif Caractéristiques du DCI Le CGI: siège unique pour toutes les dispositions de fiscalité intérieure avantageuses et des règles fiscales communes applicables à tous; Une transposition à droits constants et une rationalisation de certains régimes fiscaux dérogatoires avec des incitations dégressives, limitées dans le temps et plafonnées (cf. recommandations des rapports sur les dépenses fiscales 2008 et 2009): suppression de l exonération de l Impôt sur les sociétés prévue dans le Code minier et de celle de la TVA pendant les phases d investissement et d exploitation remplacées par la possibilité de bénéficier d un crédit d impôt ou de la suspension de TVA.

6 Principales innovations du droit commun incitatif intéressant le secteur minier Crédit d impôt pour investissement Investissement minimum : 100 millions Entreprise nouvelle, déduction fixée à 40% des investissements plafonnée à 50% du bénéfice imposable Déduction ramenée à 30% pour les investissements d extension, avec le même plafond Déduction portée à 70% pour les investissements et extensions en dehors de la région Dakar Déduction applicable jusqu à 5 ans (10 ans pour les investissements de plus de 250 milliards) (TEI pouvant être inferieur à 15% comparé au taux légal de 30%)

7 Principales innovations du droit commun incitatif intéressant le secteur minier Crédit d impôt pour exportation Exportation d au moins 80 % du chiffre d affaires Justification du rapatriement des devises Déduction de 50% du bénéfice imposable pour le calcul de l impôt (TEI de 15% comparé au taux légal de 30%)

8 Autres innovations du droit commun incitatif intéressant le secteur minier Impôts directs Réévaluation de bilan & aide fiscale à l investissement CFCE (pour tous les investisseurs remplissant les conditions) Impôts indirects Suspension de la TVA pour certains investissements ; Amélioration des règles et procédures de remboursement de TVA (extension du droit et paiement «cash»). Droits d enregistrement Opération de fusion : Exonération du droit d apport ordinaire au lieu de 0,5% ; Droit d apport majoré ramené à 3% au lieu de 5%.

9 Autres innovations du droit commun incitatif intéressant le secteur minier Règles de procédures : Simplification des procédures pour minimiser les coûts du respect des règles fiscales (Cf. rapport Doing Business) ; Modernisation en vue d adapter les règles de procédures aux réalités économiques et sociales (télé-procédures, contrôle fiscal des comptabilités informatisées, etc.) ; Prévention du contentieux fiscal (rescrit fiscal & accords préalables de prix) Renforcement des garanties accordées aux contribuables

10 Phase de recherche II- Aménagements spécifiques pour le secteur minier Pendant la phase de recherche minière, l entreprise bénéficie des avantages suivants : exonération de la TVA frappant les acquisitions de biens et services réalisées dans le cadre du programme de recherche ; exonération de la patente ; exonération des contributions foncières (CFPB et CFPNB) à l exclusion des bâtiments à usage d habitation ; exonération de la CFCE,IMF, IRC (art. 264 du CGI).

11 II- Aménagements spécifiques pour le secteur minier Phase d investissements Pendant la phase d investissements, l entreprise bénéficie des avantages suivants : Suspension de TVA ; exonération de la patente ; exonération des contributions foncières (CFPB et CFPNB) à l exclusion des bâtiments à usage d habitation ; exonération de la CFCE.

12 Phase d exploitation II- Aménagements spécifiques pour le secteur minier Pendant la phase d exploitation, l entreprise bénéficie des avantages suivants : Crédit d impôt imputable sur les bénéfices; exonération de la patente et de la CFCE dans les trois premières années suivant la 1ère production (art.264 et 322 du CGI) ; exonération des contributions foncières et de l IMF dans les trois années qui suivent la délivrance du titre d exploitation (art. 39, 286 et 299 du CGI) ;

13 MERCI DE VOTRE AIMABLE ATTENTION

FICHE TECHNIQUE THEMATIQUE

FICHE TECHNIQUE THEMATIQUE République du Sénégal Un Peuple - Un But - Une Foi 1 FICHE TECHNIQUE THEMATIQUE REFORME GLOBALE DU CODE GENERAL DES IMPOTS - TABLEAU SYNOPTIQUE DES INCITATIONS FISCALES Mesures Modalités pratiques Objectif

Plus en détail

Le législateur a prévu à ce titre certaines mesures fiscales de faveur.

Le législateur a prévu à ce titre certaines mesures fiscales de faveur. Le législateur a prévu à ce titre certaines mesures fiscales de faveur. A.Les mesures de droit commun : Le code général des impôts 1- Avantages spécifiques accordés aux entreprises nouvelles Les entreprises

Plus en détail

FIDAL Tunisie AEROSPACE MEETINGS TUNISIE 2010. Comment sécuriser vos investissements en Tunisie d un point de vue juridique et fiscal

FIDAL Tunisie AEROSPACE MEETINGS TUNISIE 2010. Comment sécuriser vos investissements en Tunisie d un point de vue juridique et fiscal AEROSPACE MEETINGS TUNISIE 2010 Comment sécuriser vos investissements en d un point de vue juridique et fiscal Tunis, Hôtel Ramada Plaza Tunis, le 6 juillet 2010 11h50 en bref 1200 avocats 295 millions

Plus en détail

REFLEXIONS SUR LA REORGANISATION ET LA MODERNISATION DE L ADMINISTRATION FISCALE AU SENEGAL

REFLEXIONS SUR LA REORGANISATION ET LA MODERNISATION DE L ADMINISTRATION FISCALE AU SENEGAL REFLEXIONS SUR LA REORGANISATION ET LA MODERNISATION DE L ADMINISTRATION FISCALE AU SENEGAL Depuis quelque temps, la fiscalité sénégalaise est entrée dans un processus de réorganisation et de modernisation

Plus en détail

RESUME CODE DES INVESTISSEMENTS ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI

RESUME CODE DES INVESTISSEMENTS ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI RESUME CODE DES INVESTISSEMENTS ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI Source :- loi n 2004-06 du 06 février 2004 portant Code des Investissements; -loi n 2012-31 du 31 décembre 2012 portant Code général des

Plus en détail

1. IMPOSITION DES REVENUS...

1. IMPOSITION DES REVENUS... Sommaire 1. IMPOSITION DES REVENUS... 13 1.1. Impôts cédulaires sur les revenus... 13 Titre 1 Dispositions générales... 13 Titre 2 Impôt sur les revenus locatifs... 14 Chapitre 1 Base de l impôt... 14

Plus en détail

L évaluation des dépenses fiscales au Sénégal

L évaluation des dépenses fiscales au Sénégal RÉPUBLIQUE DU SENEGAL MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES CONFERENCE SUR LA CORDINATION FISCALE EN UEMOA L évaluation des dépenses fiscales au Sénégal Présenté par M. Ismaïla DIALLO Hôtel Radisson

Plus en détail

REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DEPLACEMENT FRANCE BOIS FORET (FBF) ADOPTÉ LORS DU CONSEIL D ADMINISTRATION

REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DEPLACEMENT FRANCE BOIS FORET (FBF) ADOPTÉ LORS DU CONSEIL D ADMINISTRATION REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DEPLACEMENT FRANCE BOIS FORET (FBF) ADOPTÉ LORS DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 9 DECEMBRE 2013 1 1. OBJET DU DOCUMENT Cette procédure a pour but de décrire les conditions de

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 3 A-1-02 N 24 du 4 FEVRIER 2002 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE. REDEVABLE DE LA TAXE. SUPPRESSION DE LA REPRESENTATION FISCALE POUR LES ASSUJETTIS

Plus en détail

Loi n 2013/004 du 18 Avril 2013 fixant les incitations à l investissement privé en République du Cameroun

Loi n 2013/004 du 18 Avril 2013 fixant les incitations à l investissement privé en République du Cameroun Loi n 2013/004 du 18 Avril 2013 fixant les incitations à l investissement privé en République du Cameroun L Assemblée Nationale a délibéré et adopté, le Président de la République promulgue la loi dont

Plus en détail

U E M O A U E M O A. Une nouvelle aire Pour une nouvelle ère

U E M O A U E M O A. Une nouvelle aire Pour une nouvelle ère U E M O A U E M O A Une nouvelle aire Pour une nouvelle ère www.uemoa.int www.izf.net SEMINAIRE SUR LA COORDINATION FISCALE DANS LES ETATS MEMBRES DE L UEMOA Dakar, 30 avril - 2 mai 2014 Projet de décision

Plus en détail

L Andorre: une nouvelle opportunité en Europe. Joan Miquel Rascagneres

L Andorre: une nouvelle opportunité en Europe. Joan Miquel Rascagneres L Andorre: une nouvelle opportunité en Europe Joan Miquel Rascagneres 1 I. L essentiel de l Andorre 2 1. Économie Les chiffres de l économie: - Population: 70.000 habitants - PIB: 2,5 milliards d euros.

Plus en détail

Recueil des circulaires fiscales de la loi de finances complémentaire pour 2001

Recueil des circulaires fiscales de la loi de finances complémentaire pour 2001 Recueil des circulaires fiscales de la loi de finances complémentaire pour 2001 CIRCULAIRE N 01 MF/DGI/DLF/LF/LFC 01 A Messieurs les Directeurs des Impôts de Wilaya En communication à: Messieurs les Directeurs

Plus en détail

10 e SESSION ORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE LA CHAMBRE CONSULAIRE RÉGIONALE DE

10 e SESSION ORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE LA CHAMBRE CONSULAIRE RÉGIONALE DE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ---------------- La Commission ------------ 10 e SESSION ORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE LA CHAMBRE CONSULAIRE RÉGIONALE DE L UEMOA (CCR/UEMOA) DISCOURS

Plus en détail

Projet de loi pour la croissance et l activité Emmanuel Macron

Projet de loi pour la croissance et l activité Emmanuel Macron Projet de loi pour la croissance et l activité Emmanuel Macron 1. Présentation générale du projet de loi et calendrier Contenu du texte initial : Professions réglementées, dérégulation des transports,

Plus en détail

REGIME FISCAL DES SOCIETES MINIERES, DES SOUS TRAITANTS ET FOURNISSEURS MINIERS 20/07/ :01 1

REGIME FISCAL DES SOCIETES MINIERES, DES SOUS TRAITANTS ET FOURNISSEURS MINIERS 20/07/ :01 1 REGIME FISCAL DES SOCIETES MINIERES, DES SOUS TRAITANTS ET FOURNISSEURS MINIERS 20/07/2017 23:01 1 PLAN DE PRÉSENTATION I- RÉGIME FISCAL EN PHASE DE RECHERCHE II- RÉGIME FISCAL EN PHASE DE TRAVAUX PRÉPARATOIRES

Plus en détail

ASMEX. Casablanca, 14 mai 2015. MEHDI TOUMI Managing Partner - Head of Tax mtoumi@tpartners.ma. 1

ASMEX. Casablanca, 14 mai 2015. MEHDI TOUMI Managing Partner - Head of Tax mtoumi@tpartners.ma. 1 ASMEX Casablanca, 14 mai 2015 MEHDI TOUMI Managing Partner - Head of Tax mtoumi@tpartners.ma. 1 Sommaire 1. Statut fiscal & Sort des Plateformes d'exportation 2. Territorialité de la TVA en relation avec

Plus en détail

SORTIE FINANCIERE DU DISPOSITIF ZFU. Jeudi 17 septembre 2009

SORTIE FINANCIERE DU DISPOSITIF ZFU. Jeudi 17 septembre 2009 SORTIE FINANCIERE DU DISPOSITIF ZFU Jeudi 17 septembre 2009 1 SORTIE FINANCIERE DU DISPOSITIF ZFU Intervention de Mme DECAVEL Inspectrice des Impôts Direction Régionale des Finances Publiques de Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

ETUDE COMPAREE DE LA FISCALITE DU DON EN EUROPE

ETUDE COMPAREE DE LA FISCALITE DU DON EN EUROPE ETUDE COMPAREE DE LA FISCALITE DU DON EN EUROPE Pays Allemagne Belgique Espagne France Italie Royaume- Uni Suisse Bund (fédération) Régime général des OSBL Impôt sur le revenu Impôt sur les sociétés Impôt

Plus en détail

Faits saillants. Particuliers. Entreprises. Autres mesures

Faits saillants. Particuliers. Entreprises. Autres mesures Faits saillants Particuliers 1. Dons de bienfaisance 2. Accélération du plan de réduction de la contribution santé en vue de son abolition en 2018 3. Réduction de 50% de la contribution additionnelle à

Plus en détail

I- LA CHARTE DES INVESTISSEMENTS

I- LA CHARTE DES INVESTISSEMENTS I- LA CHARTE DES INVESTISSEMENTS La promotion des investissements au Congo se résume par l offre d avantages financiers et fiscaux définie dans la charte des investissements. Cette dernière prévoit deux

Plus en détail

Assemblée générale 2016. Assemblée générale 2016 www.total.com

Assemblée générale 2016. Assemblée générale 2016 www.total.com Assemblée générale 2016 Assemblée générale 2016 www.total.com Ouverture Patrick Pouyanné Résultats et performance du Groupe Patrick de La Chevardière Baisse du prix du pétrole de 47% Évolution du prix

Plus en détail

S O C I E T E F I D U C I A I R E D U M A R O C 71, RUE ALLAL BEN ABDELLAH RESUME DES PRINCIPALES DISPOSITIONS FISCALES

S O C I E T E F I D U C I A I R E D U M A R O C 71, RUE ALLAL BEN ABDELLAH RESUME DES PRINCIPALES DISPOSITIONS FISCALES S O C I E T E F I D U C I A I R E D U M A R O C 71, RUE ALLAL BEN ABDELLAH CASABLANCA RESUME DES PRINCIPALES DISPOSITIONS FISCALES INTRODUITES DANS PROJET DE LOI DE FINANCES 2016 I. Mesures spécifiques

Plus en détail

Séminaire TPA-TTF DU 28 AU 30 JUIN 2016 ACCRA

Séminaire TPA-TTF DU 28 AU 30 JUIN 2016 ACCRA République du Sénégal Ministère de l Economie et des Finances Direction de la Prévision et des Etudes Economiques Séminaire TPA-TTF DU 28 AU 30 JUIN 2016 ACCRA www.dpee.sn THEME 2 La gestion des réformes

Plus en détail

TVA FACTURATION ET CONTROLE FISCAL DES FACTURES (LFR

TVA FACTURATION ET CONTROLE FISCAL DES FACTURES (LFR NOTE THÉMATIQUE TVA Mesures nouvelles, notamment Sur la facturation électronique et le contrôle fiscal Le 3janvier 2013 Fiscalité/TVA Source : La Direction des affaires fiscales La troisième loi de finances

Plus en détail

Périmètre : les associations au cœur de l ESS

Périmètre : les associations au cœur de l ESS La version définitive du projet de loi sur l Économie sociale et solidaire a été adoptée lundi 21 juillet 2014 par le Parlement. Fruit de près de deux ans de réflexion et de travaux auxquels Le Mouvement

Plus en détail

LA DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPOTS

LA DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPOTS Exposé sur les mesures fiscales de la Loi de Finances 2017 Exposé présenté par : LA DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPOTS Légiférer pour mobiliser Plan de l exposé I. Le cadre conceptuel des mesures fiscales nouvelles

Plus en détail

7ÈME RENCONTRE TUNISO-ALLEMANDE SUR LES ENERGIES RENOUVELABLES. Les Energies Renouvelables en Tunisie

7ÈME RENCONTRE TUNISO-ALLEMANDE SUR LES ENERGIES RENOUVELABLES. Les Energies Renouvelables en Tunisie 7ÈME RENCONTRE TUNISO-ALLEMANDE SUR LES ENERGIES RENOUVELABLES Les Energies Renouvelables en Tunisie Abdelkarim GHEZAL Directeur des Energies Renouvelables Agence Nationale pour la Maitrise de l Energie

Plus en détail

FCPI Idinvest Patrimoine N 4 Réduction ISF 2014 - Note fiscale

FCPI Idinvest Patrimoine N 4 Réduction ISF 2014 - Note fiscale FCPI Idinvest Patrimoine N 4 Réduction ISF 2014 - Note fiscale La présente note fiscale (la Note Fiscale ) doit être considérée comme un résumé des aspects fiscaux du Fonds Commun de Placement dans l Innovation

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION Axe Objectif thématique (art. 9 Règ. général et Règ. FEDER) Objectif Spécifique Priorité d'investissement (art. 5 Règ. FEDER) Page 1 Axe 3 : Améliorer la compétitivité des entreprises OT 3 : Renforcer

Plus en détail

La Contribution Economique Territoriale. Réunion d information. 29 mars 2010

La Contribution Economique Territoriale. Réunion d information. 29 mars 2010 La Contribution Economique Territoriale Réunion d information 29 mars 2010 Bref rappel historique Applicable depuis le 1 er janvier 1976, la taxe professionnelle est venue se substituer à la patente. Son

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : FCPE1420666D Intitulé du texte : Décret relatif aux modalités de remboursement de la taxe sur la valeur ajoutée aux assujettis non établis en France.

Plus en détail

afrique.com Djibouti Loi de Finances n 161/AN/16/7ème L du 1er décembre 2016

afrique.com Djibouti Loi de Finances n 161/AN/16/7ème L du 1er décembre 2016 Loi de finances pour 2016 rectificative Loi de Finances n 161/AN/16/7ème L du 1er décembre 2016 [NB Loi de Finances n 161/AN/16/7ème L du 1 er décembre 2016 portant budget rectificatif de l Etat pour l

Plus en détail

EXPERIENCE DE LA REFORME FISCALE EN

EXPERIENCE DE LA REFORME FISCALE EN EXPERIENCE DE LA REFORME FISCALE EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO 1 I. Situation avant la réforme fiscale 1. Faible rendement du système fiscal 2 Ratio des recettes fiscales par rapport au PIB inférieur

Plus en détail

Débats et prospective

Débats et prospective Débats et prospective Nouvelles réflexions sur les voies et moyens de simplifier la législation TVA Dans notre contribution précédente nous rappelions que selon l enquête conduite en 2004 par les services

Plus en détail

AIDE EN LIGNE Guide pour la déclaration de TVA PAGE 1

AIDE EN LIGNE Guide pour la déclaration de TVA PAGE 1 AIDE EN LIGNE Guide pour la déclaration de TVA PAGE 1 1. Sommaire 1. Sommaire... 2 2. Présentation... 2 A qui s adressent les PDF Aide en ligne?... 2 Objectif de ce document... 2 3. Opérations imposables...

Plus en détail

(En application de l article L212-38-1 du règlement général de l'autorité des Marchés Financiers)

(En application de l article L212-38-1 du règlement général de l'autorité des Marchés Financiers) SOCIETES LOCALES D'EPARGNE AFFILIEES A LA CAISSE D EPARGNE ET DE PREVOYANCE ILE DE FRANCE Sociétés coopératives à capital variable régies notamment par les articles L.512-92 et L.512-93 du Code monétaire

Plus en détail

Le régime fiscal des associations loi 1901

Le régime fiscal des associations loi 1901 Le régime fiscal des associations loi 1901 1 Sommaire I) Le principe de la fiscalité associative II) Comment déterminer son statut fiscal III) Les impôts IV) Les exonérations possibles V) Les factures

Plus en détail

1. Les règles communes sur la concurrence, la fiscalité et le rapprochement des législations Les libertés européennes de circulation...

1. Les règles communes sur la concurrence, la fiscalité et le rapprochement des législations Les libertés européennes de circulation... Sommaire... 5 Introduction... 7 Section 1. Les fondements du droit fiscal de l Union européenne... 11 1. Les règles communes sur la concurrence, la fiscalité et le rapprochement des législations... 12

Plus en détail

Abattement sur les bénéfices dans les zones franches d activité

Abattement sur les bénéfices dans les zones franches d activité Abattement sur les bénéfices dans les zones franches d activité Art. 44 quaterdecies du CGI Art. 49 ZA de l annexe III au CGI Art. 49 ZB de l annexe III au CGI Art. 49 ZC de l annexe III au CGI Art. 51

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : FCPT1413138D et FCPT1413136D Intitulé du texte : Projet de décret portant diverses dispositions d adaptation de la législation financière dans les collectivités

Plus en détail

COMMENTAIRE DE LA LOI DE. Mohamed MOUSSAOUI Auditeur, Chef de missions

COMMENTAIRE DE LA LOI DE. Mohamed MOUSSAOUI Auditeur, Chef de missions COMMENTAIRE DE LA LOI DE FINANCES POUR L ANNEE 2011 Mohamed MOUSSAOUI Auditeur, Chef de missions Sommaire : 1. Extension du domaine d intervention du Fond de développement de la compétitivité industrielle

Plus en détail

FINANCEMENT DES STARTUPS : UNE PRIORITÉ NATIONALE L ESSENTIEL EN

FINANCEMENT DES STARTUPS : UNE PRIORITÉ NATIONALE L ESSENTIEL EN FINANCEMENT DES STARTUPS : UNE PRIORITÉ NATIONALE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 L ÉTAT S ENGAGE Bpifrance s impose comme un acteur public de référence pour les jeunes entreprises en proposant des aides financières

Plus en détail

ETAT O : ANNEXE FISCALE A L ORDONNANCE N 2013-021/P-RM DU 3 DECEMBRE 2013 PORTANT LOI DE FINANCES POUR L EXERCICE 2014 PREMIERE PARTIE : MODIFICATION DU CODE GENERAL DES IMPOTS Article premier Réaménagement

Plus en détail

DISPOSITIFS INCITATIFS A LA SOUSCRIPTION AU CAPITAL DES PME

DISPOSITIFS INCITATIFS A LA SOUSCRIPTION AU CAPITAL DES PME DISPOSITIFS INCITATIFS A LA SOUSCRIPTION AU CAPITAL DES PME Introduction - Une réduction IRPP - Une réduction ISF - Une atténuation des plus values : - Un dispositif d abattement renforcé - Les PEA Introduction

Plus en détail

Sociétés civiles de moyens

Sociétés civiles de moyens S O M M A I R E n de n de RÈGLES GÉNÉRALES D IMPOSITION DES SCM...910 SOCIÉTÉS TENUES DE SOUSCRIRE UNE DÉCLARATION N 2036...910 Sociétés bénéficiant de l exonération de TVA des remboursements de frais

Plus en détail

Loi de finances pour 2016

Loi de finances pour 2016 Loi de Finances Loi de finances pour 2016 Loi de finances rectificative pour 2015 L Expert en poche Fiscal 2016 Edition professionnelle - janvier 2016 Loi de finances pour 2016 et loi de finances rectificative

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 5 B-11-01 N 46 du 6 MARS 2001 5 F.P. / 33 INSTRUCTION DU 23 FEVRIER 2001 IMPOT SUR LE REVENU. REDUCTION D IMPOT AU TITRE DES DONS AUX ŒUVRES VERSES

Plus en détail

Sénégal. Code des investissements

Sénégal. Code des investissements Code des investissements Loi n 2004-06 du 6 février 2004 [NB - Loi n 2004-06 du 6 février 2004 portant Code des investissements Modifiée par la loi n 2012-32 du 31 décembre 2012] Titre 1 - Définitions

Plus en détail

La réforme de la taxe professionnelle : état des lieux pour le secteur photovoltaïque après adoption de la loi de finances 2010

La réforme de la taxe professionnelle : état des lieux pour le secteur photovoltaïque après adoption de la loi de finances 2010 La réforme de la taxe professionnelle : état des lieux pour le secteur photovoltaïque après adoption de la loi de finances 2010 La taxe professionnelle aujourd hui La TP est due chaque année par toute

Plus en détail

A P I X S.A. LE RÔLE DE L APIX DANS LA CONTRIBUTION AU DÉVELOPPEMENT PAR L INVESTISSEMENT PRIVÉ.

A P I X S.A. LE RÔLE DE L APIX DANS LA CONTRIBUTION AU DÉVELOPPEMENT PAR L INVESTISSEMENT PRIVÉ. A P I X S.A. LE RÔLE DE L APIX DANS LA CONTRIBUTION AU DÉVELOPPEMENT PAR L INVESTISSEMENT PRIVÉ. Dakar, le 26 Octobre 2011, Hôtel Ndiambour Atelier sur le thème «Commerce, Investissement & Développement»

Plus en détail

GUIDE CFTC DES IMPÔTS 2009

GUIDE CFTC DES IMPÔTS 2009 IMPÔTS LES REVENUS FONCIERS Revenus à déclarer Doivent être déclarés les loyers, les fermages, les droits d'affichage, les droits d'exploitation de carrières, les revenus des parts de sociétés immobilières

Plus en détail

www .minefi.gou v.fr

www .minefi.gou v.fr Les chiffres clés PROJET de LOI www.minefi.gouv.fr La réforme budgétaire en chiffres Le 1 er janvier 2006, c'est la date de l'application généralisée de la Lolf dans tous les services de l'état La nouvelle

Plus en détail

DEFISCALISER SON ISF EN FAVEUR DE LA RECHERCHE MEDICALE, C EST POSSIBLE!

DEFISCALISER SON ISF EN FAVEUR DE LA RECHERCHE MEDICALE, C EST POSSIBLE! DEFISCALISER SON ISF EN FAVEUR DE LA RECHERCHE MEDICALE, C EST POSSIBLE! «La Recherche Médicale, pour moi, pour les miens, pour l humanité. Parce que la 1 ère cause de mortalité dans le monde mérite que

Plus en détail

CODE GÉNÉRAL DES IMPÔTS LIVRE 1 IMPÔTS DIRECTS ET TAXES ASSIMILÉES... 13

CODE GÉNÉRAL DES IMPÔTS LIVRE 1 IMPÔTS DIRECTS ET TAXES ASSIMILÉES... 13 Table des matières CODE GÉNÉRAL DES IMPÔTS... 13 LIVRE 1 IMPÔTS DIRECTS ET TAXES ASSIMILÉES... 13 Titre 1 Impôts sur le revenu... 13 Chapitre 1 Impôt sur les bénéfices des sociétés et autres personnes

Plus en détail

FIP DIRECTION FRANCE N 1

FIP DIRECTION FRANCE N 1 P O FIP DIRECTION FRANCE N 1 I C ISIN A : FR0013050986 France :1 ère destination touristique, 4 ème pour les revenus tirés du tourisme*... [La] part [du tourisme] dans l économie - en France, 7% du PIB

Plus en détail

Fiche technique particularités fiscales en Corse

Fiche technique particularités fiscales en Corse Fiche technique particularités fiscales en Corse Cette fiche de présentation et chacune des fiches techniques qui suivent ont été élaborées par la Direction des Services Fiscaux de Corse-du-sud pour être

Plus en détail

L ORDONNANCE n 2015-899 DU 23 JUILLET 2015 RELATIVE AUX MARCHES PUBLICS. Webinaire Le Moniteur

L ORDONNANCE n 2015-899 DU 23 JUILLET 2015 RELATIVE AUX MARCHES PUBLICS. Webinaire Le Moniteur L ORDONNANCE n 2015-899 DU 23 JUILLET 2015 RELATIVE AUX MARCHES PUBLICS Webinaire Le Moniteur Mercredi 16 septembre 2015 1 L ORDONNANCE N 2015-899 DU 23 JUILLET 2015 RELATIVE AUX MARCHES PUBLICS L ordonnance

Plus en détail

INCITATIONS FISCALES A L INVESTISSEMENT: COUT ET EFFICACITE

INCITATIONS FISCALES A L INVESTISSEMENT: COUT ET EFFICACITE REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES IMPOTS ET DES DOMAINES SEMINAIRE REGIONAL SUR LA COORDINATION FISCALE DANS LES ETATS MEMBRES

Plus en détail

Les chiffres clés.

Les chiffres clés. Les chiffres clés www.minefi.gouv.fr Principaux éléments de cadrage macroéconomique Variation annuelle en % Environnement international 2005 2006 2007 Croissance des pays de l'ocde 2,5 3,1 2,3 Croissance

Plus en détail

FCPI Dividendes Plus n 2. Fonds Commun de Placement dans l Innovation. Souscription limitée

FCPI Dividendes Plus n 2. Fonds Commun de Placement dans l Innovation. Souscription limitée FCPI Dividendes Plus n 2 Fonds Commun de Placement dans l Innovation Souscription limitée 50 % de réduction ISF ou 18 % de réduction d impôt sur le revenu en contrepartie d un risque de perte en capital

Plus en détail

PRÉSENTATION DES DISPOSITIONS FISCALES DE LA LOI N DU 31 DÉCEMBRE 2015 PORTANT LOI DE FINANCES POUR L ANNÉE 2016

PRÉSENTATION DES DISPOSITIONS FISCALES DE LA LOI N DU 31 DÉCEMBRE 2015 PORTANT LOI DE FINANCES POUR L ANNÉE 2016 PRÉSENTATION DES DISPOSITIONS FISCALES DE LA LOI N 33-2015 DU 31 DÉCEMBRE 2015 PORTANT LOI DE FINANCES POUR L ANNÉE 2016 Brazzaville, le 22 janvier 2016 Par le Professeur Antoine NGAKOSSO, Directeur Général

Plus en détail

FISCALITE : PRINCIPAL LEVIER DE MOBILISATION DES RESSOURCES DES COLLECTIVITES LOCALES

FISCALITE : PRINCIPAL LEVIER DE MOBILISATION DES RESSOURCES DES COLLECTIVITES LOCALES 26 29 June 2007 Vienna, Austria FISCALITE : PRINCIPAL LEVIER DE MOBILISATION DES RESSOURCES DES COLLECTIVITES LOCALES M. NOUR-EDDINE BOUTAYEB WALI DIRECTEUR GENERAL DES COLLECTIVITES LOCALES MINISTERE

Plus en détail

Service juridique juin 2013. La sécurisation du PASS-FONCIER sous forme de bail à construction et de prêt

Service juridique juin 2013. La sécurisation du PASS-FONCIER sous forme de bail à construction et de prêt La sécurisation du PASS-FONCIER sous forme de bail à construction et de prêt Le dispositif de sécurisation est précisé notamment par l arrêté du 10 août 2009 fixant les conditions des garanties de rachat

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE LA RENOVATION HOTELIERE

LE FINANCEMENT DE LA RENOVATION HOTELIERE LE FINANCEMENT DE LA RENOVATION HOTELIERE avec le Prêt Participatif pour la Rénovation Hôtelière «PPRH» et le financement bancaire garanti soutient l innovation et la croissance des PME Innovation Croissance

Plus en détail

SI PEUPLEMENT FORESTIER, PRÉCISER / / / /

SI PEUPLEMENT FORESTIER, PRÉCISER / / / / cerfa N 12359*12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ANNÉE 2014 N 2048-IMM-SD @internet-dgfip Formulaire à utiliser pour les cessions d immeubles ou de droits immobiliers autres que des terrains

Plus en détail

Réunion d information sur la subvention globale FSE du Département de la Savoie. Corinne DROUGARD; Hanaé HIMI Catherine LE LIRZIN; Anne-Laure BAZIN

Réunion d information sur la subvention globale FSE du Département de la Savoie. Corinne DROUGARD; Hanaé HIMI Catherine LE LIRZIN; Anne-Laure BAZIN Réunion d information sur la subvention globale FSE du Département de la Savoie DGAPT : DDCS : DGVS : DIRECCTE RA: Corinne DROUGARD; Hanaé HIMI Catherine LE LIRZIN; Anne-Laure BAZIN Nadine CALLOUD Anne-Marie

Plus en détail

DFCG Les financements publics de l innovation en France et à l International

DFCG Les financements publics de l innovation en France et à l International Association Nationale des Directeurs Financiers et du Contrôle de Gestion DFCG Les financements publics de l innovation en France et à l International Brésil Canada Espagne France Portugal Singapour Dominique

Plus en détail

«le CIR des principes à la pratique ou la vraie vie des PME innovantes face au CIR» Mercredi 15 juin 2011. Eric QUENTIN

«le CIR des principes à la pratique ou la vraie vie des PME innovantes face au CIR» Mercredi 15 juin 2011. Eric QUENTIN «le CIR des principes à la pratique ou la vraie vie des PME innovantes face au CIR» Mercredi 15 juin 2011 Eric QUENTIN Avocat Associé Hoche Société d Avocats Sommaire 1. Aménagements apportés au dispositif

Plus en détail

TERRITOIRES ENTREPRENEURS

TERRITOIRES ENTREPRENEURS TERRITOIRES ENTREPRENEURS Les conditions et les modalités d application du dispositif d exonération d impôt sur les bénéfices en ZFU varient selon la date de création ou l implantation de l entreprise

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie EXONERATION DE PLUS-VALUES ET DEPART A LA RETRAITE

Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie EXONERATION DE PLUS-VALUES ET DEPART A LA RETRAITE Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie FISCAL Date : 22/04/2009 N : 14.09 EXONERATION DE PLUS-VALUES ET DEPART A LA RETRAITE Pour rappel *** Depuis 2006, les exploitants de petites entreprises

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : FCPE1505842D Intitulé du texte : Décret relatif aux opérations concourant à la production ou à la livraison d immeubles. Ministère à l origine de la mesure

Plus en détail

Alger, Mehdi Gharbi Novembre 2007

Alger, Mehdi Gharbi Novembre 2007 RENCONTRE SUR LE DEVELOPPEMENT DU CAPITAL INVESTISSEMENT AU MAGHREB Expérience du capital investissement dans le Maghreb et dans l Afrique Subsaharienne Alger, Mehdi Gharbi Novembre 2007 Le Groupe Tuninvest

Plus en détail

LIVRE 1 IMPÔTS SUR LES BÉNÉFICES ET REVENUS...

LIVRE 1 IMPÔTS SUR LES BÉNÉFICES ET REVENUS... Sommaire LIVRE 1 IMPÔTS SUR LES BÉNÉFICES ET REVENUS... 12 Titre 1 Impôt sur les sociétés (IS)... 12 Chapitre 1 Champ d application de l impôt... 12 Section 1 Sociétés et collectivités imposables... 12

Plus en détail

DIRECTIVE N 07/2001/CM/UEMOA PORTANT REGIME HARMONISE DE L ACOMPTE SUR IMPOT ASSIS SUR LES BENEFICES AU SEIN DE L UEMOA

DIRECTIVE N 07/2001/CM/UEMOA PORTANT REGIME HARMONISE DE L ACOMPTE SUR IMPOT ASSIS SUR LES BENEFICES AU SEIN DE L UEMOA DIRECTIVE N 07/2001/CM/UEMOA PORTANT REGIME HARMONISE DE L ACOMPTE SUR IMPOT ASSIS SUR LES BENEFICES AU SEIN DE L UEMOA LE CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

Plus en détail

TAX AND CHAT 2 OCTOBRE 2012

TAX AND CHAT 2 OCTOBRE 2012 TAX AND CHAT 2 OCTOBRE 2012 PROJET LOI DE FINANCES 2013 2 I. Fiscalité des entreprises Plafonnement de la déductibilité des intérêts d emprunt Modification du calcul de la quote-part de frais et charges

Plus en détail

EUROVALYS. Société Civile de Placement Immobilier à capital variable SCPI de murs d entreprises et de commerces principalement investie en Allemagne

EUROVALYS. Société Civile de Placement Immobilier à capital variable SCPI de murs d entreprises et de commerces principalement investie en Allemagne EUROVALYS Société Civile de Placement Immobilier à capital variable SCPI de murs d entreprises et de commerces principalement investie en Allemagne Diversifiez votre patrimoine en investissant indirectement

Plus en détail

DISPOSITIONS DIVERSES

DISPOSITIONS DIVERSES DISPOSITIONS DIVERSES SECTION I.- COMPUTATION DES DELAIS ET TAUX EN VIGUEUR I.- COMPUTATION DES DÉLAIS L article 163-I du C.G.I. fixe les points de début et d expiration des délais concernant les déclarations

Plus en détail

De la Taxe Professionnelle À la Contribution Économique Territoriale de la T.P. à la C.E.T.

De la Taxe Professionnelle À la Contribution Économique Territoriale de la T.P. à la C.E.T. La Suppression de la Taxe Professionnelle De la Taxe Professionnelle À la Contribution Économique Territoriale de la T.P. à la C.E.T. - 1 - La Suppression de la Taxe Professionnelle LA CHAMBRE DE MÉTIERS

Plus en détail

Projet. de loi de finances pour Imposition des plus-values

Projet. de loi de finances pour Imposition des plus-values Projet de loi de finances pour 2001 Imposition des plus-values PLF 2001 Imposition des plus-values 3 Rapport sur l imposition des plus-values PLF 2001 Imposition des plus-values 5 Aux termes de l article

Plus en détail

Le financement des collectivités locales au Sénégal

Le financement des collectivités locales au Sénégal REPUBLIQUE DU SENEGAL MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION GENERALE DE LA COMPTABILITE PUBLIQUE ET DU TRESOR Le financement des collectivités locales au Sénégal ABIDJAN, NOVEMBRE 2013 Introduction

Plus en détail

Thème: simplifier et améliorer l efficience du système fiscal du Mali

Thème: simplifier et améliorer l efficience du système fiscal du Mali Grands défis et opportunités économiques du Mali Conférence organisée par le Gouvernement du Mali et le Fonds Monétaire International Thème: simplifier et améliorer l efficience du système fiscal du Mali

Plus en détail

LES PERSONNES HANDICAPÉES ET LA FISCALITÉ. 3 juin 2013

LES PERSONNES HANDICAPÉES ET LA FISCALITÉ. 3 juin 2013 LES PERSONNES HANDICAPÉES ET LA FISCALITÉ 3 juin 2013 AVERTISSEMENT 2 Les renseignements que contient cette présentation ne constituent pas une interprétation juridique de la Loi sur les impôts ni d aucune

Plus en détail

- Innovation technologique. Art.- 13 (nouveau).- Peut bénéficier d un régime privilégié, toute personne physique ou morale visée à l article 9

- Innovation technologique. Art.- 13 (nouveau).- Peut bénéficier d un régime privilégié, toute personne physique ou morale visée à l article 9 Ordonnance n 97-09 du 27 février 1997, portant modification de l ordonnance n 89-19 du 08 décembre 1989, portant Code des Investissements en République du Niger. (J.O. spécial n 03 du 28 février 1997)

Plus en détail

Défiscalisation de l ISF Toutes les informations pratiques concernant l ISF 2017

Défiscalisation de l ISF Toutes les informations pratiques concernant l ISF 2017 Défiscalisation de l ISF 2017 Toutes les informations pratiques concernant l ISF 2017 Comment réduire son ISF de 50% avec PRE-IPO L objectif de la loi Travail Emploi Pouvoir d Achat (TEPA) est d encourager

Plus en détail

GUIDE DU REMBOURSEMENT DE LA T.V.A

GUIDE DU REMBOURSEMENT DE LA T.V.A GUIDE DU REMBOURSEMENT DE LA T.V.A DGI Ce guide est une synthèse de la législation en vigueur et des différentes notes circulaires publiées. Il présente, principalement, la procédure normale de remboursement,

Plus en détail

NOTE COMMUNE N 16/2006 DGI 27/2006 NOTE COMMUNE N 16/2006

NOTE COMMUNE N 16/2006 DGI 27/2006 NOTE COMMUNE N 16/2006 DGI 27/2006 NOTE COMMUNE N 16/2006 O B J E T : Commentaire des dispositions des articles 42 et 43 de la loi n 2005-106 du 19 décembre 2005 portant loi de finances pour l année 2006 relatives à la révision

Plus en détail

THEME: FISCALITE, ELARGISSEMENT DE L ASSIETTE ET INCITATION A L INVESTISSEMENT

THEME: FISCALITE, ELARGISSEMENT DE L ASSIETTE ET INCITATION A L INVESTISSEMENT THEME: FISCALITE, ELARGISSEMENT DE L ASSIETTE ET INCITATION A L INVESTISSEMENT BANGUI DU 9 AU 13 SEPTEMBRE 2015, HÔTEL LEDGER Page 1 FORUM SUR LA PROMOTION DU SECTEUR PRIVE THEME: FISCALITE, ELARGISSEMENT

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES

PROJET DE LOI DE FINANCES PROJET DE LOI DE FINANCES 2013 1 PROJET DE LOI DE FINANCES 2013 2 Cette année, contrairement à l accoutumé, il nous est apparu préférable d organiser un petit déjeuner débat sur le projet de loi de finances

Plus en détail

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise Janvier 2016 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise France métropolitaine, Départements et Régions d Outre-Mer BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS

Plus en détail

Dîner-débat : «Combattre le chômage, les solutions des patrons alsaciens» *** Vendredi 27 Mars 2015, Hôtel Europe à Horbourg-Wihr

Dîner-débat : «Combattre le chômage, les solutions des patrons alsaciens» *** Vendredi 27 Mars 2015, Hôtel Europe à Horbourg-Wihr Dîner-débat : «Combattre le chômage, les solutions des patrons alsaciens» *** Vendredi 27 Mars 2015, Hôtel Europe à Horbourg-Wihr Déroulement : 1. Constat : L emploi en Alsace Lucas Fattori, responsable

Plus en détail

La Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE)

La Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) La Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) Publié le 22 octobre 2012 - Dernière mise à jour le 30 mai 2017 Principes et champ d application FICHE PRATIQUE La CVAE touche toutes les personnes

Plus en détail

l imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux

l imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux La contribution économique territoriale et l imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux La contribution économique territoriale et La contribution économique territoriale (CET) se compose de

Plus en détail

J A P O N JAPON. Etat au Aperçu des effets de la convention. I. Etendue des dégrèvements. II. Particularités

J A P O N JAPON. Etat au Aperçu des effets de la convention. I. Etendue des dégrèvements. II. Particularités J A P O N Etat au 1.1.2015 Index Aperçu des effets de la convention 1 Formule 3 (Redevances) (Traduction française) 7 Imputation forfaitaire d impôt (cf. Remarque sous ch. IV) 2 11 (Remboursement) (Traduction

Plus en détail

DIALOGE 53, - 76600 LE HAVRE T

DIALOGE 53, - 76600 LE HAVRE T ComitÄ d Entreprise DIALOGE 53, rue Gustave Flaubert - 76600 LE HAVRE TÄl. 02 35 42 58 52 Fax 02 32 74 27 98 Mail ce.dialoge@orange.fr Site http://cedialoge.neufblog.com Guide pratique La nouvelle lägislation

Plus en détail

Emission d un Emprunt Obligataire Subordonné «Emprunt Subordonné BIAT 2016» Sans recours à l Appel Public à l Epargne

Emission d un Emprunt Obligataire Subordonné «Emprunt Subordonné BIAT 2016» Sans recours à l Appel Public à l Epargne Emission d un Emprunt Obligataire Subordonné BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE Société Anonyme au capital de 170.000.000 Dinars Siège Social : 70-72, Avenue Habib Bourguiba - Tunis Registre du Commerce

Plus en détail

PRESENTATION CADRE LEGAL ET INCITATIF DES INVESTISSEMENTS EN HAITI

PRESENTATION CADRE LEGAL ET INCITATIF DES INVESTISSEMENTS EN HAITI PRESENTATION CADRE LEGAL ET INCITATIF DES INVESTISSEMENTS EN HAITI PLAN DE LA PRESENTATION PLAN DE LA PRESENTATION CONTEXTE PRESENTATION ET OBJET DU CODE LES ORGANES COMPETENTS REGIMES APPLICABLES REGIME

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Décret n o 2007-1282 du 28 août 2007 relatif aux aides à l investissement immobilier

Plus en détail

DISPOSITIF SCELLIER. LA REDUCTION D IMPOT PAR L INVESTISSEMENT LOCATIF Dispositif «Scellier» 12/01/09 - Page 1

DISPOSITIF SCELLIER. LA REDUCTION D IMPOT PAR L INVESTISSEMENT LOCATIF Dispositif «Scellier» 12/01/09 - Page 1 LA REDUCTION D IMPOT PAR L INVESTISSEMENT LOCATIF Dispositif «Scellier» 12/01/09 - Page 1 Une réduction d impôt de 25% à 37% du prix de revient de l investissement, pour les acquisitions en 2009 et 2010.

Plus en détail

PRINCIPALES MESURES DU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2018

PRINCIPALES MESURES DU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2018 PRINCIPALES MESURES DU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR Le projet de loi de finances pour a été rendu public le 27 septembre 2017, les principales mesures sont les suivantes : I. FISCALITÉ DES PARTICULIERS

Plus en détail