Étude sur la monnaie numérique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Étude sur la monnaie numérique"

Transcription

1 Étude sur la monnaie numérique Allocution de Darren Hannah Vice-président intérimaire, Politiques et Opérations Association des banquiers canadiens Prononcée devant le Comité sénatorial des banques et du commerce Le 10 avril 2014 Ottawa SEUL LE TEXTE PRONONCÉ FAIT FOI EXPERTISE CANADA BANKS ON LA RÉFÉRENCE BANCAIRE AU CANADA

2 Merci, Monsieur le Président. Je suis très heureux d être ici aujourd hui, représentant l Association des banquiers canadiens et ses 59 membres, soit des banques canadiennes ainsi que des filiales et des succursales de banques étrangères exerçant des activités au Canada. L ABC apprécie l occasion de contribuer aux discussions sur les politiques publiques en lien avec d importants enjeux affectant les Canadiens et d aider le Comité dans son évaluation de l usage de la monnaie numérique au Canada. Le Comité a convié l ABC aujourd hui pour qu elle partage ses connaissances au sujet des récents développements dans le domaine de la monnaie numérique et des tendances touchant les paiements électroniques. Nous avons suivi de près les audiences tenues jusqu à présent et savons que le Comité a eu le témoignage d une myriade d experts à ce sujet. Dès le départ, je tiens à préciser que les banques au Canada n ont officiellement approuvé aucune forme de monnaie numérique. Vu le rôle essentiel que jouent les banques dans le système de paiements, nous surveillons de près l évolution de la monnaie numérique. Au bout du compte, nous voulons veiller à ce que les consommateurs et leurs dépôts soient bien protégés et que toute transaction effectuée ne comporte aucun danger. Ce fait est très important pour les consommateurs. En effet, notre sondage a révélé que 76 % des Canadiens font confiance aux banques pour protéger leurs transactions et leurs renseignements personnels. Nous devons préserver cette confiance dans l ensemble du système de paiements canadien. Mes remarques seront axées dans ce sens et offriront le point de vue du secteur bancaire sur l innovation dans les paiements numériques. Je me propose également de montrer au Comité comment la stabilité et les innombrables avantages du système de paiements actuel peuvent lui offrir un angle selon lequel envisager le dossier alors que ses membres poursuivent leur examen de la monnaie numérique. Innovations dans le système de paiements Les banques appuient sans réserve la création de nouveaux moyens permettant aux consommateurs et aux marchands de pratiquer le commerce électronique et d effectuer des transactions de façon efficiente, sécuritaire et pratique. En effet, les banques sont souvent les premières à adopter les nouvelles technologies de paiements. Par exemple, depuis 2010, les 1

3 banques se sont engagées dans le déploiement de la nouvelle technologie NFC qui facilite, aux points de vente, les paiements sans contact par cartes de débit et de crédit. Cette même technologie peut faciliter les paiements au moyen de portefeuilles mobiles, permettant aux consommateurs de sauvegarder sur leur téléphone intelligent les renseignements de leurs cartes de crédit et comptes bancaires et de payer simplement en agitant l appareil. Plus de la moitié des Canadiens étant propriétaires d un téléphone intelligent selon des données récentes, nous estimons que l utilisation des portefeuilles mobiles et des paiements mobiles accusera une croissance, offrant ainsi aux consommateurs un choix additionnel de méthode de paiement efficace, sécuritaire et pratique. Afin de faciliter l adoption des paiements mobiles, avantageux tant pour les consommateurs que pour les entreprises, les banques et les coopératives de crédit au Canada ont collaboré au développement d un modèle de référence pour les paiements mobiles NFC au Canada, soit un ensemble de principes communs en matière de paiements mobiles. Et plusieurs portefeuilles mobiles ont été introduits par des banques en s appuyant sur ce modèle. Le modèle est conçu en tenant compte de la sécurité et de l utilisation de technologies existantes, telles que les terminaux de paiement sans contact. Ainsi, les commerçants peuvent facilement adopter ces nouvelles technologies, en utilisant les systèmes existants d acceptation des cartes de débit et de crédit. Pour fonctionner efficacement, l écosystème des paiements fait appel à la coordination entre plusieurs parties. Définir clairement la conception des systèmes de paiements mobiles tôt dans le processus contribuera à intégrer des mesures d efficience dans le déploiement futur de ces systèmes au Canada. Ceci permet également aux consommateurs de profiter de l expérience des portefeuilles mobiles de façon sécuritaire. Système de paiements parallèle L innovation dans le système de paiements doit être encouragée, mais non en l absence de mesures garantissant la protection des consommateurs et la stabilité du système de paiements actuel. Lorsqu un consommateur effectue un dépôt à la banque, les fonds sont gardés dans une institution financière réglementée et le consommateur jouit des droits, des privilèges et des protections associés au fait de faire affaire avec une institution réputée et réglementée. Ces avantages 2

4 comprennent la protection des déposants, une divulgation claire des droits et des responsabilités des consommateurs, une compensation pour la perte en cas de fraude, ainsi qu un système de règlement des différends prouvé. Également, lorsque les paiements sont effectués à partir d un compte bancaire ou d une carte de crédit émise par la banque, la banque joue le rôle de tierce partie de confiance, vérifiant la disponibilité des fonds et garantissant la sécurité des transactions. Par contre, la monnaie numérique comporte des risques dont il faut être conscient. D abord, les consommateurs sont exposés à l ensemble des risques associés à tout changement de monnaie : le risque de taux de change, le risque de liquidité, etc. Ensuite, il y a le risque associé au fournisseur que le consommateur choisira pour détenir la monnaie virtuelle : il se peut que le fournisseur manque de résilience et fasse faillite ou adopte des normes de sécurité laxistes et ne puisse pas protéger la monnaie virtuelle en sa possession. Les pertes essuyées récemment par les consommateurs dans un fiasco bien médiatisé d échanges de Bitcoins montrent les risques auxquels s expose le consommateur en utilisant des services de paiement et des systèmes de paiement qui n offrent pas les protections nécessaires. Ce Comité n est pas sans savoir que la croissance rapide et l innovation dans le domaine des paiements numériques ont conduit à un fractionnement accru du marché des paiements avec de nouveaux entrants et de nouveaux compétiteurs qui offrent aux consommateurs des solutions novatrices et attrayantes. Tel que je l ai déjà noté, l émergence d entités non réglementées présente divers risques pour le consommateur canadien et pour la sécurité du système de paiements, plus particulièrement en ce qui a trait à la protection du consommateur, à la divulgation aux consommateurs, à la protection des données et à la stabilité du système. Le secteur bancaire a entrepris quelques analyses de ces enjeux avec comme objectif d en comprendre les effets et de découvrir ce qu il faut pour les régler, favorisant ainsi le débat et les discussions. Il s en est sorti de solides arguments en faveur de la réglementation de ce système parallèle, en adoptant des mesures qui visent trois principaux objectifs : 1. Veiller à ce que les consommateurs soient adéquatement informés des services de paiement offerts. 3

5 2. Imposer aux fournisseurs de services de paiement le respect des normes et des seuils prudentiels et opérationnels afin de minimiser les possibilités qu un tel fournisseur nuise aux consommateurs et à d autres joueurs dans le système. 3. Prévoir un mécanisme de recours pour les consommateurs dans le cas où un fournisseur manquerait à ses responsabilités de livrer les services de paiement comme convenu. Le secteur bancaire est fier de faire partie intégrante de l évolution du système de paiements solide au Canada. Les banques appuient l émergence d un système de paiements numériques ouvert, concurrentiel et novateur, qui mérite la confiance des consommateurs et tient compte de la sécurité et de la stabilité du système de paiements global. Je serai heureux de répondre à vos questions. Merci. 4

Le statut des coopératives au Canada

Le statut des coopératives au Canada Le statut des coopératives au Canada Allocution de Marion Wrobel Vice-président, Politique et opérations Association des banquiers canadiens Devant le Comité spécial sur les coopératives de la Chambre

Plus en détail

Étude sur les efforts de recherche et d'innovation dans le secteur agricole

Étude sur les efforts de recherche et d'innovation dans le secteur agricole Étude sur les efforts de recherche et d'innovation dans le secteur agricole Allocution d Alex Ciappara Directeur, Analyses économiques Association des banquiers canadiens Prononcée devant Le Comité sénatorial

Plus en détail

Financer la croissance des PME

Financer la croissance des PME Financer la croissance des PME Allocution de Marion G. Wrobel Vice-président, Politiques et opérations Association des banquiers canadiens (ABC) Prononcée devant le Comité sénatorial permanent des banques

Plus en détail

Banque de développement du Canada Examen décennal

Banque de développement du Canada Examen décennal Banque de développement du Canada Examen décennal Allocution de Terry Campbell Vice-président, Politiques Association des banquiers canadiens Prononcée devant Le Comité sénatorial permanent des banques

Plus en détail

Littératie financière : un investissement dans l avenir

Littératie financière : un investissement dans l avenir Littératie financière : un investissement dans l avenir Allocution de Terry Campbell Président Association des banquiers canadiens Prononcée devant La Conférence de Montréal Le 12 juin 2012 Montréal SEUL

Plus en détail

Projet de loi C-31 Loi de mise en œuvre de l accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux

Projet de loi C-31 Loi de mise en œuvre de l accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Projet de loi C-31 Loi de mise en œuvre de l accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Allocution de Darren Hannah Vice-président intérimaire, Politiques et opérations

Plus en détail

Concurrence, choix et innovation dans le secteur bancaire, à l avantage des clients

Concurrence, choix et innovation dans le secteur bancaire, à l avantage des clients Concurrence, choix et innovation dans le secteur bancaire, à l avantage des clients Allocution de Nathalie Clark Chef du contentieux et Secrétaire générale Association des banquiers canadiens Prononcée

Plus en détail

Étude sur les jeunes agriculteurs et l avenir de l agriculture

Étude sur les jeunes agriculteurs et l avenir de l agriculture Étude sur les jeunes agriculteurs et l avenir de l agriculture Allocution de Marion G. Wrobel Directeur, Évolution des marchés et de la réglementation Association des banquiers canadiens (ABC) Prononcée

Plus en détail

Cultivons l avenir 2 (Entreprises compétitives)

Cultivons l avenir 2 (Entreprises compétitives) Cultivons l avenir 2 (Entreprises compétitives) Allocution de Marion G. Wrobel Vice-président, Politiques et opérations Association des banquiers canadiens (ABC) Prononcée devant le Comité permanent de

Plus en détail

Examen de 2012 des lois régissant les institutions financières :

Examen de 2012 des lois régissant les institutions financières : Examen de 2012 des lois régissant les institutions financières : Veiller au maintien d un système de réglementation des services financiers solide et efficace Le 19 novembre 2010 EXPERTISE CANADA BANKS

Plus en détail

Innovations en matière de paiements du gouvernement

Innovations en matière de paiements du gouvernement Innovations en matière de paiements du gouvernement Présenté dans le cadre de la semaine de développement professionnel de l Institution de la gestion financière Le 29 novembre 2012 1 Innovations en matière

Plus en détail

Réponse de l Association des banquiers canadiens à l examen 2008 d Exportation et développement Canada

Réponse de l Association des banquiers canadiens à l examen 2008 d Exportation et développement Canada Réponse de l Association des banquiers canadiens à l examen 2008 d Exportation et développement Canada Juin 2008 L Association des banquiers canadiens (ABC) apprécie d avoir l occasion de participer à

Plus en détail

Centrale des caisses de crédit du Canada

Centrale des caisses de crédit du Canada Centrale des caisses de crédit du Canada Mémoire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Martha Durdin, présidente et chef de la direction Le mercredi 6 août 2014 Tout le contenu du

Plus en détail

BOURSE DH International

BOURSE DH International CONCOURS DE BOURSES AU MÉRITE DE L ÉTS Bourse Promotion de choix de carrière / Cycles supérieurs BOURSE DH International OBJECTIF : Encourager financièrement un étudiant aux cycles supérieurs désirant

Plus en détail

Comptes bancaires selon vos besoins Ce que vous devez savoir

Comptes bancaires selon vos besoins Ce que vous devez savoir 02 Comptes bancaires selon vos besoins Ce que vous devez savoir Vous disposez d un vaste choix : il existe près de 100 forfaits offerts par plus de 20 banques au Canada. Vous pouvez comparer les caractéristiques

Plus en détail

Ottawa (Ontario) Le mardi 27 mars 2007 LE TEXTE PRONONCÉ FAIT FOI. Personne-ressource :

Ottawa (Ontario) Le mardi 27 mars 2007 LE TEXTE PRONONCÉ FAIT FOI. Personne-ressource : Allocution de Julie Dickson, surintendant intérimaire Bureau du surintendant des institutions financières Canada (BSIF) adressée au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances Ottawa (Ontario)

Plus en détail

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE Un seul investissement, tout le raffinement que vous recherchez Vous menez une vie active, riche de projets que vous souhaitez réaliser. Vous

Plus en détail

SOUMISSION DE LA PART DE HONDA CANADA INC. ET DES SERVICES FINACIERS HONDA INC. AU MINISTÈRE DES FINANCES CONCERNANT LA LOCATION-BAIL DE VÉHICULES

SOUMISSION DE LA PART DE HONDA CANADA INC. ET DES SERVICES FINACIERS HONDA INC. AU MINISTÈRE DES FINANCES CONCERNANT LA LOCATION-BAIL DE VÉHICULES SOUMISSION DE LA PART DE HONDA CANADA INC. ET DES SERVICES FINACIERS HONDA INC. AU MINISTÈRE DES FINANCES CONCERNANT LA LOCATION-BAIL DE VÉHICULES INTRODUCTION Honda Canada Inc. et les Services Financiers

Plus en détail

Paiements mobiles NFC au Canada

Paiements mobiles NFC au Canada Paiements mobiles NFC au Canada Modèle de référence Version : 1.04 Date : Remarque : 01-NOV-2012 Version publique mise à jour Version 1.04 Page de 1 01-NOV-2012 1 INTRODUCTION Publié en août 2011, le rapport

Plus en détail

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Juillet 3 Aperçu Des données récemment publiées, recueillies par Prêts bancaires aux entreprises Autorisations et en-cours (Figure ), l Association des

Plus en détail

Décision ayant valeur de précédent

Décision ayant valeur de précédent Canada Office of the Superintendent of Financial Institutions Canada 255 Albert Street 255, rue Albert Ottawa, Canada Ottawa, Canada K1A 0H2 K1A 0H2 www.osfi-bsif.gc.ca Décision ayant valeur de précédent

Plus en détail

Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées

Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées Norme 16 : Risques de garde et d investissement Objectif

Plus en détail

Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes

Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014 Préparé par l Association des banquiers canadiens Août 2014 EXPERTISE CANADA BANKS ON LA

Plus en détail

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013 Banque Zag Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation 31 décembre 2013 Le présent document présente les informations au titre du troisième pilier que la Banque Zag (la «Banque») doit communiquer

Plus en détail

Gestion de la conformité à la réglementation (GCR) (Se substitue à Gestion du respect de la législation (GRL))

Gestion de la conformité à la réglementation (GCR) (Se substitue à Gestion du respect de la législation (GRL)) Ligne directrice Objet : Catégorie : (GCR) (Se substitue à Gestion du respect de la législation (GRL)) Saines pratiques commerciales et financières N o : E-13 Date : Novembre 2014 I. Objet et portée de

Plus en détail

Une approche à multiples niveaux en matière de sécurité des cartes de paiement

Une approche à multiples niveaux en matière de sécurité des cartes de paiement Une approche à multiples niveaux en matière de sécurité des cartes de paiement Une approche à multiples niveaux en matière de sécurité des cartes de paiement SANS PRÉSENCE DE LA CARTE 1 Une récente étude

Plus en détail

Rôle des Banques Centrales Rencontre Technique - UBM Tunis, 8-9 février 2007

Rôle des Banques Centrales Rencontre Technique - UBM Tunis, 8-9 février 2007 Développement de la Carte Bancaire Rôle des Banques Centrales Rencontre Technique - UBM Tunis, 8-9 février 2007 RAZKI MOUNIR Direction des Opérations Monétaires et des Changes Banque Centrale du Maroc

Plus en détail

Allocution. de monsieur Louis Vachon. président et chef de la direction. de la Banque Nationale du Canada. Centre Mont-Royal

Allocution. de monsieur Louis Vachon. président et chef de la direction. de la Banque Nationale du Canada. Centre Mont-Royal Allocution de monsieur Louis Vachon président et chef de la direction de la Banque Nationale du Canada Centre Mont-Royal Montréal, le 29 février 2008 (Seul le texte prononcé fait foi) Mesdames et messieurs,

Plus en détail

AUGMENTEZ VOS VENTES À L ÉTRANGER

AUGMENTEZ VOS VENTES À L ÉTRANGER AUGMENTEZ VOS VENTES À L ÉTRANGER Réaliser des ventes à l étranger c est bien, mais en réaliser davantage c est mieux. Et grâce aux solutions d EDC, le fait de décrocher ces ventes fera non seulement augmenter

Plus en détail

Services bancaires pour les petites et moyennes entreprises Ce que vous devez savoir

Services bancaires pour les petites et moyennes entreprises Ce que vous devez savoir 06 Services bancaires pour les petites et moyennes entreprises Ce que vous devez savoir La majorité des clients d affaires des banques sont de petites et moyennes entreprises (PME). En effet, les banques

Plus en détail

Assemblée publique annuelle 2011 3 novembre 2011 Trois-Rivières, QC. allocutions de

Assemblée publique annuelle 2011 3 novembre 2011 Trois-Rivières, QC. allocutions de 1 Assemblée publique annuelle 2011 3 novembre 2011 Trois-Rivières, QC allocutions de Bryan P. Davies Président du conseil d administration Société d assurance-dépôts du Canada et Michèle Bourque Présidente

Plus en détail

Services aux investisseurs et trésorerie

Services aux investisseurs et trésorerie Résultats des secteurs d exploitation Résultats par secteur d exploitation Le tableau suivant présente un sommaire de nos résultats par secteur d exploitation. (en millions de dollars canadiens, sauf les

Plus en détail

Lignes directrices financières pour l obtention d un permis d exploitation d un foyer de soins de longue durée

Lignes directrices financières pour l obtention d un permis d exploitation d un foyer de soins de longue durée Lignes directrices financières pour l obtention d un permis d exploitation d un foyer de soins de longue durée Direction de l amélioration de la performance et de la conformité Ministère de la Santé et

Plus en détail

Conventions bilatérales signées avec des autorités étrangères

Conventions bilatérales signées avec des autorités étrangères Conventions bilatérales signées avec des autorités étrangères Accord de coopération entre la Commission bancaire et Dubai Financial Services Authority Préambule 1. Considérant que certaines banques et

Plus en détail

L évolution des monnaies numériques et du paysage financier canadien

L évolution des monnaies numériques et du paysage financier canadien L évolution des monnaies numériques et du paysage financier canadien Le 2 avril 2014 Comité sénatorial permanent des banques et du commerce Ottawa (Ontario) Grahame Johnson (chef) et Lukasz Pomorski (directeur

Plus en détail

Services de placement et de gestion de patrimoine pour chaque étape de la vie

Services de placement et de gestion de patrimoine pour chaque étape de la vie Services de placement et de gestion de patrimoine pour chaque étape de la vie Pourquoi choisir la TD pour vos besoins en gestion de patrimoine? Vos occasions se multiplient avec la croissance de votre

Plus en détail

Mot d'ouverture de la Conférence de la CVMO. et de l'ocrcvm sur la structure des marchés. Mary Condon

Mot d'ouverture de la Conférence de la CVMO. et de l'ocrcvm sur la structure des marchés. Mary Condon Mot d'ouverture de la Conférence de la CVMO et de l'ocrcvm sur la structure des marchés Mary Condon Vice-présidente, Commission des valeurs mobilières de l'ontario Toronto Le 26 juin 2012 1 Bonjour. La

Plus en détail

Code de conduite des prestataires de services d argent mobile

Code de conduite des prestataires de services d argent mobile Code de conduite des prestataires de services d argent mobile SOLIDITÉ DES SERVICES TRAITEMENT ÉQUITABLE DES CLIENTS SÉCURITÉ DES RÉSEAUX ET CANAUX MOBILES VERSION 1 - NOVEMBRE 2014 Introduction Le présent

Plus en détail

Code de pratique canadien des services de cartes de débit

Code de pratique canadien des services de cartes de débit Code de pratique canadien des services de cartes de débit Préparé par le Groupe de travail sur le transfert électronique de fonds Mai 1992 Révisé 1996 Révisé 2002 Révisé 2004 1. À propos du présent Code

Plus en détail

Limites régissant les engagements importants

Limites régissant les engagements importants Bureau du surintendant des Canada Office of the Superintendent of Financial Institutions Canada 255, rue Albert 255 Albert Street Ottawa, Canada Ottawa, Canada K1A 0H2 K1A 0H2 Ligne directrice Objet :

Plus en détail

Vers l adoption d une stratégie nationale pour la littératie financière Étape 3 : adultes et jeunes Canadiens

Vers l adoption d une stratégie nationale pour la littératie financière Étape 3 : adultes et jeunes Canadiens Vers l adoption d une stratégie nationale pour la littératie financière Étape 3 : adultes et jeunes Canadiens Mémoire soumis à l Agence de la consommation en matière financière du Canada Association des

Plus en détail

Le compte et les services bancaires qui vous conviennent Ce que vous devez savoir

Le compte et les services bancaires qui vous conviennent Ce que vous devez savoir 02 Le compte et les services bancaires qui vous conviennent Ce que vous devez savoir Vous disposez d un vaste choix : il existe plus de 100 forfaits offerts par plus de 20 banques au Canada. Vous pouvez

Plus en détail

Association des banquiers canadiens. Mémoire présenté au Groupe de travail sur l examen du système de paiement

Association des banquiers canadiens. Mémoire présenté au Groupe de travail sur l examen du système de paiement + Association des banquiers canadiens Mémoire présenté au Groupe de travail sur l examen du système de paiement Le 15 septembre 2010 EXPERTISE CANADA BANKS ON LA RÉFÉRENCE BANCAIRE AU CANADA Table des

Plus en détail

Objet : Commentaires de l Association des banquiers canadiens sur le projet de loi 36 Loi sur la Banque de développement économique du Québec

Objet : Commentaires de l Association des banquiers canadiens sur le projet de loi 36 Loi sur la Banque de développement économique du Québec 1800, avenue McGill College Bureau 2480 Montréal (Québec) H3A 3J6 www.cba.ca Éric Prud homme Directeur, Direction du Québec Tél. : 514-840-8725 Téléc. : 514-282-7551 eprudhomme@cba.ca Le 8 mai 2013 Madame

Plus en détail

devant le Conseil de surveillance de la normalisation comptable

devant le Conseil de surveillance de la normalisation comptable VERSION DÉFINITIVE Allocution prononcée par Anthony Ariganello, CGA Président-directeur général CGA-Canada devant le Conseil de surveillance de la normalisation comptable Toronto (Ontario) Le 20 octobre

Plus en détail

Services bancaires pour nouveaux arrivants au Canada Ce que vous devez savoir

Services bancaires pour nouveaux arrivants au Canada Ce que vous devez savoir 07 Services bancaires pour nouveaux arrivants au Canada Ce que vous devez savoir Toutes les grandes banques offrent une multitude de renseignements et d outils, notamment des listes de vérification, de

Plus en détail

Professionnel. Partenaire

Professionnel. Partenaire Professionnel du gage Partenaire des banques et des entreprises Professionnel du gage Auxiga, la référence du métier b Un groupe à l échelle européenne Le groupe est le leader européen du gage commercial,

Plus en détail

Bienvenue chez desjardins. le premier groupe financier coopératif au canada

Bienvenue chez desjardins. le premier groupe financier coopératif au canada Bienvenue chez desjardins le premier groupe financier coopératif au canada 04 Vous accueillir. Vous accompagner. Vous simplifier la vie. desjardins souhaite faciliter votre intégration au pays. dans cette

Plus en détail

Bureau du Conseil privé Examen de l assurance de la gestion des voyages et des frais d accueil

Bureau du Conseil privé Examen de l assurance de la gestion des voyages et des frais d accueil Bureau du Conseil privé Examen de l assurance de la gestion des voyages et des frais d accueil Division de la vérification et de l évaluation Rapport final Le 4 mars 2011 Table des matières Sommaire...

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF - 99 -

TABLEAU COMPARATIF - 99 - - 99 - TABLEAU COMPARATIF Le Sénat, Vu l article 88-4 de la Constitution ; Vu la proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil sur les exigences prudentielles applicables aux établissements

Plus en détail

domestiques concurrentes de différents réseaux sur une même carte de débit. présentent des marques également mises en valeur.

domestiques concurrentes de différents réseaux sur une même carte de débit. présentent des marques également mises en valeur. Convention Code de conduite destiné à l industrie canadienne des cartes de crédit et de débit Choix d opération Cartes de débit domestiques Marques égales Frais modifications- pénalité Frais sans préavis

Plus en détail

I. ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT RÔLES ET RESPONSABILITÉS

I. ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT RÔLES ET RESPONSABILITÉS I. ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT 1. Le but premier de Golf Canada en ce qui concerne son portefeuille de placement (le «Portefeuille») est d aider Golf Canada à atteindre ses objectifs tels qu énoncés

Plus en détail

Le compte bancaire qui vous convient Ce que vous devez savoir

Le compte bancaire qui vous convient Ce que vous devez savoir 01 Le compte bancaire qui vous convient Ce que vous devez savoir Vous disposez d un vaste choix : il existe plus de cent forfaits bancaires offerts par plus de vingt banques au Canada. Vous pouvez comparer

Plus en détail

3 SYSTEMES DE PAIEMENT ET CIRCULATION FIDUCIAIRE

3 SYSTEMES DE PAIEMENT ET CIRCULATION FIDUCIAIRE 3 SYSTEMES DE PAIEMENT ET CIRCULATION FIDUCIAIRE 3-1. SYSTEMES ET MOYENS DE PAIEMENT 1/6/213 Les systèmes de paiement en Tunisie s articulent autour de 2 types : - systèmes de paiement net ou de compensation

Plus en détail

PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC. Termes et conditions et formulaires d inscription

PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC. Termes et conditions et formulaires d inscription PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC Termes et conditions et formulaires d inscription 1. APERÇU Le programme incitatif pour les firmes de négociation pour compte

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES DU GSR-15 RELATIVES AUX BONNES PRATIQUES VISANT À FACILITER L ADOPTION ET L UTILISATION GÉNÉRALISÉE DES APPLICATIONS ET SERVICES

LIGNES DIRECTRICES DU GSR-15 RELATIVES AUX BONNES PRATIQUES VISANT À FACILITER L ADOPTION ET L UTILISATION GÉNÉRALISÉE DES APPLICATIONS ET SERVICES LIGNES DIRECTRICES DU GSR-15 RELATIVES AUX BONNES PRATIQUES VISANT À FACILITER L ADOPTION ET L UTILISATION GÉNÉRALISÉE DES APPLICATIONS ET SERVICES SUR MOBILE AU MOYEN D UNE RÉGLEMENTATION CIBLÉE Organisé

Plus en détail

Assurance médicaments 2.0

Assurance médicaments 2.0 PRINCIPES ET PRIORITÉS Assurance médicaments 2.0 Avant-propos Objectif Pour renouveler les discussions nationales sur un cadre pancanadien d assurance médicaments, il faut présenter des preuves claires

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE SUR LA CONFORMITÉ

LIGNE DIRECTRICE SUR LA CONFORMITÉ LIGNE DIRECTRICE SUR LA CONFORMITÉ Avril 2009 Table des matières Préambule... 3 Introduction... 4 Champ d application... 5 Entrée en vigueur et processus de mise à jour... 6 1. Cadre de gestion de la conformité...

Plus en détail

ABC DES CARTES DE DÉBIT

ABC DES CARTES DE DÉBIT GUIDES FINANCIERS PRATIQUES ABC DES CARTES DE DÉBIT Ce que vous devez savoir sur l utilisation de votre carte de débit UN ACCÈS À VOS FONDS Si une carte de crédit vous permet de «payer plus tard», une

Plus en détail

Le CDSX : le nouveau système de compensation et de règlement des opérations sur titres

Le CDSX : le nouveau système de compensation et de règlement des opérations sur titres Revue du système financier Le CDSX : le nouveau système de compensation et de règlement des opérations sur titres Darcey McVanel I l y a une opération sur titres type chaque fois que deux parties concluent

Plus en détail

Consommateurs et cartes de débit

Consommateurs et cartes de débit Consommateurs et cartes de débit Code de pratique Canadien des services de cartes de débit Préparé par le Groupe de travail sur le transfert électronique de fonds RÉVISION 2004 Table des matières 1. À

Plus en détail

Vous arrive-t-il de rêver à l avenir de votre chalet?

Vous arrive-t-il de rêver à l avenir de votre chalet? BMO Assurance Programme de protection du patrimoine Vous arrive-t-il de rêver à l avenir de votre chalet? Grâce à une planification adéquate, vous pouvez préserver ce joyau familial. Le saviezvous? À votre

Plus en détail

BANQUE ZAG TROISIÈME PILIER DE BÂLE II et III EXIGENCES DE DIVULGATION. 31 décembre 2014

BANQUE ZAG TROISIÈME PILIER DE BÂLE II et III EXIGENCES DE DIVULGATION. 31 décembre 2014 BANQUE ZAG TROISIÈME PILIER DE BÂLE II et III EXIGENCES DE DIVULGATION 31 décembre 2014 Le présent document présente les informations au titre du troisième pilier que la Banque Zag (la «Banque») doit communiquer

Plus en détail

Utilisez-les dès aujourd hui! BanqueTel, BanqueNet et les services bancaires sans fil. Petit guide d utilisation

Utilisez-les dès aujourd hui! BanqueTel, BanqueNet et les services bancaires sans fil. Petit guide d utilisation Utilisez-les dès aujourd hui! BanqueTel, BanqueNet et les services bancaires sans fil Petit guide d utilisation 1 Profitez dès aujourd hui de ces services! a Services télébancaires BanqueTel...............2

Plus en détail

protection consommateurs commerce électronique Principes régissant la dans le Le cadre canadien des

protection consommateurs commerce électronique Principes régissant la dans le Le cadre canadien des Principes régissant la protection consommateurs des dans le commerce électronique Le cadre canadien Groupe de travail sur la consommation et le commerce électronique Principes régissant la protection

Plus en détail

Première réunion du Groupe de Superviseurs Francophones. Rabat le 8 mars 2005. Discours d ouverture de Monsieur Abdellatif JOUAHRI,

Première réunion du Groupe de Superviseurs Francophones. Rabat le 8 mars 2005. Discours d ouverture de Monsieur Abdellatif JOUAHRI, Première réunion du Groupe de Superviseurs Francophones Rabat le 8 mars 2005 Discours d ouverture de Monsieur Abdellatif JOUAHRI, Gouverneur de Bank Al Maghrib Monsieur le Secrétaire Général, Mesdames

Plus en détail

COMMISSION BANCAIRE, FINANCIERE ET DES ASSURANCES Politique Prudentielle

COMMISSION BANCAIRE, FINANCIERE ET DES ASSURANCES Politique Prudentielle Politique Prudentielle Bruxelles, le 22 juin 2004 Circulaire PPB 2004/5 sur les saines pratiques de gestion en matière de sous-traitance par des établissements de crédit et des entreprises d investissement

Plus en détail

Examen des exigences relatives aux cartes prépayées Document de consultation publique et sondage

Examen des exigences relatives aux cartes prépayées Document de consultation publique et sondage Examen des exigences relatives aux cartes prépayées Document de consultation publique et sondage Cette initiative fait partie du plan quinquennal du Manitoba pour une meilleure protection du consommateur.

Plus en détail

Mériter votre confiance. Faire fructifier votre patrimoine.

Mériter votre confiance. Faire fructifier votre patrimoine. Mériter votre confiance. Faire fructifier votre patrimoine. Écouter est un art «J ai beaucoup appris en écoutant attentivement. La plupart des gens ne sont jamais à l écoute.» Ernest Hemingway Chez Gestion

Plus en détail

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Édition 2011 Desjardins Sécurité financière Une compagnie d assurance de personnes aux assises solides Desjardins Sécurité financière offre une

Plus en détail

Guide de travail pour l auto-évaluation:

Guide de travail pour l auto-évaluation: Guide de travail pour l auto-évaluation: Gouvernance d entreprise comité d audit Septembre 2014 This document is also available in English. Conditions d application Le Guide de travail pour l auto évaluation

Plus en détail

POLITIQUE DE PLACEMENT DU FONDS D INVESTISSEMENT DE LA FONDATION DU GRAND MONTRÉAL

POLITIQUE DE PLACEMENT DU FONDS D INVESTISSEMENT DE LA FONDATION DU GRAND MONTRÉAL POLITIQUE DE PLACEMENT DU FONDS D INVESTISSEMENT DE LA FONDATION DU GRAND MONTRÉAL Dernières modifications adoptées par le conseil d administration à sa réunion du 26 novembre 2014 SOMMAIRE Chapitre 1

Plus en détail

Règlement de la Banque centrale du Luxembourg 2010/ N 6 du 8 septembre 2010 relatif à la surveillance des systèmes de paiement, des systèmes de

Règlement de la Banque centrale du Luxembourg 2010/ N 6 du 8 septembre 2010 relatif à la surveillance des systèmes de paiement, des systèmes de Règlement de la Banque centrale du Luxembourg 2010/ N 6 du 8 septembre 2010 relatif à la surveillance des systèmes de paiement, des systèmes de règlement des opérations sur titres, des instruments de paiement,

Plus en détail

Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young

Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young Aperçu Au cours de la première moitié des années 1990, le Canada était

Plus en détail

COMITÉ DES PLACEMENTS CADRE DE RÉFÉRENCE

COMITÉ DES PLACEMENTS CADRE DE RÉFÉRENCE Mis à jour le 13 janvier 2012 COMITÉ DES PLACEMENTS CADRE DE RÉFÉRENCE Mandat Le Comité des placements est un comité permanent du conseil d administration de l Association Royale de Golf du Canada (active

Plus en détail

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières Discours d ouverture Andrew J. Kriegler Président et chef de la direction Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières 25

Plus en détail

Notes d allocution. Paul Cantor Président du Conseil d administration

Notes d allocution. Paul Cantor Président du Conseil d administration Notes d allocution Paul Cantor Président du Conseil d administration Assemblée publique annuelle Office d investissement des régimes de pensions du secteur public Le 10 décembre 2009 Salle Sussex Centre

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 196 9 novembre 2007. S o m m a i r e

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 196 9 novembre 2007. S o m m a i r e MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 3495 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 196 9 novembre 2007 S o m m a i r e Loi du 7 novembre 2007 portant

Plus en détail

Practice Finance & Risk Management BCBS 239 enjeux et perspectives. Equinox-Cognizant, tous droits réservés. 2014.

Practice Finance & Risk Management BCBS 239 enjeux et perspectives. Equinox-Cognizant, tous droits réservés. 2014. Practice Finance & Risk Management BCBS 239 enjeux et perspectives 2014 Contexte du BCBS 239 2 Une nouvelle exigence Les Principes aux fins de l agrégation des données sur les et de la notification des

Plus en détail

La surveillance prudentielle des institutions de dépôt

La surveillance prudentielle des institutions de dépôt La surveillance prudentielle des institutions de dépôt Journée des carrières de PRMIA Montréal Présentée par : Gouro Sall Diagne Mardi 17 mars 2015 Autorité des marchés financiers AGENDA L AUTORITÉ DES

Plus en détail

assurer le développement rentable de notre entreprise en respectant les principes de transparence, d intégrité et d éthique

assurer le développement rentable de notre entreprise en respectant les principes de transparence, d intégrité et d éthique Nos responsabilités en matière de pratiques d affaires et de gestion Nous nous engageons à assurer le développement rentable de notre entreprise en respectant les principes de transparence, d intégrité

Plus en détail

Votre présence parmi nous témoigne de l esprit d ouverture, d échanges d expériences et de coopération qui nous anime tous.

Votre présence parmi nous témoigne de l esprit d ouverture, d échanges d expériences et de coopération qui nous anime tous. Discours du Gouverneur de la Banque centrale des Comores à l occasion de la cérémonie officielle célébrant les 30 ans de la Banque centrale des Comores - Excellence Monsieur le Président de l Union des

Plus en détail

LES DIX PLUS IMPORTANTES CAISSES DE RETRAITE DU CANADA ALIMENTENT LA PROSPÉRITÉ NATIONALE

LES DIX PLUS IMPORTANTES CAISSES DE RETRAITE DU CANADA ALIMENTENT LA PROSPÉRITÉ NATIONALE LES DIX PLUS IMPORTANTES CAISSES DE RETRAITE DU CANADA ALIMENTENT LA PROSPÉRITÉ NATIONALE En tant que gestionnaires d une importante partie de l actif de retraite au Canada, et avec plus de 400 milliards

Plus en détail

LANCEMENT D UN PROGRAMME DE FORMATION DE NOUVEAUX NÉGOCIATEURS APPEL DE CANDIDATURES

LANCEMENT D UN PROGRAMME DE FORMATION DE NOUVEAUX NÉGOCIATEURS APPEL DE CANDIDATURES Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back-office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation CIRCULAIRE 108-15 Le 11 septembre 2015

Plus en détail

5 EME EDITION DU SEMINAIRE SUR LES INFRASTRUCTURES FINANCIERES ET LA GESTION DU RISQUE CREDIT. Rabat, du 22 au 25 septembre 2014

5 EME EDITION DU SEMINAIRE SUR LES INFRASTRUCTURES FINANCIERES ET LA GESTION DU RISQUE CREDIT. Rabat, du 22 au 25 septembre 2014 5 EME EDITION DU SEMINAIRE SUR LES INFRASTRUCTURES FINANCIERES ET LA GESTION DU RISQUE CREDIT Rabat, du 22 au 25 septembre 2014 ------------------------ ALLOCUTION INAUGURALE DE MONSIEUR LE WALI DE BANK

Plus en détail

RÉGIME DE RETRAITE DE L'ASSOCIATION DES PROFESSEUR(E)S À TEMPS PARTIEL DE L'UNIVERSITÉ D'OTTAWA (1991)

RÉGIME DE RETRAITE DE L'ASSOCIATION DES PROFESSEUR(E)S À TEMPS PARTIEL DE L'UNIVERSITÉ D'OTTAWA (1991) États financiers de RÉGIME DE RETRAITE DE L'ASSOCIATION DES PROFESSEUR(E)S À TEMPS PARTIEL DE L'UNIVERSITÉ D'OTTAWA (1991) 31 décembre 2014 KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (613) 212-KPMG Bureau 1800

Plus en détail

Notes d allocution. Michael P. Mueller, Président du conseil d administration. Office d investissement des régimes de pensions du secteur public

Notes d allocution. Michael P. Mueller, Président du conseil d administration. Office d investissement des régimes de pensions du secteur public Notes d allocution Michael P. Mueller, Président du conseil d administration Office d investissement des régimes de pensions du secteur public Assemblée publique annuelle Le 20 novembre 2014 Ottawa, Ontario

Plus en détail

approche de la Banque du Canada à l égard des Principes relatifs aux infrastructures des marchés financiers

approche de la Banque du Canada à l égard des Principes relatifs aux infrastructures des marchés financiers approche de la Banque du Canada à l égard des Principes relatifs aux infrastructures des marchés financiers Banque du canada revue du système financier Décembre 2012 55 Approche de la Banque du Canada

Plus en détail

Je vous remercie de nous donner l occasion de vous présenter notre point de vue

Je vous remercie de nous donner l occasion de vous présenter notre point de vue L Association des comptables généraux accrédités du Canada Allocution présentée devant le Comité permanent de la condition féminine Étude sur la sécurité économique des femmes 800 1188 West Georgia Street,

Plus en détail

CONTRAT AGENTS AGREES /DISTRIBUTEUR DE SERVICE TOUBA TRANSFERT

CONTRAT AGENTS AGREES /DISTRIBUTEUR DE SERVICE TOUBA TRANSFERT PRÉAMBULE : Attendu que la BANQUE UBA est autorisée par la Loi et la Banque Centrale, à effectuer des opérations de transfert d argent en tant qu institution bancaire et qu elle a signé avec WIN WIN PARTENER

Plus en détail

Rapport. Examen des méthodes de paiement et des tendances des paiements au Canada Octobre 2012

Rapport. Examen des méthodes de paiement et des tendances des paiements au Canada Octobre 2012 Rapport Examen des méthodes de paiement et des tendances des paiements au Canada Octobre 2012 Remerciements Plusieurs organismes ont fourni des données et de l information à l ACP, l ont aidée à formuler

Plus en détail

(OCC); RIN 3064-AD85 (FDIC); S7-41-11 (SEC);

(OCC); RIN 3064-AD85 (FDIC); S7-41-11 (SEC); Mark Carney Governor Gouverneur Le 13 février 2012 Monsieur Ben S. Bernanke Président Conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale 20th Street et Constitution Avenue NW Washington (D.C.) 20551 Objet

Plus en détail

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS La grande majorité des membres du conseil d administration de la Banque seront indépendants au sens de la présente politique. Le

Plus en détail

Pleins feux sur BlueBay Asset Management L un des plus grands gestionnaires mondiaux de titres à revenu fixe spécialisés

Pleins feux sur BlueBay Asset Management L un des plus grands gestionnaires mondiaux de titres à revenu fixe spécialisés Pleins feux sur BlueBay Asset Management L un des plus grands gestionnaires mondiaux de titres à revenu fixe spécialisés BlueBay : À la pointe des titres à revenu fixe spécialisés BlueBay a été fondée

Plus en détail

Guide de relevé de commerçant

Guide de relevé de commerçant Guide de relevé de commerçant Avant toute chose Les pages suivantes vous aideront à comprendre les renseignements figurant sur votre relevé de services aux commerçants. Pour des explications supplémentaires,

Plus en détail

DIRECTIVES DU COMMISSAIRE

DIRECTIVES DU COMMISSAIRE DIRECTIVES DU COMMISSAIRE SUJET: CODE DE CONDUITE DESTINÉ À L INDUSTRIE CANADIENNE DES CARTES DE CRÉDIT ET DE DÉBIT Divulgation accrue des pratiques de vente et d affaires et l annulation de contrats sans

Plus en détail

La gestion des risques en entreprise de nouvelles dimensions

La gestion des risques en entreprise de nouvelles dimensions La gestion des risques en entreprise de nouvelles dimensions Octobre 2006 La pratique de la gestion des risques en entreprise devient plus cruciale et plus complexe de jour en jour. Les entreprises doivent

Plus en détail

L expérience à votre service. Architectes et ingénieurs Petites entreprises. Assurance de la responsabilité professionnelle

L expérience à votre service. Architectes et ingénieurs Petites entreprises. Assurance de la responsabilité professionnelle L expérience à votre service Architectes et ingénieurs Petites entreprises Assurance de la responsabilité professionnelle Architectes et ingénieurs Petites entreprises L importance de l assurance responsabilité

Plus en détail

ISO 17799 : 2005/ISO 27002. Bonnes pratiques pour la gestion de la sécurité de l information. White Paper

ISO 17799 : 2005/ISO 27002. Bonnes pratiques pour la gestion de la sécurité de l information. White Paper White Paper ISO 17799 : 2005/ISO 27002 Bonnes pratiques pour la gestion de la sécurité de l information Éric Lachapelle, CEO Veridion René St-Germain, Président Veridion Sommaire Qu est-ce que la sécurité

Plus en détail