CAPE Académie de Nantes Mardi 20 novembre 2012 FAL 44

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CAPE Académie de Nantes Mardi 20 novembre 2012 FAL 44"

Transcription

1 CAPE Académie de Nantes Mardi 20 novembre 2012 FAL Présentation Le Collectif des associations partenaires de l école publique (CAPE) regroupe une vingtaine d organisations, qui militent pour une refondation des politiques publiques d éducation. Au moment où l espoir d une autre politique publique d éducation se fait jour en France, le collectif lance son site : Il concrétise deux ambitions : Donner à lire et à voir la convergence et la force des propositions, des réflexions, des pratiques que nos associations complémentaires de l école et mouvements pédagogiques produisent à partir de leurs spécificités et qu ils mettent en commun Offrir à tous les acteurs éducatifs une véritable base de ressources pour l action, la formation et l innovation De nombreux développements ements sont prévus dans les tous prochains mois au cœur d une actualité éducative qui s annonce très dense. 2. La déclaration commune Nos associations nationales ont une proximité fondatrice avec l'école publique. Qu elles soient association complémentaire de l'école, mouvement pédagogique, mouvement d éducation populaire, parfois les deux ou les trois en même temps, elles situent leur action avec, dans et autour de l'école. Elles ont pour beaucoup contribué à la construction de l'école de la République, en la promouvant, en la faisant progresser, en s attachant à la rendre plus démocratique au -delà de l accueil de tous les enfants et de tous les jeunes, par un accès réel à la diversité des savoirs. Sans elles, jamais l éducation scolaire n aurait eu la forme de son service public, ses contours, ses fondements, ses réalités. Parce qu elles en partagent et font vivre les valeurs d égalité, de justice sociale, de liberté, de solidarité et de fraternité et font de la laïcité leur culture commune.

2 Sans elles, jamais sans doute l éducation ne se serait étendue au-delà de la famille et de l'école pour prendre place dans la cité. Nos associations favorisent par la diversité de leurs actions l implication de chacun dans la mise en œuvre d une éducation globale. Attachées à la dimension nationale de l'école et des politiques publiques d éducation, elles savent aussi que la continuité territoriale de la République implique une nécessaire et réelle convergence de l action de l'état et des collectivités territoriales. Nos associations en sont d ailleurs des partenaires reconnus, mais indépendants et autonomes dans leurs projets. Nous sommes un des acteurs d une éducation devenue plus que jamais mission partagée. Notre philosophie éducative, nourrie de l éducation nouvelle et de l éducation populaire, se fonde sur trois convictions : L éducabilité de tous les enfants et de tous les jeunes sans aucune exception. La dimension émancipatrice des savoirs pour penser, être et faire. L implication des enfants et des jeunes dans leurs apprentissages. Notre action se conçoit en étroite articulation avec tous les acteurs de l éducation, dans une perspective réelle d éducation et de formation tout au long de la vie. Elle vise à combiner et faire interagir les dimensions formelles, non-formelles et informelles de l éducation de base afin de qualifier des personnes autonomes et solidaires capables d apprendre toute leur vie et de se situer dans un monde complexe et incertain. Pour que tous les enfants et les jeunes de notre pays soient les enfants de la République, ils doivent y être préparés et y grandir dignement. C est le sens de notre engagement. A l heure où notre société est confrontée à des transformations inédites par leur nature, leur ampleur, leur ambivalence, leur brutalité parfois, où les responsabilités humaines sont étendues dans leurs objets et leurs périmètres, seule une politique éducative publique imaginative, ayant pour mission l élévation de la citoyenneté démocratique, faisant appel à toutes les forces éducatrices devrait prévaloir. Nos associations sont prêtes à y concourir. Afin de conforter leur travail et leur efficacité au service d une éducation humaniste et laïque, elles décident de renforcer leur coopération. 3. Le Projet Pour une refondation des politiques publiques d'éducation Nos ambitions démocratiques Éduquer pour «faire société». Travailler au développement de l émancipation citoyenne dans le respect des principes de laïcité. Lutter contre les déterminismes, le tri social et le découragement. Participer à la refondation des politiques publiques d éducation sur des bases nouvelles associant étroitement l ensemble des institutions éducatives et culturelles, les familles, les collectivités, les associations et les jeunes.

3 Défendre une approche globale des temps et des lieux d éducation. Forts de nos convictions communes et de notre diversité, nous voulons réaffirmer qu il dépend de la volonté collective, politique et citoyenne, de nous mettre en mouvement pour agir en synergie et articuler les temps, les actions et les lieux d éducation, multiples, mais tous complémentaires. Nos ambitions pédagogiques L éducation est notre avenir. De sa qualité et de celle de ses éducateurs dépend celui de notre pays, sa cohésion, sa solidarité nationale. Les pratiques pédagogiques ne sont pas neutres, elles peuvent formater ou émanciper. Et les prétendus républicains qui campent sur le «lire, écrire, compter» savent qu'ils ne réservent cette vision bien pauvre de l éducation qu'à certaines classes sociales. Lutter contre l école du tri, pour l égalité et la mixité sociale en accordant une attention particulière aux politiques éducatives de la petite enfance, et aux démarches de prise en compte des publics marginalisés. Défendre l'intérêt de l'enfant en nous appuyant sur la Convention internationale des droits de l'enfant de Harmoniser les temps et les rythmes éducatifs. Les temps passés à et hors l école, sont complémentaires et participent à la réussite des enfants et des jeunes. Nous proposons de mettre en cohérence les divers niveaux d intervention au sein de projets éducatifs territoriaux qui prennent enfin en compte les besoins intellectuels, biologiques, affectifs et psychologiques des jeunes. Construire une continuité éducative. La coopération entre acteurs de l éducation permet de penser un apprentissage à la fois théorique, opérationnel, et contextualisé... Penser la continuité du lien dans et hors la classe est une nécessité pour lutter contre le décrochage scolaire. Nos ambitions politiques Co-construire les politiques publiques. À l échelle des bassins de vie pour interagir de manière articulée en expérimentant, innovant et impulsant de nouvelles pratiques. Rendre à l éducation sa dimension sociale. À l heure des remises en question du système politique, économique, social et éducatif, les choix qui seront faits pour remettre liant et sens dans le projet éducatif, préfigureront la société qui en émergera. Il en va donc de notre responsabilité partagée de prendre en compte la totalité des jeunes, mais aussi des familles, y compris les plus populaires, pour les réconcilier avec une école (reconnue juste et égalitaire), ses pratiques, ses symboles et ses établissements. C est en mettant en œuvre, à côté de l État et de l Éducation nationale, des partenariats avec les collectivités territoriales, les acteurs du monde économique et social, et l ensemble des citoyens, que nous réussirons à lutter contre le chômage et l exclusion.

4 Articuler les métiers de l'éducation, mettre les projets en synergie. Privilégier le travail en équipe pluridisciplinaire pour adapter et mettre en cohérence les pratiques des éducateurs et professionnels de l éducation. Promouvoir un autre pilotage du système éducatif. Construire une politique publique d éducation doit interroger acteurs, structures et hiérarchies et faire appel aux compétences locales, pour favoriser une coordination éducative et pédagogique, à l échelle des territoires. Nos contributions spécifiques Accompagner en complémentarité et aux côtés de l école, des actions d accompagnement culturel, éducatif et parental. Mobiliser tous les acteurs, et organiser la coéducation pour et avec l ensemble des populations concernées. Innover, expérimenter au quotidien pour accompagner la recherche et permettre l évolution des pratiques des acteurs. Briser les logiques d entre soi. Nos associations contribuent à l ouverture à l Autre en favorisant le rapport aux œuvres, aux artistes et les pratiques en amateur. La culture est un bien commun dont l accès à tous reste une des conditions de la démocratie, particulièrement à l heure du défi de la mondialisation. Développer d autres pratiques éducatives et pédagogiques qui favorisent l implication des jeunes, dans leurs apprentissages. Et renforcer une acquisition effective des contenus par les enfants et les jeunes grâce à des projets d éducation globale et des pratiques vivantes au service du sens, complémentaires aux projets de l école. Contribuer à la formation (initiale et continue) de tous les intervenants, dont les enseignants. Savoirs, méthodes, pratiques, volontariat... La formation ne peut se faire en vase clos, dans une logique disciplinaire et/ou dogmatique. L accueil dans des structures éducatives, l accès à des activités culturelles et sportives de qualité nécessitent des animateurs compétents et formés. Leur expérience du quotidien confère à nos associations une expertise non négligeable. La formation ne peut se passer du capital de formation construit par des praticiens-chercheurs qui composent nos mouvements. 4. Proposition d organisation régionale Cette coopération a pour objet : d établir un rapport collectif plus efficace dans les relations politiques et fonctionnelles au niveau académique et régional, notamment avec les rectorats, les IUFM, l université, mais aussi si le besoin s en fait sentir, avec les autres services déconcentrés de l Etat, partenaires des associations et mouvements, les conseils régionaux et les CESR, les organisations syndicales et professionnelles et d autres acteurs associatifs, de contribuer à la promotion des réalisations de chaque association et mouvement membres par des publications, manifestations

5 d organiser la réflexion et l expression collectives sur les politiques éducatives dans l académie et la région, de favoriser les mutualisations. Les CAPE académiques sont constitués de manière informelle. Un secrétariat est organisé et pris en charge de manière tournante par les composantes. L animation des réunions et travaux est collégiale. Si elle s avère nécessaire, la mise en place d une représentation doit privilégier elle aussi une forme tournante. La recherche du consensus est le mode opératoire qui prévaut dans toutes les initiatives. Si, l activité du CAPE académique se développant, des moyens sont nécessaires à sa mise en œuvre, ils sont déjà recherchés de manière collaborative et mutuelle. Quand plusieurs académies existent dans une même région, les CAPE académiques se tiennent étroitement informés et organisent ensemble leurs relations avec les acteurs régionaux. 5. Liste des membres AFEV AFL CEMÉA CRAP-Cahiers pédagogiques Éclaireurs et éclaireuses de France Éducation & Devenir Fédération française des Clubs UNESCO FESPI Fédération Léo Lagrange Fédération nationale des CMR FOEVEN Fédération des AROEVEN Fédération nationale des Francas GFEN ICEM-Pédagogie Freinet Ligue de l enseignement Mouvement français pour le Planning Familial Réseaux d échanges réciproques de savoirs (Foresco) OCCE Fédération des PEP Peuple & Culture

Collectif des Associations Partenaires de l Ecole

Collectif des Associations Partenaires de l Ecole Collectif des Associations Partenaires de l Ecole Pour une refondation des politiques publiques d'éducation Nos ambitions démocratiques Éduquer pour «faire société». Travailler au développement de l émancipation

Plus en détail

Pour un avenir solidaire. 2012, La Ligue fait sa campagne Pour en savoir plus : www.laligue.org

Pour un avenir solidaire. 2012, La Ligue fait sa campagne Pour en savoir plus : www.laligue.org Benoît Debuisser investir dans l éducation et refonder l École Pour un avenir solidaire 2012, La Ligue fait sa campagne Pour en savoir plus : www.laligue.org PourqUoi refonder l École Benoît Debuisser

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Date d'approbation Date modification POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Date d'approbation Date modification TABLE DES MATIÈRES 1.0 Préambule... 1 2.0 Objectifs... 1 3.0 Valeurs organisationnelles...

Plus en détail

Charte de l Association Aurore

Charte de l Association Aurore Charte de l Association Aurore Introduction : Des valeurs et des principes directeurs Fondée en 1871, reconnue d utilité publique en 1875, l association Aurore a pour objet «la réadaptation sociale et

Plus en détail

Des villes mobilisées pour le droit des femmes

Des villes mobilisées pour le droit des femmes LA VILLE QU ON AIME POUR VIVRE ENSEMBLE Des villes mobilisées pour le droit des femmes kit municipales lavillequonaime.fr La liberté et la dignité des femmes. Ce n est pas l engagement d une journée. Ce

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de gestion des ressources humaines COTE : DP 2005-01 APPROUVÉE PAR : Le Conseil d administration EN VIGUEUR LE : 22 juin 2005 RESPONSABLE DE L APPLICATION

Plus en détail

COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=-

COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=- COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=- I BASES REGLEMENTAIRES Le plan de cohésion sociale (programmes 15 et 16) et la loi n 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation pour la cohésion

Plus en détail

RAPPORT N 2012-3 3. 1. 19. au CONSEIL GÉNÉRAL. Séance du 25/06/2012

RAPPORT N 2012-3 3. 1. 19. au CONSEIL GÉNÉRAL. Séance du 25/06/2012 Direction de l'action sociale Service insertion RAPPORT N 2012-3 3. 1. 19 au CONSEIL GÉNÉRAL Séance du 25/06/2012 Plan stratégique départemental d'insertion 2012-2014. Vingt ans après l instauration du

Plus en détail

«GARANTIR LE DROIT À UNE ALPHABÉTISATION DE QUALITÉ POUR TOUS»

«GARANTIR LE DROIT À UNE ALPHABÉTISATION DE QUALITÉ POUR TOUS» «GARANTIR LE DROIT À UNE ALPHABÉTISATION DE QUALITÉ POUR TOUS» POLITIQUES D ALPHABÉTISATION ET DE LUTTE CONTRE L ILLETTRISME EN COMMUNAUTÉ FRANÇAISE DE BELGIQUE Politiques d alphabétisation Catherine STERCQ

Plus en détail

2013-2015. Table de concertation Lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale Domaine-du-Roy 2013-2015. Plan d action local

2013-2015. Table de concertation Lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale Domaine-du-Roy 2013-2015. Plan d action local Table de concertation Lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale Domaine-du-Roy 2013-2015 2013-2015 Mandat : Avec la concertation des acteurs du territoire et des actions novatrices, répondre aux

Plus en détail

[Diagnostic] Les musiques actuelles, une filière dynamique et structurée en Pays de la Loire

[Diagnostic] Les musiques actuelles, une filière dynamique et structurée en Pays de la Loire DÉCLARATION COMMUNE D INTENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DES MUSIQUES ACTUELLES EN PAYS DE LA LOIRE ÉTAT - DRAC des Pays de la Loire, Région des Pays de la Loire, Centre National de la Chanson des Variétés

Plus en détail

THEME : L activité de l enseignant et les apprentissages des élèves. 1. L activité de l enseignant : attentes institutionnelles

THEME : L activité de l enseignant et les apprentissages des élèves. 1. L activité de l enseignant : attentes institutionnelles THEME : L activité de l enseignant et les apprentissages des élèves 1. L activité de l enseignant : attentes institutionnelles Références : - Référentiel des compétences professionnelles des métiers du

Plus en détail

I - INTÉRÊT GÉNÉRAL CHARTE LOCALE DU SPORT

I - INTÉRÊT GÉNÉRAL CHARTE LOCALE DU SPORT CHARTE LOCALE DU SPORT La charte locale du sport fixe les enjeux du développement du sport et des activités physiques et sportives sur le territoire d Aulnay- sous- bois en partenariat avec le monde sportif

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF LOCAL ans

LE PROJET EDUCATIF LOCAL ans LE PROJET EDUCATIF LOCAL 3-18 ans PROJET EDUCATIF DE LA VILLE Une priorité La réduction des inégalités L étude diagnostique réalisée en 1999/2000 sur les actions éducatives proposées dans les temps péri

Plus en détail

Les mille et un contes de Méditerranée

Les mille et un contes de Méditerranée Dossier de présentation Les mille et un contes de Méditerranée Organiser des animations sur le thème du conte dans trois villes marocaines Développer un festival interculturel du conte à Marrakech Un Marathon

Plus en détail

Lycée agricole du Neubourg 3 rue Pierre Corneille 27110 Le Neubourg

Lycée agricole du Neubourg 3 rue Pierre Corneille 27110 Le Neubourg Lycée agricole du Neubourg 3 rue Pierre Corneille 27110 Le Neubourg - 1/9 - Des vacances formation, qu est-ce que c est? Chaque été, à l exception des périodes de congrès national, le CMR propose des vacances

Plus en détail

Projet régional de l enseignement agricole en Nord - Pas-de-Calais

Projet régional de l enseignement agricole en Nord - Pas-de-Calais Projet régional de l enseignement agricole en Nord - Pas-de-Calais Projet régional de l enseignement agricole en Nord - Pas-de-Calais Projet régional de l enseignement agricole en Nord - Pas-de-Calais

Plus en détail

Projet du collectif SERVICE DE L ENFANCE

Projet du collectif SERVICE DE L ENFANCE Projet du collectif SERVICE DE L ENFANCE Le Service Municipal de l Enfance de la Ville d Aubagne conduit des actions à caractère éducatif en direction de l enfance et l adolescence. Il s adresse à tous

Plus en détail

FONDATION L ENFANT C EST LA VIE CHARTE

FONDATION L ENFANT C EST LA VIE CHARTE FONDATION L ENFANT C EST LA VIE CHARTE JANVIER 2003 PRÉAMBULE La charte est un document à destination interne et externe. Son élaboration et sa diffusion permettent de situer l identité, les missions et

Plus en détail

Appels à projets, prix et bourses 2013, appel à candidature. Financements privés

Appels à projets, prix et bourses 2013, appel à candidature. Financements privés Avril 2013 Appels à projets, prix et bourses 2013, appel à candidature Financements privés Le récapitulatif des appels à projets que nous vous proposons est le résultat de la veille quotidienne réalisée

Plus en détail

SIMPLEMENT RESPONSABLE

SIMPLEMENT RESPONSABLE SIMPLEMENT RESPONSABLE POLITIQUE DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DE L ENTREPRISE S Sommaire Préambule 1 Estime portée aux collaborateurs 2 Gestion responsable de la chaîne d approvisionnement 3 Préservation

Plus en détail

EDUCATION ET TERRITOIRES

EDUCATION ET TERRITOIRES EDUCATION ET TERRITOIRES DOSSIER OPERATEUR 2 ECOLE ET EDUCATION 1 La loi d orientation et de programmation pour la refondation de l école de la république Fédération Nationale des Francas Dossier opérateur

Plus en détail

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination»

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» 79 Axe prioritaire 3 Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» Priorité

Plus en détail

PRÉSENTATION. Un «grand collège» qui continue de se développer!

PRÉSENTATION. Un «grand collège» qui continue de se développer! PRÉSENTATION Un «grand collège» qui continue de se développer! Voilà le titre qui chapeautait la présentation du plan stratégique 2010 2015 que le conseil d administration avait adopté en juin 2010. Deux

Plus en détail

Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale»

Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale» 1 Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale» Actuellement, plus de 100 Conseils locaux de santé mentale (Clsm) sont opérationnels dont plus de la moitié ont une

Plus en détail

Temps et territoires pour la réussite éducative

Temps et territoires pour la réussite éducative Rencontre départementale Temps et territoires pour la réussite éducative - L exemple des Landes - Samedi 7 novembre 2015 De 13h 30 à 19h, salles des fêtes, rue de Maa, Rion des Landes Renseignements Canopé

Plus en détail

La réforme des rythmes scolaires à Martigues

La réforme des rythmes scolaires à Martigues La réforme des rythmes scolaires à Martigues Le jeudi 20 février 2014 Salle des conférences I. La loi de refondation de l Ecole l face aux ambitions de la Ville De nombreuses problématiques non résolues

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion et aménagement durable des espaces et des ressources de l Université de Perpignan Via Domitia - UPVD Vague

Plus en détail

L éducation aux droits humains pour apprendre à vivre ensemble

L éducation aux droits humains pour apprendre à vivre ensemble L éducation aux droits humains pour apprendre à vivre ensemble L éducation aux droits humains permet d acquérir des connaissances concernant les droits humains, mais aussi de développer des habiletés et

Plus en détail

Le travail, entre prescription et réalisation

Le travail, entre prescription et réalisation Journées professionnelles de formation de l Association Nationale des Directeurs de Mission Locale «Direction des Missions Locales : Nouveaux enjeux, nouveaux métiers» 25 et 26 Juin 2015, Rennes Le travail,

Plus en détail

Licence Sciences de l éducation et de la formation

Licence Sciences de l éducation et de la formation Formations et diplômes Rapport d évaluation Licence Sciences de l éducation et de la formation Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Évaluation réalisée en 2014-2015 Présentation

Plus en détail

Contribution de la Région wallonne et de la Communauté française de Belgique au débat sur la future stratégie «UE 2020»

Contribution de la Région wallonne et de la Communauté française de Belgique au débat sur la future stratégie «UE 2020» Contribution de la Région wallonne et de la Communauté française de Belgique au débat sur la future stratégie «UE 2020» Introduction L Europe est au carrefour de ses propres ambitions. Le choix des voies

Plus en détail

Déploiement d un environnement numérique de travail (ENT) dans les écoles du premier degré de l Académie de Nantes

Déploiement d un environnement numérique de travail (ENT) dans les écoles du premier degré de l Académie de Nantes Déploiement d un environnement numérique de travail (ENT) dans les écoles du premier degré de l Académie de Nantes Dossier de presse Contact presse Rectorat : Laurence Veteau - Tél. : 02 40 37 33 13 -

Plus en détail

LE PROJET ÉDUCATIF DU CÉGEP DE SEPT-ÎLES

LE PROJET ÉDUCATIF DU CÉGEP DE SEPT-ÎLES LE PROJET ÉDUCATIF DU CÉGEP DE SEPT-ÎLES Ce projet éducatif témoigne de l engagement du personnel du Cégep de Sept-Îles à promouvoir les valeurs qui guident son action éducative et imprègnent les programmes

Plus en détail

Une proposition de formation des services civiques. Formation civique et citoyenne

Une proposition de formation des services civiques. Formation civique et citoyenne 2016 Une proposition de formation des services civiques Formation civique et citoyenne Qui sont les Francas? Une association d éducation populaire reconnue et agréée par l État et les pouvoirs publics.

Plus en détail

CONVENTION ENTRE L UNIVERSITE FRANCOIS-RABELAIS DE TOURS ET L INSTITUT D ETUDES FRANCAISES DE TOURAINE

CONVENTION ENTRE L UNIVERSITE FRANCOIS-RABELAIS DE TOURS ET L INSTITUT D ETUDES FRANCAISES DE TOURAINE CONVENTION ENTRE L UNIVERSITE FRANCOIS-RABELAIS DE TOURS ET L INSTITUT D ETUDES FRANCAISES DE TOURAINE Entre L Université François-Rabelais de Tours, ci-après dénommée «l Université», représentée par Loïc

Plus en détail

Agenda 22 de La Rochelle:

Agenda 22 de La Rochelle: NOTE n 7 - Fondation Jean-Jaurès / Observatoire de l innovation locale - 19 août 2013 - page 1 de La Rochelle: innover dans la prise en compte du Maxime Bono* * Maire de La Rochelle, président de la Communauté

Plus en détail

créer de l emploi dans les territoires

créer de l emploi dans les territoires 3 créer de l emploi dans les territoires 3 Créer de l emploi dans les territoires L Économie sociale et solidaire trouve sa force dans les territoires : quartiers urbains, zones rurales, bassins industriels

Plus en détail

Pédagogie, politique, démocratie participative

Pédagogie, politique, démocratie participative Pédagogie, politique, démocratie participative Raymond Millot La désaffection politique mine le corps social. L idée de démocratie participative apparaît comme un antidote. Sa mise en œuvre nécessite l

Plus en détail

L éducation au développement durable et la gouvernance des territoires éducatifs

L éducation au développement durable et la gouvernance des territoires éducatifs L éducation au développement durable et la gouvernance des territoires éducatifs Maryvonne DUSSAUX Maître de conférences. UPEC Laboratoire STEF-ENS Cachan Le 19/10/2012 Introduction Placer l EDD dans une

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état d'éducateur de jeunes enfants DE EJE

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état d'éducateur de jeunes enfants DE EJE Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état d'éducateur de jeunes enfants DE EJE Annexe de l arrêté du 16 novembre 2005 publié au bulletin officiel du ministère de l'emploi, de la cohésion sociales

Plus en détail

LA QUALITÉ DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR AU QUÉBEC. Rencontre thématique

LA QUALITÉ DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR AU QUÉBEC. Rencontre thématique LA QUALITÉ DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR AU QUÉBEC Rencontre thématique Contribution de la Fédération des cégeps Le 30 novembre 2012 LES CÉGEPS PARTICIPENT À LA CONSTRUCTION DE LA SOCIÉTÉ DU SAVOIR Au Québec,

Plus en détail

L année 2016 marque le renouvellement du label décerné, en 2006, à la Ville de Nice : «Ville amie des enfants»

L année 2016 marque le renouvellement du label décerné, en 2006, à la Ville de Nice : «Ville amie des enfants» L année 2016 marque le renouvellement du label décerné, en 2006, à la Ville de Nice : «Ville amie des enfants» «La fête des enfants ne sera pas que les 20 novembre ; ça sera 365 jours par an» avait annoncé

Plus en détail

OFFRE DE L ASSOCIATION ECOCENE DANS LE CADRE DE L ANIMATION DES TEMPS PERISCOLAIRES 2014-2015

OFFRE DE L ASSOCIATION ECOCENE DANS LE CADRE DE L ANIMATION DES TEMPS PERISCOLAIRES 2014-2015 OFFRE DE L ASSOCIATION ECOCENE DANS LE CADRE DE L ANIMATION DES TEMPS PERISCOLAIRES 2014-2015 ECOCENE, association loi 1901 Maison Leroy, 6 place JB Bareille, 64000 PAU 05.59.32.12.36 info@ecocene.fr www.ecocene.fr

Plus en détail

Projet d Agence 2013/2015

Projet d Agence 2013/2015 Agence d'urbanisme et de développement Essonne Seine Orge 4 rue Jean Raynal 91390 Morsang-sur-Orge - tél : 01 69 04 30 61 fax : 01 69 04 30 69 courriel : contact@audeso.org approuvé par l Assemblée générale

Plus en détail

Mieux connaître les pratiquants de sports de nature en Nord-Pas-de-Calais. pour promouvoir une offre sportive de qualité (expérience de 3 enquêtes)

Mieux connaître les pratiquants de sports de nature en Nord-Pas-de-Calais. pour promouvoir une offre sportive de qualité (expérience de 3 enquêtes) Mieux connaître les pratiquants de sports de nature en Nord-Pas-de-Calais pour promouvoir une offre sportive de qualité (expérience de 3 enquêtes) Valérie OLIVIER DRJSCS Contexte du Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU CRA MIDI-PYRENEES

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU CRA MIDI-PYRENEES REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU CRA MIDI-PYRENEES Centre Ressources Autisme Midi-Pyrénées p. 1/11 Centre Ressources Autisme Midi-Pyrénées p. 2/11 REFERENCES Loi n 2002-2 du 2 janvier 2002, rénovant l action

Plus en détail

Le Carrefour Communautaire- Institutionnel-Usagers (CCIU) : Créateur de rapprochements

Le Carrefour Communautaire- Institutionnel-Usagers (CCIU) : Créateur de rapprochements Le Carrefour Communautaire- Institutionnel-Usagers (CCIU) : Créateur de rapprochements Présenté par : Diane Laroche, CSSS Ahuntsic- Montréal-Nord; Jean-Nicolas Ouellet, CAMÉÉ et ARUCI-SMC; Valérie Coulombe,

Plus en détail

Cadre. 1. Contexte global 2. Secteur e formel et informel : perspectives 3. Sécurité sociale formelle et informelle 4. Conclusions

Cadre. 1. Contexte global 2. Secteur e formel et informel : perspectives 3. Sécurité sociale formelle et informelle 4. Conclusions Cadre 1. Contexte global 2. Secteur e formel et informel : perspectives 3. Sécurité sociale formelle et informelle 4. Conclusions 1.1 Données générales sur la pauvreté 1.2 milliard de gens vivent avec

Plus en détail

2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc... 5. 3. La gouvernance du contrat local de santé du Médoc... 8

2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc... 5. 3. La gouvernance du contrat local de santé du Médoc... 8 1 Sommaire 1. Le contrat local de santé : mieux coordonner les politiques de santé pour réduire les inégalités d accès aux soins... 3 2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc...

Plus en détail

Présentation d EC Partenaire des Institutions Représentatives du Personnel.

Présentation d EC Partenaire des Institutions Représentatives du Personnel. 1 PRESENTATION Présentation d EC Partenaire des Institutions Représentatives du Personnel. EC Partenaire IRP, centre de formation référencé sous le numéro d activité : 11 75 40597 75 auprès des services

Plus en détail

Bafa Bafd. Formations. Un stage sur ma commune. Avec les Francas, devenez animateur ou directeur. de centre de loisirs et de vacances

Bafa Bafd. Formations. Un stage sur ma commune. Avec les Francas, devenez animateur ou directeur. de centre de loisirs et de vacances Avec les Francas, devenez animateur ou directeur de centre de loisirs et de vacances Un stage sur ma commune Formations Bafa Bafd www.bafabafd.com www.francas.asso.fr 1 Les Francas au service de l action

Plus en détail

Bourgoin - Jailleu. Thierry VASSE IEN Enseignement Pré-élémentaire et Politiques Educatives Territoriales

Bourgoin - Jailleu. Thierry VASSE IEN Enseignement Pré-élémentaire et Politiques Educatives Territoriales Bourgoin - Jailleu Thierry VASSE IEN Enseignement Pré-élémentaire et Politiques Educatives Territoriales Spécificité historique d un partenariat à construire et à réguler en permanence Enseignants et non

Plus en détail

PROJET. Un collectif au service des cantons : Albens / Aix nord / Aix centre / Aix sud

PROJET. Un collectif au service des cantons : Albens / Aix nord / Aix centre / Aix sud PROJET Un collectif au service des cantons : Albens / Aix nord / Aix centre / Aix sud Le mot des élus Créé en 2007, le collectif Atout-Jeunes est un regroupement de structures œuvrant pour l enfance et

Plus en détail

Espaces de rencontre. Guide des bonnes pratiques

Espaces de rencontre. Guide des bonnes pratiques Espaces de rencontre Guide des bonnes pratiques 2014 Espaces de rencontre Guide des bonnes pratiques 2014 1. PRÉAMBULE 3 2. LES ESPACES DE RENCONTRE 4 3. LES INDICATIONS 4 4. FONCTIONS DE L ESPACE DE RENCONTRE

Plus en détail

Innovation Process Présentation de la recherche

Innovation Process Présentation de la recherche Innovation Process Présentation de la recherche Présentation du projet Innovation Process Qui fait partie du projet? : Une équipe pluridisciplinaire (sociologie, gestion, psychologie) de l Ulg, active

Plus en détail

VERS UN PROJET DE SANTÉ POUR LE PAYS YON ET VIE

VERS UN PROJET DE SANTÉ POUR LE PAYS YON ET VIE VERS UN PROJET DE SANTÉ POUR LE PAYS YON ET VIE À partir de septembre 2011, avec le concours de l'afresc*, un travail consultatif et coopératif auprès des acteurs médico-sociaux a permis de cerner 16 problématiques

Plus en détail

LE DOMICILE, LEVIER D OPTIMISATION DU SYSTÈME DE SANTÉ

LE DOMICILE, LEVIER D OPTIMISATION DU SYSTÈME DE SANTÉ Janvier 2015 LE DOMICILE, LEVIER D OPTIMISATION DU SYSTÈME DE SANTÉ Plateforme de propositions des PSAD, acteurs essentiels de la chaîne de soin ÉDITO Olivier LEBOUCHÉ Président de la fédération des PSAD

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL L ÉDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL L ÉDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL L ÉDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention L éducateur de jeunes enfants exerce une fonction d accueil des jeunes

Plus en détail

LAN D ACTION DE ÉVELOPPEMENT DURABLE

LAN D ACTION DE ÉVELOPPEMENT DURABLE LAN D ACTION DE ÉVELOPPEMENT DURABLE 013-2015 Table des matières M p E 03 Message du président et chef de la direction 04 Contexte 06 Actions 15 Annexe 1 : Tableau synoptique du plan d action de développement

Plus en détail

Partant de situations concrètes, nous privilégions une méthodologie participative et dynamique!

Partant de situations concrètes, nous privilégions une méthodologie participative et dynamique! Mouvement d'education Populaire,complémentaire de l'école publique et reconnu d'utilité publique, nous œuvrons à proposer des formations de qualité, réalisée grâce à des personnes qualifiées et un réseau

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION 1525, chemin du Lavarin 84083 Avignon cedex 2 Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

RAPPORT MORAL. Aussi, la participation des habitants est la pierre angulaire du Projet Centre Social.

RAPPORT MORAL. Aussi, la participation des habitants est la pierre angulaire du Projet Centre Social. RAPPORT MORAL 2012 a été l année du renouvellement de notre Projet de Centre Social. Les travaux de renouvellement du projet sont l'occasion de comprendre les défis et enjeux qui se présentent au centre

Plus en détail

Une stratégie nouvelle 2008-2010. «l approche Guichet» «l approche territoriale»

Une stratégie nouvelle 2008-2010. «l approche Guichet» «l approche territoriale» Une stratégie nouvelle 2008-2010 L Agence de Développement Social De «l approche Guichet» à «l approche territoriale» L Approche Guichet Pendant la phase pilote (2001-2002) et jusqu à la fin de l année

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 19 AVRIL 2013 DELIBERATION N CR-13/06.158 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de développement qualitatif de

Plus en détail

Athénée Royal Pierre Paulus Châtelet.

Athénée Royal Pierre Paulus Châtelet. Athénée Royal Pierre Paulus Châtelet. Projet d établissement 2012-2015 Rue des Gaux, 100 6200 Châtelet Tél. :071/38 10 31 Fax :071/38 55 17 E-mail: ar.paulus.chatelet@sec.cfwb.be Site : www.arppaulus.be

Plus en détail

SEMINAIRE Décembre 2012

SEMINAIRE Décembre 2012 SEMINAIRE 2012 7-8-9 Décembre 2012 «Promouvoir l Education Populaire» Chers membres, Le séminaire de l Union Polynésienne pour la Jeunesse se tiendra dans les locaux de l IJSPF du 7 au 9 décembre 2012.

Plus en détail

Les membres et les équipes de l association, issus de tous les horizons, sont garants des valeurs de laïcité et de respect mutuel.

Les membres et les équipes de l association, issus de tous les horizons, sont garants des valeurs de laïcité et de respect mutuel. Héberger Accompagner Insérer www.asso2choseslune.org Projet associatif Adopté le 27 juin 2014 en Assemblée Générale Notre identité L association 2ChosesLune rassemble des hommes et des femmes désireux

Plus en détail

EAFC Personnels de direction Inspecteurs Attachés principaux d administration

EAFC Personnels de direction Inspecteurs Attachés principaux d administration 2015-2017 EAFC Personnels de direction Inspecteurs Attachés principaux d administration Le mot du Recteur Vous venez d accéder au corps des personnels d encadrement pour exercer de nouvelles responsabilités

Plus en détail

Restitution des Ateliers Co Campus n 1

Restitution des Ateliers Co Campus n 1 Restitution des Ateliers Co Campus n 1 A la Cité Internationale Universitaire de Paris, nous nous sommes réunis, acteurs du monde de l Enseignement Supérieur et de la Recherche, urbanistes, élus, aménageurs,

Plus en détail

Les Rencontres 2015 Bois-Forêt-Climat de la Francophonie

Les Rencontres 2015 Bois-Forêt-Climat de la Francophonie Sous le Haut Patronage de Monsieur François HOLLANDE Président de la République PARIS du 02 au 04 novembre 2 01 Les Rencontres 2015 Bois-Forêt-Climat de la Francophonie 5 A"Paris" LE 3ème FORUM FRANCO-QUÉBÉCOIS

Plus en détail

LE MANAGEMENT PUBLIC UNE NOUVELLE DISCIPLINE. Support de cours de M. Omar Hemissi

LE MANAGEMENT PUBLIC UNE NOUVELLE DISCIPLINE. Support de cours de M. Omar Hemissi LE MANAGEMENT PUBLIC UNE NOUVELLE DISCIPLINE Support de cours de M. Omar Hemissi LE MANAGEMENT PUBLIC : UNE NOUVELLE DISCIPLINE LE CONTEXTE : Le management public est avant tout un objet d'études : la

Plus en détail

CONSEIL INTERMINISTÉRIEL DE L OUTRE-MER

CONSEIL INTERMINISTÉRIEL DE L OUTRE-MER PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE CONSEIL INTERMINISTÉRIEL DE L OUTRE-MER MESURES DU CIOM DECLINEES PAR TERRITOIRE POLYNESIE FRANCAISE Palais de l Elysée Vendredi 6 novembre 2009 Conseil Interministériel de

Plus en détail

Périmètre : les associations au cœur de l ESS

Périmètre : les associations au cœur de l ESS La version définitive du projet de loi sur l Économie sociale et solidaire a été adoptée lundi 21 juillet 2014 par le Parlement. Fruit de près de deux ans de réflexion et de travaux auxquels Le Mouvement

Plus en détail

Connaissance du cadre d intervention

Connaissance du cadre d intervention MECS du Breuil Priieuré du Breuiill 55200 COMMERCY Grille d auto-évaluation pour Educateur Spécialisé en formation dans le cadre d un stage à responsabilité à la MECS du Breuil Le cadre législatif et réglementaire

Plus en détail

Maire. objectifs. 4 grands axes, le mot du. Chers Pisciacaises, Chers Pisciacais, Karl Olive

Maire. objectifs. 4 grands axes, le mot du. Chers Pisciacaises, Chers Pisciacais, Karl Olive Bienvenue à le mot du Maire Chers Pisciacaises, Chers Pisciacais, Notre jeunesse pisciacaise a désormais un lieu bien à elle où elle va pouvoir vivre ses passions, découvrir un nombre important d activités

Plus en détail

LA CHARTE LUXEMBOURG 2010 ANNEXES TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES UN PROJET DE TERRITOIRE UN PROJET DE TERRITOIRE

LA CHARTE LUXEMBOURG 2010 ANNEXES TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES UN PROJET DE TERRITOIRE UN PROJET DE TERRITOIRE TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES UN PROJET DE TERRITOIRE UN PROJET DE TERRITOIRE LA CHARTE LUXEMBOURG 2010 1. le projet de territoire... 3 2. le territoire.. 4 3. la charte 5 nature et fonction...

Plus en détail

Les Institutions de la Coiffure présentent le label Développement durable, mon coiffeur s engage

Les Institutions de la Coiffure présentent le label Développement durable, mon coiffeur s engage Une initiative des professionnels de la coiffure Les Institutions de la Coiffure présentent le label Développement durable, mon coiffeur s engage CONTACT PRESSE Marie-Claude GESLIN Tél. : 01 76 60 95 07

Plus en détail

Missions spécifiques du service d accueil de jour judiciaire

Missions spécifiques du service d accueil de jour judiciaire Le service d Accueil de Jour Judiciaire «Repères» «En référence à l article 375-3 4 du code civil, un service d accueil à la journée pour 8 enfants âgés de 6 à 18 ans. (Service d accueil de jour judiciaire

Plus en détail

CONCEVOIR LE PROJET. Dunod La photocopie non autorisée est un délit

CONCEVOIR LE PROJET. Dunod La photocopie non autorisée est un délit CONCEVOIR LE PROJET L expression est composée de trois mots qu il convient de définir un par un avant de tenter une compréhension globale. C est un «projet», c est-à-dire (cf. plus haut) une représentation

Plus en détail

FORMATIONS 2014. des salariés et bénévoles. Réseau des centres sociaux et socioculturels des Pays de la Loire

FORMATIONS 2014. des salariés et bénévoles. Réseau des centres sociaux et socioculturels des Pays de la Loire FORMATIONS 2014 des salariés et bénévoles Réseau des centres sociaux et socioculturels des Pays de la Loire Union Régionale centres sociaux et socioculturels des Pays de la Loire Organisme de formation

Plus en détail

CATALOGUE des actions

CATALOGUE des actions CATALOGUE des actions programmes groupes 2014 / 2015 Bureau Information Jeunesse de Loir et Cher 15, avenue de Vendôme 41000 Blois Le BUREAU INFORMATION JEUNESSE, c est quoi? Le Bureau Information Jeunesse

Plus en détail

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2015-2016 Alexandra CURT - Claire EMERIT - Estelle GARCIA Formatrices Sylvie CLARY - Directrice L équipe

Plus en détail

Charte d appartenance

Charte d appartenance Charte d appartenance et d engagement du réseau UNA Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles 108-110, rue Saint-Maur - 75011 Paris - Tel : 01 49 23 82 52 - Fax : 0143 38 55 33

Plus en détail

Le présent document doit être remis aux personnes accueillies et aux familles conjointement avec le livret d accueil de l établissement ou service.

Le présent document doit être remis aux personnes accueillies et aux familles conjointement avec le livret d accueil de l établissement ou service. Ce document présente le texte de l arrêté interministériel du 8 septembre 2003 (texte publié au Journal Officiel), qui constitue la Charte des droits et libertés de la personne accueillie dans les établissements

Plus en détail

«Le patrimoine culturel au 21 e s. pour mieux vivre ensemble. Vers une stratégie commune pour l Europe» DECLARATION DE NAMUR

«Le patrimoine culturel au 21 e s. pour mieux vivre ensemble. Vers une stratégie commune pour l Europe» DECLARATION DE NAMUR PRÉSIDENCE BELGE DU COMITÉ DES MINISTRES DU CONSEIL DE L EUROPE 6 ÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES DU PATRIMOINE CULTUREL (23-24 AVRIL 2015) «Le patrimoine culturel au 21 e s. pour mieux vivre ensemble. Vers

Plus en détail

Services d aide à l intégration de l AWIPH : quel plus pour la scolarité des élèves à besoins spéécifiques?

Services d aide à l intégration de l AWIPH : quel plus pour la scolarité des élèves à besoins spéécifiques? Services d aide à l intégration de l AW WIPH : quel plus pour la scolarité des élèves à besoin ns spécifiques? Alice Pierard Analyse UFAPEC Novembre 2015 N 24.15 Résumé : Aux côtés et avec l aide de l

Plus en détail

Moselle Jeunesse. Charte départementale

Moselle Jeunesse. Charte départementale Moselle Jeunesse 2016-2018 Charte départementale L ingénierie départementale pour une politique jeunesse de territoires 2 Sommaire - Préambule - Les jeunes au cœur du projet - Les territoires - Les moyens

Plus en détail

Charte de l éducation artistique et culturelle

Charte de l éducation artistique et culturelle Charte de l éducation artistique et culturelle Projet éducatif local «Les États parties respectent et favorisent le droit de l enfant de participer pleinement à la vie culturelle et artistique, et encouragent

Plus en détail

Contribution de la CPCA au diagnostic territorial

Contribution de la CPCA au diagnostic territorial Contribution de la CPCA au diagnostic territorial NB : Ce travail a été réalisé en interne par les équipes techniques de la CPCA Introduction La CPCA Picardie rassemble depuis 2001 les quinze grandes coordinations

Plus en détail

Master Lettres et ingénierie culturelle

Master Lettres et ingénierie culturelle Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Lettres et ingénierie culturelle Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

PROJET. Forum Départemental des Droits de l Enfant

PROJET. Forum Départemental des Droits de l Enfant PROJET Forum Départemental des Droits de l Enfant Contact : Anna Meyroune Chargée de mission et de développement Les Francas de l Yonne 8 passage Soufflot 89000 AUXERRE 03 86 51 11 91 06 61 13 52 52 anna.meyroune@francas89.org

Plus en détail

Le point sur. Les espaces de vie sociale

Le point sur. Les espaces de vie sociale Le point sur Les espaces de vie sociale 1 La branche Famille est un acteur majeur des politiques familiales et sociales en France Avec 35 000 salariés et près de 80 milliards d euros redistribués, la Branche

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 12 FEVRIER 2015 EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 12 FEVRIER 2015 EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 12 FEVRIER 2015 POINT PERSONNEL Convention Industrielle de la Formation par la Recherche (CIFRE) EXPOSE DES MOTIFS En 2011, la Municipalité d Ivry-sur-Seine a été sollicitée

Plus en détail

La pédagogie coopérative

La pédagogie coopérative La pédagogie coopérative Concertation du 1 er avril 2011 Ecole Ste Thérèse de St Pierre sur Dives Karine ALIMECK LA FORMATION DES ENFANTS À LA COOPÉRATION SCOLAIRE Sylvain CONNAC Enseignant en école élémentaire

Plus en détail

Appel à Projet pour l animation et la gestion d un «atelier solidaire» dans le quartier d Empalot à Toulouse

Appel à Projet pour l animation et la gestion d un «atelier solidaire» dans le quartier d Empalot à Toulouse Appel à Projet pour l animation et la gestion d un «atelier solidaire» dans le quartier d Empalot à Toulouse 1. Présentation du projet d atelier solidaire 1.1. Contexte : La Communauté Urbaine et la Ville

Plus en détail

Rédiger son Projet Éducatif Territorial. Outil d'aide méthodologique à l'usage des acteurs locaux de la Réforme des Rythmes Éducatifs

Rédiger son Projet Éducatif Territorial. Outil d'aide méthodologique à l'usage des acteurs locaux de la Réforme des Rythmes Éducatifs Rédiger son Projet Éducatif Territorial Outil d'aide méthodologique à l'usage des acteurs locaux de la Réforme des Rythmes Éducatifs 1/ Contexte La Réforme des rythmes scolaires La réforme engagée par

Plus en détail

Institut Méditerranéen du Sport de l Animation et du Tourisme

Institut Méditerranéen du Sport de l Animation et du Tourisme Institut Méditerranéen du Sport de l Animation et du Tourisme Centre national de formation agréé F.F.T Agrément Jeunesse et Sport CQP-AMT BP JEPS APT DE JEPS TENNIS DES JEPS TENNIS FORMATION CONTINUE NOS

Plus en détail

Autonomie et Citoyenneté. «Quelle contribution éducative peut apporter l EPS?»

Autonomie et Citoyenneté. «Quelle contribution éducative peut apporter l EPS?» Autonomie et Citoyenneté «Quelle contribution éducative peut apporter l EPS?» Journée de formation des Conseillers Pédagogiques du 1er degré, Académie de Nice ALLEC Stéphane Mars, 2011 Définition des concepts

Plus en détail