Évaluation et validation du Socle Commun de compétences et de connaissances

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Évaluation et validation du Socle Commun de compétences et de connaissances"

Transcription

1 Évaluation et validation du Socle Commun de compétences et de connaissances Deux opérations distinctes dans une démarche cohérente Collège des I.A.-I.P.R. - Académie de Caen - 1

2 Plan I. Des principes, finalités et outils qui fondent une pédagogie renouvelée II. III. La mise en œuvre du socle, selon les disciplines, selon les compétences visées et les projets Des démarches à suivre cohérentes et progressives pour aboutir à la validation des compétences 2

3 I Des principes, finalités et outils qui fondent une pédagogie renouvelée 3

4 Des principes Une loi qui engage la collectivité à «garantir à chaque élève les moyens nécessaires à l acquisition d un socle commun constitué de connaissances et de compétences qu il est indispensable de maîtriser pour accomplir avec succès sa scolarité, poursuivre sa formation, construire son avenir personnel et professionnel, ainsi que contribuer à réussir sa vie en société.» N évaluer et ne valider que ce que l on enseigne. 4

5 Des finalités Motiver les élèves par une pédagogie de projet qui donne sens. Mettre l élève en situation de faire, face à des situations, des tâches complexes. Organiser la continuité et la progressivité des apprentissages. Objectiver le parcours de chaque élève pour organiser les apprentissages, différencier et mettre en place les remédiations nécessaires et obligatoires. 5

6 Des outils Le livret personnel de compétences Les programmes des disciplines Des situations d apprentissage et d évaluation Des dispositifs : accompagnement éducatif, PPRE Des modalités pédagogiques : la différenciation, les travaux de groupes, les projets interdisciplinaires, 6

7 II La mise en œuvre du socle, selon les disciplines, selon les compétences visées et les projets. 7

8 LANGUES VIVANTES Exemple de projet : Construire et présenter un power point publicitaire (oral et écrit) pour vanter les atouts touristiques de votre ville. Compétence 1 Compétence 2 Compétence 3 Compétence 4 -Formuler clairement un propos simple. - Adapter sa prise de parole (attitude et niveau de langue) à la situation de communication (lieu, destinataire, effet recherché) - Décrire, raconter, expliquer. - Présenter un projet et lire à haute voix. - Rechercher, extraire et organiser l information utile, Compétence 5 Compétence 6 Compétence 7 Utiliser ses connaissances pour donner du sens à l actualité Connaître et respecter les règles de la vie collective. Comprendre l importance du respect mutuel et accepter toutes les différences. Connaître des comportements favorables à sa santé et sa sécurité Se familiariser avec l environnement économique, les entreprises, les métiers S impliquer dans un projet individuel ou collectif Savoir travailler en équipe Collège des IA-I.P.R. - Académie de Caen - -Saisir et mettre en page un texte. - Traiter une image, un son ou une vidéo. - Organiser la composition du document, prévoir sa présentation en fonction de sa destination. - Chercher et sélectionner l'information demandée. 8

9 L enseignant de français en 6e Met en œuvre son programme dans des séquences : ex «Écrire» un conte merveilleux - Lecture d un recueil ou d un ensemble de contes - Apprentissages linguistiques pour lire et pour écrire - Activités d écriture et de révisions de l écrit (intégrées à la séquence) - Évaluation : l élève a écrit un conte, par exemple une parodie «recevable» donc la compétence est maîtrisée, pour le niveau 6 e. Sinon remédiation et nouvel essai LETTRES Compétences enseignées spécifiquement dans cette séquence par domaines et items (d autres sont mises en œuvre mais non évaluées C. 6 et 7 par ex.) Compétence 1 «Adapter son mode de lecture à la nature du texte proposé et à l objectif poursuivi» «Utiliser ses capacités de raisonnement, ses connaissances sur la langue, savoir faire appel à des outils variés pour améliorer son texte» Compétence 5 «Avoir des connaissances et des repères Relevant de la culture littéraire : œuvres littéraires du patrimoine» «Être sensible aux enjeux esthétiques et humains d un texte littéraire» 9

10 DOCUMENTATION Eduscol «Repères pour la mise en œuvre du Parcours de formation à la culture de l information» Extraits de la fiche repère n 8 : MÉDIAS D ACTUALITÉ Participation des professeurs documentalistes aux Compétences du socle commun : - Capacité de la compétence 6 -«Être éduqué aux médias et avoir conscience de leur place et de leur influence dans la société» - Attitude de la compétence 4 -«développer une attitude critique et réfléchie vis-à-vis de l information disponible» - Attitude de la compétence 3 -«développer l esprit critique» - Attitude de la compétence 1 -«développer l ouverture à la communication, au dialogue, au débat» - Capacité de la compétence 5 -«mobiliser leurs connaissances pour donner du sens à l actualité» 10

11 EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Mise en relation d une compétence attendue des programmes collège en EPS avec la compétence 1 du socle commun : la maîtrise de la langue française. Compétence attendue en Danse Niveau 2 (exigible en fin de 3 ème ): Composer et présenter une chorégraphie collective en choisissant des procédés de composition et des formes corporelles variées et originales en relation avec le projet expressif. Apprécier les prestations de façon argumentée, à partir de quelques indicateurs simples. Connaissances En Danse Exploitations possibles dans les situations d enseignement Enrichir le vocabulaire spécifique à la sphère artistique. Capacités Apprendre à parler de son corps. Verbaliser ses émotions et ses ressentis. Décrire les procédés de composition. Tension, relâchement, déséquilibre, dissociation, centre de gravité. Joie, angoisse, tristesse,, fuite Tableaux, scénario, accessoires, occupation de l espace, rythmes. Prendre la parole en groupe. Adapter sa prise de parole à la situation de communication. Attitudes Apprendre en danse nécessite d échanger sur le thème (imaginaire, sensations) mais aussi sur les procédés de composition Suggérer et sélectionner des propositions (rôle du chorégraphe). Apprécier et restituer la qualité d interprétation(rôle de spectateur) Avoir la volonté de s exprimer avec justesse à l oral ou à l écrit sur la composition, le ressenti et l observation de chorégraphies. Apprécier sa prestation ou celle des autres de façon argumentée. S exprimer sur sa prestation en tant que danseur. Organiser au sein du groupe l échange. Apprécier les autres prestations à partir des indicateurs retenus et exprimer son avis. 11 Collège des IA-IPR - Académie de Caen -

12 Une étude de cas en Géographie: en quoi l aire urbaine d Alençon est-elle représentative des dynamiques urbaines actuelles? (classe de 4 ) Étape 1: localisation du pôle et de l aire urbaine à différentes échelles (dossier cartographique) Étape 2: étalement et mobilités urbaines (cartes, schéma, texte) Étape 3: Projet d aménagement et conflits qu il engendre (étude de différents points de vue, jeu de rôle/débat) HISTOIRE - GEOGRAPHIE Compétence 1 Lire Dire Compétence 3 Pratiquer une démarche scientifique Compétence 5 Avoir des connaissances et des repères relevant de l espace et de la culture civique Situer dans l'espace Lire et pratiquer différents langages Faire preuve d esprit critique et de curiosité pour l'actualité Compétence 6 Collège des IA-IPR - Académie de Caen - Connaître les principes et fondements de la vie civique et sociale 12

13 Mathématiques Un ouvrage d art : l Arc de triomphe, place de l Etoile à Paris. Classe : 5 ème La situation-problème : Lors d une sortie pédagogique culturelle, des élèves ont pu visiter l Arc de triomphe. Ils ont constaté qu il était un peu sale et se sont demandé combien pouvait coûter le ravalement de ce monument. Pratiquer un e démarch e scien tifique ou technologique Observer, recherch er et organ iser les in fo rm atio ns. les c apacit és à évaluer en situation E xtraire d'un documen t les information s relativ es à u n thème d e travail et les org aniser pou r les utiliser. les indicateurs d e réussite L'élève p rend en comp te toutes les in formatio ns ayan t un rap port av ec le pro blème (la maqu ette v olumique d e l A rc de triomphe créée en tech nologie grâce au logiciel de mod élisation 3 D sketchu p, tarifs d une entreprise spécialisée d ans le rav alement d es monumen ts) sans erreur d e lecture. Réa liser, m anip uler, m esurer, ca lculer, app liquer des con sign es. Ra ison ner, argum enter, démo ntrer. Présen ter la d éma rch e suivie, les résultats o btenus, comm un iquer. Faire u n sch éma L élève rep résente tou tes les v ues (d e face, latérale et du dessu s) du monumen t en p renant soin de faire apparaître des fig ures g éométriq ues simples do nt il co nnaît les formu les p our calculer leur aire. E ffectuer u ne mesure L élèv e réalise, toujo urs grâce au logiciel de mo délisation 3D sketchu p, différen tes mesures d u mon ument et les reporte su r les cro quis (v ues de face, latérale et du dessu s) qu il a réalisés auparavan t. E ffectuer u n calcul L élève calcule av ec exactitud e les aires des diverses faces de l A rc de trio mphe. Propo ser une méth ode d e réso lution L élève p rop o se u ne su ite d o pérations permettant E xprimer u n résu ltat, un e solutio n, une con clusion par un e ph rase correcte (expression, vocabulaire, sens) d obten ir le résultat. L élève respecte les con signes de p résen tatio n des calcu ls et d u résultat. 13

14 Sciences Physiques et chimiques Un exemple de tâche complexe (5 ème ) L institut national de la consommation (INC) charge notre laboratoire de vérifier que le bleu patenté E131 ne fait pas partie des colorants utilisés dans la fabrication des bonbons M&M s. Il est en effet déconseillé pour des sujets présentant des antécédents allergiques (urticaire, démangeaisons ). Il est d ailleurs interdit dans certains pays : Australie, états Unis, Norvège, Consigne : Après une étude expérimentale, rédigez le rapport argumenté que nous adresserons à l INC. Compétence 1 Domaine «lire» : Repérer les informations dans un texte à partir des éléments explicites et des éléments implicites nécessaires. (Évaluation en situation coup de pouce) Domaine «écrire» : Rédiger un texte bref, cohérent et ponctué, en réponse à une question ou à partir de consignes données. (Évaluation différée) Compétence 3 Les 4 items du domaine «Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des problèmes» (Évaluation en situation) Compétence 6 Domaine «avoir un comportement responsable» : Respecter des comportements favorables à sa santé et sa sécurité. (Évaluation en situation coup de pouce) Compétence 7 Domaine «Être capable de mobiliser des ressources intellectuelles et physiques dans diverses situations» : Être autonome dans son travail : savoir l organiser, le planifier, l anticiper, rechercher et sélectionner des informations utiles. (Évaluation en situation coup de pouce) 14

15 Sciences de la Vie et de la Terre Pourquoi certaines espèces de poissons dans un cours d'eau ne sont pas observées au même endroit? (Truite dans le cours supérieur bien oxygéné, Carpe dans le cours inférieur à teneur plus faible en oxygène) - 5 ème -. Hypothèses proposées : - Quand l'eau est agitée (courant), elle contient plus de O 2. - Quant l'eau est plus froide, elle contient plus de O 2. Objectifs : - Concevoir individuellement un protocole expérimental testant l une des hypothèses. - Discuter (faire des choix, critiquer,...) dans un groupe de 3 élèves pour choisir et mettre en œuvre un protocole (modifications possibles). - Communiquer à la classe le protocole qui sera mis en œuvre. Compétence 3 : Compétence 1 : Compétence 7 : * Raisonner, argumenter, pratiquer une démarche expérimentale. * Proposer un protocole expérimental pour tester une hypothèse. * Écrire. Rédiger un texte bref, cohérent ponctué, en réponse à une question. * Dire. Formuler clairement un propos simple. Adapter sa prise de parole à la situation de communication. *Être capable de mobiliser ses ressources intellectuelles * Faire preuve d'initiative. S engager dans un projet individuel S intégrer et coopérer dans un projet collectif. De manière générale, la compétence 4 est régulièrement mise en œuvre et souvent évaluée. 15

16 Technologie: Une activité menée en technologie à partir de ressources documentaires qui concernent également les SVT, les sciences physiques et d autres disciplines Tâche complexe: Dans le cadre d une mission pour l U.E. vous produirez un document écrit destiné à présenter le choix de l énergie à privilégier pour la voiture du futur. Vous expliquerez schématiquement le principe de fonctionnement d un véhicule pour la technologie retenue. cette argumentation fera l objet 16 d une présentation orale.

17 Les projets interdisciplinaires participent à l évaluation des compétences Histoire des Arts, Éducation au Développement Durable, IDD, CESC 17

18 L enseignant de français participe à un projet interdisciplinaire histoire des arts : arts plastiques-histoire-français- technologie Projet : Réalisation en groupe d un portfolio numérique présentant une illustration d un conte de Perrault par un illustrateur du XIXe siècle Présentation orale de ce portfolio pour expliquer la démarche et présenter l œuvre choisie : replacer l œuvre dans son contexte, l œuvre en relation avec d autres et le support littéraire qu elle illustre A la fin de la séquence évaluation du projet par l équipe des items et domaines et compétences travaillés Compétences travaillées et donc évaluées collectivement C.1 : Dire, lire écrire C.3 : «Rechercher extraire et organiser» C.4 : «Créer, produire, communiquer, échanger» avec les TIC C.5 «Avoir des repères et des connaissances historiques» C.6 : «Avoir un comportement responsable» C.7 : «S intégrer et coopérer dans un projet collectif» 18

19 Un IDD Compétence 3 Compétence 1 Compétence 4 Compétence 7 Rechercher, extraire et organiser l information utile Présenter la démarche suivie, les résultats obtenus, communiquer à l aide d un langage adapté Utiliser ses capacités de raisonnement, ses connaissances sur la langue, savoir faire appel à des outils variés pour améliorer son texte Utiliser les logiciels et les services à disposition Organiser la composition du document, prévoir sa présentation en fonction de sa destination Collège des IA-IPR - Académie de Caen - Collège des IA-IPR - Académie de Caen - S intégrer et coopérer dans un projet collectif Assumer des rôles, prendre des initiatives et des décisions 19

20 EDD Un projet interdisciplinaire en 6e sur la gestion de la lande de Lessay (site Natura 2000) C O M P E T E N C E S C1 : «Lire», «Dire» Disciplines concernées : Français, Technologie SVT, HGEC Partenariat : CPIE C3 : «Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des problèmes», «Savoir utiliser des connaissances dans divers domaines scientifiques», «Environnement et DD» C5 : «Avoir des connaissances et des repères» (espace et culture civique), «Lire et pratiquer différents langages» C6 : «Connaître les principes et fondements de la vie civique et sociale» C7 : «Faire preuve d initiative» 2 sorties sur le terrain (espacées dans l année) En Français : travail sur les contes et légendes de la lande et la notion de patrimoine En HGEC, SVT, Technologie : travail sur les déchets et le recyclage. En SVT : travail sur l impact des activités humaines sur la faune et la flore de la lande. En HGEC : travail sur les paysages et l organisation de l espace Elaboration, par groupe, de projets d aménagement ou de préservation de la lande Un débat, suivi d un vote, sur la gestion et l aménagement de la lande de Lessay (1h, dans la salle du Conseil Municipal) Chaque groupe d élèves défend son projet puis un vote détermine le projet retenu. 20

21 III Des démarches à suivre cohérentes et progressives pour aboutir à la validation des compétences 21

22 Enseigner les compétences Toutes les disciplines sont concernées par l ensemble des compétences du socle Enseigner des compétences, c est donner à chaque élève, dans le cadre habituel de la classe, tous les moyens pour mobiliser les connaissances et développer les capacités et les attitudes dont il a besoin pour réaliser une tâche concrète bien définie L apprentissage des compétences est réalisé dans le cadre habituel des séquences articulées aux programmes. Il n y a pas de séances spéciales «socle» Les compétences sont enseignées dès la sixième avec des niveaux d exigence qui progressent vers celui du palier 3 atteint généralement en quatrième ou troisième 22

23 Évaluer les compétences Une discipline évalue plusieurs compétences (deux ou trois) et une compétence est évaluée par plusieurs disciplines (trois par exemple). Un petit nombre d évaluations globales suffit pour évaluer une compétence de manière satisfaisante Les choix pour l évaluation d une compétence peuvent dépendre des complémentarités entre disciplines, de leur cohérence avec les domaines à envisager ou de leur intégration dans des dispositifs pédagogiques pluridisciplinaires (HIDA, DD, IDD) propices à l évaluation. 23

24 Évaluer les compétences Pour chacune des compétences, une grille de référence fournit des indications sur ce qui est attendu L évaluation est progressive et se fait dans des situations variées qui peuvent concerner un ou plusieurs items, un ou plusieurs domaines, une ou plusieurs compétences. Les tâches complexes permettent d évaluer globalement par domaines et/ou par compétences. Il faut capitaliser les évaluations réussies (ponctuelles ou globales) pour chaque parcours d élève. 24

25 Valider les compétences La validation est l acte institutionnel final qui permet de se prononcer de manière binaire, à un instant t et dans un contexte donné (palier 3), sur la maîtrise des compétences La compétence est le seul niveau de validation et chaque compétence doit être validée La validation est un acte collectif qui peut conduire à apprécier une compétence de manière globale sans que tous les items soient nécessairement évalués (deux ou trois évaluations globales réussies de la compétence sont suffisantes) En cas de désaccord ou de données globales insuffisantes, il est nécessaire de se fonder sur les items renseignés voire sur le parcours de l élève en remontant aux classes antérieures 25

26 Valider les compétences Dans les cas les plus délicats, on pourra considérer que la compétence est maîtrisée si l élève est en progression (s appuyer sur des critères qualitatifs et non quantitatifs) Si une compétence est non validée les items jugés acquis sont obligatoirement renseignés et les items non renseignés seront évalués ultérieurement. Le diplôme national du brevet atteste la maîtrise des connaissances et compétences du socle commun mais ne gomme pas les données du livret personnel de compétences qui restera un outil fiable pour apporter les remédiations nécessaires en cas de non validation du socle. 26

27 Les outils de suivi Ce que doit être un bon outil de suivi Permettre de dater les réussites à des évaluations de type tâche complexe. Permettre de dater les réussites aussi bien au niveau des domaines que des items pour favoriser la remédiation. Permettre à plusieurs enseignants de renseigner des items et des domaines communs (2 à 4). Doit être consultable par les enseignants de la classe Doit pouvoir servir de support de travail au conseil de classe. Doit permettre de fournir un bilan à l élève et ses parents. 27

28 Les outils de suivi Le carnet de bord des professeurs permet de pointer les réussites ponctuelles et globales des élèves dans le cadre de leur parcours au collège, en fonction de leur rythme. Un outil de suivi au niveau de l établissement est indispensable pour retracer la progression de l élève au collège et faire ressortir les liens entre les disciplines choisies pour l évaluation des compétences. L outil de suivi a une fonction pédagogique. Il doit être le plus simple possible et pouvoir être utilisé à terme par tous les établissements pour suivre la scolarité de l élève partout où il va. La dernière version du livret personnel de compétences (LPC), outil national, convient bien à cet usage. 28

29 Les outils de suivi Cette année, beaucoup d applications autres que le LPC sont utilisées par les établissements comme outil de suivi. Les logiciels qui sont très sophistiqués doivent être utilisés à minima. Même si une réflexion est en cours sur l interfaçage de ces outils avec le LPC, il faudra lui transférer les données minimales pour la prise en compte nationale des données. Le LPC sera donc à la fois, un outil de suivi, de validation, de communication vers les familles et entre établissements (liaison école/collège/famille). Le paramétrage du LPC conduit au choix des niveaux à ouvrir pour l évaluation et la validation (6ème, 5ème, 4ème, 3ème), des périodes d accessibilité à l outil, des délégations (professeur principal, équipes), de la langue étrangère support de la compétence 2. La saisie est individuelle ou collective, plusieurs documents peuvent être édités. 29

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN ET PROGRAMMES La référence pour la rédaction

Plus en détail

Parcours de découverte des métiers et des formations

Parcours de découverte des métiers et des formations Parcours de découverte des métiers et des formations Objectifs Acteurs Contenu Ressources OBJECTIFS GENERAUX (et pédagogiques) Acquérir une culture sur les métiers, le monde économique et les voies de

Plus en détail

Les liens entre les. Compétences Méthodologiques et Sociales

Les liens entre les. Compétences Méthodologiques et Sociales Les liens entre les Compétences Méthodologiques et Sociales et le Socle Commun de Connaissances et de Compétences. GRA 2011 Orléans-Tours 1 Le plan d intervention 1. Rappel institutionnel : Les C.M.S.

Plus en détail

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C.

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C. EPS ET SOCLE COMMUN Les activités athlétiques à l'école primaire CONNAISSANCES 2 Piliers Tout élève devra connaître courir Sauter Lancer Un vocabulaire juste et précis pour désigner des objets réels, des

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année PALIER 2 CM2 La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié

Plus en détail

LIVRET PERSONNEL DE COMPÉTENCES

LIVRET PERSONNEL DE COMPÉTENCES Nom... Prénom... Date de naissance... Note aux parents Le livret personnel de compétences vous permet de suivre la progression des apprentissages de votre enfant à l école et au collège. C est un outil

Plus en détail

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS Jean Paul BURKIC I.E.N. LE PORT I LE CADRE REGLEMENTAIRE - Note de service n 83 512 du 13 décembre

Plus en détail

Spécialité auxiliaire en prothèse dentaire du brevet d études professionnelles. ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES

Spécialité auxiliaire en prothèse dentaire du brevet d études professionnelles. ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES 51 Epreuve EP1 : ANALYSE ET COMMUNICATION TECHNOLOGIQUES UP1 Coefficient 4 Finalité et objectifs de l épreuve L épreuve vise à évaluer la capacité du candidat à mobiliser

Plus en détail

Culture scientifique et technologique

Culture scientifique et technologique Socle commun de connaissances et de compétences Collège Culture scientifique et technologique - Banque de situations d apprentissage et d évaluation - Ce document peut être utilisé librement dans le cadre

Plus en détail

Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes

Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes Le projet de socle de connaissances, de compétences et de culture,

Plus en détail

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE MATHÉMATIQUES EN STS M A T H S S T S Animation académique Taverny lundi 24 mars 2014 et Savigny sur Orge vendredi 28 mars 2014 PREMIERS REPÈRES Les programmes de STS ont été

Plus en détail

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique I Contexte du métier 1. Définition Les professeurs de musique diplômés d'état sont chargés

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI ()

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () I. Se donner une compréhension de ce qu est ou pourrait être le socle. A. Une lecture critique de ces 50

Plus en détail

Réunion de présentation. Avril 2015

Réunion de présentation. Avril 2015 Réunion de présentation Avril 2015 Points abordés 1. L environnement 2. L équipe 3. La pédagogie et le fonctionnement de l établissement 4. Après la 3 ème? 5. Questions L environnement 12, chaussée Jules

Plus en détail

Le Socle Commun de Connaissances et de Compétences

Le Socle Commun de Connaissances et de Compétences Le Socle Commun de Connaissances et de Compétences La notion de tâche complexe TÂCHE COMPLEXE? La tâche présentée est-elle complexe? Pourquoi? 2 TÂCHE COMPLEXE? À partir de la lecture des différents documents,

Plus en détail

Projet d école 2014-2018. Guide méthodologique

Projet d école 2014-2018. Guide méthodologique Projet d école 2014-2018 Guide méthodologique 1 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 LES TEXTES DE REFERENCES... 4 LES ETAPES D ELABORATION DU PROJET D ECOLE... 4 ETAPE 1 : BILAN DU PROJET, DIAGNOSTIC... 5 1. LE

Plus en détail

Grilles d évaluations

Grilles d évaluations Grilles d évaluations 1) Quelques définitions Evaluer (De Ketele 1 ) signifie : Recueillir un ensemble d informations suffisamment pertinentes, valides et fiables Et examiner le degré d adéquation entre

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative»

AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative» AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative» Les TICE, un mode d accès à mon autonomie bien sûr! «L'autonomie n'est pas un don! Elle ne survient pas par une sorte de miracle!

Plus en détail

Mention MEEF Enseignement dans le 1er degré

Mention MEEF Enseignement dans le 1er degré Mention MEEF Enseignement dans le 1er degré Offre de formation 201-2014 La Mention MEEF Enseignement dans le 1 er degré comprend parcours : Enseignement polyvalent Enseignement bilingue français-allemand

Plus en détail

FORMATION L ÉVALUATION

FORMATION L ÉVALUATION FORMATION L ÉVALUATION Economie-gestion en lycée professionnel Académie de la Guyane 2014-2015 Formation Date : vendredi 05 Décembre 2014 Lieu : LP Raymond TARCY / Saint Laurent du Maroni Public : professeurs

Plus en détail

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT EPS / DANSE ART / DANSE Elèves du lycée Bréquigny à Rennes, Avril 2014 1 Les deux options facultatives danse au BAC Ce livret a été

Plus en détail

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE Programme de la formation Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE o 36 h pour la préparation à l'épreuve écrite de français Cette préparation comprend : - un travail sur la discipline

Plus en détail

Séquence. «Eduquer aux réseaux sociaux : créer, publier, maîtriser»

Séquence. «Eduquer aux réseaux sociaux : créer, publier, maîtriser» Séquence «Eduquer aux réseaux sociaux : créer, publier, maîtriser» CADRE PREALABLE : - Présentation du projet au CESC du collège en juin 2014. - Présentation du projet à Mme la Principale en septembre

Plus en détail

Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan.

Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan. Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan. - 1 - SOMMAIRE 1. Définition de l APS acrosport 2. Caractéristiques de l APS 3. Références

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Nom : Prénom :.. MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Récapitulatif pour la validation du Diplôme National du Brevet (Attestation du Niveau A2 en Langue Vivante) : ACTIVITES

Plus en détail

Scénario n 24 : QUOI FAIRE AVEC MON BAC PRO TRANSPORT /LOGISTIQUE?

Scénario n 24 : QUOI FAIRE AVEC MON BAC PRO TRANSPORT /LOGISTIQUE? Scénario n 24 : QUOI FAIRE AVEC MON BAC PRO TRANSPORT /LOGISTIQUE? SUJET(S) : Production par les élèves de ressources numériques / Former à la veille et à la diffusion de l information / Collaborer avec

Plus en détail

Synthèse «Le Plus Grand Produit»

Synthèse «Le Plus Grand Produit» Introduction et Objectifs Synthèse «Le Plus Grand Produit» Le document suivant est extrait d un ensemble de ressources plus vastes construites par un groupe de recherche INRP-IREM-IUFM-LEPS. La problématique

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

ELABORER UN PROJET D ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF

ELABORER UN PROJET D ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF ELABORER UN PROJET D ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF 1 ELABORER UN PROJET D ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF I. Elaborer le projet SOMMAIRE - L accompagnement éducatif - principes généraux - les volets du projet - Identifier

Plus en détail

Plan d accompagnement personnalisé

Plan d accompagnement personnalisé Logo de l académie et/ou du département Plan d accompagnement personnalisé Vu la loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l École de la République ; vu

Plus en détail

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs)

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 1 Fiche professeur Niveaux et objectifs pédagogiques 5 e : introduction ou utilisation

Plus en détail

b) Fiche élève - Qu est-ce qu une narration de recherche 2?

b) Fiche élève - Qu est-ce qu une narration de recherche 2? Une tâche complexe peut-être traitée : Gestion d une tâche complexe A la maison : notamment les problèmes ouverts dont les connaissances ne sont pas forcément liées au programme du niveau de classe concerné

Plus en détail

Contribution à la mise en œuvre du socle commun des connaissances et des compétences

Contribution à la mise en œuvre du socle commun des connaissances et des compétences Contribution à la mise en œuvre du socle commun des connaissances et des compétences Des fiches et des outils pour répondre à certaines questions autour de la mise en œuvre, le suivi et la validation du

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF

PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF Intitulé : Jeux de société coopératifs Classe : cycles 1,2 & 3 Niveau : de la maternelle au CM2 Groupe d action national OCCE : Association départementale OCCE : Stage jeux coop mai 2011 Alain Joffre-

Plus en détail

Programme d E.P.S. de l Ecole

Programme d E.P.S. de l Ecole Programme d E.P.S. de l Ecole Primaire CONNAISSANCE DU MILIEU SCOLAIRE Ecu 1.2.3.4 F.S.S.E.P LILLE 2 L.MICHEL-connaissance des milieux FSSEP Université Lille 2 1 SOMMAIRE PRESENTATION DU Eduscol.education.fr

Plus en détail

LE PROGRAMME DES CLASSES DE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EN FRANÇAIS

LE PROGRAMME DES CLASSES DE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EN FRANÇAIS A. Armand IGEN lettres avril 2009-1 LE PROGRAMME DES CLASSES DE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EN FRANÇAIS Cette présentation du programme de français pour les classes de seconde, première, et terminale du

Plus en détail

TITRE : On est tous séropositif!

TITRE : On est tous séropositif! PRÉPARER UNE «SITUATION COMPLEXE DISCIPLINAIRE», SITUATION D APPRENTISSAGE ET/OU D ÉVALUATION TITRE : On est tous séropositif! classe : 3 ème durée : 30 min I - Choisir des objectifs dans les textes officiels.

Plus en détail

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE B.O. n 3 du 19 juin 2008 HORS SERIE Maternelle : AGIR ET S EXPRIMER AVEC SON CORPS Compétences visées (Cv) Se repérer et se déplacer dans l espace. Adapter ses actions

Plus en détail

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF 10 REPÈRES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 MEN-DGESCO 2013 Sommaire 1. LES OBJECTIFS DU DISPOSITIF 2. LES ACQUISITIONS PRIORITAIREMENT VISÉES 3. LES LIEUX

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE AU LYCEE PICASSO DE PERPIGNAN (Document de travail)

L ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE AU LYCEE PICASSO DE PERPIGNAN (Document de travail) L ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE AU LYCEE PICASSO DE PERPIGNAN (Document de travail) 1. Définition L'accompagnement personnalisé, qui s'adresse à tous les élèves, est un espace de liberté pédagogique permettant

Plus en détail

Ministère de l Education Nationale

Ministère de l Education Nationale Ministère de l Education Nationale BREVETS D ETUDES PROFESSIONNELLES Document d accompagnement des programmes de VIE SOCIALE ET PROFESSIONNELLE - 1 - Direction des lycées et collèges Sous-direction des

Plus en détail

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique DOMAINE P3.C3.D1. Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

LECTURE, RECHERCHE DOCUMENTAIRE ET INDEXATION

LECTURE, RECHERCHE DOCUMENTAIRE ET INDEXATION LECTURE, RECHERCHE DOCUMENTAIRE ET INDEXATION Séquence Lettres / Documentation / TICE Classe de 6è et club journal Collège Gabrielle Colette Puget sur Argens Académie de Nice Roxane Obadia CONSTAT INITIAL

Plus en détail

Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques

Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques Parmi les trois domaines d activités proposés aux élèves volontaires dans le cadre de l accompagnement éducatif, «l aide aux devoirs

Plus en détail

S3CP. Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles

S3CP. Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles S3CP Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles Référentiel Le présent socle décrit un ensemble de connaissances et compétences devant être apprécié dans un contexte professionnel.

Plus en détail

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes Les 3 objectifs sont poursuivis aussi bien à l'école maternelle, qu'à l école primaire MATERNELLE * Favoriser la construction des actions motrices

Plus en détail

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis Version 2 : 20 juillet 2012 L expérimentation conduite par l Agence nationale de lutte contre l illettrisme

Plus en détail

SOMMAIRE. Avant propos :

SOMMAIRE. Avant propos : Années 2013-2016 SOMMAIRE 1. Contexte Etat des lieux Le collège Henri HIRO son environnement, ses élèves, ses enseignants Son CDI Les objectifs prioritaires du collège Henri HIRO Fonds documentaire et

Plus en détail

Consultation 2014-2015

Consultation 2014-2015 Consultation 2014-2015 Synthèse des résultats de la consultation nationale sur le projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT

Plus en détail

Après le collège. Terminale. Terminale générale. Terminale professionnelle. technologique. 2 ème année de. 1 ère générale.

Après le collège. Terminale. Terminale générale. Terminale professionnelle. technologique. 2 ème année de. 1 ère générale. Le Baccalauréat Professionnel Gestion-Administration au Lycée Professionnel Camille Claudel à Caen Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale 1 ère générale Baccalauréat général

Plus en détail

Enseigner les Lettres avec les TICE http://lettres.ac-dijon.fr

Enseigner les Lettres avec les TICE http://lettres.ac-dijon.fr Académie de Dijon Enseigner les Lettres avec les TICE http://lettres.ac-dijon.fr TraAM travaux académiques mutualisés, un accompagnement au développement des usages des TIC Créer un forum d écriture avec

Plus en détail

Exemples de différenciations pédagogiques en classe. Elémentaires Collèges. Ordinaires & ASH

Exemples de différenciations pédagogiques en classe. Elémentaires Collèges. Ordinaires & ASH Exemples de différenciations pédagogiques en classe. Elémentaires Collèges Ordinaires & ASH PRESENTATION ESPRIT DES OUTILS PRESENTES L objectif de cette plaquette est de proposer des tours de mains aux

Plus en détail

Les finalités du B2i. Médiapôle d Argenteuil. Philippe da Silva

Les finalités du B2i. Médiapôle d Argenteuil. Philippe da Silva Les finalités du B2i Les TIC font désormais partie du paysage économique, social, culturel et éducatif. Elles sont largement utilisées tout au long de la vie professionnelle et privée. «Il appartient à

Plus en détail

Quelle formation professionnelle pour développer des outils linguistiques d intégration?

Quelle formation professionnelle pour développer des outils linguistiques d intégration? Quelle formation professionnelle pour développer des outils linguistiques d intégration? Odile Malavaux et Marie-Christine Clerc-Gevrey IA-IPR langues vivantes Académie de Besançon Place de la compétence

Plus en détail

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE LE VOLET 1 DU CYCLE 4 est un texte général qui oriente toutes les disciplines et qui permet de cibler la singularité des axes de formation. LE VOLET 2

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES. Intervenants Enseignant de la classe, Assistante d Education CÔTÉ SCIENCES

PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES. Intervenants Enseignant de la classe, Assistante d Education CÔTÉ SCIENCES PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES Objet Module scolaire, CÔTÉ SCIENCES Intervenants Enseignant de la classe, Assistante d Education CÔTÉ SCIENCES Public scolaire visé CE2-CM1-CM2 Durée du

Plus en détail

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Juin 2010 TABLE DES MATIÈRES 1. CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES 4 2. OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT ENFANTS DE 4 ANS À 5 ANS

Plus en détail

Scénario n 19 : ATTIRER LES FUTURS TOURISTES HISPANOPHONES À L AIDE D UNE AFFICHE PUBLICITAIRE AVEC GLOGSTER

Scénario n 19 : ATTIRER LES FUTURS TOURISTES HISPANOPHONES À L AIDE D UNE AFFICHE PUBLICITAIRE AVEC GLOGSTER Scénario n 19 : ATTIRER LES FUTURS TOURISTES HISPANOPHONES À L AIDE D UNE AFFICHE PUBLICITAIRE AVEC GLOGSTER SUJET(S) : Production par les élèves de ressources numériques / Former à la veille et à la diffusion

Plus en détail

Conférence - Débat. «Notes ou pas notes?» «Quelle évaluation pour les élèves?» vendredi 29 mai 2015 Montauban FCPE 82

Conférence - Débat. «Notes ou pas notes?» «Quelle évaluation pour les élèves?» vendredi 29 mai 2015 Montauban FCPE 82 Conférence - Débat «Notes ou pas notes?» «Quelle évaluation pour les élèves?» vendredi 29 mai 2015 Montauban FCPE 82 1/50 Brève présentation 2/50 Thomas CRESPIN 3/50 professeur de mathématiques en collège

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE , chemin de la côte Saint-Antoine Westmount, Québec, HY H7 Téléphone () 96-70 RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE À TRANSMETTRE AU PARENTS Année scolaire 0-0 Document adapté par Tammy

Plus en détail

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE ÉCOLE SECONDAIRE DE MIRABEL GUIDE DE CHOIX DE COURS 2015-2016 Quatrième secondaire CHOIX D OPTIONS DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE SÉQUENCE CULTURE, SOCIÉTÉ ET TECHNIQUE

Plus en détail

Présentation du programme. de physique-chimie. de Terminale S. applicable en septembre 2012

Présentation du programme. de physique-chimie. de Terminale S. applicable en septembre 2012 Présentation du programme de physique-chimie de Terminale S applicable en septembre 2012 Nicolas Coppens nicolas.coppens@iufm.unistra.fr Comme en Seconde et en Première, le programme mélange la physique

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE?

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? Les nouveaux programmes 2008 confirment que l observation, le questionnement, l expérimentation et l argumentation sont

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE Le premier contact avec vos élèves est déterminant, il y a de nombreux éléments à prendre en compte pour le réussir. Un professeur doit

Plus en détail

Valisette architecture

Valisette architecture Valisette architecture Qu est-ce qu un bâtiment, quels sont ses formes et ses usages? jeu des façades & à la découverte d un bâtiment - Repérer et comparer différents éléments d architecture. - Acquérir

Plus en détail

7 place Joffre - 68800 THANN 03 89 37 91 06 03 89 37 41 15 Site :www.remyfaesch.fr Mail : ce.0681541f@ac-strasbourg.fr

7 place Joffre - 68800 THANN 03 89 37 91 06 03 89 37 41 15 Site :www.remyfaesch.fr Mail : ce.0681541f@ac-strasbourg.fr 1 MAJ 12 06. 2012 2 1 NOURRIR L AMBITION SCOLAIRE PAR LA MISE EN ŒUVRE D ACTIONS DYNAMIQUES ET INNOVANTES. Axe de progrès 1.1. Amener chaque élève à élever son niveau d ambition scolaire Axe de progrès

Plus en détail

Je décide: De faire réaliser aux élèves une tâche complexe. Pour cela, je cherche une situation déclenchante et une démarche d investigation.

Je décide: De faire réaliser aux élèves une tâche complexe. Pour cela, je cherche une situation déclenchante et une démarche d investigation. Je veux : Faire acquérir une connaissance : «les chromosomes sont constitués d A.D.N.» Développer des capacités : «Je ne sais pas lesquelles mais j ai envie de faire un TP, chose peu courante en 3 ème.»

Plus en détail

Présentation du programme de danse Questions-réponses

Présentation du programme de danse Questions-réponses Présentation du programme de danse Questions-réponses Description du programme Le DEC préuniversitaire en Danse du Cégep de Rimouski offre une formation collégiale préparatoire à la poursuite d études

Plus en détail

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d école des enfants est un moment privilégié durant lequel les enfants deviennent acteurs au sein de leur école, en faisant des propositions

Plus en détail

Vendredi 6 mars 2015

Vendredi 6 mars 2015 Vendredi 6 mars 2015 Les rêves Le point d équilibre pour réfléchir à l orientation Les résultats Les capacités Les parcours ne sont pas forcément en ligne droite, Un projet se monte, se défait, se reconstruit

Plus en détail

Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire

Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire 1. Ce que disent les plans d études vaudois Dans la partie consacrée aux finalités de l école vaudoise, le Plan d Etudes Vaudois (PEV) note à propos

Plus en détail

Groupe départemental EPS 1 Rhône Pour une programmation en EPS janvier 2010 1

Groupe départemental EPS 1 Rhône Pour une programmation en EPS janvier 2010 1 Vers UNE PROGRAMMATION EN EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE A L ECOLE PRIMAIRE DANS LE DEPARTEMENT DU RHONE Groupe départemental EPS 1 Rhône Pour une programmation en EPS janvier 2010 1 La programmation :

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION À L INTENTION DES PARENTS

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION À L INTENTION DES PARENTS École secondaire Louis-Philippe-Paré 235, boulevard Brisebois, Châteauguay (Québec) J6K 3X4 Téléphone : 514 380-8899 Télécopieur : 450 692-0031 Site Web : http://lpp.csdgs.qc.ca/ Courriel : lpp@csdgs.qc.ca

Plus en détail

I/ CONSEILS PRATIQUES

I/ CONSEILS PRATIQUES D abord, n oubliez pas que vous n êtes pas un enseignant isolé, mais que vous appartenez à une équipe. N hésitez jamais à demander des idées et des conseils aux autres collègues (linguistes et autres)

Plus en détail

Le travail de maturité (TM) au Gymnase français

Le travail de maturité (TM) au Gymnase français Plan d'études Gymnase français de Bienne 9 Le (TM) au Gymnase français 2. Objectifs 3. Dispositif 3. Cadre du 3.. Choix du domaine et du sujet du 3..2 Organisation du 3..3 Déroulement du 3..4 Forme du

Plus en détail

Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe.

Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe. Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe. Quand on est convaincu que l on ne peut pas travailler tout le temps avec toute sa classe en même temps et que l on souhaite mettre en place

Plus en détail

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles Niveaux et thèmes de programme Sixième : 1 ère partie : caractéristiques de

Plus en détail

BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire»

BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire» Horaires et Programmes EPS à l école primaire BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire» Les programmes 2008 s appuient sur le Socle commun de connaissances

Plus en détail

RÉSULTAT DISCIPLINAIRE RÈGLE DE RÉUSSITE DISCIPLINAIRE Programme de formation de l école québécoise Secondaire - 1 er cycle

RÉSULTAT DISCIPLINAIRE RÈGLE DE RÉUSSITE DISCIPLINAIRE Programme de formation de l école québécoise Secondaire - 1 er cycle RÉSULTAT DISCIPLINAIRE RÈGLE DE RÉUSSITE DISCIPLINAIRE Programme de formation de l école québécoise Secondaire - er cycle Direction générale de la formation des jeunes Octobre 006 Introduction Dans le

Plus en détail

C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de

C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de connaissances, la pratique d habilités ou le développement d

Plus en détail

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris «Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris OBJECTIFS 1- Niveau et insertion dans la programmation 2-

Plus en détail

Compétences documentaires et numériques (basées sur le PACIFI) à acquérir de la 6 à la terminale

Compétences documentaires et numériques (basées sur le PACIFI) à acquérir de la 6 à la terminale Compétences documentaires et numériques (basées sur le PACIFI) à acquérir de la 6 à la terminale En 6 : On attend d'un élève de 6 qu'il sache se repérer dans le CDI, trouver une fiction et un documentaire,

Plus en détail

Guide Pédagogique 2013-2014

Guide Pédagogique 2013-2014 MASTER Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation 1er degré PARCOURS Enseignement polyvalent Guide Pédagogique 2013-2014 - 1 - Administrateur provisoire de l ESPE Richard Kleinschmager

Plus en détail

DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES

DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES I - ANALYSE DE SITUATION DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES STRUCTURES PEDAGOGIQUES : 21 divisions LV1 : anglais, allemand, russe allemand section européenne en 4 ème et 3 ème. LV2 : anglais,

Plus en détail

TITRE : DES CHIENS et CHATS

TITRE : DES CHIENS et CHATS Préparer une «Situation complexe disciplinaire», situation d apprentissage et/ou d évaluation TITRE : DES CHIENS et CHATS classe : 6 durée : 30 minutes I - Choisir des objectifs dans les textes officiels.

Plus en détail

Intégrer les TICE à ses stratégies d enseignement et d apprentissage : Typologie de 10 grands patrons d approches et d activités d apprentissage

Intégrer les TICE à ses stratégies d enseignement et d apprentissage : Typologie de 10 grands patrons d approches et d activités d apprentissage Par Emmanuelle Villiot-Leclercq (IUFM de Grenoble-UJF), Document placé sous licence Creative Commons BY-NC-ND Octobre 2011 Intégrer les TICE à ses stratégies d enseignement et d apprentissage : Typologie

Plus en détail

L école maternelle et le socle commun de connaissances et de compétences

L école maternelle et le socle commun de connaissances et de compétences L école maternelle et le socle commun de connaissances et de compétences Animation pédagogique Mise en œuvre du LPC 87 Un principe majeur! L école maternelle n est pas un palier du socle commun de connaissances

Plus en détail

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager Formation Management M2S formation Animer son équipe Le management de proximité Manager ses équipes à distance Nouveau manager Coacher ses équipes pour mieux manager Déléguer et Organiser le temps de travail

Plus en détail

Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e

Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e Extrait du Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e déposé auprès de la Mission Numérique pour l'enseignement Supérieur par l Institut Catholique de Paris (ICP) - Mars 2011 Au cours du semestre,

Plus en détail

RENCONTRES DEPARTEMENTALES

RENCONTRES DEPARTEMENTALES RENCONTRES DEPARTEMENTALES 2014/2015 DANSE A EPINAY 20 classes Document à l attention des enseignants Jeudi 02 avril 2015 En ligne sur le site de la DSDEN du 93, dans la rubrique EPS : Livrets de compétences

Plus en détail

BEP Auxiliaire Prothèse Dentaire BO n 35 du 30 Septembre 2010

BEP Auxiliaire Prothèse Dentaire BO n 35 du 30 Septembre 2010 Marie-Pascale Schammé Inspectrice de L Éducation Nationale Sciences Biologiques et Sciences Sociales Appliquées Académie de ROUEN Document de référence académique BEP Auxiliaire Prothèse Dentaire BO n

Plus en détail

EXPERIMENTATION ACADEMIQUE DE LA BALADODIFFUSION

EXPERIMENTATION ACADEMIQUE DE LA BALADODIFFUSION EXPERIMENTATION ACADEMIQUE DE LA BALADODIFFUSION Aix-en-Provence Mars 2010 Laurence Giovannoni, IA-IPR d anglais Académie d Aix-Marseille Baladodiffusion: définition Traduction du mot podcasting: ipod

Plus en détail

Document d aide au suivi scolaire

Document d aide au suivi scolaire Document d aide au suivi scolaire Ecoles Famille Le lien Enfant D une école à l autre «Enfants du voyage et de familles non sédentaires» Nom :... Prénom(s) :... Date de naissance :... Ce document garde

Plus en détail

3 ème FONCTIONS. Pratiquer une démarche scientifique et technologique. Capacités

3 ème FONCTIONS. Pratiquer une démarche scientifique et technologique. Capacités 3 ème Les exercices de ce chapitre permettent de travailler des compétences scientifiques du socle commun. Pratiquer une démarche scientifique et technologique Capacités Rechercher, extraire et organiser

Plus en détail