Ziekenhuisorganisatie als belangrijke pijler van een capaciteitsversterkend traject

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ziekenhuisorganisatie als belangrijke pijler van een capaciteitsversterkend traject"

Transcription

1 Ziekenhuisorganisatie als belangrijke pijler van een capaciteitsversterkend traject L organisation de l hôpital comme pilier important d un trajet de renforcement des capacités

2 Ordre du jour La théorie: C est quoi, une mission organisation de l hôpital? La pratique: Exemple concret tour de salle La discussion: Comment assurer le suivi / la continuité par les missions médicales/infirmiers suivantes?

3 A la demande explicite de l hôpital, inscrit dans le cadre du trajet de renforcement des capacités; L organisation de l hôpital n est pas le but en soi, mais doit supporter le core business de MSV, c.-à-d. les missions (para)médicales; Plutôt axé sur l organisationnel, la collaboration et la répartition des tâches; Formation en management hospitalier dans 3 régions; Accompagnement par une mission sur le terrain dans le cadre du trajet de renforcement des capacités;

4 Nous connaissons tous les problèmes Une intervention chirurgicale ne peut pas démarrer: la salle n est pas en ordre / pas nettoyée; les instruments / le linge ne sont pas stériles; le matériel nécessaire n est pas disponible sur place et doit d abord être cherché (à la pharmacie, au dépôt, ); il n y a pas d électricité et le groupe ne démarre pas (pas de carburant, technicien pas disponible, ); le patient a disparu;

5 Nous connaissons tous les problèmes Le tour de salle se déroule d une manière chaotique: Il n y a pas de dossier ou le dossier est introuvable; Les observations ne sont pas faites ou pas notées; Il n est pas clair qui est au courant de la situation du malade; Le analyses de labo ne sont pas disponibles (pas effectuées, pas encore de résultat); Beaucoup trop de personnes participent au tour de salle; Il y a un va et vient de personnel, malades, garde-malades;

6

7 Nous connaissons tous les problèmes Les soins infirmiers ne sont pas organisés d une manière efficace: Il y a trop peu de personnel; Il y trop de personnel / stagiaires; La répartition des tâches n est pas clair qui doit faire quoi? Communication inadéquate lors de la remise / reprise du travail; La charge de travail dans les différentes salles n est pas équilibré; Il y a un manque de matériel essentiel; Tout le monde cours de gauche à droite;

8 Nous connaissons tous les problèmes La gestion du matériel n est pas optimale: Il y a du matériel partout, mal rangé, en désordre; Mélange de matériel/appareils utilisable et vétuste; Gaspillage de matériel précieux ou sous-utilisation de matériel périssable; Utilisation inadéquate et manque de maintenance systématique;

9 Nous connaissons tous les problèmes

10 Dans quels domaines une mission organisation peut être utile? Gestion générale : Collaboration entre médecins, infirmiers, pharmacie, services médicotechniques, services de support, ; Simplification des flux des patients (dispensaire, urgences, maternité, ); Instaurer un système de contrôle de qualité; Communication interne au sein de l hôpital; Règlement d ordre intérieur pour le fonctionnement de l hôpital; Instaurer de l efficacité dans les réunions;

11 Dans quels domaines une mission organisation peut être utile? Gestion médicale : Introduction d un dossier médical / archives médicaux; Optimisation du tour de salle; Optimisation du planning des différentes activités (interventions chirurgicales, consultations, tour de salle, maternité, service de garde, ); Optimisation de la remise et reprise du travail;

12 Dans quels domaines une mission organisation peut être utile? Gestion nursing : Organisation des activités de nursing dans les différentes salles: planning journalier, répartition des tâches, instauration d une équipe mobile, ; Introduction des astuces pratiques: numérotation des lits, schéma de distribution de médicaments, formulaires pratiques, procédures, ; Instauration d un programme pour l amélioration de l hygiène hospitalière; Optimisation de la remise et reprise du travail; Prise en charge des malades;

13

14 Dans quels domaines une mission organisation peut être utile? Gestion ressources humaines : Établissement des descriptions de fonction; Établissement d un plan de formation; Etablissement d un plan d accueil et d introduction de nouveaux collaborateurs, stagiaires, ; Etablissement d un système d évaluation;

15 Dans quels domaines une mission organisation peut être utile? Gestion pharmacie, ressources matérielles et techniques : Principes de gestion des stocks en pharmacie, dans les unités, dans le dépôt; Optimisation du fonctionnement de la pharmacie, pour les malades externes et hospitalisés; Optimisation du fonctionnement de la buanderie-lingerie, de la stérilisation; Instauration un planning pour le contrôle et la maintenance des locaux et appareillage; Gestions des déchets;

16 Dans quels domaines une mission organisation peut être utile?

17 Dans quels domaines une mission organisation peut être utile? Gestion administrative et financière : Simplification administrative (moins de cahiers, de registres, de cachets, de signatures, ); Introduction de l informatique justifié ; Introduction de systématique dans les classements; Introduction d un système de suivi financier;

18 Dans quels domaines une mission organisation peut être utile? Domaines sensibles : Conditions de travail (horaires, salaires, ); Situation financière de l hôpital; Le comportement envers un malade; empathie, respect du privacy, communication, ; Rôle social: prise en charge des malades abandonnés, ; Le malade ne nécessitant plus de traitement; Éthique médicale;

19 La pratique: exemple concret tour de salle Pourquoi le thème tour de salle? Thème universel connu par chaque médecin et infirmier; Thème applicable dans la plupart des missions; Thème très approprié dans le cadre du renforcement de capacités;

20 La pratique: exemple concret tour de salle Différents aspects: Pourquoi faire un tour de salle? Comment organiser le tour de salle d une manière efficace? Qui doit participer au tour de salle? A quel moment de la journée organiser le tour de sale? Combien de fois par semaine le tour de salle doit-il être organisé? Doit-on toujours voir tous le malades? Quel est la durée du tour de salle? Comment assurer le suivi du tour de salle qui en est responsable?

21 La discussion : comment assurer le suivi / la continuité par les missions suivantes? But : arriver à un suivi par toute équipe médicale / infirmière qui passe après une mission organisation Pour les domaines de pratique générale : Tour de salle; Utilisation du dossier médical; Briefing / remise et reprise du travail; De quelle manière: Pas de contrôle mais plutôt du support sur terrain; Fiche aide mémoire, pour rappel des principes en début de mission;

22 La discussion : comment assurer le suivi / la continuité par les missions suivantes? Fiche synthétique

23 La discussion : comment assurer le suivi / la continuité par les missions suivantes? De quelle manière: Document d observation, a utiliser à plusieurs reprises durant la mission; Observations à noter; Feedback à donner au différents participants; Chiffre à donner par journée, pour objectiver les observations; Conclusions à noter dans le rapport de mission;

24 La discussion : comment assurer le suivi / la continuité par les missions suivantes? Document d observation

25 La pratique: exemple concret tour de salle Quelques observations lors du tour de salle du dans les différentes salle de l hôpital de Kimpese (Bas-Congo): Souvent beaucoup (trop) de participants suivi des discussion au lit du malade quasi impossible; Pas noté systématiquement dans le dossier du malade en temps réel; Pas de participation systématique de l équipe infirmière; Peu d intérêt des médecins pour la fiche de traitement et la fiche des paramètres; Visite des malades du début jusqu au bout de la salle pas de priorisation des malades; Peu d examen physique du malade (auscultation, palpation, ); Pas de directives pour l observation des plaies lors du tour de salle; Beaucoup de dérangement pendant le tour (bruit, téléphone, va-et-vient de personnes, );

26 La discussion : comment assurer le suivi / la continuité par les missions suivantes? Discussion en groupes de 5 à 6 personnes: Êtes vous d accord que chaque équipe de volontaires de MSV où il y a au moins un médecin et une infirmière / accoucheuse peut être impliquée dans le suivi de ces 3 thèmes? Est-ce que la fiche synthétique tour de salle vous semble utile - Avez-vous des suggestions pour l améliorer? Est-ce que le document d observation tour de salle est pratique - Avez-vous des suggestions pour l améliorer?

27 Merci! Questions?

Missions Pharmacie des HUG

Missions Pharmacie des HUG Missions Pharmacie des HUG Approvisionner en médicaments l ensemble des services de soins des HUG (achat, production, distribution) Assurer la qualité de la production et de la préparation des médicaments

Plus en détail

Grille 1 : CLTS Facilitateurs Durée de la visite / d interview

Grille 1 : CLTS Facilitateurs Durée de la visite / d interview Review of WASH Approaches in Madagascar - Data Collection Tools USAID WASHplus Project - 2012 Date : Grille 1 : CLTS Facilitateurs Durée de la visite / d interview Endroit / Commune Nombre de participants

Plus en détail

Infirmière référente en LISP au CH de Saint Die des Vosges

Infirmière référente en LISP au CH de Saint Die des Vosges Infirmière référente en LISP au CH de Saint Die des Vosges Evolution et adaptation des missions d une infirmière référente. Muriel Jouchter infirmière référente LISP Christine Blot cadre de santé 1 2 Pour

Plus en détail

Cours «Mesure des résultats et des impacts des processus de développement régional»

Cours «Mesure des résultats et des impacts des processus de développement régional» regiosuisse filière de formation en management régional (MR) Cours «Mesure des résultats et des impacts des processus de développement régional» Condensé des trois jours de cours du 22 au 24 novembre 2010,

Plus en détail

Plateforme des acteurs de la FAR à Madagascar. Manuel de procédures. Association FARMADA

Plateforme des acteurs de la FAR à Madagascar. Manuel de procédures. Association FARMADA Plateforme des acteurs de la FAR à Madagascar Manuel de procédures Association FARMADA MAI 2015 Table des matières I. Description du manuel de procédures de FARMADA... 4 1. Objectifs du manuel de procédures...

Plus en détail

2. Types de pharmacies d établissements médico-sociaux

2. Types de pharmacies d établissements médico-sociaux LE CHEF DU DEPARTEMENT DE LA SANTE, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE L'ENERGIE DIRECTIVES DU DEPARTEMENT DE LA SANTE, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE L ENERGIE SUR LA PRISE EN CHARGE PHARMACEUTIQUE DANS LES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

L encadrement des soins de pieds en milieu hospitalier : exemple d un leadership infirmier

L encadrement des soins de pieds en milieu hospitalier : exemple d un leadership infirmier L encadrement des soins de pieds en milieu hospitalier : exemple d un leadership infirmier Maryse Grégoire, inf., B.Sc., M.A., conseillère cadre clinicienne, Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke

Plus en détail

Comment convaincre. pharmacien hospitalier

Comment convaincre. pharmacien hospitalier Comment convaincre la direction i vision ii d un pharmacien hospitalier Prof. Pascal BONNABRY Congrès GSASA Baden, 16 novembre 2012 Priorités stratégiques de la pharmacie Optimiser la sécurité, l efficience

Plus en détail

Guide de la rotation de gériatrie - Guide du stagiaire -

Guide de la rotation de gériatrie - Guide du stagiaire - Guide de la rotation de gériatrie - Guide du stagiaire - Attentes du stagiaire pour cette rotation 1- Travail interdisciplinaire L interdisciplinarité est la pierre angulaire des soins et services en gériatrie.

Plus en détail

Projet : Manuel SST du Dirigeant - version finale. Projet. Manuel de la sécurité et de la protection de la santé au travail (SST)

Projet : Manuel SST du Dirigeant - version finale. Projet. Manuel de la sécurité et de la protection de la santé au travail (SST) Projet Manuel de la sécurité et de la protection de la santé au travail (SST) Manuel SST du Dirigeant Version finale Version : 00.2 Révision : 18.04.05 page 1 de 27 Table des matières Glossaire...4 0.

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE VISION MANAGER

DOSSIER DE CANDIDATURE VISION MANAGER DOSSIER DE CANDIDATURE VISION MANAGER Collez votre photo ici. Merci. RÉSERVÉ A RENNES SCHOOL OF BUSINESS UNIQUEMENT N dossier... Dossier suivi par... Décision finale... VOS INFORMATIONS PERSONNELLES CIVILITÉ

Plus en détail

1. Préface / Introduction... 3

1. Préface / Introduction... 3 Sommaire 1. Préface / Introduction... 3 2. Vue d ensemble AMP... 4 2.1. Structure de l Advanced Management Program... 4 2.2. Structure du bloc Store Management... 4 3. Modules et contenu... 6 3.1 Module

Plus en détail

Extrait des «Directives de qualité de la CDAS Est+ pour les institutions pour adultes handicapés (personnes invalides au sens de la LIPPI)»

Extrait des «Directives de qualité de la CDAS Est+ pour les institutions pour adultes handicapés (personnes invalides au sens de la LIPPI)» SG CDAS / mars 2015 Extrait des «Directives de qualité de la CDAS Est+ pour les institutions pour adultes handicapés (personnes invalides au sens de la LIPPI)» du 12 septembre 2011 Traduction en français

Plus en détail

L ACCUEIL DES NOUVEAUX MEMBRES DU PERSONNEL

L ACCUEIL DES NOUVEAUX MEMBRES DU PERSONNEL BIENVENUE AU CHU DE CHARLEROI L ACCUEIL DES NOUVEAUX MEMBRES DU PERSONNEL 16mars 2016 L ACCUEIL L accueil c est «l action et la manière d accueillir, de recevoir quelqu un» Dictionnaire Larousse C est

Plus en détail

Rencontre Inter régionales CPS3. Planning de généralisation de la CPS3 Mardi 19 juin 2012

Rencontre Inter régionales CPS3. Planning de généralisation de la CPS3 Mardi 19 juin 2012 Rencontre Inter régionales CPS3 Planning de généralisation de la CPS3 Mardi 19 juin 2012 Point de situation 19 juin 2012 2 La CPS3 Généralités Les premières CPS3 ont été émises le 8 février 2011. Les principales

Plus en détail

Donner la priorité à vos priorités

Donner la priorité à vos priorités Donner la priorité à vos priorités Pour passer du temps subi au temps choisi Le 1 er mars 2016 Julie Vettori - VAKOM LA ROCHE SUR YON Programme Objectif: Echanger sur vos pratiques de gestion du temps

Plus en détail

ANNEXE 1 EXEMPLE RAPPORT ANNUEL 2010 1

ANNEXE 1 EXEMPLE RAPPORT ANNUEL 2010 1 ANNEXE 1 EXEMPLE RAPPORT ANNUEL 2010 1 1. INTRODUCTION 1.1. Le cycle de politique Le cycle de politique du service de médecine nucléaire s encadre dans celui de l hôpital, où chaque service à l automne

Plus en détail

Marie-Paule VALEIX Formatrice à l Institut de Formation des Cadres de Santé du CHRU de Montpellier. 3 semaines (lieu et dates fixés par l employeur)

Marie-Paule VALEIX Formatrice à l Institut de Formation des Cadres de Santé du CHRU de Montpellier. 3 semaines (lieu et dates fixés par l employeur) Session 2013-2014 Le métier d Adjoint des Cadres Hospitaliers dans les établissements de santé connaît des changements en lien avec l évolution des organisations. Aujourd hui, quel que soit son secteur

Plus en détail

Développement professionnel. Conférence de mai 2010 OFFT Formation professionnelle

Développement professionnel. Conférence de mai 2010 OFFT Formation professionnelle Développement professionnel Conférence de mai 2010 OFFT Formation professionnelle Situation initiale (1) «Ancienne organisation» de la formation professionnelle supérieure en marketing, vente, communication

Plus en détail

Planification et optimisation des ressources pour les hôpitaux

Planification et optimisation des ressources pour les hôpitaux Planification et optimisation des ressources pour les hôpitaux Grâce à ORTEC, les hôpitaux améliorent la gestion de leurs RH et réduisent leurs dépenses Simplifier et fiabiliser votre processus de planification

Plus en détail

AVENANT N 48 DU 4 JUIN 2013

AVENANT N 48 DU 4 JUIN 2013 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 8313. ENTREPRISES DE TRAVAUX AGRICOLES ET RURAUX (Nord - Pas-de-Calais) (21 septembre

Plus en détail

Chapitre 1 LE MANAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

Chapitre 1 LE MANAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Chapitre 1 LE MANAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Objectifs (être capable de) : - Définir les objectifs du management, - Identifier les styles de direction, - Identifier la communication interne de l entreprise.

Plus en détail

P arce que les professionnels sont fondés

P arce que les professionnels sont fondés un challenge ambitieux P arce que les professionnels sont fondés à appréhender le monde dans lequel ils exercent, avec cœur et lucidité, leurs différents métiers avec un même engagement, FO a choisi de

Plus en détail

1. Délégué médical sans expérience (starter) Délégués Médicaux pour différents secteurs en Belgique.

1. Délégué médical sans expérience (starter) Délégués Médicaux pour différents secteurs en Belgique. 1. Délégué médical sans expérience (starter) HCM est la référence dans le domaine du recrutement et d outsourcing de délégués au sein de l industrie pharmaceutique, du healthcare et du medical device.

Plus en détail

VOUS AVEZ DIT «AUDIT DE PROCESSUS»! AUDIPOG SFMP MONACO 15 NOVEMBRE 2013 VERONIQUE TESSIER

VOUS AVEZ DIT «AUDIT DE PROCESSUS»! AUDIPOG SFMP MONACO 15 NOVEMBRE 2013 VERONIQUE TESSIER VOUS AVEZ DIT «AUDIT DE PROCESSUS»! AUDIPOG SFMP MONACO 15 NOVEMBRE 2013 VERONIQUE TESSIER OUI! ET C EST À CAUSE DE LA CERTIFICATION Je déclare avoir un lien d intérêt avec le sujet traité : Je suis expert-visiteur

Plus en détail

2009-2010. Bien cordialement. Alain Mercier Président de la Fredon Ile de France

2009-2010. Bien cordialement. Alain Mercier Président de la Fredon Ile de France EDITO Particulièrement sensible aux questions environnementales et plus spécialement à la santé du végétal et des pratiques qui lui sont liées, notre expertise, cœur de notre métier, est un plus incontestable

Plus en détail

Question de gestion 12 : Travailler ensemble suffit-il à coopérer? (Chapitre 16)

Question de gestion 12 : Travailler ensemble suffit-il à coopérer? (Chapitre 16) Notions : Les modes d action coopératifs : - Groupes de projet - Réunions - Techniques de créativité - Technologies coopératives Question de gestion 12 : Travailler ensemble suffit-il à coopérer? (Chapitre

Plus en détail

Règlement de gestion et d organisation. de la société Implenia SA

Règlement de gestion et d organisation. de la société Implenia SA Etat au 19 juin 2014 Règlement de gestion et d organisation de la société Implenia SA 1 BASE ET CONTENU 1.1 Base statutaire et contenu Le présent règlement se fonde sur l art. 716 CO, l art. 716b CO et

Plus en détail

Fiche de poste Adjoint au Cadre des Services hôteliers Fonction hôtelière, Blanchisserie, Restauration

Fiche de poste Adjoint au Cadre des Services hôteliers Fonction hôtelière, Blanchisserie, Restauration Fiche de poste Adjoint au Cadre des Services hôteliers Fonction hôtelière, Blanchisserie, Restauration Référence : Page : 1 Date d application : Immédiate Classement : Rédaction : Olivier GEROLIMON, DAL.

Plus en détail

Questionnaire. Données de base sur les «frais d exploitation du cabinet médical» Matériel. Personnel. Montants en Francs

Questionnaire. Données de base sur les «frais d exploitation du cabinet médical» Matériel. Personnel. Montants en Francs Matériel Médicaments Autre matériel Matériel de laboratoire Matériel radiologique Matériel pour pansements / divers Divers = Matériel auxiliaire et d exploitation, instruments et ustensiles de moindre

Plus en détail

Atelier Création d entreprise - Descriptif - Fev. 2017

Atelier Création d entreprise - Descriptif - Fev. 2017 Atelier Création d entreprise - Descriptif - Fev. 2017 Objectifs Validation Donner aux participants des outils pratiques utiles dans les différentes phases de développement d un plan d affaires, depuis

Plus en détail

Le Centre Hospitalier de BETHUNE-BEUVRY Recrute un INGENIEUR BIOMEDICAL

Le Centre Hospitalier de BETHUNE-BEUVRY Recrute un INGENIEUR BIOMEDICAL 27, rue Delbecque C.S. 10809 62408 BETHUNE CEDEX Le Centre Hospitalier de BETHUNE-BEUVRY Recrute un INGENIEUR BIOMEDICAL Poste à pourvoir à compter de juin 2014. FONCTIONS : Achat des équipements médicaux

Plus en détail

«Comment optimiser les ressources humaines et matérielles du QO grâce à la gestion informatisée du programme opératoire?»

«Comment optimiser les ressources humaines et matérielles du QO grâce à la gestion informatisée du programme opératoire?» «Comment optimiser les ressources humaines et matérielles du QO grâce à la gestion informatisée du programme opératoire?» Présentation réalisée par Mme Marie-Laurence Giltay Infirmière en chef au QO du

Plus en détail

FORMATIONS. Des solutions. Des solutions. à vos équipes. Un suivi régulier. pour appuyer la direction. Des formations. ciblées pour piloter votre

FORMATIONS. Des solutions. Des solutions. à vos équipes. Un suivi régulier. pour appuyer la direction. Des formations. ciblées pour piloter votre FORMATIONS REFERENCE UPQUAL 1-2017 LES FONDAMENTAUX DE LA QUALITE POUR QUOI OBJECTIFS DU STAGE Comprendre les concepts de la qualité selon les normes en vigueur. PUBLIC VISE Tout public. MOYENS PEDAGOGIQUES

Plus en détail

MODIFICATION DU TEMPS DE TRAVAIL Les techniciens (forfait jours > contrat horaire)

MODIFICATION DU TEMPS DE TRAVAIL Les techniciens (forfait jours > contrat horaire) MODIFICATION DU TEMPS DE TRAVAIL Les techniciens (forfait jours > contrat horaire) Pourquoi un aménagement annuel du temps de travail? 01 02 03 Lancement de TOTEM + ouverture du Centre d Interventions

Plus en détail

CLINIQUES UNIVERSITAIRES SAINT-LUC

CLINIQUES UNIVERSITAIRES SAINT-LUC Les Cliniques universitaires Saint-Luc Pourquoi PRINCE 2? P.Bouchat Directeur Informatique 8 Décembre 20 Où sommes-nous? 2 Nos missions Triple mission universitaire Les soins (de référence et de proximité)

Plus en détail

Gestion du personnel dans un essai. DU Chef de Projet

Gestion du personnel dans un essai. DU Chef de Projet DU Chef de Projet - 2017 02 24 1 Missions et Responsabilités du chef de projet Encadre l équipe permettant la réalisation de la recherche Assure la formation de l équipe aux protocoles, aux POS, à la réglementation

Plus en détail

MSV Médecins Sans Vacances

MSV Médecins Sans Vacances MSV Médecins Sans Vacances Trajet sur le renforcement des capacités Dr. Kash Karubara et Aymar Nyenyezi B. Maline, le 26 avril 2014 0. Plan 1. Pourquoi un changement de stratégie? 2. Le choix du trajet

Plus en détail

PRÉPARATEUR EN PHARMACIE HOSPITALIÈRE

PRÉPARATEUR EN PHARMACIE HOSPITALIÈRE CENTRE DE FORMATION DE PREPARATEURS EN PHARMACIE HOSPITALIERE DU CHRU DE TOURS 2 rue Mansart CHAMBRAY LES TOURS PRÉPARATEUR EN PHARMACIE HOSPITALIÈRE Profession de santé Secteur paramédical Filière médico-technique

Plus en détail

Guide de planification de stage

Guide de planification de stage Guide de planification de stage des stagiaires Comme nulle part ailleurs 2 Guide de planification de stage des stagiaires Comment utiliser ce guide 1 Ce guide sert de liste de contrôle pour assurer la

Plus en détail

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé Centre Hospitalier de Dreux Pôle Admissions Non Programmées (ANP) PROFIL DE POSTE Cadre de santé Urgences Adultes - UHCD Version n 1 Nombre de pages : 5 Diffusée le : Mars 2014 Appliquée le : Rédigée par

Plus en détail

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé Centre Hospitalier de Dreux Pôle Admissions Non Programmées (ANP) PROFIL DE POSTE Cadre de santé Réanimation Polyvalente / Unité de Surveillance Continue (USC) Version n Nombre de pages : Diffusée le :

Plus en détail

LA TÉLÉSANTÉ EN ESSOR EXEMPLES DE RÉALISATION

LA TÉLÉSANTÉ EN ESSOR EXEMPLES DE RÉALISATION LA TÉLÉSANTÉ EN ESSOR EXEMPLES DE RÉALISATION APIBQ, le 28 septembre 2017 Éric Asselin, PMP, CIUSSS de l Estrie CHUS Jonathan Lapointe, ing. jr., MHA, CIUSSS de l Estrie - CHUS PLAN 1. La télésanté en

Plus en détail

TRACEUR JOURNÉE RÉGIONALE CAPPS LA MÉTHODE DU PATIENT. Réseausantéqualité Nord Pas-de-Calais Picardie

TRACEUR JOURNÉE RÉGIONALE CAPPS LA MÉTHODE DU PATIENT. Réseausantéqualité Nord Pas-de-Calais Picardie JOURNÉE RÉGIONALE CAPPS LA MÉTHODE DU PATIENT TRACEUR Réseausantéqualité Nord Pas-de-Calais Picardie Pauline Bailleul, Responsable Département Management de la Qualité et de la Gestion des Risques 12 juin

Plus en détail

ORGANISATION D'UN DEPOT DE DELIVRANCE DANS UN CENTRE HOSPITALIER

ORGANISATION D'UN DEPOT DE DELIVRANCE DANS UN CENTRE HOSPITALIER ORGANISATION D'UN DEPOT DE DELIVRANCE DANS UN CENTRE HOSPITALIER Expérience du CH de Vienne (Isère) B.RIVOIRE 12 Juin 2012 PRESENTATION Centre Hospitalier Lucien Hussel : Médecine, Chirurgie, Obstétrique,

Plus en détail

La recherche clinique : joies et peines!

La recherche clinique : joies et peines! La recherche clinique : joies et peines! Jean Marc DAESSLE Infirmier en recherche clinique (à mi-temps) Pôle cardio-neuro-vasculaire CH Haguenau Joies Peines Ici, hôpital Salaire, Pouvoir d achat, Retraite

Plus en détail

1972, création de l ASsociation française pour la LOGistique (ASLOG) : 1997, lancement du 1 er Référentiel d Audit de la Performance

1972, création de l ASsociation française pour la LOGistique (ASLOG) :  1997, lancement du 1 er Référentiel d Audit de la Performance Le référentiel Logistique de Santé ASLOG Edwige LESAFFRE ingénieur hospitalier logistique et organisation Membre de l ASsociation française pour la LOGistique Commission Logistique Hospitalière L ASLOG

Plus en détail

Qualité via une approche

Qualité via une approche Qualité via une approche processus à l IRCELYON Institut de Recherches sur la Catalyse et l Environnement de Lyon Bernadette Jouguet, IE1, Responsable démarche qualité IRCELYON 1 Le laboratoire IRCELYON

Plus en détail

Solutions Transport et Logistique pour la traçabilité en milieu Hospitalier

Solutions Transport et Logistique pour la traçabilité en milieu Hospitalier Solutions Transport et Logistique pour la traçabilité en milieu Hospitalier Sommaire 1. Jidelec 2. Logistique Hospitalière 3. La Traçabilité dans le SIH 4. La Solution Proposée : SITH3000 5. Modalités

Plus en détail

Mise en fonction d un système pré-analytique

Mise en fonction d un système pré-analytique Mise en fonction d un système pré-analytique Michel Bouthillier Ph.D., FCACB Biochimiste clinique CSSS de la Haute-Yamaska 1 Introduction Hôpital de Granby du CSSS Haute-Yamaska 140 lits 1,1 million d

Plus en détail

Axe 7 : Mettre en place une gestion des risques a posteriori

Axe 7 : Mettre en place une gestion des risques a posteriori Analyse d une erreur médicamenteuse selon REMED Axe 7 : Mettre en place une gestion des risques a posteriori Fiche technique n A7 REX1 Réaliser une REMED ou revue des erreurs médicamenteuses et dispositifs

Plus en détail

CONTRAT DE RÉSIDENCE

CONTRAT DE RÉSIDENCE CONTRAT DE RÉSIDENCE PARTIES CONTRACTANTES Le présent contrat est conclu entre d une part, le Home Médicalisé LA LORRAINE SA, Pré-Rond 11-12, Case postale 376, 2022 Bevaix ci-après l institution et d autre

Plus en détail

EMPRETEC "Prix des Femmes Chefs d Entreprises 2016" 5 ème Edition Formulaire d Inscription

EMPRETEC Prix des Femmes Chefs d Entreprises 2016 5 ème Edition Formulaire d Inscription EMPRETEC "Prix des Femmes Chefs d Entreprises 2016" 5 ème Edition Formulaire d Inscription La CNUCED lance un appel à chacun de ses centres Empretec afin qu'ils nomment jusqu'à 3 entreprises prospères

Plus en détail

Clés de management pour les infirmiers en chef en MR/MRS

Clés de management pour les infirmiers en chef en MR/MRS Formation financée par la Région wallonne La Ministre de la Santé, de l'action sociale et de l'égalité des Chances Clés de management pour les infirmiers en chef en MR/MRS Opérateur de formation: Union

Plus en détail

Evaluation de six ONG de développement agréées par le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes du Grand- Duché de Luxembourg

Evaluation de six ONG de développement agréées par le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes du Grand- Duché de Luxembourg Evaluation de six ONG de développement agréées par le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes du Grand- Duché de Luxembourg Rapport de Synthèse de l évaluation CARE IN LUXEMBOURG (CIL) EVAL/2013/01

Plus en détail

Différences entre les missions. d un Attaché de Recherche Clinique et d un Technicien d Etude Clinique

Différences entre les missions. d un Attaché de Recherche Clinique et d un Technicien d Etude Clinique Différences entre les missions d un Attaché de Recherche Clinique et d un Technicien d Etude Clinique DIU FARC Séminaire 4 A. BENTALEB 29 janvier 2015 Page 1 Différences entre les missions d un ARC et

Plus en détail

La Carte Vitale : réussir son intégration dans le SIH. 27 janvier 2009 Jean-Marc Zimmermann

La Carte Vitale : réussir son intégration dans le SIH. 27 janvier 2009 Jean-Marc Zimmermann La Carte Vitale : réussir son intégration dans le SIH 27 janvier 2009 Jean-Marc Zimmermann 1 Le Groupe CAPIO Groupe de cliniques privées européen fondé en 1994 en Suède 26 cliniques en France 21 établissements

Plus en détail

«Gérer la demande de soins au sein d une maison de santé»

«Gérer la demande de soins au sein d une maison de santé» Séminaire du 24 mai 2014 «Gérer la demande de soins au sein d une maison de santé» SYNTHESE 1 Introduction Le 24 mai 2014 s est tenu un temps d échanges de pratiques relatif à la gestion de la demande

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE SPECIALISATION DE CADRE DE SANTE

DOSSIER PEDAGOGIQUE SPECIALISATION DE CADRE DE SANTE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE SECTION SPECIALISATION DE

Plus en détail

VIVRE UNE EXPÉRIENCE COOPÉRATIVE

VIVRE UNE EXPÉRIENCE COOPÉRATIVE Activités éducatives pour les élèves de 6 à 11 ans VIVRE UNE EXPÉRIENCE COOPÉRATIVE NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 6 À 11 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Les élèves se familiarisent avec les valeurs

Plus en détail

Transferts Intra-Muros de Patients. Recommandations et diffusion des pratiques

Transferts Intra-Muros de Patients. Recommandations et diffusion des pratiques Transferts Intra-Muros de Patients Recommandations et diffusion des pratiques CALASS 2013 Rennes Le 30 août 2013 Partenaires et Soutien Objectifs du projet Renforcer la sécurité des patients Professionnaliser

Plus en détail

Hôpital magnétique ou l attractivité de l hôpital publique: L expérience du CHU de Liège (Belgique) Jean-Marie Boulanger Infirmier chef de services

Hôpital magnétique ou l attractivité de l hôpital publique: L expérience du CHU de Liège (Belgique) Jean-Marie Boulanger Infirmier chef de services Hôpital magnétique ou l attractivité de l hôpital publique: L expérience du CHU de Liège (Belgique) Jean-Marie Boulanger Infirmier chef de services Le CHU de Liège initialement Hôpital publique et universitaire

Plus en détail

Mes Périodes de Formation en Milieu Professionnel

Mes Périodes de Formation en Milieu Professionnel BP 90112 83183 Six-Fours les Plages cedex : 04.94.34.80.08 : 04.94.25.47.92 ce0831354w@ac-nice.fr www.ac-nice.fr/coudouliere/ 1 ère Baccalauréat Professionnel Accueil et Relation aux Clients et aux Usagers

Plus en détail

Gestion des risques aux blocs opératoires du CH Jolimont-Lobbes

Gestion des risques aux blocs opératoires du CH Jolimont-Lobbes Impossible d'afficher l'image liée. Le fichier a peut-être été déplacé, renommé ou supprimé. Vérifiez que la liaison pointe vers le fichier et l'emplacement corrects. CH Jolimont-Lobbes Gestion des risques

Plus en détail

SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement

SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement Direction générale de l Organisation des Etablissements de Soins CAE Bâtiment Vésale Bd Pacheco 19/5 1010 Bruxelles Votre lettre du

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION 1525, chemin du Lavarin 84083 Avignon cedex 2 Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

Manuel qualité du département de biopathologie

Manuel qualité du département de biopathologie QUA-DM-0009.14 Page 1 / 27 Manuel qualité du département de biopathologie Version : 14-14/03/2016 QUA-DM-0009.14 Page 2 / 27 SOMMAIRE : 1. Présentation du département de Biopathologie... 4 1.1 Structure

Plus en détail

R.C. Professionnelle Proposition

R.C. Professionnelle Proposition AMMA ASSURANCES R.C. Professionnelle Proposition assurances médicales depuis 1944 entreprise d assurance mutuelle agréée par l Office de Contrôle des Assurances sous le code 0126 (A.R. 04 et 13.07.1979

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC)

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC) DEPARTEMENT DE LA FORMATION, DE LA JEUNESSE ET DE LA CULTURE Service de l enseignement spécialisé et de l appui à la formation (SESAF) Unité de promotion de la santé et de prévention en milieu scolaire

Plus en détail

PHAROS S.A.R.L. Le 26/11/2012 GENIE AUTOMATIQUE. NC-PHA-FRA-007 B GED Ingénierie présentation Générale 1

PHAROS S.A.R.L. Le 26/11/2012 GENIE AUTOMATIQUE. NC-PHA-FRA-007 B GED Ingénierie présentation Générale 1 NC-PHA-FRA-007 B GED Ingénierie présentation Générale 1 SOMMAIRE 1. Définition 2. Avantages 1. Document 2. Utilisateur 3. Projet 4. Entreprise 3. Maîtrise du circuit de validation documentaire 4. 1. Intégration

Plus en détail

Comment construire le projet de service? Quelques éléments de référence

Comment construire le projet de service? Quelques éléments de référence Comment construire le projet de service? Quelques éléments de référence C. Vandoorne, G. Absil, SCPS APES-ULg Demi-journée à destination des professionnels de PSE Bruxelles 15 mai 2013 Plan de l exposé

Plus en détail

Responsable du Département Parc automobile des véhicules de -3,5T

Responsable du Département Parc automobile des véhicules de -3,5T FIICHE DE FONCTIION Intitulé du poste Implantation géographique Responsable du Département Parc automobile des véhicules de -3,5T Toulon Draguignan Statut Catégorie Grade Cadre d emploi Délégation Générale

Plus en détail

Gestion électronique des documents et démarche qualité

Gestion électronique des documents et démarche qualité Gestion électronique des documents et démarche qualité A. Rivet JOSY 13 octobre 2015, Paris Plan Introduction Les référentiels La documentation qualité Le système documentaire Gestion électronique des

Plus en détail

INFORMATISATION DES HÔPITAUX AU BURUNDI: Processus et résultats préliminaires (BURUNDI, MSPLS- CTB)

INFORMATISATION DES HÔPITAUX AU BURUNDI: Processus et résultats préliminaires (BURUNDI, MSPLS- CTB) INFORMATISATION DES HÔPITAUX AU BURUNDI: Processus et résultats préliminaires (BURUNDI, MSPLS- CTB) E. MUGISHO, ATI/CTB S.C NDAYISHIMIYE, ATN/CTB A. HASSAN, DIRECTRICE SNIS/MSPLS F. VERBEKE, SOGEROM/VUB

Plus en détail

La posture managériale

La posture managériale d ALAIN RENAULT COMMUNICATION La posture managériale d ALAIN RENAULT COMMUNICATION Entre les nouveaux modèles et concepts de management, il est parfois bien difficile de s y retrouver pour les managers

Plus en détail

Chirurgie ambulatoire et Stérilisation: quel partenariat? Martine Le Verger

Chirurgie ambulatoire et Stérilisation: quel partenariat? Martine Le Verger Chirurgie ambulatoire et Stérilisation: quel partenariat? Martine Le Verger Les 36èmes Journées Nationales d Etude sur la Stérilisation, Reims, 10 avril 2014 1 Place de la stérilisation au sein de l hôpital

Plus en détail

ETABLISSEMENT POUR PERSONNES AGEES RESIDENCE DU PARC

ETABLISSEMENT POUR PERSONNES AGEES RESIDENCE DU PARC ETABLISSEMENT POUR PERSONNES AGEES RESIDENCE DU PARC LIVRET D ACCUEIL DES NOUVEAUX RESIDENTS DANS LA RESIDENCE DU PARC Ce livret vous est remis afin de compléter les informations figurant dans le contrat

Plus en détail

Horaires et Organisation de la Pharmacie Hôpital de Soultz

Horaires et Organisation de la Pharmacie Hôpital de Soultz HOPITAL DE SOULTZ N S.PT.S.023.1 Horaires et Organisation de la Pharmacie Hôpital de Soultz SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 1 : CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR

Plus en détail

FONCTION CONTRACTUELLE (m/f) Chef de Service Ressources Humaines

FONCTION CONTRACTUELLE (m/f) Chef de Service Ressources Humaines FONCTION CONTRACTUELLE (m/f) Chef de Service Ressources Humaines Contexte de la fonction L'Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire est un organisme d'utilité publique créé en 2001 par la loi du 15 avril

Plus en détail

Cegeka nv, Universiteitslaan 9, 3500 Hasselt, Belgium Tel Fax:

Cegeka nv, Universiteitslaan 9, 3500 Hasselt, Belgium Tel Fax: Cegeka fournit des services et produits ICT aux grandes et moyennes entreprises. SERVICES PRODUITS PROJECTS & SERVICES TECHNOLOGY CENTER SUPPORT CENTER HEALTHCARE SYSTEMS CPS CTC CSC CHS MAINFRAME DISASTER

Plus en détail

Tour du Chablais Organisation. Cahier des charges Société organisatrice d étape

Tour du Chablais Organisation. Cahier des charges Société organisatrice d étape Tour du Chablais Organisation Cahier des charges Société organisatrice d étape La société organisatrice d étape fournit lors du dépôt de sa candidature : - parcours sur carte au 1/25 000, avec kilométrage

Plus en détail

Vers le nouveau centre de recherche YOURLOG O

Vers le nouveau centre de recherche YOURLOG O Vers le nouveau centre de recherche YOURLOG O Ordre du jour Introduction et milieu de vie Vers le nouveau CRCHUM Plan de communication et ligne de temps Déménagement, technologie de l information, gestion

Plus en détail

RÉVOLUTIONNER LE TRAVAIL DE L INFIRMIÈRE AU BLOC OPÉRATOIRE OUI, CELA EST POSSIBLE

RÉVOLUTIONNER LE TRAVAIL DE L INFIRMIÈRE AU BLOC OPÉRATOIRE OUI, CELA EST POSSIBLE RÉVOLUTIONNER LE TRAVAIL DE L INFIRMIÈRE AU BLOC OPÉRATOIRE OUI, CELA EST POSSIBLE M me Guylaine Marquis Conseillère en soins, évaluation de la qualité pour la direction des soins infirmiers CHUM M. Stéphane

Plus en détail

Réunion d information sur la subvention globale FSE du Département de la Savoie. Corinne DROUGARD; Hanaé HIMI Catherine LE LIRZIN; Anne-Laure BAZIN

Réunion d information sur la subvention globale FSE du Département de la Savoie. Corinne DROUGARD; Hanaé HIMI Catherine LE LIRZIN; Anne-Laure BAZIN Réunion d information sur la subvention globale FSE du Département de la Savoie DGAPT : DDCS : DGVS : DIRECCTE RA: Corinne DROUGARD; Hanaé HIMI Catherine LE LIRZIN; Anne-Laure BAZIN Nadine CALLOUD Anne-Marie

Plus en détail

Réingénierie du processus de production des chimiothérapies par une approche lean

Réingénierie du processus de production des chimiothérapies par une approche lean Réingénierie du processus de production des chimiothérapies par une approche lean Jean-Baptiste Delmotte, Aïssé Diallo, André Rieutord, Séverine Foucher, Niccolò Curatolo Hôpital Antoine Béclère Communication

Plus en détail

Audit des stages de garde

Audit des stages de garde Audit des stages de garde Elus étudiants au conseil de faculté UFR de Médecine Lyon Est 221 étudiants ont répondu entre le 17 avril et le 7 mai 2013 dont 81 de DCEM2, 93 de DCEM3 et 47 de DCEM4. Chaque

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE.

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE. COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE Octobre 2003 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE

Plus en détail

Ateliers de développement professionnel. Format «Lunch & Learn»

Ateliers de développement professionnel. Format «Lunch & Learn» Ateliers de développement professionnel Format «Lunch & Learn» Qui sommes-nous? 2 coachs professionnelles très expérimentées, ex-cadres dirigeantes dans des sociétés leaders, intervenantes reconnues dans

Plus en détail

Partie I Bases essentielles pour maîtriser les projets collaboratifs

Partie I Bases essentielles pour maîtriser les projets collaboratifs Partie I Bases essentielles pour maîtriser les projets collaboratifs Cette première partie présente le management ainsi que le rôle du leadership dans la construction et la mise en œuvre de projets collaboratifs.

Plus en détail

LE GROUPE HOSPITALIER DE LA HAUTE -SAONE (70) lits et professionnels. RECRUTE Par voie de mutation Ou en contrat à durée indéterminée

LE GROUPE HOSPITALIER DE LA HAUTE -SAONE (70) lits et professionnels. RECRUTE Par voie de mutation Ou en contrat à durée indéterminée LE GROUPE HOSPITALIER DE LA HAUTE -SAONE (70) 1 233 lits et 2 092 professionnels RECRUTE Par voie de mutation Ou en contrat à durée indéterminée UN CADRE DE SANTE POUR SON SERVICE DE PEDIATRIE / NEONATOLOGIE

Plus en détail

Horaires et Organisation de la Pharmacie Hôpital de Soultz

Horaires et Organisation de la Pharmacie Hôpital de Soultz HOPITAL DE SOULTZ N S.PT.S.023.2 Horaires et Organisation de la Pharmacie Hôpital de Soultz SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 1 : CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR

Plus en détail

DIPLOME D ETAT DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE. REGLEMENT DES STAGES (ancien régime)

DIPLOME D ETAT DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE. REGLEMENT DES STAGES (ancien régime) DIPLOME D ETAT DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE REGLEMENT DES STAGES (ancien régime) I - Extrait de l Arrêté du 5 septembre 1989 modifié relatif aux études préparatoires et au Diplôme d Etat de masseur-kinésithérapeute

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE ENQUÊTE REGIONALE SUR LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT PERSONNEL EN CHIRURGIE

NOTE DE SYNTHESE ENQUÊTE REGIONALE SUR LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT PERSONNEL EN CHIRURGIE NOTE DE SYNTHESE ENQUÊTE REGIONALE SUR LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT PERSONNEL EN CHIRURGIE Contexte : Le traitement personnel est défini comme l ensemble des traitements médicamenteux en cours au moment

Plus en détail

Note de concept. Université de Ouagadougou, Burkina Faso. 4 semaines, 120 heures de cours

Note de concept. Université de Ouagadougou, Burkina Faso. 4 semaines, 120 heures de cours Diplôme Inter-Universitaire de gestion des approvisionnements pharmaceutiques dans la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme en Afrique sub-saharienne Note de concept Présentation globale

Plus en détail

Les standards CanMEDS et l évaluation des résidents

Les standards CanMEDS et l évaluation des résidents Les standards CanMEDS et l évaluation des résidents Les défis d un nouvel ère Antonio D Angelo MD Février 2006 CanMEDS Canadian adian Medical Education Directions for Specialists CanMEDS 2000 et ProMEDS

Plus en détail

Formation des acteurs et actrices de la formation professionnelle et continue

Formation des acteurs et actrices de la formation professionnelle et continue 2016 Formation des acteurs et actrices de la formation professionnelle et continue Vous formez des apprenti-e-s en entreprise? Vous exercez la fonction de commissaire? Vous êtes expert-e aux examens? Cette

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100%? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Caisse Nationale

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER D USSEL DIRECTION DES SOINS PROFIL DE POSTE CADRE DE SANTE POLE : URGENCES - UNITE DE SURVEILLANCE CONTINUE SMUR - UHCD

CENTRE HOSPITALIER D USSEL DIRECTION DES SOINS PROFIL DE POSTE CADRE DE SANTE POLE : URGENCES - UNITE DE SURVEILLANCE CONTINUE SMUR - UHCD CENTRE HOSPITALIER D USSEL DIRECTION DES SOINS PROFIL DE POSTE CADRE DE SANTE POLE : URGENCES - UNITE DE SURVEILLANCE CONTINUE SMUR - UHCD FONCTION : - Cadre de santé IDENTIFICATION DU POSTE MISSIONS STATUTAIRES

Plus en détail

LA NORMALISATION UN CADRE DE PROGRÈS POUR TOUS LA NORME ISO RENCONTRE ECO FLUX DES ÉCONOMES DE FLUX DE L ESR AMUE 18 OCTOBRE 2016

LA NORMALISATION UN CADRE DE PROGRÈS POUR TOUS LA NORME ISO RENCONTRE ECO FLUX DES ÉCONOMES DE FLUX DE L ESR AMUE 18 OCTOBRE 2016 LA NORME ISO 50001 RENCONTRE ECO FLUX DES ÉCONOMES DE FLUX DE L ESR LA NORMALISATION UN CADRE DE PROGRÈS POUR TOUS AMUE 18 OCTOBRE 2016 Sylvie FERNANDEZ 01 41 62 86 59 sylvie.fernandez@afnor.org SOMMAIRE

Plus en détail

L infirmier coordinateur de soins : un maillon devenu incontournable. Claudine LEMAIRE Olivier YKMAN

L infirmier coordinateur de soins : un maillon devenu incontournable. Claudine LEMAIRE Olivier YKMAN L infirmier coordinateur de soins : un maillon devenu incontournable Claudine LEMAIRE Olivier YKMAN Plan Le monde du travail s adapte Nos origines Description de la fonction Conclusions Le monde du travail

Plus en détail