CONDITIONS GENERALES BANCAIRES (Traduction* du texte original en néerlandais, version du premier février 1996)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONDITIONS GENERALES BANCAIRES (Traduction* du texte original en néerlandais, version du premier février 1996)"

Transcription

1 CONDITIONS GENERALES BANCAIRES (Traduction* du texte original en néerlandais, version du premier février 1996) * Cette traduction n'a été réalisée que pour la commodité du client. Le texte original en néerlandais, qui vous sera envoyé sur demande, sera obligatoire et fera autorité au cas où il y a quelque écart entre la version néerlandais et la traduction en français. Les présentes Conditions générales ont été réalisées en septembre 1995 de concert avec l'association néerlandaise de consommateurs (Consumentenbond) dans le cadre de la Commission pour les questions relatives aux consommateurs du Conseil économique et social (SER). La concertation a abouti à un accord qui couvre tous les articles, à l'exception des dispositions de responsabilité couchées dans les articles 3, 10 et 31 des présentes conditions. La Consumentenbond comprend les conséquences possibles pour la Banque d'une responsabilité extrême, mais ne peut concilier avec sa propre responsabilité les restrictions de responsabilité telles que couchées dans ces articles. Les banques comprennent cette prise de position, mais font remarquer l'impossibilité d'accepter une responsabilité générale : celle-ci impliquerait pour les banques des risques incalculables, ce qu'elles ne peuvent pas se permettre, entre autres envers les clients mêmes. Cependant, dans la concertation avec la Consumentenbond, il a été souligné de part et d'autre que l'obligation de diligence de la banque, telle que couchée dans l'article 2 des Conditions, l'emportera toujours et que des clauses limitant la responsabilité n'y porteront pas atteinte. Article 1: Champ d'application Toutes les relations, y compris les relations futures, entre le client et les agences de la banque établies aux Pays-Bas sont soumises aux présentes Conditions générales. Les dispositions prévues par les présentes Conditions générales sont applicables, sauf les conditions particulières et dérogatoires aux présentes conditions, qui s'appliquent à des services spécifiques rendus par les banques. Article 2: Obligation de diligence La banque doit apporter l'attention nécessaire aux services qu'elle rend. Dans ces services, elle défendra de son mieux les intérêts du client, étant entendu qu'elle n'est pas tenue d'utiliser des informations non-publiques mais connues d'elle, comme par exemple les informations sur d'éventuelles fluctuations des cours. Article 3: Recours au tiers

2 - 2 - Lors de l'exécution des ordres du client et d'autres conventions avec le client, la banque a le droit de faire appel aux services de tiers et de mettre en dépôt auprès de tiers des biens et valeurs du client, au nom de la banque. La banque apportera l'attention nécessaire au choix de ces tiers. Si elle prouve qu'elle a apporté les soins nécessaires à son choix, elle n'est pas responsable des défauts de ces tiers. Si, dans ce cas, le client a encouru des dommages, la banque le secondera en tout cas le plus possible dans ses efforts pour réparer ces dommages, sans préjudice de la responsabilité de la banque en raison de l'article 10. Article 4: La banque ou des tiers comme contrepartie La banque a le droit d'exécuter les ordres d'achat et de vente de biens et/ou de papiers de commerce, à son choix, soit auprès d'elle-même, soit auprès de tiers. Article 5: Risques d'envois Si, sur l'ordre du client, la banque envoie au client ou à des tiers des fonds ou des valeurs, cet envoi s'effectue aux risques et périls de la banque. Si, sur l'ordre du client, la banque envoie au client ou à des tiers d'autres biens et/ou papiers de commerce, cet envoi s'effectue aux risques et périls du client. Article 6: Indication d'adresse par le client Le client doit indiquer à la banque l'adresse à laquelle doivent être expédiées les pièces qui lui sont destinées. Les changements d'adresse doivent être communiqués par écrit par le client. Article 7: Ordres destinés à plusieurs agences Les ordres, indications et communications du client à la banque doivent être adressés séparément à chacune des agences de la banque auxquelles ces ordres, indications et communications sont destinés, sauf si la banque a expressément indiqué une autre adresse. Si des ordres, indications et communications écrits sont destinés à une autre agence de la banque - expressément indiquée par le client - que l'agence qui a reçu

3 - 3 - les documents, cette dernière se chargera de la réexpédition. Article 8: Modifications des pouvoirs de représentation donné par le client Sans considération de l'inscription sur les registres publics, le client ayant donné un pouvoir de représentation à un tiers, est tenu de donner avis écrit à la banque de toute modification ou révocation de ce pouvoir, faute de quoi cette modification ou ce retrait ne seront pas opposables à la banque. Article 9: L'usage de formules Le client doit veiller à ce que les ordres, indications et communications destinés à la banque soient clairs et contiennent les données exactes. Les ordres de virement sont exécutés par la banque sur la base du numéro de compte indiqué par le client et elle n'est pas tenue de vérifier la pertinence des données mentionnées dans l'ordre. Les formules doivent être entièrement remplies par le client. Le client ne doit utiliser les autres supports d'information ou moyens de communication approuvés par la banque que conformément aux directives de la banque. La banque a le droit de s'abstenir de l'exécution d'ordres si ces ordres n'ont pas été donnés moyennant des formules établies ou approuvées par la banque ou moyennant d'autres supports d'information ou moyens de communication approuvés par la banque. La banque peut exiger que les communications soient faites sous une forme déterminée. Article 10: L'exécution des ordres de paiement intérieur La banque garantit l'exécution exacte, dans un délai raisonnable, des ordres de virement de montants libellés en euro, donnés correctement, à condition que ces ordres puissent être exécutés entièrement au sein du circuit scriptural néerlandais des banques affiliées à la Bankgirocentrale (centrale des virements bancaires). Des défauts dans l'exécution de tels ordres de paiement obligent la banque à dédommager le client, ceci jusqu'à un maximum de 225 euro par ordre, sans préjudice de ce qui est stipulé à l'alinéa 2 de l'article 31 et sans préjudice de l'obligation de la banque - sauf conventions contraires - de veiller à ce que ces ordres de paiement soient encore effectués correctement et sans frais complémentaires. La banque n'invoquera pas le maximum susvisé de 225 euro si le caractère raisonnable et l'équité d'un cas concret l'appellent à s'abstenir de l'application de cette invocation.

4 - 4 - Si des ordres de paiement donnés correctement ne peuvent pas être exécutés - entièrement au sein du circuit scriptural susvisé et si le compte du bénéficiaire indiqué par le client n'est pas crédité, la banque ouvrira gratuitement une enquête à la demande du client et tentera d'obtenir que le compte soit tout de même crédité. Dans les quatre semaines qui suivent la date à laquelle elle a reçu cette demande, la banque fournira au client une déclaration écrite relative aux résultats de l'enquête, en y indiquant les données importantes. Si le client désire que des ordres de paiement visés au premier alinéa du présent article soient exécutés vers ou à une date déterminée, il doit expressément convenir d'une telle exécution avec la banque. Ce qui a été stipulé ci-dessus ne porte pas préjudice au droit de la banque de s'abstenir d'exécuter des ordres de paiement si le solde du compte ne le permet pas ou si l'exécution est empêchée par une saisie du compte du client ou par d'autres circonstances comparables. Article 11: Force probante de l'administration bancaire Un extrait de son administration, signé par la banque, fait preuve intégrale envers le client, sauf preuve contraire par le client. Article 12: Contrôle des documents bancaires Si la banque constate une faute ou une erreur dans ses confirmations, relevés de compte, notes ou autres communications au client, elle est tenue d'en informer le client dans le plus bref délai. Le client est tenu de contrôler, dès la réception, les confirmations, relevés de compte, notes ou autres communications qui lui ont été adressés. Puis, le client doit contrôler si les ordres donnés par lui ou en son nom, ont été correctement et entièrement exécutés par la banque. En constatant une erreur ou une imperfection, le client est tenu d'en informer la banque dans le plus bref délai. Aux cas susvisés, la banque est tenue de rectifier les fautes et erreurs qu'elle a commises. Article 13: Approbation des documents bancaires

5 - 5 - Si le client n'a pas contesté le contenu des confirmations, relevés de compte, notes ou autres communications de la banque au client dans les douze mois qui suivent la date à laquelle il peut raisonnablement être censé avoir reçu ces documents, le contenu de ceux-ci sera censé être réputé approuvé par lui. Si de tels documents contiennent des erreurs de calcul, la banque est habilitée et tenue de les rectifier, même après l'expiration du délai précité de douze mois. Article 14: Perte etc. de formules Le client doit conserver et manipuler soigneusement les formules, supports d'information et moyens de communications qui lui ont été remis par la banque. Si le client constate une quelconque irrégularité, telle que perte, vol ou abus, relative à ces formules, supports d'information ou moyens de communication, il doit en informer la banque aussitôt. Jusqu'au moment de la réception par la banque de cette communication, les conséquences de l'usage de ces formules, supports d'information et moyens de communication seront aux risques et périls du client, à moins que le client ne prouve qu'une faute peut être imputée à la banque. Après la réception par la banque de cette communication les conséquences seront aux risques et périls de la banque, à moins que la banque ne prouve que l'on peut attribuer au client une faute intentionnelle ou lourde. Le client doit confirmer par écrit à la banque toute communication relative à toute irrégularité. Si la relation entre le client et la banque a été résiliée, le client est tenu de rendre à la banque les formules inutilisées ainsi que les autres supports d'information et moyens de communication que la banque a mis à sa disposition. Article 15: Intérêts passés au crédit et au débit A des moments à fixer par la banque, mais au moins une fois par an, la banque créditera ou débitera le compte du client des intérêts qui courent. Si le moment où le compte visé est crédité des intérêts qui courent ne coïncide pas avec le moment où ce compte est débité des intérêts qui courent, la banque en informera le client par écrit. Article 16: Commissions et rémunérations

6 - 6 - La banque a le droit de facturer au client des commissions et rémunérations pour les services rendus. Si le client et la banque n'ont pas convenu d'avance le montant de ces commissions et rémunérations, la banque portera en compte ses commissions et rémunérations habituelles. La banque prendra soin que l'information à ce sujet soit en tout cas disponible à ses agences. Article 17: Ecriture passée au crédit sous réserve Toute écriture passée au crédit se fait sous la réserve que si la banque doit encore en recevoir la contrevaleur, celle-ci lui parvienne dûment et à temps. En cas de défaut, la banque aura qualité pour annuler ladite écriture passée au crédit. Si le client a été crédité en compte euro du chef d'effets en devises étrangères ou du chef d'autres effets dont la valeur est susceptible de changements par rapport à leur contrevaleur en euro, le montant passé au débit pour l'annulation égalera le montant contre lequel le client aurait pu acquérir ces devises ou ces effets au jour de l'annulation. Article 18: Nantissement et droit de gage Tous les biens, papiers de commerce et valeurs que la banque, ou un tiers pour la banque, détient ou détiendra, de quelque chef que ce soit, du client ou pour celui-ci et les actions en dépôts collectifs comme visés par la Loi sur les transactions de valeurs par virements dont elle a ou aura la gestion, tiennent lieu de gage à la banque pour toutes les créances que la banque a ou aura à faire valoir contre le client, de quelque chef que ce soit. En tant que mandataire du client, la banque a le droit de se nantir de toutes les créances que le client a ou aura à faire valoir contre la banque, de quelque chef que ce soit, en garantie de toutes les créances que la banque a ou aura à faire valoir contre le client, de quelque chef que ce soit. Si le client désire disposer d'une partie du gage, la banque est tenue de lever le nantissement de cette partie du gage, à condition que le restant du gage constitue une couverture suffisante pour les créances que la banque a ou aura à faire valoir contre le client. La banque n'a pas le droit d'exproprier les biens ou valeurs donnés en gage, à moins qu'elle n'ait une créance exigible à faire valoir contre le client. Puis, la banque ne procédera pas à cette expropriation avant que le client ne soit en demeure. Le pouvoir d'expropriation de la banque ne dépasse pas le montant de la dette du client. Après avoir exercé son droit d'expropriation, la banque en informera le client par

7 - 7 - écrit dans le plus bref délai. Article 19: Droit de compensation La banque est toujours habilitée à compenser les créances exigibles ou conditionnelles ou non qu'elle a à faire valoir contre le client par les créances exigibles ou non à faire valoir par le client contre la banque, quelle que soit la monnaie de compte dans laquelle ces créances sont libellées. Cependant, si la créance à faire valoir par la banque contre le client ou la créance à faire valoir par le client contre la banque n'est pas encore exigible - et à condition que la créance de la banque et la créance du client soient libellées dans la même monnaie -, la banque n'exercera pas son droit de compensation, sauf si la créance du client est saisie ou autrement poursuivie, ou si un droit réel limité est établi sur cette créance, ou si le client cède sa créance à titre particulier. Des créances en devise étrangère sont compensées au cours en vigueur au jour de la compensation. Dans la mesure du possible, la banque informera le client d'avance de l'exercice de son droit de compensation. Article 20: Garanties Le client est tenu de fournir sur demande des garanties suffisantes pour l'acquittement de ses obligations existantes envers la banque. Au cas où une garantie fournie serait devenue insuffisante, le client est tenu de compléter ou de remplacer, sur demande, cette garantie. Une demande comme visée au présent article doit se faire par écrit et doit indiquer le motif de la demande. L'importance de la garantie demandée doit être raisonnablement proportionnée à l'étendue des obligations concernées du client. Article 21: Exigibilité immédiate Si, après sa mise en demeure, le client manque d'exécuter une quelconque obligation envers la banque, la banque est habilitée à rendre les créances qu'elle a à faire valoir contre le client immédiatement exigibles par résiliation. Une telle résiliation doit se faire par écrit et doit indiquer le motif de la résiliation.

8 - 8 - Article 22: Garde en dépôt de titres (banques Vabef) A la garde de titres qui font partie d'un dépôt collectif détenu par la banque comme visé par la Loi sur les transactions de valeurs par virements s'appliquent les dispositions de ladite loi ainsi que ce qui est stipulé à la phrase suivante. Dans la mesure où ces titres sont des titres à lots, la banque est tenue de veiller à ce que, à chaque tirage, un montant soit attribué à chaque client individuellement au prorata de ses droits aux titres désignés pour le remboursement. Les autres titres sont gardés par la société dépositaire de valeurs (Effectenbewaarbedrijf N.V.) ou par Global Custody N.V. dans la mesure où celles-ci acceptent ce dépôt à leurs conditions. A la garde s'appliquent les 'Stipulations sur la garde de titres' respectivement les 'Stipulations sur les titres au porteur qui se trouvent à l'étranger et les titres non libellés au porteur'. Article 22: Garde en dépôt de titres (banques qui ne relèvent pas de la fondation Vabef, à l'exception des banques RABO et des caisses d'épargne) A la garde de titres qui font partie d'un dépôt collectif détenu par la banque comme visé par la Loi sur les transactions de valeurs par virements s'appliquent les dispositions de ladite loi ainsi que ce qui est stipulé à la phrase suivante. Dans la mesure où ces titres sont des titres à lots, la banque est tenue de veiller à ce que, à chaque tirage, un montant soit attribué à chaque client individuellement au prorata de ses droits aux titres désignés pour le remboursement. A la garde de titres autres que ceux visés au premier alinéa et détenus par la banque elle-même aux Pays-Bas pour le compte du client, s'appliquent les stipulations ciaprès du présent article. La banque est tenue de veiller à ce qu'à tout moment et pour chaque client individuellement, les numéros de ces titres soient déterminés. La banque est en outre tenue de rendre compte au client des numéros de ces titres pour autant qu'il s'agisse de titres à lots ou de titres dont certains numéros correspondent à des droit spéciaux et par ailleurs si le client en fait la demande. Article 22: Garde en dépôt de titres (banques RABO et caisses d'épargne) A la garde de titres qui font partie d'un dépôt collectif détenu par la banque comme visé par la Loi sur les transactions de valeurs par virements s'appliquent les dispositions de ladite loi ainsi que ce qui est stipulé à la phrase suivante. Dans la mesure où ces titres sont des titres à lots, la banque est tenue de veiller à ce que, à chaque tirage, un montant soit attribué à chaque client individuellement au prorata de ses droits aux titres désignés pour le remboursement.

9 - 9 - Au cas où la garde concerne d'autres titres que ceux visés au premier alinéa, la banque justifiera les numéros des titres dont la banque elle-même est dépositaire ou dont un tiers aux Pays-Bas est dépositaire avec justification des numéros pour le client. Article 23: Appel aux tiers pour la garde de titres Les titres du client déposés par la banque auprès de tiers en application de ce qui est stipulé à l'article 3 font partie de l'ensemble des titres déposés, pour le compte de la banque, auprès de ces tiers, dans un des dépôts généraux de titres. La banque n'est pas tenue de faire déterminer les numéros de ces titres pour chaque client individuellement. Article 23: Appel aux tiers pour la garde de titres (banques RABO et caisses d'épargne) Les titres du client déposés par la banque auprès de tiers en application de ce qui est stipulé à l'article 3, font partie de l'ensemble des titres déposés, pour le compte de la banque, auprès de ces tiers, dans un des dépôts généraux de titres. La banque n'est pas tenue de faire déterminer les numéros de ces titres pour chaque client individuellement, à moins qu'il ne s'agisse de titres déposés auprès de tiers aux Pays-Bas avec justification des numéros pour le client. Article 24: Administration des dépôts de titres La banque est chargée de l'administration du dépôt de titres du client, pour autant qu'il s'agisse de titres admis à la cote officielle du marché en bourse ou du marché parallèle de la bourse d'amsterdam. Les opérations liées à cette administration comprennent entre autres : l'encaissement d'intérêts, de remboursements et de dividendes, l'exercice ou la réalisation de droits de souscription, l'obtention de nouveaux coupons, les opérations de conversion et le dépôt de titres en vue de réunions. Si des titres du client ont été mis en dépôt par la banque auprès de tiers en application de ce qui est stipulé à l'article 3, ces tiers sont chargés des opérations liées à l'administration de ces titres, sans préjudice de la responsabilité de la banque en vertu de l'article 3 et sans préjudice de l'obligation de la banque de remettre au client les montants qu'elle reçoit pour le client de ces tiers en raison d'intérêts,

10 remboursements, dividendes ou à quelque titre que ce soit. Article 25: Valeurs non concernées par le droit de gage Le droit de gage visé à l'article 18 ne s'applique pas aux titres exclusivement déposés auprès de la banque à des fins spéciales, telles que : l'encaissement d'intérêts, de remboursements et de dividendes, l'obtention de nouveaux coupons, les opérations de conversion et l'assistance aux réunions. Article 26: Durée des ordres d'achat et de vente de valeurs ; diminution de limite Les ordres d'achat et de vente de valeurs sont considérés par la banque comme étant valables pendant une durée à déterminer par la banque. A partir du jour où les valeurs sont cotées ex-dividende ou ex-droit de souscription, une limite fixée par le client pour l'achat ou la vente de telles valeurs sera diminuée de la valeur arithmétique du dividende ou du droit de souscription, mais uniquement si une telle diminution de limite résulte des règles ou usages en vigueur pour ces valeurs. Article 27: Défauts des titres La banque est responsable des défauts des titres acquis par le client suite à des transactions exécutées par la banque auprès d'elle-même comme contrepartie ou des transactions en titres admis à la cote officielle du marché en bourse ou du marché parallèle de la bourse d'amsterdam. Si la banque est responsable en vertu de ce qui est stipulé ci-dessus, elle fournira encore, au choix du client, des titres similaires mais sans défaut ou elle restituera le montant facturé, augmenté d'intérêts, le tout contre restitution des titres que le client avait initialement acquis. Article 28: Frais Les frais d'assistance juridique engagés lors d'un différend entre le client et la banque, dans une procédure devant un juge ou une commission du contentieux, seront pour le compte du client ou à la charge de la banque si et dans la mesure où il en a été décidé par ce juge ou cette commission du contentieux.

11 Les frais que la banque doit faire par voie judiciaire et extrajudiciaire si elle est impliquée dans des procédures ou litiges entre le client et un tiers seront à la charge du client. Sans préjudice de ce qui est stipulé ci-dessus, tous les autres frais résultant pour la banque de ses rapports avec le client seront à la charge du client dans les limites du raisonnable. Article 29: Droit néerlandais: litiges Les relations entre le client et la banque sont régies par le droit néerlandais. Les litiges entre le client et la banque sont portés devant le juge néerlandais compétent, sauf stipulation impérative contraire de la législation ou des conventions internationales. Par dérogation à ce qui est dit ci-dessus, la banque agissant comme partie demanderesse est habilitée à porter les litiges devant le juge étranger qui entre en ligne de compte pour le client. Par dérogation à ce qui est dit ci-dessus, le client agissant comme partie demanderesse est habilité à porter les litiges devant la Commission du contentieux à la compétence de laquelle la banque s'est soumise, en se tenant dans les limites des règlements en question. Article 30: Résiliation de la relation La relation entre le client et la banque peut être résiliée par le client et par la banque. Si c'est la banque qui met fin à la relation, elle informera le client sur demande du motif de cette résiliation. Après résiliation de la relation, les conventions individuelles existantes entre le client et la banque seront liquidées le plus rapidement possible compte tenu des délais en vigueur. Pendant cette liquidation, les présentes Conditions générales resteront valables. Article 31: Responsabilité de la banque Sans préjudice de ce qui est stipulé ailleurs dans les présentes Conditions générales, la banque est tenue responsable si un défaut dans le respect d'une obligation envers

12 le client est imputable à sa faute ou lui incombe en vertu de la loi, d'un acte juridique ou des conceptions en vigueur dans le commerce. Dans la mesure où sa responsabilité n'est pas prévue par la loi, la banque n'est en tout cas pas tenue responsable si un défaut de la banque résulte : = de conflits internationaux, = d'actes de violence ou d'actions à main armée, = de mesures d'une autorité interne, externe ou internationale quelconque, = de mesures d'organismes de tutelle, = d'actions de boycott, = de dérèglements de travail chez des tiers ou le personnel de la banque, = de dérangements dans l'approvisionnement en électricité, les communications ou l'appareillage ou le logiciel de la banque ou de tiers. Si une circonstance comme visée à l'alinéa précédent se présente, la banque prendra les mesures que l'on peut raisonnablement attendre de sa part, en vue de limiter les conséquences fâcheuses qui en résultent pour le client. Article 32: Dérogation aux Conditions générales Les stipulations dérogatoires aux présentes Conditions générales doivent être couchées par écrit. Au cas où une consignation écrite ferait défaut, tous les moyens peuvent être employés par les parties pour prouver de droit les dérogations. Article 33: Modifications et compléments apportés aux Conditions générales Les modifications et compléments apportés aux présentes Conditions générales n'entreront en vigueur qu'après consultation des organisations de consommateurs et syndicats patronaux représentatifs néerlandais au sujet de ces modifications et compléments et de la façon dont le client sera informé de leur contenu. Cet avis au client devra en tout cas avoir lieu avant l'expiration du délai de trente jours visé ciaprès. Les modifications et compléments établis après cette consultation seront déposés au Greffe du tribunal de grande instance d'amsterdam. Ce dépôt sera publié dans trois quotidiens nationaux au moins. Les modifications et compléments ainsi déposés seront obligatoires pour la banque et le client à partir du trentième jour à compter de la date de la publication susvisée.

13 (Le texte néerlandais des présentes Conditions générales a été déposé le 22 décembre 1995 au Greffe du tribunal de grande instance d'amsterdam par la Nederlandse Vereniging van Banken (Association des banques néerlandaises).)

NOTE EXPLICATIVE. des CONDITIONS GENERALES BANCAIRES

NOTE EXPLICATIVE. des CONDITIONS GENERALES BANCAIRES NOTE EXPLICATIVE des CONDITIONS GENERALES BANCAIRES Article 1 Les ABV (Algemene Bankvoorwaarden: Conditions générales bancaires) renferment des règles sur le commerce entre le client et la banque. Ce commerce

Plus en détail

Conditions débit argent DEGIRO

Conditions débit argent DEGIRO Conditions débit argent DEGIRO Table de matières Article 1. Definitions... 3 Article 2. Relation contractuelle... 3 Article 3. Enregistrement de crédit... 4 Article 4. Débit argent... 4 Article 5. Execution

Plus en détail

Conditions Générales pour le Commerce de Gros des Produits Floricoles.

Conditions Générales pour le Commerce de Gros des Produits Floricoles. Conditions Générales pour le Commerce de Gros des Produits Floricoles. établies par la "Vereniging van Groothandelaren in Bloemkwekerijprodukten" (VGB - Association des Grossistes en Produits Floricoles)

Plus en détail

AVIS DE CHANGE N 5 DU MINISTRE DU PLAN ET DES FINANCES RELATIF AUX COMPTES DE NON-RESIDENTS. ( Publié au J.O.R.T. du 5 octobre 1982 )

AVIS DE CHANGE N 5 DU MINISTRE DU PLAN ET DES FINANCES RELATIF AUX COMPTES DE NON-RESIDENTS. ( Publié au J.O.R.T. du 5 octobre 1982 ) AVIS DE CHANGE N 5 DU MINISTRE DU PLAN ET DES FINANCES RELATIF AUX COMPTES DE NON-RESIDENTS ( Publié au J.O.R.T. du 5 octobre 1982 ) Le présent texte pris dans le cadre de l'article 19 du décret n 77-608

Plus en détail

1.2 Les présentes conditions peuvent uniquement être utilisées par des membres de Metaalunie.

1.2 Les présentes conditions peuvent uniquement être utilisées par des membres de Metaalunie. CONDITIONS Conditions 1. Applicabilité 1.1 Les présentes conditions s'appliquent à toutes les offres faites par des membres de Metaalunie, à tous les contrats qu'ils concluent et à toutes les conventions

Plus en détail

COMPTES ETRANGERS EN DINARS ET COMPTES ETRANGERS EN DEVISES CONVERTIBLES. sont subordonnés à l'autorisation de la Banque Centrale de Tunisie (1).

COMPTES ETRANGERS EN DINARS ET COMPTES ETRANGERS EN DEVISES CONVERTIBLES. sont subordonnés à l'autorisation de la Banque Centrale de Tunisie (1). AVIS DE CHANGE N 5 DU MINISTRE DU PLAN ET DES FINANCES RELATIF AUX COMPTES DE NON-RESIDENTS ( Publié au J.O.R.T. du 5 octobre 1982 ) * * * * * Le présent texte pris dans le cadre de l'article 19 du décret

Plus en détail

Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum)

Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum) Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum) En cas de litige découlant de l'interprétation des présentes

Plus en détail

Articles-CODE DES ASSURANCES

Articles-CODE DES ASSURANCES Article L111-4 :L'autorité administrative peut imposer l'usage de clauses types de contrats. Article L112-1 :L'assurance peut être contractée en vertu d'un mandat général ou spécial ou même sans mandat,

Plus en détail

Conditions Générales Location d équipements terminaux

Conditions Générales Location d équipements terminaux Conditions Générales Location d équipements terminaux Vous trouverez dans le présent document les conditions générales qui s'appliquent à la location des équipements terminaux de Orange. Elles peuvent

Plus en détail

Conditions générales d assurance pour les assurances de crédit de fabrication pour les crédits aux sous-traitants CGA FA-ST

Conditions générales d assurance pour les assurances de crédit de fabrication pour les crédits aux sous-traitants CGA FA-ST Conditions générales d assurance pour les assurances de crédit de fabrication pour les crédits aux sous-traitants CGA FA-ST Valables à partir du 31 mars 2012 (Version 2.1/2012) Table des matières 1 Objet

Plus en détail

Limites régissant les engagements importants

Limites régissant les engagements importants Bureau du surintendant des Canada Office of the Superintendent of Financial Institutions Canada 255, rue Albert 255 Albert Street Ottawa, Canada Ottawa, Canada K1A 0H2 K1A 0H2 Ligne directrice Objet :

Plus en détail

2.3. Toute modification ou tout complément apporté au contrat nécessite impérativement un accord préalable écrit entre les deux parties.

2.3. Toute modification ou tout complément apporté au contrat nécessite impérativement un accord préalable écrit entre les deux parties. CONDITIONS générales de vente Poelmann Huizen B.V. Siège social : 7 Handelsweg - 1271 EJ Huizen Pays-Bas. I. GENERALITES Article 1 Applicabilité des conditions générales de vente 1.1. Ces conditions générales

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ARTICLE PREMIER - Champ d'application Les présentes conditions générales de vente constituent le socle de la négociation commerciale et s'appliquent sans réserve et en priorité

Plus en détail

Conditions de vente 11:08:34 12/02/2015

Conditions de vente 11:08:34 12/02/2015 Conditions de vente Il est précisé en application des dispositions de l'article 27 de la loi 92-645 du 13 juillet 1992 que l'office de Tourisme et des Congrès de Nîmes est immatriculé au registre des opérateurs

Plus en détail

ACCORD DE PRÊT. Membre ou Conseil de (ci-après appelé «l'emprunteur»)

ACCORD DE PRÊT. Membre ou Conseil de (ci-après appelé «l'emprunteur») ACCORD DE PRÊT INTERVENU CE jour du mois de 20. N o de prêt du Prêteur : ENTRE : La Société canadienne d'hypothèques et de logement ou Un prêteur approuvé par la Société canadienne d'hypothèques et de

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D'ABONNEMENT Particuliers V2.0 21 août 2008

CONDITIONS GENERALES D'ABONNEMENT Particuliers V2.0 21 août 2008 CONDITIONS GENERALES D'ABONNEMENT Particuliers V2.0 21 août 2008 PREAMBULE Les conditions générales de vente Particuliers (ci-après dénommées «CGV») s'appliquent à toutes les ventes réalisées par la société

Plus en détail

ANNEXE 3: crédits documentaires à l'importation. Conditions générales

ANNEXE 3: crédits documentaires à l'importation. Conditions générales ANNEXE 3: crédits documentaires à l'importation Conditions générales La présente demande ainsi que le crédit documentaire ouvert par la Banque sont régis par les Règles et Usances uniformes de la Chambre

Plus en détail

PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT. relatif au statut de la Banque de France et à l'activité et au contrôle des établissements de crédit.

PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT. relatif au statut de la Banque de France et à l'activité et au contrôle des établissements de crédit. PROJET DE LOI adopté le 2 juillet 1993 N 113 SENAT DEUXIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1992-1993 PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT relatif au statut de la Banque de France et à l'activité et au contrôle

Plus en détail

Conditions : ces conditions de crédit, ainsi que toute annexe à ces Conditions; CONDITIONS DE CREDIT DE PAYDAY

Conditions : ces conditions de crédit, ainsi que toute annexe à ces Conditions; CONDITIONS DE CREDIT DE PAYDAY CONDITIONS DE CREDIT DE PAYDAY 1. Définitions Dans ces Conditions, les notions suivantes ont la signification qui suit: Demandeur de crédit : la personne (personne physique) qui présente une Demande de

Plus en détail

BNP PARIBAS FORTIS @ ISABEL CONDITIONS GÉNÉRALES

BNP PARIBAS FORTIS @ ISABEL CONDITIONS GÉNÉRALES Article premier : Dispositions générales BNP PARIBAS FORTIS @ ISABEL CONDITIONS GÉNÉRALES 1.1. Objet des Conditions Générales Les présentes Conditions Générales ont pour objet de définir les droits et

Plus en détail

Ordonnance concernant les procédures d'encaissement et de recouvrement du 28 juin 2006

Ordonnance concernant les procédures d'encaissement et de recouvrement du 28 juin 2006 - 1-611.104 Ordonnance concernant les procédures d'encaissement et de recouvrement du 28 juin 2006 Le Conseil d'etat du Canton du Valais vu l'article 57 de la Constitution cantonale; vu les articles 34bis

Plus en détail

Le recours à ce progiciel est destiné aux syndics de copropriété et aux syndicats de copropriété.

Le recours à ce progiciel est destiné aux syndics de copropriété et aux syndicats de copropriété. CONVENTION D ASSISTANCE ADMINISTRATIVE, INFORMATIQUE, TECHNIQUE ET FINANCIERE SOUMISE A L ASSEMBLEE GENERALE DES COPROPRIETAIRES, EN CAS DE CHARGES IMPAYEES, APRES MISE EN DEMEURE PAR LE SYNDIC ARTICLE

Plus en détail

C O N D I T I O N S G É N É R A L E S D E C O N T R A T C I T Y B I K E - C A R D ( «C O N D I T I O N S G É N É R A L E S C A R T E C B» )

C O N D I T I O N S G É N É R A L E S D E C O N T R A T C I T Y B I K E - C A R D ( «C O N D I T I O N S G É N É R A L E S C A R T E C B» ) Citybike Wien Gewista Werbeges.m.b.H. Postfach 124 1031 Vienne C O N D I T I O N S G É N É R A L E S D E C O N T R A T C I T Y B I K E - C A R D ( «C O N D I T I O N S G É N É R A L E S C A R T E C B»

Plus en détail

Ministère de la Culture et de la Communication Département de l'information et de la Communication

Ministère de la Culture et de la Communication Département de l'information et de la Communication Ministère de la Culture et de la Communication Département de l'information et de la Communication CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Mise à disposition d une plateforme de veille sur Internet

Plus en détail

Contrat Type DroitBelge.Net. Contrat de travail AVERTISSEMENT

Contrat Type DroitBelge.Net. Contrat de travail AVERTISSEMENT http://www.droitbelge.net infos@droitbelge.net Contrat de travail Auteur: Me Arnaud Carlot, avocat E-mail: (Bruxelles) arnaudcarlot@skynet.be Tel / @lex4u.com 02.346.00.02 Fax: AVERTISSEMENT Le contrat

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente Les présentes conditions générales ont pour objet de définir les conditions dans lesquelles les prestations de services de la société Ether Création sont effectuées. 1 - Généralités

Plus en détail

ANNEXE: RÈGLEMENT DU SERVICE «ZOOMIT ING» DES SERVICES HOME BANK

ANNEXE: RÈGLEMENT DU SERVICE «ZOOMIT ING» DES SERVICES HOME BANK ANNEXE: RÈGLEMENT DU SERVICE «ZOOMIT ING» DES SERVICES HOME BANK 1. OBJET DU RÈGLEMENT DU «SERVICE ZOOMIT ING» Le règlement du service Zoomit ING (ci-après dénommé le «Règlement») a pour objet de donner

Plus en détail

Avons ordonné et ordonnons:

Avons ordonné et ordonnons: Recouvrement CE créances,cotisations,taxes et autres mesures Loi du 20 décembre 2002 concernant l'assistance mutuelle en matière de recouvrement dans la Communauté européenne des créances relatives à certains

Plus en détail

Chapitre 1 er : Introduction. Fonds de protection des dépôts et des instruments financiers

Chapitre 1 er : Introduction. Fonds de protection des dépôts et des instruments financiers Fonds de protection des dépôts et des instruments financiers Modalités d'application de la protection des dépôts et des instruments financiers auprès d'établissements de crédit et d'entreprises d'investissement

Plus en détail

Conditions générales de vente et de livraison 2014 Knapzak Benelux BV Kraaivenstraat 36-09 5048 AB Tilburg (Pays-Bas)

Conditions générales de vente et de livraison 2014 Knapzak Benelux BV Kraaivenstraat 36-09 5048 AB Tilburg (Pays-Bas) Conditions générales de vente et de livraison 2014 Knapzak Benelux BV Kraaivenstraat 36-09 5048 AB Tilburg (Pays-Bas) Article 1. Dispositions générales 1.1. Les présentes conditions s appliquent à toutes

Plus en détail

Conditions générales de vente Leeuwenburgh Fineer B.V.

Conditions générales de vente Leeuwenburgh Fineer B.V. Conditions générales de vente Leeuwenburgh Fineer B.V. Conditions générales Leeuwenburgh Fineer B.V, sise Raamsdonksveer, Bliek 9-13 (4941 SG) et enregistrée à la Chambre de commerce et d industrie sous

Plus en détail

Lieu de naissance : Nationalité : Date de délivrance : DELTASTOCK et le CLIENT, ci-après dénommés les PARTIES, ont convenu de ce qui suit :

Lieu de naissance : Nationalité : Date de délivrance : DELTASTOCK et le CLIENT, ci-après dénommés les PARTIES, ont convenu de ce qui suit : CONTRAT DE NEGOCIATION No. / Aujourd'hui, le, le présent Contrat a été signé entre les parties : DELTASTOCK AD, entreprise d'investissement agréée et institution financière non-bancaire enregistrée, ayant

Plus en détail

1.2 Les conditions standards de l Acheteur sont expressément exclues par les présentes conditions.

1.2 Les conditions standards de l Acheteur sont expressément exclues par les présentes conditions. CONDITIONS GÉNÉRALES DE LIVRAISON D ALPHA DEUREN INTERNATIONAL B.V. dont le siège et les bureaux sont établis à Didam, inscrit au registre du commerce de la Chambre de commerce de la Gueldre centrale sous

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES POUR L'ASSURANCE-VIE INDIVIDUELLE

CONDITIONS GÉNÉRALES POUR L'ASSURANCE-VIE INDIVIDUELLE Édition 2014 CONDITIONS GÉNÉRALES POUR L'ASSURANCE-VIE INDIVIDUELLE SOMMAIRE 1. Bases du contrat 2 2. Déclaration obligatoire 2 2.1 Conséquences d'une réticence 2 3. Droit de révocation 2 4. Début de la

Plus en détail

Juillet 2013 Recommandations de l ASB et de la COPMA relatives à la gestion du patrimoine conformément au droit de la protection des mineurs et des

Juillet 2013 Recommandations de l ASB et de la COPMA relatives à la gestion du patrimoine conformément au droit de la protection des mineurs et des Juillet 2013 Recommandations de l ASB et de la COPMA relatives à la gestion du patrimoine conformément au droit de la protection des mineurs et des adultes I. Préambule... 2 II. Gestion du patrimoine dans

Plus en détail

INFORMATIONS EUROPEENNES NORMALISEES EN MATIERE DE CREDIT DE TITRES

INFORMATIONS EUROPEENNES NORMALISEES EN MATIERE DE CREDIT DE TITRES INFORMATIONS EUROPEENNES NORMALISEES EN MATIERE DE CREDIT DE TITRES 1 IDENTITE ET COORDONNEES DU PRETEUR Prêteur : DEGIRO B.V. Adresse : Herengracht 442 1017 BZ Amsterdam Numéro de téléphone : 020 535

Plus en détail

» Conditions Particulières

» Conditions Particulières Agence HSBC :.. date : CONVENTION «CARTE C.I.B» Conditions Particulières Type d opération : Création Modification N contrat :... Numéro de la carte :. Expire le : Je soussigné(e) Mr, Mme, Melle : TITULAIRE

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION DE COMPTE DE DEPOT

CONVENTION DE GESTION DE COMPTE DE DEPOT CONVENTION DE GESTION DE COMPTE DE DEPOT Entre les soussignés : BANQUE ATTIJARI DE TUNISIE, société anonyme au capital de 150 Millions de dinars, dont le siége social est à Tunis 95 Avenue de la liberté,

Plus en détail

ANNEXE 3: Demande d émission et/ou de modification d un crédit documentaire à l'importation

ANNEXE 3: Demande d émission et/ou de modification d un crédit documentaire à l'importation ANNEXE 3: Demande d émission et/ou de modification d un crédit documentaire à l'importation La présente version annule et remplace toute version précédente. Elle a été enregistrée à Bruxelles le 28 septembre

Plus en détail

'. 1. IŒPI lbuqoe DO SENEGAL. U1l Peuple. - I III but - U1lC Foi. Ministère de l'economie et des Finances

'. 1. IŒPI lbuqoe DO SENEGAL. U1l Peuple. - I III but - U1lC Foi. Ministère de l'economie et des Finances '. 1 IŒPI lbuqoe DO SENEGAL U1l Peuple I III but U1lC Foi Ministère de l'economie et des Finances LOI UNIFORME RELATIVE AU TRAITEMENT DES COMPTES DORMANTS DANS LES LIVRES DES ORGANISMES FINANCIERS DES

Plus en détail

Les moyens de règlement des dépenses publiques et les moyens d'encaissement des recettes publiques

Les moyens de règlement des dépenses publiques et les moyens d'encaissement des recettes publiques Les moyens de règlement des dépenses publiques et les moyens d'encaissement des recettes publiques L arrêté du 24 décembre 2012, publié au JORF n 0301 du 27 décembre 2012 texte 13, portant application

Plus en détail

1/6. Conditions d utilisation des cartes de crédit MasterCard CREDIT SUISSE émises par CREDIT SUISSE (LUXEMBOURG) S.A.

1/6. Conditions d utilisation des cartes de crédit MasterCard CREDIT SUISSE émises par CREDIT SUISSE (LUXEMBOURG) S.A. Conditions d utilisation des cartes de crédit MasterCard CREDIT SUISSE émises par CREDIT SUISSE (LUXEMBOURG) S.A. Ces Conditions d utilisation des cartes de crédit MasterCard CREDIT SUISSE («CMC») régissent

Plus en détail

Conditions générales pour l'assurance-vie individuelle

Conditions générales pour l'assurance-vie individuelle Conditions générales pour l'assurance-vie individuelle (Édition 2011 EEL008F5) Tables des matières 1 Bases du contrat 2 Déclaration obligatoire 2.1 Conséquences d'une réticence 3 Droit de révocation 4

Plus en détail

DHB BANQUE CONDITIONS GENERALES DES OPERATIONS BANCAIRES

DHB BANQUE CONDITIONS GENERALES DES OPERATIONS BANCAIRES DHB BANQUE CONDITIONS GENERALES DES OPERATIONS BANCAIRES Article 1 : Domaine d application - amendements 1.1. Toutes les relations entre les agences belges de la DHB BANQUE («la Banque») et le client sont

Plus en détail

Convention de référencement n

Convention de référencement n Convention de référencement n Entre : La société SAGE, SAS au capital de 500 000 Domiciliée au 10, rue Fructidor 75017 PARIS Immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le numéro

Plus en détail

FICHE D OUVERTURE DE CLIENT PARTICULIER

FICHE D OUVERTURE DE CLIENT PARTICULIER FICHE D OUVERTURE DE CLIENT PARTICULIER AGENCE Nº CLIENT/COMPTE TITULARITÉ Personnel: Indivis: Joint: Mixte: CONDITIONS DE FONCTIONNEMENT ENTITE TYPE DE PIECE D IDENTITÉ Nº PIÉCE D IDENTITÉ DATE DE NAISSANCE

Plus en détail

Les crédits à la consommation

Les crédits à la consommation Les crédits à la consommation Billet du blog publié le 16/03/2015, vu 244 fois, Auteur : Fabrice R. LUCIANI Code de la consommation (Valable à partir du 18 mars 2016) Avis du 24 juin 2014 relatif à l'application

Plus en détail

A r t i c le 3 Information à charge de l'organisateur et / ou de l'intermédiaire de voyages

A r t i c le 3 Information à charge de l'organisateur et / ou de l'intermédiaire de voyages C O N D IT I O N S G E NE RA LE S DE L A CO M M ISSI O N DE L I T I G E S VOY A G E S A r t i c le 1 Champ d'application Ces conditions générales sont d application aux contrats d organisation et d intermédiaire

Plus en détail

Références du document Date du document 09/03/01

Références du document Date du document 09/03/01 SOUS-SECTION 3 RÉGIME D'IMPOSITION DES TITRES LIBELLÉS EN DEVISES DÉTENUS PAR LES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET LES ENTREPRISES D'INVESTISSEMENT [DB 4A2373] Références du document 4A2373 Date du document

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE de la société Netherlands Car Trading, établie à (3543 AA) Utrecht, Meijewetering 19, inscrite au registre du commerce de la Chambre de Commerce d Utrecht sous le numéro 30004070

Plus en détail

Arrêtons. Chapitre I er. - Les assemblées générales de copropriétaires

Arrêtons. Chapitre I er. - Les assemblées générales de copropriétaires Règlement grand-ducal du 13 juin 1975 prescrivant les mesures d'exécution de la loi du 16 mai 1975 portant statut de la copropriété des immeubles. - base juridique: L du 16 mai 1975 (Mém. A - 28 du 23

Plus en détail

LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005. (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS

LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005. (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005 relative à la prévention et la répression des infractions en matière de chèques (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS Article

Plus en détail

Projet de règlement général de l AMF sur le financement participatif

Projet de règlement général de l AMF sur le financement participatif Projet de règlement général de l AMF sur le financement participatif 1. L article 211-2 est ainsi rédigé : I. - Au sens du I de l'article L. 411-2 du code monétaire et financier, ne constitue pas une offre

Plus en détail

Département DEPOSITAIRE CENTRAL INSTRUCTION N 2 PROJET ADMISION DES INTERMEDIAIRES DE MARCHE

Département DEPOSITAIRE CENTRAL INSTRUCTION N 2 PROJET ADMISION DES INTERMEDIAIRES DE MARCHE Département DEPOSITAIRE CENTRAL INSTRUCTION N 2 PROJET ADMISION DES INTERMEDIAIRES DE MARCHE La présente instruction a pour but de définir la procédure d adhésion des Intermédiaires de marché au Dépositaire

Plus en détail

Conditions Générales ING Life Optima

Conditions Générales ING Life Optima Conditions Générales ING Life Optima Table des matières I. Description de l'assurance 1. Constitution du capital 2. Capitalisation de la prime 2.1. Taux d'intérêt garanti 2.2. Participation bénéficiaire

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE L ASSURANCE PRINCIPALE

CONDITIONS GENERALES DE L ASSURANCE PRINCIPALE Feuillet 1 DE L ASSURANCE PRINCIPALE Article 1 Article 2 Article 3 Article 4 Article 5 Ed. 04.05 QUELLES SONT LES PERSONNES QUE LE CONTRAT CONCERNE? Le preneur d'assurance est la personne qui conclut le

Plus en détail

SÉNAT PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT. modifiant la loi n 66-537 du 24 juillet 1966 sur les sociétés commerciales.

SÉNAT PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT. modifiant la loi n 66-537 du 24 juillet 1966 sur les sociétés commerciales. PROJET DE LOI adopté le 19 décembre 1974. N 65 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORINAIRE DE 1974-1973 PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT modifiant la loi n 66-537 du 24 juillet 1966 sur les sociétés commerciales.

Plus en détail

Etablissement et dépôt des comptes consolidés et du rapport de gestion consolidé

Etablissement et dépôt des comptes consolidés et du rapport de gestion consolidé Département Informations micro-économiques Service Centrale des bilans boulevard de Berlaimont 14 - BE-1000 Bruxelles tél. 02 221 30 01 - fax 02 221 32 66 e-mail: centraledesbilans@nbb.be - site Internet:

Plus en détail

CAUTIONNEMENT ET SUBORDINATION DE CRÉANCES. (Prêts aux particuliers)

CAUTIONNEMENT ET SUBORDINATION DE CRÉANCES. (Prêts aux particuliers) CAUTIONNEMENT ET SUBORDINATION DE CRÉANCES DEST. : BANQUE ROYALE DU CANADA DÉFINITIONS (Prêts aux particuliers) Les mots dont les définitions apparaissent ci-dessous sont utilisés tout au long de ce document.

Plus en détail

LOIS ET DECRETS PUBLIES DANS LA FEUILLE OFFICIELLE

LOIS ET DECRETS PUBLIES DANS LA FEUILLE OFFICIELLE LOIS ET DECRETS PUBLIES DANS LA FEUILLE OFFICIELLE Feuille officielle numéro 50, du 7 juillet 2006 Délai référendaire: 16 août 2006 Loi sur l'assistance pénale, civile et administrative (LAPCA) Le Grand

Plus en détail

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part,

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part, CONVENTION D INTERMEDIAIRE D ASSURANCES. Entre les soussignés, ci-après dénommés «les Parties» : a) IBS Europe s.a. dont le siège social est situé au N 68 de la Route de Luxembourgà L-4972 DIPPACH (Grand

Plus en détail

CONVENTION ENTRE ACTIONNAIRES

CONVENTION ENTRE ACTIONNAIRES CONVENTION ENTRE ACTIONNAIRES La convention entre actionnaires est un contrat écrit, conclu entre tous les actionnaires d une entreprise incorporée et régissant les droits, pouvoirs et obligations de ceux-ci

Plus en détail

MANDAT DE GESTION. Nom(s), Prénom(s). Adresse. Date et lieu de naissance

MANDAT DE GESTION. Nom(s), Prénom(s). Adresse. Date et lieu de naissance MANDAT DE GESTION Désignation des parties : LE MANDANT : Nom(s), Prénom(s). Adresse Date et lieu de naissance LE MANDATAIRE : MPM & Partners (Monaco) au capital de 500.000,- dont le siège social est sis,

Plus en détail

SUPPLEMENT TRADING ELECTRONIQUE

SUPPLEMENT TRADING ELECTRONIQUE ActivTrades Plc est autorisée et réglementée par la Financial Conduct Authority SUPPLEMENT TRADING ELECTRONIQUE Ces conditions supplémentaires doivent être lues conjointement avec les Contrats Clients

Plus en détail

Conditions Générales "Contract Management" - Version 2015

Conditions Générales Contract Management - Version 2015 Conditions Générales "Contract Management" - Version 2015 1. Objet (a) Les présentes Conditions Générales s appliquent au service offert par exbo au Client dans le cadre du Contrat, qui consiste en la

Plus en détail

«OUTIL DE GESTION DE LA RELATION CLIENT - CRM» CONVENTION DE PRESTATIONS

«OUTIL DE GESTION DE LA RELATION CLIENT - CRM» CONVENTION DE PRESTATIONS «OUTIL DE GESTION DE LA RELATION CLIENT - CRM» CONVENTION DE PRESTATIONS 18/06/2015 CONTRACTANTS Entre d une part, RESSOURCES, Association régie par la Loi du 1 er juillet 1901 modifiée et ses textes d

Plus en détail

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31 Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31 Objectif de la norme 01 L entreprise d assurance et/ou de réassurance doit disposer à son actif, en couverture

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE : BOUTIQUE EN LIGNE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE : BOUTIQUE EN LIGNE CONDITIONS GENERALES DE VENTE : BOUTIQUE EN LIGNE Dernière mise à jour : 24.07.2015 Article 1 : Préambule Les présentes conditions générales de vente sont régies par les articles 1369-1 et suivants du

Plus en détail

Fondation collective Swiss Life Invest, Zurich. Règlement relatif aux placements. (fondation) Entrée en vigueur: 1er avril 2015

Fondation collective Swiss Life Invest, Zurich. Règlement relatif aux placements. (fondation) Entrée en vigueur: 1er avril 2015 Swiss Life SA, General-Guisan-Quai 40, Case postale, 8022 Zurich Fondation collective Swiss Life Invest, Zurich (fondation) Règlement relatif aux placements Entrée en vigueur: 1er avril 2015 web1497 /

Plus en détail

SOUS-SECTION 4 SOMMES ALLOUÉES AUX SALARIÉS EN APPLICATION D'UN CONTRAT D'INTÉRESSEMENT [DB

SOUS-SECTION 4 SOMMES ALLOUÉES AUX SALARIÉS EN APPLICATION D'UN CONTRAT D'INTÉRESSEMENT [DB SOUS-SECTION 4 SOMMES ALLOUÉES AUX SALARIÉS EN APPLICATION D'UN CONTRAT D'INTÉRESSEMENT [DB 5F1134] Références du document 5F1134 Date du document 10/02/99 2. Fonctionnement. 23 Le CET est alimenté par

Plus en détail

Code civil local art. 21 à 79

Code civil local art. 21 à 79 Code civil local art. 21 à 79 Toute association qui fixe son siège, ou qui transfère son siège en Alsace-Moselle doit rédiger des statuts conformes aux présents articles du Code civil local. 1. Dispositions

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES régissant la remise d'une carte de débit et l'utilisation du système «V PAY»

CONDITIONS GENERALES régissant la remise d'une carte de débit et l'utilisation du système «V PAY» CONDITIONS GENERALES régissant la remise d'une carte de débit et l'utilisation du système «V PAY» La remise d'une carte de débit aux clients de la Banque Raiffeisen et des Caisses Raiffeisen affiliées,

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES AU CONTRAT DE CONSEIL EN REFERENCEMENT

CONDITIONS GENERALES AU CONTRAT DE CONSEIL EN REFERENCEMENT CONDITIONS GENERALES AU CONTRAT DE CONSEIL EN REFERENCEMENT ARTICLE 1 - OBJET ARTICLE 2 - QUALITE DES SERVICES ARTICLE 3 - ASSISTANCE ARTICLE 4 - PRIX DES SERVICES FACTURATION RÈGLEMENTS ARTICLE 5 - RESPONSABILITÉ

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente 1. Définitions Gonzague TROUFFIER est auto-entrepreneur domiciliée à Sainte Maxime, 9 avenue des Sardinaux, 83 120. SIRET : 481 839 702 00042 - APE : 7734Z Son activité principale

Plus en détail

L assurance en temps réel

L assurance en temps réel L assurance en temps réel LASSUREUR Meix Colas 21200 MEURSANGES N de Siret 482 645 694 00019 Convention de Courtage Protocole d'accord Entre Lassureur.com Gestion Meix Colas 21200 MEURSANGES Et Mentions

Plus en détail

Conditions d utilisation du BCV-net

Conditions d utilisation du BCV-net Conditions d utilisation du BCV-net 1. Le service BCV-net (ci-après le «BCV-net») en général Lors de l acceptation par la Banque Cantonale Vaudoise (ci-après la Banque) de la demande d adhésion au BCV-net

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES

CONDITIONS GENERALES CONDITIONS GENERALES 1. Sauf stipulation contraire écrite, toutes offres et toutes conventions (même celles à venir) sont régies par les présentes conditions, lesquelles en font partie intégrante et priment

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Date : 02/06/94 MMES et MM les Directeurs MMES et MM les Agents Comptables Origine : ACCG - des Caisses

Plus en détail

Règlement de CBC-Mobile Business Banking

Règlement de CBC-Mobile Business Banking Règlement de CBC-Mobile Business Banking Cette version a été enregistrée à Louvain le 5 décembre 2012. Elle comprend 5 pages. Le présent règlement régit la relation contractuelle entre le contractant et

Plus en détail

REGLEMENT DU JEU-CONCOURS. «NEWSLETTER emag PROMEGA»

REGLEMENT DU JEU-CONCOURS. «NEWSLETTER emag PROMEGA» REGLEMENT DU JEU-CONCOURS «NEWSLETTER emag PROMEGA» La société PROMEGA FRANCE (ci-après «PROMEGA»), société à responsabilité limitée au capital de 8.000 euros, inscrite au Registre du Commerce et des Sociétés

Plus en détail

Vous pouvez également nous contacter par courriel à l'adresse : service.belgium@wolford.biz

Vous pouvez également nous contacter par courriel à l'adresse : service.belgium@wolford.biz Conditions générales de vente de la boutique en ligne Wolford pour la Belgique Achats 24h/24, 7j/7 via la boutique en ligne Wolford: www.wolfordshop.be. Nous restons à votre disposition pour tout renseignement,

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION Spécimen sans valeur légale

CONTRAT DE DOMICILIATION Spécimen sans valeur légale CONTRAT DE DOMICILIATION Spécimen sans valeur légale Entre la société PRESTAFORMA 98 bis Boulevard de LA TOUR-MAUBOURG 75007 PARIS SAS AU CAPITAL DE 40 000,00 immatriculé au Greffe du Tribunal de Commerce

Plus en détail

LE PETIT PROPRIETAIRE

LE PETIT PROPRIETAIRE Prospectus concernant les prêts hypothécaires sociaux accordés par la s.a. LE PETIT PROPRIETAIRE agréée par la région Bruxelles-Capitale inscrite en vertu d'une décision de la Commission bancaire, financière

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES BELGES D'EXPEDITION

CONDITIONS GENERALES BELGES D'EXPEDITION Définition et champ d'application. Article 1 CONDITIONS GENERALES BELGES D'EXPEDITION Sauf convention contraire, les présentes conditions sont applicables à toute forme de prestation de services fournie

Plus en détail

TEXTE FRANÇAIS CHAPITRE 10. Pluralité de sujets. Section 1: Pluralité de débiteurs

TEXTE FRANÇAIS CHAPITRE 10. Pluralité de sujets. Section 1: Pluralité de débiteurs TEXTE FRANÇAIS CHAPITRE 10 Pluralité de sujets Section 1: Pluralité de débiteurs ARTICLE 10:101: OBLIGATIONS SOLIDAIRES, DISJOINTES ET COMMUNES (1) Les obligations sont solidaires lorsque tous les débiteurs

Plus en détail

But, champ d application et définitions. soustraits à la mainmise des autres créanciers du dépositaire.

But, champ d application et définitions. soustraits à la mainmise des autres créanciers du dépositaire. Loi fédérale sur les titres intermédiés (LTI) 957.1 du 3 octobre 2008 (Etat le 1 er juillet 2015) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 98, al. 1, et 122, al. 1, de la Constitution

Plus en détail

CIRCULAIRE AUX BANQUES NON RESIDENTES N 86-13

CIRCULAIRE AUX BANQUES NON RESIDENTES N 86-13 Tunis, le 6 Mai 19861 CIRCULAIRE AUX BANQUES NON RESIDENTES N 86-13 OBJET : Activité des banques non-résidentes. La loi n 85-108 du 6 Décembre 1985, portant encouragement d'organismes financiers et bancaires

Plus en détail

POLICE FRANÇAISE D'ASSURANCE DES PERTES FINANCIERES DU NAVIRE DE COMMERCE

POLICE FRANÇAISE D'ASSURANCE DES PERTES FINANCIERES DU NAVIRE DE COMMERCE POLICE FRANÇAISE D'ASSURANCE DES PERTES FINANCIERES DU NAVIRE DE COMMERCE (Imprimé du 18 janvier 1990) PRÉAMBULE - LOI APPLICABLE La présente police est régie par la loi du 3 juillet 1967 et son décret

Plus en détail

Instruction COSOB n 03-03 du 21 décembre 2003 relative au modèle de convention d ouverture de compte conclue entre les teneurs de compteconservateurs

Instruction COSOB n 03-03 du 21 décembre 2003 relative au modèle de convention d ouverture de compte conclue entre les teneurs de compteconservateurs Instruction COSOB n 03-03 du 21 décembre 2003 relative au modèle de convention d ouverture de compte conclue entre les teneurs de compteconservateurs habilités et leurs clients Article 1er. En application

Plus en détail

Conditions générales de vente des produits et prestations d'études de meteolien sur www.meteolien.eu

Conditions générales de vente des produits et prestations d'études de meteolien sur www.meteolien.eu Conditions générales de vente des produits et prestations d'études de meteolien sur www.meteolien.eu 1er Octobre 2011 Les présentes conditions générales s'appliquent à la vente ou à la fourniture, par

Plus en détail

DESCRIPTION GENERALE DU FONCTIONNEMENT FISCAL DU SYSTEME DE LIQUIDATION X/N

DESCRIPTION GENERALE DU FONCTIONNEMENT FISCAL DU SYSTEME DE LIQUIDATION X/N Annexe 3.0. DESCRIPTION GENERALE DU FONCTIONNEMENT FISCAL DU SYSTEME DE LIQUIDATION X/N Modalités fiscales du fonctionnement du système de liquidation mentionné à l'article 1er, 1 de la loi du 6 août 1993

Plus en détail

N 1203709 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 1203709 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE RENNES YS/LD N 1203709 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Mme M. Simon Magistrat désigné Audience du 21 mai 2013 Lecture du 18 juin 2013 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ET DE LIVRAISON

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ET DE LIVRAISON CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ET DE LIVRAISON de la société KULLEN GmbH & Co KG, Reutlingen 1. Conditions générales 1.1 Nous n assumons les commandes et livraisons en tout genre que conformément aux clauses

Plus en détail

ING Business Account Règlement

ING Business Account Règlement I. Objet et cadre du présent règlement ING Business Account Règlement Version 01/08/2015 Le présent règlement relatif à l'ing Business Account (ci-après dénommé le "Règlement") régit les relations entre

Plus en détail

Capacité professionnelle et le contrat de mandat

Capacité professionnelle et le contrat de mandat Capacité professionnelle et le contrat de mandat Qu'est-ce qu'un contrat de mandat?... 1 Quels actes doivent être posés par le mandataire (= le gestionnaire de transport)?... 2 Dans combien d'entreprise

Plus en détail

Annexe à l arrêté portant visa du Règlement du Conseil du Marché Financier relatif à la tenue et à l administration des comptes en valeurs mobilières

Annexe à l arrêté portant visa du Règlement du Conseil du Marché Financier relatif à la tenue et à l administration des comptes en valeurs mobilières Annexe à l arrêté portant visa du Règlement du Conseil du Marché Financier relatif à la tenue et à l administration des comptes en valeurs mobilières Le collège du Conseil du Marché Financier, Vu la loi

Plus en détail

Arrêt n 46019 CAISSE DE CREDIT MUNICIPAL DE LYON

Arrêt n 46019 CAISSE DE CREDIT MUNICIPAL DE LYON COUR DES COMPTES ----------- CHAMBRES REUNIES ----------- Arrêt n 46019 CAISSE DE CREDIT MUNICIPAL DE LYON Arrêt en appel d'un jugement de la chambre régionale des comptes de Rhône-Alpes, après cassation

Plus en détail

UV DIRECT MODALITÉS DU COMPTE

UV DIRECT MODALITÉS DU COMPTE UV DIRECT MODALITÉS DU COMPTE Les pages suivantes contiennent des renseignements importants au sujet de votre compte UV DIRECT dont vous devez prendre connaissance. Si vous avez des questions, nous serons

Plus en détail

PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR LE SÉNAT

PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR LE SÉNAT PROPOSITION DE LOI adoptée le 21 juin 1990 N 137 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1989-1990 PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR LE SÉNAT tendant à l' introduction dans le code des assurances de dispositions

Plus en détail

Conditions générales. 1. La Banque

Conditions générales. 1. La Banque Conditions générales Les présentes conditions ont pour but de régler les relations de la BSI Europe S.A. (dénommée ci-après la Banque ) avec le(s) titulaire(s) de compte (dénommé ci-après le Titulaire

Plus en détail