GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE : UN CALENDRIER EN TROIS TEMPS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE : UN CALENDRIER EN TROIS TEMPS"

Transcription

1 N SOCIAL n 58 En ligne sur le site / extranet le 18 décembre 2013 ISSN GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE : UN CALENDRIER EN TROIS TEMPS L essentiel La loi n du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi, publiée au Journal Officiel du 16 juin 2013, prévoit en son article 1 er, la généralisation de la complémentaire santé à tous les salariés. Les salariés devront bénéficier d une couverture collective obligatoire en matière de remboursements complémentaires de frais occasionnés par une maladie, une maternité ou un accident, au plus tard le 1 er janvier Pour ce faire, la loi de sécurisation de l emploi a instauré un calendrier en trois temps : 1 er juin juin 2014 : négociation de branche ; 1 er juillet décembre 2015 : négociation d entreprise à défaut d accord de branche ; à compter du 1 er janvier 2016 : mise en place unilatérale de la couverture minimale prévue par la loi à défaut d accord de branche ou d accord d entreprise. Par ailleurs, l article 1 er de la loi de sécurisation prévoit une amélioration de la portabilité des anciens salariés, dans un 1 er temps, des garanties de frais de santé au 1 er juin 2014 et dans un 2 ème temps, des droits à prévoyance à compter du 1 er juin Contact : TEXTES DE REFERENCE : Loi n du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi, JO du 16 juin 2013.

2 NEGOCIATION DE BRANCHE Entrée en vigueur de l obligation de négocier Avant le 1 er juin 2013, les branches professionnelles devaient avoir engagé une négociation afin de permettre aux salariés qui ne bénéficient pas d'une couverture collective obligatoire en matière de remboursements complémentaires de frais occasionnés par une maladie, une maternité ou un accident, c est-à-dire d une couverture complémentaire frais de santé, d'accéder à une telle couverture avant le 1 er janvier N.B : la branche des Travaux Publics n est pas couverte par un accord «frais de santé», c est la raison pour laquelle elle a entamé des négociations en mai Négociations qui sont, à ce jour, toujours en cours. Contenu de la négociation THEMES OBLIGATOIRES La négociation doit porter sur : - la définition du contenu et du niveau des garanties ainsi que la répartition de la charge des cotisations entre employeur et salariés ; N.B. : la couverture minimale pour chacune des catégories de garanties et la part de financement assurée par l'employeur doit être aussi favorable que la couverture minimale prévue par la loi (cf. Mise en place unilatérale - socle minimal). - les modalités de choix de l'assureur. La négociation examine en particulier les conditions, notamment tarifaires, dans lesquelles les entreprises peuvent retenir le ou les organismes assureurs de leur choix, sans méconnaître les objectifs de couverture effective de l'ensemble des salariés des entreprises de la branche et d'accès universel à la santé ; N.B. : à la suite de la décision du Conseil Constitutionnel du 13 juin 2013 qui supprime les clauses de désignation, le projet de loi de financement de la sécurité sociale a introduit une nouvelle disposition qui permet aux branches de recommander un organisme assureur aux entreprises de la branche lorsque ce dernier offre des garanties de solidarité (tarif unique pour toutes les entreprises de la branche, prestations de solidarité). Un dispositif de modulation du forfait social visant à taxer les entreprises de la branche qui ne suivraient pas la recommandation est prévu (relèvement du forfait social de 8 à 20% pour les entreprises de plus de 10 personnes et de 0 à 8% pour les moins de 10 salariés). Le Conseil Constitutionnel est de nouveau saisi sur cette disposition (ce point fera l objet d un bulletin d information spécifique). Il est important de noter, qu en matière de complémentaire santé, la branche du Bâtiment et des Travaux Publics a décidé de laisser chaque entreprise libre de s adresser à l organisme de son choix. - les cas dans lesquels la situation particulière de certains salariés ou ayants droit, lorsque ceux-ci bénéficient de la couverture, peut justifier des dispenses d'affiliation à l'initiative du salarié ; - le délai, au moins égal à 18 mois à compter de l'entrée en vigueur de la convention ou de l'accord et expirant au plus tard 2

3 le 1 er janvier 2016, laissé aux entreprises pour se conformer aux nouvelles obligations conventionnelles. THEMES FACULTATIFS La négociation peut porter sur : - les modalités selon lesquelles des contributions peuvent être affectées au financement de l'objectif de solidarité, notamment pour l'action sociale et la constitution de droits non contributifs ; - les adaptations dont fait l'objet la couverture des salariés relevant du régime local d'assurance maladie complémentaire des départements du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de la Moselle en raison de la couverture complémentaire obligatoire existant dans ces départements. NEGOCIATION D ENTREPRISE Entrée en vigueur de l obligation de négocier A défaut d accord de branche signé avant le 1 er juillet 2014, certaines entreprises devront engager des négociations, à compter de cette date, afin de mettre en place une couverture collective obligatoire frais de santé avant le 1 er janvier Entreprises concernées Seront concernées par cette obligation de négocier les entreprises : et, - où a été désigné un délégué syndical (soit les entreprises d au moins 50 salariés) ; - non couvertes par une couverture collective obligatoire frais de santé mise en place par une convention ou un accord collectif, un projet d accord ratifié par référendum ou par une décision unilatérale du chef d entreprise ; - ou couvertes par une couverture collective obligatoire frais de santé prévoyant des garanties inférieures à celles du socle minimal prévu par la loi ou insuffisamment financées par l employeur ou ne concernant pas la totalité des salariés ; - ou couvertes par une couverture collective facultative frais de santé. Objet de la négociation La négociation d entreprise aura pour objet de définir une couverture collective obligatoire frais de santé au moins aussi favorable, pour chaque catégorie de garanties et la part de financement assurée par l employeur, que le socle minimal défini par la loi (cf. Mise en place unilatérale - socle minimal). Le cas échéant, elle portera sur les adaptations dont fait l'objet la couverture des salariés relevant du régime local d'assurance maladie complémentaire des départements du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de la Moselle défini à l'article L du Code de la sécurité sociale (CSS), en raison de la couverture garantie par ce régime. 3

4 Modalités de la négociation La négociation d entreprise se déroulera dans le cadre des négociations annuelles obligatoires en entreprise, dans le respect des conditions prévues aux articles L à L du Code du travail. Dans les entreprises, comportant des établissements ou groupes d'établissements distincts, cette négociation pourra avoir lieu au niveau de ces établissements ou groupes d'établissements. MISE EN PLACE UNILATERALE Entrée en vigueur de la mise en place unilatérale (art. L , I nouveau CSS) A compter du 1 er janvier 2016, en l absence d accord de branche ou d entreprise relative à la mise en place d une couverture complémentaire collective obligatoire frais de santé, la loi du 14 juin 2013 de sécurisation de l emploi prévoit qu une couverture complémentaire collective frais de santé minimale devra être mise en place par décision unilatérale de l employeur. Entreprises concernées (art. L , I nouveau CSS) Seront concernées par la mise en place unilatérale de la couverture minimale, les entreprises dont les salariés ne bénéficient pas d'une couverture collective à adhésion obligatoire en matière de remboursements complémentaires de frais occasionnés par une maladie, une maternité ou un accident déterminée selon l'une des modalités mentionnées à l'article L dont chacune des catégories de garanties et la part du financement assurée par l'employeur sont au moins aussi favorables que le socle minimal défini par la loi (cf. Mise en place unilatérale - socle minimal). N.B. : la couverture collective obligatoire frais de santé devra avoir été mise en place selon l une des modalités prévues à l article L du CSS à savoir par convention ou accord collectif, projet d accord ratifié par référendum ou par décision unilatérale du chef d entreprise. Seront donc exclues du champ de la mise en place unilatérale des garanties «frais de santé» par l employeur, les entreprises qui disposent de contrats garantissant les mêmes risques que le socle minimal à un niveau au moins équivalent. Modalités à respecter (art. L , I nouveau CSS) La couverture minimale devra être mise en place par décision unilatérale de l employeur dans le respect de l'article 11 de la loi Evin du 31 décembre 1989 renforçant les garanties offertes aux personnes assurées contre certains risques, c est-à-dire que les salariés présents dans l entreprise antérieurement à la décision unilatérale, ne pourront pas être contraints de cotiser contre leur gré. Les salariés concernés seront informés de cette décision. N.B. : la loi ne le prévoit pas expressément, mais les entreprises devront à priori respecter les dispositions de l article L du CSS qui prévoit que la décision unilatérale de l employeur doit être constatée dans un écrit remis à chaque intéressé. 4

5 Socle minimal (art. L , II nouveau CSS) La couverture minimale - que devra assurer toute couverture collective obligatoire frais de santé - devra comprendre la prise en charge totale ou partielle des dépenses suivantes : - la participation de l'assuré aux tarifs servant de base au calcul des prestations en nature de l assurance maladie c est à dire le ticket modérateur; - le forfait journalier hospitalier; - les frais exposés, en sus des tarifs de responsabilité, pour les soins dentaires prothétiques ou d'orthopédie dentofaciale et pour certains dispositifs médicaux à usage individuel admis au remboursement. Un décret, en cours d élaboration, déterminera le niveau de prise en charge de ces dépenses ainsi que la liste des dispositifs médicaux à usage individuel entrant dans le champ de la couverture minimale. N.B. : le décret devrait s inspirer du panier de soins défini à l article 1 er de l ANI du 11 janvier 2013 sur la sécurisation de l emploi: 100% de la base de remboursement des consultations, actes techniques et frais de pharmacie en ville et à l hôpital ; forfait journalier hospitalier (actuellement de 18 ) ; 125% de la base de remboursement des prothèses dentaires et un forfait optique de 100 /an. Il fixera également les catégories de salariés pouvant être dispensés, à leur initiative, de l'obligation d'affiliation eu égard à la nature ou aux caractéristiques de leur contrat de travail ou au fait qu'ils disposent par ailleurs d'une couverture complémentaire. N.B. : selon l étude d impact du projet de loi, le Gouvernement entend reprendre les mêmes catégories de salariés pour la dispense possible d affiliation que celles définies à l article R du CSS (salariés couverts en tant qu ayant droit par le régime collectif de leur conjoint, certains apprentis, salariés à temps partiel pour lesquels la cotisation demandée dépasserait 10% de leur rémunération brute, etc.). Il précisera, en outre, les adaptations dont fait l'objet la couverture des salariés relevant du régime local d'assurance maladie complémentaire des départements du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de la Moselle, en raison de la couverture garantie par ce régime. Enfin, les contrats conclus en vue d'assurer cette couverture minimale devront être conformes aux conditions prévues à l'article L du présent code et au 2 bis de l'article 1001 du code général des impôts, c est-à-dire à celles relatives aux contrats dits «responsables et solidaires» (conditions non fixées en fonction de l état de santé, franchises et majorations liées au non-respect du parcours de soins coordonnés, etc.). Financement patronal d au moins 50% Contrairement à ce que prévoyait l ANI du 11 janvier 2013 qui laissait aux partenaires sociaux le soin de déterminer la répartition des cotisations qu ils souhaitent et qui n imposait une répartition 50/50 qu à défaut d accord, la loi impose que l employeur assure au minimum la moitié du financement de cette couverture. 5

6 Des modalités spécifiques de ce financement en cas d employeurs multiples et pour les salariés à temps très partiel seront déterminées par décret. PORTABILITE DES GARANTIES SANTE ET PREVOYANCE DES CHOMEURS Le mécanisme de portabilité des droits avait été prévu par l ANI du 11 janvier 2008 (modifié par avenant du 18 mai 2009). Peu mis en place, l ANI du 11 janvier 2013 a prévu à nouveau cette portabilité en élargissant son champ et sa durée. Ce mécanisme permet aux anciens salariés bénéficiaires d indemnité chômage suite à la rupture de leur contrat de travail de conserver le bénéfice de leur couverture santé et prévoyance. Employeurs concernés Actuellement, seuls les employeurs entrant dans le champ d application de l ANI du 11 janvier 2008 c est-à-dire appartenant aux branches d activité représentées par le MEDEF, la CGPME ou l UPA sont concernés par l obligation de portabilité. En intégrant le mécanisme de la portabilité dans le Code de la sécurité sociale (article L nouveau), l obligation de portabilité s appliquera désormais à tous les employeurs couverts par le Code de la sécurité sociale. N.B. : la branche des Travaux Publics étant représentée par le MEDEF, l obligation de portabilité s applique aux entreprises de Travaux Publics depuis Bénéficiaires : les anciens salariés et ayants droits Bénéficiera du maintien à titre gratuit de leur couverture : - les salariés garantis collectivement, dans les conditions prévues à l'article L du CSS, contre le risque décès, les risques portant atteinte à l'intégrité physique de la personne ou liés à la maternité ou les risques d'incapacité de travail ou d'invalidité, - en cas de cessation du contrat de travail, non consécutive à une faute lourde, ouvrant droit à prise en charge par le régime d'assurance chômage. Le bénéfice du maintien des garanties sera, toutefois, subordonné à la condition que les droits à remboursements complémentaires aient été ouverts chez le dernier employeur. N.B. : les ayants droits du salarié bénéficieront également de la portabilité des droits à la date de cessation du contrat de travail du salarié. Garanties portables Les garanties maintenues au bénéfice de l'ancien salarié et de l ayant droit seront celles en vigueur dans l'entreprise en matière de frais de santé, maternité et prévoyance. Le maintien des garanties ne pourra conduire l'ancien salarié et l ayant droit à percevoir des indemnités d'un montant supérieur à 6

7 celui des allocations chômage qu'il aurait perçues au titre de la même période. Ainsi, en cas d arrêt maladie, la somme des indemnités journalières versées par le régime général et des indemnités journalières versées par le régime complémentaire sera plafonnée au montant des allocations chômage. Allongement de la durée du maintien Le maintien des garanties sera applicable à compter de la date de cessation du contrat de travail et pendant une durée égale à la période d'indemnisation du chômage, dans la limite de la durée du dernier contrat de travail ou, le cas échéant, des derniers contrats de travail lorsqu'ils seront consécutifs chez le même employeur. Cette durée sera appréciée en mois, le cas échéant arrondie au nombre supérieur, sans pouvoir excéder 12 mois. N.B : auparavant, la durée maximale de la portabilité était de 9 mois. Financement unique par mutualisation Les salariés bénéficieront du maintien de leur couverture santé et prévoyance à titre gratuit. La mutualisation du financement de la portabilité sera ainsi privilégiée au détriment du cofinancement, c est-à-dire du financement conjoint de l ancien employeur et de l ancien salarié. La charge du financement pèsera donc désormais sur l employeur et les salariés actifs. Formalités à la charge de l employeur et de l ancien salarié L'ancien salarié devra justifier auprès de son organisme assureur, à l'ouverture et au cours de la période de maintien des garanties, des conditions prévues pour bénéficier de la portabilité (cf. point sur les bénéficiaires). De son côté, l'employeur devra signaler le maintien de ces garanties dans le certificat de travail et informer l'organisme assureur de la cessation du contrat de travail. Entrée en vigueur du nouveau dispositif Le nouveau dispositif entrera en vigueur : - à compter du 1 er juin 2014 pour les garanties frais de santé ; - à compter du 1 er juin 2015 pour les garanties prévoyance. RAPPORTS Rapport sur le régime local Le Gouvernement remettra au Parlement, avant le 1 er septembre 2013, un rapport sur l'articulation du régime local d'assurance maladie complémentaire obligatoire des départements du Haut-Rhin, du Bas- Rhin et de la Moselle et la généralisation de la complémentaire santé afin d'étudier l'hypothèse d'une éventuelle évolution du régime local d'assurance maladie et ses conséquences. 7

8 Rapport sur les aides directes et indirectes accordées au financement de la complémentaire santé Le Gouvernement remettra au Parlement, avant le 15 septembre 2014, un rapport sur les aides directes et indirectes accordées au financement de la complémentaire santé ainsi que sur une refonte de la fiscalité appliquée aux contrats au regard de l'objectif fixé de généraliser la couverture complémentaire santé à tous les Français, à l'horizon de Le rapport réalisera également un point d'étape des négociations de branche en cours. Rapport sur les modalités de prise en charge du maintien des couvertures santé et prévoyance en cas de liquidation judiciaire Le Gouvernement remettra au Parlement, avant le 1 er mai 2014, un rapport sur les modalités de prise en charge du maintien des couvertures santé et prévoyance pour les salariés lorsqu'une entreprise est en situation de liquidation judiciaire. Ce rapport présentera notamment la possibilité de faire intervenir un fonds de mutualisation, existant ou à créer, pour prendre en charge le financement du maintien de la couverture santé et prévoyance lorsqu'une entreprise est en situation de liquidation judiciaire, dans les mêmes conditions que celles prévues à l'article L du Code de la sécurité sociale. 8

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3245 Convention collective nationale IDCC : 1501. RESTAURATION RAPIDE ACCORD

Plus en détail

DECRET DU 8 JUILLET 2014 RELATIF AU CARACTERE COLLECTIF ET OBLIGATOIRE DES GARANTIES DE PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE

DECRET DU 8 JUILLET 2014 RELATIF AU CARACTERE COLLECTIF ET OBLIGATOIRE DES GARANTIES DE PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE N 83 - SOCIAL n 33 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 22 juillet 2014 ISSN 1769-4000 DECRET DU 8 JUILLET 2014 RELATIF AU CARACTERE COLLECTIF ET OBLIGATOIRE DES GARANTIES DE PROTECTION SOCIALE

Plus en détail

Prévoyance Avenant n 06-15

Prévoyance Avenant n 06-15 Convention collective nationale des Acteurs du Lien Social et Familial : centres sociaux et socioculturels, associations d accueil de jeunes enfants, associations de développement social local Prévoyance

Plus en détail

Guide de la portabilité des droits

Guide de la portabilité des droits Guide de la portabilité des droits Groupama vous accompagne pour mieux comprendre la portabilité des droits du salarié et faciliter sa mise en place dans votre entreprise. Inclut le dispositif dit de portabilité

Plus en détail

Portabilité des garanties santé et prévoyance Les répercussions sur vos contrats

Portabilité des garanties santé et prévoyance Les répercussions sur vos contrats Portabilité des garanties santé et prévoyance Les répercussions sur vos contrats www.harmonie-mutuelle.fr Portabilité des droits Les répercussions sur vos contrats de Complémentaire santé et Prévoyance

Plus en détail

RÉGIME PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE DE PRÉVOYANCE (RPO) *

RÉGIME PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE DE PRÉVOYANCE (RPO) * Annexes RPO (2.8) RÉGIME PROFESSIONNEL OBLIGATOIRE DE PRÉVOYANCE (RPO) * Article 1er - Objet Le présent règlement définit les garanties prévues par l'article 1-26 de la Convention Collective Nationale

Plus en détail

La portabilité de la couverture prévoyance

La portabilité de la couverture prévoyance La portabilité de la couverture prévoyance 1. Qui sont les bénéficiaires de la portabilité?... 3 2. Quelle est la durée du maintien des garanties?... 3 3. A quel moment cesse le maintien des droits?...

Plus en détail

Actualité prévoyance santé généralisation, exonération URSSAF, clauses de désignation. Maître Frank WISMER jeudi 25 février 2016

Actualité prévoyance santé généralisation, exonération URSSAF, clauses de désignation. Maître Frank WISMER jeudi 25 février 2016 Actualité prévoyance santé généralisation, exonération URSSAF, clauses de désignation Maître Frank WISMER jeudi 25 février 2016 Sommaire 1. Généralisation de la complémentaire santé LFSS 2016, décret 30.12.15,

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2013/03 du 31 janvier I - Les branches devront négocier une couverture complémentaire frais de santé pour tous les salariés

NOTE D INFORMATION 2013/03 du 31 janvier I - Les branches devront négocier une couverture complémentaire frais de santé pour tous les salariés NOTE D INFORMATION 2013/03 du 31 janvier 2013 Social : ANI du 11/01/2013 et autres mesures récentes I - Les branches devront négocier une couverture complémentaire frais de santé pour tous les salariés

Plus en détail

Portabilité des garanties santé et prévoyance Les répercussions sur vos contrats

Portabilité des garanties santé et prévoyance Les répercussions sur vos contrats Portabilité des garanties santé et prévoyance Les répercussions sur vos contrats www.harmonie-mutuelle.fr Portabilité des droits Les répercussions sur vos contrats de Complémentaire santé et Prévoyance

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3198 Convention collective nationale IDCC : 29. ÉTABLISSEMENTS PRIVÉS D HOSPITALISATION,

Plus en détail

La portabilité de la couverture prévoyance Evolution à venir au 1 er juin 2015

La portabilité de la couverture prévoyance Evolution à venir au 1 er juin 2015 La portabilité de la couverture prévoyance Evolution à venir au 1 er juin 2015 1. En quoi consiste la portabilité des droits en matière de prévoyance?... 2 2. Qui sont les bénéficiaires de la portabilité?...

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET ACTIVITÉS

Plus en détail

La Protection Sociale Complémentaire

La Protection Sociale Complémentaire Mise à jour au 05 / 12 / 2011 La Protection Sociale Complémentaire TEXTES DE REFERENCE Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale Décret

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3117 Convention collective nationale IDCC : 843. BOULANGERIE-PÂTISSERIE (Entreprises

Plus en détail

Convention collective régionale des ingénieurs, assimilés et cadres du bâtiment de la région parisienne du 12 avril 1960

Convention collective régionale des ingénieurs, assimilés et cadres du bâtiment de la région parisienne du 12 avril 1960 Convention collective régionale des ingénieurs, assimilés et cadres du bâtiment de la région parisienne du 12 avril 1960 IDCC : - N de brochure : Sommaire Titre Ier : Clauses générales Titre II : Engagement

Plus en détail

ACCORD PORTANT CREATION D UN REGIME DE FRAIS DE SANTE OBLIGATOIRE

ACCORD PORTANT CREATION D UN REGIME DE FRAIS DE SANTE OBLIGATOIRE ACCORD PORTANT CREATION D UN REGIME DE FRAIS DE SANTE OBLIGATOIRE Préambule Le présent accord est pris en application de la loi relative à la sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 qui prévoit, en son

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNELLE 0,70%TA SALARIES CADRES. Date d effet : 01/01/2014

NOTICE D INFORMATION REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNELLE 0,70%TA SALARIES CADRES. Date d effet : 01/01/2014 NOTICE D INFORMATION REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNELLE 0,70%TA SALARIES CADRES Date d effet : 01/01/2014 Cette notice d information résume, conformément à l article 932-6 du code de la Sécurité sociale,

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES TRANSPORTS ROUTIERS ET DES ACTIVITES AUXILIAIRES DU TRANSPORT

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES TRANSPORTS ROUTIERS ET DES ACTIVITES AUXILIAIRES DU TRANSPORT CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES TRANSPORTS ROUTIERS ET DES ACTIVITES AUXILIAIRES DU TRANSPORT AVENANT N 1 du 1 er octobre 2015 A L ACCORD DU 24 MAI 2011 INSTAURANT UNE OBLIGATION CONVENTIONNELLE DE

Plus en détail

LA SIMPLIFICATION DU COMPTE PENIBILITE

LA SIMPLIFICATION DU COMPTE PENIBILITE LA SIMPLIFICATION DU COMPTE PENIBILITE Suite à 2 décrets de simplification du compte pénibilité parus au Journal Officiel du 31 Décembre 2015 : suppression de la fiche individuelle remplacée par une simple

Plus en détail

CHEQUES-VACANCES : REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES

CHEQUES-VACANCES : REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES N 111 - SOCIAL n 30 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 23 août 2011 ISSN 1769-4000 L essentiel CHEQUES-VACANCES : REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES Le dispositif du chèque-vacances

Plus en détail

ANI : La généralisation de la Complémentaire Santé

ANI : La généralisation de la Complémentaire Santé ANI : La généralisation de la Complémentaire Santé SOMMAIRE Les règles du contrat obligatoire Accord des partenaires sociaux.. p. 4 Le panier de soins. p. 5 Le contrat «solidaire & responsable».. p. 6

Plus en détail

Mise en œuvre de la portabilité des couvertures complémentaires Prévoyance et / ou Santé

Mise en œuvre de la portabilité des couvertures complémentaires Prévoyance et / ou Santé Mise en œuvre de la portabilité des couvertures complémentaires Prévoyance et / ou Santé Dispositif issu de l Article 14 de l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2008, modifié par avenant

Plus en détail

Contrats Collectifs Santé

Contrats Collectifs Santé DISPOSITIONS GENERALES Contrats Collectifs Santé SQUADRA 36 rue de Saint-Pétersbourg 75008 Paris S.A.S. au capital de 53 293 RCS Paris B 499 776 730 - Orias 08044501 www.orias.fr Garanties Financière et

Plus en détail

AVENANT N 36 DU 28 OCTOBRE 2013

AVENANT N 36 DU 28 OCTOBRE 2013 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective départementale IDCC : 9811. EXPLOITATIONS AGRICOLES (Tarn) (6 mai 2002) (Etendue par arrêté

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE DISPENSE D AFFILIATION Régime Frais De Santé de la Convention Collective Nationale des Hôtels-Cafés- Restaurants

FORMULAIRE DE DEMANDE DE DISPENSE D AFFILIATION Régime Frais De Santé de la Convention Collective Nationale des Hôtels-Cafés- Restaurants FORMULAIRE DE DEMANDE DE DISPENSE D AFFILIATION Régime Frais De Santé de la Convention Collective Nationale des Hôtels-Cafés- Restaurants Pour bénéficier d une dispense d affiliation au contrat conventionnel

Plus en détail

FÉDÉRATION DE LA VENTE DIRECTE

FÉDÉRATION DE LA VENTE DIRECTE Paris, le 06 juin 2014 CIRCULAIRE N 08-2014 Protégée par le droit de la propriété intellectuelle et le secret professionnel, cette circulaire ne peut être communiquée à des structures non membres de la

Plus en détail

Convention collective régionale des hôtels de tourisme trois, quatre et quatre étoiles luxe de Paris et de la région parisienne du 1er mai 1985

Convention collective régionale des hôtels de tourisme trois, quatre et quatre étoiles luxe de Paris et de la région parisienne du 1er mai 1985 Convention collective régionale des hôtels de tourisme trois, quatre et quatre étoiles luxe de Paris et de la région parisienne du 1er mai 1985 IDCC : - N de brochure : Sommaire Champ d'application. Durée

Plus en détail

Entre les soussignés : - L Udimec, 19 rue des Berges à Grenoble, - Et les Organisations Syndicales ci-après désignées,

Entre les soussignés : - L Udimec, 19 rue des Berges à Grenoble, - Et les Organisations Syndicales ci-après désignées, REGIME CONVENTIONNEL COMPLEMENTAIRE DE FRAIS DE SANTE INSTAURE PAR L AVENANT DU 19 OCTOBRE 011 A LA CONVENTION COLLECTIVE DES MENSUELS DES INDUSTRIES DES METAUX DE L ISERE ET DES HAUTES-ALPES ----------------

Plus en détail

Portabilité des garanties santé et prévoyance Les répercussions sur vos contrats

Portabilité des garanties santé et prévoyance Les répercussions sur vos contrats Portabilité des garanties santé et prévoyance Les répercussions sur vos contrats www.harmonie-mutuelle.fr Portabilité des droits Les répercussions sur vos contrats de Complémentaire santé et Prévoyance

Plus en détail

PASSAGE AU CONTRAT RESPONSABLE AU 01/01/2016 :

PASSAGE AU CONTRAT RESPONSABLE AU 01/01/2016 : PASSAGE AU CONTRAT RESPONSABLE AU 01/01/2016 : Votre Comité d'entreprise est assisté par un avocat en droit du travail pour tous les sujets collectifs, pour vérifier le respect et la bonne application

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2003-068

LETTRE CIRCULAIRE N 2003-068 PARIS, le 27/03/2003 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2003-068 OBJET : CHEQUES-VACANCES Participation patronale à l'acquisition des chèques-vacances

Plus en détail

LE REGLEMENT MUTUALISTE

LE REGLEMENT MUTUALISTE LE REGLEMENT MUTUALISTE Relevant du livre II SIREN 776 950 677 Mutuelles de France 70 Boulevard Matabiau BP 7051 31069 TOULOUSE CEDEX 7 Tél 0 810 131 111 Fax 05 61 63 03 77 Règlement Mutualiste MUTAMI

Plus en détail

ACCORD DU 16 SEPTEMBRE 2005. Objet

ACCORD DU 16 SEPTEMBRE 2005. Objet MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord national professionnel ENSEIGNEMENT AGRICOLE PRIVÉ (16 septembre 2005) (Bulletin officiel n o 2006-35) ACCORD DU 16 SEPTEMBRE 2005

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 8733. ENTREPRISES DE TRAVAUX AGRICOLES ET RURAUX ET CUMA (Tarn et Haute-Garonne) (11

Plus en détail

EXONERATIONS DES CHARGES SOCIALES. Mise en conformité des contrats et des dispositifs de mise en place aux critères et conditions fixées par le

EXONERATIONS DES CHARGES SOCIALES. Mise en conformité des contrats et des dispositifs de mise en place aux critères et conditions fixées par le EXONERATIONS DES CHARGES SOCIALES Mise en conformité des contrats et des dispositifs de mise en place aux critères et conditions fixées par le Décret du 9 janvier 2012 et sa circulaire d application du

Plus en détail

La Loi de Financement de la Sécurité Sociale 2017

La Loi de Financement de la Sécurité Sociale 2017 La Loi de Financement de la Sécurité Sociale 2017 Propos introductifs : de Rémy AMATO, Président de l Ordre des Experts Comptables et de Bernard FONTAINE, Président de la Compagnie Régionale des Commissaires

Plus en détail

LOI DE FINANCEMENT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE POUR 2016 : LES MESURES INTÉRESSANT LES EMPLOYEURS

LOI DE FINANCEMENT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE POUR 2016 : LES MESURES INTÉRESSANT LES EMPLOYEURS Groupement des Métiers de l Imprimerie ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- JANVIER 2016 NOTE N 149 LOI DE FINANCEMENT DE LA

Plus en détail

Retraite I Prévoyance I Santé I Épargne I Dépendance. 1 - Les garanties à degré élevé de solidarité p La généralisation du tiers payant p.

Retraite I Prévoyance I Santé I Épargne I Dépendance. 1 - Les garanties à degré élevé de solidarité p La généralisation du tiers payant p. DOSSIER D EXPERT N 2 février 2017 Retraite I Prévoyance I Santé I Épargne I Dépendance CERTIFIÉ 100 % Expertise Humanis CONFORME humanis.com Au sommaire 1 - Les garanties à degré élevé de solidarité p.

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel PROTECTION SOCIALE COMPLÉMENTAIRE DE PRÉVOYANCE DES SALARIÉS NON CADRES (Gard) (1 er septembre

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel PROTECTION SOCIALE COMPLÉMENTAIRE FRAIS DE SANTÉ DES SALARIÉS NON CADRES (Rhône-Alpes) (6 juillet

Plus en détail

Complémentaire santé AGRICA : ce qui change pour les caves coopératives et leurs unions. Avenant n 2 du 23 avril L aménagement des garanties

Complémentaire santé AGRICA : ce qui change pour les caves coopératives et leurs unions. Avenant n 2 du 23 avril L aménagement des garanties Complémentaire santé AGRICA : ce qui change pour les caves coopératives et leurs unions Avenant n 2 du 23 avril 2014 Les partenaires sociaux ont signé le 23 avril 2014 un avenant à l accord du 2 février

Plus en détail

DEFINITION DU CARACTERE COLLECTIF ET OBLIGATOIRE DES GARANTIES DE PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE L essentiel

DEFINITION DU CARACTERE COLLECTIF ET OBLIGATOIRE DES GARANTIES DE PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE L essentiel N 38 - SOCIAL n 15 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 21 février 2012. ISSN 1769-4000 DEFINITION DU CARACTERE COLLECTIF ET OBLIGATOIRE DES GARANTIES DE PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE L essentiel

Plus en détail

Le télétravail LE TELETRAVAIL

Le télétravail LE TELETRAVAIL LE TELETRAVAIL 1. Quelle est la définition du télétravail? 2. Quelle est la portée de l ANI du 19 juillet 2005 sur le télétravail pour les adhérents de la FEHAP? 3. Faut-il un accord collectif pour mettre

Plus en détail

Titre 1 sur la sécurisation des parcours professionnels par la création de nouveaux droits en faveur des salariés

Titre 1 sur la sécurisation des parcours professionnels par la création de nouveaux droits en faveur des salariés ANALYSE ANI COMPETITIVITE ET SECURISATION 11 JANVIER 2013 Titre 1 sur la sécurisation des parcours professionnels par la création de nouveaux droits en faveur des salariés Article 1 : négociations aux

Plus en détail

ACCORD DU 13 JUIN 2012

ACCORD DU 13 JUIN 2012 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3212 Accords nationaux ENTREPRISES DE TRAVAIL TEMPORAIRE Personnels intérimaires

Plus en détail

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion.

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion. EN PARTENARIAT AVEC Objet : Lettre avenant - Evolution des dispositions du régime d assurance Complémentaire santé de vos salariés non cadres Accord départemental du 9 juillet 2009 Raison sociale 1 Raison

Plus en détail

Journées d études de Deauville

Journées d études de Deauville Journées d études de Deauville gratuit» 25/09/2014 Présentée par: Patricia PENGOV Sommaire I. Portabilité : rappels II. Conséquences III. Conclusion gratuit» 2 I. Portabilité : rappels Le provisionnement

Plus en détail

CLARIFICATION DU BULLETIN DE PAIE : UNE MISE EN ŒUVRE PAR ÉTAPES

CLARIFICATION DU BULLETIN DE PAIE : UNE MISE EN ŒUVRE PAR ÉTAPES N 54 - SOCIAL n 29 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 24 mars 2016 ISSN 1769-4000 L essentiel CLARIFICATION DU BULLETIN DE PAIE : UNE MISE EN ŒUVRE PAR ÉTAPES Afin d'améliorer la lisibilité

Plus en détail

EXPERTS COMPTABLES CCN 3020 IDCC 787 Pour toutes les actions débutant le 01/01/2015

EXPERTS COMPTABLES CCN 3020 IDCC 787 Pour toutes les actions débutant le 01/01/2015 2015 CCN 3020 IDCC 787 Pour toutes les actions débutant le 01/01/2015 1 2 3 4 5 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE MODIFIÉS EN COURS D'ANNÉE Les demandes de

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET ACTIVITÉS

Plus en détail

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE RETRAITE ET DE PREVOYANCE

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE RETRAITE ET DE PREVOYANCE SOCIAL N 121 SOCIAL N 44 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 6 octobre 2006 ISSN 1769-4000 REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE RETRAITE ET DE PREVOYANCE La loi du 21 août 2003 portant

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3300 Convention collective nationale IDCC : 2128. MUTUALITÉ AVENANT N 19 DU 26

Plus en détail

LES CAHIERS DU PÔLE ALIMENTAIRE. Chantier prioritaire 2014 PORTABILITÉ DES DROITS SANTÉ

LES CAHIERS DU PÔLE ALIMENTAIRE. Chantier prioritaire 2014 PORTABILITÉ DES DROITS SANTÉ LES CAHIERS DU PÔLE ALIMENTAIRE Chantier prioritaire 2014 PORTABILITÉ DES DROITS SANTÉ SOMMAIRE PRÉSENTATION 3 LA PORTABILITÉ DES DROITS 4 Pour rappel 4 Les nouvelles dispositions de la généralisation

Plus en détail

ACCORD DU 26 FÉVRIER 2010

ACCORD DU 26 FÉVRIER 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3138 Convention collective nationale IDCC : 184. IMPRIMERIES DE LABEUR ET INDUSTRIES GRAPHIQUES ACCORD

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET ACTIVITÉS

Plus en détail

Crépol le 14 Janvier 2013

Crépol le 14 Janvier 2013 26350 Crépol «nom_et_prénom» Crépol le 14 Janvier 2013 Objet : DUE Déclaration Unilatérale de l Employeur Ecrit constatant la décision unilatérale de l employeur d instituer un régime Frais de Santé obligatoire

Plus en détail

Prévoyance des salariés. [Esthétique & Cosmétique]

Prévoyance des salariés. [Esthétique & Cosmétique] Prévoyance des salariés [Esthétique & Cosmétique] [Bienvenue dans votre régime de prévoyance!] Remis à chaque salarié, ce livret permet de connaître les garanties du Régime de Prévoyance, les conditions

Plus en détail

Fiche info Service carrières

Fiche info Service carrières Fiche info Service carrières Stagiaire de l enseignement Thème : Recrutement novembre 15 Textes de référence : Loi n 2013-660 du 22 juillet 2013 relative à l'enseignement supérieur et à la recherche, Loi

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES PROFESSIONNELS DE LA PHOTOGRAPHIE DU 31 MARS 2000. Avenant n 3 du 9 décembre 2009 à l accord du 5 décembre 2002

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES PROFESSIONNELS DE LA PHOTOGRAPHIE DU 31 MARS 2000. Avenant n 3 du 9 décembre 2009 à l accord du 5 décembre 2002 CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES PROFESSIONNELS DE LA PHOTOGRAPHIE DU 31 MARS 2000 ETENDUE PAR ARRETE DU 17 JANVIER 2001 JOURNAL OFFICIEL DU 26 JANVIER 2001 Avenant n 3 du 9 décembre 2009 à l accord

Plus en détail

JOURNEE DE SOLIDARITE

JOURNEE DE SOLIDARITE JOURNEE DE SOLIDARITE Depuis la loi du 30 juin 2004, la journée de solidarité sert à financer les actions en faveur de l autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées. Elle se traduit par

Plus en détail

1. CONTEXTE 2. GARANTIES ET CONTRATS CONCERNES

1. CONTEXTE 2. GARANTIES ET CONTRATS CONCERNES Portabilité des droits Prévoyance et Santé Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2008 Article L.911-8 du code de la Sécurité sociale Mise à jour juin 2015 1. CONTEXTE L accord national interprofessionnel

Plus en détail

SERVICE RETRAITE. Pôle Carrières NOTE D INFORMATION n 2010-12/02

SERVICE RETRAITE. Pôle Carrières NOTE D INFORMATION n 2010-12/02 CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA CREUSE Pôle Carrières NOTE D INFORMATION n 2010-12/02 CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS - CNRACL SERVICE RETRAITE LA REFORME DES RETRAITES

Plus en détail

Être acteur de la protection sociale complémentaire en entreprise. Guide des négociateurs

Être acteur de la protection sociale complémentaire en entreprise. Guide des négociateurs Être acteur de la protection sociale complémentaire en entreprise Guide des négociateurs La protection sociale complémentaire en entreprise Complémentaire santé prévoyance - retraite 2 Préambule L offre

Plus en détail

SANTE CCN 66. Livret outil Avenant 338. Cfdt-sante-sociaux.fr complémentaire santé CCN66 avt 338 1

SANTE CCN 66. Livret outil Avenant 338. Cfdt-sante-sociaux.fr complémentaire santé CCN66 avt 338 1 SANTE CCN 66 Livret outil Avenant 338 Cfdt-sante-sociaux.fr complémentaire santé CCN66 avt 338 1 Que change l avenant 338? Ce nouvel avenant signé le 3 juin 2016, agréé le 4 octobre 2016 : Supprime la

Plus en détail

NOTE D INFORMATION MODIFICATION DU REGIME COMPLEMENTAIRE DE FRAIS DE SOINS DE SANTE DE LA BRANCHE PROFESSIONNELLE

NOTE D INFORMATION MODIFICATION DU REGIME COMPLEMENTAIRE DE FRAIS DE SOINS DE SANTE DE LA BRANCHE PROFESSIONNELLE NOTE D INFORMATION MODIFICATION DU REGIME COMPLEMENTAIRE DE FRAIS DE SOINS DE SANTE DE LA BRANCHE PROFESSIONNELLE Un avenant à l annexe 7 de la Convention collective des entreprises de courtage d assurances

Plus en détail

Notice d information collective Santé

Notice d information collective Santé Notice d information collective Santé Industrie de l Habillement Rhône-Alpes MICILS N O T I C E D ' I N F O R M A T I O N (au sens de l article L. 221-6 du code de la mutualité) (NI-FM IHRA 01-13) Cette

Plus en détail

IdCC : :-:-:-:-:-:-

IdCC : :-:-:-:-:-:- CCT Exploitations forestières et scieries agricoles de BRETAGNE Avenant n 38 AVENANT n 38 du 26 février 2015 à la CONVENTION COLLECTIVE de TRAVAIL du 15 octobre 1985 concernant les EXPLOITATIONS FORESTIERES

Plus en détail

Accord du 22 octobre 2008 en faveur de l égalité hommes/femmes dans la branche du commerce des articles de sports et équipements de loisirs

Accord du 22 octobre 2008 en faveur de l égalité hommes/femmes dans la branche du commerce des articles de sports et équipements de loisirs Accord du 22 octobre 2008 en faveur de l égalité hommes/femmes dans la branche du commerce des articles de sports et équipements de loisirs Article 1 : Objet de l accord Dans le cadre de la loi du 9 mai

Plus en détail

15 e Colloque professionnel

15 e Colloque professionnel Quels impacts législatifs nouveaux pour la protection sociale complémentaire? Francis Kessler 15 e Colloque professionnel Confidentiel Thèmes abordés Le «chèque santé» : garantie de l accès des salariés

Plus en détail

INFORMATION CONCERNANT LA REMUNERATION DE L ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) Textes de Références légales :

INFORMATION CONCERNANT LA REMUNERATION DE L ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) Textes de Références légales : Thonon-les-Bains, le 14 janvier 2016 INFORMATION CONCERNANT LA REMUNERATION DE L ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) Textes de Références légales : Convention Collective Nationale de travail des Assistants Maternels

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3090 Convention collective nationale IDCC : 1527. IMMOBILIER (Administrateurs

Plus en détail

LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION

LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION Synthèse Le droit individuel à la formation (DIF) a pour objectif de permettre à tout salarié de se constituer un crédit d'heures de formation de 20 heures par an, cumulable

Plus en détail

Notariat. Brochure n IDCC n 2205

Notariat. Brochure n IDCC n 2205 Brochure n 3134 Notariat IDCC n 2205 1 Accord du 17 décembre 2009 relatif à la couverture du risque dépendance totale Préambule Les organisations signataires du présent accord collectif conviennent de

Plus en détail

COTISATIONS, PRESTATIONS SOCIALES ET AGS : CE QUI CHANGE AU 1 ER JUILLET 2013

COTISATIONS, PRESTATIONS SOCIALES ET AGS : CE QUI CHANGE AU 1 ER JUILLET 2013 N 75 - SOCIAL n 31 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 05 juillet 2013 ISSN 1769-4000 COTISATIONS, PRESTATIONS SOCIALES ET AGS : CE QUI CHANGE AU 1 ER JUILLET 2013 L essentiel Plusieurs mesures

Plus en détail

Demande de dispense de la couverture complémentaire santé collective et obligatoire

Demande de dispense de la couverture complémentaire santé collective et obligatoire Demande de dispense de la couverture complémentaire santé collective et obligatoire SALARIÉ (cf. articles L.911-7, D.911-2 à D.911-6, R.242-1-6 du code de la Sécurité sociale, de la loi n 89-1009 du 31/12/1989)

Plus en détail

REPRISE DU PERSONNEL

REPRISE DU PERSONNEL REPRISE DU PERSONNEL Lorsque votre choix c est fixé sur une nouvelle entreprise, vous devez lui communiquer les coordonnées de la précédente. En effet, l entreprise entrante doit se faire connaître à l'entreprise

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET ACTIVITÉS

Plus en détail

Note synthétique d Adéis

Note synthétique d Adéis Note synthétique d Adéis Les 3 décrets d application relatifs à la généralisation de la couverture santé d entreprise Degré élevé de solidarité mentionné à l article L912-1 du code de la sécurité sociale

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3303 Convention collective nationale IDCC : 2148. TÉLÉCOMMUNICATIONS ACCORD DU

Plus en détail

Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire

Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire 19 Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire La retraite supplémentaire, encore appelée retraite surcomplémentaire, désigne les régimes de retraite facultatifs par capitalisation (non légalement

Plus en détail

AVENANT n 66. relatif au régime professionnel complémentaire de santé (RPCS)

AVENANT n 66. relatif au régime professionnel complémentaire de santé (RPCS) AVENANT n 66 relatif au régime professionnel complémentaire de santé (RPCS) Vu la loi n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi, prise en son article 1 er, Vu l accord paritaire

Plus en détail

COURTAGE D ASSURANCES

COURTAGE D ASSURANCES COURTAGE D ASSURANCES et/ou REASSURANCES CCN 3110 IDCC 2247 Pour toutes les actions débutant le 01/01/ 1 2 3 4 5 ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE MODIFIÉS EN COURS D'ANNÉE Les demandes

Plus en détail

S É NAT PROJET DE LOI. relatif à /'assurance maladie et à l'assurance maternité. des travailleurs non salariés des professions

S É NAT PROJET DE LOI. relatif à /'assurance maladie et à l'assurance maternité. des travailleurs non salariés des professions PROJET DE LOI adopté le 23 juin 1966. SECONDE N 87 S É NAT SESSION ORDINAIRE DE 1965-1966 PROJET DE LOI relatif à /'assurance maladie et à l'assurance maternité des travailleurs non salariés des professions

Plus en détail

Convention collective nationale des entreprises d architecture. PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité

Convention collective nationale des entreprises d architecture. PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité Notice d'information n 2945 SOMMAIRE Document à signer et à remettre à votre employeur..................................................

Plus en détail

COMPLEMENTAIRE SANTE DANS L ANIMATION

COMPLEMENTAIRE SANTE DANS L ANIMATION COMPLEMENTAIRE SANTE DANS L ANIMATION Lors de l adoption de la loi de sécurisation de l emploi, en juin 2013, l adhésion à une couverture complémentaire santé pour les salariés est rendue obligatoire.

Plus en détail

TABLEAU DE LECTURE DU PROJET D ACCORD SUR LA COUVERTURE DES FRAIS DE SANTÉ DANS LA BRANCHE DU TRAVAIL TEMPORAIRE

TABLEAU DE LECTURE DU PROJET D ACCORD SUR LA COUVERTURE DES FRAIS DE SANTÉ DANS LA BRANCHE DU TRAVAIL TEMPORAIRE TABLEAU DE LECTURE DU PROJET D ACCORD SUR LA COUVERTURE DES FRAIS DE SANTÉ DANS LA BRANCHE DU TRAVAIL TEMPORAIRE Projet d accord ouvert à la signature AVIS Ce projet d accord, si on le compare avec ce

Plus en détail

GRECE. La protection sociale en Europe - GRECE 1

GRECE. La protection sociale en Europe - GRECE 1 GRECE Les dépenses de protection sociale en Grèce représentent 24,5% du PIB. Le système grec est de logique bismarckienne, mais évolue depuis 1980 avec la mise en place d un service national de santé,

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3251 Convention collective nationale IDCC : 1517. COMMERCES DE DÉTAIL NON ALIMENTAIRES

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective ENTREPRISES D AMBULANCES IDCC : 3123. Ouvriers, employés et techniciens

Plus en détail

Portabilité de la prévoyance : modalités pratiques et incidences sur la paye

Portabilité de la prévoyance : modalités pratiques et incidences sur la paye SYNTHESE Social Textes et références ANI du 11 janvier 2008 modifié par avenant n 3 du 18 mai 2009 Art. D. 242-1 CSS Portabilité de la prévoyance : modalités pratiques et incidences sur la paye Février

Plus en détail

AVENANT n 338 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU 15 MARS 1966 RELATIF AU REGIME DE COMPLEMENTAIRE SANTE DU 3 JUIN 2016

AVENANT n 338 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU 15 MARS 1966 RELATIF AU REGIME DE COMPLEMENTAIRE SANTE DU 3 JUIN 2016 AVENANT n 338 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU 15 MARS 1966 RELATIF AU REGIME DE COMPLEMENTAIRE SANTE DU 3 JUIN 2016 CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE TRAVAIL DES ETABLISSEMENTS ET SERVICES POUR

Plus en détail

COMPLEMENTAIRES SANTE ETHIQUES

COMPLEMENTAIRES SANTE ETHIQUES LA MEDECINE LIBRE COMPLEMENTAIRES SANTE ETHIQUES ENSEMBLE, MILITONS POUR DES SOINS DE QUALITE! MISE EN PLACE D UNE MUTUELLE D ENTREPRISE MODE D EMPLOI TOUT CE QUE VOUS AVEZ BESOIN DE SAVOIR SUR LES CONTRATS

Plus en détail

Mise à jour : novembre 2011

Mise à jour : novembre 2011 EN CAS DE DECES d un fonctionnaire affilié à la CNRACL Agents stagiaires et titulaires effectuant une durée hebdomadaire de service égale ou supérieure à 28/35 èmes Mise à jour : novembre 2011 Centre de

Plus en détail

Décision Unilatérale Frais de Santé

Décision Unilatérale Frais de Santé Décision Unilatérale Frais de Santé 1. OBJET La présente note a pour objet de définir les conditions d une couverture complémentaire de remboursement des dépenses de santé dans l entreprise au profit des

Plus en détail

Focus sur les nouvelles obligations sociales au 1 er janvier 2016

Focus sur les nouvelles obligations sociales au 1 er janvier 2016 Focus sur les nouvelles obligations sociales au 1 er janvier 2016 Généralisation de la mutuelle Déclaration Sociale Nominative (DSN) Palais des Congrès de Rochefort sur Mer Samedi 17 octobre 2015 1 Vos

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3170 Convention collective nationale IDCC : 538. MANUTENTION FERROVIAIRE

Plus en détail

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime de Prévoyance. Salariés non cadres de la production agricole relevant de l Accord National du 10 juin 2008

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime de Prévoyance. Salariés non cadres de la production agricole relevant de l Accord National du 10 juin 2008 Vos contacts Si vous souhaitez obtenir des renseignements complémentaires sur ces garanties, n hésitez pas à prendre contact pour tous renseignements ou questions relatives : aux prestations d incapacité

Plus en détail

CHAPITRE I ER. Créer de nouveaux droits pour les salariés. Section 1. De nouveaux droits individuels pour la sécurisation des parcours.

CHAPITRE I ER. Créer de nouveaux droits pour les salariés. Section 1. De nouveaux droits individuels pour la sécurisation des parcours. Le présent document est établi à titre provisoire. Seule la «Petite loi», publiée ultérieurement, a valeur de texte authentique. ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS 4 avril 2013

Plus en détail