L encadrement des soins de pieds en milieu hospitalier : exemple d un leadership infirmier

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L encadrement des soins de pieds en milieu hospitalier : exemple d un leadership infirmier"

Transcription

1 L encadrement des soins de pieds en milieu hospitalier : exemple d un leadership infirmier Maryse Grégoire, inf., B.Sc., M.A., conseillère cadre clinicienne, Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke professeure associée École des sciences infirmières, Université de Sherbrooke, Denis Remon, MBA, DBA, Ph.D., spécialiste en procédés administratifs, développement économique et partenariat, CHUS Chargé de cours, Université Bishop s et ÉTEM / Université Laval Mai

2 Objectifs d apprentissage Réfléchir et proposer un encadrement de cette pratique dans les établissements de santé Proposer un modèle exportable dans l ensemble des établissements du réseau de la santé Inviter les directions de soins infirmiers à réfléchir et se positionner sur l encadrement de cette pratique Mai

3 Problématique Clientèle hospitalisée : Particulièrement âgée Besoin soins de pieds spécialisés : - Problèmes particuliers - Entretien complexe des ongles et des pieds Patient qui défraye le coût de ces services Mai

4 Offre de service actuelle au CHUS Personnel externe (inf., inf. aux. et autres) avec formations diverses Facilité d entrée et de circulation à l interne Absence d encadrement et de directive de la DSI Absence de personnes spécifiques attitrées Stérilisation incertaine Éthique clinique aléatoire Problème potentiel post soins de pieds (infections, etc ) Mai

5 Offre de service actuelle au CHUS Note: Ceci ne touche en rien le travail d entretien des ongles et l hygiène des pieds habituellement exécuté par notre personnel (PAB) sur les unités de soins Hémodyalise : infirmière formée par le CHUS Mai

6 Procédure actuelle Patient / famille s adresse au poste des infirmières Professionnels laissent leur carte d affaire au poste Solution identifiée Démarche conjointe Direction des soins infirmiers avec la Direction du développement économique et partenariat du CHUS - Appel de candidature Mai

7 Cadre légal Loi sur les services de santé et les services sociaux, article 207 : «Sous l autorité du directeur général, le directeur des soins infirmiers doit, pour chaque centre exploité par l établissement : 1. surveiller et contrôler la qualité des soins infirmiers dispensés dans le centre 1.1 le cas échéant, collaborer à la surveillance des activités visées par l article 36.1 de la Loi sur les infirmières et les infirmiers (chapitre 1-8) 2. s assurer de l élaboration de règles de soins infirmiers qui tiennent compte de la nécessité de rendre des services adéquats et efficients aux usagers ainsi que de l organisation et des ressources dont dispose l établissement.» Mai

8 Cadre légal (suite) Loi sur les infirmières et infirmiers du Québec, article 36.1 : «L infirmière et l infirmier peuvent, lorsqu ils y sont habilités par règlements pris en application du paragraphe b du premier alinéa de l article 19 de la Loi médicale (chapitre M-9) et du paragraphe f de l article 14 de la présente loi, exercer une ou plusieurs des activités suivantes, visées au deuxième alinéa de l article 31 de la Loi médicale : 1. Prescrire des examens diagnostiques 2. Utiliser des techniques diagnostiques invasives ou présentant des risques de préjudice 3. Prescrire des médicaments et d autres substances 4. Prescrire des traitements médicaux 5. Utiliser des techniques ou appliquer des traitements médicaux, invasifs ou présentant des risques de préjudice 2002, c. 33, a. 12. Mai

9 Critères de sélection Être membre en règle de l OIIQ Être membre en règle de l AIISPQ Participe à la formation continue et possède des attestations reconnues Fournit son registre de stérilisation et d ensachage de ses instruments Fournit un questionnaire de satisfaction de leur service aux patients Fournit une grille tarifaire des services offerts Fournit une attestation d absence de casier judiciaire (certificat de bonne conduite) Fournit des outils de contrôle de la qualité des soins de pieds offerts (tableau des procédés de soins ou des étapes suivies, fiches à compléter, liste de contrôles périodiques, etc.) Mai

10 Obligations En cas d inconvénient de santé, prendre les mesures nécessaires d hygiène et de sécurité (influenza, par exemple) AVANT la visite au patient Enregistrer son arrivée-départ auprès de l assistante-infirmière chef (poste) À son départ de l unité de soins, doit remettre un plan thérapeutique à l infirmière du patient Posséder son matériel de travail et se déplacer au chevet des patients Facturation directe aux patients Plan de gestion des déchets biomédicaux Fournir un bilan annuel des patients visités à la directrice-adjointe des soins infirmiers Fournir annuellement copie de ses différents permis, certificats et attestations Tout autre élément pertinent favorisant la santé et la sécurité des patients Mai

11 Cheminement 1. Préparation de l appel de candidatures 2. Validation du contenu avec l AIISPQ 3. Validation du contenu avec l OIIQ 4. Identification des infirmières et infirmiers qualifiés en Estrie à partir de la base de données de l AIISPQ 5. Collaboration avec l AIISPQ pour acheminer l appel de candidatures aux personnes répertoriées 6. Manifestation d intérêt de quatre (4) infirmières 7. Réception d un (1) seul dossier de candidatures 8. Traitement du dossier avec l aide des RH du CHUS 9. Embauche de l infirmière spécialisée 10. Liste officielle du CHUS en matière de soins de pieds 11. Exclusion des personnes ne faisant pas partie de la liste 12. Liste officielle remise aux patients demandant des soins de pieds Mai

12 Note de service La clientèle hospitalisée requiert, à l occasion, des soins de pieds spécialisés pour des problèmes ou l entretien complexe des pieds. Ces soins sont dispensés par des travailleurs autonomes qui offrent leur service sur une base externe directement aux patients hospitalisés sur les unités de soins. Les patients et leur famille s adressent au poste des infirmières pour obtenir le nom du professionnel afin de le contacter. La Direction des soins infirmiers (DSI), à la suite de démarches conjointes avec la Direction du développement économique et partenariat du CHUS, a procédé à la sélection d une professionnelle, répondant aux critères retenus, pouvant offrir des soins de pieds directement à nos patients. Cette démarche découle d une volonté d assurer une surveillance, le contrôle de la qualité (infirmière spécialisée et certifiée en soins de pieds) et la sécurité (standards de stérilisation) des soins de pieds offerts à nos patients hospitalisés. Ceci ne touche en rien le travail d entretien des ongles et l hygiène des pieds habituellement exécutés par notre personnel sur les unités de soins. Vous devez référer les patients ou leur famille à la professionnelle retenue uniquement. Il ne sera plus possible d offrir les cartes d affaires des personnes qui les laissent aux postes des infirmières. Si des nouveaux professionnels désiraient offrir leur service, vous n avez qu à les référer à la Direction adjointe des soins infirmiers (DASI). C est le patient lui-même qui défraie le coût de ces services. Voici les coordonnées de la personne retenue par la DASI pour ce service : Madame Christiane Lapointe, infirmière spécialisée en soins de pieds Tél. : , Cell. : Courriel : Vous pouvez vous procurer une tablette comportant les coordonnées de Madame Lapointe aux magasin : # Merci de votre collaboration! Pour toutes questions ou commentaires, veuillez vous adresser à: Madame Maryse Grégoire, au poste ou par courriel : Mai

13 Feuillet Mai

14 Registre de stérilisation Mai

15 Questionnaire de satisfaction Mai

16 Guide d entrevue Éléments à mesurer et critères d évaluation Formation et expérience DEC ou BACC complété Expérience professionnelle et stages Intérêt et motivation pour offrir vos services au CHUS 1. Motivation 2. Intérêt pour l appel d intérêt 3. Perception réaliste des soins et services attendus Communication aux équipes Indicateurs de comportements Collabore avec les équipes de soins, les conseille et les consulte au besoin. Accueille habituellement bien les nouvelles idées différentes des siennes. La plupart du temps, accepte les critiques et démontre de l ouverture pour modifier son comportement en fonction de celles-ci. Cherche à maintenir des relations harmonieuses avec les membres de l équipe. Appuie généralement les décisions du groupe. Questions 1. Demander un résumé du parcours professionnel. 2. Pourquoi avez-vous choisi de devenir infirmière en soins de pieds? 1. Pourquoi avoir appliqué sur l appel d intérêt? 2. Expliquez-nous votre rôle à titre d infirmière en soins de pieds? 3. Quelle est la plus grande difficulté à laquelle vous avez été confronté en soins de pieds et comment la situation s est-elle réglée? 1. Comment prévoyez-vous : Vous présenter sur les unités? Quels sont vos moyens de communication? Exemples : carton au poste afin d indiquer sa présence 2. Comment recevez-vous les suggestions et commentaires? Mai

17 Guide d entrevue Éléments à mesurer et critères d évaluation Orientation vers la clientèle Centre ses actions sur les besoins et la satisfaction du client tant dans la conception et l organisation que la prestation de services. Indicateurs de comportements Entre facilement en contact avec les clients. Identifie leur besoins ou leurs préoccupations. Manifeste de la compréhension et de l empathie face aux besoins des clients. Entreprend des actions concrètes pour gagner la confiance des clients. Se montre disponible particulièrement lorsque son client est face à une situation difficile. Accorde une priorité élevée à la satisfaction des clients. Tente d évaluer la satisfaction de la clientèle par rapport à la qualité des services. Analyse et résolution de votre démarche de soins et problèmes chroniques complexes Cible les données pertinentes, les causes et les conséquences d un problème, établit des liens cohérents entre celles-ci et propose des solutions efficaces. Indicateurs de comportements Identifie les composantes importantes d un problème. S assure de posséder toute l information nécessaire avant de se positionner sur un problème. Propose une solution adéquate à la situation. Questions 1. Parlez-vous d une situation où vous avez eu à gérer l insatisfaction ou difficulté avec l AIC ou équipe de soins? 2. Donnez-nous un exemple d une situation ou vous avez eu à gérer l insatisfaction d un patient et/ou de sa famille. Qu avez-vous fait? 3. Parlez-nous d une situation où vous avez dépassé les attentes d un patient et/ou de sa famille? Que faites-vous devant un cas (situation) complexe ou incertaine du plan de traitement? Mai

18 Guide d entrevue Mise en situation no 1 Question 1 : Comment procédez-vous pour assurer la stérilisation de votre matériel? Question 2 : Quelles sont vos références de standard à respecter? Question 3 : Si vous voyez plus d un patient lors de votre visite au CHUS, comment procéderez-vous? Question 4 : Comment procéderez-vous si le patient visité est en isolement ou à l unité SARM? Mai

19 Guide d entrevue Mise en situation no 2 Question 1 : Comment procédez-vous lorsque vous voyez un nouveau patient? Question 2 : Quels sont les facteurs de risque à considérer chez vos patients? Mai

20 Synthèse de l entrevue Critères Formation et expérience Intérêt et motivation pour l offre de services à titre de travailleur autonome Commentaires Communication avec les équipes de soins Analyse et résolution de problèmes Orientation vers la clientèle Mises en situations cliniques Mai

21 Retombées 1. Clarification du processus relatif aux soins de pieds pour les infirmières et responsables à l interne et pour les patients 2. Exclusivité de service pour les personnes faisant partie de la liste 3. Processus de sélection en continu 4. Reddition de compte explicite 5. Approche inspirante pour autre service/secteur au CHUS. Rehaussement des normes de santé et de sécurité 6. Règles de soins infirmiers à considérer Mai

22 Conclusion Exemple de gouverne en soins infirmiers Qualité et Sécurité Mai

23 Questions? Commentaires? Suggestions? Réflexions? Mai

PROCÉDURE. Code : PR-DEU-002-1. Direction responsable : Direction de l enseignement universitaire

PROCÉDURE. Code : PR-DEU-002-1. Direction responsable : Direction de l enseignement universitaire Code : PR-DEU-002-1 PROCÉDURE Direction responsable : Direction de l enseignement universitaire Présentée et adoptée au comité de direction le : 10 novembre 2011 Entrée en vigueur le : 10 novembre 2011

Plus en détail

CADRE DE GESTION RELATIF AUX PROJETS IMMOBILIERS

CADRE DE GESTION RELATIF AUX PROJETS IMMOBILIERS ANNEXE 2015-CA619-04.08.02-R6676 CADRE DE GESTION RELATIF AUX PROJETS IMMOBILIERS Adopté le 7 décembre 2015. Table des matières 1.0 Préambule... 1 2.0 Objectifs et portée... 1 2.1 Objectifs... 1 2.2 Portée...

Plus en détail

Section 4 Intégration socioprofessionnelle

Section 4 Intégration socioprofessionnelle Section 4 Intégration socioprofessionnelle L ISP de A à Z L ISP, de multiples avantages Les quatre dimensions de l employabilité Synthèse des cours du programme d études Les compétences polyvalentes et

Plus en détail

Permis d exercice. de l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

Permis d exercice. de l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec Permis d exercice Document explicatif des étapes pour obtenir un de l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec à l intention de l infirmière de la France admissible à l Arrangement de reconnaissance

Plus en détail

Mieux comprendre les outils d encadrement cliniques

Mieux comprendre les outils d encadrement cliniques Mieux comprendre les outils d encadrement cliniques PROBLÈME Caroline Roy Directrice adjointe Pratique infirmière avancée et relations avec les partenaires Direction, Développement et soutien professionnel

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN CLINIQUE VOLET PRÉCEPTORAT

PROGRAMME DE SOUTIEN CLINIQUE VOLET PRÉCEPTORAT PROGRAMME DE SOUTIEN CLINIQUE VOLET PRÉCEPTORAT FÉVRIER 2009 RÉDACTION : Marie-Françoise Lecomte Adjointe à la direction des soins infirmiers par intérim Anna Greco Conseillère cadre au développement et

Plus en détail

RÉVOLUTIONNER LE TRAVAIL DE L INFIRMIÈRE AU BLOC OPÉRATOIRE OUI, CELA EST POSSIBLE

RÉVOLUTIONNER LE TRAVAIL DE L INFIRMIÈRE AU BLOC OPÉRATOIRE OUI, CELA EST POSSIBLE RÉVOLUTIONNER LE TRAVAIL DE L INFIRMIÈRE AU BLOC OPÉRATOIRE OUI, CELA EST POSSIBLE M me Guylaine Marquis Conseillère en soins, évaluation de la qualité pour la direction des soins infirmiers CHUM M. Stéphane

Plus en détail

: déploiement d. équipe de recherche infirmière re pour répondre aux besoins de soins

: déploiement d. équipe de recherche infirmière re pour répondre aux besoins de soins Expérience innovante de collaboration CHUM-Universit Université de Montréal : déploiement d d une équipe de recherche infirmière re pour répondre aux besoins de soins Sylvie Dubois, inf., Ph.D. Adjointe

Plus en détail

Une direction nationale de soins et services infirmiers au ministère: priorités et expertise

Une direction nationale de soins et services infirmiers au ministère: priorités et expertise Ministère de la Santé et des Services sociaux Direction générale des services de santé et de médecine universitaire (DGSSMU) Une direction nationale de soins et services infirmiers au ministère: priorités

Plus en détail

profession : Ce qui attend la relève infirmière au Québec Fière partenaire

profession : Ce qui attend la relève infirmière au Québec Fière partenaire Les défis de la profession : Ce qui attend la relève infirmière au Québec Fière partenaire Présentatrices Co-auteures Julie Maranda Infirmière clinicienne CHU de Québec P é id t CJORIIQ Anastasia Luckenuick

Plus en détail

Développement d un programme personnalisé d orientation et d intégration de l infirmière en hébergement

Développement d un programme personnalisé d orientation et d intégration de l infirmière en hébergement Congrès de l OIIQ 29 octobre 2013 Présentation A12 Développement d un programme personnalisé d orientation et d intégration de l infirmière en hébergement Par Émilie Bouchard, inf. M. Sc. conseillère clinicienne

Plus en détail

Norme d exercice sur le développement professionnel continu

Norme d exercice sur le développement professionnel continu Bilan de sa pratique (Améliorer, maintenir, actualiser) Norme d exercice sur le développement professionnel continu Bilan de sa pratique (Améliorer, maintenir, actualiser) Période de référence du 1 er

Plus en détail

FELLOW PROFESSIONNEL D ASSURANCE AGRÉÉ

FELLOW PROFESSIONNEL D ASSURANCE AGRÉÉ FELLOW PROFESSIONNEL D ASSURANCE AGRÉÉ «Le cours sur le leadership du programme de FPAA m a été extrêmement utile et j ai pu mettre immédiatement en pratique mes nouvelles connaissances au travail. J ai

Plus en détail

Code d éthique du CHAU Hôtel-Dieu de Lévis

Code d éthique du CHAU Hôtel-Dieu de Lévis Code d éthique du CHAU Hôtel-Dieu de Lévis Adopté à la séance du Conseil d administration Septembre 2006 Tables des matières PRÉAMBULE 1 INTRODUCTION 2 Les définitions 3 Les valeurs fondamentales 3 Les

Plus en détail

Le titulaire fournit des services administratifs et de soutien au Comité consultatif sur les services en français.

Le titulaire fournit des services administratifs et de soutien au Comité consultatif sur les services en français. Poste: Gestionnaire, Services en français Concours no: 2015-EX-FR-51211682-01 Date d'affichage du concours: 2015.03.31, Date de clôture: 2015.04.15 BDM, Serv Prog munic & Services opérationnels, Direction

Plus en détail

LA QUALITÉ DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR AU QUÉBEC. Rencontre thématique

LA QUALITÉ DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR AU QUÉBEC. Rencontre thématique LA QUALITÉ DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR AU QUÉBEC Rencontre thématique Contribution de la Fédération des cégeps Le 30 novembre 2012 LES CÉGEPS PARTICIPENT À LA CONSTRUCTION DE LA SOCIÉTÉ DU SAVOIR Au Québec,

Plus en détail

Un système professionnel qui se modernise :

Un système professionnel qui se modernise : Un système professionnel qui se modernise : la «loi 90» et le plan thérapeutique infirmier Présentation aux infirmières du CRCHUM dans le cadre de l implantation du plan thérapeutique infirmier DSI : en

Plus en détail

PASSER DE MALADE À CHRONIQUEMENT SAIN : SOUTENIR DES TRANSITIONS PAR DES ACTIVITÉS INFIRMIÈRES

PASSER DE MALADE À CHRONIQUEMENT SAIN : SOUTENIR DES TRANSITIONS PAR DES ACTIVITÉS INFIRMIÈRES PASSER DE MALADE À CHRONIQUEMENT SAIN : SOUTENIR DES TRANSITIONS PAR DES ACTIVITÉS INFIRMIÈRES 1 Clémence Dallaire, Ph.D. Professeure Université Laval Québec, Canada Lucille Juneau, directrice clientèle,

Plus en détail

A-25 IMPLANTATION ET CONSOLIDATION DE L'APPROCHE ADAPTÉE À LA PERSONNE ÂGÉE (AAPA) EN CENTRE D'HÉBERGEMENT : UNE HISTOIRE DE COLLABORATION

A-25 IMPLANTATION ET CONSOLIDATION DE L'APPROCHE ADAPTÉE À LA PERSONNE ÂGÉE (AAPA) EN CENTRE D'HÉBERGEMENT : UNE HISTOIRE DE COLLABORATION A-25 IMPLANTATION ET CONSOLIDATION DE L'APPROCHE ADAPTÉE À LA PERSONNE ÂGÉE (AAPA) EN CENTRE D'HÉBERGEMENT : UNE HISTOIRE DE COLLABORATION Atelier thématique présenté dans le cadre du congrès de l OIIQ

Plus en détail

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL ÉDITION 2012 NOTE Le présent document prend effet à compter du 1 er avril 2012 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI DIRECTION GENERALE

OFFRE D EMPLOI DIRECTION GENERALE OFFRE D EMPLOI DIRECTION GENERALE La Boussole, Centre communautaire Francophone à Vancouver depuis 25 ans et organisme social à but non lucratif engagé à travailler de près avec des personnes aux prises

Plus en détail

Guichet d accès à des services de santé pour la population sans omnipraticien 1

Guichet d accès à des services de santé pour la population sans omnipraticien 1 Récit Date de révision : 18 octobre 2010 Guichet d accès à des services de santé pour la population sans omnipraticien 1 Par Anne-Marie Royer, Jean-Gabin Ntebutse, Johanne Archambault, Alex Battaglini

Plus en détail

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL ÉDITION 2008 NOTE Le présent document prend effet à compter du 15 août 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...

Plus en détail

Des modèles d organisation pour de meilleurs résultats de soins

Des modèles d organisation pour de meilleurs résultats de soins Des modèles d organisation pour de meilleurs résultats de soins Danielle D Amour Carl-Ardy Dubois Colloque des CII Montréal mai 2009 À la conquête de nouveaux modèles d organisation des soins En réponse

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL C.S.A.P.A L ASTROLABE. Centre de Soins d'accompagnement et de Prévention en Addictologie. Tel : 02.98.62.64.02. Fax : 02.98.62.64.

LIVRET D ACCUEIL C.S.A.P.A L ASTROLABE. Centre de Soins d'accompagnement et de Prévention en Addictologie. Tel : 02.98.62.64.02. Fax : 02.98.62.64. LIVRET D ACCUEIL Centre de Soins d'accompagnement et de Prévention en Addictologie C.S.A.P.A L ASTROLABE 74, rue de Brest B.P. 97237 29 672 MORLAIX CEDEX Tel : 02.98.62.64.02 Fax : 02.98.62.64.77 Mail

Plus en détail

Impact d une formation sur l évaluation de la douleur au triage (urgence)

Impact d une formation sur l évaluation de la douleur au triage (urgence) Impact d une formation sur l évaluation de la douleur au triage (urgence) Résumé de la rédaction : Dans le cadre de son projet Impact d une formation sur l évaluation de la douleur au triage (urgence)

Plus en détail

PRESCRIPTION INFIRMIÈRE

PRESCRIPTION INFIRMIÈRE PRESCRIPTION INFIRMIÈRE Marcela Ferrada-Videla, directrice adjointe Anne-Marie Denault et Guylaine Dupuis, conseillères cadres en soins infirmiers Direction des soins infirmiers - Pratiques professionnelles

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Année universitaire 2014/2015. Licence professionnelle Gestion des Ressources Humaines

LICENCE PROFESSIONNELLE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Année universitaire 2014/2015. Licence professionnelle Gestion des Ressources Humaines IUT Nantes Licence professionnelle Gestion des Ressources Humaines GUIDE DU TUTEUR I.U.T. 3 rue du Maréchal Joffre B.P. 34103 44041 Nantes Cedex 1 Responsable pédagogique de la licence : Yvan BAREL Tél.

Plus en détail

L expérience de l Hôpital Maisonneuve-Rosemont

L expérience de l Hôpital Maisonneuve-Rosemont L expérience de l Hôpital Maisonneuve-Rosemont Colloque «Un hôpital accueillant pour les personnes âgées» 1er et 2 mai 2008 Par Dr Odette Roy, Ph.D. Michel Bourbeau, M.D. Plan de la présentation Contexte

Plus en détail

De la théorie à la pratique : application des nouvelles lignes directrices de l OIIQ

De la théorie à la pratique : application des nouvelles lignes directrices de l OIIQ De la théorie à la pratique : application des nouvelles lignes directrices de l OIIQ Sylvie Beauregard, inf., B. Sc., conseillère en soins infirmiers, Direction des soins infirmiers et des regroupements

Plus en détail

NORME EXIGENCES 1. SYSTÈME DE GESTION DE LA

NORME EXIGENCES 1. SYSTÈME DE GESTION DE LA S Ces normes et les exigences qui s y rattachent servent de cadre aux collèges de l Ontario en vue d évaluer le degré de conformité de leurs mécanismes d assurance de la qualité. Ces normes et ces exigences

Plus en détail

L EXPÉRIENCE D IMPLANTATION DU SUIVI SYSTÉMATIQUE DE LA CLIENTÈLE PSYCHOTIQUE

L EXPÉRIENCE D IMPLANTATION DU SUIVI SYSTÉMATIQUE DE LA CLIENTÈLE PSYCHOTIQUE L EXPÉRIENCE D IMPLANTATION DU SUIVI SYSTÉMATIQUE DE LA CLIENTÈLE PSYCHOTIQUE À L'UNITÉ DE SOINS PSYCHIATRIQUES DU CENTRE HOSPITALIER (CH) PIERRE-BOUCHER CENTRE INTÉGRÉ DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX

Plus en détail

Programme - Formation postgraduée au cabinet du praticien de premier recours (Assistanat au cabinet médical)

Programme - Formation postgraduée au cabinet du praticien de premier recours (Assistanat au cabinet médical) Programme - Formation postgraduée au cabinet du praticien de premier recours (Assistanat au cabinet médical) Cahier des charges du maître de stage Par la signature du contrat de travail, le maître de stage

Plus en détail

Protocole d urgence pour les séjours de mobilité. Bureau international

Protocole d urgence pour les séjours de mobilité. Bureau international Protocole d urgence pour les séjours de mobilité Bureau international Université Laval 2011 L Université Laval est une université ouverte sur le monde, qui favorise les échanges, la coopération et la participation

Plus en détail

Les nouveaux rôles des infirmières cliniciennes et praticiennes dans le suivi des clientèles

Les nouveaux rôles des infirmières cliniciennes et praticiennes dans le suivi des clientèles Les nouveaux rôles des infirmières cliniciennes et praticiennes dans le suivi des clientèles Carole Mercier, inf., M.Sc. Directrice-conseil Direction des affaires externes et des statistiques sur l effectif,

Plus en détail

Rencontres d information

Rencontres d information Les 22 et 23 janvier 2018 Rencontres d information Lucie Roussy Gestionnaire coach et coordonnatrice du programme de relève des cadres intermédiaires Marie-Josée Bernier Chef du service de recrutement

Plus en détail

Plan de transition et modèle de prestations en autisme

Plan de transition et modèle de prestations en autisme SERVICES À L ÉLÈVE Plan de transition et modèle de prestations en autisme Rôles des consultantes en trouble du spectre de l autisme (TSA) Présentation offerte aux membres du Comité consultatif pour l enfance

Plus en détail

AUX MEMBRES DE L A C D E C - Q u é b e c

AUX MEMBRES DE L A C D E C - Q u é b e c AUX MEMBRES DE L A C D E C - Q u é b e c INVITATION À LA SESSION DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL DE L ACDEC-QUÉBEC Madame, Monsieur, C est avec plaisir que nous vous convions à la prochaine session de développement

Plus en détail

Si vous avez une formation et de l expérience en. Les professions en technologie des sciences appliquées et du génie au Canada INSTRUMENTATION

Si vous avez une formation et de l expérience en. Les professions en technologie des sciences appliquées et du génie au Canada INSTRUMENTATION MC Les professions en technologie des sciences appliquées et du génie au Canada Si vous avez une formation et de l expérience en sciences appliquées ou en génie, une carrière à titre de technicien ou de

Plus en détail

Protection intégrée de la vie privée Nouvelle norme de certification de protection de la vie privée

Protection intégrée de la vie privée Nouvelle norme de certification de protection de la vie privée Protection intégrée de la vie privée Nouvelle norme de certification de protection de la vie privée La protection intégrée de la vie privée est un cadre qui se fonde sur l intégration proactive de la protection

Plus en détail

IPS soins à la clientèle adulte Un nouveau programme au deuxième cycle

IPS soins à la clientèle adulte Un nouveau programme au deuxième cycle IPS soins à la clientèle adulte Un nouveau programme au deuxième cycle Pre Louise Bujold Dir. des programmes de 2 e cycle 19 avril 2017 Rappel: Nouvelles catégories IPS et Universités offrant programme

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI SOMMAIRE DU DÉROULEMENT DES ACTIVITÉS DANS LE CADRE DES DEMANDES DE PASSAGE À LA CLASSE 1 GROUPE TECHNIQUE

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI SOMMAIRE DU DÉROULEMENT DES ACTIVITÉS DANS LE CADRE DES DEMANDES DE PASSAGE À LA CLASSE 1 GROUPE TECHNIQUE UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI SOMMAIRE DU DÉROULEMENT DES ACTIVITÉS DANS LE CADRE DES DEMANDES DE PASSAGE À LA CLASSE 1 GROUPE TECHNIQUE Le candidat * adresse par écrit sa demande au Service du personnel

Plus en détail

Evaluation de l enseignement à l Université de Genève : d une démarche individuelle vers une démarche institutionnelle de la qualité

Evaluation de l enseignement à l Université de Genève : d une démarche individuelle vers une démarche institutionnelle de la qualité Evaluation de l enseignement à l Université de Genève : d une démarche individuelle vers une démarche institutionnelle de la qualité Résumé Le développement d une culture de la qualité pour l ensemble

Plus en détail

Approbation du financement des programmes d études

Approbation du financement des programmes d études Approbation du financement des programmes d études TABLE DES MATIÈRES But et portée... 2 Glossaire... 2 Obligations... 5 Collèges... 5 Ministère... 6 Modalités d approbation... 6 Résumé des responsabilités...

Plus en détail

Extrait des «Directives de qualité de la CDAS Est+ pour les institutions pour adultes handicapés (personnes invalides au sens de la LIPPI)»

Extrait des «Directives de qualité de la CDAS Est+ pour les institutions pour adultes handicapés (personnes invalides au sens de la LIPPI)» SG CDAS / mars 2015 Extrait des «Directives de qualité de la CDAS Est+ pour les institutions pour adultes handicapés (personnes invalides au sens de la LIPPI)» du 12 septembre 2011 Traduction en français

Plus en détail

Comité de mentorat des jeunes chercheurs

Comité de mentorat des jeunes chercheurs Comité de mentorat des jeunes chercheurs Centre de recherche du CHU Sainte-Justine Centre de recherche CHU Sainte-Justine 3175 Chemin de la Côte-Ste-Catherine Montréal (Québec), H3T 1C5 Version du 24 avril

Plus en détail

DAS. Qualité et sécurité des soins: dimensions managériales. f o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i. 2 septembre 2015 15 juillet 2016

DAS. Qualité et sécurité des soins: dimensions managériales. f o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i. 2 septembre 2015 15 juillet 2016 DAS Diplôme de formation continue Diploma of Advanced Studies Qualité et sécurité des soins: dimensions managériales 2 septembre 2015 15 juillet 2016 f o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i FACULTÉ

Plus en détail

Évaluation d implantation des services de sage-femme au CSSS Haut-Richelieu-Rouville

Évaluation d implantation des services de sage-femme au CSSS Haut-Richelieu-Rouville Évaluation d implantation des services de sage-femme au CSSS Haut-Richelieu-Rouville Rapport final Régis Blais, Ph.D., chercheur principal Université de Montréal Caroline Paquet, SF, (B.Sc.S), M.Sc., co-chercheure

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC)

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC) DEPARTEMENT DE LA FORMATION, DE LA JEUNESSE ET DE LA CULTURE Service de l enseignement spécialisé et de l appui à la formation (SESAF) Unité de promotion de la santé et de prévention en milieu scolaire

Plus en détail

La réorganisation du travail en Hémodialyse Hospitalière

La réorganisation du travail en Hémodialyse Hospitalière La réorganisation du travail en Hémodialyse Hospitalière Un long parcours pour transformer le rôle de l infirmière Colloque des CII 8 mai 2008 Josée F. Breton, B.Sc.inf., MBA Conseillère en organisation

Plus en détail

Mes Périodes de Formation en Milieu Professionnel

Mes Périodes de Formation en Milieu Professionnel BP 90112 83183 Six-Fours les Plages cedex : 04.94.34.80.08 : 04.94.25.47.92 ce0831354w@ac-nice.fr www.ac-nice.fr/coudouliere/ 1 ère Baccalauréat Professionnel Accueil et Relation aux Clients et aux Usagers

Plus en détail

RÈGLE, MÉTHODE, PROTOCOLE DE SOINS INFIRMIERS ET ORDONNANCE COLLECTIVE : DES OUTILS PRÉCIEUX ET COMPLÉMENTAIRES

RÈGLE, MÉTHODE, PROTOCOLE DE SOINS INFIRMIERS ET ORDONNANCE COLLECTIVE : DES OUTILS PRÉCIEUX ET COMPLÉMENTAIRES RÈGLE, MÉTHODE, PROTOCOLE DE SOINS INFIRMIERS ET ORDONNANCE COLLECTIVE : DES OUTILS PRÉCIEUX ET COMPLÉMENTAIRES Pauline Plourde, inf., B. Sc.,M.Éd. Directrice-conseil par intérim Direction, Affaires externes,

Plus en détail

ANNEXE 1 EXEMPLE RAPPORT ANNUEL 2010 1

ANNEXE 1 EXEMPLE RAPPORT ANNUEL 2010 1 ANNEXE 1 EXEMPLE RAPPORT ANNUEL 2010 1 1. INTRODUCTION 1.1. Le cycle de politique Le cycle de politique du service de médecine nucléaire s encadre dans celui de l hôpital, où chaque service à l automne

Plus en détail

Colloque des CII-CIR 1 er mai ÉLISE LECLAIR, M.Sc.inf., directrice des soins infirmiers

Colloque des CII-CIR 1 er mai ÉLISE LECLAIR, M.Sc.inf., directrice des soins infirmiers Colloque des CII-CIR 1 er mai 2013 ÉLISE LECLAIR, M.Sc.inf., directrice des soins infirmiers ANNIE LABERGE, M. Sc. inf. ICS en PCI, conseillère cadre en PCI INTRODUCTION Les infections nosocomiales constituent

Plus en détail

SECRÉTARIAT DU CONSEIL DU TRÉSOR Paul-Émile Arsenault Christian Beaudet Lorraine Malenfant-Loiselle Paul-René Roy Michel Turner

SECRÉTARIAT DU CONSEIL DU TRÉSOR Paul-Émile Arsenault Christian Beaudet Lorraine Malenfant-Loiselle Paul-René Roy Michel Turner 1 Ce guide a été réalisé par le Secrétariat du Conseil du trésor avec la collaboration d un groupe de travail interministériel. Il a également été soumis aux répondants à l implantation de la modernisation

Plus en détail

CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES

CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES PETITE ENFANCE (MOINS DE 5 ANS) CIBLES DU PLAN D ACTION RÉGIONAL CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES CIBLE 2 - PROMOUVOIR L ALLAITEMENT MATERNEL

Plus en détail

Projet : l assistante-infirmièrechef d unité, un rôle clé pour la qualité des soins!

Projet : l assistante-infirmièrechef d unité, un rôle clé pour la qualité des soins! Projet : l assistante-infirmièrechef d unité, un rôle clé pour la qualité des soins! Shelsy Sarrazin, B. Sc. inf., assistante-infirmière-chef du 6 e CD, Direction des soins infirmiers et des regroupements

Plus en détail

MANDAT ET DESCRIPTION DES FONCTIONS

MANDAT ET DESCRIPTION DES FONCTIONS MANDAT ET DESCRIPTION DES FONCTIONS Titre du poste : Nature du poste : DIRECTEUR GÉNÉRAL Poste cadre à temps complet 1 Sommaire des responsabilités : Le directeur général est responsable de la planification

Plus en détail

Le patient traceur. Une méthode d évaluation de la réalité de l activité des établissements de santé. Août 2014 ACC01_F205_B

Le patient traceur. Une méthode d évaluation de la réalité de l activité des établissements de santé. Août 2014 ACC01_F205_B Le patient traceur Une méthode d évaluation de la réalité de l activité des établissements de santé Août 2014 ACC01_F205_B 1 La méthode du patient traceur Définition Méthode d évaluation et d amélioration

Plus en détail

Comment va le système de santé québécois?

Comment va le système de santé québécois? Volume 3, numéro 1 Comment va le système de santé québécois? Paul Lamarche Professeur titulaire, administration de la santé, Université de Montréal Dans cet article, je réponds aux trois questions que

Plus en détail

Vérification de la conformité à la Politique sur le contrôle interne du Conseil du Trésor Phase 1

Vérification de la conformité à la Politique sur le contrôle interne du Conseil du Trésor Phase 1 Vérification de la conformité à la Politique sur le contrôle interne du Conseil du Trésor Phase 1 Bureau du dirigeant principal de la vérification et de l évaluation Direction des services de vérification

Plus en détail

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2015-2016 Alexandra CURT - Claire EMERIT - Estelle GARCIA Formatrices Sylvie CLARY - Directrice L équipe

Plus en détail

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS ACTIVITÉ CLINIQUE TITRE : PRESCRIPTION INFIRMIÈRE No : RSI-CISSS-002 RÉFÉRENCE À UN PROTOCOLE : Non Oui Inscrire le nom : DATE D ÉMISSION : 18 AVRIL 2016 DATE DE RÉVISION : Contexte

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de gestion des ressources humaines COTE : DP 2005-01 APPROUVÉE PAR : Le Conseil d administration EN VIGUEUR LE : 22 juin 2005 RESPONSABLE DE L APPLICATION

Plus en détail

Une nouvelle collaboration infirmière-médecin en contraception

Une nouvelle collaboration infirmière-médecin en contraception Une nouvelle collaboration infirmière-médecin en contraception Comment améliorer l accessibilité des services, 6 mois après l initiation du contraceptif? CSSS de Laval Mai 2010 Par Dr Line Desrosiers,

Plus en détail

Présentation Plan de relève des directions adjointes d établissement

Présentation Plan de relève des directions adjointes d établissement Présentation Plan de relève des directions 0 adjointes d établissement 2014-2015 Processus de sélection Qualifications requises Suivi et avancement Conditions d emploi Programme d études de 2 e cycle Compétences

Plus en détail

Politique institutionnelle de gestion des programmes d études

Politique institutionnelle de gestion des programmes d études Politique institutionnelle de gestion des programmes d études Adoptée par le conseil d administration lors de sa 304 e assemblée, le 17 juin 2014 (résolution n o 2718) Dans cette politique, le masculin

Plus en détail

Reconnaissance du temps de travail 173 heures Rappel de quelques éléments essentiels

Reconnaissance du temps de travail 173 heures Rappel de quelques éléments essentiels Reconnaissance du temps de travail 173 heures Rappel de quelques éléments essentiels 1. Des 173 heures, 20 % sont consacrées à des activités de concertation inhérentes à la vie pédagogique des programmes

Plus en détail

ÉCOLE DE LA MAGDELEINE PROGRAMME D ÉDUCATION INTERNATIONALE ENCADREMENT DE LA PRESTATION INDIVIDUELLE EN ENGAGEMENT COMMUNAUTAIRE

ÉCOLE DE LA MAGDELEINE PROGRAMME D ÉDUCATION INTERNATIONALE ENCADREMENT DE LA PRESTATION INDIVIDUELLE EN ENGAGEMENT COMMUNAUTAIRE ÉCOLE DE LA MAGDELEINE PROGRAMME D ÉDUCATION INTERNATIONALE ENCADREMENT DE LA PRESTATION INDIVIDUELLE EN ENGAGEMENT COMMUNAUTAIRE 2017-2018 HISTORIQUE ET MISSION : La mission du Programme d éducation internationale

Plus en détail

IDENTIFICATION DU POSTE ETC CODE DE LA FONCTION

IDENTIFICATION DU POSTE ETC CODE DE LA FONCTION DESCRIPTION DE POSTE Personnel d encadrement IDENTIFICATION DU POSTE ETC CODE DE LA FONCTION Chef d untié de vie 507 Titre : Chef d unité de vie en hébergement Chef de service Direction : SAPA, Direction

Plus en détail

Bien choisir votre nouveau lieu de résidence

Bien choisir votre nouveau lieu de résidence Bien choisir votre nouveau lieu de résidence Introduction Le choix d un nouveau chez moi Bien réfléchir, bien choisir! Que ce soit pour soi-même ou pour notre proche, choisir un nouveau lieu de résidence

Plus en détail

LA TÉLÉSANTÉ EN ESSOR EXEMPLES DE RÉALISATION

LA TÉLÉSANTÉ EN ESSOR EXEMPLES DE RÉALISATION LA TÉLÉSANTÉ EN ESSOR EXEMPLES DE RÉALISATION APIBQ, le 28 septembre 2017 Éric Asselin, PMP, CIUSSS de l Estrie CHUS Jonathan Lapointe, ing. jr., MHA, CIUSSS de l Estrie - CHUS PLAN 1. La télésanté en

Plus en détail

Modèles d organisation des soins infirmiers et sécurité des patients

Modèles d organisation des soins infirmiers et sécurité des patients + Modèles d organisation des soins infirmiers et sécurité des patients Colloque annuel de l HGJ 26 mai 2017 Carl-Ardy Dubois + Contexte! Mise à l agenda de la qualité des soins Problèmes documentés de

Plus en détail

C h a r t e E t h i q u e

C h a r t e E t h i q u e Charte Ethique 2 1. Principes généraux Notre charte constitue la fondation des rapports de confiance entre les différents membres partenaires du groupe : les résidents ou les clients, leurs familles, les

Plus en détail

Pourquoi l'analyse d'affaires est stratégique et comment y arriver?

Pourquoi l'analyse d'affaires est stratégique et comment y arriver? Pourquoi l'analyse d'affaires est stratégique et comment y arriver? IIBA Section Québec Mercredi 26 février 2014 (17:00 Université Laval) Par Alain Fiset ing., MBA, CBAP Coach en analyse d affaires et

Plus en détail

ANNEXE 5. Cadre réglementaire de la politique institutionnelle de la recherche

ANNEXE 5. Cadre réglementaire de la politique institutionnelle de la recherche ANNEXE 5 Cadre réglementaire de la politique institutionnelle de la recherche ANNEXE 5 Cadre réglementaire 1. Responsabilités de l établissement et mécanismes de gestion en matière de recherche Le présent

Plus en détail

Section 1 Soins personnels et de santé

Section 1 Soins personnels et de santé Section Soins personnels et de santé Soins personnels et soutien à domicile Les soins personnels et ceux reliés à ta santé ont souvent été abordés au cours du processus de réadaptation, car ils demandent

Plus en détail

LA TÉLÉSANTÉ AU SERVICE DE LA CLIENTÈLE OBSTÉTRICALE EN RÉGION ÉLOIGNÉE

LA TÉLÉSANTÉ AU SERVICE DE LA CLIENTÈLE OBSTÉTRICALE EN RÉGION ÉLOIGNÉE LA TÉLÉSANTÉ AU SERVICE DE LA CLIENTÈLE OBSTÉTRICALE EN RÉGION ÉLOIGNÉE UNE PRATIQUE INFIRMIÈRE OPTIMISÉE Annie Corriveau, infirmière clinicienne, Centre de santé Manawan Sandro Échaquan, inf. M.Sc. IPS-PL

Plus en détail

POLITIQUE CONCERNANT LES STAGIAIRES POSTDOCTORAUX

POLITIQUE CONCERNANT LES STAGIAIRES POSTDOCTORAUX POLITIQUE CONCERNANT LES STAGIAIRES POSTDOCTORAUX Adoptée par la Commission des études, le 10 mai 2002 Ratifiée par le Conseil d administration, le 7 juin 2002 Modifiée par la Commission des études, le

Plus en détail

INFIRMIÈRE TECHNICIENNE EN GMF

INFIRMIÈRE TECHNICIENNE EN GMF INFIRMIÈRE TECHNICIENNE EN GMF L infirmière technicienne en GMF évalue l état de santé, détermine et assure la réalisation du plan de soins et de traitements infirmiers. Elle prodigue les soins et traitements

Plus en détail

INFIRMIÈRE TECHNICIENNE EN GMF

INFIRMIÈRE TECHNICIENNE EN GMF INFIRMIÈRE TECHNICIENNE EN GMF L infirmière technicienne en GMF évalue l état de santé, détermine et assure la réalisation du plan de soins et de traitements infirmiers. Elle prodigue les soins et traitements

Plus en détail

La prescription infirmière, où en sommes-nous?

La prescription infirmière, où en sommes-nous? La prescription infirmière, où en sommes-nous? Geneviève Ménard, inf., M. Sc. inf., M. Sc. (adm. de la santé) Représentante pour l OIIQ 5 Journée scientifique du RQSP 18 et 19 mars 2016 Manoir St-Sauveur

Plus en détail

GESTION MULTISITE. Réseau de santé et de services sociaux Réflexions et bonnes pratiques (V.01) 31 octobre 2013 1

GESTION MULTISITE. Réseau de santé et de services sociaux Réflexions et bonnes pratiques (V.01) 31 octobre 2013 1 GESTION MULTISITE Réseau de santé et de services sociaux Réflexions et bonnes pratiques (V.01) 31 octobre 2013 1 Présentateurs HEC Montréal M. Eric Brunelle, professeur agrégé et directeur revue Gestion

Plus en détail

Formulaire de consentement et procédure de consentement* Aptitude du ou des investigateurs (dont les CV)

Formulaire de consentement et procédure de consentement* Aptitude du ou des investigateurs (dont les CV) Comité de Protection des Personnes Catégorie de recherche : REGION I.. Numèro CPP de la recherche : Un protocole du promoteur x adresse., présenté par le Dr, Service de.., CHU de. N identification : 2015-..

Plus en détail

Le PTI, un levier exceptionnel pour la pratique infirmière au CHUQ

Le PTI, un levier exceptionnel pour la pratique infirmière au CHUQ Le PTI, un levier exceptionnel pour la pratique infirmière au CHUQ Congrès de l OIIQ- Vers un leadership clinique renouvelé Octobre 2009 Liliane Bernier, adjointe à la directrice des soins infirmiers Christine

Plus en détail

Service des ressources humaines. Politique de santé et de sécurité du travail

Service des ressources humaines. Politique de santé et de sécurité du travail Service des ressources humaines Politique de santé et de sécurité du travail Approuvé par la résolution : Date d entrée en vigueur : Révisé le : CC13/14-05-155 Le 7 mai 2014 Préambule Par la présente politique,

Plus en détail

Vers le titre de CPA : une carrière en comptabilité professionnelle Info-carrière BAA

Vers le titre de CPA : une carrière en comptabilité professionnelle Info-carrière BAA Vers le titre de CPA : une carrière en comptabilité professionnelle Info-carrière BAA Diane Paul M. Sc., CPA auditrice, CA Responsable pédagogique DESS et M. Sc. en comptabilité professionnelle 2 Info

Plus en détail

APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/029

APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/029 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 2 mars 2015

Plus en détail

Démarche de développement des. transformation Lean

Démarche de développement des. transformation Lean Démarche de développement des compétences des cadres pour une transformation Lean Stéphanie Thibert, Richard Cloutier et Pierre Collerette Direction des ressources humaines Le 23 mai 2014 Contexte initial

Plus en détail

L encadrement des soins infirmiers dispensés par les aides-soignants et les proches aidants

L encadrement des soins infirmiers dispensés par les aides-soignants et les proches aidants L encadrement des soins infirmiers dispensés par les aides-soignants et les proches aidants 1 COLLOQUE DES CII-CIR CENTRE MONT-ROYAL MONTRÉAL 3 MAI 2012 Caroline Roy, inf., B.Sc. Inf. Directrice- conseil,

Plus en détail

L équipe santé mentale jeunesse du CSSSAM-N

L équipe santé mentale jeunesse du CSSSAM-N L équipe santé mentale jeunesse du CSSSAM-N Soins infirmiers en santé mentale jeunesse Présentation du guichet d accès SMJ Elvira Gallant inf.b.sc. 8 Mai 2008 1 Plan de la présentation 1. Plan d action

Plus en détail

Démarche de reconnaissance des acquis pour l obtention de

Démarche de reconnaissance des acquis pour l obtention de Centre de Gaspé 96, rue Jacques-Cartier Gaspé (Québec) G4X 2S8 Démarche de reconnaissance des acquis pour l obtention de Attestation d études collégiales (AEC) Agent en support à la gestion des ressources

Plus en détail

1.1. La présente politique prend effet le (date établie avec l autorisation du CHD).

1.1. La présente politique prend effet le (date établie avec l autorisation du CHD). 1. DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR 1.1. La présente politique prend effet le (date établie avec l autorisation du CHD). 1.2. La présente politique remplace la Politique du CNRC relative aux conflits d intérêts

Plus en détail

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016 185 RUE STE-CATHERINE OUEST MONTREAL (QUEBEC) H2X 3X5

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016 185 RUE STE-CATHERINE OUEST MONTREAL (QUEBEC) H2X 3X5 PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016 185 RUE STE-CATHERINE OUEST MONTREAL (QUEBEC) H2X 3X5 1 Table des matières 1. Introduction...3 2. Le mandat du Musée...3 3. Le bilan 2014-2015...4

Plus en détail

LA VALEUR ACCORDÉE AU JUGEMENT PROFESSIONNEL DES ENSEIGNANTS

LA VALEUR ACCORDÉE AU JUGEMENT PROFESSIONNEL DES ENSEIGNANTS LA VALEUR ACCORDÉE AU JUGEMENT PROFESSIONNEL DES ENSEIGNANTS Questions et éléments de réponse Principales références dans les encadrements ministériels Question Éléments de réponse 1) En quoi consiste

Plus en détail

EXTERNALISATION Introduction à la norme ISO 37500:2014

EXTERNALISATION Introduction à la norme ISO 37500:2014 INSTITUT ALGÉRIEN DE NORMALISATION EXTERNALISATION Introduction à la norme ISO 37500:2014 Yamina HAMA Alger- 16 avril 2015 ISO 37500: Lignes directrices relatives à l externalisation 2 Fruit de 4 années

Plus en détail

Vers le nouveau centre de recherche YOURLOG O

Vers le nouveau centre de recherche YOURLOG O Vers le nouveau centre de recherche YOURLOG O Ordre du jour Introduction et milieu de vie Vers le nouveau CRCHUM Plan de communication et ligne de temps Déménagement, technologie de l information, gestion

Plus en détail

Liège, le 2 février APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/018

Liège, le 2 février APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/018 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 2 février 2015

Plus en détail

GRILLE D EVALUATION - MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE EIDE 2A

GRILLE D EVALUATION - MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE EIDE 2A Nom, prénom de l étudiant GRILLE D EVALUATION - MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE EIDE 2A Année de formation et promotion Date MSP 1 2 Rattrapage Lieu - Unité- Discipline Nom du Cadre Pédagogique Nom du

Plus en détail