«PRIX WALLON DE LA QUALITÉ»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«PRIX WALLON DE LA QUALITÉ»"

Transcription

1 2011 «PRIX WALLON DE LA QUALITÉ» 2011 Règlement

2 ARTICLE 1 PRÉSENTATION Toujours plus soucieux de «faire de la Wallonie une terre de Qualité totale» le Ministre-Président apporte son soutien au «Prix Wallon de la Qualité» ; il en a confié l élaboration au Mouvement Wallon pour la Qualité ainsi que la mission d appel à candidature et de sélection des lauréats. Le «Prix Wallon de la Qualité» est un prix évolutif dans le temps décliné en quatre versions et qui accompagne les Organisations dans leur recherche vers l Excellence. 4. EXCELLENCE 3. EN ROUTE VERS L EXCELLENCE 2. IMPLICATION DANS L EXCELLENCE 1. EVEIL À L EXCELLENCE Leadership Leadership Leadership Leadership Stratégie Stratégie Stratégie Stratégie Personnel Personnel Personnel Partenariats et Ressources Partenariats et Ressources Partenariats et Ressources Abrégé Processus, Produits, Services Processus, Produits, Services Panaché Une démarche Qualité ne peut en effet aboutir à des résultats tangibles que si la direction même de l Organisation décide de s y impliquer elle-même. Le «Prix Wallon de la Qualité» prend en compte la manière dont les dirigeants de l Organisation : Q s impliquent dans la mise en place, dans l utilisation et dans l amélioration du système de management et de la performance de leur organisation ; Q développent leur stratégie et les politiques qui la soutiennent ; Q sont attentifs à leur personnel ; Q veillent à acquérir et à disposer des ressources nécessaires à la mise en œuvre de la stratégie de leur Organisation, en ce compris les partenariats ; Q veillent à identifier, à maîtriser et à améliorer les processus permettant d utiliser les ressources en vue d atteindre les performances attendues en termes de produits et services, en fonction de la stratégie ; Q évaluent le degré de mise en œuvre de la stratégie en mesurant les performances réalisées par rapport aux performances attendues, et éventuellement comparées à celles de tiers. Comment ont-ils abordé ces aspects? Quels moyens ont-ils mis en œuvre pour assurer la pérennité de leur Organisation dans son cadre économique, social et environnemental? ARTICLE 2 CANDIDATS Deux domaines sont concernés : Q Privé Q Public et Associatif En fonction du nombre de dossiers de candidature reçus pour le domaine «Privé», le Mouvement Wallon pour la Qualité (MWQ) pourra faire la distinction entre : Grande Entreprise, PME/TPE. Q Une Organisation par domaine se verra attribuer un prix. 2

3 Q Une mention spéciale sera également retenue pour l «Approche Qualité la plus originale». Q Le Jury du «Prix Wallon de la Qualité» a la possibilité de remettre une «Mention spéciale du Jury». Le Mouvement Wallon pour la Qualité se réserve le droit de ne pas ouvrir une des quatre versions si le nombre de candidats n est pas suffisant (moins de 3 candidats dans une version). Toutefois, le Mouvement Wallon pour la Qualité s engage à procéder à l évaluation complète du dossier du candidat et de lui organiser la restitution de cette évaluation. Sont éligibles tous types d Organisations entrant dans un des domaines et exerçant leur activité en territoire wallon. Le Mouvement Wallon pour la Qualité se réserve le droit d accepter la candidature d Organisations exerçant leur activité sur le territoire bruxellois 1. ARTICLE 3 CONDITIONS DE PARTICIPATION Pour que leur candidature au «Prix Wallon de la Qualité» soit recevable, les Organisations doivent: Q exercer leur activité en territoire wallon ou, éventuellement bruxellois (cfr article 2) ; Q rentrer un dossier de candidature en deux exemplaires répondant aux exigences reprises dans le document «Prix Wallon de la Qualité Dossier de candidature» et correspondant à la version pour laquelle ils souhaitent concourir : «Eveil à l Excellence» «Implication dans l Excellence» «En route vers l Excellence» «Excellence». Q rentrer ce dossier dans les délais repris dans le document «Prix Wallon de la Qualité 2011» - Dossier de Candidature. Les Organisations candidates ne peuvent concourir plus de deux fois consécutivement sur la même version du «Prix Wallon de la Qualité» ni descendre de version. ARTICLE 4 JURY ET EVALUATEURS Le Mouvement Wallon pour la Qualité veille à constituer un Jury représentatif de l ensemble des domaines d activité concernés. Les évaluateurs sont sélectionnés par le Mouvement Wallon pour la Qualité sur base de leur expertise. ARTICLE 5 SELECTION ET EVALUATION Le «Prix Wallon de la Qualité» porte sur la manière dont ont été engagées des démarches Qualité, que celles-ci s inscrivent ou non dans un référentiel existant (ISO, EFQM, CAF, ). Le Jury se prononcera sur base des évaluations objectives que présenteront les évaluateurs. Le Jury prendra en considération la manière dont les responsables d Organisations ont estimé pouvoir satisfaire aux critères et sous-critères ci-dessous : 1 Les Organisations concernées par cette disposition, contacteront le Mouvement Wallon pour la Qualité 3

4 «Eveil à l Excellence» «Implication dans l Excellence» «En route vers l Excellence» «Excellence» CRITÈRES RELATIFS À L APPROCHE Critère 1 Sous-Critère 1a. Sous-Critère 1b. Sous-Critère 1c. Sous-Critère 1d. Sous-Critère 1e. LE LEADERSHIP Les dirigeants développent la Mission, la Vision, les valeurs et l éthique et ont un rôle exemplaire. Les dirigeants définissent, contrôlent, évaluent et conduisent l amélioration du système de management et de la performance de l Organisation. Les dirigeants s engagent auprès des parties prenantes externes. Les dirigeants renforcent la culture de l Excellence chez leur personnel. Les dirigeants s assurent que l Organisation est flexible et qu elle gère le changement avec efficacité. Critère 2 Sous-Critère 2a. Sous-Critère 2b. Sous-Critère 2c. Sous-Critère 2d. LA STRATÉGIE La stratégie est basée sur la compréhension des besoins et des attentes des parties prenantes et de l environnement externe. La stratégie est basée sur la compréhension de la performance et des capacités internes. La stratégie et les politiques qui la soutiennent sont développées, revues et mises à jour. La stratégie et les politiques qui la soutiennent sont communiquées, mises en œuvre et contrôlées. Critère 3 Sous-Critère 3a. Sous-Critère 3b. Sous-Critère 3c. Sous-Critère 3d. Sous-Critère 3e. LE PERSONNEL La politique concernant le personnel est cohérente avec la stratégie de l Organisation. Les connaissances et les compétences du personnel sont développées. Le personnel est dirigé, impliqué et responsabilisé. Le personnel communique efficacement à tous les niveaux de l Organisation. Le personnel est récompensé, reconnu. Il fait l objet d une véritable attention de la part de l Organisation. Critère 4 Sous-Critère 4a. Sous-Critère 4b. Sous-Critère 4c. Sous-Critère 4d. Sous-Critère 4e. LES PARTENARIATS ET LES RESSOURCES Les partenaires et les fournisseurs sont gérés dans une vision de bénéfice mutuel durablement profitable. Les finances sont gérées pour garantir une prospérité durable. Les constructions, les équipements, les matériels et les ressources naturelles sont gérés d une façon durable. La technologie est développée en soutien de la stratégie. Les informations et les connaissances sont gérées pour soutenir les prises de décision efficaces et développer les compétences organisationnelles. Critère 5 Sous-Critère 5a. Sous-Critère 5b. Sous-Critère 5c. Sous-Critère 5d. Sous-Critère 5e. LES PROCESSUS, LES PRODUITS ET LES SERVICES Les processus sont conçus et gérés afin d optimiser la valeur pour les parties prenantes. Les produits et les services sont développés afin de créer une valeur optimale pour les clients. Les produits et les services sont promus et commercialisés de manière efficace. Les produits et les services sont élaborés, livrés et gérés. Les relations avec les clients sont gérées et mises en valeur. 4

5 Chacun des vingt-quatre sous-critères répartis en cinq critères et repris ci-dessus sera évalué en fonction du niveau de satisfaction à l exigence qu il exprime. Soit : Q Inexistant ou anecdotique (la pratique n apporte pas de réponse à l item) Q Occasionnel (l item est peu couvert, peu explicite, peu praticable) Q Structuré (la pratique est déployée de manière systématique dans une ou plusieurs unités représentatives) Q Intégré (continuité du projet dans l ensemble de l Organisation ; les pratiques relatives aux différents (sous-)critères sont cohérentes entre elles et avec la stratégie et les politiques y associées) Q Exemplaire (l Organisation maîtrise ses référentiels, elle est un modèle et une source d inspiration pour d autres) CRITÈRES RELATIFS AUX RÉSULTATS Critère 6 LES RÉSULTATS CLIENTS Abrégé Panaché Sous-Critère 6a. Sous-Critère 6b. Perceptions Indicateurs de performance Critère 7 Sous-Critère 7a. Sous-Critère 7b. LES RÉSULTATS PERSONNEL Perceptions Indicateurs de performance Critère 8 Sous-Critère8a. Sous-Critère 8b. LES RÉSULTATS POUR LA COLLECTIVITÉ Perceptions Indicateurs de performance Critère 9 Sous-Critère 9a. Sous-Critère 9b. LES RÉSULTATS CLÉS stratégiques clés Indicateurs de performances clés Pour ces huit sous-critères, la cotation tiendra compte des éléments suivants : Q cohérence avec la stratégie (et les politiques qui la soutiennent) Q tendances et comparaisons favorables par rapport aux objectifs sur minimum 3 ans Q relation entre les approches (les pratiques) et les résultats Q dans la version «Excellence», une comparaison effective aux Organisations reconnues comme les meilleures Pour établir le score global, tous les critères se voient attribuer un score maximum de 100 points sauf les critères 6. Clients et 9. clés pour lesquels le score maximum est de 150 points. Toutefois, pour la version «En Route vers l Excellence», l ensemble des critères est coté sur 100 points maximum. 5

6 A titre d illustration, les scores maximum pour chacune des versions se présentent comme suit : Leadership Stratégie Personnel Partenariats et Ressources Processus, produits et services Clients Personnel EVEIL IMPLICATION EN ROUTE Collectivité Clés EXCELLENCE Dans la pratique, le Mouvement Wallon pour la Qualité procédera à une première classification des dossiers qu il aura déclarés recevables en fonction des critères repris à l article 3. Après cette première classification, les dossiers seront répartis entre les évaluateurs. Chaque candidat, ayant atteint un score suffisant, recevra la visite d une équipe d évaluateurs en vue de collecter les informations complémentaires permettant l évaluation définitive de son dossier de candidature. Seuls entreront en ligne de compte, pour cette visite sur site et pour l attribution définitive du Prix, les dossiers ayant totalisé un minimum de 45% du score maximum dans la version du Prix dans laquelle le candidat s est inscrit. ARTICLE 6 PRIX Pour chacune des versions dans chaque domaine pour lesquels le PWQ est organisé, le Jury déterminera un lauréat. Celui-ci se verra remettre un Prix lors d une manifestation publique. Une mention spéciale sera également attribuée à l «Approche Qualité la plus originale» ainsi que, le cas échéant, pour la «Mention spéciale Jury». Ces prix consisteront en : Q un trophée Q un certificat correspondant à la version couverte Q un chèque formation valable chez un partenaire du Mouvement Wallon pour la Qualité Q un article dans le QualiGuide Q représentation sur le «Portail Qualité» ainsi que sur le «Baromètre Qualité» De plus, chaque Organisation candidate se verra restituer son dossier d évaluation assorti des points forts, de bonnes pratiques et l identification d opportunités d amélioration émises par les évaluateurs en charge du dossier. ARTICLE 7 CONFIDENTIALITÉ Le Mouvement Wallon pour la Qualité assure la confidentialité des dossiers et s engage à ce qu aucune information ne soit diffusée et divulguée pendant le déroulement du processus «Prix Wallon de la Qualité», ni sans l accord du candidat par après. Tous les évaluateurs ainsi que les membres du Jury s engagent, via une charte signée, à assurer la confidentialité des dossiers et à appliquer une totale déontologie lors de l examen de ceux-ci. 6

7 PARC Rue Camille Hubert Isnes Tél. : 081/ Site :

«Tous acteurs de la Qualité» DOSSIER DE PRESSE

«Tous acteurs de la Qualité» DOSSIER DE PRESSE 0 «Tous acteurs de la Qualité» DOSSIER DE PRESSE Contact Presse Madame Dominique LOROY Directrice du Tél. 081/63.49.09 GSM: 0477/43.10.23 Mail: loroy@mwq.be Press corner: www.mwq.be 1 SOMMAIRE 1/ Qu est-ce

Plus en détail

PRIX FRANCE QUALITÉ PERFORMANCE 2014

PRIX FRANCE QUALITÉ PERFORMANCE 2014 PRIX FRANCE QUALITÉ PERFORMANCE 2014 GUIDE & RÉFÉRENTIEL Sommaire - Introduction - Le dossier de candidature - Le référentiel Introduction Le Prix France Qualité Performance (PFQP) est basé sur le Modèle

Plus en détail

Accord collectif national de la branche Caisse d Epargne sur l amélioration des Conditions de Travail.

Accord collectif national de la branche Caisse d Epargne sur l amélioration des Conditions de Travail. Accord collectif national de la branche Caisse d Epargne sur l amélioration des Conditions de Travail. 1 ère partie :! Evaluation de la charge! Mesure et maitrise du temps de travail! Espaces d autonomie!

Plus en détail

Management Opérationnel Page 1 DOCUMENT 7.1 QUALITE TQC & TQM. G Dejean

Management Opérationnel Page 1 DOCUMENT 7.1 QUALITE TQC & TQM. G Dejean Management Opérationnel Page 1 DOCUMENT 7.1 QUALITE TQC & TQM Management Opérationnel Page 2 EVOLUTION des CONCEPTS de QUALITE Naissance De la Qualité Quality Qualité Référentiels Qualité «Qualiticienne»

Plus en détail

NORME EXIGENCES 1. SYSTÈME DE GESTION DE LA

NORME EXIGENCES 1. SYSTÈME DE GESTION DE LA S Ces normes et les exigences qui s y rattachent servent de cadre aux collèges de l Ontario en vue d évaluer le degré de conformité de leurs mécanismes d assurance de la qualité. Ces normes et ces exigences

Plus en détail

T I T R E D U P R O J E T

T I T R E D U P R O J E T SECRETARIAT DU FONDS FRANÇAIS POUR L ENVIRONNEMENT MONDIAL RAPPORT D EVALUATION (Spécifier à mi-parcours ou finale) (Ce modèle de rapport doit être annexé aux TDR des évaluations) T I T R E D U P R O J

Plus en détail

La gestion de la qualité dans le secteur public avec le CAF : perspectives futures. La procédure de feed-back externe sur l'application du CAF

La gestion de la qualité dans le secteur public avec le CAF : perspectives futures. La procédure de feed-back externe sur l'application du CAF La gestion de la qualité dans le secteur public avec le CAF : perspectives futures La procédure de feed-back externe sur l'application du CAF 2010 Sommaire 1. Le modèle CAF et son déploiement en Europe

Plus en détail

REGLEMENT. - Article 1 - Trophée Hydro Innovation HydroGaïa 2016

REGLEMENT. - Article 1 - Trophée Hydro Innovation HydroGaïa 2016 REGLEMENT Trophée Hydro Innovation HydroGaïa 2016 - Article 1 - Trophée Hydro Innovation HydroGaïa 2016 Le Trophée Hydro Innovation HydroGaïa 2016 est à l'initiative de la Région Languedoc Roussillon Midi

Plus en détail

Guide des achats publics à base de bois Être un acteur responsable

Guide des achats publics à base de bois Être un acteur responsable CRÉDIT PHOTO : GETTYIMAGES - FÉVRIER 2008-07102 - Ce document est imprimé sur papier certifié PEFC. 10-31-1143 Guide des achats publics à base de bois Être un acteur responsable Édition de février 2008

Plus en détail

ITE-AUDIT. Guide des pré-requis pour les Centres de Formation Agréés

ITE-AUDIT. Guide des pré-requis pour les Centres de Formation Agréés Guide des pré-requis pour les Centres de Formation Agréés Objet du document Classification (interne, interneexterne) Diffusion (DOP, CPCI, CODIR, NS) Version courante Guide pour la mise en cohérence de

Plus en détail

14 ème édition. du PRIX ADPS DE L ACTION SOCIALE

14 ème édition. du PRIX ADPS DE L ACTION SOCIALE 14 ème édition du PRIX ADPS DE L ACTION SOCIALE 2012 Ce dossier de candidature comporte 2 parties : I - RÈGLEMENT DU PRIX (à conserver par le candidat) II - DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS (à retourner) Page

Plus en détail

UE 7 Management Le programme

UE 7 Management Le programme UE 7 Management Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. Introduction au management

Plus en détail

ISO 9001:2015 ISO 14001:2015 ISO 45001:2016 (DIS)

ISO 9001:2015 ISO 14001:2015 ISO 45001:2016 (DIS) ISO 9001:2015 ISO 14001:2015 ISO 45001:2016 (DIS) 4 Contexte de l organisme. 4 Contexte de l organisme 4 Contexte de l'organisation 4.1 Compréhension de l organisme et de son contexte 4.1 Compréhension

Plus en détail

Spécialiste en amélioration continue

Spécialiste en amélioration continue Pharmabio Développement Spécialiste en amélioration continue PROFIL DE COMPÉTENCES Mai 2012 ÉQUIPE DE PRODUCTION Coordination Alain Cassista Directeur général Pharmabio Développement, Laval Rédaction Mireille

Plus en détail

CHARTE GROUPE Sécurité, Santé Environnement et Qualité

CHARTE GROUPE Sécurité, Santé Environnement et Qualité CHARTE GROUPE Sécurité, Santé Environnement et Qualité ZALAR est le premier Groupe avicole totalement intégré au Maroc. Il est le leader national du secteur avicole. Dans l exercice de leurs activités

Plus en détail

Contribution de la Région wallonne et de la Communauté française de Belgique au débat sur la future stratégie «UE 2020»

Contribution de la Région wallonne et de la Communauté française de Belgique au débat sur la future stratégie «UE 2020» Contribution de la Région wallonne et de la Communauté française de Belgique au débat sur la future stratégie «UE 2020» Introduction L Europe est au carrefour de ses propres ambitions. Le choix des voies

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE 2017/CAND/N 5/V0 PRIX DES BONNES PRATIQUES QUALITÉ PERFORMANCE 2017 Un visa pour le monde de la Performance et de l Excellence DOSSIER DE CANDIDATURE À RETOURNER AVANT LE 30 JUIN 2016 Votre organisation

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de gestion des ressources humaines COTE : DP 2005-01 APPROUVÉE PAR : Le Conseil d administration EN VIGUEUR LE : 22 juin 2005 RESPONSABLE DE L APPLICATION

Plus en détail

Développement professionnel. Conférence de mai 2010 OFFT Formation professionnelle

Développement professionnel. Conférence de mai 2010 OFFT Formation professionnelle Développement professionnel Conférence de mai 2010 OFFT Formation professionnelle Situation initiale (1) «Ancienne organisation» de la formation professionnelle supérieure en marketing, vente, communication

Plus en détail

LES NORMES ÉNERGÉTIQUES RENFORCÉES, LA SOLUTION. 061 53 12 16 I www.thomas-piron.eu

LES NORMES ÉNERGÉTIQUES RENFORCÉES, LA SOLUTION. 061 53 12 16 I www.thomas-piron.eu LES NORMES ÉNERGÉTIQUES RENFORCÉES, LA SOLUTION 061 53 12 16 I www.thomas-piron.eu 2 BÂTISSEZ L ESPRIT TRANQUILLE Chers candidats bâtisseurs, Au travers de cette brochure, nous souhaitons parfaire votre

Plus en détail

Qualétiq LE GUIDE DES BONNES PRATIQUES ADHÉREZ À NOS IDÉES

Qualétiq LE GUIDE DES BONNES PRATIQUES ADHÉREZ À NOS IDÉES Qualétiq LE GUIDE DES BONNES PRATIQUES QUALÉTIQ, SIGNE D EXCELLENCE DES FABRICANTS D ÉTIQUETTES Qualétiq est le label de niveau supérieur des fabricants d étiquettes adhésives. Il permet de certifier l

Plus en détail

CAF: l'auto-évalutation pour les communes et les CPAS Philippe Van Wersch - Juillet 2001

CAF: l'auto-évalutation pour les communes et les CPAS Philippe Van Wersch - Juillet 2001 CAF: l'auto-évalutation pour les communes et les CPAS Philippe Van Wersch - Juillet 2001 Dans le cadre des suites à donner à la Conférence de Lisbonne, la Conférence interministérielle des Ministres de

Plus en détail

Cahier des Charges de Prestations dans le cadre du Plan Défi Biotech Santé Axe 2 : Ressources humaines et management des PME

Cahier des Charges de Prestations dans le cadre du Plan Défi Biotech Santé Axe 2 : Ressources humaines et management des PME Cahier des Charges de Prestations dans le cadre du Plan Défi Biotech Santé Axe 2 : Ressources humaines et management des PME Fiche Action 5 : Management des ressources humaines (RH) 1 SOMMAIRE I. PLAN

Plus en détail

Introduction. Histoire de la qualité Le concept de qualité Mise en place d une démarche qualité. Maîtriser les coûts. Réduire les gaspillages

Introduction. Histoire de la qualité Le concept de qualité Mise en place d une démarche qualité. Maîtriser les coûts. Réduire les gaspillages Introduction «Si nos fabriques imposent à force de soin la Qualité supérieure de nos produits, les étrangers trouveront avantage à se fournir en France et leur argent affluera dans le royaume» Colbert,

Plus en détail

CE DOCUMENT ANNULE ET REMPLACE TOUTE VERSION ANTÉRIEURE

CE DOCUMENT ANNULE ET REMPLACE TOUTE VERSION ANTÉRIEURE CHARTE DES MANIFESTATIONS DURABLES ET ÉCO-RESPONSABLES CE DOCUMENT ANNULE ET REMPLACE TOUTE VERSION ANTÉRIEURE Présentation : Les manifestations sportives constituent un domaine des activités sportives

Plus en détail

Outils «Agenda 21» scolaire. COREN asbl - Rue van Elewyck, 35 - B-1050 Bruxelles Tel & Fax: 02 640 53 23 - info@coren.be

Outils «Agenda 21» scolaire. COREN asbl - Rue van Elewyck, 35 - B-1050 Bruxelles Tel & Fax: 02 640 53 23 - info@coren.be Outils «Agenda 21» scolaire COREN asbl - Rue van Elewyck, 35 - B-1050 Bruxelles La méthode Méthodologie Guide méthodologique Explication de la méthode et de l objectif des différents documents à rédiger

Plus en détail

CHARTE DES MANIFESTATIONS DURABLES ET ÉCO-RESPONSABLES

CHARTE DES MANIFESTATIONS DURABLES ET ÉCO-RESPONSABLES CHARTE DES MANIFESTATIONS DURABLES ET ÉCO-RESPONSABLES Présentation : Les manifestations sportives constituent un domaine des activités sportives dans lequel des progrès importants peuvent être réalisés

Plus en détail

Master Classes RSE 2013 / Institut RSE Management /p 2 Inscrivez-vous en ligne!

Master Classes RSE 2013 / Institut RSE Management /p 2 Inscrivez-vous en ligne! Master RSE Avec les master-classes Institut RSE Management, vous pouvez être assuré de faire partie de la communauté des professionnels du reporting RSE qui font avancer la performance de leur entreprise.

Plus en détail

(Ordonnance sur l accréditation et la désignation, OAccD) Objet; but de l accréditation et de la désignation

(Ordonnance sur l accréditation et la désignation, OAccD) Objet; but de l accréditation et de la désignation Ordonnance sur le système suisse d accréditation et la désignation de laboratoires d essais et d organismes d évaluation de la conformité, d enregistrement et d homologation (Ordonnance sur l accréditation

Plus en détail

Domaines et critères d'évaluation

Domaines et critères d'évaluation Académie de ----------------------- Métiers de la Mode Vêtement E1 ÉPREUVE TECHNIQUE DE CONCEPTION SOUS ÉPREUVE E11 : Développement de produit esthétique, fonctionnel et technique FICHE D'ÉVALUATION Candidat

Plus en détail

Engagement vers l Excellence (C2E) Formulaire de candidature

Engagement vers l Excellence (C2E) Formulaire de candidature Engagement vers l Excellence (C2E) Formulaire de candidature Structure Informations clés Les informations clés aident les assesseurs à acquérir une vue d ensemble et à saisir le contexte stratégique. Ces

Plus en détail

ISO aide à appliquer ISO 9001 dans la gestion du personnel

ISO aide à appliquer ISO 9001 dans la gestion du personnel ISO 10018 aide à appliquer ISO 9001 dans la gestion du personnel Cette norme ISO 10018 de 2012 «Management de la qualité - Lignes directrices pour l implication et les compétences du personnel» donne un

Plus en détail

LOCATION AUTOMOBILE À COURT TERME

LOCATION AUTOMOBILE À COURT TERME LOCATION AUTOMOBILE À COURT TERME 32 D IETEREN - RAPPORT ANNUEL 2006 AVIS EUROPE plc PLUS DE 3.600 STATIONS EN EUROPE, EN AFRIQUE, AU MOYEN-ORIENT ET EN ASIE, AU SERVICE DE PLUS DE 5 MILLIONS DE CLIENTS

Plus en détail

Développez vos compétences

Développez vos compétences Développez vos compétences Formations Inter Entreprises Programme 2013 Bureau Veritas Douala Département Certification Route portuaire Nord B.P. 830 Tél : +237 76 31 24 44 +237 97 90 19 97 +237 91 69 87

Plus en détail

Le management de programmes

Le management de programmes www.apmginternational.com Le management de programmes Réussir une transformation majeure pour réaliser des bénéfices d importance stratégique Jean-Baptiste AVRILLIER Ministère de l économie et des finances

Plus en détail

Guide de mise en candidature

Guide de mise en candidature Guide de mise en candidature «Prix du Projet de l année» du PMI-Montréal Édition 2015 2007 Project Management Institute, Inc. et PMI-Montréal Inc. Tous droits réservés. «PMI» et le logo PMI sont des marques

Plus en détail

LA PREMIÈRE SOLUTION INFORMATIQUE DE GESTION 100% WEB POUR LES PROFESSIONNELS DE LA PROPRETÉ ET DU MULTI-SERVICES

LA PREMIÈRE SOLUTION INFORMATIQUE DE GESTION 100% WEB POUR LES PROFESSIONNELS DE LA PROPRETÉ ET DU MULTI-SERVICES LA PREMIÈRE SOLUTION INFORMATIQUE DE GESTION 100% WEB POUR LES PROFESSIONNELS DE LA PROPRETÉ ET DU MULTI-SERVICES SOLUTIONS INFORMATIQUES DE GESTION WEB & MOBILE ENTREPRISES DE LA PROPRETÉ DU MULTI-SERVICES,

Plus en détail

Atelier d échanges CCI N 2 Mise en place d un système de management de l énergie ISO50001

Atelier d échanges CCI N 2 Mise en place d un système de management de l énergie ISO50001 Atelier d échanges CCI N 2 Mise en place d un système de management de l énergie ISO50001 02/02/2016 Gilles LAURENT 06 21 83 16 58 Le management selon le système ISO 50001 Présentation de la norme Date

Plus en détail

CHARTE ACHATS GROUPE PIERRE FABRE

CHARTE ACHATS GROUPE PIERRE FABRE Pour une relation client - fournisseur profitable et responsable - Mars 2015 - SOMMAIRE Le groupe Pierre Fabre en bref... P3 1. Objectifs et contexte de la Charte Achats... P4 2. Objectifs généraux de

Plus en détail

Vu les informations complémentaires reçues en date du 11 décembre 2015

Vu les informations complémentaires reçues en date du 11 décembre 2015 1/12 Comité sectoriel du Registre national Délibération RN n 07/2016 du 10 février 2016 Objet: Demande de l ASBL Identifin d accéder aux données du Registre national en vue de permettre aux entreprises

Plus en détail

Coordonnées du stagiaire : Nom Diplôme préparé Coordonnées du professeur référent : Nom Lycée. Tél.

Coordonnées du stagiaire : Nom Diplôme préparé Coordonnées du professeur référent : Nom Lycée. Tél. Coordonnées du stagiaire : Diplôme préparé Coordonnées du professeur référent : Lycée Dates de stage Coordonnées du tuteur entreprise : Entreprise CHARTE REGIONALE D ACCUEIL Une procédure d organisation

Plus en détail

OBJECTIFS et PROGRAMME. Management des risques et Lean manufacturing 550 heures

OBJECTIFS et PROGRAMME. Management des risques et Lean manufacturing 550 heures OBJECTIFS et PROGRAMME Management des risques et Lean manufacturing 550 heures (en projet d homologation RNCP en vue d une certification de niveau 1) Institut de Formations Supérieures du Grand Ouest SAS

Plus en détail

Les Institutions de la Coiffure présentent le label Développement durable, mon coiffeur s engage

Les Institutions de la Coiffure présentent le label Développement durable, mon coiffeur s engage Une initiative des professionnels de la coiffure Les Institutions de la Coiffure présentent le label Développement durable, mon coiffeur s engage CONTACT PRESSE Marie-Claude GESLIN Tél. : 01 76 60 95 07

Plus en détail

Appel à candidatures visant à la cession de l immeuble situé au 34 Rue Winston Churchill à Roubaix

Appel à candidatures visant à la cession de l immeuble situé au 34 Rue Winston Churchill à Roubaix Appel à candidatures visant à la cession de l immeuble situé au 34 Rue Winston Churchill à Roubaix Dossier de consultation Cahier n 1 Règlement de consultation Date et heure limites de remise des dossiers

Plus en détail

Cahier des charges d achat de formation

Cahier des charges d achat de formation Cahier des charges d achat de formation MISE EN CONCURRENCE POUR : HABILITATION POUR LA PREPARATION AU CQP «OUVRIER SPECIALISE EN PRODUCTIONS LEGUMIERES» MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF DE FORMATION CONDUISANT

Plus en détail

GUIDE DES ACHATS PUBLICS À BASE DE BOIS

GUIDE DES ACHATS PUBLICS À BASE DE BOIS GUIDE DES ACHATS PUBLICS À BASE DE BOIS Comment sélectionner les candidatures à un appel d offre intégrant une exigence de gestion durable des forêts? Seule une entreprise certifiée selon un système international

Plus en détail

Le travail, entre prescription et réalisation

Le travail, entre prescription et réalisation Journées professionnelles de formation de l Association Nationale des Directeurs de Mission Locale «Direction des Missions Locales : Nouveaux enjeux, nouveaux métiers» 25 et 26 Juin 2015, Rennes Le travail,

Plus en détail

Trophées de l Innovation Managériale par le Sport

Trophées de l Innovation Managériale par le Sport Dossier d inscription (à remplir par la personne en charge de la mise en œuvre du projet d innovation) Organisation : Raison sociale :... Adresse... Univers d appartenance de l organisation : Entreprise

Plus en détail

Cahier des charges d achat de formation

Cahier des charges d achat de formation Cahier des charges d achat de formation MISE EN CONCURRENCE POUR : LE SECTEUR EQUESTRE Dans le cadre du Plan de formation mutualisé interentreprises du FAFSEA Région : NORD PAS DE CALAIS / PICARDIE CDC

Plus en détail

Le Cadre d auto-évaluation des fonctions publiques CAF. (Common Assessment Framework)

Le Cadre d auto-évaluation des fonctions publiques CAF. (Common Assessment Framework) Le Cadre d auto-évaluation des fonctions publiques CAF (Common Assessment Framework) Plan de l exposé 1. Le contexte 2. L outil 3. La méthodologie 4. Les bénéfices 1. Le contexte Une initiative européenne

Plus en détail

Comment devenir une organisation. innovante et performante, économiquement et socialement. Le grand défi des entreprises

Comment devenir une organisation. innovante et performante, économiquement et socialement. Le grand défi des entreprises Comment devenir une organisation innovante et performante, économiquement et socialement Mieux vaut anticiper et piloter le changement que le subir! Mars Le grand défi des entreprises Répondre simultanément

Plus en détail

Prix ACTA Air Canada L Association canadienne des agences de voyages (ACTA) est l association nationale. Catégories des prix

Prix ACTA Air Canada L Association canadienne des agences de voyages (ACTA) est l association nationale. Catégories des prix Prix ACTA Air Canada L Association canadienne des agences de voyages (ACTA) est l association nationale commerciale représentant le secteur du voyage au détail au sein de l industrie du voyage au Canada.

Plus en détail

Stratégie pour déterminer des indicateurs de résultats en évaluation de programme

Stratégie pour déterminer des indicateurs de résultats en évaluation de programme Stratégie pour déterminer des indicateurs de résultats en évaluation de programme Expérimentation à partir du programme Fluppy Jenny Tremblay Doctorante en Administration et évaluation en éducation, Université

Plus en détail

Adresse postale : 556 avenue Willy Brandt 59777 EURALILLE - 03.62.72.77.00 Site Internet : http://ars.nordpasdecalais.sante.fr

Adresse postale : 556 avenue Willy Brandt 59777 EURALILLE - 03.62.72.77.00 Site Internet : http://ars.nordpasdecalais.sante.fr Recommandations pour l identification de consultations interdisciplinaires d évaluation oncogériatrique en hôpital de jour dans le cadre des missions régionales de l UCOG et des filières gériatriques.

Plus en détail

SYLLABUS DES COURS. M2 DEFI - Semestre 3

SYLLABUS DES COURS. M2 DEFI - Semestre 3 1 SYLLABUS DES COURS M2 DEFI - Semestre 3 S3 - UE1. Diagnostic économique d entreprise : outils et méthodes (phase 1) Objectif : Connaissance des méthodes et outils du diagnostic économique d entreprise

Plus en détail

Bienvenue au WEBINAR sur l ISO 9001:2015

Bienvenue au WEBINAR sur l ISO 9001:2015 13 octobre 2015 Bienvenue au WEBINAR sur l ISO 9001:2015 1 SAFER, SMARTER, GREENER Objectifs Faciliter la transition de votre système de management vers l ISO 9001:2015 2 Contenu 1. Introduction 2. Le

Plus en détail

Evaluateur du projet : UMR EFTS, Université de Toulouse

Evaluateur du projet : UMR EFTS, Université de Toulouse Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ÉTAPE SUR L EVALUATION AU 31 DÉCEMBRE 2010 RÉDIGÉE PAR

Plus en détail

Charte Internationale des Achats Responsables

Charte Internationale des Achats Responsables Charte Internationale des Achats Responsables 2015 Nourrir & Epanouir La mission de notre société est de développer, produire et vendre des produits offrant santé et naturalité tout en respectant les principes

Plus en détail

MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE DE CERTIFICATION ISO 9001

MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE DE CERTIFICATION ISO 9001 MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE DE CERTIFICATION ISO 9001 PLAN Analyser la situation initiale par rapport à l ISO 9001. Définir l objet de l organisme (finalité, clients internes et externes, attentes?) :

Plus en détail

MANUEL QUALITÉ. Schlumberger Private

MANUEL QUALITÉ. Schlumberger Private MANUEL QUALITÉ Schlumberger Private Sommaire Politique Qualité... page 3 Nos missions et nos clients... page 4 Nos engagements en terme de qualité... page 5 Organisation... page 6 Implantation... page

Plus en détail

Projet de construction d un médiathèque et de locaux à usage associatif MARCHE D ETUDES DE PROGRAMMATION. Cahier des Charges

Projet de construction d un médiathèque et de locaux à usage associatif MARCHE D ETUDES DE PROGRAMMATION. Cahier des Charges Projet de construction d un médiathèque et de locaux à usage associatif MARCHE D ETUDES DE PROGRAMMATION Cahier des Charges 1 SOMMAIRE ARTICLE 1 - Objet du marché ARTICLE 2 - Contenu et déroulement de

Plus en détail

Appel à Candidature. Entrepreneur social

Appel à Candidature. Entrepreneur social Appel à Candidature Entrepreneur social «Etude de faisabilité et création d un espace de co-working sur la commune de Tournefeuille» 1) Eléments de contexte Depuis 2006, La Maison de l emploi et de la

Plus en détail

Cahier des charges pour l évaluation externe. Association Adef Résidences

Cahier des charges pour l évaluation externe. Association Adef Résidences Cahier des charges pour l évaluation externe Association Adef Résidences SOMMAIRE Introduction - Adef Résidences, présentation... 5 Prestations d évaluations externes... 7 Article 1-2... 8 Article 3-4...

Plus en détail

Farde Spéciale. Chapitre 11. LES DÉCORATIONS. Farde Spéciale. Edition 2012. version 01/2012

Farde Spéciale. Chapitre 11. LES DÉCORATIONS. Farde Spéciale. Edition 2012. version 01/2012 Farde Spéciale Toutes les informations administratives de la Fédération Musicale du Luxembourg Belge Edition 2012 Chapitre 11. LES DÉCORATIONS 1 Chapitre 11. LES DÉCORATIONS Les pin s de FMLB Les différentes

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé d'intégration du design industriel OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé d'intégration du design industriel OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 16/07/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé d'intégration du design industriel

Plus en détail

DOCUMENT DE SOUMISSION EN VUE DE LA SELECTION. Premier appel à projets «Plates-formes mutualisées d innovation»

DOCUMENT DE SOUMISSION EN VUE DE LA SELECTION. Premier appel à projets «Plates-formes mutualisées d innovation» DOCUMENT DE SOUMISSION EN VUE DE LA SELECTION Premier appel à projets «Plates-formes mutualisées d innovation» RECOMMANDATIONS SUR LA REDACTION DU DOCUMENT Le présent document a pour but d aider et d accompagner

Plus en détail

HEG Gestion de la Qualité L.Cornaglia. Approche processus

HEG Gestion de la Qualité L.Cornaglia. Approche processus Approche processus 1 Pourquoi l approche par processus? Une nouvelle façon de décrire le fonctionnement de l entreprise, mais aussi un outil du management pour accroitre la transversalité/l horizontalité

Plus en détail

Association France Alzheimer

Association France Alzheimer Association France Alzheimer Maladie d Alzheimer et Maladies Apparentées Appel à projets «Sciences Médicales» (AAP SM 2016) Subventions allant jusqu à 100.000 Euros Il est recommandé aux candidats de lire

Plus en détail

LA QUALITÉ DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR AU QUÉBEC. Rencontre thématique

LA QUALITÉ DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR AU QUÉBEC. Rencontre thématique LA QUALITÉ DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR AU QUÉBEC Rencontre thématique Contribution de la Fédération des cégeps Le 30 novembre 2012 LES CÉGEPS PARTICIPENT À LA CONSTRUCTION DE LA SOCIÉTÉ DU SAVOIR Au Québec,

Plus en détail

Système de Management qualité

Système de Management qualité MAE Système de Management qualité Kouassi DJEHA Auditeur certifié Institut Supérieur du Management 22 BP 876 Abidjan 22 Cocody,II Plteaux, VallonsTél. : 22 41 87 02 Fax :22 41 87 04 mail :msi-ism@yahoo.fr

Plus en détail

Articulation politique régionale RSE. et PRIDES

Articulation politique régionale RSE. et PRIDES Articulation politique régionale RSE et PRIDES Direction de l Economie Régionale, de l Innovation et de l Enseignement Supérieur (DERIES) Mission PRIDES 3 juin 2015 La Région, convaincue que la RSE constitue

Plus en détail

VENTE GESTION. BP Esthétique Académie de BORDEAUX Avril 2005. Nicole NOILHETAS IEN économie Gestion Académie de BORDEAUX

VENTE GESTION. BP Esthétique Académie de BORDEAUX Avril 2005. Nicole NOILHETAS IEN économie Gestion Académie de BORDEAUX VENTE GESTION Brevet Professionnel Esthétique Arrêté du 23 Juillet - J.O du 2 Août 2003 Note à l attention des enseignants de vente et de gestion EPREUVES PONCTUELLES EPREUVE E3A : Suivi de clientèle et

Plus en détail

TRANSPORTS SCOLAIRES EXTENSION DE LA CERTIFICATION ISO 9001 : UN GAGE DE QUALITE SUPPLEMENTAIRE POUR LES USAGERS

TRANSPORTS SCOLAIRES EXTENSION DE LA CERTIFICATION ISO 9001 : UN GAGE DE QUALITE SUPPLEMENTAIRE POUR LES USAGERS DOSSIER DE PRESSE TRANSPORTS SCOLAIRES EXTENSION DE LA CERTIFICATION ISO 9001 : UN GAGE DE QUALITE SUPPLEMENTAIRE POUR LES USAGERS 2 avril 2012 Ce lundi 2 avril, à l Hôtel du Département à Privas, Pascal

Plus en détail

Relation hiérarchique des documents concernant l organisation de la politique de sécurité de l information INTRODUCTION.

Relation hiérarchique des documents concernant l organisation de la politique de sécurité de l information INTRODUCTION. Ce document est la propriété de la Banque Carrefour de la sécurité sociale. La publication de ce document ne préjudicie nullement aux droits de la Banque Carrefour de la sécurité sociale à l'égard de ce

Plus en détail

Outils de gestion environnementale pour les petites et moyennes entreprises

Outils de gestion environnementale pour les petites et moyennes entreprises Brochure d outils de management environnemental pour PME Une orientation pour les PME algériennes Brochure d outils de management environnemental pour PME Une orientation pour les PME algériennes Une orientation

Plus en détail

Rapport sur le contrôle interne

Rapport sur le contrôle interne Rapport sur le contrôle interne- 2011 Annexe à la lettre du Secrétaire général de l Autorité de contrôle prudentiel à la Directrice générale de l association française des établissements de crédit et des

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE D UN SYSTEME DE GESTION DE LA QUALITE LES PRINCIPES DE MANAGEMENT

MISE EN ŒUVRE D UN SYSTEME DE GESTION DE LA QUALITE LES PRINCIPES DE MANAGEMENT MISE EN ŒUVRE D UN SYSTEME DE GESTION DE LA QUALITE LES PRINCIPES DE MANAGEMENT BASE D UN SYSTEME DE MANAGEMENT. MANIERE DE GERER. REGLES FONDAMENTALES. IMPLIQUENT TOUTES LES PARTIES INTERESSEES. ECOUTE

Plus en détail

Prix du Premier ministre pour le bénévolat Lignes directrices de mise en candidature

Prix du Premier ministre pour le bénévolat Lignes directrices de mise en candidature Prix du Premier ministre pour le bénévolat Lignes directrices de mise en candidature SSD-146-06-15 INTRODUCTION Les Lignes directrices de mise en candidature visent à vous aider à déterminer la bonne catégorie

Plus en détail

Publicis Groupe Pacte Mondial Communication on Progress 2009 Année 2008 * * *

Publicis Groupe Pacte Mondial Communication on Progress 2009 Année 2008 * * * Publicis Groupe Pacte Mondial Communication on Progress 2009 Année 2008 * * * Je renouvelle l engagement pris par Publicis Groupe en 2003, visant à appliquer et respecter les 10 principes du Pacte Mondial,

Plus en détail

GUIDE DU CANDIDAT AVENIR BAC

GUIDE DU CANDIDAT AVENIR BAC GUIDE DU CANDIDAT AVENIR BAC BAC «S» 2016 I - LA CANDIDATURE ELIGIBILITE A AVENIR BAC Peuvent s inscrire à la procédure Avenir Bac : - Les élèves en terminale S (quelle que soit la spécialité), inscrits

Plus en détail

Le défi des mouvements migratoires mixtes, l accès à la protection et le partage des responsabilités au sein de l UE Document non officiel de l UNHCR

Le défi des mouvements migratoires mixtes, l accès à la protection et le partage des responsabilités au sein de l UE Document non officiel de l UNHCR Le défi des mouvements migratoires mixtes, l accès à la protection et le partage des responsabilités au sein de l UE Document non officiel de l UNHCR Introduction : Arrivées irrégulières et «pressions

Plus en détail

II Planification Stratégique : Axe Management de la Qualité. Pourquoi faire une démarche Qualité?

II Planification Stratégique : Axe Management de la Qualité. Pourquoi faire une démarche Qualité? Pourquoi faire une démarche Qualité? Enjeux Le questionnement sur le "pourquoi?" doit être le point initial de la démarche Qualité! Identifier les enjeux permet de clarifier pour tous les acteurs : C'est

Plus en détail

Les rendez-vous de la vie lycéenne. education.gouv.fr/vie-lyceenne

Les rendez-vous de la vie lycéenne. education.gouv.fr/vie-lyceenne Les rendez-vous de la vie lycéenne Kit pédagogique Les semaines de l engagement lycéen Séance de découverte de la vie lycéenne Séance de découverte de la vie associative Annexes education.gouv.fr/vie-lyceenne

Plus en détail

Lignes directrices pour le reporting développement durable 2000-2006 GRI. Version 3.0

Lignes directrices pour le reporting développement durable 2000-2006 GRI. Version 3.0 RG Lignes directrices pour le reporting développement durable 2000-2006 GRI Lignes directrices pour le reporting développement durable RG Table des matières Préface Développement durable et obligation

Plus en détail

REFERENTIEL DU CONCOURS ESTHETIQUE, ART DU MAQUILLAGE

REFERENTIEL DU CONCOURS ESTHETIQUE, ART DU MAQUILLAGE REFERENTIEL DU CONCOURS 25 e CONCOURS 2013-2015 Groupe X Classe 7 ESTHETIQUE, ART DU MAQUILLAGE L ŒUVRE LES CONDITIONS A REMPLIR LES MODALITES DE REALISATION DES EPREUVES LE REFERENTIEL DES COMPETENCES.

Plus en détail

Appel à candidatures «Référents filière/marché»

Appel à candidatures «Référents filière/marché» Appel à candidatures «Référents filière/marché» L appel à projet «Usine du Futur» porte sur la modernisation de l outil et des procédés de production des PME en vue notamment d augmenter leur productivité,

Plus en détail

Alternative Assistance Informatique : une société de dépannage informatique à domicile

Alternative Assistance Informatique : une société de dépannage informatique à domicile Alternative Assistance Informatique : une société de dépannage informatique à domicile CRÉATION ET DÉVELOPPEMENT D UNE COOPÉRATIVE DE SERVICES À LA PERSONNE SPÉCIALISÉE DANS L INFORMATIQUE. Initiative

Plus en détail

Les Normesau service de la Responsabilité Sociale de l Entreprise : Le cadre normatif

Les Normesau service de la Responsabilité Sociale de l Entreprise : Le cadre normatif Les Normesau service de la Responsabilité Sociale de l Entreprise : Le cadre normatif Normes RSE dans l espace francophone Marrakech 13-14-15/12/05 1 Les normes marocaines Sommaire Bases de la norme Marocaine

Plus en détail

La posture managériale

La posture managériale d ALAIN RENAULT COMMUNICATION La posture managériale d ALAIN RENAULT COMMUNICATION Entre les nouveaux modèles et concepts de management, il est parfois bien difficile de s y retrouver pour les managers

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET PRÉFET DE LA RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR DIRECCTE PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR POLE ENTREPRISES, EMPLOI ET ECONOMIE SERVICE DES ENTREPRISES DEPARTEMENT REDRESSEMENT ECONOMIQUE Marseille, le 19 avril

Plus en détail

Envie d agir - Projets Jeunes Adultes Loiret 2013

Envie d agir - Projets Jeunes Adultes Loiret 2013 Règlement du dispositif Envie d agir - Projets Jeunes Adultes Loiret 2013 La Direction Départementale de la Cohésion Sociale du Loiret (DDCS) et La Caisse d Allocations Familiales du Loiret (Caf Loiret)

Plus en détail

1 Conditions d admission (h/f)

1 Conditions d admission (h/f) Page 1 sur 5 ADMINISTRATION COMMUNALE DE JETTE - CPAS DE JETTE EXAMEN DE RECRUTEMENT ET DE PROMOTION SECRETAIRE ADMINISTRATIF (niveau B) services généraux en vue de la constitution d une réserve de recrutement

Plus en détail

APERÇU DES CHANGEMENTS DANS ISO 9001:2015

APERÇU DES CHANGEMENTS DANS ISO 9001:2015 APERÇU DES CHANGEMENTS DANS ISO 9001:2015 Développée et animée par Pierre L Espérance, ing., MBA Le Groupe Qualiso Présentée par le POURQUOI RÉVISER LA NORME Révision périodique prescrite Besoin de satisfaire

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

Charte éthique de la Fegems

Charte éthique de la Fegems Charte éthique de la Fegems Charte éthique de la Fegems respect des principes et reconnaissance des valeurs communes Les membres de la Fegems affirment que la vieillesse est une étape de l'existence pendant

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CEREMONIE DE RECOMPENSE

REGLEMENT DE LA CEREMONIE DE RECOMPENSE ! REGLEMENT DE LA CEREMONIE DE RECOMPENSE Table des matières ARTICLE 1 : organisation et objectifs de la ceremonie de recompense... 3 ARTICLE 2 : DEMANDE DE RENSEIGNEMENT... 3 ARTICLE 3 : CONDITIONS DE

Plus en détail

DISPOSITIF PARTICULIER DE CERTIFICATION DES DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS

DISPOSITIF PARTICULIER DE CERTIFICATION DES DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS DISPOSITIF PARTICULIER DE CERTIFICATION DES DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS Diffusion contrôlée : - Membres du comité - Examinateurs - Référents techniques page 1/11 I / Certification initiale 1-1 Candidature

Plus en détail

Appel à projets R&D Tri et Recyclage Déchets d Eléments d Ameublement (DEA)

Appel à projets R&D Tri et Recyclage Déchets d Eléments d Ameublement (DEA) Appel à projets R&D Tri et Recyclage Déchets d Eléments d Ameublement (DEA) Date limite de dépôt du dossier sur DEMATISS : vendredi 13 juin 2014 à 16h00 Attention : le coordinateur dépose le projet et

Plus en détail

Les certifications, normes, labels qualité en formation professionnelle

Les certifications, normes, labels qualité en formation professionnelle Les certifications, normes, labels qualité en formation professionnelle Accessibles aux consultants-formateurs et aux organismes de formation 9 JUIN 2016 Objectifs Présenter le contexte actuel de la qualité

Plus en détail

Région(s) d expérimentation : Département de la Haute Loire (Région Auvergne)

Région(s) d expérimentation : Département de la Haute Loire (Région Auvergne) Directiondelajeunesse, del éducationpopulaireetdelavieassociative Missiond animation dufondsd expérimentationspourlajeunesse NOTED ETAPESURL EVALUATIONAU31DECEMBRE2010 REDIGEEPARLELERFAS DOSSIER:AP1_n

Plus en détail