Communiquer sur un produit éco-conçu

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Communiquer sur un produit éco-conçu"

Transcription

1 1 Communiquer sur un produit éco-conçu Principes généraux d une communication environnementale Labels du secteur agroalimentaire, Autodéclarations environnementales Eco-profil environnemental & Affichage environnementale Emilie Fléchard

2 Principes généraux d une communication environnementale Communication 2 Eco-concevoir ses messages de communication, c est veiller au respect de deux grands principes : le message ne doit pas induire en erreur le consommateur sur les qualités environnementales d'un produit : l utilisation de l argument écologique doit répondre à des critères fondamentaux le justifiant, afin de ne pas induire le consommateur en erreur. Attention au Greenwashing le message ne doit pas inciter à avoir un comportement non éco-responsable : car les messages peuvent aussi avoir des impacts environnementaux en représentant et donc véhiculant certaines valeurs et comportements. Plus de discours vague, davantage de preuves, plus de loyauté

3 Communication Principes généraux 3 Avant de communiquer assurez-vous : que la démarche écologique à valoriser existe bel et bien, sinon qu'elle est tout au moins validée et budgétée en interne et va être réalisée sous peu, que les actions à valoriser sont significatives et qu'elles diminuent réellement les impacts de l'entreprise (importance d avoir des indicateurs chiffrés) Concernant la communication elle-même, soyez attentifs à : utiliser correctement les labels et les allégations environnementales, respecter la déontologie existante sur les messages, donner assez d'informations pour aider votre cible à comprendre la démarche et à être en mesure de faire la différence, que le support de communication et le mode de diffusion soient à moindre impact sur l environnement

4 Communication Principes généraux Quatre grandes catégories d'outils visent à clarifier les allégations environnementales : la réglementation, opposable, et sources de sanctions pénales ; 4 la normalisation, souvent produite par les producteurs ou avec eux (démarche ISO...) la recommandation, les guides de bonnes pratiques, la certification par un tiers indépendant (label AB, NF environnement, «label écologique européen», EMAS, ISO 14001, NF V , MSC ou FSC par exemple). Le niveau de précision et crédibilité du label dépendra de celui du référentiel de certification, qui doit donc être accessible au public.

5 Communication Principes généraux d une communication environnementale produit La communication sur la performance des produits doit être : 5 Pertinente (véritable avantage environnementaux) Exacte Vérifiable Non trompeuse Doit être clair et comprise par tous

6 Communication Principes généraux Les 3 types de communication 6

7 Communication Labels reconnus du secteur alimentaire intégrant le respect de l environnement Labels reconnus 7 Labels privés Certifications officielles et cahiers des charges strictes Problème : peu connu par le grand public.

8 Autodéclaration environnementale (Type II) 8 Allégation environnementale : avancées par un producteur (ou un distributeur), sous sa seule responsabilité donc non soumise à l'avis d'un tiers. Une auto-déclaration est mono-critère ou ne concerne qu une seule étape du cycle de vie du produit. La norme internationale ISO a été publiée en 1999 pour moraliser le recours aux auto-déclarations. Outre des principes généraux de sincérité et d exactitude, cette norme comporte des définitions et des modes de preuves pour une douzaine de caractéristiques environnementales, telles que les termes ''recyclé, économe en eau, etc. Le souci : peu de crédibilité.

9 Les auto-déclarations de Findus Communication 9

10 Autodéclaration environnementale (Type II) Communication 10 SE REFERER IMPERATIVEMENT au guide pratique sur les Allégations Environnementales du ministère.

11 Autodéclaration environnementale (Type II) Communication 11

12 Eco profil (Type III) Communication 12 C est une déclaration environnementale qui met à disposition des données quantitatives et qualitatives sur les impacts environnementaux d un produit à un instant donné. transcription des résultats d une ACV La norme internationale ISO TR précise les lignes directrices pour l élaboration de l éco-profil, considéré comme de l étiquetage environnemental de type III.

13 Eco profil (Type III) Communication 13 Elle peut être certifiée ou non, mais elle est toujours faite par une tierce partie qui vérifie les résultats de l étude et la véracité de la communication d autre part. Mode de communication le plus adapté jusqu à maintenant en B to B. Essor de ce mode d affichage avec l affichage environnementale des produits des biens et services à venir. Un des moyens de communication considéré comme le plus légitime existant pour justifier de la réelle intégration de l environnement

14 Supports de communication retenus lors de l expérimentation de l affichage environnemtal 14 Couple produit internet Information mobile & web

15 Supports de communication retenus lors de l expérimentation de l affichage environnemental 15 Résultats de l étude sur l expérimentation environnemental sur les produits agro-alimentaire, premier retour d expériences commission générale du développement durable Mai 2012 n 125

16 Synthèse communication Les labels officiels ou marques privées reconnues : un niveau d exigence garanti, Peu sont reconnus par le grand public 16 Les autodéclarations : Attention vous êtes responsable de ce que vous avancez Peu de crédit dû à la perte de confiance du public sur le discours des marques Les éco profils : Gage de transparence des données environnementales Amenés à se développer avec l obligation de l affichage environnemental des produits Support de communication le plus pertinent Pas de doute : l emballage Pertinent de coupler avec Internet ou les mobiles pour apporter une information plus complète. Publicité : attention au bureau de vérification de la publicité ou des ONG

17 Conclusion L éco-conception est une approche : 17 Multi étapes Multi critères Pluridisciplinaire (projet transversal) C est une démarche : innovante pour les entreprises (intégration de l environnement) créatrice de valeur (interrogation / autre regard sur le produit/ économies des utilités) d anticipation (affichage environnementale / coût des énergies ).

18 Merci de votre attention Pour en savoir plus : Responsable projet Développement durable : Emilie Fléchard

Concevoir avec l environnement

Concevoir avec l environnement Pré-diagnostic Concevoir avec l environnement Réduire les coûts liés aux matières, la logistique, l énergie, l eau, les déchets... Innover et créer un avantage concurrentiel en concevant de nouveaux produits

Plus en détail

L Observatoire des Achats Responsables. Novembre 2011. OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00

L Observatoire des Achats Responsables. Novembre 2011. OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 L Observatoire des Achats Responsables Vague 3 Novembre 2011 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 Méthodologie et structure de l échantillon page 2 Méthodologie de l

Plus en détail

Dispositifs de soutien de l ADEME à l éco-conception et l évaluation environnementale

Dispositifs de soutien de l ADEME à l éco-conception et l évaluation environnementale Dispositifs de soutien de l ADEME à l éco-conception et l évaluation environnementale Colloque-formation - ACV et enjeux de durabilité dans la chimie 11 mars 2016 Paris Alice Gueudet Raisons de se lancer

Plus en détail

Domaines et critères d'évaluation

Domaines et critères d'évaluation Académie de ----------------------- Métiers de la Mode Vêtement E1 ÉPREUVE TECHNIQUE DE CONCEPTION SOUS ÉPREUVE E11 : Développement de produit esthétique, fonctionnel et technique FICHE D'ÉVALUATION Candidat

Plus en détail

TRANSPORTS SCOLAIRES EXTENSION DE LA CERTIFICATION ISO 9001 : UN GAGE DE QUALITE SUPPLEMENTAIRE POUR LES USAGERS

TRANSPORTS SCOLAIRES EXTENSION DE LA CERTIFICATION ISO 9001 : UN GAGE DE QUALITE SUPPLEMENTAIRE POUR LES USAGERS DOSSIER DE PRESSE TRANSPORTS SCOLAIRES EXTENSION DE LA CERTIFICATION ISO 9001 : UN GAGE DE QUALITE SUPPLEMENTAIRE POUR LES USAGERS 2 avril 2012 Ce lundi 2 avril, à l Hôtel du Département à Privas, Pascal

Plus en détail

UN AN APRÈS, OÙ EN SONT LES DISTRIBUTEURS?

UN AN APRÈS, OÙ EN SONT LES DISTRIBUTEURS? LA COURSE ZÉRO PESTICIDE UN AN APRÈS, OÙ EN SONT LES DISTRIBUTEURS? #LeclercObscur GREENPEACE CLASSE LES ENSEIGNES DE LA GRANDE DISTRIBUTION SELON TROIS CRIT ÈRES : Les efforts pour éliminer les pesticides

Plus en détail

Charte Internationale des Achats Responsables

Charte Internationale des Achats Responsables Charte Internationale des Achats Responsables 2015 Nourrir & Epanouir La mission de notre société est de développer, produire et vendre des produits offrant santé et naturalité tout en respectant les principes

Plus en détail

Environnement & Technique Juillet / Août 2010 n 298 Philippe Arnaud, Associé KPMG Anne Garans, Senior Manager, KPMG

Environnement & Technique Juillet / Août 2010 n 298 Philippe Arnaud, Associé KPMG Anne Garans, Senior Manager, KPMG Environnement & Technique Juillet / Août 2010 n 298 Philippe Arnaud, Associé KPMG Anne Garans, Senior Manager, KPMG Avec l aimable autorisation de la revue Environnement & Technique : www.pro-environnement.com

Plus en détail

Formation à l AUDIT LOGISTIQUE INTERVENANT ELISE STELENS KOEBIA

Formation à l AUDIT LOGISTIQUE INTERVENANT ELISE STELENS KOEBIA Formation à l AUDIT LOGISTIQUE INTERVENANT ELISE STELENS KOEBIA FORMATION A L audit Qualité interne PARTIE I: Introduction à l audit Qualité 1- évolutions des normes pour l audit 2-Concepts et Définitions

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES DE LA FEFAC POUR LES APPROVISIONNE MENTS EN SOJA

LIGNES DIRECTRICES DE LA FEFAC POUR LES APPROVISIONNE MENTS EN SOJA LIGNES DIRECTRICES DE LA FEFAC POUR LES APPROVISIONNE MENTS EN SOJA 1 Principes, critères essentiels (en bleu) et critères désirés/recommandés (bleu clair). PRINCIPE 1 : Respect de la législation Critère

Plus en détail

DOSSIER THEMATIQUE «ACHATS RESPONSABLES»

DOSSIER THEMATIQUE «ACHATS RESPONSABLES» LES DOSSIERS THEMATIQUES DE L APESA DOSSIER THEMATIQUE «ACHATS RESPONSABLES» Juillet 2012 INTRODUCTION : L ACHAT, LEVIER EFFICACE POUR UN DEVELOPPEMENT PLUS DURABLE! La définition précise de ses besoins

Plus en détail

Club Développement Durable Arseg

Club Développement Durable Arseg Club Développement Durable Arseg 17 janvier 2011 1. Sinteo en quelques mots 2. La Française REM en quelques mots 3. Une démarche pionnière entreprise par La Française REM 4. Les principaux résultats de

Plus en détail

«Reporting social et environnemental des entreprises» Sommaire :

«Reporting social et environnemental des entreprises» Sommaire : «Reporting social et environnemental des entreprises» Sommaire : 1. Contexte... 1 2. Initiatives existantes... 1 2.1 Au niveau international, la norme «Globale Reporting Initiative»... 1 2.2 Au niveau

Plus en détail

25/11/2015. Affichage environnemental. Plan de la présentation (*) I Le besoin de communiquer au niveau du consommateur

25/11/2015. Affichage environnemental. Plan de la présentation (*) I Le besoin de communiquer au niveau du consommateur Plan de la présentation (*) Affichage environnemental I Le besoin de communiquer au niveau du consommateur Jean-Paul VENTERE Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie (Medde) Paris

Plus en détail

AVIS AUX FABRICANTS DE DISPOSITIFS MEDICAUX DE RADIOTHERAPIE

AVIS AUX FABRICANTS DE DISPOSITIFS MEDICAUX DE RADIOTHERAPIE Direction de l'évaluation des dispositifs médicaux Département Surveillance du Marché Unité évaluation et contrôle du marché des dispositifs médicaux Dossier suivi par Pascal Di Donato Email: pascal.di-donato@afssaps.sante.fr

Plus en détail

Principes pour contracter et accorder des crédits hypothécaires et à la consommation de manière responsable

Principes pour contracter et accorder des crédits hypothécaires et à la consommation de manière responsable Principes pour contracter et accorder des crédits hypothécaires et à la consommation de manière responsable 1 2 Le crédit permet à l emprunteur d acquérir des biens et services ou de réaliser des investissements,

Plus en détail

Le régime juridique du commerce électronique à la lumière de loi pour la confiance dans l économie numérique :

Le régime juridique du commerce électronique à la lumière de loi pour la confiance dans l économie numérique : Bernard SAVONNET 1/5 Le régime juridique du commerce électronique à la lumière de loi pour la confiance dans l économie numérique : Leçon 1 : courrier électronique, publicité, prospection La loi n 2004-575

Plus en détail

Parler normes couramment. L essentiel

Parler normes couramment. L essentiel Parler normes couramment. L essentiel 1 - Qu est-ce qu une norme? 2 - A quoi sert une norme? 3 - Que peut-on normaliser? 4 - Quelle est la différence entre normes et réglementation? 5 - Pourquoi intégrer

Plus en détail

LA politique de déclaration et. produit du groupe atlantic

LA politique de déclaration et. produit du groupe atlantic créateurs de solutions de confort thermique LA politique de déclaration et d affichage environnemental produit du groupe atlantic Les métiers du génie climatique n échappent pas aux questions environnementales.

Plus en détail

IHECS Academy Rue des Grands Carmes, 27 1000 Bruxelles Téléphone : +32 2 274 28 10 Adresse postale Rue de l'etuve 58-60 1000 Bruxelles

IHECS Academy Rue des Grands Carmes, 27 1000 Bruxelles Téléphone : +32 2 274 28 10 Adresse postale Rue de l'etuve 58-60 1000 Bruxelles Chaussée de Charleroi 110-1060 Bruxelles T 02 422 00 32 F 02 422 00 43 pdu@impulse.brussels FORMATION DANS LE DOMAINE DE L ENVIRONNEMENT 1. Coordonnées de l école : IHECS Academy Rue des Grands Carmes,

Plus en détail

Analyse de Cycle de Vie

Analyse de Cycle de Vie Analyse de Cycle de Vie Myriam Humbert CETE Ouest Sabrina Lemaire CETE Ouest Développement de l éco-construction DGBC Ministère de l Ecologie, du Développement Durable, et de l Energie www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

CHARTE POUR LE RECRUTEMENT ET LE SUIVI DES PERSONNELS CONTRACTUELS (CDD) A L INSERM

CHARTE POUR LE RECRUTEMENT ET LE SUIVI DES PERSONNELS CONTRACTUELS (CDD) A L INSERM CHARTE POUR LE RECRUTEMENT ET LE SUIVI DES PERSONNELS CONTRACTUELS (CDD) A L INSERM Objectifs et champ d application de la charte L Inserm a souhaité se doter d une charte recensant les bonnes pratiques

Plus en détail

HACCP KEZAKO WAS IST DAS? C EST QUOI DONC? CHE COSA È? QUÉ ES? ? HABLAS ISO 22000? DO YOU SPEAK ISO 22000? L ISO

HACCP KEZAKO WAS IST DAS? C EST QUOI DONC? CHE COSA È? QUÉ ES? ? HABLAS ISO 22000? DO YOU SPEAK ISO 22000? L ISO HACCP KEZAKO CHE COSA È C EST QUOI DONC QUÉ ES WAS IST DAS HABLAS ISO 22000 DO YOU SPEAK ISO 22000 L ISO 22000 en 10 questions ISO 22000 SOMMAIRE 1/ Qu est-ce que la norme ISO 22000 2/ À qui s adresse

Plus en détail

MARKETING SENSORIEL 2. Optimiser les qualités sensorielles d'un nouveau produit et de son packaging avant commercialisation.

MARKETING SENSORIEL 2. Optimiser les qualités sensorielles d'un nouveau produit et de son packaging avant commercialisation. MARKETING SENSORIEL 2 Optimiser les qualités sensorielles d'un nouveau produit et de son packaging avant commercialisation. Former les PME agroalimentaires à l'évaluation sensorielle. Les Maisons du Goût

Plus en détail

Prestations de services relatives aux sites et sols pollués

Prestations de services relatives aux sites et sols pollués Prestations de services relatives aux sites et sols pollués Sophie JORNOD Chef de Projet Certification 1 La certification des prestataires de la gestion des sites et sols pollués en France Etat des lieux

Plus en détail

GDF SUEZ L'ÉTHIQUE DES ACHATS

GDF SUEZ L'ÉTHIQUE DES ACHATS GDF SUEZ L'ÉTHIQUE DES ACHATS Une organisation efficace et structurée de la fonction Achats est nécessaire à la conduite d une stratégie cohérente, performante et éthique. LES RESPONSABILITÉS DE L'ACHETEUR

Plus en détail

RESPONSABLE COMMERCIAL GUIDE DE L'EVALUATION DES BESOINS DE FORMATION

RESPONSABLE COMMERCIAL GUIDE DE L'EVALUATION DES BESOINS DE FORMATION RESPONSABLE COMMERCIAL GUIDE DE L'EVALUATION DES BESOINS DE FORMATION Convention Collective Nationale de l Expédition- Exportation de fruits et légumes (CCN N 3233) 1. MANAGEMENT Animer et gérer les ressources

Plus en détail

Dossier de presse. L Ecolabel Européen Services d hébergement touristique Services de camping

Dossier de presse. L Ecolabel Européen Services d hébergement touristique Services de camping L Ecolabel Européen Services d hébergement touristique Services de camping 1- Les 4 avantages effectifs pour les professionnels du tourisme 2- Les atouts de l Ecolabel 3- Les critères de certification

Plus en détail

La charte de la visite médicale signée entre le CEPS et le LEEM, la procédure de certification de conformité à la charte établie par la HAS

La charte de la visite médicale signée entre le CEPS et le LEEM, la procédure de certification de conformité à la charte établie par la HAS Haute autorité de santé Service qualité de l information médicale : la certification de la visite médicale La loi de 2004 créant la Haute Autorité de santé charge cette dernière d établir une procédure

Plus en détail

Point de vue de la GEFeL François Lafitte

Point de vue de la GEFeL François Lafitte Pertes/gaspillage alimentaires au sein de la filière F&L - Stades amonts Point de vue de la GEFeL François Lafitte De quoi parle-t-on quand on évoque les mots «gaspillage alimentaire»? Définition «gaspillage

Plus en détail

ISO 26000? Was ist das? C est quoi. che cosa è? Qué es? ? Hablas. Do you speak L ISO ? en 10 questions

ISO 26000? Was ist das? C est quoi. che cosa è? Qué es? ? Hablas. Do you speak L ISO ? en 10 questions ? Hablas ISO 26000 Kezako che cosa è? C est quoi donc? Qué es? Was ist das?? ISO 26 000? Do you speak ISO 26000?? 26000 L ISO en 10 questions ? Environnement Loyautés des pratiques Communautés et développement

Plus en détail

GUIDE DE L ACHAT PUBLIC ECO-RESPONSABLE

GUIDE DE L ACHAT PUBLIC ECO-RESPONSABLE Groupe Permanent d Etude des Marchés «Développement Durable, Environnement» placé auprès du Ministère de l Economie, des Finances et de l Industrie GUIDE DE L ACHAT PUBLIC ECO-RESPONSABLE Achat de produits

Plus en détail

TÉLÉSECRÉTARIAT MÉDICAL

TÉLÉSECRÉTARIAT MÉDICAL by TÉLÉSECRÉTARIAT MÉDICAL Profitez de l expérience d un groupe reconnu pour la qualité de sa relation client à travers son département entièrement dédié au secteur médical. Pourquoi choisir Telodoc L

Plus en détail

Management Opérationnel Page 1 DOCUMENT 7.1 QUALITE TQC & TQM. G Dejean

Management Opérationnel Page 1 DOCUMENT 7.1 QUALITE TQC & TQM. G Dejean Management Opérationnel Page 1 DOCUMENT 7.1 QUALITE TQC & TQM Management Opérationnel Page 2 EVOLUTION des CONCEPTS de QUALITE Naissance De la Qualité Quality Qualité Référentiels Qualité «Qualiticienne»

Plus en détail

Les Normesau service de la Responsabilité Sociale de l Entreprise : Le cadre normatif

Les Normesau service de la Responsabilité Sociale de l Entreprise : Le cadre normatif Les Normesau service de la Responsabilité Sociale de l Entreprise : Le cadre normatif Normes RSE dans l espace francophone Marrakech 13-14-15/12/05 1 Les normes marocaines Sommaire Bases de la norme Marocaine

Plus en détail

Les certifications, normes, labels qualité en formation professionnelle

Les certifications, normes, labels qualité en formation professionnelle Les certifications, normes, labels qualité en formation professionnelle Accessibles aux consultants-formateurs et aux organismes de formation 9 JUIN 2016 Objectifs Présenter le contexte actuel de la qualité

Plus en détail

Notoriété et image Résultats de l étude quantitative

Notoriété et image Résultats de l étude quantitative Notoriété et image Résultats de l étude quantitative Date : Le 20 Janvier 2010 BJ5716 De : OpinionWay A : FEDELIS OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 Contact : Philippe

Plus en détail

- La publicité mensongère autour des produits à caractère halal en France est importante.

- La publicité mensongère autour des produits à caractère halal en France est importante. PRESENTATION ACTIV HALAL est une association loi 1901 à but non lucratif. La création de l association résulte du constat suivant toujours d actualité aujourd hui : - La publicité mensongère autour des

Plus en détail

(Actes législatifs) RÈGLEMENTS

(Actes législatifs) RÈGLEMENTS 9.12.2014 Journal officiel de l Union européenne L 352/1 I (Actes législatifs) RÈGLEMENTS RÈGLEMENT (UE) N o 1286/2014 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 26 novembre 2014 sur les documents d informations

Plus en détail

www.axxys.ch Tél : +41 22 800 11 22 Traitement des salaires Comptabilité Assistances RH & administrative

www.axxys.ch Tél : +41 22 800 11 22 Traitement des salaires Comptabilité Assistances RH & administrative www.axxys.ch Tél : +41 22 800 11 22 Traitement des salaires Comptabilité Assistances RH & administrative Traitement des salaires Comptabilité Assistances RH & administrative Axxys, votre partenaire comptable,

Plus en détail

CHARTE ACHATS GROUPE PIERRE FABRE

CHARTE ACHATS GROUPE PIERRE FABRE Pour une relation client - fournisseur profitable et responsable - Mars 2015 - SOMMAIRE Le groupe Pierre Fabre en bref... P3 1. Objectifs et contexte de la Charte Achats... P4 2. Objectifs généraux de

Plus en détail

CARACTERISTIQUES GENERALES DE L ETABLISSEMENT ET DE L ENTREPRISE

CARACTERISTIQUES GENERALES DE L ETABLISSEMENT ET DE L ENTREPRISE Étude sur Les retombées économiques de l écoconception CARACTERISTIQUES GENERALES DE L ETABLISSEMENT ET DE L ENTREPRISE 1. Quelle est la raison sociale de l'établissement et de l entreprise? 2. Appartenez-vous

Plus en détail

Manager la qualité. pour la première. fois DIAGNOSTIC, PLAN D ACTION, CERTIFICATION. Jean Margerand. Florence Gillet-Goinard

Manager la qualité. pour la première. fois DIAGNOSTIC, PLAN D ACTION, CERTIFICATION. Jean Margerand. Florence Gillet-Goinard ean Margerand Florence Gillet-Goinard Manager la qualité pour la première fois DIAGNOSTIC, PLAN D ACTION, CERTIFICATION Manager la qualité pour la première fois Si vous êtes appelé à manager la qualité

Plus en détail

Cahier des clauses techniques et particulières

Cahier des clauses techniques et particulières Marché à procédure adaptée Marché n 001-2016 Article 28 du Code des marchés publics Cahier des clauses techniques et particulières Objet du marché ACCOMPAGNEMENT DE LA COMMISSION NATIONALE DU DEBAT PUBLIC

Plus en détail

Performance Environnementale du Bâtiment: La démarche PEP ecopassport

Performance Environnementale du Bâtiment: La démarche PEP ecopassport Performance Environnementale du Bâtiment: La démarche PEP ecopassport Contexte Labels & Certifications 2011 Affichage environnemental 2013 2014 2017 2020 2015 2016 2017 2018 Etape 1: Décret DHUP RE 2018

Plus en détail

Management environnemental Laurent Hanaud

Management environnemental Laurent Hanaud ISO 14000 Management environnemental Laurent Hanaud Le dispositif ISO 14001 permet à une entreprise d obtenir une certification pour son système de management environnemental. Secteur économique de l entreprise

Plus en détail

AND-International pour le CNIPT et VINIFLHOR. Comité National Interprofessionnel de la Pomme de Terre

AND-International pour le CNIPT et VINIFLHOR. Comité National Interprofessionnel de la Pomme de Terre ÉTUDE COMPARATIVE DES SYSTÈMES DE CERTIFICATION DE LA PRODUCTION DE POMME DE TERRE ET DES FRUITS ET LÉGUMES EN FRANCE ET AUTRES PAYS EUROPÉENS AND-International pour le CNIPT et VINIFLHOR I Objectifs,

Plus en détail

INTRODUCTION GÉNÉRALE ET DÉFINITIONS

INTRODUCTION GÉNÉRALE ET DÉFINITIONS Base de données de produits dans le cadre de la réglementation PEB INTRODUCTION GÉNÉRALE ET DÉFINITIONS doc_0_g.a_fr Introduction generale v3.1_20081023.doc 23 octobre 2008 Procédures générales Table des

Plus en détail

Atelier d échanges CCI N 2 Mise en place d un système de management de l énergie ISO50001

Atelier d échanges CCI N 2 Mise en place d un système de management de l énergie ISO50001 Atelier d échanges CCI N 2 Mise en place d un système de management de l énergie ISO50001 02/02/2016 Gilles LAURENT 06 21 83 16 58 Le management selon le système ISO 50001 Présentation de la norme Date

Plus en détail

HACCP KEZAKO WAS IST DAS? C EST QUOI DONC? CHE COSA È? QUÉ ES? ? HABLAS ISO 22000? DO YOU SPEAK ISO 22000? L ISO

HACCP KEZAKO WAS IST DAS? C EST QUOI DONC? CHE COSA È? QUÉ ES? ? HABLAS ISO 22000? DO YOU SPEAK ISO 22000? L ISO HACCP KEZAKO CHE COSA È? C EST QUOI DONC? QUÉ ES? WAS IST DAS??? HABLAS ISO 22000? DO YOU SPEAK ISO 22000?? L ISO 22000 en 10 questions ? ISO 22000? SOMMAIRE 1/ Qu est-ce que la norme ISO 22000? 2/ À qui

Plus en détail

Les Analyses du Cycle de Vie (ACV) des produits, services et organisations

Les Analyses du Cycle de Vie (ACV) des produits, services et organisations Les Analyses du Cycle de Vie (ACV) des produits, services et organisations Document préparé par Philippe Osset po@solinnen.com Pour le colloque «Intégration du coût du cycle de vie et des enjeux climatiques»

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

REFERENTIEL DU CQPM OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 99 09 38 0183 (Ce référentiel annule et remplace, à compter du 10 juillet 2008, la précédente fiche d identité) REFERENTIEL

Plus en détail

DIAGNOSTIC A DISTANCE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION ELECTRIQUE ALAIN GILOT SCHNEIDER ELECTRIC, FRANCE

DIAGNOSTIC A DISTANCE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION ELECTRIQUE ALAIN GILOT SCHNEIDER ELECTRIC, FRANCE DIAGNOSTIC A DISTANCE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION ELECTRIQUE ALAIN GILOT SCHNEIDER ELECTRIC, FRANCE Dans un premier temps, nous rappelons comment la performance d un réseau peut se dégrader en terme d

Plus en détail

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement Web-conférence du 19/09/2013 Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement Benoit PHUEZ Chef de produit EnVol 1 Quelques mots à propos du groupe AFNOR Opérateur central

Plus en détail

Cahier des charges techniques HQE Performance pour l évaluation du potentiel biodiversité des bâtiments

Cahier des charges techniques HQE Performance pour l évaluation du potentiel biodiversité des bâtiments Cahier des charges techniques HQE Performance pour l évaluation du potentiel biodiversité des bâtiments Version provisoire pour test 2015 Juin 2015 Cahier des charges technique HQE Performance pour l évaluation

Plus en détail

VENTE GESTION. BP Esthétique Académie de BORDEAUX Avril 2005. Nicole NOILHETAS IEN économie Gestion Académie de BORDEAUX

VENTE GESTION. BP Esthétique Académie de BORDEAUX Avril 2005. Nicole NOILHETAS IEN économie Gestion Académie de BORDEAUX VENTE GESTION Brevet Professionnel Esthétique Arrêté du 23 Juillet - J.O du 2 Août 2003 Note à l attention des enseignants de vente et de gestion EPREUVES PONCTUELLES EPREUVE E3A : Suivi de clientèle et

Plus en détail

Professionnels. l alimentation, démarquez- vous! soutenu par

Professionnels. l alimentation, démarquez- vous!  soutenu par ! Professionnels de l alimentation, démarquez- vous! Témoignage Depuis 1985, le Groupement Régional pour la Qualité Alimentaire apporte un soutien technique aux professionnels de l alimentation. Il les

Plus en détail

DIRECTIVE N 01/2009/CM/UEMOA PORTANT CODE DE TRANSPARENCE DANS LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES AU SEIN DE L UEMOA

DIRECTIVE N 01/2009/CM/UEMOA PORTANT CODE DE TRANSPARENCE DANS LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES AU SEIN DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ----------------------- Le Conseil des Ministres DIRECTIVE N 01/2009/CM/UEMOA PORTANT CODE DE TRANSPARENCE DANS LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES AU SEIN DE

Plus en détail

Les écolabels officiels

Les écolabels officiels Les écolabels officiels Rappel de définition Qu est-ce qu un achat éco-responsable? Achat de biens ou services qui prennent en compte la protection de l environnement ou achat d éco-produit Qu est-ce qu

Plus en détail

AVENIR DYNAMIQUE MAÎTRE)

AVENIR DYNAMIQUE MAÎTRE) E MULTITALENTS A (ex UFF AVENIR DYNAMIQUE) (ex UFF AVENIR DYNAMIQUE MAÎTRE) (ex UFF AVENIR FRANCE MAÎTRE) Fonds Commun de Placement Rapport de gestion Exercice clos le 30 septembre 2013 SOCIÉTÉ DE GESTION

Plus en détail

Aperçus de la réglementation et de la normalisation dans le domaine de l environnement. Journée Technique Pierre Naturelle 24 juin 2008

Aperçus de la réglementation et de la normalisation dans le domaine de l environnement. Journée Technique Pierre Naturelle 24 juin 2008 Aperçus de la réglementation et de la normalisation dans le domaine de l environnement Journée Technique Pierre Naturelle 24 juin 2008 Présentation La règlementation environnementale Exemple des boues

Plus en détail

CAP SUR LES ECOMATERIAUX!

CAP SUR LES ECOMATERIAUX! CAP SUR LES ECOMATERIAUX! PRESENTATION Qu est ce que le pôle Fibres? Que sont les écomatériaux? Comment valoriser les écomatériaux? L entreprise communique sur : - son produit via les labels environnementaux

Plus en détail

AWEKAS fait peau neuve!

AWEKAS fait peau neuve! AWEKAS fait peau neuve! Beaucoup se demanderont où se trouvent les changements. Et pourtant, il y en a un grand nombre. Certains sont visibles, d autres sont cachés. Mais ces derniers sont importants pour

Plus en détail

Les certifications, normes, labels qualité en formation professionnelle. Accessibles aux consultants-formateurs et aux organismes de formation

Les certifications, normes, labels qualité en formation professionnelle. Accessibles aux consultants-formateurs et aux organismes de formation Les certifications, normes, labels qualité en formation professionnelle Accessibles aux consultants-formateurs et aux organismes de formation Objectifs Présenter le contexte actuel de la qualité en formation

Plus en détail

Enjeux Significatifs de moyen

Enjeux Significatifs de moyen ANNEXE XVI Voies de Progrès CG77 1. Engagement leadership élus et direction 2. Stratégie, politiques et objectifs 3. Participation, implication motivation du personnel 4. Organisation et responsabilités

Plus en détail

La Certification. Les étapes clés

La Certification. Les étapes clés La Certification Les étapes clés Document à l usage des maîtres d ouvrage édition janvier 2009 C est votre 1 ère opération ou l une des premières. Au delà de la volonté et du désir d exemplarité, réaliser

Plus en détail

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Promotion de projets et développement Berne, le 22 septembre 2011 Analyse de la situation

Plus en détail

Guide des achats publics à base de bois Être un acteur responsable

Guide des achats publics à base de bois Être un acteur responsable CRÉDIT PHOTO : GETTYIMAGES - FÉVRIER 2008-07102 - Ce document est imprimé sur papier certifié PEFC. 10-31-1143 Guide des achats publics à base de bois Être un acteur responsable Édition de février 2008

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3244 Convention collective nationale IDCC : 1505. COMMERCE DE DÉTAIL DES FRUITS ET LÉGUMES, ÉPICERIE ET

Plus en détail

Les labels dans la nouvelle Directive européenne sur les marchés

Les labels dans la nouvelle Directive européenne sur les marchés Les labels dans la nouvelle Directive européenne sur les marchés Plan 1. Définition des labels 2. Présentation de la Directive 2014/24/EU 3. Les différents types de labels environnementaux - Les écolabels

Plus en détail

Place et rôle de la communication dans la gestion de risque. Bernard Motulsky, titulaire. Entretiens Jacques-Cartier Le 26 novembre 2013

Place et rôle de la communication dans la gestion de risque. Bernard Motulsky, titulaire. Entretiens Jacques-Cartier Le 26 novembre 2013 Place et rôle de la communication dans la gestion de risque Bernard Motulsky, titulaire Entretiens Jacques-Cartier Le 26 novembre 2013 Plan de la présentation 1. La place et le rôle de la communication

Plus en détail

Projet: Produits de montagne de qualité en Europe

Projet: Produits de montagne de qualité en Europe EUROMONTANA Séminaire des 12-13 Février 2004 à Turin : Produits Agroalimentaires de Montagne en Europe: Quels atouts et quelles stratégies Projet: Produits de montagne de qualité en Europe Atelier A1 /

Plus en détail

DEUX ANS APRÈS, QUELLE ENSEIGNE A PRIS LE PLUS D AVANCE DANS LA LUTTE CONTRE LES PESTICIDES?

DEUX ANS APRÈS, QUELLE ENSEIGNE A PRIS LE PLUS D AVANCE DANS LA LUTTE CONTRE LES PESTICIDES? LA COURSE ZÉRO PESTICIDE DEUX ANS APRÈS, QUELLE ENSEIGNE A PRIS LE PLUS D AVANCE DANS LA LUTTE CONTRE LES PESTICIDES? #CourseZeroPesticide GREENPEACE CLASSE LES ENSEIGNES DE LA GRANDE DISTRIBUTION SELON

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DURABLE

DEVELOPPEMENT DURABLE Annexe 5 70 indicateurs pour le DEVELOPPEMENT DURABLE Charte de progrès du Développement Durable de la filière Agro-alimentaire en Languedoc- Roussillon Le diagnostic Développement Durable Les enjeux et

Plus en détail

Industrie agroalimentaire et écoconception : Entre approche nutritionnelle et environnementale

Industrie agroalimentaire et écoconception : Entre approche nutritionnelle et environnementale Industrie agroalimentaire et écoconception : Entre approche nutritionnelle et environnementale Alexandre FRANCIN Ingénieur conseil Eco-conception O₂M Conseil 3 Mai 2016 1 Programme Eléments de contexte

Plus en détail

CQP Papier Carton Aide conducteur / Opérateur(trice) en transformation

CQP Papier Carton Aide conducteur / Opérateur(trice) en transformation Commission Paritaire Nationale Emploi Formation Intersecteur Papier Carton Certificat de Qualification Professionnelle CQP Papier Carton Aide conducteur / Opérateur(trice) en transformation Référentiel

Plus en détail

PRESENTATION DU REFERENTIEL ASC QualiSécurité

PRESENTATION DU REFERENTIEL ASC QualiSécurité > VERS UNE NOUVELLE DONNE MÉTIER & MARCHÉ PRESENTATION DU REFERENTIEL ASC QualiSécurité Geoffroy Castelnau dirigeant DPSA Stéphanie DAUSSY- Directrice Qualité Sécurité Environnement- Groupe SPGO Sophie

Plus en détail

Droits de l'homme Droits du travail. Environnement Lutte contre la corruption a Oui a Oui O b Non b Non N

Droits de l'homme Droits du travail. Environnement Lutte contre la corruption a Oui a Oui O b Non b Non N 1) Sous quel forme votre communication sur le progrès est-elle présentée à vos parties prenantes? a Ma communication sur le progrès est un document indépendant b Ma communication sur le progrès fait partie

Plus en détail

2. Types de pharmacies d établissements médico-sociaux

2. Types de pharmacies d établissements médico-sociaux LE CHEF DU DEPARTEMENT DE LA SANTE, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE L'ENERGIE DIRECTIVES DU DEPARTEMENT DE LA SANTE, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE L ENERGIE SUR LA PRISE EN CHARGE PHARMACEUTIQUE DANS LES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

«Réduction des déchets par l utilisation de concepts vecteurs d innovation» La démarche d Eco-conception et le Cradle-to-Cradle (C2C) chez Steelcase

«Réduction des déchets par l utilisation de concepts vecteurs d innovation» La démarche d Eco-conception et le Cradle-to-Cradle (C2C) chez Steelcase «Réduction des déchets par l utilisation de concepts vecteurs d innovation» La démarche d Eco-conception et le Cradle-to-Cradle (C2C) chez Steelcase Sébastien Zinck Manager Eco-conception & ACV szinck@steelcase.com

Plus en détail

Retour d expérience du Département de la Vendée sur la démarche de mutualisation menée en matière d approvisionnement en denrées agricoles

Retour d expérience du Département de la Vendée sur la démarche de mutualisation menée en matière d approvisionnement en denrées agricoles Retour d expérience du Département de la Vendée sur la démarche de mutualisation menée en matière d approvisionnement en denrées agricoles Par Mickaël TESSIER, juriste, et Xavier ELICES-DIEZ, conseiller

Plus en détail

Produit Hearth. Systèmes de Certification pour la sécurité & règles d'octroi, Le maintien, la certification extension, suspension et de retrait

Produit Hearth. Systèmes de Certification pour la sécurité & règles d'octroi, Le maintien, la certification extension, suspension et de retrait Produit Hearth Systèmes de Certification pour la sécurité & règles d'octroi, Le maintien, la certification extension, suspension et de retrait Aperçu OMNI-Test Laboratories, Inc (O-TL) évalue et certifie

Plus en détail

CQPI. «Animateur d Equipe» Domaine Industriel

CQPI. «Animateur d Equipe» Domaine Industriel Branches Textile, Habillement, Cuirs&Peaux CQPI «Animateur d Equipe» Domaine Industriel Fiche Identité CQPI AE page 1/5 Commission paritaire nationale de l'emploi DOSSIER DE CERTIFICATION TITRE DE LA CERTIFICATION

Plus en détail

Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment

Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment 1 Ce qui change autour de nous Le monde change La société change Le bâtiment change Ce qui va changer pour nous Les artisans à la croisée des chemins Quelle entreprise artisanale demain? 2 La vision des

Plus en détail

EFFINOV BOIS : Optimisation de solutions «seconde peau» en ossature bois pour la réhabilitation de bâtiments existants

EFFINOV BOIS : Optimisation de solutions «seconde peau» en ossature bois pour la réhabilitation de bâtiments existants EFFINOV BOIS : Optimisation de solutions «seconde peau» en ossature bois pour la réhabilitation de bâtiments existants L utilisation du bois répond parfaitement au respect de l environnement et aux attentes

Plus en détail

Association Professionnelle de Cosmétique Ecologique et Biologique

Association Professionnelle de Cosmétique Ecologique et Biologique Association Professionnelle de Cosmétique Ecologique et Biologique LES COSMETIQUES BIO : Comment être belle et beau en respectant l environnement Betty Santonnat Directrice du Développement COSMEBIO Le

Plus en détail

CQP Papier Carton Conducteur(trice) de Machine à papier

CQP Papier Carton Conducteur(trice) de Machine à papier Commission Paritaire Nationale Emploi Formation Intersecteur Papier Carton Certificat de Qualification Professionnelle CQP Papier Carton Conducteur(trice) de Machine à papier 1 CQP Papier Carton Conducteur(trice)

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de gestion des ressources humaines COTE : DP 2005-01 APPROUVÉE PAR : Le Conseil d administration EN VIGUEUR LE : 22 juin 2005 RESPONSABLE DE L APPLICATION

Plus en détail

FORMATIONS CONSEIL AUDIT QUALITE SANTE SECURITE ENVIRONNEMENT QVT ET DEVELOPPEMENT DURABLE

FORMATIONS CONSEIL AUDIT QUALITE SANTE SECURITE ENVIRONNEMENT QVT ET DEVELOPPEMENT DURABLE FORMATIONS CONSEIL AUDIT QUALITE SANTE SECURITE ENVIRONNEMENT QVT ET DEVELOPPEMENT DURABLE Comité d'hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) Organisme agrée Formation initiale des membres

Plus en détail

Bienvenue chez GROUPON

Bienvenue chez GROUPON Bienvenue chez GROUPON Mot du Président Cher partenaire, L équipe Groupon vous souhaite la bienvenue! Depuis bientôt 3 ans, Groupon se développe à une vitesse fulgurante dans le monde entier et tout particulièrement

Plus en détail

2 nd Concours régional des produits agro-alimentaires innovants

2 nd Concours régional des produits agro-alimentaires innovants 2 nd Concours régional des produits agro-alimentaires innovants REGLEMENT 2014 Article 1 : Organisateur du concours Comité de Promotion des Produits Régionaux de Franche-Comté (4 rue Gabriel Plançon, 25044

Plus en détail

Restitution de l étude sur la

Restitution de l étude sur la Restitution de l étude sur la dynamique des AOP fromagères C o n s e i l s p é c i a l i s é f i l i è r e s l a i t i è r e s F r a n c e A g r i M e r L e 2 1 j u i n 2 0 1 6 CONTEXTE La dynamique des

Plus en détail

S. EL MENDILI. Université Mohammed V - Rabat Faculté des Lettres et des Sciences Humaines elmendilisoumaya@hotmail.com

S. EL MENDILI. Université Mohammed V - Rabat Faculté des Lettres et des Sciences Humaines elmendilisoumaya@hotmail.com ADAPTATION DE LA FORMATION EN COMMUNICATION AUX NOUVEAUX METIERS S. EL MENDILI Université Mohammed V - Rabat Faculté des Lettres et des Sciences Humaines elmendilisoumaya@hotmail.com INTRODUCTION Un des

Plus en détail

Analyse de résultats Baccalauréat technologique session 2014

Analyse de résultats Baccalauréat technologique session 2014 Analyse de résultats Baccalauréat technologique session 2014 1 Analyse résultats session 2014 Sur l académie de Lyon : 3384 candidats 2981 admis 88.1 % (+6 pts /2013) Dont 11 % d admis au second groupe

Plus en détail

Réseau Eco- conception Nord- Ouest 5 eme rencontre

Réseau Eco- conception Nord- Ouest 5 eme rencontre Réseau Eco- conception Nord- Ouest 5 eme rencontre Lois Moreira Ingénieur conseil Tél: 04 77 43 36 64 Email: lois.moreira@eco- conception.fr Site: www.eco- conception.fr LES RAISONS D ESPERER Le Pôle Eco-

Plus en détail

L ingénieur qualité, coach du projet

L ingénieur qualité, coach du projet Square des Utilisateurs L ingénieur qualité, coach du projet Une comparaison, entre les activités de coaching et celles d'ingénieur qualité, démontre qu il est possible de réduire les contrôles formels

Plus en détail

KEYCOOPT System. Le Digital RH & l Humain. Mobilité interne & Recrutement externe par la Cooptation. Antoine Perruchot.

KEYCOOPT System. Le Digital RH & l Humain. Mobilité interne & Recrutement externe par la Cooptation. Antoine Perruchot. KEYCOOPT System Mobilité interne & Recrutement externe par la Cooptation Le Digital RH & l Humain Pascal Bornand pascal@keycoopt.com +33 (0)6 07 15 01 18 www.keycoopt.com Antoine Perruchot antoine@keycoopt.com

Plus en détail

Activités de contrôle qualité : retour d expérience d un aéroport. Martine ROMAND-PARMENTIER

Activités de contrôle qualité : retour d expérience d un aéroport. Martine ROMAND-PARMENTIER Activités de contrôle qualité : retour d expérience d un aéroport Martine ROMAND-PARMENTIER Aéroports de Paris Etablissement créé en 1945, transformé en Société Anonyme en 2005, introduit en bourse en

Plus en détail

Objectifs & Introduction P-F. Bonnefoi

Objectifs & Introduction P-F. Bonnefoi Master 2 Audit des risques informatiques Objectifs & Introduction P-F. Bonnefoi Version du 30 septembre 2015 Programmation de l UE Volume horaire 15h Agenda mercredi 30 septembre 13h30-16h30 ; mercredi

Plus en détail

Les exigences de documentation d ISO 9001:2008

Les exigences de documentation d ISO 9001:2008 Les exigences de documentation d ISO 9001:2008 ISO 9001:2008 donne à l'organisme une grande flexibilité quant à la façon de documenter son Système de Management de la Qualité (SMQ). Il convient de souligner

Plus en détail