Portrait des projets de transport en commun sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Portrait des projets de transport en commun sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal"

Transcription

1 Portrait des projets de transport en commun sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal DOCUMENT DE RÉFÉRENCE MARS 2011

2 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION CONTEXTE Les orientations et les attentes gouvernementales en matière de transport en commun Cadre d aménagement et orientations gouvernementales pour la région métropolitaine de Montréal Plan d action sur les changements climatiques Cible gouvernementale de réduction des GES pour l horizon Plan stratégique du ministère des Transports du Québec L aide gouvernementale au transport en commun Politique québécoise du transport collectif (PQTC) Programme d aide gouvernementale au transport collectif des personnes (PAGTCP) Volet «subvention à l'exploitation» du PAGTCP Programme d aide gouvernementale au transport collectif des personnes (PAGTCP) Volet «Subventions aux immobilisations» du PAGTCP Société de financement des infrastructures locales du Québec (SOFIL) Programme d aide gouvernementale à l amélioration des services en transport en commun La planification du transport en commun à l échelle régionale Le ministère des Transports du Québec L Agence métropolitaine de transport (AMT) Les autorités organisatrices de transport (AOT) Les municipalités Le Protocole d entente sur le prolongement du réseau de métro Synthèse DIAGNOSTIC DU TRANSPORT EN COMMUN DANS LA RÉGION MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL Autorités organisatrices de transport en commun (AOT) Évolution de l offre de service Évolution des comportements de déplacements et de la part modale du transport en commun Grands déterminants de la demande de déplacements Répartition régionale de la croissance de la population et de l emploi Mobilité Tendances et conclusions Présentation des réseaux et enjeux Réseau du métro Réseaux d autobus Réseau des trains de banlieue Autres modes intermédiaires DESCRIPTION DES PROJETS DE TRANSPORT EN COMMUN ET INVESTISSEMENTS PROPOSÉS Réseau du métro Maintien et amélioration des actifs...30

3 Développement du réseau Réseau de trains de banlieue Maintien et amélioration des actifs Maintien et amélioration des actifs Développement du réseau Études à réaliser Modes intermédiaires SLR A-10/pont Champlain Tramway de Montréal Réseau des autobus Infrastructures métropolitaines Autobus de la Société de transport de Montréal Autobus du Réseau de transport de Longueuil Autobus de la Société de transport de Laval Autobus des organismes municipaux et intermunicipaux de transport Autres projets: Services à la clientèle, Sécurité, etc Total des investissements proposés FINANCEMENT DU TRANSPORT EN COMMUN...54

4 3 INTRODUCTION Le document «sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal» met en commun, à l échelle de la région, tous les projets de transport en commun actuellement prévus en date de mai 2010 dans les plans de transport ou dans les programmes triennaux d immobilisations des AOT et des municipalités, tant pour les déplacements locaux que métropolitains, incluant une mise à jour pour les grands projets de l AMT et de prolongement du métro. Ce portrait des projets a plusieurs objectifs, soit : 1. documenter la problématique associée aux immobilisations projetées en transport en commun; 2. contribuer à la définition d un réseau structurant de transport collectif pour les besoins du PMAD (planification intégrée de l aménagement et du transport) en vue d interventions de densification aux abords de ce réseau; 3. soutenir les discussions sur un éventuel plan métropolitain de transport collectif. Le document est divisé en quatre chapitres. Le premier chapitre présente le cadre institutionnel dans lequel s inscrivent les efforts de modernisation et de développement du transport en commun dans la région métropolitaine de Montréal, dont les orientations et les programmes gouvernementaux et les différents plans de transport en vigueur dans la région. Le deuxième chapitre dresse le portrait des autorités organisatrices, de l évolution récente de l offre de service, de l achalandage, de la part modale, ainsi que des différents réseaux (métro, train de banlieue, autobus). Ce chapitre dresse également le portrait des besoins financiers exprimés dans les plans de développement des différents organismes de transport commun. Le troisième chapitre dresse l inventaire des projets de modernisation et de développement de transport en commun sur le territoire de la Communauté, à partir des différents plans en vigueur en 2010 dans la région, soit les plans de transport des villes membres de la Communauté, les plans stratégiques des AOT, les programmes triennaux d immobilisations et le protocole d entente sur le prolongement du métro. Cet inventaire comprend à la fois les projets locaux et métropolitains. Finalement, le chapitre 4 dresse un portrait sommaire du financement du transport en commun dans la région métropolitaine de Montréal.

5 4 1. CONTEXTE Ce premier chapitre présente le cadre institutionnel dans lequel s inscrivent les efforts de modernisation et de développement du transport en commun dans la région métropolitaine de Montréal. Il dresse le portrait existant en 2010 des orientations gouvernementales, des programmes gouvernementaux, et des différents plans de transport en vigueur dans la région, soit de ceux du ministère des Transports du Québec (MTQ), de l Agence métropolitaine de transport (AMT), des municipalités et des autorités organisatrices de transport (AOT). Ce chapitre rappelle également les orientations gouvernementales en matière de lutte aux changements climatiques et d aménagement du territoire compte tenu de l importance que ces orientations accordent au transport en commun. 1.1 LES ORIENTATIONS ET LES ATTENTES GOUVERNEMENTALES EN MATIÈRE DE TRANSPORT EN COMMUN Cadre d aménagement et orientations gouvernementales pour la région métropolitaine de Montréal Le Cadre d aménagement et orientations gouvernementales pour la région métropolitaine de Montréal exprime les grandes attentes du gouvernement du Québec quant à l aménagement et au développement de la région de Montréal. En matière de transport terrestre, le cadre prévoit, dans son orientation n o 6 1 : Susciter et soutenir une forme urbaine visant : - En ce qui a trait au transport des personnes, une utilisation accrue du transport en commun ainsi que des modes non motorisés et une réduction de l utilisation de l automobile. Cette orientation a pour but de répondre à deux enjeux spécifiques identifiés par le Cadre : - Intégrer la planification des transports dans une perspective métropolitaine à celle de l aménagement du territoire; - Développer le transport collectif de manière à en faire le mode privilégié de déplacement des personnes au centre et à destination du centre de la région métropolitaine Plan d action sur les changements climatiques En juin 2006, le Québec s est doté d un premier plan d action sur les changements climatiques pour atteindre les objectifs du protocole de Kyoto pour 2012, soit une réduction des émissions de 6 % sous le niveau de Ce Plan d action Une vision d action commune. Cadre d aménagement et orientations gouvernementales pour la région métropolitaine de Montréal, Juin Page 91.

6 5 sur les changements climatiques (PACC) 2 a été bonifié en 2007 par l ajout de nouvelles mesures et de fonds additionnels. Les mesures du plan concernant le transport en commun visent à favoriser : - le développement et l utilisation du transport en commun des personnes, notamment via la mise en place du fonds vert finançant la Politique québécoise de transport collectif Cible gouvernementale de réduction des GES pour l horizon 2020 Dans la foulée de la conférence de Copenhague en décembre 2009, le Québec s est doté d une cible ambitieuse de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour l horizon 2020: soit une réduction de 20 % sous le niveau de Il s agit d une cible ambitieuse pour un État dont 48 % du bilan énergétique global provient déjà de sources d énergie renouvelable. Le Québec a déjà le meilleur bilan au Canada en ce qui concerne les émissions de GES, soit environ onze tonnes par habitant, ce qui équivaut à la moitié de la moyenne canadienne. Avec cette nouvelle cible de - 20 % en 2020, le Québec entend conserver le plus faible taux d'émission par habitant en Amérique du Nord et demeurer un chef de file à l échelle nord-américaine en matière de lutte contre les changements climatiques. Au Québec, le secteur des transports compte pour 40 % des émissions et cette proportion est en croissance rapide, contrairement aux autres secteurs de l économie, qui sont parvenus, dans des mesures variables, à réduire leurs émissions. Dans ce contexte, le secteur des transports sera appelé à faire des efforts importants. D ici 2020, des investissements additionnels importants devront donc être faits pour augmenter l'offre en matière de transport en commun et améliorer la performance énergétique des véhicules Plan stratégique du ministère des Transports du Québec Le ministère des Transports du Québec a adopté un plan stratégique pour la période Les choix stratégiques du ministère pour cette période s inscrivent à l intérieur des grandes orientations gouvernementales et viennent préciser la contribution du secteur des transports aux résultats attendus par le gouvernement. En réponse aux enjeux identifiés par le ministère, quatre grandes orientations guideront son action jusqu en Deux orientations interpellent le transport en commun : Orientation 1 : Assurer la pérennité des systèmes de transport pour les générations futures 2 e axe d intervention : Les équipements de transport en commun 2 3

7 6 - Renouveler les équipements de transport en commun et en abaisser l âge moyen Orientation 2 : Soutenir des systèmes de transport efficaces, diversifiés et intégrés qui contribuent à la réduction des émissions de GES 2 e axe d intervention : Des modes de transport diversifiés - Promouvoir et développer l utilisation des modes de transport collectif et alternatif pour le transport des personnes - Accroître l accessibilité aux services, aux véhicules et aux infrastructures de transport aux personnes à mobilité réduite 1.2 L AIDE GOUVERNEMENTALE AU TRANSPORT EN COMMUN POLITIQUE QUÉBÉCOISE DU TRANSPORT COLLECTIF (PQTC) En 2006, le ministère des Transports du Québec a dévoilé sa Politique québécoise du transport collectif (PQTC). Avec la nouvelle politique, le gouvernement vise un objectif global, soit l accroissement de l utilisation du transport collectif partout au Québec, tant dans les milieux urbains que ruraux. - Le gouvernement fixe comme cible une augmentation de l achalandage du transport en commun de 8 % d ici Cette augmentation permettra au transport en commun d accroître sa part, par rapport à l ensemble des modes de transport des personnes. Pour atteindre cette cible, le gouvernement peut s appuyer sur des services de transport en commun modernes et efficaces, sur un taux d utilisation des transports collectifs au Québec plus important qu ailleurs au Canada et sur une circulation en milieu urbain qui se compare avantageusement à ce qui est observé dans le reste de l Amérique du Nord. Malgré un bilan encourageant, la situation demeure cependant fragile, et le gouvernement doit prendre, avec ses partenaires, un certain nombre d initiatives afin d accroître l utilisation du transport collectif partout au Québec sport_collectif

8 Programme d aide gouvernementale au transport collectif des personnes (PAGTCP) Volet «subvention à l'exploitation» du PAGTCP Bien que toutes les municipalités soient admissibles à ce programme, il prédomine surtout en milieu périurbain, principalement dans la région de Montréal. Plus précisément, ce programme vise à : - soutenir la prise en charge du transport en commun par les municipalités; - améliorer les services, notamment en ce qui a trait à la fréquence et à la desserte; - assurer une plus grande diversité d'activités aux transporteurs privés appelés à agir comme fournisseurs de services auprès des municipalités Programme d aide gouvernementale au transport collectif des personnes (PAGTCP) Volet «Subventions aux immobilisations» du PAGTCP Les neuf sociétés de transport en commun et l Agence métropolitaine de transport sont admissibles aux programmes des immobilisations du PAGTCP. La ville de Montréal est admissible aux subventions versées pour les projets de métro réalisés avant la création de la Communauté métropolitaine de Montréal. Les municipalités, les conseils régionaux ou intermunicipaux de transport, les municipalités régionales de comté ayant déclaré leur compétence en transport collectif de personnes, les régies municipales ou intermunicipales de transport et les regroupements de municipalités liées par une entente intermunicipale de transport sont admissibles aux biens présentant un caractère innovateur au point de vue technologique, aux abribus, aux supports à vélo et aux stationnements incitatifs situés à l extérieur du territoire de l Agence métropolitaine de transport. Le taux de subvention varie selon le type d immobilisations (ex. : autobus et minibus urbains (50 %); véhicule de service pour l exploitation du réseau d autobus (50 %); garage, terminus, centre administratif (75 %); voie réservée et stationnement incitatif (75 %); développement du réseau du métro, du réseau de trains et des autres systèmes de transport rapide voiture, équipement et infrastructure (100 %)) Société de financement des infrastructures locales du Québec (SOFIL) Placée sous l autorité du ministre des Finances du Québec, la SOFIL a pour mission de verser une aide financière aux organismes municipaux pour contribuer à la réalisation de divers projets d infrastructures de transport en commun. Les revenus de la SOFIL proviennent de quatre sources : - Une partie des recettes de la taxe fédérale d accise sur l essence; - Le droit spécial d immatriculation sur les véhicules énergivores; - Les contributions additionnelles que le gouvernement du Québec s est engagé à verser à la SOFIL; - Les revenus de placements. La part provenant d une partie des recettes de la taxe fédérale d accise sur l essence, soit 1,34 G$, fait suite à une entente entre le gouvernement du Québec et le

9 8 gouvernement du Canada signée en Au 30 septembre 2010, la ministre des Transports avait autorisé le versement aux organismes de transport en commun de subventions totalisant 424 M$. De ce montant, 378,5 M$ avaient effectivement été versés, ce qui laisse un solde à verser de 45,5 M$. Le gouvernement fédéral a annoncé que le versement de la taxe fédérale d accise sur l essence se poursuivrait au cours des prochaines années. La pérennité de cette source de financement permettra aux organismes de transport de la région métropolitaine de Montréal de financer une partie des besoins de maintien des actifs et du développement de nouveaux services. Les neuf sociétés de transport en commun sont admissibles aux programmes des immobilisations de la SOFIL, et, à certaines conditions, les municipalités, les conseils intermunicipaux ou régionaux de transport constitués en vertu de la Loi sur les conseils intermunicipaux de transport dans la région de Montréal, les municipalités régionales de comté ayant déclaré leur compétence en transport collectif de personnes, les régies municipales ou intermunicipales de transport et les regroupements de municipalités liées par une entente intermunicipale de transport reconnus admissibles à une subvention à l exploitation par le ministre des Transports en vertu du Programme d'aide gouvernementale au transport collectif des personnes. Le taux de subvention est de 84,5 % dans le cas des immobilisations subventionnées par le programme de la SOFIL Programme d aide gouvernementale à l amélioration des services en transport en commun L objectif du Programme d aide gouvernementale à l amélioration des services en transport en commun est de soutenir les autorités organisatrices de transport en commun (AOT) dans leurs efforts pour accroître l offre de service de transport en commun à la population. La cible fixée pour l ensemble des AOT est une augmentation du niveau de service de 16 % par rapport à 2006, ce qui devrait se traduire par une augmentation de l achalandage de 8 % d ici Ce programme est en vigueur de janvier 2007 au 31 décembre Il est doté d une enveloppe annuelle de 100 M$, à savoir 98 M$ pour l aide à l amélioration des services et 2 M$ pour la promotion du transport en commun. L aide gouvernementale couvre 50 % des coûts directs d exploitation associés à l augmentation nette de l offre de service d une AOT. Ainsi, pour chaque dollar investi par le milieu local (municipalité et usagers) dans l augmentation du niveau de service, le gouvernement du Québec, par l entremise du ministère des Transports, verse une aide financière de 1 $. La contribution du gouvernement du Québec est financée par le nouveau «fonds vert», établi dans le cadre du Plan d action sur les changements climatiques, et alimenté par des redevances des entreprises pétrolières. Ce fonds permet de dédier 100 M$ par année à l échelle du Québec au développement du transport en commun. Les AOT de la région métropolitaine de Montréal en sont à la quatrième année complète (2010) de mise en œuvre de leurs plans d amélioration des services, qui aura permis de nombreuses améliorations de service et des hausses d achalandage.

10 9 1.3 LA PLANIFICATION DU TRANSPORT EN COMMUN À L ÉCHELLE RÉGIONALE Plusieurs organismes, présent sur le territoire de la Communauté, disposent d outils de planification du transport en commun ou d outils de planification de la mobilité avec volet transport en commun Le ministère des Transports du Québec Le ministère des Transports du Québec dispose d un plan de transport à l échelle du territoire de la région de Montréal. Cet outil de planification vise tant le transport des personnes que des marchandises, et tant les modes privés que collectifs. LE PLAN DE GESTION DES DÉPLACEMENTS DE LA RÉGION MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL (PGDM) Le dernier plan de transport du MTQ pour la région métropolitaine de Montréal, appelé «Plan de gestion des déplacements de la région métropolitaine de Montréal» (PGDM) a été rendu public il y a déjà dix ans. Ce plan de gestion des déplacements reposait sur quatre grandes orientations : - privilégier les interventions qui soutiennent la compétitivité de l économie régionale et québécoise; - privilégier les interventions qui favorisent la revitalisation et la consolidation du territoire au centre de l agglomération et qui facilitent l atteinte des objectifs gouvernementaux en matière d aménagement et d environnement; - donner la priorité au renforcement et à la modernisation des réseaux de transport existants; - assurer l efficacité et l équité du financement. Ces quatre orientations se traduisaient en quatre objectifs : - diminuer le nombre de points de congestion; - augmenter l utilisation du transport en commun; - accroître l efficacité du transport des marchandises; - gérer la demande plutôt que d y réagir. Une stratégie d intervention prioritaire était mise de l avant proposant la gestion de la demande, la gestion du stationnement, une stratégie intégrée pour la desserte de l est de l agglomération, l augmentation de l offre de transport en commun et des actions prioritaires sur le réseau routier. Le plan n a fait l objet ni de suivi régulier, ni de mesures des résultats atteints, une lacune qui a été soulevée en 2009 par le vérificateur général du Québec. PLANS TERRITORIAUX DE MOBILITÉ DURABLE Le MTQ a annoncé en mai 2009 son intention d élaborer des plans territoriaux de mobilité durable pour orienter les investissements en transport terrestre d ici Les plans devraient être adoptés d ici 2012 dans tout le Québec. Il est prévu que

11 10 cette nouvelle génération de plans territoriaux intégrera la notion de développement durable issue de l adoption en 2006 de la Loi québécoise sur le développement durable. Un plan spécifique est prévu pour le territoire de la région de Montréal, lequel territoire chevauche celui de quatre directions territoriales du ministère des Transports du Québec L Agence métropolitaine de transport (AMT) La Loi de l Agence métropolitaine de transport exige que l Agence élabore un plan stratégique de développement du transport métropolitain sur un horizon de dix ans et le remette à jour tous les cinq ans. Suite à sa création en 1996, l AMT a produit un premier plan stratégique en 1997, suivi d une remise à jour en Toutefois, le plan de 2002 n a pas été entériné par la CMM. Les plans stratégiques antérieurs auront permis de définir une vision où le transport en commun joue un rôle structurant dans le développement durable de la région métropolitaine de Montréal. Les plans auront permis de définir des grands corridors métropolitains de déplacements, dans lesquels l offre et les équipements de transport en commun ont été améliorés. Certains grands corridors sont desservis par le train de banlieue, alors que d autres sont desservis par des services d autobus. En l absence de plan stratégique, l AMT poursuit la modernisation et le développement de son réseau par le biais de ses programmes triennaux d immobilisations dévoilés annuellement. Au cours des dernières années, la grande majorité des investissements de l AMT ont été dédiés au réseau des trains de banlieue (Plus de 81 % des sommes prévues au PTI sont consacrés aux trains de banlieue, soit environ 2,6 M$ sur 3,2 M$). L AMT poursuit une démarche en vue de produire un plan stratégique révisé en Les autorités organisatrices de transport (AOT) La Loi sur les sociétés de transport en commun prévoit que les sociétés de transport doivent élaborer des plans stratégiques tous les dix ans pour orienter l ensemble de leurs interventions (chapitre IV Ressources informationnelles. Plan stratégique de développement. 130.) PLAN STRATÉGIQUE DE LA SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE MONTRÉAL (STM) En décembre 2010, la Société de transport de Montréal rendait publique, pour consultation, une version synthèse de son Plan stratégique En bref, ce plan stratégique propose un objectif de développement de service qui permettrait à la STM de réaliser 540 millions de déplacements annuels en 2020, soit une augmentation de plus de 40 % de l achalandage en Ce plan se veut une réponse de la STM à l atteinte des cibles de réduction des GES de 20 % et de 30 % (selon l année de référence 1990) que le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal se sont respectivement fixées. Le plan vise donc un transfert modal de 5 % vers le transport collectif pour atteindre 540 millions de déplacements annuels d ici 2020.

12 11 L atteinte de cette cible d achalandage s appuie sur une stratégie de bonification de l expérience client en termes de fréquence, de rapidité, de ponctualité et de confort des services. La STM vise une augmentation de 32 % de l offre et d importants investissements en maintien du patrimoine névralgique ainsi que sur des investissements stratégiques liés à la croissance de l offre, à la diversification et à l électrification des modes de transport. Les prolongements du métro sur la ligne Bleue vers Anjou et sur la ligne Orange vers Bois-Franc, ainsi que la phase initiale du réseau de tramway et de nouveaux SRB, sont les éléments centraux du développement des services. Des investissements de plus de 11 G$ sont prévus. On y mentionne également que la STM poursuivra sa collaboration avec tous ses partenaires dans le développement des projets de transport en commun qui ne sont pas sous sa responsabilité, comme la mise en service de voies réservées dans l axe Dalhousie, la navette aéroportuaire entre l aéroport et la gare centrale, la nouvelle ligne de train de l Est, ou encore l amélioration du service de train de banlieue desservant la portion ouest de son territoire. PLAN STRATÉGIQUE DE LA SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE LAVAL (STL) La Société de transport de Laval (STL) a déposé en 2004 son Plan stratégique comprenant plusieurs interventions, notamment pour réorganiser son réseau en tirant profit de la mise en service du métro à Laval. La STL révise actuellement son nouveau plan stratégique. PLAN STRATÉGIQUE DU RÉSEAU DE TRANSPORT DE LONGUEUIL Le Réseau de transport de Longueuil (RTL) a déposé en 2004 son Plan stratégique qui définit ses priorités d interventions. Le RTL révise actuellement son nouveau plan stratégique. PLAN D AFFAIRES CITL En décembre 2010, le CIT Laurentides adoptait son Plan de développement de l offre de service horizon 2020 Ce plan d affaires énonce les principes qui guideront l action du CIT Laurentides au cours de la prochaine décennie. En résumé, le CITL vise pour l horizon 2015, à doubler le nombre annuel de déplacements accomplis sur son réseau, ceux-ci devant passer à Il s agit de maintenir la croissance des dernières années. Pour ce faire, le CIT Laurentides compte procéder à une hiérarchisation des circuits d autobus qui dictera les interventions à effectuer sur le réseau d autobus. Dix-huit interventions sont ciblées au cours de la période Elles se repartissent selon quatre principaux axes : - Axe I : Améliorer l accessibilité au réseau. - Axe II : Améliorer l adéquation entre les besoins en déplacements et l offre de service.

13 12 - Axe III : Anticiper sur la croissance urbaine et l évolution démographique. - Axe IV : Favoriser l amélioration des équipements et services à caractère métropolitain. Pour la mise en place de ce plan, le CITL compte sur une participation des usagers et des municipalités membres, de même que sur le développement de nouveaux partenariats avec les transporteurs et les acteurs économiques de la région. On y mentionne également que la croissance des besoins en déplacements ne saurait être assurée sans une participation active du gouvernement. Le CITL appelle donc à la reconduction des programmes issus de la Politique québécoise du transport collectif ainsi qu au déplafonnement des montants prévus pour le développement Les municipalités À ce jour, la Ville de Montréal est la seule municipalité de la région métropolitaine ayant un plan de transport adopté par le conseil municipal. Le plan de transport de Ville de Laval et le plan de mobilité et de transport de la Ville de Longueuil sont en cours d élaboration. PLAN DE TRANSPORT DE MONTRÉAL Adopté en juin 2008, le plan de transport a reçu l adhésion de la communauté montréalaise dans le cadre de la consultation publique tenue à l automne Le plan met de l avant une vision visant à réduire la place de l automobile en ville et à favoriser les transports en commun et actif (marche et vélo). Le plan comprend plus de 250 interventions de nature locale et régionale, regroupées en 21 grands chantiers, qui impliquent des investissements massifs (8,1 G$) dans les transports en commun et actif au cours des vingt prochaines années. Pour financer la contribution montréalaise à ces interventions, qui représente environ 240 M$ par année, le Plan de transport de Montréal propose l implantation d une nouvelle source de financement ciblée sur l automobile, comme le péage routier, une taxe sur l essence ou sur le stationnement. Le Plan de transport de Montréal est en cours de déploiement depuis Un premier bilan publié à l été 2009 fait état de premiers résultats intéressants avec notamment un niveau d achalandage à la STM inégalé depuis 1949, une croissance soutenue du réseau cyclable et une réduction des accidents routiers. Rappelons que l augmentation d achalandage à la STM est également attribuable à la hausse du financement des gouvernements supérieurs Le Protocole d entente sur le prolongement du réseau de métro Montréal, Longueuil et Laval ont signé, en septembre 2009, un protocole d entente pour demander au gouvernement du Québec de retenir le prolongement du métro comme priorité métropolitaine incontournable en matière de mobilité durable. Le protocole comprend le prolongement de trois lignes, soit les lignes Bleue, Orange et Jaune. Suite à ce protocole, le gouvernement du Québec a annoncé la création d un bureau de projet, sous la direction conjointe de l AMT et du MTQ, visant à démarrer les études requises pour ces trois prolongements.

14 Synthèse Certaines lignes de convergence se dégagent de l ensemble des orientations et des plans de transport présentés dans ce chapitre, soit : - accroître le rôle du transport en commun dans la région, en visant à la fois une augmentation de son achalandage et de sa part modale; - assurer les investissements requis dans le maintien des actifs; - améliorer l efficacité énergétique des réseaux de transport en commun; - poursuivre le développement des modes lourds du transport en commun.

15 14 2. DIAGNOSTIC DU TRANSPORT EN COMMUN DANS LA RÉGION MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL Ce chapitre dresse un portrait sommaire de l offre de transport en commun des autorités organisatrices de transport en commun présentes en tout ou en partie sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal, l évolution récente de l offre de service, de l achalandage et de la part modale, ainsi que les différents réseaux (métro, train de banlieue, autobus) et les enjeux qui y sont attachés Avec près de 1,4 million de déplacements quotidiens en 2008, le transport en commun assure environ un déplacement sur cinq dans la région métropolitaine de Montréal. En période de pointe du matin, la part modale du transport en commun est de 25 %, soit trois points de pourcentage de plus qu en Le centre-ville de Montréal demeure la destination privilégiée des déplacements en transport en commun avec une part modale de 66 % en période de pointe du matin AUTORITÉS ORGANISATRICES DE TRANSPORT EN COMMUN (AOT) Dans la région métropolitaine de Montréal, les services de transport en commun sont offerts par 15 autorités organisatrices de transport (AOT) desservant les différentes parties du territoire. La figure 2.1 illustre le territoire des différentes autorités organisatrices de transport en commun. 5 Faits saillants, Enquête 0-D La mobilité des personnes dans la région de Montréal. Page 23.

16 15 Figure 2.1 Les territoires des AOT versus la limite du territoire de l AMT. On notera que Montréal, Longueuil et Laval sont desservies chacune par une société de transport, alors que les couronnes Nord et Sud sont desservies par un total de 11 organismes municipaux ou intermunicipaux de transport, dont les territoires desservis débordent dans certains cas celui de la CMM. Certaines portions du territoire de la CMM en couronne ne sont pas desservies. Depuis 1996, l Agence métropolitaine de transport, qui relève du gouvernement du Québec, assure le service de trains de banlieue et d express métropolitains à l échelle de la région métropolitaine. Son territoire comprend celui de la CMM, auquel s ajoute la Ville de Saint-Jérôme.

17 16 Tableau 2.1 : Caractéristiques des AOT Population (2006) Superficie Densité desservie (km 2 ) (pers/km 2 ) Terr. CMM Hors Terr. Hors Terr. CMM CMM CMM CMM Agence métropolitaine de transport ,5 89,4 937 Société de transport de Montréal , Réseau de transport de Longueuil , Société de transport de Laval , , Couronne nord CRT Lanaudière MRC Les Moulins ,2 492 MRC L'Assomption ,1 56,5 507 CIT Laurentides ,2 90, ,5 147,0 368 Couronne sud CIT Sorel-Varennes ,6 59,5 153 Ville de Sainte-Julie ,5 587 CIT Vallée-du-Richelieu ,9 244,9 566 CIT Chambly-Richelieu-Carignan ,6 240 CIT Le Richelain ,9 348 Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu ,0 225,8 - CIT Roussillon ,9 642 CIT Sud-Ouest ,6 107,1 494 CIT Haut-Saint-Laurent ,0 591,8 220 CIT La Presqu'Île , , ,1 362 TOTAL , , TOTAL TERRITOIRE CMM ,5 937 % desservi 97% 90% Au sein de la CMM, les municipalités desservies par des organismes locaux de transport collectif couvrent la grande majorité (90 %) du territoire et représentent la presque totalité (97 %) de la population. La densité de population des territoires desservis varie grandement selon les AOT. Le territoire desservi par la STM est dix fois plus densément peuplé que les territoires desservis par les CIT. Tel que montré au tableau 2.2, le réseau de la STM reçoit 81 % des déplacements en transport en commun sur l ensemble du territoire desservi par les AOT qui chevauchent en tout ou en partie sur le territoire de la CMM. Le RTL représente 7 % de l achalandage, alors que l AMT, la STL et les CIT représentent 4 % chacun.

18 17 Tableau 2.2 : Achalandage et taux d'utilisation du transport en commun par AOT Achalandage (2008) (M dépl.) % Agence métropolitaine de transport 17,0 4% Dépl. annuels par personne Société de transport de Montréal 382,5 81% 206,3 Réseau de transport de Longueuil 32,2 7% 83,6 Société de transport de Laval 19,7 4% 53,4 434,4 92% 166,5 Couronne nord CRT Lanaudière 0,4 MRC Les Moulins 2,5 MRC L'Assomption 1,3 CIT Laurentides 5,0 9,1 2% 16,1 Couronne sud CIT Sorel-Varennes 1,2 Ville de Sainte-Julie 0,6 CIT Vallée-du-Richelieu 2,0 CIT Chambly-Richelieu-Carignan 0,9 CIT Le Richelain 1,1 Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu 1,6 CIT Roussillon 0,8 CIT Sud-Ouest 2,0 CIT Haut-Saint-Laurent 0,3 CIT La Presqu'Île 0,1 10,5 2% 16,9 TOTAL 471,0 100% 124,0 (Note : le territoire de l AMT (Saint-Jérôme) et de certains CIT déborde des limites de la CMM) Le taux d utilisation du transport en commun (déplacements annuels par personne) varie grandement selon les différentes portions du territoire, avec plus de 200 déplacements annuels per capita à Montréal, 84 à Longueuil, 53 à Laval et moins de 17 en couronne. De façon générale, le taux est directement proportionnel à la densité de la population du territoire desservi. 2.2 ÉVOLUTION DE L OFFRE DE SERVICE Depuis 1996, l offre de transport en commun a connu une augmentation marquée dans la région, soit un renversement de tendance après plusieurs années de réduction des services. L amélioration de l offre de service dans la région depuis 1996 a pris plusieurs formes :

19 18 - la mise en œuvre par les AOT de la politique québécoise du transport collectif, qui permet une augmentation graduelle de service de 16 % entre 2006 et 2011 et dont les coûts sont financés conjointement par le gouvernement du Québec et les municipalités. À Montréal, le plan d amélioration des services de la STM est appuyé par l implantation de voies réservées et de mesures préférentielles pour les autobus sur les artères. À Laval, le réseau de la STL a été grandement bonifié pour tirer profit du prolongement du métro. À Longueuil, le RTL a également significativement augmenté son offre de service. - la relance des trains de banlieue par l AMT, dont le réseau est passé de deux lignes desservant 27 gares en 1996 à cinq lignes desservant 52 gares aujourd hui, dont 39 gares avec stationnements incitatifs; - la croissance des réseaux d autobus des CIT, appuyée par le développement de terminus, de stationnements incitatifs et de voies réservées métropolitaines par l AMT; - le prolongement du métro à Laval en 2007 par l AMT et l augmentation de 17 % en 2008 du nombre d heures de service offert dans le métro par la STM, qui atteint aujourd hui des niveaux inégalés depuis la mise en service du métro en 1966; 2.3 ÉVOLUTION DE L ACHALANDAGE La figure 2.2 illustre l évolution de l achalandage total des réseaux de transport en commun dans la région métropolitaine de Montréal, de 1996 à Ces données correspondent à la somme des achalandages annuels des AOT, estimés d après les recettes perçues.

20 19 Figure 2.2 : Évolution de l achalandage du transport en commun dans le Grand Montréal, Achalandage annuel (millions de passagers) Après plusieurs années de lent déclin, l achalandage du transport en commun connaît une croissance soutenue depuis le milieu des années Les réseaux de la région ont assuré 471 millions de passages en 2009, soit 18 % de plus qu en 1996, ce qui correspond à une hausse annuelle moyenne de 1,4 % sur cette période. L achalandage du transport en commun a été particulièrement élevé en 2008 (+ 4,4 % par rapport à 2007), atteignant ainsi un niveau inégalé depuis 60 ans. Tel que détaillé au tableau 2.3, toutes les AOT de la région ont connu une augmentation significative d achalandage entre 1996 et Sur les 72,7 millions de déplacements qui se sont ajoutés durant cette période, 57 % ont utilisé le métro, alors que 37 % ont été réalisés sur les autres réseaux de transport en commun (c.-à-d. 11 % des trains de banlieue, 11 % des CIT, 8 % du RTL et 5 % de la STL). Bien que la STM représente la majeure partie de la croissance récente de l achalandage (c.-à-d. en nombre de déplacements supplémentaires), les réseaux qui ont connu la croissance relative la plus importante (c.-à-d. en pourcentage de croissance) sont les trains de banlieue de l AMT, dont l achalandage a plus que doublé depuis 1996 (+ 120 %), et les CIT (+ 71 %). L achalandage des express métropolitains de l AMT connaît également une forte progression.

LE TRANSPORT COLLECTIF DANS LA GRANDE RÉGION DE MONTRÉAL. Forum sur l état des infrastructures

LE TRANSPORT COLLECTIF DANS LA GRANDE RÉGION DE MONTRÉAL. Forum sur l état des infrastructures LE TRANSPORT COLLECTIF DANS LA GRANDE RÉGION DE MONTRÉAL Forum sur l état des infrastructures Le transport collectif : Une responsabilité partagée Des responsabilités assumées par trois paliers : Palier

Plus en détail

Les critères de priorisation en transport au Québec

Les critères de priorisation en transport au Québec Les critères de priorisation en transport au Québec France Dompierre Forum Urba 2015 Montréal 13 décembre 2012 Plan de présentation Les pratiques actuelles La planification générale et les intervenants

Plus en détail

J aimerais d abord remercier les organisateurs de ce colloque

J aimerais d abord remercier les organisateurs de ce colloque Le transport des personnes au cœur des priorités gouvernementales, par Jacques Gagnon, sous-ministre adjoint, ministère des Transports du Québec (MTQ) J aimerais d abord remercier les organisateurs de

Plus en détail

Le Plan de mobilité durable de la MRC de Roussillon

Le Plan de mobilité durable de la MRC de Roussillon Le Plan de mobilité durable de la de Roussillon Présenté par : Pierre Largy, directeur général Lyne Dansereau, directrice, Service de l aménagement du territoire Dans le cadre des Mercredis de l AMT 18

Plus en détail

3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES

3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 3.1 Cadre d intervention Le présent plan de mobilité durable s inscrit dans une démarche beaucoup plus large, qui s est amorcée en 2012 par l adoption

Plus en détail

MÉMOIRE L ORGANISATION DU TRANSPORT COLLECTIF DANS LA MRC DE L ASSOMPTION

MÉMOIRE L ORGANISATION DU TRANSPORT COLLECTIF DANS LA MRC DE L ASSOMPTION MÉMOIRE L ORGANISATION DU TRANSPORT COLLECTIF DANS LA MRC DE L ASSOMPTION PRÉSENTÉ DANS LE CADRE DU PROJET PLAN D AMÉNAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT MÉTROPOLITAIN PMAD 13 OCTOBRE 2011 1 INTRODUCTION La communauté

Plus en détail

Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période

Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période 2008 2012 Publié février 2008 ASSOCIATION CANADIENNE DU TRANSPORT URBAIN 55 RUE YORK, BUREAU 1401, TORONTO (ON) M5J 1R7 Tél: (416)

Plus en détail

Portrait des émissions de GES de la collectivité montréalaise en 2009

Portrait des émissions de GES de la collectivité montréalaise en 2009 ÎLOTS DE FRAÎCHEUR VERDISSEMENT EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE TRANSPORT ACTIF CHANGEMENTS CLIMATIQUES ÉNERGIE RENOUVELABLE APPAREILS ÉCOÉNERGÉTIQUES Le Plan de réduction des émissions de GES de la collectivité

Plus en détail

PROJET PILOTE D ENQUÊTE PERMANENTE TRANSPORT DANS LA RÉGION MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL OBJECTIFS, MÉTHODOLOGIE, PREMIERS CONSTATS

PROJET PILOTE D ENQUÊTE PERMANENTE TRANSPORT DANS LA RÉGION MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL OBJECTIFS, MÉTHODOLOGIE, PREMIERS CONSTATS PROJET PILOTE D ENQUÊTE PERMANENTE TRANSPORT DANS LA RÉGION MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL OBJECTIFS, MÉTHODOLOGIE, PREMIERS CONSTATS Rencontres francophones Est-Ouest de socio-économie des transports Montréal

Plus en détail

Constat sur la mobilité des personnes dans la grande région de Montréal : Faits saillants révélés par l'enquête Origine-Destination 2008

Constat sur la mobilité des personnes dans la grande région de Montréal : Faits saillants révélés par l'enquête Origine-Destination 2008 Constat sur la mobilité des personnes dans la grande région de Montréal : Faits saillants révélés par l'enquête Origine-Destination 2008 Hubert Verreault, Agence métropolitaine de transport Daniel Bergeron,

Plus en détail

Mémoire sur le projet de Loi modifiant l organisation et la gouvernance du transport collectif dans la région métropolitaine de Montréal

Mémoire sur le projet de Loi modifiant l organisation et la gouvernance du transport collectif dans la région métropolitaine de Montréal Mémoire sur le projet de Loi modifiant l organisation et la gouvernance du transport collectif dans la région métropolitaine de Montréal Présenté à la Commission des transports et de l environnement de

Plus en détail

Modalités de versement de l aide financière de la Société de financement des infrastructures locales du Québec

Modalités de versement de l aide financière de la Société de financement des infrastructures locales du Québec Modalités de versement de l aide financière de la Société de financement des infrastructures locales du Québec Provenant du transfert d une partie des revenus de la taxe fédérale d accise sur l essence

Plus en détail

Pour une solution intégrée de transport collectif

Pour une solution intégrée de transport collectif Projet du Quartier Bonaventure Pour une solution intégrée de transport collectif Mémoire présenté à l Office de consultation publique de Montréal sur l avant-projet de réaménagement de l autoroute Bonaventure

Plus en détail

MÉCANISMES DE CAPTATION DE LA VALEUR: PRINCIPES ET APPLICATION EN CONTEXTE MONTRÉALAIS

MÉCANISMES DE CAPTATION DE LA VALEUR: PRINCIPES ET APPLICATION EN CONTEXTE MONTRÉALAIS MÉCANISMES DE CAPTATION DE LA VALEUR: PRINCIPES ET APPLICATION EN CONTEXTE MONTRÉALAIS Ludwig Desjardins, Ph.D. Directeur Planification stratégique par interim Planification & Innovations 31 mars 2015

Plus en détail

Plan de transport 2008

Plan de transport 2008 Plan de transport 2008 Montréal Une démarche de planification stratégique de transport durable Claude Carette et Gilles Lalonde - Ville de Montréal Préparé par : Service des infrastructures, transport

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

PTI 2014-2016. Présentation au comité plénier de la Ville de Québec Le 12 décembre 2013

PTI 2014-2016. Présentation au comité plénier de la Ville de Québec Le 12 décembre 2013 PTI 2014-2016 Présentation au comité plénier de la Ville de Québec Le 12 décembre 2013 Introduction Programme triennal d immobilisations 2014-2016 Déposé au conseil d administration le 3 décembre 2013

Plus en détail

LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA

LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA Avis présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le cadre des consultations prébudgétaires du gouvernement du

Plus en détail

Mémoire pour les consultations de la Communauté métropolitaine de transport sur le financement du transport collectif

Mémoire pour les consultations de la Communauté métropolitaine de transport sur le financement du transport collectif Mémoire pour les consultations de la Communauté métropolitaine de transport sur le financement du transport collectif Présenté à la Commission du transport de la CMM Mercredi 9 mai 2012 Soumis par: Charles

Plus en détail

COMPORTEMENTS DES QUÉBÉCOIS EN MATIÈRE DE TRANSPORTS Compilation de statistiques et résultats de sondage

COMPORTEMENTS DES QUÉBÉCOIS EN MATIÈRE DE TRANSPORTS Compilation de statistiques et résultats de sondage Vision Durable COMPORTEMENTS DES QUÉBÉCOIS EN MATIÈRE DE TRANSPORTS de statistiques et résultats de sondage Dernière révision : Mars 2010 TABLE DES MATIÈRES Parc automobile du... 1 Distance pacourue pour

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE

CONSULTATION PUBLIQUE Ligne Candiac 6 mai 2013 MOT DU PDG Page 2 PRIORITÉ : LE CLIENT Chaque jour, notre organisation est orientée vers un seul objectif : offrir un service de qualité à nos clients. Page 3 VISION POUR UNE MOBILITÉ

Plus en détail

DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL (2001-2011) Évolution de l utilisation des modes de transport dans la région métropolitaine de Montréal

DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL (2001-2011) Évolution de l utilisation des modes de transport dans la région métropolitaine de Montréal Veille stratégique métropolitaine DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL (2001-2011) Évolution de l utilisation des modes de transport dans la région métropolitaine de Montréal par Jean-François Marchand, urbaniste

Plus en détail

Commentaires de la FQM Cible de réduction d émissions de gaz à effet de serre du Québec pour 2030

Commentaires de la FQM Cible de réduction d émissions de gaz à effet de serre du Québec pour 2030 Commentaires de la FQM Cible de réduction d émissions de gaz à effet de serre du Québec pour 2030 22 octobre 2015 (Date) LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DES MUNICIPALITÉS Fondée en 1944, la Fédération québécoise

Plus en détail

Enjeu 1 Transport des personnes et des marchandises

Enjeu 1 Transport des personnes et des marchandises Enjeu 1 Transport des personnes et des marchandises 1.1) Offre de transport collectif et actif 1.1.1) Amélioration de l offre de transport collectif et actif 1.1.1.1) Faire les représentations nécessaires

Plus en détail

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE PLANS DIRECTEURS RÉGIONAUX DES ÉQUIPEMENTS ET TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES MATIÈRES ORGANIQUES ET DES RÉSIDUS ULTIMES

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE PLANS DIRECTEURS RÉGIONAUX DES ÉQUIPEMENTS ET TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES MATIÈRES ORGANIQUES ET DES RÉSIDUS ULTIMES PROGRAMME DE FINANCEMENT DE PLANS DIRECTEURS RÉGIONAUX DES ÉQUIPEMENTS ET TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES MATIÈRES ORGANIQUES ET DES RÉSIDUS ULTIMES DANS UNE PERSPECTIVE D AUTONOMIE RÉGIONALE JANVIER 2008

Plus en détail

Consultation publique sur l élaboration d un programme particulier d urbanisme (PPU) pour le secteur d emplois du Plateau Est

Consultation publique sur l élaboration d un programme particulier d urbanisme (PPU) pour le secteur d emplois du Plateau Est Consultation publique sur l élaboration d un programme particulier d urbanisme (PPU) pour le secteur d emplois du Plateau Est Mémoire présenté par la Société de transport de Montréal 3 FÉVRIER 2015 TABLE

Plus en détail

Programmes d aide au transport collectif POLITIQUE QUÉBÉCOISE DU TRANSPORT COLLECTIF

Programmes d aide au transport collectif POLITIQUE QUÉBÉCOISE DU TRANSPORT COLLECTIF Programmes d aide au transport collectif POLITIQUE QUÉBÉCOISE DU TRANSPORT COLLECTIF Programmes d aide au transport collectif POLITIQUE QUÉBÉCOISE DU TRANSPORT COLLECTIF Soucieux de protéger l environnement,

Plus en détail

Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité

Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité Le cas de Montréal Marc Blanchet - Ville de Montréal Directeur direction des transports Préparé par : Service des infrastructures,

Plus en détail

Mobilité et accès au Collège Lionel-Groulx

Mobilité et accès au Collège Lionel-Groulx Urbanisme Collège Lionel-Groulx La mobilité en milieu périurbain En banlieue, les densités sont faibles, ce qui entraîne une augmentation des distances de déplacement. La VOITURE est alors le mode de transport

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

Budget. Le client AU CŒUR DE NOS ACTIONS

Budget. Le client AU CŒUR DE NOS ACTIONS Budget Le client AU CŒUR DE NOS ACTIONS Sigles et acronymes AMT AOT AQTIM CIT CMM CN CP CRT IPC MAMROT MTQ PAGASTC RFU RITA RTL RTM SAAQ STA STL STM Agence métropolitaine de transport Autorité organisatrice

Plus en détail

Se donner les moyens d assurer la réussite du transport collectif

Se donner les moyens d assurer la réussite du transport collectif Se donner les moyens d assurer la réussite du transport collectif Mémoire présenté dans le cadre des consultations prébudgétaires 2010-2011 du ministère des Finances du Québec 22 février 2010 Document

Plus en détail

LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE DU TRANSPORT COLLECTIF

LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE DU TRANSPORT COLLECTIF Colloque sur le transport des personnes à mobilité réduite France Dompierre Direction du transport terrestre des personnes Boucherville, le 20 septembre 2006 1 Contexte Clientèles visées Secteurs visés

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

Montréal et la RMR VERTES LES VILLES LES PLUS DU CANADA. Solutions énergétiques écologiques. Facteur Vert: les bicyclettes BIXI

Montréal et la RMR VERTES LES VILLES LES PLUS DU CANADA. Solutions énergétiques écologiques. Facteur Vert: les bicyclettes BIXI LES VILLES LES PLUS VERTES DU CANADA Montréal et la RMR Facteur Vert: les bicyclettes BIXI Solutions énergétiques écologiques Que font les grandes villes du pays pour favoriser les transports à émissions

Plus en détail

FINANCER LE TRANSPORT COLLECTIF

FINANCER LE TRANSPORT COLLECTIF FINANCER LE TRANSPORT COLLECTIF DANS LA RÉGION DE MONTRÉAL Mémoire présenté par la Ville de Montréal et la Société de transport de Montréal dans le cadre des consultations menées par la commission du transport

Plus en détail

CONSULTATIONS PUBLIQUES LIGNE VAUDREUIL HUDSON. 20 avril 2015

CONSULTATIONS PUBLIQUES LIGNE VAUDREUIL HUDSON. 20 avril 2015 CONSULTATIONS PUBLIQUES LIGNE VAUDREUIL HUDSON 20 avril 2015 RÔLES ET RESPONSABILITÉS DE L AMT RÔLE ET RESPONSABILITÉS DE L AMT NOS MANDATS MÉTROPOLITAINS Nos mandats Planifier, coordonner, intégrer et

Plus en détail

Pour une gestion efficace des déplacements des personnes avant, pendant et après les travaux Projet de reconstruction du complexe Turcot

Pour une gestion efficace des déplacements des personnes avant, pendant et après les travaux Projet de reconstruction du complexe Turcot GRAME Groupe de recherche appliquée en macroécologie WWW.GRAME.ORG Pour une gestion efficace des déplacements des personnes avant, pendant et après les travaux Projet de reconstruction du complexe Turcot

Plus en détail

Pour une gestion responsable des investissements dans le secteur des transports

Pour une gestion responsable des investissements dans le secteur des transports Pour une gestion responsable des investissements dans le secteur des transports Proposition de moratoire sur le développement du réseau routier au profit de la réfection des infrastructures existantes

Plus en détail

Mémoire projet de loi no 76, Loi modifiant l organisation et la gouvernance du transport collectif dans la région métropolitaine de Montréal.

Mémoire projet de loi no 76, Loi modifiant l organisation et la gouvernance du transport collectif dans la région métropolitaine de Montréal. Mémoire projet de loi no 76, Loi modifiant l organisation et la gouvernance du transport collectif dans la région métropolitaine de Montréal. CTE - 003M C.P. P.L. 76 Transport collectif dans la région

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE 12 nov. 2014 COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE Elu référent : Luc Rémond Le 12 novembre 2014 Voreppe Hôtel de ville Sommaire de l intervention 1. Chiffres-clé sur les déplacements

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

NOTE D INTERVENTION DE L

NOTE D INTERVENTION DE L NOTE D INTERVENTION DE L Numéro 40/Février 2015 Les fonds de travailleurs au Québec (Fonds de solidarité FTQ, Fondaction CSN) offrent un RÉER qui est assorti d un crédit d impôt en plus de la déduction

Plus en détail

Dette et portrait financier

Dette et portrait financier L ENDETTEMENT L administration municipale a principalement recours à l emprunt à long terme pour financer ses immobilisations. Pour l essentiel, le profil de l endettement est grandement influencé par

Plus en détail

POLITIQUE D UTILISATION ET DE PROMOTION DU CHRYSOTILE

POLITIQUE D UTILISATION ET DE PROMOTION DU CHRYSOTILE POLITIQUE D UTILISATION ET DE PROMOTION DU CHRYSOTILE Politique d utilisation et de promotion du chrysotile L histoire de la ville de Thetford Mines tient ses origines de l exploitation minière, et continue

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL En vigueur à partir du 12 juin 2014 * * * Conférence régionale des élu(e)s de la Chaudière-Appalaches 6, rue Saint-Jean-Baptiste Est, bureau

Plus en détail

Bonjour et bienvenue à l assemblée publique du conseil d administration du RTL, en ce jeudi 12 mars 2015.

Bonjour et bienvenue à l assemblée publique du conseil d administration du RTL, en ce jeudi 12 mars 2015. MOT DE LA PRÉSIDENTE Séance du conseil d administration du RTL, le 12 mars 2015 Le texte lu fait foi. Bonjour et bienvenue à l assemblée publique du conseil d administration du RTL, en ce jeudi 12 mars

Plus en détail

Plan de fidélisation des familles 2014-2017. Soutenir les familles tout au long de leur parcours résidentiel

Plan de fidélisation des familles 2014-2017. Soutenir les familles tout au long de leur parcours résidentiel Plan de fidélisation des familles 2014-2017 Soutenir les familles tout au long de leur parcours résidentiel Montréalaises, Montréalais, Notre ville est riche de près de 300 000 familles sur son territoire,

Plus en détail

BUDGET D EXPLOITATION 2014

BUDGET D EXPLOITATION 2014 BUDGET D EXPLOITATION 2014 Sigles et acronymes AMT AOT AQTIM CMM CN CP IPC MAMROT MTQ RFU RTL RTMA SAAQ STA STL STM Agence métropolitaine de transport Autorité organisatrice de transport Association québécoise

Plus en détail

5.6 Concertation pour l emploi

5.6 Concertation pour l emploi 5.6 Concertation pour l emploi Généralités 5.6 CONCERTATION POUR L EMPLOI 2015-01-05 Table des matières Page 2 sur 2 Table des matières Table des matières...2 CONCERTATION POUR L EMPLOI - Généralités...3

Plus en détail

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

Le transport des personnes au Québec : POUR OFFRIR DE MEILLEURS CHOIX AUX CITOYENS LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE DU TRANSPORT COLLECTIF

Le transport des personnes au Québec : POUR OFFRIR DE MEILLEURS CHOIX AUX CITOYENS LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE DU TRANSPORT COLLECTIF Le transport des personnes au Québec : POUR OFFRIR DE MEILLEURS CHOIX AUX CITOYENS LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE DU TRANSPORT COLLECTIF Page couverture Collaboration du Réseau de transport de la Capitale Gouvernement

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement ONTARIO : 215-224 L investissement dans le secteur de la construction de l Ontario croîtra à moyen terme, parallèlement à de nombreux

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES Avis Présenté au ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs du Québec

Plus en détail

CADRE INSTITUTIONNEL DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DÉVELOPPEMENT D UNE ÉCONOMIE VERTE AU QUÉBEC

CADRE INSTITUTIONNEL DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DÉVELOPPEMENT D UNE ÉCONOMIE VERTE AU QUÉBEC CADRE INSTITUTIONNEL DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DÉVELOPPEMENT D UNE ÉCONOMIE VERTE AU QUÉBEC Depuis 2004, le gouvernement du Québec met en œuvre une démarche de développement durable structurée en vue,

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

Bâtir des collectivités qui appuient le transport collectif

Bâtir des collectivités qui appuient le transport collectif Bâtir des collectivités qui appuient le transport collectif Les mécanismes d aménagent du territoire pour appuyer les transports collectifs Congrès annuel 2009 de l'association Canadienne du transport

Plus en détail

Financer le transport collectif : UNE OBLIGATION

Financer le transport collectif : UNE OBLIGATION Financer le transport collectif : UNE OBLIGATION Présenté devant la Commission du transport de la Communauté métropolitaine de Montréal le 8 mai 2012 1. NOTRE VISION Dans sa vision stratégique, l agglomération

Plus en détail

Mémoire sur la Stratégie gouvernementale de développement durable

Mémoire sur la Stratégie gouvernementale de développement durable Mémoire sur la Stratégie gouvernementale de développement durable Révisée (2015-2020 Projet) CTE - 043M C.P. - Développement durable révisée 2015-2020 Déposé par Communauto Février 2015 Communauto : une

Plus en détail

Mémoire de la Communauté métropolitaine de Montréal

Mémoire de la Communauté métropolitaine de Montréal Mémoire de la Communauté métropolitaine de Montréal Dans le cadre de la consultation du gouvernement du Québec sur la Politique québécoise de mobilité durable Juin 2013 2 Table des matières 1. RÉSUMÉ DES

Plus en détail

Une décennie d évolutions marquantes

Une décennie d évolutions marquantes La mobilité urbaine en France Une décennie d évolutions marquantes Les enquêtes de mobilité en France 2 L enquête nationale transports et déplacements (ENTD) Enquête - menée en 2008, «régulièrement» renouvelée

Plus en détail

Fiche d information Bons aliments pour tous La sécurité alimentaire

Fiche d information Bons aliments pour tous La sécurité alimentaire Fiche d information sur les services de garde Les familles se sont rendu compte qu un accès insuffisant à des services de garde abordables et de qualité constituait un obstacle pour : trouver et garder

Plus en détail

Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE. Plan de Déplacements Urbains Rapport de Diagnostic Juin 2008. Page 1 / 199

Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE. Plan de Déplacements Urbains Rapport de Diagnostic Juin 2008. Page 1 / 199 Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE Page 1 / 199 SOMMAIRE 1. La démarche d élaboration d un... page 5 1.1. Le cadre réglementaire... 6 Les grandes lois... 6 Les objectifs assignés par la loi au PDU...

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES Eléments de définition Les actions de sobriété et d efficacité énergétiques permettent de réduire les consommations d énergie. La sobriété énergétique «consiste à interroger nos besoins puis agir à travers

Plus en détail

MÉMOIRE AU MINISTÈRE DU TRANSPORT

MÉMOIRE AU MINISTÈRE DU TRANSPORT MÉMOIRE AU MINISTÈRE DU TRANSPORT Dans le cadre de la consultation sur la politique québécoise de la mobilité durable LibrOTO 13 juin 2013 www.libroto.ca TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 2 LIBROTO APPUIE

Plus en détail

Synthèse sur les gains d accessibilité permis par la mise en service de la ligne 15 sud

Synthèse sur les gains d accessibilité permis par la mise en service de la ligne 15 sud Service de la Connaissance des Études et de la Prospective Synthèse sur les gains d accessibilité permis par la mise en service de la ligne 15 sud Eric Magdelénat Janvier 2015 La ligne 15 sud du Grand

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DURABLE

DÉVELOPPEMENT DURABLE Loi sur le DÉVELOPPEMENT DURABLE UNE LOI FONDAMENTALE POUR LE QUÉBEC La Loi sur le développement durable, sanctionnée le 19 avril 2006, établit un nouveau cadre de gestion pour tous les ministères et organismes

Plus en détail

CONSULTATIONS PUBLIQUES LIGNE DEUX MONTAGNES. 28 avril 2015

CONSULTATIONS PUBLIQUES LIGNE DEUX MONTAGNES. 28 avril 2015 CONSULTATIONS PUBLIQUES LIGNE DEUX MONTAGNES 28 avril 2015 ÉVÉNEMENTS MARQUANTS OUVERTURE DE LA LIGNE MASCOUCHE PAGE 2 ÉVÉNEMENTS MARQUANTS DÉVOILEMENT DES RÉSULTATS DE L ENQUÊTE OD 2013 PAGE 3 ÉVÉNEMENTS

Plus en détail

BUDGET D EXPLOITATION

BUDGET D EXPLOITATION BUDGET D EXPLOITATION 2015 Sigles et acronymes AMT AOT AQTIM CIT CMM CN CP CRT IPC MAMOT MTQ PAGASTC RFU RTL RTMA SAAQ STA STL STM Agence métropolitaine de transport Autorité organisatrice de transport

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

Consultation pré-budgétaire. Préparé à l attention du ministre des Finances

Consultation pré-budgétaire. Préparé à l attention du ministre des Finances Consultation pré-budgétaire Préparé à l attention du ministre des Finances Saint-Antoine, Nouveau-Brunswick Octobre 2009 Les priorités du CÉNB : - le Plan d action pour l autosuffisance du nord du Nouveau-Brunswick;

Plus en détail

A. Les déplacements. 1. La mobilité. Partie 3 Infrastructures et déplacements. A - Contexte national

A. Les déplacements. 1. La mobilité. Partie 3 Infrastructures et déplacements. A - Contexte national A. Les déplacements 1. La mobilité A - Contexte national Avec les enjeux liés à l'environnement et au changement climatique, les déplacements sont au cœur des préoccupations : indispensable à nos modes

Plus en détail

Forum THNS 2011 Shanghai

Forum THNS 2011 Shanghai Forum THNS 2011 Shanghai Transport et émissions de gaz carbonique en Australie : réponses actuelles et dilemme Dr Matthew Burke, chercheur, université de Griffith (Australie) Le contexte australien L Australie

Plus en détail

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2)

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2) Les informations présentées dans ce document ont été regroupées par Paul Martel, coordonnateur régional dans le cadre du Plan d action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées

Plus en détail

Outaouais. Portrait régional

Outaouais. Portrait régional Outaouais Portrait régional Été 2013 2 Table des matières Occupation du territoire p. 4 Démographie p. 5 Conditions de vie p. 6 Structure économique p. 7 Secteur des entreprises p. 8 Économie p. 9 Dernières

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008

Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008 Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008 novembre 2009 Objectif : connaître les déplacements en 2008 Les objectifs du Plan de Déplacements

Plus en détail

Schéma d aménagement et transport actif. Mémoire préparé par Ronald Houde Candiac, QC

Schéma d aménagement et transport actif. Mémoire préparé par Ronald Houde Candiac, QC Schéma d aménagement et transport actif Mémoire préparé par Ronald Houde Candiac, QC Objectif Faire des recommendations sur le volet transport actif du schéma d aménagement révisé Section 3 Le schéma d

Plus en détail

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux Points saillants du chapitre Les dépenses totales des régimes consacrées à la santé demeurent stables en moyenne

Plus en détail

Annexe technique à la Note Économique

Annexe technique à la Note Économique Annexe technique à la Note Économique «Les effets pervers des taxes sur le tabac, l alcool et le jeu» publiée par l Institut économique de Montréal le 22 janvier 2014 Dans le cadre de la publication d

Plus en détail

Séance de visualisation d avenir du conseil Le 15 mai 2013

Séance de visualisation d avenir du conseil Le 15 mai 2013 Séance de visualisation d avenir du conseil Le 15 mai 2013 Les transports. Les transports sont les fils conducteurs d une communauté. Ils façonnent le tissu urbain qui influe sur notre santé économique,

Plus en détail

Enjeux budgétaires Cadre financier 2011-2020

Enjeux budgétaires Cadre financier 2011-2020 Enjeux budgétaires Cadre financier 2011-2020 Présenté à la Commission sur les Finances et l administration (Agglomération de Montréal) le 25 mai 2010 Principaux points abordés Survol des améliorations

Plus en détail

IMMOBILIER À MONTRÉAL

IMMOBILIER À MONTRÉAL IMMOBILIER À MONTRÉAL PERSPECTIVES ET TENDANCES DU MARCHÉ DE L IMMOBILIER Automne Une publication de Montréal en statistiques Direction de l urbanisme Service de la mise en valeur du territoire FAITS SAILLANTS

Plus en détail

Application de la stratégie d action au Québec

Application de la stratégie d action au Québec A. Résumé des grandes lignes de la stratégie d action À la suite d une réflexion réalisée en 2013, L ŒUVRE LÉGER a revu sa stratégie d action auprès de ses partenaires et du public en général (se référer

Plus en détail

La formation interministérielle

La formation interministérielle 1 La formation interministérielle La formation interministérielle mise en œuvre par la DGAFP s organise autour des trois axes suivants : La formation interministérielle déconcentrée dont les acteurs principaux

Plus en détail

Mémoire du Conseil régional de l environnement de Montréal dans le cadre de la consultation publique sur :

Mémoire du Conseil régional de l environnement de Montréal dans le cadre de la consultation publique sur : Mémoire du Conseil régional de l environnement de Montréal dans le cadre de la consultation publique sur : La traversée de la rue à Montréal : Comment accroître le confort et la sécurité des piétons 10

Plus en détail

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance.

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Département XXX Note à l attention du président du Conseil Général

Plus en détail

3 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal

3 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal 3 LE DÉPLACEMENT DES PERSONNES À MONTRÉAL ET DANS SA RÉGION Fiche d'information Projet de Plan de développement de Compte tenu de l amplification des problèmes liés à la congestion routière et des conséquences

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

Trafic, véhicules et réseaux routiers

Trafic, véhicules et réseaux routiers Les transports représentent une composante fondamentale de l économie, en soi et en tant que facteur de production pour la plupart des autres activités économiques. Ils ont de nombreux d effets sur l environnement

Plus en détail

DJIBRIL SIDIBE, DIRECTEUR DE LA RÉGULATION DE LA CIRCULATION ET DES TRANSPORTS URBAINS (DRCTU)

DJIBRIL SIDIBE, DIRECTEUR DE LA RÉGULATION DE LA CIRCULATION ET DES TRANSPORTS URBAINS (DRCTU) PLATE FORME DES PARTENAIRES DE BAMAKO ANGERS, 26 ET 27 MAI 2011 MOBILITE URBAINE DANS LE DISTRICT DE BAMAKO DJIBRIL SIDIBE, DIRECTEUR DE LA RÉGULATION DE LA CIRCULATION ET DES TRANSPORTS URBAINS (DRCTU)

Plus en détail

Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire

Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire Étude préparée pour les villes de Vancouver, Calgary, Toronto, Ottawa et Montréal Par Kelly Hill, Hill

Plus en détail

La Financière agricole du Québec

La Financière agricole du Québec La Financière agricole du Québec Plan d action de développement durable 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général... 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser,

Plus en détail

Comité «Accompagnement des municipalités» 10 novembre 2014

Comité «Accompagnement des municipalités» 10 novembre 2014 Comité «Accompagnement des municipalités» 10 novembre 2014 Tour de table Nom Organisation (ou occupation) Présentation du CRECQ Organisme de concertation regroupant des intervenants en environnement de

Plus en détail

Le leadership des gestionnaires de bâtiments institutionnels : une cible, un bilan, un défi! Sujets discutés. Atteinte des cibles.

Le leadership des gestionnaires de bâtiments institutionnels : une cible, un bilan, un défi! Sujets discutés. Atteinte des cibles. Le leadership des gestionnaires de bâtiments institutionnels : une cible, un bilan, un défi! Michel Fournier, ingénieur Bureau de l efficacité et de l innovation énergétiques Sujets discutés Atteinte des

Plus en détail

POUR UN LOGEMENT PLUS ACCESSIBLE. Vers une société plus humaine

POUR UN LOGEMENT PLUS ACCESSIBLE. Vers une société plus humaine POUR UN LOGEMENT PLUS ACCESSIBLE Vers une société plus humaine Budget 2003-2004 Pour un logement plus accessible ISBN 2-550-40544-7 Dépôt légal Bibliothèque nationale du Québec, 2003 Date de parution :

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL

PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL PLANIFICATION STRATÉGIQUE Complément 2013 2015 du Centre jeunesse de Laval et

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

La STM au coeur du développement économique et durable de Montréal

La STM au coeur du développement économique et durable de Montréal La STM au coeur du développement économique et durable de Montréal Présentation à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain Daniel Lussier Chef de division Intégration et soutien Société de transport

Plus en détail