Portrait des projets de transport en commun sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Portrait des projets de transport en commun sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal"

Transcription

1 Portrait des projets de transport en commun sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal DOCUMENT DE RÉFÉRENCE MARS 2011

2 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION CONTEXTE Les orientations et les attentes gouvernementales en matière de transport en commun Cadre d aménagement et orientations gouvernementales pour la région métropolitaine de Montréal Plan d action sur les changements climatiques Cible gouvernementale de réduction des GES pour l horizon Plan stratégique du ministère des Transports du Québec L aide gouvernementale au transport en commun Politique québécoise du transport collectif (PQTC) Programme d aide gouvernementale au transport collectif des personnes (PAGTCP) Volet «subvention à l'exploitation» du PAGTCP Programme d aide gouvernementale au transport collectif des personnes (PAGTCP) Volet «Subventions aux immobilisations» du PAGTCP Société de financement des infrastructures locales du Québec (SOFIL) Programme d aide gouvernementale à l amélioration des services en transport en commun La planification du transport en commun à l échelle régionale Le ministère des Transports du Québec L Agence métropolitaine de transport (AMT) Les autorités organisatrices de transport (AOT) Les municipalités Le Protocole d entente sur le prolongement du réseau de métro Synthèse DIAGNOSTIC DU TRANSPORT EN COMMUN DANS LA RÉGION MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL Autorités organisatrices de transport en commun (AOT) Évolution de l offre de service Évolution des comportements de déplacements et de la part modale du transport en commun Grands déterminants de la demande de déplacements Répartition régionale de la croissance de la population et de l emploi Mobilité Tendances et conclusions Présentation des réseaux et enjeux Réseau du métro Réseaux d autobus Réseau des trains de banlieue Autres modes intermédiaires DESCRIPTION DES PROJETS DE TRANSPORT EN COMMUN ET INVESTISSEMENTS PROPOSÉS Réseau du métro Maintien et amélioration des actifs...30

3 Développement du réseau Réseau de trains de banlieue Maintien et amélioration des actifs Maintien et amélioration des actifs Développement du réseau Études à réaliser Modes intermédiaires SLR A-10/pont Champlain Tramway de Montréal Réseau des autobus Infrastructures métropolitaines Autobus de la Société de transport de Montréal Autobus du Réseau de transport de Longueuil Autobus de la Société de transport de Laval Autobus des organismes municipaux et intermunicipaux de transport Autres projets: Services à la clientèle, Sécurité, etc Total des investissements proposés FINANCEMENT DU TRANSPORT EN COMMUN...54

4 3 INTRODUCTION Le document «sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal» met en commun, à l échelle de la région, tous les projets de transport en commun actuellement prévus en date de mai 2010 dans les plans de transport ou dans les programmes triennaux d immobilisations des AOT et des municipalités, tant pour les déplacements locaux que métropolitains, incluant une mise à jour pour les grands projets de l AMT et de prolongement du métro. Ce portrait des projets a plusieurs objectifs, soit : 1. documenter la problématique associée aux immobilisations projetées en transport en commun; 2. contribuer à la définition d un réseau structurant de transport collectif pour les besoins du PMAD (planification intégrée de l aménagement et du transport) en vue d interventions de densification aux abords de ce réseau; 3. soutenir les discussions sur un éventuel plan métropolitain de transport collectif. Le document est divisé en quatre chapitres. Le premier chapitre présente le cadre institutionnel dans lequel s inscrivent les efforts de modernisation et de développement du transport en commun dans la région métropolitaine de Montréal, dont les orientations et les programmes gouvernementaux et les différents plans de transport en vigueur dans la région. Le deuxième chapitre dresse le portrait des autorités organisatrices, de l évolution récente de l offre de service, de l achalandage, de la part modale, ainsi que des différents réseaux (métro, train de banlieue, autobus). Ce chapitre dresse également le portrait des besoins financiers exprimés dans les plans de développement des différents organismes de transport commun. Le troisième chapitre dresse l inventaire des projets de modernisation et de développement de transport en commun sur le territoire de la Communauté, à partir des différents plans en vigueur en 2010 dans la région, soit les plans de transport des villes membres de la Communauté, les plans stratégiques des AOT, les programmes triennaux d immobilisations et le protocole d entente sur le prolongement du métro. Cet inventaire comprend à la fois les projets locaux et métropolitains. Finalement, le chapitre 4 dresse un portrait sommaire du financement du transport en commun dans la région métropolitaine de Montréal.

5 4 1. CONTEXTE Ce premier chapitre présente le cadre institutionnel dans lequel s inscrivent les efforts de modernisation et de développement du transport en commun dans la région métropolitaine de Montréal. Il dresse le portrait existant en 2010 des orientations gouvernementales, des programmes gouvernementaux, et des différents plans de transport en vigueur dans la région, soit de ceux du ministère des Transports du Québec (MTQ), de l Agence métropolitaine de transport (AMT), des municipalités et des autorités organisatrices de transport (AOT). Ce chapitre rappelle également les orientations gouvernementales en matière de lutte aux changements climatiques et d aménagement du territoire compte tenu de l importance que ces orientations accordent au transport en commun. 1.1 LES ORIENTATIONS ET LES ATTENTES GOUVERNEMENTALES EN MATIÈRE DE TRANSPORT EN COMMUN Cadre d aménagement et orientations gouvernementales pour la région métropolitaine de Montréal Le Cadre d aménagement et orientations gouvernementales pour la région métropolitaine de Montréal exprime les grandes attentes du gouvernement du Québec quant à l aménagement et au développement de la région de Montréal. En matière de transport terrestre, le cadre prévoit, dans son orientation n o 6 1 : Susciter et soutenir une forme urbaine visant : - En ce qui a trait au transport des personnes, une utilisation accrue du transport en commun ainsi que des modes non motorisés et une réduction de l utilisation de l automobile. Cette orientation a pour but de répondre à deux enjeux spécifiques identifiés par le Cadre : - Intégrer la planification des transports dans une perspective métropolitaine à celle de l aménagement du territoire; - Développer le transport collectif de manière à en faire le mode privilégié de déplacement des personnes au centre et à destination du centre de la région métropolitaine Plan d action sur les changements climatiques En juin 2006, le Québec s est doté d un premier plan d action sur les changements climatiques pour atteindre les objectifs du protocole de Kyoto pour 2012, soit une réduction des émissions de 6 % sous le niveau de Ce Plan d action Une vision d action commune. Cadre d aménagement et orientations gouvernementales pour la région métropolitaine de Montréal, Juin Page 91.

6 5 sur les changements climatiques (PACC) 2 a été bonifié en 2007 par l ajout de nouvelles mesures et de fonds additionnels. Les mesures du plan concernant le transport en commun visent à favoriser : - le développement et l utilisation du transport en commun des personnes, notamment via la mise en place du fonds vert finançant la Politique québécoise de transport collectif Cible gouvernementale de réduction des GES pour l horizon 2020 Dans la foulée de la conférence de Copenhague en décembre 2009, le Québec s est doté d une cible ambitieuse de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour l horizon 2020: soit une réduction de 20 % sous le niveau de Il s agit d une cible ambitieuse pour un État dont 48 % du bilan énergétique global provient déjà de sources d énergie renouvelable. Le Québec a déjà le meilleur bilan au Canada en ce qui concerne les émissions de GES, soit environ onze tonnes par habitant, ce qui équivaut à la moitié de la moyenne canadienne. Avec cette nouvelle cible de - 20 % en 2020, le Québec entend conserver le plus faible taux d'émission par habitant en Amérique du Nord et demeurer un chef de file à l échelle nord-américaine en matière de lutte contre les changements climatiques. Au Québec, le secteur des transports compte pour 40 % des émissions et cette proportion est en croissance rapide, contrairement aux autres secteurs de l économie, qui sont parvenus, dans des mesures variables, à réduire leurs émissions. Dans ce contexte, le secteur des transports sera appelé à faire des efforts importants. D ici 2020, des investissements additionnels importants devront donc être faits pour augmenter l'offre en matière de transport en commun et améliorer la performance énergétique des véhicules Plan stratégique du ministère des Transports du Québec Le ministère des Transports du Québec a adopté un plan stratégique pour la période Les choix stratégiques du ministère pour cette période s inscrivent à l intérieur des grandes orientations gouvernementales et viennent préciser la contribution du secteur des transports aux résultats attendus par le gouvernement. En réponse aux enjeux identifiés par le ministère, quatre grandes orientations guideront son action jusqu en Deux orientations interpellent le transport en commun : Orientation 1 : Assurer la pérennité des systèmes de transport pour les générations futures 2 e axe d intervention : Les équipements de transport en commun 2 3

7 6 - Renouveler les équipements de transport en commun et en abaisser l âge moyen Orientation 2 : Soutenir des systèmes de transport efficaces, diversifiés et intégrés qui contribuent à la réduction des émissions de GES 2 e axe d intervention : Des modes de transport diversifiés - Promouvoir et développer l utilisation des modes de transport collectif et alternatif pour le transport des personnes - Accroître l accessibilité aux services, aux véhicules et aux infrastructures de transport aux personnes à mobilité réduite 1.2 L AIDE GOUVERNEMENTALE AU TRANSPORT EN COMMUN POLITIQUE QUÉBÉCOISE DU TRANSPORT COLLECTIF (PQTC) En 2006, le ministère des Transports du Québec a dévoilé sa Politique québécoise du transport collectif (PQTC). Avec la nouvelle politique, le gouvernement vise un objectif global, soit l accroissement de l utilisation du transport collectif partout au Québec, tant dans les milieux urbains que ruraux. - Le gouvernement fixe comme cible une augmentation de l achalandage du transport en commun de 8 % d ici Cette augmentation permettra au transport en commun d accroître sa part, par rapport à l ensemble des modes de transport des personnes. Pour atteindre cette cible, le gouvernement peut s appuyer sur des services de transport en commun modernes et efficaces, sur un taux d utilisation des transports collectifs au Québec plus important qu ailleurs au Canada et sur une circulation en milieu urbain qui se compare avantageusement à ce qui est observé dans le reste de l Amérique du Nord. Malgré un bilan encourageant, la situation demeure cependant fragile, et le gouvernement doit prendre, avec ses partenaires, un certain nombre d initiatives afin d accroître l utilisation du transport collectif partout au Québec sport_collectif

8 Programme d aide gouvernementale au transport collectif des personnes (PAGTCP) Volet «subvention à l'exploitation» du PAGTCP Bien que toutes les municipalités soient admissibles à ce programme, il prédomine surtout en milieu périurbain, principalement dans la région de Montréal. Plus précisément, ce programme vise à : - soutenir la prise en charge du transport en commun par les municipalités; - améliorer les services, notamment en ce qui a trait à la fréquence et à la desserte; - assurer une plus grande diversité d'activités aux transporteurs privés appelés à agir comme fournisseurs de services auprès des municipalités Programme d aide gouvernementale au transport collectif des personnes (PAGTCP) Volet «Subventions aux immobilisations» du PAGTCP Les neuf sociétés de transport en commun et l Agence métropolitaine de transport sont admissibles aux programmes des immobilisations du PAGTCP. La ville de Montréal est admissible aux subventions versées pour les projets de métro réalisés avant la création de la Communauté métropolitaine de Montréal. Les municipalités, les conseils régionaux ou intermunicipaux de transport, les municipalités régionales de comté ayant déclaré leur compétence en transport collectif de personnes, les régies municipales ou intermunicipales de transport et les regroupements de municipalités liées par une entente intermunicipale de transport sont admissibles aux biens présentant un caractère innovateur au point de vue technologique, aux abribus, aux supports à vélo et aux stationnements incitatifs situés à l extérieur du territoire de l Agence métropolitaine de transport. Le taux de subvention varie selon le type d immobilisations (ex. : autobus et minibus urbains (50 %); véhicule de service pour l exploitation du réseau d autobus (50 %); garage, terminus, centre administratif (75 %); voie réservée et stationnement incitatif (75 %); développement du réseau du métro, du réseau de trains et des autres systèmes de transport rapide voiture, équipement et infrastructure (100 %)) Société de financement des infrastructures locales du Québec (SOFIL) Placée sous l autorité du ministre des Finances du Québec, la SOFIL a pour mission de verser une aide financière aux organismes municipaux pour contribuer à la réalisation de divers projets d infrastructures de transport en commun. Les revenus de la SOFIL proviennent de quatre sources : - Une partie des recettes de la taxe fédérale d accise sur l essence; - Le droit spécial d immatriculation sur les véhicules énergivores; - Les contributions additionnelles que le gouvernement du Québec s est engagé à verser à la SOFIL; - Les revenus de placements. La part provenant d une partie des recettes de la taxe fédérale d accise sur l essence, soit 1,34 G$, fait suite à une entente entre le gouvernement du Québec et le

9 8 gouvernement du Canada signée en Au 30 septembre 2010, la ministre des Transports avait autorisé le versement aux organismes de transport en commun de subventions totalisant 424 M$. De ce montant, 378,5 M$ avaient effectivement été versés, ce qui laisse un solde à verser de 45,5 M$. Le gouvernement fédéral a annoncé que le versement de la taxe fédérale d accise sur l essence se poursuivrait au cours des prochaines années. La pérennité de cette source de financement permettra aux organismes de transport de la région métropolitaine de Montréal de financer une partie des besoins de maintien des actifs et du développement de nouveaux services. Les neuf sociétés de transport en commun sont admissibles aux programmes des immobilisations de la SOFIL, et, à certaines conditions, les municipalités, les conseils intermunicipaux ou régionaux de transport constitués en vertu de la Loi sur les conseils intermunicipaux de transport dans la région de Montréal, les municipalités régionales de comté ayant déclaré leur compétence en transport collectif de personnes, les régies municipales ou intermunicipales de transport et les regroupements de municipalités liées par une entente intermunicipale de transport reconnus admissibles à une subvention à l exploitation par le ministre des Transports en vertu du Programme d'aide gouvernementale au transport collectif des personnes. Le taux de subvention est de 84,5 % dans le cas des immobilisations subventionnées par le programme de la SOFIL Programme d aide gouvernementale à l amélioration des services en transport en commun L objectif du Programme d aide gouvernementale à l amélioration des services en transport en commun est de soutenir les autorités organisatrices de transport en commun (AOT) dans leurs efforts pour accroître l offre de service de transport en commun à la population. La cible fixée pour l ensemble des AOT est une augmentation du niveau de service de 16 % par rapport à 2006, ce qui devrait se traduire par une augmentation de l achalandage de 8 % d ici Ce programme est en vigueur de janvier 2007 au 31 décembre Il est doté d une enveloppe annuelle de 100 M$, à savoir 98 M$ pour l aide à l amélioration des services et 2 M$ pour la promotion du transport en commun. L aide gouvernementale couvre 50 % des coûts directs d exploitation associés à l augmentation nette de l offre de service d une AOT. Ainsi, pour chaque dollar investi par le milieu local (municipalité et usagers) dans l augmentation du niveau de service, le gouvernement du Québec, par l entremise du ministère des Transports, verse une aide financière de 1 $. La contribution du gouvernement du Québec est financée par le nouveau «fonds vert», établi dans le cadre du Plan d action sur les changements climatiques, et alimenté par des redevances des entreprises pétrolières. Ce fonds permet de dédier 100 M$ par année à l échelle du Québec au développement du transport en commun. Les AOT de la région métropolitaine de Montréal en sont à la quatrième année complète (2010) de mise en œuvre de leurs plans d amélioration des services, qui aura permis de nombreuses améliorations de service et des hausses d achalandage.

10 9 1.3 LA PLANIFICATION DU TRANSPORT EN COMMUN À L ÉCHELLE RÉGIONALE Plusieurs organismes, présent sur le territoire de la Communauté, disposent d outils de planification du transport en commun ou d outils de planification de la mobilité avec volet transport en commun Le ministère des Transports du Québec Le ministère des Transports du Québec dispose d un plan de transport à l échelle du territoire de la région de Montréal. Cet outil de planification vise tant le transport des personnes que des marchandises, et tant les modes privés que collectifs. LE PLAN DE GESTION DES DÉPLACEMENTS DE LA RÉGION MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL (PGDM) Le dernier plan de transport du MTQ pour la région métropolitaine de Montréal, appelé «Plan de gestion des déplacements de la région métropolitaine de Montréal» (PGDM) a été rendu public il y a déjà dix ans. Ce plan de gestion des déplacements reposait sur quatre grandes orientations : - privilégier les interventions qui soutiennent la compétitivité de l économie régionale et québécoise; - privilégier les interventions qui favorisent la revitalisation et la consolidation du territoire au centre de l agglomération et qui facilitent l atteinte des objectifs gouvernementaux en matière d aménagement et d environnement; - donner la priorité au renforcement et à la modernisation des réseaux de transport existants; - assurer l efficacité et l équité du financement. Ces quatre orientations se traduisaient en quatre objectifs : - diminuer le nombre de points de congestion; - augmenter l utilisation du transport en commun; - accroître l efficacité du transport des marchandises; - gérer la demande plutôt que d y réagir. Une stratégie d intervention prioritaire était mise de l avant proposant la gestion de la demande, la gestion du stationnement, une stratégie intégrée pour la desserte de l est de l agglomération, l augmentation de l offre de transport en commun et des actions prioritaires sur le réseau routier. Le plan n a fait l objet ni de suivi régulier, ni de mesures des résultats atteints, une lacune qui a été soulevée en 2009 par le vérificateur général du Québec. PLANS TERRITORIAUX DE MOBILITÉ DURABLE Le MTQ a annoncé en mai 2009 son intention d élaborer des plans territoriaux de mobilité durable pour orienter les investissements en transport terrestre d ici Les plans devraient être adoptés d ici 2012 dans tout le Québec. Il est prévu que

11 10 cette nouvelle génération de plans territoriaux intégrera la notion de développement durable issue de l adoption en 2006 de la Loi québécoise sur le développement durable. Un plan spécifique est prévu pour le territoire de la région de Montréal, lequel territoire chevauche celui de quatre directions territoriales du ministère des Transports du Québec L Agence métropolitaine de transport (AMT) La Loi de l Agence métropolitaine de transport exige que l Agence élabore un plan stratégique de développement du transport métropolitain sur un horizon de dix ans et le remette à jour tous les cinq ans. Suite à sa création en 1996, l AMT a produit un premier plan stratégique en 1997, suivi d une remise à jour en Toutefois, le plan de 2002 n a pas été entériné par la CMM. Les plans stratégiques antérieurs auront permis de définir une vision où le transport en commun joue un rôle structurant dans le développement durable de la région métropolitaine de Montréal. Les plans auront permis de définir des grands corridors métropolitains de déplacements, dans lesquels l offre et les équipements de transport en commun ont été améliorés. Certains grands corridors sont desservis par le train de banlieue, alors que d autres sont desservis par des services d autobus. En l absence de plan stratégique, l AMT poursuit la modernisation et le développement de son réseau par le biais de ses programmes triennaux d immobilisations dévoilés annuellement. Au cours des dernières années, la grande majorité des investissements de l AMT ont été dédiés au réseau des trains de banlieue (Plus de 81 % des sommes prévues au PTI sont consacrés aux trains de banlieue, soit environ 2,6 M$ sur 3,2 M$). L AMT poursuit une démarche en vue de produire un plan stratégique révisé en Les autorités organisatrices de transport (AOT) La Loi sur les sociétés de transport en commun prévoit que les sociétés de transport doivent élaborer des plans stratégiques tous les dix ans pour orienter l ensemble de leurs interventions (chapitre IV Ressources informationnelles. Plan stratégique de développement. 130.) PLAN STRATÉGIQUE DE LA SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE MONTRÉAL (STM) En décembre 2010, la Société de transport de Montréal rendait publique, pour consultation, une version synthèse de son Plan stratégique En bref, ce plan stratégique propose un objectif de développement de service qui permettrait à la STM de réaliser 540 millions de déplacements annuels en 2020, soit une augmentation de plus de 40 % de l achalandage en Ce plan se veut une réponse de la STM à l atteinte des cibles de réduction des GES de 20 % et de 30 % (selon l année de référence 1990) que le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal se sont respectivement fixées. Le plan vise donc un transfert modal de 5 % vers le transport collectif pour atteindre 540 millions de déplacements annuels d ici 2020.

12 11 L atteinte de cette cible d achalandage s appuie sur une stratégie de bonification de l expérience client en termes de fréquence, de rapidité, de ponctualité et de confort des services. La STM vise une augmentation de 32 % de l offre et d importants investissements en maintien du patrimoine névralgique ainsi que sur des investissements stratégiques liés à la croissance de l offre, à la diversification et à l électrification des modes de transport. Les prolongements du métro sur la ligne Bleue vers Anjou et sur la ligne Orange vers Bois-Franc, ainsi que la phase initiale du réseau de tramway et de nouveaux SRB, sont les éléments centraux du développement des services. Des investissements de plus de 11 G$ sont prévus. On y mentionne également que la STM poursuivra sa collaboration avec tous ses partenaires dans le développement des projets de transport en commun qui ne sont pas sous sa responsabilité, comme la mise en service de voies réservées dans l axe Dalhousie, la navette aéroportuaire entre l aéroport et la gare centrale, la nouvelle ligne de train de l Est, ou encore l amélioration du service de train de banlieue desservant la portion ouest de son territoire. PLAN STRATÉGIQUE DE LA SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE LAVAL (STL) La Société de transport de Laval (STL) a déposé en 2004 son Plan stratégique comprenant plusieurs interventions, notamment pour réorganiser son réseau en tirant profit de la mise en service du métro à Laval. La STL révise actuellement son nouveau plan stratégique. PLAN STRATÉGIQUE DU RÉSEAU DE TRANSPORT DE LONGUEUIL Le Réseau de transport de Longueuil (RTL) a déposé en 2004 son Plan stratégique qui définit ses priorités d interventions. Le RTL révise actuellement son nouveau plan stratégique. PLAN D AFFAIRES CITL En décembre 2010, le CIT Laurentides adoptait son Plan de développement de l offre de service horizon 2020 Ce plan d affaires énonce les principes qui guideront l action du CIT Laurentides au cours de la prochaine décennie. En résumé, le CITL vise pour l horizon 2015, à doubler le nombre annuel de déplacements accomplis sur son réseau, ceux-ci devant passer à Il s agit de maintenir la croissance des dernières années. Pour ce faire, le CIT Laurentides compte procéder à une hiérarchisation des circuits d autobus qui dictera les interventions à effectuer sur le réseau d autobus. Dix-huit interventions sont ciblées au cours de la période Elles se repartissent selon quatre principaux axes : - Axe I : Améliorer l accessibilité au réseau. - Axe II : Améliorer l adéquation entre les besoins en déplacements et l offre de service.

13 12 - Axe III : Anticiper sur la croissance urbaine et l évolution démographique. - Axe IV : Favoriser l amélioration des équipements et services à caractère métropolitain. Pour la mise en place de ce plan, le CITL compte sur une participation des usagers et des municipalités membres, de même que sur le développement de nouveaux partenariats avec les transporteurs et les acteurs économiques de la région. On y mentionne également que la croissance des besoins en déplacements ne saurait être assurée sans une participation active du gouvernement. Le CITL appelle donc à la reconduction des programmes issus de la Politique québécoise du transport collectif ainsi qu au déplafonnement des montants prévus pour le développement Les municipalités À ce jour, la Ville de Montréal est la seule municipalité de la région métropolitaine ayant un plan de transport adopté par le conseil municipal. Le plan de transport de Ville de Laval et le plan de mobilité et de transport de la Ville de Longueuil sont en cours d élaboration. PLAN DE TRANSPORT DE MONTRÉAL Adopté en juin 2008, le plan de transport a reçu l adhésion de la communauté montréalaise dans le cadre de la consultation publique tenue à l automne Le plan met de l avant une vision visant à réduire la place de l automobile en ville et à favoriser les transports en commun et actif (marche et vélo). Le plan comprend plus de 250 interventions de nature locale et régionale, regroupées en 21 grands chantiers, qui impliquent des investissements massifs (8,1 G$) dans les transports en commun et actif au cours des vingt prochaines années. Pour financer la contribution montréalaise à ces interventions, qui représente environ 240 M$ par année, le Plan de transport de Montréal propose l implantation d une nouvelle source de financement ciblée sur l automobile, comme le péage routier, une taxe sur l essence ou sur le stationnement. Le Plan de transport de Montréal est en cours de déploiement depuis Un premier bilan publié à l été 2009 fait état de premiers résultats intéressants avec notamment un niveau d achalandage à la STM inégalé depuis 1949, une croissance soutenue du réseau cyclable et une réduction des accidents routiers. Rappelons que l augmentation d achalandage à la STM est également attribuable à la hausse du financement des gouvernements supérieurs Le Protocole d entente sur le prolongement du réseau de métro Montréal, Longueuil et Laval ont signé, en septembre 2009, un protocole d entente pour demander au gouvernement du Québec de retenir le prolongement du métro comme priorité métropolitaine incontournable en matière de mobilité durable. Le protocole comprend le prolongement de trois lignes, soit les lignes Bleue, Orange et Jaune. Suite à ce protocole, le gouvernement du Québec a annoncé la création d un bureau de projet, sous la direction conjointe de l AMT et du MTQ, visant à démarrer les études requises pour ces trois prolongements.

14 Synthèse Certaines lignes de convergence se dégagent de l ensemble des orientations et des plans de transport présentés dans ce chapitre, soit : - accroître le rôle du transport en commun dans la région, en visant à la fois une augmentation de son achalandage et de sa part modale; - assurer les investissements requis dans le maintien des actifs; - améliorer l efficacité énergétique des réseaux de transport en commun; - poursuivre le développement des modes lourds du transport en commun.

15 14 2. DIAGNOSTIC DU TRANSPORT EN COMMUN DANS LA RÉGION MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL Ce chapitre dresse un portrait sommaire de l offre de transport en commun des autorités organisatrices de transport en commun présentes en tout ou en partie sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal, l évolution récente de l offre de service, de l achalandage et de la part modale, ainsi que les différents réseaux (métro, train de banlieue, autobus) et les enjeux qui y sont attachés Avec près de 1,4 million de déplacements quotidiens en 2008, le transport en commun assure environ un déplacement sur cinq dans la région métropolitaine de Montréal. En période de pointe du matin, la part modale du transport en commun est de 25 %, soit trois points de pourcentage de plus qu en Le centre-ville de Montréal demeure la destination privilégiée des déplacements en transport en commun avec une part modale de 66 % en période de pointe du matin AUTORITÉS ORGANISATRICES DE TRANSPORT EN COMMUN (AOT) Dans la région métropolitaine de Montréal, les services de transport en commun sont offerts par 15 autorités organisatrices de transport (AOT) desservant les différentes parties du territoire. La figure 2.1 illustre le territoire des différentes autorités organisatrices de transport en commun. 5 Faits saillants, Enquête 0-D La mobilité des personnes dans la région de Montréal. Page 23.

16 15 Figure 2.1 Les territoires des AOT versus la limite du territoire de l AMT. On notera que Montréal, Longueuil et Laval sont desservies chacune par une société de transport, alors que les couronnes Nord et Sud sont desservies par un total de 11 organismes municipaux ou intermunicipaux de transport, dont les territoires desservis débordent dans certains cas celui de la CMM. Certaines portions du territoire de la CMM en couronne ne sont pas desservies. Depuis 1996, l Agence métropolitaine de transport, qui relève du gouvernement du Québec, assure le service de trains de banlieue et d express métropolitains à l échelle de la région métropolitaine. Son territoire comprend celui de la CMM, auquel s ajoute la Ville de Saint-Jérôme.

17 16 Tableau 2.1 : Caractéristiques des AOT Population (2006) Superficie Densité desservie (km 2 ) (pers/km 2 ) Terr. CMM Hors Terr. Hors Terr. CMM CMM CMM CMM Agence métropolitaine de transport ,5 89,4 937 Société de transport de Montréal , Réseau de transport de Longueuil , Société de transport de Laval , , Couronne nord CRT Lanaudière MRC Les Moulins ,2 492 MRC L'Assomption ,1 56,5 507 CIT Laurentides ,2 90, ,5 147,0 368 Couronne sud CIT Sorel-Varennes ,6 59,5 153 Ville de Sainte-Julie ,5 587 CIT Vallée-du-Richelieu ,9 244,9 566 CIT Chambly-Richelieu-Carignan ,6 240 CIT Le Richelain ,9 348 Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu ,0 225,8 - CIT Roussillon ,9 642 CIT Sud-Ouest ,6 107,1 494 CIT Haut-Saint-Laurent ,0 591,8 220 CIT La Presqu'Île , , ,1 362 TOTAL , , TOTAL TERRITOIRE CMM ,5 937 % desservi 97% 90% Au sein de la CMM, les municipalités desservies par des organismes locaux de transport collectif couvrent la grande majorité (90 %) du territoire et représentent la presque totalité (97 %) de la population. La densité de population des territoires desservis varie grandement selon les AOT. Le territoire desservi par la STM est dix fois plus densément peuplé que les territoires desservis par les CIT. Tel que montré au tableau 2.2, le réseau de la STM reçoit 81 % des déplacements en transport en commun sur l ensemble du territoire desservi par les AOT qui chevauchent en tout ou en partie sur le territoire de la CMM. Le RTL représente 7 % de l achalandage, alors que l AMT, la STL et les CIT représentent 4 % chacun.

18 17 Tableau 2.2 : Achalandage et taux d'utilisation du transport en commun par AOT Achalandage (2008) (M dépl.) % Agence métropolitaine de transport 17,0 4% Dépl. annuels par personne Société de transport de Montréal 382,5 81% 206,3 Réseau de transport de Longueuil 32,2 7% 83,6 Société de transport de Laval 19,7 4% 53,4 434,4 92% 166,5 Couronne nord CRT Lanaudière 0,4 MRC Les Moulins 2,5 MRC L'Assomption 1,3 CIT Laurentides 5,0 9,1 2% 16,1 Couronne sud CIT Sorel-Varennes 1,2 Ville de Sainte-Julie 0,6 CIT Vallée-du-Richelieu 2,0 CIT Chambly-Richelieu-Carignan 0,9 CIT Le Richelain 1,1 Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu 1,6 CIT Roussillon 0,8 CIT Sud-Ouest 2,0 CIT Haut-Saint-Laurent 0,3 CIT La Presqu'Île 0,1 10,5 2% 16,9 TOTAL 471,0 100% 124,0 (Note : le territoire de l AMT (Saint-Jérôme) et de certains CIT déborde des limites de la CMM) Le taux d utilisation du transport en commun (déplacements annuels par personne) varie grandement selon les différentes portions du territoire, avec plus de 200 déplacements annuels per capita à Montréal, 84 à Longueuil, 53 à Laval et moins de 17 en couronne. De façon générale, le taux est directement proportionnel à la densité de la population du territoire desservi. 2.2 ÉVOLUTION DE L OFFRE DE SERVICE Depuis 1996, l offre de transport en commun a connu une augmentation marquée dans la région, soit un renversement de tendance après plusieurs années de réduction des services. L amélioration de l offre de service dans la région depuis 1996 a pris plusieurs formes :

19 18 - la mise en œuvre par les AOT de la politique québécoise du transport collectif, qui permet une augmentation graduelle de service de 16 % entre 2006 et 2011 et dont les coûts sont financés conjointement par le gouvernement du Québec et les municipalités. À Montréal, le plan d amélioration des services de la STM est appuyé par l implantation de voies réservées et de mesures préférentielles pour les autobus sur les artères. À Laval, le réseau de la STL a été grandement bonifié pour tirer profit du prolongement du métro. À Longueuil, le RTL a également significativement augmenté son offre de service. - la relance des trains de banlieue par l AMT, dont le réseau est passé de deux lignes desservant 27 gares en 1996 à cinq lignes desservant 52 gares aujourd hui, dont 39 gares avec stationnements incitatifs; - la croissance des réseaux d autobus des CIT, appuyée par le développement de terminus, de stationnements incitatifs et de voies réservées métropolitaines par l AMT; - le prolongement du métro à Laval en 2007 par l AMT et l augmentation de 17 % en 2008 du nombre d heures de service offert dans le métro par la STM, qui atteint aujourd hui des niveaux inégalés depuis la mise en service du métro en 1966; 2.3 ÉVOLUTION DE L ACHALANDAGE La figure 2.2 illustre l évolution de l achalandage total des réseaux de transport en commun dans la région métropolitaine de Montréal, de 1996 à Ces données correspondent à la somme des achalandages annuels des AOT, estimés d après les recettes perçues.

20 19 Figure 2.2 : Évolution de l achalandage du transport en commun dans le Grand Montréal, Achalandage annuel (millions de passagers) Après plusieurs années de lent déclin, l achalandage du transport en commun connaît une croissance soutenue depuis le milieu des années Les réseaux de la région ont assuré 471 millions de passages en 2009, soit 18 % de plus qu en 1996, ce qui correspond à une hausse annuelle moyenne de 1,4 % sur cette période. L achalandage du transport en commun a été particulièrement élevé en 2008 (+ 4,4 % par rapport à 2007), atteignant ainsi un niveau inégalé depuis 60 ans. Tel que détaillé au tableau 2.3, toutes les AOT de la région ont connu une augmentation significative d achalandage entre 1996 et Sur les 72,7 millions de déplacements qui se sont ajoutés durant cette période, 57 % ont utilisé le métro, alors que 37 % ont été réalisés sur les autres réseaux de transport en commun (c.-à-d. 11 % des trains de banlieue, 11 % des CIT, 8 % du RTL et 5 % de la STL). Bien que la STM représente la majeure partie de la croissance récente de l achalandage (c.-à-d. en nombre de déplacements supplémentaires), les réseaux qui ont connu la croissance relative la plus importante (c.-à-d. en pourcentage de croissance) sont les trains de banlieue de l AMT, dont l achalandage a plus que doublé depuis 1996 (+ 120 %), et les CIT (+ 71 %). L achalandage des express métropolitains de l AMT connaît également une forte progression.

MÉMOIRE L ORGANISATION DU TRANSPORT COLLECTIF DANS LA MRC DE L ASSOMPTION

MÉMOIRE L ORGANISATION DU TRANSPORT COLLECTIF DANS LA MRC DE L ASSOMPTION MÉMOIRE L ORGANISATION DU TRANSPORT COLLECTIF DANS LA MRC DE L ASSOMPTION PRÉSENTÉ DANS LE CADRE DU PROJET PLAN D AMÉNAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT MÉTROPOLITAIN PMAD 13 OCTOBRE 2011 1 INTRODUCTION La communauté

Plus en détail

Budget. Le client AU CŒUR DE NOS ACTIONS

Budget. Le client AU CŒUR DE NOS ACTIONS Budget Le client AU CŒUR DE NOS ACTIONS Sigles et acronymes AMT AOT AQTIM CIT CMM CN CP CRT IPC MAMROT MTQ PAGASTC RFU RITA RTL RTM SAAQ STA STL STM Agence métropolitaine de transport Autorité organisatrice

Plus en détail

BUDGET D EXPLOITATION 2014

BUDGET D EXPLOITATION 2014 BUDGET D EXPLOITATION 2014 Sigles et acronymes AMT AOT AQTIM CMM CN CP IPC MAMROT MTQ RFU RTL RTMA SAAQ STA STL STM Agence métropolitaine de transport Autorité organisatrice de transport Association québécoise

Plus en détail

Se donner les moyens d assurer la réussite du transport collectif

Se donner les moyens d assurer la réussite du transport collectif Se donner les moyens d assurer la réussite du transport collectif Mémoire présenté dans le cadre des consultations prébudgétaires 2010-2011 du ministère des Finances du Québec 22 février 2010 Document

Plus en détail

FINANCER LE TRANSPORT COLLECTIF

FINANCER LE TRANSPORT COLLECTIF FINANCER LE TRANSPORT COLLECTIF DANS LA RÉGION DE MONTRÉAL Mémoire présenté par la Ville de Montréal et la Société de transport de Montréal dans le cadre des consultations menées par la commission du transport

Plus en détail

BUDGET D EXPLOITATION

BUDGET D EXPLOITATION BUDGET D EXPLOITATION 2015 Sigles et acronymes AMT AOT AQTIM CIT CMM CN CP CRT IPC MAMOT MTQ PAGASTC RFU RTL RTMA SAAQ STA STL STM Agence métropolitaine de transport Autorité organisatrice de transport

Plus en détail

Plan de transport 2008

Plan de transport 2008 Plan de transport 2008 Montréal Une démarche de planification stratégique de transport durable Claude Carette et Gilles Lalonde - Ville de Montréal Préparé par : Service des infrastructures, transport

Plus en détail

La contribution des sociétés de transport en commun. au développement durable des villes du Québec

La contribution des sociétés de transport en commun. au développement durable des villes du Québec 2009 La contribution des sociétés de transport en commun au développement durable des villes du Québec 2 Table des matières Portée du document et note méthodologique------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Mémoire pour les consultations de la Communauté métropolitaine de transport sur le financement du transport collectif

Mémoire pour les consultations de la Communauté métropolitaine de transport sur le financement du transport collectif Mémoire pour les consultations de la Communauté métropolitaine de transport sur le financement du transport collectif Présenté à la Commission du transport de la CMM Mercredi 9 mai 2012 Soumis par: Charles

Plus en détail

COMPORTEMENTS DES QUÉBÉCOIS EN MATIÈRE DE TRANSPORTS Compilation de statistiques et résultats de sondage

COMPORTEMENTS DES QUÉBÉCOIS EN MATIÈRE DE TRANSPORTS Compilation de statistiques et résultats de sondage Vision Durable COMPORTEMENTS DES QUÉBÉCOIS EN MATIÈRE DE TRANSPORTS de statistiques et résultats de sondage Dernière révision : Mars 2010 TABLE DES MATIÈRES Parc automobile du... 1 Distance pacourue pour

Plus en détail

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7.1. Méthodologie 7.1.1. Calcul des coûts socio-économiques L intérêt du projet de prolongement de la ligne T1 vers Val de Fontenay est évalué

Plus en détail

L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS?

L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS? L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS? L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL L électricité est appelée à jouer un rôle de plus en plus important dans les transports collectifs et

Plus en détail

programme triennal d immobilisations 2014-2015-2016 Adopté - conseil d administration 8 novembre 2013

programme triennal d immobilisations 2014-2015-2016 Adopté - conseil d administration 8 novembre 2013 programme triennal d immobilisations 2014-2015-2016 Adopté - conseil d administration 8 novembre 2013 Sigles et acronymes AMT AOT CCC CGP CIT CMM CP CN COS CSEM CUSM DAI DAF DPS GES GPS GRC IQ MRC MTQ

Plus en détail

PLAN D ACTION A L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION A L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES EXPLOITATION PLAN D ACTION A L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES -2015-2016 Adopté le 13 décembre 2013 Résolution 13-CA (AMT)-314 TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION DE L AGENCE MÉTROPOLITAINE DE TRANSPORT...

Plus en détail

Mobilité et accès au Collège Lionel-Groulx

Mobilité et accès au Collège Lionel-Groulx Urbanisme Collège Lionel-Groulx La mobilité en milieu périurbain En banlieue, les densités sont faibles, ce qui entraîne une augmentation des distances de déplacement. La VOITURE est alors le mode de transport

Plus en détail

L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle

L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle S appuyant sur une étude récente 1 réalisée par l économiste Pierre Bélanger, expert-conseil en habitation et développement socio-urbain,

Plus en détail

Consultations prébudgétaires 2011-2012

Consultations prébudgétaires 2011-2012 Présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes 12 août 2011 Sommaire Dans le cadre des consultations prébudgétaires du Comité permanent des finances de la Chambre des communes, le

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE VISION 2031 : UNE VOIE LIBRE POUR L AVENIR

TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE VISION 2031 : UNE VOIE LIBRE POUR L AVENIR TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE VISION 2031 : UNE VOIE LIBRE POUR L AVENIR CONSOLIDER L AMÉNAGEMENT EN DÉVELOPPANT LE TRANSPORT COLLECTIF RECRÉER DES VILLES À DIMENSION HUMAINE DÉVELOPPER LES LIENS ROUTIERS

Plus en détail

Bonjour et bienvenue à l assemblée publique du conseil d administration du RTL, en ce jeudi 12 mars 2015.

Bonjour et bienvenue à l assemblée publique du conseil d administration du RTL, en ce jeudi 12 mars 2015. MOT DE LA PRÉSIDENTE Séance du conseil d administration du RTL, le 12 mars 2015 Le texte lu fait foi. Bonjour et bienvenue à l assemblée publique du conseil d administration du RTL, en ce jeudi 12 mars

Plus en détail

Mémoire sur l industrie du taxi

Mémoire sur l industrie du taxi Mémoire sur l industrie du taxi Présenté à la : Commission permanente du conseil d agglomération sur l environnement, le transport et les infrastructures et Commission permanente du conseil municipal sur

Plus en détail

Le partage du réseau cyclable montréalais : Avec qui et comment?

Le partage du réseau cyclable montréalais : Avec qui et comment? Direction générale Direction du greffe Division des élections du soutien aux commissions 275, rue Notre-Dame Est, Bureau R-134 Montréal, Québec H2Y 1C6 Téléphone : (514) 872-3770 Télécopieur : (514) 872-5655

Plus en détail

Société de transport de l Outaouais. Mise à jour du plan intégré des réseaux routier et de transport en commun. Rapport synthèse final

Société de transport de l Outaouais. Mise à jour du plan intégré des réseaux routier et de transport en commun. Rapport synthèse final Société de transport de l Outaouais Mise à jour du plan intégré des réseaux routier et de transport en commun 01249-303 Table des matières Sommaire exécutif...1 1. Contexte...4 2. Évaluation de la situation

Plus en détail

Recommandations du Forum jeunesse de l Île de Montréal en matière d économie et d emploi

Recommandations du Forum jeunesse de l Île de Montréal en matière d économie et d emploi Recommandations du Forum jeunesse de l Île de Montréal en matière d économie et d emploi DANS LE CADRE DES CONSULTATIONS PRÉBUDGETAIRES BUDGET 2014-2015 PRIORITÉ EMPLOI Ministère des Finances et de l Économie

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE

PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE Quatorzième entreprise en importance au Québec, la Société de transport de Montréal assure quelque 1,2 million de déplacements par jour. Elle emploie plus de 9 000 employés,

Plus en détail

Avec l aide technique et professionnelle Groupement Tecsult CIMA+ Design graphique et impression Factorie l agence

Avec l aide technique et professionnelle Groupement Tecsult CIMA+ Design graphique et impression Factorie l agence Le présent document a été préparé par Service des infrastructures, transport et environnement Direction des transports Division du développement des transports En collaboration avec Division de l exploitation

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Rapport au maire de Montréal : Groupe de réflexion sur le financement du tramway

Rapport au maire de Montréal : Groupe de réflexion sur le financement du tramway Rapport au maire de Montréal : Groupe de réflexion sur le financement du tramway Octobre 2012 Rapport au maire de Montréal : Groupe de réflexion sur le financement du tramway Chambre de commerce du Montréal

Plus en détail

MISE À JOUR ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DE L AUTOMNE 2014 QUÉBEC

MISE À JOUR ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DE L AUTOMNE 2014 QUÉBEC MISE À JOUR ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DE L AUTOMNE 2014 QUÉBEC Le 2 décembre 2014 TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures de relance économique Mesures visant l atteinte et le maintien de l équilibre budgétaire

Plus en détail

Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité

Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité Le cas de Montréal Marc Blanchet - Ville de Montréal Directeur direction des transports Préparé par : Service des infrastructures,

Plus en détail

Étude sur la tarification routière pour la région métropolitaine de Montréal

Étude sur la tarification routière pour la région métropolitaine de Montréal Étude sur la tarification routière pour la région métropolitaine de Montréal Stephanie Boulenger, Joanne Castonguay, Claude Montmarquette Rapport de projet Ce rapport a été réalisé en collaboration avec

Plus en détail

Synthèse de (certains) travaux: récents / en cours / en développement

Synthèse de (certains) travaux: récents / en cours / en développement Synthèse de (certains) travaux: récents / en cours / en développement Pr Catherine Morency, ing., Ph.D. Titulaire de la Chaire Mobilité 3 e colloque annuel, Polytechnique Montréal, 13 mai 2013 Quelques

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

LE TRANSPORT EN COMMUN. Au cœur du développement économique de Montréal

LE TRANSPORT EN COMMUN. Au cœur du développement économique de Montréal LE TRANSPORT EN COMMUN Au cœur du développement économique de Montréal Une étude de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain réalisée en collaboration avec SECOR. Table des matières P.3 Mot du

Plus en détail

LE BUDGET 2014 EN BREF

LE BUDGET 2014 EN BREF LE BUDGET 2014 EN BREF 1 REVENUS (en milliers de dollars) (en milliers de dollars) Revenus-clients Bus et métro 605 001 Transport adapté 4 435 Total des revenus-clients 609 436 Autres revenus d'exploitation

Plus en détail

Une nouvelle ère pour le train de banlieue : 160 voitures neuves arrivent!

Une nouvelle ère pour le train de banlieue : 160 voitures neuves arrivent! Une nouvelle ère pour le train de banlieue : 160 voitures neuves arrivent! Prix de réalisation en transports urbains durables de l ATC Le 12 mars 2010 Le projet en bref À notre prise en charge du réseau

Plus en détail

On s active pour un Québec sans pétrole

On s active pour un Québec sans pétrole On s active pour un Québec sans pétrole Le pétrole est une énergie non-renouvelable, polluante et de plus en plus chère. Pourtant notre mode de vie en est totalement dépendant. C est une réalité qui n

Plus en détail

HYBRIDATION ET ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS COLLECTIFS AU QUÉBEC: Les projets s implantent-ils?

HYBRIDATION ET ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS COLLECTIFS AU QUÉBEC: Les projets s implantent-ils? HYBRIDATION ET ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS COLLECTIFS AU QUÉBEC: Le 31 mai 2012 Forum URBA 2015 Les projets s implantent-ils? Notre expertise fait votre force J avais un problème!! Accumulation d énergie

Plus en détail

Procès-verbal de la séance régulière du 12 juin 2014 CONSEIL INTERMUNICIPAL DE TRANSPORT DE LA PRESQU ÎLE

Procès-verbal de la séance régulière du 12 juin 2014 CONSEIL INTERMUNICIPAL DE TRANSPORT DE LA PRESQU ÎLE Procès-verbal de la séance régulière du 12 juin 2014 CONSEIL INTERMUNICIPAL DE TRANSPORT DE LA PRESQU ÎLE Procès-verbal de la séance publique tenue par le Conseil intermunicipal de transport de la Presqu

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CUMULÉS

ÉTATS FINANCIERS CUMULÉS États financiers cumulés de l exercice clos le 31 décembre 2010 ÉTATS FINANCIERS CUMULÉS DE L EXERCICE CLOS LE 31 DÉCEMBRE 2010 [Tapez le nom de la société] TABLE DES MATIÈRES RÉSULTATS CUMULÉS... 5 SURPLUS

Plus en détail

AUTOBUS HYBRIDES ET ÉLECTRIQUES BILAN ET PROSPECTIVE

AUTOBUS HYBRIDES ET ÉLECTRIQUES BILAN ET PROSPECTIVE AUTOBUS HYBRIDES ET ÉLECTRIQUES BILAN ET PROSPECTIVE Notre expertise fait votre force 4 ième Journée transport de l ACMÉ, 26 novembre 2013 AVT, Qui sommes-nous? Société en nom collectif dont les actionnaires

Plus en détail

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser, éduquer,

Plus en détail

Groupe de travail sur les transports urbains. Le transport en commun au Canada : un inventaire des progrès récemment réalisés

Groupe de travail sur les transports urbains. Le transport en commun au Canada : un inventaire des progrès récemment réalisés Groupe de travail sur les transports urbains Le transport en commun au Canada : un inventaire des progrès récemment réalisés Octobre 2009 Les transports urbains au Canada: un inventaire des progrès récemment

Plus en détail

Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises

Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises S O M M A I R E La gare de train Bois-Franc deviendra la troisième station intermodale (métro/gare)

Plus en détail

Mémoire préparé dans le cadre des auditions publiques sur la mise en œuvre du protocole de Kyoto au Québec

Mémoire préparé dans le cadre des auditions publiques sur la mise en œuvre du protocole de Kyoto au Québec Mémoire préparé dans le cadre des auditions publiques sur la mise en œuvre du protocole de Kyoto au Québec Le transport en commun: un choix pour l environnement Société de transport de Montréal Février

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Gabrielle LABESCAT Principales tendances du tourisme urbain impactant la mobilité

Plus en détail

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne I. Introduction PRO VELO Région Lausanne, en tant qu association forte de plus de 1 200 membres

Plus en détail

LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal

LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal Orlando G. Cerocchi LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal :: INTRODUCTION :: OBJECTIF DU PROGRAMME :: FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS TOURISTIQUES ADMISSIBLES :: CHAMPS

Plus en détail

FORMULAIRE D ADHÉSION Programme d abonnement aux transports collectifs

FORMULAIRE D ADHÉSION Programme d abonnement aux transports collectifs FORMULAIRE D ADHÉSION Programme d abonnement aux transports collectifs FORMULAIRE À COMPLÉTER (2 pages) Veuillez, svp, vous assurer que les informations fournies sont exactes avant la remise de ce formulaire.

Plus en détail

Vers le nouveau schéma d aménagement et de développement

Vers le nouveau schéma d aménagement et de développement Consultation publique sur les grandes orientations d aménagement et le concept d organisation spatiale préliminaires Document préparatoire Direction de l aménagement durable du territoire table des matières

Plus en détail

EN ROUTE VERS L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT COLLECTIF. André Porlier Gestionnaire corporatif Développement durable

EN ROUTE VERS L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT COLLECTIF. André Porlier Gestionnaire corporatif Développement durable EN ROUTE VERS L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT COLLECTIF André Porlier Gestionnaire corporatif Développement durable 26 novembre 2013 1. Bref survol de la STM 2. Plan 2020 3. Bilan GES 4. Plan électrification

Plus en détail

Le meilleur projet transport collectif en Amérique : un réseau de 36 stations de tramway et une station de métro dans l Est de Montréal

Le meilleur projet transport collectif en Amérique : un réseau de 36 stations de tramway et une station de métro dans l Est de Montréal Le meilleur projet transport collectif en Amérique : un réseau de 36 stations de tramway et une station de métro dans l Est de Montréal Option transport durable mars 2015 page 1 Le meilleur projet transport

Plus en détail

LA RÉIMPLANTATION D UN TRAMWAY À MONTRÉAL SELON UNE APPROCHE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Par. Charles Durand St-Georges

LA RÉIMPLANTATION D UN TRAMWAY À MONTRÉAL SELON UNE APPROCHE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Par. Charles Durand St-Georges LA RÉIMPLANTATION D UN TRAMWAY À MONTRÉAL SELON UNE APPROCHE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Par Charles Durand St-Georges Essai présenté au Centre universitaire de formation en environnement en vue de l obtention

Plus en détail

VILLE DE QUÉBEC, QUÉBEC ÉTUDE DE CAS

VILLE DE QUÉBEC, QUÉBEC ÉTUDE DE CAS Études de cas sur le transport durable VILLE DE QUÉBEC, QUÉBEC ÉTUDE DE CAS N o 38 L abonne Bus Organisation Réseau de Transport de la Capitale (RTC) Statut Démarche en cours, débutée en 2002 Aperçu Dans

Plus en détail

LA STM: ACTEUR-CLÉ DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS AU QUÉBEC

LA STM: ACTEUR-CLÉ DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS AU QUÉBEC LA STM: ACTEUR-CLÉ DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS AU QUÉBEC Michel Labrecque, Président du conseil d administration Présenté à l Institut de recherche en économie contemporaine Le 10 septembre 2013

Plus en détail

I. SITUATION ACTUELLE

I. SITUATION ACTUELLE DOSSIER SUR LES TRANSPORTS EN COMMUN I. SITUATION ACTUELLE Le réseau actuel de transports collectifs (offre de service et fréquentation) La zone d influence de la RD7 entre la porte de Sèvres et le Pont

Plus en détail

Les défis urbains et la mobilité urbaine durable

Les défis urbains et la mobilité urbaine durable Les défis urbains et la mobilité urbaine durable Cécile Clément-Werny Montréal - 20 mai 2010 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer www.certu.gouv.fr SOMMAIRE Pages

Plus en détail

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE MÉMOIRE DU CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DES AFFAIRES SOCIALES AOÛT 2009

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

Automne 2014 LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC

Automne 2014 LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Automne 2014 LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Automne 2014 Le point sur la situation économique et financière du québec NOTE La forme masculine utilisée dans le texte désigne

Plus en détail

SERVICE DE TRANSPORT ADAPTÉ

SERVICE DE TRANSPORT ADAPTÉ SERVICE DE TRANSPORT ADAPTÉ Structure organisationnelle La MRC Les Moulins a déclarée sa compétence en transport collectif en octobre 2002. Depuis, elle est l organisme mandataire et est responsable du

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

Pour une ville à échelle humaine

Pour une ville à échelle humaine Mémoire du Forum jeunesse de l île de Montréal sur le Schéma d aménagement et de développement de Montréal Pour une ville à échelle humaine Présenté à la Commission sur le schéma d aménagement et de développement

Plus en détail

Fonds pour la recherche en Ontario

Fonds pour la recherche en Ontario Chapitre 4 Section 4.10 Ministère de la Recherche et de l Innovation Fonds pour la recherche en Ontario Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.10 du Rapport annuel 2009 Contexte

Plus en détail

CHOISIR POUR L AVENIR

CHOISIR POUR L AVENIR CHOISIR POUR L AVENIR La politique de développement durable de la Société du parc Jean Drapeau présentée par la Direction des Affaires publiques et du développement durable Mars 2009 CHOISIR POUR L AVENIR

Plus en détail

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET 3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET L ENVIRONNEMENT 3.1 Contexte et tendances L atteinte de l indépendance énergétique est une priorité gouvernementale. Cet objectif sera appuyé par plusieurs politiques,

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture Plan d action de développement durable 2009-2015 Le développement durable, une question de culture Révisé en mars 2013 Note importante Le gouvernement du Québec a autorisé le 29 février 2013 par décret

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012 Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques Rapport d étude Janvier 2012 Dans le cadre de sa stratégie d action sur les changements climatiques, le Regroupement national

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX

RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX PRB 06-40F RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX FÉDÉRAUX INTRODUITS ENTRE 1998 ET 2005 Alexandre Laurin Alexandre Martin Division de l économie Le 28 août 2006 PARLIAMENTARY INFORMATION

Plus en détail

Les partenariats au Québec : pour une meilleure sécurité routière en milieu municipal

Les partenariats au Québec : pour une meilleure sécurité routière en milieu municipal Les partenariats au Québec : pour une meilleure sécurité routière en milieu municipal Catherine Berthod, ingénieure et urbaniste Ministère des Transports du Québec Carole Leclerc, M. ATDR Ministère des

Plus en détail

BUDGET 2012-2013 LE QUÉBEC ET SES AÎNÉS. Pour mieux vieillir chez soi

BUDGET 2012-2013 LE QUÉBEC ET SES AÎNÉS. Pour mieux vieillir chez soi BUDGET 2012-2013 LE QUÉBEC ET SES AÎNÉS Pour mieux vieillir chez soi Papier pages intérieures 100 % Ce document est imprimé sur du papier entièrement recyclé, fabriqué au Québec, contenant 100 % de fibres

Plus en détail

R A P P O R T D É T A P E 2010-2011 D U F O N D S E N E F F I C A C I T É É N E R G É T I Q U E ( F E É )

R A P P O R T D É T A P E 2010-2011 D U F O N D S E N E F F I C A C I T É É N E R G É T I Q U E ( F E É ) R A P P O R T D É T A P E 00-0 D U F O N D S E N E F F I C A C I T É É N E R G É T I Q U E ( F E É ) Pour la période du er octobre 00 au février 0 Page de T A B L E D E S M A T I È R E S AFFAIRES RÉGLEMENTAIRES

Plus en détail

A. Particuliers. activités B. Sociétés Ajout d un quatrième palier à. Lutte contre l évasion fiscale. économiques RRQ et financiers

A. Particuliers. activités B. Sociétés Ajout d un quatrième palier à. Lutte contre l évasion fiscale. économiques RRQ et financiers A. Particuliers Faits saillants o Hausse progressive de la contribution des parents aux services de garde o Amélioration de la gouvernance des fonds fiscalisés o Faits Capital saillants régionale et ayant

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015 VERSION REVISEE EN JUILLET 2013 Avenant au plan 2009-2012 Le gouvernement du Québec a autorisé, le 29 février 2012, par décret, le report de l exercice

Plus en détail

SOCIÉTÉ DU PARC JEAN-DRAPEAU ÉTATS FINANCIERS

SOCIÉTÉ DU PARC JEAN-DRAPEAU ÉTATS FINANCIERS ÉTATS FINANCIERS AU 31 DÉCEMBRE 2013 ÉTATS FINANCIERS TABLE DES MATIÈRES RAPPORT DE L AUDITEUR INDÉPENDANT 3 et 4 ÉTATS FINANCIERS État de la situation financière 5 État des résultats 6 État de la variation

Plus en détail

Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études

Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études Mai 2013 PRÉAMBULE... 3 1. DISTRIBUER LA BONIFICATION DE 25M$... 4 2. OPTIMISER L AFE... 5 3. AMÉLIORER LA SENSIBILISATION DES

Plus en détail

Révision du modèle d affaires en tourisme

Révision du modèle d affaires en tourisme Révision du modèle d affaires en tourisme La révision du modèle d affaires Le point de départ (1/2) Volonté du gouvernement de relancer l économie et l emploi rapidement; Investissements privés, innovation,

Plus en détail

Mémoire du Conseil régional de l environnement de Montréal dans le cadre de la consultation publique sur :

Mémoire du Conseil régional de l environnement de Montréal dans le cadre de la consultation publique sur : Mémoire du Conseil régional de l environnement de Montréal dans le cadre de la consultation publique sur : La traversée de la rue à Montréal : Comment accroître le confort et la sécurité des piétons 10

Plus en détail

Commission des transports du Québec. Plan d action de développement durable 2009-2013

Commission des transports du Québec. Plan d action de développement durable 2009-2013 Commission des transports du Québec Plan d action de développement durable 2009-2013 gé n o l o Pr n 2015 e jusqu MOT DU PRÉSIDENT La Loi sur le développement durable, adoptée en avril 2006, vise à mettre

Plus en détail

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française Dossier de presse Octobre 2014 Après de trop longues années de crise, un léger vent d optimisme souffle enfin sur notre industrie automobile.

Plus en détail

En fonction de sa proposition, Hydro-Québec s attend à ce que la nouvelle tarification soit effective au début de l année 2007.

En fonction de sa proposition, Hydro-Québec s attend à ce que la nouvelle tarification soit effective au début de l année 2007. NOTE AU LECTEUR Fondée en 1961, l Association provinciale des constructeurs d habitations du Québec (APCHQ) est une référence en matière de construction et de rénovation résidentielles. Regroupant quelque

Plus en détail

Perspective. Logement. Grand Montréal

Perspective. Logement. Grand Montréal Logement Perspective Grand Montréal 26 n o JUIN 2014 Bulletin de la Communauté métropolitaine de Montréal Stabilité du taux d inoccupation des logements locatifs entre et à l échelle de l ensemble du Grand

Plus en détail

Québec roule à la puissance verte!

Québec roule à la puissance verte! Québec roule à la puissance verte! Plan d action 2011-2020 sur les véhicules électriques Québec roule à la puissance verte! Crédits photos : Hydro-Québec, pages 2, 10, 17 et 19 Patrick-Olivier Tremblay

Plus en détail

Impacts économiques. un aéroport en plein essor. faits saillants. des employés. Approche Quantifier le pouvoir d achat

Impacts économiques. un aéroport en plein essor. faits saillants. des employés. Approche Quantifier le pouvoir d achat Cartographie des employés, un aéroport en plein essor faits saillants Organismes et entreprises Près de 30 entreprises et organismes établis sur le site de l aéroport 3 700 emplois directs au sein de ces

Plus en détail

MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE. Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville

MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE. Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville Monographie rédigée par Camille MARTINET et Julien ALLAIRE sur la base de

Plus en détail

3.11 Instauration d un crédit d impôt remboursable pour l acquisition ou la location d un véhicule neuf écoénergétique

3.11 Instauration d un crédit d impôt remboursable pour l acquisition ou la location d un véhicule neuf écoénergétique 3.11 Instauration d un crédit d impôt remboursable pour l acquisition ou la location d un véhicule neuf écoénergétique Ce crédit vise tous les particuliers (personnes physiques) et non pas seulement ceux

Plus en détail

Rapport sur le budget du Québec

Rapport sur le budget du Québec le 21 avril 2005 Rapport sur le budget du Québec Faits saillants Introduction Taux d imposition d une société est augmenté Instauration d un taux d imposition pour la petite entreprise Les taux de la taxe

Plus en détail

Le marché locatif de la RMR de Montréal

Le marché locatif de la RMR de Montréal Le marché locatif de la RMR de Montréal DAVID L HEUREUX Analyste principal de marché, SCHL Votre clientèle locative Au programme L état du marché locatif Texte Votre clientèle locative Tendances et perspectives

Plus en détail

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux En 2013, on prévoit que les dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux atteindront 138,3

Plus en détail

sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal Septembre 2010

sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal Septembre 2010 Portrait des émissions de gaz à effet de serre sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal Septembre 2010 AVANT-PROPOS Le 18 septembre 2003, la Communauté métropolitaine de Montréal adoptait

Plus en détail

Voici le résumé des mesures favorisant les entreprises manufacturières. Le détail suivra à la page suivante.

Voici le résumé des mesures favorisant les entreprises manufacturières. Le détail suivra à la page suivante. Budget fédéral 2015 Le 21 avril 2015, le gouvernement du Canada a déposé son budget 2015-2016. Parmi les nouvelles mesures annoncées, certaines sont favorables aux entreprises manufacturières, donc aux

Plus en détail

Société de transport de Montréal

Société de transport de Montréal Mémoire Projet de loi n 61 Loi sur l Agence des partenariats public-privé du Québec Mémoire déposé à la Commission des finances publiques Version finale Société de transport de Montréal Septembre 2004

Plus en détail

Le maintien d actifs une priorité gouvernementale. Les 1 er et 2 octobre 2014

Le maintien d actifs une priorité gouvernementale. Les 1 er et 2 octobre 2014 Présentation de la Direction de la gestion des investissements en infrastructures au Secrétariat du Conseil du trésor Colloque 2014 de l Association des gestionnaires de parcs immobiliers institutionnels

Plus en détail

RÉGIME QUÉBÉCOIS D ASSURANCE PARENTALE : UN DÉBAT QUI NOUS CONCERNE

RÉGIME QUÉBÉCOIS D ASSURANCE PARENTALE : UN DÉBAT QUI NOUS CONCERNE RÉGIME QUÉBÉCOIS D ASSURANCE PARENTALE : UN DÉBAT QUI NOUS CONCERNE Position du Regroupement des jeunes gens d'affaires du Québec sur le projet de loi no 140 Loi sur l assurance parentale Document soumis

Plus en détail

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 1. La ville centre de Colmar 2. Les villes couronnes 3. Les pôles pluri-communaux 4. Les pôles secondaires 5. Les villages 6. En zone

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

ROULEZ ÉLECTRIQUE Cadre normatif 14 janvier 2014

ROULEZ ÉLECTRIQUE Cadre normatif 14 janvier 2014 ROULEZ ÉLECTRIQUE Cadre normatif 14 janvier 2014 Ce document a une valeur légale. Il prévaut sur les dépliants et les autres renseignements publiés sur le programme Roulez électrique. Entrée en vigueur

Plus en détail

MÉMOIRE DE L ASSOCIATION SUR LE PLAN D URBANISME DE MONTRÉAL. Accessibilité, dynamique des déplacements et interventions

MÉMOIRE DE L ASSOCIATION SUR LE PLAN D URBANISME DE MONTRÉAL. Accessibilité, dynamique des déplacements et interventions L association pour la promotion et la défense des transports en commun par les usagers 300, rue du St-Sacrement #G-34, Montréal (Québec) H2Y 1X4 tél. (514) 932-8008 MÉMOIRE DE L ASSOCIATION SUR LE PLAN

Plus en détail