Un forum sur la main-d œuvre au CSSS. Mot du directeur général. Bulletin d information du CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes. Suivez nous : moncsss.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un forum sur la main-d œuvre au CSSS. Mot du directeur général. Bulletin d information du CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes. Suivez nous : moncsss."

Transcription

1 Quoi de neuf? Bulletin d information du CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes Le 30 janvier 2012 Volume 7 numéro 1 Mot du directeur général À chacune et à chacun, En espérant que la période des fêtes vous a permis de prendre du temps avec les personnes qui vous sont chères. Je vous souhaite que l année 2012 vous apporte santé, bonheur et amour avec de belles réalisations personnelles et professionnelles! Tout au long de l année 2011, notre CSSS s est enorgueilli de votre dévouement et de votre passion pour les services que vous dispensez le plus souvent dans l ombre. Il serait difficile de dénombrer vos nombreux gestes de soins, d aide, d assistance, d écoute que vous prodiguez à chaque jour aux personnes qui requièrent des services. Et pourtant, vos petits gestes permettent à notre établissement de réaliser sa grande mission de maintenir et d améliorer la santé et le bien-être de la population. De nombreux témoignages des gens de la communauté soulignent la qualité des services que vous donnez. Votre engagement au sein de notre organisation est guidé par des valeurs reconnues et vécues : la qualité, la responsabilité, la solidarité sociale, le respect, la transparence et l intégrité. Ces valeurs ont animé l année 2011 et elles continueront de teinter chacune de vos actions au cours de l année 2012 dans une orientation de sécurité des usagers. L année 2011 a été marquée par plusieurs succès dont vous êtes les principaux artisans : agrément de l établissement, développement de lits d hébergement en ressources intermédiaires, nouvelle unité prothétique au Centre d hébergement de Saint-Benoît, réaménagement des unités de travail et des locaux au CLSC Jean-Olivier-Chénier, réaménagement de l unité d urgence, ouverture d unités d hospitalisation. Rappelons-nous les réussites de notre organisation afin d assurer la continuité de la qualité des services en suite en page 2 Un forum sur la main-d œuvre au CSSS Le 8 novembre dernier avait lieu un grand forum sur la maind œuvre, organisé par la Direction des ressources humaines du CSSS. Ce rassemblement d employés était l aboutissement de plusieurs mois de préparation en lien avec la planification de la main-d œuvre du CSSS. Il avait comme objectif, non seulement la présentation des portraits de main-d œuvre de l établissement, mais également des données sur l état du marché dans lequel œuvre le CSSS, en concurrence avec les autres établissements de la région. De plus, les quelques 120 participants ont travaillé en ateliers pour identifier des pistes de solution pour assurer une plus grande capacité d attraction, de recrutement et de rétention du personnel à notre établissement. Nous tenons d ailleurs à remercier tous les participants du forum ainsi que les animateurs d atelier qui ont contribué au succès de cet exercice! Le point de départ En septembre dernier, la Direction des ressources humaines déposait pour adoption un plan directeur au conseil d administration visant à présenter les orientations retenues par le comité de direction pour favoriser l attraction, le recrutement et la rétention de son personnel. Entre autres, le conseil d administration a entériné l énoncé de vision proposé par la Direction des ressources humaines dans son plan directeur : Le CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes est un milieu de travail humain où l on a le souci de la personne, non suite en page 4 Suivez nous : moncsss.com

2 À lire dans nos pages Ça bouge au CSSS Un franc succès pour la Journée de l Urgence...4 Concours de l infirmière émérite Formulaire de mise en candidature...10 Un kiosque pour la Journée mondiale du SIDA...7 Appel aux chasseurs de têtes...8 Le CIIA de nouveau en fonction...9 Le Défi J arrête, j y gagne!...15 Toutes nos félicitations à... Remise des Prix d excellence...3 et 6 Une médaille de l Assemblée nationale...15 Bravo à nos champions!...20 et 21 Des nouvelles Remplacement au CECM...6 Résultats de la campagne Centraide...8 La FIQ remet un don au Centre d entraide Racine-Lavoie..8 Un beau succès pour l Association des bénévoles...9 Le calendrier 2012 du comité des usagers...12 L Association des bénévoles remet $ à la Fondation de l Hôpital...12 Vaccination contre la grippe : mission accomplie!...19 Des projets L Approche adaptée à la personne âgée...5 Nouveau projet au CSSS : le SARDM...13 Dans le milieu Branché sur la communauté...11 La «santé respiratoire» fait parler d elle!...18 À titre d information Loi sur le tabac...7 Mets de la couleur dans ton assiette...13 Punaises de lit?...14 Besoin d énergie cet hiver? Relevez le Défi Santé!...21 On travaille... mais on s amuse aussi! Plaisirs d hiver...19 Le party de Noël en images...23 Jeu Entrecroisé sur l AAPA...8 Capsule de français...19 Témoignages et remerciements Tirages des fondations...24 Journée de recrutement Journée portes ouvertes le samedi 4 février 2012 à l Hôpital Le 4 février prochain, nous tiendrons à nouveau une Journée de recrutement portes ouvertes. Pour l occasion, des gens de plusieurs types d emploi (CEPI, infirmières, préposés aux bénéficiaires, inhalothérapeutes, pharmaciens, ergothérapeutes, orthophonistes, physiothérapeutes, travailleurs sociaux et technologistes médicaux) seront invités à venir visiter notre milieu de travail et à rencontrer des membres de nos équipes. Pour les infirmiers et infirmières, les entrevues sont garanties. Si vous connaissez des personnes qui exercent ces professions, invitez-les à venir nous rencontrer le 4 février prochain! Dynamo les attend à bras ouverts! Balayez-moi! Dynamo Mot du directeur général (suite) Plusieurs projets seront finalisés en 2012 afin d augmenter l offre de services à la population. Le plus important est votre implication afin d assurer la qualité des services et la sécurité des personnes que nous desservons. L organisation compte sur vous en 2012, sur votre contribution personnelle et professionnelle, et sur vos suggestions. Ensemble, continuons la réalisation de notre mission et l amélioration de l accès à nos services. Bonne année! Roch Martel Directeur général Nos meilleurs souhaits pour 2012 Puisse la route venir à la rencontre de vos pieds et le vent rester toujours dans votre dos. Proverbe irlandais Page 2 Quoi de neuf...? Volume 7 numéro 1, 30 janvier 2012

3 Soirée de remise des Prix d excellence Le 30 novembre dernier, nous avions le plaisir de dévoiler, lors d un coquetel tout à fait «glamour», les personnes gagnantes des prix d excellence du CSSS en 2011! L évènement qui se tenait à la Cabane à sucre Lalande a regroupé plus de 200 personnes invitées à ce gala en l honneur de toutes les personnes nommées. En présence du directeur général, M. Roch Martel, de membres du conseil d administration, des directeurs et de leur supérieur, les personnes gagnantes ont eu le privilège de défiler sur le tapis rouge sous les flashs des appareils photo et les applaudissements de la foule pour recevoir un trophée soulignant l excellence de leur travail. Éclairage feutré, musique de chambre et atmosphère de grand gala digne des Jutras, la soirée a été un immense succès et elle restera sûrement gravée dans la mémoire des personnes mises en nomination qui étaient entourées de leurs confrères et consœurs du CSSS, signataires des mises en candidature. Les convives ont eu la chance de poser pour les photographes officiels, ce qui donne droit à des moments inoubliables. Encore une fois, toutes nos félicitations et un grand merci à toutes les personnes nommées Vous contribuez à la richesse de notre CSSS! Catégorie : Rayonnement dans son environnement de travail Desneiges Aubin Michelle Bouchard Sylvie Bouchard Dre Geneviève Caza Hélène Côté Josée Daneault Renée Fontaine Martine Gingras Véronique Manseau Laurianne O Brien Louise Tétrault Odette Viens Catégorie : Relève Kristel Beaumier Carine Charbonneau Catégorie : Partage des connaissances Sylvie Bouchard Manon Campagna Kim Lamothe Dominic Presseault Nancy Rousselle Odette Viens Personnes mises en nomination Découvrez les gagnants en page 6 Catégorie : Sens de la clientèle Sylvie Bouchard Chantal Desgagné Renée Fontaine Jacqueline Le Poidevin Pascal Lebeau Laurianne O Brien Suzanne Therrien Carole Toussaint Odette Viens Catégorie : Travail d équipe Équipe de la dotation (DRH) Équipe de la stérilisation centrale (DSP) Équipe de l Unité des naissances (DCSP) Équipe des auxiliaires aux services de santé et sociaux, auxiliaires familiales et sociales CLSC JOC, SAD (DCPA) Équipe des secrétaires médicales transcription (DSDM) Équipe des services techniques (DST) Équipe Diapason CLSC JOC (DCPLSM) Équipe Principes pour le déplacement sécuritaire des bénéficiaires PDSB (DCPA) Équipe Siurge Urgence (DSCP) Équipe Soins de plaies Médecine de jour (DCSP) Équipe Soins intensifs (DCSP) Quoi de neuf...? Volume 7 numéro 1, 30 janvier 2012 Page 3

4 Un forum sur la main-d œuvre au CSSS (suite) seulement dans son développement et dans la considération de ses besoins, mais également dans la perspective de reconnaître sa contribution à notre mission. Dans ce milieu, chaque personne est responsable de ses actes et de leurs impacts auprès des usagers, de leurs collègues et du rayonnement de l organisation. L ouverture aux différences et aux nouvelles idées est la pierre angulaire à l actualisation de cette vision. Outre cet énoncé de vision, le plan directeur présentait ses assises en matière de gestion des ressources humaines ainsi que les différents chantiers à mettre en place pour atteindre ses objectifs. Faits saillants du forum Lors du forum, plusieurs portraits de maind œuvre ont été présentés aux participants. Certains éléments de cette présentation de même que quelques-unes des pistes de solution proposées lors des ateliers feront d ailleurs l objet d un cahier spécial qui sortira à la fin du mois de février ou au début de mars prochain. Cependant, on peut déjà convenir de certaines caractéristiques de notre établissement qui rendront les défis encore plus grands. 40 % des employés sont âgés de moins de 35 ans, comparativement à 30 % pour les autres établissements de la région; Le personnel infirmier et les préposés aux bénéficiaires représentent 50 % de nos effectifs; Le personnel administratif, incluant les cadres, représente 15 % du personnel; Globalement, près de 45 % des employés possèdent un poste à temps complet, 35 % ont un poste à temps partiel et 20 % des employés sont sur la liste de rappel sans avoir de poste; Seulement 5 % des employés âgés de moins de 25 ans détiennent un poste à temps complet; Environ 50 % des employés habitent la région de notre CSSS et 20 % proviennent d une région autre que les Laurentides; D ici 2014, 175 personnes auront pris leur retraite; Annuellement, 15 % du personnel féminin âgé entre 25 et 35 ans vit une grossesse, soit environ 90 femmes; Plusieurs développements sont prévus, spécialement à l hôpital, alors que les pénuries de main-d œuvre s accentuent; Le nombre de postes vacants après affichage est constamment en hausse depuis un an. Ceci est principalement relié aux effets des mutations répétées de certaines personnes déjà détentrices de poste (syndrome de la chaise musicale); La région des Laurentides est moins riche en finissants universitaires que ses régions voisines. Des solutions Les employés présents à cette journée de réflexion et d échange ont travaillé sur des solutions pour nous permettre de maintenir le cap lors des prochaines années. En tout, 520 idées ont été recensées sur les thèmes de l attraction, du recrutement et de la rétention. Une chose est certaine : le CSSS du Lac-des- Deux-Montagnes ne pourra offrir l ensemble des services à sa population ou des services de qualité, sans modifier certaines de ses habitudes. L implication de tous sera nécessaire à l atteinte de ces objectifs. Déjà, notre organisation consent des efforts pour devenir un employeur de choix et envisage des solutions pour améliorer le climat et l environnement de travail, pour réduire la main-d œuvre provenant des agences de personnel et pour améliorer ses processus de dotation, tant à l interne qu à l externe. Ensemble, nous y arriverons! Alain Perron Directeur des ressources humaines Pour plus de détails sur le forum de la main-d œuvre et les pistes de solution mises de l avant, surveillez les présentoirs du journal Quoi de neuf? pour le cahier spécial «Main-d œuvre» à la fin février ou au début mars Un franc succès pour la Journée de l Urgence Dans le but de recruter du personnel à l Urgence, le 1 er décembre dernier, l équipe de ce service organisait un kiosque pour faire connaître aux employés du CSSS les tâches variées des infirmières de l Urgence. Les personnes qui visitaient le kiosque étaient invitées à remplir un questionnaire afin de découvrir si elles avaient le profil pour travailler à l Urgence. Plus de 100 visiteurs ont complété le questionnaire et, de ce nombre, 50 personnes se sont mérité un prix de participation. Beaucoup de questions ont été posées sur le nursing et la relève de l Urgence a pris le temps d y répondre. L évènement a suscité énormément d intérêt de la part des employés. Devant ce grand succès, l expérience se répètera le 4 février prochain pour la Journée portes ouvertes organisée par la Direction des ressources humaines! J ai des palpitations pour l Urgence! Page 4 Quoi de neuf...? Volume 7 numéro 1, 30 janvier 2012

5 Comme vous avez pu le lire dans le dernier numéro du Quoi de neuf...?, édition du 25 novembre 2011, les personnes âgées de 75 ans et plus représentent la majorité des usagers des unités d hospitalisation de l Hôpital de Saint-Eustache. Ces personnes vulnérables et fragiles requièrent des attentions particulières et des soins adaptés à leur condition. L Approche adaptée à la personne âgée (AAPA) en milieu hospitalier a été adoptée par notre CSSS pour nous aider à adapter notre façon de faire afin de permettre à notre clientèle âgée de préserver son autonomie fonctionnelle durant son séjour à l urgence et à l hospitalisation. Pour prévenir le déclin fonctionnel lié à l hospitalisation, il faut agir sur les deux principaux problèmes rencontrés chez les personnes âgées hospitalisées : le syndrome d immobilisation et le délirium. Vous trouverez dans ce numéro-ci l essentiel de ce que nous devons retenir sur le syndrome d immobilisation. Le délirium sera abordé dans le prochain numéro. Aider et encourager l usager âgé à faire lui-même tout ce qu il peut faire à l hôpital, c est lui donner les conditions gagnantes pour un meilleur rétablissement, une meilleure estime de soi et une meilleure qualité de vie à son retour dans son lieu de résidence. Syndrome d immobilisation : État dans lequel un individu présente une détérioration des fonctions organiques à la suite d une inactivité musculosquelettique. (Blair, 2005) L Approche adaptée à la personne âgée Que pouvons-nous faire? Allez, hop on bouge! L activité physique, même minime et intégrée aux activités de la vie quotidienne (AVQ), est une stratégie efficace pour prévenir la perte des capacités fonctionnelles 1. Aider et encourager l usager âgé à faire luimême tout ce qu il peut faire à l hôpital, c est lui donner les conditions gagnantes pour un meilleur rétablissement, une meilleure estime de soi et une meilleure qualité de vie à son retour dans son lieu de résidence. S il n y a pas de contre-indications, voici des gestes simples qui peuvent être accomplis par la personne âgée hospitalisée : Solliciter ses proches pour marcher régulièrement chaque jour dans les corridors et sa chambre; Faire son lit; S occuper de son hygiène corporelle (se laver le visage, se brosser les cheveux, se raser ); S installer au fauteuil lors des repas; Aller à la toilette en marchant (jour, soir, nuit); Multiplier les changements de position au lit (seulement si l usager a la permission de bouger au lit). Les soins à nos aînés, c est l affaire de tous! Votre chef d unité vous donnera plus de détails sur l avancement des travaux et les formations à venir lors de vos réunions de service. Pour toute question, n hésitez pas à communiquer avec Renato De Castello, chargé de projet de l Approche adaptée à la NOUVEAUTÉ Essayez le jeu Entrecroisé sur l AAPA à la page 8 personne âgée en milieu hospitalier, au , poste 2738, ou par courriel à France Sévigny Chef d unité des soins infirmiers 2C et facilitatrice clinique de l AAPA Renato De Castello Chargé de projet Saviez-vous que? L inactivité reliée à l alitement entraîne chez la personne âgée une diminution de la force musculaire de l ordre de 5 % par jour, comparativement à 1,5 % par jour chez le jeune adulte; L alitement engendre une déminéralisation osseuse plus rapide de 50 % chez la personne âgée que chez l adulte. 1 jour d alitement = 3 jours d hospitalisation 10 jours d alitement = 4 mois de récupération (Rivard et Gagnon, 2011) Questionner l usager à son arrivée Évaluer le niveau d autonomie Intervenir : A mesures favorisant l Autonomie fonctionnelle I mesures favorisant l Intégrité cutanée N mesures favorisant la santé Nutritionnelle É mesures favorisant l Élimination E mesures favorisant le maintien de l État cognitif et affectif S mesures favorisant le Sommeil Évaluer avec des indicateurs de processus et de résultats 1. Linda Rivard et Amélie Gagnon (2011). Présentation L implantation de l approche adaptée à la personne âgée (AAPA) à l Hôpital de la Cité-de-la-Santé. CSSS de Laval. Quoi de neuf...? Volume 7 numéro 1, 30 janvier 2012 Page 5

6 Soirée de remise des Prix d excellence (suite) Dévoilement des gagnants Rayonnement dans son environnement de travail Relève Partage des connaissances Desneiges Aubin Technologiste médicale au laboratoire Sens de la clientèle Laurianne O Brien Technicienne en administration Direction de la clientèle 1 re ligne et santé mentale Carine Charbonneau Agente administrative au Service des communications Odette Viens Agente administrative à l Urgence Travail d équipe Équipe Soins intensifs (DCSP) Jacqueline Le Poidevin Agente d information au Service des communications Concours de l infirmière émérite 2012 Le concours honorifique de l infirmière émérite est de retour encore une fois cette année! Vous connaissez une infirmière de votre entourage qui s est démarquée de façon remarquable dans l exercice de sa profession? Que ce soit par son travail auprès d une clientèle spécifique ou diversifiée, par son engagement professionnel ou tout simplement par ses qualités personnelles, elle est une candidate de choix pour notre concours! La période de mises en candidature se tiendra du 27 janvier au 30 mars prochains. Pour soumettre une candidature, vous n avez qu à compléter le formulaire conçu à cet effet que vous trouverez en page 10 du présent journal. Une fois le formulaire dûment complété, vous devez l acheminer, avant le 30 mars 2012 à 12 h, à Nancy Di Muro, technicienne en administration, à la Direction des soins infirmiers et de la qualité, à l Hôpital de Saint- Eustache. Nous vous prions d utiliser le courrier interne ou de venir porter le formulaire en mains propres dans une enveloppe cachetée. Le dévoilement des candidatures et de la gagnante du concours auront lieu lors de l assemblée générale annuelle du CII qui se tiendra le 9 mai prochain au Centre d hébergement de Saint-Eustache. Chacune des participantes recevra un cadeau de félicitations. Participez en grand nombre il est important de rendre hommage à ces infirmières exceptionnelles! Claudine Plourde Agente de communication C.E.C.I.I. Remplacement au CECM Le comité exécutif du conseil multidisciplinaire du CSSS, le CECM, est heureux d annoncer que Brigitte Dubreuil, technicienne en électrophysiologie médicale, occupera le poste laissé vacant par le départ de Sébastien Duvergé. N hésitez pas à communiquer avec votre conseil multidisciplinaire (CM) par boîte vocale, en composant le , poste 4015, ou par courriel à et surveillez le babillard du CM dans chaque installation pour la liste complète des membres de l exécutif. Le CECM Page 6 Quoi de neuf...? Volume 7 numéro 1, 30 janvier 2012

7 1 er décembre 2011 Un kiosque pour la Journée mondiale du SIDA Le 1 er décembre dernier se déroulait la 23 e édition de la Journée mondiale du sida. L année 2011 marquait également une date : il y a 30 ans, on constatait l apparition du VIH, le virus de l immunodéficience humaine. À cette occasion, de nombreux pays ont réaffirmé leur engagement dans la lutte au VIH/sida et ont réalisé des activités de sensibilisation afin de rappeler l existence de cet important problème de santé. Le réseau de la santé québécois et ses partenaires travaillent en étroite collaboration afin de contrer la transmission du VIH/sida. Même si on note une diminution de cas depuis les années 90, on estime qu environ personnes vivent actuellement avec le VIH/sida au Québec. Selon le Dr Goyer, directeur de la santé publique des Laurentides, «entre 500 et personnes contractent le virus chaque année au Québec, ce qui correspond à environ 3 nouveaux cas diagnostiqués par jour. Dans les Laurentides, une moyenne de 13 nouveaux cas de VIH sont déclarés chaque année». Malgré les avancées thérapeutiques, il n existe aucune médication pour guérir le sida et près d une centaine de Québécoises et de Québécois en meurent tous les ans. En 2011, les infirmières impliquées dans le programme SIDEP (services intégrés de dépistage et de prévention des ITSS) au CLSC Jean-Olivier-Chénier ont voulu souligner cette journée en apportant leur contribution. Afin de sensibiliser les gens à cette cause et à la promotion de la santé sexuelle, elles ont monté un kiosque le jeudi 1 er décembre dernier dans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre le sida. Du matériel explicatif sur les ITSS et sur le VIH/ sida a été remis aux employés et usagers du CLSC qui se sont arrêtés au kiosque afin d éclaircir leurs questionnements. Avec une clientèle vulnérable fréquentant peu les services du système de santé, comme celle visée par le SIDEP, ces deux infirmières constatent l importance d agir en amont de la maladie en privilégiant le travail de proximité, en allant là où la clientèle se trouve. Elles offrent des services de consultation à l extérieur des murs du CLSC, dans des endroits comme le Centre de formation continue des Patriotes et l Accueil communautaire des Basses-Laurentides. Elles y offrent des services de promotion de la santé sexuelle, des tests de grossesse, l administration de la pilule contraceptive d urgence, du counselling pré et postdépistage, le dépistage des ITSS, de Loi sur le tabac l information sur la contraception, des conseils visant à réduire les méfaits pour les consommateurs de stupéfiants partageant leur matériel intranasal ou intraveineux, etc. Les infirmières SIDEP Chantal Gauvreau et Hélène Rodrigue tiennent à remercier le Centre Sida-Amitié qui leur a fourni du matériel utile à l élaboration de ce kiosque. Le Centre Sida-Amitié leur a gratuitement remis des dépliants, des affiches ainsi que de petits rubans rouges à épingler. Elles tiennent aussi à remercier tous ceux et celles qui ont soutenu la cause en osant porter un vêtement rouge pour l occasion. Hélène Rodrigue et Chantal Gauvreau Infirmières cliniciennes Hélène Rodrigue et Chantal Gauvreau Infirmières cliniciennes Si vous voyez une ligne de couleur peinte au sol, près d une installation, et que vous êtes placé entre cette ligne et la porte, vous êtes dans un périmètre où il est interdit de fumer. De plus, lorsqu une affiche Loi sur le tabac est installée dans une des cours intérieures de nos installations, il est strictement interdit d y fumer. Vous profiterez ainsi d un environnement sans fumée lors de vos pauses ou de vos heures de repas! Vous fumez? Vous aimeriez arrêter? Commencez l année du bon pied Une infirmière clinicienne est disponible pour vous aider à atteindre votre but. Centre d abandon du tabac CLSC Jean-Olivier-Chénier Édith Lafrance, infirmière clinicienne , poste 554 Mettez toutes les chances de votre côté et inscrivez-vous au Défi J arrête, j y gagne! sur defitabac.ca, avant le 1 er mars, et courez la chance de gagner l un des nombreux prix, dont un voyage vers une destination soleil! Consultez la page 15 du Quoi de neuf? Pour plus de détails. Quoi de neuf...? Volume 7 numéro 1, 30 janvier 2012 Page 7

8 Édition 2012 Saviez-vous que le programme Chasseurs de tête a vu sa popularité augmenter de 33 % à chaque édition? Faites un shérif de vous, tout comme Lucie Desrosiers, préposée aux bénéficiaires en chirurgie, et référez une connaissance pour travailler à notre CSSS. Vous serez ainsi éligible à participer au tirage d une escapade pour deux dans les Lucie Desrosiers Laurentides d une valeur de plus de 500 $ et peut-être recevoir la prime additionnelle de 250 $ à l embauche du Recherché et de 250 $ six mois plus tard, si la personne est toujours à notre emploi et qu elle détient un titre d emploi en pénurie (ergothérapeute, infirmière, inhalothérapeute, pharmacien, technologiste médical)! Prochain tirage : 7 décembre 2012 Appel aux chasseurs de têtes Entrecroisé sur l AAPA 1. Premier mot de l acronyme AAPA. 11. organiques. 4. Paramètres physiologiques dont la mesure, chez une personne, permet d évaluer son état général. 5. Personne qui a recours à un service public. 2. Ce qui englobe la notion d alimentation. 3. Expulsion des toxines, des déchets Individu du troisième âge Actes destinés à conserver ou à améliorer la santé d une personne. 10. Ensemble des habiletés permettant à une personne de se gouverner par ses propres moyens, de s administrer et de 7. Deuxième mot de l acronyme AINÉES. 8. État d une personne qui dort subvenir à ses besoins personnels. 11. Ensemble des moyens médicaux et sociaux mis en œuvre dans le but d'éviter la survenue d'accidents et d'en atténuer les impacts pour les personnes afin de maximiser chez elles les années potentielles de vie active. La campagne Centraide recueille près de $ Un gros merci à toutes les personnes qui ont contribué à la campagne Centraide au CSSS. Soixante-trois employés ont contribué pour un total de $. Nous avons donc dépassé notre objectif qui était d aller au-delà de 52 donateurs. Merci de votre générosité! Annie Lapointe, directrice de la campagne Centraide au CSSS Solutions en page 21 Page 8 Quoi de neuf...? Volume 7 numéro 1, 30 janvier 2012

9 Un beau succès pour l Association des bénévoles du CSSS Les dernières activités de collecte de fonds qui clôturaient l'année 2011 ont permis à l'association des bénévoles de récolter près de $! En effet, la vente des délices a recueilli 886,60 $ et celle des tartes et tourtières a amassé 2 300,75 $! Les bénévoles responsables, Mesdames Monique Dugas et Germaine Paradis, tiennent à remercier tous les bénévoles qui ont participé de près ou de loin à ce beau succès au profit de la Fondation de l Hôpital. Un gros merci également à tout le personnel qui est toujours au rendez-vous pour les encourager! Annie Lapointe Chef du service des bénévoles De gauche à droite : Germaine Paradis, présidente de l'association des bénévoles, responsable de la vente de tartes et tourtières, Johanne Schnob, bénévole, Monique Dugas, trésorière de l'association, responsable des Délices, et Claire Morin, vice-présidente. Le comité des infirmières et infirmiers auxiliaires, le CIIA, est de nouveau en fonction au CSSS. Ce comité a pour fonction d apprécier, de manière générale, la qualité des soins infirmiers posés par les infirmières auxiliaires du CSSS du Lac-des-Deux- Montagnes; de donner son avis sur les moyens à prendre pour évaluer et maintenir la compétence des infirmières auxiliaires du CSSS; de faire des recommandations sur la distribution des soins dispensés par ses membres exerçant au CSSS et de faire rapport annuellement à ses membres. Les membres du CIIA intérimaire sont : Line Imbeault, présidente intérimaire (ressource intermédiaire de jour); Le CIIA de nouveau en fonction Cotisation au CIIA Lynda Champagne, vice-présidente, trésorière intérimaire (1E, Hôpital de soir); Cindy Labonté, secrétaire intérimaire (équipe volante, médecine, Hôpital de soir). Pour toute question ou commentaire, vous pouvez nous joindre de façon confidentielle au , poste Les personnes intéressées peuvent nous aider en cotisant 0,50 $ par paie. Cette contribution nous permettra de vous fournir des formations, de faire venir des conférenciers ou de célébrer notre journée le 8 mai. Au plaisir de se voir bientôt! Le comité du CIIA J accepte que mon employeur prélève ma cotisation au CIIA directement à la source, soit 26 versements de 0,50 $ qui seront prélevés à chaque paie. Ce prélèvement se poursuivra aussi longtemps que je serai membre du CIIA du CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes ou jusqu à mon désistement. Nom de l employé : N o d employé : Signature de l employé : De gauche à droite : Lynda Champagne, vice-présidente par intérim, Lyne Imbeault présidente par intériem, et Cindy Labonté, secrétaire par intérim. Lynda et Cindy travaillent à l Hôpital, la première au 1E et la deuxième à l équipe volante, tandis que Lyne travaille en ressource intermédiaire (RI). Date : Lorsque dûment rempli, veuillez faire parvenir le formulaire par courrier interne à l attention de M. Aurel Sauvageau, au Service de la paie, situé au 1, place de la Gare (CIR). Quoi de neuf...? Volume 7 numéro 1, 30 janvier 2012 Page 9

10 Page 10 Quoi de neuf...? Volume 7 numéro 1, 30 janvier 2012

11 La Cellule 6-12 ans convie les parents à sa 4 e conférence gratuite de la saison Le thème abordé lors de cette soirée sera L après-séparation et le vécu des enfants et des parents. Les conférenciers d Éducation-coupde-fil, M. Jean Bourque et M me Françine Sénécal, aborderont les aspects suivant de l après-séparation : le deuil et la réorganisation, les besoins des enfants et des parents ainsi que les pièges à éviter. Soyez au rendez-vous le 14 mars prochain de 19 h 30 à 21 h 30. Par Annie Prévost, organisatrice communautaire Conférence sur «l après-séparation» et le vécu des enfants et parents La conférence aura lieu à l école secondaire Liberté-Jeunesse, située au 2919, boul. des Promenades, à Sainte-Marthesur-le-Lac. Pour plus d information, communiquez avec le , poste 0. Journée de concertation en saine alimentation Le Regroupement Québec en forme Deux-Montagnes organisait le 17 novembre dernier une journée sur la saine alimentation qui a pris la forme d un café urbain. La journée qui se tenait à la Maison du Citoyen de Saint- Eustache avait pour but de faire découvrir ce qui s accomplit relativement à une saine alimentation dans la MRC de Deux-Montagnes, d identifier les enjeux et de déterminer les priorités d action. Le Regroupement avait convié à cette journée les intervenants qui agissent auprès des jeunes en saine alimentation sur le territoire de la MRC de Deux-Montagnes. Une trentaine de personnes, dont une intervenante scolaire de notre CSSS, ont participé à la journée. Sylvie Ferland, agente régionale pour Québec en forme, a présenté «L alimentation du jeune de 0 à 17 ans selon ses stades de développement». Par la suite, un recueil des actions réalisées en saine alimentation sur notre territoire a été présenté et bonifié par les participants. La deuxième partie de la journée a été réservée à des ateliers de travail qui ont permis de faire connaître les priorités d actions locales en matière de saine alimentation. Les échanges ont été riches d information et les commentaires ont été très positifs. Mentionnons que le repas qui a été servi avait été préparé par des jeunes de la Polyvalente Deux-Montagnes dans le cadre de leurs études. Cette journée aura permis d orienter les actions futures du Regroupement de partenaires de Québec en forme sur notre territoire. Annie Prévost Une nouvelle à l organisation communautaire... L équipe en organisation communautaire du CSSS a le plaisir d accueillir une stagiaire du nom de Marie-Pier Cloutier depuis le 10 janvier dernier. Logée dans les locaux du CLSC, elle apportera sa contribution à l équipe en partageant plusieurs dossiers d actualité pendant une période de 15 semaines. Bienvenue Marie-Pier! L équipe d organisation communautaire Quoi de neuf...? Volume 7 numéro 1, 30 janvier 2012 Page 11

12 En direct du La personne-ressource et les membres du comité des usagers Devant : Georges Méthot, Julienne Chouinard et Jacqueline Joseph Derrière : Nancy Deschênes, Francine Lavallée, H.-Jules Sauvé, Jean-Claude Laforest, Diane Nestowick, Francine Gagné et Noëlla Jean. Les membres du comité des usagers vous présentent leur calendrier 2012 Encore une fois cette année, le comité des usagers a lancé un calendrier info-droits. Ce calendrier 2012 est issu d un travail de concertation entre les comités des usagers des CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes, d Antoine-Labelle, de Saint- Jérôme, de Thérèse-De Blainville et d Argenteuil, avec la collaboration de l Agence de la santé et des services sociaux des Laurentides. Cet outil, réalisé à partir d œuvres d usagers des services de nos régions respectives, propose de l information relative aux droits et obligations des usagers en matière de santé. Distribué au mois de décembre dans toutes les installations de notre CSSS, le calendrier se veut un moyen efficace pour informer les utilisateurs de nos services. Quelques exemplaires sont encore disponibles. Vous pouvez vous en procurer une copie en communiquant avec le , poste 251. La version 2013 du calendrier info-droits est en préparation C est donc avec grand plaisir que nous vous donnons déjà rendez-vous pour la prochaine édition! Nancy Deschênes Personne-ressource pour les comités des usagers et des résidents L Association des bénévoles du CSSS remet $ à la Fondation de l Hôpital En décembre dernier, l Association des bénévoles du CSSS procédait à la remise d un don de $ à la Fondation Hôpital Saint Eustache lors de son assemblée générale annuelle, en présence du directeur général adjoint du CSSS, M. Bernard Guindon, de la directrice générale de la Fondation, M me Diane Lavallée, du chef du service des bénévoles, M me Annie Lapointe, et de plus d une quarantaine de bénévoles. À cette occasion, madame Lavallée a témoigné sa gratitude envers tous les bénévoles qui se sont impliqués dans les activités de l Association des bénévoles. Pour sa part, le directeur général adjoint, monsieur Guindon, a souligné les précieux services rendus à tous les usagers du CSSS par les bénévoles ainsi que leur générosité. Rappelons que tous les montants recueillis par la Fondation Hôpital Saint- Eustache servent à l achat d équipements médicaux spécialisés pour l Hôpital de Saint-Eustache. Ce don de l Association des bénévoles est offert dans le cadre de la campagne majeure qui a comme objectif d amasser 8 millions de dollars. Cette généreuse contribution a été rendue possible grâce à l engagement et la présence de nombreux bénévoles dans plusieurs activités de financement dont les activités de la boutique-cadeaux de l Hôpital. Pour toute information concernant les activités bénévoles, vous pouvez communiquer avec madame Annie Lapointe, au , poste On reconnaît sur la photo, de gauche à droite, M me Annie Lapointe, responsable des bénévoles, et M me Diane Lavallée, directrice générale de la Fondation Hôpital Saint-Eustache, accompagnées de M me Claire Morin, vice-présidente, M me Germaine Paradis, présidente, M. Serge Aubry, officier, et M me Monique Dugas, trésorière, membres du conseil d administration de l Association des bénévoles. Page 12 Quoi de neuf...? Volume 7 numéro 1, 30 janvier 2012

13 Cabinet PYXIS Nouveau projet au CSSS : le SARDM Le projet de systèmes automatisés et robotisés pour la distribution des médicaments dans les établissements de santé du Québec, communément appelé SARDM, est un projet de haute technologie qui sera graduellement implanté à travers la province. Il vise à apporter une organisation du travail efficiente et une optimisation des ressources en créant un milieu de travail moderne et stimulant, tout en rehaussant le niveau de qualité et de sécurité du circuit des médicaments dans les établissements de santé. Il modernise le travail des pharmaciens, des assistants techniques en pharmacie, des médecins, des infirmières et des infirmières auxiliaires des unités de soins et des inhalothérapeutes. Il contribue à l évolution de leurs pratiques professionnelles et des modes de prestation de services. Il s agit d un projet de très grande envergure, financé en partie par le ministère de la Santé et des Services sociaux (33 %), l Agence des Laurentides (33 %) et l établissement (33 %). La phase 2, qui débute dans notre CSSS, comporte à elle seule des dépenses estimées à $. Plusieurs technologies de pointe sont déployées à travers diverses phases, comprenant plusieurs étapes, qui s étendent sur plusieurs années : 1. Logiciel en pharmacie 2. Emballeuse/ensacheuse (PacMed) 3. Implantation des caméras pour la salle stérile 4. Rehaussement des salles stériles 5. Chariots de médicaments 6. Lecteurs de codes à barres à la pharmacie 7. Cabinets automatisés décentralisés (PYXIS) 8. Logiciel de numérisation des ordonnances 9. Prescripteur électronique 10. Technologie transportable au chevet du patient Les étapes 1, 2, 4 et 5, qui étaient en phase 1 dans notre région, ont été réalisées avec succès. Les étapes 6, 7 et 8 ont été reportées en phase 2. Quant aux étapes 3 et 4, elles ont été réalisées en dehors du projet SARDM lors de la rénovation de la pharmacie en Ajoutons que le soutien financier de la Fondation de l Hôpital a été demandé pour le financement de l étape 7. Les cabinets PYXIS servent à gérer électroniquement la distribution des médicaments contrôlés, notamment celle des narcotiques. Le système permet la traçabilité complète des transactions reliées à ces médicaments. Ce système remplace le traditionnel décompte des narcotiques : à l aide de la reconnaissance biométrique, il reconnaît l intervenant qui prend le médicament, rend l information relative aux médicaments disponible à l écran aux professionnels sur l unité et contrôle l inventaire. Toute l information relative aux bonnes pratiques de gestion des médicaments est également disponible électroniquement. Ce système, associé au reste des éléments mis en place dans le projet SARDM, permet de réduire de façon significative les erreurs de médicaments. Le lancement du nouveau système aura lieu le 22 mars prochain dans certains secteurs critiques de l Hôpital : l Urgence, les soins intensifs, la salle d opération et le 3C. D autres secteurs seront équipés ultérieurement. Nous profitons de ce moment pour remercier tous les services de l Hôpital, c est-à-dire presque tous, qui ont été interpellés dans la mise en place de cette nouvelle technologie. Ils ont été d une disponibilité incroyable! Liane Rouillier Pharmacienne, chef du Département de la pharmacie Au menu : le rouge Avez-vous remarqué? Le comité de l Hôpital vous concoctait en décembre dernier le premier d une série de dépliants nutrition où le rouge était à l honneur avec la canneberge Riche en vitamine C et en antioxydants, la canneberge mérite une place de choix dans notre assiette! Ce dépliant s inscrit dans une nouvelle initiative du comité de l Hôpital qui vous invite à mettre de la couleur dans votre assiette avec toute la palette de teintes que nous offrent les fruits et légumes! Le dépliant sur la canneberge qui comprend cinq recettes est disponible à l entrée de la cafétéria et dans les présentoirs du Quoi de neuf? de l Hôpital. Surveillez les présentoirs pour notre prochaine couleur au menu avec son aliment vedette en février Un mot sur la canneberge en page 21 Quoi de neuf...? Volume 7 numéro 1, 30 janvier 2012 Page 13

14 Saviez-vous que n importe quelle maison peut servir de logis à des punaises? Il n y a pas de honte à avoir Les punaises ne font pas de distinction entre des logements propres ou insalubres! L important est d agir rapidement aussitôt que l on constate la présence de ces petites bestioles et de communiquer avec un exterminateur qualifié lorsqu on est propriétaire ou, lorsqu on est locataire, d aviser le propriétaire afin qu il le fasse. Depuis quelques années, les punaises prolifèrent dans les grandes villes et les régions. Il est donc important de s en occuper! Il faut savoir que les punaises peuvent être transportées par les tissus comme les vêtements, par les meubles (particulièrement les matelas), dans des valises (à la suite d un voyage) ou elles peuvent provenir d un appartement voisin. Ça ressemble à quoi? Les punaises de lit sont des insectes brunâtres de forme ovale et aplatie visibles à l œil nu. Leur taille moyenne est d environ quatre millimètres (1/8 de pouce), environ la grosseur d un pépin de pomme. Elles sont actives et visibles la nuit (elles fuient la lumière) et on les trouve généralement le long des coutures des matelas. Sont-elles dangereuses? Ces insectes se nourrissent du sang des humains. Elles ne transmettent pas de maladies aux humains et, contrairement à d autres parasites comme les poux, elles ne vivent pas sur les humains. Les punaises se déplacent lentement, ne sautent pas et ne volent pas, mais elles peuvent voyager sur les vêtements, les sacs et les objets. Leurs piqûres peuvent causer des lésions cutanées et provoquer des démangeaisons importantes. Ces piqûres peuvent aussi se compliquer par une réaction allergique, ou encore pas une infection provoquée par le grattage des lésions. Les impacts d une infestation sur la qualité de vie peuvent être considérables : perturbation du sommeil, isolement social, stress, aggravation d un trouble psychologique Vous avez dit punaises de lit? Comment les détecter? Le meilleur indice de leur présence dans notre lit? Des démangeaisons et des piqûres sur la peau, tout comme de petites taches de sang sur les draps et les oreillers. Que faire si on trouve des punaises chez soi? Les pesticides vendus en vente libre sont inefficaces contre les punaises de lit et, de plus, sont dangereux pour la santé. Il faut plutôt faire appel à un exterminateur certifié. Il est important de suivre soigneusement ses conseils après l application du produit et les consignes particulières pour les femmes enceintes. Pour plus de détails, voir page 21 Peut-on prévenir? Comme les punaises vivent surtout dans les matelas et les divans et qu elles se cachent souvent dans les meubles et les vêtements, quelques précautions sont à prendre Il faut éviter de ramasser des matelas, meubles ou objets trouvés à l extérieur ou dans les ordures. Il est également préférable de se procurer du mobilier neuf plutôt que d occasion quand il s agit de lit, matelas, sommier ou base de lit. Lors d achat de vêtements d occasion, il est important de les transporter dans un sac de plastique afin d éviter d infester notre logement. Les vêtements doivent être mis directement dans la sécheuse au cycle le plus chaud durant au moins 30 minutes afin de tuer les punaises de lit et leurs œufs. Le sac de plastique doit être jeté dans une poubelle extérieure. Des questions? Pour plus d information sur les punaises de lit ainsi que des trucs et astuces pour prévenir et pour contrôler les infestations chez soi, on peut visiter le site de l Agence de la santé et des services sociaux des Laurentides, au sous la rubrique «Santé publique», et choisir «Punaises de lit» dans la section «Environnement». Informations tirées de Épinglons la punaise : Guide de prévention et d intervention contre les punaises de lit, Agence de la santé et des services sociaux des Laurentides, mars Une invitation «0-5-30» Page 14 Quoi de neuf...? Volume 7 numéro 1, 30 janvier 2012

15 En direct du Une médaille de l Assemblée nationale Le comité des usagers tient à féliciter une de ses membres, également membre du conseil d administration du CSSS, madame Francine Lavallée, pour la médaille de l Assemblée nationale qu elle a reçue le 21 décembre dernier. Monsieur Benoit Charette, député de Deux-Montagnes, a remis cette médaille à madame Lavallée et à son conjoint, monsieur Vito Bucari, pour leur implication et leur grand dévouement au sein du Groupe relève pour personnes aphasiques Laurentides (GRPA). Ce prix témoigne de toute la reconnaissance des membres du GRPA pour ces deux héros. Nancy Deschênes Personne-ressource pour les comités des usagers et des résidents De gauche à droite : Vito Bucari, assistant de direction et chargé de projet au GRPA, Francine Lavallée, directrice du GRPA, et Benoit Charette, député de Deux-Montagnes. Vous voulez arrêter de fumer? Votre résolution du nouvel an est prise? Vous avez décidé d arrêter de fumer? Bravo vous pouvez réussir! Mettez toutes les chances de votre côté et inscrivez-vous au Défi J arrête, j y gagne! sur defitabac.ca, avant le 1 er mars, et courez la chance de gagner l un des nombreux prix, dont un voyage dans une destination soleil! En vous inscrivant au Défi, vous vous engagez à ne pas fumer pendant six semaines, soit du 1 er mars au 11 avril. Une approche éprouvée En tant que participant, vous avez accès à un accompagnement avant, pendant et après le Défi À vous de choisir! Quel que soit le nombre de tentatives de cessation que vous avez déjà faites ou le nombre d années que vous fumez, le Défi est un allié précieux! Saviez-vous qu en moyenne, deux Défi J arrête, j y gagne! participants sur trois relèvent le défi de ne pas fumer durant six semaines avec succès? Une formule souple pour mieux réussir Pas facile d arrêter de fumer, mais c est possible! Le Défi augmente vos chances de réussir grâce à une formule souple qui répond à vos besoins car chaque fumeur est unique. Participez au Défi en vous inscrivant seul, en duo avec un parrain non fumeur ou avec un autre fumeur qui veut également écraser. Du soutien gratuit et à votre choix Maintenant que votre décision d arrêter de fumer est prise, vous aurez à vous libérer des habitudes et des gestes associés au tabagisme au cours des prochaines semaines. C est un beau défi et la trousse «Jean Coutu» vient à votre rescousse. Remise gratuitement et en exclusivité à tous les participants du Défi, vous pouvez la récupérer dans les succursales PJC Jean Coutu sur présentation de votre confirmation d inscription. Faites vite elle est offerte en quantité limitée! Récupérez la vôtre avant le 1 er mars et courez la chance de gagner l une des quatre cartes-cadeaux d une valeur de 100 $, échangeables en succursales. Photo : Christian Côté, L Écho de Saint-Eustache Ensuite, choisissez les outils et les ressources qui conviennent à vos besoins parmi ceux offerts. C est gratuit! En exclusivité pour les participants : le dossier personnel du participant; la série de courriels d encouragement J le site Web DefiTabac.ca, contenant de l info, des outils et une communauté virtuelle dynamique; la page Facebook pour faire partie d un réseau d adeptes motivants; la ligne jarrête ( ); le Centre d abandon du tabagisme de votre CSSS, au , poste 554, pour obtenir du soutien personnalisé. Bon Défi! Edith Lafrance Infirmière clinicienne Centre d'abandon du tabac Bravo à nos champions du CSSS qui ont cessé de fumer! Vous en trouverez quelques-uns en pages 20 et 21. Vous trouverez des informations sur la dépendance au tabac, le sevrage et les traitements disponibles en pages 16 et 17. Quoi de neuf...? Volume 7 numéro 1, 30 janvier 2012 Page 15

16 Vous voulez... Page 16 Quoi de neuf...? Volume 7 numéro 1, 30 janvier 2012

17 ... cesser de fumer? Le saviez-vous? Dans un contexte où il est difficile d'avoir un rendez-vous avec un médecin, il existe dans les pharmacies une ordonnance collective qui vous permet d'initier une thérapie de remplacement de nicotine pour les timbres, la gomme, les pastilles et l inhalateur. Quoi de neuf...? Volume 7 numéro 1, 30 janvier 2012 Page 17

18 La FIQ remet un don au Centre d entraide Racine-Lavoie Le 20 décembre dernier, le Syndicat des professionnels en santé du Lac-des-Deux-Montagnes (SPSLDM FIQ) a remis à l organisme Centre d entraide Racine-Lavoie un chèque au montant de $ ainsi que des denrées non périssables. Cet organisme vient en aide à des personnes de notre région. Les 26 activités du Centre d entraide Racine-Lavoie sont regroupées dans cinq secteurs : aide et services aux personnes et aux familles; soutien et promotion des activités d entraide; services à la communauté; soutien et promotion des activités d encadrement et soutien technique et administratif. Pour plus d information sur le Centre ou les services qu ils offrent, consultez leur site Web au ou communiquez avec eux par téléphone au Sur la photo : Mesdames Martine Dumas, Nathalie Tassé, Marie-Ève Bertrand, Claudianne Gélinas et Monique Bachant (à l extrême droite), membres du SPSLDM, ainsi que Marie-Claude Roy qui tient le chèque, accompagnée à sa gauche de M. Robert Grégoire, directeur général du Centre d entraide, et à sa droite de M me Dominique Bastenier, intervenante au Centre. La «santé respiratoire» fait parler d elle! Dans le cadre de la Journée mondiale de la maladie pulmonaire obstructive chronique, le mercredi 16 novembre dernier, le magasin Walmart de Saint- Eustache s impliquait activement en accueillant des professionnels de la santé de notre CSSS. Composée de représentants du Programme MPOC, du Centre d enseignement sur l asthme et du Centre d abandon du tabac, l équipe du CSSS a répondu aux questions, a parlé de prévention et a donné de l information sur les services offerts aux personnes souffrant de maladie respiratoire. De plus, les fumeurs désirant se libérer du tabac y ont trouvé un soutien indispensable à la réussite de leur objectif. Plus de 120 personnes ont profité de l occasion pour s arrêter au kiosque. Plusieurs, dont bien des parents, désiraient obtenir des renseignements sur le Centre d enseignement sur l asthme. Pour d autres, l intérêt se portait plutôt sur les services offerts aux personnes désirant cesser de fumer, soit pour euxmêmes ou un membre de leur entourage. Par ailleurs, les intervenants ont effectué plusieurs tests de saturométrie, un test qui mesure le taux d oxygène dans le sang, et quelques tests de spirométrie pour évaluer la capacité pulmonaire des personnes. De plus, plusieurs échantillons de médicaments visant à démystifier les différents types de traitement étaient exposés. Ce genre d évènement permet aux professionnels de se rapprocher des gens et de faire connaître les services, bien souvent inconnus, sur notre territoire. Un service pour les entreprises de la région Saviez-vous que l équipe de santé respiratoire du CSSS offre aux entreprises de la région des mini-conférences sur l heure du dîner? Les intervenants se déplacent, sur invitation, dans les milieux de travail qui le désirent afin de rencontrer les travailleurs et de parler de santé respiratoire. Pour plus de renseignements sur ces dîners-conférences ou pour planifier une rencontre, on peut communiquer avec Marie- Noëlle Bélanger, infirmière clinicienne au Programme de santé respiratoire du CSSS, au , poste Les intervenants du CSSS qui animaient le kiosque sur la santé respiratoire en compagnie de représentants du magasin Walmart de Saint-Eustache (de g. à d.) : Johanne Labelle, gérante des caisses (Walmart), Chantal Gagnon, infirmière clinicienne, Marie-Noëlle Bélanger, infirmière clinicienne responsable du programme MPOC, Nathalie Lemieux, inhalothérapeute responsable du Centre d enseignement sur l asthme, Éric Bouchard, assistant-gérant (Walmart), Vicky Lachance, assistante-gérante (Walmart), Michelle Dufour, chef d unité intérimaire des services ambulatoires et de l Unité de médecine, et Lyne Levac, inhalothérapeute responsable MPOC. Page 18 Quoi de neuf...? Volume 7 numéro 1, 30 janvier 2012

19 Vaccination de la population contre la grippe saisonnière : mission accomplie! Quelques-uns des bénévoles ayant participé à la vaccination : Jean Chartrand, Claude Lapierre, Susan Handfield, Normand Beaudoin, Agathe Proulx, Raymond Bélisle et Johanne Schnob. Notre campagne 2011 de vaccination contre la grippe saisonnière a pris fin le 3 décembre dernier. Cette opération d envergure nous aura permis de vacciner personnes, durant une période de 4 semaines. Nous pouvons dire «mission accomplie» grâce à la belle équipe que nous avons formée au cours de cette période intense. Nous désirons remercier très chaleureusement tous les bénévoles qui nous ont accompagnés dans cette activité de vaccination. Sans l apport de chacun d entre eux, il n aurait pas été possible de réaliser cet important exercice pour notre population. Chers bénévoles, votre générosité, votre chaleur humaine et votre disponibilité sont des qualités exceptionnelles! Au nom de la population et au nom du CSSS, recevez toute notre gratitude! Martin Gagnon Chef de l administration de programmes Direction de la clientèle 1 re ligne et santé mentale Capsule de français Supporter ou soutenir? La définition de «supporter» Le verbe supporter signifie «maintenir, soutenir une charge, une structure», comme dans la phrase : Des piliers de béton supportent l ensemble de la structure. Le terme peut aussi signifier «endurer, subir», comme dans la phrase : Elle a supporté cette épreuve avec brio. Cependant, sous l influence de l anglais (to support), nous avons tendance à utiliser le verbe supporter et le nom support de façon générale, ce qui est parfois fautif. Pour éviter de calquer sur l anglais dans les exemples cidessous, nous pouvons employer les verbes encourager, soutenir, appuyer, aider, parrainer, commanditer ou même assister au lieu de supporter et les noms appui, aide, soutien et assistance au lieu de support. Exemples : Merci de m avoir soutenu tout au long de mes démarches. L équipe nationale est commanditée par une grande société. Il soutient (ou encourage) l équipe des Canadiens au hockey. Votre contribution sert à appuyer la Fondation. L appui des résidents du quartier est indispensable. Vous pouvez communiquer en tout temps avec le service d assistance technique. (et non : le service de support technique) Ceci contribuera à enrichir et améliorer votre vocabulaire de tous les jours! Source : Banque de dépannage linguistique, site Web de l Office de la langue française du Québec DU 14 JANVIER AU 11 MARS L ÉQUIPE «0-5-30» DU CSSS VOUS INVITE À ALLER JOUER DEHORS ET ÊTRE ACTIFS! Quoi de neuf...? Volume 7 numéro 1, 30 janvier 2012 Page 19

20 Nos champions 2011 Nous sommes fiers de vous présenter certains de nos collègues du CSSS qui ont cessé de fumer. Prenez note que nous sommes toujours à la recherche des champions de nos diverses installations. Vous en connaissez un ou une? Vous en êtes un vous-même? Faites-nous signe! Hélène Cyr Technologiste médicale Non-fumeuse depuis novembre 2011 Sa motivation : sa santé et l odeur dérangeante de la cigarette Aide pharmacologique : aucune Son leitmotiv : «Je n ai pas besoin de ça pour vivre.» Marie-Christine Demers Infirmière auxiliaire Non-fumeuse depuis juin 2011 Sa motivation : sa santé et l argent Aide pharmacologique : aucune Carole Desrochers Agente administrative Non-fumeuse depuis avril 2008 Sa motivation : elle en avait assez de la cigarette et du martyre de sortir à l extérieur pour aller fumer Aide pharmacologique : Champix Gontran Proulx Menuisier-ébéniste Luc Ouimet Non-fumeur depuis novembre 2010 Préposé aux bénéficiaires Sa motivation : sa santé et sa famille Non-fumeur depuis mai 2011 Aide pharmacologique : inhalateur Sa motivation : son bien-être; vivre vieux et en Son leitmotiv : «Aucune raison valable ne peut te faire recommencer à santé Aide pharmacologique : Champix fumer.» et «On prend l habitude de fumer, on prend l habitude de ne pas fumer.» , poste 554 suite en page 19 De l aide pour cesser de fumer? Centre d abandon du tabac CLSC Jean-Olivier-Chénier Édith Lafrance Infirmière clinicienne Page 20 Quoi de neuf...? Volume 7 numéro 1, 30 janvier 2012

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015 C1_PAuton-CSSS2M_Layout 1 11-04-19 11:35 Page 1 PLAN D AFFAIRES Personnes en perte d autonomie 2010-2015 Ce document a été produit à la suite des rencontres du comité de pilotage du Plan d affaires de

Plus en détail

Assemblée. générale annuelle. Participez! Mythes et réalités de notre système de santé public. À 18h à l école Jeanne-LeBer (2120, rue Favard)

Assemblée. générale annuelle. Participez! Mythes et réalités de notre système de santé public. À 18h à l école Jeanne-LeBer (2120, rue Favard) Volume 12 Numéro 1 Juin 2012 20 juin Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles Assemblée générale annuelle Participez! Mythes et réalités de notre système de santé public À 18h à l école Jeanne-LeBer

Plus en détail

PUNAISES DE LIT. Guide sur la gestion des cas en milieu scolaire

PUNAISES DE LIT. Guide sur la gestion des cas en milieu scolaire PUNAISES DE LIT Guide sur la gestion des cas en milieu scolaire Juillet 2011 Une réalisation du Comité de salubrité des milieux Coordination : Patrice Tchinda, conseiller-cadre, Direction de la santé publique,

Plus en détail

PUNAISES DE LIT. prévention et intervention

PUNAISES DE LIT. prévention et intervention PUNAISES DE LIT prévention et intervention À quoi ressemble la punaise de lit? La punaise de lit, aussi appelée punaise, est un insecte brunâtre visible à l œil nu qui mesure de 4 à 7 millimètres. Elle

Plus en détail

Protocole- cadre en gestion parasitaire Mesures s adressant aux partenaires

Protocole- cadre en gestion parasitaire Mesures s adressant aux partenaires ANNEXE VIII Protocole- cadre en gestion parasitaire Mesures s adressant aux partenaires Réalisé en collaboration avec M. Harold Leavey, Les entreprises Maheu Ltée. Extrait de la brochure Épinglons la punaise,

Plus en détail

COLLABORATEURS CLINIQUES

COLLABORATEURS CLINIQUES CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE QUÉBEC CONCEPTION Véronique Roberge, Infirmière clinicienne COLLABORATEURS CLINIQUES Céline Bergeron, Infirmière clinicienne spécialisée Sylvie Côté, Assistante infirmière

Plus en détail

Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement

Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement Dans cet atelier, nous verrons plusieurs façons d intervenir en tant que pair aidant. Anne-Marie Benoit présentera son travail

Plus en détail

Punaises de lit Fiche à l intention des CSSS

Punaises de lit Fiche à l intention des CSSS Punaises de lit Fiche à l intention des CSSS Les problèmes causés par les punaises de lit Les punaises de lit sont des insectes piqueurs qui se nourrissent de sang humain. Elles ne transmettent pas de

Plus en détail

Mesures préventives suggérées afin d éviter une infestation dans l établissement

Mesures préventives suggérées afin d éviter une infestation dans l établissement MESURES DE PRÉVENTION POUR LES ÉTABLISSEMENTS OFFRANT DE L HÉBERGEMENT Les travailleurs œuvrant dans les établissements de santé ou communautaire offrant de l hébergement sont susceptibles d être confrontés

Plus en détail

Communiqué Du 25 octobre 2013

Communiqué Du 25 octobre 2013 Communiqué Du 25 octobre 2013 DÉPART D ÉLISABETH Bonjour à vous tous et toutes, Depuis février dernier, j ai eu la chance de faire de beaux apprentissages et de belles rencontres au sein du CPE-BC Québec

Plus en détail

Inscrivez-vous au tirage ou prenez une part supplémentaire pour augmenter vos chances de gagner en remplissant le formulaire d'inscription

Inscrivez-vous au tirage ou prenez une part supplémentaire pour augmenter vos chances de gagner en remplissant le formulaire d'inscription Inscrivez-vous au tirage ou prenez une part supplémentaire pour augmenter vos chances de gagner en remplissant le formulaire d'inscription GAGNANTS 2014 31 décembre 2014 Nicole Martel Technicienne en administration

Plus en détail

Insuffisance cardiaque

Insuffisance cardiaque Insuffisance cardiaque Connaître son évolution pour mieux la vivre Guide d accompagnement destiné au patient et ses proches Table des matières L évolution habituelle de l insuffisance cardiaque 5 Quelles

Plus en détail

Bonne fête à toutes les mamans des enfants de l école FLB!

Bonne fête à toutes les mamans des enfants de l école FLB! Bonne fête à toutes les mamans des enfants de l école FLB! LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI 1 2 3 4 7 8 9 10 11 Caisse scolaire Cours de gardiens avertis ( À confirmer) 14 15 16 Caisse scolaire A.M.-

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2010-2011

RAPPORT ANNUEL 2010-2011 RAPPORT ANNUEL 2010-2011 8 juin 2011 TABLE DES MATIÈRES Mission... 3 Rapport du président... 4 Conseil d'administration 2010-2011... 7 Rapport du trésorier... 8 Rapport de la vérificatrice... 9 Rapport

Plus en détail

Absences : Mme Céline Leclair et M. Philip Cohen. Personne-ressource : Madame Céline Mercier

Absences : Mme Céline Leclair et M. Philip Cohen. Personne-ressource : Madame Céline Mercier PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DES COLLINES, TENUE LE LUNDI, 14 DÉCEMBRE 2009 À 19H00, SALLE DE CONFÉRENCE DE L HÔPITAL MÉMORIAL

Plus en détail

IMPACT DE L ÉPIDÉMIE DES ITSS SUR L ORGANISATION DES SERVICES

IMPACT DE L ÉPIDÉMIE DES ITSS SUR L ORGANISATION DES SERVICES IMPACT DE L ÉPIDÉMIE DES ITSS SUR L ORGANISATION DES SERVICES LEVER LES BARRIÈRES POUR MIEUX TRAVAILLER EN RÉSEAU La lutte aux infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) est une priorité

Plus en détail

Café urbain : mode d emploi

Café urbain : mode d emploi Document du Centre Saint-Pierre, Montréal Café urbain : mode d emploi Qu est-ce qu un Café urbain? Cette appellation désigne une série de rencontres pouvant être organisées chaque année par un ou plusieurs

Plus en détail

Adoption du Plan pluriannuel 2008-2011 du réseau de la santé et des services sociaux de l Estrie

Adoption du Plan pluriannuel 2008-2011 du réseau de la santé et des services sociaux de l Estrie Volume 2, numéro 5 Décembre 2008 Adoption du Plan pluriannuel 2008-2011 du réseau de la santé et des services sociaux de l Estrie Le conseil d administration de l Agence de la santé et des services sociaux

Plus en détail

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS d Ahuntsic et Montréal-Nord. Lorsque le processus de

Plus en détail

MESURES PRÉVENTIVES Pour les travailleurs qui peuvent entrer en contact avec des punaises de lit.

MESURES PRÉVENTIVES Pour les travailleurs qui peuvent entrer en contact avec des punaises de lit. MESURES PRÉVENTIVES Pour les travailleurs qui peuvent entrer en contact avec des punaises de lit. Introduction Au cours de la dernière décennie, il y a eu une augmentation exponentielle du nombre d infestation

Plus en détail

21 novembre 2014. Programme de commandite

21 novembre 2014. Programme de commandite 21 novembre 2014 Programme de commandite Mot des présidents d honneur Daniel Proul & Ray Jr Courtemanche C est un réel plaisir pour nous de nous associer pour une deuième année consécutive à la soirée

Plus en détail

L exécution des tâches et des opérations liées à l exercice de la profession d inhalothérapeute selon les diverses situations de travail

L exécution des tâches et des opérations liées à l exercice de la profession d inhalothérapeute selon les diverses situations de travail Rapport d enquête L exécution des tâches et des opérations liées à l exercice de la profession d inhalothérapeute selon les diverses situations de travail Secteur de formation Santé Rapport d enquête L

Plus en détail

Édition de mars 2015

Édition de mars 2015 À la recherche de la clé de la réussite! Édition de mars 2015 Conseil d établissement: 25 mars à 19:00 Journée pédagogique: 25 mars 2015 Dates en mars Si l école n a pas été fermée d ici le 25 mars pour

Plus en détail

Contact Personnel. Personal Contact. Chers partenaires,

Contact Personnel. Personal Contact. Chers partenaires, Édition du printemps 2012 Bulletin d information pour les partenaires de La Personnelle Chers partenaires, Comme annoncé en novembre dernier, notre équipe de la commercialisation a travaillé, au cours

Plus en détail

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes. Programme d intéressement pour l implantation du rôle de l infirmière praticienne spécialisée Modalités d application 15-919-04W RÉDACTION Direction des soins infirmiers Direction générale des services

Plus en détail

Un poste à votre mesure!

Un poste à votre mesure! Titre du poste : INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE (IPSPL) Direction : Direction des soins infirmiers Statut : Temps complet - 35 heures/semaine Quart : Jour LIBELLÉ DU TITRE D EMPLOI Personne

Plus en détail

Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable assurance autonomie

Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable assurance autonomie Commission de la santé et des services sociaux L autonomie pour tous Consultations particulières sur la création d une assurance autonomie Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable

Plus en détail

LES PUNAISES DE LIT GUIDE PRATIQUE À L INTENTION DES PROPRIÉTAIRES, EXPLOITANTS ET GESTIONNAIRES D IMMEUBLES

LES PUNAISES DE LIT GUIDE PRATIQUE À L INTENTION DES PROPRIÉTAIRES, EXPLOITANTS ET GESTIONNAIRES D IMMEUBLES LES PUNAISES DE LIT mieux les connaître pour mieux les combattre Édition 2011 GUIDE PRATIQUE À L INTENTION DES PROPRIÉTAIRES, EXPLOITANTS ET GESTIONNAIRES D IMMEUBLES Les meilleurs moyens pour lutter contre

Plus en détail

PLAN D'ACTION 2009-2010

PLAN D'ACTION 2009-2010 PLAN D'ACTION 2009-2010 Adopté par le conseil d administration, le 21 septembre 2009 - 2 - INTRODUCTION En 2009-2010, une des actions à mener en priorité sera de poursuivre la sollicitation des entreprises

Plus en détail

Les punaises de lit: guide à l intention des écoles. Apprenez ce que vous pouvez faire pour ne pas avoir de punaises de lit dans votre école.

Les punaises de lit: guide à l intention des écoles. Apprenez ce que vous pouvez faire pour ne pas avoir de punaises de lit dans votre école. Les punaises de lit: guide à l intention des écoles Apprenez ce que vous pouvez faire pour ne pas avoir de punaises de lit dans votre école. Contexte La présence de punaises de lit n est plus quelque chose

Plus en détail

L évolution des rôles en soins infirmiers. Un changement à s approprier

L évolution des rôles en soins infirmiers. Un changement à s approprier L évolution des rôles en soins infirmiers Un changement à s approprier Les formateurs Louise Leduc Coordonnatrice du développement clinique de la pratique en soins infirmiers, DPSSS-DSI Stéphane Gagnon

Plus en détail

DE LIT mieux les connaître pour mieux les combattre

DE LIT mieux les connaître pour mieux les combattre LES PUNAISES DE LIT mieux les connaître pour mieux les combattre GUIDE PRATIQUE À L INTENTION DES PROPRIÉTAIRES, EXPLOITANTS ET GESTIONNAIRES D IMMEUBLES Les meilleurs moyens pour lutter contre les infestations

Plus en détail

Génération 2.0. Félicitations! Journée des professionnelles

Génération 2.0. Félicitations! Journée des professionnelles 4 e édition Génération 2.0 Dernièrement, en lisant un article dans L Actualité du mois de mars concernant les 18-30 ans, j ai constaté qu en général, les jeunes d aujourd hui sont conscients de leur rareté

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2012-2013. Conseil des Infirmières et Infirmiers

RAPPORT ANNUEL 2012-2013. Conseil des Infirmières et Infirmiers RAPPORT ANNUEL 2012-2013 Conseil des Infirmières et Infirmiers PRÉSENTATION DES MEMBRES ÉLUS Fréderic Drolet, vice-président infirmier au soutien à domicile, CLSC Saint-Laurent Nicole Exina, secrétaire

Plus en détail

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017 et d'atteinte des cibles d'impact des 1. Formaliser l'offre de services pour l'ensemble des programmes-services et des programmes de soutien. Définir et promouvoir l'offre de services en Dépendances (2013-12-

Plus en détail

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP [Septembre 2009] Table des matières CONTEXTE ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

COUP DE POUCE POUR L ENVIRONNEMENT

COUP DE POUCE POUR L ENVIRONNEMENT Chers parents, Plus vite, plus haut, plus fort! L année 2014-2015 réserve assurément de beaux défis aux élèves, aux parents et à l ensemble du personnel de l école. Notre première mission sera de développer

Plus en détail

Les moyens les plus efficaces et sécuritaires pour prévenir et gérer une infestation de punaises de lit

Les moyens les plus efficaces et sécuritaires pour prévenir et gérer une infestation de punaises de lit Les moyens les plus efficaces et sécuritaires pour prévenir et gérer une infestation de punaises de lit Geneviève Hamelin Direction de santé publique Adrien Sansregret Office municipal d habitation de

Plus en détail

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au Réfugiés pris en charge par le gouvernement Canada Réinstallation des réfugiés au Bulletin d information Vous souhaitez vous réinstaller au Canada et votre demande a fait l objet d un examen initial par

Plus en détail

PROJET. Plan de communication interne PANDÉMIE D INFLUENZA DOCUMENT DE TRAVAIL

PROJET. Plan de communication interne PANDÉMIE D INFLUENZA DOCUMENT DE TRAVAIL PROJET Plan de communication interne PANDÉMIE D INFLUENZA DOCUMENT DE TRAVAIL JUIN 2007 TABLE DES MATIÈRES 1. La mise en contexte...3 2. Les enjeux relatifs à la communication interne...3 2.1 La présence

Plus en détail

Au nom de toute la grande équipe de l école des Cœurs-Vaillants, nous vous souhaitons une bonne année scolaire 2015 2016.

Au nom de toute la grande équipe de l école des Cœurs-Vaillants, nous vous souhaitons une bonne année scolaire 2015 2016. Septembre 2015 Bonjour à toutes et à tous! Déjà un an pour l école des Cœurs-Vaillants! C est un deuxième départ où engagement, respect et bien-être seront au rendez-vous. Ainsi, nous souhaitons que l

Plus en détail

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada Documents constitutifs Dans le présent document, les termes utilisés au masculin incluent le féminin et inversement. Comité sur l informatique Diffuser

Plus en détail

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous NOTRE Code d éthique S engager dans le respect de tous Notre Code d éthique S engager dans le respect de tous Le présent code d éthique a été adopté par le conseil d administration du Centre de santé et

Plus en détail

Mesdames Diane Charbonneau, Mariette Sigouin et messieurs Claude Monfils, Paul Morin et Robert Paquet, commissaires.

Mesdames Diane Charbonneau, Mariette Sigouin et messieurs Claude Monfils, Paul Morin et Robert Paquet, commissaires. PAGE 70 Procès-verbal de la 10 e séance ordinaire du comité exécutif de la Commission scolaire des Draveurs, tenue au centre administratif, situé au 225, rue Notre-Dame à Gatineau, le lundi 17 mai 1999

Plus en détail

Planification stratégique 2012-2015

Planification stratégique 2012-2015 DE CHAUDIÈRE-APPALACHES Planification stratégique 2012-2015 Reprendre du pouvoir sur sa vie. 23681_CRDCA_Planification 2012.indd 1 Description de la démarche La démarche de planification stratégique du

Plus en détail

Programmation 2 0 1 3-2 0 1 4

Programmation 2 0 1 3-2 0 1 4 Programmation Mieux comprendre pour mieux intervenir C est avec un grand plaisir que le Centre de réadaptation Lucie-Bruneau vous convie à la 17e saison des Rendez-vous de la réadaptation. En vous présentant

Plus en détail

Apprenti-Sage Info Numéro 1 4 septembre 2015. Lire, ça fait grandir! Merci à la famille Vézeau. Dates à retenir

Apprenti-Sage Info Numéro 1 4 septembre 2015. Lire, ça fait grandir! Merci à la famille Vézeau. Dates à retenir Apprenti-Sage Info Numéro 1 4 septembre 2015 Dates à retenir Lundi 7 septembre Mercredi 9 septembre à 19 h Jeudi 10 septembre à 19 h Lundi 14 septembre 2015 à 19 h 15 Lundi 21 septembre Congé de la fête

Plus en détail

planifier organiser gerer votre Festival du Livre

planifier organiser gerer votre Festival du Livre Listes A faire pratiques qui vous aideront A : planifier organiser gerer votre Festival du Livre ET AVOIR beaucoup de succes! soutien outils Visibilité Activités recrutement Buts Liste à faire 2 Liste

Plus en détail

Rapport annuel de la Fondation du Cégep de Lévis-Lauzon. Exercice terminé le 30 juin 2012

Rapport annuel de la Fondation du Cégep de Lévis-Lauzon. Exercice terminé le 30 juin 2012 Rapport annuel de la Fondation du Cégep de Lévis-Lauzon Exercice terminé le 30 juin 2012 Table des matières Mot du président... 3 Activités de financement... 4 1. Tournoi de Golf... 4 2. Tirage... 5 Nos

Plus en détail

Votre bébé a besoin de soins spéciaux

Votre bébé a besoin de soins spéciaux Votre bébé a besoin de soins spéciaux Ce guide se veut un document de référence afin de favoriser une meilleure compréhension de tous les aspects entourant la venue d un enfant prématuré ou malade. Il

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE Les poux existent depuis toujours et ne sont pas près de disparaître. Heureusement, ils ne sont pas dangereux, mais ils sont dérangeants. Le saviez-vous? Les poux de tête

Plus en détail

vie 50+ Une solution avantageuse et abordable

vie 50+ Une solution avantageuse et abordable assurance vie 50+ Une solution avantageuse et abordable Si vous pensez qu il est trop tard pour souscrire une assurance vie, lisez ceci Ce n est pas parce que vous avez plus de 50 ans qu il est trop tard

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION DE L ATPA PROCÈS-VERBAL DE LA RÉUNION DU 28 JANVIER 2015, TENUE AU TRAVAUX PUBLICS VILLE DE REPENTIGNY,

CONSEIL D ADMINISTRATION DE L ATPA PROCÈS-VERBAL DE LA RÉUNION DU 28 JANVIER 2015, TENUE AU TRAVAUX PUBLICS VILLE DE REPENTIGNY, CONSEIL D ADMINISTRATION DE L ATPA PROCÈS-VERBAL DE LA RÉUNION DU 28 JANVIER 2015, TENUE AU TRAVAUX PUBLICS VILLE DE REPENTIGNY, 130, rue Landreville, Repentigny (Qc) J6A 8C2 ÉTAIENT PRÉSENTS: (16 personnes)

Plus en détail

Rapport d activités de. l Association Québécoise. pour les Enfants Dyspraxiques (AQED)

Rapport d activités de. l Association Québécoise. pour les Enfants Dyspraxiques (AQED) Rapport d activités de l Association Québécoise pour les Enfants Dyspraxiques (AQED) Année 2013-2014 Introduction L association a été constituée par lettres patentes du registraire des entreprises au nom

Plus en détail

Une grande équipe. Le conseil d administration. Un travail précieux et sérieux. Le personnel. Les 3 axes d intervention. Rapport annuel 2008-2009

Une grande équipe. Le conseil d administration. Un travail précieux et sérieux. Le personnel. Les 3 axes d intervention. Rapport annuel 2008-2009 Rapport annuel 2008-2009 2009 Une grande équipe Le personnel : www.servicesjuridiques.org Présenté le 2 juin 2009 Le Conseil d administration - 10 citoyen(ne)s - 2 groupes communautaires - 1 représentante

Plus en détail

Infection par le VIH/sida et travail

Infection par le VIH/sida et travail Documents publiés dans la collection VIH-sida du ministère de la Santé et de la Protection sociale : COLLECTION VIH/SIDA Sida-MST (maladies sexuellement transmissibles) Transmission - Diagnostic/dépistage

Plus en détail

MOT DE LA PRÉSIDENTE

MOT DE LA PRÉSIDENTE RAPPORT D ACTIVITÉS 2011-2012 MOT DE LA PRÉSIDENTE L année 2011-2012 fut une année d imprévus. L absence de madame Hélène Blackburn, directrice générale, a demandé une réorganisation des tâches. Madame

Plus en détail

Rapport d activités 2012-2013

Rapport d activités 2012-2013 Rapport d activités 2012-2013 TABLE DES MATIÈRES Mot du président p.3 La Joujouthèque de Saint-Hubert p.4 Structure de l organisme p.5 Nos activités p.6 Priorités pour 2013-2013 p.8 2 MOT DU PRÉSIDENT

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS L heure des choix a sonné pour les Résidences Enharmonie de l Office municipal d habitation de Montréal (OMHM)

ÉTUDE DE CAS L heure des choix a sonné pour les Résidences Enharmonie de l Office municipal d habitation de Montréal (OMHM) ÉTUDE DE CAS L heure des choix a sonné pour les Résidences Enharmonie de l Office municipal d habitation de Montréal (OMHM) Léonard Dumas, D.B.A. Professeur de marketing, UQTR (Québec) Robert Laporte,

Plus en détail

Repérage de la perte d autonomie

Repérage de la perte d autonomie Repérage de la perte d autonomie France Morissette, MSc. Inf Directrice, Opérations soins 24 novembre 2014 LE GROUPE MAURICE PROFIL CORPORATIF, EN BREF Fondé en 1998 Un seul créneau : l habitation pour

Plus en détail

PLAN D ACTION 2014-2015 Présenté à l assemblée générale annuelle du 18 juin 2014

PLAN D ACTION 2014-2015 Présenté à l assemblée générale annuelle du 18 juin 2014 PLAN D ACTION 2014-2015 Présenté à l assemblée générale annuelle du 18 juin 2014 NOTE Il faut considérer que le CV est constitué d une petite équipe et de finances limitées. Il faut conserver de l espace

Plus en détail

Centre Hospitalier Restigouche 63, promenade Gallant Campbellton (Nouveau-Brunswick)

Centre Hospitalier Restigouche 63, promenade Gallant Campbellton (Nouveau-Brunswick) Centre Hospitalier Restigouche 63, promenade Gallant Campbellton (Nouveau-Brunswick) Nathalie Langlois, infirmière clinicienne spécialisée en psychiatrie Pauline Perron, ergothérapeute Michelle DesRoches,

Plus en détail

Volume 1 Numéro 2 Février 2009

Volume 1 Numéro 2 Février 2009 Volume 1 Numéro 2 Février 2009 Sommaire Lancement du concours Je prends ma place...1 Lancement du concours Je prends ma place Entrevue avec Annie Patenaude, lauréate 2008...2 En collaboration avec le Secrétariat

Plus en détail

Bureau d assurance voyage inc.

Bureau d assurance voyage inc. Bureau d assurance voyage inc. Assurance voyage médicale 2014-2015 Plusieurs nouvelles prestations y compris une option sans franchise! Proposition en ligne disponible 24/7 Avez-vous pensé souscrire l

Plus en détail

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY «Penser et agir famille» LES OBJECTIFS 1. Accueillir les familles avec respect et ouverture d esprit dans toutes leurs formes et leurs différences. 2. Stimuler

Plus en détail

GUIDE DU PARTICIPANT 2015

GUIDE DU PARTICIPANT 2015 GUIDE DU PARTICIPANT 2015 Courir pour Leucan, un défi relevé de saveur! 1 TABLE DES MATIÈRES Qu est-ce que Courir pour Leucan? 3 Qui sont les participants? 3 Options de participation Défis individuels

Plus en détail

VOTRE PROCHE EST À RISQUE OU PRÉSENTE UN DELIRIUM

VOTRE PROCHE EST À RISQUE OU PRÉSENTE UN DELIRIUM VOTRE PROCHE EST À RISQUE OU PRÉSENTE UN DELIRIUM Comment pouvez-vous l aider? Pour vous, pour la vie L équipe de soins a identifié votre proche comme étant à risque de développer un delirium ou vous a

Plus en détail

INSPECTION PROFESSIONNELLE

INSPECTION PROFESSIONNELLE INSPECTION PROFESSIONNELLE INSTRUMENT DE VÉRIFICATION DE LA NORME DE DOCUMENTATION LE PLAN THÉRAPEUTIQUE INFIRMIER PRODUCTION Service des publications Sylvie Couture Chef de service Karine Méthot Adjointe

Plus en détail

Chez soi avant tout : De l hôpital à la maison

Chez soi avant tout : De l hôpital à la maison Chez soi avant tout : De l hôpital à la maison Après un séjour à l hôpital, vous pouvez continuer de vous rétablir dans le confort et la sécurité de votre propre domicile si vous recevez des services améliorés

Plus en détail

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE Cette fi che est un outil d introduction au concept de la gestion interculturelle. Elle est destinée aux gestionnaires de PME afi

Plus en détail

6 400 personnes, dont 1 400 Innus Stages d externat et de résidence en médecine familiale milieu de stages agréé par l Université Laval

6 400 personnes, dont 1 400 Innus Stages d externat et de résidence en médecine familiale milieu de stages agréé par l Université Laval VOCATION Centre hospitalier de soins généraux Centre d hébergement de soins de longue durée Centre local de services communautaires Établissement reconnu comme service de stabilisation médicale des traumatisés

Plus en détail

Programme Traumatologie. feuillet informatif. destiné aux usagers et à leurs proches

Programme Traumatologie. feuillet informatif. destiné aux usagers et à leurs proches Programme Traumatologie feuillet informatif destiné aux usagers et à leurs proches Centre de réadaptation Estrie, 2014 Présentation du programme Le programme Traumatologie est l un des cinq programmes

Plus en détail

UNE EXPÉRIENCE INOUBLIABLE!

UNE EXPÉRIENCE INOUBLIABLE! ... e i o J é t i C! e r i r à r u e o Le C UNE EXPÉRIENCE INOUBLIABLE! EMPLOIS 2015 Le sourire, c est dans notre nature! 28, chemin des Cascades Lac-Beauport (Québec) G3B 0C4 Téléphone : (418) 849-7183

Plus en détail

JUIN 2015. Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi. 5 Sortie à l intermiel CSP Soirée d information projets de 6 e année. Journée pédagogique

JUIN 2015. Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi. 5 Sortie à l intermiel CSP Soirée d information projets de 6 e année. Journée pédagogique École Emmanuel-Chénard DATES À RETENIR INFO-CHÉNARD JUIN 2015 JUIN 2015 Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi 1 2 3 4 5 Sortie à l intermiel CSP Soirée d information projets de 6 e année Camp le P tit bonheur

Plus en détail

Appel de mises en candidature et d inscriptions

Appel de mises en candidature et d inscriptions www.csae.com Prix Leadership 2013 Appel de mises en candidature et d inscriptions Prix Pinnacle Prix Griner Prix de membre honoraire à vie Prix Donna Mary Shaw Prix «Les associations, sources d un Canada

Plus en détail

INFORMATIONS UTILES À DESTINATION DES ÉTUDIANTS VENANT À MALTE ET GOZO POUR APPRENDRE L ANGLAIS

INFORMATIONS UTILES À DESTINATION DES ÉTUDIANTS VENANT À MALTE ET GOZO POUR APPRENDRE L ANGLAIS INFORMATIONS UTILES À DESTINATION DES ÉTUDIANTS VENANT À MALTE ET GOZO POUR APPRENDRE L ANGLAIS INTRODUCTION Bienvenue. Cette brochure a pour but de vous donner des conseils pratiques et des informations

Plus en détail

ENTREVUE ÉCRITE. Boucherie de détail (DEP) Boulangerie (DEP) Cuisine (DEP) Pâtisserie (DEP) Service de la restauration (DEP) Vente de voyages (DEP)

ENTREVUE ÉCRITE. Boucherie de détail (DEP) Boulangerie (DEP) Cuisine (DEP) Pâtisserie (DEP) Service de la restauration (DEP) Vente de voyages (DEP) 7, rue Robert-Rumilly Québec, G1K 2K5 ENTREVUE ÉCRITE Nom : Prénom : Date de naissance : Code permanent : Inscrit sur vos bulletins ou sur votre carte étudiante No de téléphone : COCHEZ LE PROGRAMME POUR

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. Prix Cardozo-Coderre 2014

COMMUNIQUÉ. Prix Cardozo-Coderre 2014 COMMUNIQUÉ L OOAQ décerne près de 45 000 $ en prix et subventions de recherche en soutien aux orthophonistes et aux audiologistes pour des soins de qualité à la population. MONTRÉAL, le 16 juin 2015 Dans

Plus en détail

La problématique des punaises de lit: de la prévention au contrôle. Webinaire INSPQ/MSSS 2013-05-29

La problématique des punaises de lit: de la prévention au contrôle. Webinaire INSPQ/MSSS 2013-05-29 La problématique des punaises de lit: de la prévention au contrôle Webinaire INSPQ/MSSS 2013-05-29 La problématique des punaises de lit : de la prévention au contrôle Conférenciers Louise Lajoie, M.D.,

Plus en détail

Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca

Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Documents imprimés Une étape à la fois 1 2 Pour les personnes qui ne veulent pas cesser

Plus en détail

ENTREVUE ÉCRITE. Boucherie de détail (DEP) Boulangerie (DEP) Cuisine (DEP) Pâtisserie (DEP) Service de la restauration (DEP) Vente de voyages (DEP)

ENTREVUE ÉCRITE. Boucherie de détail (DEP) Boulangerie (DEP) Cuisine (DEP) Pâtisserie (DEP) Service de la restauration (DEP) Vente de voyages (DEP) 7, rue Robert-Rumilly Québec, G1K 2K5 ENTREVUE ÉCRITE Nom : Prénom : Date de naissance : Code permanent : Inscrit sur vos bulletins ou sur votre carte étudiante No de téléphone : COCHEZ LE PROGRAMME POUR

Plus en détail

Éventment Chaques Assiette Bien Remplie LIGNES DIRECTRICES CONCERNANT LA TEAMRAISER MD

Éventment Chaques Assiette Bien Remplie LIGNES DIRECTRICES CONCERNANT LA TEAMRAISER MD Éventment Chaques Assiette Bien Remplie LIGNES DIRECTRICES CONCERNANT LA TEAMRAISER MD Bienvenue à Chaque assiette bien remplie! Nous vous remercions de nous prêter main-forte pour nous aider à soulager

Plus en détail

Santé. Un médecin généraliste se réfère à un médecin de famille, la première personne à vous conseiller si vous souffrez de problèmes de santé.

Santé. Un médecin généraliste se réfère à un médecin de famille, la première personne à vous conseiller si vous souffrez de problèmes de santé. Santé Il est important de maintenir un mode de vie sain pour prévenir les maladies mangez correctement, faites de l exercice et maintenez un bon niveau d hygiène. Au Centre d Accueil, dites au personnel

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS

LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS Toute prise de décision implique un risque d erreur : elle exige donc le «courage de la responsabilité» nourri par la certitude que l engagement éthique est la marque

Plus en détail

LE PROGRAMME SCOLAIRE DE LA GREAT-WEST 2016 GUIDE D INFORMATION GÉNÉRALE INFORMATIONS GÉNÉRALES POUR TOUS PAGE 2

LE PROGRAMME SCOLAIRE DE LA GREAT-WEST 2016 GUIDE D INFORMATION GÉNÉRALE INFORMATIONS GÉNÉRALES POUR TOUS PAGE 2 GUIDE D INFORMATION GÉNÉRALE TABLE DES MATIÈRES INFORMATIONS GÉNÉRALES POUR TOUS PAGE 2 VOUS VENEZ DE L EXTÉRIEUR DE WINNIPEG? AUTRE RESSOURCE PAGE 3 AIRES DE DÎNER PAGE 4 SONDAGE - TIRAGES ET PRIX PAGE

Plus en détail

CENTRE DE RÉÉDUCATION PROFESSIONNELLE. Programmes et services

CENTRE DE RÉÉDUCATION PROFESSIONNELLE. Programmes et services CENTRE DE RÉÉDUCATION PROFESSIONNELLE Programmes et services 1 2 Bienvenue Le Centre de rééducation professionnelle appartient à Travail sécuritaire NB, lequel en assure la gestion. Il offre des services

Plus en détail

CONDITIONS DE SEJOUR REGLEMENT INTERIEUR

CONDITIONS DE SEJOUR REGLEMENT INTERIEUR CCAS d HEROUVILLE SAINT CLAIR EHPAD 504 quartier de Val 14200 HEROUVILLE ST CLAIR Tél : 02.31.46.23.40 Fax : 02.31.95.58.30 CONDITIONS DE SEJOUR REGLEMENT INTERIEUR 1 Le présent document définit les règles

Plus en détail

Site Internet : www.calma.qc.ca, section Actualités 2 février 2010 volume 13 numéro 10

Site Internet : www.calma.qc.ca, section Actualités 2 février 2010 volume 13 numéro 10 Site Internet : www.calma.qc.ca, section Actualités 2 février 2010 volume 13 numéro 10 CAMPAGNE DE FINANCEMENT L équipe de hockey collégial AAA du collège vend des billets. Ces derniers serviront pour

Plus en détail

Communiquez avec nous sans tarder afin de vous joindre à notre équipe de collaborateurs. jean-hertel_lemieux@uqar.ca

Communiquez avec nous sans tarder afin de vous joindre à notre équipe de collaborateurs. jean-hertel_lemieux@uqar.ca 1 Vous aimeriez participer à la rédaction du en partageant sur différents sujets liés à votre domaine d études et/ou votre expérience du monde du travail? Un sujet de société vous préoccupe? Communiquez

Plus en détail

Caisse d économie des employés en Télécommunication

Caisse d économie des employés en Télécommunication Caisse d économie des employés en Télécommunication 1 HOMMAGES Hommage à M. Michel Laberge, ex-président du Conseil d administration de la Caisse d économie Desjardins des employés en Télécommunication

Plus en détail

AU VOLANT DE MA SANTÉ

AU VOLANT DE MA SANTÉ AU VOLANT DE MA SANTÉ AÎNÉS, êtes-vous à risque? La conduite automobile est une activité complexe. En fait, plusieurs exigences sont nécessaires pour l exercer, comme de : > bien connaître les règles

Plus en détail

LE GUIDE COMPLET DES SÉMINAIRES POUR LES CLIENTS

LE GUIDE COMPLET DES SÉMINAIRES POUR LES CLIENTS LE GUIDE COMPLET DES SÉMINAIRES POUR LES CLIENTS La croissance de votre entreprise dépend du succès que vous remporterez dans trois domaines d activité précis : 1. les recommandations de clients; 2. les

Plus en détail

Le travail continue! Message du président

Le travail continue! Message du président Bulletin / avril 2014 Section Télébec Message du président Le travail continue! L hiver est maintenant derrière nous et les beaux jours du printemps sont à notre porte. Enfin, diront certains. Mais, quelle

Plus en détail

Insalubrité morbide. menace la santé. lorsqu il constitue une menace pour la santé ou la sécurité de ses occupants. Il est donc

Insalubrité morbide. menace la santé. lorsqu il constitue une menace pour la santé ou la sécurité de ses occupants. Il est donc Insalubrité morbide Quand l insalubrité menace la santé Un logement est considéré insalubre lorsqu il constitue une menace pour la santé ou la sécurité de ses occupants. Il est donc impropre à l habitation.

Plus en détail

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles Centre de réadaptation en déficience intellectuelle de Québec (CRDI de Québec) 7843, rue des Santolines Québec (Québec) G1G 0G3 Téléphone : 418 683-2511 Télécopieur : 418 683-9735 www.crdiq.qc.ca Fiche

Plus en détail

Générations + Le bulletin des 50 + en Appalaches

Générations + Le bulletin des 50 + en Appalaches SEMAINE DE L ACTION BÉNÉVOLE 2015 Générations + Le bulletin des 50 + en Appalaches Vol. 2, no 8, le 31 mars 2015 La Semaine de l'action bénévole 2015 aura lieu du 12 au 18 avril sous le thème «Le bénévolat,

Plus en détail

Année 10. Numéro 36. Octobre 2014. Message du président

Année 10. Numéro 36. Octobre 2014. Message du président Année 10 Numéro 36 Octobre 2014 Message du président Fernand Gaudet, président La semaine de la coopération (3 e semaine d octobre) fut une belle occasion pour le mouvement coopératif de démontrer à l

Plus en détail

Patrizia Tilly - Fotolia.com

Patrizia Tilly - Fotolia.com Patrizia Tilly - Fotolia.com Préserver sa santé Avec l âge, le manque d activité, votre santé peut se fragiliser. Des gestes simples, une bonne hygiène de vie peuvent permettre de se maintenir en forme.

Plus en détail