FCP de droit français LAZARD CONVERTIBLE GLOBAL COUVERT CHF

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FCP de droit français LAZARD CONVERTIBLE GLOBAL COUVERT CHF"

Transcription

1 FCP de droit français LAZARD CONVERTIBLE GLOBAL COUVERT CHF RAPPORT ANNUEL au 31 décembre 2015 Société de Gestion : Lazard Frères Gestion SAS Dépositaire : Caceis Bank France Commissaire aux comptes : PwC Sellam Lazard Frères Gestion SAS - 25 rue de Courcelles Paris

2 SOMMAIRE 1. Caractéristiques de l OPC 3 2. Changements intéressant l'opc 8 3. Rapport de gestion 9 4. Informations réglementaires Certification du Commissaire aux Comptes Comptes de l'exercice 22 2

3 1. CARACTERISTIQUES DE L OPC FORME JURIDIQUE Fonds Commun de Placement de droit français. CLASSIFICATION Diversifié. OPC d OPC Jusqu à 100% maximum en actions «A» de la Sicav Maître. AFFECTATION DES SOMMES DISTRIBUABLES Les sommes distribuables sont constituées par : 1) le résultat net augmenté du report à nouveau et majoré ou diminué du solde de régularisation des revenus. Le résultat net de l'exercice est égal au montant des intérêts, arrérages, dividendes, primes et lots, jetons de présence ainsi que tous produits relatifs aux titres constituant le portefeuille du Fonds majoré du produit des sommes momentanément disponibles et diminué des frais de gestion et de la charge des emprunts. 2) les plus-values réalisées, nettes de frais, diminuées des moins-values réalisées, nettes de frais constatées au cours de l exercice, augmentées des plus-values nettes de même nature constatées au cours d exercices antérieurs n ayant pas fait l objet d une distribution ou d une capitalisation et diminuées ou augmentées du compte de régularisation des plus-values. Les sommes distribuables sont intégralement capitalisées à l exception de celles qui font l objet d une distribution obligatoire en vertu de la loi. OBJECTIF DE GESTION Le FCP est un OPCVM nourricier de l Action A de la Sicav Lazard Convertible Global (ci-après la «Sicav maître»). L objectif de gestion du FCP vise à atteindre, sur une durée de placement recommandée de 5 ans, une performance nette de frais supérieure à l indice Thomson Reuters Global Focus Hedged (CHF) Convertible Bond Index, exprimé en CHF, couvert contre le risque de change avec comme monnaie de référence le franc suisse, coupons nets réinvestis. La performance du FCP pourra être différente de celle de son maître notamment en raison de ses propres frais de gestion et du coût éventuel de la couverture du risque de change. INDICATEUR DE REFERENCE Le Thomson Reuters Global Focus Hedged (CHF) Convertible Bond Index, exprimé en CHF, couvert contre le risque de change avec comme monnaie de référence le franc suisse, coupons nets réinvestis. Il est représentatif de la performance des obligations convertibles internationales, couvert du risque de change, avec le franc suisse comme monnaie de référence. Il est consultable sur le terminal Bloomberg (UCBIFX28) et sur le site internet UBS (avec code d'accès, sa référence est UCBINDEXW1068). STRATEGIE D INVESTISSEMENT 1. Stratégies utilisées Le FCP Lazard Convertible Global Couvert CHF est un OPCVM nourricier de la Sicav Lazard Convertible Global (Sicav maître). Les actifs du FCP Lazard Convertible Global Couvert CHF sont composés à hauteur de 90% minimum de l actif net et jusqu à 100% maximum de l actif net d actions «A» de la Sicav Lazard Convertible Global (Sicav maître) et, à titre accessoire, de liquidités. Le portefeuille est couvert en permanence contre le risque de change à l aide soit d options, soit d instruments financiers à terme négociés sur des marchés réglementés français ou étrangers. 3

4 Rappel de la stratégie de la Sicav Lazard Convertible Global (Sicav Maître) : La Sicav vise à atteindre sur la durée de placement recommandée de 5 ans une performance nette de frais supérieure à l indice de référence, le Thomson Reuters Global Focus Convertible Bond Index (EUR), exprimé en Euro, coupons nets réinvestis. La Sicav est gérée de manière active suivant une approche fondamentale comportant plusieurs phases d analyses qui sont : l étude de l environnement économique avec les anticipations de marché formulée par notre service de la Stratégie Economique, l analyse financière des sociétés émettrices des emprunts obligataires et des actions sous-jacentes et par l analyse des caractéristiques techniques des contrats d émission. Pour ce faire le gérant sera amené à piloter l exposition globale de la Sicav aux taux d intérêts et aux marchés actions. Il utilisera en sus des caractéristiques des actifs en portefeuille (exposition, action et sensibilité) des contrats futures sur taux et actions afin d augmenter ou diminuer la sensibilité de la Sicav ou l exposition au marché action. De plus la Sicav réalisera une gestion dynamique du risque de change afin d optimiser la performance à moyen terme. La Sicav pourra également faire de la gestion active des taux via une gestion active de la sensibilité (utilisation de contrats futur sur bobl ou bund par exemple). La Sicav pourra utiliser, dans la limite d une fois l actif net, des futures, des swaps, des options et du change à terme, sur des marchés réglementés, organisés et/ou de gré à gré pour couvrir et/ou exposer, le portefeuille au risque action, de taux, de change, de crédit et de volatilité. 2. Actifs (hors dérivés intégrés) Actions : Actions en titres vifs résultant d une conversion d un des types d instruments définis ci-dessous à hauteur de 10% maximum de l actif net. Titres de créance et instruments du marché monétaire : - Obligations convertibles européennes et étrangères (y compris émergentes) libellés en euro et/ou en devises locales, émises par des entreprises et des institutions financières. - Obligations échangeables en actions européennes et étrangères (y compris émergentes) libellés en euro et/ou en devises locales, émises par des entreprises et des institutions financières. - Obligations à bon de souscription d actions européennes et étrangères (y compris émergentes) libellés en euro et/ou en devises locales, émises par des entreprises et des institutions financières. - Obligations à bon de souscription de titres participatifs ; européennes et étrangères (y compris émergentes) libellés en euro et/ou en devises locales, émises par des entreprises et des institutions financières. - Obligations dont la valeur est indexée sur indice boursier à hauteur de 15% maximum de l actif net. - TCN, pensions, OPC : OPCVM ou FIA français ou étrangers respectant les quatre critères de l article R du Comofi à hauteur de 10% maximum de l actif net. Ces OPC peuvent être gérés par la société de gestion. 3. Instruments dérivés Nature des marchés d intervention : réglementés organisés de gré à gré Risques sur lesquels gérant désire intervenir : action taux change crédit autres risques : volatilité 4

5 Nature des interventions, l ensemble des opérations devant être limité à la réalisation de l objectif de gestion : couverture exposition arbitrage autre nature Nature des instruments utilisés : futures : sur actions et indices actions sur taux de change options : sur actions et indices actions sur taux de change swaps : swaps d actions swaps de taux swaps de change change à terme dérivés de crédit Stratégie d utilisation des dérivés pour atteindre l objectif de gestion : couverture partielle ou générale du portefeuille. reconstitution d une exposition synthétique à des actifs, à des risques. augmentation de l exposition au marché sans effet de levier. maximum autorisé et recherché. autre stratégie. 4. Titres intégrant des dérivés Le gérant pourra investir dans tous titres intégrant des dérivés permis par le programme d activité de la société de gestion, notamment des obligations convertibles et des bons de souscription, négociés sur des marchés réglementés, organisés ou de gré à gré à hauteur de 100% de l actif net. Dans ce cadre, le gérant pourra prendre des positions en vue de couvrir et/ou d exposer le portefeuille à des secteurs d activité, zones géographiques, actions (tous types de capitalisations), titres et valeurs mobilières assimilés dans le but de réaliser l objectif de gestion. 5. Dépôts : Les opérations de dépôts peuvent être utilisées dans la gestion de la Sicav dans la limite de 10% de son actif. 6. Emprunts d espèces : La Sicav peut faire appel aux emprunts d espèces dans son fonctionnement dans la limite de 10% de son actif pour répondre à un besoin ponctuel de liquidités. 7. Opérations d acquisitions et cessions temporaires de titres : Ces opérations d acquisition et cession temporaires d instruments financiers se feront jusqu à 100% de l actif. Les revenus éventuels nets des coûts opérationnels de ces opérations sont intégralement reversés à la Sicav. Nature des interventions, l ensemble des opérations devant être limitées à la réalisation de l objectif de gestion : gestion de la trésorerie optimisation des revenus de la Sicav contribution éventuelle à l effet de levier de la Sicav autre nature 5

6 8. Information sur les garanties financières : La Sicav peut, pour la réalisation de son objectif de gestion, recevoir et consentir des garanties financières. Dans le cadre d opérations sur dérivés négociés de gré à gré et d opérations d acquisition et cession temporaires de titres, et conformément à la position AMF , la Sicav peut recevoir à titre de collatéral des titres (tel que notamment des obligations ou titres émis(es) ou garanti(e)s par un Etat ou émis par des organismes de financement internationaux et des obligations ou titres émis par des émetteurs privés de bonne qualité), ou des espèces. Le collatéral espèce reçu est réinvesti conformément aux règles applicables. L ensemble de ces actifs devra être émis par des émetteurs de haute qualité, liquides, peu volatils, diversifiés et qui ne sont pas une entité de la contrepartie ou de son groupe. Des décotes peuvent être appliquées au collatéral reçu; elles prennent en compte notamment la qualité de crédit, la volatilité des prix des titres. 9. PROFIL DE RISQUE Le profil de risque du FCP nourricier est identique au profil de risque de la Sicav maître à une exception près. Le FCP n est pas exposé au risque de change contrairement à la Sicav Maître. Votre argent sera principalement investi dans des instruments financiers sélectionnés par la société de gestion. Ces instruments connaîtront les évolutions et aléas des marchés. Rappel du profil de risque de la Sicav maître Lazard Convertible Global : Risque de perte en capital : Risque que le capital investi ne soit pas intégralement restitué, la Sicav ne bénéficiant d aucune garantie ni protection. Ce risque se matérialise par une baisse de la Valeur Liquidative dans un tel cas, un actionnaire n est pas assuré de retrouver le capital initialement investi. Risque actions : La sensibilité aux variations des marchés actions peut générer des variations importantes de la valeur liquidative. En cas de baisse des marchés actions, la valeur liquidative de la Sicav est susceptible de baisser. Risque de taux : Le risque de taux est le risque de variation des taux d intérêt qui a un impact sur les marchés obligataires. A titre d exemple, le prix d une obligation tend à évoluer dans le sens inverse des taux d intérêt. En cas de hausse des taux, la valeur liquidative de la Sicav pourra baisser. Risque de crédit : L émetteur d un titre obligataire peut être amené à faire défaut. Ainsi cette défaillance pourra faire baisser la valeur liquidative de la Sicav. Même dans le cas où aucun émetteur ne fait défaut, les variations des marges de crédit peuvent conduire la performance à être négative. Ces risques sont d autant plus importants que la qualité de crédit de l émetteur est basse, qu il s agisse d émetteurs de la catégorie spéculative / high yield et/ou liés à des marchés émergents. La baisse de la valeur liquidative pourra être d autant plus importante que la Sicav sera investie dans des dettes non notées ou relevant de la catégorie spéculative / high yield» ou dans des dettes liées aux marchés des pays émergents. Risque de change : L investissement sur le marché des taux des pays hors zone euro génère une exposition au risque de change et peut induire une volatilité plus importante. Risque de volatilité : Compte tenu de la composante optionnelle que recèlent les titres, les variations de volatilité, composante principale du prix de l option, peuvent entraîner une baisse de la valeur liquidative de la Sicav pendant une période non définie. Risque sur instruments dérivés : La Sicav peut s exposer sous forme synthétique à des instruments de taux et/ou d indices jusqu à une fois son actif net. L utilisation des produits dérivés sur marchés organisés et de gré à gré peut exposer la valeur liquidative à des variations dues aux fluctuations des marchés des sous-jacents. Risque de contrepartie : Il s agit du risque lié à l utilisation par cette Sicav d instruments financiers à terme, de gré à gré, et/ou au recours à des opérations d acquisitions et de cessions temporaires de titres. Ces opérations conclues avec une ou plusieurs contreparties éligibles, exposent potentiellement la Sicav à un risque de défaillance de l une de ces contreparties pouvant la conduire à un défaut de paiement. 6

7 Risque sur les marchés émergents : Les principaux risques liés aux investissements dans des pays émergents peuvent être le fait du fort mouvement des cours des titres et des devises de ces pays, d une éventuelle instabilité politique et de l existence de pratiques comptables et financières moins rigoureuses que celles des pays développés. En cas de baisse de ces marchés, la valeur liquidative de la Sicav pourra diminuer. 10. GARANTIE OU PROTECTION Néant. 11. SOUSCRIPTEURS CONCERNES ET PROFIL DE L INVESTISSEUR TYPE Tous souscripteurs cherchant à optimiser ses placements en instruments de taux sans risque de change. Il est fortement recommandé aux souscripteurs de diversifier suffisamment leurs investissements afin de ne pas les exposer uniquement aux risques de ce FCP. Informations relatives aux investisseurs américains : Le FCP n est pas enregistré en tant que véhicule d investissement aux Etats-Unis et ses parts ne sont pas et ne seront pas enregistrées au sens du Securities Act de 1933 et, ainsi, elles ne peuvent pas être proposées ou vendues aux Etats-Unis à des Restricted Persons, telles que définies ci-après. Les Restricted Persons correspondent à (i) toute personne ou entité située sur le territoire des Etats-Unis (y compris les résidents américains), (ii) toute société ou toute autre entité relevant de la législation des Etats-Unis ou de l un de ses Etats, (iii) tout personnel militaire des Etats-Unis ou tout personnel lié à un département ou une agence du gouvernement américain situé en dehors du territoire des Etats-Unis, ou (iv) toute autre personne qui serait considérée comme une U.S. Person au sens de la Regulation S issue du Securities Act de 1933, tel que modifié. FATCA : En application des dispositions du Foreign Account Tax Compliance Act («FATCA») applicables à compter du 1er juillet 2014, dès lors que le FCP investit directement ou indirectement dans des actifs américains, les capitaux et revenus tirés de ces investissements sont susceptibles d'être soumis à une retenue à la source de 30%. Afin d éviter le paiement de la retenue à la source de 30%, la France et les Etats-Unis ont conclu un accord intergouvernemental aux termes duquel les institutions financières non américaines («foreign financial institutions») s engagent à mettre en place une procédure d identification des investisseurs directs ou indirects ayant la qualité de contribuables américains et à transmettre certaines informations sur ces investisseurs à l administration fiscale française, laquelle les communiquera à l autorité fiscale américaine («Internal Revenue Service»). Le FCP, en sa qualité de foreign financial institution, s engage à se conformer à FATCA et à prendre toute mesure relevant de l accord intergouvernemental précité. Le montant qu il est raisonnable d investir dans ce FCP dépend de la situation personnelle de l investisseur. Pour le déterminer, il doit tenir compte de son patrimoine personnel, de ses besoins actuels et de la durée de placement recommandée, mais également de sa capacité à prendre des risques, ou, au contraire, à privilégier un investissement prudent. Durée de placement recommandée : 5 ans minimum. 7

8 2. CHANGEMENTS INTERESSANT L'OPC CHANGEMENT INTERVENU AU COURS DE LA PERIODE ET A INTERVENIR Changement indicateur de référence : Le Président de la société de gestion Lazard Frères Gestion S.A.S. a décidé de changer l indicateur de référence Merrill Lynch Global Convertible Bonds G300 Hedged EUR Index en euros du FCP Objectif Convertible Couvert par l indice Thomson Reuters Global Focus Hedged (EUR) Convertible Bond Index, exprimé en Euro coupons réinvestis. Date effet : 1 er janvier Mutation du FCP Le Président de la société de gestion Lazard Frères Gestion S.A.S. a décidé : 1) Changement d acteurs : - Changement de dépositaire : cette fonction sera assurée par Caceis Bank France, en lieu et place de Lazard Frères Banque. - Changement de délégataire de la gestion comptable : cette fonction sera assurée par Caceis Fund Administration, en lieu et place de Lazard Frères Gestion. L établissement en charge de la réception des ordres de souscription et de rachat sera Caceis Bank France. 2) Changements apportés au prospectus : Changement de dénomination : LAZARD CONVERTIBLE GLOBAL COUVERT - Modification des dates de règlement des souscriptions et des rachats : J+2 (S) / J+3 (R) en lieu et place de J+1 (S) / J+3 (R) ; - Mise en harmonie du prospectus avec celui de la Sicav Maître, Objectif Convertible. Ces modifications sont entrées en vigueur le 23 novembre Changement cut-off souscriptions-rachats Le Président de la société de gestion Lazard Frères Gestion S.A.S. décide de modifier le cut-off du OBJECTIF CONVERTIBLE COUVERT (FR ) de 10h30 à 10h00. FCP nourricier Date effet : 23 novembre

9 3. RAPPORT DE GESTION EVOLUTION ET PERFORMANCE Au cours de cet exercice, l actif net du FCP LAZARD CONVERTIBLE GLOBAL COUVERT CHF a connu l évolution suivante : L actif net est passé de CHF ,41 le 31 décembre 2014 à CHF ,15 le 31 décembre Le nombre de parts en circulation au 31 décembre 2015 est de 971. La valeur liquidative de CHF ,08 le 31/12/2014, est passée à CHF ,78 le 31/12/2015, ce qui correspond à une évolution de 0,27%. La performance passée ne préjuge pas des résultats futurs de l OPC et n est pas constante dans le temps. ENVIRONNEMENT MACRO-ECONOMIQUE ET POLITIQUE DE GESTION DE LA SICAV MAITRE LAZARD CONVERTIBLE GLOBAL Introduction L année écoulée a été marquée par une poursuite de la rotation de la croissance vers les économies avancées, une recrudescence du risque politique et deux changements profonds sur les marchés : la chute des cours du pétrole, qui s inscrit dans un mouvement plus large de baisse du prix des matières premières, et l appréciation du dollar, résultant de la divergence des politiques monétaires. Si la croissance mondiale devrait ralentir cette année, selon les prévisions du FMI, la reprise s est poursuivie dans les économies avancées qui devraient connaître en 2015 leur plus forte croissance depuis En revanche, l activité a fléchi dans les pays émergents qui vont probablement ralentir pour la cinquième année d affilée. Aux Etats-Unis, la vigueur de la croissance et les progrès accomplis sur le front de l emploi ont permis à la Réserve Fédérale (Fed) de mettre un terme à son programme de rachat d actifs à la fin du mois d octobre En zone euro, la reprise a gagné en vitesse malgré les développements liés à la Grèce qui a finalement trouvé un accord avec ses créanciers pour un nouveau plan d aide. La Banque centrale européenne (BCE) a adopté une série de mesures visant à relancer l inflation, dont un programme d achat d actifs de grande ampleur qui lui permet d acquérir des obligations publiques. Au Japon, la sortie de récession au premier trimestre a été suivie par une baisse de l activité. La Banque centrale du Japon (BoJ) a relevé le montant de ses achats d obligations et le gouvernement a annoncé un nouveau plan de relance budgétaire. En Chine, dans un contexte où l activité a continué de ralentir, la banque centrale a abaissé par cinq fois son taux directeur. Les autorités ont également modifié le mécanisme de fixation du yuan, ce qui a déclenché une forte baisse des marchés actions mondiaux à l été. Dans les autres pays émergents, la croissance était relativement résiliente en Asie émergente, tirée par l Inde, mais elle a nettement ralenti en Europe émergente et en Amérique Latine, pénalisée par la Russie et le Brésil qui ont basculé en récession. Croissance du PIB en volume (%) (e) 2016 (e) Monde 3,4 3,1 3,6 Pays avancés 1,8 2,0 2,2 Pays émergents 4,6 4,0 4,5 Zone euro 0,9 1,5 1,6 Etats-Unis 2,4 2,6 2,8 Japon -0,1 0,6 1,0 Allemagne 1,6 1,5 1,6 France 0,2 1,2 1,5 Italie -0,4 0,8 1,3 Espagne 1,4 3,1 2,5 Royaume-Uni 3,0 2,5 2,2 Chine 7,3 6,8 6,3 Inde 7,3 7,3 7,5 Brésil 0,1-3,0-1,0 Russie 0,6-3,8-0,6 Source : perspectives économiques du FMI mises à jour en octobre

10 Les marchés actions ont connu des performances médiocres sur un an : +0,9% sur l Eurostoxx en euros, -2,6% pour le S&P 500 en dollars, +6,4% sur le Topix en yen et -21,2% sur l indice MSCI émergents libellés en dollars qui cède 9,3% en devise locale. L Eurostoxx a connu une volatilité importante au cours des douze derniers mois, avec des épisodes de forte baisse. D abord, à la mi-octobre 2014, quand les statistiques décevantes en Allemagne ont entraîné une résurgence des inquiétudes autour de la croissance mondiale. Ensuite, entre fin novembre et la mi-décembre, suite à l accélération de la baisse du prix du pétrole, qui a précipité l effondrement du rouble, et à la dissolution du parlement grec. Au premier trimestre, l annonce surprise d un programme d achat d obligations d Etat par la BCE, en janvier, conjugué à l amélioration des perspectives économiques dans la zone et à la baisse de l euro, a permis un fort rebond des marchés actions. Elles se sont ensuite nettement repliées au deuxième trimestre, évoluant en fonction des développements liés à la Grèce suite à l élection du parti radical de gauche Syriza. Au troisième trimestre, d'abord portés par la résolution de la crise grecque en juillet, les marchés actions mondiaux se sont violemment retournés après la modification par la Chine de son régime de change le 11 août. La dépréciation du yuan qui s en est suivie a été perçue par certains investisseurs comme une nouvelle mesure de soutien, alimentant les inquiétudes autour de la croissance chinoise. Après un bref répit, les marchés actions ont repris le chemin de la baisse mi-septembre suite à un discours prudent de la Fed sur la situation de l économie mondiale et au scandale Volkswagen. Les rendements des obligations d Etat des pays sans risque se sont nettement repliés sur les douze derniers mois après une violente remontée à partir de la mi-avril Le taux à 10 ans sur les emprunts d Etat allemands a baissé de 36 points de base pour se situer à 0,59% fin septembre. Le taux à 10 ans des emprunts d Etat américains s est quant à lui replié de 45 points de base en douze mois pour atteindre 2,04% à la fin septembre. Les marges de crédit des pays périphériques par rapport à l Allemagne se sont resserrées en Italie (-25pbs) et au Portugal (-41pbs) mais se sont écartées en Espagne (+11pbs). Dans un contexte politique compliqué, le rendement à 10 ans des obligations souveraines de l Etat grec est passé de 8,3% à 19,2% entre septembre 2014 et début juillet 2015 pour retomber à 8,3% fin septembre 2015 suite à la résolution de la crise. Les marges de crédit des obligations privées de bonne qualité se sont écartées de 53pbs contre les obligations d Etat pour atteindre 145pbs et celles des obligations à haut rendement se sont écartées de 159pbs à 555pbs d après les indices Merrill Lynch. Les divergences de politiques monétaires entre la Fed, qui s apprête à durcir sa politique monétaire, la BCE, et la BoJ, qui ont amplifié leur relance, se sont traduites par une appréciation du dollar de 13,0% face à l euro et de 9,3% face au yen. Les pressions baissières sur l euro ont entraîné une vague d assouplissement monétaire dans les pays nordiques comme le Danemark. La Banque nationale suisse a abandonné son cours plancher de 1,20 franc suisse pour un euro le 15 janvier. Le prix du baril de brent est passé de 93 dollars fin septembre 2014 à 47 dollars fin septembre 2015, une baisse de près de 50%. Les prix du pétrole sont remontés au printemps, après les plus bas atteints en janvier, puis ils ont fortement diminué du fait de la résilience de l offre aux Etats-Unis et dans les pays de l OPEP, des perspectives de hausse de la production en Iran après l accord sur le nucléaire et de l affaiblissement de la demande mondiale. Etats-Unis La croissance américaine a ralenti en fin d année puis elle a été pénalisée par des facteurs temporaires au premier trimestre, notamment un hiver rigoureux, des grèves dans les ports de l Ouest et un ralentissement des dépenses d investissement dans le secteur pétrolier. Le PIB a ensuite rebondi de 3,9% en rythme annualisé au troisième trimestre, soutenu par la consommation. Les enquêtes ISM se sont redressées de concert au quatrième trimestre avant de connaître des évolutions divergentes. L indice du secteur manufacturier s est replié pour atteindre 50,2 en septembre (-5,9 points sur un an) alors que celui du secteur non-manufacturier s est maintenu sur un niveau élevé tout au long de l année pour s établir à 54,9 en septembre (-1,2 point sur un an). Les créations d emplois dans le secteur privé sont restées dynamiques entre octobre et juillet ( en moyenne) puis elles ont ralenti en août et en septembre ( en moyenne). Sur un an, emplois ont été créés dans le secteur privé, ce qui reste un rythme historiquement élevé. Cela a permis une poursuite de la baisse rapide du taux chômage qui est passé de 5,9% à 5,1% entre septembre 2014 et septembre La consommation des ménages a d abord ralenti en dépit de la baisse des cours du pétrole, les gains de pouvoir d achat ayant été épargnés. Elle a ensuite accéléré à la fin du premier trimestre. En août, elle progressait de 3,2% sur un an. Le taux d épargne se situait à 4,6%, au même niveau qu en septembre de l année dernière. 10

11 Dans le secteur de la construction, l amélioration a été interrompue par le mauvais temps en début d année avant de redémarrer. Les permis de construire et les mises en chantier progressaient respectivement de 12,5% et de 16,6% sur un an en août. Dans le secteur résidentiel, les ventes de maisons neuves ont accéléré et progressaient de 21,6% sur un an en août. Les prix de l immobilier étaient en hausse de 5% sur un an et la confiance des constructeurs de maisons a atteint de nouveaux plus hauts depuis la crise. Les commandes de biens d investissement hors défense et aviation ont connu une correction liée à la baisse des cours du pétrole. Elles reculent de 4,7% sur un an en août. Le déficit commercial a été perturbé par les grèves dans les ports de l Ouest en début d année et se creuse de 7Mds USD sur un an pour atteindre 48,3Mds USD en août. L inflation a sensiblement ralenti au cours des douze derniers mois sous l effet du recul des prix de l énergie. En août, l inflation annuelle était nulle mais elle était de 1,9% hors énergie et alimentation. Zone euro La croissance a progressivement accéléré jusqu au premier trimestre puis elle a ralenti à +1,6% au deuxième trimestre (+1,5% sur un an). Les enquêtes PMI se sont redressées rapidement jusqu à la fin du premier trimestre avant de se stabiliser sur des niveaux cohérents avec une croissance proche de 2,0% en rythme annualisé. L indice composite se situait à 53,6 en septembre (+1,6 point sur un an). En Allemagne, la bonne croissance au quatrième trimestre a été suivie d un ralentissement en début d année. Elle a ensuite ré-accéléré pour atteindre +1,6% en rythme annualisé au deuxième trimestre (+1,6% sur un an). L indice PMI composite était plus ou moins stable sur l année passée et atteignait 54,3 en septembre (+0,2 point sur un an). En France, la croissance a gagné en vigueur en fin d année puis le PIB s est stabilisé au deuxième trimestre (+1,1% sur un an). L indice PMI composite a bien progressé depuis les planchers de fin 2014 pour se situer à 51,9 en septembre (+3,5 points sur un an). En revanche, le taux de chômage restait sur un niveau élevé de 10,3% au T (-0,1 point par rapport au T3 2014). L Italie a renoué avec la croissance au quatrième trimestre et le PIB progressait de 1,3% en rythme annualisé au deuxième trimestre (+0,7% sur un an). L indice PMI composite s est redressé pour atteindre 53,4 en septembre (+4,0 points sur un an). En Espagne, la croissance a progressivement accéléré pour atteindre 4,1% en rythme annualisé au deuxième trimestre (+3,1% sur un an). L indice PMI composite est resté sur des niveaux élevés au cours des douze derniers mois et s établissait à 54,6 en septembre (-0,6 point sur un an). Les élections régionales en Catalogne se sont soldées par une victoire des partis indépendantistes qui ont obtenu la majorité absolue au parlement. En Grèce, le risque politique a fortement augmenté fin décembre après que le parlement grec a échoué dans l élection d un nouveau président de la République, ce qui a entraîné la dissolution du parlement et l annonce d élections législatives anticipées qui ont vu l arrivée au pouvoir du parti radical de gauche Syriza. Après plusieurs semaines de négociations, la fermeture des banques grecques pendant trois semaines et la mise en place de contrôles de capitaux, la Grèce et ses créanciers ont finalement trouvé un accord sur un troisième plan d aide. Dans ce contexte, la croissance a ralenti à partir du quatrième trimestre avant de rebondir à +3,7% en rythme annualisé au deuxième trimestre. La BCE a annoncé un ensemble de mesures pour relancer l inflation : les taux d intérêt de la politique monétaire ont été abaissés en septembre, des opérations de refinancement ciblées à long terme ont été planifiées et un programme d achat de titres de grande ampleur a été mis en place pour atteindre l objectif d une augmentation de 1000Mds EUR de son bilan. Celui-ci prévoit des achats mensuels de 60Mds EUR d actifs entre mars 2015 et septembre 2016 au minimum. Outre les covered bonds et ABS, la BCE acquiert sur le marché secondaire des obligations émises par les institutions de la zone euro et par les Etats. La Grèce, dont les obligations souveraines ne sont plus éligibles comme collatéral pour les opérations classiques de refinancement auprès de la BCE, est exclue de ce programme, tout comme les obligations qui proposent un rendement inférieur au taux de la facilité de dépôt (-0,20%) ou qui n ont pas une durée de vie résiduelle comprise entre 2 et 30 ans. 11

12 La baisse des prix de l énergie a pesé sur l indice des prix à la consommation qui reculait de 0,1% sur un an au mois de septembre. L inflation sous-jacente était de 0,9%. Japon Le Japon est sorti de récession au quatrième trimestre et a connu un solide rebond de la croissance au premier trimestre. L activité a ensuite reculé de 1,2% en rythme annualisé au deuxième trimestre (+0,8% sur un an). Les enquêtes PMI ont oscillé sur des niveaux proches de 50 au cours des douze derniers mois. En septembre, l indice composite se situait à 51,2 (-1,6 point sur un an). L Abenomics et la hausse de la TVA ont eu un effet marqué sur l inflation qui a cependant ralenti au fur et à mesure que l effet TVA s estompait. L indice des prix à la consommation progressait de 0,2% sur un an en août et l inflation sous-jacente atteignait +0,8%. Dans ce contexte, la banque centrale japonaise a relevé le montant de ses rachats d actifs fin octobre et le gouvernement a annoncé un nouveau plan de relance budgétaire ainsi que le report d une nouvelle augmentation de la TVA. Chine La croissance chinoise a ralenti pour toucher un point bas au premier trimestre avant de rebondir à +7% en rythme annualisé au deuxième trimestre, un rythme proche de la croissance visée par les autorités. Les enquêtes PMI se sont dégradées à partir de la fin du premier trimestre avec des évolutions contrastées entre l indice du secteur manufacturier, qui se situait à 47,2 au mois de septembre (-3,0 sur un an), et celui du secteur des services, qui s est maintenu au-dessus de 50 tout au long de l année. La production industrielle a ralenti jusqu au mois de mars puis elle s est légèrement redressée. Elle était en hausse de 6,1% sur un an au mois d août. L investissement a été pénalisé par le secteur de l immobilier et progressait de 9,1% sur un an en août. La décélération était moins importante dans le secteur manufacturier et l investissement en infrastructure était relativement résilient. Les ventes au détail en volume ont ralenti à la marge et progressaient de 10,4% sur un an au mois d août. Dans le secteur de l immobilier, les mesures de soutien ont permis une forte accélération des ventes de logements, qui étaient en hausse de 15,6% sur un an en août, et un rebond des prix, qui progressaient de 1,3% sur un an en septembre. Cela ne s est pas traduit par une amélioration des mises en chantier qui reculaient de 17,6% sur un an, suggérant un ajustement sur les stocks. La banque centrale a abaissé son taux directeur de 140 pts de base depuis la mi-novembre en cinq mouvements, ce qui a déclenché une forte hausse des marchés actions qui se sont ensuite violemment retournés entre la mi-juin et la mi-juillet. Dans ce contexte, les autorités ont adopté une série de mesures (nouvel assouplissement monétaire, suspension des IPO, restrictions sur les ventes à découvert, fonds de stabilisation, ) qui ont finalement permis une stabilisation des cours. La banque centrale a également annoncé, le 11 août, une modification majeure de sa politique de change. Le yuan continuera de s échanger contre le dollar dans une bande de fluctuation de +/-2% mais la parité centrale autour de laquelle cette bande est calculée évoluera désormais en fonction du cours de la veille, et non plus par rapport à un cours prédéterminé. POLITIQUE DE GESTION Nous présentons ci-dessous l ensemble des commentaires mensuels sur la période : Novembre 2014 : Sur le mois de novembre 2014, la SICAV Objectif Convertible a une performance de 1,8% contre 1,7% pour sa référence l'indice ML-G300 en euro. La SICAV affiche une sensibilité action maitrisée à 58,9% contre 53,8% pour sa référence, et une sensibilité aux taux à 0,30 contre 1,75. La sur-exposition aux marchés actions européens a une contribution très positive (l'indice Eurostoxx RN clô réalise +4,68% sur le mois contre +2,96% pour le S&P 500 nd en euro). En revanche, la sous-exposition aux taux a une contribution négative tandis que la sélection de valeurs a une contribution positive, portée en particulier par l'obligation CGG 1,25% 2019 qui a bénéficié de la pré-offre d'achat de Technip. Nous avons renforcé en particulier Sekisui House au Japon, Xilinx aux US, ou encore Caixa Bank et IAG en Europe. Sur la période, nous avons décidé d'être légèrement sur-exposé sur le dollar américain, le yen et l'euro et restons sous-exposé aux devises asiatiques. 12

13 Décembre 2014 : Sur le mois de décembre 2014, la SICAV Objectif Convertible a une performance de 1% contre 1,7% pour sa référence l'indice ML-G300 en euro. La SICAV affiche une sensibilité actions maitrisée à 57,4% contre 52,9% pour sa référence, et une sensibilité aux taux à 0,3 contre 1,7. La surexposition aux marchés actions européens a une contribution très négative (l'indice Eurostoxx RN clô réalise -2,30% sur le mois), alors que celle sur le marché américain est positive sur la période (le S&P500 gagne 2,5%). En revanche, la sous-exposition aux taux a une contribution très négative. La sélection de valeurs a aussi une contribution négative par rapport à l'indice, la surpondération des valeurs américaines ne palie pas la baisse du marché européen, en particulier la correction sur CGG Veritas suite au retrait de l'offre de Technip. Nous avons pris nos profits sur Cubist suite à l'offre de Merk, initié une position sur l'échangeable Solidium/Sampo et renforcé certaines lignes européennes (Caixabank, Salzgitter/Aurubis par exemple). Sur la période, nous avons décidé d'être légèrement surexposés sur le dollar américain, le yen, et enfin, légèrement sous-exposés sur l'euro. Janvier 2015 : Sur le mois de janvier 2015, la SICAV Objectif Convertible a une performance de 5,2% contre 6,3% pour sa référence l'indice Thomson Reuters Convertible Global Focus en euros. La SICAV affiche une sensibilité actions maitrisée à 58,5% contre 47,4% pour sa référence, et une sensibilité aux taux à 0,3 contre 2. La surexposition aux marchés actions a une contribution très positive (l'eurostoxx clô RN gagne 7,2% alors que le S&P500 progresse de 4,1%). En revanche, c'est la sous-exposition aux taux qui explique presque toute la sous-performance sur le mois. La sélection de valeurs a aussi une contribution légèrement négative, par notre surpondération aux valeurs américaines technologiques. Nous avons initié une position sur l'obligation convertible Dialog Semiconductor et conservé le statu quo sur le reste du portefeuille. Sur la période, nous avons décidé d'être légèrement surexposés sur le dollar américain, le yen, et enfin, légèrement sous-exposés sur l'euro. Février 2015 : Sur le mois de février 2015, la SICAV Objectif Convertible a une performance de 5% contre 3,1% pour sa référence l'indice Thomson Reuters Global Focus Convertible en euros. La SICAV affiche une sensibilité actions en légère hausse à 61,7% contre 52,5% pour sa référence, et une sensibilité aux taux à 0,3 contre 1,8. Les surexpositions aux marchés actions européens et américains ont une contribution très positive sur la période et expliquent en partie la surperformance (le Stoxx600 nd en euros gagne 6,9% et le S&P500 ND en EUR 6,2%). En revanche, la sous-exposition aux taux européens contribue négativement, à la différence de celle sur les taux américains. La sélection de valeurs a une contribution positive, par notre surpondération aux valeurs américaines technologiques. Nous avons renforcé notre position sur les obligations convertibles Econocom et Suez, initié une position sur l'obligation convertible Lixil. Sur la période, nous avons décidé d'être légèrement surexposés sur le dollar américain, le yen, et enfin, légèrement sous-exposés sur l'euro. Mars 2015 : Sur le mois de mars 2015, la SICAV Objectif Convertible a une performance de 2,5% contre 3,3% pour sa référence l'indice Thomson Reuters Global Focus Convertible en euros. La SICAV affiche une sensibilité actions presque constante à 61,6% contre 50,1% pour sa référence, et une sensibilité aux taux à 0,2 contre 2,0. La surexposition aux marchés actions européens a eu une contribution très positive sur la période, à la différence de celle sur les Etats-Unis (le Stoxx600 nd en euros gagne 1,7%, le S&P500 en USD perd 1,6). En revanche, la sous-exposition aux taux européens comme sur les taux américains a une contribution très négative. La sélection de valeurs a une contribution neutre, notre surpondération aux valeurs américaines technologiques très positive le mois précédent nous coûte sur la période et efface les gains sur les marchés européens. Nous avons renforcé de nombreuses positions de part et d'autre de l'atlantique (NVidia, Starwood, Faurecia...) et initié une position sur Linkedln. Sur la période, nous avons conservé notre surexposition sur le dollar américain, le yen, et enfin, et sommes restés légèrement sous-exposés sur l'euro. Avril 2015 : En avril, la SICAV Objectif Convertible affiche une performance de -1,2% contre -0,7% pour son indice Thomson Reuters Global Focus Convertible en euros. L'exposition actions du fonds est presque restée la même sur la période à 61,1% contre 50,2% pour l'indice. La sensibilité aux taux est restée sous-pondérée à 0,4 contre 2,1. La surexposition aux marchés actions américains et européens contribue de façon négative (en avril, l'indice Stoxx600 ND en euros affiche +0,10% et l'indice S&P500 ND en euros termine à -3,18%). En revanche, la sous-exposition aux taux européens commence à contribuer de façon positive (les taux américains n'ont pas varié sur la période). La sélection de valeurs contribue positivement, grâce à notre surpondération sur les valeurs de technologie américaines. Nous avons décidé de remplacer l'obligation convertible 2018 par l'échéance Sur la période, nous avons conservé une surexposition au dollar et au yen, et une sous-exposition à l'euro. 13

14 Mai 2015 : En mai, la SICAV Objectif Convertible affiche une performance de 2,9% contre 1,2% pour son indice Thomson Reuters Global Focus Convertible en euros. L'exposition actions du fonds est restée presque la même sur la période à 60,9% contre 49,2% pour l'indice. La sensibilité aux taux est restée sous-pondérée à 0,4 contre 2,2. La surexposition aux marchés actions américains face aux marchés européens contribue de façon positive (en mai, l'indice Stoxx600 ND en euros affiche +1,7% et l'indice S&P500 ND en euros termine à 3,5%). En revanche, la sous-exposition aux taux européens et aux taux américains commence à contribuer de façon positive. La sélection de valeurs contribue positivement grâce à notre surpondération sur les valeurs de technologie américaines et les capitalisations de taille moyenne européennes. Nous avons décidé de convertir l'obligation convertible Dialog semiconductor. Sur la période, nous avons conservé une surexposition au dollar et au yen, et une sous-exposition à l'euro. Juin 2015 : En juin, la SICAV Objectif Convertible affiche une performance de -3,9% contre -3,1% pour son indice Thomson Reuters Global Focus Convertible en euros. L'exposition actions du fonds est stable à 60% tandis que celle de l'indice recule à 45,4%. La sensibilité aux taux est restée sous-pondérée à 0,4 contre 2,4. La surexposition aux marchés actions contribue négativement (Euro Stoxx RN -3,9% et Stoxx 600 nd -4,5%). En revanche, la sous-exposition aux taux européens et aux taux américains continue de contribuer de façon positive. La sélection de valeurs est neutre en juin : la sous-pondération aux valeurs asiatiques contribue positivement tandis que la surpondération aux valeurs technologiques contribue négativement. Nous avons participé à l'échange de la convertible CGG 1,25% 2019 contre la CGG 1,75% Nous avons participé à l'émission primaire Ingenico 0% 2022 et avons initié une nouvelle position sur l'obligation convertible Foncière des Régions 0,875% Sur la période, nous avons conservé une surexposition au dollar et une sous-exposition à l'euro. Juillet 2015 : En juillet, la SICAV Objectif Convertible affiche une performance de 1,8% contre 0,5% pour son indice Thomson Reuters Global Focus Convertible en euros. L'exposition actions du fonds est stable à 60,5% tandis que celle de l'indice est stable à 45,8%. La sensibilité aux taux est restée sous-pondérée à 0,3 contre 2,3. La surexposition aux marchés actions contribue positivement (en juillet, l'indice Stoxx600 ND en euros et l'indice S&P500 ND en euros gagnent respectivement 4,0% et 4,1%). En revanche, la sous-exposition aux taux a contribué négativement. La sélection de valeurs est négative en juillet: la sous-pondération aux valeurs asiatiques et la surpondération des valeurs technologiques européennes n'a pas permis de compenser les contreperformances des valeurs technologiques américaines ni le recul de l'obligation convertible Mylan suite au retrait de l'offre d'achat par Teva. A l'exception de la vente de Peabody 4,75% 2066, nous avons gardé le statu quo sur le portefeuille, considérant intact le potentiel d'appréciation. Sur la période, nous avons conservé une surexposition au dollar et une sous-exposition à l'euro. Août 2015 : En août, la SICAV Objectif Convertible affiche une performance de -5% contre -3,3% pour son indice Thomson Reuters Global Focus Convertible en euros. L'exposition actions du fonds est en baisse à 54,9% tout comme celle de l'indice à 42,6%. La sensibilité aux taux est restée sous-pondérée à 0,4 contre 2,4. La surexposition aux marchés actions contribue négativement (en août, l'indice Stoxx600 ND en euros et l'indice S&P500 ND en euros perdent respectivement 8,2% et 8,2%). La sous-exposition aux taux a été neutre. La sélection de valeurs est négative en août, pénalisée par la sous-performance des valeurs technologiques aux US et des valeurs européennes exposées à la Chine. Nous avons vendu des obligations convertibles arrivant à échéance après un beau parcours: Mylan 3,75% 2015, Nidec 0% Nous avons initié des positions dans Terumo 0% 2019 et Twitter 0,25% 2019 et procédé à des renforcements en Europe. Sur la période, nous avons conservé une surexposition au dollar et une sous-exposition à l'euro. Septembre 2015 : En septembre, la SICAV Objectif Convertible affiche une performance de -2,5% contre -0,9% pour son indice Thomson Reuters Global Focus Convertible en euros. L'exposition actions du fonds est stable à 54,9% tandis que celle de l'indice est en baisse à 40,7%. La sensibilité aux taux est restée sous-pondérée à 0,5 contre 2,5. La surexposition aux marchés actions contribue négativement (sur le mois, l'indice Stoxx600 ND en euros et l'indice S&P500 ND en euros perdent respectivement 4,1% et 2,4%). La sous-exposition aux taux a été négative. La sélection de valeurs est négative, pénalisée par la sous-performance du secteur automobile, après les révélations de Volkswagen. Nous avons vendu des obligations convertibles de profil obligataire et d'échéance très courte: Billion Express 0,75% 2015 et TPK 0% Sur la période, nous avons conservé une surexposition au dollar et une sous-exposition à l'euro. 14

15 Octobre 2015 : En octobre 2015, la SICAV Objectif Convertible affiche une performance de 6,7% contre 5,3% pour son indice Thomson Reuters Global Focus Convertible en euros. L'exposition actions du fonds est en hausse à 59,9%, celle de l'indice aussi à 48,0%. La sensibilité aux taux est restée sous-pondérée à 0,4 contre 2,4. La surexposition aux marchés actions contribue de façon très positive (sur le mois, l'indice Stoxx600 ND en euros et l'indice S&P500 ND en euros gagnent respectivement 8,1% et 10,2%). La sous-exposition aux taux a été très négative sur l'europe et positive sur les Etats-Unis pour le fonds. La sélection de valeurs est négative, pénalisée par la sous-performance du secteur technologique américain sur le mois. Nous avons conservé le statu quo sur le fonds estimant le potentiel des valeurs en portefeuille intact. Sur la période, nous avons conservé une surexposition au dollar et une sous-exposition à l'euro. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Information relative aux mouvements du portefeuille sur la période : À l achat : Isin Libellé Montant Net FR Lazard Convertible Global-A-3d ,40 À la vente : Isin Libellé Montant Net FR Lazard Convertible Global-A-3d ,28 15

16 ESMA TECHNIQUES DE GESTION EFFICACE DU PORTEFEUILLE ET INSTRUMENTS FINANCIERS DERIVES a) Exposition obtenue au travers des techniques de gestion efficace du portefeuille et des instruments financiers dérivés Exposition obtenue au travers des techniques de gestion efficace : Néant. Exposition sous-jacentes atteintes au travers des instruments financiers dérivés : ,26 o Future : ,26 b) Identité de la/des contrepartie(s) aux techniques de gestion efficace du portefeuille et instruments financiers dérivés Techniques de gestion efficace Instruments financiers dérivés (*) (*) Sauf les dérivés listés c) Garanties financières reçues par l OPCVM afin de réduire le risque de contrepartie Types d instruments Montant en devise du portefeuille Techniques de gestion efficace. Dépôts à terme. Actions. Obligations. OPCVM. Espèces 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 Total 0,00 Instruments financiers dérivés. Dépôts à terme. Actions. Obligations. OPCVM. Espèces 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 Total 0,00 16

17 d) Revenus et frais opérationnels liés aux techniques de gestion efficace Revenus et frais opérationnels Montant en devise du portefeuille. Revenus (**). Autres revenus 0,00 0,00 Total des revenus 0,00. Frais opérationnels directs. Frais opérationnels indirects. Autres frais 0,00 0,00 0,00 Total des frais 0,00 (**) Revenus perçus sur prêts et prises en pension 17

18 4. INFORMATIONS REGLEMENTAIRES PROCEDURE DE SELECTION ET D EVALUATION DES INTERMEDIAIRES ET CONTREPARTIES Les intermédiaires utilisés par la société de gestion sont sélectionnés sur la base de différents critères d'évaluation, parmi lesquels figurent la recherche, la qualité d'exécution et de dépouillement des ordres, l'offre de services. Le "Comité Broker" de la société de gestion valide toute mise à jour dans la liste des intermédiaires habilités. Chaque pôle de gestion (taux et actions) rend compte au minimum deux fois par an au Comité Broker de l'évaluation de la prestation de ces différents intermédiaires et de la répartition des volumes d'opérations traités. EXERCICE DES DROITS DE VOTE L'exercice des droits de vote attachés à la qualité d'actionnaire est assuré librement, en toute indépendance. À réception des informations et documents des émetteurs, de leur mandataire ou du dépositaire, le gestionnaire donne pouvoir au président de la société, utilise le vote par correspondance ou participe aux assemblées, selon la position qu'il a adoptée en considération de l'intérêt des porteurs. Conformément à l'article du Règlement Général de l'amf, Lazard Frères Gestion établit un rapport dans les 4 mois suivant l'arrêté annuel de ses comptes des conditions dans lesquelles elle a exercé ses droits de vote. Ce rapport peut être consulté au siège sur simple demande. COMMUNICATION DES CRITERES ENVIRONNEMENTAUX, SOCIAUX ET DE QUALITE DE GOUVERNANCE (ESG) La prise en considération de critères extra-financiers est au cœur de notre philosophie d'investissement actions ISR (Investissement Socialement Responsable). La philosophie même de notre gestion ISR repose sur une conviction forte : la performance économique de l'entreprise n'est durable que s il y a prise en compte de certains facteurs extra-financiers. La valorisation du "capital humain" et la prévention de l'ensemble des risques environnementaux sont une assurance de la pérennité de la performance économique. La qualité de la gouvernance d entreprise est analysée pour toutes les sociétés dont les actions sont détenues par des OPC gérés par Lazard Frères Gestion, même s'il ne s'agit pas de portefeuilles développant spécifiquement une gestion ISR. Dans ce cadre, le FCP LAZARD CONVERTIBLE GLOBAL COUVERT géré par Lazard Frères Gestion prend en compte les critères de qualité de gouvernance, sans que ceux-ci ne soient nécessairement associés simultanément à des critères sociaux ou environnementaux. L information concernant les critères ESG est consultable sur le site internet : FRAIS DE NEGOCIATION Les frais de négociation sont perçus par LAZARD FRERES BANQUE. Ils ne sont pas soumis à une clé de répartition. Ces frais sont perçus dans le cadre de la société en participation, qui assure entre LAZARD FRERES BANQUE et LAZARD FRERES GESTION S.A.S. la mise en commun de leurs moyens tendant à la gestion financière, à la gestion administrative et comptable, à la conservation des valeurs et à l exécution des mouvements sur ces valeurs. METHODE DE CALCUL DU RISQUE GLOBAL L OPC utilise la méthode du calcul de l engagement pour calculer le risque global de l OPC sur les contrats financiers. EFFET DE LEVIER Calcul du levier en méthode brute : 164,47%. En méthode brute, LFG applique les règles décrites dans le règlement AIFM qui requiert de prendre la valeur absolue des positions avec dérivés convertis en positions équivalentes et déduction des liquidités (et équivalents de liquidité soit les OPC monétaire). La valeur obtenue est ensuite rapportée à la VNI. 18

19 Calcul du risque global en base 100 : 167,49%. Les formules de calcul utilisées pour tous les instruments financiers sont décrits dans l annexe 1 de l instruction AMF. Les produits structurés sont pris en compte en équivalent delta, tout comme les obligations convertibles. Le calcul du risque global s applique en agrégeant les positions par devise, futures de change et contrats à terme de devises et en effectuant les compensations. Pour les OPC nourriciers, les lignes du maître sont «transparisées» au prorata de leur détention par le nourricier qui sont agrégées avec celles du nourricier. AUTRES INFORMATIONS Le prospectus complet du FCP et les derniers documents annuels et périodiques sont adressés dans un délai d une semaine sur simple demande écrite du porteur auprès de : LAZARD FRERES GESTION SAS 25, rue de Courcelles PARIS 19

20

21

22 6. COMPTES ANNUELS BILAN en CHF ACTIF 31/12/ /12/2014 Instruments financiers , ,07 OPC Maître , ,36 Instruments financiers à terme , ,71 Opérations sur un marché réglementé ou assimilé , ,71 Autres opérations Créances 37,79 Opérations de change à terme de devises Autres 37,79 Comptes financiers , ,48 Liquidités , ,48 Total de l'actif , ,34 22

23 PASSIF Capitaux propres 31/12/ /12/2014 Capital , ,84 Plus et moins-values nettes antérieures non distribuées (a) Report à nouveau (a) Plus et moins-values nettes de l'exercice (a, b) , ,59 Résultat de l exercice (a, b) , ,84 Total des capitaux propres (= Montant représentatif de l'actif net) , ,41 Instruments financiers , ,72 Instruments financiers à terme , ,72 Opérations sur un marché réglementé ou assimilé , ,72 Autres opérations Dettes 1 731,16 28,21 Opérations de change à terme de devises Autres 1 731,16 28,21 Comptes financiers , ,00 Concours bancaires courants , ,00 Emprunts Total du passif , ,34 (a) Y compris comptes de régularisation (b) Diminués des acomptes versés au titre de l'exercice 23

24 HORS BILAN en CHF 31/12/ /12/2014 Opérations de couverture Engagement sur marchés réglementés ou assimilés Contrats futures Achat 41 CHF/USD IMM 03/ ,66 CME CME CHF/USD ,54 CME EUR/USD ,40 CME JPY/USD F ,32 Vente 11 EUR/USD IMM 03/ ,72 Vente 3 JPY/USD IMM 03/ ,98 Engagement sur marché de gré à gré Autres engagements Autres opérations Engagement sur marchés réglementés ou assimilés Engagement sur marché de gré à gré Autres engagements 24

25 COMPTE DE RÉSULTAT en CHF Produits sur opérations financières Produits sur dépôts et sur comptes financiers Produits sur actions et valeurs assimilées Produits sur obligations et valeurs assimilées Produits sur titres de créances Produits sur acquisitions et cessions temporaires de titres Produits sur instruments financiers à terme Autres produits financiers Total (1) 31/12/ /12/2014 Charges sur opérations financières Charges sur acquisitions et cessions temporaires de titres Charges sur instruments financiers à terme Charges sur dettes financières Autres charges financières 151,42 Total (2) 58,82 151,42 58,82 Résultat sur opérations financières (1-2) -58,82-151,42 Autres produits (3) Frais de gestion et dotations aux amortissements (4) 7 540, ,42 Résultat net de l'exercice (L ) ( ) , ,84 Régularisation des revenus de l'exercice (5) Acomptes sur résultat versés au titre de l'exercice (6) ,80 Résultat ( ) , ,84 25

26 ANNEXE COMPTABLE REGLES ET METHODES COMPTABLES Les comptes annuels sont présentés sous la forme prévue par le Règlement ANC abrogeant le Règlement CRC modifié. Les principes généraux de la comptabilité s appliquent : - image fidèle, comparabilité, continuité de l activité, - régularité, sincérité, - prudence, - permanence des méthodes d un exercice à l autre. Le mode de comptabilisation retenu pour l enregistrement des produits des titres à revenu fixe est celui des intérêts encaissés. Les entrées et les cessions de titres sont comptabilisées frais exclus. La devise de référence de la comptabilité du portefeuille est en FRANC SUISSE. La durée de l exercice est de 12 mois. Règles d évaluation des actifs Les instruments financiers sont enregistrés en comptabilité selon la méthode des coûts historiques et inscrits au bilan à leur valeur actuelle qui est déterminée par la dernière valeur de marché connue ou à défaut d existence de marché par tous moyens externes ou par recours à des modèles financiers. Les différences entre les valeurs actuelles utilisées lors du calcul de la valeur liquidative et les coûts historiques des valeurs mobilières à leur entrée en portefeuille sont enregistrées dans des comptes «différences d estimation». Les valeurs qui ne sont pas dans la devise du portefeuille sont évaluées conformément au principe énoncé ci-dessous, puis converties dans la devise du portefeuille suivant le cours des devises au jour de l évaluation. OPC détenus : Les parts ou actions d OPC seront valorisées à la dernière valeur liquidative connue. Instruments financiers à terme : Instruments financiers à terme négociés sur un marché réglementé ou assimilé : Les instruments financiers à terme négociés sur les marchés réglementés sont valorisés au cours de compensation du jour. Instruments financiers à terme non négociés sur un marché réglementé ou assimilé : Les swaps : Les contrats d échange de taux d intérêt et/ou de devises sont valorisés à leur valeur de marché en fonction du prix calculé par actualisation des flux d intérêts futurs aux taux d intérêts et/ou de devises de marché. Ce prix est corrigé du risque de signature. Les swaps d indice sont évalués de façon actuarielle sur la base d un taux de référence fourni par la contrepartie. Les autres swaps sont évalués à leur valeur de marché ou à une valeur estimée selon les modalités arrêtées par la société de gestion. Engagements Hors Bilan : Les contrats à terme ferme sont portés pour leur valeur de marché en engagements hors bilan au cours utilisé dans le portefeuille. 26

27 Les opérations à terme conditionnelles sont traduites en équivalent sous-jacent. Les engagements sur contrats d échange sont présentés à leur valeur nominale, ou en l absence de valeur nominale pour un montant équivalent. Frais de gestion Les frais de gestion sont calculés à chaque valorisation sur l actif net. Ces frais sont imputés au compte de résultat de l OPC. Les frais de gestion sont intégralement versés à la société de gestion qui prend en charge l ensemble des frais de fonctionnement des OPC. Les frais de gestion n incluent pas les frais de transaction. Le taux appliqué respecte le taux maximum prévu par le prospectus qui est de 0,10% sur la base de l'actif net. Affectation des sommes distribuables Définition des sommes distribuables : Les sommes distribuables sont constituées par : Le résultat : Le résultat net de l exercice est égal au montant des intérêts, arrérages, primes et lots, dividendes, jetons de présence et tous autres produits relatifs aux titres constituant le portefeuille, majorés du produit des sommes momentanément disponibles et diminué du montant des frais de gestion et de la charge des emprunts. Il est augmenté du report à nouveau et majoré ou diminué du solde du compte de régularisation des revenus. Les Plus et Moins-values : Les plus-values réalisées, nettes de frais, diminuées des moins-values réalisées, nettes de frais, constatées au cours de l exercice, augmentées des plus-values nettes de même nature constatées au cours d exercices antérieurs n ayant pas fait l objet d une distribution ou d une capitalisation et diminuées ou augmentées du solde du compte de régularisation des plus-values. Modalités d affectation des sommes distribuables : Sommes Distribuables Affectation du résultat net Affectation des plus ou moins-values nettes réalisées Parts C Capitalisation Capitalisation 27

28 EVOLUTION DE L'ACTIF NET en CHF Actif net en début d'exercice 31/12/ ,41 31/12/2014 Souscriptions (y compris les commissions de souscription acquises à l'opc) , ,00 Rachats (sous déduction des commissions de rachat acquises à l'opc) ,12 Plus-values réalisées sur dépôts et instruments financiers , ,46 Moins-values réalisées sur dépôts et instruments financiers ,00-361,00 Plus-values réalisées sur instruments financiers à terme , ,91 Moins-values réalisées sur instruments financiers à terme , ,25 Frais de transactions , ,09 Différences de change , ,88 Variations de la différence d'estimation des dépôts et instruments financiers , ,82 Différence d'estimation exercice N , ,82 Différence d'estimation exercice N ,82 Variations de la différence d'estimation des instruments financiers à terme , ,72 Différence d'estimation exercice N 9 716, ,72 Différence d'estimation exercice N-1 Distribution de l'exercice antérieur sur plus et moins-values nettes Distribution de l'exercice antérieur sur résultat ,72 Résultat net de l'exercice avant compte de régularisation , ,84 Acompte(s) versé(s) au cours de l'exercice sur plus et moins-values nettes Acompte(s) versé(s) au cours de l'exercice sur résultat Autres éléments Actif net en fin d'exercice , ,41 28

29 VENTILATION PAR NATURE JURIDIQUE OU ECONOMIQUE DES INSTRUMENTS FINANCIERS Montant % Hors-bilan Opérations de couverture Actions Change ,26 135,32 TOTAL Opérations de couverture ,26 135,32 Autres opérations Actions TOTAL Autres opérations VENTILATION PAR NATURE DE TAUX DES POSTES D'ACTIF, DE PASSIF ET DE HORS-BILAN Hors-bilan Opérations de couverture Autres opérations Taux fixe % Taux variable % Taux révisable % Autres % 29

30 VENTILATION PAR MATURITE RESIDUELLE DES POSTES D ACTIF, DE PASSIF ET DE HORS- BILAN Hors-bilan Opérations de couverture Autres opérations < 3 mois % ]3 mois - 1 an] % ]1-3 ans] % ]3-5 ans] % > 5 ans % Les positions à terme de taux sont présentées en fonction de l échéance du sous-jacent. VENTILATION PAR DEVISE DE COTATION OU D EVALUATION DES POSTES D ACTIF, DE PASSIF ET DE HORS-BILAN EUR USD Autres devises Montant % Montant % Montant % Montant % Actif OPC Maître ,75 94,50 Créances Comptes financiers ,68 5,78 Passif Dettes Comptes financiers ,99 0,36 Hors-bilan Opérations de couverture ,26 135,32 Autres opérations 30

31 CRÉANCES ET DETTES : VENTILATION PAR NATURE Nature de débit/crédit 31/12/2015 Créances Total des créances Dettes Frais de gestion 1 731,16 Total des dettes 1 731,16 31

32 NOMBRE DE TITRES ÉMIS OU RACHETÉS En parts En montant Parts souscrites durant l'exercice ,42 Parts rachetées durant l'exercice ,12 Solde net des souscriptions/rachats ,30 COMMISSIONS DE SOUSCRIPTION ET/OU RACHAT En montant Total des commissions acquises Commissions de souscription acquises Commissions de rachat acquises FRAIS DE GESTION 31/12/2015 Commissions de garantie Frais de gestion fixes Pourcentage de frais de gestion fixes Frais de gestion variables Rétrocessions des frais de gestion 7 540,74 0,10 ENGAGEMENTS RECUS ET DONNÉS Garanties reçues par l'opc Néant. Autres engagements reçus et/ou donnés Néant. 32

33 VALEUR ACTUELLE DES TITRES FAISANT L'OBJET D'UNE ACQUISITION TEMPORAIRE Titres pris en pension livrée Titres empruntés 31/12/2015 VALEUR ACTUELLE DES TITRES CONSTITUTIFS DE DÉPOTS DE GARANTIE 31/12/2015 Instruments financiers donnés en garantie et maintenus dans leur poste d'origine ,58 Instruments financiers reçus en garantie et non inscrits au bilan INSTRUMENTS FINANCIERS DU GROUPE DÉTENUS EN PORTEFEUILLE Code Isin Libellés 31/12/2015 Actions Obligations TCN OPC ,75 FR LAZARD CONVERTIBLE GLOBAL A ,75 Instruments financiers à terme 33

34 TABLEAU D'AFFECTATION DE LA QUOTE-PART DES SOMMES DISTRIBUABLES AFFÉRENTE AU RÉSULTAT Sommes restant à affecter Report à nouveau 31/12/ /12/2014 Résultat , ,84 Total , ,84 Affectation Distribution Report à nouveau de l'exercice Capitalisation , ,84 Total , ,84 TABLEAU D'AFFECTATION DE LA QUOTE-PART DES SOMMES DISTRIBUABLES AFFÉRENTE AUX PLUS ET MOINS-VALUES NETTES 31/12/ /12/2014 Sommes restant à affecter Plus et moins-values nettes antérieures non distribuées Plus et moins-values nettes de l'exercice , ,59 Acomptes versés sur plus et moins-values nettes de l'exercice Total , ,59 Affectation Distribution Plus et moins-values nettes non distribuées Capitalisation , ,59 Total , ,59 34

35 TABLEAU DES RÉSULTATS ET AUTRES ÉLÉMENTS CARACTÉRISTIQUES DE L'ENTITÉ AU COURS DES CINQ DERNIERS EXERCICES Actif net Global en CHF 31/12/ ,41 31/12/ ,15 Actif net en CHF , ,15 Nombre de titres Valeur liquidative unitaire en CHF , ,78 Capitalisation unitaire sur plus et moins-values nettes en CHF Capitalisation unitaire en CHF sur résultat -531,40 127,44-7,86-10,60 35

36 INVENTAIRE en CHF Désignation des valeurs Devise Qté Nbre ou nominal Valeur actuelle % Actif Net Organismes de placement collectif OPCVM et FIA à vocation générale destinés aux non professionnels et équivalents d'autres pays FRANCE LAZARD CONVERTIBLE GLOBAL A EUR ,17 80,57 TOTAL FRANCE ,17 80,57 TOTAL OPCVM et FIA à vocation générale destinés aux non professionnels et équivalents d'autres pays ,17 80,57 TOTAL Organismes de placement collectif ,17 80,57 Titres mis en déposit OPCVM et FIA à vocation générale destinés aux non professionnels et équivalents d'autres pays LAZARD CONVERTIBLE GLOBAL A EUR ,58 13,93 TOTAL OPCVM et FIA à vocation générale destinés aux non professionnels et équivalents d'autres pays ,58 13,93 TOTAL Titres mis en déposit ,58 13,93 Instruments financiers à terme Engagements à terme ferme Engagements à terme ferme sur marché réglementé ou assimilé CME CME CHF/USD 0316 USD ,75-0,21 CME EUR/USD0316 USD ,78 0,46 CME JPY/USD F0306 USD ,95-0,15 TOTAL Engagements à terme fermes sur marché réglementé 9 716,08 0,10 TOTAL Engagements à terme fermes 9 716,08 0,10 TOTAL Instruments financiers à terme 9 716,08 0,10 Appel de marge Appels de marges C.A.Indo en $ us USD , ,07-0,10 TOTAL Appel de marge ,07-0,10 Dettes ,16-0,02 Comptes financiers ,55 5,52 Actif net ,15 100,00 LAZARD CONVERTIBLE GLOBAL COUVERT CHF CHF ,78 36

37 INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES DESTINEES AUX SOUSCRIPTEURS SUISSES 1. Représentant Le représentant en Suisse est CARNEGIE FUND SERVICES SA, 11, rue du Général-Dufour 1204 Genève, Suisse, Tél : , Fax : Service de paiement Le service de paiement en Suisse est BANQUE CANTONALE DE GENEVE, 17, quai de l Ile 1204 Genève, Suisse, Tél : , Fax : Lieu de distribution des documents déterminants Le prospectus et le Document d Informations Clés pour l Investisseur, le règlement, les rapports annuel et semestriel ainsi qu'une liste des achats et des ventes peuvent être obtenus gratuitement auprès du représentant. 3bis. Souscriptions et rachats En sus du service de paiement, l investisseur peut s adresser à l organisme désigné en France pour recevoir les ordres de souscription et de rachat soit : Caceis Bank France S.A. 1-3, place Valhubert Paris, Tél : Les ordres de souscription ou de rachat sont reçus chaque jour avant 09h30. Seuls les ordres présentés par des établissements financiers affiliés à Euroclear France et adhérents au système SLAB OPCVM pourront être acceptés. 4. Publications 1. Les publications concernant le placement collectif étranger ont lieu en Suisse sur la plateforme du site internet Fundinfo ( 2. Les prix d émission et de rachat, respectivement la valeur d inventaire avec la mention «commissions non comprises» sont publiés lors de chaque émission et chaque rachat de parts sur la plateforme du site internet Fundinfo ( Les prix sont publiés quotidiennement. 5. Paiement de rétrocessions et de rabais 1. Rétrocessions La Société et ses mandataires peuvent octroyer des rétrocessions. Les rétrocessions sont considérées comme les paiements et autres avantages pécuniaires de la Société et de ses mandataires à des tiers admissibles pour l activité de distribution d Actions de fonds en et à partir de la Suisse. Par l intermédiaire de ces paiements, la Société rétribue les tiers concernés pour toutes les activités liées, directement ou indirectement, à l achat d Actions par un investisseur (notamment, sans s y limiter, la promotion et les campagnes de communication). Dans le cas où un bénéficiaire de rétrocessions transmet ces rétrocessions aux investisseurs (entièrement ou partiellement), les rétrocessions ne doivent pas être considérées comme des rabais. Les bénéficiaires des rétrocessions garantissent une communication transparente. Ils informent d eux- mêmes gratuitement les investisseurs du montant des rémunérations qu ils pourraient recevoir pour la distribution. A la demande des investisseurs, ils communiquent les montants effectivement perçus pour la distribution des placements collectifs de capitaux détenus par les investisseurs concernés. La loi au domicile de la Société ne prévoit pas des règles supplémentaires aux règles Suisses concernant les rétrocessions (tel que définies ci-dessus) en Suisse. 2. Rabais La Société et ses mandataires ne prévoient pas d octroyer des rabais (c'est-à-dire des paiements directs de la Société et de ses mandataires aux investisseurs à partir des frais ou coûts grevant un fonds, afin de réduire ceux-ci à un montant convenu contractuellement). Il n est donc pas nécessaire de savoir si, dans le pays de résidence de la Société, il existe un droit plus restrictif que le droit suisse concernant l octroi de rabais en Suisse. 6. Lieu d exécution et for Le lieu d exécution et le for se trouvent au siège du représentant pour les parts distribuées en Suisse ou à partir de celle-ci. 37

38 PERFORMANCES 38

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A : STATUTAIRE. OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A : STATUTAIRE. OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée PROSPECTUS SIMPLIFIE OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée DWS CASH PARTIE A : STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE Dénomination : DWS CASH Forme

Plus en détail

Elixis 3. Tirez parti de l évolution des marchés actions de la zone euro*

Elixis 3. Tirez parti de l évolution des marchés actions de la zone euro* Elixis 3 Une nouvelle potion pour vos placements À souscrire avant le 10 décembre 2009 Éligible au PEA Tirez parti de l évolution des marchés actions de la zone euro* * En cas de hausse de l indice jusqu

Plus en détail

Informations Clés pour l Investisseur

Informations Clés pour l Investisseur Informations Clés pour l Investisseur Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cette Sicav. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

TRIPLÉO. OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée. Prospectus simplifié

TRIPLÉO. OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée. Prospectus simplifié TRIPLÉO Éligible au PEA Prospectus simplifié Le FCP TRIPLÉO est construit dans la perspective d un investissement pour toute la durée de vie de la formule. Il est donc fortement recommandé de n acheter

Plus en détail

CLIKÉO 2. OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée. Prospectus simplifié

CLIKÉO 2. OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée. Prospectus simplifié CLIKÉO 2 Éligible au PEA OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée Prospectus simplifié Le FCP CLIKÉO 2 est construit dans la perspective d un investissement

Plus en détail

OBJECTIF MONETAIRE EURO

OBJECTIF MONETAIRE EURO LAZARD FRERES GESTION S.A.S. OBJECTIF MONETAIRE EURO Fonds Commun de Placement RAPPORT ANNUEL au 30 septembre 2015 OPC du groupe LAZARD Siège social : 25, rue de Courcelles, 75008 Paris SAS au capital

Plus en détail

Un fonds qui affiche clairement la couleur! Souscrivez du jeudi 2 juillet au lundi 14 septembre 2009, avant 12 heures (1)(2)

Un fonds qui affiche clairement la couleur! Souscrivez du jeudi 2 juillet au lundi 14 septembre 2009, avant 12 heures (1)(2) Un fonds qui affiche clairement la couleur! Souscrivez du jeudi 2 juillet au lundi 14 septembre 2009, avant 12 heures (1)(2) Fonds à formule (3) à échéance au 30 septembre 2015 Un fonds qui affiche clairement

Plus en détail

TRIPLÉO 3. Prospectus simplifié

TRIPLÉO 3. Prospectus simplifié Conforme aux normes européennes TRIPLÉO 3 Prospectus simplifié Le FCP TRIPLÉO 3 est construit dans la perspective d un investissement pour toute la durée de vie de la formule. Il est donc fortement recommandé

Plus en détail

AVENIR DYNAMIQUE MAÎTRE)

AVENIR DYNAMIQUE MAÎTRE) E MULTITALENTS A (ex UFF AVENIR DYNAMIQUE) (ex UFF AVENIR DYNAMIQUE MAÎTRE) (ex UFF AVENIR FRANCE MAÎTRE) Fonds Commun de Placement Rapport de gestion Exercice clos le 30 septembre 2013 SOCIÉTÉ DE GESTION

Plus en détail

Glossaire sur les instruments financiers

Glossaire sur les instruments financiers Glossaire sur les instruments financiers LA COMPAGNIE FINANCIERE EDMOND DE ROTHSCHILD BANQUE 47, rue du Faubourg Saint-Honoré - 75401 Paris Cedex 08 Tél : +33 (0)1 40 17 25 25 - Email : info@lcfr.fr -

Plus en détail

I. Conditions générales de la fusion transfrontalière

I. Conditions générales de la fusion transfrontalière Amundi Funds Société d investissement à capital variable de droit luxembourgeois Siège social : 5, Allée Scheffer L-2520 Luxembourg R.C.S. de Luxembourg B-68.806 Cher actionnaire, Luxembourg, le 27 septembre

Plus en détail

CAAM LDI INFLATION LT

CAAM LDI INFLATION LT FCP du Crédit Agricole Asset Management Société de gestion : CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Gestionnaire comptable par délégation : CACEIS FASTNET FRANCE Dépositaire : CACEIS BANK FRANCE Commissaire

Plus en détail

UFF IMMO CONTEXT AVIVA INVESTORS FRANCE

UFF IMMO CONTEXT AVIVA INVESTORS FRANCE OPCVM relevant de la Directive 2009/65/CE UFF IMMO CONTEXT Fonds Commun de Placement Date de publication : 18 juillet 2014 aux normes enes AVIVA INVESTORS FRANCE 24-26 rue de la Pépinière- 75008 PARIS

Plus en détail

Taux d intérêt directeurs négatifs : les enseignements de l expérience européenne

Taux d intérêt directeurs négatifs : les enseignements de l expérience européenne RECHERCHE ÉCONOMIQUE 11 mai 16 Johannes Gareis Taux d intérêt directeurs négatifs : les enseignements de l expérience européenne L expérience montre qu en Europe, l adoption de taux d intérêt directeurs

Plus en détail

INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR

INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

Euro Privilège Février 2016

Euro Privilège Février 2016 Euro Privilège Février 2016 Titre de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance Durée d investissement conseillée : 10 ans (hors cas de remboursement

Plus en détail

LBPAM OBLI MOYEN TERME

LBPAM OBLI MOYEN TERME PROSPECTUS Fonds d investissement à vocation générale (la «SICAV») soumis au droit français SICAV respectant les règles d'investissement de la directive 2009/65/CE LBPAM OBLI MOYEN TERME (SICAV à catégories

Plus en détail

Il faut malgré la crise européenne de la dette préférer les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat

Il faut malgré la crise européenne de la dette préférer les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat Swisscanto Asset Management SA Waisenhausstrasse 2 8021 Zurich Téléphone +41 58 344 49 00 Fax +41 58 344 49 01 assetmanagement@swisscanto.ch www.swisscanto.ch Politique de placement de Swisscanto pour

Plus en détail

NUTRIO NOTICE D INFORMATION

NUTRIO NOTICE D INFORMATION FCP A FORMULE NUTRIO NOTICE D INFORMATION Forme Juridique de l'opcvm : F.C.P. Etablissements désignés pour recevoir les souscriptions et les rachats : CREDIT AGRICOLE S.A., CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT

Plus en détail

Investir. Caisse Fédérale du Crédit Mutuel Nord Europe (France) Autocallable Note

Investir. Caisse Fédérale du Crédit Mutuel Nord Europe (France) Autocallable Note Investir Caisse Fédérale du Crédit Mutuel Nord Europe (France) Autocallable Note Une durée d investissement maximum de 8 ans Un droit de remboursement de l intégralité du capital investi (1) à maturité

Plus en détail

PROFIL DE RISQUE ET DE RENDEMENT A risque plus élevé, rendement potentiellement plus élevé

PROFIL DE RISQUE ET DE RENDEMENT A risque plus élevé, rendement potentiellement plus élevé INFORMATIONS CLÉS POUR L INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs du FIA. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous sont

Plus en détail

Version 30 avril 2006 1/36

Version 30 avril 2006 1/36 Objectif Allocation Taux Variables Version 30 avril 2006 1/36 Prospectus simplifié PROSPECTUS SIMPLIFIÉ A - PARTIE STATUTAIRE I PRESENTATION SUCCINCTE Code ISIN Dénomination : Forme Juridique : Compartiments/nourricier

Plus en détail

simplifié Fonds Commun de Placement de droit français Société de gestion

simplifié Fonds Commun de Placement de droit français Société de gestion Prospectus simplifié Capital Euro 50 Capital Euro 50 est construit dans la perspective d un investissement pour toute la durée de vie de la formule. Il est donc fortement recommandé de n acheter des parts

Plus en détail

Avis aux actionnaires des compartiments OYSTER Credit Opportunities et OYSTER European Fixed Income

Avis aux actionnaires des compartiments OYSTER Credit Opportunities et OYSTER European Fixed Income OYSTER (la «SICAV») Société d'investissement à capital variable Siège social: 11/13, boulevard de la Foire L-1528 Luxembourg R.C.S. Luxembourg B-55.740 Avis aux actionnaires des compartiments OYSTER Credit

Plus en détail

AXA INDICE EURO PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A - STATUTAIRE

AXA INDICE EURO PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A - STATUTAIRE AXA INDICE EURO PROSPECTUS SIMPLIFIE OPCVM conforme aux normes européennes PARTIE A - STATUTAIRE Présentation succincte : Codes ISIN : FR0000990756 (capitalisation) FR0000990764 (distribution) Dénomination

Plus en détail

Prado Trésorerie. Date de création et durée d existence prévue : Agréé le 7 décembre 2004. Il a été créé le 21/12/04 pour une durée de 99 ans

Prado Trésorerie. Date de création et durée d existence prévue : Agréé le 7 décembre 2004. Il a été créé le 21/12/04 pour une durée de 99 ans 1-Caractéristiques Générales 1.1 Forme de l OPCVM Prado Trésorerie Dénomination : Forme Juridique : FCP de droit français Date de création et durée d existence prévue : Agréé le 7 décembre 2004. Il a été

Plus en détail

Bouygues Privilège (1)

Bouygues Privilège (1) Bouygues Privilège Titre de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance Durée d investissement conseillée : 8 ans (hors cas de remboursement automatique

Plus en détail

Cedrus Sustainable Equities (Part I: FR0011623933) Fonds commun de Placement géré par Cedrus Asset Management

Cedrus Sustainable Equities (Part I: FR0011623933) Fonds commun de Placement géré par Cedrus Asset Management Information Clés pour l Investisseur Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

OPCVM de droit français SEEYOND FLEXIBLE LT. au 31 mars 2015

OPCVM de droit français SEEYOND FLEXIBLE LT. au 31 mars 2015 OPCVM de droit français SEEYOND FLEXIBLE LT RAPPORT ANNUEL au 31 mars 2015 Société de Gestion : Natixis Asset Management Dépositaire : Caceis Bank France Commissaire aux comptes : PriceWaterhouseCoopers

Plus en détail

PRAGMATIS CONVEXE PATRIMOINE Code ISIN : FR0010147744 FCP géré par EFIGEST AM OBJECTIFS ET POLITIQUE D INVESTISSEMENT :

PRAGMATIS CONVEXE PATRIMOINE Code ISIN : FR0010147744 FCP géré par EFIGEST AM OBJECTIFS ET POLITIQUE D INVESTISSEMENT : INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

MARIGNAN VALEURS EUROPEENNES Part C : FR0010332940 FCP géré par MARIGNAN GESTION «FIA soumis au droit français»

MARIGNAN VALEURS EUROPEENNES Part C : FR0010332940 FCP géré par MARIGNAN GESTION «FIA soumis au droit français» INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de ce FIA. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous sont

Plus en détail

AXA COURT TERME DOLLAR

AXA COURT TERME DOLLAR AXA COURT TERME DOLLAR PROSPECTUS SIMPLIFIE Conforme aux normes européennes PARTIE A - STATUTAIRE Présentation succincte : Codes ISIN : Parts de catégorie A : parts de capitalisation : FR0000436453 Parts

Plus en détail

Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance.

Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance. Euro Rendement Préférence Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance. L investisseur supporte le risque de crédit de NATIXIS (Moody s : A2 / Fitch : A /

Plus en détail

Société mère Rapport de gestion

Société mère Rapport de gestion 1 Société mère Rapport de gestion Principales activités Arla Foods amba exerce des activités laitières au Danemark et achète du lait auprès de ses associés-coopérateurs dans sept pays. Le lait collecté

Plus en détail

INFORMATIONS CLÉS POUR L INVESTISSEUR

INFORMATIONS CLÉS POUR L INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous sont fournies conformément à une obligation

Plus en détail

LBPAM RESPONSABLE OBLI CREDIT

LBPAM RESPONSABLE OBLI CREDIT LBPAM RESPONSABLE OBLI CREDIT (FCP à catégories de parts : part E, part I et part O) PROSPECTUS COMPLET SOMMAIRE Prospectus simplifié p. 3 Note détaillée p. 10 Règlement p. 20 Prospectus complet / LBPAM

Plus en détail

23 avril 2009 - N -196

23 avril 2009 - N -196 avril 9 - N -9 La différence essentielle entre la crise de - et la crise de 7-9 : dans la seconde, la transmission de la crise à tous les marchés financiers Le point de départ des deux crises est le même

Plus en détail

BONDPARTNERS S.A. COMMUNIQUE DE PRESSE ET ANNONCE AUX AGENCES D INFORMATION (No 108)

BONDPARTNERS S.A. COMMUNIQUE DE PRESSE ET ANNONCE AUX AGENCES D INFORMATION (No 108) BONDPARTNERS S.A. Avenue de l Elysée 22-24 Case postale / CH-1001 Lausanne Tél. 021 613 43 43 / fax: 021 617 97 15 Web: wwwbpl-bondpartners.ch Lausanne, le 13 mars 2014 CP/HP/c-presse.doc/cp COMMUNIQUE

Plus en détail

INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR

INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de ce FIA. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous sont

Plus en détail

MCA ENTREPRENDRE PME

MCA ENTREPRENDRE PME MCA ENTREPRENDRE PME PROSPECTUS OPCVM relevant de la Directive 2009/65/CE I - CARACTERISTIQUES GENERALES I - 1 / Forme de l OPCVM Dénomination : MCA ENTREPRENDRE PME Forme juridique et Etat membre dans

Plus en détail

SHARE. Compartiment SHARE ENERGY

SHARE. Compartiment SHARE ENERGY SHARE Société d'investissement à Capital Variable (SICAV de droit luxembourgeois) avec des compartiments d actifs à recherche de plus-values, répartis par zones géographiques ou secteurs économiques Compartiment

Plus en détail

Tikehau Subordonnées Financières

Tikehau Subordonnées Financières Informations clés pour l investisseur Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

Au cours des neuf premiers mois de 2014, SCOR enregistre un résultat net de EUR 377 millions, en hausse de 25 %

Au cours des neuf premiers mois de 2014, SCOR enregistre un résultat net de EUR 377 millions, en hausse de 25 % (p.1/10) Au cours des neuf premiers, SCOR enregistre un résultat net de EUR 377 millions, en hausse de 25 % Au cours des neuf premiers, SCOR enregistre de bons résultats financiers ainsi que de solides

Plus en détail

Prospectus simplifié : Fonds commun de placement X

Prospectus simplifié : Fonds commun de placement X Prospectus simplifié : commun de placement X Présentation du fonds commun de placement 1. Dénomination : X 2. Date de constitution : xx/xx/xxxx 3. Durée d existence : durée illimitée (ou jusqu au xx/xx/xxxx)

Plus en détail

HSBC Europe Equity Income Part AC : Code ISIN FR Société de Gestion : HSBC Global Asset Management (France)

HSBC Europe Equity Income Part AC : Code ISIN FR Société de Gestion : HSBC Global Asset Management (France) Informations clés pour l Investisseur «Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

NOTE DETAILLEE DU FONDS COMMUN DE PLACEMENT AMPLIMAX 2017

NOTE DETAILLEE DU FONDS COMMUN DE PLACEMENT AMPLIMAX 2017 NOTE DETAILLEE DU FONDS COMMUN DE PLACEMENT AMPLIMAX 2017 AMPLIMAX 2017 est un fonds à formule construit dans la perspective d un investissement sur la durée totale de la garantie du fonds et donc d un

Plus en détail

PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC.

PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC. PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC. RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS pour l exercice clos le 31 décembre Catégorie du marché monétaire Sun Life Le présent rapport annuel

Plus en détail

Rapport trimestriel - Classe P

Rapport trimestriel - Classe P Rapport trimestriel - Classe P Fondation Pictet en faveur de la prévoyance individuelle (3 e Pilier A) Mars 2016 LPP/BVG-Short-Mid Term Bonds Commentaire du gérant Evolution du marché Le premier trimestre

Plus en détail

Les faits. Bien que déstabilisante à court terme, la baisse récente des prix du pétrole devrait donner un coup d'accélérateur à la croissance en 2015

Les faits. Bien que déstabilisante à court terme, la baisse récente des prix du pétrole devrait donner un coup d'accélérateur à la croissance en 2015 Bien que déstabilisante à court terme, la baisse récente des prix du pétrole devrait donner un coup d'accélérateur à la croissance en 2015 Bien qu'une combinaison de facteurs ait contribué aux importants

Plus en détail

Bouygues Selection. By TWSP

Bouygues Selection. By TWSP Bouygues Selection By TWSP Instrument financier émis par Natixis Structured Issuance SA, société d émission au Luxembourg, détenue par Natixis SA (Moody s : A2, Fitch : A, Standard & Poor s : A au 31 juillet

Plus en détail

PRIVALTO SELECT Profitez dès aujourd hui des opportunités de demain

PRIVALTO SELECT Profitez dès aujourd hui des opportunités de demain PRIVALTO SELECT Profitez dès aujourd hui des opportunités de demain Période de commercialisation : du 15 août au 19 décembre 2008 (12 heures) Code ISIN : FR0010645341 Documentation communiquée à l AMF

Plus en détail

PROSPECTUS COMPLET DU FCP OBLIMAAF Convertibles

PROSPECTUS COMPLET DU FCP OBLIMAAF Convertibles PROSPECTUS COMPLET DU FCP OBLIMAAF Convertibles Covéa Finance SAS PROSPECTUS SIMPLIFIÉ PARTIE A STATUTAIRE PRÉSENTATION SUCCINTE Code ISIN Dénomination Forme juridique Nourricier Société de gestion Gestionnaire

Plus en détail

REGLEMENT DE GESTION DU FONDS AG Protect+ Global Megatrends 90

REGLEMENT DE GESTION DU FONDS AG Protect+ Global Megatrends 90 REGLEMENT DE GESTION DU FONDS Valable au 11/04/2016 Exposition à 100% de la prime nette investie via un dépôt auprès de BNP Paribas Fortis Ce règlement de gestion est applicable au fonds lié aux assurances-vie

Plus en détail

Eco Mois. La récession se renforce en mars dans les pays de l Eurozone. avril-13

Eco Mois. La récession se renforce en mars dans les pays de l Eurozone. avril-13 Une publication de TRADING Central page 1 / 5 Evolution des marchés sur un mois glissant Indices Dernier Var % Cac 40 3769.36 ì +1.25 Euro STOXX 50 2650.85 ì +0.66 Dax 7881.55 ì +1.81 FTSE 100 6487.65

Plus en détail

Rapport trimestriel - Classe P & I

Rapport trimestriel - Classe P & I Rapport trimestriel - Classe P & I Fondation Pictet de libre passage (2 e Pilier) Mars 2016 LPP/BVG-Short-Mid Term Bonds Commentaire du gérant Evolution du marché Le premier trimestre s'est montré très

Plus en détail

Carmignac Patrimoine Part A EUR acc (ISIN: FR )

Carmignac Patrimoine Part A EUR acc (ISIN: FR ) Informations clés pour l'investisseur Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de ce fonds. Il ne s'agit pas d'un document promotionnel. Les informations qu'il contient vous

Plus en détail

LE BULLETIN DE L ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DES BANQUES (APB)

LE BULLETIN DE L ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DES BANQUES (APB) LE BULLETIN DE L ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DES BANQUES (APB) Novembre Bulletin 7 SOMMAIRE Un nouveau représentant à l APB Election du Nouveau Conseil d administration Publication du rapport annuel de

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. Premier semestre 2010. Non audités

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. Premier semestre 2010. Non audités ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Premier semestre 2010 Non audités SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES COMPTE DE RESULTAT DU PREMIER SEMESTRE 2010 3 ETAT DU RESULTAT NET ET DES VARIATIONS D ACTIFS ET DE PASSIFS

Plus en détail

SCPI Corum Convictions

SCPI Corum Convictions L investissement indirect dans l immobilier via une SCPI SCPI Corum Convictions Société Civile de Placement Immobilier Avertissement à l investisseur La Société Civile de Placement Immobilier Corum Convictions

Plus en détail

Foire aux questions T1 2007

Foire aux questions T1 2007 Foire aux questions T1 2007 1. Pourquoi n avez-vous pas fractionné vos actions? Nous nous penchons régulièrement sur toutes les questions liées au capital, y compris les fractionnements d actions. Tel

Plus en détail

CLARESCO SICAV Société d'investissement à capital variable organisée sous la forme d'une société anonyme (la "Société")

CLARESCO SICAV Société d'investissement à capital variable organisée sous la forme d'une société anonyme (la Société) CLARESCO SICAV Société d'investissement à capital variable organisée sous la forme d'une société anonyme (la "Société") Objet : Fusion-absorption du compartiment CLARESCO SICAV TERRES RARES ET RESSOURCES

Plus en détail

R A P P O R T A N N U E L

R A P P O R T A N N U E L R A P P O R T A N N U E L Fonds commun de placement TRUSTEAM MICRO GARP Exercice du 01/07/2013 au 30/06/2014 Commentaires de gestion Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels TRUSTEAM

Plus en détail

INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR

INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR Ce document apporte des informations essentielles aux investisseurs de ce fonds. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

OPCVM Relevant de la Directive Européenne 2009/65/CE PROSPECTUS Les actions ou parts de l OPCVM mentionné ci-dessous («l OPCVM») n'ont pas été enregistrées conformément à l US Securities Act de 1933 et

Plus en détail

Orage. Informations clés pour l investisseur. Action C (ISIN FR ) Cet OPCVM est géré par Tikehau Investment Management

Orage. Informations clés pour l investisseur. Action C (ISIN FR ) Cet OPCVM est géré par Tikehau Investment Management Informations clés pour l investisseur Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

Generali Patrimoine. Espace Horizon 8. De nouvelles perspectives pour votre épargne

Generali Patrimoine. Espace Horizon 8. De nouvelles perspectives pour votre épargne Generali Patrimoine Espace Horizon 8 De nouvelles perspectives pour votre épargne Generali, dans le monde (1) ITALIE 23,5 milliards Allemagne 17,2 milliards FRANCE 11 milliards EUROPE CENTRALE ET ORIENTALE

Plus en détail

EDMOND DE ROTHSCHILD EURO LEADERS

EDMOND DE ROTHSCHILD EURO LEADERS EDMOND DE ROTHSCHILD EURO LEADERS (EdR Euro Leaders) INFORMATIONS CLES POUR L'INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de ce fonds. Il ne s'agit pas d'un document

Plus en détail

Contexte de marché au 31 mars 2010

Contexte de marché au 31 mars 2010 DeriveXperts Spécialiste de la valorisation indépendante des produits structurés Contexte de marché au 31 mars 2010 La reprise des marchés engagée au cours de l année 2009 s est poursuivie au premier trimestre

Plus en détail

DIVERSIFIEZ VOS INVESTISSEMENTS POUR VISER UN POTENTIEL DE PERFORMANCE

DIVERSIFIEZ VOS INVESTISSEMENTS POUR VISER UN POTENTIEL DE PERFORMANCE ACTIGO 90 N 2 FONDS COMMUN DE PLACEMENT OFFRANT UNE PROTECTION PARTIELLE DU CAPITAL À L ÉCHÉANCE* DIVERSIFIEZ VOS INVESTISSEMENTS POUR VISER UN POTENTIEL DE PERFORMANCE BANQUE & ASSURANCE * La protection

Plus en détail

Mirova obtient le nouveau label «Transition énergétique et écologique pour le climat» pour ses trois fonds présentés

Mirova obtient le nouveau label «Transition énergétique et écologique pour le climat» pour ses trois fonds présentés Paris, le 23 mai 2016 Mirova obtient le nouveau label «Transition énergétique et écologique pour le climat» pour ses trois fonds présentés Mirova, société de gestion dédiée à l investissement responsable,

Plus en détail

Privalto Privilège Janvier 2016

Privalto Privilège Janvier 2016 Privalto Privilège Janvier 2016 Titre de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance Produit de placement risqué alternatif à un investissement dynamique risqué de

Plus en détail

UBAM CONVERTIBLES SOCIETE D INVESTISSEMENT A CAPITAL VARIABLE. 116 Avenue des Champs Elysées Paris - France R.C.S.

UBAM CONVERTIBLES SOCIETE D INVESTISSEMENT A CAPITAL VARIABLE. 116 Avenue des Champs Elysées Paris - France R.C.S. UBAM CONVERTIBLES SOCIETE D INVESTISSEMENT A CAPITAL VARIABLE 116 Avenue des Champs Elysées - 75008 Paris - France 424.316.750 R.C.S. PARIS INFORMATION ET AVIS AUX ACTIONNAIRES DE UBAM CONVERTIBLES EUROPE

Plus en détail

Crelan Invest World Equity I

Crelan Invest World Equity I Fonds structuré (1) avec Objectif de Protection du capital à l échéance Au travers d une exposition aux marchés actions internationaux, World Equity I offre, à l échéance du 31/05/2017 une plus-value potentielle

Plus en détail

La Lettre AGRI RETRAITE ACTIVE Janvier 2014

La Lettre AGRI RETRAITE ACTIVE Janvier 2014 La Lettre AGRI RETRAITE ACTIVE Janvier 2014 01 Les marchés 02 Votre contrat 03 Fiscalité 04 Zoom C ette édition annuelle de votre lettre d information vous présente tout d abord l actualité financière

Plus en détail

VEGA Euro Rendement R (EUR) Diversifié REPORTING MENSUEL 29/04/2016

VEGA Euro Rendement R (EUR) Diversifié REPORTING MENSUEL 29/04/2016 C - FR0011037894 PRINCIPE D'INVESTISSEMENT L'objectif de gestion du FCP, de classification «Diversifié», est d'obtenir une performance égale ou supérieure à celle de l'indicateur de, composé à 42.5% de

Plus en détail

Table de matière. Règlement de gestion des fonds d investissement internes Allianz Invest V873 FR Ed. 09/12 2

Table de matière. Règlement de gestion des fonds d investissement internes Allianz Invest V873 FR Ed. 09/12 2 Table de matière CHAPITRE I - REGLEMENT DE GESTION DES FONDS D INVESTISSEMENT INTERNES 3 1. AI Europe... 3 2. AI Court Terme... 3 3. AI Patrimoine... 4 4. AI Emergents... 5 CHAPITRE II DISPOSITIONS COMMUNES

Plus en détail

Les perspectives économiques et financières en Janvier 2013 Dr. Yves Wagner, Directeur Claude Hirtzig, CFA, Directeur

Les perspectives économiques et financières en Janvier 2013 Dr. Yves Wagner, Directeur Claude Hirtzig, CFA, Directeur Les perspectives économiques et financières en 2013 Janvier 2013 Dr. Yves Wagner, Directeur Claude Hirtzig, CFA, Directeur Environnement économique international 1. Environnement économique international

Plus en détail

3 800 + 50 points 3 750. Prix d Exercice = Barrière Désactivante = 3 700 points 1,10 +0,50 0,60

3 800 + 50 points 3 750. Prix d Exercice = Barrière Désactivante = 3 700 points 1,10 +0,50 0,60 CERTIFICATS TURBOS POURQUOI INVESTIR DANS UN CERTIFICAT TURBO? Les Certificats Turbos sont des produits de Bourse qui permettent d investir sur un actif sous-jacent (indice, matière première) en offrant

Plus en détail

OFI Actions France. FCP Actions de pays de la zone euro ORIENTATION DE GESTION RAPPEL DES CARACTERISTIQUES DES PARTS MG DU FONDS MAITRE OFI FRANCE

OFI Actions France. FCP Actions de pays de la zone euro ORIENTATION DE GESTION RAPPEL DES CARACTERISTIQUES DES PARTS MG DU FONDS MAITRE OFI FRANCE OFI Actions France FCP Actions de pays de la zone euro ORIENTATION DE GESTION est le Fonds Nourricier des parts MG du FCP Maître OFI FRANCE. Pour les parts C/D, l'investissement sera réalisé pour au minimum

Plus en détail

INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR

INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

OPCVM de droit français relevant de la Directive Européenne 2009/65/CE PROSPECTUS I CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES

OPCVM de droit français relevant de la Directive Européenne 2009/65/CE PROSPECTUS I CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES OPCVM de droit français relevant de la Directive Européenne 2009/65/CE PROSPECTUS I CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES I.1. Forme de l OPCVM Dénomination : Siège social : Forme Juridique : LAZARD CONVERTIBLE GLOBAL

Plus en détail

D.17. EMPRUNTS, DETTES FINANCIÈRES, TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS DE TRÉSORERIE

D.17. EMPRUNTS, DETTES FINANCIÈRES, TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS DE TRÉSORERIE RAPPORT DE GESTION, ÉTATS FINANCIERS ET INFORMATIONS FINANCIÈRES COMPLÉMENTAIRES 3 D.17. EMPRUNTS, DETTES FINANCIÈRES, TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS DE TRÉSORERIE La situation financière du Groupe a évolué

Plus en détail

Nota Autocancelable Protección Eurostoxx

Nota Autocancelable Protección Eurostoxx Nota Autocancelable Protección Eurostoxx Investir sur les marchés actions européens représente une bonne alternative en ce moment 1 Investissez dans l un des principaux indices boursiers européens : l

Plus en détail

Atout Risque Mars 2016

Atout Risque Mars 2016 Atout Risque Mars 2016 Titre de créance complexe de droit français émis par SG Issuer et présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance. allianz.fr Le produit est soumis au risque

Plus en détail

PREDIS. Informations semestrielles au 30 mars FCP du Crédit Agricole Asset Management. Editions Légales

PREDIS. Informations semestrielles au 30 mars FCP du Crédit Agricole Asset Management. Editions Légales PREDIS Informations semestrielles FCP du Crédit Agricole Asset Management Société de gestion : CRÉDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Sous délégataire de gestion comptable en titre: CACEIS FASTNET Dépositaire

Plus en détail

Prévisions conjoncturelles 2007/2008

Prévisions conjoncturelles 2007/2008 Croisé automne 2006 Prévisions conjoncturelles 2007/2008 www.kof.ethz.ch Situation économique en Suisse Situation économique en Suisse Conjoncture favorable et croissance soutenue Progression dynamique

Plus en détail

Carmignac Emergents Part A EUR acc (ISIN: FR )

Carmignac Emergents Part A EUR acc (ISIN: FR ) Informations clés pour l'investisseur Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de ce fonds. Il ne s'agit pas d'un document promotionnel. Les informations qu'il contient vous

Plus en détail

GemEquity R (ISIN : FR ) Ce FCP est géré par GEMWAY ASSETS

GemEquity R (ISIN : FR ) Ce FCP est géré par GEMWAY ASSETS Informations clés pour l investisseur Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

Perspectives 2016 : de la volatilité à l horizon!

Perspectives 2016 : de la volatilité à l horizon! Perspectives 2016 : de la volatilité à l horizon! 27 novembre 2015 Comprendre : Synthèse L année 2016 ne devrait pas différer significativement de l année 2015 en termes d opportunités et de risques. La

Plus en détail

FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITÉ FIP «SIGMA GESTION FORTUNA 3» NOTICE D INFORMATION

FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITÉ FIP «SIGMA GESTION FORTUNA 3» NOTICE D INFORMATION FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITÉ FIP «SIGMA GESTION FORTUNA 3» NOTICE D INFORMATION I - PRESENTATION SUCCINTE AVERTISSEMENT DE L AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS «L AMF attire votre attention sur le

Plus en détail

États financiers semestriels au 30 septembre

États financiers semestriels au 30 septembre États financiers semestriels au 30 septembre À l intérieur Aperçu... 1 Le Conseil d administration des Fonds CI Lettre du Conseil d administration des Fonds CI... 2 Fonds G5 20 2038 T3 CI... 3 Fonds G5

Plus en détail

GESTION PILOTEE. Contrat de Capitalisation DIGITAL CAPI, ABICAPI Contrat d'assurance Vie DIGITAL VIE, ABIVIE-- Performance 1 AN

GESTION PILOTEE. Contrat de Capitalisation DIGITAL CAPI, ABICAPI Contrat d'assurance Vie DIGITAL VIE, ABIVIE-- Performance 1 AN GESTION PILOTEE Sur les conseils de RESULTATS au Contrat de Capitalisation DIGITAL CAPI, ABICAPI Contrat d'assurance Vie DIGITAL VIE, ABIVIE-- Ces contrats sont gérés par Performance 1 AN Allocation Patrimoine

Plus en détail

OptimStart Actions Garanti

OptimStart Actions Garanti Stratégie patrimoniale OptimStart Actions Garanti Bénéficier du potentiel de rebond des marchés actions à partir d un «point d entrée» optimisé (1) avec la sécurité d une garantie en capital Disponible

Plus en détail

Axiom Contingent Capital Fonds Commun de Placement Part C (EUR) - Code ISIN : FR Société de Gestion : AXIOM Alternative Investments

Axiom Contingent Capital Fonds Commun de Placement Part C (EUR) - Code ISIN : FR Société de Gestion : AXIOM Alternative Investments OBJECTIFS ET POLITIQUE D'INVESTISSEMENT Le FCP a pour objectif d obtenir, sur l horizon minimum de trois ans, un rendement égal ou supérieur, frais de gestion déduits, à celui de son indice de référence

Plus en détail

INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR

INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de ce fonds. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

EDMOND DE ROTHSCHILD EUROPE SYNERGY (EdR Europe Synergy) OPCVM soumis au droit français

EDMOND DE ROTHSCHILD EUROPE SYNERGY (EdR Europe Synergy) OPCVM soumis au droit français (EdR Europe Synergy) OPCVM soumis au droit français INFORMATIONS CLES POUR L'INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document

Plus en détail

GESTYS SANTE BIOTECH FR0007057625 GESTYS «FIA soumis au droit français»

GESTYS SANTE BIOTECH FR0007057625 GESTYS «FIA soumis au droit français» INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de ce FIA. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous sont

Plus en détail

PALATINE INSTITUTIONS

PALATINE INSTITUTIONS PALATINE INSTITUTIONS Société d investissement à capital variable - SICAV Relevant de la directive 2009/65/CE Rapport Annuel 2015 1 PALATINE INSTITUTIONS SICAV GENERALE RELEVANT DE LA DIRECTIVE EUROPEENNE

Plus en détail

Information Clé pour l Investisseur

Information Clé pour l Investisseur Information Clé pour l Investisseur QUADRIGE RENDEMENT Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu

Plus en détail

OPCVM de droit français relevant de la Directive Européenne 2009/65/CE PROSPECTUS I CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES

OPCVM de droit français relevant de la Directive Européenne 2009/65/CE PROSPECTUS I CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES OPCVM de droit français relevant de la Directive Européenne 2009/65/CE PROSPECTUS I CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES I.1. Forme de l OPCVM Dénomination : Siège social : Forme Juridique : LAZARD CONVERTIBLE GLOBAL

Plus en détail