EVALUATION DE L IMPACT DE L INFORMATION DES FEMMES SUR LA PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE DU FIBROME UTERIN

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EVALUATION DE L IMPACT DE L INFORMATION DES FEMMES SUR LA PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE DU FIBROME UTERIN"

Transcription

1 EVALUATION DE L IMPACT DE L INFORMATION DES FEMMES SUR LA PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE DU FIBROME UTERIN 1/13

2 ENQUETE PROSPECTIVE Juin 2014 Juin /13

3 SOMMAIRE 1- Résumé de l enquête P 3 Justification Objectifs 2- Méthodologie et déroulement P 6 Critères d inclusion des patientes Hôpitaux partenaires Gestion des données et statistiques 3- Annexes Liste médecins investigateurs P 11 Lettre d information aux patientes P 12 3/13

4 RESUME ET JUSTIFICATION DE L ENQUETE Evaluation de l impact de l information des femmes sur la prise en charge thérapeutique du fibrome utérin. Promoteur : Association Fibrome info France (FIF) Critères d inclusion : Femmes âgées de 18 à 55 ans, atteintes de fibromes symptomatiques et ayant eu un traitement médical, chirurgical ou alternatif (embolisation/ultrasons focalisés) : inclusion de toute patiente venue en consultation de gynécologie ou radiologie interventionnelle. Résumé Le fibrome utérin également appelé myome, est la tumeur non cancéreuse la plus fréquente chez les femmes en âge de procréer : 30 à 60 % de femmes sont concernées. En fonction de leurs tailles, leurs localisations et leurs nombres, les fibromes utérins peuvent être responsables de ménorragies, métrorragies, ménométrorragies, douleurs pelviennes, douleurs pendant les rapports sexuels, troubles de la fertilité, fausses couches, grossesses extra utérine, hémorragie du post partum. Le fibrome utérin peut également affecter le taux d implantation de fécondation in vitro (FIV). Il n existe pas de traitement curatif du fibrome utérin. La prise en charge thérapeutique des femmes atteintes de fibromes est quasi-exclusivement chirurgicale. Le fibrome utérin représente la première cause d hystérectomie en France : chaque année, plus de femmes subissent une ablation de l utérus sur l ensemble du territoire. 4/13

5 La cause exacte du fibrome utérin n est pas connue à ce jour, par conséquent il est impossible de faire de la prévention primaire. Il est cependant tout à fait possible de penser différemment la prise en charge thérapeutique de cette pathologie, notamment par la mise en place d actions d information et de sensibilisation, visant à limiter les interventions chirurgicales invasives et leurs conséquences ; ainsi que les répercussions du fibrome utérin sur la vie intime, la vie de couple, la vie sociale et la vie professionnelle des femmes. Justification de l enquête Née du déficit d information et de sensibilisation des femmes sur le fibrome utérin, Fibrome Info France est la première association française qui informe et accompagne les femmes qui souffrent de cette maladie. Depuis la création de l association en janvier 2011, trois constantes ont été identifiées dans les demandes récurrentes formulées par les femmes: Informations sur les symptômes et complications du fibrome Informations sur les traitements existants et orientation auprès de médecins spécialisés Besoin de parole lié aux retentissements des fibromes sur la vie intime, la vie de couple, la vie sociale et la vie professionnelle Le fibrome utérin est une affection dont l évolution varie d une femme à l autre ; ses complications peuvent être lourdes de conséquences pour les femmes: anémie sévère, tachycardie, douleurs pelviennes aigües, nécrobiose, troubles de la fertilité, fausses couches, grossesses extra utérine, grossesses pathologiques, hémorragie de la délivrance, ablations d organes, interventions chirurgicales multiples, infertilité mécanique ou tubaire, fragilisation des couples, souffrance psychique, dépression nerveuse, reclassement professionnel. La prise en charge thérapeutique du fibrome utérin coûte cher à la l Assurance Maladie et aux femmes. L impact de cette pathologie en termes de santé publique n a jamais été évalué. Il en est de même pour l impact d actions d information et de sensibilisation, visant à améliorer la prise en charge thérapeutique des femmes atteintes de cette maladie. 5/13

6 Demandes récurrentes des femmes ayant contacté Fibrome Info France en /13

7 OBJECTIFS DE L ENQUETE 1-Améliorer la prise en charge thérapeutique du fibrome utérin 2-Limiter les interventions chirurgicales invasives et leurs conséquences : adhérences post-opératoires, infertilité tubaire, utérus multi-cicatriciel 3-Remédier à l errance médicale des patientes et les parcours médicaux chaotiques qui en découlent, notamment par la mise en place et l ouverture de consultations spécialisées «FIBROME» 4-Evaluer en termes de santé publique le coût de la prise en charge thérapeutique du fibrome utérin, car une meilleure prise en charge de cette pathologie pourrait générer des économies conséquentes aux femmes et à l Assurance Maladie 7/13

8 METHODOLOGIE ET DEROULEMENT Enquête prospective multicentrique qui procède à un recueil des données cliniques et biologiques. Enquête nationale réalisée en France. Déroulement de l enquête Recueil et gestion des données : le recueil des données sera effectué sous anonymat par le biais d un questionnaire en ligne du 2 juin 2014 au 31 mai Les patientes qui prendront part à notre enquête seront interrogées sur leur passé médical et obstétrical: antériorité de la pathologie, antécédents de traitements médicamenteux, chirurgicaux ou alternatifs, passé obstétrical et désir de grossesse, symptômes et retentissements des fibromes sur la vie intime, la vie de couple, la vie sociale et la vie professionnelle. Les analyses statistiques seront réalisées par un biostatisticien, sous la responsabilité de Fibrome info France et du Pr Henri Marret, gynécologue chirurgien obstétricien, médecin coordonnateur de l enquête, en collaboration avec le Pr Marc Sapoval, radiologue interventionnel, médecin investigateur principal. Nombres de patientes : 650 Les patientes qui contactent l association Les patientes de sept hôpitaux partenaires de l association. Le critère de sélection des hôpitaux partenaires repose sur l origine géographique des femmes ayant contacté l association au cours de l année et l intérêt porté par ces hôpitaux au fibrome utérin. Durée totale : 12 mois comprenant l inclusion des patientes, l analyse des données et la restitution des résultats en juin /13

9 Origines géographiques des femmes ayant contacté Fibrome Info France en /13

10 ANNEXES 10/13

11 Liste médecins associés à l enquête Cabinet Gynécologique (Paris) Dr Vanessa Kahn Hôpital Saint-Joseph (Paris) Dr Eric Sauvanet Dr Guy Bercau Hôpital Georges Pompidou (Paris) Pr Marc Sapoval Hôpital Jean Verdier (Bondy) Pr Nicolas Sellier Pr Lionel Carbillon Dr Yves Ajavon Hôpital Bicêtre (Kremlin Bicêtre) Pr Hervé Fernandez Hôpital Bretonneau (Tours) Pr Henri Marret Hôpital Pellegrin (Bordeaux) Pr Jean-Luc Brun Pr Claude Hocké Pr Hervé Trillaud Hôpital La Conception (Marseille) Pr Aubert Agostini 11/13

12 Lettre d information aux patientes Madame, Mademoiselle Fibrome Info France est la première association de patientes qui informe et accompagne les femmes qui souffrent de fibromes utérins. Dans le cadre de nos actions en direction des femmes, nous réalisons une enquête ayant pour objectif d évaluer l impact de l information des femmes sur la prise en charge thérapeutique du fibrome utérin. Nous souhaitons à travers notre enquête, recueillir votre point de vue sur la qualité de la prise en charge thérapeutique dont vous avez bénéficié. Si vous acceptez de participer à notre enquête vous serez interrogée par le biais d un questionnaire en ligne, sur votre passé médical et obstétrical, les symptômes et retentissements de votre/vos fibromes sur votre vie intime, votre vie de couple, votre vie sociale et votre vie professionnelle ; et les traitements médicamenteux, chirurgicaux ou alternatifs qui vous ont été proposés. Nous aimerions à l issue de cette enquête, savoir si une meilleure information des femmes sur le fibrome utérin, contribue à améliorer la prise en charge thérapeutique de cette maladie et diminuer les interventions chirurgicales lourdes. Votre accord ou votre refus de participer à cette enquête n aura aucune incidence sur votre prise en charge par votre médecin. Votre participation est anonyme et s effectue sur la base du volontariat. Les renseignements qui vous seront demandés seront traités de façon anonyme. Vous pourrez être informée si vous nous en faites la demande, des résultats de notre enquête dès leur restitution au mois de juin Conformément à la loi relative à l informatique, aux fichiers et libertés, notre enquête a été déclarée auprès de la CNIL. Fibrome Info France 12/13

13 13/13

EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DU FIBROME UTERIN

EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DU FIBROME UTERIN EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DU FIBROME UTERIN 2 juin 2014-5 juin 2015 Enquête réalisée par l association Fibrome Info France Avec la collaboration des hôpitaux partenaires de l association et la participation

Plus en détail

ETUDE Hy-Per. Chère Mademoiselle, Chère Madame,

ETUDE Hy-Per. Chère Mademoiselle, Chère Madame, ETUDE Hy-Per Chère Mademoiselle, Chère Madame, Vous avez accepté de participer au protocole HYPER comparant l efficacité de l hystéroscopie au curetage dans le traitement chirurgical des avortements spontanés

Plus en détail

Développons la prévention

Développons la prévention Newsletter 12/- Octobre 2012 Notre utérus est précieux nous souhaitons le préserver Développons la prévention Fibrome Info France est en campagne! En partenariat avec la Cité de la santé, espace d'information

Plus en détail

- 1 - RESUME. Institut Claudius Regaud, 20-24 rue du Pont Saint-Pierre 31052 TOULOUSE cedex.

- 1 - RESUME. Institut Claudius Regaud, 20-24 rue du Pont Saint-Pierre 31052 TOULOUSE cedex. ETUDE - 1 - METAL3 Page 1 / 5 RESUME Titre de l essai pronostique afin d identifier parmi les patientes présentant un cancer du sein métastatique celles qui bénéficient d une 3 ième ligne de chimiothérapie

Plus en détail

Evaluation de l apport diagnostique de la scintigraphie à la métaiodobenzylguanidine marquée à l Iode 123 (MIBG)

Evaluation de l apport diagnostique de la scintigraphie à la métaiodobenzylguanidine marquée à l Iode 123 (MIBG) Peut-on mieux sélectionner les patients insuffisants cardiaques ayant une indication à un défibrillateur automatique implantable (DAI) en prévention primaire? Evaluation de l apport diagnostique de la

Plus en détail

UE - GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE. Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH. VG, la référence pour le nouveau concours! Editions Vernazobres-Grego

UE - GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE. Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH. VG, la référence pour le nouveau concours! Editions Vernazobres-Grego VG, la référence pour le nouveau concours! UE - Derniers tours unités d enseignement médical Collection dirigée par L. LE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH Editions Vernazobres-Grego

Plus en détail

Préservation de la fertilité en cas de traitement stérilisant

Préservation de la fertilité en cas de traitement stérilisant Recommandations pour la pratique clinique Prise en charge du couple infertile Préservation de la fertilité en cas de traitement stérilisant Sophie Bringer-Deutsch Joelle Belaisch-Allart, Annick Delvigne

Plus en détail

Journée Nationale des Innovations Hospitalières

Journée Nationale des Innovations Hospitalières STIC 2004 : Évaluation Médico-Économique de la Technique de Ganglion Sentinelle comparée au Curage Ganglionnaire dans les Cancers du Sein opérables d Emblée Sandrine Baffert Économiste de la santé Institut

Plus en détail

Nessima Yelles URC Paris Nord 05/12/2014

Nessima Yelles URC Paris Nord 05/12/2014 Nessima Yelles URC Paris Nord 05/12/2014 Protocoles Le contenu des protocoles est fixé par arrêté, selon le type de recherche (classification) 2 Classification réglementaire de la recherche clinique en

Plus en détail

Amandine FAUQUEMBERGUE URC Paris Nord 28/11/2014. Protocoles. Le contenu des protocoles est fixé selon le type de recherche (classification)

Amandine FAUQUEMBERGUE URC Paris Nord 28/11/2014. Protocoles. Le contenu des protocoles est fixé selon le type de recherche (classification) Amandine FAUQUEMBERGUE URC Paris Nord 28/11/2014 Protocoles Le contenu des protocoles est fixé selon le type de recherche (classification) 2 1 Recherche clinique Interventionnelle Non interventionnelle

Plus en détail

SMSTO 19/11/2010 BILAN DE L ÉTUDE À 2 ANS ET DEMI. Dr GILLARD SMIA

SMSTO 19/11/2010 BILAN DE L ÉTUDE À 2 ANS ET DEMI. Dr GILLARD SMIA DÉPISTAGE SYSTÉMATIQUE DES CANCERS DE L ETHMOÏDE PAR SUIVI ORL ET NASOFIBROSCOPIE CHEZ LES SALARIÉS ET EX SALARIÉS EXPOSÉS AUX POUSSIÈRES DE BOIS DEPUIS PLUS DE 20 ANS BILAN DE L ÉTUDE À 2 ANS ET DEMI

Plus en détail

Docteur, je voudrais un bébé!

Docteur, je voudrais un bébé! Docteur, je voudrais un bébé! Le couple face à l infertilité Dr Martine Philippe - Claude-Annie Duplat Docteur, je voudrais un bébé! Le couple face à l infertilité Chez le même éditeur : Mieux vivre la

Plus en détail

recherche non concernée Prospectif, rétrospectif, comparatif, randomisation, sur collection Intitulé de la collection(s) d échantillons biologiques :

recherche non concernée Prospectif, rétrospectif, comparatif, randomisation, sur collection Intitulé de la collection(s) d échantillons biologiques : FONDATION VISIO pour l aide aux personnes déficientes visuelles* RECHERCHE CLINIQUE Votre demande est à transmettre au plus tard le 02/09/2013 en version électronique à appelprojet2013@fondation-visio.fr

Plus en détail

Sexualité après stérilisation tubaire. Dr Emmanuelle Cohen-Solal / Pr Aubert Agostini (Sce Pr Gamerre,Hôpital La Conception Marseille)

Sexualité après stérilisation tubaire. Dr Emmanuelle Cohen-Solal / Pr Aubert Agostini (Sce Pr Gamerre,Hôpital La Conception Marseille) Sexualité après stérilisation tubaire Dr Emmanuelle Cohen-Solal / Pr Aubert Agostini (Sce Pr Gamerre,Hôpital La Conception Marseille) «Suppression délibérée et réfléchie de la fécondité, sans atteintes

Plus en détail

Formulaire de consentement et procédure de consentement* Aptitude du ou des investigateurs (dont les CV)

Formulaire de consentement et procédure de consentement* Aptitude du ou des investigateurs (dont les CV) Comité de Protection des Personnes Catégorie de recherche : REGION I.. Numèro CPP de la recherche : Un protocole du promoteur x adresse., présenté par le Dr, Service de.., CHU de. N identification : 2015-..

Plus en détail

Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : «Gynécologie Obstétrique»

Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : «Gynécologie Obstétrique» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Gynécologie Obstétrique» 1. Identification du module : - Matière d enseignement: Gynécologie - Obstétrique - Public cible : 5 ème année

Plus en détail

Dr Pierre BERNARD Unité 33 CH Macon Chirurgie viscérale bernardp@club-internet.fr Le désir de voir ou de savoir: Le fait d être médecin permet de transgresser le fait de voir et toucher ce qui est

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples receveurs. L accueil. d embryons

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples receveurs. L accueil. d embryons Assistance médicale à la procréation Informations pour les couples receveurs L accueil d embryons Sommaire Du couple donneur au couple receveur 3 L accompagnement médical et l encadrement juridique de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Centre de l endométriose. Une prise en charge pluridisciplinaire du diagnostic au traitement de chaque patiente.

DOSSIER DE PRESSE. Centre de l endométriose. Une prise en charge pluridisciplinaire du diagnostic au traitement de chaque patiente. DOSSIER DE PRESSE Centre de l endométriose Une prise en charge pluridisciplinaire du diagnostic au traitement de chaque patiente www.hpsj.fr Contact presse : Marine Dufour - The Desk - 01 49 24 58 44 -

Plus en détail

AMBUPROG. Protocole de recherche visant à évaluer les soins courants

AMBUPROG. Protocole de recherche visant à évaluer les soins courants AMBUPROG Impact d une «check-list» sur le nombre de déprogrammations tardives des patients en chirurgie ambulatoire Protocole de recherche visant à évaluer les soins courants ADDENDUM 1, version 1.0 du

Plus en détail

Essais Cliniques Non Médicamenteux en MPR. Aspects Réglementaires de la Recherche en MPR. Jacques Pélissier. Techniques de Rééducation et Dispositifs

Essais Cliniques Non Médicamenteux en MPR. Aspects Réglementaires de la Recherche en MPR. Jacques Pélissier. Techniques de Rééducation et Dispositifs Essais Cliniques Non Médicamenteux en MPR Techniques de Rééducation et Dispositifs Aspects Réglementaires de la Recherche en MPR UFR Médecine Montpellier-Nîmes Jacques Pélissier UFR Médecine Montpellier-Nîmes

Plus en détail

D.F.A.S.M

D.F.A.S.M Gynécologie- Pr Responsable : L. BOUBLI Stomatologie - Pr Responsable : : C. CHOSSEGROS O.R.L - Pr Responsable : P. DESSI Ophtalmologie - Pr Responsable : F. MATONTI D.F.A.S.M 2 2017-2018 Comité des Etudes

Plus en détail

Précarité et Cancer du sein Charlotte Ngô Chirurgie cancérologique gynécologique et du sein Hôpital Européen Georges Pompidou

Précarité et Cancer du sein Charlotte Ngô Chirurgie cancérologique gynécologique et du sein Hôpital Européen Georges Pompidou Précarité et Cancer du sein Charlotte Ngô Chirurgie cancérologique gynécologique et du sein Hôpital Européen Georges Pompidou Journée du réseau national Gynéco-Obstétrical des Centres d Investigation Clinique

Plus en détail

Outils méthodologiques et astuces pour la thèse de médecine Les principes de base en épidémiologie

Outils méthodologiques et astuces pour la thèse de médecine Les principes de base en épidémiologie Outils méthodologiques et astuces pour la thèse de médecine Les principes de base en épidémiologie Juliana Ramiandrisoa, Interne de Santé Publique Dr Laetitia Huiart, USM, CHU Mais, quelle est la question??

Plus en détail

Méthodologie et outils statistiques : bases épidémiologiques

Méthodologie et outils statistiques : bases épidémiologiques Méthodologie et outils statistiques : bases épidémiologiques Dr Roch Giorgi roch.giorgi@ap-hm.fr LERTIM, Faculté de Médecine, Université de la Méditerranée, Marseille, France http://cybertim.timone.univ-mrs.fr

Plus en détail

Contribution du scanner abdomino-pelvien à la prise en charge des tableaux abdominaux aigus non traumatiques : étude de 90 patients.

Contribution du scanner abdomino-pelvien à la prise en charge des tableaux abdominaux aigus non traumatiques : étude de 90 patients. Contribution du scanner abdomino-pelvien à la prise en charge des tableaux abdominaux aigus non traumatiques : étude de 90 patients. M Foinant (1), E Lipiecka (1), E Buc (2), JY Boire (1), J Schmidt (3),

Plus en détail

ETUDE MAPAM 01. Mastectomie thérapeutique avec conservation de l étui cutané et de la plaque aréolo-mamelonnaire.

ETUDE MAPAM 01. Mastectomie thérapeutique avec conservation de l étui cutané et de la plaque aréolo-mamelonnaire. Page 1 / 6 TITRE DE L ESSAI cutané et de la plaque aréolo-mamelonnaire. ACRONYME MAPAM 01 TYPE D ETUDE : Phase III CODE PROMOTEUR 14 SEIN 10 N ID-RCB 2014-A01028-39 PROMOTEUR INVESTIGATEUR COORDONNATEUR

Plus en détail

Comprendre la recherche clinique. Laurence Salomon GIRCI Ile-de-France

Comprendre la recherche clinique. Laurence Salomon GIRCI Ile-de-France Comprendre la recherche clinique Laurence Salomon GIRCI Ile-de-France Groupement Interrégional de la Recherche Clinique et de l Innovation Ile de France Création en 2012 de 7 GIRCI (Rhône-Alpes Auvergne,

Plus en détail

Introduction aux plans expérimentaux

Introduction aux plans expérimentaux Licence 3 Semestre 5 Initiation à la recherche dans le domaine des Sciences et Techniques de la Réadaptation Introduction aux plans expérimentaux Laure HUOT laure.huot@chu-lyon.fr Unité de Recherche Clinique,

Plus en détail

Département de gynécologie et d'obstétrique HUG

Département de gynécologie et d'obstétrique HUG Département de gynécologie et d'obstétrique HUG Formation approfondie en gynécologie-obstétrique opératoire INTRODUCTION Le concept de formation post-graduée approfondie du département de gynécologie-obstétrique

Plus en détail

Journées Euro-Pharmat NICE Octobre 2015 CONTRACEPTION DÉFINITIVE

Journées Euro-Pharmat NICE Octobre 2015 CONTRACEPTION DÉFINITIVE CONTRACEPTION DÉFINITIVE Déclaration de liens d intérêts 2 CONTRACEPTION DANS LE MONDE 3 63% des couples ont recours à la contraception Dont 29,9% à la stérilisation féminine EN EUROPE 4 EN FRANCE 5 Plus

Plus en détail

Suivi de la SEP 2. La base EDMUS «European Database for MUltiple Sclerosis»

Suivi de la SEP 2. La base EDMUS «European Database for MUltiple Sclerosis» Journées de l Ouest de statistique et d épidémiologie : Séminaire de travail et d échanges Mardi 7 septembre 2010 Emmanuelle LERAY, Service de santé publique, CHU Rennes Dr Isabelle TRON, Observatoire

Plus en détail

Centre Hospitalier D Etampes

Centre Hospitalier D Etampes Centre Hospitalier D Etampes Offre des soins pour vos patients diabétiques En collaboration avec le réseau REVEDIAB SOMMAIRE AVEC LIENS CONSULTATION MEDICALE CONSULTATION DE DIETETIQUE CONSULTATION INFIRMIERE

Plus en détail

PHRIP: de la conception à la sélection

PHRIP: de la conception à la sélection PHRIP: de la conception à la sélection Réanimations adultes du CHU NANCY, Réanimation médicale Haute Pierre Strasbourg, Réanimation Mercy Metz Réanimation E Durkheim Épinal 27.11.2014 1 Culture de service

Plus en détail

Surveillance de la qualité de vie des patients hémophiles QV HÉMOPHILIE

Surveillance de la qualité de vie des patients hémophiles QV HÉMOPHILIE Surveillance de la qualité de vie des patients hémophiles QV HÉMOPHILIE Pr. Serge BRIANÇON (Nancy) Dr. Claude GUEROIS (Tours) CONGRES AFH, 26 mai 2007 CONTEXTE Qualité de vie du patient hémophile Indicateur

Plus en détail

L IVG médicamenteuse en ville, complications, qu en est-il?

L IVG médicamenteuse en ville, complications, qu en est-il? L IVG médicamenteuse en ville, complications, qu en est-il? Introduction L IVG n est pas un acte exceptionnel 2015 218 000 IVG en France Moyenne nationale: 14,4 IVG/1000 femmes métropolitaines âgées de

Plus en détail

vous accompagner MSA Gironde La Prévention Edition 2016 Quelles actions? Pour qui? www.msa33.fr

vous accompagner MSA Gironde La Prévention Edition 2016 Quelles actions? Pour qui? www.msa33.fr vous accompagner MSA Gironde La Prévention Edition 2016 Quelles actions? Pour qui? www.msa33.fr La PRÉVENTION Un enjeu majeur pour la Santé des assurés agricoles et leur famille Le programme de prévention

Plus en détail

EFEMERIS - Cohorte de femmes enceintes en Haute-Garonne: effet de l'exposition aux différents médicaments sur le nouveau-né

EFEMERIS - Cohorte de femmes enceintes en Haute-Garonne: effet de l'exposition aux différents médicaments sur le nouveau-né EFEMERIS - Cohorte de femmes enceintes en Haute-Garonne: effet de l'exposition aux différents médicaments sur le nouveau-né Responsable(s) : Damase-Michel Christine, SERVICE DE PHARMACOLOGIE CLINIQUE UNITE

Plus en détail

Le cycle menstruel du normal au pathologique. III Actions du moniteur

Le cycle menstruel du normal au pathologique. III Actions du moniteur Le cycle menstruel du normal au pathologique III Actions du moniteur Deux situations Difficulté à concevoir Isolée ou avec troubles du cycle Primaire ou secondaire Pas de souhait de concevoir, mais troubles

Plus en détail

Eligibilité, pendant la grossesse, pour proposer un retour précoce à domicile

Eligibilité, pendant la grossesse, pour proposer un retour précoce à domicile SORTIES PRECOCES Eligibilité, pendant la grossesse, pour proposer un retour précoce à domicile Au cours de la grossesse (après le 4ème mois), l obstétricien, ou la sage femme, vérifie les critères d éligibilité

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation

Assistance médicale à la procréation Assistance médicale à la procréation Principaux aspects biologiques, médicaux et éthiques Session IDE2 Septembre 2009 Boudarias Lionnel (Int.GO) Le langage courant utilise certains termes à tort et à travers

Plus en détail

L examen andrologique : une perte de temps?

L examen andrologique : une perte de temps? L examen andrologique : une perte de temps? Bénéfice d un examen andrologique en association avec un spermogramme chez les hommes infertiles M. Walschaerts, R. Mieusset, F. Isus, G. Massat, E. Huyghe,

Plus en détail

Situations authentiques vécues en stage Proposées par interne pour illustrer la présentation

Situations authentiques vécues en stage Proposées par interne pour illustrer la présentation Situations authentiques vécues en stage Proposées par interne pour illustrer la présentation Cas N 1 : Mme B, 33 ans, consultant pour souhait de reprise d une contraception, sachant qu elle avait auparavant

Plus en détail

Développons la prévention

Développons la prévention Newsletter 14/- Janvier 2013 Notre utérus est précieux Nous souhaitons le préserver Développons la prévention Le fibrome utérin est un problème de santé publique. C est une maladie qui touche la femme

Plus en détail

SYNOPSIS EFFADOL-K. Version n 1.1 du 08/09/2016. Cet essai est soutenu par la Ligue Contre le Cancer et l Institut National du Cancer (INCa)

SYNOPSIS EFFADOL-K. Version n 1.1 du 08/09/2016. Cet essai est soutenu par la Ligue Contre le Cancer et l Institut National du Cancer (INCa) SYNOPSIS EFFADOL-K EVALUATION DE L EFFICACITE D UN PROGRAMME D EDUCATION THERAPEUTIQUE POUR AIDER LE PATIENT ATTEINT DE CANCER A MIEUX GERER SA DOULEUR Version n 1.1 du 08/09/2016 Cet essai est soutenu

Plus en détail

Table des matières. N 21. Examen prénuptial...9 Définition...10 L entretien...10 Examen clinique...11 Biologie...11 Prévention...11 QRM...

Table des matières. N 21. Examen prénuptial...9 Définition...10 L entretien...10 Examen clinique...11 Biologie...11 Prévention...11 QRM... Table des matières N 21. Examen prénuptial...9 Définition...10 L entretien...10 Examen clinique...11 Biologie...11 Prévention...11 QRM...12 N 22. Grossesse normale...13 Diagnostiquer une grossesse...14

Plus en détail

Nom : Prénom : Date de naissance : / / Initiales du patient(deux premières lettres du nom et du prénom) : / 1/4

Nom : Prénom : Date de naissance : / / Initiales du patient(deux premières lettres du nom et du prénom) : / 1/4 ENQUETE COMPLEMENTAIRE CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS DE GALACTOSEMIE Date de recueil : / / Merci d avoir accepté de remplir ce questionnaire,. Ceci est un complément du premier questionnaire mis en place,

Plus en détail

Enseignement DES GM. A.Gompel Unité de gynécologie endocrinienne Cochin Port Royal

Enseignement DES GM. A.Gompel Unité de gynécologie endocrinienne Cochin Port Royal Enseignement DES GM A.Gompel Unité de gynécologie endocrinienne Cochin Port Royal Compétences Prise en charge des problèmes médicaux gynécologiques durant toute la vie de la femme de la puberté à la femme

Plus en détail

L AMP et l adoption. Analogies et différences Controverses. Agence française de l adoption - 10 décembre 2009

L AMP et l adoption. Analogies et différences Controverses. Agence française de l adoption - 10 décembre 2009 L AMP et l adoption Analogies et différences Controverses Agence française de l adoption - 10 décembre 2009 L AMP Le cadre juridique La loi du 6 août 2004 relative à la bioéthique - mise en place de l

Plus en détail

Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2009 CONFLITS D INTÉRÊT

Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2009 CONFLITS D INTÉRÊT Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2009 CONFLITS D INTÉRÊT laboratoire Uroplasty (NL) étude contrôlée randomisée évaluation l efficacité des implants de biopolymères

Plus en détail

Thème CDEI. Modalités de recueil en Protocole. Consignes de remplissage. Guide méthodologique thème CDEI Recueil en Protocole 1/10 Version

Thème CDEI. Modalités de recueil en Protocole. Consignes de remplissage. Guide méthodologique thème CDEI Recueil en Protocole 1/10 Version Recueil 2014 optionnel de l indicateur Conformité des demandes d examens d imagerie auprès des établissements de santé ayant une activité en radiologie Modalités de recueil en Protocole Consignes de remplissage

Plus en détail

FORMULER DES QUESTIONNEMENTS NOUVEAUX ET PARTAGER DES PRATIQUES JANICK DEPRINCE EPSM DES FLANDRES - BAILLEUL

FORMULER DES QUESTIONNEMENTS NOUVEAUX ET PARTAGER DES PRATIQUES JANICK DEPRINCE EPSM DES FLANDRES - BAILLEUL FORMULER DES QUESTIONNEMENTS NOUVEAUX ET PARTAGER DES PRATIQUES JANICK DEPRINCE EPSM DES FLANDRES - BAILLEUL AUDIT CROISE INTERHOSPITALIER OBJECTIFS : Déterminer un thème d étude correspondant à des questionnements

Plus en détail

AECG 18 septembre 2013

AECG 18 septembre 2013 G.THIOLLIER, B.BARTHIER, A. FAUCONNIER. AECG 18 septembre 2013 Centre hospitalier Intercommunal Poissy St Germain en Laye Mme R, 57 ans Prolapsus extériorisé Gène fonctionnelle sévère Pas de symptôme urinaire,

Plus en détail

Etude prospective épidémiologique de la prise en charge des cas de Chikungunya en médecine générale en Martinique.

Etude prospective épidémiologique de la prise en charge des cas de Chikungunya en médecine générale en Martinique. Etude prospective épidémiologique de la prise en charge des cas de Chikungunya en médecine générale en Martinique. Edith MOTA, Alizée ALAIN, François RIGAUD SOUTENANCE de THESE Le 29 septembre 2016 Rappels:

Plus en détail

RESUME. Etude de phase III randomisée, multicentrique, en double aveugle. Numéro EudraCT :

RESUME. Etude de phase III randomisée, multicentrique, en double aveugle. Numéro EudraCT : Sintra-Rev : Etude clinique multicentrique de phase III en double aveugle randomisée testant le Lénalidomide contre un placebo dans les SMD d IPSS faible ou intermédiaire 1 avec del 5q et anémie non dépendante

Plus en détail

GIRCI EST La recherche clinique, paramédicale et en soins infirmiers. FICHE TECHNIQUE n 2 La vie d un projet

GIRCI EST La recherche clinique, paramédicale et en soins infirmiers. FICHE TECHNIQUE n 2 La vie d un projet GIRCI EST La recherche clinique, paramédicale et en soins infirmiers FICHE TECHNIQUE n 2 La vie d un projet 1 De l idée de recherche à la publication 1 2 3 4 5 La conception, l appui méthodologique Réflexion,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 7 mai 2014 relatif à la prise en charge au titre de l article L. 165-1-1 du code de la sécurité sociale

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA DÉFENSE Arrêté du 20 décembre 2012 relatif à la détermination et au contrôle de l aptitude médicale à servir du personnel militaire NOR : DEFK1243552A

Plus en détail

Retour d expérience d un Département de Recherche Clinique certifié

Retour d expérience d un Département de Recherche Clinique certifié Retour d expérience d un Département de Recherche Clinique certifié Frédérique Doneau - Valérie Pacteau Institut de Cancérologie de l Ouest «Nouveau paysage de la Recherche Clinique : un défi pour les

Plus en détail

Traitement de l incontinence post-opératoire chez l homme

Traitement de l incontinence post-opératoire chez l homme DIU Rééducation Périnéale Traitement de l incontinence post-opératoire chez l homme DIU de Rééducation périnéale Dr Laurence Peyrat Définitions L incontinence urinaire chez l homme survient après une lésion

Plus en détail

Étude [PROXAIR] PROXimologie dans l Asthme persistant sévère

Étude [PROXAIR] PROXimologie dans l Asthme persistant sévère Étude [PROXAIR] PROXimologie dans l Asthme persistant sévère Pourquoi s intéresser à l asthme sévère? L asthme est une des pathologies chroniques les plus communes. Sa prévalence ne cesse d augmenter et,

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE-ANGERS

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE-ANGERS CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE-ANGERS Centre de Référence des Pathologies de la Réceptivité Hormonale (Pr Rodien-Pr Coutant) Laboratoire de Biologie Moléculaire (Dr Prunier-Mirebeau) 4, rue Larrey, 49933

Plus en détail

LA MALADIE DE MORTON Dr JY COILLARD

LA MALADIE DE MORTON Dr JY COILLARD LA MALADIE DE MORTON Dr JY COILLARD La maladie de Morton est une pathologie aussi fréquente que mal connue. Elle est, encore aujourd hui, à l origine de débats animés entre les médecins sur son diagnostic

Plus en détail

Fécondation In vitro - Cohorte de couples ayant initié une

Fécondation In vitro - Cohorte de couples ayant initié une DAIFI : Devenir Après Initiation d'un traitement par Fécondation In vitro - Cohorte de couples ayant initié une Fécondation In vitro Responsable(s) : de La Rochebrochard Elise, Ined? Inserm? University

Plus en détail

Proposition de projet. Cours de Recherche en Santé Sexuelle. Genève 2006

Proposition de projet. Cours de Recherche en Santé Sexuelle. Genève 2006 EVALUATION DE LA PREVALENCE DES INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES CHEZ LES JEUNES FEMMES (ENTRE 15-24 ANS) EN CONSULTATION AU SERVICE DE PLANNING FAMILIAL DE SOFIA, BULGARIE Proposition de projet

Plus en détail

GIRCI EST La recherche paramédicale et en soins infirmiers. Quelques principes de base

GIRCI EST La recherche paramédicale et en soins infirmiers. Quelques principes de base GIRCI EST La recherche paramédicale et en soins infirmiers Quelques principes de base 1 Contexte Les circonstances de pratique et/ou d utilisation de la recherche sont diverses pour les infirmières ou

Plus en détail

PROTHÈSE & PROLAPSUS - Recommandations de l HAS - Hervé FERNANDEZ

PROTHÈSE & PROLAPSUS - Recommandations de l HAS - Hervé FERNANDEZ PROTHÈSE & PROLAPSUS - Recommandations de l HAS - Hervé FERNANDEZ Comment se réalise une recommandation HAS? - Petit rappel - Buts et méthodes - Objectifs - Pratiques très variables Devraient être basées

Plus en détail

Le Réseau de Psychiatrie Périnatale

Le Réseau de Psychiatrie Périnatale Juillet 2014 Le Réseau de Psychiatrie Périnatale Equipe du Réseau de Psychiatrie Périnatale Pôle Universitaire de Psychiatrie Adulte Centre Hospitalier Charles Perrens 121 Rue de la Béchade 33 076 Bordeaux

Plus en détail

Thérapeutique en Stérilité

Thérapeutique en Stérilité Université Paris-Sud Diplôme Universitaire Thérapeutique en Stérilité Mars ou Avril 2007 (dates non encore déterminées) Lieu de l enseignement Hôpital Antoine Béclère Amphithéâtre de la Faculté 157, rue

Plus en détail

Définitions. La santé. Concepts de santé, bien être, maladie chronique (définition et caractéristiques), chronicité et 10/02/2011

Définitions. La santé. Concepts de santé, bien être, maladie chronique (définition et caractéristiques), chronicité et 10/02/2011 Concepts de santé, bien être, maladie chronique (définition et caractéristiques), chronicité et évolution. Cours IFSI Décembre 2010 A Nozères Service de Médecine Physique & Réadaptation C.H.U. Pellegrin

Plus en détail

Newsletter 5/ - Février 2012. Notre Actualité

Newsletter 5/ - Février 2012. Notre Actualité Newsletter 5/ - Février 2012 Notre Actualité Les festivités marquant le premier anniversaire de Fibrome Info France se sont déroulées à la Maison des Associations du 18ème arrondissement de Paris dans

Plus en détail

Fertilité après embolisation. hémorragie de la délivrance.

Fertilité après embolisation. hémorragie de la délivrance. Fertilité après embolisation des artères utérines pour hémorragie de la délivrance. A Maubon, S. Hardeman, E. Decroisette, M. Pouquet, P. Bouillet, A. Vincelot, Y. Aubard. Radiologie et Imagerie Médicale

Plus en détail

Vitro. Accord CNIL. Biologie Gynécologie obstétrique

Vitro. Accord CNIL. Biologie Gynécologie obstétrique FIV-ABM - Registre national des tentatives de Fécondation In Vitro Responsable(s) : Royère Dominique, Direction Procréation Embryologie Génétique humaine Pessione Fabienne, Direction Procréation Embryologie

Plus en détail

Le Centre Hospitalier de VICHY RECRUTE

Le Centre Hospitalier de VICHY RECRUTE Le Centre Hospitalier de VICHY RECRUTE PSYCHOLOGUE UNITE CLINIQUE DE NUTRITION Poste à 50% POLE MEDICO-CHIRURGICAL Pièce jointe : Fiche de Poste Renseignements à : Madame Elisabeth PLANCHE Cadre Supérieur

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Infections associées aux soins : le CCLIN Est rencontre le grand public...

DOSSIER DE PRESSE. Infections associées aux soins : le CCLIN Est rencontre le grand public... Mercredi 28 octobre 2009 Infections associées aux soins : Centre de Coordination de Lutte contre les Infections Nosocomiales du Grand Est le CCLIN Est rencontre le grand public... Contacts presse : Dr

Plus en détail

SYNTHESE DE L INSPECTION

SYNTHESE DE L INSPECTION REPUBLIQUE FRANCAISE DIVISION DE BORDEAUX Bordeaux, le 29/06/16 N/Réf. : CODEP-BDX-2016-019210 Polyclinique Marzet Madame la Directrice générale 40 bd Alsace Lorraine 64000 PAU Objet : Inspection de la

Plus en détail

Suivi d une cohorte d enfants exposés aux rayonnements ionisants en cardiologie interventionnelle

Suivi d une cohorte d enfants exposés aux rayonnements ionisants en cardiologie interventionnelle Suivi d une cohorte d enfants exposés aux rayonnements ionisants en cardiologie interventionnelle Baysson H, Réhel JL, Boudjemline Y, Girodon B, Petit J, Bonnet D, Bernier MO Congrès de l Adelf, Bruxelles,

Plus en détail

Soins palliatifs Définitions et concepts

Soins palliatifs Définitions et concepts LES SOINS PALLIATIFS EN ÉTABLISSEMENTS DE SOINS ET D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES OU HANDICAPÉES, ET À DOMICILE Les concepts A1 Soins palliatifs Définitions et concepts 1 Soins curatifs destinés à

Plus en détail

DIU Gynécologie et obstétrique

DIU Gynécologie et obstétrique DIU Gynécologie et obstétrique DIU Sciences, Technologies, Santé Mention Gynécologie et obstétrique Il est créé à l'université de Saint-Étienne, avec les Universités de Grenoble et Lyon I, un Diplôme Interuniversitaire

Plus en détail

Evaluation des méthodes d analyse appliquées aux sciences de la vie et de la santé. Méthodologie des études en santé

Evaluation des méthodes d analyse appliquées aux sciences de la vie et de la santé. Méthodologie des études en santé UE 4 Evaluation des méthodes d analyse appliquées aux sciences de la vie et de la santé Méthodologie des études en santé Essais cliniques - études épidémiologiques Frédéric Mauny - 11 octobre 2013 1 Plan

Plus en détail

L examen gynécologique est capital et doit comporter systé ma tiquement

L examen gynécologique est capital et doit comporter systé ma tiquement CHAPITRE 1 EXAMEN GYNÉCOLOGIQUE Hors programme de l ECN. I. INTRODUCTION L examen gynécologique est capital et doit comporter systé ma tiquement : interrogatoire ; palpation abdominale ; examen sous spéculum,

Plus en détail

Recherche biomédicale Grille d'analyse d'un protocole

Recherche biomédicale Grille d'analyse d'un protocole Recherche biomédicale Grille d'analyse d'un protocole Identification du protocole Titre : Références ID RCB : CPP : Documents Nature Date Version. Protocole Liste Investigateurs Document additionnel Brochure

Plus en détail

Anomalies génétiques DPI ou DPN?

Anomalies génétiques DPI ou DPN? Anomalies génétiques DPI ou DPN? Alexandra Benachi, Frédéric Lamazou, Muriel Flis-Trèves, Nelly Frydman, Julie Steffann Hôpital Antoine Béclère, Hôpital Necker-Enfants Malades Diagnostic prénatal Le DPN

Plus en détail

LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie

LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie Collège national des gynécologues et obstétriciens sous la direction du Pr Jacques lansac Coordonné par le dr nicolas evrard En partenariat avec le site LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie La sexualité féminine

Plus en détail

Centre d'investigation Clinique - Epidémiologie Clinique Antilles Guyane

Centre d'investigation Clinique - Epidémiologie Clinique Antilles Guyane Centre d'investigation Clinique - Epidémiologie Clinique Antilles Guyane CIE 802 Inserm / DGOS Fiche de synthèse d un projet de recherche Nom du rédacteur : Antoine Adenis Date de création du document

Plus en détail

Accompagner les technologies pour la santé tout au long de leur cycle de maturation

Accompagner les technologies pour la santé tout au long de leur cycle de maturation Accompagner les technologies pour la santé tout au long de leur cycle de maturation Présentation Le parcours du dispositif médical, du concept jusqu à sa postcommercialisation, s inscrit dans un contexte

Plus en détail

Les critères d efficacité en cancérologie: le point de vue du statisticien (et de l économiste.) ISABELLE BORGET & ERIC BAUDIN

Les critères d efficacité en cancérologie: le point de vue du statisticien (et de l économiste.) ISABELLE BORGET & ERIC BAUDIN Les critères d efficacité en cancérologie: le point de vue du statisticien (et de l économiste.) ISABELLE BORGET & ERIC BAUDIN L oncologie: une aire thérapeutique innovante et dynamique 67 nouvelles chimiothérapies

Plus en détail

Annexe 2 Fiche d aide à la saisie A compléter lors de chaque cycle

Annexe 2 Fiche d aide à la saisie A compléter lors de chaque cycle FICHE INSEMII INATION Contexte : L agence de la biomédecine a pour mission de suivre et d évaluer les activités cliniques et biologiques d assistance médicale à la procréation (AMP). Pour ce faire, les

Plus en détail

Morgane POTOCZNY Sage-femme CHR Metz-Thionville

Morgane POTOCZNY Sage-femme CHR Metz-Thionville + Expert de mémoire : François TRUCHETET, médecin dermatologue Directrice de mémoire : Gina GRATIER, sage-femme enseignante Morgane POTOCZNY Sage-femme CHR Metz-Thionville + 3 Le préservatif masculin comme

Plus en détail

Cas clinique: préservation de la fertilité dans les tumeurs borderline de l ovaire

Cas clinique: préservation de la fertilité dans les tumeurs borderline de l ovaire Cas clinique: préservation de la fertilité dans les tumeurs borderline de l ovaire Dr Pauline Bottin Pôle Femmes-Parents-Enfants, AP-HM Gynécologue, CECOS Marseille Plateforme régionale Cancer & Fertilité

Plus en détail

Procédure de suivi des patients ayant une prothèse endovasculaire pour le traitement des anévrismes de l aorte abdominale sous-rénale

Procédure de suivi des patients ayant une prothèse endovasculaire pour le traitement des anévrismes de l aorte abdominale sous-rénale Procédure de suivi des patients ayant une prothèse endovasculaire pour le traitement des anévrismes de l aorte abdominale sous-rénale Mise à jour : décembre 2003 INTRODUCTION Le développement des techniques

Plus en détail

Place de la sage-femme dans l IVG médicamenteuse. IVG Médicamenteuse. Le 09 juin 2016, ARRAS. DEF / SDPMI / Valérie DUCROCQ

Place de la sage-femme dans l IVG médicamenteuse. IVG Médicamenteuse. Le 09 juin 2016, ARRAS. DEF / SDPMI / Valérie DUCROCQ Place de la sage-femme dans l IVG médicamenteuse IVG Médicamenteuse Le 09 juin 2016, ARRAS IVG médicamenteuse Interruption d une grossesse par procédés médicamenteux, possible jusque 7 SA Contre indications

Plus en détail

Prise en charge initiale des états septiques graves de l adulte aux urgences: Enquête nationale d opinion, de connaissances et de pratiques

Prise en charge initiale des états septiques graves de l adulte aux urgences: Enquête nationale d opinion, de connaissances et de pratiques Prise en charge initiale des états septiques graves de l adulte aux urgences: Enquête nationale d opinion, de connaissances et de pratiques Historique Dès 1953 : concept de la médecine «du pied de l arbre

Plus en détail

I) Lecture rapide. Plan. Facteurs pronostiques des cancers avancés du pancréas. Analyse multifactorielle et score prédictif de survie

I) Lecture rapide. Plan. Facteurs pronostiques des cancers avancés du pancréas. Analyse multifactorielle et score prédictif de survie Facteurs pronostiques des cancers avancés du pancréas. Analyse multifactorielle et score prédictif de survie Dr Anthony GONCALVES 1 Dr Julien MANCINI 2 goncalvesa@marseille.fnclcc.fr julien.mancini@univmed.fr

Plus en détail

SYNOPSIS PROTOCOLE UC- 0140/1308

SYNOPSIS PROTOCOLE UC- 0140/1308 SYNOPSIS PROTOCOLE UC- 0140/1308 A) IDENTIFICATION DE L ETUDE CLINIQUE NUMERO DE CODE DU PROTOCOLE PROMOTEUR : UC-0140/1308 VERSION ET DATE: VERSION DU 08 SEPTEMBRE 2014 TITRE DE L ESSAI: Etude de phase

Plus en détail

Commission Nationale des Accidents Médicaux

Commission Nationale des Accidents Médicaux Commission Nationale des Accidents Médicaux Recommandation aux présidents des commissions régionales de conciliation et d indemnisation des accidents médicaux, des affections iatrogènes et des infections

Plus en détail

ETUDE ORACLE. ObservatoiRe des modalités de prescription de l Audc dans la prise en charge des ChoLEstases COMITÉ SCIENTIFIQUE

ETUDE ORACLE. ObservatoiRe des modalités de prescription de l Audc dans la prise en charge des ChoLEstases COMITÉ SCIENTIFIQUE ObservatoiRe des modalités de prescription de l Audc dans la prise en charge des ChoLEstases ETUDE ORACLE COMITÉ SCIENTIFIQUE Pr JP. Bronowicki Pr O. Chazouillères Pr S. Erlinger Dr H. Hagège Dr B. Hanslik

Plus en détail

La convention médicale 2016

La convention médicale 2016 La convention médicale 2016 Spécialités cliniques 8 juin 2016 Ajouter les numéros de pages 1 1. ETAT DES LIEUX DES CONSULTATIONS EXISTANTES 2. TYPOLOGIE DE L ENQUÊTE CONSULTATIONS DE 2011 3. PROPOSITIONS

Plus en détail