Alexis TSVETOUKHINE À L ENCRE BLEUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Alexis TSVETOUKHINE À L ENCRE BLEUE"

Transcription

1 À L ENCRE BLEUE

2 Taolenn SOMMAIRE EDITO Retour sur... Le Téléthon DOSSIER : L art dans la Ville Des équipements publics aux qualités architecturales remarquables /5 La commande publique et le 1 % artistique «Art urbain» ou «street-art» Ouverture sur l art contemporain VIE MUNICIPALE Cérémonie des vœux Conférence sur l aménagement de la ville DE QUARTIERS EN QUARTIERS 1962/2011 : Saint-Avé : «à la conquête de l Ouest»....11/12/13 VIE MUNICIPALE Retour sur... l année de la ville VIE ÉCONOMIQUE Des ateliers et bureaux relais Bienvenue à VIE MUNICIPALE Recensement de la population Retour sur... les 24 h de la Solidarité Internationale Concours des maisons fleuries EXPRESSION Expression de la liste Listes électorales : inscriptions jusqu au 31 décembre Le Téléthon a eu lieu samedi 3 décembre, place de l Hôtel de Ville. Tout a débuté, le vendredi soir, par un concert de la chorale des Clés de sol au Dôme. À la fin du spectacle le nouveau président, Thierry GIRARD, a présenté la nouvelle équipe ainsi que le déroulement de la journée du samedi. Le lendemain, les animations ont débuté, à partir de 11 h, avec une démonstration de danse country proposée par des enfants de l'école Anita Conti. Dans l'après-midi, balades en motos, jonglerie avec un ballon de foot, simulateur de voiture RC, vin chaud, galettes, crêpes, cidre et de nombreux stands étaient proposés. Plusieurs équipes formées par les associations se sont affrontées lors de la première édition du TéléJeuthon remporté par l'équipe du Badminton. Le trophée sera remis en jeu l'année prochaine. N'hésitez pas à constituer une équipe pour la prochaine édition! À 18 h, le compteur affichait La soirée s est terminée par un battle de hip hop. Associations, artisans et commerçants ont contribué à la réussite de cette journée. Les membres du bureau du TélAvéthon a souhaité rendre un hommage à Julie MOTAY, qui nous a quitté cette année, et qui avait beaucoup œuvré pour cette association. DU CÔTÉ DE L AGGLO En 2012, la collecte des déchets évolue 20 VIE CULTURELLE Festival «Prom nons nous» VIE ASSOCIATIVE Maison Léon GUILLO : un nouvel espace pour de nouvelles activités er Tour de Bretagne des cyclistes greffés Foulées de Kerozer Championnats du monde de judo DÉTENTE Directeur de publication : Hervé PELLOIS - Responsable de la rédaction : Isabelle ARIAUX - Comité de rédaction : Marine JACOB, Jean-Pierre JAUNASSE, Thierry EVENO, Marc LOQUET, Marie-Pierre SABOURIN, Jean EVEN, Alexis TSVETOUKHINE, Christelle HENRY, Françoise LE GUILLANT, Gaëlle LE BRUN - Rédaction : Clément CAUDAL, Christelle LANOË - Illustrations poulettes: Hélène GERBER - Photos : D. ROUSSET, C. LANOË, E. LARROQUE, A. TSVETOUKHINE - Charte graphique, conception et impression : IZATIS communication Tirage : exemplaires sur du papier PEFC provenant de forêts gérées durablement - Dépôt légal: 1 er trimestre Distribution: Ville de Saint-Avé. - PEFC/

3 Pennad-stur «L art dans la ville» «An arz e kêr» Architecture, Street Art Saint-Avé regorge de trésors passant inaperçus, de pépites artistiques que vous ne voyez sans doute pas au quotidien. Le dossier, inédit, de cette revue municipale invite donc à porter un regard différent sur notre ville. L art appartient à tout le monde. Si l art et les performances artistiques envahissent les villes, c est avant tout synonyme de la démocratisation de l art. En 1959, André Malraux, nouveau Ministre de la Culture, cherche à mettre la culture à la portée des Français. Toutefois, cela ne doit pas se cantonner à faciliter l accès aux œuvres, mais doit s accompagner d une véritable réflexion sur la nature même de l art. C est la seconde démonstration de ce dossier «l art dans la ville». La conception selon laquelle il existerait des arts majeurs, supplantant des arts dits «mineurs», est remise en cause. En s intégrant à la ville, en la recomposant, l art nous invite à poser un regard neuf sur notre environnement. L art est finalement affaire de perception, de sensibilité. Chacun en donnera une définition différente. C est ainsi que vous pouvez passer tous les jours à côté de ce qui pourrait s avérer être pour nous un chef d œuvre si vous vous arrêtiez quelques instants. Enfin, aborder l art dans la ville en cette fin d année permet de mettre en avant la culture. Elle peut nous permettre d améliorer le quotidien, de nous évader, d élargir notre horizon. Je vous invite donc à regarder votre ville avec des yeux nouveaux, et à chercher en chaque chose la part d art qu elle recèle. Noël approche, notre ville s illumine, et, je l espère, vos yeux avec. Je vous souhaite d excellentes fêtes de fin d année et une bonne et heureuse année Savouriezh, Street Art Trezolioù stank-ha-stank zo e Sant- Teve, hag int damguzhet, evel malzennoù arz na daolit ket pled doc hte bemdez sur a-walc h. Ur sell disheñvel àr hor c hêr zo kinniget en teuliad dibar-mañ ag ar c hannadigkêr neuze. D an holl eo an arz. Ma vez gwelet arz ha taolioù-kaer arzel un tammig e pep lec h er c hêrioù, e talv da gentañ-penn eo bet demokratelaet an arz. E 1959 e oa bet André Malraux, hag eñ nevez anvet da Vinistr ar Sevenadur d ar mare-se, é klask lakaat ar sevenadur e-mesk an holl Frañsizion. Neoazh, oc hpenn sikour da roiñ oberennoù da welet e ranker kas ur gwir preder àr-raok a-ziàr natur an arz hec h-unan. Setu an eil tra zo diskouezet en teuliad-mañ, anvet «an arz e kêr». Kavout a reer abeg er soñj e vehe arzoù meur dreist arzoù graet «minor» anezhe. Dre m emañ an arz lod er c hêrioù, dre ma z a d o stummiñ en-dro, e kinnig dimp teuler ur sell nevez àr hon endro. Un afer sell ha santadur zo ag an arz a-benn ar fin. Un dalvoudegezh disheñvel a vez roet dezhañ gant pep unan. Gant se e c hellit tremen bemdez e-tal un oberenn a c hellhe bout ur bennoberenn ma chomhec h da sellet doc hti ur pennadig. Evit echuiñ, plediñ gant an arz e kêr e fin ar blez-mañ zo ur mod da lakaat ar sevenadur àr wel. Mat eo ivez evit gwellaat ar vuhez pemdeziek, beajiñ ha ledanaat hon dremmweloù. Ho pediñ a ran neuze da sellet doc h ho Kêr gant daoulagad nevez, ha da glask e pep tra al lodenn arzel zo kuzhet ennañ. Nedeleg zo é tont, sklêrijenniñ a ray hor C hêr tamm-ha-tamm hag ho taoulagad ivez pechañs. Hetiñ a ran deoc h gouelioù bourrapl e dibenn ar blez hag ur blezad laouen e Hervé PELLOIS Maire Conseiller Général 3

4 Teuliad Des équipements publics aux qualités architecturales remarquables «Est-ce que l architecture est un art?» Pour Ivan FRANIC (Echonova), la question ne fait pas de doute : les bâtiments bien pensés dégagent un message. Mhedi BAA (L albatros) considère plus Le Dôme : parti architectural de l intégration urbaine L implantation du bâtiment, à proximité immédiate des salles de sport, répondait ainsi au double objectif de réaliser un bâtiment pivot entre le centre ville et le nouveau quartier Ouest, et de mieux structurer les liaisons entre les bâtiments et les espaces urbains existants. L intégration urbaine du bâtiment est également volumétrique. Il forme, en rez-de-chaussée, un socle en pierre surmonté de deux dômes qui abritent la salle de spectacle et la médiathèque. Ces volumes sont conçus en réponse aux formes importantes des gymnases. L idée de l architecte Witold ZANDFOS était de construire de grosses charpentes carénées, sorte de coques de bateau renversées. L organisation du bâtiment est conçue autour d un jardin central qui assure la transparence dans l axe d entrée et une ambiance de détente pour tous les éléments composant le centre culturel. L Echonova et ses 5 petites «boîtes à musique» La réalisation de la salle de musiques actuelles de l agglo, inaugurée en mars 2010, a été confiée aux architectes parisiens Ivan les architectes comme des techniciens que des artistes, même si la réponse n est pas si simple Une chose est sûre pour les deux hommes : un bâtiment avant d être esthétique, doit d abord répondre à un besoin. FRANIC et Michel GARCIN. «Tout à la fois brut, dur, généreux, fermé et accueillant, ce bâtiment se veut à l'image des bretons» explique Ivan FRANIC. Volontairement épurée, dans l esprit des constructions traditionnelles de Bretagne, sa forme est aussi un clin d œil aux mégalithes. Au-dessus du soubassement minéral, 5 petites «boîtes à musiques» (studios de répétition) flottent en équilibre dans l espace, rappelant la forme des dolmens. La lumière y est fortement présente. Grâce à son orientation Ouest, la verrière du hall d entrée offre un véritable puits de lumière qui permet de bénéficier de la lumière naturelle tout au long de la journée. En cela, les espaces communs intérieurs s opposent aux locaux acoustiques nécessairement fermés. Mathieu Ezan Ivan FRANIC «Les bâtiments parlent» «C est l art qui permet aux architectes de pousser leurs limites. Pour ce qui est de l Echonova, les blocs en équilibre dans l espace qui surplombent le bâtiment rappellent les dolmens. On peut dire que c est de l art. Le bâtiment offre, de manière inconsciente, de nombreux signes qui rappellent des images connues de tous en Bretagne. On dit souvent qu il y a des bâtiments qui parlent ou qui chantent, et d autres qui se taisent. S il n y a pas d émotion, c est que le bâtiment ne dit rien. Mais un projet architectural n a rien d innocent. Il ne s agit pas de faire «joli à regarder», chaque projet a une utilité avec un ensemble de règles et de normes à respecter. Quand tout ça est en ordre, alors le bâtiment pourra donner un peu de rêve aux personnes qui le visitent.» 4 La revue des Avéens > janvier - février 2012

5 Teuliad «Villa Solaris» à Beau Soleil Arka Studio La «Villa Solaris» Située au cœur de l éco quartier de Beau Soleil, la «Villa Solaris» dessine deux petites résidences de 20 appartements chacune. Animées par de nombreux balcons et terrasses, les façades composent une architecture dynamique et originale. Cette recherche de rythme s accompagne d une variété des matériaux et des couleurs. Une place importante est donnée à la couleur par des teintes soutenues en façade rehaussées par le verre coloré des gardes corps. Ainsi, les façades sont habillées d une résille métallique laquée et d une autre résille en «croûte de bois» qui permettent au soleil de passer tout en protégeant des regards extérieurs. Ce matériau brut, issu directement de scierie, est un clin d œil au rideau d arbres sur lequel prend appui cet ensemble. La toiture végétalisée complète l élégance de ces deux résidences et leur assure une parfaite intégration dans leur environnement. Ce programme (Bâtiment Basse Consommation) s inscrit dans un engagement sur la maîtrise de l énergie et des ressources, ainsi que sur le choix de matériaux. Pyramide d Argent Réalisé par l architecte Thierry DUPEUX (Rennes), ce projet a reçu la pyramide d argent de l innovation Accueil de loisirs L albatros les temps périscolaires le matin et le soir les jours d école, toute la journée pendant les vacances scolaires. Le bâtiment de briques et de bois, d une surface de 964 m² peut accueillir jusqu à 200 enfants. L agencement des différents espaces prend en compte les dessertes, les nuisances acoustiques et le confort thermique. Le préau est équipé de panneaux photovoltaïques. À la fin des travaux, plusieurs enfants de l accueil de loisirs ont été invités à faire un mur en enduit avec de l'argile de Saint-Avé. Ali OKMEN, artisan spécialisé dans la terre, les a accueillis pour leur montrer les gestes ancestraux. Bâtiment réalisé par les architectes vannetais Bernard MENGUY et Mhedi BAA, L albatros accueille les enfants de 3 à 12 ans, sur Medhi BAA : «L architecture n est pas de l art!» «C est l artiste qui conçoit l ingénieur et l ingénieur qui conçoit l artiste. L idée exprimée sur le papier par l architecte est le fruit d une expression artistique. Mais cette expression n est pas gratuite, ni complètement libre, car elle répond à une fonctionnalité. L architecte avant d être un artiste est d abord un technicien, car ce qu il dessine, il le construit... L architecture construite ne doit pas être une œuvre d art. Elle est purement la volonté de répondre à un besoin. Si le bâtiment fonctionne et qu en plus il est esthétique, c est très bien. Mais je préfère que les enfants qui vont à L albatros me disent qu ils s y sentent bien, plutôt que d avoir fait un beau bâtiment!» 5

6 Teuliad La commande publique et le «1% artistique» «Contes et rêves d'une réalité» - Fresque réalisée par l'artiste Christine VANNIER à l'entrée de l'école Anita CONTI dans le cadre du 1 %artistique. Expression d une volonté politique de soutien à la création et de sensibilisation des publics à l art, le «1% artistique» est une procédure spécifique de commande d œuvres d art à des artistes. Qu est-ce que le «1 % artistique» Créé en 1951, le «1 %» artistique fête ses 60 ans. Ce dispositif consiste à consacrer un pour cent des sommes investies dans la construction, la réhabilitation ou l extension d un bâtiment public, à la commande ou à l acquisition d une ou plusieurs œuvres d art. Le «1 %» est ouvert à l ensemble des formes d expression dans le domaine des arts visuels : peinture, sculpture, nouveaux-média, vidéo, design, graphisme, création sonore, création paysagère, etc. Il permet à des artistes de Elle a pour objectif de favoriser la rencontre entre un commanditaire public, un artiste, un architecte et le public, en dehors des institutions dédiées à l art contemporain. créer des œuvres pour un lieu de vie, de collaborer avec des architectes et de contribuer ainsi à sensibiliser le public à l art contemporain. D abord réservé à l Education Nationale, il a progressivement été étendu à la Défense puis à la Culture, avant d être généralisé à tous les secteurs aux débuts des années 80. Il s impose aussi aux collectivités territoriales pour les services décentralisées (écoles, bibliothèque...). Mais elles peuvent également prendre l initiative de mettre en œuvre le «1 %» pour des constructions qui n y sont pas réglementairement assujetties. Quelques exemples à Saint-Avé Devant la mairie, le revêtement de pavés et de dalles, réalisé lors de l'aménagement de cette place en 1987 par les architectes ARHUIS, GUEHO et GUITTON, forme un échiquier. En 2000, à l'occasion de la construction de la médiathèque, la Ville a fait l'acquisition d'une toile de l'artiste avéen Bernard BOUIN. L'œuvre est visible à l'entrée de la médiathèque. Plus récemment, à l'occasion des travaux de rénovation de l'espace Animation, une fresque a été commandée à Stéphanie FERANDEZ. La première partie de son travail a été apposée sur la façade du bâtiment. Une deuxième partie viendra prochainement compléter l'œuvre. 6 La revue des Avéens > janvier - février 2012

7 Teuliad «Art urbain» ou «street-art» Émergence d un mouvement artistique de la rue En hommage à Gwenaël RAOUL décédé à la suite d'un accident de scooter, un graff a été réalisé par deux artistes à la demande d'une dizaine de jeunes avéens avec le soutien de la Ville. Mouvement artistique contemporain, l'art urbain, ou «street-art», regroupe toutes les formes d art réalisé dans la rue ou dans des endroits publics. Il englobe diverses techniques telles que le graffiti, le pochoir, la mosaïque ou les stickers... Depuis une trentaine d années, le street-art parsème l univers visuel des grandes cités. Il a également fait, plus récemment, son apparition dans différents endroits de la commune. Le «street-art» se retrouve sur les murs, les trottoirs, les rues, dans les parcs ou sur les monuments... Le terme est utilisé afin de différencier une forme artistique ponctuée de vandalisme et d illégalité. Bien que le «street-art» ne soit pas toujours légal, sa valeur artistique est incontestable. Du simple graffiti, l art urbain s est peaufiné avec le temps.les motivations des «street-artistes» sont variées. Mais la plupart souhaitent avant tout s exprimer et que leur art soit vu du grand public. La rue représente alors une grande galerie accessible à tous! À Saint-Avé, plusieurs fresques et graffs sont apparus en différents coins de la ville. Certains sont à l origine d une commande publique, comme les fresques réalisées sur les transformateurs EDF ou encore à la tribune de foot. D autres sont à l initiative de jeunes artistes qui se revendiquent de cette culture du «street-art», c est le cas notamment des graffs du skate park. Enfin, quelques jeunes avéens se sont également emparés de cette forme d expression en mémoire au jeune Gwenaël RAOUL, décédé d un accident de scooter en Graff : 8 transformateurs EDF décorés Chaque année depuis 5 ans, quelques jeunes avéens réalisent un travail artistique sur les transformateurs EDF afin de favoriser leur intégration visuelle dans le paysage. Accompagnés de l artiste Antoine CHATEAU, les jeunes inspirés d images réelles réalisent des fresques murales avec des bombes aérosol ou au pinceau. L objectif : s exprimer sur un thème donné pour intégrer au mieux le transformateur dans son environnement. Cette action, en partenariat avec ErDF et le Syndicat Départemental de l Energie du Morbihan, est menée par les jeunes dans le cadre de «chantiers citoyens» pour financer une partie des séjours proposés par la service jeunesse de la Ville. Actuellement 8 transformateurs ont été décorés. Découvrez-les au détour des rues André De Coëtlagat, Paul Vatine, des étangs, Jules Verne, résidence les Pins, aux Trois Rois, aux Vallons de Kerozer et à l angle de la rue Georges Sand. Rue Paul Vatine, une fresque sur le thème de l'espace et de la lune. 7

8 Teuliad Offre culturelle : une ouverture sur l art contemporain 8 Exposition d art contemporain, «Renc art», création d un fonds sur l art à la médiathèque, ateliers d arts plastiques, Arts Capella... Depuis quelques années, le Dôme et la médiathèque Rencontres autour de l art contemporain Dans le cadre d un partenariat avec l artothèque Tal Coat de la Ville d Hennebont, la Médiathèque et le Dôme organisent, chaque année depuis 2010, deux expositions d art contemporain assorties d un «Renc art», sorte de rencontre autour de l art contemporain. À chacun de ces «Renc art», une médiatrice vient expliquer au public les œuvres exposées afin de leur donner quelques clés de lecture pour aider à la compréhension des œuvres de façon simple. Le centre culturel a accueilli les expositions «J arrête pas maintenant d être en vacances», une sélection des œuvres de Françoise PETROVITCH, «Regards sur la Bretagne» (à l occasion de l année de la culture bretonne), «Enfance» (dans le cadre du Festival Prom nons nous) et «Ambiances Urbaines» (en lien avec l année de la Ville). Prochain «Renc art» Le prochain «Renc art» aura lieu du 13 mars au 3 avril autour d une sélection d artistes contemporains un peu plus connus que ceux précédemment accueillis. Pour changer, il prendra la forme d un atelier ouvert à tous les âges et animé par Choupie MOYSAN. L art contemporain à la médiathèque Toujours en lien avec la volonté d ouverture sur l art contemporain, la médiathèque a pu bénéficier pendant deux années d une aide financière du Centre National du Livre pour constituer un fonds documentaire sur l art contemporain. En plus des Prochains rendez-vous de la médiathèque... «Natures Mortes» - Du 10 janvier au 28 janvier Exposition proposée par l association Pinceaux et Couleurs Atelier «arts plastiques» - vacances de février Animé par Sophie PRESTIGIACOMO et organisé par l association Marque-Page La revue des Avéens > janvier - février 2012 proposent une ouverture à l art contemporain dans l offre culturelle proposée aux Avéens. Avis aux amateurs et aux néophytes! abonnements spécifiques à Beaux Arts magazine ou encore à la revue Dada pour les plus jeunes, la médiathèque dispose désormais d une collection sur l art avec de très beaux livres à venir découvrir. Promotion des artistes locaux Régulièrement, la médiathèque expose des artistes locaux, parmi lesquels, Choupie MOYSAN, artiste plasticienne, qui travaille en lien avec le livre (ateliers d écriture, livres d artistes, exposition des livres pliés...), Maud SIMON, artiste peintre et illustratrice jeunesse, Kati, artiste qui travaille le papier mâché... Expo «Le cabinet des curiosités» Nicolas BIANCO-LEVRIN présentera, dans son cabinet de curiosités, la manière dont les images fixes s animent. Avec ces étranges machines qui donnent vie aux images, il amène les visiteurs à découvrir les liens entre l illustration et l image animée à travers ses propres expériences dans ces deux domaines. Du 31 janvier au 11 février, Hall du Dôme et Médiathèque Germaine TILLION. Ce projet est proposé par Vannes agglo dans le cadre de son programme culturel Déclic, en partenariat avec la Médiathèque G. TILLION, Le Dôme et L albatros. Dossier «l art dans la ville» Compte tenu de l étendu du sujet, nous avons fait le choix, dans ce premier dossier sur «l art dans la ville», de traiter uniquement l art qui est à l initiative de l action publique. Nous envisageons, toutefois, de réaliser prochainement un second dossier dans lequel nous présenterons «l art dans la ville» à l initiative de l action privée (les artistes locaux, les associations...). Vous êtes artistes sur la commune et/ou vous faites partie d une association culturelle, artistique... et vous souhaitez faire connaître votre activité : contactez, dès à présent, le service communication de la ville. Tél

9 Buhez kêr 9

10 BUS Buhez kêr Conférence sur l aménagement de la ville Saint-Avé des origines à nos jours. Pour quelle ville demain? La conférence organisée dans le cadre de l'année de la Ville a réuni plus de 150 personnes au Dôme. Geneviève RICHARD, maire-adjointe à l urbanisme, à l environnement et au logement a introduit la conférence. Paul FRELAUT, ancien directeur général des services de la Ville, a d abord présenté l'histoire de la commune, depuis l époque gauloise de nos ancêtres à nos jours, en s'arrêtant sur l'urbanisation de Saint-Avé depuis l'après-guerre. «Saint-Avé est un territoire naturel attractif. L'évolution de la population a été très rapide de l'après-guerre jusqu en 1990». David MOY, directeur de l'aménagement urbain, a ensuite évoqué les enjeux et défis du développement à venir. «L'essor économique de Saint-Avé est remarquable. Son image de ville dortoir est dépassée. Les défis pour Saint-Avé sont de continuer à accueillir des habitants, de préserver les espaces naturels, d'offrir une diversité de services aux habitants, de continuer à produire une identité urbaine et architecturale, de développer un tissu économique de proximité pour développer la ville de demain.» Voir la conférence : regardez la vidéo de la conférence sur En ouverture de la conférence, plusieurs membres du Conseil Municipal des Enfants (CME), accompagnés de Marc LE GUE- VELLO, coordinateur des temps périscolaire, ont présenté leur travail sur la carte subjective de la commune. Catherine JOUR- DAN, plasticienne du collectif La Glacière, a expliqué les différentes étapes du travail surprenant réalisé par les enfants. «Cette carte raconte comment les enfants de Saint-Avé vivent leur territoire», a-t-elle souligné. La carte subjective est disponible gratuitement en mairie ou consultable sur le site Internet : / Rubrique Enfance/Jeunesse. Le Conseil en ligne Retrouvez toutes les délibérations du Conseil municipal sur le site Internet de la Ville de Saint-Avé : Accédez directement aux délibérations en flashant ce code avec votre smart phone. 10 La revue des Avéens > janvier - février 2012

11 A garter da garter 1962 / 2011 Saint-Avé «à la conquête de l Ouest» Comme en témoigne le camp de César, l occupation humaine de Saint-avé est ancienne. Néanmoins, c est principalement à partir des années 1970 que l urbanisation de Saint-Avé s est accélérée, transformant de manière forte le paysage rural de la commune, pour en dessiner les traits d une véritable ville. Photo, Reproduction d une carte postale, Collection personnelle de Rémy PRONO Avant Place Notre-Dame du Loc Depuis des siècles, Saint-Avé a la particularité de posséder deux bourgs : le bourg d en bas autour de la chapelle Notre-Dame du Loc qui date de la fin du XV e siècle, et le bourg d en haut. En 50 ans, la place Notre-Dame du Loc a globalement gardé sa physionomie ancienne avec quelques aménagements. Elle compte aujourd hui une dizaine de commerçants et accueille un marché bio tous les mardis soirs. À la fin des années 60, un premier lotissement situé le long de l actuelle rue du Général de Gaulle relie les deux bourgs. Un second lotissement «Duguesclin / Michelet» conforte immédiatement cette liaison. Photo, Reproduction d une carte postale, Collection personnelle de Rémy PRONO Autour de la mairie En 2007, l aménagement du centre-ville s articule autour de la mairie rénovée. Elle couvre le secteur qui va de la place Duguesclin à la rue Joseph Le Brix et à la rue du Général De Gaulle. Achevée en 2007, la place de l Hôtel de Ville accueille un restaurant et des logements. Depuis quelques mois, une trentaine de commerçants l investissent, chaque dimanche matin, pour le marché. 11

12 BUS Glad Photo, Reproduction d une carte postale, Collection personnelle de Rémy PRONO Place François Mitterrand Jusqu en 1999, Saint-Avé n a pas véritablement de centre-ville. Autour de l église existe un bâti très resserré, avec un vaste terrain utilisé comme parc de stationnement. Inaugurée en 2000, la Place François MITTERRAND est la première étape d aménagement du centre-ville autour de l église et de la mairie. Photo, Reproduction d une carte postale, Collection personnelle de Rémy PRONO Place de l église Dans le prolongement de la place François MITTERRAND, des logements font la liaison avec les écoles les Lucioles et Julie DAUBIE. Tout autour de l église, la voirie a été aménagée en faveur des piétons : la vitesse de circulation est limitée à 30 km, le parvis de l église est devenu piétonnier. 12 La revue des Avéens > janvier - février 2012

13 A garter da garter Camps militaires Photo, Reproduction d une carte postale, Collection personnelle de Rémy PRONO À l Ouest du bourg À partir de 1955 et jusqu à 1987, un important camp de munitions militaire était exploité en proche périphérie O uest du bourg d en haut. La fin du camp de munitions en 1987, a permis d imaginer une évolution urbaine majeure de Saint-Avé à l Ouest. Mûrement réfléchi, le développement des quartiers Ouest s est fait en 1990 et À l arrière plan, on aperçoit désormais le centre culturel Le Dôme et la médiathèque Germaine TILLION sortis de terre en 1999, d après les plans de l architecte Witold ZANDFOS. Avant 1962 Photo, Reproduction d une carte postale, Collection personnelle de Rémy PRONO Lescran 2011 À l image du centre-ville, les villages de la commune se sont également développés au fil des années. Ici à Lescran, les chaumières ont cédé la place aux nouvelles habitations. Seule la croix de Kerozer, datant du 16 e siècle, subsiste. À venir... La Ville, en partenariat avec quelques collectionneurs, organisera prochainement une exposition de cartes postales de Saint-Avé. Si vous êtes collectionneur de cartes postales et que vous souhaitez participer à cette exposition, veuillez contacter le service communication au

14 BUS Buhez kêr Retour en images , année de la Ville Stationnement : une zone bleue en centre-ville. Pour une meilleure rotation des véhicules et pour faciliter l accès aux commerces, services et équipements publics, la municipalité a mis en place une zone bleue sur plusieurs parkings du centreville depuis le mois de mai. Marché du dimanche. L année de la Ville a été marquée par la création d un marché dominical sur la place de l Hôtel de Ville. La fête était au rendez-vous le 10 avril dernier pour le premier marché. Les Avéens sont venus nombreux pour l inauguration! Carte subjective de Saint-Avé «Ma grande maison». Pendant une semaine les enfants de l accueil de loisirs, accompagnés du collectif La Glacière, ont planché sur une «carte subjective» de la Ville (voir l article en page 10). L accueil de loisirs «L albatros» inauguré. L'accueil de loisirs a été inauguré en présence de nombreux invités. «L'albatros est l'aboutissement d'un beau et long projet lancé avec Familles Rurales. Un équipement adapté à une politique de la jeunesse à la fois cohérente et responsable», a souligné le maire, dans son allocution. Semaine de la mobilité. Pour sensibiliser les habitants aux déplacements doux en ville, plusieurs manifestations autour du vélo et des transports en commun ont été proposées pendant la semaine de la mobilité au mois de septembre. Rallye interquartiers intergénérations. Les participants au rallye interquartiers des journées du patrimoine n ont pas échappé au thème d année. Ils ont été invités à répondre à une soixantaine de questions sur la ville. Les équipes de Lanmen et de Beau Soleil ont remporté le triathlon! Réalisation d une étude d image auprès des Avéens. En novembre dernier, la Ville a réalisé une étude d image visant à apporter des informations sur l image de la ville auprès de ses habitants et des habitants des communes voisines. L objectif de cette étude est de mesurer l opinion et la perception de l évolution de leur ville par les habitants, ses atouts et les axes d'amélioration... Les résultats de l étude seront prochainement disponibles. 14 La revue des Avéens > janvier - février 2012

15 Armerzh Des ateliers et bureaux relais Pour accompagner les jeunes entreprises Au centre : Stéphane TARDIEU dirigeant créateur de la société Isonorm avec Julie DELEAU, chargée des affaires économiques, à gauche et Raymonde PENOY LE PICARD, maire-adjointe à la vie économique, à droite. Créés par la Ville il y a une dizaine d années, les bureaux et ateliers relais visent à favoriser et à accompagner l installation de jeunes entreprises sur la commune. Le principe est simple, la Ville loue un espace (atelier ou bureau) avec un loyer modéré pendant les premières années d installation de l entreprise afin de lui donner un «coup de pouce» jusqu à ce qu elle puisse acquérir son propre local. «Nous souhaitons vraiment favoriser l'installation durable des entreprises sur notre territoire, en leur donnant le temps de se développer», explique Raymonde PENOY LE PICARD, maireadjointe à la vie économique et à l emploi. Situés rue des Frères Montgolfier à Kermelin, les ateliers relais peuvent accueillir des activités artisanales, commerciales ou encore une activité qui nécessite un espace de stockage important. Chaque atelier dispose d un bureau et d un atelier destiné à la production, à l exposition de produits, ou au stockage... Il y a en tout 5 ateliers, dont 3 grands de 225 m² et 2 plus petits de 112 m². À l espace Jules Verne, les bureaux relais accueillent actuellement 4 entreprises et associations de service. 3 ateliers relais libres Trois ateliers relais sont disponibles. Vous avez un projet ou avez récemment créé une entreprise et vous souhaitez bénéficier d un atelier, contactez la Mission action économique. Témoignage : Stéphane TARDIEU, jeune créateur d Isonorm «On se sent soutenus par la Ville» Après 15 années d expérience en qualité de directeur des ventes dans une entreprise d isolation, Stéphane TARDIEU a décidé de créer sa propre société. Installé depuis juin 2011, il occupe, avec ses 6 salariés, un des ateliers relais de Kermelin. Spécialiste de l isolation, Isonorm travaille exclusivement avec des produits naturels et certifiés. Isonorm réalise l isolation de combles, sols et murs, des ouvertures (survitrage ou double vitrage), et des bardages bois extérieurs. «L'atelier relais est une véritable opportunité pour démarrer notre activité», explique Stéphane TARDIEU, dirigeant. «Outre le loyer modéré, on sait que la Ville nous donne véritablement une chance de réussir. On se sent vraiment soutenus. Par ailleurs, la situation des ateliers au sein du parc d'activités de Kermelin et la proximité de la 4 voies sont très appréciables.» Isonorm Survitrage, double vitrage, rénovation, isolation des combles, volet roulant, portail clôture 11, rue des Frères Montgolfier - ZI de Kermelin ST-AVÉ / Pour tous renseignements sur les ateliers relais : Mission action économique : Bienvenue à... Cabinet de relaxation Arc En Ciel Ouvert tous les jours sauf le mercredi sur rendez-vous 2 ter, rue du Pont SAINT-AVÉ Tél Christophe LE BRUN Masseur kinésithérapeute 23, place François Mitterrand SAINT-AVÉ Tél Anne MANTELLO Ostéopathe 21, place François Mitterrand SAINT-AVÉ Tél

16 Buhez kêr Recensement de la population Chacun de nous compte Dans les villes de plus de habitants, le recensement de la population est réalisé tous les ans sur 8 % de la population. À quoi sert le recensement? Il permet de connaître le nombre de personnes qui vivent en France. Il apporte aussi des informations telles que leur âge, les professions exercées, les transports utilisés, les déplacements quotidiens, les conditions et le nombre de logements, etc. Ses résultats sont utiles aux pouvoirs publics pour analyser l emploi, organiser la vie sociale, prévoir les équipements collectifs et l habitat. Ils permettent de définir les politiques en matière d aménagement du territoire, de transport, d équipements publics (crèches, écoles, hôpitaux, équipements culturels et sportifs ), etc. Ils aident aussi les professionnels à mieux connaître les caractéristiques des logements, les entreprises à estimer les disponibilités de main-d œuvre. Ils sont également très utiles aux associations pour répondre aux besoins de la population. C est pour toutes ces raisons qu il est indispensable et obligatoire de participer au recensement. Comment l enquête est-elle réalisée? Lors du précédent recensement qui a eu lieu en 2007, l ensemble des habitants de Saint-Avé a été recensé. Depuis, la ville a passé le cap des habitants. Aussi, la procédure de recensement sera différente à partir de Chaque année, un échantillon d adresses sera tiré au hasard, représentant environ 8 % de la population. Au bout de 5 ans, l ensemble du territoire de la commune aura été pris en compte Le recensement est une compétence partagée entre l Etat et les communes, régi par la loi relative à la démocratie de proximité du 27 février et 40 % des habitants auront été recensés, ce qui représentera un échantillon suffisant pour estimer la population totale de la ville. La campagne 2012 démarrera le jeudi 19 janvier. L agent recenseur donnera deux questionnaires : une feuille de logement par foyer et un bulletin individuel pour chaque personne vivant au domicile. Il remettra aussi une notice d information. Si vous le souhaitez, votre agent recenseur peut vous aider à compléter vos questionnaires. Une fois rempli, vous n avez plus qu à les lui remettre, le samedi 25 février au plus tard. Le recensement de la population est une opération obligatoire et entièrement sécurisée. Toutes vos réponses sont strictement confidentielles. Comment reconnaître l agent recenseur? L agent recenseur est recruté par la commune. Il a toujours avec lui sa carte tricolore, avec sa photo, signée du maire. Comment connaître les résultats du recensement? Tous les résultats sont disponibles sur Pour plus d informations, vous pouvez contacter la mairie ou le site Internet : Noël des aînés : distribution de colis par le Conseil municipal et le Conseil d administration du CCAS Comme chaque année, à l occasion des fêtes de Noël, les conseillers municipaux et les membres du conseil d administration du Centre Communal d Action Sociale rendent visite aux aînés de la commune. Cette année, plus de 350 colis seront distribués aux Avéens de 78 ans et plus. 16 La revue des Avéens > janvier - février 2012

17 Buhez kêr Expositions, projections de films, contes, one woman show, démonstrations, plantation, randonnées... et pour clore, une table ronde avec tous les exposants Retour en images h pour la Solidarité Internationale ont rythmé les 24 h de la Solidarité Internationale organisées par la municipalité et les associations en novembre dernier. Pour commémorer le 50 e anniversaire d'amnesty International, les enfants de l'accueil de loisirs, accompagnés des élus et des membres des associations humanitaires ont participé à la plantation d'un arbre à L'albatros. Pendant deux jours, l'unicef a expliqué les enjeux de la solidarité internationale aux enfants à travers des jeux pédagogiques et une programmation de films très intéressants. La lecture du conte «L'Enfant noir» de Camara LAYE par Laurence VITRAC et le danseur Brunel NKOUKA (sur la photo) a été très appréciée du public, de même que la qualité de la prestation de Mata GABI. Les organiseurs tirent un bilan très positif de ce premier forum. Il aura, en effet, permis aux associations de se connaître et de créer du lien entre elles. Un «jumelage solidaire» en projet Au-delà d une simple rencontre entre les acteurs de la solidarité internationale, l organisation de cet événement leur a également permis de créer une synergie entre elles. Il a même permis de déboucher sur un projet commun : la mise en place d un «jumelage solidaire». À la différence des jumelages traditionnels, un jumelage solidaire, en plus de la dimension conviviale liée à la rencontre entre les personnes, vise à apporter et à partager une expérience d élu ou de citoyen pour accompagner les populations rencontrées. Enfin, les organisateurs soulignent la bonne participation des enfants, avec juste un regret concernant la faible fréquentation des adultes. Ils remercient les services municipaux pour leur mobilisation, notamment les équipes du Dôme et de la Médiathèque, l accueil de loisirs, les services techniques et le restaurant scolaire qui a préparé un super repas aux enfants! Sécurité routière : journée Lumière & Vision Organisée en octobre par le groupe de travail sécurité routière de la Ville de Saint-Avé, en partenariat avec la gendarmerie, la Direction Départementale des Territoires et de la Mer, la Prévention Routière et l'enseigne Intermarché, la journée «Vision et Lumière», a connu un bon succès. Contrôles de vitesse 34 infractions ont été relevées par la gendarmerie sur plusieurs sites de la commune (rue de la Fontaine, Lavoisier, Joseph-Le Brix et Jules Verne). Les contrevenants pouvaient choisir entre payer leur amende ou participer à quatre ateliers aux stands de prévention installés sur le parking de l'intermarché. 33 d'entre eux ont choisi de faire les exercices obligatoires. L'objectif : se mettre en situation de danger à travers des outils pédagogiques comme la voiture test choc, le simulateur quatre roues qui reproduit la conduite sous différents types de routes et de temps, le «réactiomètre», qui teste les réflexes et le simulateur alcool. Par ailleurs, 150 véhicules ont procédé à la vérification de leurs lumières. 17

18 Buhez kêr Concours des maisons fleuries Un bon «cru 2011» Chacun des lauréats a reçu un diplôme, un bouquet et un bon d'achat. La traditionnelle cérémonie de remise des prix aux lauréats du concours des maisons fleuries a eu lieu en décembre dernier. En préambule, le Maire Hervé PELLOIS, a présenté les travaux réalisés en 2011 par les 15 salariés de l'équipe des espaces verts pour l'entretien et le fleurissement des espaces publics communaux plants et bulbes ont été plantés, 1220 m² de gazon fleuri ont été semés pour un montant global de représentant heures de travail. Des travaux ont été réalisés pour l aménagement du chemin de randonnée intercommunal «Les balcons du golfe» qui sera inauguré au printemps Une réflexion est actuellement en cours pour aménager des jardins familiaux au sein de l éco quartier de Beausoleil. Le jury communal composé de 8 personnes (agents du service des espaces verts, élus, jardiniers amateurs et professionnels qualifiés) s'est déplacé aux quatre coins de la commune en juillet dernier. En dépit d'un printemps et d'un début d'été particulièrement sec, le cru 2011 a été jugé particulièrement honorable. Le nombre de participants (56) est en augmentation par rapport aux années précédentes. Si les concurrents habituels sont toujours bien représentés, les jardins de nouveaux concurrents ont été très appréciés par le jury. Les aménagements minéraux (ardoises, briques, galets ou graviers de couleurs variés) occupent une place de choix dans certains jardins. Le jury a également été séduit par la qualité d'entretien des jardins potagers visités. Les lauréats par catégorie Aménagement de jardin 1- M. et Mme RAVIARD 2- M. et Mme FANEN 3- M. et Mme CALVE Balcon fleuri 1- M. et Mme GUILLO 2- Mme DANO 3- M. et Mme THIBAUD Le nombre de participants (56) est en augmentation par rapport aux années précédentes. Jardin fleuri 1 - M et Mme HAZEVIS 2- M et Mme FONTANA 3 - M et Mme OILLIC Façade fleurie 1- M. et Mme GUILLERME 2- M. et Mme JAN 3- M. et Mme BURBAN Parc paysager 1- M. et Mme GUILLO 2- M. et Mme LE GAC 3- Mme LE RAY Espace public 1- Mme VAILLANT 2- M. et Mme FABLET Collectif 1- M. et Mme LE ROY 2- Mme Denise LE RAY 3- (ex-aequo) M. DREANO - Mme LE BIHAN Potager 1- M. et Mme JEFFROY 2- M. et Mme CHOSSELAT 3- M. et Mme GUILLERME Commerces 1 - Chambres d'hôtes de Lesnevé (M. et Mme JOST) 2 - Pharmacie GRENIER 3 - Société ARVAL 18 La revue des Avéens > janvier - février 2012

19 Korn ar geodederion EXPRESSION Expression de la liste Saint-Avé solidaire et durable Les élus locaux ne sont pas responsables de la dette de la France La crise de la dette que traversent actuellement les pays européens fait perdre les pédales de nos dirigeants. A l occasion du Congrès des Maires, François Fillon a fustigé les collectivités locales, jugées responsables de l aggravation du déficit. Si les collectivités n adoptent pas une «démarche rigoureuse» dans la gestion de leur budget et de leurs effectifs, avertit le Premier Ministre, l Etat pourrait être amené à reconsidérer ses transferts financiers. L Etat donne des leçons aux collectivités, pourtant plus vertueuses que lui Car ce discours est avant tout politique et vise à démontrer, à quelques mois des élections, que la dette de la France est à imputer aux collectivités locales. Gérées majoritairement par la gauche, elles ruineraient les efforts de l Etat et du Gouvernement. La manœuvre du Premier Ministre est grossière et mensongère. Comme le souligne Claudy Lebreton, Président du Conseil général des Côtes d Armor et Président de l Assemblée des départements de France, «les collectivités locales n ont pas attendu l Etat pour mettre en place une gestion rigoureuse de leurs budgets». Il faut rappeler qu à l inverse de l Etat, les collectivités ont interdiction de présenter un budget déséquilibré. Leurs dépenses de fonctionnement ne peuvent être couvertes par l emprunt, alors même que l Etat est obligé d avoir recours aux marchés financiers pour assurer ses dépenses courantes. L IN- SEE souligne d ailleurs que les collectivités ne sont responsables que de 9 % de la dette publique française, contre 80 % pour l Etat, et que leur endettement est stable depuis trente ans et les premières lois de décentralisation. Les dettes locales sont, par ailleurs, largement imputables aux décisions prises au plus haut sommet de l Etat : les transferts de compétences non compensées, la nécessaire hausse des effectifs afin d assurer des services publics dont se décharge l Etat, la réforme de la taxe professionnelle limitant les recettes, voilà de véritables contraintes pour les budgets des communes. L Etat cherche donc à détourner l attention vers les collectivités et à se soustraire, ainsi, à ses responsabilités. En ciblant les collectivités locales, François Fillon se trompe de cible. Listes électorales Vous avez jusqu au 31 décembre pour vous inscrire Deux grands rendez-vous électoraux auront lieu en 2012 : les élections présidentielles, le 22 avril et le 6 mai ; les législatives, le 10 et 17 juin. Vous avez eu ou aurez 18 ans Vous avez eu ou aurez 18 ans avant le 1 er mars prochain, vous êtes donc inscrits d office sur les listes électorales. Cependant, si vous ne recevez pas de courrier notifiant votre inscription, il est préférable de vous en assurer en mairie et, le cas échéant, de procéder à votre inscription, avant le 31 décembre. Si vous êtes né entre le 1 er mars et le 9 juin 1994, un courrier vous informant de votre inscription d office vous sera adressé début Vous êtes nouvel Avéen Tous les nouveaux Avéens ou les habitants ayant récemment déménagé sont invités à s inscrire sur les listes électorales ou à mettre leur situation à jour. Pour cela, vous pouvez vous présenter au service des élections, muni de votre carte nationale d identité ou d un passeport en cours de validité et d un justificatif de domicile (quittance de loyer, de téléphone ou d électricité). Pour voter, il faut être inscrit sur les listes électorales. Si vous ne l êtes pas, vous avez encore jusqu au 31 décembre pour le faire. Renseignements Horaires d ouverture de la mairie : du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 17 h 30. Journée continue le jeudi de 8 h 30 à 18 h 30 - Permanence état civil le samedi matin de 8 h à 12 h. Tél S inscrire en ligne Pour faciliter vos démarches, vous pouvez également effectuer votre inscription en ligne https://mon.service-public.fr 19

20 Diouzh Tu An Tolpad-Keriou En 2012, la collecte des déchets évolue «Depuis la mise en place du tri des déchets sur le territoire de Vannes agglo, nous observons chaque année une diminution régulière des quantités d'ordures ménagères produites», souligne Lucien MENAHES, vice-président délégué à la collecte, au traitement et valorisation des déchets à Vannes agglo. Dans le cadre de la réorganisation de la collecte et de la mise en place de la redevance incitative, Vannes agglo procède, jusqu à la fin de l année, à la distribution des nouveaux bacs. Les objectifs de la redevance incitative visent à inciter les personnes à trier davantage leurs déchets et ainsi à devenir acteur de leur facture. Ce qu il faut savoir Les principes de la tarification incitative : La tarification incitative (TI) est une tarification plus juste liée à l utilisation réelle du service et non plus basée sur la seule valeur locative. Elle viendra compléter la Taxe d Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM) en Comment ça fonctionne? La tarification incitative est composée d une partie fixe et d une partie variable. La première correspond aux coûts liés au matériel de collecte, moyens humains, fonctionnement des déchèteries et traitement des déchets. La partie variable tient compte du volume du bac (qui est proportionnel à la taille du foyer) et au nombre de fois où le bac est vidé. Distribution de nouveaux bacs jusqu à la fin de l année La société Gesbac distribue actuellement les bacs à ordures ménagères (couvercles verts) et de déchets recyclables (couvercles jaunes) en fonction de la composition familiale. Le volume des bacs est conditionné pour permettre une collecte tous les quinze jours. Le bac à ordures ménagères ne sera pas changé mais uniquement équipé d'une puce électronique si celui-ci correspond déjà au besoin. Une fois équipé, il sera possible de l utiliser. Le bac jaune, en revanche, ne sera opérationnel qu à compter du 2 avril Quand commencera la nouvelle collecte? La nouvelle collecte commencera le 2 avril Un calendrier des collectes sera remis avec la revue municipale de février. La collecte du verre est maintenue en point d apport volontaire, avec une densification des implantations. Si vous n avez toujours pas reçu votre bac fin décembre, appelez au numéro vert : le (appel gratuit depuis un fixe). Plus d info sur : La tarification individuelle n est pas une facturation au poids mais à la levée du bac des ordures ménagères (uniquement). Elle ne sera non pas basée sur le poids mais sur le volume et le nombre de levées. 20 La revue des Avéens > janvier - février 2012

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 La Madeleine Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal Sommaire I - Introduction - Le contexte : un ancien bâtiment

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Conférence de presse lundi 22 septembre 2014 à l Hôtel de Région, 1/10 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

Les habitants acteurs de la transformation

Les habitants acteurs de la transformation Les habitants acteurs de la transformation Placer l habitant au cœur des réflexions Actions de concertation et de participation Développer le lien social Favoriser le développement économique et l insertion

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

Les mardis, entre 10 h et 11 h 30, du 7 janvier au 25 mars 2014 I Tarif. 600

Les mardis, entre 10 h et 11 h 30, du 7 janvier au 25 mars 2014 I Tarif. 600 DROUOT FORMATION CYCLES COURTS HIVER 2013 Les Grands Ateliers d art À travers la visite d une sélection de 10 ateliers parisiens parmi les plus prestigieux tels que Brazet, Féau ou Gohard, venez découvrir

Plus en détail

www.ville-lepellerin.fr

www.ville-lepellerin.fr Pg n 1 / 10 Mairie de Le Pellerin, 44640 DOSSIER DE PRESSE Le Pellerin, le lundi 29 janvier 2007 lancement du site internet de la ville du Pellerin < mardi 6 février 2007 > sommaire Communiqué de presse

Plus en détail

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES Résidence Seniors LES PERVENCHES RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES Livret d accueil RPA Les Pervenches Quartier Villaine 4 rue Jean Rostand 91300 Massy 01 60 11 16 00 www.residences-massy.fr édito BIENVENUE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 4 MARS 2013

DOSSIER DE PRESSE 4 MARS 2013 DOSSIER DE PRESSE 4 MARS 2013 SOMMAIRE I/ La réorganisation des collectes : raisons et enjeux II/ La méthode de réflexion engagée III/ Les changements pour les usagers IV/ Les changements pour les agents

Plus en détail

URBAN GREY. Devenir propriétaire à Rennes, Quartier La Courrouze. 29 appartements du 2 au 4 pièces Pour la résidence principale

URBAN GREY. Devenir propriétaire à Rennes, Quartier La Courrouze. 29 appartements du 2 au 4 pièces Pour la résidence principale Devenir propriétaire à Rennes, Quartier La Courrouze al 29 appartements du 2 au 4 pièces Pour la résidence principale La Courrouze, vivre en ville, habiter dans un parc, une résidence bien dans la ville

Plus en détail

Espace Périscolaire des Roses Haguenau

Espace Périscolaire des Roses Haguenau Espace Périscolaire des Roses Haguenau Accueil périscolaire Restauration scolaire Centre d éducation routière Inauguration le 15 novembre 2012 à 15h D O S S I E R D E P R E S S E Après 18 mois de travaux,

Plus en détail

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance plénière du 5 décembre 2005 AVIS 1 Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance du 5 décembre

Plus en détail

SEMAINE DE L ARCHITECTURE ET DE L HABITAT DURABLE (SAHD 2015) Comment la ville se réinvente?

SEMAINE DE L ARCHITECTURE ET DE L HABITAT DURABLE (SAHD 2015) Comment la ville se réinvente? SEMAINE DE L ARCHITECTURE ET DE L HABITAT DURABLE (SAHD 2015) Comment la ville se réinvente? Programme du 26 au 30 mai 2015 BREST Ouverture de la semaine Mercredi 27 mai Conférence «Couleur et paysage»

Plus en détail

Les Foires de. Bien se renseigner pour réussir sa foire. Montargis. Contacts

Les Foires de. Bien se renseigner pour réussir sa foire. Montargis. Contacts 2015 Les Foires de Montargis Bien se renseigner pour réussir sa foire Contacts Foire Gastronomique de Printemps La foire gastronomique est LE rendez-vous du printemps depuis bientôt une cinquantaine d

Plus en détail

Résidence Clairefontaine

Résidence Clairefontaine Résidence Clairefontaine Bienvenue Madame, Monsieur, Vous venez de retirer un dossier de demande de pré-admission pour intégrer la Résidence Clairefontaine. Le Conseil d administration, la direction, tout

Plus en détail

LMNP PARIS. Maisons-Laffitte (78) Censi-bouvard / CLASSIQUE

LMNP PARIS. Maisons-Laffitte (78) Censi-bouvard / CLASSIQUE LMNP Censi-bouvard / CLASSIQUE PARIS Maisons-Laffitte (78) MAISONS-LAFFITTE A seulement quelques kilomètres à l ouest de Paris, dans le département des Yvelines, Maisons-Laffitte jouit d une situation

Plus en détail

Plubi reportage immodeal le 05/09/2011

Plubi reportage immodeal le 05/09/2011 Petit rappel historique : Originaire de Meung sur Loire voilà 3 générations que l entreprise VIGERY est attachée à la construction, la rénovation, le bâtiment en général et les travaux publics. En premier

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL DE MINEURS «LA FARANDOLE» & ACCUEIL PERISCOLAIRE VILLE DE FEUCHEROLLES

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL DE MINEURS «LA FARANDOLE» & ACCUEIL PERISCOLAIRE VILLE DE FEUCHEROLLES - REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL DE MINEURS «LA FARANDOLE» & ACCUEIL PERISCOLAIRE VILLE DE FEUCHEROLLES Article 1 : Généralités La commune de Feucherolles met en place un accueil de mineurs sur son territoire,

Plus en détail

édito sylvie VAndAmme Première Adjointe déléguée à l Avenir de l Enfant

édito sylvie VAndAmme Première Adjointe déléguée à l Avenir de l Enfant RYTHMES SCOLAIRES sommaire Edito Réforme des rythmes s à marquette : mode d emploi L agenda des petits les parcours «découvrir et s épanouir» en maternelle l agenda des grands les parcours «découvrir et

Plus en détail

SEMAINE DE L ARCHITECTURE

SEMAINE DE L ARCHITECTURE ma rue mon quartier ATELIERS JEUX VISITE GUIDEE Patrimoine et environnement BALADES A 3 VOIX SEMAINE DE 11 au 18 octobre 2015 LORIENT ATELIER URBANISME PROJECTION DEBAT La ville autrement SALON IMMOBILIER

Plus en détail

FICHE II. 6 Aménagement d un espace de détente et de convivialité dans le jardin du presbytère à La Bruyère

FICHE II. 6 Aménagement d un espace de détente et de convivialité dans le jardin du presbytère à La Bruyère DESCRIPTION DU PROJET Le jardin de la cure, planté de quelques très beaux arbres remarquables, témoigne de l élégance discrète des propriétés de notables d autrefois. La commune a le souhait de préserver

Plus en détail

La lettre. n 7 municipale. Réaménagement. de la mairie... un nouvel accueil! septembre 2010. La mairie fait peau neuve.

La lettre. n 7 municipale. Réaménagement. de la mairie... un nouvel accueil! septembre 2010. La mairie fait peau neuve. Lettre d information municipale de la commune de Savigneux p 2 La lettre n 7 municipale septembre 2010 La mairie fait peau neuve Le projet de réaménagement de la mairie s inscrit dans une volonté de favoriser

Plus en détail

Réunion publique "Quel avenir pour la salle de la Cité?"

Réunion publique Quel avenir pour la salle de la Cité? Réunion publique "Quel avenir pour la salle de la Cité?" Le jeudi 25 juin à 20h Informations générales Lieu: Salle de la Cité Organisateur: La Ville de Rennes Nombre de participants: une trentaine de participants

Plus en détail

Maison des vignerons Maitre d Ouvrage: Mairie Architectes: Ateliers Provisoire- Bordeaux

Maison des vignerons Maitre d Ouvrage: Mairie Architectes: Ateliers Provisoire- Bordeaux Maison des vignerons Maitre d Ouvrage: Mairie Architectes: Ateliers Provisoire- Bordeaux Présentation du projet Réunion publique Jeudi 1er Octobre 2015 Historique - Bâtiment acheté en 2004, par la Municipalité,

Plus en détail

Notre-Dame des Marins

Notre-Dame des Marins Le quartier de Notre-Dame des Marins Bienvenue chez vous! Mieux connaître son quartier pour mieux en profiter : voici, en substance, l objectif de ce fascicule conçu par la Ville de Martigues et destiné

Plus en détail

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Questionnaire eevm échange école ville montagne www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Répondre aux questions. Il y a 3 types de réponses en fonction des types de questions. - Questions fermées à réponse unique

Plus en détail

Un accompagnement sur-mesure

Un accompagnement sur-mesure Un accompagnement sur-mesure Vous souhaitez vous installer près de Bordeaux, où qualité de vie se conjugue avec dynamisme économique? Au cœur du Parc Gironde Synergies (35 min au nord de Bordeaux), dans

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

DAX HABITAT 25.26.27. Avril 2014 LE BOIS SALON DOSSIER DE PRESSE. salle du Jaï Alaï. Pôle vivre avec MAISONS NEUVES & CONSTRUCTION

DAX HABITAT 25.26.27. Avril 2014 LE BOIS SALON DOSSIER DE PRESSE. salle du Jaï Alaï. Pôle vivre avec MAISONS NEUVES & CONSTRUCTION SALON HABITAT EXPO Pôle & vivre avec LE BOIS MAISONS NEUVES & CONSTRUCTION HABITAT & RÉNOVATION BOIS & ÉCO-HABITAT AMÉNAGEMENTS INT. & EXT. 25.26.27 Avril 2014 salle du Jaï Alaï DOSSIER DE PRESSE Alliance

Plus en détail

Appel à projet Jeune Création Métiers d Art Exposition

Appel à projet Jeune Création Métiers d Art Exposition Les modalités : 17 grande rue 58310 Saint-Amand-en-Puisaye tél. : 06 62 63 27 76/03 86 39 63 72 mail. : galeriesaintam@gmail.com mail : contact@galerielartetlamatiere.com Appel à projet Jeune Création

Plus en détail

@ g PERPI NAN. Le journal numérique de la Ville de Perpignan

@ g PERPI NAN. Le journal numérique de la Ville de Perpignan Le journal numérique de la Ville de Perpignan @ g PERPI NAN N 52 septembre 2015 FORUM Le rendez-vous des associations - page 2 FESTIVAL Prix de la Ville de Perpignan Rémi Ochlik - page 3 MUSIQUE 27ème

Plus en détail

Relais assistantes maternelles Site du Vivier n 11, 48 rue Bernard Lefèvre 02670 FOLEMBRAY 03.23.38.42.00 ram@cc-val-ailette.fr

Relais assistantes maternelles Site du Vivier n 11, 48 rue Bernard Lefèvre 02670 FOLEMBRAY 03.23.38.42.00 ram@cc-val-ailette.fr Relais assistantes maternelles Site du Vivier n 11, 48 rue Bernard Lefèvre 02670 FOLEMBRAY 03.23.38.42.00 ram@cc-val-ailette.fr Accueil du public : Parents et assistantes maternelles lundi au vendredi

Plus en détail

Lieu prestigieux, unique, idéalement situé, pour vos événements d entreprise

Lieu prestigieux, unique, idéalement situé, pour vos événements d entreprise Lieu prestigieux, unique, idéalement situé, pour vos événements d entreprise Pour vos assemblées générales, congrès, séminaires, petitsdéjeuners... choisissez l originalité, la nouveauté, le confort et

Plus en détail

«Mise en œuvre des stratégies locales de développement», Mesure 323-E du PRDH : «Préservation et mise en valeur du patrimoine culturel» Fiche action

«Mise en œuvre des stratégies locales de développement», Mesure 323-E du PRDH : «Préservation et mise en valeur du patrimoine culturel» Fiche action 1. PRESENTATION DU PROJET Fiche action Libellé du projet : Résidence d artistes Mobil Home (2012) et Vivre ici (2013) Porteur de projet : La Compagnie Les Décisifs (2012) et l Association du Pays de Chaumont

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATIONS SIROS

BULLETIN D INFORMATIONS SIROS BULLETIN D INFORMATIONS SIROS Numéro de septembre 2014. NOUS CONTACTER Commune de Siros 20 Rue Carrerasse 64230 SIROS Tel : 05 59 68 66 05 Fax : 05 59 68 72 80 Courriel : mairie.siros@wanadoo.fr www.siros.fr

Plus en détail

Dossier de presse. Exposition ERDRE PORTERIE 2013-2016. Nantes, le 21 février 2013

Dossier de presse. Exposition ERDRE PORTERIE 2013-2016. Nantes, le 21 février 2013 Nantes, le 21 février 2013 Exposition ERDRE PORTERIE 2013-2016 Dossier de presse Contact service presse Tél. : 02 40 41 64 36 Fax : 02 40 41 64 10 presse@mairie-nantes.fr Sommaire Communiqué de synthèse

Plus en détail

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen 2010 VILLE D ARGENTAN PROJET PEDAGOGIQUE L enfant est le centre d intérêt d un projet pédagogique qui tient compte de : - Sa vie quotidienne

Plus en détail

A chaque âge, son activité!

A chaque âge, son activité! A chaque âge, son activité! Petite Enfance Autour de l école Pendant les vacances scolaires et les mercredis édito Quel mode de garde choisir? Quelle activité proposer à vos enfants? Où trouver une structure

Plus en détail

SENIORS TEMPS. des. Septembre à décembre 2014. saison. automne hiver

SENIORS TEMPS. des. Septembre à décembre 2014. saison. automne hiver Septembre à décembre 2014 Le TEMPS des SENIORS saison automne hiver Ensemble aux Des activités et des animations quotidiennes sont organisées au salon de la résidence des. Les animations au quotidien Jeux

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Nombre de réponses par quartiers

Nombre de réponses par quartiers Quartier 10 Nombre de réponses par quartiers Quartier 16 Quartier 15 165 176 Quartier 14 94 Quartier 13 156 Quartier 12 229 Quartier 11 201 Quartier 10 252 Quartier 9 344 Quartier 8 200 Quartier 7 236

Plus en détail

LES CONSEILS DU COACH CHRISTOPHE PINNA

LES CONSEILS DU COACH CHRISTOPHE PINNA LES CONSEILS DU COACH CHRISTOPHE PINNA Christophe Pinna est l un des karatékas les plus réputés au monde et l un des sportifs français les plus titrés. Son palmarès est impressionnant, avec notamment 6

Plus en détail

l indépendance en toute sérénité

l indépendance en toute sérénité A P P A R T S E N I O R S N A N T E S S E N g h O R VIVRE à NANTES l indépendance en toute sérénité appart séniors une nouvelle solution d habitat Ici, j ai choisi un logement fonctionnel et sécurisant,

Plus en détail

Orgères quartier des Prairies d orgères. Habitez un quartier Haut en couleur

Orgères quartier des Prairies d orgères. Habitez un quartier Haut en couleur Orgères quartier des Prairies d orgères Habitez un quartier Haut en couleur Une ville d histoire tournée vers l avenir entre bois et cours d eau, champs et haies bocagères, vergers et jardins familiaux,

Plus en détail

CONSTITUTION DE LA COMMISSION DU RECENSEMENT AGRICOLE

CONSTITUTION DE LA COMMISSION DU RECENSEMENT AGRICOLE COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 22 OCTOBRE 2009 COMPTE RENDU N 10 Étaient présents : MM. LE BOUEDEC Joseph, LE SCANFF Didier, LE TROUHER Erwan, EZANIC Jean-Louis, LE DÉVÉHAT Yannick,

Plus en détail

1. Contexte de la réunion publique. 2. Introduction

1. Contexte de la réunion publique. 2. Introduction Compte-rendu de la réunion publique du 24 novembre 2014 1. Contexte de la réunion publique Une vingtaine de personnes s est réunie à Bordeaux Métropole le 24 novembre 2014 pour prendre connaissance du

Plus en détail

Un piano dans chaque école

Un piano dans chaque école Notre idée : dans chaque école, mettre à disposition des enfants un vrai piano, en accès libre. BUDGET PARTICIPATIF 2015 Un piano dans chaque école Description du projet Pour un enfant, avant d être un

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Reims, vendredi 20 décembre 2013

DOSSIER DE PRESSE. Reims, vendredi 20 décembre 2013 DOSSIER DE PRESSE Reims, vendredi 20 décembre 2013 Croix-Rouge : inauguration de la nouvelle antenne municipale et de la nouvelle antenne du C. C.A.S. Vendredi 20 décembre 2013 Sommaire Communiqué Un nouveau

Plus en détail

Hélène Moeneclaey à Lompret, une vraie assurance pour un premier mandat

Hélène Moeneclaey à Lompret, une vraie assurance pour un premier mandat Hélène Moeneclaey à Lompret, une vraie assurance pour un premier mandat Publié le 08/11/2014 PAR JEAN-CHARLES GATINEAU PHOTOS PIB Elle fait partie des rares nouveaux maires du secteur. Alors, forcément,

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République 77 340 Pontault-Combault

Plus en détail

PROJETS DES ALAE ET ALSH DE TARBES

PROJETS DES ALAE ET ALSH DE TARBES PROJETS DES ALAE ET ALSH DE TARBES AVRIL 2012 Basket, sport tarbais par excellence : C est pourquoi la ville développe depuis quelques années une convention de partenariat avec le comité départemental

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77340 Pontault-Combault

Plus en détail

PROJET «LA GAMINERIE» APPEL À PROJET ARTISTIQUE

PROJET «LA GAMINERIE» APPEL À PROJET ARTISTIQUE MUSIQUES EN STOCK MUSIQUES EN STOCK 2016 DU 29 JUIN AU 2 JUILLET 2016 - CLUSES (74) PROJET «LA GAMINERIE» APPEL À PROJET ARTISTIQUE PRÉSENTATION DU MUSIQUES EN STOCK Musiques en Stock : un festival atypique

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Département de la Saône et Loire Commune de CIEL PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PREAMBULE LES TEXTES Article L110 du Code de l Urbanisme Le territoire français

Plus en détail

A la découverte du Service jeunesse Edition 2014-2015

A la découverte du Service jeunesse Edition 2014-2015 A la découverte du Service jeunesse Edition 2014-2015 Dédié aux 11-25 ans «Depuis le 7 juillet 2014, le Service jeunesse (consacré aux pré-adolescents, adolescents et jeunes adultes de 11 à 25 ans) est

Plus en détail

DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 14 avril 2015

DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 14 avril 2015 REPUBLIQUE FRANCAISE --------------------- DEPARTEMENT DU TARN 2015-007 COMMUNE DE RIVIERES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 14 avril 2015 L'an deux mille quinze, le quatorze avril à 18h30,

Plus en détail

L E S AVOIR R ÉNOVER. Pierre & Vacances

L E S AVOIR R ÉNOVER. Pierre & Vacances L E S AVOIR R ÉNOVER Pierre & Vacances PIERRE &VACANCES, Leader Européen de l immobilier de loisirs L E GROUPE PIERRE &VACANCES, en constante croissance depuis sa création en 1967, est devenu la référence

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77 340 Pontault-Combault

Plus en détail

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Dossier de presse Le 5 avril 2012 CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Le Conseil général des Hauts-de-Seine et la Ville de Saint-Cloud présentent le projet de valorisation du site Dossier de presse Contacts presse

Plus en détail

N 01/2011. Au sommaire. Actualités sur le site de Grandchamp

N 01/2011. Au sommaire. Actualités sur le site de Grandchamp Mairie de Grandchamp N 0/0 Au sommaire Actualités sur le site de Grandchamp Collecte des déchets verts Planning de ramassage des encombrants pour l année 0 Forum des métiers et formations 0 : Zoom sur

Plus en détail

Image de Nevers et de l action touristique locale. Etude réalisée en mai juin juillet 2007

Image de Nevers et de l action touristique locale. Etude réalisée en mai juin juillet 2007 Image de Nevers et de l action touristique locale Etude réalisée en mai juin juillet 2007 Image de Nevers dans la presse en 2006 Presse nationale : Nevers est très peu citée dans la presse nationale sauf

Plus en détail

Guide du Professionnel

Guide du Professionnel Guide du Professionnel Forum des Métiers et de la Formation du Pays du Centre Ouest Bretagne 29 et 30 janvier 2010 à Gourin Madame, Monsieur, Vous avez accepté de participer au Forum des Métiers et de

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION CONTINUE 2015-2016. GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE

OFFRE DE FORMATION CONTINUE 2015-2016. GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE OFFRE DE FORMATION CONTINUE 205-206 GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE SOMMAIRE THÉMATIQUE COORDINATION Le Groupe d Appui Départemental (GAD) du Gard, instance

Plus en détail

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET Composition du dossier (Arrêté Ministériel du 21 août 2009) Transmis en douze exemplaires ou par voie électronique, plus deux exemplaires supplémentaires par département limitrophe concerné par le projet

Plus en détail

Catalogue de prestations 2015 / 2016

Catalogue de prestations 2015 / 2016 Médiathèque intercommunale du Val de Somme Catalogue de prestations 2015 / 2016 Médiathèque intercommunale du Val de Somme 31b rue Gambetta Enclos de l abbaye 80800 CORBIE Tél. 03 22 96 35 86 www.lecturepublique.valdesomme.com

Plus en détail

Quartier Calmette Tilleuls. 6 Juin 2012

Quartier Calmette Tilleuls. 6 Juin 2012 Rendez-vous urbain Quartier Calmette Tilleuls 6 Juin 2012 le 6 Juin 2012 1. Parcours réalisé 1 2 Pour ce troisième rendez-vous urbain, seulement trois personnes étaient présentes sur les douze convoquées.

Plus en détail

Premier programme d accompagnement à la création d entreprises et à l innovation Pour les quartiers prioritaires du Languedoc Roussillon

Premier programme d accompagnement à la création d entreprises et à l innovation Pour les quartiers prioritaires du Languedoc Roussillon DOCUMENT ACCOMPAGNANTS Premier programme d accompagnement à la création d entreprises et à l innovation Pour les quartiers prioritaires du Languedoc Roussillon Opencité, qu est-ce que c est? Opencité est

Plus en détail

Premier programme d accompagnement à la création d entreprises et à l innovation pour les quartiers prioritaires du Languedoc Roussillon

Premier programme d accompagnement à la création d entreprises et à l innovation pour les quartiers prioritaires du Languedoc Roussillon Premier programme d accompagnement à la création d entreprises et à l innovation pour les quartiers prioritaires du Languedoc Roussillon Parce que chacun doit avoir la liberté d entreprendre. Parce que

Plus en détail

Rentrée scolaire 2015-2016. Campagne d inscriptions aux activités périscolaires. du 1er juin au 4 juillet 2015 inclus

Rentrée scolaire 2015-2016. Campagne d inscriptions aux activités périscolaires. du 1er juin au 4 juillet 2015 inclus Rentrée scolaire 2015-2016 Campagne d inscriptions aux activités périscolaires du 1er juin au 4 juillet 2015 inclus Edito Chers parents, Vos enfants sont bien souvent les personnes qui comptent le plus

Plus en détail

Plan Communal de DéplacementsD de Betton. Mise en œuvre d'une politique déplacements. SMU-BC avril 2012 Synthèse du PCD de Betton 1/26

Plan Communal de DéplacementsD de Betton. Mise en œuvre d'une politique déplacements. SMU-BC avril 2012 Synthèse du PCD de Betton 1/26 Plan Communal de DéplacementsD de Betton Mise en œuvre d'une politique déplacements SMU-BC avril 2012 Synthèse du PCD de Betton 1/26 Le constat généralg Des pratiques de déplacements conditionnées par

Plus en détail

Avril 2013. Challans s engage. pour une ville. durable. solidaire

Avril 2013. Challans s engage. pour une ville. durable. solidaire Challans s engage pour une ville Avril 2013 durable et solidaire Mot du Maire LE DEVELOPPEMENT DURABLE, C EST QUOI? C est un mode de développement qui répond aux besoins des générations présentes sans

Plus en détail

47 NAUTIK, VANNES AGGLO RENFORCE SON OFFRE EN MATIERE DE NAUTISME

47 NAUTIK, VANNES AGGLO RENFORCE SON OFFRE EN MATIERE DE NAUTISME ACTUALITÉS VANNES AGGLO JUIN 2014 NOUVEAU CONSEIL COMMUNAUTAIRE Les 63 conseillers communautaires ont reconduit Pierre Le Bodo dans sa fonction de président de Vannes agglo pour un second mandat. Le 24

Plus en détail

appart séniors une nouvelle solution d habitat

appart séniors une nouvelle solution d habitat appart séniors une nouvelle solution d habitat Ici, j ai choisi un logement fonctionnel et sécurisant. Et mon balcon offre des vues vers la Loire! Ici, je profite des commerces à 150 mètres mais aussi

Plus en détail

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS Editorial 2 LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS En permettant un libre accès aux livres et autres sources documentaires, ce service public contribue aux loisirs, à l information,

Plus en détail

La vie associative LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

La vie associative LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE La vie associative LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire La vie associative Ville-associations en dialogue continu page 4 La participation des associations à la vie locale page

Plus en détail

SOMMAIRE. NOUVEAU REGLEMENT INTERIEUR ALSH Jeunesse - Espace Jeunes

SOMMAIRE. NOUVEAU REGLEMENT INTERIEUR ALSH Jeunesse - Espace Jeunes NOUVEAU REGLEMENT INTERIEUR ALSH Jeunesse - Espace Jeunes Le présent règlement a été validé en séance du conseil municipal du 6 octobre 2011, et est applicable à compter du 22 octobre 2011. SOMMAIRE 1)

Plus en détail

Les déplacements sur le territoire angevin

Les déplacements sur le territoire angevin Les déplacements sur le territoire angevin Conseil des Jeunes Angevins 24 janvier 2011 Bernadette CAILLARD-HUMEAU Première adjointe au Maire Vice-présidente Angers Loire Métropole Transports Déplacements

Plus en détail

Cet été venez découvrir La naissance d un musée

Cet été venez découvrir La naissance d un musée Dossier de presse Été 2015 Programmation culturelle Cet été venez découvrir La naissance d un musée Dossier de presse Été 2015 Programmation culturelle Cet été venez découvrir La naissance d un musée En

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

L Appart ECO. Qu est-ce que l Appart éco?

L Appart ECO. Qu est-ce que l Appart éco? L Appart ECO 80 m² de pédagogie pour faire des économies d énergie et mieux consommer! 1 Qu est-ce que l Appart éco? L Appart éco est un appartement de 80 m², aménagé et équipé, dans lequel toutes les

Plus en détail

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser Édito Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous présenter dans ce document le fruit de presque deux longues années de concertation

Plus en détail

Edito. Mercredi 16 septembre Cher(e)s ami(e)s, Pour leur 32e édition, les Journées européennes du patrimoine PROGRAMME

Edito. Mercredi 16 septembre Cher(e)s ami(e)s, Pour leur 32e édition, les Journées européennes du patrimoine PROGRAMME PROGRAMME Edito Mercredi 16 septembre Cher(e)s ami(e)s, Pour leur 32e édition, les Journées européennes du patrimoine (JEP) nous invitent à redécouvrir les trésors du passé, à nous replonger dans les œuvres

Plus en détail

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3 Paris, le 21 juillet 2009 Le ministre de la culture et de la communication à Mesdames et Messieurs les préfets de régions Mesdames et Messieurs les préfets de départements Mesdames et Messieurs les présidents

Plus en détail

CONSEIL DE QUARTIER PERRALIÈRE GRANDCLÉMENT CONTRIBUTION AUX RÉFLEXIONS VISANT À RÉVISER LE PLU-H - FICHES THÉMATIQUES

CONSEIL DE QUARTIER PERRALIÈRE GRANDCLÉMENT CONTRIBUTION AUX RÉFLEXIONS VISANT À RÉVISER LE PLU-H - FICHES THÉMATIQUES CONSEIL DE QUARTIER PERRALIÈRE GRANDCLÉMENT CONTRIBUTION AUX RÉFLEXIONS VISANT À RÉVISER LE PLU-H - FICHES THÉMATIQUES Préambule Dans notre quartier, le défi pour les prochaines décennies est de faire

Plus en détail

Dans l Aude, 27 usagers de deux roues motorisées ont été tués depuis le 1 er janvier 2007.

Dans l Aude, 27 usagers de deux roues motorisées ont été tués depuis le 1 er janvier 2007. LA SEMAINE EUROPEENNE de la SECURITE ROUTIERE et de la MOBILITE En 2010 comme en 2009, la semaine nationale de la sécurité routière s associe avec la semaine européenne de la mobilité et devient ainsi

Plus en détail

dans le Lot Equilibrer son alimentation et son budget! l Information Jeunesse d o s s i e r p.9 à 12 n 28 2 éme semestre 2014

dans le Lot Equilibrer son alimentation et son budget! l Information Jeunesse d o s s i e r p.9 à 12 n 28 2 éme semestre 2014 46 n 28 2 éme semestre 2014 Journal de l Information jeunesse en Midi-Pyrénées Equilibrer son alimentation et son budget! d o s s i e r p.9 à 12 l Information Jeunesse dans le Lot www.crij.org r dossier

Plus en détail

Dossier de demande ravitaillement OFFICE DE TOURISME DU CANTON DE SALIGNAC 24590 SALIGNAC

Dossier de demande ravitaillement OFFICE DE TOURISME DU CANTON DE SALIGNAC 24590 SALIGNAC Dossier de demande ravitaillement OFFICE DE TOURISME DU CANTON DE SALIGNAC 24590 SALIGNAC PARTENAIRES IMPLIQUES DANS LE PROJET Les organisateurs à l initiative du projet ont souhaité que celui-ci fédère

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 27 mai à 17h00 S AV I G N Y - L E - T E M P L E. Allée de la Perspective 77176 Savigny-le-Temple

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 27 mai à 17h00 S AV I G N Y - L E - T E M P L E. Allée de la Perspective 77176 Savigny-le-Temple DOSSIER DE PRESSE PREMIERE PIERRE Mardi 27 mai à 17h00 Allée de la Perspective 77176 Savigny-le-Temple Communiqué de presse 27 mai 2014 CONSTRUCTA Promotion et Les Villages d Or posent la première pierre

Plus en détail

Services aux abonnés. Services. aux abonnés

Services aux abonnés. Services. aux abonnés Services aux abonnés Services aux abonnés Heures d ouverture Bibliothèque 1000, chemin du Plan-Bouchard 450 434-5370 Horaire habituel Lundi au vendredi : 10 h à 21 h Samedi et dimanche : 10 h à 17 h Heures

Plus en détail

guide pratique des prestations communales Mairie de Lieusaint 50 rue de Paris - 77127 Lieusaint 01 64 13 55 55 www.lieusaint.fr

guide pratique des prestations communales Mairie de Lieusaint 50 rue de Paris - 77127 Lieusaint 01 64 13 55 55 www.lieusaint.fr guide pratique des e prestations communales Mairie de Lieusaint 50 rue de Paris - 77127 Lieusaint 01 64 13 55 55 www.lieusaint.fr Guide pratique des prestations communales - 2 Edito du maire Alors que

Plus en détail

La mise en place de la Réforme des Rythmes scolaires à Baillargues

La mise en place de la Réforme des Rythmes scolaires à Baillargues La mise en place de la Réforme des Rythmes scolaires à Baillargues Contact Presse : Laurie Carrias Service Communication Mairie de Baillargues Tél. 04 67 87 48 60 laurie.carrias@ville-baillargues.fr SOMMAIRE

Plus en détail

DOSSIER à l attention des candidats à la reprise du commerce multiservices

DOSSIER à l attention des candidats à la reprise du commerce multiservices COMMUNE DE MARCELLUS (Lot-et-Garonne) DOSSIER à l attention des candidats à la reprise du commerce multiservices Ce dossier se décompose en 2 parties : Partie 1 : présentation de la commune et du multiservices

Plus en détail

Parlons vrai, créons ensemble. www.groupe-sodec.com

Parlons vrai, créons ensemble. www.groupe-sodec.com www.groupe-sodec.com Accompagner les projets des villes et des territoires Nos projets de centres commerciaux sont aussi les vôtres. La confiance et l écoute réciproques sont les meilleurs garants de leur

Plus en détail

APPEL A PROJETS ANIMATIONS PERISCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES

APPEL A PROJETS ANIMATIONS PERISCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES APPEL A PROJETS ANIMATIONS PERISCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES Date limite de dépôt des dossiers : 02/05/2014 1- PREAMBULE 1-1 Contexte institutionnel de l appel à projets : La Ville de Pontarlier, dans le

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

UNIQUE Du 25 août au 2 septembre 2015

UNIQUE Du 25 août au 2 septembre 2015 GUICHET UNIQUE Du 25 août au 2 septembre 2015 VOS RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS POUR LA RENTREE En une seule fois! Créé à l initiative de l Agence des temps, le guichet unique est présent dans les différents

Plus en détail

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013 Lauréat du DUA février 2011 Z.A.C Cœur de Ville Créer un centre-ville pour tous Horizon > 2013 Périmètre de la ZAC Cœur de Ville 2 Rappel des objectifs de la ZAC CŒUR DE VILLE Renforcer le Cœur de Ville

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail