«tous POUr LA LOire» Jeu de rôle et de simulation pour apprendre à gérer le fleuve ensemble

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«tous POUr LA LOire» Jeu de rôle et de simulation pour apprendre à gérer le fleuve ensemble"

Transcription

1 «tous POUr LA LOire» Jeu de rôle et de simulation pour apprendre à gérer le fleuve ensemble Malle pédagogique sur la dynamique fluviale du bassin de la Loire LPO Auvergne - ecoumène

2

3 SOMMAIRE PRéSENTATION GéNéRALE...3 Le jeu «Tous pour la Loire»...4 Le matériel...5 DéROULEMENT DU JEU...7 Préparation...8 Phase Phase Phase Synthèse Les personnages M. Et M me Maisonnneuve, habitants du bord de Loire...18 M. Et M me Laprairie, éleveurs M. Et M me Duchamp, agriculteurs...20 M. et M me Naturel, responsables de l association de protection de la nature M. et M me Lacarrière, exploitants de gravière d extraction de granulat...22 M. et M me Lévacances, touristes...23 M. et M me Lemur, responsables de barrage...24 M. et M me Lacane, responsables de la fédération de pêche...25 M. et M me Lusine, industriels de l agroalimentaire...26 M. et M me Lectricité, responsables de la centrale nucléaire...27

4

5 PRéSENTATION GéNéRALE Le jeu «Tous pour la Loire» est destiné à mettre les enfants en situation de débat autour des enjeux et des modes de gestion du fleuve. Ils découvriront quels sont les acteurs et les usagers de la Loire, leurs différents points de vue et modes d intervention, et pourront simuler des situations de gestion pour faire face à différentes problématiques. Livret de Jeu de rôle - 3

6 Le jeu «Tous pour la Loire» Réunis autour des plateaux «Styles de Loire», les enfants découvrent puis jouent différents rôles de personnages vivant et travaillant en bord de Loire. Dans un premier temps, ils sont amenés à faire connaissance avec leur personnage, ses activités et ses relations avec la Loire. Puis en installant leurs cartes sur les plateaux «Styles de Loire» et en se présentant aux autres joueurs, ils découvrent la diversité des acteurs et des usages du fleuve. Ils devront ensuite faire face ensemble à plusieurs scénarios «Catastrophe» et envisager des solutions individuelles en faisant évoluer ses activités et collectives pour participer à la gestion de la Loire. Objectifs : Découvrir plusieurs acteurs et usagers importants de la Loire. Comprendre leurs activités, leurs usages et leurs relations avec la Loire. Repérer les ressources dont chacun a besoin, et les effets de ses activités sur l environnement et sur la Loire. Apprendre à se décentrer de son propre point de vue pour être plus réceptif aux autres. Prendre conscience des enjeux et des modes de gestion à l échelle locale et globale. Apprendre à faire face ensemble à une situation de crise et à trouver les différentes façons d y remédier. Un outil de synthèse en lien avec le terrain Ce jeu de rôle sera d autant plus riche qu il sera utilisé à l issue d un projet pédagogique ayant permis aux enfants d explorer un terrain et une problématique, et de rencontrer des acteurs de la Loire. Il peut également être utilisé en début de projet pour susciter des questionnements qui deviendront des objets d exploration et de recherche lors du projet pédagogique. Durée du jeu : 2h Livret de Jeu de rôle - 4

7 Le matériel La Loire, constituée des cinq plateaux «Styles de Loire». À installer en toute logique des sources à l embouchure. Dix chevalets «Personnages», destinés aux enfants : le nom et le portrait du personnage, destinés à être présentés face aux autres joueurs, la fiche de rôle, présentant une description du personnage, de son activité, et de ses usages et relations avec la Loire. Trois séries de cartes, destinées à être installées sur les plateaux au fil du jeu : cartes «Personnages» : portrait, nom et activité de chacun (une par personnage), cartes «Activités et usages» : trois à cinq par personnage, elles présentent les différents usages et pratiques liées à l activité de chacun des personnages, des cartes «Impacts». Un tableau de synthèse : ce tableau peut être reproduit en grand format et rempli au fur et à mesure des discussions. L intérêt des jeux de rôle et de simulation La simulation place les enfants dans des situations reproduisant la réalité de façon simplifiée, tout en leur donnant l impression d y être véritablement plongés. Elle leur permet de se confronter à des situations complexes, mais à leur échelle. Avec le jeu de rôle les enfants peuvent : participer à la découverte des acteurs de la Loire, en s articulant autour de rencontres réelles, synthétiser et réutiliser ce qu ils ont découverts lors d un projet sur la Loire les ayant amené à explorer, visiter, expérimenter et rencontrer des acteurs, confronter des opinions et les faire évoluer en comprenant les logiques et points de vue des autres, apprendre à gérer un territoire de façon participative. Livret de Jeu de rôle - 5

8 Livret de Jeu de rôle - 6

9 DéROULEMENT DU JEU Livret de Jeu de rôle - 7

10 Préparation Installation L animateur installe avec les enfants les cinq ou les six plateaux «Styles de Loire» sur une grande table. Selon la place disponible, il est possible d en installer moins (au minimum les gorges ; l estuaire et un intermédiaire). Il constitue les groupes : le jeu peut se dérouler en individuel s il y a moins de dix enfants (on ne distribue qu une partie des personnages) ou en binômes ou trinômes dans le cas de groupes plus importants. Un dixième groupe d analyse peut être constitué. Il aura pour rôle d observer et de mettre en lumière certains impacts ou relations entre les personnages du jeu. Puis il distribue aux enfants les supports dont ils ont besoin. Chaque enfant ou groupe dispose D une fiche-chevalet lui fournissant les informations sur son personnage. Il pourra la placer devant lui, pour montrer qui il est aux autres et avoir sous les yeux en permanence les informations dont il a besoin pour le jeu. Les indications fournies sur chacun de ces chevalets lui serviront pour les différentes phases du jeu. Elles n ont pas nécessairement à être suivies à la lettre et peuvent être enrichies des informations que les enfants ont réunies au cours du projet pédagogique. De sa carte «Personnage». Des cartes «Activités et usages». L animateur dispose Du livret de déroulement de jeu. Des cartes «Impacts» qu il placera sur le plateau au fil de la phase 2. Au fil du jeu, l animateur aura pour rôle D organiser les différentes phases du jeu. D animer les débats en faisant notamment respecter les temps de parole et les expressions de chacun. S il le souhaite, de reproduire au tableau les deux tableaux de synthèse «Impacts des activités sur la Loire» et «Conflits et interactions» entre personnages. Il pourra le faire remplir par un enfant au fur et à mesure du jeu. Pour la dynamique du jeu, l animateur peut jouer le rôle de porte-parole de la Loire. Livret de Jeu de rôle - 8

11 Phase 1 Au commencement du jeu L animateur organise un rapide tour de table permettant à chaque enfant ou groupe de nommer rapidement son personnage (nom et activité) et de découvrir quels sont les autres acteurs du jeu. Prise de connaissance des personnages par les enfants Chaque joueur ou groupe découvre son rôle grâce au chevalet et aux cartes qui lui sont attribués. Sur des projets pédagogiques longs, cette prise de connaissance des personnages peut passer par une phase de recherche active : recherche documentaire, rencontres, visites... Durée : 5 à 15 minutes. Phase 2 Installation et présentation des personnages et de leurs activités À tour de rôle, chaque joueur ou groupe présente son personnage en lisant le descriptif présenté sur son chevalet et en ajoutant les détails qu il souhaite. Ce faisant, il dispose sur le plateau, à l endroit de son choix : Sa carte «Personnage» en expliquant les raisons de ce choix. Trois cartes «Activités» de son choix. Exemple : l agriculteur présente son activité sur le lit majeur (culture de maïs). Le lit majeur l intéresse parce que le sol alluvionnaire est riche et à proximité de l eau qui lui permet d irriguer ses champs Il préférera s installer derrière les digues pour ne pas subir les effets des crues. Après chaque prise de parole, les autres joueurs discutent et questionnent, puis expriment les relations qu ils repèrent entre le personnage, son activité, ses usages, le milieu naturel et la dynamique fluviale de la Loire : Quelle est son activité, quelles sont ses pratiques et ses usages? Quelle particularité de la Loire utilise-t-il? De quels aménagements et équipements a-t-il besoin? Quels sont les effets, directs et indirects, de son activité sur la Loire? Durée : 2 à 5 minutes par rôle. Livret de Jeu de rôle - 9

12 Le maître de jeu anime ce temps d échange et en tant que porte-parole de la Loire, propose des cartes «Impacts» à installer au fur et à mesure du passage en revue des personnages sur le plateau à côté des cartes «Personnage». Les discussions peuvent être enrichies en cherchant les relations existant entre différentes activités et personnages : activités complémentaires, interdépendances, usages communs, conflits d usages, synergies... Exemple : l exploitant des gravières contribue à la diminution de la charge sédimentaire du fleuve dont le lit s incise et s enfonce. Les berges et les ponts peuvent s effondrer, et les annexes fluviales (zones humides et bras secondaires) s assèchent et s appauvrissent. Durée : de 2 à 5 minutes pour les réactions, soit environ 30 minutes en tout, plus si on anime un débat sur les liens et les interactions entre les personnages. Scénario de crise Phase 3 Une fois que les enfants ont pris connaissance des différents acteurs et usages de la Loire, qu ils ont pu échanger sur leurs activités et leurs relations avec la Loire, on peut entrer dans la phase de simulation d une gestion de crise. Cette phase de simulation se construit à partir de trois scénarios, au choix : Alerte inondation, la Loire est en crue! Il n a pas plu depuis longtemps, la Loire est à son niveau le plus bas! Alerte à la pollution! Déroulement Présentation du scénario choisi par l animateur (ou par un enfant). Réflexion sur les impacts de cette crise : discussion générale sur les impacts de cette crise sur la Loire. Utiliser les cartons «Crue» ou «étiage» pour animer les plateaux de jeu et mettre en évidence les effets de la crise. Réflexion et prise de note par chacun des personnages : quels effets cette situation de crise a sur mon activité et mes usages? Livret de Jeu de rôle - 10

13 Scénario 1 : Alerte inondation, la Loire est en crue! Nous sommes au mois de mars. Depuis plusieurs jours, les forts vents d ouest apportent des nuages depuis l Atlantique, et il pleut à verse sans discontinuer sur la région Centre. Et hier et avant-hier, de gros orages provenant du sud de la France se sont abattus sur les Cévennes, non loin des sources de la Loire et de l Allier. La Loire est en crue! Dans l estuaire, au niveau de Saint-Nazaire, on enregistre déjà un débit de plus de m 3 par seconde, soit plus de trois fois le débit moyen de fin d hiver! Les eaux de la Loire gonflent, la plaine d inondation, le lit majeur, se remplit. On commence à craindre que les digues et les levées ne cèdent! Et comble de malchance, nous sommes en pleine période de grandes marées! C est l alerte générale! Consignes 1 - Visualisez sur les plateaux de jeu les effets des fortes pluies en y disposant les cartons «Crue». 2 - Imaginez les effets de la crue sur chacune de vos activités : chacun peut d abord réfléchir aux impacts, positifs et négatifs, sur les activités de son personnage. chaque personnage présente ensuite les effets de la crue sur son activité. L ensemble du groupe peut réagir pour enrichir les propositions. La discussion animée par l enseignant peut faire ressortir les facteurs aggravants liés aux différentes activités. 3 - Imaginez des solutions : individuelles, pour limiter les impacts de la crue sur les activités de chaque personnage : comment peuvent-ils réagir? Quels aménagements envisager? Comment faire évoluer ses activités? (temps de réflexion puis de présentation). collectives, pour trouver ensemble les mesures qui peuvent êtres prises d une part pour limiter les effets de la crue, et d autre part pour limiter les facteurs aggravants. Comment gérer la Loire tout en permettant aux différentes personnes d y développer leur activité? (temps de débat). Livret de Jeu de rôle - 11

14 Scénario 2 : Il n a pas plu depuis longtemps, la Loire est à son niveau le plus bas. Nous sommes au mois d août. Il n a pas plu depuis des mois. Les barrages sont à leur niveau le plus bas et les terres sont sèches. À l estuaire, au niveau de Saint- Nazaire, on enregistre un débit de seulement 100 m 3 par seconde, soit deux fois moins que la moyenne d un mois d août normal! Et ça risque de continuer de baisser car aucune pluie n est annoncée! En pleine période de vacances, et peu avant les récoltes, la situation s annonce dramatique! Consignes 1 - Visualisez sur les plateaux de jeu les effets de la période de sécheresse en y disposant les cartons «étiage». 2 - Imaginez les effets de l étiage sur chacune de vos activités : chacun peut d abord réfléchir aux impacts sur les activités de son personnage. chaque personnage présente ensuite les effets de l étiage sur son activité. L ensemble du groupe peut réagir pour enrichir les propositions. La discussion animée par l enseignant peut faire ressortir les facteurs aggravants liés aux différentes activités. 3 - Imaginez des solutions : individuelles, pour limiter les impacts de l étiage sur les activités de chaque personnage : comment réagir? Où trouver de l eau? Comment en faire l économie? Comment faire évoluer ses activités? (temps de réflexion puis de présentation). collectives, pour trouver ensemble les mesures qui peuvent êtres prises d une part pour limiter les effets de l étiage, et d autre part pour limiter les facteurs aggravants. Comment gérer la Loire tout en permettant aux différentes personnes d y développer leur activité? (temps de débat). Livret de Jeu de rôle - 12

15 Scénario 3 : Alerte à la pollution! En cette période estivale, alors que le niveau d eau est assez bas, les riverains ont observé des poissons morts dans la Loire! Certains accusent la centrale nucléaire ; d autres disent que c est à cause de la station d épuration, de la papèterie ou encore des agriculteurs! Consignes : Identifiez toutes les sources de pollution possibles sur le bassin de la Loire : tour à tour, chaque enfant repère et nomme la source de pollution qu il identifie. Variante : chaque groupe d enfant peut aussi classer les types de sources de pollutions ainsi repérées. Discutez des effets de la pollution sur le bassin de la Loire : on peut également placer des jetons aux emplacements «sensibles», et nommer les effets des pollutions. classer les types d effets. Synthèse À partir du tableau de synthèse qui récapitule l ensemble des impacts des activités sur la Loire et des conflits existants entre les acteurs, l animateur peut animer un temps de discussion et de synthèse entre les enfants : Quels sont les impacts majeurs des activités humaines sur la Loire? Quels sont les principaux conflits d usages? Quels sont les conflits et les impacts qui ont pu être solutionnés, et quels sont ceux qu on n a pas su résoudre? Quels liens les enfants envisagent-ils avec le monde et la Loire réels? Cette synthèse pourra déboucher sur de nouveaux projets pédagogiques, ou des actions concrètes sur le territoire pouvant être menées par les enfants. Livret de Jeu de rôle - 13

16 Tableau de synthese Cette grille peut être redessinée au tableau et remplie au fur et à mesure du jeu et des discussions des enfants Présentations Activités Difficultés Personnages Ses activités Ses besoins Ses impacts Habitants du bord de Loire Agriculteurs Éleveurs Conservateurs de l association de protection de la nature Exploitants de gravières.. Habitations individuelles et lotissements... Consommation d eau pour sa vie quotidienne... Cultures intensives... Traitement chimique... Utilisation d engrais... Arrosage et irrigation... Drainage... Élevage ovin et bovin sur les prairies du lit majeur... Cultures extensives (foin)... Cultures intensives... Protection et gestion des espaces naturels, en particulier dans le lit majeur... Protection de la reproduction des oiseaux... Protection des espèces... Exploitation des alluvions accumulés dans le lit majeur... Eau de la nappe phréatique... Voies de communications, routes et ponts... Zones commerciales... Digues de protection contre les crues... Calme et beauté des paysages... Richesse du sol et espace plat du lit majeur... Proximité de l eau (fleuve et nappe)... Richesse des prairies du lit majeur... Milieux écologiques diversifiés et biodiversité dans l espace de mobilité... Dynamique fluviale renouvelant les milieux naturels... Autorisations d exploitation... Richesse sédimentaire du lit de la Loire... Consommation d eau et rejet d eaux usées... Occupation de l espace... Production de déchets... Consommation d énergie... Pollution par les pesticides et les engrais... Diminution de la biodiversité par la culture intensive... Épuisement de la nappe phréatique... Impacts des cultures intensives... Piétinement des bêtes sur certains sols fragiles... Favorise la biodiversité... Limite et contraint les usages par les autres acteurs : fréquentation touristique, exploitation agricole et industrielle, aménagements, constructions.. Diminution du stock de sédiments de la Loire... Incision du lit, abaissement de la nappe, risque d effondrement des berges et des ouvrages... Assèchement des zones humides. Problèmes rencontrés.. Crues et les inondations en lit majeur... étiages et les sécheresses imposant d économiser l eau... Pollution de l eau, générant des coûts de traitement élevés... Inondations hivernales des champs... Étiages et sécheresse... Crues hivernales obligeant à sortir les bêtes tard au printemps... Étiage et sécheresse... Perturbation de la dynamique fluviale, affaissement du lit et assèchement des zones humides... Pollution... Dérangement de la faune... Aménagements... Rupture du continuum écologique par les barrages... Crues... Contraintes réglementaires d exploitation. Exemples de solutions envisageables et à discuter.. Se protéger derrière des digues?.. Réguler le débit du fleuve avec les barrages?.. Construire sur pilotis?.. Consommer moins d eau?.. Habiter ailleurs que dans le lit majeur?.. Drainer les champs?.. Arroser et irriguer l été?.. Cultiver de façon raisonnée ou bio sans traitements chimiques?.. Cultiver des plantes plus économes en eau et en pesticides que le maïs?.. Éviter les cultures intensives de céréales?.. Élevage extensif?.. Contribuer à redonner à la Loire son caractère sauvage et son espace de liberté... Maîtriser les usages et les activités... Limiter l exploitation? Livret de Jeu de rôle - 14

17 Tableau de synthese (suite) Présentations Activités Difficultés Personnages Ses activités Ses besoins Ses impacts Touristes Barragistes Responsable pêche Industriels de l agroalimentaire Responsables de centrale nucléaire.. Visite, découverte... Loisirs nautiques... Construction et gestion des barrages... Entretien de la réserve d eau... Production d électricité... Régulation des débits d eau en crue et en étiage... Gestion de la ressource piscicole (poissons)... Réglementation et surveillance de la pêche... Entretien des milieux naturels... Gestion des usines de transformation des productions agricoles en produits alimentaires... Production d électricité... Structures d hébergement... Consommation d eau... Aménagement de parcours de visite... Offre de services (bases nautiques, commerces )... Vallées encaissées pour bâtir... Richesse écologique de la Loire et de ses annexes fluviales... Eau de bonne qualité... Biodiversité... Eau potable pour la transformation des aliments... Zones industrielles implantées en bordure du fleuve... Digues de protection... Réseau routier et réseau de transport fluvial... Installation en lit majeur, au bord du lit mineur... Utilisation de l eau en grande quantité pour le refroidissement des réacteurs... Aménagements de protection contre les crues et de réserves d eau... Concentration touristique... Altération des paysages par les aménagements... Surfréquentation et dérangement de la faune... Rejet d eaux usées, de déchets sur la période estivale... Modification importante de la dynamique hydrologique et du cycle crues/étiages... Blocage des sédiments... Blocage des migrateurs et des invertébrés... Largage de polluants lors des vidanges des retenues d eau pour éliminer les sédiments... Maintien de certaines populations de poissons... Surpêche de certaines espèces (comme les civelles dans l estuaire mettant en péril le stock d anguilles)... Rejets polluants dans les rivières... Aménagements perturbant la dynamique fluviale... Pompage d eau en grande quantité... Rejet d eau chaude avec mortalité de poissons... Aménagement de digues, de seuils et de barrages perturbant la dynamique fluviale et écologique. Problèmes rencontrés.. Dégradation de certains paysages les rendant moins attractifs... Pression des associations naturalistes... Difficultés pour entretenir les réserves d eau aux sédiments trop pollués... Pollution de l eau... Blocage des migrations par les barrages... Aménagements et modes de gestion contraignant la dynamique fluviale... Crues et étiages gênant le travail de l usine... Pollution de l eau nécessitant de plus la traiter avant de l utiliser... Crues et étiages perturbant le fonctionnement de la centrale. Exemples de solutions envisageables et à discuter.. Tourisme «doux» évitant la surfréquentation : étalement de la saison touristique et diversification des lieux de visite... Aménagement des parcours de découverte à pied ou à vélo... Passes à poisson?.. Ne pas vidanger les retenues d eau?.. Suppression des barrages?.. Renforcement des barrages?.. Installation de passes à poisson sur les barrages?.. Contribuer au renforcement de la dynamique fluviale et à la préservation de l espace de liberté de la Loire?.. Installation de stations d épuration?.. Déplacement des aménagements hors du lit majeur?.. Créer des barrages hydroélectriques?.. Produire de l énergie renouvelable?.. Consommer moins d énergie? Livret de Jeu de rôle - 15

18

19 Les personnages Nous proposons dix rôles différents, à attribuer à des joueurs ou groupes de joueurs de deux à quatre personnes. Il s agit : de l habitant l agriculteur l éleveur l association de protection de la nature le touriste le carrier le barragiste le pêcheur l industriel la centrale nucléaire. Livret de Jeu de rôle - 17

20 M. Et M me Maisonneuve, habitants du bord de Loire Nos activités Nous vivons au bord de la Loire. Nous y avons construit notre maison, avec une belle vue sur le fleuve. Nous travaillons et faisons nos courses à la ville. Nous aimons nous occuper de notre joli jardin. Nos besoins et usages de l eau et de la Loire Nous utilisons de l eau potable en grande quantité pour notre alimentation et notre toilette, et rejetons nos eaux usées aux égouts. L été, nous arrosons notre jardin pour qu il soit resplendissant. Pour tout cela, nous avons besoin de plus de 500 litres d eau potable par jour pour la famille. Nous avons besoin du réseau routier et des ponts pour nous déplacer en voiture. Les problèmes que nous rencontrons L eau potable coûte cher, l assainissement aussi. En cas de crue, notre maison peut être inondée, et les routes que nous avons besoin d emprunter pour aller travailler peuvent être inutilisables. En cas d étiage, la mairie nous impose de ne plus arroser le jardin ni nettoyer la voiture pour économiser l eau. Livret de Jeu de rôle - 18

21 M. Et M me Laprairie, éleveurs Nos activités Nous élevons des vaches et des moutons pour produire de la viande qui sera commercialisée dans les boucheries de la région. Nos animaux sont élevés en plein air à la belle saison, dans les prairies des bords de Loire. L hiver, nous les rentrons à l étable. Nous fauchons l herbe pour faire du foin et cultivons du maïs pour fabriquer de l ensilage, afin de nourrir les bêtes l hiver. Nos besoins et usages de l eau et de la Loire Les prairies du bord de Loire sont très vastes et fournissent une herbe de qualité pour nos bêtes. Les crues d hiver viennent enrichir les terres et favoriser une herbe très riche. Il nous faut des terrains secs pour faucher l herbe à la fin du printemps. Il nous faut une terre riche pour cultiver le maïs et beaucoup d eau pour l arroser en été. Les problèmes que nous rencontrons Les crues d hiver nous empêchent de mettre les bêtes au champ, et nous devons attendre que le sol sèche pour sortir les animaux. Nous devons éliminer les déjections des animaux accumulées à l étable pendant l hiver. Livret de Jeu de rôle - 19

22 M. Et M me Duchamp, agriculteurs Nos activités Nous cultivons des céréales sur les terres très riches du lit majeur de la Loire. Nos céréales sont vendues à l industrie agroalimentaire qui les transforme en aliments. Pour garantir les rendements, notre exploitation est très mécanisée et nous utilisons des engrais et des pesticides. Nos besoins et usages de l eau et de la Loire Le lit majeur, avec ses sols très riches et ses grandes étendues plates est très intéressant à cultiver. Nous avons besoins de protéger nos terres des crues. En été, nous devons pomper de l eau dans le fleuve ou dans la nappe pour irriguer les cultures. Les problèmes que nous rencontrons Nos parcelles et nos cultures peuvent être détruites et le sol emporté par les fortes crues. Les normes environnementales nous obligent à faire très attention à nos façons de cultiver et de traiter nos champs. Livret de Jeu de rôle - 20

23 M. et M me Naturel, responsables de l association de protection de la nature Nos activités Notre mission est d assurer la préservation et la gestion durables des écosystèmes ligériens afin de maintenir la biodiversité. Nous protégeons certaines zones en limitant et en réglementant l accès : de façon permanente ou seulement temporaire, notamment pendant les périodes de nidification des oiseaux. Nous essayons de limiter les activités humaines sur les milieux naturels, et en particulier les activités économiques comme l industrie, l agriculture intensive, et toutes les formes d aménagements lourds. Nous entretenons les zones naturelles ou passons des contrats avec des agriculteurs pour le faire. Nos besoins et usages de l eau et de la Loire Le rythme hydrologique de la Loire, alternant crue et étiage, est indispensable pour maintenir la diversité des milieux naturels le long du fleuve : il renouvelle et diversifie les milieux et les espèces. Nous avons donc besoin que la Loire est un espace de liberté et que sa dynamique soit préservée. Les problèmes que nous rencontrons Les aménagements du lit majeur, qui contraignent la dynamique du fleuve et réduisent son espace de mobilité : les digues et levées, les barrages, les routes, les lotissements. Les activités qui exploitent le sédiment, comme les gravières, et limitent la dynamique fluviale. La pollution, qu elle soit domestique (du fait des habitants), industrielle ou agricole. Livret de Jeu de rôle - 21

24 M. et M me Lacarrière, exploitants de gravière d extraction de granulat Nos activités Nous exploitons une gravière dans le lit majeur du fleuve. Cette activité est rentable car les sédiments accumulés au fil des siècles sont de bonne qualité et classés par dimension. Ils sont plus faciles à exploiter que dans une carrière de pierre classique. Les matériaux que nous extrayons servent à la construction des routes, des bâtiments, des maisons... Nos besoins et usages de l eau et de la Loire Nous exploitons les sédiments laissés par la dynamique fluviale passée de la Loire. Nous utilisons l eau du fleuve ou de la nappe pour laver les granulats. Lorsque nous avons terminé d exploiter, les gravières forment des plans d eau qui peuvent servir pour les loisirs ou pour les oiseaux. Les problèmes que nous rencontrons Les grandes crues peuvent envahir notre exploitation, abîmer nos installations et nous empêcher de travailler. Depuis 1981 nous n avons plus le droit d exploiter le lit mineur, à cause des conséquences sur l écoulement du fleuve. nous devons installer nos carrières hors de l espace de mobilité du fleuve. L exploitation des sédiments a des conséquences pour la Loire : son lit devient plus profond et moins large, la ligne d eau s abaisse, l eau salée remonte de plus en plus haut dans l estuaire, la nappe alluviale s enfonce et les berges et les aménagements s effondrent. Nous devons avoir une autorisation préfectorale pour exploiter le sédiment, et elle n est pas toujours facile à obtenir. Livret de Jeu de rôle - 22

25 M. et M me Lévacances, touristes Nos activités Nous venons l été en famille pour profiter des magnifiques paysages de bord de Loire et visiter son patrimoine exceptionnel. Nos besoins et usages de l eau et de la Loire Nous voulons que les paysages et le patrimoine historique soient préservés et conservent leur identité, avec des paysages et une architecture «typique». Nous aimons pratiquer nos loisirs sur l eau et au bord de l eau. Nous avons besoin d infrastructure touristiques : campings, hôtels, gîtes, restaurants, espaces de loisirs, routes et parkings... Nous avons besoin de services : location de canoë-kayak, randonnées à thèmes, visites, points infos... Les problèmes que nous rencontrons Des paysages parfois dégradés et banals, pas toujours bien préservés. Certaines zones sont devenues inaccessibles du fait des mesures de protection. Livret de Jeu de rôle - 23

26 M. et M me Lemur, responsables de barrage Notre activité Nous gérons un barrage sur le bassin de la Loire avec une grande retenue d eau. Nous produisons de l électricité. Nous participons à la régulation du débit de la Loire. Nos besoins et usages de l eau et de la Loire Avec l énergie accumulée dans la retenue d eau, nous faisons fonctionner des turbines qui produisent de l électricité qui sert aux villes des environs. Avec la retenue, nous pouvons aussi réguler le cours du fleuve tout au long de l année : retenir l eau lors des pics de crue à la fin de l hiver et soutenir le débit du fleuve lors des périodes d étiage, l été, en relâchant l eau (ce qui est important pour le refroidissement des centrales nucléaires). La retenue permet également l implantation de bases de loisirs et d écoles de voile dont profitent les habitants et les vacanciers. Les problèmes que nous rencontrons Le barrage piège les sédiments qui ne peuvent plus s écouler dans le fleuve. Il faut les évacuer par des vidanges tous les vingt ans, et les polluants accumulés dans le fond sont brutalement remis en suspension et tuent une grande partie de la faune aquatique. Les barrages sont également une barrière pour la faune, invertébrés et poissons migrateurs. Nous devons aménager des passes à poisson pour contenter les pêcheurs. Certains militent pour démanteler les barrages et retrouver le caractère sauvage de la Loire. Livret de Jeu de rôle - 24

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie.

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie. 1 L eau c est la vie! À l origine était l eau... Lors du refroidissement de la terre, qui était une boule de feu à sa création, les nuages qui l entouraient ont déversé leur eau, formant les mers et les

Plus en détail

Qu est-ce qu un SAGE?

Qu est-ce qu un SAGE? Mercredi 6 mai 2015 Mont-de-Marsan Conférence de presse Qu est-ce qu un SAGE? Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux La recherche d un équilibre durable entre la protection des milieux aquatiques

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze. Titre. Règlement. Adopté par la CLE le 18 décembre 2012. Légende

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze. Titre. Règlement. Adopté par la CLE le 18 décembre 2012. Légende Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze Règlement Titre Adopté par la CLE le 18 décembre 2012 Légende Sommaire Sommaire... 2 Préambule... 3 Chapitre 1 : Contenu et portée juridique du

Plus en détail

Dans le cadre du Plan Pluie : les chantiers 2008-2009 du Maillage Bleu

Dans le cadre du Plan Pluie : les chantiers 2008-2009 du Maillage Bleu Dans le cadre du Plan Pluie : les chantiers 2008-2009 du Maillage Bleu Le point sur les chantiers prévus en 2008-2009 par la Ministre bruxelloise de l Environnement, Evelyne Huytebroeck : Cours du Molenbeek

Plus en détail

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas»

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» Énergie «L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» La première fonction de l agriculture est la valorisation de l énergie solaire en énergie alimentaire par la photosynthèse.

Plus en détail

Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau

Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DU BASSIN VERSANT DE L ARMANÇON Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau Année 2009 Adopté en séance plénière le 25 mai 2010 Siège de la Commission

Plus en détail

VANNES, VIS SANS FIN, POMPES D ASSÈCHEMENT DES MARAIS

VANNES, VIS SANS FIN, POMPES D ASSÈCHEMENT DES MARAIS La Directive Cadre sur l Eau (DCE, n 2000/60/CE) fixe comme objectif pour 2015 l atteinte du bon état ou du bon potentiel écologique des eaux de surface. Ces états écologiques sont appréciés par la qualité

Plus en détail

LE POINT DE VUE DE FNE

LE POINT DE VUE DE FNE LE POINT DE VUE DE FNE Voir à ce sujet les articles suivants : - «Pour une eau vivante : la fin des barrages?» de la Lettre eau N 2 (juin 1996) - «Rapport de la Commission Mondiale des Barrages : les clés

Plus en détail

Découvrir et agir : l eau, c est la vie! La malle Cantal Eau

Découvrir et agir : l eau, c est la vie! La malle Cantal Eau Découvrir et agir : l eau, c est la vie! La malle Cantal Eau Syndicat des Cramades La malle Cantal'Eau - Découvrir et agir l'eau c'est la vie! - Grand public Agence de l eau Adour Garonne 1 Le Syndicat

Plus en détail

Le compost. Un petit écosystème au jardin

Le compost. Un petit écosystème au jardin Le compost Un petit écosystème au jardin En utilisant du compost au jardin, nous rendons les matières organiques produites par le jardin ou par notre alimentation, à l écosystème naturel. Ainsi l écosystème

Plus en détail

Projet d étude globale sur l incidence socio-économique et environnementale des étiages sévères

Projet d étude globale sur l incidence socio-économique et environnementale des étiages sévères CO.TE.CO du 09 juin 2015 Projet d étude globale sur l incidence socio-économique et environnementale des étiages sévères Institution interdépartementale des barrages-réservoirs du bassin de la Seine 8,

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron

Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron PREFET DE l AVEYRON Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron Réunion d information des propriétaires et des exploitants Mercredi 10 décembre 2014 Pourquoi restaurer la continuité

Plus en détail

Présentation du jeu de négociation autour de la problématique de l orpaillage

Présentation du jeu de négociation autour de la problématique de l orpaillage Présentation du jeu de négociation autour de la problématique de l orpaillage «La façon de nous voyons les choses est la source de la façon dont nous pensons et de la façon dont nous agissons Jamais nous

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux du Bassin Rhin-Meuse

Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux du Bassin Rhin-Meuse SDAGE Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux du Bassin Rhin-Meuse guide juridique et références Document réalisé par la DIREN de BASSIN RHIN-MEUSE avec le concours de l Institut pour une

Plus en détail

Autres utilisations : ouvrages de protection des berges de rivières, ou aménagements paysagers (barrières vivantes) ou encore en vannerie.

Autres utilisations : ouvrages de protection des berges de rivières, ou aménagements paysagers (barrières vivantes) ou encore en vannerie. Les TTCR, impacts environnementaux Colloque 23/11/2007 filière multi-produits, traitant de grandes quantités de bois regroupé sur des plates formes de stockage/séchage, qui peuvent livrer des chaufferies

Plus en détail

Qu est-ce qu un service rendu?

Qu est-ce qu un service rendu? Evaluation économique des services rendus par les écosystèmes Place des inondations Économie et politiques publiques Paris Yann Laurans info@ecowhat.fr Previrisq 2 Comment s évaluent économiquement les

Plus en détail

INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES... 10

INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES... 10 Rapport d avancement des travaux de lla Commiissiion Localle de ll Eau du bassiin du Loiiret ANNÉE 2004 INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES...

Plus en détail

Jeu de l ingénierie écologique. mémo du joueur

Jeu de l ingénierie écologique. mémo du joueur Jeu de l ingénierie écologique mémo du joueur Contexte Qu est-ce que l ingénierie écologique? L ingénierie écologique peut être définie par une action par et/ou pour le vivant. Plus précisément, le vivant

Plus en détail

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun ou Phragmites australis Indigène vs exotique Il y a deux sous-espèces de Phragmites australis, L indigène: n envahit pas le milieu, cohabite avec les

Plus en détail

Les principaux thèmes liés à cette cause sont :

Les principaux thèmes liés à cette cause sont : S engager pour l environnement Les hommes sont dépendants de leur environnement : c est leur lieu de vie. C est pourquoi lutter contre la pollution et le gaspillage est important. La défense de l environnement,

Plus en détail

Présentation des dispositions prises en matière de tarification de l eau et de récupération des coûts

Présentation des dispositions prises en matière de tarification de l eau et de récupération des coûts Présentation des dispositions prises en matière de tarification de l eau et de récupération des coûts 35 36 Introduction La directive cadre sur l eau donne à l analyse économique une place déterminante.

Plus en détail

Coordination Régionale LPO Pays de la Loire

Coordination Régionale LPO Pays de la Loire Coordination Régionale LPO Pays de la Loire COMITE 21 27 Avril 2010 Campagne «Tous agissons pour la nature!» Une campagne d actions concrètes pour la protection de la nature ordinaire, la nature de proximité

Plus en détail

Le risque inondation : comment s en protéger?

Le risque inondation : comment s en protéger? Franck Boston PRÉVENTION ET SÉCURITÉ Le risque inondation : comment s en protéger? RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Égalité Fraternité Le principal risque naturel susceptible d affecter l Île-de-France est

Plus en détail

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN ATELIER REGIONAL AFRIQUE SUR LE FONDS POUR L ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES: POUR UNE MEILLEURE INTEGRATION DES COMMUNAUTES VULNERABLES BÉNIN ATLANTIQUE BEACH HÔTEL, COTONOU, 29 ET 30 AVRIL 2012

Plus en détail

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Le compost au printemps Le compost en été Le compost à l automne Le compost en hiver Le compost au printemps La saison idéale pour démarrer son compost...

Plus en détail

EPLEFPA "LES SARDIERES" 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80

EPLEFPA LES SARDIERES 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80 Maître d'ouvrage : EPLEFPA "LES SARDIERES" 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80 Objet : Récupération des eaux pluviales pour le jardin partagé des Sardières CAHIER DES CHARGES

Plus en détail

Le traitement des eaux usées

Le traitement des eaux usées GALDIN 4 B Anaïs SNE Le traitement des eaux usées La station d épuration de Lacer Mr Lamarque, technicien du service des eaux et responsable de la station d épuration du Mézinais, est venu nous expliquer

Plus en détail

Avis bureau Création d une zone commerciale Sainte Anne sur Brivet

Avis bureau Création d une zone commerciale Sainte Anne sur Brivet Déplacement et agrandissement de la zone commerciale de Pont Château. 30ha Le projet et le SAGE Qualité des milieux Article 1 protection des zones humides Article 2 niveau de compensation Article 5 création

Plus en détail

Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne

Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne Depuis la parution de la Directive cadre sur l eau en octobre 2000, une politique européenne de l eau a vu le jour avec un objectif principal : atteindre le

Plus en détail

Édito. Pas besoin d aller loin pour découvrir un nouveau monde! Comité Départemental de la Protection de la Nature et de l Environnement

Édito. Pas besoin d aller loin pour découvrir un nouveau monde! Comité Départemental de la Protection de la Nature et de l Environnement Enseignants du primaire Pour vos projets d écoles et vos classes découvertes, faites découvrir la biodiversité du territoire à travers des programmes riches et ludiques! Édito Agglopolys, Communauté d'agglomération

Plus en détail

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi...

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi... Faire son compost chez soi... Le compostage individuel Pourquoi? Moins de déchets dans nos poubelles : Détourner les déchets verts et de la collecte et du traitement Limiter les nuisances liées à la gestion

Plus en détail

La gestion des bassins versants : c est l affaire de qui?

La gestion des bassins versants : c est l affaire de qui? La gestion des bassins versants : c est l affaire de qui? Journée montérégienne de santé publique 7 juin 2006 Chantal d Auteuil, directrice générale La Corporation Bassin Versant Baie Missisquoi Organisme

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Construction d un centre de formation professionnelle

Construction d un centre de formation professionnelle Projet d appui au développement de la communauté locale Construction d un centre de formation professionnelle Ile Sainte Marie, Madagascar (2015 2017) Contexte Situé dans l'océan Indien, Madagascar est

Plus en détail

21 juin 2012. Salle Henri Rochette - Aiglun

21 juin 2012. Salle Henri Rochette - Aiglun 2nd COMITE DE RIVIERE «BLEONE ET AFFLUENTS» 21 juin 2012 Salle Henri Rochette - Aiglun Le torrent de Val Haut à Barles Contenu du dossier de séance : - Ordre du jour Planning général Liste des études complémentaires

Plus en détail

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 L eau dans les documents d urbanisme L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 Pourquoi ce guide? Participer à «décloisonner» les services «Environnement Eau» et «Urbanisme»

Plus en détail

CISSE INF EAU N 13. Edito du vice -président. Dans ce numéro

CISSE INF EAU N 13. Edito du vice -président. Dans ce numéro CISSE INF EAU N 13 Bulletin d information du bassin de la Cisse 1er trimestre 2015 Votre Cisse Inf eau change de style Après 2 ans et demi d existence, et pour anticiper l évolution de la chartre graphique

Plus en détail

L entretien du gazon simplement

L entretien du gazon simplement GAZON L entretien du gazon simplement Pour un gazon bien vert et dense, une fumure adaptée et une tonte régulière sont les mesures d entretien les plus importantes. Un gazon bien nourri sera dense et résistant.

Plus en détail

Qu est-ce que l ADUR?

Qu est-ce que l ADUR? Qu est-ce que l ADUR? L ADUR est une association professionnelle qui regroupe : Les exploitants de petites centrales de Suisse romande Des fournisseurs d équipements de ces installations Des représentants

Plus en détail

Fiche d évaluation des actions conduites par les partenaires

Fiche d évaluation des actions conduites par les partenaires Fiche d évaluation des actions conduites par les partenaires Chaque partenaire relais d une agence de l eau est invité à compléter cette fiche d évaluation à l issue des manifestations (réunions, expositions,

Plus en détail

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse Auribeau-sur-Siagne Grasse Mouans-Sartoux Pégomas La Roquette-sur-Siagne Préambule... Le besoin de retrouver ses racines, une alimentation plus sûre,

Plus en détail

STRATEGIES DE CONDUITE DE L IRRIGATION DU MAÏS ET DU SORGHO DANS LES SITUATIONS DE RESSOURCE EN EAU RESTRICTIVE

STRATEGIES DE CONDUITE DE L IRRIGATION DU MAÏS ET DU SORGHO DANS LES SITUATIONS DE RESSOURCE EN EAU RESTRICTIVE STRATEGIES DE CONDUITE DE L IRRIGATION DU MAÏS ET DU SORGHO DANS LES SITUATIONS DE RESSOURCE EN EAU RESTRICTIVE JM.DEUMIER, B.LACROIX, A.BOUTHIER, JL.VERDIER, M.MANGIN Les cultures irriguées bénéficient

Plus en détail

Traitement de l eau par flux dynamique

Traitement de l eau par flux dynamique GmbH Traitement de l eau par flux dynamique afin de réduire les impuretés microbiologiques afin d empêcher l apparition de nouveaux germes dans les eaux de consommation et de process et Nouveau avec certificat

Plus en détail

Restauration de la continuité écologique Seuils servant à l'hydrométrie. Journées Hydrométrie SCHAPI 3-4 février 2014

Restauration de la continuité écologique Seuils servant à l'hydrométrie. Journées Hydrométrie SCHAPI 3-4 février 2014 Restauration de la continuité écologique Seuils servant à l'hydrométrie Journées Hydrométrie SCHAPI 3-4 février 2014 Stéphanie Poligot-Pitsch Olivier Nauleau DREAL Pays de la Loire DREAL Bretagne Qu est

Plus en détail

PHASE V DE LA RESTAURATION DE L HABITAT DU POISSON DU RUISSEAU SPRUCE PRÉPARÉ POUR : FONDS DE FIDUCIE DE LA FAUNE DU NOUVEAU-BRUNSWICK

PHASE V DE LA RESTAURATION DE L HABITAT DU POISSON DU RUISSEAU SPRUCE PRÉPARÉ POUR : FONDS DE FIDUCIE DE LA FAUNE DU NOUVEAU-BRUNSWICK PHASE V DE LA RESTAURATION DE L HABITAT DU POISSON DU RUISSEAU SPRUCE PRÉPARÉ POUR : FONDS DE FIDUCIE DE LA FAUNE DU NOUVEAU-BRUNSWICK PRÉPARÉ PAR : COMITÉ DE GESTION ENVIRONNEMENTALE DE LA RIVIÈRE POKEMOUCHE

Plus en détail

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Julien St-Laurent, M.Sc.Env. Spécialiste environnement Direction de l Aménagement, gestion et développement durable

Plus en détail

Le Haut Ellé. Station de pompage de Barréguan près D790 "Le Grand Pont" sous le Faouët. Département 56

Le Haut Ellé. Station de pompage de Barréguan près D790 Le Grand Pont sous le Faouët. Département 56 Le Haut Ellé Station de pompage de Barréguan près D790 "Le Grand Pont" sous le Faouët Département 56 Présentation L'Ellé regroupe tous les niveaux techniques, ainsi l'ellé peut être divisée en trois tronçons

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE : LA RÉCUPÉRATION D EAU DE PLUIE

GUIDE TECHNIQUE : LA RÉCUPÉRATION D EAU DE PLUIE GUIDE TECHNIQUE : LA RÉCUPÉRATION D EAU DE PLUIE Préface p. 3 1. Le cadre réglementaire p. 4 2. Le champ d application p. 5 3. Les avantages p. 5 4. Le principe de conception p. 6 5. Le dimensionnement

Plus en détail

verger biodiversité arbre & forêt eau animations scolaires maternelle 3 secondaire

verger biodiversité arbre & forêt eau animations scolaires maternelle 3 secondaire verger biodiversité eau arbre & forêt animations scolaires maternelle 3 secondaire Le CRIE vous propose ses animations en projet ainsi que toute une série d activités d 1 journée ou d 1/2 journée Découvrez-les

Plus en détail

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises?

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Pierre MANGEOT 3 juillet 2014 Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Agence de l eau Rhin- Meuse, quelques repères

Plus en détail

ARIMNet. pour des projets de recherches internationaux concernant l agriculture méditerranéenne PREMIERE ANNONCE

ARIMNet. pour des projets de recherches internationaux concernant l agriculture méditerranéenne PREMIERE ANNONCE Première annonce Coordination of the Agricultural Research In the Mediterranean Area ARIMNet Appel d offre ARIMNet pour des projets de recherches internationaux concernant l agriculture méditerranéenne

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

ANNEXES. Plans de zonage des Eaux Usées Extrait des délibérations Quelques points clés des Filières d Assainissement Non Collectif

ANNEXES. Plans de zonage des Eaux Usées Extrait des délibérations Quelques points clés des Filières d Assainissement Non Collectif Communauté d Agglomération de Marne et Gondoire Commune de LESCHES Zonage d assainissement EU Notice d enquête publique ANNEXES Annexe 1 : Annexe 2 : Annexe 3 : Plans de zonage des Eaux Usées Extrait des

Plus en détail

Le Plan Départemental de l Eau

Le Plan Départemental de l Eau de l Eau CG1/PIADDT/DAE/MD-LS-9/05/009 de l Eau Son organisation schématique va s appuyer sur : 1. Les infrastructures existantes d intérêt départemental,. Les schémas directeurs territoriaux, 3. Des maillages

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CARACTERE DE LA ZONE Zone faisant l objet d une protection en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur intérêt notamment du

Plus en détail

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Annexe 3 Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Cette annexe présente les enjeux environnementaux ayant été définis comme prioritaires en Poitou-Charentes. Une série de cartes

Plus en détail

Économisons. l eau. Une exposition de l agence de l eau Adour-Garonne. www.eau-adour-garonne.fr

Économisons. l eau. Une exposition de l agence de l eau Adour-Garonne. www.eau-adour-garonne.fr Économisons l eau Une exposition de l agence de l eau Adour-Garonne Des économies faciles à réaliser Á confort égal, économiser 30% d eau avec des petits équipements adaptables, rentabilisés en moins d

Plus en détail

QuickTime et un décompresseur sont requis pour visionner cette image. ETUDE DE CLIENTELE TOURISTIQUE DU LIMOUSIN. 7 avril 2009

QuickTime et un décompresseur sont requis pour visionner cette image. ETUDE DE CLIENTELE TOURISTIQUE DU LIMOUSIN. 7 avril 2009 ETUDE DE CLIENTELE TOURISTIQUE DU LIMOUSIN 7 avril 2009 Objectifs de l enquête Définir les caractéristiques des clientèles touristiques du Limousin : motivations, profils et comportements Mesurer leur

Plus en détail

RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU RAD Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010

RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU RAD Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010 Les essentiels du Réseau agriculture durable RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010 Réseau d information comptable agricole du Ministère de l Agriculture,

Plus en détail

LIDO DU PETIT ET DU GRAND TRAVERS A MAUGUIO-CARNON

LIDO DU PETIT ET DU GRAND TRAVERS A MAUGUIO-CARNON Prix 2013 «Infrastructures pour la Mobilité et Biodiversité» LIDO DU PETIT ET DU GRAND TRAVERS A MAUGUIO-CARNON Aménagement et renaturation d un site naturel remarquable Psammodrome d Edwards Une dégradation

Plus en détail

Le contexte global. La ressource. I.1 Particularités de la ressource en eau. Superficie : 41 526Km 2

Le contexte global. La ressource. I.1 Particularités de la ressource en eau. Superficie : 41 526Km 2 Le contexte global Superficie : 41 526Km 2 Population: 16,34M.(89,6% urbaine: / 10,4% rurale:) 2006 PIB/hab 2007: 35 576 USD Divisions administratives: 12 provinces et 467 communes en nombre variable Régime:

Plus en détail

Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique

Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique Conception, rédaction, réalisation : Parménion/RFF - Crédit photos : Biotope, CREN Poitou-Charentes, Ecosphère, RFF Impression

Plus en détail

EDUCATION A L ENVIRONNEMENT QUALITE DE L EAU

EDUCATION A L ENVIRONNEMENT QUALITE DE L EAU DOCUMENT D AIDE A LA PREPARATION DE LA CLASSE Plan de Rénovation de l Enseignement des Sciences et de la Technologie A l école au cycle 3. EDUCATION A L ENVIRONNEMENT QUALITE DE L EAU Groupe sciences Isère

Plus en détail

Commission Locale de l Eau du SAGE Clain. Rapport annuel d activités. Validé par la CLE le 6 juillet 2015

Commission Locale de l Eau du SAGE Clain. Rapport annuel d activités. Validé par la CLE le 6 juillet 2015 Commission Locale de l Eau du SAGE Clain Rapport annuel d activités 2014 Validé par la CLE le 6 juillet 2015 1 2 SOMMAIRE Le bassin du Clain et les enjeux de gestion de l eau p4 Historique et avancement

Plus en détail

Pour l environnement. Strength. Performance. Passion.

Pour l environnement. Strength. Performance. Passion. Strength. Performance. Passion. Pour l environnement Réduire les émissions de CO 2 en optimisant les matériaux de construction et les méthodes de production Holcim (Suisse) SA Les fondements de notre avenir

Plus en détail

Systèmes de stockage simples à installer et économiques

Systèmes de stockage simples à installer et économiques Systèmes de stockage simples à installer et économiques Parallèlement à l accroissement et à l ampleur des événements pluviométriques, l accélération et l augmentation des débits de pointe accentuent de

Plus en détail

EP LOIRE Plateau collaboratif d échange. Intranet / Internet. du plan Loire grandeur nature 2007-2013. Note de cadrage

EP LOIRE Plateau collaboratif d échange. Intranet / Internet. du plan Loire grandeur nature 2007-2013. Note de cadrage EP LOIRE Plateau collaboratif d échange Intranet / Internet du plan Loire grandeur nature 2007-2013 Note de cadrage est une SARL au capital de 15 244,90, N SIRET 410 711 626 00029, APE 721 Z 60, rue Benjamin

Plus en détail

AGENDA 21 VILLE D AURILLAC NOTE DE SYNTHESE

AGENDA 21 VILLE D AURILLAC NOTE DE SYNTHESE DIAGNOSTIC PREALABLE A LA DEMARCHE AGENDA 21 VILLE D AURILLAC NOTE DE SYNTHESE AVRIL 2007 LES BASES DE LA MISE EN PLACE DE L AGENDA 21 DE LA VILLE D AURILLAC : DEVELOPPEMENT DURABLE ET CONCERTATION POUR

Plus en détail

Introduction : Chapitre XII. La question de l accès à l eau

Introduction : Chapitre XII. La question de l accès à l eau Introduction : Chapitre XII. La question de l accès à l eau 1. DVP : Que boit Jean-Claude Van Damme? 1. DVP : Que boit Jean-Claude Van Damme? Chapitre XII. La question de l accès à l eau Introduction :

Plus en détail

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités SAGE DVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités BOCAGE RIVIERE ZONES HUMIDES TRAIT DE CÔTE D66 Réaliser des diagnostics partagés du fonctionnement hydraulique D67 Mettre

Plus en détail

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal GUIDE PRATIQUE DE L'ÉLEVEUR Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal avril 2011 BRETAGNE PAYS DE LA LOIRE SOMMAIRE Paroles d éleveurs 4 Quelle place donner à l herbe Le choix d un système fourrager 8

Plus en détail

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale,

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale, Objectifs Association des convivialité, réunir les habitants autour du jardinage action sociale, création de jardins familiaux action environnementale, promouvoir un jardinage respectueux de l environnement

Plus en détail

Les toitures-terrasses

Les toitures-terrasses Les toitures-terrasses Le principe consiste à retenir grâce à un parapet en pourtour de toiture, une certaine hauteur d eau puis à la relâcher à faible débit. Le stockage se fait sur toits le plus souvent

Plus en détail

Travailler avec le site INA Rhône-Alpes ou l intérêt d une approche locale

Travailler avec le site INA Rhône-Alpes ou l intérêt d une approche locale ACADEMIE DE GRENOBLE Géographie Programme de Troisième, partie II, thème 1 LES ESPACES PRODUCTIFS Travailler avec le site INA Rhône-Alpes ou l intérêt d une approche locale alexandre.bouineau@ac-grenoble.fr

Plus en détail

Bien vivre, dans les limites de notre planète

Bien vivre, dans les limites de notre planète isstock Bien vivre, dans les limites de notre planète 7e PAE le programme d action général de l Union pour l environnement à l horizon 2020 Depuis le milieu des années 70, la politique environnementale

Plus en détail

COMMUNE DE VELET. Dotée d un P.P.R.I (Plan de Prévention des Risques) Plan Communal de Sauvegarde Identification du Risque.

COMMUNE DE VELET. Dotée d un P.P.R.I (Plan de Prévention des Risques) Plan Communal de Sauvegarde Identification du Risque. COMMUNE DE VELET Dotée d un P.P.R.I (Plan de Prévention des Risques) Plan Communal de Sauvegarde Identification du Risque (le D I C R I M) Document d information communal sur les Risques Majeurs Sommaire

Plus en détail

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008 Fiche Technique Production Peu Développée en Languedoc-Roussillon Filière Maraichage Mais doux Septembre 2008 Rédigée par : Julien GARCIA Chambre Régionale d Agriculture du Languedoc-Roussillon Potentiel

Plus en détail

Observatoire de l avifaune nicheuse des grèves du bassin de la Loire

Observatoire de l avifaune nicheuse des grèves du bassin de la Loire Observatoire de l avifaune nicheuse des grèves du bassin de la Loire Séminaire sur les réseaux de suivis Mercredi 19 mars 2014 ; Beautour Benoît Marchadour (LPO Pays de la Loire) Plan de la présentation

Plus en détail

Conférence sur le milieu marin pour les nouveaux arrivants

Conférence sur le milieu marin pour les nouveaux arrivants Communiqué de presse A Iloni, le 03/09/2015 Conférence sur le milieu marin pour les nouveaux arrivants 1 soirée, 2 thèmes : la charte d approche des mammifères marins et le réseau d observateurs C est

Plus en détail

Demande préalable pour un projet de création ou de modification d'un plan d'eau

Demande préalable pour un projet de création ou de modification d'un plan d'eau Demande préalable pour un projet de création ou de modification d'un plan d'eau Les plans d'eau peuvent avoir des usages différents à savoir agrément, défense contre l'incendie, élevage de poissons, irrigation,

Plus en détail

ACTION N 1 Réseau d élevages bovins laitiers en Agrobiologie

ACTION N 1 Réseau d élevages bovins laitiers en Agrobiologie ACTION N 1 Réseau d élevages bovins laitiers en Agrobiologie Capacité d adaptation des systèmes en Agriculture Biologique aux épisodes de sécheresse AUTONOMIE ALIMENTAIRE Maître d œuvre : Chambres d Agriculture

Plus en détail

Colloque Gagilau 2014

Colloque Gagilau 2014 14-15-16 Mai Hôtel de Région Midi-Pyrénées Toulouse Colloque Gagilau 2014 Quels fleuves et estuaires pour demain? Session 3 : Adaptation aux changements globaux et gouvernance des risques PERISCOPE / REMOB

Plus en détail

Gestion des eaux pluviales : collectivités, communes et particuliers face à une nouvelle problématique.

Gestion des eaux pluviales : collectivités, communes et particuliers face à une nouvelle problématique. Gestion des eaux pluviales : collectivités, communes et particuliers face à une nouvelle problématique. Le développement de l urbanisation et l imperméabilisation croissante des sols ont fait des eaux

Plus en détail

EAU ET MILIEUX AQUATIQUES. Les 9 es programmes d intervention des agences de l eau 2007-2012

EAU ET MILIEUX AQUATIQUES. Les 9 es programmes d intervention des agences de l eau 2007-2012 EAU ET MILIEUX AQUATIQUES Les 9 es programmes d intervention des agences de l eau 2007-2012 Janvier 2007 9 es 2007-2012 programmes des agences de l eau «L Europe s est dotée d un cadre communautaire pour

Plus en détail

DESSINONS L AVENIR DE L EAU DANS NOTRE BASSIN

DESSINONS L AVENIR DE L EAU DANS NOTRE BASSIN DESSINONS L AVENIR DE L EAU DANS NOTRE BASSIN SDAGE 2010-2015 DOCUMENTS D ACCOMPAGNEMENT DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT n 2 Présentation des dispositions prises en matière de tarification de l eau et de récupération

Plus en détail

Communauté de Communes Sud Pays Basque - Rue Leku-Eder BP 10350 64703 HENDAYE Cedex Tél : 05 59 48 30 85 Fax : 05 59 48 34 0 N SIRET 200 000 990 000

Communauté de Communes Sud Pays Basque - Rue Leku-Eder BP 10350 64703 HENDAYE Cedex Tél : 05 59 48 30 85 Fax : 05 59 48 34 0 N SIRET 200 000 990 000 Communauté de Communes Sud Pays Basque - Rue Leku-Eder BP 10350 64703 HENDAYE Cedex Tél : 05 59 48 30 85 Fax : 05 59 48 34 0 N SIRET 200 000 990 000 16 N SIREN 200 000 990 Code APE 751 Administration publique

Plus en détail

La Réserve Naturelle Nationale Marine a été créée par le décret n 2007-236 paru au Journal Officiel du 23 Février 2007.

La Réserve Naturelle Nationale Marine a été créée par le décret n 2007-236 paru au Journal Officiel du 23 Février 2007. Sa nout Rézerve sa : alon mét ansanm pou respect nout résif, pou sauve nout patrimoin bordmér! La Réserve Naturelle Nationale Marine a été créée par le décret n 2007-236 paru au Journal Officiel du 23

Plus en détail

Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France. 22 & 23 novembre 2010, Paris

Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France. 22 & 23 novembre 2010, Paris Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France Coorganisées par la région Ile de France et l Agence de l eau Seine Normandie Journées des animateurs territoriaux d Ile de France Les CONTRATS avec

Plus en détail

1. LE CONTEXTE : PRINCIPALES DIFFÉRENCES ENTRE LA FLANDRE ET LA WALLONIE

1. LE CONTEXTE : PRINCIPALES DIFFÉRENCES ENTRE LA FLANDRE ET LA WALLONIE EXPOSÉ DE ANNICK CLAUWAERT : SYNDICAT ET ENVIRONNEMENT EN FLANDRE 1. LE CONTEXTE : PRINCIPALES DIFFÉRENCES ENTRE LA FLANDRE ET LA WALLONIE L environnement étant une matière régionalisée, chaque région

Plus en détail

Tableau méthodique des mots matières contenus dans l'index alphabétique

Tableau méthodique des mots matières contenus dans l'index alphabétique Tableau méthodique des mots matières contenus dans l'index alphabétique Administration générale - Administration communale - Administration départementale - Administration préfectorale - Bâtiment administratif

Plus en détail

1.2. REALISATION DES OPERATIONS DE PRELEVEMENTS ET D ANALYSES

1.2. REALISATION DES OPERATIONS DE PRELEVEMENTS ET D ANALYSES AVANT-PROPOS Le présent document a été réalisé par ASCONIT Consultants, pour le compte du Conseil Général de Haute-Savoie (CG74) dans le cadre du programme 2007-2008 du suivi de la qualité des eaux des

Plus en détail

BLUBOX Système de récupération des eaux de pluie

BLUBOX Système de récupération des eaux de pluie BLUBOX Système de récupération des eaux de pluie La gestion responsable des eaux pluviales : UNE SOLUTION ACTUELLE POUR UN AVENIR DURABLE L eau est une ressource essentielle à toute forme de vie sur Terre.

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FICHE DÉCLARATIVE Date d arrivée : N de dossier: Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement

Plus en détail

Les Français et la nature

Les Français et la nature Les Français et la nature Contact Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel : 01 78 94 90 00 fmicheau@opinion-way.com http://www.opinion-way.com Mars 2015 1 Méthodologie

Plus en détail

spanc@gde-guadeloupe.com Téléphone: 0590 89 46 25

spanc@gde-guadeloupe.com Téléphone: 0590 89 46 25 Informations générales Fiche déclarative pour examen préalable de la conception d une installation d assainissement non collective Service Public de l Assainissement Collectif spanc@gde-guadeloupe.com

Plus en détail

vivant du Mont Ventoux aux Monts de Vaucluse

vivant du Mont Ventoux aux Monts de Vaucluse La pierre sèche : un patrimoine vivant du Mont Ventoux aux Monts de Vaucluse Le Mont Ventoux surplombant le mur de la peste, monument en pierre sèche emblématique du territoire > Une technique simple L

Plus en détail

Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 Tableau de bord

Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 Tableau de bord Sdage Loire-Bretagne 2010-2015 Tableau de bord Octobre 2013 TABLE DES MATIÈRES Evaluation de l état des eaux et atteinte des objectifs définis dans le Sdage... 3 Linéaire de cours d eau restauré ou entretenu

Plus en détail