Rapport annuel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport annuel 2 0 1 3-2 0 1 4"

Transcription

1 Rapport annuel

2 Rapport annuel Table des matières 1- À propos de nous... p Le rapport de la présidente et le rapport du Directeur général... p L équipe de VA-M : la force de sa diversité... p À la base de VA-M : les membres... p Description des activités : une programmation en lien avec les besoins de la communauté... p. 16 Les activités en groupe La réponse individuelle apportée au besoins de la communauté L accessibilité des activités Les activités de promotion de la Vie autonome 6- VA-M au cœur de la communauté... p. 37 Dynamisme et engagement de VA-M dans le milieu des personnes en situation de handicap La contribution de la communauté à la réalisation des activités de VA-M en 2013 Une autre contribution inestimable : les bénévoles 7- États financiers (11 pages)... p Plan d action triennal... p. 47 Introduction Plan d action Annees... p. 55 Liste des sigles et acronymes Merci Maria 2

3

4 1 - À propos de nous Contete et histoire Au début des années 70, au États-Unis, le mouvement de la Vie autonome a vu le jour à la suite de la promulgation du Rehabilitation Act de 1973, une loi qui a favorisé le développement et le financement des premiers groupes communautaires de personnes en situation de handicap (consommateurs) et qui a étendu leurs actions politiques ayant pour but d influer sur l élaboration de politiques et de lois sur l accessibilité, l emploi, l éducation, le transport, les droits, etc. Au début des années 80, le mouvement de la Vie autonome s est implanté au Canada, période pendant laquelle Vie autonome Canada (VAC) est devenu un organisme national représentant les personnes en situation de handicap. Le réseau de VAC, constitué de centres locau, a connu une croissance considérable au Canada depuis l ouverture du premier CVA à Kitchener, en Ontario. Aujourd hui, Vie autonome Canada compte plus de 26 centres dans l ensemble du Canada, dont quatre centres au Québec. VA-M est un organisme communautaire sans but lucratif qui travaille avec des entreprises sociales, des partenaires gouvernementau et communautaires, le secteur privé, des citoyens, ainsi que d autres organismes qui favorisent le développement de la participation sociale et de l égalité des personnes en situation de handicap de la région du Grand Montréal. En bref, VA-M s emploie à renforcer l indépendance et l inclusion des Montréalais en situation de handicap. VA-M offre à ces personnes un modèle dirigé par les consommateurs en tant qu alternative au modèles et services traditionnels en leur proposant des outils, des ressources et un soutien qui leur permettent de développer leurs capacités d autogestion et leur confiance, leur donnant ainsi des moyens d atteindre leurs objectifs personnels. Le modèle de VA-M tient compte du fait que les défis d ordre économique, environnemental et social sont complees, interdépendants et en constante évolution, et que des solutions efficaces puisent leur source dans les connaissances et l epérience des personnes en situation de handicap, c est-à-dire les membres de VA-M. Notre vision VA-M croit à l épanouissement de communautés durables et inclusives, au développement du potentiel de toute personne, au maintien d un équilibre sain, ainsi qu au soutien pour permettre à toute personne de faire des choi éclairés et de rester branchée grâce à la technologie. Notre vision consiste à favoriser la participation pleine et entière des personnes en situation de handicap à la société grâce à des services qui prennent en compte des situations de handicap de tous genres et qui promeuvent une société plus inclusive dans la région du Grand Montréal. Notre mission La mission de VA-M est de promouvoir l autonomie et l inclusion par et pour les personnes en situation de handicap, peu importe le type de handicap, en offrant des occasions de développement de soi, d acquisition de compétences et d information, et ce, en français et en anglais. Nos valeurs VA-M et ses membres se sont engagés en faveur des valeurs d inclusion, de diversité et d équité. Nous favorisons les pratiques participatives, démocratiques, innovatrices et entrepreneuriales. 4

5 2 - Le rapport de la présidente et du Directeur général Rapport de la présidente a connu une croissance phénoménale cette année. Nouvelles activités, nouveau membres, nouvelles recrues, nouvelles sorties, et, enfin, un nouveau bureau avec beaucoup d espace... Toutes ces personnes et tous ces éléments ont contribué à la prospérité et au dynamisme des douze derniers mois. Les membres de VA-M sont au cœur de tous nos efforts; toutes les activités que nous entreprenons sont basées sur leurs suggestions et commentaires recueillis de différentes façons. La base de VA-M est construite sur la participation de nos membres, qu ils soient bénévoles réguliers ou participants occasionnels. Une fois de plus, je tiens à remercier les membres pour leur précieuse et constante contribution en matière d idées et de compétences. Le merveilleu personnel de VA-M, dirigé par Roger Albert, a fait un ecellent travail pour la mise en œuvre des commentaires des membres, ainsi que pour l innovation de nouvelles initiatives. Des séances mensuelles de remue-méninges entre les membres et le personnel au entrevues d embauche simulées avec Radio-Canada, en passant par le Yoga du rire... Ce fut une année dynamique et active, en effet! Au nom du conseil d administration, je tiens à eprimer notre gratitude pour l engagement et l énergie de l ensemble de notre personnel. Cette année, apportera des défis inattendus auquels nous aurons à nous adapter. Les gouvernements, à tous les niveau, veulent des compressions budgétaires l austérité est le nouveau mot à la mode. Toutefois, ensemble, nous pouvons maintenir nos programmes et poursuivre notre croissance grâce au travail acharné et à l innovation. Il y a beaucoup d idées pour de nouveau services que nous souhaitons mettre en place. Comme le président américain Ronald Reagan a dit : «Il n y a pas d importantes limites à la croissance puisqu il n y a pas de limites à l intelligence humaine, à l imagination et à l émerveillement.» Deborah Kennard, présidente de 5

6 Rapport du Directeur général Le renouvellement et le dynamisme ont été à l honneur en à VA-M. Nos vastes locau à bureau ont rendu possible la tenue d un plus grand nombre d ateliers et de groupes de discussion, et nos activités générales ont attiré un plus grand nombre de membres, contribuant ainsi au dynamisme de notre organisme. Resserrer les liens avec nos membres est plus que jamais l une de mes priorités principales. Nous entendons de plus en plus parler de résilience. Selon Deborah Kennard, cofondatrice et leader de longue date de VA-M, la promotion de l indépendance et de l inclusion des personnes en situation de handicap, à l aide de moyens efficaces et réalisables, est le moyen le plus puissant de favoriser le développement de la résilience, améliorant ainsi le bien-être des personnes en situation de handicap. Des possibilités et idées nouvelles en matière d inclusion, qui seront mises de l avant grâce à des ateliers et des programmes durables en , nous permettront de continuer de renforcer la résilience des membres de VA-M, contribuant par le fait même au développement d une communauté générale mieu sensibilisée. Maintenant que nous sommes installés dans notre nouveau bureau, nous avons à notre disposition l espace nécessaire pour vraiment aider nos membres à tirer profit de la technologie, ainsi que pour leur proposer un grand nombre d ateliers complètement nouveau sur des sujets variés, tels que la défense de ses propres droits, les cuisines collectives et la seualité. Notre nouveau site Internet, dont le lancement aura lieu bientôt, permettra à nos membres de créer leur propre profil, de s inscrire en ligne à des activités et de participer à d autres activités proposées sur ce site. Ce site Web permettra également une communication directe à l aide de bulletins, d articles et d autres renseignements. Nous avons aussi une page Facebook, où il y a une forte participation, ce qui nous permet de nous assurer une présence en ligne significative, qui élargira grandement notre profil virtuel et nous donnera l occasion de joindre un plus grand nombre de personnes en situation de handicap de la région du Grand Montréal, attirant ainsi davantage de membres. Cette année, l attention que nous avons consacrée au développement organisationnel de VA-M a porté ses fruits, ce qui nous procure des conditions nettement meilleures pour être plus proactifs par rapport à nos priorités. Nous avons maintenant l occasion d eplorer les façons de tirer profit de cette année remplie de succès. 6

7 Comme toujours, j aimerais remercier tous nos membres dévoués qui ont apporté et continueront d apporter une contribution très précieuse à notre processus de planification. J aimerais remercier les membres de notre conseil d administration ainsi que les nombreu membres qui nous aident à mettre VA-M sur la voie de devenir l organisme de choi dans la région du Grand Montréal. Le nombre grandissant de membres et de partenaires communautaires qui nous appuient nous encourage particulièrement. Leur appui est grandement apprécié. Mes remerciements seraient incomplets si je ne mentionnais pas nos employés dévoués. Je vous remercie du dévouement dont vous continuez de faire preuve envers VA-M. Comme vous le savez peut-être, un processus de planification stratégique se déroule à Vie autonome Canada. Les membres de VAC, y compris VA-M, ont réaffirmé leur intention de faire partie d un mouvement national qui promeut les initiatives locales, appuie les communautés durables et inclusives pour les personnes en situation de handicap et accorde la priorité au recentrage des efforts sur nos valeurs de base et nos nouvelles activités, et ce, tout en misant sur nos forces et perspectives à l échelle régionale et provinciale. La contribution de VA-M au processus de planification stratégique de VAC est essentielle à la survie de cet organisme. La réduction du financement gouvernemental a intensifié la pression sur les centres à continuer d innover et de mettre sur pied des programmes et des initiatives avec un financement moins important. VAC, VA-M et les centres à vocation analogue doivent faire preuve de résilience, car nos actions demeurent essentielles pour les membres les plus vulnérables de notre société. Roger Albert, directeur général de 7

8 3 - L équipe de VA-M : la force de sa diversité L équipe permanente de VA-M, composée d un conseil d administration et d une équipe de terrain, est constituée de personnes ayant des profils très diversifiés. Certaines d entre elles ont une longue epérience, aussi bien dans le secteur lucratif que communautaire, tandis que d autres sont des étudiants et des jeunes diplômés. De plus, cet organisme représente bien la communauté qu il dessert, puisque 85 % des membres de l équipe sont des personnes en situation de handicap. Un conseil d administration riche en compétences Les membres du conseil d administration sont tous issus de la communauté des personnes en situation de handicap, mais leur parcours personnel et professionnel donne une coloration intéressante à la gestion et au orientations de VA-M. Je m implique à VA-M parce que «je crois jusqu au fond de mon cœur au principes du mouvement de la Vie autonome et je veu continuer à les mettre en œuvre pour l avancement de mes confrères et consœurs en situation de handicap.» Deborah Kennard, présidente et cofondatrice de VA-M «j aime les services et les ressources que cet organisme peut offrir au personnes en situation de handicap, comme le programme de pré-employabilité Le Pont, et parce que VA-M leur offre aussi la possibilité d être autonomes aujourd hui et à l avenir, et ce, à tous niveau de la société. Je participe en aidant à construire des solutions adaptées au besoins de l organisme, mais également en apportant ma bonne humeur!» Paul Walton, vice-président «je crois à l autonomie des personnes vivant avec une capacité différente, ainsi qu à leur potentiel à permettre l évolution de notre société, comme les droits de la personne, les normes d accessibilité et le développement de technologie adaptative au niveau professionnel, afin de créer de la richesse et d accroître l égalité entre tous les citoyens.» Luc André Girard, trésorier 8

9 Je m implique à VA-M parce que «je trouve l équipe formidable : mes idées sont écoutées et prises en considération. De plus, VA-M va dans le même sens que moi et travaille fort pour faire sortir les personnes de leur isolement et leur faire découvrir autre chose.» Françoise Taub, secrétaire «je crois en la mission de cet organisme : promouvoir l indépendance et la participation pleine et entière dans notre société des personnes vivant des situations de handicap de tous genres. Les programmes et ressources de VA-M nous soutiennent dans notre vie quotidienne tout en nous assurant le même niveau de vie que les personnes non handicapées de notre communauté. C est pour ces raisons que je tiens à voir cet organisme continuer de croitre.» Sandra Kemp, administratrice «avec OnRouleAuQuébec, je développe des outils facilitant l autonomie des personnes à mobilité réduite en matière de mobilité, d accès à l information et d accès au logement. VA-M travaille activement afin d améliorer l autonomie personnelle de ces mêmes personnes; mon implication à VA-M était donc assurée!» Catherine Blanchette-Dallaire, administratrice 9

10 Une équipe de terrain adaptée au besoins de la communauté De gauche à droite : Aurélie Macé, Roger Albert, Julie Sanfaçon, Rosie Arcuri, Rose-Marie Wakil et, au centre, Isabelle Boisvert. 10

11 Conseil d'administration Présidente : Deborah Kennard Directeur général Roger Albert Technicienne comptable Claire Robitaille Adjointe de direction Coordonnatrice du Programme LE PONT Aurélie Macé Coordonnatrice des services et des communications Rose-Marie Wakil Conseillère socioprofessionnelle Isabelle Boisvert Traductrice Julie Sanfaçon Coordonnatrice des programmes Rosie Arcuri Préposés Bénévoles Comité de programmation Mandataires eternes : webmestres (Gilles Lafrenière et Anne Pelletier), technicien en informatique (Éric Holloway), réviseure-secrétaire (Louise Blouin), traducteur (Michael Reilley), interprétation en langue des signes ASL et LSQ (plusieurs fournisseurs de services) 11

12 Afin d offrir une réponse plus appropriée au membres et en vue de couvrir les nouveau besoins internes de l organisme, l équipe a bénéficié de formations tout au long de l année. Voici un aperçu de quelques formations suivies par les membres de l équipe : Démarrage d une cuisine collective Regroupement des cuisines collectives du Québec, 15 et 16 mai Cette formation a permis à la coordonnatrice des programmes d acquérir les connaissances et outils nécessaires au bon fonctionnement d un groupe de cuisine collective. Stratégie de communication pour les personnes malentendantes et sourdes - Institut Raymond-Dewar, 28 novembre Cette formation a bénéficié au employés et au membres du conseil d administration de VA-M et d AFHM. Ensemble dans l action : Travailler ensemble AFHM, 20 février Les employés de VA-M ont pu apprendre en quoi le travail collectif dans nos organismes représente certains défis, et ce, malgré la volonté d atteindre nos objectifs communs, et comment prendre sa place dans ce collectif de travail. 60 minutes de solutions pour augmenter vos budgets événementiels - Salon Symposium de l événement corporatif, au Centre des sciences de Montréal, lundi 24 mars La coordonnatrice des services et des communications a bénéficié de cet atelier dirigé sur la recherche de commandites, de financement participatif et de moyens pour faire augmenter les budgets d événements. Les troubles de la personnalité Centre Saint-Pierre, 24, 31 mars et 7 avril La conseillère socioprofessionnelle pourra mettre à contribution ses nouvelles compétences, connaissances et outils pour l accompagnement des personnes ayant ce diagnostic. 12

13 4 - À la base de VA-M : les membres Portrait de nos membres Qui peut être membre? Toute personne en situation de handicap (visible ou invisible) qui réside dans la région du Grand Montréal, leur famille et leurs proches ainsi que toute personne ou organisme qui soutient notre mission peuvent être membres. On distingue 4 catégories de membres : actifs, de soutien (organisme ou individu), institutionnels et corporatifs. Tendances concernant l adhésion dans la catégorie des membres actifs Tendances concernant l adhésion Nouveau membres actifs Personnes n étant plus membres actifs de VA-M (décès, annulation de 9 12 l adhésion, personnes non joignables) Nombre total de membres actifs Dont nouveau membres Nombre total de membres En 3 ans, l effectif total a augmenté de 20 %

14 Description Nombre total Pourcentage % Genre Homme % Femme % Langue préférée Français % Anglais % Mode de communication privilégié Courriel % Téléphone et courrier postal % En pourcentage, on note très peu de changements vis-à-vis des proportions de l an dernier. Le mode de communication et la langue sont importants, puisqu ils vont directement influer sur la conduite de nos activités. Notons que parmi les membres qui souhaitent être joints par courrier ou par téléphone, une dizaine de personnes possède une adresse courriel, mais l utilise peu. La conception inclusive et participative de l organisme Depuis sa création, VA-M met en œuvre les principes clés de Vie autonome Canada, notamment : le contrôle par les consommateurs, la représentation des personnes vivant des situations de handicap variées ainsi que la participation et l intégration entières de toutes ces personnes, et ce, à tous niveau. C est donc pour honorer ce principe d action du «par et pour» et dans une volonté d empowerment de la communauté que VA-M a mis en place plusieurs outils participatifs. Un vaste sondage mené auprès des consommateurs En plus de toutes les évaluations effectuées au terme de chaque atelier, un important sondage a été mené en mai 2013 afin de mieu connaître les attentes des membres et de déployer le programme d activités en lien avec celles-ci. La totalité des membres a été sollicitée par téléphone et 35 % ont pu se rendre disponibles pour répondre à ce sondage au sujet de leurs intérêts, mais également des facilitateurs et obstacles à leur participation au activités de VA-M. Une rencontre de restitution des résultats de ce sondage a été proposée afin de prolonger les échanges autour de ce thème. Ce sondage a permis de mieu cerner les intérêts des personnes interrogées : 50 % viennent parce qu elles reçoivent de l information et des conseils qui les aident à améliorer leur indépendance. 35 % viennent pour échanger avec les autres membres ou les membres de l équipe. 70 % des anglophones sont très intéressés par les ateliers sur le handicap contre 60 % par le soutien entre pairs et la défense des droits. Les autres activités populaires sont : les formations en informatique, le programme de pré-employabilité Le Pont et les activités de loisir. 14

15 57 % des francophones estiment que les ateliers les aident à défendre leurs droits, et 55 % sont plutôt intéressés par les activités de loisir contre 51 % pour les formations en informatique et les ateliers relatifs au soutien à domicile. 50 % des anglophones contre 40 % des francophones sont prêts à s impliquer et à faire du bénévolat. Une nouvelle activité a été proposée : le yoga. Les freins à la participation soulevés par les personnes sondées, tels que les horaires, les problèmes de santé et le transport, ont été pris en compte, et des solutions ont été proposées pour y remédier : téléconférences, calendriers mensuels transmis par anticipation et activités en soirée. La mise en place d un comité de programmation Le comité est composé de 4 membres bénévoles et est animé par la coordonnatrice des programmes. Il s est réuni 6 fois en : le 13 octobre, 3 novembre et 8 décembre 2013, et le 19 janvier, 23 février et 16 mars Les activités de consultation En , VA-M a proposé une dizaine d activités pour rencontrer les membres et échanger avec eu de manière plus ou moins formelle, telles que les Tea time (Thé-café à VA-M) et les repas de groupe, et obtenir ainsi des rétroactions toute l année. L AGA du 1er juin 2013, synonyme du fonctionnement démocratique de l organisme, a réuni 42 personnes, dont 29 membres. En plus d impliquer les personnes en situation de handicap, membres de l organisme ou non, dans la conduite des projets, VA-M les recrute pour l animation d ateliers, la rédaction d articles pour le bulletin trimestriel Le Futé ou pour la gestion en tant que mandataires eternes. Sur l ensemble de l année, 80 % de nos ateliers et activités sont animés par des personnes en situation de handicap. 15

16 5 - Description des activités : une programmation en lien avec les besoins de la communauté VA-M couvre toutes les problématiques essentielles au cheminement vers l autonomie et développe ses activités autour de 4 aes d intervention : la connaissance de ses droits et des ressources disponibles, le développement personnel, l accès au technologies de l information et de la communication et le cheminement vers l emploi. Afin de répondre à cette mission première de développement des compétences, VA-M offre des activités en groupe, des formations et du soutien individuels et déploie des actions de promotion au sein de la communauté. Les activités en groupe Les tableau présentés sur cette section du rapport présentent, pour chaque ae d intervention, les données de chaque activité et indiquent à quel principe d action ou programme de base de VAC elle répond. Voici les quatre programmes de base de VAC et leurs objectifs. Information et réseautage (IR) Objectifs : délivrer de l information qui est essentielle pour avoir des choi, prendre des décisions et apprendre à prendre des risques. Soutien entre pairs (SP) Objectif : donner au personnes en situation de handicap des occasions de partager leurs connaissances et leurs epériences. Un pair est un individu qui a vécu une epérience semblable et qui est disposé à partager les leçons qu il en a tirées. Développement des aptitudes à la vie autonome (DAVA) - Objectifs : aider les individus à défendre eu-mêmes leurs droits et intérêts, appuyer leurs choi, respecter leurs décisions et leur donner des occasions de prendre des risques. Recherche et développement (R&D) - Objectif : créer des services par et pour les personnes en situation de handicap grâce à l évaluation des besoins et la mise sur pied de solutions novatrices et adaptées. 16

17 «Tout est une question d options» : Connaissance des droits et ressources disponibles Cet ae d intervention rassemble l ensemble des activités d information et de formation sur divers aspects de la vie quotidienne. Mieu informée, la personne peut eercer ses droits et faire des choi éclairés en vue d accéder à la Vie autonome. Nom de l activité Défense de droits Vous avez le droit de connaître vos droits Téléconférence sur la défense des droits Les droits de la personne et l assistance sociale au Québec - Atelier 1 Nature de l activité / objectif visé / Intervenant (s il y a lieu) Atelier formation / Se familiariser avec la Charte des droits et libertés de la personne, apprendre comment appliquer la Charte dans la vie quotidienne et savoir quoi faire si on est victime de discrimination ou d eploitation / CDPDJ Téléconférence animée par Donna Jodhan, consultante en accessibilité. Elle a illustré ses propos avec l eemple de la contestation judiciaire constitutionnelle fédérale qu elle a entamée en 2007 Atelier interactif / Présenter le Pacte international relatif au droits civils et politiques et la Loi sur l aide au revenus / Groupe de recherche et de formation sur la pauvreté au Québec + E aequo Date de l activité Programmes de base de VAC IR SP DAVA R&D Nombre de participants 3 juin er octobre octobre (par téléphone / Skype) 6 17

18 Nom de l activité Les droits de la personne et l assistance sociale au Québec - Atelier 2 Les droits des locataires Accessibilité Marche eploratoire sur l accessibilité Vie quotidienne Salon «Vivre en solo» Nature de l activité / objectif visé / Intervenant (s il y a lieu) Atelier interactif / Présenter le «Prolongement de la Loi» pour comparer les droits internationau de la personne et le système d assistance sociale au Québec Période de questions-réponses / Groupe de recherche et de formation sur la pauvreté au Québec + E aequo Café-rencontre / Connaître la législation en matière de location : droits et obligations des locataires et des propriétaires / Jean-Yves Gagné, avocat à la retraite Marche et visite de commerces / Recenser les données relatives à l accessibilité des commerces et échanger avec les commerçants / OnRouleAuQuébec Visite de groupe / Eplorer les options et ressources pour les personnes vivant seules Date de l activité 28 octobre mars 2014 Programmes de base de VAC IR SP DAVA R&D Nombre de participants juin février

19 Nom de l activité Finances Petit budget voit gros Comprendre l impôt sur le revenu, les REEI et les REER Autonomie alimentaire Nature de l activité / objectif visé / Intervenant (s il y a lieu) Atelier formation / Comprendre la méthode budgétaire (prévisions budgétaires, revenus, dépenses et dettes), apprendre des trucs pour économiser et connaître le coût et les conséquences de l endettement / Option consommateur Atelier d information / Comprendre la variété des services et des options financières pour les personnes handicapées / Finandicap Date de l activité Programmes de base de VAC IR SP DAVA R&D Nombre de participants 11 juin mars En route vers la cuisine collective : découvrez le marché Jean-Talon Activité de découverte / Acheter santé, eplorer de nouvelles ressources et s entraider 25 juillet En route vers la cuisine collective : une eplosion de fruits et légumes En route vers la cuisine collective : la soupe du mois Activité de découverte / Présentation du programme Bonne boîte, Bonne bouffe et partage de trucs et astuces pour aider les personnes en situation de handicap à cuisiner Cuisine collective / Apprendre à cuisiner une soupe de poireau 14 août février

20 Nom de l activité Le club des gourmands Le club des gourmands au Madisons NY Grill & Bar Le Club des gourmands fête la Saint-Patrick Les plaisirs de la table à petits pri Epo Manger santé et vivre vert Nature de l activité / objectif visé / Intervenant (s il y a lieu) Repas en groupe / Premier de la série, dont le but était surtout de connaître l intérêt et les suggestions des personnes intéressées par ce club. Objectif du club : découvrir de nouveau restaurants en lien avec le budget. Réussir à épargner pour s offrir une sortie mensuelle Repas en groupe / (Voir objectifs plus haut). Découvrir la cuisine new-yorkaise Repas en groupe / (Voir objectifs plus haut). Découvrir quelques recettes irlandaises dans une ambiance verte! Atelier interactif / Mise en avant de trucs et astuces pour faire un budget d épicerie et pour bien manger et se faire plaisir même en étant seul / Juste pour voir (Serge Bélisle) Visite de groupe / Connaître les ressources sur les aliments santé, naturels et biologiques, et obtenir des conseils et nouvelles recettes pour manger sain Date de l activité 28 novembre février mars décembre mars 2014 Programmes de base de VAC IR SP DAVA R&D Nombre de participants

21 «Tout est une question d équilibre» : développement personnel Connaître les droits et les ressources est important, mais un travail sur soi doit être effectué parallèlement afin de les utiliser au mieu. Ainsi, dans le cadre de cet ae d intervention, VA-M propose des occasions de se développer grâce à des ateliers sur la confiance en soi, le leadership, la gestion du stress et la participation à des activités sociales. Nom de l activité Développement personnel Le cycle de la vie et le handicap Yoga du rire Nature de l activité / objectif visé / Intervenant (s il y a lieu) Atelier interactif / Comprendre les différences et similitudes entre le handicap acquis et inné Acceptation du handicap et vieillissement / Maria Barile Éco-accès Activité bien-être Une animatrice certifiée, Sandra Kemp, mène le groupe à rire sans raison. Objectif : trouver la source du rire à l intérieur de nous Date de l activité Programmes de base de VAC IR SP DAVA R&D Nombre de participants 13 juin août et 25 octobre

22 Nom de l activité Yoga thérapeutique Voile adaptée Partir en mission : fier et atteindre vos objectifs à l aide du bénévolat et d autres activités Nature de l activité / objectif visé / Intervenant (s il y a lieu) Activité bien-être / Une animatrice certifiée, Antonella Morun, offre une session de groupe en personnalisant les eercices de respiration et de posture afin qu elles s adaptent au besoins de chacun/ Yogasantéplus Pratique de la voile adaptée / Découverte d un nouveau sport à pratiquer sans son fauteuil roulant ou ses aides à la mobilité Sentir un bien-être et un sentiment de liberté / AQVA Atelier interactif / Découvrir comment le bénévolat et l engagement communautaire peuvent devenir la mission de toute une vie! / Juste pour voir (Serge Bélisle) Date de l activité Programmes de base de VAC IR SP DAVA R&D Nombre de participants 25 octobre juillet janvier L estime de soi : découvrez vos atouts! Atelier interactif / Dégager des stratégies pour comprendre comment la confiance en soi et la cohérence peuvent être utiles pour l atteinte de buts et la réalisation personnelle. Prendre conscience de ses habiletés pour poursuivre son chemin / Juste pour voir (Serge Bélisle) 20 février

PLAN D ACTION 2014-2015 Présenté à l assemblée générale annuelle du 18 juin 2014

PLAN D ACTION 2014-2015 Présenté à l assemblée générale annuelle du 18 juin 2014 PLAN D ACTION 2014-2015 Présenté à l assemblée générale annuelle du 18 juin 2014 NOTE Il faut considérer que le CV est constitué d une petite équipe et de finances limitées. Il faut conserver de l espace

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT. de l engagement bénévole. en loisir et en sport

PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT. de l engagement bénévole. en loisir et en sport PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT de l engagement bénévole en loisir et en sport Plan de présentation 1. La description du programme o Les acteurs et partenaires ciblés et les objectifs o La logistique

Plus en détail

Recruter Chercher Intégrer Évaluer les coûts Retenir Soutien additionnel

Recruter Chercher Intégrer Évaluer les coûts Retenir Soutien additionnel Recruter Chercher Intégrer Évaluer les coûts Retenir Soutien additionnel OBJECTIFS Les Clés du recrutement d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal ont pour objectif de renforcer la capacité des PME à élaborer,

Plus en détail

Comité régional d économie sociale

Comité régional d économie sociale Comité régional d économie sociale 2 GUIDE DE REDACTION D UN PLAN D AFFAIRE D UNE ENTREPRISE COLLECTIVE 1.1 À QUOI CORRESPOND UNE ENTREPRISE COLLECTIVE? Une entreprise d économie sociale est une entité

Plus en détail

Projet Pédagogique du Valdocco

Projet Pédagogique du Valdocco Projet Pédagogique du Valdocco 1. Descriptif : Le Valdocco est une association loi 1901, qui a pour mission de prendre en charge les jeunes de 13 à 25 ans sur leurs temps de loisirs. Pour cela, elle a

Plus en détail

Politique de reconnaissance et de soutien aux organismes de Shawinigan. Domaines loisir, sport et activité physique

Politique de reconnaissance et de soutien aux organismes de Shawinigan. Domaines loisir, sport et activité physique Politique de reconnaissance et de soutien aux organismes de Shawinigan Domaines loisir, sport et activité physique Programme adopté par le conseil municipal le 8 avril 2014 Dernière révision le 28 juillet

Plus en détail

PLAN D ACTION 2015 À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION 2015 À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES INTRODUCTION En vertu de l article 61.1 de la Loi assurant l exercice des droits des personnes, en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et

Plus en détail

5.6 Concertation pour l emploi

5.6 Concertation pour l emploi 5.6 Concertation pour l emploi Soutien à la gestion des ressources humaines 5.6 CONCERTATION POUR L EMPLOI 2012-07-12 Table des matières Section 4 : p. 2 sur 13 Table des matières RÉFÉRENCE Table des matières...

Plus en détail

Les bonnes pratiques du recrutement en ligne

Les bonnes pratiques du recrutement en ligne POUR VOUS ÉCLAIRER DANS LE COMMERCE DE DÉTAIL Les bonnes pratiques du recrutement en ligne Avant-propos Au Québec, le commerce de détail compte près de 24 000 établissements et 300 000 employés. Les jeunes

Plus en détail

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE Cette fi che est un outil d introduction au concept de la gestion interculturelle. Elle est destinée aux gestionnaires de PME afi

Plus en détail

PROFIL DE COMPÉTENCES

PROFIL DE COMPÉTENCES PROFIL DE COMPÉTENCES Direction et direction adjointe à la gestion d un établissement scolaire Bureau du recrutement, des stages et du développement des compétences Service de la gestion des personnes

Plus en détail

EMPLOI. CDC Longueuil COURSIER EMPLOI 28/06/2011 page 1 sur 8 ÉCHÉANCIER. Date limite pour faire parvenir vos informations à insérer dans le Coursier

EMPLOI. CDC Longueuil COURSIER EMPLOI 28/06/2011 page 1 sur 8 ÉCHÉANCIER. Date limite pour faire parvenir vos informations à insérer dans le Coursier EMPLOI ÉCHÉANCIER Date limite pour faire parvenir vos informations à insérer dans le Coursier Avant midi (12h00) le jeudi de chaque semaine Date limite pour faire parvenir vos informations à insérer dans

Plus en détail

Agir collectivement pour développer les capacités d action

Agir collectivement pour développer les capacités d action Agir collectivement pour développer les capacités d action de toute la population au Québec Perspectives et plan de travail de l ICÉA 2014-2015 2015 Version 3 11 septembre 2014 Document de travail discuté,

Plus en détail

L art de cultiver des savoirs des expériences des compétences et des talents CALENDRIER

L art de cultiver des savoirs des expériences des compétences et des talents CALENDRIER Centre d expertise des gestionnaires Programme de formation des gestionnaires des établissements de santé et de services sociaux de la Région de la Capitale-Nationale CALENDRIER 2014 2015 L art de cultiver

Plus en détail

inventaire des mesures existantes définition de la famille

inventaire des mesures existantes définition de la famille 2 POLITIQUE FAMILIALE 3 4 5 6 7 8 8 9 mot du maire mot de la conseillère déléguée à la famille introduction inventaire des mesures existantes portraits de famille mission générale de la politique générale

Plus en détail

Stratégies de recherche d emploi ou de stage

Stratégies de recherche d emploi ou de stage Stratégies de recherche d emploi ou de stage Service-conseil en gestion de carrière Service des stages et du placement 2015-2016 Pour prendre un rendez-vous: service.placement@polymtl.ca 1 Service conseil

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION CDC MRC DE L ASSOMPTION

POLITIQUE DE COMMUNICATION CDC MRC DE L ASSOMPTION 1 Politique de communication Corporation de développement communautaire MRC de L Assomption Introduction Mise en contexte Issue de la Table de concertation des organismes communautaires MRC de L Assomption,

Plus en détail

Plan d action d Équiterre 2015

Plan d action d Équiterre 2015 Plan d action d Équiterre 2015 (présenté au Conseil d administration le 25 novembre 2014) (adopté le 15 janvier 2015) Version du 25 novembre 2014 LA MISSION L énoncé de mission d une organisation définit

Plus en détail

Bilan des réalisations 2014 à l égard des personnes handicapées

Bilan des réalisations 2014 à l égard des personnes handicapées Bilan des réalisations 2014 à l égard des personnes handicapées Contexte Le bilan des réalisations à l égard des personnes handicapées présente les engagements de la Société de l assurance automobile du

Plus en détail

Politique de soutien financier pour les organismes reconnus

Politique de soutien financier pour les organismes reconnus Politique de soutien financier pour les organismes reconnus 2015-2017 Division de la culture, du loisir et de la vie communautaire Table des matières 1. Contexte... 1 2. Le fondement... 3 2.1. Le Cadre

Plus en détail

Le M.B.A. professionnel

Le M.B.A. professionnel Le M.B.A. professionnel Un M.B.A. à temps partiel pour les professionnels qui travaillent un programme unique Le nouveau M.B.A. professionnel de la Faculté de gestion Desautels de l Université McGill est

Plus en détail

Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs

Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs Le conseil d administration de PGBC remercie sincèrement les affiliés provinciaux d accueillir chaque année la conférence nationale. La

Plus en détail

La relève. Notre région

La relève. Notre région 1 Montréal est le milieu de vie de 575 000 jeunes 1, qu ils soient étudiants ou travailleurs, qu ils viennent des régions ou des quatre coins du globe, ils contribuent à leur manière au développement de

Plus en détail

MÉDIAS SOCIAUX DU WEB 2.0 ET FAD : LES ÉTUDIANTS SONT-ILS PRÊTS? Image tirée de http://developpements.org/web-2-0/

MÉDIAS SOCIAUX DU WEB 2.0 ET FAD : LES ÉTUDIANTS SONT-ILS PRÊTS? Image tirée de http://developpements.org/web-2-0/ MÉDIAS SOCIAUX DU WEB 2.0 ET FAD : LES ÉTUDIANTS SONT-ILS PRÊTS? Image tirée de http://developpements.org/web-2-0/ Présentation, Bruno Poellhuber (Université de Montréal) CLIFAD 8 avril 2011 Taux de réponse

Plus en détail

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada Documents constitutifs Dans le présent document, les termes utilisés au masculin incluent le féminin et inversement. Comité sur l informatique Diffuser

Plus en détail

Recommandations révisées Sommet pancanadien de l économie citoyenne 2010

Recommandations révisées Sommet pancanadien de l économie citoyenne 2010 Recommandations révisées Sommet pancanadien de l économie citoyenne 2010 1. Finance et investissement Mettre en place des mesures fiscales et réglementaires qui tiennent compte du genre pour canaliser

Plus en détail

Le Réseau Conseil Interdisciplinaire du Québec. Formations offertes 14 en établissement

Le Réseau Conseil Interdisciplinaire du Québec. Formations offertes 14 en établissement Le Réseau Conseil Interdisciplinaire du Québec Formations offertes 14 en établissement Le Réseau conseil Interdisciplinaire du Québec Le Réseau conseil a été créé en 1994. Il se distingue des firmes habituelles

Plus en détail

Devenir un gestionnaire de personnes

Devenir un gestionnaire de personnes Devenir un gestionnaire de personnes SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Déterminer vos besoins Trouver les bonnes personnes Conserver les bons employés SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Le passage de personne d

Plus en détail

générateur propulseur accélérateur d entrepreneurs Le SAJE en bref 2014-2015 SAJE accompagnateur d entrepreneurs

générateur propulseur accélérateur d entrepreneurs Le SAJE en bref 2014-2015 SAJE accompagnateur d entrepreneurs générateur propulseur accélérateur d entrepreneurs Le SAJE en bref 2014-2015 1 générateur propulseur accélérateur d entrepreneurs Le SAJE en chiffres pour l année 2014.15 10 624 personnes ont démarré 859entrepreneurs

Plus en détail

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Éléments principaux de Passeport pour ma réussite Passeport pour ma réussite

Plus en détail

Comité régional d économie sociale

Comité régional d économie sociale Comité régional d économie sociale LE CRÉS DU CENTRE-DU-QUÉBEC SE VEUT UN LIEU DE CONCERTATION ET D HARMONISATION, UN LIEU DE PLANIFICATION DU DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL, UN LIEU D INTERFACE ET D ARRIMAGE

Plus en détail

Bilan 2012-2013 et plan d action 2013-2014 à l égard des personnes handicapées. Plan d action à l égard des personnes handicapées 2013-2014 1

Bilan 2012-2013 et plan d action 2013-2014 à l égard des personnes handicapées. Plan d action à l égard des personnes handicapées 2013-2014 1 Bilan 2012-2013 et plan d action 2013-2014 à l égard des personnes handicapées de Loto-Québec Plan d action à l égard des personnes handicapées 2013-2014 1 Table des matières 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9.

Plus en détail

notre santé à tous POUR L AVENIR DE L INNOVATION EN SANTÉ AU QUÉBEC

notre santé à tous POUR L AVENIR DE L INNOVATION EN SANTÉ AU QUÉBEC notre santé à tous POUR L AVENIR DE L INNOVATION EN SANTÉ AU QUÉBEC Faites partie de la plus grande campagne de sensibilisation du public aux bienfaits des sciences de la vie L innovation en santé : des

Plus en détail

Étude 2013 sur la. reconnaissance des bénévoles. Contenu. Comment les bénévoles canadiens souhaitent-ils que leurs contributions soient reconnues?

Étude 2013 sur la. reconnaissance des bénévoles. Contenu. Comment les bénévoles canadiens souhaitent-ils que leurs contributions soient reconnues? Étude 2013 sur la reconnaissance des bénévoles Contenu Objectifs et méthodologie de la 2 recherche 3 Principaux résultats 4 Engagement bénévole Reconnaissance des bénévoles 6 Comment les bénévoles canadiens

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION MÉDIAS SOCIAUX

POLITIQUE DE COMMUNICATION MÉDIAS SOCIAUX POLITIQUE DE COMMUNICATION MÉDIAS SOCIAUX RÉDIGÉ PAR LA DIVISION DES COMMUNICATIONS DE LA VILLE DE THETFORD MINES La présente politique de communication s adresse à toute personne qui désire utiliser ou

Plus en détail

RAPPORT SUR L ÉQUITÉ EN MATIÈRE D EMPLOI

RAPPORT SUR L ÉQUITÉ EN MATIÈRE D EMPLOI RAPPORT SUR L ÉQUITÉ EN MATIÈRE D EMPLOI 2014 Rapport soumis à Emploi et Développement social Canada 1 er juin 2015 Rapport sur l équité en matière d emploi 2014 Section 1 : Aperçu LA BANQUE DU CANADA

Plus en détail

PLAN D AcTION 2013-2015

PLAN D AcTION 2013-2015 PLAN D AcTION 2013-2015 Politique de l activité physique et du sport Photo: Multi Photos Introduction En février 2011, le Conseil municipal de la adoptait la Politique de l activité physique et du sport.

Plus en détail

Activités entrepreneuriales. Professionnel et Collégial

Activités entrepreneuriales. Professionnel et Collégial Activités entrepreneuriales entrepreneuriales Activités Professionnel et Collégial Activités entrepreneuriales offertes aux : Centre de formation générale des adultes Centre de formation professionnelle

Plus en détail

Information, réseautage et concertation. Services administratifs

Information, réseautage et concertation. Services administratifs @ OFFRE DE SERVICES SPÉCIALISÉS NOTRE MISSION LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DES COOPÉRATIVES EN MILIEU SCOLAIRE (FQCMS) A POUR MISSION D ASSURER LA PÉRENNITÉ ET LE DÉVELOPPEMENT DE SES MEMBRES NOS SERVICES

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB En juin 2012, le conseil d administration de l AFANB a décidé d entreprendre une démarche de révision du plan stratégique qui mènera au dépôt d un plan stratégique

Plus en détail

Agir auprès des personnes, soutenir ceux qui aident, préparer l avenir.

Agir auprès des personnes, soutenir ceux qui aident, préparer l avenir. La solidarité : UNE RICHESSE POUR LE QUÉBEC Agir auprès des personnes, soutenir ceux qui aident, préparer l avenir. Depuis la Révolution tranquille, l État québécois a grandement contribué à bâtir une

Plus en détail

Synthèse des réponses reçues du sondage du 8 février 2013

Synthèse des réponses reçues du sondage du 8 février 2013 Synthèse des réponses reçues du sondage du 8 février 2013 Ont répondu (8à 9 membres/14) : Carrefour de participation, ressourcement et formation (CPRF), Centre de formation régionale de Lanaudière (CFRL)

Plus en détail

Pour retourner un exemplaire papier du questionnaire de sondage. Par la poste : Par télécopie : 416 922-7538 Tricia Kindree

Pour retourner un exemplaire papier du questionnaire de sondage. Par la poste : Par télécopie : 416 922-7538 Tricia Kindree À l écoute des personnes touchées par la SP Sondage à l intention des proches d une personne qui est atteinte de SP ou qui a reçu un diagnostic de SCI et des aidants non rémunérés d une personne qui est

Plus en détail

Plan d action de la COPHAN. Adopté par l'assemblée générale annuelle le 8 juin 2015

Plan d action de la COPHAN. Adopté par l'assemblée générale annuelle le 8 juin 2015 Plan d action de la COPHAN Adopté par l'assemblée générale annuelle le 8 juin 2015 2015-2016 Table des matières Introduction... 3 Les valeurs de la COPHAN... 4 Les actions de la COPHAN en 2015-2016...

Plus en détail

Plan d action triennal 2006-2009

Plan d action triennal 2006-2009 Plan d action triennal 6-9 Le plan triennal 6-9 présente les actions stratégiques qui témoignent des principes d intervention du RIASQ dans les domaines du loisir culturel et de l éducation qui l inspireront

Plus en détail

Plan de formation. Centre d'action bénévole de Sherbrooke. Formations pour tous. Formations spécifiques pour les gestionnaires de ressources humaines

Plan de formation. Centre d'action bénévole de Sherbrooke. Formations pour tous. Formations spécifiques pour les gestionnaires de ressources humaines Plan de formation Centre d'action bénévole de Sherbrooke 2015-2016 Formations pour tous Les médias sociaux Le marketing social : Le marketing de la cause Formations spécifiques pour les gestionnaires de

Plus en détail

L APPROCHE ORIENTANTE AU CÉGEP DE BAIE-COMEAU. Bref historique

L APPROCHE ORIENTANTE AU CÉGEP DE BAIE-COMEAU. Bref historique Bref historique Une école orientante au Québec, c est celle qui mentionne explicitement sa mission d orientation dans son projet éducatif et qui se caractérise par son personnel engagé et sensibilisé par

Plus en détail

SOMMAIRE. FÉVRIER 2013 RESSOURCES HUMAINES ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

SOMMAIRE. FÉVRIER 2013 RESSOURCES HUMAINES ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES FÉVRIER 2013 RESSOURCES HUMAINES ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Contexte et méthode de sondage 3 Profil des répondants

Plus en détail

«Un collège qui sait faire réussir» Adoptée par le conseil d administration le 12 mai 2004

«Un collège qui sait faire réussir» Adoptée par le conseil d administration le 12 mai 2004 Régie interne POLITIQUE DE COMMUNICATION «Un collège qui sait faire réussir» Adoptée par le conseil d administration le 12 mai 2004 Service des communications Produit le 22 mars 2004 1 re révision : Régie

Plus en détail

Plan de formation 2012 2014

Plan de formation 2012 2014 Plan de formation 2012 2014 Le contete Arrimage a procédé, entre janvier et avril 2012, à une étude des besoins de formation pour le secteur culturel des Îles de la Madeleine. Cette consultation des artistes

Plus en détail

Plan d action de l Association franco-yukonnaise 2013-2015

Plan d action de l Association franco-yukonnaise 2013-2015 Plan d action de l Association franco-yukonnaise (À jour au 16 septembre 2013) Capacité organisationnelle Objectif général : Assurer le bon fonctionnement de l organisme grâce à une saine gestion des ressources

Plus en détail

PLAN D'ACTION 2009-2010

PLAN D'ACTION 2009-2010 PLAN D'ACTION 2009-2010 Adopté par le conseil d administration, le 21 septembre 2009 - 2 - INTRODUCTION En 2009-2010, une des actions à mener en priorité sera de poursuivre la sollicitation des entreprises

Plus en détail

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Aider les Canadiens handicapés

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Aider les Canadiens handicapés Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997 Aider les Canadiens handicapés Février 1997 «La plupart d entre nous sommes en mesure de surmonter les nombreuses difficultés que nous rencontrons dans la

Plus en détail

Avis d'emploi vacant. Poste(s) supervisé(s) : Date d'affichage : 18 mars 2015. À propos de CATIE

Avis d'emploi vacant. Poste(s) supervisé(s) : Date d'affichage : 18 mars 2015. À propos de CATIE Titre du poste : Service : Relève de : Poste(s) supervisé(s) : Statut : Endroit : Courtier en connaissances, Programmes de santé sexuelle des hommes gais Échange des connaissances Directrice associée,

Plus en détail

EXEMPLES DE POSTES EN MANAGEMENT

EXEMPLES DE POSTES EN MANAGEMENT EXEMPLES DE POSTES EN MANAGEMENT Directeur d équipe Banque Nationale Superviser et effectuer des activités de soutien opérationnel et/ou administratif. Effectuer un suivi des activités. Assurer la qualité

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique PROJET DE REDÉVELOPPEMENT DU SITE DES ANCIENS ATELIERS DU CN Mémoire déposé par le Club populaire des consommateurs de Pointe-Saint-Charles dans le cadre des consultations publique

Plus en détail

PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES Période du 1 er avril 2013 au 31 mars 2015 PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE

Plus en détail

Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale 2012-2015

Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale 2012-2015 Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale 2012-2015 Version Finale 4 juin 2012 1 MISE EN CONTEXTE ALLIANCES Le Plan d action gouvernemental pour la solidarité et l inclusion sociale 2010-2015

Plus en détail

Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement

Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement Dans cet atelier, nous verrons plusieurs façons d intervenir en tant que pair aidant. Anne-Marie Benoit présentera son travail

Plus en détail

Stratégie visant des écoles saines

Stratégie visant des écoles saines Chapitre 4 Section 4.03 Ministère de l Éducation Stratégie visant des écoles saines Suivi des audits de l optimisation des ressources, section 3.03, Rapport annuel 2013 APERÇU DE L ÉTAT DES RECOMMANDATIONS

Plus en détail

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec MON PORTRAIT Ce portrait, obtenu à partir du questionnaire en ligne, permet de structurer l échange avec le jeune en vue de planifier les actions à entreprendre. Il procure à celui-ci un bilan de ses réponses

Plus en détail

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS Exposé présenté par l Association des agents financiers autochtones du Canada à la 33 e Assemblée générale annuelle de l Assemblée des Premières Nations Palais des congrès du Toronto métropolitain du 17

Plus en détail

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES Rapport annuel sur l application de la canadien 2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES INSTRUCTIONS : Conformément aux exigences en matière de rapport prévues

Plus en détail

Texte 5 Projets d aide à l apprentissage

Texte 5 Projets d aide à l apprentissage Texte 5 Projets d aide à l apprentissage Ce document présente succinctement les différents projets d aide en apprentissage mis en œuvre au cours de l année 2001-2002. Il offre un aperçu de la diversité

Plus en détail

La diversité à la Banque Nationale : une richesse incontournable

La diversité à la Banque Nationale : une richesse incontournable La diversité à la Banque Nationale : une richesse incontournable Atelier : Les employeurs et la diversité ethnoculturelle 11 ième Conférence Internationale Métropolis 4 octobre 2006 Lisbonne, Portugal

Plus en détail

Sous le signe de l engagement pour un Québec apprenant. Suivi de la démarche de consultation et de l événement 24 heures!

Sous le signe de l engagement pour un Québec apprenant. Suivi de la démarche de consultation et de l événement 24 heures! Sous le signe de l engagement pour un Québec apprenant Suivi de la démarche de consultation et de l événement 24 heures! Adopté à l assemblée annuelle des membres Le 10 octobre 2013 La version finale,

Plus en détail

Le comité des traducteurs salariés de l ATIO est

Le comité des traducteurs salariés de l ATIO est Brève introduction aux résultats du sondage de 2012 des traducteurs salariés Par le comité des traducteurs salaries de l ATIO Le comité des traducteurs salariés de l ATIO est fier de présenter les résultats

Plus en détail

CAAPTIVANT Le bulletin du CAAP-AT numéro 2 Édition de septembre 2015

CAAPTIVANT Le bulletin du CAAP-AT numéro 2 Édition de septembre 2015 CAAPTIVANT Le bulletin du CAAP-AT numéro 2 Édition de septembre 2015 Déjà, la routine d automne a repris sa place Pour la majorité d entre nous, le travail, l école, la garderie ont recommencé de façon

Plus en détail

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Conseil régional Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Dans ce tableau, la numérotation est utilisée afin de faciliter le suivi de la présentation. Légende Palier N signifie national R signifie régional

Plus en détail

CENTRE D ACTION BÉNÉVOLE DE MONTRÉAL

CENTRE D ACTION BÉNÉVOLE DE MONTRÉAL CENTRE D ACTION BÉNÉVOLE DE MONTRÉAL PROPOSITION DE PARTENARIAT 1937-2012 MOT DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE Il nous est impossible d imaginer une ville sans bénévole. Ces personnes tissent le canevas indispensable

Plus en détail

4 e escale : Évaluation (ou bilan)

4 e escale : Évaluation (ou bilan) 4 e escale : Évaluation (ou bilan) Dernière escale avant d arriver à bon port : l évaluation! Cette étape peut paraître bien anodine en terme d impact sur votre action (puisque celle-ci est déjà passée!),

Plus en détail

Appel de mises en candidature et d inscriptions

Appel de mises en candidature et d inscriptions www.csae.com Prix Leadership 2013 Appel de mises en candidature et d inscriptions Prix Pinnacle Prix Griner Prix de membre honoraire à vie Prix Donna Mary Shaw Prix «Les associations, sources d un Canada

Plus en détail

Festival d art contemporain / Contemporary Art Festival Stages 2015-2016 Communication- Partenariats- Relations Publiques- Activités

Festival d art contemporain / Contemporary Art Festival Stages 2015-2016 Communication- Partenariats- Relations Publiques- Activités Festival d art contemporain / Contemporary Art Festival Stages 2015-2016 Communication- Partenariats- Relations Publiques- Activités Présentation de l organisme et de ses missions : Depuis sa fondation

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2016

PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2016 PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2016 Etienne G. Juneau Wojtek Winnicki MOT DU PRÉSIDENT ET DU DIRECTEUR GÉNÉRAL Depuis plusieurs années, le système éducatif québécois s est résolument tourné vers l international,

Plus en détail

Activités de développement professionnel Groupes de discussion Colloques et rendez-vous Webinaires Le Cercle

Activités de développement professionnel Groupes de discussion Colloques et rendez-vous Webinaires Le Cercle Partenariats commerciaux et publicité 2013-2014 Activités de développement professionnel Groupes de discussion Colloques et rendez-vous Webinaires Le Cercle Partenariats commerciaux et publicité 2013-2014

Plus en détail

Bilan 2011-2012 Perspectives 2012-2013. CoSAÉ 57 e séance 13 décembre 2012 Point 5

Bilan 2011-2012 Perspectives 2012-2013. CoSAÉ 57 e séance 13 décembre 2012 Point 5 Bilan 2011-2012 Perspectives 2012-2013 CoSAÉ 57 e séance 13 décembre 2012 Point 5 Des services pour vous aider à obtenir le financement nécessaire à votre projet d études! 1 Introduction 2 Bureau de l

Plus en détail

RAPPORT ANN UE L 2014-2015

RAPPORT ANN UE L 2014-2015 RAPPORT ANN UE L 2014-2015 TABLE DES MATIÈRES Mots du président et de la direction... 4 Historique... Mission... Territoire... Présentation de l équipe... 5 6 6 7 Les bénévoles experts Processus d action

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

Analyse des pratiques d évaluation de la formation et de son rendement dans des entreprises performantes

Analyse des pratiques d évaluation de la formation et de son rendement dans des entreprises performantes Analyse des pratiques d évaluation de la formation et de son rendement dans des entreprises performantes L ENTREPRISE CG-1 Alain Dunberry Maryse Larivière CIRDEP Table des matières Résumé... 2 1. Le portrait

Plus en détail

Le développement économique sous contrôle de la communauté locale Le Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO)

Le développement économique sous contrôle de la communauté locale Le Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO) Le développement économique sous contrôle de la communauté locale Le Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO) Le Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO) est une des quatorze

Plus en détail

1. BUTS DU PROGRAMME ET INTENTIONS ÉDUCATIVES LOCALES

1. BUTS DU PROGRAMME ET INTENTIONS ÉDUCATIVES LOCALES ATTESTATION D'ÉTUDES COLLÉGIALES DÉVELOPPEMENT ET GESTION D ENTREPRISES COLLECTIVES (JWW.0M) Résumé du programme d études 1. BUTS DU PROGRAMME ET INTENTIONS ÉDUCATIVES LOCALES 1.1 INTRODUCTION Les entreprises

Plus en détail

Objet : Invitation à l édition 2012 du Jour de la Terre aux musées

Objet : Invitation à l édition 2012 du Jour de la Terre aux musées Montréal, le 8 novembre 2011 Objet : Invitation à l édition 2012 du Jour de la Terre aux musées Madame, Monsieur, Institutions culturelles Depuis sept ans, divers musées, bibliothèques et centres culturels

Plus en détail

Sensibiliser les collaborateurs des entreprises au handicap : Informations et Communication interne

Sensibiliser les collaborateurs des entreprises au handicap : Informations et Communication interne 1 Sensibiliser les collaborateurs des entreprises au handicap : Informations et Communication interne Introduction De plus en plus d entreprises reconnaissent que les personnes porteuses d un handicap

Plus en détail

MONTRÉAL, UNE VILLE À LA MESURE DES FEMMES ORGANISÉ PAR LE COMITÉ DE SUIVI DU SOMMET DE MONTRÉAL

MONTRÉAL, UNE VILLE À LA MESURE DES FEMMES ORGANISÉ PAR LE COMITÉ DE SUIVI DU SOMMET DE MONTRÉAL Les 20 et 21 septembre 2 0 0 5 C O L L O Q U E MONTRÉAL, UNE VILLE À LA MESURE DES FEMMES ORGANISÉ PAR LE COMITÉ DE SUIVI DU SOMMET DE MONTRÉAL CET ÉVÉNEMENT D UNE DURÉE DE DEUX JOURS RÉUNIRA DES FEMMES

Plus en détail

Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable assurance autonomie

Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable assurance autonomie Commission de la santé et des services sociaux L autonomie pour tous Consultations particulières sur la création d une assurance autonomie Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable

Plus en détail

Projet Afrique. Annie St Pierre Carrefour jeunesse emploi Charlesbourg Chauveau 16/07/2014

Projet Afrique. Annie St Pierre Carrefour jeunesse emploi Charlesbourg Chauveau 16/07/2014 2014 2014 Projet Afrique Dans le cadre du projet hors P.I.S.T.E. Cette initiative a pour but de permettre à des jeunes vivant des difficultés d insertion socioprofessionnelle de participer à un plateau

Plus en détail

Mot du maire. Chères citoyennes, chers citoyens,

Mot du maire. Chères citoyennes, chers citoyens, Mot du maire Chères citoyennes, chers citoyens, En mon nom personnel et au nom des conseillères et conseillers municipaux, je vous présente notre politique familiale. Nous en sommes très fiers, d autant

Plus en détail

LE RÉSEAU ÉCOLES-MÉDIAS DU QUÉBEC

LE RÉSEAU ÉCOLES-MÉDIAS DU QUÉBEC LE RÉSEAU ÉCOLES-MÉDIAS DU QUÉBEC DOCUMENT DE PRÉSENTATION LE RÉSEAU ÉCOLES-MÉDIAS DU QUÉBEC Document de présentation Équipe Stéphane Lévesque Directeur général Valérie Giffard Infographiste Francis Julien

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2015 modifié le 19 juin 2013. Commission des services juridiques

Plan d action de développement durable 2009-2015 modifié le 19 juin 2013. Commission des services juridiques Plan d action de développement durable 2009-2015 modifié le 19 juin 2013 Commission des services juridiques Mot du Président Au nom du personnel et de la direction de la Commission des services juridiques,

Plus en détail

Cultiver le goût d entreprendre à l école

Cultiver le goût d entreprendre à l école DÉFI DE L ENTREPRENEURIAT JEUNESSE OFFRE DE SERVICE Cultiver le goût d entreprendre à l école Le Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan vous présente son Guide d ateliers pédagogiques pour les élèves

Plus en détail

Politique de formation continue

Politique de formation continue Politique de formation continue Adoptée le 31 mars 2006 Table des matières Introduction 3 Contexte 3 Engagements d Arrimage (principes directeurs) 4 Objectifs 5 Clientèle visée et champs de formation 6

Plus en détail

Optez pour un recrutement stratégique!

Optez pour un recrutement stratégique! Le mercredi 8 avril 2015 Hilton Bonaventure 900, rue de la Gauchetière Ouest, Montréal PORTAILRH.ORG/RDV LE RENDEZ-VOUS ANNUEL DES SPÉCIALISTES DU RECRUTEMENT Optez pour un recrutement stratégique! Le

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2013

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2013 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2013 Étant donné que le gouvernement du Québec a prolongé son plan d action sur le développement durable de deux ans, le Plan d action de développement durable

Plus en détail

Politique de communication citoyenne

Politique de communication citoyenne Politique de communication citoyenne Service des relations avec le milieu Décembre 2011 Table des matières Préambule... 3 Définitions... 3 1. Raisons d être de la politique... 4 2. Définition de la communication

Plus en détail

Code de conduite en matière de jeu responsable

Code de conduite en matière de jeu responsable Code de conduite en matière de jeu responsable 1 Notre mission Loto-Québec a pour mission première d exploiter dans l ordre et la mesure les jeux de hasard et d argent au Québec. Créée en 1969 afin d implanter

Plus en détail

POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF (Adoptée le 12 décembre, 2008)

POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF (Adoptée le 12 décembre, 2008) POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF (Adoptée le 12 décembre, 2008) 1. INTRODUCTION En octobre 2006, le gouvernement du Québec lançait son Plan d action gouvernemental

Plus en détail

Stratégie de participation Jeunesse

Stratégie de participation Jeunesse Stratégie de participation Jeunesse Contexte La Stratégie de participation Jeunesse repose sur le Colloque jeunesse de la Croix-Rouge canadienne, qui a eu lieu à St. John s, à Terre-Neuve, du 14 au 17

Plus en détail

TROPHÉE J APPRENDS L ÉNERGIE GUIDE ENSEIGNANT

TROPHÉE J APPRENDS L ÉNERGIE GUIDE ENSEIGNANT TROPHÉE J APPRENDS L ÉNERGIE GUIDE ENSEIGNANT A. Cinq bonnes raisons de participer... 3 B. Quelles sont les classes et disciplines concernées?... 4 C. Comment délimiter le sujet?... 5 D. Que faut-il présenter?...

Plus en détail

Le Réseau REPTIC : une communauté pour développer et partager son expertise

Le Réseau REPTIC : une communauté pour développer et partager son expertise Le Réseau REPTIC : une communauté pour développer et partager son expertise Nicole Perreault Animatrice du Réseau 7 octobre 2015 Plan 1. Présentation du Réseau REPTIC 2. Activités 3. Ressources 4. Outils

Plus en détail