Rapport annuel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport annuel 2 0 1 3-2 0 1 4"

Transcription

1 Rapport annuel

2 Rapport annuel Table des matières 1- À propos de nous... p Le rapport de la présidente et le rapport du Directeur général... p L équipe de VA-M : la force de sa diversité... p À la base de VA-M : les membres... p Description des activités : une programmation en lien avec les besoins de la communauté... p. 16 Les activités en groupe La réponse individuelle apportée au besoins de la communauté L accessibilité des activités Les activités de promotion de la Vie autonome 6- VA-M au cœur de la communauté... p. 37 Dynamisme et engagement de VA-M dans le milieu des personnes en situation de handicap La contribution de la communauté à la réalisation des activités de VA-M en 2013 Une autre contribution inestimable : les bénévoles 7- États financiers (11 pages)... p Plan d action triennal... p. 47 Introduction Plan d action Annees... p. 55 Liste des sigles et acronymes Merci Maria 2

3

4 1 - À propos de nous Contete et histoire Au début des années 70, au États-Unis, le mouvement de la Vie autonome a vu le jour à la suite de la promulgation du Rehabilitation Act de 1973, une loi qui a favorisé le développement et le financement des premiers groupes communautaires de personnes en situation de handicap (consommateurs) et qui a étendu leurs actions politiques ayant pour but d influer sur l élaboration de politiques et de lois sur l accessibilité, l emploi, l éducation, le transport, les droits, etc. Au début des années 80, le mouvement de la Vie autonome s est implanté au Canada, période pendant laquelle Vie autonome Canada (VAC) est devenu un organisme national représentant les personnes en situation de handicap. Le réseau de VAC, constitué de centres locau, a connu une croissance considérable au Canada depuis l ouverture du premier CVA à Kitchener, en Ontario. Aujourd hui, Vie autonome Canada compte plus de 26 centres dans l ensemble du Canada, dont quatre centres au Québec. VA-M est un organisme communautaire sans but lucratif qui travaille avec des entreprises sociales, des partenaires gouvernementau et communautaires, le secteur privé, des citoyens, ainsi que d autres organismes qui favorisent le développement de la participation sociale et de l égalité des personnes en situation de handicap de la région du Grand Montréal. En bref, VA-M s emploie à renforcer l indépendance et l inclusion des Montréalais en situation de handicap. VA-M offre à ces personnes un modèle dirigé par les consommateurs en tant qu alternative au modèles et services traditionnels en leur proposant des outils, des ressources et un soutien qui leur permettent de développer leurs capacités d autogestion et leur confiance, leur donnant ainsi des moyens d atteindre leurs objectifs personnels. Le modèle de VA-M tient compte du fait que les défis d ordre économique, environnemental et social sont complees, interdépendants et en constante évolution, et que des solutions efficaces puisent leur source dans les connaissances et l epérience des personnes en situation de handicap, c est-à-dire les membres de VA-M. Notre vision VA-M croit à l épanouissement de communautés durables et inclusives, au développement du potentiel de toute personne, au maintien d un équilibre sain, ainsi qu au soutien pour permettre à toute personne de faire des choi éclairés et de rester branchée grâce à la technologie. Notre vision consiste à favoriser la participation pleine et entière des personnes en situation de handicap à la société grâce à des services qui prennent en compte des situations de handicap de tous genres et qui promeuvent une société plus inclusive dans la région du Grand Montréal. Notre mission La mission de VA-M est de promouvoir l autonomie et l inclusion par et pour les personnes en situation de handicap, peu importe le type de handicap, en offrant des occasions de développement de soi, d acquisition de compétences et d information, et ce, en français et en anglais. Nos valeurs VA-M et ses membres se sont engagés en faveur des valeurs d inclusion, de diversité et d équité. Nous favorisons les pratiques participatives, démocratiques, innovatrices et entrepreneuriales. 4

5 2 - Le rapport de la présidente et du Directeur général Rapport de la présidente a connu une croissance phénoménale cette année. Nouvelles activités, nouveau membres, nouvelles recrues, nouvelles sorties, et, enfin, un nouveau bureau avec beaucoup d espace... Toutes ces personnes et tous ces éléments ont contribué à la prospérité et au dynamisme des douze derniers mois. Les membres de VA-M sont au cœur de tous nos efforts; toutes les activités que nous entreprenons sont basées sur leurs suggestions et commentaires recueillis de différentes façons. La base de VA-M est construite sur la participation de nos membres, qu ils soient bénévoles réguliers ou participants occasionnels. Une fois de plus, je tiens à remercier les membres pour leur précieuse et constante contribution en matière d idées et de compétences. Le merveilleu personnel de VA-M, dirigé par Roger Albert, a fait un ecellent travail pour la mise en œuvre des commentaires des membres, ainsi que pour l innovation de nouvelles initiatives. Des séances mensuelles de remue-méninges entre les membres et le personnel au entrevues d embauche simulées avec Radio-Canada, en passant par le Yoga du rire... Ce fut une année dynamique et active, en effet! Au nom du conseil d administration, je tiens à eprimer notre gratitude pour l engagement et l énergie de l ensemble de notre personnel. Cette année, apportera des défis inattendus auquels nous aurons à nous adapter. Les gouvernements, à tous les niveau, veulent des compressions budgétaires l austérité est le nouveau mot à la mode. Toutefois, ensemble, nous pouvons maintenir nos programmes et poursuivre notre croissance grâce au travail acharné et à l innovation. Il y a beaucoup d idées pour de nouveau services que nous souhaitons mettre en place. Comme le président américain Ronald Reagan a dit : «Il n y a pas d importantes limites à la croissance puisqu il n y a pas de limites à l intelligence humaine, à l imagination et à l émerveillement.» Deborah Kennard, présidente de 5

6 Rapport du Directeur général Le renouvellement et le dynamisme ont été à l honneur en à VA-M. Nos vastes locau à bureau ont rendu possible la tenue d un plus grand nombre d ateliers et de groupes de discussion, et nos activités générales ont attiré un plus grand nombre de membres, contribuant ainsi au dynamisme de notre organisme. Resserrer les liens avec nos membres est plus que jamais l une de mes priorités principales. Nous entendons de plus en plus parler de résilience. Selon Deborah Kennard, cofondatrice et leader de longue date de VA-M, la promotion de l indépendance et de l inclusion des personnes en situation de handicap, à l aide de moyens efficaces et réalisables, est le moyen le plus puissant de favoriser le développement de la résilience, améliorant ainsi le bien-être des personnes en situation de handicap. Des possibilités et idées nouvelles en matière d inclusion, qui seront mises de l avant grâce à des ateliers et des programmes durables en , nous permettront de continuer de renforcer la résilience des membres de VA-M, contribuant par le fait même au développement d une communauté générale mieu sensibilisée. Maintenant que nous sommes installés dans notre nouveau bureau, nous avons à notre disposition l espace nécessaire pour vraiment aider nos membres à tirer profit de la technologie, ainsi que pour leur proposer un grand nombre d ateliers complètement nouveau sur des sujets variés, tels que la défense de ses propres droits, les cuisines collectives et la seualité. Notre nouveau site Internet, dont le lancement aura lieu bientôt, permettra à nos membres de créer leur propre profil, de s inscrire en ligne à des activités et de participer à d autres activités proposées sur ce site. Ce site Web permettra également une communication directe à l aide de bulletins, d articles et d autres renseignements. Nous avons aussi une page Facebook, où il y a une forte participation, ce qui nous permet de nous assurer une présence en ligne significative, qui élargira grandement notre profil virtuel et nous donnera l occasion de joindre un plus grand nombre de personnes en situation de handicap de la région du Grand Montréal, attirant ainsi davantage de membres. Cette année, l attention que nous avons consacrée au développement organisationnel de VA-M a porté ses fruits, ce qui nous procure des conditions nettement meilleures pour être plus proactifs par rapport à nos priorités. Nous avons maintenant l occasion d eplorer les façons de tirer profit de cette année remplie de succès. 6

7 Comme toujours, j aimerais remercier tous nos membres dévoués qui ont apporté et continueront d apporter une contribution très précieuse à notre processus de planification. J aimerais remercier les membres de notre conseil d administration ainsi que les nombreu membres qui nous aident à mettre VA-M sur la voie de devenir l organisme de choi dans la région du Grand Montréal. Le nombre grandissant de membres et de partenaires communautaires qui nous appuient nous encourage particulièrement. Leur appui est grandement apprécié. Mes remerciements seraient incomplets si je ne mentionnais pas nos employés dévoués. Je vous remercie du dévouement dont vous continuez de faire preuve envers VA-M. Comme vous le savez peut-être, un processus de planification stratégique se déroule à Vie autonome Canada. Les membres de VAC, y compris VA-M, ont réaffirmé leur intention de faire partie d un mouvement national qui promeut les initiatives locales, appuie les communautés durables et inclusives pour les personnes en situation de handicap et accorde la priorité au recentrage des efforts sur nos valeurs de base et nos nouvelles activités, et ce, tout en misant sur nos forces et perspectives à l échelle régionale et provinciale. La contribution de VA-M au processus de planification stratégique de VAC est essentielle à la survie de cet organisme. La réduction du financement gouvernemental a intensifié la pression sur les centres à continuer d innover et de mettre sur pied des programmes et des initiatives avec un financement moins important. VAC, VA-M et les centres à vocation analogue doivent faire preuve de résilience, car nos actions demeurent essentielles pour les membres les plus vulnérables de notre société. Roger Albert, directeur général de 7

8 3 - L équipe de VA-M : la force de sa diversité L équipe permanente de VA-M, composée d un conseil d administration et d une équipe de terrain, est constituée de personnes ayant des profils très diversifiés. Certaines d entre elles ont une longue epérience, aussi bien dans le secteur lucratif que communautaire, tandis que d autres sont des étudiants et des jeunes diplômés. De plus, cet organisme représente bien la communauté qu il dessert, puisque 85 % des membres de l équipe sont des personnes en situation de handicap. Un conseil d administration riche en compétences Les membres du conseil d administration sont tous issus de la communauté des personnes en situation de handicap, mais leur parcours personnel et professionnel donne une coloration intéressante à la gestion et au orientations de VA-M. Je m implique à VA-M parce que «je crois jusqu au fond de mon cœur au principes du mouvement de la Vie autonome et je veu continuer à les mettre en œuvre pour l avancement de mes confrères et consœurs en situation de handicap.» Deborah Kennard, présidente et cofondatrice de VA-M «j aime les services et les ressources que cet organisme peut offrir au personnes en situation de handicap, comme le programme de pré-employabilité Le Pont, et parce que VA-M leur offre aussi la possibilité d être autonomes aujourd hui et à l avenir, et ce, à tous niveau de la société. Je participe en aidant à construire des solutions adaptées au besoins de l organisme, mais également en apportant ma bonne humeur!» Paul Walton, vice-président «je crois à l autonomie des personnes vivant avec une capacité différente, ainsi qu à leur potentiel à permettre l évolution de notre société, comme les droits de la personne, les normes d accessibilité et le développement de technologie adaptative au niveau professionnel, afin de créer de la richesse et d accroître l égalité entre tous les citoyens.» Luc André Girard, trésorier 8

9 Je m implique à VA-M parce que «je trouve l équipe formidable : mes idées sont écoutées et prises en considération. De plus, VA-M va dans le même sens que moi et travaille fort pour faire sortir les personnes de leur isolement et leur faire découvrir autre chose.» Françoise Taub, secrétaire «je crois en la mission de cet organisme : promouvoir l indépendance et la participation pleine et entière dans notre société des personnes vivant des situations de handicap de tous genres. Les programmes et ressources de VA-M nous soutiennent dans notre vie quotidienne tout en nous assurant le même niveau de vie que les personnes non handicapées de notre communauté. C est pour ces raisons que je tiens à voir cet organisme continuer de croitre.» Sandra Kemp, administratrice «avec OnRouleAuQuébec, je développe des outils facilitant l autonomie des personnes à mobilité réduite en matière de mobilité, d accès à l information et d accès au logement. VA-M travaille activement afin d améliorer l autonomie personnelle de ces mêmes personnes; mon implication à VA-M était donc assurée!» Catherine Blanchette-Dallaire, administratrice 9

10 Une équipe de terrain adaptée au besoins de la communauté De gauche à droite : Aurélie Macé, Roger Albert, Julie Sanfaçon, Rosie Arcuri, Rose-Marie Wakil et, au centre, Isabelle Boisvert. 10

11 Conseil d'administration Présidente : Deborah Kennard Directeur général Roger Albert Technicienne comptable Claire Robitaille Adjointe de direction Coordonnatrice du Programme LE PONT Aurélie Macé Coordonnatrice des services et des communications Rose-Marie Wakil Conseillère socioprofessionnelle Isabelle Boisvert Traductrice Julie Sanfaçon Coordonnatrice des programmes Rosie Arcuri Préposés Bénévoles Comité de programmation Mandataires eternes : webmestres (Gilles Lafrenière et Anne Pelletier), technicien en informatique (Éric Holloway), réviseure-secrétaire (Louise Blouin), traducteur (Michael Reilley), interprétation en langue des signes ASL et LSQ (plusieurs fournisseurs de services) 11

12 Afin d offrir une réponse plus appropriée au membres et en vue de couvrir les nouveau besoins internes de l organisme, l équipe a bénéficié de formations tout au long de l année. Voici un aperçu de quelques formations suivies par les membres de l équipe : Démarrage d une cuisine collective Regroupement des cuisines collectives du Québec, 15 et 16 mai Cette formation a permis à la coordonnatrice des programmes d acquérir les connaissances et outils nécessaires au bon fonctionnement d un groupe de cuisine collective. Stratégie de communication pour les personnes malentendantes et sourdes - Institut Raymond-Dewar, 28 novembre Cette formation a bénéficié au employés et au membres du conseil d administration de VA-M et d AFHM. Ensemble dans l action : Travailler ensemble AFHM, 20 février Les employés de VA-M ont pu apprendre en quoi le travail collectif dans nos organismes représente certains défis, et ce, malgré la volonté d atteindre nos objectifs communs, et comment prendre sa place dans ce collectif de travail. 60 minutes de solutions pour augmenter vos budgets événementiels - Salon Symposium de l événement corporatif, au Centre des sciences de Montréal, lundi 24 mars La coordonnatrice des services et des communications a bénéficié de cet atelier dirigé sur la recherche de commandites, de financement participatif et de moyens pour faire augmenter les budgets d événements. Les troubles de la personnalité Centre Saint-Pierre, 24, 31 mars et 7 avril La conseillère socioprofessionnelle pourra mettre à contribution ses nouvelles compétences, connaissances et outils pour l accompagnement des personnes ayant ce diagnostic. 12

13 4 - À la base de VA-M : les membres Portrait de nos membres Qui peut être membre? Toute personne en situation de handicap (visible ou invisible) qui réside dans la région du Grand Montréal, leur famille et leurs proches ainsi que toute personne ou organisme qui soutient notre mission peuvent être membres. On distingue 4 catégories de membres : actifs, de soutien (organisme ou individu), institutionnels et corporatifs. Tendances concernant l adhésion dans la catégorie des membres actifs Tendances concernant l adhésion Nouveau membres actifs Personnes n étant plus membres actifs de VA-M (décès, annulation de 9 12 l adhésion, personnes non joignables) Nombre total de membres actifs Dont nouveau membres Nombre total de membres En 3 ans, l effectif total a augmenté de 20 %

14 Description Nombre total Pourcentage % Genre Homme % Femme % Langue préférée Français % Anglais % Mode de communication privilégié Courriel % Téléphone et courrier postal % En pourcentage, on note très peu de changements vis-à-vis des proportions de l an dernier. Le mode de communication et la langue sont importants, puisqu ils vont directement influer sur la conduite de nos activités. Notons que parmi les membres qui souhaitent être joints par courrier ou par téléphone, une dizaine de personnes possède une adresse courriel, mais l utilise peu. La conception inclusive et participative de l organisme Depuis sa création, VA-M met en œuvre les principes clés de Vie autonome Canada, notamment : le contrôle par les consommateurs, la représentation des personnes vivant des situations de handicap variées ainsi que la participation et l intégration entières de toutes ces personnes, et ce, à tous niveau. C est donc pour honorer ce principe d action du «par et pour» et dans une volonté d empowerment de la communauté que VA-M a mis en place plusieurs outils participatifs. Un vaste sondage mené auprès des consommateurs En plus de toutes les évaluations effectuées au terme de chaque atelier, un important sondage a été mené en mai 2013 afin de mieu connaître les attentes des membres et de déployer le programme d activités en lien avec celles-ci. La totalité des membres a été sollicitée par téléphone et 35 % ont pu se rendre disponibles pour répondre à ce sondage au sujet de leurs intérêts, mais également des facilitateurs et obstacles à leur participation au activités de VA-M. Une rencontre de restitution des résultats de ce sondage a été proposée afin de prolonger les échanges autour de ce thème. Ce sondage a permis de mieu cerner les intérêts des personnes interrogées : 50 % viennent parce qu elles reçoivent de l information et des conseils qui les aident à améliorer leur indépendance. 35 % viennent pour échanger avec les autres membres ou les membres de l équipe. 70 % des anglophones sont très intéressés par les ateliers sur le handicap contre 60 % par le soutien entre pairs et la défense des droits. Les autres activités populaires sont : les formations en informatique, le programme de pré-employabilité Le Pont et les activités de loisir. 14

15 57 % des francophones estiment que les ateliers les aident à défendre leurs droits, et 55 % sont plutôt intéressés par les activités de loisir contre 51 % pour les formations en informatique et les ateliers relatifs au soutien à domicile. 50 % des anglophones contre 40 % des francophones sont prêts à s impliquer et à faire du bénévolat. Une nouvelle activité a été proposée : le yoga. Les freins à la participation soulevés par les personnes sondées, tels que les horaires, les problèmes de santé et le transport, ont été pris en compte, et des solutions ont été proposées pour y remédier : téléconférences, calendriers mensuels transmis par anticipation et activités en soirée. La mise en place d un comité de programmation Le comité est composé de 4 membres bénévoles et est animé par la coordonnatrice des programmes. Il s est réuni 6 fois en : le 13 octobre, 3 novembre et 8 décembre 2013, et le 19 janvier, 23 février et 16 mars Les activités de consultation En , VA-M a proposé une dizaine d activités pour rencontrer les membres et échanger avec eu de manière plus ou moins formelle, telles que les Tea time (Thé-café à VA-M) et les repas de groupe, et obtenir ainsi des rétroactions toute l année. L AGA du 1er juin 2013, synonyme du fonctionnement démocratique de l organisme, a réuni 42 personnes, dont 29 membres. En plus d impliquer les personnes en situation de handicap, membres de l organisme ou non, dans la conduite des projets, VA-M les recrute pour l animation d ateliers, la rédaction d articles pour le bulletin trimestriel Le Futé ou pour la gestion en tant que mandataires eternes. Sur l ensemble de l année, 80 % de nos ateliers et activités sont animés par des personnes en situation de handicap. 15

16 5 - Description des activités : une programmation en lien avec les besoins de la communauté VA-M couvre toutes les problématiques essentielles au cheminement vers l autonomie et développe ses activités autour de 4 aes d intervention : la connaissance de ses droits et des ressources disponibles, le développement personnel, l accès au technologies de l information et de la communication et le cheminement vers l emploi. Afin de répondre à cette mission première de développement des compétences, VA-M offre des activités en groupe, des formations et du soutien individuels et déploie des actions de promotion au sein de la communauté. Les activités en groupe Les tableau présentés sur cette section du rapport présentent, pour chaque ae d intervention, les données de chaque activité et indiquent à quel principe d action ou programme de base de VAC elle répond. Voici les quatre programmes de base de VAC et leurs objectifs. Information et réseautage (IR) Objectifs : délivrer de l information qui est essentielle pour avoir des choi, prendre des décisions et apprendre à prendre des risques. Soutien entre pairs (SP) Objectif : donner au personnes en situation de handicap des occasions de partager leurs connaissances et leurs epériences. Un pair est un individu qui a vécu une epérience semblable et qui est disposé à partager les leçons qu il en a tirées. Développement des aptitudes à la vie autonome (DAVA) - Objectifs : aider les individus à défendre eu-mêmes leurs droits et intérêts, appuyer leurs choi, respecter leurs décisions et leur donner des occasions de prendre des risques. Recherche et développement (R&D) - Objectif : créer des services par et pour les personnes en situation de handicap grâce à l évaluation des besoins et la mise sur pied de solutions novatrices et adaptées. 16

17 «Tout est une question d options» : Connaissance des droits et ressources disponibles Cet ae d intervention rassemble l ensemble des activités d information et de formation sur divers aspects de la vie quotidienne. Mieu informée, la personne peut eercer ses droits et faire des choi éclairés en vue d accéder à la Vie autonome. Nom de l activité Défense de droits Vous avez le droit de connaître vos droits Téléconférence sur la défense des droits Les droits de la personne et l assistance sociale au Québec - Atelier 1 Nature de l activité / objectif visé / Intervenant (s il y a lieu) Atelier formation / Se familiariser avec la Charte des droits et libertés de la personne, apprendre comment appliquer la Charte dans la vie quotidienne et savoir quoi faire si on est victime de discrimination ou d eploitation / CDPDJ Téléconférence animée par Donna Jodhan, consultante en accessibilité. Elle a illustré ses propos avec l eemple de la contestation judiciaire constitutionnelle fédérale qu elle a entamée en 2007 Atelier interactif / Présenter le Pacte international relatif au droits civils et politiques et la Loi sur l aide au revenus / Groupe de recherche et de formation sur la pauvreté au Québec + E aequo Date de l activité Programmes de base de VAC IR SP DAVA R&D Nombre de participants 3 juin er octobre octobre (par téléphone / Skype) 6 17

18 Nom de l activité Les droits de la personne et l assistance sociale au Québec - Atelier 2 Les droits des locataires Accessibilité Marche eploratoire sur l accessibilité Vie quotidienne Salon «Vivre en solo» Nature de l activité / objectif visé / Intervenant (s il y a lieu) Atelier interactif / Présenter le «Prolongement de la Loi» pour comparer les droits internationau de la personne et le système d assistance sociale au Québec Période de questions-réponses / Groupe de recherche et de formation sur la pauvreté au Québec + E aequo Café-rencontre / Connaître la législation en matière de location : droits et obligations des locataires et des propriétaires / Jean-Yves Gagné, avocat à la retraite Marche et visite de commerces / Recenser les données relatives à l accessibilité des commerces et échanger avec les commerçants / OnRouleAuQuébec Visite de groupe / Eplorer les options et ressources pour les personnes vivant seules Date de l activité 28 octobre mars 2014 Programmes de base de VAC IR SP DAVA R&D Nombre de participants juin février

19 Nom de l activité Finances Petit budget voit gros Comprendre l impôt sur le revenu, les REEI et les REER Autonomie alimentaire Nature de l activité / objectif visé / Intervenant (s il y a lieu) Atelier formation / Comprendre la méthode budgétaire (prévisions budgétaires, revenus, dépenses et dettes), apprendre des trucs pour économiser et connaître le coût et les conséquences de l endettement / Option consommateur Atelier d information / Comprendre la variété des services et des options financières pour les personnes handicapées / Finandicap Date de l activité Programmes de base de VAC IR SP DAVA R&D Nombre de participants 11 juin mars En route vers la cuisine collective : découvrez le marché Jean-Talon Activité de découverte / Acheter santé, eplorer de nouvelles ressources et s entraider 25 juillet En route vers la cuisine collective : une eplosion de fruits et légumes En route vers la cuisine collective : la soupe du mois Activité de découverte / Présentation du programme Bonne boîte, Bonne bouffe et partage de trucs et astuces pour aider les personnes en situation de handicap à cuisiner Cuisine collective / Apprendre à cuisiner une soupe de poireau 14 août février

20 Nom de l activité Le club des gourmands Le club des gourmands au Madisons NY Grill & Bar Le Club des gourmands fête la Saint-Patrick Les plaisirs de la table à petits pri Epo Manger santé et vivre vert Nature de l activité / objectif visé / Intervenant (s il y a lieu) Repas en groupe / Premier de la série, dont le but était surtout de connaître l intérêt et les suggestions des personnes intéressées par ce club. Objectif du club : découvrir de nouveau restaurants en lien avec le budget. Réussir à épargner pour s offrir une sortie mensuelle Repas en groupe / (Voir objectifs plus haut). Découvrir la cuisine new-yorkaise Repas en groupe / (Voir objectifs plus haut). Découvrir quelques recettes irlandaises dans une ambiance verte! Atelier interactif / Mise en avant de trucs et astuces pour faire un budget d épicerie et pour bien manger et se faire plaisir même en étant seul / Juste pour voir (Serge Bélisle) Visite de groupe / Connaître les ressources sur les aliments santé, naturels et biologiques, et obtenir des conseils et nouvelles recettes pour manger sain Date de l activité 28 novembre février mars décembre mars 2014 Programmes de base de VAC IR SP DAVA R&D Nombre de participants

21 «Tout est une question d équilibre» : développement personnel Connaître les droits et les ressources est important, mais un travail sur soi doit être effectué parallèlement afin de les utiliser au mieu. Ainsi, dans le cadre de cet ae d intervention, VA-M propose des occasions de se développer grâce à des ateliers sur la confiance en soi, le leadership, la gestion du stress et la participation à des activités sociales. Nom de l activité Développement personnel Le cycle de la vie et le handicap Yoga du rire Nature de l activité / objectif visé / Intervenant (s il y a lieu) Atelier interactif / Comprendre les différences et similitudes entre le handicap acquis et inné Acceptation du handicap et vieillissement / Maria Barile Éco-accès Activité bien-être Une animatrice certifiée, Sandra Kemp, mène le groupe à rire sans raison. Objectif : trouver la source du rire à l intérieur de nous Date de l activité Programmes de base de VAC IR SP DAVA R&D Nombre de participants 13 juin août et 25 octobre

22 Nom de l activité Yoga thérapeutique Voile adaptée Partir en mission : fier et atteindre vos objectifs à l aide du bénévolat et d autres activités Nature de l activité / objectif visé / Intervenant (s il y a lieu) Activité bien-être / Une animatrice certifiée, Antonella Morun, offre une session de groupe en personnalisant les eercices de respiration et de posture afin qu elles s adaptent au besoins de chacun/ Yogasantéplus Pratique de la voile adaptée / Découverte d un nouveau sport à pratiquer sans son fauteuil roulant ou ses aides à la mobilité Sentir un bien-être et un sentiment de liberté / AQVA Atelier interactif / Découvrir comment le bénévolat et l engagement communautaire peuvent devenir la mission de toute une vie! / Juste pour voir (Serge Bélisle) Date de l activité Programmes de base de VAC IR SP DAVA R&D Nombre de participants 25 octobre juillet janvier L estime de soi : découvrez vos atouts! Atelier interactif / Dégager des stratégies pour comprendre comment la confiance en soi et la cohérence peuvent être utiles pour l atteinte de buts et la réalisation personnelle. Prendre conscience de ses habiletés pour poursuivre son chemin / Juste pour voir (Serge Bélisle) 20 février

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs

Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs Le conseil d administration de PGBC remercie sincèrement les affiliés provinciaux d accueillir chaque année la conférence nationale. La

Plus en détail

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées Guide pour la production du plan d action annuel à l égard des personnes handicapées à l intention des ministères, des organismes publics et des municipalités Document synthèse Édition 2011 RÉDACTION Mike

Plus en détail

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice GROUPE GIROUX MÉNARD Le Groupe Giroux Ménard vous offre des services en certification, en fiscalité et en financement ainsi que des services-conseils. La firme peut également vous conseiller en matière

Plus en détail

Stratégies de recherche d emploi ou de stage

Stratégies de recherche d emploi ou de stage Stratégies de recherche d emploi ou de stage Service-conseil en gestion de carrière Service des stages et du placement 2015-2016 Pour prendre un rendez-vous: service.placement@polymtl.ca 1 Service conseil

Plus en détail

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS Exposé présenté par l Association des agents financiers autochtones du Canada à la 33 e Assemblée générale annuelle de l Assemblée des Premières Nations Palais des congrès du Toronto métropolitain du 17

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne

Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne Centre de formation communautaire de la Mauricie CFCM Depuis sa création en 1988, le Centre de formation communautaire de la Mauricie (CFCM) se

Plus en détail

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité Université d Ottawa Avis de non-responsabilité Ce document comporte des renseignements généraux fournis seulement à titre d information et peut être modifié sans préavis. Il ne remplace aucunement les

Plus en détail

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Cégep de Sept-Îles POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Service émetteur : Direction des communications Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 7 mars 2006 Dernière révision :

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT. de l engagement bénévole. en loisir et en sport

PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT. de l engagement bénévole. en loisir et en sport PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT de l engagement bénévole en loisir et en sport Plan de présentation 1. La description du programme o Les acteurs et partenaires ciblés et les objectifs o La logistique

Plus en détail

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE Description de programme PROMOUVOIR L AUTONOMIE ÉCONOMIQUE SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE 1125, promenade Colonel By, Ottawa (Ontario) K1S 5B6 Tél. : (613) 520-2600, poste1588 Téléc. : (613) 529-3561 Courriel

Plus en détail

Samedi 22 novembre 2014

Samedi 22 novembre 2014 JOURNÉE DE FORMATION POUR LES BÉNÉVOLES Samedi 22 novembre 2014 De 8 h 15 à 17 h au Campus de l UdeM à Laval PIERRE BRUNEAU conférencier invité Homme de cœur et de défis, Pierre Bruneau partage son temps

Plus en détail

Avis d'emploi vacant. Poste(s) supervisé(s) : Date d'affichage : 18 mars 2015. À propos de CATIE

Avis d'emploi vacant. Poste(s) supervisé(s) : Date d'affichage : 18 mars 2015. À propos de CATIE Titre du poste : Service : Relève de : Poste(s) supervisé(s) : Statut : Endroit : Courtier en connaissances, Programmes de santé sexuelle des hommes gais Échange des connaissances Directrice associée,

Plus en détail

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 POLITIQUE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 PRÉAMBULE En raison de son caractère public et de sa mission, la Commission

Plus en détail

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE HÉLÈNE JOLIN 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE Expérience acquise dans l intervention et le développement

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

ATELIER DE VALIDATION DES SCÉNARIOS

ATELIER DE VALIDATION DES SCÉNARIOS VERSION JUIN 2014 COMPRENDRE SON QUARTIER et EXPLORER DES SOLUTIONS ATELIER DE VALIDATION DES SCÉNARIOS Toute forme de reproduction et de diffusion des outils du projet QVAS est encouragée à condition

Plus en détail

RESPONSABLE RELATIONS PUBLIQUES

RESPONSABLE RELATIONS PUBLIQUES RESPONSABLE RELATIONS PUBLIQUES DÈS JANVIER 2015 POUR 6 MOIS MINIMUM Opérant depuis les années 2000, la mission du Groupe Esprit de corps Inc. est : «Contribuer à rendre les équipes et individus plus performants

Plus en détail

La mission du Carrefour de formation, de recherche et de référence de l AQRP Fusionner et diffuser les savoirs pour changer les pratiques

La mission du Carrefour de formation, de recherche et de référence de l AQRP Fusionner et diffuser les savoirs pour changer les pratiques La mission du Carrefour de formation, de recherche et de référence de l AQRP Fusionner et diffuser les savoirs pour changer les pratiques Nature du projet Mise en place d un Carrefour de formation, de

Plus en détail

Préambule... 3. Attentes exprimées à l égard de la fusion... 4. Mission... 5. Vision et engagements... 6. Valeurs organisationnelles...

Préambule... 3. Attentes exprimées à l égard de la fusion... 4. Mission... 5. Vision et engagements... 6. Valeurs organisationnelles... POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE 2010-2015 TABLE DES MATIÈRES Préambule... 3 Attentes exprimées à l égard de la fusion... 4 Mission... 5 Vision et engagements... 6 Valeurs organisationnelles... 7 Principes de

Plus en détail

Philosophie de gestion des ressources humaines

Philosophie de gestion des ressources humaines Philosophie de gestion des ressources humaines En collaboration avec la Direction des services à la clientèle et la Direction des ressources humaines Consultation faite auprès du Comité PDRH et du Comité

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

inventaire des mesures existantes définition de la famille

inventaire des mesures existantes définition de la famille 2 POLITIQUE FAMILIALE 3 4 5 6 7 8 8 9 mot du maire mot de la conseillère déléguée à la famille introduction inventaire des mesures existantes portraits de famille mission générale de la politique générale

Plus en détail

CHARGÉ(E) DE PROJETS D ÉDUCATION AU MOIS DU COMMERCE ÉQUITABLE DE QUÉBEC

CHARGÉ(E) DE PROJETS D ÉDUCATION AU MOIS DU COMMERCE ÉQUITABLE DE QUÉBEC CHARGÉ(E) DE PROJETS D ÉDUCATION AU MOIS DU COMMERCE ÉQUITABLE DE QUÉBEC Mois du commerce équitable de Québec (MceQC) NAVTI Fondation Canad et L AMIE coordonnent la 12 e édition du Mois du commerce équitable

Plus en détail

CENTRE D ACTION BÉNÉVOLE DE MONTRÉAL

CENTRE D ACTION BÉNÉVOLE DE MONTRÉAL CENTRE D ACTION BÉNÉVOLE DE MONTRÉAL PROPOSITION DE PARTENARIAT 1937-2012 MOT DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE Il nous est impossible d imaginer une ville sans bénévole. Ces personnes tissent le canevas indispensable

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage Gestionnaires Parcoursd apprentissage V2 VOTRE PARTENAIRE EN APPRENTISSAGE L École de la fonction publique du Canada offre des produits d apprentissage et de formation qui contribuent au renouvellement

Plus en détail

Consolider les groupes d intérêt en santé publique : Leçons apprises

Consolider les groupes d intérêt en santé publique : Leçons apprises Consolider les groupes d intérêt en santé publique : Leçons apprises L Association des facultés de médecine du Canada (AFMC) a obtenu des fonds de l Agence de la santé publique du Canada afin de promouvoir

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

Dépliant explicatif et critères d attribution

Dépliant explicatif et critères d attribution Dépliant explicatif et critères d attribution Dépôt de candidatures jusqu au Le Fonds de développement culturel s adresse aux organismes culturels, artistes, artisans et établissements d éducation portcartois.

Plus en détail

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes vec l ouverture du Maroc sur l environnement international et sur les mécanismes et les enjeux planétaires du développement et de la coopération socioéconomique, ainsi qu avec le développement du mouvement

Plus en détail

Qu est-ce que la pérennité? Quels en sont

Qu est-ce que la pérennité? Quels en sont Formations Automne 2014 / Hiver 2015 Explorer la pérennité pour des changements durables MONTRÉAL QUAND : 15 et 16 octobre 2014 (Durée de 2 jours) ANIMATION : Marie-Denise Prud Homme et François Gaudreault,

Plus en détail

Code de conduite en matière de jeu responsable

Code de conduite en matière de jeu responsable Code de conduite en matière de jeu responsable 1 Notre mission Loto-Québec a pour mission première d exploiter dans l ordre et la mesure les jeux de hasard et d argent au Québec. Créée en 1969 afin d implanter

Plus en détail

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques En 2013, le Conseil des arts du Canada a publié le Document d'information : Révision des programmes de subventions de fonctionnement

Plus en détail

GUIDE D ORGANISATION DU COLLOQUE ÉCODÉVELOPPEMENT

GUIDE D ORGANISATION DU COLLOQUE ÉCODÉVELOPPEMENT GUIDE D ORGANISATION DU COLLOQUE ÉCODÉVELOPPEMENT PARTIE 1: Portrait général du colloque Écodéveloppement 1- Contexte, historique et présentation du colloque En février 2004, le Collège de Rosemont et

Plus en détail

WHAT ABOUT XPERIENCING SCIENCE

WHAT ABOUT XPERIENCING SCIENCE WHAT ABOUT XPERIENCING SCIENCE LES WAPITIS DEVENEZ AMBASSADEURS POUR WAX www.wax-science.fr wapitis@wax-science.org POURQUOI DES WAPITIS? FORMER LA FUTURE GÉNÉRATION COMBATTRE LES STÉRÉOTYPES FAIRE PASSER

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS

LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS ET LE PLAN DE RÉUSSITE DU CENTRE 2013-2018 Adoptés par les membres du conseil d établissement à leur réunion du 3 avril 2013 Table des matières Contexte et enjeux... 3 Des

Plus en détail

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU Institut de leadership en éducation OUTIL D AUTOÉVALUATION DU L EADERSHIP Instructions Ministère de l Éducation INSTRUCTIONS ET RECOMMANDATIONS POUR L UTILISATION EFFICACE DE L OUTIL Les recherches montrent

Plus en détail

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Révision du plan stratégique de Volleyball Canada février 2009 Table des

Plus en détail

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général Secrétariat général Le texte que vous consultez est une codification administrative des Politiques de l'uqam. Leur version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration

Plus en détail

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA Le présent document a pour but de servir de guide pour ce qui est des rôles et des responsabilités du coordonnateur communautaire

Plus en détail

CONSULTATIONS COMMUNAUTAIRES 2014-2015

CONSULTATIONS COMMUNAUTAIRES 2014-2015 CONSULTATIONS COMMUNAUTAIRES 2014-2015 RAPPORT DE SYNTHÈSE Est de Terre-Neuve Ouest de Terre-Neuve Labrador TABLE DES MATIERES 1. Introduction... 3 2. Portrait de la population répondante... 4 3. Les avis

Plus en détail

Treizième rapport annuel au Premier ministre sur la fonction publique du Canada

Treizième rapport annuel au Premier ministre sur la fonction publique du Canada Treizième rapport annuel au Premier ministre sur la fonction publique du Canada Kevin G. Lynch Greffier du Conseil privé et secrétaire du Cabinet Pour l année finissant le 31 mars 2006 Catalogage avant

Plus en détail

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Avril 2014 Table des matières 1. La Chaire Desjardins en soins infirmiers à la personne âgée

Plus en détail

Faites parler de votre entreprise

Faites parler de votre entreprise Faites parler de votre entreprise Pourquoi annoncer sur Internet? 70 % des consommateurs font confiance aux commentaires laissés sur Internet. 85 % de la population a accès à Internet. 75 % des gens consultent

Plus en détail

COMMANDITE. possibilité de. et publicité dans le livret-souvenir

COMMANDITE. possibilité de. et publicité dans le livret-souvenir 2 14 COMMANDITE dans le livret-souvenir Elle est jeune. Elle est mature. Elle inspire. Elle bâtit. Elle accomplit. Ensemble, elles contribuent. gala Femmes de mérite est l une des principales activités

Plus en détail

OBSERVATOIRE QUÉBÉCOIS SUR LA MALTRAITANCE ENVERS LES ENFANTS

OBSERVATOIRE QUÉBÉCOIS SUR LA MALTRAITANCE ENVERS LES ENFANTS OBSERVATOIRE QUÉBÉCOIS SUR LA MALTRAITANCE ENVERS LES ENFANTS Décembre 2013 Pourquoi un observatoire sur la maltraitance? Sérieux problème Multitude d acteurs Fragmentation Besoin de convergence La maltraitance

Plus en détail

Le Réseau REPTIC : une communauté pour développer et partager son expertise

Le Réseau REPTIC : une communauté pour développer et partager son expertise Le Réseau REPTIC : une communauté pour développer et partager son expertise Nicole Perreault Animatrice du Réseau 7 octobre 2015 Plan 1. Présentation du Réseau REPTIC 2. Activités 3. Ressources 4. Outils

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009)

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) OBJET La Ligne directrice relative à l examen des installations destinées aux

Plus en détail

Comité régional d économie sociale

Comité régional d économie sociale Comité régional d économie sociale LE CRÉS DU CENTRE-DU-QUÉBEC SE VEUT UN LIEU DE CONCERTATION ET D HARMONISATION, UN LIEU DE PLANIFICATION DU DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL, UN LIEU D INTERFACE ET D ARRIMAGE

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

Comptabilité, finance et gestion des affaires

Comptabilité, finance et gestion des affaires Comptabilité, finance et gestion des affaires LCA.AX Information : (514) 376-1620, poste 388 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de cumuler 40 unités 1/3.

Plus en détail

LES PERSPECTIVES DES FEMMES SUR LA GOUVERNANCE MUNICIPALE INCLUSIVE

LES PERSPECTIVES DES FEMMES SUR LA GOUVERNANCE MUNICIPALE INCLUSIVE LES PERSPECTIVES DES FEMMES SUR LA GOUVERNANCE MUNICIPALE INCLUSIVE Une nouvelle analyse du livre pêche Juin 2009 Initiative : une ville pour toutes les femmes IVTF L est un partenariat entre des femmes

Plus en détail

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Nom : Date : GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Compétence 1 : Bâtir et maintenir une image de soi positive Niveau trois : Développer des habiletés afin de maintenir une image de soi positive

Plus en détail

Recherche effectuée pour la. Mars 2009. Chantal Bourbonnais

Recherche effectuée pour la. Mars 2009. Chantal Bourbonnais RESSOURCES HUMAIINES: RÉPERTOIIRE DES PRATIIQUES EN RÉSEAUTAGE Recherche effectuée pour la Mars 2009 Chantal Bourbonnais Introduction Le réseautage est la rencontre officielle et informelle de deux personnes

Plus en détail

L après sondage. Location d équipement

L après sondage. Location d équipement L après sondage Suite aux résultats du sondage, l équipe de Paraloeil s est concentrée sur 5 constats généraux. Ces constats ont été présentés lors de la rencontre avec les membres le 26 avril denier.

Plus en détail

Document entrepreneurial

Document entrepreneurial Document entrepreneurial 1. La culture entrepreneuriale Comme mentionné, la culture entrepreneuriale est présente dans les trois visées du PFEQ. L élève entreprend et mène à terme des projets qui développent

Plus en détail

QUÉBEC EN FORME ROSEMONT PLAN DE COMMUNICATION 2011-2014. Présenté aux membres du comité Québec en forme Rosemont

QUÉBEC EN FORME ROSEMONT PLAN DE COMMUNICATION 2011-2014. Présenté aux membres du comité Québec en forme Rosemont QUÉBEC EN FORME ROSEMONT PLAN DE COMMUNICATION 2011-2014 Présenté aux membres du comité Québec en forme Rosemont par Magali Vaidye, le 17 janvier 2012 QUÉBEC EN FORME ROSEMONT Plan de communication 2011-2014

Plus en détail

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier Etude réalisée par Médias sociaux L influence des médias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique PROJET DE REDÉVELOPPEMENT DU SITE DES ANCIENS ATELIERS DU CN Mémoire déposé par le Club populaire des consommateurs de Pointe-Saint-Charles dans le cadre des consultations publique

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

Bibliothécaire/Spécialiste de l information PROFIL DE L OPPORTUNITÉ

Bibliothécaire/Spécialiste de l information PROFIL DE L OPPORTUNITÉ Bibliothécaire/Spécialiste de l information PROFIL DE L OPPORTUNITÉ Septembre 2014 Bibliothécaire/Spécialiste de l information Institut canadien pour la sécurité des patients Lieu de travail : bureau d

Plus en détail

RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS AVEC SES CITOYENS

RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS AVEC SES CITOYENS PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE COMTÉ DE RIVIERE-DU-LOUP RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS

Plus en détail

Deux jours pour le leadership jeunesse 9 et 10 octobre 2014, Université Laval, Québec

Deux jours pour le leadership jeunesse 9 et 10 octobre 2014, Université Laval, Québec Deux jours pour le leadership jeunesse 9 et 10 octobre 2014, Université Laval, Québec L événement Deux jours pour le leadership jeunesse offre à quelque 200 jeunes leaders des écoles secondaires EVB-CSQ

Plus en détail

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions :

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions : Outil Liste usuelle des conseillers L outil Liste usuelle des conseillers vous aidera à faire du transfert de votre entreprise un projet collectif et favorisera le travail d équipe entre vos différents

Plus en détail

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015 Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille Introduction Autism Speaks Canada est fière de verser une aide financière aux fournisseurs de services de différentes régions

Plus en détail

Plan d action pour les services de santé non assurés

Plan d action pour les services de santé non assurés Plan d action pour les services de santé non assurés Plan d action national des Premières Nations pour les services de santé non assurés (SSNA) Avec la participation et l orientation du Comité des Chefs

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/MP.PP/2005/2/Add.4 8 juin 2005 Original: ANGLAIS, FRANÇAIS, RUSSE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Réunion des Parties à la Convention

Plus en détail

PROJET DE STAGE I et II

PROJET DE STAGE I et II PROJET DE STAGE I et II Le projet de stage demandé dans le cadre du stage de formation pratique I comprend 10 pages et celui du stage de formation pratique II comprend 12 pages. Ce nombre de page inclut

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT de l employabilité

DÉVELOPPEMENT de l employabilité DÉVELOPPEMENT de l employabilité DURÉE SELON LE NOMBRE DE JEUNES DURÉE 30 MIN* Le CV et la lettre de présentation Comment rédiger un CV et une lettre de présentation? Préparation à l entrevue d emploi.

Plus en détail

Être motivé et avoir un intérêt marqué pour le festival Être très organisé et minutieux Être capable de travailler sous pression

Être motivé et avoir un intérêt marqué pour le festival Être très organisé et minutieux Être capable de travailler sous pression Appel de chargé(e)s de mission // Été 2014 Art Souterrain 2013, Palais des congrès de Montréal Le festival Art Souterrain est un organisme à but non lucratif dont le mandat est de promouvoir les pratiques

Plus en détail

De meilleures données pour de meilleures décisions :

De meilleures données pour de meilleures décisions : De meilleures données pour de meilleures décisions : un appui pour des soins plus efficaces et appropriés Amélioration de l expérience client. Perfectionnement de la planification des programmes et capacité

Plus en détail

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Coordination Direction des mesures et services aux entreprises et du placement Ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale Rédaction Direction

Plus en détail

PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES Période du 1 er avril 2013 au 31 mars 2015 PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE

Plus en détail

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Aider les Canadiens handicapés

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Aider les Canadiens handicapés Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997 Aider les Canadiens handicapés Février 1997 «La plupart d entre nous sommes en mesure de surmonter les nombreuses difficultés que nous rencontrons dans la

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

SEPTEMBRE2013 Prise 04

SEPTEMBRE2013 Prise 04 SEPTEMBRE2013 Prise 04 Dans ce numéro Nouvelles heures d ouverture PORTRAIT DE DIRIGEANT CONSEIL FISCALITÉ OT DU IRECTEUR ÉNÉRAL Dans le but de vous offrir une prestation de service correspondant à vos

Plus en détail

Mardi 9 Février 2016 09:00-18:00. Osez activer tous vos talents!

Mardi 9 Février 2016 09:00-18:00. Osez activer tous vos talents! 1 ère édition Mardi 9 Février 2016 09:00-18:00 Mérieux Université Domaine de Montcelard Tassin la Demi-Lune Lyon Osez activer tous vos talents! Le Forum JUMP est l événement annuel pour renforcer la mixité

Plus en détail

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013 GUIDE D APPEL D OFFRES VOLET : ACTIVITÉS juillet 2013 à juin 2014 janvier 2013 Québec en Forme est heureux d accompagner et de soutenir Rosemont Jeunesse en santé! AVANT TOUTE CHOSE ET POUR VOUS AIDER

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

LSM propose un programme d adaptation et de solutions fondé sur un accompagnement (processus, un diagnostic, le transfert d outils, de connaissances

LSM propose un programme d adaptation et de solutions fondé sur un accompagnement (processus, un diagnostic, le transfert d outils, de connaissances 1 2 Constats en bénévolat Le milieu appelle des solutions Les organisations de la Montérégie placent le recrutement de la relève en priorité des défis à relever Le recrutement et le soutien des bénévoles

Plus en détail

L ABC DE L ENTREPRENEURIAT JEUNESSE

L ABC DE L ENTREPRENEURIAT JEUNESSE L ABC DE L ENTREPRENEURIAT JEUNESSE OFFRE DE SERVICE 2012-2013 EN MILIEU SCOLAIRE PRIMAIRE OFFRE DE SERVICE - ENTREPRENEURIAT JEUNESSE EN MILIEU SCOLAIRE 1 OFFRE DE SERVICE 2012-2013 Écoles primaires Le

Plus en détail

UN SERVICE À VOTRE IMAGE

UN SERVICE À VOTRE IMAGE UN SERVICE À VOTRE IMAGE Un service Un service de de Mutuelles qui qui inspire inspire la fierté! la fierté! Depuis 2012, Depuis l AQEI 2012, offre l AQEI un offre outil un sur outil mesure à mesure ses

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec 1. PRÉSENTATION DE LA POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE En avril 2005, le Regroupement

Plus en détail

La Clinique Juridique du Mile End RAPPORT D ACTIVITÉS 2013-2014

La Clinique Juridique du Mile End RAPPORT D ACTIVITÉS 2013-2014 La Clinique Juridique du Mile End RAPPORT D ACTIVITÉS 2013-2014 Rapport d activités pour la période du 1er octobre 2013 au 30 septembre 2014 La Clinique en bref Depuis plus de 12 ans, la Clinique juridique

Plus en détail

DÉCLARATION - SOMMET INTERNATIONAL DES COOPÉRATIVES

DÉCLARATION - SOMMET INTERNATIONAL DES COOPÉRATIVES DÉCLARATION - SOMMET INTERNATIONAL DES COOPÉRATIVES (version proposée par l IRECUS) CONTEXTE S inscrivant dans le cadre de l Année internationale des coopératives, le Sommet international des coopératives

Plus en détail

Catalogue des Formations

Catalogue des Formations 67, Rue Aziz Bellal, Etage 3, N 2, Maarif. 32, Avenue Abdelali Benchekroune, Etage 5, N 20. Nos atouts formation Thèmes de formation En partenariat avec un réseau national et International, nous dispensons

Plus en détail

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes.

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes. Présent dans la Vallée-de-la-Gatineau depuis 1998, le Centre local de développement s est impliqué fortement dans son milieu pour combler les besoins collectifs. De par ses actions structurantes, le CLDVG

Plus en détail

COLLÈGE FRONTIÈRE : Plan stratégique 2011-2014

COLLÈGE FRONTIÈRE : Plan stratégique 2011-2014 COLLÈGE FRONTIÈRE : Plan stratégique 2011-2014 1 En tant que pionnier en matière d alphabétisation au Canada, nous rejoindrons plus d apprenants d ici 2014 en faisant preuve de leadership. Nous atteindrons

Plus en détail

1. BUTS DU PROGRAMME ET INTENTIONS ÉDUCATIVES LOCALES

1. BUTS DU PROGRAMME ET INTENTIONS ÉDUCATIVES LOCALES ATTESTATION D'ÉTUDES COLLÉGIALES DÉVELOPPEMENT ET GESTION D ENTREPRISES COLLECTIVES (JWW.0M) Résumé du programme d études 1. BUTS DU PROGRAMME ET INTENTIONS ÉDUCATIVES LOCALES 1.1 INTRODUCTION Les entreprises

Plus en détail

Occasionsde Commandites

Occasionsde Commandites Occasionsde Commandites Table de Matières Message du Doyen 1 Message de la Directrice du Programme MBA 2 Message des Organisateurs 3 Faîtes partie du Concours 4 Commanditaires du Concours 2013 5 Données

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail

DEUX ENTREPRENEURS LANCENT BÉNÉVOLES D AFFAIRES Objectif : mettre l expertise des gens d affaires au profit des organismes à but non lucratif

DEUX ENTREPRENEURS LANCENT BÉNÉVOLES D AFFAIRES Objectif : mettre l expertise des gens d affaires au profit des organismes à but non lucratif Pour diffusion immédiate DEUX ENTREPRENEURS LANCENT BÉNÉVOLES D AFFAIRES Objectif : mettre l expertise des gens d affaires au profit des organismes à but non lucratif Une impressionnante liste de partenaires

Plus en détail

PRÉPARER LA RELÈVE DANS LE MONDE DE L ÉVALUATION: LE CONCOURS DE SIMULATION DU POINT DE VUE DES COMMANDITAIRES

PRÉPARER LA RELÈVE DANS LE MONDE DE L ÉVALUATION: LE CONCOURS DE SIMULATION DU POINT DE VUE DES COMMANDITAIRES LA REVUE The Canadian CANADIENNE Journal of D'ÉVALUATION Program EvaluationDE Vol. PROGRAMME 18 No. 1 Pages 133 137 133 ISSN 0834-1516 Copyright 2003 Canadian Evaluation Society Research and Practice Note

Plus en détail

Les éléments ci-dessous permettent de bien comprendre ce que nous attendons des projets entrepreneuriaux soumis au Concours.

Les éléments ci-dessous permettent de bien comprendre ce que nous attendons des projets entrepreneuriaux soumis au Concours. GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2011-2012 La grille d évaluation des projets en Entrepreneuriat étudiant est développée pour faciliter l évaluation des projets déposés

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail