VITÉS RAPPORT D ACTI 07 08

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "VITÉS RAPPORT D ACTI 07 08"

Transcription

1 RAPPORT D ACTIVITÉS 07 08

2 MOT DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE C est avec beaucoup de fierté que nous vous présentons notre rapport annuel Une année qui se résume en trois mots : dynamisme, innovation, implication. Le dynamisme nécessaire à l atteinte des objectifs a été déployé durant toute l année Les nouvelles réalités du marché du travail nous amènent à devoir fournir des efforts constants pour atteindre les objectifs fixés. Ces efforts se traduisent par l implication, le dévouement et le développement de stratégies; des actions qui ont été posées durant l année par toute l équipe de GIT. Une préoccupation permanente Dans l exercice de leurs fonctions et responsabilités, la direction, le personnel et les membres du conseil d administration ont accordé, en , une attention particulière aux stratégies pouvant être mises de l avant afin de joindre davantage la clientèle et l accompagner de façon plus personnalisée. Notre mission est bien sûr de guider les chercheurs d emploi dans leurs démarches, mais nous avons constamment le souci d aider également les entreprises à recruter de la main-d œuvre. Les orientations des prochaines années seront donc teintées par cette préoccupation qui est devenue permanente. 02

3 À l aube du 20 e anniversaire de GIT Chaque année représente un défi intéressant à relever! GIT a suivi le courant et est prêt à effectuer les virages nécessaires qui lui permettront de répondre aux besoins des chercheurs d emploi pendant au moins 20 ans encore. GIT continue d être à l affût du marché du travail et adapte continuellement ses services afin de poursuivre sa mission et de se surpasser année après année. Remerciements Je remercie sincèrement l ensemble de notre personnel pour son dévouement et son professionnalisme. J exprime aussi ma gratitude à mes collègues du conseil d administration pour leur précieuse collaboration, leur disponibilité et leurs conseils éclairés. Enfin, je tiens à remercier de façon particulière la nouvelle directrice adjointe, madame Suzie Dallaire, qui s acquitte toujours de ses fonctions avec beaucoup d engagement, de conviction et d authenticité. Bonne lecture! Karine Roussy Directrice générale 03

4 Mission GIT accompagne, outille, prépare et mobilise les personnes désirant intégrer rapidement le marché du travail. L équipe engagée et qualifiée de GIT croit en une approche active et positive qui garantit l efficacité et le succès des démarches entreprises par chacun. Vision Que le GIT-Club de recherche d emploi soit connu et reconnu comme une organisation professionnelle où toutes les personnes reçues et guidées soient satisfaites des services et se trouvent rapidement un travail dans le domaine de leur choix. Valeurs Engagement et fiabilité Clientèle L organisme accueille toutes les personnes prêtes à intégrer le marché du travail, quels que soient leur âge, leur origine, leur formation et leur expérience professionnelle. L hétérogénéité de la clientèle assure le développement des réseaux de contacts, suscite l entraide et par conséquent, favorise l intégration rapide en emploi. 04

5 Le conseil d administration Caroline Desjardins, présidente Avocate Langlois Kronström Desjardins, avocats, s.e.n.c.r.l. Louise Barrette, vice-présidente Présidente Louise Barrette Conseils en Développement de Ressources Humaines inc. Karine Roussy, secrétaire-trésorière Directrice générale Groupe Intégration Travail Charlotte Douville, administratrice Conseillère en communication et en formation Drolet Douville et associés Devcom Jean Langelier, administrateur Directeur de la production Louis Garneau Sports inc. Annie Noël, administratrice Avocate Picard Sirard Avocats Mario Langlois, administrateur, membre participant Directeur général Services professionnels de formation en sécurité et enquêtes (SPFSE) inc. Marie-Pierre Lajeunesse, administratrice, membre participante Avocate Picard Sirard Avocats Le personnel Le personnel de direction Karine Roussy, directrice générale Suzie Dallaire, directrice adjointe L équipe régulière de conseillers en emploi Martine Beaulieu Sonya Bédard Pascale Bélanger Marie-Ève Bérubé Ginette Lacroix Céline Lévesque Marjorie Ménard Mariette Pageau Karine Pineault Chantal Raby Isabelle Roy Richard Viger L équipe du soutien administratif Annie April Manon Daviault Johanne Desmarais Danielle Guillot Claire Ouellet Carmelle Rouleau Louise Simard L équipe temporaire Sarah Beaupré, conseillère en emploi Marie-Pierre Bélanger, conseillère en emploi Josée Boulet, conseillère en emploi Annaïg Créquer, conseillère en emploi Huguette Hamann, conseillère en emploi Pascal Sirois, conseiller en emploi Guillaume Vincent, conseiller en emploi 05

6 Club de recherche d emploi (collaboration Emploi-Québec) Avec le programme «Club de recherche d emploi», le chercheur d emploi bénéficie de conseils judicieux, d un environnement motivant et d un soutien technique complet (service de secrétariat, télécopieur, photocopieur, répertoires d entreprises, etc.) lui permettant de chercher et de trouver rapidement un emploi. Quels que soient l âge, le bagage professionnel et l origine de la personne, celle-ci aura en main tous les outils pour dénicher son emploi et faire bonne impression auprès de l employeur. Le «Club» en quelques mots Les objectifs : Préparation des outils de recherche d emploi : Carte professionnelle; Curriculum vitæ; Lettres d accompagnement et de remerciement. Exploration du marché caché de l emploi et élaboration de pistes d emploi. Communication avec les employeurs potentiels. Utilisation efficace du réseau de contacts. Préparation et simulation d entrevues d emploi. Taux de placement en : 84 % des participants ont trouvé un emploi en moins de 2 semaines de recherche d emploi. 06

7 Durée : trois semaines (à moins que le participant ne trouve un emploi avant la fin des trois semaines) Les avantages pour le participant : Être encadré par des professionnels. Se créer un coffre d outils efficaces. Apprendre à se démarquer des autres chercheurs d emploi. Se donner la chance de trouver et de choisir le meilleur emploi. Mieux connaître son secteur d emploi. Augmenter sa confiance en soi. Briser l isolement et élargir son réseau de contacts. Bénéficier d un accompagnement personnalisé pendant et après le «Club». Séances d information chaque semaine - Aucun délai d attente pour s inscrire et y participer. De l action! Le programme «Club de recherche d emploi» place le participant en situation de recherche active d emploi. Il peut ainsi échanger avec d autres personnes partageant la même réalité, s encourager et élargir son réseau de contacts. La formule, qui existe depuis près de 25 ans, a fait ses preuves. Le participant peut même trouver un emploi avant la fin de la session. Sinon, il aura développé de bonnes habitudes et atteint un rythme qui lui permettra de poursuivre ses démarches actives de façon autonome pour ainsi trouver rapidement le bon emploi. 07

8 (Suite) Club de recherche d emploi (collaboration Emploi-Québec) Profil des 45 personnes ayant participé à un «Club» en : Âge 8 à 24 ans 8 % 25 à 34 ans 28 % 35 à 44 ans 25 % 45 à 54 ans 27 % 55 ans et plus 2 % Niveau de scolarité Moins d un secondaire V 4 % DES 3 % DEP 5 % DEC 24 % Diplôme universitaire 43 % Scolarité inconnue % sessions «Club» sont prévues en

9 Principaux objectifs d emploi des participants au cours de l année : Source de revenu Prestataires de l assurance-emploi 40 % Prestataires de l aide sociale % Sans soutien du revenu 33 % En emploi précaire 5 % Autres % Représentation Secrétariat Ingénierie Travail de bureau Accueil et réception Informatique Vente/Conseil Biologie/Chimie Entretien ménager Mécanique Sexe Hommes 47 % Femmes 53 % Suivi d accompagnement après le «Club» Des suivis individuels, téléphoniques et de groupe sont offerts aux participants jusqu à six mois après le «Club de recherche d emploi». Cet accompagnement personnalisé influence positivement le taux de placement, car les chercheurs d emploi demeurent actifs et trouvent un emploi plus rapidement. 09

10 GIT à la carte (collaboration Emploi-Québec) Un service individuel personnalisé Toute personne motivée à intégrer un emploi, qui a déterminé le type de travail souhaité, qui sait qu elle peut répondre aux exigences des employeurs, mais qui requiert un petit coup de pouce sur un aspect particulier de la recherche d emploi, peut bénéficier de ce service individualisé d une durée de 90 minutes à trois heures qui lui permet de : Rédiger un curriculum vitæ qui la mettra en valeur. Bien se préparer à ses entrevues d embauche. Apprendre à connaître les techniques les plus efficaces pour dénicher l emploi qui correspond à ses attentes. La rencontre porte sur l un des objectifs suivants : Avoir en main des outils de recherche d emploi de qualité et efficaces pour effectuer, de façon autonome, une recherche active d emploi. Connaître l attitude à adopter et les questions fréquemment posées en entrevue. La personne peut même participer à une simulation d entrevue. Découvrir les stratégies d exploration du «marché caché» de l emploi. Écoute et respect Lors de la rencontre, le conseiller en emploi aide la personne à se fixer des objectifs clairs et lui propose les outils adéquats pour les atteindre. Inscription : sur rendez-vous seulement 0

11 Nombre de clients reçus en par type de service Rédaction de curriculum vitæ 60,5 % Modification de curriculum vitæ 8,5 % Préparation et simulation d entrevue 8,5 % Techniques de recherche d emploi 22,5 % 60,5 22,5 8,5 8,5 Profil des 632 personnes ayant bénéficié d un service individuel «GIT à la carte» en : Âge 8 à 24 ans 3 % 25 à 34 ans 6 % 35 à 44 ans 23 % 45 à 54 ans 29 % 55 ans et plus 9 % Source de revenu Prestataires de l assurance-emploi 32 % Prestataires de l aide sociale 9 % Sans soutien du revenu 22 % Source de revenu inconnue % En emploi précaire 8 % Autres 8 % Niveau de scolarité Moins d un secondaire V 5 % DES 22 % DEP 27 % DEC 20 % Diplôme universitaire 25 % Scolarité inconnue % Sexe Hommes 52 % Femmes 48 %

12 Atelier «CONCILIA TION retraite et travail» (collaboration Emploi-Québec) Cet atelier permet à toutes les personnes retraitées qui songent à effectuer un retour sur le marché du travail de clarifier leur projet par des discussions de groupe et des échanges avec d autres personnes vivant la même situation. Les objectifs de la personne retraitée durant ces quatre jours d atelier : Déterminer ses besoins en ce qui concerne le retour sur le marché du travail. Évaluer les impacts financiers d un retour sur le marché du travail. Reprendre contact avec ses forces et ses compétences. Obtenir de l information sur les perspectives du marché du travail de la région. Rédiger un curriculum vitæ adapté à sa situation de personne retraitée. Prendre une décision éclairée face à un éventuel retour sur le marché du travail. Élaborer un plan d action réaliste et personnalisé. 2

13 Profil des 45 personnes retraitées ayant bénéficié de l atelier «Conciliation retraite et travail» en : Âge 45 à 54 ans 9 % 55 à 64 ans 80 % 65 ans et plus % 80 9 Sexe Hommes 40 % Femmes 60 % Niveau de scolarité Moins d un secondaire V 4 % DES 3% DEP 29 % DEC 6 % Études universitaires 38 % Durée de la retraite Moins d un an 22 % à 2 ans 49 % 3 à 4 ans 3 % 5 ans et plus 6 % Source de revenu Régime de retraite de l employeur 7% CARRA 63 % REER 6 % RRQ 4 %

14 (Suite) Atelier «CONCILIA TION retraite et travail» (collaboration Emploi-Québec) Durée d emploi chez le même employeur avant la retraite 6 à 20 ans 8 % 2 à 25 ans 20 % 26 à 30 ans 22 % Plus de 30 ans 40 % Motif de retour sur le marché du travail Besoin de sécurité 24 % Besoin social 24 % Besoin d estime 34 % Besoin d actualisation 8 % ateliers sont prévus durant l année

15 Des participants témoignent «Quelle bonne idée cet atelier; quelqu un a pensé à nous! Je suis très heureuse d y avoir participé. J ai repris confiance en moi tout en retrouvant le goût d apporter de nouveau ma contribution à la société. Bravo et merci à l équipe de GIT!» Louise «L atelier Conciliation retraite et travail a été pour moi l outil par excellence qui m a permis, tout d abord, d échanger avec d autres personnes dans la même situation que moi et d identifier mes nouveaux besoins. On m a rassurée et accompagnée dans la recherche de moyens concrets afin de combler mes besoins et on a mis à ma disposition tous les outils et informations nécessaires.» Huguette P. «L'énergie constructive et positive des animatrices et les diverses expériences des participants m'ont permis de réagir et de passer à l'action avec enthousiasme. Ces personnes m'ont aidée à faire ce pas de plus. Un grand MERCI... J'apprécie votre support et je suis heureuse d avoir obtenu en décembre, l emploi que je convoitais.» R. Noël, une retraitée qui a fait un retour sur le marché du travail Domaine d emploi recherché par les participants Conditions de travail souhaitées Temps plein 9 % Temps partiel 69 % Mandats ponctuels 22 % Service à la clientèle 40 % Travail de bureau / Informatique 22 % Communications / Enseignement 8 % Travail manuel / Transport % Gestion / Coordination 9 %

16 ACCOMPAGNEMENT DES NOUVEAUX ARRIVANTS (Collaboration ministère de l Immigration et des Communautés culturelles (MICC)) Depuis plus de 5 ans, GIT accompagne les nouveaux arrivants dans leur intégration au marché du travail. Très appréciée, cette démarche ne nécessite aucun délai d attente : le client est aussitôt rencontré, aussitôt en recherche d emploi, aussitôt en emploi! Profil des 5 personnes immigrantes ayant bénéficié de notre accompagnement spécifique en : Âge 48 personnes immigrantes ont participé à un «Club de recherche d emploi» en à 24 ans 2 % 25 à 34 ans 47 % 35 à 44 ans 38 % 45 à 54 ans 9 % 55 ans et plus 4 % É.-U. Taux de placement : 73 % des personnes immigrantes qui ont participé à un «Club de recherche d emploi» ont trouvé du travail en moins de 2 semaines. Sexe Hommes 56 % Femmes 44 %

17 Statut Résident permanent 85 % Réfugié % Citoyen canadien 4 % 85 4 Type de poste visé par les personnes immigrantes Employé de bureau 2 % Travailleur non spécialisé % Travailleur spécialisé 29 % Professionnel 58 % Les avantages pour une personne immigrante de participer à un «Club» : Côtoyer des chercheurs d emploi québécois et immigrants et briser l isolement. Développer un réseau de contacts. Adapter ses outils de recherche d emploi en fonction du marché québécois (CV, lettre de présentation, etc.). Apprendre et expérimenter les techniques de recherche d emploi les plus efficaces au Québec. Communiquer avec les employeurs potentiels. Vivre l expérience des entrevues d emploi québécoises. Mieux connaître son secteur d emploi. Augmenter sa confiance en soi. Apprendre à se démarquer des autres chercheurs d emploi. Être soutenue et encadrée par des professionnels. Nombre de personnes immigrantes reçues par pays OCÉAN ARCTIQUE Groenland C A N A D A IRLANDE ISLANDE ANGLETERRE NORVÈGE SUÈDE FINLANDE ESTONIE LETTONIE LITUANIE UKRAINE POLOGNE BIÉLORUSSIE R U S S I E 4 É T A T S - U N I S Golfe du Mexique Québec O C É A N A T L A N T I Q U E N O R D MAROC 8 2 ESPAGNE ALLEMAGNE BELGIQUE FRANCE 26 A L G É R I E 9 SUISSE 2 ITALIE TUNISIE 6 L I B Y E U K R A I N E MOLDAVIE ROUMANIE BULGARIE KOSOVO GRÈCE 3 3 É G Y P T E T U R Q U I E SYRIE IRAK ARABIE K A Z A K H S T A N OUZBÉKISTAN TURKMÉNISTAN AFGHANISTAN I R A N PAKISTAN NÉPAL M O N G O L I E C H I N E CORÉE DU NORD JAPON CORÉE DU SUD To kyo MEXIQUE 5 GUATEMALA CUBA JAMAÏQUE HAÏTI HONDURAS Mer des Caraïbes RÉPUBLIQUE DOMINICAINE Martinique VENEZUELA GUYANA Cayenne SURINAME COLOMBIE 8 MAURITANIE SÉNÉGAL SIERRA LEONE GUINÉE 2 4 LIBERIA M A L I CÔTE D'IVOIRE RÉPUBLIQUE DU N I G E R BÉNIN NIGERIA TOGO TCHAD RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE CAMEROUN 4 S O U D A N OUGANDA KENYA ÉTHIOPIE SAOUDITE YÉMEN SOMALIE OMAN I N D E MYANMAR LAOS THAÏLANDE VIÊTNAM CAMBODGE MALAISIE Mes des Philippines ÉQUATEUR GABON CONGO 3 RWANDA BURUNDI 2 I NDONÉSI E PÉROU 3 BOLIVIE B R É S I L PARAGUAY 2 O C É A N A T L A N T I Q U E S U D ANGOLA NAMIBIE ZAMBIE BOTSWANA ZIMBABWE TANZANIE MOZAMBIQUE MADAGASCAR O C É A N I N D I E N A U S T R A L I E AFRIQUE CHILI ARGENTINE URUGUAY DU SUD 7

18 Formation «L Informatique à votre portée» (collaboration Emploi-Québec) Au cours des huit dernières années, GIT a coordonné le projet de formation «L Informatique à votre portée» offert en collaboration avec le Centre de formation professionnelle Marie-Rollet. Cette formation d une durée de cinq semaines comprenait des cours magistraux et des travaux pratiques permettant aux participants d atteindre les objectifs suivants : Maîtriser les principales fonctions d un ordinateur. Apprendre les bases pour utiliser les logiciels Word et Excel. Approfondir la navigation dans Internet et l utilisation du courrier électronique. Élaborer des outils de recherche d emploi (CV, lettre de présentation, etc.). Apprendre et expérimenter les techniques de recherche d emploi les plus efficaces. Préparer et simuler des entrevues d emploi. Nombre de groupes et de clients reçus en : 4 groupes, pour un total de 47 participants. Contenu de la formation : Méthode du doigté : 6 heures Word et Windows XP : 70 heures Excel : 30 heures Internet et courrier électronique : 20 heures Ateliers de recherche d emploi : 24 heures 8

19 Profil de la clientèle : Âge 8 à 35 ans 4 % 36 à 44 ans 7 % 45 à 54 ans 45 % 55 ans et plus 34 % Sexe 45 Hommes 43 % Femmes 57% Domaine d emploi visé par les participants Travail de bureau et service à la clientèle 57 % Gestion et administration 22 % Vente et représentation 7 % Sciences humaines, communications et arts 2 % Production 2 % Nombre d années d absence du marché du travail Niveau de scolarité Moins d un secondaire V 2 % Secondaire 62 % Collégial 7 % Universitaire 9 % mois et moins 72 % à 2 ans 9 % 3 à 4 ans 4 % 5 ans et plus 5 % Une belle réussite! La majorité des participants ont mentionné avoir besoin de suivre la formation «L Informatique à votre portée» afin d obtenir un emploi ou d accéder à une promotion. En effet, après l analyse de leurs besoins et de leur parcours, certains ont souligné avoir été confrontés à plusieurs reprises à des refus d emploi en raison de leur manque de compétences en informatique. À la fin de cette formation, les participants étaient entièrement satisfaits d avoir développé des connaissances en informatique et d avoir davantage confiance en leurs capacités. Il s agit donc d une mission accomplie! 9

20 SERVICES OFFERTS AUX personnes PRÉSENTANT DES LIMITATIONS fonctionnelles CSST-SAAQ En , les intervenants de GIT ont renouvelé et enrichi leur expertise en intervention auprès des personnes présentant des limitations fonctionnelles en suivant une formation bien adaptée à la réalité de cette clientèle. Les services disponibles à GIT : Évaluation de besoins. Exploration des possibilités professionnelles. ** nouveau depuis mai 2008 ** Club de recherche d emploi. Accompagnement individuel en recherche d emploi (stratégie d exploration du marché du travail, techniques d entrevue). Rédaction de curriculum vitæ, de carte professionnelle et de lettre d accompagnement. Services d orientation. Ateliers de préparation aux TENS (Tests d équivalence de niveau de scolarité). Nombre de clients reçus en par type de service : Club de recherche d emploi 4 Rédaction de curriculum vitæ 4 Service individuel de recherche d emploi Formation préparatoire aux TENS 5 Service d orientation 20

21 Comités de reclassement GIT poursuit toujours sa collaboration avec les présidents de comités de reclassement afin de favoriser la réintégration rapide en emploi des personnes licenciées. TENS Le français, les mathématiques, les sciences humaines, de la nature et économiques font partie du quotidien à GIT depuis plusieurs années. GIT offre en effet des services de préparation aux TENS (Tests d équivalence de niveau de scolarité), afin d aider les clients à obtenir un diplôme d équivalence de 5 e secondaire. PARTENARIAT avec Exportech Québec et Artmérik International Dans l optique de toujours bien répondre aux besoins de sa clientèle et dans une perspective d innovation et de développement, GIT et ces deux entreprises d entraînement ont établi un partenariat visant l expérimentation d un projet pilote. Celui-ci consiste à offrir un parcours plus adapté aux personnes retraitées ayant besoin de connaissances en informatique pour réintégrer le marché du travail, et ainsi répondre adéquatement aux exigences des employeurs actuels. Services aux entreprises GIT publicise avec plaisir les offres d emploi des entreprises afin de les aider à recruter de la maind œuvre. En plus d être affichées sur les babillards des salles d ateliers, les offres sont présentées à tous les clients par les conseillers en emploi. Nous recevons les offres d emploi par courriel au ou par télécopieur au Services aux membres 7 personnes ayant bénéficié de nos services d aide à l emploi sont devenues membres durant l année Trois activités ont eu lieu au cours de l année pour les membres : Activité de réseautage : Élargir son réseau de contacts dans une activité de «réseautage rapide». La Chasse à l emploi : Préparer et enregistrer sa candidature pour l émission «La Chasse à l emploi» à TVA. L entrevue de groupe : Vivre une expérience d entrevue de groupe et connaître les particularités de ce type d entrevue. 4 activités pour les membres sont déjà prévues en

22 LES COMMUNICATIONS EN Plan de communication et campagne publicitaire Toujours soucieux d atteindre ses objectifs, GIT a analysé et expérimenté des stratégies de recrutement de clientèle en cours d année. Un plan de communication a été préparé et une campagne publicitaire a été lancée. Notre campagne publicitaire en bref : UNE RENCONTRE QUI CHANGERA VOTRE VIE! Sacs recyclables offerts aux clients lors des salons Calendrier 2008 envoyé aux partenaires et collaborateurs Publicités dans divers journaux Parution d un bandeau publicitaire dans le site Internet «Jobboom» Envoi d une publicité par courriel à la clientèle «femmes» à quatre reprises Envoi d une publicité postale dans des quartiers ciblés Reportage à l émission «Enquête» de Radio-Canada en novembre 2007 Envoi de communiqués de presse Plusieurs entrevues téléphoniques à la radio Plusieurs articles dans les journaux (Le Soleil, novembre 2007; Journal des 50 ans et +) Bloc-notes remis aux agents d aide à l emploi d Emploi-Québec et aux agents d accompagnement du ministère de l Immigration et des Communautés culturelles 22

23 Publicité Exemple de publicité parue dans les journaux. Publicité postale Envoi de ce carton promotionnel dans des quartiers ciblés. Carton d invitation Invitation au lancement du nouveau site Internet. 23

24 (Suite) LES COMMUNICATIONS EN Un nouveau site internet pour GIT Épuré, efficace et accessible, le tout nouveau site Internet de GIT a été officiellement lancé le 3 juin Les clients actuels et potentiels ainsi que les partenaires y trouvent maintenant des renseignements complets sur les services offerts et peuvent constater plusieurs nouveautés. Rendez-vous au 24

25 Salons et événements GIT aime être en contact avec le milieu, les partenaires et la clientèle. Il a ainsi participé à plus de 20 salons et événements durant l année : Salon des initiatives de la Corporation de développement économique communautaire de Québec septembre 2007 Congrès de l Association des centres de recherche d emploi septembre 2007 Colloque citoyenneté immigration Vanier octobre 2007 et avril 2008 Salon des organismes «S ACTUALIER mieux se connaître pour faire la différence» d Emploi-Québec octobre 2007 Salon Éducation Emploi octobre 2007 Salon Objectif Retraite octobre 2007 Activités de la Semaine québécoise des rencontres interculturelles 2007 octobre 2007 Soirée «Un monde à faire» de la Chambre de commerce de Québec novembre 2007 Le Mois de l histoire des Noirs : Show choc culturel organisé par le Centre R.I.R.E février 2008 Lancement de la programmation Québec interculturel 2008 février 2008 Dîner de la Chambre de commerce de Québec février 2008 Concours Mérite à la formation avril 2008 Atelier pré-foire dans les centres locaux d emploi avril 2008 Foire de l emploi avril 2008 Présentation de services aux centres locaux d emploi de Sainte-Foy et des Quartiers-Historiques depuis le 0 avril 2008 Caravane de l information organisée par le Centre d éducation des adultes des Découvreurs mars et avril 2008 Salon des générations ** stand et conférence ** mai 2008 Remise des Prix québécois de la citoyenneté mai 2008 Les Rencontres Champlain-Montaigne mai 2008 Congrès de la FADOQ juin 2008 Séminaire sur le réseautage et l employabilité du Centre R.I.R.E juin 2008 Les matins employeurs à Option-Travail Le défi de la transition, une occasion à saisir! En septembre 2007, GIT a reçu à Québec les membres de l Association des centres de recherche d emploi dans le cadre du congrès annuel de l Association. Ce congrès s est tenu sous le thème Le défi de la transition, une occasion à saisir! Plus de 22 personnes ont participé à l événement qui fut un vif succès! 25

26 Partenariat Collaboration Implication Emploi-Québec et les centres locaux d emploi Ministère de l Immigration et des Communautés culturelles (MICC) CSST et SAAQ Association des centres de recherche d emploi du Québec (ACREQ) Atelier de préparation à l emploi (APE) Exportech Québec - Entreprise d entraînement Artmérik International Centres de formation professionnelle : Marie-Rollet Neufchâtel Duchesnay École hôtelière de la Capitale Wilbrod-Bherer Régie des rentes du Québec (RRQ) Fédération de l âge d or du Québec (FADOQ) Foire de l emploi 26

27 NOUVEAUTÉS EN Membre du conseil d administration de la Corporation de développement économique communautaire de Québec (CDÉC de Québec) Collaboration à la réalisation du projet «Blitz Emploi Citoyen» (BEC) Membre de la table de concertation Emploi Les Rivières (CELR) Membre de la Chambre de commerce de Québec Membre de la Table de concertation en immigration de la région de la Capitale-Nationale Membre de la Table de concertation «SARCA» (Service d accueil, de référence, de conseil et d accompagnement) de la Commission scolaire des Découvreurs Membre de la Table de concertation PANA (Programme d accompagnement des nouveaux arrivants) du ministère de l Immigration et des Communautés culturelles (MICC) Membre du comité organisateur du congrès annuel de l ACREQ 2007 Suivi d accompagnement de maintien en emploi Bonification des services aux membres Inscription au site «Placement en ligne» pour tous les clients Bulletin informatisé «Info-GIT» envoyé gratuitement tous les deux mois à nos abonnés À surveiller : Le 20 e anniversaire de GIT 027

28 Autoroute Laurentien Autoroute Robert-Bourassa Autoroute Félix-Leclerc Autoroute Laurentien Halles Fleur de Lys Rue Soumande 73 Autoroute Laurentien Leclerc Halles Fleur de Lys 440 nte-foy Rue Saint-Sacrement Rue Soumande Deux bureaux à Québec 73 Halles Fleur de Lys 245, rue Soumande, bureau 280 Québec (Québec) GM 3H6 Téléphone : Télécopieur : Courriel et Ministère des Communautés de l Immigration : Rue Marie de l Incarnation Côte de la pente douce cuturelles Boulevard Hamel Boulevard Charest Plaza Laval Autoroute Robert-Bourassa Autoroute Félix-Leclerc Rue Soumande Autoroute Henri-IV Autoroute Duplessis 740 Plaza Laval 2750, chemin Sainte-Foy, bureau 220 Québec (Québec) GV V6 Téléphone : Télécopieur : Courriel : Chemin Quatre-Bourgeois Halles Fleur de Lys 440 Chemin Sainte-Foy Boulevard Laurier Rue Saint-Sacrement 73 Rue Marie de l Incarnation Côte de la pente douce Ministère de l Immigration et des Communautés cuturelles Boulevard Hamel Autoroute Henri-IV Autoroute Duplessis Boulevard Charest Plaza Laval 740 Chemin Quatre-Bourgeois Boulevard Laurier 440 Chemin Sainte-Foy Rue Saint-Sacrement Rue Marie de l Incarnation Côte de la pente douce Ministère de l Immigration et des Communautés cuturelles. ier Heures d ouverture Lundi au jeudi de 8 h 30 à 2 h et de 3 h à 6 h 30 Vendredi de 8 h 30 à 2h et de 3 h 30 à 6 h 30

qweretwqu C RAPPOR T T D ACTIVITÉS IV 10 11

qweretwqu C RAPPOR T T D ACTIVITÉS IV 10 11 CTIV retwqu RAPPORT D ACTIVITÉS 10 11 mot du président de la et directrice générale L année 2010-2011 s est déroulée sous le signe de la continuité, avec la prestation régulière de service et la mise

Plus en détail

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala.

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala. Le Canada est un pays situé dans l hémisphère Nord. Il fait partie du continent américain. C est le plus grand pays au monde. Son voisin du sud sont les États-Unis. Les États-Unis est un pays situé sur

Plus en détail

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES Voici trois tableaux présentant la concurrence sur les ARV dans les pays pauvres : Tableau 1 : Ratio et taux de concurrence

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Arrêté du 10 avril 2014 fixant les temps de séjour ouvrant droit à prise en charge des

Plus en détail

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1.

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale et pays dont les ressortissants en sont exemptés A. Liste des pays tiers dont les ressortissants

Plus en détail

Durée du congé de maternité

Durée du congé de maternité Durée du congé de maternité Source: Toutes les données contenues dans les graphiques sont issues de la Base de donnée sur les lois des conditions de travail et d emploi du BIT Protection de la maternité":

Plus en détail

ANNEXE État des ratifications au 1 er janvier 2015

ANNEXE État des ratifications au 1 er janvier 2015 ANNEXE État des ratifications au 1 er janvier 2015 A. Convention concernant la lutte contre la discrimination dans le domaine de l enseignement (Paris, le 14 décembre 1960) Groupe I (Parties à la Convention

Plus en détail

CAP EXPORT : La réponse gouvernementale aux difficultés en matière d assurance-crédit export court terme

CAP EXPORT : La réponse gouvernementale aux difficultés en matière d assurance-crédit export court terme CAP EXPORT : La réponse gouvernementale aux difficultés en matière d assurance-crédit export court terme Depuis la fin de l été 2008, le Gouvernement a pris de nombreuses mesures pour soutenir les grands

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER BOURSES SCOLAIRES au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER ÉTABLISSEMENT PUBLIC NATIONAL À CARACTÈRE ADMINISTRATIF SOUS

Plus en détail

MOUVEMENTS MIGRATOIRES

MOUVEMENTS MIGRATOIRES PARTIE 5 MOUVEMENTS page 363 5 MOUVEMENTS page 364 SOMMAIRE MOUVEMENTS n Répartition par nationalité des travailleurs entrés en France au cours de l année 29 366 n L immigration familiale 367 à 37 n Les

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 14 du 26 mars 2015 TEXTE SIGNALE

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 14 du 26 mars 2015 TEXTE SIGNALE BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 14 du 26 mars 2015 TEXTE SIGNALE ARRÊTÉ fixant les temps de séjour ouvrant droit à prise en charge des frais occasionnés par un voyage de congé annuel

Plus en détail

Personnel de santé, infrastructures sanitaires et médicaments essentiels

Personnel de santé, infrastructures sanitaires et médicaments essentiels Personnel de santé, infrastructures sanitaires et médicaments essentiels Les Etats doivent absolument avoir accès à des données sur les ressources à la disposition des systèmes de santé pour déterminer

Plus en détail

DIRECTIVES CONCERNANT LES GROUPES DE COMPÉTITEURS ET LES RAPPORTS DE TENDANCE

DIRECTIVES CONCERNANT LES GROUPES DE COMPÉTITEURS ET LES RAPPORTS DE TENDANCE STR DIRECTIVES CONCERNANT LES GROUPES DE COMPÉTITEURS ET LES RAPPORTS DE TENDANCE Directives pour l Amérique du Nord et les Caraïbes Nombre minimum de propriétés Les groupes de compétiteurs doivent inclure

Plus en détail

LISTE DE PRIX TÉLÉCOMMUNICATIONS VoIP Etat septembre 2014 (en CHF inclus TVA)

LISTE DE PRIX TÉLÉCOMMUNICATIONS VoIP Etat septembre 2014 (en CHF inclus TVA) Page 1 de 5 Suisse Sous réserve d'erreurs ou d'omissions Witecom à Witecom 0.00 00 Arrondi du prix final au centime supérieur CH Fixe 0.03 CH Swisscom Mobile 0.25 Pas de frais d'établissement de la CH

Plus en détail

Barème des quotes-parts pour les contributions des États Membres au budget ordinaire en 2013

Barème des quotes-parts pour les contributions des États Membres au budget ordinaire en 2013 L atome pour la paix Conférence générale GC(56)/12 25 juillet 2012 Distribution générale Français Original : Anglais Cinquante-cinquième session ordinaire Point 12 de l ordre du jour provisoire (GC(56)/1

Plus en détail

Appel à propositions 2015 Programme Erasmus+

Appel à propositions 2015 Programme Erasmus+ Appel à propositions 2015 Programme Erasmus+ Dispositions financières applicables au Luxembourg dans le cadre de l appel 2015 Le «Guide 2015 du Programme Erasmus +» définit les dispositions financières

Plus en détail

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile ANNEXE 1 Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile Pays Pays où il y a un Pays exigeant Pays exigeant risque de transmission la vaccination

Plus en détail

PROGRAMME CAP MONDE. Année Universitaire 2009-2010

PROGRAMME CAP MONDE. Année Universitaire 2009-2010 Aider les étudiants qui sont obligés de partir à l étranger pendant 4 mois au minimum Cette fiche technique est destinée à tous les étudiants sauf ceux inscrits à l université de Rennes 1 ou Rennes 2 (cf

Plus en détail

POLITIQUE DE BOURSE POUR LES STAGES NON RÉMUNÉRÉS

POLITIQUE DE BOURSE POUR LES STAGES NON RÉMUNÉRÉS POLITIQUE DE BOURSE POUR LES STAGES NON RÉMUNÉRÉS Préambule L AEENAP a pour mission de soutenir ses membres dans la réalisation de leur projet d études. La bourse pour stage non-rémunéré a été instituée

Plus en détail

SAEGIS SUR SERION DES BASES DE DONNÉES DIVERSIFIÉES. UNE COUVERTURE MONDIALE. THOMSON COMPUMARK. Registre international.

SAEGIS SUR SERION DES BASES DE DONNÉES DIVERSIFIÉES. UNE COUVERTURE MONDIALE. THOMSON COMPUMARK. Registre international. DES DIVERSIFIÉES. UNE COUVERTURE MONDIALE. REUTERS/ANDY GAO Registre international Registre international Amérique du Nord Bermudes Canada Mexique États-Unis : Marques fédérales, Marques d État Amérique

Plus en détail

A) Liste des pays tiers dont les ressortissants sont soumis à l'obligation de visa pour franchir les frontières extérieures. 1.

A) Liste des pays tiers dont les ressortissants sont soumis à l'obligation de visa pour franchir les frontières extérieures. 1. Lists of third countries whose nationals must be in possession of visas when crossing the external borders and of those whose nationals are exempt from that requirement A) Liste des pays tiers dont les

Plus en détail

4 prestations essentielles pour vous accompagner à l international

4 prestations essentielles pour vous accompagner à l international PERFORMANCE EXPORT Développement à l'international V 4 prestations essentielles pour vous accompagner à l international Si on en parlait? Vous recherchez de nouveaux débouchés à l international? Vous entretenez

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DES PARTICIPANTS

RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DES PARTICIPANTS CBD CONVENTION SUR LA DIVERSITÉ BIOLOGIQUE Distr. GÉNÉRALE 10 mars 1999 ORIGINAL : FRANÇAIS ORGANE SUBSIDIAIRE CHARGÉ DE FOURNIR DES AVIS SCIENTIFIQUES, TECHNIQUES ET TECHNOLOGIQUES (SBSTTA) Quatrième

Plus en détail

Tableau récapitulant au 10 octobre 2014 l'état de la Convention et des accords y relatifs

Tableau récapitulant au 10 octobre 2014 l'état de la Convention et des accords y relatifs Information concernant l état de la Convention, de l'accord relatif à l'application de la Partie XI de la Convention et de l Accord aux fins de l'application des dispositions de la Convention relatives

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 Entrée en vigueur : L Accord est entré en vigueur le 30 janvier 1945. Situation : 130 parties. Cette liste

Plus en détail

Moyens de locomotion Les bébés En vacance Les sports

Moyens de locomotion Les bébés En vacance Les sports Sommaire 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 L alphabet L alphabet Quelques sons Les chiffres en lettres +, -, x, : Tableau vierge

Plus en détail

Groupements géographiques 1

Groupements géographiques 1 ANNEXE 2 Groupements de pays utilisés dans cette évaluation Groupements géographiques 1 Continent Région Sous-région Pays et territoires inclus dans cette évaluation Afrique Afrique du Sud, Algérie, Angola,

Plus en détail

Chapitre 32 : CARTE DIPLOMATIQUE DU CAMEROUN

Chapitre 32 : CARTE DIPLOMATIQUE DU CAMEROUN Chapitre 32 : CARTE DIPLOMATIQUE DU CAMEROUN SOMMAIRE I. LISTE DES TABLEAUX... 434 II. LISTE DES GRAPHIQUES... 434 III. PRESENTATION... 435 IV. METHODOLOGIE... 435 V. SOURCE DE DOCUMENTATION... 435 Chapitre

Plus en détail

Provisions 25 50 Départ personnel, congé, mauvaise créance Autres 5 9 Divers Total 345 459

Provisions 25 50 Départ personnel, congé, mauvaise créance Autres 5 9 Divers Total 345 459 CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) 49 e Réunion du Comité permanent Punta del Este, Uruguay, 1 er juin 2015 SC49 03 Surplus de fonds administratifs 2014, état du financement des délégués

Plus en détail

PARTIE 5 DÉTACHEMENT LE DÉTACHEMENT ÉTRANGER-FRANCE FINANCIERS FLUX MOUVEMENTS. page 125

PARTIE 5 DÉTACHEMENT LE DÉTACHEMENT ÉTRANGER-FRANCE FINANCIERS FLUX MOUVEMENTS. page 125 PARTIE 5 LE LE FLUX FINANCIERS ÉTRANGERFRANCE page 125 MOUVEMENTS MIGRATOIRES LE AVANT PROPOS 127 à 131 SYNTHÈSE 132 à 133 RÈGLEMENTS EUROPÉENS > Détachements et pluriactivités. 134 à 136 > Le détachement

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Arrêté du 24 septembre 2014 fixant par pays et par groupe le montant de l indemnité spécifique

Plus en détail

Des SOLUTIONS. au service de la croissance de votre entreprise

Des SOLUTIONS. au service de la croissance de votre entreprise Des SOLUTIONS COMMERCI au service de la croissance de votre entreprise LES C BINET CONSEIL INTERN TION L expert en transformation commerciale 01 NOTRE AMBITION 02 NOTRE APPROCHE 03 NOS ATOUTS Vous orienter

Plus en détail

Prix des appels à l international (après mise en relation de 0,10 par appel)

Prix des appels à l international (après mise en relation de 0,10 par appel) Prix des appels en France métropolitaine : Vers des portables 0,19 0,19 / min Vers la messagerie (1 2 3) Vers les numéros d'urgence (15, 112, 119, 115, 17 & 18) Prix des appels à l international (après

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES LA FABRIQUE DES CINEMAS DU MONDE EDITION 2012

APPEL A CANDIDATURES LA FABRIQUE DES CINEMAS DU MONDE EDITION 2012 APPEL A CANDIDATURES LA FABRIQUE DES CINEMAS DU MONDE EDITION 2012 1) LA FABRIQUE DES CINEMAS DU MONDE 1. PRESENTATION DU PROGRAMME 08/11/2011 La Fabrique des Cinémas du Monde est composée de jeunes talents

Plus en détail

Programme de compensation volontaire des gaz à effet de serre (GES)

Programme de compensation volontaire des gaz à effet de serre (GES) Programme de compensation volontaire des gaz à effet de serre (GES) Volet déplacements professionnels L Université et la lutte aux changements climatiques L Université Laval souhaite contribuer à la lutte

Plus en détail

- 9-3. Convention de Berne pour la protection des œuvres littéraires et artistiques

- 9-3. Convention de Berne pour la protection des œuvres littéraires et artistiques - 9-3. de Berne pour la protection des œuvres littéraires et artistiques ) Situation le 27 novembre 2015 Date à laquelle l Acte 1 de la le plus récent Afrique du Sud... 3 octobre 1928 Bruxelles: 1 er août

Plus en détail

Fiche de synthèse sur Le Protocole de Montréal (mise à jour effectuée le 8 août 2005)

Fiche de synthèse sur Le Protocole de Montréal (mise à jour effectuée le 8 août 2005) INSTITUT INTERNATIONAL DU FROID Organisation intergouvernementale pour le développement du froid INTERNATIONAL INSTITUTE OF REFRIGERATION Intergovernmental organization for the development of refrigeration

Plus en détail

Profil des personnes différentes. ayant bénéficié des services au Relais

Profil des personnes différentes. ayant bénéficié des services au Relais Profil des personnes différentes ayant bénéficié des services au Relais Méthodologie adoptée pour la cueillette des données Les résultats énoncés dans ce rapport résultent de la base de données ACCESS

Plus en détail

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D BULLETIN D'INFORMATION DE L'ISU DECEMBRE 2012, N 22 Ce bulletin d information présente les dernières données de l ISU sur la science et la technologie disponibles en octobre

Plus en détail

Créer un Plan de Développement du Sport Automobile Fédération Internationale de l Automobile

Créer un Plan de Développement du Sport Automobile Fédération Internationale de l Automobile Créer un Plan de Développement du Sport Automobile Fédération Internationale de l Automobile Comment une ASN peut-elle développer et promouvoir le sport automobile? 25 juin, Conférence Annuelle de la FIA,

Plus en détail

0.10 1.99. Prix du fournisseur Prix du fournisseur 1.00 1.20. incl. 8% TVA. Frais uniques. chf

0.10 1.99. Prix du fournisseur Prix du fournisseur 1.00 1.20. incl. 8% TVA. Frais uniques. chf incl. 8% TVA Frais uniques Frais de location Internet-Box Frais de location TV-Box Frais d envoi par commande 49.- 29.- 9.- Tarifs Fix (par minute) En Suisse À l international Groupe 1 Groupe 2 Groupe

Plus en détail

Convention n o 138 concernant l âge minimum d admission à l emploi

Convention n o 138 concernant l âge minimum d admission à l emploi Texte original Convention n o 138 concernant l âge minimum d admission à l emploi 0.822.723.8 Conclue à Genève le 26 juin 1973 Approuvée par l Assemblée fédérale le 18 mars 1999 1 Instrument de ratification

Plus en détail

Taxe mensuelle Fr. 5. Appels vers les réseaux fixes en Suisse et les pays D, F, I, A, FL, ES et PT

Taxe mensuelle Fr. 5. Appels vers les réseaux fixes en Suisse et les pays D, F, I, A, FL, ES et PT M-Budget * Taxe mensuelle Fr. 5. Appels vers les réseaux fixes en Suisse et les pays D, F, I, A, FL, ES et PT Appels vers les mobiles en Suisse Fr. 0.03/min. Fr. 0.30/min. La facturation des communications

Plus en détail

C/106/17. Original : anglais 6 octobre 2015 CONSEIL. Cent sixième session REACTUALISATION SUCCINCTE

C/106/17. Original : anglais 6 octobre 2015 CONSEIL. Cent sixième session REACTUALISATION SUCCINCTE Original : anglais 6 octobre 2015 CONSEIL Cent sixième session REACTUALISATION SUCCINCTE DU PROGRAMME ET BUDGET POUR 2015 TABLE DES MATIERES Introduction.... 1 Tableaux synoptiques...... 2 PARTIE I ADMINISTRATION..

Plus en détail

tarif tarif Entreprises au départ d un téléphone fixe de La Réunion

tarif tarif Entreprises au départ d un téléphone fixe de La Réunion tarif tarif Entreprises au départ d un téléphone fixe de La Réunion date : 1er juillet 2013 les prix sont indiqués en euro hors taxes La souscription à un contrat professionnel (Contrat Professionnel,

Plus en détail

MultiPass - N français + N suisse

MultiPass - N français + N suisse Fiche tarifaire MultiPass - N français + N suisse +33 +41 + Votre carte SIM avec 2 numéros de téléphone : N français + N suisse Tous vos appels toujours reçus sur vos 2 lignes, avec un changement de ligne

Plus en détail

Accords bilatéraux et multilatéraux

Accords bilatéraux et multilatéraux Accords bilatéraux et multilatéraux Pour nos lecteurs qui seraient moins familiers avec certains termes fréquemment utilisés en droit international public, les définitions suivantes peuvent s avérer utiles.

Plus en détail

LA CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) Cinquième Session de la Conférence des Parties contractantes Kushiro, Japon, 9-16 juin 1993

LA CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) Cinquième Session de la Conférence des Parties contractantes Kushiro, Japon, 9-16 juin 1993 LA CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) Cinquième Session de la Conférence des Parties contractantes Kushiro, Japon, 9-16 juin 1993 RESOLUTION 5.2 : SUR LES QUESTIONS FINANCIERES ET BUDGETAIRES

Plus en détail

Tarifs interurbains de base : service international de départ À compter du 1 er mai 2011

Tarifs interurbains de base : service international de départ À compter du 1 er mai 2011 Le service international de départ couvre les appels vers d'autres destinations que le Canada et les États-Unis. Les appels sont acheminés sous réserve des restrictions de service en vigueur à l'emplacement

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l environnement. Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l agriculture

Programme des Nations Unies pour l environnement. Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l agriculture NATIONS UNIES UNEP/FAO/RC/COP.4/22 RC Distr. : Générale 22 mai 2008 Programme des Nations Unies pour l environnement Français Original : Anglais Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l

Plus en détail

LÉGISLATION APPLICABLE

LÉGISLATION APPLICABLE PARTIE 5 FLUX FINANCIERS ÉTRANGERFRANCE page 129 MOUVEMENTS MIGRATOIRES LEGISLATION AVANT PROPOS 131 à 135 SYNTHÈSE 136 à 137 RÈGLEMENTS EUROPÉENS > Détachements et pluriactivités. 138 à 140 > Le détachement

Plus en détail

Centre Énergie, Matériaux et Télécommunications. Programme de bourses d exemption des frais de scolarité majorés pour les étudiants étrangers

Centre Énergie, Matériaux et Télécommunications. Programme de bourses d exemption des frais de scolarité majorés pour les étudiants étrangers Centre Énergie, Matériaux et Télécommunications Programme de bourses d exemption des frais de scolarité majorés pour les étudiants étrangers Avril 2006 Institut national de la recherche scientifique Centre

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE DES INSTRUMENTS BASES SUR DES TRAVAUX MENES DANS LE CADRE D UNIDROIT (*)

MISE EN ŒUVRE DES INSTRUMENTS BASES SUR DES TRAVAUX MENES DANS LE CADRE D UNIDROIT (*) ANNEXE MISE EN ŒUVRE DES INSTRUMENTS BASES SUR DES TRAVAUX MENES DANS LE CADRE D UNIDROIT (*) A. CONVENTIONS PREPAREES PAR UNIDROIT ET APPROUVEES A DES CONFERENCES DIPLOMATIQUES CONVOQUEES PAR DES ETATS

Plus en détail

NOTE D ORIENTATION 2013

NOTE D ORIENTATION 2013 NOTE D ORIENTATION 2013 Introduction 1. Le Fonds de l OIM pour le développement, créé en 2001, vient en aide aux Etats Membres en développement et à ceux dont l économie est en transition en vue de l élaboration

Plus en détail

Destination Tarifs Fixe Tarifs mobile Exception

Destination Tarifs Fixe Tarifs mobile Exception Tarifs Téléphonique (26/12/2013) - Page 1/5 Acores 0 /mn 0,22 /mn Afghanistan 0,49 /mn 0,49 /mn Afrique du Sud 0 /mn 0,34 /mn Alaska 0 /mn 0 /mn Albanie 0 /mn 0,34 /mn Algérie 0 /mn 0,64 /mn Au delà de

Plus en détail

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général L atome pour la paix Conseil des gouverneurs Conférence générale GOV/2015/46-GC(59)/16 19 août 2015 Réservé à l usage officiel Point 8 b) i) de l ordre du jour provisoire du Conseil des gouverneurs (GOV/2015/43)

Plus en détail

«ANNEXE 25 FRAIS DE TRANSPORT AÉRIEN À INCORPORER DANS LA VALEUR EN DOUANE. a) des pays tiers regroupés selon les continents et zones 1 (colonne 1);

«ANNEXE 25 FRAIS DE TRANSPORT AÉRIEN À INCORPORER DANS LA VALEUR EN DOUANE. a) des pays tiers regroupés selon les continents et zones 1 (colonne 1); «ANNEXE 25 FRAIS DE TRANSPORT AÉRIEN À INCORPORER DANS LA VALEUR EN DOUANE 1. Le tableau ci-après contient la désignation: a) des pays tiers regroupés selon les continents et zones 1 (colonne 1); b) des

Plus en détail

Bonn, Allemagne, 14-15 octobre 2015 EXÉCUTION DU BUDGET DE LA CMS AU COURS DE LA PÉRIODE DE JANVIER À AOÛT 2015

Bonn, Allemagne, 14-15 octobre 2015 EXÉCUTION DU BUDGET DE LA CMS AU COURS DE LA PÉRIODE DE JANVIER À AOÛT 2015 Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage Secrétariat assuré par le Programme des Nations Unies pour l Environnement 44 ème Réunion du Comité Permanent Bonn,

Plus en détail

Réf : EO/SGB/JA/TO Le 5 décembre 2012

Réf : EO/SGB/JA/TO Le 5 décembre 2012 Réf : EO/SGB/JA/TO Le 5 décembre 2012 Notification du Directeur exécutif Vingt-septième session du Conseil d administration/forum ministériel mondial sur l environnement (Nairobi, 18-22 février 2013) 1.

Plus en détail

Faire une demande de visa

Faire une demande de visa CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION Quatorzième session de la Conférence des Parties La Haye (Pays-Bas), 3 15 juin 2007 Faire une demande

Plus en détail

COOPÉRATION SUD-SUD DANS LE DOMAINE DES ACCORDS INTERNATIONAUX D'INVESTISSEMENT

COOPÉRATION SUD-SUD DANS LE DOMAINE DES ACCORDS INTERNATIONAUX D'INVESTISSEMENT UNCTAD/ITE/IIT/2005/3 CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE COMMERCE ET LE DÉVELOPPEMENT Genève COOPÉRATION SUD-SUD DANS LE DOMAINE DES ACCORDS INTERNATIONAUX D'INVESTISSEMENT Études de la CNUCED sur les

Plus en détail

CONVENTION POUR L UNIFICATION DE CERTAINES RÈGLES RELATIVES AU TRANSPORT AÉRIEN INTERNATIONAL FAITE À MONTRÉAL LE 28 MAI 1999

CONVENTION POUR L UNIFICATION DE CERTAINES RÈGLES RELATIVES AU TRANSPORT AÉRIEN INTERNATIONAL FAITE À MONTRÉAL LE 28 MAI 1999 CONVENTION POUR L UNIFICATION DE CERTAINES RÈGLES RELATIVES AU TRANSPORT AÉRIEN INTERNATIONAL FAITE À MONTRÉAL LE 28 MAI 1999 Entrée en vigueur : La Convention est entrée en vigueur le 4 novembre 2003*.

Plus en détail

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES I. SECTEURS D ACTIVITES - Aéronautique - Agriculture - Assurances - Banques (épargne, office des chèques postaux) - Bâtiment et génie civil - Communications - Postes - Télécommunications

Plus en détail

Convention sur la lutte contre la désertification

Convention sur la lutte contre la désertification NATIONS UNIES Convention sur la lutte contre la désertification Distr. GÉNÉRALE 22 octobre 2007 FRANÇAIS Original: ANGLAIS CONFÉRENCE DES PARTIES Première session extraordinaire New York, 26 novembre 2007

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Arrêté du 28 septembre 2015 fixant par pays et par groupe les taux de l indemnité d expatriation,

Plus en détail

DOSSIER DE CRÉANCE MODE D EMPLOI. DOCTORAT Entreprise International Spin Out Entreprise Docteur Entreprise International

DOSSIER DE CRÉANCE MODE D EMPLOI. DOCTORAT Entreprise International Spin Out Entreprise Docteur Entreprise International DOSSIER DE CRÉANCE MODE D EMPLOI Conventions : FIRST ENTREPRISE DOCTORAT Entreprise International Spin Out Entreprise Docteur Entreprise International DIRECTION GÉNÉRALE OPÉRATIONNELLE DE L ÉCONOMIE, DE

Plus en détail

Combi 1 Combi 2 Combi 3 Internet. À la souscription d un abonnement M-Budget Mobile (excepté Mobile One) Frais de location TV-Box (valeur : Fr. 99.

Combi 1 Combi 2 Combi 3 Internet. À la souscription d un abonnement M-Budget Mobile (excepté Mobile One) Frais de location TV-Box (valeur : Fr. 99. M-Budget Internet / TV / téléphonie fixe Offres combinées M-Budget Combi 1 Combi 2 Combi 3 Internet Vitesse max. en download 2 Mbit/s 10 Mbit/s 20 Mbit/s Vitesse max. en upload 0.2 Mbit/s 1 Mbit/s 2 Mbit/s

Plus en détail

ANNEXE I LISTE DES PAYS DE CATÉGORIE I ET DE CATÉGORIE II 1 : DURÉES DE REMBOURSEMENT MAXIMALES ET DURÉE DE VIE MOYENNE PONDÉRÉE MAXIMALE

ANNEXE I LISTE DES PAYS DE CATÉGORIE I ET DE CATÉGORIE II 1 : DURÉES DE REMBOURSEMENT MAXIMALES ET DURÉE DE VIE MOYENNE PONDÉRÉE MAXIMALE ANNEXE I LISTE DES PAYS DE CATÉGORIE I ET DE CATÉGORIE II 1 : DURÉES DE REMBOURSEMENT MAXIMALES ET DURÉE DE VIE MOYENNE PONDÉRÉE MAXIMALE CATÉGORIE I (A) CATÉGORIE II (B) TOTAL: 31 TOTAL: 184 1 Allemagne

Plus en détail

Service de Messagerie Evoluée. Option Mail to Fax. Guide Utilisateur

Service de Messagerie Evoluée. Option Mail to Fax. Guide Utilisateur Service de Messagerie Evoluée Option Mail to Fax Guide Utilisateur Mars 2004 Mail to Fax Guide utilisateur 1 SOMMAIRE 1. ENVOI DE FAX DEPUIS VOTRE BOITE AUX LETTRES EVOLUEE... 3 1.1. CREATION/PREPARATION

Plus en détail

Profils tarifaires dans le monde

Profils tarifaires dans le monde Profils tarifaires dans le monde Droits NPF Appliqués 0

Plus en détail

CONVIENT: CHARGE le Secrétariat:

CONVIENT: CHARGE le Secrétariat: PROJET DE RESOLUTION DE LA CONFERENCE DES PARTIES Financement du programme de travail chiffré du Secrétariat pour 2012 et 2013 CoP15 Doc. 6.5 (Rev. 1) Annexe 6 RAPPELANT que l'amendement financier à la

Plus en détail

Procédures administratives. Commission européenne

Procédures administratives. Commission européenne 1/7 Cet avis sur le site TED: http://ted.europa.eu/udl?uri=ted:notice:356133-2014:text:fr:html Belgique-Bruxelles: Sollicitation des établissements proposant des hébergements à mettre leurs chambres à

Plus en détail

MOT DE LA PRÉSIDENTE

MOT DE LA PRÉSIDENTE RAPPORT D ACTIVITÉS 2011-2012 MOT DE LA PRÉSIDENTE L année 2011-2012 fut une année d imprévus. L absence de madame Hélène Blackburn, directrice générale, a demandé une réorganisation des tâches. Madame

Plus en détail

Offre Mobile. Grille tarifaire. solutions entreprises

Offre Mobile. Grille tarifaire. solutions entreprises Offre Mobile Grille tarifaire solutions entreprises Sommaire A. Frais de mise en service 3 B. Plan Executive Plus 3 B.1.Tarifs 3 B.2. Option Facture plafonnée 3 C. Forfaits Open+ 3 C.1. Forfaits libres

Plus en détail

Un prix sera attribué à la meilleure communication dans les huit catégories suivantes :

Un prix sera attribué à la meilleure communication dans les huit catégories suivantes : Paris, le 20 mars 2014 AUX PREMIERS DELEGUES DES PAYS MEMBRES DE L AIPCR OBJET : concours des Prix AIPCR 2015 Chère Madame, cher Monsieur, L Association mondiale de la Route organise, à l occasion du XXVe

Plus en détail

w w w. a i l e s. c h

w w w. a i l e s. c h Croisière The Oberoi Vrinda L'Oberoi Motor Vessel Vrinda vous emporte dans un merveilleux voyage le long des eaux tranquilles du «God s Own country». Laissez-vous bercer au fil de l eau à mesure que le

Plus en détail

PASS-MONDE France vers Monde Montant à choisir à la caisse (entre 10 et 200 )

PASS-MONDE France vers Monde Montant à choisir à la caisse (entre 10 et 200 ) PASS-MONDE France vers Monde Montant à choisir à la caisse (entre 10 et 200 ) Crédit valable 60 jours Communications depuis la France métropolitaine vers le monde entier (hormis vers la France métropolitaine)

Plus en détail

Berne, les 9 et 10 novembre 2010 (de 9 h 30 à 12 h 30 et de 15 à 18 heures), salle Heinrich von Stephan. Prendre note du présent document.

Berne, les 9 et 10 novembre 2010 (de 9 h 30 à 12 h 30 et de 15 à 18 heures), salle Heinrich von Stephan. Prendre note du présent document. UPU UNION POSTALE UNIVERSELLE CA C 3 2010.1 Doc 23 CONSEIL D'ADMINISTRATION Commission 3 (Finances et administration) Comptabilité Berne, les 9 et 10 novembre 2010 (de 9 h 30 à 12 h 30 et de 15 à 18 heures),

Plus en détail

VOLET A LE FICHIER DES EXPORTATEURS

VOLET A LE FICHIER DES EXPORTATEURS VOLET A LE FICHIER DES EXPORTATEURS Numéro d entreprise: Nom de la firme: Forme juridique: ADRESSE POSTALE Rue No Bte: Code postal Commune (Comm. fus.): Tél. Fax: E-mail: ADRESSE INTERNET http:// 2 EME

Plus en détail

Études secondaires. Trouve-toi un métier qui te fera vibrer! Savoir par où commencer pour aller plus loin!

Études secondaires. Trouve-toi un métier qui te fera vibrer! Savoir par où commencer pour aller plus loin! Études secondaires Trouve-toi un métier qui te fera vibrer! Savoir par où commencer pour aller plus loin! CLIENTÈLE Les usagers de l éducation des adultes ont un point en commun : ils veulent tous suivre

Plus en détail

Tarifs des offres Box Mediaserv PRIX MENSUEL (4)

Tarifs des offres Box Mediaserv PRIX MENSUEL (4) Tarifs des offres Box Mediaserv TARIFS DES OFFRES MEDIASERV POUR LES PARTICULIERS En vigueur à tir du 1/0/201-Tarifs des offres présentés hors promotions Edition ANTILLES - / GUYANE Sous réserve de compatibilité

Plus en détail

La représentation des femmes en politique. Données par pays

La représentation des femmes en politique. Données par pays REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de la sécurité, de la police et de l environnement (DSPE) Service pour la promotion de l égalité entre homme et femme La représentation des femmes en politique

Plus en détail

DEMANDE DE CHANGEMENT DE DISCIPLINE

DEMANDE DE CHANGEMENT DE DISCIPLINE 14 ANNEXE IV DEMANDE DE CHANGEMENT DE DISCIPLINE Je soussigné (e) (1). épouse Professeur des universités - Praticien hospitalier (2) Maître de conférences des universités - Praticien hospitalier (2) En

Plus en détail

INFORMATIONS AUX PARTICIPANTS

INFORMATIONS AUX PARTICIPANTS CBD CONVENTION SUR DIVERSITE BIOLOGIQUE Distr. GENERALE 30 septembre 2003 FRANCAIS ORIGINAL: ANGLAIS REUNION DU GROUPE D'EXPERTS TECHNIQUES AD HOC SUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME DE TRAVAIL SUR LA DIVERSITE

Plus en détail

SNPNAC. Déclaration des Revenus 2014 frais réels SYNDICAT NA TIONAL DU PERSONNEL NAVIGANT DE L'AERONAUTIQUE CIVILE

SNPNAC. Déclaration des Revenus 2014 frais réels SYNDICAT NA TIONAL DU PERSONNEL NAVIGANT DE L'AERONAUTIQUE CIVILE SNPNAC SYNDICAT NA TIONAL DU PERSONNEL NAVIGANT DE L'AERONAUTIQUE CIVILE Déclaration des Revenus 2014 frais réels - Méthode de calcul - Barème IKV - Barème des Indemnités par zone l'utilisation de ce bulletin

Plus en détail

Informations et tarifs de Téléphonie pour les abonnés à l offre Triple Play

Informations et tarifs de Téléphonie pour les abonnés à l offre Triple Play Informations et tarifs de Téléphonie pour les abonnés à l offre Triple Play Offre de Téléphonie soumise à condition, sous réserve de faisabilité technique et du paiement éventuel d un droit d accès. Communications

Plus en détail

Délégation pour les relations avec la société civile et les partenariats

Délégation pour les relations avec la société civile et les partenariats Délégation pour les relations avec la société civile et les partenariats Pôle volontariat 27, rue de la Convention CS 91533 75732 Paris cedex 15 Téléphone : 01 43 17 62 94 Statistiques relatives aux Volontaires

Plus en détail

APPEL A PROJETS D ENERGIE SOLAIRE DANS LES PAYS EN DEVELOPPEMENT FINANCES PAR L AIDE-PROJET DU MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE

APPEL A PROJETS D ENERGIE SOLAIRE DANS LES PAYS EN DEVELOPPEMENT FINANCES PAR L AIDE-PROJET DU MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE APPEL A PROJETS D ENERGIE SOLAIRE DANS LES PAYS EN DEVELOPPEMENT FINANCES PAR L AIDE-PROJET DU MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Préambule Dans le contexte d un développement rapide

Plus en détail

FICHE TARIFAIRE Novembre 2015

FICHE TARIFAIRE Novembre 2015 FICHE TARIFAIRE Novembre 2015 Offre réservée aux particuliers exclusivement ZEOP SAS 39 rue Pierre Brossolette 97420 LE PORT - capital de 500 000 - RCS SAINT DENIS 531 379 295 Les prix sont exprimés en

Plus en détail

Révision des besoins non satisfaits: En bref Résumé de l analyse de MEASURE DHS

Révision des besoins non satisfaits: En bref Résumé de l analyse de MEASURE DHS Révision des besoins non satisfaits: En bref Résumé de l analyse de MEASURE DHS Pourquoi faut-il changer la définition des besoins non satisfaits en matière de planification familiale? Le concept de besoins

Plus en détail

Getty Images : Guide d application des restrictions

Getty Images : Guide d application des restrictions Getty Images : Guide d application des restrictions Si vous soumettez des images comportant des restrictions, vous devez les détailler dans les métadonnées fournies avec les fichiers images à haute résolution,

Plus en détail

CONDITIONS TARIFAIRES

CONDITIONS TARIFAIRES ÉDITION ANTILLES-GUYANE En vigueur à tir du 9/0/0 Sous réserve de compatibilité technique et d éligibilité xdsl de votre ligne téléphonique et d un engagement minimum de douze () mois. Pour tester votre

Plus en détail

PARTIE 6. le détachement ÉTRANGER-FRANCE FINANCIERS 7 - FLUX. page 379

PARTIE 6. le détachement ÉTRANGER-FRANCE FINANCIERS 7 - FLUX. page 379 PARTIE 6 le détachement 6 - LE DÉTACHEMENT 7 - FLUX FINANCIERS ÉTRANGER-FRANCE page 379 6 LE DÉTACHEMENT page 380 SOMMAIRE le détachement n Avant propos 382 à 386 n Règlements communautaires > Les missions

Plus en détail

Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits

Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits Appels nationaux (États-Unis, Canada et Guam): 1. Composez le 888-236-7527 Appels internationaux: 1. Pour appeler EthicsPoint

Plus en détail

- Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document.

- Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document. U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES - Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document. - Pour une demande d admission

Plus en détail

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial Liste des tableaux I. Évolution du commerce mondial 1. Aperçu général Tableau I.1 Croissance du volume des exportations et de la production mondiales de marchandises, 2005-2013 21 Tableau I.2 Croissance

Plus en détail

La population résidente 2014-2013-2012

La population résidente 2014-2013-2012 La population résidente 2014-2013-2012 Mise à jour au 12/09/14 Ce document a pour objet de présenter les données statistiques de la rentrée 2014 et de les comparer aux deux années précédentes. Ce document

Plus en détail

S. A. BANQUE DE CREDIT A L EXPORTATION DE TURQUIE

S. A. BANQUE DE CREDIT A L EXPORTATION DE TURQUIE S. A. BANQUE DE CREDIT A L EXPORTATION DE TURQUIE PROGRAMME DU CREDIT AUX ACHETEURS DES PAYS DESTINE AU SECTEUR DE FABRICATION DE MACHINES AVEC LA COOPERATION DE L UNION DES EXPORTATEURS DE MACHINES ET

Plus en détail

RENTES, PENSIONS ET ALLOCATIONS

RENTES, PENSIONS ET ALLOCATIONS PARTIE 3 Avant-propos...76 Synthèse...77 Règlements européens > Les paiements des rentes d accident du travail...8 > Les paiements des pensions d invalidité...83 > Les paiements des pensions de vieillesse...86

Plus en détail