L'entropie est une mesure de la diffusion et le partage de l'énergie thermique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L'entropie est une mesure de la diffusion et le partage de l'énergie thermique"

Transcription

1 L'entropie est une mesure de la diffusion et le partage de l'énergie thermique!!! L'entropie n'est pas la désorganisation!!! BCM 1502 Entropie Page 1/6

2 De Le désordre est plus probable que l'ordre, car il y a tellement de façons plus d'y parvenir. Ainsi les pièces de monnaie et les cartes ont tendance à adopter des configurations aléatoires, lorsque mélangées, et les chaussettes et les livres ont tendance à devenir plus éparpillés dans la chambre d'un adolescent au cours de la vie quotidienne. Cependant il y a quelques différences importantes entre ces systèmes à grande échelle, ou macro, et les collections de sous-particules microscopiques qui constituent l essence de la chimie et la biochimie. 1. Dans les systèmes chimiques ou biochimiques d'intérêt, nous avons affaire à un très grand nombre de particules. 2. Ceci est important, car les prédictions statistiques sont toujours plus précises pour les grands échantillons. Ainsi, bien que pour quatre lancés de pièces, il y a une bonne chance (62 %) que le rapport pile / face va tomber en dehors de la gamme de probabilité 0,45 à 0,55, cette probabilité devient quasi nulle pour 1000 lancés. Pour exprimer cela d'une manière différente, les chances que 1000 molécules de gaz se déplacent au hasard dans un conteneur et soient distribués à tout instant d'une façon suffisamment non uniforme pour produire une différence de pression détectable entre les deux côtés de leur conteneur, sera extrêmement faible. Si nous augmentons le nombre de molécules à un nombre significatif chimiquement (environ 10 20, par exemple), la même probabilité devient indiscernable de zéro. 3. Une fois que le changement commence, il se produit spontanément. Autrement dit, aucun agent externe (roulement de dés, brasse des cartes, ou adolescent) n est nécessaire pour maintenir le processus. Tant que la température est suffisamment élevée pour que des collisions suffisamment énergétiques puissent se produire entre les molécules réactives dans un gaz par exemple, la réaction avancera à complétion de son propre chef, une fois que les réactifs ont été réunis. 4. L'énergie thermique est continuellement échangée entre les particules du système, et entre le système et les environs. Les collisions entre les molécules donnent lieu à des échanges dynamiques (et donc de l'énergie cinétique) entre les particules du système, et (grâce à des collisions avec les parois d'un récipient, par exemple) avec l'environnement. BCM 1502 Entropie Page 2/6

3 5. L'énergie thermique se propage rapidement et de façon aléatoire à travers des micro-états divers et énergétiquement accessibles du système. La mesure dans laquelle l'énergie thermique est dispersée parmi ces micro-états est connue comme l'entropie du système. L'énergie thermique est la partie de l'énergie d'une molécule qui est proportionnelle à sa température, et se rapporte donc à un mouvement à l'échelle moléculaire. Quels types de mouvements moléculaires sont possibles? Pour les molécules monoatomiques, il n'y en a qu'un seul: le mouvement réel d'un endroit à un autre, que nous appelons le déplacement en trois directions de l'espace. Pour les molécules poly-atomiques, deux sortes de mouvements supplémentaires sont possibles. Les molécules linéaires possèdent deux modes de mouvement de rotation, tandis que les molécules non-linéaires ont trois modes de rotation. En plus, des molécules composées de deux atomes ou plus peuvent subir des vibrations internes. Pour des molécules libres de se déplacer, le nombre de modes de vibration ou de schémas dépend à la fois le nombre d'atomes et de la forme de la molécule, et elle augmente rapidement à mesure que la molécule devient plus compliquée. Les populations relatives des états quantiques d'énergie de translation, de rotation et de vibration d'une molécule diatomique typique sont représentées par l'épaisseur des lignes dans ce schéma (pas à l échelle!). La couleur ombragée indique l'énergie thermique totale disponible à une température donnée. Les numéros en haut montrent l'ordre de grandeur des espacements entre niveaux adjacents. Il est évident que pratiquement toute l'énergie thermique réside dans les états de translation ou déplacement. À noter que l'espacement énergique est grandement différent entre des trois sortes de niveaux d'énergie. Cela est extrêmement important, car il détermine le nombre de quanta d'énergie qu'une molécule peut accepter, et, comme le montre l'illustration suivante, le nombre de manières différentes dont cette énergie peut être répartie entre les molécules. BCM 1502 Entropie Page 3/6

4 énergie disponible La quantité d énergie est indiquée par l échelle verticale et se distribue en trois façons pour un ensemble de molécules dont l espacement des niveaux énergiques est montré. Pour des molécules avec des espacements plus écartés, les nombres de paliers pour distribuer cette même énergie sont plus restreints. Les plus rapprochés des états d'énergie quantiques d'une molécule, le plus grand sera le nombre de façons dont une quantité donnée d'énergie thermique peut être partagée entre une collection de ces molécules. L'espacement des états d'énergie moléculaires devient plus petit au fur et à mesure que la masse et le nombre de liaisons dans les molécules augmentent. Nous pouvons donc généralement dire que plus complexe est la molécule, plus la densité de ses états d'énergie est importante. Toute collection de molécules suffisamment large pour avoir une signification chimique aura son énergie thermique répartie sur un nombre inimaginable de micro-états. Le nombre de micro-états augmente de façon exponentielle au fur et à mesure que les états d'énergie deviennent plus accessibles à raison de: 1. Ajout de quanta d'énergie (température plus élevée), 2. Augmentation du nombre de molécules (résultant de la dissociation, par exemple). 3. Le volume du système augmente (ce qui diminue l'espacement entre les états d'énergie, permettant à plus d états énergiques d être peuplés à une température donnée.) Expansion d un gaz La tendance d'un gaz à faire l expansion du volume 1 à 2 est due à des états plus rapprochés en énergie thermique dans le plus grand volume voir point 3 ci-haut. Donc l entropie augmente. BCM 1502 Entropie Page 4/6

5 Transfert de chaleur (même raisonnement) chaud froid combiné a b Dépendance sur q / T Comme on pouvait s'y attendre, l'augmentation de la quantité d'énergie diffusée et le partage sont proportionnels à la quantité de chaleur transférée q, mais il y a un autre facteur en jeu : c'est la température à laquelle le transfert a lieu. Quand une quantité de chaleur q diffuse dans un système à la température T, le degré de dilution de l'énergie thermique est donné par q / T. Afin de comprendre pourquoi nous devons diviser par la température, considérons l'effet des valeurs très grandes et très petites en T dans le dénominateur. Si le corps qui reçoit la chaleur est initialement à une température très basse, relativement peu d'états d'énergie thermique sont d'abord occupés, donc la quantité d'énergie qui se répand dans les états libres peuvent être très grande. Inversement, si la température est haute, plus d'énergie thermique est déjà répartie dans le système, et l'absorption de l'énergie supplémentaire aura un effet relativement modeste sur le degré de désordre thermique à l'intérieur du corps. Les réactions chimiques: pourquoi la constante d'équilibre dépend-elle de la température Exemple : Dihydrogène en hydrogène Ci-dessous sont des représentations schématiques des niveaux d'énergie de translation de l H et H 2 deux composantes de la réaction de la dissociation d'hydrogène. La région ombragée montre comment les populations relatives des micro-états occupées varient avec la température, ce qui provoque le changement de l'équilibre en faveur du produit de dissociation. BCM 1502 Entropie Page 5/6

6 Afin que cette dissociation se fasse, cependant, une quantité d'énergie thermique (chaleur) q = ΔU doit être absorbée de l'environnement, afin de briser la liaison H-H. En d'autres termes, l'état fondamental (l'énergie à laquelle l ensemble des états d'énergie commence) est plus élevé en H, comme indiqué par le déplacement vertical de la moitié droite de chacun des quatre panneaux ci-dessous. La capacité d'énergie à se répandre dans les molécules de produits est limitée par la disponibilité de l'énergie thermique suffisante pour produire ces molécules. C'est là qu'intervient la température au zéro absolu, la situation étant très simple : aucune énergie thermique n'est disponible pour amener la dissociation, de sorte que le composant présent sera dihydrogène. Avec la température qui augmente, le nombre d'états d'énergie qui sont peuplés augmente, comme indiqué par l'ombrage dans le diagramme précédent. À la température T 1, le nombre d'états peuplés de H 2 est supérieur à celle de 2H, certains de ces derniers seront donc présents dans le mélange à l'équilibre, mais seulement en tant que composante minoritaire. À une certaine température T 2, le nombre d'états peuplés dans les deux composantes du système de réaction sera identique, de sorte que le mélange à l'équilibre contiendra "H2" et "2H" en quantités égales. Le rapport molaire de H 2 / H sera 1 : 2. Lorsque la température augmente à T 3 et au-dessus, nous voyons que le nombre des états d'énergie qui sont thermiquement accessibles dans le produit commence à dépasser celui pour le réactif, favorisant ainsi la dissociation. BCM 1502 Entropie Page 6/6

REVUE DES PRINCIPES DE LA THERMODYNAMIQUE

REVUE DES PRINCIPES DE LA THERMODYNAMIQUE REVUE DES PRINCIPES DE LA THERMODYNAMIQUE Prédiction si un processus physique est possible La biochimie, et particulièrement les réactions enzymatiques suivent les lois de la thermodynamique. Ces lois

Plus en détail

II - ENTROPIE STATISTIQUE

II - ENTROPIE STATISTIQUE II - ROPI AIIQU 8 ntropie thermodynamique : ) pourquoi l entropie? Le premier principe de la thermodynamique assure la conservation de l énergie (travail et chaleur) lors d un transfert entre deux systèmes

Plus en détail

Chapitre II : Théorie cinétique et Thermodynamique Statistique

Chapitre II : Théorie cinétique et Thermodynamique Statistique Chapitre II : Théorie cinétique et Thermodynamique Statistique I. Introduction : Un point matériel ou un solide est un système physique décrit par un petit nombre de paramètres dépendant éventuellement

Plus en détail

I.3. Modes de transfert de la chaleur I.3.1. La conduction Expérience : L'eau contenue dans une casserole est chauffée par une flamme. Observation : L

I.3. Modes de transfert de la chaleur I.3.1. La conduction Expérience : L'eau contenue dans une casserole est chauffée par une flamme. Observation : L L'ENERGIE THERMIQUE I. ENERGIE THERMIQUE - CHALEUR I.1. Energie thermique Expérience : Un ballon en verre rempli d'air fermé par un bouchon de liège est chauffé. Observation : Le bouchon de liège saute.

Plus en détail

La cinétique chimique. Chimie 12 chapitre 1

La cinétique chimique. Chimie 12 chapitre 1 La cinétique chimique Chimie 12 chapitre 1 Définitions La cinétique chimique est l'étude de l'évolution du système chimique au cours du temps. On distingue trois types de réactions : Les réactions quasi-instantanées

Plus en détail

Table des Matières. Introduction... 8 Constantes et Notations Formulaire Chapitre 1 - Thermodynamique générale 1. Définitions...

Table des Matières. Introduction... 8 Constantes et Notations Formulaire Chapitre 1 - Thermodynamique générale 1. Définitions... Table des Matières Introduction... 8 Constantes et Notations... 11 Formulaire... 16 Chapitre 1 - Thermodynamique générale 1. Définitions... 18 1. 1. Systèmes thermodynamiques... 18 1. 2. Variables d'état

Plus en détail

Réponses du cahier Option science Chimie

Réponses du cahier Option science Chimie Pages 49-50 Réponses du cahier Option science Chimie 1- Réponse personnelle 2- Réponse personnelle 3- Il n y a pas d atmosphère donc pas de vents possibles! 4- A) liquide B) solide C) gazeuse 5- Non, les

Plus en détail

LA THERMODYNAMIQUE ETUDIE l ENERGIE: ses différentes formes son stockage ses transformations son transfert son transport

LA THERMODYNAMIQUE ETUDIE l ENERGIE: ses différentes formes son stockage ses transformations son transfert son transport LA THERMODYNAMIQUE ETUDIE l ENERGIE: ses différentes formes son stockage ses transformations son transfert son transport Thermodynamique: Le premier principe, un bilan d énergie Lycée F.Buisson PTSI page

Plus en détail

LA SÉLECTION DES POMPES CENTRIFUGES ET L INTERPRÉTATION DES COURBES CARACTÉRISTIQUES

LA SÉLECTION DES POMPES CENTRIFUGES ET L INTERPRÉTATION DES COURBES CARACTÉRISTIQUES LA SÉLECTION DES POMPES CENTRIFUGES ET L INTERPRÉTATION DES COURBES CARACTÉRISTIQUES 4.0 LES CLASSES DE POMPES On divise les pompes en deux grandes classes, dynamique et déplacement positif. Les pompes

Plus en détail

Chapitre 2: Théorie cinétique des gaz parfaits.

Chapitre 2: Théorie cinétique des gaz parfaits. Chapitre 2: Théorie cinétique des gaz parfaits. Rémy Collie 8 octobre 2014 1 Modèle d un gaz parfait. Un gaz est dit parfait s il satisfait les hypothèses suivantes : Les molécules sont assimilées à des

Plus en détail

Modèles thermodynamiques usuels de la matière

Modèles thermodynamiques usuels de la matière Modèles thermodynamiques usuels de la I. Modèle du gaz parfait Exercice 1 : Ordres de grandeur pour le gaz parfait Une enceinte de volume V = 1,0 L contient 0,1 mole d hélium à la température de 27 C.

Plus en détail

Energie thermique - Transfert thermique Situation déclenchante

Energie thermique - Transfert thermique Situation déclenchante Energie thermique - Transfert thermique Situation déclenchante Bilan I- Transfert thermique 1- Définition Un transfert thermique est un échange d'énergie thermique irréversible qui a lieu d'une source

Plus en détail

S 5 F I) Notion de température et de chaleur : 1) Agitation thermique et température absolue : a) Agitation thermique :

S 5 F I) Notion de température et de chaleur : 1) Agitation thermique et température absolue : a) Agitation thermique : Chapitre 2 : CHALEUR ET ENERGIE S 5 F I) Notion de température et de chaleur : 1) Agitation thermique et température absolue : a) Agitation thermique : Les molécules d un gaz (parfait) sont animées de

Plus en détail

Physique Statistique (PHY433) Amphi 2. Entropie, température et ensemble canonique

Physique Statistique (PHY433) Amphi 2. Entropie, température et ensemble canonique Physique Statistique (PHY433) Amphi 2 Jean-Philippe Bouchaud Entropie, température et ensemble canonique Le «poids» de Boltzmann Amphi 1: Rappels Ensemble microcanonique : Les états/ sont équiprobables

Plus en détail

É tats et changements de la matière

É tats et changements de la matière É tats et changements de la matière Remise à niveau / Sciences / Chapitre 1 I) Les états matière état solide état liquide état gazeux état Condensé et ordonné Condensé et désordonné Dispersé et désordonné

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos... 11

Table des matières. Avant-propos... 11 Table des matières Avant-propos... 11 Chapitre 1. Transformations et équilibres physico-chimiques... 15 1.1. Grandeurs caractéristiques des transformations physico-chimiques... 15 1.1.1. Equation-bilan

Plus en détail

Le deuxième principe de la thermodynamique : L entropie 4.1 Introduction des concepts

Le deuxième principe de la thermodynamique : L entropie 4.1 Introduction des concepts Le deuxième principe de la thermodynamique : L entropie 4.1 Introduction des concepts Premier principe conservation de l énergie Il permet de prévoir la quantité d énergie échangée par un syst. avec le

Plus en détail

- Exercice : Miroirs sphériques

- Exercice : Miroirs sphériques ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE DE LYON Concours d'admission session 2014 Filière universitaire : Second concours COMPOSITION DE PHYSIQUE Durée : 3 heures L'utilisation de calculatrices n'est pas autorisée pour

Plus en détail

stsp.creteil.iufm.fr/img/doc/changements_d_etats.doc LES CHANGEMENTS D ÉTATS

stsp.creteil.iufm.fr/img/doc/changements_d_etats.doc LES CHANGEMENTS D ÉTATS stsp.creteil.iufm.fr/img/doc/changements_d_etats.doc LES CHANGEMENTS D ÉTATS Programme : Programme scolaire (fiches connaissances) Cerpe : Étude systématique des états de l eau pure, et «États et changement

Plus en détail

Thermodynamique et chimie

Thermodynamique et chimie Thermodynamique et chimie Nous allons commencer par rappeler quelques résultats du cours de thermodynamique vus en Sup, puis les adapter à l étude des réactions chimiques. Le but de la thermodynamique

Plus en détail

La thermochimie. Chimie 11

La thermochimie. Chimie 11 La thermochimie Chimie 11 L'énergie 2 Réaction endo- et exothermiques Réaction exothermique : H 2 + Cl 2 à 2 HCl + 184 kj Réaction endothermique : 2 N 2 + O 2 + 164 kjà2 N 2 O 3 Atomisation et molécularisation

Plus en détail

Vibration. Forces d attraction Grandes Petites Nulles Masse volumique Très grande Grande Petite Compressibilité Non Non Oui

Vibration. Forces d attraction Grandes Petites Nulles Masse volumique Très grande Grande Petite Compressibilité Non Non Oui CHIMIE Manuel de l élève Exercices : corrigé Chapitre 1 Les propriétés physiques des gaz 1.1 Les gaz dans notre quotidien 1. a) Le dioxygène. b) La vapeur d eau. c) Le méthane. d) Le dioxyde de carbone.

Plus en détail

La vitesse des réactions chimiques. Chapitre 6: p.266 à 319

La vitesse des réactions chimiques. Chapitre 6: p.266 à 319 La vitesse des réactions chimiques Chapitre 6: p.266 à 319 La vitesse de réaction 1. Définition et expression La vitesse de réaction est le changement dans la quantité des réactifs ou des produits en fonction

Plus en détail

PARTIE 2 : LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : LES OBJETS DU SYSTÈME SOLAIRE ET LEURS CARACTÉRISTIQUES

PARTIE 2 : LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : LES OBJETS DU SYSTÈME SOLAIRE ET LEURS CARACTÉRISTIQUES PARTIE 2 : LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT L'environnement de la planète Terre correspond à tous les éléments du Système Solaire dont elle fait partie. L'environnement de la Terre a pu être découvert

Plus en détail

1.3. Sources de matières premières entrant dans la fabrication du ciment portland (Association Canadienne du Ciment Portland (ACCP))

1.3. Sources de matières premières entrant dans la fabrication du ciment portland (Association Canadienne du Ciment Portland (ACCP)) Figure 1.2 Sources de matières premières entrant dans la fabrication du ciment portland (Association Canadienne du Ciment Portland (ACCP)) Figure 1.3 Four rotatif d une cimenterie moderne (ACCP) On fabrique

Plus en détail

2) Une mole d air subit une transformation où il évolue d un état ( ) à un état (

2) Une mole d air subit une transformation où il évolue d un état ( ) à un état ( Dans ce problème, l air est considéré comme un gaz parfait constitué de deux gaz parfaits diatomiques dont les proportions en masse sont de 21% de dioxygène de masse molaire et de 79% de diazote de masse

Plus en détail

La thermodynamique traite de l énergie et de ses transformations, en particulier chaleur travail mécanique

La thermodynamique traite de l énergie et de ses transformations, en particulier chaleur travail mécanique 5. THERMODYNAMIQUE 5.1 Introduction La thermodynamique traite de l énergie et de ses transformations, en particulier chaleur travail mécanique Les principes thermodynamiques expriment des restrictions

Plus en détail

Chapitre décembre 2015

Chapitre décembre 2015 Chapitre 4 Groupe scolaire La Sagesse Lycée qualifiante 21 décembre 2015 1 (2015-2016) 1ere Bac SM Sommaire 1 2 3 2 (2015-2016) 1ere Bac SM Sommaire 1 2 3 2 (2015-2016) 1ere Bac SM Sommaire 1 2 3 2 (2015-2016)

Plus en détail

Modélisation de l extinction d un arc de SF 6 hors d équilibre thermodynamique local. Jean-Belkheir Belhaouari

Modélisation de l extinction d un arc de SF 6 hors d équilibre thermodynamique local. Jean-Belkheir Belhaouari Modélisation de l extinction d un arc de SF 6 hors d équilibre thermodynamique local Jean-Belkheir Belhaouari Centre de Physique des Plasmas et de leurs Applications de Toulouse Modélisation de l extinction

Plus en détail

UECG Histoire des Sciences. Physique. Pascal Ortéga

UECG Histoire des Sciences. Physique. Pascal Ortéga UECG Histoire des Sciences Physique Pascal Ortéga 1 Introduction Mécanique Thermodynamique Electromagnétique Optique Physique moderne 2 THERMODYNAMIQUE C est une science récente XIX è siècle (-200) Aristote

Plus en détail

Entropie, chauffage: les gaspillages entropiques

Entropie, chauffage: les gaspillages entropiques Entropie, chauffage: les gaspillages entropiques Cet article avait été rédigé à l'intention de Wikipédia mais il a été censuré immédiatement après sa publication le 24-05-2010 Le présent article ambitionne

Plus en détail

Chapitre 3 : Coefficients thermodynamiques

Chapitre 3 : Coefficients thermodynamiques Chapitre 3 : Coefficients thermodynamiques I. Coefficients calorimétriques L enthalpie et l énergie interne sont des fonctions d états qui permettent d établir des relations importantes entres les différents

Plus en détail

DOMAINE SCIENCE ET TECHNOLOGIE

DOMAINE SCIENCE ET TECHNOLOGIE DOMAINE SCIENCE ET TECHNOLOGIE PROGRAMME "Thermodynamique" Code: F213 Volume horaire semestriel 67h30 min Volume horaire hebdomadaire 4h30 min (3H00 min cours et 1h30 min TD) Semestre 1-15 semaines- 1

Plus en détail

Thermodynamique. Cours 7. V. Entropie et deuxième principe de la thermodynamique

Thermodynamique. Cours 7. V. Entropie et deuxième principe de la thermodynamique hermodynamique Cours 7 V. Entropie et deuxième principe de la thermodynamique Necessité d'une nouvelle variable et d'un nouveau principe. Entropie, S: définition. S: examen microscopique. Deuxième principe

Plus en détail

Thermodynamique. Plan du cours 3. Théorie cinétique des gaz : Calcul de la pression. Température et Energie. Dégrés de liberté d'une molécule

Thermodynamique. Plan du cours 3. Théorie cinétique des gaz : Calcul de la pression. Température et Energie. Dégrés de liberté d'une molécule Thermodynamique Plan du cours 3. Théorie cinétique des gaz : Calcul de la pression Ludwig Boltzmann (1844-1906), Température et Energie Dégrés de liberté d'une molécule Equation d'état du gaz parfait Théorie

Plus en détail

Module 2 L aspect énergétique des transformations

Module 2 L aspect énergétique des transformations Module 2 L aspect énergétique des transformations Notes de cours Module 2 Chapitre 3 Les transferts d énergie 1. Distinction entre chaleur et température Chaleur : transfert d énergie thermique qui se

Plus en détail

Thermochimie Chap.1 Premier principe appliqué à la chimie

Thermochimie Chap.1 Premier principe appliqué à la chimie Thermochimie Chap.1 Premier principe appliqué à la chimie 1. Quelques rappels de thermodynamique et de chimie 1.1. Les deux modélisations simplifiées d un corps pur 1.2. Variables d état Fonctions d état

Plus en détail

Les différents types de liaisons chimiques

Les différents types de liaisons chimiques Les différents types de liaisons chimiques classés en liaisons fortes et liaisons faibles: en fonction de l énergie de liaison qui permet de mesurer «la force» de la liaison (énergie de liaison = - énergie

Plus en détail

SCIENCES PHYSIQUES. Métiers de la chimie et des procédés BREVETS D ENSEIGNEMENTS PROFESSIONNELS

SCIENCES PHYSIQUES. Métiers de la chimie et des procédés BREVETS D ENSEIGNEMENTS PROFESSIONNELS Référentiel BEP Sciences Physiques : Métiers de la chimie et des procédés Page 1/5 SCIENCES PHYSIQUES BREVETS D ENSEIGNEMENTS PROFESSIONNELS Métiers de la chimie et des procédés Certaines parties de ce

Plus en détail

Rappels de chimie. Chaque case du tableau contient le nom de l élément, son symbole, son numéro atomique noté Z et son nombre de masse noté A.

Rappels de chimie. Chaque case du tableau contient le nom de l élément, son symbole, son numéro atomique noté Z et son nombre de masse noté A. Chapitre 2 Sciences Physiques - BTS Rappels de chimie 1. Les éléments chimiques : les atomes 1.1. Noms et symboles Les éléments chimiques ont été rangé dans un tableau appelé «classification périodique

Plus en détail

Solutionnaire. Forme A ÉTUDE DES GAZ

Solutionnaire. Forme A ÉTUDE DES GAZ Solutionnaire ÉTUDE DES GAZ Lyne Desranleau, C.S. des Hautes-Rivières oui 5. Ce phénomène s appelle la diffusion. Les molécules gazeuses sont indépendantes les unes des autres. Elles se répandent dans

Plus en détail

Physique statistique (PHY433) Amphi 2. Gilles Montambaux. S({p m })= k X p m ln p m. S(E) =k ln W δe (E) Rappels. Le contact thermique - température

Physique statistique (PHY433) Amphi 2. Gilles Montambaux. S({p m })= k X p m ln p m. S(E) =k ln W δe (E) Rappels. Le contact thermique - température Rappels Physique statistique (PHY433) Amphi 2 Le contact thermique - température Le postulat fondamental de la physique statistique Pour un système isolé à l équilibre, tous les microétats accessibles

Plus en détail

2 Les principes de la thermodynamique: température et entropie

2 Les principes de la thermodynamique: température et entropie Physique Statistique I, 2007-2008 2 Les principes de la thermodynamique: température et entropie La thermodynamique est une théorie phénoménologique basée essentiellement sur l expérience. On introduira

Plus en détail

Une présentation claire et un respect des notations seront appréciés. Les documents et les téléphones portables sont interdits.

Une présentation claire et un respect des notations seront appréciés. Les documents et les téléphones portables sont interdits. USMS Université Sultan Moulay Slimane aculté des Sciences et echniques éni Mellal جامعة السلطا ن موالي سليمان كلية العلوم و التقنيا ت بني مالل S Examen Partiel de hermodynamique (Lundi 0 janvier 07) Parcours

Plus en détail

Physique quantique. , d étant la distance entre les deux masses. , d étant la distance entre les deux masses.

Physique quantique. , d étant la distance entre les deux masses. , d étant la distance entre les deux masses. Physique quantique 15 CHAPITRE Jusqu'au début du XX ème siècle, la physique s'est développée dans le cadre de la mécanique créée par Newton. Connaître, à un instant donné, la position du corps et toutes

Plus en détail

5 Définition statistique de l entropie

5 Définition statistique de l entropie 5 Définition statistique de l entropie 5. ntropie de Boltzmann Le principe ergodique stipule que la condition d équilibre d un système est que toutes les configurations classiques permises par les lois

Plus en détail

6. Le courant électrique et la résistance

6. Le courant électrique et la résistance Chapitre 6 OSPH Le courant et la résistance 31 6. Le courant électrique et la résistance 6.1. Le courant électrique Le courant électrique est le débit d écoulement des charges à travers une surface. I

Plus en détail

Synthèse du cours n 1

Synthèse du cours n 1 Synthèse du cours n 1 - Le climat? intégration temporelle du «temps qu'il fait» - Résultat de la combinaison de plusieurs facteurs : Certains sont fixes comme la forme de la terre, le relief, la répartition

Plus en détail

CHIMIE GENERALE COURS 2 THERMODYNAMIQUE. Socca et H20. Le tutorat est gratuit. Toute reproduction ou vente est interdite.

CHIMIE GENERALE COURS 2 THERMODYNAMIQUE. Socca et H20. Le tutorat est gratuit. Toute reproduction ou vente est interdite. CHIMIE GENERALE COURS 2 THERMODYNAMIQUE Socca et H20 1 I) Système thermodynamique II) Description d un système A. Variables d état B. Fonctions d état C. Transformations D. Nature des réactions chimiques

Plus en détail

transformation d énergie mécanique en énergie électrique. L unité officielle du système international (Unité S.I.) de l énergie est le joule (J).

transformation d énergie mécanique en énergie électrique. L unité officielle du système international (Unité S.I.) de l énergie est le joule (J). 1 L énergie dans tous ses états Exemple de l automobile. Batterie : réserve d énergie chimique, source d énergie électrique ; Carburant : réserve d énergie chimique ; Démarreur : transformateur d énergie

Plus en détail

6.2 Capacité calorifique / thermique 6 DIFFUSION THERMIQUE

6.2 Capacité calorifique / thermique 6 DIFFUSION THERMIQUE 6 DIFFUSION THERMIQUE 6.1 Différence entre température et chaleur Nous sommes quotidiennement confrontés à la notion de température : celle-ci est généralement associée aux sensations de chaud ou de froid.

Plus en détail

LA PHYSIQUE QUANTIQUE

LA PHYSIQUE QUANTIQUE LA PHYSIQUE QUANTIQUE Je ne sais pas comment ça a pu arriver, mais un lien s est créé, là, qui tient toujours malgré tout le reste, comme un pacte très solide. Keith Richards Etienne KLEIN, 16 mai 2013

Plus en détail

Interrogation-bilan de COURS de physique de PTSI

Interrogation-bilan de COURS de physique de PTSI Nom : Interrogation-bilan de COURS de physique de PTSI Signaux physiques Q1 Donner l équation différentielle d un oscillateur harmonique R1 Q2 Dessiner l allure du portrait de phase d un oscillateur harmonique

Plus en détail

DU SOLEIL A LA TERRE AÉRONOMIE ET MÉTÉOROLOGIE DE L'ESPACE. Jean LILENSTEN et Pierre-Louis BLELLY

DU SOLEIL A LA TERRE AÉRONOMIE ET MÉTÉOROLOGIE DE L'ESPACE. Jean LILENSTEN et Pierre-Louis BLELLY DU SOLEIL A LA TERRE AÉRONOMIE ET MÉTÉOROLOGIE DE L'ESPACE Jean LILENSTEN et Pierre-Louis BLELLY Presses Universitaires de Grenoble 1999 TABLE DES MA TIÈRES Préambule 5 Introduction 7 Chapitre I - Soleil,

Plus en détail

Irréversibilité - Second Principe - Entropie

Irréversibilité - Second Principe - Entropie S3 PMCP 26/27 Détente de Joule-Kelvin. TD de thermodynamique n 4 Irréversibilité - Second Principe - Entropie On parle ausi détente de Joule-Thomson. Il s agit de la même personne : William Thomson, anobli,

Plus en détail

DM28 Moteur et détente de l hélium

DM28 Moteur et détente de l hélium DM28 Moteur et détente de l hélium I Cycle moteur [Véto 200] Attention : une grande attention sera portée à la qualité des applications numériques les donner avec 3 ou 4 chiffres significatifs) Un moteur

Plus en détail

nrt P = ANNEXE A : démonstration de RÉFÉRENCES... 26

nrt P = ANNEXE A : démonstration de RÉFÉRENCES... 26 1 Thermodynamique : l aspect microscopique 1. La matière... 2 2. L énergie E... 3 3. L énergie interne U... 5 4. La température T... 7 5. La pression P... 7 6. Le travail W... 8 7. La chaleur Q... 9 8.

Plus en détail

Physique Statistique

Physique Statistique Paris 7 PH 402 2002 03 Physique Statistique EXERCICES Feuille 3 : Distribution microcanonique 1 Défauts de Frenkel Les N atomes qui constituent un cristal parfait sont régulièrement disposés sur les N

Plus en détail

Chimie 534 Syllabus. Nom: Prénom: Groupe: Date:

Chimie 534 Syllabus. Nom: Prénom: Groupe: Date: 2012 Chimie 534 Syllabus Nom: Prénom: Groupe: Date: Contenu Module Titre 1 Les propriétés physiques des gaz 2 L énergie dans les réactions 3 La vitesse de réaction 4 L équilibre chimique Pondération Étape

Plus en détail

SOMMAIRE. L amélioration de l enseignement de l anglais, langue seconde, au primaire : un équilibre à trouver. Conseil supérieur de l éducation

SOMMAIRE. L amélioration de l enseignement de l anglais, langue seconde, au primaire : un équilibre à trouver. Conseil supérieur de l éducation AVIS AU MINISTRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT L amélioration de l enseignement de l anglais, langue seconde, au primaire : un équilibre à trouver SOMMAIRE AOÛT 2014 Conseil supérieur de l éducation

Plus en détail

UTILISATION. Sur une source d eau la série LGP est utilisée comme pompe à chaleur pendant la période hivernale.

UTILISATION. Sur une source d eau la série LGP est utilisée comme pompe à chaleur pendant la période hivernale. UTILISATION Les groupes de production d eau glacée à condensation par eau CIATCOOLER série permettent de résoudre les problèmes de refroidissement rencontrés dans les bâtiments du collectif ou du tertiaire,

Plus en détail

1-La Terre est une planète du système solaire.

1-La Terre est une planète du système solaire. Référentiel de notions La planète Terre et son environnement La Terre est l'un des corps du système solaire. L'énergie solaire reçue par la Terre conditionne les températures qui règnent à sa surface et

Plus en détail

Thermodynamique statistique

Thermodynamique statistique 1 MP*1-2016/2017 Thermodynamique statistique 1) Capacité thermique de l air atmosphérique : On considère une colonne d air verticale de hauteur infinie, de section constante, de température T uniforme,

Plus en détail

Dans cette zone appelée couche limite, la température de l'air ainsi que sa vitesse varient rapidement en fonction de la distance à la paroi.

Dans cette zone appelée couche limite, la température de l'air ainsi que sa vitesse varient rapidement en fonction de la distance à la paroi. 3 L'air en tant qu'isolant L'air immobile possède une conductivité thermique très faible (λ = 0.024 W/mK). Cette propriété est utilisée dans tous les matériaux isolants dont la fonction principale est

Plus en détail

Notes d'études secondaires. Sciences et technologie 316 La matière

Notes d'études secondaires. Sciences et technologie 316 La matière Notes d'études secondaires Sciences et technologie 316 La matière Nom: Prénom: Groupe: Date: Organisation de la matière La matière est tout ce qui possède une masse et un volume. Il y a deux façons d imaginer

Plus en détail

L énergie thermique. Table des matières. Classe de première STI2D

L énergie thermique. Table des matières. Classe de première STI2D L énergie thermique Table des matières 1. Introduction...2 2. La chaleur...2 2.1. Chaleur sensible...2 2.2. Chaleur Latente...3 3. Sens des transferts thermiques...4 3.1. La conduction thermique...4 3.1.1.

Plus en détail

4 THÉORIE CINÉTIQUE DES GAZ. 4.1 Échelles d observations et fluctuations

4 THÉORIE CINÉTIQUE DES GAZ. 4.1 Échelles d observations et fluctuations 4 THÉORIE CINÉTIQUE DES GAZ 4.1 Échelles d observations et fluctuations On s intéresse à un volume V de gaz très grand : qq m 3 dans les conditions normales de température et de pression. Au sein de ce

Plus en détail

Physique statistique -

Physique statistique - Physique statistique - quelques éléments C. LONGUEMARE 23 novembre 2010 Notations S Ω U ɛ V (p) T N N entropie probabilité thermodynamique énergie interne (totale) énergie d'un constituant volume (pression)

Plus en détail

Classification Périodique des Eléments

Classification Périodique des Eléments Classification Périodique des Eléments I. Introduction L'étude de la structure électronique des atomes permet de comprendre de manière plus approfondie la classification périodique des éléments appelée

Plus en détail

1. Etats de la matière 1. Etats de la matière 2. Etats de la matière 3. Les états de la matière 4. Etats de la matière

1. Etats de la matière 1. Etats de la matière 2. Etats de la matière 3. Les états de la matière 4. Etats de la matière 1. Etats de la matière 1. Etats de la matière A. Il existe sept unités de base dans le système international. B. Les interactions intermoléculaires sont plus importantes à l état gazeux qu à l état solide.

Plus en détail

Exemple : IV.2. Forme macroscopique du 2 ème principe

Exemple : IV.2. Forme macroscopique du 2 ème principe Chapitre IV : Deuxième principe de la thermodynamique Le er principe fournit le bilan énergétique d une transformation sans fournir d information sur le genre de processus qui a lieu. Il ne permet pas

Plus en détail

Principes de la Thermodynamique

Principes de la Thermodynamique Principes de la Thermodynamique 1 Transformations d un système 1.1 Principe zéro Si deux systèmes thermodynamiques sont chacun en équilibre avec un même troisième, alors ils sont en équilibre entre eux.

Plus en détail

Physique Statistique

Physique Statistique Physique Statistique Chapitre 9 Gaz idéal de Bosons et de ermions Introduction Il existe deux types de particules en physique : Les fermions ont un spin entier : e a un spin s =, He 3 a un spin s = Les

Plus en détail

Sommaire. La Vision L Audition Le Froid La Flottabilité. La Composition de l air La Pression Loi de Boyle Mariotte/Dalton/Henry

Sommaire. La Vision L Audition Le Froid La Flottabilité. La Composition de l air La Pression Loi de Boyle Mariotte/Dalton/Henry PHYSIQUE Niveau 1 La Vision L Audition Le Froid La Flottabilité Sommaire La Composition de l air La Pression Loi de Boyle Mariotte/Dalton/Henry 2 Introduction La plongée est une activité technique pratiquée

Plus en détail

Les différents états de l eau Evaporation et condensation Ebullition Enthalpie de changement d état

Les différents états de l eau Evaporation et condensation Ebullition Enthalpie de changement d état Les différents états de l eau Evaporation et condensation Ebullition Enthalpie de changement d état Etude de la bioclimatisation Les états de l eau animation : C:\Users\LEYNAUD\Documents\T STI2D\HABITAT

Plus en détail

Signification concrète de l'entropie, comme conséquence du théorème de Carnot

Signification concrète de l'entropie, comme conséquence du théorème de Carnot Signification concrète de l'entropie, comme conséquence du théorème de Carnot par Louis Rougnon-Glasson professeur agrégé en sciences physiques L'entropie permet d'attribuer une valeur à chaque dégradation

Plus en détail

I Le champ de pesanteur.

I Le champ de pesanteur. I Le champ de pesanteur. II L énergie potentielle de pesanteur. III L énergie mécanique d un système. IV Evolution de l énergie mécanique d un système V Forces de frottement VI Principe fondamental de

Plus en détail

Transformation adiabatique d un gaz parfait

Transformation adiabatique d un gaz parfait Transformation adiabatique d un gaz parfait adiabatique = Aucune chaleur ne peut pénétrer ou s échapper du système. C est ce qui se produit dans le cas d un système extrêmement bien isolé ou d un processus

Plus en détail

Thermodynamique. I. Gaz parfaits monoatomiques, fluides réels et phases condensées. Homogénéité <=> T 1 = T 2 P 1 = P 2 ρ 1 = ρ 2

Thermodynamique. I. Gaz parfaits monoatomiques, fluides réels et phases condensées. Homogénéité <=> T 1 = T 2 P 1 = P 2 ρ 1 = ρ 2 Thermodynamique I. Gaz parfaits monoatomiques, fluides réels et phases condensées Définition du gaz parfait Gaz parfait : Système gazeux dans lequel on peut négliger les forces attractives entre les constituants

Plus en détail

PHY HIVER Cours 04 Température & entropie: définition

PHY HIVER Cours 04 Température & entropie: définition PHY2215 - HIVER 2010 Cours 04 Température & entropie: définition Survol: - Définition de l entropie et de la température - Thermométrie et propriétés de la température o Inversion de population - Réservoir

Plus en détail

LA MOLE. masse d un atome : m Fe» 9,3 x g.

LA MOLE. masse d un atome : m Fe» 9,3 x g. I- La mole, unité de quantité de matière. LA MOLE 1)- Changement d échelle : Du microscopique au macroscopique. p252 L échelle de l infiniment petit, appelée échelle microscopique permet d étudier les

Plus en détail

THERMODYNAMIQUE APPLIQUÉE PARTIE 2 BILAN D ÉNERGIE APPLIQUÉ AUX SYSTÈMES OUVERTS

THERMODYNAMIQUE APPLIQUÉE PARTIE 2 BILAN D ÉNERGIE APPLIQUÉ AUX SYSTÈMES OUVERTS THERMODYNAMIQUE APPLIQUÉE PARTIE 2 BILAN D ÉNERGIE APPLIQUÉ AUX SYSTÈMES OUVERTS I. Différentes formes d énergie L énergie est un concept fondamental en physique Différentes formes d énergie existent.

Plus en détail

Physique Statistique

Physique Statistique Paris 7 PH 402 2002 03 Physique Statistique EXERCICES Feuille 7 : Statistiques quantiques 1 Gaz de fermions ultra-relativistes On considère un gaz de fermions libres et indépendants de masse m et de spin

Plus en détail

Flottabilité & Compressibilité

Flottabilité & Compressibilité Flottabilité & Compressibilité Alain BEAUTÉ AB 2014 1 Flottabilité Poussée Volume de fluide déplacé Densité Poussée verticale orientée de bas en haut Poussée appliquée au centre de gravité du fluide déplacé

Plus en détail

Chapitre 11 Le Soleil revised 2015.notebook. October 06, 2015 LE SOLEIL. Lis p Fais les quesons p.397.

Chapitre 11 Le Soleil revised 2015.notebook. October 06, 2015 LE SOLEIL. Lis p Fais les quesons p.397. LE SOLEIL Lis p.390 394. Fais les quesons p.397. 1 1. a) Qu'est-ce qui provoque les réactions thermonucléaires? b) Quel changement chimique se produit lors d'une réaction thermonucléaire? c) Quels sont

Plus en détail

QCM de prérentrée Physique-Chimie - Rappels de 2nde

QCM de prérentrée Physique-Chimie - Rappels de 2nde QCM de prérentrée Physique-Chimie - Rappels de 2nde Sébastien Bruneau - http://sbeccompany.fr Acadomia Lundi 23 août 2010 / 15h15-17h15 Stage prérentrée Première S 1 1 CHIMIE 2 1 Chimie 1.1 Le monde de

Plus en détail

Une mole d atomes, de molécules, d ions est la quantité de matière d un système contenant 6, atomes, molécules, ions

Une mole d atomes, de molécules, d ions est la quantité de matière d un système contenant 6, atomes, molécules, ions Objectifs : Connaître la concentration molaire. Connaître la notion de quantité de matière et son unité : la mole. Notions de masses molaires atomique et moléculaire ; constante d Avogadro : N A. Calculer

Plus en détail

VERIFICATION DE LA LOI DES GAZ PARFAITS

VERIFICATION DE LA LOI DES GAZ PARFAITS TGp 1 VERIFICATION DE LA LOI DES GAZ PARFAITS 1 THEORIE 1.1 Le gaz parfait et son équation d état L état d une certaine masse m de substance de composition donnée est déterminé lorsque sont connues 2 des

Plus en détail

Physique expérimentale : analyse des incertitudes sur une mesure.

Physique expérimentale : analyse des incertitudes sur une mesure. Physique expérimentale : analyse des incertitudes sur une mesure. Benoit Viaud, Paul Taras PHY1501 B. Viaud, P. Taras 1 Buts de ce cours n Se familiariser avec la notion d incertitude sur une mesure (chap.

Plus en détail

Lycée Clemenceau. PCSI 1 - Physique. PCSI 1 (O.Granier) Lycée. Clemenceau. Le 2 nd principe Notions d entropie. Olivier GRANIER

Lycée Clemenceau. PCSI 1 - Physique. PCSI 1 (O.Granier) Lycée. Clemenceau. Le 2 nd principe Notions d entropie. Olivier GRANIER Lycée Clemenceau CI (O.Granier) Le 2 nd principe Notions d entropie Olivier GRNIER I Nécessité d une nouvelle fonction d état ; l entropie hénomènes réversibles et irréversibles : Quelques exemples de

Plus en détail

Révisions de thermodynamique de première année. 2 Questions de cours classiques sur le premier principe

Révisions de thermodynamique de première année. 2 Questions de cours classiques sur le premier principe TD - Révisions de thermodynamique de première année STATIQUE DES FLUIDES 1 Barrage 1. Déterminer la force de pression s exerçant par l air sur un barrage droit, vertical, de hauteur h et de largeur L.

Plus en détail

1. Un échangeur, c'est quoi?

1. Un échangeur, c'est quoi? Ir. Jacques Michotte - 3j-Consult s.a. Articles de fond en vue d'une publication dans "Le REactif", en deux parties. "Différents types d'échangeurs de chaleurs" Première partie : Possibilités et limites

Plus en détail

Fiche de révision du chapitre 1

Fiche de révision du chapitre 1 Fiche de révision du chapitre 1 - savoir décrire les niveaux microscopique et macroscopique - savoir que la lumière se propage en ligne droite dans un milieu homogène et transparent - connaître la vitesse

Plus en détail

Les Besoins calorifiques d un local

Les Besoins calorifiques d un local Les Besoins calorifiques d un local Deux cas sont à considérer : Période d hiver Période d été 1. Période HIVER La quantité de chaleur (positive) à apporter au local est égale à la quantité de chaleur

Plus en détail

THERMODYNAMIQUE-DIFFUSION

THERMODYNAMIQUE-DIFFUSION Spé y 3-4 Devoir n THERMODYNAMIQUE-DIFFUSION On étudie la compression ou la détente d un ga enfermé dans un récipient. Lorsque le bouchon se déplace, le volume V occupé par le ga varie. L atmosphère est

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA THERMIQUE

LES PRINCIPES DE LA THERMIQUE LES PRINCIPES DE LA THERMIQUE 1- Introduction : isolation d une maison Après avoir regardé la vidéo «bien isoler sa maison», répondre aux questions suivantes : Depuis 2011, qu impose la réglementation

Plus en détail

Nom : Classe : Professeur de sciences physiques : M. Chamelot Prénom : Année scolaire :

Nom : Classe : Professeur de sciences physiques : M. Chamelot Prénom : Année scolaire : Lycée Racine - Classe de seconde - Grille de connaissances et de compétences en sciences physiques Nom : Classe : Professeur de sciences physiques : M. Chamelot Prénom : Année scolaire : 2011-2011 Compétences

Plus en détail

Autour de l (in)stabilité

Autour de l (in)stabilité Autour de l (in)stabilité Séminaire étudiant maths-physique. Pierre Monmarché 06 mars 2015 Pierre Monmarché Autour de l (in)stabilité 06 mars 2015 1 / 37 1 Stabilité 2 Récurrence 3 Entropie 4 Métastabilité

Plus en détail

Les fluides et la pression

Les fluides et la pression Les fluides et la pression Un fluide est une substance déformable, c'est-à-dire qu'elle a la capacité de prendre la forme du contenant dans lequel elle se trouve. On regroupe sous cette appellation les

Plus en détail