Gestion des Voiries. Un patrimoine stratégique Premier lien social, miroir de la commune

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Gestion des Voiries. Un patrimoine stratégique Premier lien social, miroir de la commune"

Transcription

1 Gestion des Voiries Un patrimoine stratégique Premier lien social, miroir de la commune

2 Une infrastructure vitale Circulation de flux essentiels Automobiles Piétons Eau potable Assainissement Electricité Gaz Télécommunications Services Secours Déchets Information Signalisation verticale Jalonnement Sécurité Eclairage public Mobilier urbain Présentation 2014 Gestion des Voiries 2

3 Des enjeux Demandes du public Sécurité Confort Esthétique Problématiques des gestionnaires Coûts d entretien et d investissement importants Contraintes budgétaires croissantes Règlementation complexe Code de la route Code de la voirie Code de l urbanisme Code de la santé publique Code des marchés publics Code de l environnement Présentation 2014 Gestion des Voiries 3

4 Deux stratégies (source USIRF 2012 Christine Leroy) Stratégie d entretien curatif Pas d entretien pendant 20 ans Travaux de renforcements lourds Risque de ne pas maîtriser les dépenses de remise en état 30 /m² lors de la réfection Coût annuel de maintenance 3 /m²/an Une route en bon état durant les 8 premières années, de plus en plus dégradée Un niveau de service nettement dégradé les 10 dernières années Stratégie d entretien préventif Entretien annuel Couche de surface légère et petites réparations ponctuelles Contrôle budgétaire 3 /m² tous les 7 ans, Coût annuel de maintenance 1 /m²/an Une route en état satisfaisant constant Un niveau de service toujours correct en réponse à une demande sociale forte Présentation 2014 Gestion des Voiries 4

5 Evolution du niveau de service Présentation 2014 Gestion des Voiries 5

6 Huit règles de bon sens 1. Entretenir les routes régulièrement fait faire des économies 2. Une route entretenue se détériore moins vite et garde sa qualité de confort, son niveau de service et de sécurité 3. Les produits routiers doivent être adaptés aux types de trafic 4. Adapter la technique au cas par cas permet d ajuster au mieux l effort budgétaire 5. Il existe des solutions de maintien du réseau en état acceptable sans le laisser aller jusqu à sa ruine 6. Des travaux annexes peu coûteux tels qu entretien des fossés et arasement permettent de protéger efficacement et durablement la chaussée de ses pires ennemis : l eau et le gel 7. Un réseau de voirie en bon état nécessite un suivi, un entretien régulier et un programme d entretien 8. Des budgets financiers annuels constants et lissés permettent de mieux sauvegarder ce patrimoine Présentation 2014 Gestion des Voiries 6

7 La proposition EcoVia Faire plus avec moins Définir une stratégie d entretien Privilégier les entretiens préventifs Définir le nécessaire et suffisant Coordonner les travaux Etablir un programme pluriannuel d entretien Où? Quand? Comment? Consulter les entreprises Suivre et réceptionner les travaux Mettre en place un outil collaboratif Présentation 2014 Gestion des Voiries 7

8 Des solutions d entretien innovantes Des techniques de recyclage pour la préservation des matériaux non renouvelables Réutilisation des matériaux du site Traitement des sols Matériaux traités en place Recyclage des fraisas issus du rabotage des chaussées Des dimensionnements optimisés Epaisseurs des structures optimisées avec des liants améliorés Des techniques économes en énergie Enrobés basse température Plus économes en énergie Moins émettrices de CO2 et de COV Moins sensibles aux conditions météo à la mise en œuvre Des liants à base de matières végétales et renouvelables Présentation 2014 Gestion des Voiries 8

9 La méthode Diagnostic Inventaire (référentiel, convention IGN, validation terrain ) Etat des lieux (caractéristiques, état physique, banque de données (SIR) ) Programme Définition des priorités d intervention et des solutions techniques, APS Intégration budgétaire, programme pluriannuel d intervention Administration Recherche de subventions, montage de dossiers Règlement de voirie Consultation Investigations complémentaires, APD, cahier des charges, diagnostic amiante Dossier de Consultation des Entreprises (DCE), choix, attribution Travaux Suivi de chantier, contrôles de conformité et de mise en œuvre Réception des travaux Synthèse Système d Information Routier Mise à jour de la base de données => reprogrammation Présentation 2014 Gestion des Voiries 9

10 Moyens d acquisition des données inventaire Véhicule léger Caméra numérique GPS Centrale inertielle Présentation 2014 Gestion des Voiries 10

11 Analyse de la banque d images Analyse des images Par pas de 5 m Analyse de l état Nature des matériaux Mesures de géométrie Inventaire d équipement Présentation 2014 Gestion des Voiries 11

12 Exploitation des données Paramétrage du logiciel Solutions techniques Matrice des prix Budgets annuels Fonctionnement Investissement Programme pluriannuel Présentation 2014 Gestion des Voiries 12

13 Résultats & synthèse Des cartes thématiques Des statistiques Présentation 2014 Gestion des Voiries 13

14 Gestion en ligne Internet Présentation 2014 Gestion des Voiries 14

15 Un réseau de compétences Ingénieurs Chaussées VRD Signalisation Sécurité Ouvrages d art Géomètres Laboratoire et métrologie Analyse de matériaux Mesures physiques Collecte de données Informatique Base de données Système d Information Géographique Présentation 2014 Gestion des Voiries 15

Bâtiment Infrastructures

Bâtiment Infrastructures 372 Bâtiment Infrastructures Le domaine fonctionnel Bâtiment Infrastructures regroupe les emplois relatifs à la conception, la maintenance et l exploitation des bâtiments, ouvrages et infrastructures dans

Plus en détail

Au service de l énergie dans le respect de l environnement

Au service de l énergie dans le respect de l environnement Au service de l énergie dans le respect de l environnement Services Gestion Installation La maîtrise de l énergie et des fluides Notre force Optimiser votre efficacité énergétique À travers une expertise

Plus en détail

Préavis pour le crédit d étude de l aménagement urbain

Préavis pour le crédit d étude de l aménagement urbain Commune de LAVEY-MORCLES Préavis de la Municipalité au Conseil communal N 10/2015 Préavis pour le crédit d étude de l aménagement urbain Lavey, le 29 juillet 2015 Au Conseil communal de Lavey-Morcles,

Plus en détail

Exemple du service Hydraulique Assainissement de la Communauté d Agglomération de l Albigeois

Exemple du service Hydraulique Assainissement de la Communauté d Agglomération de l Albigeois Semaine de l eau Albi Fonlabour - Jeudi 7 février 2013 Exemple du service Hydraulique Assainissement de la Communauté d Agglomération de l Albigeois Présentation : Valérie VITHE Directrice Hydraulique

Plus en détail

Guide de la rénovation thermique

Guide de la rénovation thermique Guide de la rénovation thermique et de la performance énergétique A B C D E F Dépensez moins Polluez moins Vivre mieux Les réponses aux questions que vous vous posez pour la rénovation de votre logement

Plus en détail

Association Saint Cyr Projet associatif 7 janvier 2014

Association Saint Cyr Projet associatif 7 janvier 2014 Association Saint Cyr Projet associatif 7 janvier 2014 1 e Introduction, contexte Le projet associatif définit les actions à poursuivre ou à entreprendre pour atteindre les objectifs de l Association.

Plus en détail

Journée technique Le jeudi 23 avril 2015 à SAINT-FLOUR (15) Photos Bois Energie 15 et Méthanisation

Journée technique Le jeudi 23 avril 2015 à SAINT-FLOUR (15) Photos Bois Energie 15 et Méthanisation Journée technique Le jeudi 23 avril 2015 à SAINT-FLOUR (15) Photos Bois Energie 15 et Méthanisation Bois énergie : la vente de chaleur en régie pour une collectivité Montage d un projet de réseau de chaleur,

Plus en détail

LA POLITIQUE MUNICIPALE DE LUTTE CONTRE LE BRUIT

LA POLITIQUE MUNICIPALE DE LUTTE CONTRE LE BRUIT 5 octobre 2010 1 LA POLITIQUE MUNICIPALE DE LUTTE CONTRE LE BRUIT Thématique prise en compte par la collectivité parisienne depuis les années 90 LE CLASSEMENT ACOUSTIQUE DES VOIES PARISIENNES : Il a été

Plus en détail

LES ENJEUX ACTUELS DES POLITIQUES D URBANISME

LES ENJEUX ACTUELS DES POLITIQUES D URBANISME Elaboration du Plan Local d Urbanisme de Sèvres Anxaumont LES ENJEUX ACTUELS DES POLITIQUES D URBANISME La gestion économe des sols La préservation de la biodiversité La réponse aux besoins en logements

Plus en détail

JOURNÉE TECHNIQUE La Maîtrise de l Energie dans votre entreprise Rodez, 26 février 2015

JOURNÉE TECHNIQUE La Maîtrise de l Energie dans votre entreprise Rodez, 26 février 2015 JOURNÉE TECHNIQUE La Maîtrise de l Energie dans votre entreprise Rodez, 26 février 2015 Le réseau des conseillers CCI Un réseau d experts pour vous aider dans vos démarches QSEDD Accompagnement personnalisé

Plus en détail

Marché de maîtrise d œuvre pour la la rénovation énergétique et la réorganisation de l accueil de la Maison du Parc Livradois-Forez

Marché de maîtrise d œuvre pour la la rénovation énergétique et la réorganisation de l accueil de la Maison du Parc Livradois-Forez Marché de maîtrise d œuvre pour la la rénovation énergétique et la réorganisation de l accueil de la Maison du Parc Livradois-Forez MARCHE DE MAÎTRISE D ŒUVRE «PROCEDURE ADAPTEE» (ARTICLE 28 DU CODE DES

Plus en détail

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 EAU POTABLE. Aides financières Rhône Méditerranée Corse. Établissements publics de coopération intercommunale

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 EAU POTABLE. Aides financières Rhône Méditerranée Corse. Établissements publics de coopération intercommunale PROGRAMME D ACTION 2013-2018 Aides financières Rhône Méditerranée Corse EAU POTABLE Collectivités locales Établissements publics de coopération intercommunale PROTECTION DES CAPTAGES D EAU POTABLE Mettre

Plus en détail

Amiante, HAP: du projet au Chantier

Amiante, HAP: du projet au Chantier Journée technique inter- professionnelle - 14 Octobre 2014 Amiante, HAP: du projet au Chantier Responsabilité des Maîtres d Ouvrage Les pratiques du Conseil Général de Côte d Or Pôle Aménagement et Développement

Plus en détail

La Communauté d agglomération aide ses habitants à améliorer ou rénover leur habitat

La Communauté d agglomération aide ses habitants à améliorer ou rénover leur habitat Vendredi 22 janvier 2016 COMMUNIQUÉ DE PRESSE La Communauté d agglomération aide ses habitants à améliorer ou rénover leur habitat La Communauté d agglomération Saint-Dizier, Der & Blaise, engage un Programme

Plus en détail

Les matériaux alternatifs en technique routière

Les matériaux alternatifs en technique routière Journée CoTITA du 4 juin 2015 Les matériaux alternatifs en technique routière Conseil départemental du Puy-de-Dôme Direction Générale des Routes et de la Mobilité Sommaire 1 - Le Département du Puy-de-Dôme

Plus en détail

à fournir en 3 exemplaires

à fournir en 3 exemplaires Ministère de la Culture et de la Communication Direction de l Architecture et du Patrimoine Sous-direction de l'archéologie, de l'ethnologie, de l'inventaire et du système d'information DOSSIER DE DEMANDE

Plus en détail

Votre tranquillité d esprit passe par nos experts

Votre tranquillité d esprit passe par nos experts Votre tranquillité d esprit passe par nos experts Sommaire Le groupe SECO... L expertise «bâtiments»... L expertise «mobilité et infrastructures»....l expertise «eau et énergie»... Les experts SECOLUX...

Plus en détail

EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUES DES COLLECTIVITÉS

EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUES DES COLLECTIVITÉS EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUES DES COLLECTIVITÉS COEP CAHIER DES CHARGES RÉGION CENTRE PCI CAHIER DES CHARGES RÉGION CENTRE PRÉSENTATION DU CABINET, cabinet spécialiste des économies et de la gestion d énergie

Plus en détail

Contrôle de la qualité des bâtiments scolaires dans la communauté flamande de Belgique

Contrôle de la qualité des bâtiments scolaires dans la communauté flamande de Belgique ISSN 2072-7933 Contrôle de la qualité des bâtiments scolaires dans la communauté flamande de Belgique CELE Échanges 2009/8 OCDE 2009 Contrôle de la qualité des bâtiments scolaires dans la communauté flamande

Plus en détail

Squale : un projet opensource, recherche, un produit. 10 juin 2008 - Fabrice BELLINGARD -

Squale : un projet opensource, recherche, un produit. 10 juin 2008 - Fabrice BELLINGARD - Squale : un projet opensource, un projet de recherche, un produit 10 juin 2008 - Fabrice BELLINGARD - Plan Présentation et historique Rappel : présentation rapide de Squale Naissance de Squale : une coopération

Plus en détail

Tours, le 12 mai 2014. Présidence. Le Président de l université de Tours

Tours, le 12 mai 2014. Présidence. Le Président de l université de Tours Présidence Tours, le 12 mai 2014 Le Président de l université de Tours A Mesdames, Messieurs, les directeurs de composante et responsables administratifs Objet : lettre de cadrage budgétaire pour l année

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement 1 Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre du programme d amélioration de la performance énergétique de 800 000 logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre

Plus en détail

Section 11 L intégration du parc immobilier et de la gestion des services de soutien

Section 11 L intégration du parc immobilier et de la gestion des services de soutien COLLECTION Implantation des centres de santé et de services sociaux Guide d implantation des centres de santé et de services sociaux Volume 2 Section 11 L intégration du parc immobilier et de la gestion

Plus en détail

DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2016

DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2016 DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2016 Contexte national Objectif de réduction du déficit public : 3 % du PIB à horizon 2017 (3,3 % en 2016) : 50 milliards d économie sur 2015-2017 dont réduction des concours

Plus en détail

PRE-DIAGNOSTIC ENERGETIQUE et ETUDE de FAISABILITE d une CHAUFFERIE BOIS

PRE-DIAGNOSTIC ENERGETIQUE et ETUDE de FAISABILITE d une CHAUFFERIE BOIS PRE-DIAGNOSTIC ENERGETIQUE et ETUDE de FAISABILITE d une CHAUFFERIE BOIS DENOMINATION DE L'OPERATION : REVITALISATION DU CENTRE-BOURG DE GOUEZEC Installation d une chaufferie bois et d un réseau de chaleur

Plus en détail

Languedoc-Roussillon

Languedoc-Roussillon Languedoc-Roussillon e-mage S@nté LR présenté par l ARS porté par le CHU de Nîmes et le CHU de Montpellier 2nde Journée du programme «Télémédecine» de l ASIP Santé» Paris - 3 mai 2012 Chantier médical

Plus en détail

Journée technique. LA ROUTE, UN PATRIMOINE La problématique des maîtres d ouvrage. Bruno CAILLABET Conseil général de Loire-Atlantique

Journée technique. LA ROUTE, UN PATRIMOINE La problématique des maîtres d ouvrage. Bruno CAILLABET Conseil général de Loire-Atlantique Journée technique LA ROUTE, UN PATRIMOINE La problématique des maîtres d ouvrage Bruno CAILLABET Conseil général de Loire-Atlantique La route: un réseau de déplacements individuels, collectifs, économiques

Plus en détail

d'effet...eche on * Posles occupés dons I'odministrqtion (du plus récent ou plus oncien) ROYAUME DU MAROC Ministère de l'lntérieur

d'effet...eche on * Posles occupés dons I'odministrqtion (du plus récent ou plus oncien) ROYAUME DU MAROC Ministère de l'lntérieur ROYAUME DU MAROC Ministère de l'lntérieur Ministère/Witaya/Préfecture (ou province) de. Photo I -Etot Civil el iluqtion de trovoil Fiche individuelle de cqndidoture Nom : Prénom:... Né(e) le.../..../...

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES : RÈGLEMENT DES SUBVENTIONS DÉPARTEMENTALES APPLICABLE EN 2013

CONDITIONS GÉNÉRALES : RÈGLEMENT DES SUBVENTIONS DÉPARTEMENTALES APPLICABLE EN 2013 CONDITIONS GÉNÉRALES : RÈGLEMENT DES SUBVENTIONS DÉPARTEMENTALES APPLICABLE EN 2013 Le présent règlement s applique pour les dossiers déposés avant le 31 octobre 2012 pour un financement en 2013. > PRINCIPES

Plus en détail

La ville durable grandit avec le bois DOSSIER DE PRESSE ADIVBOIS MARS.16

La ville durable grandit avec le bois DOSSIER DE PRESSE ADIVBOIS MARS.16 La ville durable grandit avec le bois DOSSIER DE PRESSE ADIVBOIS MARS.16 Présentation du Plan Industries Bois et des Immeubles à Vivre Bois LE PLAN INDUSTRIES BOIS ET SA GENÈSE Novembre 2013, la présidence

Plus en détail

PLAN DE DÉPLACEMENTS URBAINS À PIED, EN BUS, À VÉLO, OU EN VOITURE... QUEL TRANSPORT POUR DEMAIN?

PLAN DE DÉPLACEMENTS URBAINS À PIED, EN BUS, À VÉLO, OU EN VOITURE... QUEL TRANSPORT POUR DEMAIN? À PIED, EN BUS, À VÉLO, OU EN VOITURE... QUEL TRANSPORT POUR DEMAIN? pour quoi faire? Le Plan de Déplacements Urbains (PDU) se définit par la diminution du trafic automobile, le développement des transports

Plus en détail

Guide de mise en place d un Système d Information Géographique (SIG) pour la gestion de l éclairage public dans les Communes marocaines

Guide de mise en place d un Système d Information Géographique (SIG) pour la gestion de l éclairage public dans les Communes marocaines Guide de mise en place d un Système d Information Géographique (SIG) pour la gestion de l éclairage public dans les Communes marocaines Réseau Marocain de la Maîtrise de l Énergie Le programme CoMun encourage

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Assemblée générale, 11Juin 2015

DOSSIER DE PRESSE Assemblée générale, 11Juin 2015 DOSSIER DE PRESSE Assemblée générale, 11Juin 2015 Assemblée Générale de l USIRF du 11 juin 2015 Routes et Rues, chiffres clés Le réseau routier, c est 1 million de kilomètres : sa gestion est assurée principalement

Plus en détail

MUNICIPALITE DE PAYERNE

MUNICIPALITE DE PAYERNE MUNICIPALITE DE PAYERNE Au Conseil Communal de Payerne : Préavis n 04/2013 Objets du préavis Réalisation des Infrastructures publiques et aménagement routier relatifs à la construction du bâtiment de la

Plus en détail

Plan directeur des systèmes de transport intelligents (STI) de la Ville de Montréal

Plan directeur des systèmes de transport intelligents (STI) de la Ville de Montréal Plan directeur des systèmes de transport intelligents (STI) de la Ville de Montréal Les systèmes de transport intelligents au service du Plan de transport de la Ville de Montréal Marc Blanchet, Ville de

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/POFEGTP/N2004-2016 Date : 16 FEVRIER 2004

NOTE DE SERVICE DGER/POFEGTP/N2004-2016 Date : 16 FEVRIER 2004 1 MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Sous-Direction de la Politique des Formations de l Enseignement

Plus en détail

PROJET DE CONSTRUCTION DES SERVICES

PROJET DE CONSTRUCTION DES SERVICES PROJET 63200 MENETROL T E L : 0 4. 7 3. 3 3. 4 3. 4 3 F A X : 0 4. 7 3. 6 4. 0 5. 2 3 W W W. M E N E T R O L. F R PROJET DE CONSTRUCTION DES DE LA COMMUNE DE MENETROL MODIFICATION DOCUMENT REUNION MAIRIE

Plus en détail

Question: Comment l AMT peut améliorer le système de recharge de la carte OPUS, pour tenir compte d une plus grande clientèle?

Question: Comment l AMT peut améliorer le système de recharge de la carte OPUS, pour tenir compte d une plus grande clientèle? Source : AMT Files d attente devant les Appareils de Recharge (AR) dans les métros en début et fin de mois; Usage intense des AR => AR souvent hors d usage => augmenter les coûts d entretien et de maintenance.

Plus en détail

RENCONTRE QUARTIERS DURABLES RHONE-ALPES. Du Mardi 09 Juin 2015

RENCONTRE QUARTIERS DURABLES RHONE-ALPES. Du Mardi 09 Juin 2015 RENCONTRE QUARTIERS DURABLES RHONE-ALPES Du Mardi 09 Juin 2015 1 Intervenir à trois échelles : Au niveau de l agglomération = échelle de la «politique publique cohérente» Au niveau de l opération d aménagement

Plus en détail

J OUVRE MA BOÎTE. Patrick JOLLY CRÉATEURS D ENTREPRISE, COMPTA C EST FACILE! Les bases de la comptabilité pour mieux gérer votre TPE/PME

J OUVRE MA BOÎTE. Patrick JOLLY CRÉATEURS D ENTREPRISE, COMPTA C EST FACILE! Les bases de la comptabilité pour mieux gérer votre TPE/PME J OUVRE MA BOÎTE Patrick JOLLY CRÉATEURS D ENTREPRISE, LA COMPTA C EST FACILE! Les bases de la comptabilité pour mieux gérer votre TPE/PME «J ouvre ma boîte» est une collection créée en partenariat avec

Plus en détail

Direction Administrative et Financière APM BULLETIN COMMUNAUTAIRE FEVRIER 2015

Direction Administrative et Financière APM BULLETIN COMMUNAUTAIRE FEVRIER 2015 Direction Administrative et Financière APM BULLETIN COMMUNAUTAIRE FEVRIER 2015 1 SOMMAIRE I DECISIONS DU CONSEIL DE COMMUNAUTE DE FEVRIER 2015 : EAU ET ASSINISSEMENT Tarifs 2015 eau potable... p. 4 Tarifs

Plus en détail

MARCHÉ DE DIAGNOSTIC AMIANTE AVANT TRAVAUX RELATIF À LA RÉHABILITATION DU BÂTIMENT BEAUSITE À LIVERDUN

MARCHÉ DE DIAGNOSTIC AMIANTE AVANT TRAVAUX RELATIF À LA RÉHABILITATION DU BÂTIMENT BEAUSITE À LIVERDUN MARCHÉ DE DIAGNOSTIC AMIANTE AVANT TRAVAUX RELATIF À LA RÉHABILITATION DU BÂTIMENT BEAUSITE À LIVERDUN LETTRE DE CONSULTATION Maître d ouvrage : Communauté de Communes du Bassin de Pompey Rue des quatre

Plus en détail

A LTERNATIVE E NERGY D IVISION SYSTÈMES DE COGÉNÉRATION À TRÈS HAUT RENDEMENT POUR L AGRICULTURE ET L INDUSTRIE

A LTERNATIVE E NERGY D IVISION SYSTÈMES DE COGÉNÉRATION À TRÈS HAUT RENDEMENT POUR L AGRICULTURE ET L INDUSTRIE A LTERNATIVE E NERGY D IVISION SYSTÈMES DE COGÉNÉRATION À TRÈS HAUT RENDEMENT POUR L AGRICULTURE ET L INDUSTRIE Innovation, Spécialisation, Qualité et Internationalité, les ingrédients du succès d une

Plus en détail

CONTRIBUTION L éco-construction

CONTRIBUTION L éco-construction CONTRIBUTION L éco-construction Conseil de développement Groupe développement 22-Fév-11 Sommaire 1. Introduction... 3 Qu est-ce qu un habitat?... 3 2. Enjeux... 3 3. Objectifs généraux de l éco-construction

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) DIAGSOLOGIS 81 route du Rhin Napoléon 67000 Strasbourg Tél. : 03 88 43 37 59 / 06 15 54 38 29 - Fax : 03 88 39 67 80 RCS : 513247189 Compagnie d assurance : HISCOX n HARCP 0083339 Diagnostic de performance

Plus en détail

Digitalisation de la relation client. Résultats de l étude menée par IDC pour Axys Consultants

Digitalisation de la relation client. Résultats de l étude menée par IDC pour Axys Consultants Digitalisation de la relation client Résultats de l étude menée par IDC pour Axys Consultants Méthodologie de l étude L enquête a été menée auprès de 200 dirigeants (ou de leur N-1) au sein d organisations

Plus en détail

LES MÉTIERS DE L INFORMATIQUE

LES MÉTIERS DE L INFORMATIQUE LES MÉTIERS DE L INFORMATIQUE À LA DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES CONTRÔLEUR PROGRAMMEUR INSPECTEUR ANALYSTE INSPECTEUR PROGRAMMEUR DE SYSTÈME D EXPLOITATION L ENVIRONNEMENT DE L INFORMATIQUE

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DU PROJET DE CONSTRUCTION DE LOGEMENT(S) DURABLE(S)

NOTICE DESCRIPTIVE DU PROJET DE CONSTRUCTION DE LOGEMENT(S) DURABLE(S) APPEL A PROJETS PERMANENT Documents à produire Les candidats constitueront un dossier comprenant : _ une copie du dossier de demande de permis de construire (la qualité du volet paysager sera déterminante)

Plus en détail

Mieux connaître les pratiquants de sports de nature en Nord-Pas-de-Calais. pour promouvoir une offre sportive de qualité (expérience de 3 enquêtes)

Mieux connaître les pratiquants de sports de nature en Nord-Pas-de-Calais. pour promouvoir une offre sportive de qualité (expérience de 3 enquêtes) Mieux connaître les pratiquants de sports de nature en Nord-Pas-de-Calais pour promouvoir une offre sportive de qualité (expérience de 3 enquêtes) Valérie OLIVIER DRJSCS Contexte du Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

V nc n e c n e t n RO R UC U H e Fr F an a c n i c s GEN E E N T I EES

V nc n e c n e t n RO R UC U H e Fr F an a c n i c s GEN E E N T I EES Séquence 5 Savoir-faire la programmation pluriannuelle immobilière Vincent ROUCH et Francis GENET IDEES 1 Sommaire «programmation pluriannuelle» Situation dans le processus de la GPI Atelier «votre programmation

Plus en détail

ANNEXE 1 FICHE DE POSTE D'UN ARCHITECTE. II- EXPERIENCE PROFESSIONNELLE : - Une expérience d un an dans un emploi similaire est souhaitable.

ANNEXE 1 FICHE DE POSTE D'UN ARCHITECTE. II- EXPERIENCE PROFESSIONNELLE : - Une expérience d un an dans un emploi similaire est souhaitable. ANNEXE 1 FICHE DE POSTE D'UN ARCHITECTE - Architecte. - Maîtrise des lois et procédures régissant l urbanisme et l architecture, en matière de planification et gestion urbaines ; - Connaissance des normes

Plus en détail

Cadre d application du supplément de loyer de solidarité 2009-2015

Cadre d application du supplément de loyer de solidarité 2009-2015 Cadre d application du supplément de loyer de solidarité - Adopté par le conseil de communauté le décembre Préambule I- Rappel de l esprit de la loi Engagement National pour le Logement et de La loi de

Plus en détail

Le pilotage institutionnel du projet est assuré par le Ministère des Finances et le PNUD.

Le pilotage institutionnel du projet est assuré par le Ministère des Finances et le PNUD. Communication du DNP L objectif de cette journée de restitution est de partager avec tous les acteurs du marché financier les résultats finaux des travaux réalisés par les experts internationaux dans le

Plus en détail

le recyclage et la valorisation des déchets, un levier de performance

le recyclage et la valorisation des déchets, un levier de performance recyclage et valorisation France des solutions innovantes pour le recyclage et la valorisation de vos DÉCHETS le recyclage et la valorisation des déchets, un levier de performance Nous sommes engagés dans

Plus en détail

CONVENTION DU GROUPEMENT D ETABLISSEMENTS GRETA DE L ACADEMIE DE GRENOBLE

CONVENTION DU GROUPEMENT D ETABLISSEMENTS GRETA DE L ACADEMIE DE GRENOBLE CONVENTION DU GROUPEMENT D ETABLISSEMENTS GRETA DE L ACADEMIE DE GRENOBLE Il est constitué entre les établissements publics locaux d enseignement relevant de l Education nationale suivants : -. (nom, siège)

Plus en détail

TRANSPORTS SCOLAIRES EXTENSION DE LA CERTIFICATION ISO 9001 : UN GAGE DE QUALITE SUPPLEMENTAIRE POUR LES USAGERS

TRANSPORTS SCOLAIRES EXTENSION DE LA CERTIFICATION ISO 9001 : UN GAGE DE QUALITE SUPPLEMENTAIRE POUR LES USAGERS DOSSIER DE PRESSE TRANSPORTS SCOLAIRES EXTENSION DE LA CERTIFICATION ISO 9001 : UN GAGE DE QUALITE SUPPLEMENTAIRE POUR LES USAGERS 2 avril 2012 Ce lundi 2 avril, à l Hôtel du Département à Privas, Pascal

Plus en détail

POSITION POLITIQUE DU CAE 2016 LE RÔLE DE L ARCHITECTURE DANS LA CONSTRUCTION ÉCO-ÉNERGÉTIQUE

POSITION POLITIQUE DU CAE 2016 LE RÔLE DE L ARCHITECTURE DANS LA CONSTRUCTION ÉCO-ÉNERGÉTIQUE POLITIQUE ARCHITECTS COUNCIL OF EUROPE CONSEIL DES ARCHITECTES D EUROPE Points clés L architecture d un bâtiment a un impact majeur sur sa performance énergétique. La configuration spatiale et matérielle

Plus en détail

Détail du programme par Unité d Enseignement

Détail du programme par Unité d Enseignement Détail du programme par Unité d Enseignement UE 1 - INTRODUCTION AU DROIT : 150 heures / 12 ECTS Semestre 1 : 6 ECTS 1. Introduction générale au droit 1.1 Prolégomènes 1.2 Les sources du droit 1.3 La preuve

Plus en détail

BILAN ENVIRONNEMENTAL 2014

BILAN ENVIRONNEMENTAL 2014 BILAN ENVIRONNEMENTAL 2014 Industrie routière française Mai 2015 La convention d engagement volontaire (CEV) pour les infrastructures routières Dans le cadre du Grenelle de l Environnement et de la transition

Plus en détail

Système d Evaluation des Variantes Environnementales

Système d Evaluation des Variantes Environnementales Système d Evaluation d des Variantes Environnementales LA DEMARCHE DES ENTREPRISES AU NIVEAU DES ANALYSES DE CYCLES DE VIES Actions USIRF (Union Syndicale des Industries Routières Française) 1999: lancement

Plus en détail

Rencontre n 4 : Impact de la défense incendie sur la gestion et le dimensionnement des réseaux

Rencontre n 4 : Impact de la défense incendie sur la gestion et le dimensionnement des réseaux Cycle de rencontres techniques : Gestion patrimoniale AEP Rencontre n 4 : Impact de la défense incendie sur la gestion et le dimensionnement des réseaux 23 juin 2011 Besançon 1 Déroulement de la rencontre

Plus en détail

SIG - Concepts et Généralités. De la cartographie au Système d'information Géographique

SIG - Concepts et Généralités. De la cartographie au Système d'information Géographique SIG - Concepts et Généralités De la cartographie au Système d'information Géographique SIG - Cartographie Cartographie ancienne de 14000 années, trouvée sur une tablette dans le Nord de l'espagne. SIG

Plus en détail

CERQUAL Points d actualité Rennes le 23 septembre

CERQUAL Points d actualité Rennes le 23 septembre CERQUAL Points d actualité Rennes le 23 septembre Un contexte en pleine évolution Crise économique internationale majeure - des acteurs économiques endettés - diminution des aides - avenir incertain Développement

Plus en détail

Présentation des travaux de l IDRRIM

Présentation des travaux de l IDRRIM Présentation des travaux de l IDRRIM Rencontres du CF-AIPCR et de l IDRRIM 19 janvier 2017 David ZAMBON Directeur Général de l IDRRIM Les missions de l IDRRIM 1 2 3 4 Fédérer et mobiliser Produire des

Plus en détail

Politiques territoriales régionales. Présentation des critères d'éco-conditionnalité pour les bâtiments (neuf et rénovation)

Politiques territoriales régionales. Présentation des critères d'éco-conditionnalité pour les bâtiments (neuf et rénovation) Politiques territoriales régionales Présentation des critères d'éco-conditionnalité pour les bâtiments (neuf et rénovation) mars. 2010 Avant propos Ce document est un outil de méthode et de dialogue dans

Plus en détail

1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions

1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions 1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions 2. Comment impliquer les usagers de vos bâtiments publics dans les économies d énergie? Usagers des bâtiments publics, communes, partagez

Plus en détail

ÉPREUVE E 1 : PRÉPARATION D UNE INTERVENTION U 1 coefficient 4

ÉPREUVE E 1 : PRÉPARATION D UNE INTERVENTION U 1 coefficient 4 ANNEXE II c : DÉFINITION DES ÉPREUVES ÉPREUVE E 1 : PRÉPARATION D UNE INTERVENTION U 1 coefficient 4 À partir du dossier de définition d une installation de production d énergie utilisant une énergie renouvelable,

Plus en détail

L'intervention de l'etat dans le développement des véhicules électriques

L'intervention de l'etat dans le développement des véhicules électriques L'intervention de l'etat dans le développement des véhicules électriques Mardi 24 janvier 2012, de 9h30 à 10h45 Intervenant : Schneider Electric : Vincent BRUNEL, Directeur Activité Véhicule Electrique

Plus en détail

C. MABILLE. Les méthodes et outils de gestion du patrimoine La gestion d un patrimoine autoroutier. La route, un patrimoine. La route, un patrimoine

C. MABILLE. Les méthodes et outils de gestion du patrimoine La gestion d un patrimoine autoroutier. La route, un patrimoine. La route, un patrimoine Les méthodes et outils de gestion du patrimoine La gestion d un patrimoine autoroutier C. MABILLE CETE de l Est 1 Organisation du Groupe HIT Holding d Infrastructures de Transport 11.8 % 99.97 % 100 %

Plus en détail

Plan Climat-Energie Territorial

Plan Climat-Energie Territorial Plan Climat-Energie Territorial Groupe de travail thématique : EPINAL, 16 Mai 2011 «Maîtrise de l énergie et valorisation des énergies renouvelables dans l habitat privé et social.» Plan Climat-Energie

Plus en détail

Présentation des travaux de l IDRRIM David ZAMBON, directeur général de l IDRRIM

Présentation des travaux de l IDRRIM David ZAMBON, directeur général de l IDRRIM Présentation des travaux de l IDRRIM David ZAMBON, directeur général de l IDRRIM Intervenant et titre de la présentation j CHIFFRES CLÉS 49 membres représentatifs 59 adhérents individuels 9 comités opérationnels

Plus en détail

FICHE DE POSTE. EPS Ville-Evrard

FICHE DE POSTE. EPS Ville-Evrard 001 Page 1 sur 5 EPS Ville-Evrard Etablissement public de santé de Ville-Evrard 202, avenue Jean Jaurès 93332 NEUILLY-SUR-MARNE cedex http://www.eps-ville-evrard.fr RER A (Neuilly-Plaisance ) + Bus 113

Plus en détail

CADRE DE GESTION RELATIF AUX PROJETS IMMOBILIERS

CADRE DE GESTION RELATIF AUX PROJETS IMMOBILIERS ANNEXE 2015-CA619-04.08.02-R6676 CADRE DE GESTION RELATIF AUX PROJETS IMMOBILIERS Adopté le 7 décembre 2015. Table des matières 1.0 Préambule... 1 2.0 Objectifs et portée... 1 2.1 Objectifs... 1 2.2 Portée...

Plus en détail

LES RISQUES. La notion de risque : Les risques naturels majeurs : Conclusion

LES RISQUES. La notion de risque : Les risques naturels majeurs : Conclusion LES RISQUES Sources : DIREN pays de la Loire DRIRE Pays de la Loire La notion de risque : Les grands principes de la gestion des risques Le Dossier Départemental des Risques Majeurs Les risques technologiques

Plus en détail

Club Développement Durable Arseg

Club Développement Durable Arseg Club Développement Durable Arseg 17 janvier 2011 1. Sinteo en quelques mots 2. La Française REM en quelques mots 3. Une démarche pionnière entreprise par La Française REM 4. Les principaux résultats de

Plus en détail

«Marché public de fournitures et de Services informatiques» Mise en concurrence adaptée. CCP en date du 02 mai 2011

«Marché public de fournitures et de Services informatiques» Mise en concurrence adaptée. CCP en date du 02 mai 2011 «Marché public de fournitures et de Services informatiques» Mise en concurrence adaptée CCP en date du 02 mai 2011 Date limite de réception des offres : 06 juin 2011 à 17H00-1 - ARTICLE 1 OBJET DU MARCHE

Plus en détail

MANUEL QUALITÉ ACQ. {<10 SMQ 4.2.2> Manuel qualité - [Diffusé] No. de version: 08 - Date de diffusion: 01/05/12 13:38:45} 20 % EFFORT 80 % RÉSULTATS

MANUEL QUALITÉ ACQ. {<10 SMQ 4.2.2> Manuel qualité - [Diffusé] No. de version: 08 - Date de diffusion: 01/05/12 13:38:45} 20 % EFFORT 80 % RÉSULTATS ACQ MANUEL QUALITÉ Système Management 20 % EFFORT 80 % RÉSULTATS i TABLE DES MATIÈRES 1 DOMAINE D APPLICATION... 6 1.1 Généralités... 6 1.2 Périmètre d application... 7 2 RÉFÉRENCE NORMATIVE... 8 3 TERMES

Plus en détail

Vers le nouveau centre de recherche YOURLOG O

Vers le nouveau centre de recherche YOURLOG O Vers le nouveau centre de recherche YOURLOG O Ordre du jour Introduction et milieu de vie Vers le nouveau CRCHUM Plan de communication et ligne de temps Déménagement, technologie de l information, gestion

Plus en détail

Effilogis. rénovation mode d emploi en Franche-Comté. www.effilogis.fr

Effilogis. rénovation mode d emploi en Franche-Comté. www.effilogis.fr 2016 PARTICULIERS Un COLLECTIVITÉS investissement BAILLEURS SOCIAUX de bon sens Effilogis rénovation mode d emploi en Franche-Comté www.effilogis.fr HABITATION BBC Bon à savoir Une habitation rénovée Bâtiment

Plus en détail

INFORMATISATION DES HÔPITAUX AU BURUNDI: Processus et résultats préliminaires (BURUNDI, MSPLS- CTB)

INFORMATISATION DES HÔPITAUX AU BURUNDI: Processus et résultats préliminaires (BURUNDI, MSPLS- CTB) INFORMATISATION DES HÔPITAUX AU BURUNDI: Processus et résultats préliminaires (BURUNDI, MSPLS- CTB) E. MUGISHO, ATI/CTB S.C NDAYISHIMIYE, ATN/CTB A. HASSAN, DIRECTRICE SNIS/MSPLS F. VERBEKE, SOGEROM/VUB

Plus en détail

Stratégie énergétique du Congo

Stratégie énergétique du Congo Stratégie énergétique du Congo 2015-2025 Présenté par: TATY Constantin SAMBA Quevin Claize Aymard ZINGA Donald Kevin YELA Jean-Claude OKEMBA Patrick Rodrigue Plan de présentation 1-Contexte 2-Objectifs

Plus en détail

Prise en compte du développement durable Marchés de construction et d entretien de chaussée Cas des matériaux bitumineux

Prise en compte du développement durable Marchés de construction et d entretien de chaussée Cas des matériaux bitumineux Prise en compte du développement durable Marchés de construction et d entretien de chaussée Cas des matériaux bitumineux L EXPERIENCE DU CONSEIL GENERAL DE LA SARTHE www.sarthe.com 1 Les principes «Il

Plus en détail

Règlement d attribution de subventions pour les opérations de Construction de logements sociaux et de Rénovation Urbaine

Règlement d attribution de subventions pour les opérations de Construction de logements sociaux et de Rénovation Urbaine Version en vigueur à compter du 24 juin 2011 Règlement d attribution de subventions pour les opérations de Construction de logements sociaux et de Rénovation Urbaine Communauté de Communes du Bassin de

Plus en détail

DEPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES

DEPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES DEPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES ENQUETE PUBLIQUE PREALABLE A LA DECLARATION D UTILITE PUBLIQUE ET PARCELLAIRE CONJOINTE RELATIVE AU PROJET DE CREATION D UN EQUIPEMENT POUR LA PETITE ENFANCE, sis 1 avenue

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN

ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN MOINS D ÉD ÉNERGIE ET PLUS D ÉD ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN Rencontres Suisses de l Electricité Beaulieu, 17 mars 2011 Massimiliano Capezzali, PhD Adjoint du Directeur Energy Center Ecole Polytechnique

Plus en détail

Appel à projets 2014 Photovoltaïque en autoconsommation

Appel à projets 2014 Photovoltaïque en autoconsommation Appel à projets 2014 Photovoltaïque en autoconsommation Cahier des charges des études de faisabilité préalables Version 4 Aout 2014 1 1 - Rappel de l appel à projets... 3 1.1 - Objet... 3 1.2 - Bénéficiaires...

Plus en détail

Humber College Toronto

Humber College Toronto ÉTUDE DE CAS Approvisionneur énergique À propos : Le programme Approvisionneur énergique de l Association de la gestion de la chaîne d approvisionnement mettra à la disposition des spécialistes de la chaîne

Plus en détail

Villes et Territoires Durables

Villes et Territoires Durables Villes et Territoires Durables Rénovation énergétique des villes de la reconstruction Construisons l énergie des villes et territoires Leviers pour des villes et territoires durables REDUIRE LA CONSOMMATION

Plus en détail

COPROPRIÉTAIRES SOYEZ COPRO-ACTIFS! Un accompagnement sur-mesure pour une gestion durable des copropriétés

COPROPRIÉTAIRES SOYEZ COPRO-ACTIFS! Un accompagnement sur-mesure pour une gestion durable des copropriétés COPROPRIÉTAIRES SOYEZ COPRO-ACTIFS! Un accompagnement sur-mesure pour une gestion durable des copropriétés Chef de file en matière d habitat depuis plus de 30 ans, la Communauté urbaine du Grand Nancy

Plus en détail

Assemblée Générale du 3 mai 2016. Questions écrites posées au Conseil d administration

Assemblée Générale du 3 mai 2016. Questions écrites posées au Conseil d administration Assemblée Générale du 3 mai 2016 Questions écrites posées au Conseil d administration Pour mémoire, les questions écrites, pour être recevables, doivent être adressées au Président-Directeur Général et

Plus en détail

LA NORME ISO 50001 Enjeux Facteurs de réussite Perspectives

LA NORME ISO 50001 Enjeux Facteurs de réussite Perspectives LA NORME ISO 50001 Enjeux Facteurs de réussite Perspectives TOURCOING 27 septembre 2013 Marie-Hélène LEFEBVRE Éléments de contexte depuis les 30 dernières années : augmentation de 20% de la consommation

Plus en détail

LES PROJETS DE LOI DU GRENELLE DE L ENVIRONNEMENT

LES PROJETS DE LOI DU GRENELLE DE L ENVIRONNEMENT 30 mai 2008 - Lille Réseau RAFHAEL LES PROJETS DE LOI DU GRENELLE DE L ENVIRONNEMENT GRENELLE de l ENVIRONNEMENT groupes de travail tables rondes finales discours de clôture 33 comités opérationnels 2

Plus en détail

Bâtiment intelligent Retours d expériences

Bâtiment intelligent Retours d expériences Bâtiment intelligent Retours d expériences Alexandre PAUL Enquêteur REX bâtiments performants Lorraine Qualité Environnement pour la construction contact@lqe.fr 09/10/2015 Les Journées de l'ecoconstruction

Plus en détail

Présentation de la démarche

Présentation de la démarche PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE GUENGAT Présentation de la démarche Réunion avec la Commission PLU 23 août 2012 Conception Réalisation: GEOLITT - 7 Rue Le Reun - 29480 Le Relecq Kerhuon Tél : 02 98 28

Plus en détail

Technicien d information documentaire et de collections patrimoniales F4A21

Technicien d information documentaire et de collections patrimoniales F4A21 Technicien d information documentaire et de collections patrimoniales F4A21 Information scientifique et technique, collections patrimoniales - T Le technicien d information documentaire et de collections

Plus en détail

Appel à projets R&D Tri et Recyclage Déchets d Eléments d Ameublement (DEA)

Appel à projets R&D Tri et Recyclage Déchets d Eléments d Ameublement (DEA) Appel à projets R&D Tri et Recyclage Déchets d Eléments d Ameublement (DEA) Date limite de dépôt du dossier sur DEMATISS : vendredi 13 juin 2014 à 16h00 Attention : le coordinateur dépose le projet et

Plus en détail

DIAGNOSTIC A DISTANCE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION ELECTRIQUE ALAIN GILOT SCHNEIDER ELECTRIC, FRANCE

DIAGNOSTIC A DISTANCE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION ELECTRIQUE ALAIN GILOT SCHNEIDER ELECTRIC, FRANCE DIAGNOSTIC A DISTANCE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION ELECTRIQUE ALAIN GILOT SCHNEIDER ELECTRIC, FRANCE Dans un premier temps, nous rappelons comment la performance d un réseau peut se dégrader en terme d

Plus en détail

PRESENTATION DU DISPOSITIF Période 2011-2012 (version décembre 2011)

PRESENTATION DU DISPOSITIF Période 2011-2012 (version décembre 2011) FONDS D AIDE AU FOOTBALL AMATEUR CHAPITRE «EQUIPEMENT» FINANCEMENT D INSTALLATIONS SPORTIVES DEDIEES A LA PRATIQUE DU FOOTBALL PRESENTATION DU DISPOSITIF Période 2011-2012 (version décembre 2011) 1 FONDS

Plus en détail

QUALIFICATION DE DONNEES GEOGRAPHIQUES POUR LES BESOINS DE LA DEFENSE FRANCAISE

QUALIFICATION DE DONNEES GEOGRAPHIQUES POUR LES BESOINS DE LA DEFENSE FRANCAISE CO-181 QUALIFICATION DE DONNEES GEOGRAPHIQUES POUR LES BESOINS DE LA DEFENSE FRANCAISE FAVE P. IGN, RAMONVILLE SAINT-AGNE, FRANCE 1. OBJECTIFS ET CONTEXTE 1.1. Contexte Le service IGN Espace, rattaché

Plus en détail

Réseau Jalles-O-Débit. Résorption des zones blanches sur la commune de St-Médard-en-Jalles

Réseau Jalles-O-Débit. Résorption des zones blanches sur la commune de St-Médard-en-Jalles Dossier de presse JallesODébit Mairie de SaintMédardenJalles Altitude Infrastructure Réseau JallesODébit Résorption des zones blanches sur la commune de StMédardenJalles Lancement des travaux pour la construction

Plus en détail