Investissement étranger à la Bourse de Casablanca

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Investissement étranger à la Bourse de Casablanca"

Transcription

1 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Juillet 2013

2 898 SYNTHESE En 2012, le nombre des investisseurs étrangers en actions cotées à la bourse de Casablanca est resté quasi-stable, passant de 4694 investisseurs en 2011 à 4560 à fin Les investisseurs européens demeurent les principaux détenteurs des actions cotées à la Bourse de Casablanca avec 90,68% du total des avoirs détenus par les investisseurs étrangers. Côté nationalité, les personnes morales françaises continuent à occuper la première place et détiennent à elles seules 77,23% en Dans le sillage de la baisse des indices phares de la Bourse de Casablanca, la capitalisation boursière détenue par les investisseurs a enregistré un recul de 20,1% en Cette baisse par rapport à 2011, est imputable à la contreperformance des secteurs phares de la cote casablancaise notamment le secteur bancaire et celui des télécom. Ainsi, la capitalisation boursière détenue par les étrangers est passée de MAD 147,7 milliards en 2011 à MAD 118,1 milliards en En terme de flux, les investisseurs étrangers ont réalisé à la Bourse de Casablanca des Investissement étranger ordres d achat de plus de MAD 7,1 milliards et un volume à la vente de plus de MAD 4,1 à la Bourse de Casablanca milliards soldant ainsi le mouvement des flux à plus de MAD 3 milliards dans le sens des achats. Année 2010 L essentiel de l investissement étranger en actions cotées est réalisé sous forme de participations stratégiques. La part de celles-ci dans le montant global de l investissement étranger en 2012, est restée identique à celle de 2011.Toutefois, la part flottante des capitaux étrangers investis à la Bourse de Casablanca est en légère Juillet baisse 2011 par rapport à 2011 et s établit à 2,7% de la capitalisation boursière contre 3% une année auparavant. Le principal fait marquant relatif à l investissement étranger à la Bourse de Casablanca a concerné la société Lesieur Cristal. En effet, La société française Oléosud (Groupe Sofiprotéol) a déclaré le 10 févier 2012 détenir 41% du capital de Lesieur Cristal. Enfin, l investissement étranger en titres d OPCVM s élève à MAD 1,3 milliard en 2012, en hausse de 45% par rapport à 2011 où il représentait MAD 0,9 milliard. Quoiqu en en légère hausse, il retrouve le niveau réalisé en 2010 (MAD 1,2 milliard). Cet investissement est réalisé à hauteur de prés de 60% par les MRE contre 41,05% en Page 2 Page 2

3 SOMMAIRE I. Actions cotées 5 1. Evolution de la part détenue par les étrangers et les MRE 5 2. Répartition de l investissement par secteur d activité 7 3. Origine geographique des investisseurs étrangers et MRE 8 4. Répartition du montant de l investissement par type d Investisseurs 8 5. Répartition par lieu de conservation 9 II. OPCVM Hausse de l investissement étranger en titres d opcvm Préference pour les OPCVM Monétaires et les OPCVM Obligataires Préponderance des personnes physiques 11 III. Conclusion 12 IV. Annexes Structure de l investissement en actions cotées des étrangers non résidents personnes morales, conservées au Maroc, par nationalité Structure de l investissement en actions cotées des étrangers non résidents personnes physiques, conservées au Maroc, par nationalité Structure de l investissement en actions cotées des étrangers résidents personnes morales, conservées au Maroc, par nationalité Structure de l investissement en actions cotées des étrangers résidents personnes physiques, conservées au Maroc, par nationalité Structure de l investissement en titres d OPCVM des étrangers non résidents personnes physiques, par nationalité Structure de l investissement en titres d OPCVM des étrangers non résidents personnes morales, par nationalité Structure de l investissement en titres d OPCVM des étrangers résidents personnes morales, par nationalité Structure de l investissement en titres d OPCVM des étrangers résidents personnes physiques, par nationalité Répartition de l investissement étranger en titres d OPCVM selon la qualité de l investisseur et la classification des OPCVM 18 Page 3 Page 3

4 METHODOLOGIE La confection de ce présent rapport se base sur les informations et données suivantes : Les statistiques transmises par les organismes teneurs de comptes pour la ventilation des avoirs et la liste des investisseurs étrangers et des MRE ; Les déclarations de franchissement de seuils ; La source de l estimation des flottants et des cours de valeurs est bien entendue la Bourse de Casablanca. Concernant les OPCVM, la valorisation est élaborée sur la base de la dernière valeur liquidative de l année. Il est à préciser que dans ce rapport la notion d investissement étranger définit les actes d investissement effectués par les personnes physiques et morales étrangères, résidentes ou non au Maroc, mais aussi par les MRE. A ce propos, il est à souligner que : Pour les marocains établis à l étranger et les étrangers résidants au Maroc, l organisme teneur de compte recense uniquement les opérations financées par apport de devises, par débit d un compte étranger en dirham convertibles, d un compte en devises ou par tout autre mode de financement assimilé à l apport de devises selon les dispositions des articles du règlement de changes. Pour les étrangers non résidents au Maroc, toutes les opérations sont recensées dans la mesure où elles sont toutes financées par apport de devises. Page 4 Page 4

5 I. Actions cotées 1. EVOLUTION DE LA PART DETENUE PAR LES ETRANGERS ET LES MRE Concernant l exercice 2012, l analyse des données portant sur l investissement étranger en actions cotées à la Bourse de Casablanca permet de tirer les conclusions suivantes : Baisse de la valeur des investissements étrangers en titrescotés due à l effet prix Au 31 décembre 2012, la valeur des investissements étrangers en titres cotés enregistre une baisse de 20,1% par rapport à l année dernière, pour passer de 147,7 milliards de dirhams à 118,10 milliards. Ce recul n est pas la résultante d une désertion des investisseurs étrangers de la place financière casablancaise, mais plutôt d un effet prix qui reflète les mauvaises performances de la cote en En effet, à prix constants par rapport à 2011, le portefeuille actuel aurait été valorisé à 145,5 milliards de dirhams soit une baisse de 1,5%. Baisse de la part de la capitalisation boursière détenue par les investisseurs non résidents et les MRE due à l effet prix Dans un contexte économique international qui se remet lentement des effets de la récente crise financière, l analyse de l évolution des investissements étrangers sur les 3 dernières années fait ressortir que les variations du volume de ces derniers est principalement due à un effet prix. En effet, suite à la bonne performance de la Bource de Casablanca en 2010 (le MASI a enregistré une hausse de 21,17% et le MADEX de 22,10%), le portefeuille des étrangers et MRE a lui aussi connu de bonnes performances, ramenant le taux de détention à 28,9%. En 2011 et 2012 la tendance des indices boursiers s inverse, le MASI perd 12,86% en 2011 et 15,13% en 2012, ce qui a eu comme conséquence directe la baisse de la part des investissements des étrangers et MRE dans la capitalisation boursière pour s établir à 28,6% en 2011 et 26,5% en Evolution de la part des actions cotées détenues par les étrangers et les MRE dans la capitalisation boursière (en Milliards de Dhs) ,5% 29,0% 28,5% 28,0% 27,5% 27,0% 26,5% 26,0% 25,5% 25,0% Encours détenus par les étrangers et MRE Capitalisation Boursière Taux Moyen de détention Source : Teneurs de comptes, Bourse de Casablanca, Calculs CDVM Page 5 Page 5

6 La part du capital détenu par les investisseurs étrangers et les MRE dans les sociétés cotées varie selon l entreprise et le secteur d activité. La répartition du montant détenu n a pas connu de changements notables tandis que les taux moyens de détention ont toutefois varié entre 2011 et Part du capital détenu par les étrangers et les MRE Nombre de sociétés cotées Taux moyens de détention par les étrangers et les MRE de 0 à 25% ,2% 2,8% 3,69% de 25 à 50% ,2% 34,2% 30,55% de 50 à 75% ,8% 63,6% 54,83% plus de 75% ,8% 84,5% 79,73% Total Source : Teneurs de comptes, Bourse de Casablanca, Calculs CDVM D une manière générale, les participations des investisseurs étrangers et MRE demeurent minoritaires au sein des sociétés cotées puisque plus des trois quart des entreprises cotées affichent un taux moyen de détention de 3,69%. Typologie des investissements étrangers et des MRE en actions cotées marocaines (en millions de Dhs) Montant % Montant % Montant % Investissements des étrangers et des MRE conservés au Maroc, dont : % % % - Part stratégique ,4% ,7% ,9% - Flottant ,6% ,3% ,1% Capitalisation boursière Capitalisation boursière flottante Investissements étrangers et MRE/Capitalisation boursière Part stratégique/ Capitalisation boursière Flottant/Capitalisation boursière Flottant/Capitalisation boursière flottante ,9% 28,6% 26,5% 26,1% 25,7% 23,8% 2,8% 3,0% 2,7% 12,5% 12,7% 11,7% Source : Teneurs de comptes, Bourse de Casablanca, Calculs CDVM Page 6 Page 6

7 Nette Présence des participations stratégiques Il est à rappeler que pour mesurer la part du flottant détenue par les investisseurs étrangers et les MRE, le CDVM considère comme une participation stratégique, une participation qui représente plus de 4% du capital. A cet effet, le poids des participations stratégiques dans le montant total des investissements étrangers à la bourse revêt toujours la même importance. La proportion des participations stratégiques dans le montant de l investissement étranger en actions cotées est presque identique à celle de l année dernière et se situe à 89,9 %, fin Rapportées à la capitalisation boursière, les participations stratégiques représentent prés de 23,8% en 2012 contre 25,7% en Baisse de la part flottante des capitaux étrangers en actions cotées La part flottante par rapport à la capitalisation boursière des capitaux étrangers investis à la Bourse de Casablanca et conservée au Maroc est en baisse pour l année 2012 pour s établir à 2,7% après avoir enregistré 3% en 2011 et 2,8% en La part flottante rapportée à la capitalisation flottante représente, de son coté 11,7%. 2. REPARTITION DE L INVESTISSEMENT PAR SECTEUR D ACTIVITE Parts des étrangers et MRE dans la capitalisation boursière ventilées par secteur d'activité 100% 80% 60% 40% 20% 0% Source : Teneurs de comptes, Bourse de Casablanca, Calculs CDVM L investissement étranger à la bourse est concentré dans 12 secteurs d activité, à savoir : les équipements électriques et électroniques (NEXAN Maroc 84%), les télécommunications (IAM 56%), les services aux collectivités (LYDEC 52%), le secteur du bâtiment et des Matériaux de construction (47%), les loisirs et hôtellerie (33%), le secteur pharmaceutique (19%), les banques (19%), l agroalimentaire et production (18%), les sociétés de financement et autres activités( 16%). Dans le reste des secteurs, il se situe aux alentours de 3%. Page 7 Page 7

8 3. ORIGINE GEOGRAPHIQUE DES INVESTISSEURS ETRANGERS ET MRE Prédominance des investisseurs de la zone Euro L origine géographique des capitaux des non-résidents demeure globalement stable en L analyse de la répartition des investisseurs en actions cotées par nationalité montre que sur les 4560 investisseurs présents à fin 2012, les investisseurs européens demeurent les principaux détenteurs avec 90,68% du total des investissements étrangers en volume. En second plan viennent les investisseurs d Amérique du Nord avec 5,23% suivi de ceux du Moyen Orient avec 3,30%. Origine géographique Part de la capitalisation Part de IE Part de la capitalisation Part de IE Part de la capitalisation Part de IE Europe 26,73% 92,41% 25,19% 88,02% 24,05% 90,68% Moyen Orient 1,21% 4,20% 1,27% 4,44% 0,88% 3,30% Amérique du Nord 0,86% 2,97% 0,81% 2,82% 1,39% 5,23% Afrique 0,10% 0,34% 1,27% 4,44% 0,14% 0,52% Asie et Amérique du Sud 0,02% 0,08% 0,08% 0,28% 0,07% 0,27% Total 28,92% 100,00% 28,62% Source : Teneurs de comptes, Bourse de Casablanca, Calculs CDVM 100,00 % 26,52% 100,00 % 4. REPARTITION DU MONTANT DE L INVESTISSEMENT PAR TYPE D INVESTISSEURS Place centrale des personnes morales étrangères non résidentes Le montant investi par les investisseurs non résidents (personnes morales), est en baisse de 20,2% au 31/12/2012, avec prés de 116,2 milliards de dirhams. La part de cette catégorie d investisseurs a légèrement baissé par rapport à 2011 et représente 98,4% du montant de l investissement étranger en actions cotées. Qualité Catégorie 31/12/ /12/ /12/2012 variation 11vs12 Montant % Montant % Montant % % ENR PM ,6% ,6% ,40% -20,2% PP 417 0,3% 245 0,2% 191 0,20% -21,9% ER PM PP 998 0,6% ,7% ,00% 11,0% 524 0,3% 349 0,2% 213 0,20% -39,0% MRE PP 359 0,2% 383 0,3% 308 0,30% -19,7% Total % 100,0% 100% % 100% Source : Teneurs de comptes, Bourse de Casablanca, Calculs CDVM Page 8 Page 8

9 Forte présence des personnes morales françaises non résidentes L analyse de la structure de l investissement étranger par nationalité et par type d investisseurs fait ressortir une quasi-prépondérance des personnes morales françaises. En effet, la part des personnes morales françaises dans l investissement des personnes morales étrangères non résidentes a diminué en passant de 78,5% en 2011 à 77,22% en REPARTITION PAR LIEU DE CONSERVATION Prédominance des titres conservés au Maroc Près de 99,9% de la capitalisation boursière est conservée auprès des teneurs de comptes marocains affiliés au Dépositaire Central Maroclear. Une valeur est en partie conservée hors du Maroc La part des titres conservés en dehors du Maroc reste également inchangée et est aux alentours de 0,12% de la capitalisation boursière. Seule la valeur Maroc Telecom est en partie conservée hors du Maroc, auprès de teneurs de comptes conservateurs affiliés au dépositaire central français Euroclear France. Répartition de la capitalisation boursière selon le lieu de conservation (En Millions de Dirhams) 31/12/ /12/ /12/2012 Montant % Montant % Montant % Variation 2011/2012 Capitalisation Boursière dont : ,00% ,00% ,00% -13,75% Conservée hors du Maroc dont : 793 0,14% 740 0,14% 536 0,12% -27,6% - Valeur Maroc Telecom 793 0,14% 740 0,14% 536 0,12% -27,6% Conservée au Maroc dont : ,9% ,86% ,9% -13,7% Détenue par les résidents Marocains Détenue par les étrangers et les MRE, dont : ,1% ,2% ,7% -10,8% ,9% ,6% ,2% -20,1% - Etrangers résidents ,2% ,3% ,3% -1,4% - Etrangers non résidents ,6% ,3% ,8% -21,3% - MRE 359 0,1% 383 0,1% 308 0,1% -19,6% Source : Teneurs de comptes, Bourse de Casablanca, Calculs CDVM Page 9 Page 9

10 II. OPCVM 1. HAUSSE DE L INVESTISSEMENT ETRANGER EN TITRES D OPCVM Au 31 décembre 2012, le montant de l investissement étranger en titres d OPCVM a atteint 1,299 milliard de dirhams en 2012 contre 896,6 millions de dirhams en 2011, enregistrant une progression annuelle de 45 %. Durant la même période l actif net global sous gestion des OPCVM a connu une hausse de 5% pour s établir à 241,8 milliards contre 229,4 milliards en La part en titres d OPCVM détenue par les étrangers et les MRE par rapport à l actif net total des OPCVM a suivi cette tendance et a augmenté légèrement passant de 0,39% en 2011 à 0,54 % en Les investisseurs (personnes morales) étrangers résidents au Maroc affichent la plus forte progression en termes de montant investi. En effet le volume détenue par les étrangers résidents a plus que doublé en une année passant de 21,5 millions de dirhams en 2011 à 53,9 millions de dirhams en 2012, soit une augmentation de prés de 151% en montant d investissement. Les plus fortes baisses cette année concernent principalement les personnes physiques étrangères résidentes qui représentaient en 2011, 29,88% du total investissement étranger en titres d OPCVM alors que cette année, elles ne représentent que 18,22%, soit une baisse de 12% en montant investi. La deuxième baisse en 2012 concerne les personnes morales étrangères non résidentes dont l investissement en OPCVM a reculé de 11%. En 2011, Cette catégorie d investisseurs contribuait à hauteur de 8,09% du total investissement étranger en titres d OPCVM alors que cette année, elle ne représente que 4,97%. Evolution de la structure de l investissement étranger en OPCVM (en Dhs) Qualité ENR Catégorie PM PP 31/12/ /12/ /12/2012 Montant % Montant % Montant % Variation 2011/ ,48 4,50% ,76 8,09% ,61 4,97% -11% ,95 11,36% ,26 18,58% ,17 13,10% 2% PM ,65 30,39% ,06 2,40% ,41 4,15% 151% ER PP ,48 21,51% ,67 29,88% ,03 18,22% -12% MRE Total PP Actif net global des OPCVM Total/Actif net global ,17 32,24% ,38 41,05% ,37 59,56% 110% ,00% ,00% ,00% 45% % 0,57% 0,39% 0,54% Page 10 Page 10

11 2. PREFERENCE POUR LES OPCVM MONETAIRES ET LES OPCVM OBLIGATAIRES Le montant global de l investissement en titres d OPCVM détenue par les investisseurs étrangers en 2012 montre encore une fois la préférence pour les OPCVM «Monétaires» avec une part de 49% (contre 34% en 2011) suivie des obligations MLT avec 18% contre 29% en La part investi dans les OPCVM court terme représente de son coté 14% du montant investi. Répartition de l'investissement Etranger et MRE par catégorie d'opcvm 18% 3% 12% 14% 4% actions contractuel diversifié monétaire obligation CT obligation MLT 49% 3. PREPONDERANCE DES PERSONNES PHYSIQUES La tendance observée durant ces dernières années se confirme encore cette année avec les personnes physiques qui dominent les investissements étrangers en titres d OPCVM. En montants d investissements, la part des personnes physiques est en hausse du fait de la hausse globale de l investissement étranger en titre d OPCVM et s est établie à fin 2012 à 1181,01 millions de dirhams contre 802,6 millions de dirhams en 2011 (soit une hausse de 47%. Les MRE continuent à occuper cette année une part importante du montant investi en titres d OPCVM, avec prés de 60% du total des investissements. Les étrangers résidents arrivent au second lieu avec 22% et enfin les ENR en dernier avec 18% du total des investissements en titres d OPCVM. Page 11 Page 11

12 III. Conclusion La part de la capitalisation boursière détenue par les étrangers et les MRE s élève à 26,5% en 2012 contre 28,6% en La baisse du montant de l investissement des étrangers est expliquée par la baisse des cours sur le marché boursier. Les européens demeurent les premiers investisseurs étrangers à la Bourse de Casablanca avec 23,76 % de la capitalisation boursière dont 77,23 % concernent les investissements français. Même si elle représente un poids négligeable dans la capitalisation boursière, la part flottante détenue par les étrangers et les résidants marocains à l étranger dans la capitalisation boursière est en légère baisse en 2012 avec 2,7 % contre 3% en Les participations stratégiques dominent à hauteur de 89,9% l investissement total des étrangers et MRE à la Bourse de Casablanca. Le principal fait marquant relatif à l investissement étranger à la Bourse de Casablanca a concerné la société Lesieur Cristal. En effet, La société française Oléosud (Groupe Sofiprotéol) a déclaré le 10 févier 2012 détenir 41 % du capital de Lesieur Cristal. Concernant l investissement étranger en titres d OPCVM, la tendance est à la hausse malgré le fait qu il ne représente qu une part négligeable dan l actif net global. Page 12 Page 12

13 IV. Annexes Abréviations ENR : Etranger non résident ER : Etranger résident MRE : Marocain résidant à l étranger PM : Personne morale PP : Personne physique U.E.B.L : Union Economique Belgo-Luxembourgeoise 1. Structure de l investissement en actions cotées des étrangers non résidents personnes morales, conservées au Maroc, par nationalité Qualité Catégorie Nationalité Montant Pourcentage ENR PM France ,14 77,23% ENR PM Etats Unis ,86 4,89% ENR PM U.E.B.L ,30 3,79% ENR PM Grande Bretagne ,20 3,32% ENR PM Espagne ,00 2,89% ENR PM Suède ,00 2,32% ENR PM Arabie Saoudite ,00 2,21% ENR PM E. A.U ,00 1,06% ENR PM Portugal ,00 0,64% ENR PM Irlande ,40 0,30% ENR PM Autre ,74 1,36% Total ,64 100,00% Page 13 Page 13

14 2. Structure de l investissement en actions cotées des étrangers non résidents personnes physiques, conservées au Maroc, par nationalité Qualité Catégorie Nationalité Montant Pourcentage ENR PP France ,56 75,90% ENR PP E.A.U ,00 12,19% ENR PP Arabie Saoudite ,00 7,57% ENR PP Suisse ,80 1,15% ENR PP Suède ,00 0,78% ENR PP Algérie ,00 0,53% ENR PP Espagne ,60 0,47% ENR PP Koweït ,50 0,36% ENR PP Italie ,35 0,26% ENR PP Taiwan ,00 0,18% ENR PP U.E.B.L ,00 0,16% ENR PP Autre ,75 0,44% Total ,56 100,00% 3. Structure de l investissement en actions cotées des étrangers résidents personnes morales, conservées au Maroc, par nationalité Qualité Catégorie Nationalité Montant Pourcentage ER PM France ,42 99,61% ER PM Canada ,30 0,20% ER PM Etats-Unis ,15 0,20% ER PM Liban 5 618,00 0,00% Total ,87 100,00% Page 14 Page 14

15 4. Structure de l investissement en actions cotées des étrangers résidents personnes physiques, conservées au Maroc, par nationalité Qualité Catégorie Nationalité Montant Pourcentage ER PP France ,27 87,65% ER PP Allemagne ,10 4,40% ER PP Espagne ,00 2,60% ER PP Arabie Saoudite ,70 2,35% ER PP U.E.B.L ,95 0,50% ER PP Algérie ,70 0,38% ER PP Syrie ,65 0,29% ER PP Suisse ,00 0,27% ER PP Italie ,85 0,25% ER PP Iraq ,75 0,19% ER PP Autre ,05 1,13% Total ,02 100,00% 5. Structure de l investissement en titres d OPCVM des étrangers non résidents personnes physiques, par nationalité Qualité Catégorie Nationalité Montant Pourcentage ENR PP France ,74 80,12% ENR PP Suisse ,33 4,45% ENR PP Irak ,34 4,43% ENR PP Espagne ,70 3,95% ENR PP Arabie saoudite ,14 2,03% ENR PP Suède ,46 1,10% ENR PP Cameroun ,52 0,65% ENR PP Japon ,60 0,51% ENR PP Mauritanie ,06 0,46% ENR PP Grande Bretagne ,14 0,46% ENR PP Autre ,14 1,85% Total ,17 100,00% Page 15 Page 15

16 6. Structure de l investissement en titres d OPCVM des étrangers non résidents personnes morales, par nationalité Qualité Catégorie Nationalité Montant Pourcentage ENR PM France ,22 71% ENR PM Grande-Bretagne ,19 19% ENR PM Espagne ,60 6% ENR PM U.E.B.L ,60 5% Total ,61 100% 7. Structure de l investissement en titres d OPCVM des étrangers résidents personnes morales, par nationalité Qualité Catégorie Nationalité Montant Pourcentage ER PM Etats-Unis ,52 58,87% ER PM France ,13 31,55% ER PM Syrie ,36 1,46% ER PM Algérie ,40 8,12% Total ,41 100,00% Page 16 Page 16

17 8. Structure de l investissement en titres d OPCVM des étrangers résidents personnes physiques, par nationalité Qualité Catégorie Nationalité Montant Pourcentage ER PP France ,13 59% ER PP Espagne ,97 12% ER PP Allemagne ,51 8% ER PP Italie ,63 6% ER PP Suède ,22 5% ER PP Etats-Unis ,58 3% ER PP Libye ,50 2% ER PP U.E.B.L ,00 1% ER PP Iran ,09 1% ER PP Pays-Bas ,50 1% ER PP Palestine ,93 1% ER PP Iraq ,43 0% ER PP Danemark ,28 0% ER PP Canada ,98 0% ER PP Tunisie ,00 0% ER PP Autre ,88 1% Total ,63 100,0% Page 17 Page 17

18 9. Répartition de l investissement étranger en titres d OPCVM selon la qualité de l investisseur et la classification des OPCVM QUALITE ENR CATEGORIE Actions Contractuel Diversifiés Monétaire Obligations CT Obligations MLT Total général PM 0% 8% 0% 8% 0% 0% 5% PP 17% 16% 19% 8% 27% 12% 13% ER MRE PM PP PP % 3% 0% 2% 18% 1% 4% % 15% 27% 11% 36% 22% 18% % 58% 54% 70% 18% 65% 60% Total général Page 18

INVESTISSEMENT ETRANGER A LA BOURSE DE CASABLANCA AU TITRE DE L ANNEE 2015

INVESTISSEMENT ETRANGER A LA BOURSE DE CASABLANCA AU TITRE DE L ANNEE 2015 INVESTISSEMENT ETRANGER A LA BOURSE DE CASABLANCA AU TITRE DE L ANNEE 2015 SYNTHESE A la fin de l année 2015, la part de la capitalisation boursière détenue par les étrangers et les marocains résidant

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Juin 2014 Page 1 898 SYNTHESE En 2013, le nombre des investisseurs étrangers en actions cotées à la Bourse de Casablanca a enregistré une hausse ; il est

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014 Décembre 2014 898 SYNTHESE La valeur des investissements étrangers en actions cotées à la bourse de Casablanca a enregistré

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Avril 2015 898 SYNTHESE La valeur des stocks investis en actions cotées à la bourse de Casablanca par les investisseurs

Plus en détail

La place de l euro sur les marchés obligataires internationaux en 2002

La place de l euro sur les marchés obligataires internationaux en 2002 La place de l euro sur les marchés obligataires internationaux en 22 Après une année 21 record en termes d activité, le montant des émissions brutes d obligations internationales libellées en euros a reculé,

Plus en détail

La lettre mensuelle 1

La lettre mensuelle 1 La lettre mensuelle 1 Bribes macroéconomiques Baisse de 0,9% des avoirs extérieurs nets de Bank Al-Maghrib à fin février. En janvier, ces avoirs ont représenté 4 mois et 25 jours d importations de biens

Plus en détail

Opérations internationales des banques résidentes en France au premier trimestre 2000

Opérations internationales des banques résidentes en France au premier trimestre 2000 Opérations internationales des banques résidentes en France au premier trimestre Les chiffres commentés ci-après portent sur la contribution de la France aux statistiques bancaires internationales publiées

Plus en détail

La lettre mensuelle Avril 2012

La lettre mensuelle Avril 2012 La lettre mensuelle Avril 2012 1 Bribes macroéconomiques A fin Avril les avoirs extérieurs nets de Bank Al-Maghrib ont enregistré une baisse de 0,6%. En glissement annuel, l encours de ces avoirs, chiffré

Plus en détail

Investissements de portefeuille du Luxembourg dans les marchés émergents. Liste des pays émergents par région 7

Investissements de portefeuille du Luxembourg dans les marchés émergents. Liste des pays émergents par région 7 E Investissements de portefeuille dans les marchés émergents L expression «marché émergent» ou «emerging market» en anglais a été répandue dans les années 80 par des banques d investissements à la recherche

Plus en détail

Structure et évolution des PEA bancaires au troisième trimestre 2001

Structure et évolution des PEA bancaires au troisième trimestre 2001 Structure et évolution des PEA bancaires au troisième trimestre Selon les données communiquées par les établissements bancaires, la valeur des titres inscrits sur les plans d épargne en actions (PEA) s

Plus en détail

RAPPORT SUR LA DETTE EXTÉRIEURE PUBLIQUE EN 2006

RAPPORT SUR LA DETTE EXTÉRIEURE PUBLIQUE EN 2006 ROYAUME DU MAROC MINISTÈRE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION RAPPORT SUR LA DETTE EXTÉRIEURE PUBLIQUE EN 2006 Février 2007 DIRECTION DU TRÉSOR ET DES FINANCES EXTÉRIEURES DT4/DGDE/SDG SOMMAIRE I. ENCOURS

Plus en détail

CETMO N º 50 DOSSIER / JUILLET

CETMO N º 50 DOSSIER / JUILLET CETMO Centre d Etudes des Transports pour la Méditerranée Occidentale DOSSIER LE COMMERCE EXTÉRIEUR ENTRE L'UNION EUROPÉENNE ET LES PAYS TIERS MEDITERRANÉENS L objectif de ce dossier est de présenter la

Plus en détail

Vins Commerce extérieur Bilan 2014

Vins Commerce extérieur Bilan 2014 > Les synthèses de FranceAgriMer juillet 2015 numéro30 vins Vins Commerce extérieur Bilan 12 rue Henri Rol-Tanguy / TSA 2 / 93555 Montreuil cedex Tél. : +33 1 73 30 30 00 / Fax : +33 1 73 30 30 30 www.franceagrimer.fr

Plus en détail

RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LA RÉACTIVITÉ DES BILANS BANCAIRES AUX MODIFICATIONS DES TAUX DE RÉFÉRENCE SUR LA BASE DES DONNÉES DE 1992 ET DE 1993

RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LA RÉACTIVITÉ DES BILANS BANCAIRES AUX MODIFICATIONS DES TAUX DE RÉFÉRENCE SUR LA BASE DES DONNÉES DE 1992 ET DE 1993 RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LA RÉACTIVITÉ DES BILANS BANCAIRES AUX MODIFICATIONS DES TAUX DE RÉFÉRENCE SUR LA BASE DES DONNÉES DE 1992 ET DE 1993 Les réactions des établissements de crédit aux variations

Plus en détail

ÉVOLUTION DE L ACTIVITÉ BANCAIRE ET FINANCIÈRE INTERNATIONALE AU SECOND SEMESTRE 1994

ÉVOLUTION DE L ACTIVITÉ BANCAIRE ET FINANCIÈRE INTERNATIONALE AU SECOND SEMESTRE 1994 ÉVOLUTION DE L ACTIVITÉ BANCAIRE ET FINANCIÈRE INTERNATIONALE AU SECOND SEMESTRE Après un premier semestre morose, l activité bancaire et financière internationale a enregistré une nette reprise au second

Plus en détail

Mars 2013 : le niveau d activité reste élevé avec un TO de 79,4 % Arrivées Mars 2013 ETRANGERS FRANCAIS

Mars 2013 : le niveau d activité reste élevé avec un TO de 79,4 % Arrivées Mars 2013 ETRANGERS FRANCAIS MKG Hospitality annonce un RevPAR en hausse de +3,6 % au mois d avril 2013 pour atteindre 145,0. Le prix moyen progresse de +5,2 % (170,6 ) tandis que le taux d occupation baisse légèrement de 1,3 point

Plus en détail

Tableau de bord. Septembre 2013: un excellent TO de 87,0 % malgré une légère baisse de 0,3 pt. Zoom sur Batimat 2013

Tableau de bord. Septembre 2013: un excellent TO de 87,0 % malgré une légère baisse de 0,3 pt. Zoom sur Batimat 2013 Selon MKG Hospitality, le taux d occupation des hôtels parisiens en octobre atteint 88,7 % soit une baisse de 1,1 point par rapport à l année dernière. Le prix moyen et le RevPAR reculent respectivement

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à la fin de l année 2015

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à la fin de l année 2015 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 4 Christophe GUETTE-KHITER Direction de la Balance des paiements Service des Titres À la fin de l année 215, les non-résidents

Plus en détail

Le marché des émissions obligataires internationales en 2000 : place et caractéristiques du compartiment de l euro

Le marché des émissions obligataires internationales en 2000 : place et caractéristiques du compartiment de l euro Le marché des émissions obligataires internationales en 2000 : place et caractéristiques du compartiment de l euro Dans un contexte marqué par une stabilité du montant brut des émissions obligataires internationales

Plus en détail

Le prix moyen des hôtels parisiens en baisse de 0,5 % en janvier Arrivées. Janvier 2013 ETRANGERS FRANCAIS

Le prix moyen des hôtels parisiens en baisse de 0,5 % en janvier Arrivées. Janvier 2013 ETRANGERS FRANCAIS Suite à l adoption d un nouvel échantillonnage de l Insee, l Observatoire de l OTCP n est pas en mesure de produire son Tableau de Bord mensuel dans les conditions habituelles. Ainsi temporairement nous

Plus en détail

Commerce extérieur. 12.1 - Exportations et importations 12.2 - Clients et fournisseurs. Dynamisme des échanges. L'Alsace très tournée vers l'europe

Commerce extérieur. 12.1 - Exportations et importations 12.2 - Clients et fournisseurs. Dynamisme des échanges. L'Alsace très tournée vers l'europe 12 Commerce extérieur 12.1 - Exportations et importations 12.2 - Clients et fournisseurs Dynamisme des échanges Les échanges extérieurs occupent une place de premier plan dans l'économie de la région.

Plus en détail

LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE EN (Principaux graphiques)

LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE EN (Principaux graphiques) LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE EN 2011 (Principaux graphiques) Département des statistiques et des études économiques 07/02/2012 SOMMAIRE 1. Historique sur 10 ans 2. Analyse «PAYS» Structure des échanges

Plus en détail

ATLAS AMBITION Fonds Commun de Placement

ATLAS AMBITION Fonds Commun de Placement ATLAS AMBITION Fonds Commun de Placement FICHE SIGNALETIQUE Régi par le Dahir portant loi n 1-93-213 relatif aux Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières, tel que modifié et complété La

Plus en détail

Royaume du Maroc RAPPORT ANNUEL. L autorité qui veille sur votre éparque. Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières

Royaume du Maroc RAPPORT ANNUEL. L autorité qui veille sur votre éparque. Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières Royaume du Maroc RAPPORT ANNUEL 2010 L autorité qui veille sur votre éparque Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières SOMMAIRE LETTRE DU MINISTRE 5 PRESENTATION DU CDVM 7 1. Missions et pouvoirs du

Plus en détail

LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN DÉCEMBRE 1996

LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN DÉCEMBRE 1996 LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN DÉCEMBRE Selon les données communiquées par les établissements participant à l enquête-titres de la Banque de France, l encours des capitaux placés

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS D'AOÛT 2008

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS D'AOÛT 2008 STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS D'AOÛT 28 Nuitées dans les établissements d'hébergement classés : +6% en février 26 45 4 35 Milliers 3 25-2 -5 12-13 9-2 -4 aoû-7 aoû-8 Variation (%)

Plus en détail

Nuitées hôtelières cumulées Paris. Nuitées hôtelières mai 2015 Paris ARRIVÉES ET NUITEES HÔTELIÈRES À PARIS (DONNÉES INSEE) Variation 2015/2014

Nuitées hôtelières cumulées Paris. Nuitées hôtelières mai 2015 Paris ARRIVÉES ET NUITEES HÔTELIÈRES À PARIS (DONNÉES INSEE) Variation 2015/2014 2 ARRIVÉES ET NUITEES HÔTELIÈRES À PARIS (DONNÉES INSEE) Arrivées hôtelières mai2015 - Paris Arrivées hôtelières Mai 2015 Arrivées hôtelières étrangères Mai 2015 ETRANGERS 839 822 +0,5 % FRANCAIS 527 800-0,6

Plus en détail

SOMMAIRE SODEP MARSA MAROC RAPPEL DES CARACTERISTIQUES DE L'OPERATION SYNTHESE GLOBALE DES RESULTATS SYNTHESE DES RESULTATS PAR TYPE D'ORDRE

SOMMAIRE SODEP MARSA MAROC RAPPEL DES CARACTERISTIQUES DE L'OPERATION SYNTHESE GLOBALE DES RESULTATS SYNTHESE DES RESULTATS PAR TYPE D'ORDRE SOMMAIRE RAPPEL DES CARACTERISTIQUES DE L'OPERATION 2 SYNTHESE GLOBALE DES RESULTATS 3 SYNTHESE DES RESULTATS PAR TYPE D'ORDRE 4 SYNTHESE DES RESULTATS PAR QUALITE DE SOUSCRIPTEURS 6 STATISTIQUES PAR :

Plus en détail

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 2 e trimestre 2017

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 2 e trimestre 2017 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 25 septembre 2017 Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 2 e trimestre 2017 Aperçu

Plus en détail

Demande mondiale adressée au Sénégal : un indicateur de compétitivité

Demande mondiale adressée au Sénégal : un indicateur de compétitivité République du Sénégal Un Peuple - Un But Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION DE LA PREVISION ET DES ETUDES ECONOMIQUES Document de travail Demande mondiale adressée au Sénégal : un

Plus en détail

Situation du secteur financier sénégalais en 2012

Situation du secteur financier sénégalais en 2012 Situation du secteur financier sénégalais en 2012 Elle fait le point du secteur bancaire, de la microfinance, des assurances et du marché financier en 2012. I. Situation du secteur bancaire 1) Evolution

Plus en détail

ÉVOLUTION DE L ACTIVITÉ BANCAIRE ET FINANCIÈRE INTERNATIONALE AU PREMIER SEMESTRE 1995

ÉVOLUTION DE L ACTIVITÉ BANCAIRE ET FINANCIÈRE INTERNATIONALE AU PREMIER SEMESTRE 1995 ÉVOLUTION DE L ACTIVITÉ BANCAIRE ET FINANCIÈRE INTERNATIONALE AU PREMIER SEMESTRE D après la Banque des règlements internationaux (BRI), la reprise de l activité bancaire et financière internationale,

Plus en détail

Chapitre 30: COOPERATION INTERNATIONALE

Chapitre 30: COOPERATION INTERNATIONALE Chapitre 30: COOPERATION INTERNATIONALE 1. Présentation... 408 2. Méthodologie... 408 3. Sources de documentation... 408 4. Graphique... 409 5. Tableaux... 410 LISTE DES GRAPHIQUES Graphique 30. 1 : Allégement

Plus en détail

PRESENTATION DE MARSA MAROC

PRESENTATION DE MARSA MAROC Dossier de Presse PRESENTATION DE MARSA MAROC Présentation (1) Dénomination sociale : Société d Exploitation des Ports Dénomination commerciale : Marsa Maroc Président du Conseil de Surveillance : M. Aziz

Plus en détail

FCP CAPITAL GLOBAL MACRO

FCP CAPITAL GLOBAL MACRO FICHE SIGNALETIQUE FCP CAPITAL GLOBAL MACRO Régie par le dahir portant loi n 1-93-213 relatif aux Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières tel que modifié et complété La fiche signalétique

Plus en détail

Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 7.6% en janvier 2014

Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 7.6% en janvier 2014 Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 7.6% en janvier 201 Le taux de chômage de la zone OCDE était stable à 7.6% en janvier 201. Dans la zone OCDE, 6.2 millions de personnes étaient au chômage, 3.8

Plus en détail

Le commerce extérieur de la région Poitou-Charentes en 2011

Le commerce extérieur de la région Poitou-Charentes en 2011 PREFET DE LA REGION POITOU-CHARENTES Direction régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi de Poitou-Charentes Jeudi 16 février 2012 Pôle 3 E Service Veille

Plus en détail

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE 100 SOURCE STATISTIQUE L entrée en vigueur de la loi du 31 décembre 1990 portant réforme de certaines professions judiciaires et juridiques a suscité un besoin croissant d informations

Plus en détail

Une étude du Crédit Foncier

Une étude du Crédit Foncier Une étude du Crédit Foncier Décembre 2013 Synthèse Le Crédit Foncier a réalisé, en collaboration avec le Cabinet Asterès, une étude sur l état du marché du crédit immobilier souscrit par les particuliers

Plus en détail

Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 6.2% en décembre 2016

Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 6.2% en décembre 2016 Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 6.2% en décembre 2016 Le taux de chômage de la zone OCDE était stable pour le deuxième mois consécutif, à 6.2%, en décembre 2016. Dans l ensemble, 8.5 millions

Plus en détail

Informations financières

Informations financières Informations financières forte au T1 à +7,8% avec un CA de 6Mds proche de la stabilité hors Buildings & Partner en croissance, Industry quasi-stable hors Infrastructure se stabilise, l activité IT est

Plus en détail

Rétrospective Annuelle du Marché de la Bourse de Casablanca -Année 2004-

Rétrospective Annuelle du Marché de la Bourse de Casablanca -Année 2004- Rétrospective Annuelle du Marché de la Bourse de Casablanca -Année 2004- Contacts : Salle des Marchés : Si Mohamed MAGHRABI Département Analyse & Corporate Rachid ELLAKHDI Khadija BENKIRANE Adresse : Immeuble

Plus en détail

BONDPARTNERS S.A. COMMUNIQUE DE PRESSE ET ANNONCE AUX AGENCES D INFORMATION (No 108)

BONDPARTNERS S.A. COMMUNIQUE DE PRESSE ET ANNONCE AUX AGENCES D INFORMATION (No 108) BONDPARTNERS S.A. Avenue de l Elysée 22-24 Case postale / CH-1001 Lausanne Tél. 021 613 43 43 / fax: 021 617 97 15 Web: wwwbpl-bondpartners.ch Lausanne, le 13 mars 2014 CP/HP/c-presse.doc/cp COMMUNIQUE

Plus en détail

ÉVOLUTION DE L ACTIVITÉ BANCAIRE ET FINANCIÈRE INTERNATIONALE AU 1 er SEMESTRE 1994

ÉVOLUTION DE L ACTIVITÉ BANCAIRE ET FINANCIÈRE INTERNATIONALE AU 1 er SEMESTRE 1994 ÉVOLUTION DE L ACTIVITÉ BANCAIRE ET FINANCIÈRE INTERNATIONALE AU 1 er SEMESTRE 1994 Seront analysées successivement les deux composantes de l activité bancaire et financière internationale, à savoir :

Plus en détail

COUP DE PROJECTEUR. Commerce extérieur d Auvergne-Rhône-Alpes et début 2016 CCI RHÔNE-ALPES ÉDITO SOMMAIRE

COUP DE PROJECTEUR. Commerce extérieur d Auvergne-Rhône-Alpes et début 2016 CCI RHÔNE-ALPES ÉDITO SOMMAIRE CCI RHÔNE-ALPES JUILLET 2016 N 17 COUP DE Commerce extérieur d Auvergne-Rhône-Alpes 2015 et début 2016 ÉDITO Jean-Paul MAUDUY Président de la CCI de région Rhône-Alpes Bernard SCHOUMACHER Président de

Plus en détail

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 1 er trimestre 2016

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 1 er trimestre 2016 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 21 juin 2016 Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 1 er trimestre 2016 Aperçu

Plus en détail

Le commerce extérieur de la F ilière Française. du Cuir

Le commerce extérieur de la F ilière Française. du Cuir Le commerce extérieur de la F ilière Française 2014 du Cuir Le commerce extérieur de la F ilière Française du Cuir 2014 Filière cuir... 4 Cuirs et peaux bruts...10 Tannerie... 14 Mégisserie... 18 Chaussure...

Plus en détail

Marchés à la production vrac

Marchés à la production vrac Évolution du prix moyen (en % / -) Mai 7 Marchés à la production vrac -7 Volumes cumulés pour la /7 campagne en hl Rouges Rosés Blancs Total Vins de Vins de de cépages Total IGP IGP de cépages 7 (- %)

Plus en détail

Le taux de chômage de la zone OCDE en baisse à 6.5% en janvier 2016

Le taux de chômage de la zone OCDE en baisse à 6.5% en janvier 2016 Le taux de chômage de la zone OCDE en baisse à 6.% en janvier 2016 Le taux de chômage de la zone OCDE était en baisse de 0.1 point de pourcentage à 6.% en janvier 2016, 1.6 points de pourcentage en-dessous

Plus en détail

Sonae Sierra enregistre un résultat net de 96,3 M en 2014

Sonae Sierra enregistre un résultat net de 96,3 M en 2014 Maia - Portugal, 5 mars 2015 Sonae Sierra enregistre un résultat net de 96,3 M en 2014 Le résultat direct s élève à 52,7 M L EBITDA est ressorti à 106,1 M Le résultat indirect s élève à 43,6 M, avec une

Plus en détail

Introduction. Elle présente également la place de l'algérie sur ce marché mondial et son positionnement par rapport aux autres pays.

Introduction. Elle présente également la place de l'algérie sur ce marché mondial et son positionnement par rapport aux autres pays. REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE M I N I S T E R E D U C O M M E R C E CHAMBRE ALGERIENNE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE ANALYSE STATISTIQUE DU MARCHE MONDIAL DE LA DATTE ET PLACE DE L ALGERIE

Plus en détail

LA COMPOSITION, EVOLUTION ET STRUCTURE DES PEA

LA COMPOSITION, EVOLUTION ET STRUCTURE DES PEA LA COMPOSITION, EVOLUTION ET STRUCTURE DES PEA MONIQUE CHOCRON LYDIE MARCHAND Direction des Études et Statistiques monétaires Service d Études sur les valeurs mobilières (SEVAM) Selon les données communiquées

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE MAI 217 32, Boulevard Zerktouni, Casablanca, Maroc Email: contact@observatoiredutourisme.ma - Site: www.observatiredutourisme.ma STATISTIQUES SUR LE

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS D'AVRIL 216 STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC AVRIL 216 Source d'information 1 - Les données sur les arrivées aux postes frontières sont communiquées

Plus en détail

FTSE et la Bourse de Casablanca lancent de nouveaux indices pour le marché Marocain

FTSE et la Bourse de Casablanca lancent de nouveaux indices pour le marché Marocain FTSE et la Bourse de Casablanca lancent de nouveaux indices pour le marché Marocain Siège de la Bourse de Casablanca, 17 Janvier 2011. FTSE Group et la Bourse de Casablanca presentent aujourd hui la composition

Plus en détail

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 91 février 2015

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 91 février 2015 ÉVOLUTION DE LA CONSOMMATION MONDIALE D HUILE D OLIVE Le volume de la consommation mondiale a été multiplié par 1,7 durant la période 1990/91-2014/15. Cette évolution est principalement caractérisée, comme

Plus en détail

Le taux de chômage de la zone OCDE en baisse à 6.2% en octobre 2016

Le taux de chômage de la zone OCDE en baisse à 6.2% en octobre 2016 Le taux de chômage de la zone OCDE en baisse à 6.2% en octobre 2016 Le taux de chômage de la zone OCDE était en baisse de 0.1 point de pourcentage à 6.2% en octobre 2016, 1.9 points de pourcentage en-dessous

Plus en détail

Confédération Construction Wallonne. Le secteur de la construction wallonne Analyse des indicateurs conjoncturels régionaux et provinciaux

Confédération Construction Wallonne. Le secteur de la construction wallonne Analyse des indicateurs conjoncturels régionaux et provinciaux Confédération Construction Wallonne Le secteur de la construction wallonne Analyse des indicateurs conjoncturels régionaux et provinciaux Chiffres arrêtés au 8/6/211 Francis Carnoy Salim Chamcham Juin

Plus en détail

Le taux de chômage de la zone OCDE reste stable à 6.9% en mai 2015

Le taux de chômage de la zone OCDE reste stable à 6.9% en mai 2015 Le taux de chômage de la zone OCDE reste stable à 6.9% en mai 201 Le taux de chômage de la zone OCDE était stable en mai 201, à 6.9% pour le troisième mois consécutif, avec une baisse cumulée de 1.2 points

Plus en détail

Tableau de bord. Légère hausse des arrivées hôtelières en juillet 2013 à +1,1 %

Tableau de bord. Légère hausse des arrivées hôtelières en juillet 2013 à +1,1 % Selon les premières estimations de MKG Hospitality, le taux d occupation des hôtels parisiens en août atteint 80,1 % soit une progression de +4,3 points par rapport à l année dernière. Le prix moyen baisse

Plus en détail

Regards sur l'éducation 2012 : Les indicateurs de l'ocde. Sous embargo jusqu au 11 septembre 2012, 11h, heure de Paris

Regards sur l'éducation 2012 : Les indicateurs de l'ocde. Sous embargo jusqu au 11 septembre 2012, 11h, heure de Paris NOTE PAYS Regards sur l'éducation 2012 : Les indicateurs de l'ocde FRANCE Sous embargo jusqu au 11 septembre 2012, 11h, heure de Paris Pour toute question, veuillez contacter Eric Charbonnier (Eric.Charbonnier@oecd.org)

Plus en détail

Marchés à la production vrac

Marchés à la production vrac Évolution du prix moyen (en % / -) Février Marchés à la production vrac - Volumes cumulés pour la / campagne en hl Rouges Rosés Blancs Total Vins de Vins de de cépages Total IGP IGP de cépages 9 (- %)

Plus en détail

19.3 Électricité - Gaz naturel

19.3 Électricité - Gaz naturel 19.3 Électricité - Gaz naturel En 2015, la production brute d électricité, à un peu plus de 568 TWh, progresse de 0,9 % par rapport à 2014. La production française est assurée à 77 % par le nucléaire,

Plus en détail

LES ENTREPRISES DU VOYAGE

LES ENTREPRISES DU VOYAGE La tendance des ventes tourisme par les agences de voyages décembre 206 Les départs vers la France et du Moyen Courrier observent un recul de passagers sur l année 206/205 (respectivement de -7% et -5,).

Plus en détail

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 103 mars 2016

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 103 mars 2016 EVOLUTION DE LA CONSOMMATION MONDIALE D OLIVES DE TABLE Au cours des 25 dernières années, entre les campagnes 1990/91 et 2015/16, la consommation mondiale d olives de table a été multipliée par 2,8 (+

Plus en détail

Épargne des ménages * 1 er trimestre 2012

Épargne des ménages * 1 er trimestre 2012 Tableau de bord Épargne des ménages * 1 er trimestre 212 * Y compris institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM) Méthodologie disponible sous : http://www.banque-france.fr/fileadmin/user_upload/banque_de_france/economie-et-

Plus en détail

Le commerce extérieur de l Iran sur l année budgétaire 2015/2016

Le commerce extérieur de l Iran sur l année budgétaire 2015/2016 Le commerce extérieur de l Iran sur l année budgétaire 2015/2016 Après un exercice 2014/2015 1 déjà marqué par le recul de ses exportations et la dégradation de son solde commercial, l Iran a vu son excédent

Plus en détail

DONNEES DE CADRAGE SUR LE COMMERCE EXTERIEUR DU ROYAUME-UNI

DONNEES DE CADRAGE SUR LE COMMERCE EXTERIEUR DU ROYAUME-UNI DONNEES DE CADRAGE SUR LE COMMERCE EXTERIEUR DU ROYAUME-UNI (Principaux graphiques) Département des statistiques et des études économiques (version du 7/04/2017) SOMMAIRE 1. Place du Royaume-Uni dans le

Plus en détail

Tourisme en bref. Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs. Septembre 2012 Volume 8, numéro 9

Tourisme en bref. Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs. Septembre 2012 Volume 8, numéro 9 Tourisme en bref CN Tower / Tour CN Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs www.canada.travel/entreprise Septembre 2012 Volume 8, numéro 9 Points saillants En raison

Plus en détail

Structure et évolution des PEA bancaires au premier trimestre 2005

Structure et évolution des PEA bancaires au premier trimestre 2005 Structure et évolution des PEA bancaires au premier trimestre Sur la base des résultats de la dernière enquête trimestrielle menée par la Banque de France auprès des établissements bancaires, la valeur

Plus en détail

Activité et Résultats de l année Lundi 22 Février 2010

Activité et Résultats de l année Lundi 22 Février 2010 Activité et Résultats de l année 2009 Lundi 22 Février 2010 Sommaire I II III IV Faits marquants Activités de la compagnie Résultats annuels Rentabilité et Solvabilité 2 Faits marquants Réglementaire Fin

Plus en détail

Légère baisse du taux de chômage de la zone OCDE à 7.9% en juillet 2013

Légère baisse du taux de chômage de la zone OCDE à 7.9% en juillet 2013 Légère baisse du taux de chômage de la zone OCDE à 7.9% en juillet 201 Le taux de chômage de la zone OCDE était en baisse à 7.9% en juillet 201, comparé à 8.0% le mois précédent. Dans la zone euro, le

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE JUIN 32, boulevard zerktouni - Casablanca Email: contact@observatoiredutourisme.ma - Site web: www.observatoiredutourisme.ma STATISTIQUES SUR LE TOURISME

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE OCTOBRE STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC OCTOBRE Source d'information 1 - Les données sur les arrivées aux postes frontières sont communiquées

Plus en détail

8 économies développées, dont 7 européennes, parmi nos 10 premiers partenaires

8 économies développées, dont 7 européennes, parmi nos 10 premiers partenaires Les 10 premiers partenaires commerciaux de la France Les 10 premiers partenaires commerciaux de la France Nos 10 premiers partenaires, qui concentrent les deux-tiers de nos échanges, restent majoritairement

Plus en détail

BILAN DE L ACTIVITE BOURSIERE

BILAN DE L ACTIVITE BOURSIERE BILAN DE L ACTIVITE BOURSIERE Du 04 janvier au 30 décembre 2016 1 Sommaire Introduction 1. Le Tunindex 2. Le Tunindex20 3. Les indices sectoriels 4. Evolution de la capitalisation boursière du marché 5.

Plus en détail

Les entreprises moyennes cotées en bourse : de bonnes performances en 2011 mais moins favorables en 2012

Les entreprises moyennes cotées en bourse : de bonnes performances en 2011 mais moins favorables en 2012 Les entreprises moyennes cotées en bourse : de bonnes performances en 211 mais moins favorables en 212 Jean Luc CAYSSIALS Direction des Entreprises Observatoire des entreprises L analyse porte sur la situation

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE MARS 217 STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC MARS 217 Source d'information 1 - Les données sur les arrivées aux postes frontières sont communiquées

Plus en détail

Enquête sur les taux de revalorisation au titre de 2010 et 2011 des contrats collectifs en cas de vie et des PERP

Enquête sur les taux de revalorisation au titre de 2010 et 2011 des contrats collectifs en cas de vie et des PERP Enquête sur les taux de revalorisation au titre de 2010 et 2011 des contrats collectifs en cas de vie et des PERP n o 7 juin 2012 1 Sommaire 1. Synthèse générale.3 2. Typologie des contrats et des organismes...5

Plus en détail

L activité Buy & Build 2015 à son plus haut niveau en Europe depuis 2011

L activité Buy & Build 2015 à son plus haut niveau en Europe depuis 2011 Communiqué de presse jeudi 28 avril 2016 L activité Buy & Build 2015 à son plus haut niveau en Europe depuis 2011 L étude «Buy & Build Monitor» de Silverfleet pour 2015 recense une activité de croissance

Plus en détail

Marchés à la production vrac

Marchés à la production vrac Novembre 15 Marchés à la production vrac 15-16 Volumes cumulés depuis le 15/16 début de la campagne* en 1 hl Rouges Rosés Blancs Total Vins de Vins de de cépages IGP de cépages 113 (-1%) 38 (-16%) 15 (-

Plus en détail

BANK AL-MAGHRIB STATISTIQUES MONETAIRES

BANK AL-MAGHRIB STATISTIQUES MONETAIRES STATISTIQUES MONETAIRES Sommaire Agrégats de monnaie (M1, M2, M3) Agrégats de placements liquides (PL1, PL2, PL3) Contreparties de M3 Tableaux des ressources et emplois de Bank Al-Maghrib et des banques

Plus en détail

Épargne et comportement financier des ménages européens entre 1996 et 2000

Épargne et comportement financier des ménages européens entre 1996 et 2000 Épargne et comportement financier des ménages européens entre 1996 et 2 Les comptes financiers nationaux des États-membres, désormais établis selon des méthodes harmonisées 1, permettent de comparer sur

Plus en détail

Le taux de chômage de la zone OCDE poursuit sa tendance à la baisse, à 6.3% en mai 2016

Le taux de chômage de la zone OCDE poursuit sa tendance à la baisse, à 6.3% en mai 2016 Le taux de chômage de la zone OCDE poursuit sa tendance à la baisse, à 6.3% en mai 2016 Le taux de chômage de la zone OCDE était en baisse de 0.1 point de pourcentage, à 6.3% en mai 2016, 1.8 point de

Plus en détail

Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 6.3% en septembre 2016

Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 6.3% en septembre 2016 Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 6.3% en septembre 2016 Le taux de chômage de la zone OCDE, à 6.3% en septembre, est stable depuis mai 2016. Dans l ensemble, 39. millions de personnes étaient

Plus en détail

NESTLE FRANCE EQUILIBRE

NESTLE FRANCE EQUILIBRE Information périodique au : 30.06.2016 FCPE de Société Générale Gestion Société de gestion : SOCIETE GENERALE GESTION Sous délégataire de gestion comptable en titre : SOCIETE GENERALE SECURITIES SERVICES

Plus en détail

Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 6.6% en décembre 2015

Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 6.6% en décembre 2015 Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 6.6% en décembre 201 Le taux de chômage de la zone OCDE était stable à 6.6% en décembre 201, 1. points de pourcentage en-dessous de sa valeur du pic de janvier

Plus en détail

Marchés à la production vrac 2015-16

Marchés à la production vrac 2015-16 Juin Marchés à la production vrac - Volumes cumulés depuis le / début de la campagne* en hl Rouges Rosés Blancs Total Vins de Vins de de cépages Total IGP IGP de cépages 9 7 (- %) 877 (+ %) 998 (+9 %)

Plus en détail

CARTOGRAPHIE DES MOYENS DE PAIEMENT SCRIPTURAUX. Bilan de la collecte 2016 (données 2015)

CARTOGRAPHIE DES MOYENS DE PAIEMENT SCRIPTURAUX. Bilan de la collecte 2016 (données 2015) 05 CARTOGRAPHIE DES MOYENS DE PAIEMENT SCRIPTURAUX Bilan de la collecte 0 (données 05) Banque de France 39, rue Croix-des-Petits-Champs 7500 PARIS Directeur de la publication : Denis Beau, directeur général

Plus en détail

Études. Structure et évolution des PEA bancaires au troisième trimestre 2003

Études. Structure et évolution des PEA bancaires au troisième trimestre 2003 tructure et évolution des PEA bancaires au troisième trimestre ur la base des résultats de la dernière enquête trimestrielle menée par la Banque de France auprès des établissements bancaires, la valeur

Plus en détail

STRICTEMENT CONFIDENTIEL

STRICTEMENT CONFIDENTIEL STRICTEMENT CONFIDENTIEL Tableau de bord de l Epargne en Europe Février 2009 Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droits,

Plus en détail

Le taux de chômage de la zone OCDE en baisse à 6.6% en octobre 2015

Le taux de chômage de la zone OCDE en baisse à 6.6% en octobre 2015 Le taux de chômage de la zone OCDE en baisse à 6.6% en octobre 201 Le taux de chômage de la zone OCDE était en baisse de 0.1 point de pourcentage à 6.6% en octobre 201, 1. points de pourcentage en-dessous

Plus en détail

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 3 e trimestre 2016

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 3 e trimestre 2016 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 21 décembre 2016 Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 3 e trimestre 2016 Aperçu

Plus en détail

Le marché des céréales : campagne

Le marché des céréales : campagne Le marché des céréales : campagne 2005-2006 I Données mondiales Par rapport à la production céréalière mondiale moyenne des cinq dernières années (1499 Mt.), la récolte de la campagne 2005/2006, avec ses

Plus en détail

Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 6.3% en août 2016

Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 6.3% en août 2016 Le taux de chômage de la zone OCDE stable à 6.3% en août 2016 Le taux de chômage de la zone OCDE était stable à 6.3% en août 2016. Dans l ensemble, 39.4 millions de personnes étaient au chômage dans la

Plus en détail

FCP CAPITAL AFRIQUE FICHE SIGNALETIQUE

FCP CAPITAL AFRIQUE FICHE SIGNALETIQUE FICHE SIGNALETIQUE FCP CAPITAL AFRIQUE Régie par le dahir portant loi n 1-93-213 relatif aux Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières tel que modifié et complété La fiche signalétique est

Plus en détail

LES ECHANGES EXTERIEURS DE L ALGERIE AU COURS DE L ANNEE 2010

LES ECHANGES EXTERIEURS DE L ALGERIE AU COURS DE L ANNEE 2010 LES ECHANGES EXTERIEURS DE L ALGERIE AU COURS DE L ANNEE 2010 Principaux repères de l évolution du commerce extérieur (2009/2010) : Selon le Centre National de l Informatique et des Statistiques des Douanes

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE JUILLET 32, Boulevard Zerktouni - Casablanca Email: contact@observatoiredutourisme.ma - Site: www.observatoiredutourisme.ma STATISTIQUES SUR LE TOURISME

Plus en détail

d assurance vie au titre de

d assurance vie au titre de Enquête sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2011 et 2012 n 14 juillet 2013 1 SOMMAIRE 1. TYPOLOGIE DES CONTRATS ET DES ORGANISMES... 6 1.1 Prépondérance

Plus en détail

Le tourisme dans le monde

Le tourisme dans le monde Le tourisme dans le monde Le tourisme dans le monde 1 Définitions Les données présentées dans ce chapitre sont issues de l Organisation mondiale du tourisme (OMT), une institution spécialisée des Nations

Plus en détail