MEETING INTERNATIONAL DE FORMATION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MEETING INTERNATIONAL DE FORMATION"

Transcription

1 MEETING INTERNATIONAL DE FORMATION Du 25 Au 30 Mai, Hôtel Radisson Bamako au Mali Les plus de la formation Renforcez vos capacités par des échanges libres d expérience avec vos confrères issus de cultures bancaires diverses. Profiter du haut niveau d expertise et de la riche expérience de l animateur. Domaine : Opérations bancaires Public cible: Services étrangers, Services des Opérations, Trésorerie, Services financiers, Services juridiques, Service Informatique, Back office bancaire, Services des risques bancaires, Organisateur, Contrôleurs et Auditeurs internes.

2 Présentation du séminaire 1 Les enjeux du séminaire : Le Département des opérations demeurent le pôle le plus sensible de la banque. La gestion des Operations bancaires exige une excellente maîtrise des outils et des techniques en la matière pour assurer la performance de la banque. Aussi, l une des plus grande force de la banque est la parfaite gestion de ses opérations internationales. Ce séminaire permettra aux participants de parfaire leur profil et d optimiser au mieux leur fonction. 2 Les objectifs du séminaire : - Mieux organiser le service étranger de la banque ; - Maitriser les outils et les subtilités des opérations bancaires internationales ; - Connaître les outils, le mode et les risques inhérent aux pratiques de SICA et de STAR; - Maîtriser le dispositif organisationnel et juridique ainsi que le mode de fonctionnement de la CIP. 3 L animateur du séminaire : Consultant Sénior international Expert en Opérations et Systèmes et Moyens de Paiement Bancaire - Relations bancaires internationales. - Système Interbancaire de Compensation Automatisé (SICA) - Système de Transfert Automatisé et de Règlement (STAR). - Centrale des Incidents de Paiements (CIP) 4 Le programme du séminaire : PROGRAMME INTRODUCTION Première partie : SERVICE ETRANGER LA MAITRISE DES OPERATIONS BANCAIRES INTERNATIONALES I - ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DU SERVICE ETRANGER 1- L organisation par produit 2- L organisation par secteur 3- Aptitude et management de l effectif : de la nécessité de la formation continue. II - GENERALITE SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL Identification des acteurs Les organes de régulation III - INCOTERMS 2010 Analyse détaillée des 11 incoterms Point de transfert des risques Vs Point de transfert des frais. IV - PAIEMENTS INTERNATIONAUX 1. TRANSFERT - Pricing - Documentation Cas pratique

3 2. REMISE DOCUMENTAIRE - Avantages et inconvénients - Coût - Cas pratique 3. CREDIT DOCUMENTAIRE - Circuit documentaire - Caractéristiques - Coût. - Traitement des irrégularités et analyse des documents - QUIZZ : test des connaissances acquises FORFAITING AFFACTURAGE - Principes et fonctionnements V : CAS PRATIQUES Deuxième partie : SICA LE SYSTEMES INTERBANCAIRE DE COMPENSATION AUTOMATISEE I : LA COMPENSATION INTERBANCAIRE AVANT SICA 1. PRINCIPE DE BASE - Définition - Fondements et objectifs et fonctionnement - Détermination et règlement du solde de compensation 2. LIMITES ET RISQUES CONSTATES - Limites de la compensation manuelle - Risques observés II: LE SYSTEME INTERBANCAIRE DE COMPENSATION AUTOMATISEE 1. LA REFORME DU SYSTEME INTERBANCAIRE DE COMPENSATION AUTOMATISEE 2. MODE DE FONCTIONNEMENT DU SICA - Principes de base des systèmes de compensation des paiements - Objectifs poursuivis par SICA - Architecture fonctionnelle et mode de fonctionnement - Les opérations admises dans SICA - Déroulement d une journée d échange - Règle de calcul et règlement du solde de compensation - Innovations apportées par SICA - Gestion des risques liée à SICA - La tarification des opérations traitée sur SICA - Cas pratique : Détermination du solde de compensation au terme d une journée de change. III : PERSPECTIVE D EVOLUTION DU SICA 1. SUPPRESSION DE L ECHANGE DE SUPPORTS PAPIER 2. NORMALISATION DES EFFETS DE COMMERCE 3. SICA, VERSION 3 IV : CAS PRATIQUES

4 Troisième partie : STAR LE SYSTEME DE TRANSFERT AUTOMATISE ET DE REGLEMENT I : LE SYSTEME DE TRANSFERT AUTOMATISE ET DE REGLEMENT 1. ARCHITECTURE FONCTIONNELLE ET TECHNIQUE 2. CONDITION DE PARTICIPATION 3. PRINCIPE DE BASE 4. POLITIQUE DE FACTURATION DES PARTICIPANTS II : TRAITEMENT DES OPERATIONS DANS LE SYSTEME RTGS 1. LES POSTES DE TRAVAIL (OUTILS DU PARTICIPANT) - Schéma de raccordement des postes de travail - Key manager (ou gestionnaire des clés) - Poste de travail opérateur - Poste de travail contrôleur - Poste de travail supervision web - Le gestionnaire des signatures(ou SimpleCheker) 2. REGLES DE TRAITEMENT DES OPERATIONS DANS LE SYSTEME RTGS - Gestion du compte de règlement - Différents types d opérations dans le système RTGS - Règles d imputation des ordures - Codes types de transactions - Flux «virement entre participants» - Gestion des opérations fiduciaires - Règles de routage des virements pour tiers non éligibles - Demande de transferts internationaux en sortie de l UEMOA - Transferts internationaux en entrée dans l UEMOA - Règlement du solde de compensation des paiements de masse - Poste de travail opérateur - Poste de travail contrôleur - Poste de travail supervision web - Le gestionnaire des signatures(ou SimpleCheker) 3. REGLES DE TRAITEMENT DES OPERATIONS DANS LE SYSTEME RTGS - Gestion du compte de règlement - Différents types d opérations dans le système RTGS - Règles d imputation des ordures - Codes types de transactions - Flux «virement entre participants» - Gestion des opérations fiduciaires - Règles de routage des virements pour tiers non éligibles - Demande de transferts internationaux en sortie de l UEMOA - Transferts internationaux en entrée dans l UEMOA - Règlement du solde de compensation des paiements de masse. III : CAS PRATIQUES Quatrième partie : CIP LA CENTRALE DES INCIDENTS DE PAIEMENT I : LE DISPOSITIF ORGANISATIONNEL DE LA CIP 1. QU EST-CE QUE LA CENTRALE DES INCIDENTS DE PAIEMENT? - Définition - Les acteurs et utilisateurs des informations de la CIP 2. OBJECTIFS ET ARCHITECTURE FONCTIONNELLE DE LA CIP - Rappel des Objectifs - Fonctionnement de l ancienne CIP - Fonctionnement de la nouvelle CIP - Présentation de l architecture fonctionnelle de la CIP

5 II : ETUDE DES DIFFERENTS MODULES DE LA CIP 1. L ADMINISTRATION - Paramétrage d un guichet - Paramétrage d un profil - Paramétrage d un utilisateur 2. DECLARATION/MODIFICATION/SUPPRESSION - Déclaration de comptes (personnes physiques et morales) - Déclaration de la carte bancaire - Déclaration d avertissement - Déclaration d incident - Déclaration d infraction - Déclaration de chèque irrégulier - Déclaration d incident sur effet - Description des processus de modification et de suppression 3. GESTION DES FICHIERS PLATS ET DES HOMONOMIES - Gestion des fichiers plats - Gestion des homonomies - Suivi des ETC 4. CADRE JURIDIQUE DE LA CIP - Loi - Règlement - Instruction - Le dispositif juridique de la Centrale des incidents de paiement 5. LE PARQUET - Saisie des décisions judiciaires - Consultation des décisions judiciaires III : CAS PRATIQUES 5 Le Tarif : Euros (04 modules) La formation + les supports de cours + les pauses café + les déjeuners 6 Les inscriptions au séminaire : En ligne sur le site web : Par Délai : le 18 Mai 7 Le Règlement des inscriptions: Mode: Virement RTGS Délai : le 18 Mai NB : les inscriptions ne sont validées qu après paiement 7 Contacts: Tel : /

PROJET D ADHESION DU TRESOR PUBLIC AUX SYSTEMES DE PAIEMENTS DE L UEMOA (SICA-UEMOA & STAR-UEMOA)

PROJET D ADHESION DU TRESOR PUBLIC AUX SYSTEMES DE PAIEMENTS DE L UEMOA (SICA-UEMOA & STAR-UEMOA) ESCMLO-SD/27072016 REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE UN BUT UNE FOI -------------------- N _00162_/MEFP/DGCPT/DI MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN -------------------- Dakar, le 27JUILLET 2016

Plus en détail

Conclusion Point sur la dématérialisation dans l industrie financière Marcel RONCIN

Conclusion Point sur la dématérialisation dans l industrie financière Marcel RONCIN Conclusion Point sur la dématérialisation dans l industrie financière Président du Comité Français d'organisation et de Normalisation Bancaires - CFONB, Animateur du groupe "Paiements à distance / alternatives

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION CIEL

PROGRAMME DE FORMATION CIEL PROGRAMME DE FORMATION CIEL Objectifs de la Formation : Démarrer la comptabilité de son entreprise dans CIEL comptabilité Personnaliser son dossier comptable Améliorer ses performances dans l'utilisation

Plus en détail

Planification stratégique et Gestion Axée sur les Résultats & Système de Suivi et Evaluation de projet. Formation

Planification stratégique et Gestion Axée sur les Résultats & Système de Suivi et Evaluation de projet. Formation Formation Page 1/5 Gestion Axée sur les Résultats & Référence : Durée 1 : 3 semaines Date : Du 07 au 25 Mars 2016 Type de formation Inter-Entreprise Lieu : INTERNALE CONSULTING -CASABLANCA (MAROC) Prix

Plus en détail

Sensibilisation et Dissémination des Directives de Gestion des Finances Publiques de la CEMAC

Sensibilisation et Dissémination des Directives de Gestion des Finances Publiques de la CEMAC Sensibilisation et Dissémination des Directives de Gestion des Finances Publiques de la CEMAC Modules et Plans de formation: Vue d ensemble Banque Mondiale PLAN DE PRESENTATION 1. INTRODUCTION 2. MODULES

Plus en détail

ISO27001 Lead Auditor Certification

ISO27001 Lead Auditor Certification ISO27001 Lead Auditor Certification Du 9 au 13 Mars 2015 Hôtel «THE PENTHOUSE» Ennasr - Tunis Page 1/5 Introduction La formation certifiante ISO27001 Lead Auditor permet aux participants de maîtriser l

Plus en détail

L enjeu des risques de Fraude : la maîtrise des flux de données?

L enjeu des risques de Fraude : la maîtrise des flux de données? L enjeu des risques de Fraude : la maîtrise des flux de données? by Equipe_Redaction - mardi, avril 14, 2015 http://blog-finance.groupeonepoint.com/lenjeu-des-risques-de-fraude-la-maitrise-des-flux-de-donnees/

Plus en détail

Processus d ingéniérie du logiciel Table des matières détaillée

Processus d ingéniérie du logiciel Table des matières détaillée Processus d ingéniérie du logiciel Table des matières détaillée Préface 11 Avis aux lecteurs 13 Première partie LES CONCEPTS 1 L INGENIERIE, QU EST-CE QUE C EST? 17 Définitions 17 La qualité, qu est-ce

Plus en détail

Perfectionnement en Comptabilité Générale. Formation

Perfectionnement en Comptabilité Générale. Formation Formation Page 1/5 Référence : Durée 1 : 2 semaines Date : Du 04 au 15 Janvier 2016 Type de formation : Inter-Entreprise Lieu : INTERNALE CONSULTING-CASABLANCA (MAROC) Prix et modalités de paiement Le

Plus en détail

Solution bancaire urbanisée

Solution bancaire urbanisée BFI est spécialisée depuis 1994 dans l édition et l intégration de solutions destinées aux banques et institutions financières. Bien implantée sur le marché africain, BFI a réussi à se forger une réputation

Plus en détail

Gestion du Risque de Fraude Optique Temps Réel

Gestion du Risque de Fraude Optique Temps Réel Gestion du Risque de Fraude Optique Temps Réel SYRTALS vous accompagne dans votre démarche de lutte contre la fraude Enjeux et Perspectives UNIVERSWIFTNET - 15 mars 2016 Sommaire 1. Fondements de l approche

Plus en détail

Démarche d innovation à la Banque de France

Démarche d innovation à la Banque de France Démarche d innovation à la Banque de France Thierry BEDOIN, Chief Digital Officer Conférence XBRL France Sommaire Le Digital, moteur de transformation de la Banque de France Un laboratoire Banque de France

Plus en détail

Ordonnance relative au système d information ARAMIS sur les projets de recherche et développement de la Confédération

Ordonnance relative au système d information ARAMIS sur les projets de recherche et développement de la Confédération Ordonnance relative au système d information ARAMIS sur les projets de recherche et développement de la Confédération (Ordonnance ARAMIS) 420.31 du 14 avril 1999 (Etat le 1 er janvier 2013) Le Conseil

Plus en détail

Référentiel de compétences

Référentiel de compétences Référentiel de Intitulé du poste : Comptable Définition du poste : Le comptable a pour rôle d assurer la gestion financière de l entreprise ainsi que le processus de paie. : renvoie à un ensemble d activités

Plus en détail

Pegase3 Fichiers de virements. Dernière révision le 24/02/05. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr

Pegase3 Fichiers de virements. Dernière révision le 24/02/05. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Pegase3 Fichiers de virements Dernière révision le 24/02/05. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Introduction Pegase 3 permet la transmission des virements bancaires à effectuer pour régler

Plus en détail

RAPPORT DU WORSHOP SUR LE REFERENTIEL AMPLITUDE 1/12

RAPPORT DU WORSHOP SUR LE REFERENTIEL AMPLITUDE 1/12 RAPPORT DU WORSHOP SUR LE REFERENTIEL AMPLITUDE 1/12 AMPLITUDE NOYAU Le noyau du logiciel s'articule autour des utilisateurs et des transactions: Utilisateur ll dispose d'un menu et d'un droit d'accès

Plus en détail

IMPACT DE LA REFORME DES SYSTEMES DE PAIEMENT DE L'UEMOA SUR LE DEVELOPPEMENT DU MARCHE OBLIGATAIRE DANS L'UEMOA : RESULTATS ET DEFIS

IMPACT DE LA REFORME DES SYSTEMES DE PAIEMENT DE L'UEMOA SUR LE DEVELOPPEMENT DU MARCHE OBLIGATAIRE DANS L'UEMOA : RESULTATS ET DEFIS IMPACT DE LA REFORME DES SYSTEMES DE PAIEMENT DE L'UEMOA SUR LE DEVELOPPEMENT DU MARCHE OBLIGATAIRE DANS L'UEMOA : RESULTATS ET DEFIS Atelier des Assemblées Annuelles de la BAD sur le thème : «Promouvoir

Plus en détail

Comment les exigences de la Qualité sont prises en compte dans les applications de Records Management?

Comment les exigences de la Qualité sont prises en compte dans les applications de Records Management? Comment les exigences de la Qualité sont prises en compte dans les applications de Records Management? Intervention de Chantal FAURE Consultante ECM/RM Quelques précisions pour commencer : qu estce qu

Plus en détail

Contenu Sage 50 Comptabilité 2015 - Ontario

Contenu Sage 50 Comptabilité 2015 - Ontario Contenu Sage 50 Comptabilité 2015 - Ontario MODULE 1 ACCÈS AU PROGRAMME LOGICIEL DE COMPTABILITÉ ÉDITIONS DE SAGE 50 COMPTABILITÉ 2015 AMÉLIORATIONS DE LA VERSION 2015 SAGE 50 COMPTABILITÉ 2015 ÉTUDIANT

Plus en détail

WWW.SENEGALPAPERLESSTRADE.COM DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DU PILOTE DE LA DEMATERIALISATION DES PROCEDURES DU COMMERCE EXTERIEUR AU SENEGAL

WWW.SENEGALPAPERLESSTRADE.COM DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DU PILOTE DE LA DEMATERIALISATION DES PROCEDURES DU COMMERCE EXTERIEUR AU SENEGAL WWW.SENEGALPAPERLESSTRADE.COM DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DU PILOTE DE LA DEMATERIALISATION DES PROCEDURES DU COMMERCE EXTERIEUR AU SENEGAL Avec le soutien de : SEPTEMBRE 2010 SOMMAIRE A- LE PROJET «PAPERLESS

Plus en détail

Sommaire. ENM - Cahier Clauses Particulières 15ENM08 - Formation «La conduite du changement» FC Page 2 sur 8

Sommaire. ENM - Cahier Clauses Particulières 15ENM08 - Formation «La conduite du changement» FC Page 2 sur 8 Sommaire GENERALITES ET CONTEXTE DES FORMATIONS... 3 I. NATURE DES PRESTATIONS... 4 II. CONDITIONS D EXECUTION... 4 a) Durée du marché et notification du marché au titulaire... 4 b) Formation «la conduite

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL DE FORMATIONS MARCHES PUBLICS 2016

PROGRAMME REGIONAL DE FORMATIONS MARCHES PUBLICS 2016 PROGRAMME REGIONAL DE FORMATIONS MARCHES PUBLICS 2016 Marchés s nationaux, européens et internationaux Avec une formation adaptée, c est à votre tour de gagner! Les acteurs du Réseau Commande Publique

Plus en détail

Les services dématérialisés de l Office des Changes

Les services dématérialisés de l Office des Changes Les services dématérialisés de l Office des Changes M. NORREDINE Abdelaziz Chef de la Division Contrôle Opérations Commerciales norredine.a@oc.gov.ma SWC2016 Missions de l Office des Changes 1. Elaborer

Plus en détail

Mécanismes et macroéconomie

Mécanismes et macroéconomie Mécanismes et macroéconomie monétaires Jean-François GOUX 5/11/13 1 Mécanismes et Macroéconomie Monétaires cours livre Site web 5/11/13 2 Mécanismes et Macroéconomie Monétaires 5/11/13 3 Mécanismes et

Plus en détail

RAPPORT DU FONCTIONNEMENT DU SYSTEME DE TRANSFERT AUTOMATISE ET DE REGLEMENT DANS L'UEMOA (STAR-UEMOA)

RAPPORT DU FONCTIONNEMENT DU SYSTEME DE TRANSFERT AUTOMATISE ET DE REGLEMENT DANS L'UEMOA (STAR-UEMOA) Direction Générale des Opérations Direction des Systèmes et Moyens de Paiement RAPPORT DU FONCTIONNEMENT DU SYSTEME DE TRANSFERT AUTOMATISE ET DE REGLEMENT DANS L'UEMOA (STAR-UEMOA) ANNEE 2012 Direction

Plus en détail

Conditions débitrices et créditrices de la BICIM - applicables à compter du 1er avril 2016 Clientèle des particuliers

Conditions débitrices et créditrices de la BICIM - applicables à compter du 1er avril 2016 Clientèle des particuliers Secrétariat Général / Projets et Cash Management Conditions débitrices et créditrices de la BICIM - applicables à compter du 1er avril 2016 Clientèle des particuliers MTD de la BICIM actuellement = 9,5%

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur l assurance-récolte et la Loi sur l assurance-stabilisation des revenus agricoles

Loi modifiant la Loi sur l assurance-récolte et la Loi sur l assurance-stabilisation des revenus agricoles DEUXIÈME SESSION TRENTE-CINQUIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 455 (1998, chapitre 53) Loi modifiant la Loi sur l assurance-récolte et la Loi sur l assurance-stabilisation des revenus agricoles Présenté

Plus en détail

Directeur de projet SI

Directeur de projet SI E AS Directeur de projet SI Formation 1999 Diplôme d Ingénieur des Arts et Métiers Paris 1997 Diplôme d Etudes Supérieures Techniques Compétences Métier et Fonctionnelles Gestion de projet Pilotage de

Plus en détail

LE CPS à l international POURQUOI?

LE CPS à l international POURQUOI? LE CPS à l international POURQUOI? La mondialisation économique avec le développement des moyens de communication et de transport ainsi que l émergence sur le marché international de certains pays du sud

Plus en détail

La Gestion Optimale des Stocks

La Gestion Optimale des Stocks La Gestion Optimale des Stocks Cible : - Tous collaborateurs chargés de la gestion des stocks, de l approvisionnement ou de la logistique ; - Toutes personnes intéressées par ce thème. Objectifs de la

Plus en détail

LA CARTE D ACHAT 1. QU EST-CE QUE LA CARTE D ACHAT? 2. QUELS SONT LES AVANTAGES DE LA CARTE D ACHAT?

LA CARTE D ACHAT 1. QU EST-CE QUE LA CARTE D ACHAT? 2. QUELS SONT LES AVANTAGES DE LA CARTE D ACHAT? LA CARTE D ACHAT 1. QU EST-CE QUE LA CARTE D ACHAT? La carte d achat est à la fois une modalité d exécution des marchés publics et un outil de commande et de paiement confié par l ordonnateur à des personnels

Plus en détail

EXCELLENCE & EFFICIENCE DES FONCTIONS SUPPORTS DAST & DR

EXCELLENCE & EFFICIENCE DES FONCTIONS SUPPORTS DAST & DR EXCELLENCE & EFFICIENCE DES FONCTIONS SUPPORTS DAST & DR Volet accompagnement du changement DOCUMENT DE TRAVAIL DIRECTION DU RESEAU LA POSTE Direction Opérationnelle des Ressources Humaines SOMMAIRE 1.

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT. Un Responsable Ressources Humaines

AVIS DE RECRUTEMENT. Un Responsable Ressources Humaines Lot P 10, Ouest Foire, Route de l Aéroport - BP : 8853 Dakar Yoff Tél : (221) 869 95 95 Fax : (221) 820 54 65 Email : gim-uemoa@gim-uemoa.org - Site Web : www.gim-uemoa.org AVIS DE RECRUTEMENT Un Responsable

Plus en détail

Management des Achats & Approvisionnement. Formation. Management des achats &Approvisionnement

Management des Achats & Approvisionnement. Formation. Management des achats &Approvisionnement Formation Page 1/5 Management des achats &Approvisionnement Référence : Durée 1 : 1 semaine Date : Du 08 au 12 Février 2016 Type de formation : Inter-Entreprise Lieu : INTERNALE CONSULTING-CASABLANCA (MAROC)

Plus en détail

La GBO. Le Contrôle Interne. Rym kanzari Ep Gabsi Unité GBO Ministère des Finances

La GBO. Le Contrôle Interne. Rym kanzari Ep Gabsi Unité GBO Ministère des Finances La GBO Le Contrôle Interne Rym kanzari Ep Gabsi Unité GBO Ministère des Finances «Le contrôle interne et le code de conduite : outils nécessaires pour améliorer l intégrité et la transparence» Séminaire

Plus en détail

Tarifs des prestations

Tarifs des prestations Tarifs des prestations 06 Contact Pour contacter l agence la plus proche + (0)800 87 87 88 0 Crédit Agricole Financements (Suisse) SA Nous nous engageons à vous simplifier la vie au quotidien en vous présentant

Plus en détail

Plan de formation ADP Workforce Now pour les praticiens en gestion des horaires et des présences

Plan de formation ADP Workforce Now pour les praticiens en gestion des horaires et des présences Plan de formation ADP Workforce Now pour les praticiens en gestion des horaires et des présences Voici le plan de formation recommandé, basé selon votre rôle. Vous pouvez suivre tout ou une partie de la

Plus en détail

SECTEUR FINANCIER GUINÉEN: PRINCIPAUX DÉFIS ET STRATÉGIES POUR Y FAIRE FACE

SECTEUR FINANCIER GUINÉEN: PRINCIPAUX DÉFIS ET STRATÉGIES POUR Y FAIRE FACE SECTEUR FINANCIER GUINÉEN: PRINCIPAUX DÉFIS ET STRATÉGIES POUR Y FAIRE FACE ABIDJAN, 28 ET 29 JUIN 2016 Gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée Dr. Louncény NABE PLAN DE PRESENTATION

Plus en détail

Module pour la solution e-commerce Hikashop

Module pour la solution e-commerce Hikashop Module pour la solution e-commerce Hikashop sommaire 1. Introduction... 3 1.1. Objet du document... 3 1.2. Liste des documents de référence... 3 1.3. Avertissement... 3 1.4. Contacts... 3 1.5. Historique

Plus en détail

"Théorie et pratique des opérations du guichet, accueil et sécurité"

Théorie et pratique des opérations du guichet, accueil et sécurité Formation, organisation, appui-conseil, évaluation, diagnostic, facilitations diverses en banque et microfinance Partenaire agréé du CGAP pour le renforcement des capacités en Afrique francophone Yaoundé,

Plus en détail

Devenez administrateurs des institutions de recherche et d enseignement supérieur

Devenez administrateurs des institutions de recherche et d enseignement supérieur Devenez administrateurs des institutions de recherche et d enseignement supérieur Un diplôme d envergure internationale Le master professionnel Administrateur des institutions de recherche et de diffusion

Plus en détail

Fiche Technique de la Licence d Exportation

Fiche Technique de la Licence d Exportation Fiche Technique de la Licence d Exportation V0.2 19/01/2016 Sommaire Présentation... 3 Circuit de la licence d'exportation... 3 2.1 Processus L.E... 3 2.2 MACRO PROCESS... 4 2.3 Circuit Principal... 4

Plus en détail

Le parcours pédagogique Sage 1000 Finance. Sage Trésorerie 4 jours. Sage Moyens de paiement 2 jours

Le parcours pédagogique Sage 1000 Finance. Sage Trésorerie 4 jours. Sage Moyens de paiement 2 jours Vous êtes consultant, chef de projets, acteur clé au sein de votre entreprise et vous intervenez en phase de déploiement ou de paramétrage d un logiciel Sage, Optez pour les formations «Produits» : Nous

Plus en détail

Guide des aides Publiques

Guide des aides Publiques www.so-fi.fr Guide des aides Publiques SO FI L atout en financement Public des entreprises Concept SO FI est une plateforme d aides à la recherche des solutions de financement des entreprises à destination

Plus en détail

Mode Opératoire Pré domiciliation des Opérations de commerce Extérieur

Mode Opératoire Pré domiciliation des Opérations de commerce Extérieur Banque de l Agriculture et du Développement Rural Mode Opératoire Pré domiciliation des Opérations de commerce Extérieur 1 MODE OPERATOIRE Objet : Pré domiciliation des Opérations de Commerce Extérieur

Plus en détail

Gestion des Tiers - fournisseurs. 1. Contexte 2. Règles «métier» (rappels) 3. Référentiel «tiers» 4. Outils (RESEDA GESLAB

Gestion des Tiers - fournisseurs. 1. Contexte 2. Règles «métier» (rappels) 3. Référentiel «tiers» 4. Outils (RESEDA GESLAB RESEDA Gestion des Tiers - fournisseurs 1. Contexte 2. Règles «métier» (rappels) 3. Référentiel «tiers» 4. Outils (RESEDA GESLAB 2 1 - Référentiel des tiers: le contexte Création du Service Central du

Plus en détail

Développez vos compétences

Développez vos compétences Développez vos compétences Formations Inter Entreprises Programme 2013 Bureau Veritas Douala Département Certification Route portuaire Nord B.P. 830 Tél : +237 76 31 24 44 +237 97 90 19 97 +237 91 69 87

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS

CATALOGUE DES FORMATIONS CATALOGUE DES FORMATIONS AVRIL 2016 Contact : Dominique Houdier Tel : +33 6 77 87 68 85 Mel : dominique.houdier@compliance-technologies.com Déclaration d'activité enregistrée sous le numéro 82 69 14073

Plus en détail

SANTÉ EN ENTREPRISE: DES RESPONSABILITÉS AUX OPPORTUNITÉS

SANTÉ EN ENTREPRISE: DES RESPONSABILITÉS AUX OPPORTUNITÉS FORMATION CONTINUE SANTÉ EN ENTREPRISE: DES RESPONSABILITÉS AUX OPPORTUNITÉS 26 septembre 2017 25 octobre 2017 28 novembre 2017 OBJECTIFS DE LA FORMATION Facteur clé d attractivité et de performance, le

Plus en détail

REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix Travail Patrie MINISTERE DU TOURISME ET DES LOISIRS SECRETARIAT GENERAL

REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix Travail Patrie MINISTERE DU TOURISME ET DES LOISIRS SECRETARIAT GENERAL REPUBLIQUE DU CAMEROUN - Paix Travail Patrie MINISTERE DU TOURISME ET DES LOISIRS ------- SECRETARIAT GENERAL REPUBLIC OF CAMEROUN - Peace Work Fatherland MINISTRY OF TOURISM AND LEISURE ------- SECRETARIAT

Plus en détail

dans votre contrat d affacturage

dans votre contrat d affacturage CONDITIONS TARIFAIRES AU 1ER JANVIER 2017 NOS prestations incluses dans votre contrat d affacturage (selon votre contrat - hors prestations exceptionnelles) Gestion de vos créances Remise de factures (selon

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU CAPITAL HUMAIN

TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU CAPITAL HUMAIN TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU CAPITAL HUMAIN Avril 2014 I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION La BIDC, bras financier de la CEDEAO, est une institution financière internationale appartenant aux 15

Plus en détail

Comment se conformer à la norme PCI DSS V3.0 Démarche et Méthodologie

Comment se conformer à la norme PCI DSS V3.0 Démarche et Méthodologie Comment se conformer à la norme PCI DSS V3.0 Démarche et Méthodologie Du 29 Septembre au 1er Octobre 2014 Hôtel NOVOTEL Mohamed V - Tunis Page 1 - Introduction La formation sur l implémentation de la norme

Plus en détail

Master 2 Métiers bancaires. Contrats d'apprentissage

Master 2 Métiers bancaires. Contrats d'apprentissage POSTE OCCUPE MISSIONS ENTREPRISE Middle office Back office Envoyer les instructions de règlement/livraison chez le dépositaire - Créer et contrôler les opérations négociées par le Front office - Suivre

Plus en détail

L offre Sage 100 i7 9/22/2016 1

L offre Sage 100 i7 9/22/2016 1 L offre Sage 100 i7 9/22/2016 1 Sommaire L actualité Les nouveautés produits Quelles évolutions légales à venir? La vision de S100 demain L actualité Arrêt de Maintenance S100 V16 Des offres attractives

Plus en détail

Les objectifs généraux de la formation

Les objectifs généraux de la formation Les objectifs généraux de la formation Au niveau du projet de formation Repérer si les facteurs clefs de succès d un dispositif e-learning sont réunis dans un cahier des charges ou une proposition Déterminer

Plus en détail

DIRECTIVE N 01/2009/CM/UEMOA PORTANT CODE DE TRANSPARENCE DANS LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES AU SEIN DE L UEMOA

DIRECTIVE N 01/2009/CM/UEMOA PORTANT CODE DE TRANSPARENCE DANS LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES AU SEIN DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ----------------------- Le Conseil des Ministres DIRECTIVE N 01/2009/CM/UEMOA PORTANT CODE DE TRANSPARENCE DANS LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES AU SEIN DE

Plus en détail

RENAULT TRUCKS DMS. 1 sur 24

RENAULT TRUCKS DMS. 1 sur 24 + RENAULT TRUCKS DMS 1 sur 24 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 COMMERCE VÉHICULE 4 2149C - Renault Trucks DMS VN-VO 5 ATELIER 6 2134B - Renault Trucks DMS Réception Atelier 7 2147B - Renault Trucks DMS Gestion

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION METIER EN MICROFINANCE POUR L ANNEE 2016 CONTEXTE METHODES PEDAGOGIQUES SUIVI PERSONNALISE DURÉE

PROGRAMME DE FORMATION METIER EN MICROFINANCE POUR L ANNEE 2016 CONTEXTE METHODES PEDAGOGIQUES SUIVI PERSONNALISE DURÉE PUBLIC CIBLE CHEFS D AGENCE INTERVENANT S Animé par : Des consultants experts spécialistes dans la gestion des IMF et issus du secteur financier décentralisé. Des experts de Global Business Group spécialisés

Plus en détail

Sage 1000 FRP Suite Financière. Vous êtes Consultant, Chef de Projets, Directeur des Systèmes d Information, Directeur Administratif et Financier,

Sage 1000 FRP Suite Financière. Vous êtes Consultant, Chef de Projets, Directeur des Systèmes d Information, Directeur Administratif et Financier, Suite Financière Vous êtes Consultant, Chef de Projets, Directeur des Systèmes d Information, Directeur Administratif et Financier, Optez pour les «formations Produits» Nous vous proposons des formations

Plus en détail

Système de Management de la Santé, Sécurité au Travail selon le référentiel OHSAS Formation

Système de Management de la Santé, Sécurité au Travail selon le référentiel OHSAS Formation Formation Page 1/5 Santé, Sécurité au Travail Référence : Durée 1 : 2 semaines Date : Du 04 au 15 Avril 2016 Type de formation : Inter-Entreprise Lieu : INTERNALE CONSULTING-CASABLANCA (MAROC) Prix et

Plus en détail

Banque de l Agriculture et du Développement Rural

Banque de l Agriculture et du Développement Rural Banque de l Agriculture et du Développement Rural MODE OPERATOIRE DES OPERATIONS PRE DOMICILIATION DES OPERATIONS DE COMMERCE EXTERIEUR Cher client, Dans le cadre de la modernisation de ses méthodes de

Plus en détail

Les formations à l AFNIC

Les formations à l AFNIC Les formations à l AFNIC L AFNIC, Association Française pour le Nommage Internet en Coopération, est en charge de l enregistrement des noms de domaine en.fr depuis 1998. Elle a développé autour de son

Plus en détail

LA PLATEFORME QUI COUVRE TOUTE LA CHAINE OPERATIONNELLE DE LA MICROFINANCE

LA PLATEFORME QUI COUVRE TOUTE LA CHAINE OPERATIONNELLE DE LA MICROFINANCE LA PLATEFORME QUI COUVRE TOUTE LA CHAINE OPERATIONNELLE DE LA MICROFINANCE > Simplifie la gestion de votre institution > Offre un panel d outils et de services innovants > Augmente la performance et la

Plus en détail

Classes virtuelles Catalogue inter et intra

Classes virtuelles Catalogue inter et intra Catalogue inter et intra Actualisation : février 2016 new! new! new! Affacturage : les principes fondamentaux... 3 Eco Prêt à Taux Zéro... 4 Effets de commerce : les principes fondamentaux... 5 Effets

Plus en détail

60 % des contrôles URSSAF

60 % des contrôles URSSAF FORMATION 2015 paie et administration du personnel 60 % des contrôles URSSAF aboutissent à un redressement! Afin de le limiter, GROUPE Y vous donne les clés pour maîtriser les nouvelles dispositions en

Plus en détail

CHIEF DIGITAL OFFICER

CHIEF DIGITAL OFFICER 01 73 00 11 83 CHIEF DIGITAL OFFICER Code formation : 37072 Tarif : 5460 HT Tarif pour les particuliers : 5460 TTC Durée : 13 jours - 91 heures Lieu : PARIS S'INSCRIRE PARIS du 21 au 23/03/2016 puis du

Plus en détail

Tirez profit 25% Séminaire atelier de formation en publicité Digitale. de publicité sur internet. SENSE

Tirez profit 25% Séminaire atelier de formation en publicité Digitale. de publicité sur internet. SENSE Tirez profit de la publicité sur internet Séminaire atelier de formation en publicité Digitale Thème : Comment améliorer les performances marketing et commerciales de votre entreprise par la gestion des

Plus en détail

OPEN PAYBOX SYSTEM - METHODE D INSCRIPTION

OPEN PAYBOX SYSTEM - METHODE D INSCRIPTION OPEN PAYBOX SYSTEM - METHODE D INSCRIPTION Pour vous permettre d intégrer le paiement sécurisé on-line, ALLIANCE RESEAUX a choisi pour partenaire interbancaire la société PAYBOX SERVICES. Vous devez impérativement

Plus en détail

Processus Commercial Référence : I281 Indice : B Page : 1 / 5

Processus Commercial Référence : I281 Indice : B Page : 1 / 5 PLNS QULITE STNDRDS Processus Commercial Référence : I281 Indice : B Page : 1 / 5 FICHE DE GESTION STTUT En cours de rédaction / modification En test jusqu au : En activité depuis le : 06/12/2013 Validation

Plus en détail

DIAGNOSTIC A DISTANCE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION ELECTRIQUE ALAIN GILOT SCHNEIDER ELECTRIC, FRANCE

DIAGNOSTIC A DISTANCE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION ELECTRIQUE ALAIN GILOT SCHNEIDER ELECTRIC, FRANCE DIAGNOSTIC A DISTANCE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION ELECTRIQUE ALAIN GILOT SCHNEIDER ELECTRIC, FRANCE Dans un premier temps, nous rappelons comment la performance d un réseau peut se dégrader en terme d

Plus en détail

Yourcegid Entrepreneurs & TPE Paie

Yourcegid Entrepreneurs & TPE Paie Préparez la DSN Mise à jour 01/02/2015 N00452/10 Web formation Cette formation permet d'acquérir les connaissances nécessaires pour préparer et adapter vos dossiers en vue d un passage à la DSN. Une connaissance

Plus en détail

Éducation économique, budgétaire et financière des publics

Éducation économique, budgétaire et financière des publics Éducation économique, budgétaire et financière des publics Inclusion bancaire Moyens de paiement I. Rappel II. Les moyens de paiement III. L offre spécifique à la clientèle fragile I. Rappel Pour qu une

Plus en détail

PLATEFORME DE GESTION DE CONGRÈS SCIENTIFIQUES. https://www.sciencesconf.org/formation/presentation.pdf

PLATEFORME DE GESTION DE CONGRÈS SCIENTIFIQUES. https://www.sciencesconf.org/formation/presentation.pdf PLATEFORME DE GESTION DE CONGRÈS SCIENTIFIQUES https://www.sciencesconf.org/formation/presentation.pdf Sommaire Introduction Présentation du portail www.sciencesconf.org Les modules de la plateforme Site

Plus en détail

Contenu Sage 50 Comptabilité 2014 pour le Nouveau-Brunswick

Contenu Sage 50 Comptabilité 2014 pour le Nouveau-Brunswick Contenu Sage 50 Comptabilité 2014 pour le Nouveau-Brunswick MODULE 1 ACCÈS AU PROGRAMME MODULE 2 MODULE GÉNÉRAL LOGICIEL DE COMPTABILITÉ ÉDITIONS DE SAGE 50 COMPTABILITÉ 2014 AMÉLIORATIONS DE LA VERSION

Plus en détail

Bibliothèques et sociétés en mutation

Bibliothèques et sociétés en mutation Programme de commandites 31 octobre au 2 novembre 2016 Centre Mont-Royal Bibliothèques et sociétés en mutation Devenez un commanditaire ou un exposant à ce rassemblement des professionnels de l information!

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE

POLITIQUE SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE POLITIQUE SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 16 FÉVRIER 2015 Politique sur la protection de la vie privée (adoptée 2015-02) Page 1 de 14 TABLE DES MATIÈRES TABLE

Plus en détail

Le management de programmes

Le management de programmes www.apmginternational.com Le management de programmes Réussir une transformation majeure pour réaliser des bénéfices d importance stratégique Jean-Baptiste AVRILLIER Ministère de l économie et des finances

Plus en détail

FAE - Facilitateur de financement pour les PME

FAE - Facilitateur de financement pour les PME FAE - Facilitateur de financement pour les PME FAE Fondation d aide aux entreprises Chemin du Pré-Fleuri 3 CH 1228 Plan-les-Ouates Tél : +41 (0)22 827 42 84 Email : fae@fae-ge.ch Site Web : www.fae-ge.ch

Plus en détail

Le droit du numérique et des technologies avancées

Le droit du numérique et des technologies avancées CYCLE DE FORMATIONS Le droit du numérique et des technologies avancées Failles de sécurité : «security by design» Big data & droit des algorithmes Informatique et libertés : bilan et tendance Transition

Plus en détail

Les Trophées CNCC. C o m m e n t postuler dans la cat é g o r i e CRÉATION D UN CENTRE COMMERCIAL EN 2015 DOSSIER DE PARTICIPATION

Les Trophées CNCC. C o m m e n t postuler dans la cat é g o r i e CRÉATION D UN CENTRE COMMERCIAL EN 2015 DOSSIER DE PARTICIPATION DOSSIER DE PARTICIPATION Les Trophées CNCC C o m m e n t postuler dans la cat é g o r i e CRÉATION D UN CENTRE COMMERCIAL EN 2015 15 & 16 juin 2016 Porte de Versailles - Pavillon 4 - PARIS Conseil National

Plus en détail

Solutions Transport et Logistique pour la traçabilité en milieu Hospitalier

Solutions Transport et Logistique pour la traçabilité en milieu Hospitalier Solutions Transport et Logistique pour la traçabilité en milieu Hospitalier Sommaire 1. Jidelec 2. Logistique Hospitalière 3. La Traçabilité dans le SIH 4. La Solution Proposée : SITH3000 5. Modalités

Plus en détail

BORDEAUX Conseil 41 Rue Morton 33200 BORDEAUX E-mail : contact@bordeauxconseil.com

BORDEAUX Conseil 41 Rue Morton 33200 BORDEAUX E-mail : contact@bordeauxconseil.com La communication interne de l entreprise Sommaire 1/ Introduction Sources 2/ L impératif de cohérence 3/ Les circuits de communication interne 4/ Les objectifs de la communication interne 5/ Les processus

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master Droit Economie Gestion (DEG) Mention «Marketing» Spécialité «Marketing stratégique et opérationnel» à finalité recherche

Plus en détail

Guide d exigences de sécurité des téléprocédures types

Guide d exigences de sécurité des téléprocédures types M i n i s t è r e d u B u d g e t e t d e l a R é f o r m e d e l E t a t D G M E / S D A E P R E M I E R M I N I S T R E S G D N - D C S S I =========== Guide d exigences de sécurité des téléprocédures

Plus en détail

EXPERTS-COMPTABLES STAGIAIRES DE 3EME ANNEE. AXE 1 Expertise comptable et thèmes communs

EXPERTS-COMPTABLES STAGIAIRES DE 3EME ANNEE. AXE 1 Expertise comptable et thèmes communs EXPERTS-COMPTABLES STAGIAIRES DE 3EME ANNEE AXE 1 Expertise comptable et thèmes communs L'ISFEC, organisme de formation de l'ordre des Experts-Comptables de Bretagne vous informe des modalités d inscription

Plus en détail

L agence d audit et de notation du numérique. La confiance pour le financement et l investissement du numérique

L agence d audit et de notation du numérique. La confiance pour le financement et l investissement du numérique L agence d audit et de notation du numérique La confiance pour le financement et l investissement du numérique Edito Laurent Briziou CEO exaegis Investir c est prédire! Et pour cela, mieux vaut être très

Plus en détail

la PErFEctIoN. EN détail. GEStIoN des Flux de trésorerie

la PErFEctIoN. EN détail. GEStIoN des Flux de trésorerie la PErFEctIoN. EN détail. GEStIoN des Flux de trésorerie GEStIoN des Flux de trésorerie le contrôle optimal de vos ressources Un gestionnaire de trésorerie doit garantir les capitaux disponibles de l entreprise,

Plus en détail

FSP Codéveloppement Mali. Ministère malien de l Economie et des Finances et Ministère français des Affaires Etrangères AFD 29 mars 2006

FSP Codéveloppement Mali. Ministère malien de l Economie et des Finances et Ministère français des Affaires Etrangères AFD 29 mars 2006 FSP Mali Ministère malien de l Economie et des Finances et Ministère français des Affaires Etrangères AFD 29 mars 2006 L immigration malienne en France Quelques ordres de grandeur 4 millions de maliens

Plus en détail

PARCOURS LOGISTIQUE ET GESTION DES STOCKS

PARCOURS LOGISTIQUE ET GESTION DES STOCKS Formation 2017 PARCOURS LOGISTIQUE ET GESTION DES STOCKS www.cneh.fr Votre parcours logistique et gestion des stocks Le monde hospitalier représente un environnement de plus en plus exigeant où une mauvaise

Plus en détail

Lancement de DEPOPASS : la solution de paiement simplifiée et sécurisée entre automobilistes!

Lancement de DEPOPASS : la solution de paiement simplifiée et sécurisée entre automobilistes! COMMUNIQUE DE PRESSE Mardi 1 er Septembre 2015 Lancement de DEPOPASS : la solution de paiement simplifiée et sécurisée entre automobilistes! DEPOPASS est une alternative au chèque de banque. Grâce à la

Plus en détail

Master Classes RSE 2013 / Institut RSE Management /p 2 Inscrivez-vous en ligne!

Master Classes RSE 2013 / Institut RSE Management /p 2 Inscrivez-vous en ligne! Master RSE Avec les master-classes Institut RSE Management, vous pouvez être assuré de faire partie de la communauté des professionnels du reporting RSE qui font avancer la performance de leur entreprise.

Plus en détail

TUV Certification Maroc

TUV Certification Maroc Page 1 sur 5 Formation : Formation Auditeur Interne selon l EN 9100 :2003 Référence : Q 05 Durée : 3 jours Formateur : Monsieur Mohamed ALIKKANE (Voir Profil en page 3/5) Date : Du 26 au 28 Octobre 2009.

Plus en détail

Conditions appliquées aux opérations bancaires

Conditions appliquées aux opérations bancaires ENTREPRISES Conditions appliquées aux opérations bancaires Voici les principales conditions appliquées aux opérations bancaires des entreprises. Toutes ces informations vous seront utiles pour choisir

Plus en détail

ACTUALITÉS de l INTERMÉDIATION

ACTUALITÉS de l INTERMÉDIATION ACTUALITÉS de l INTERMÉDIATION BANQUE, ASSURANCE, FINANCE, CROWDFUNDING 1 er décembre 2015 Éducation morale et civique - Les leçons de l Intermédiaire : «La liberté est incompatible avec la faiblesse»

Plus en détail

«2 Certifications-en-1-en-6j»

«2 Certifications-en-1-en-6j» Gestion des Risques :ISO 27005 et MEHARI «2 Certifications-en-1-en-6j» Du 25 au 30 Mai 2015 Hôtel THE PENTHOUSE Cité Ennasr Tunis Page 1/5 Introduction La formation certifiante Gestion des risques : ISO

Plus en détail

Appel à candidatures «Référents filière/marché»

Appel à candidatures «Référents filière/marché» Appel à candidatures «Référents filière/marché» L appel à projet «Usine du Futur» porte sur la modernisation de l outil et des procédés de production des PME en vue notamment d augmenter leur productivité,

Plus en détail

ETUDE DE MARCHÉ & POLITIQUE COMMERCIALE. Quelles démarches?

ETUDE DE MARCHÉ & POLITIQUE COMMERCIALE. Quelles démarches? ETUDE DE MARCHÉ & POLITIQUE COMMERCIALE Quelles démarches? DÉFINITION Une étude de marché est un travail de collecte et d analyse d informations ayant pour but d identifier les caractéristiques d un marché.

Plus en détail

Réduire le coût des paiements et des transferts monétaires au sein de l UEMOA

Réduire le coût des paiements et des transferts monétaires au sein de l UEMOA Réduire le coût des paiements et des transferts monétaires au sein de l UEMOA Afrique Notes de politique commerciale Note 23 Thilasoni Benjamin Musuku, Maria Chiara Malaguti, Andrew McEwen Mason et Ceu

Plus en détail

III - EMISSION MONETAIRE ET SYSTEMES DE PAIEMENT

III - EMISSION MONETAIRE ET SYSTEMES DE PAIEMENT III - EMISSION MONETAIRE ET SYSTEMES DE PAIEMENT 1 - GESTION DE LA CIRCULATION FIDUCIAIRE La gestion des signes monétaires a été marquée, au cours de l'année 2004, par le lancement de l'opération de démonétisation

Plus en détail